banniere
 
  Nouvelles:
Pour participer à l'évolution du forum et faire entendre votre voix, n'oubliez pas de vous inscrire sur la liste des électeurs ! Vous aurez ainsi accès aux sujets sur lesquels le Staff consultera les membres. Plus d'informations ici !

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1] 2 3 ... 5
  Imprimer  
Auteur Sujet: L'innocence de l'avenir (PV: Sha)  (Lu 1645 fois)
Sanguilia
Dieu
-

Messages: 397


Le Chaos à multiples facettes


Voir le profil
Fiche
Description
N'avez vous jamais eu l'envie de vous taper une belle petite divinité succube... N'ayez pas peur, je vais pas vous mordre... Sauf si je suis vraiment excitée.
« le: Juin 26, 2017, 01:38:38 »

Quand tu t'alliais à l'une des plus puissantes Déesses de Terra, indirectement, ta notoriété augmentait fortement. La puissance avait toujours une part importante dans toutes négociations. Il était vrai que savoir que Sha était ma femme et mon allié le plus précieux m'ouvrait des portes. Voilà maintenant cinq mois que je ne l'avais pas revu et en cinq mois, j'en avais vu des choses. J'ai augmenté des quelques kilomètres carrés mon territoire et celui de Sha mais en plus j'avais gagné une générale Séraphine que j'avais converti de force. Yenessä était devenue mon bras droit et une maîtresse d'une habilité époustouflante, une régente digne de ma stature et une guerrière aguerrie.

Mais Sha n'avait pas que des amis sur Terra et cela aussi, je l'ai apprise à mes dépends parfois. L'attaque du démon qui était envoyé, sans qu'il le sache, par Héra mais aussi quelques incidents avec confrérie qui se nommait la monarchie de la Rose... Je ne connaissais pas cette organisation et mes espions me faisaient rapports de plusieurs faits à mettre à leur actif. Mais dans l'absolu, rien de concret...

Je disais cinq mois que j'étais enceinte, oui oui, cinq mois et il devient difficile de cacher ce bonheur car mon ventre s'était arrondi quelque peu. Pyrrha se portait très bien et les mages qui s'occupaient de moi prévoyaient une grossesse à terme avec un bébé en excellente santé. Je ne sortais plus trop de ma capitale afin de ne pas m'exposer inutilement aux dangers, même si Yenessä veillait sur moi.

Asalia était partie deux mois après l'histoire de la tour auprès de Théodora afin de parfaire ses connaissances en magie et en sexualité et pour finir Achille était mort quelques temps après sa transformation en dévot. D'où la conversation de la Séraphine. Pour occuper mes journées, je m'occupais des doléances du peuple et de la gestion de tout le territoire, cela devenait parfois lourd car Pyrrha passait ses journées à faire la fête dans mon ventre. Quand le peuple ne venait plus à ma porte, je m'amusais à les observer depuis le balcon de ma chambre, mon domaine comptait pas moins de dix milles âmes pour la capitale et presque cinquante milles personnes étaient sous mon autorité, sans compter les démons et les créatures des Enfers...

Alors que j'observais la place où un marché aux bêtes avait lieu, une colombe noire se posa près de moi. Mon visage s'illumina car je savais de qui venait la missive. Tendant la main gauche, l'oiseau vint se présenter auprès de moi, un morceau de papier autour de sa patte gauche, par magie, je lui enlevais et le laissais repartir en direction de Sha. A la première lettre du premier mot de la première phrase, j'avais la certitude que la lettre était de la main de mon aimé, sa façon d'écrire était particulière et d'une distinction. Sha m'informa que son palais était prêt et que nous pouvons entamer les derniers préparatifs de la fusion de nos royaumes dans un état soudé. A sa tête Sha, moi et les autres propriétaires terriennes qui siégeront auprès de Sha. Oui, je ne suis pas son seul amour et cela me convient parfaitement, je gardais une indépendance concrète et d'un autre côté, qui serait assez fou pour vouloir une absolue fidélité de la part de divinités dont la soif de sexe était abyssale. Ensuite, venait les généraux qui auront la tâche de faire appliquer nos ordres sur nos territoires respectifs, ces derniers resteront sur place. En somme, un état fédéral avec des entités fédérées. Je prenais une grande inspiration profonde et soufflait de satisfaction à cela s'ajoute un coup de pied de la part de Pyrrha pour appuyait ma joie.

Le lendemain matin, à l'aube, j'étais dans un carrosse tiré par quatre chevaux noirs en direction de la capitale de l'ombre et escortée par cinquante soldats. Il fallait deux jours de route pour atteindre la frontière et ensuite un jour et demi pour arriver à destination. La route jusqu'à la frontière se fit sans encombre mais à la frontière, un petit groupe de bandit nous prit en embuscade. Ils était un dizaine et, alors que mes soldats tuaient les brigands, l'un d'entre eux était parvenu à entrer dans la voiture tombant nez à nez avec moi.

- Bonjour madame, vous êtes bien charmante, vos bijoux et vite!!!

Oui,  il était vrai que ma robe était spéciale, c'était un cadeau d'Asalia avant son départ, une robe noire très fine, car c'était l'été, qui avait une ouverture au niveau de mon ventre afin que ce dernier soit libre. Je ne portais pas de soutien et mes seins, plus gros que d'habitude, se voyait légèrement. La robe termina sa course à mes genoux. Des bottes de cuire noire pour marcher et pas de culotte pour facilité la rencontre avec Sha. J'avais des colliers sertis de pierres précieuses, trois bagues et une couronne d'ambre noir formant une mâchoire inversée, des pointes de dentition vers le haut et vers le bas découpant mon front de traits noirs, ornant ma tête. Le bandit avait sorti une dague de son ceinturon alors que je rigolais.

- D'habitude, on prend le temps de me connaître avant de sortir quelque chose de sa ceinture. Maintenant, sortez de ma voiture.

La bandit rigola et même siffla en regardant mon corps, il passa sa main sur la bosse se son pantalon, érection douloureuse peut être, et avança son visage.

- Je vois que madame la bourgeoise se prend d'héroïsme, vos bijoux ou je vous refais la gueule.

J'avais eu comme un spasme au niveau de ma mâchoire, la colère montait doucement mais je métais forcée à sourire.

- Vous n'aimez pas mon visage? Vous préférez comme ça?

Mon visage se changea en ma forme démoniaque provoquant un cri de peur de l'homme. Il tenta de sortir mais je métais jetée sur lui tout en plantant mes dents dans son crâne, broyant ce dernier, et je mangeais son cerveau. Dehors, mes soldats entendaient des cris monstrueux et de peur, ils savaient qu'ils ne devaient pas intervenir de peur d'être le suivant sur la liste. Dix minutes après, j'ouvrais la porte du carrosse et le cadavre de mon agresseur tomba au sol avec le haut du crâne vidé.

Après l'incident de la frontière, nous avions poursuivi notre route jusqu'au bout, quand l'un de mes soldats m'averti de notre arrivée, j'ouvrais la porte pour descendre de la voiture. J'étais fatiguée mais impatiente de voir Sha, ses gardes étaient là pour m'accueillir, ils nous ouvrirent la route dans le palais jusqu'à la salle du trône où Sha m'attendait. Quand la grande porte s'ouvrit devant moi, je voyais enfin son visage et un sourire illumina ce dernier. Enfin... Mais... Je voyais que Sha aussi était enceinte... Je ne savais plus trop quoi dire mais rapidement, la joie décuplait encore plus. Sha redevenait la grande Déesse d'autre fois.
« Dernière édition: Juin 26, 2017, 07:43:20 par Sanguilia » Journalisée
Sha
Dieu
-

Messages: 765



Voir le profil
Fiche
« Répondre #1 le: Juillet 03, 2017, 12:45:59 »

Il y a encore quelques temps, le domaine de Sha était ridiculement petit. Elle avait réussi à obtenir un lopin de terre de la main des Ashnardiens, qui lui avaient refilé des terres sauvages dans une région isolée de l’Empire, près de campements orcs qui s’en prenaient aux alentours. Sha savait que, à l’époque, l’Empire avait voulu se débarrasser de deux menaces potentielles : des clans orcs d’un côté, et une Déesse sombre de l’autre. Mais, finalement, Sha avait réussi à tirer profit de ce cadeau empoisonné. Elle avait réussi à prendre le contrôle des clans orcs grâce à sa magie, et en tuant les chefs orcs les plus hostiles. Depuis lors, les Orcs contrôlaient les frontières de son territoire, et ce dernier avait pu commencer à se développer.

Le domaine s’était progressivement étendu dans un premier temps, au fur et à mesure que Sha retrouvait ses souvenirs, et libérait d’anciennes sorcières. Elle avait décidé de changer la vision de son culte, de le rendre plus exposé, alors que, traditionnellement, le culte de Sha était secret. Sha avait construit un grand temple, et, autour de ce dernier, des villages s’étaient développés. Son culte avait connu une importante période expansionniste quand Kiriko avait accompli avec brio les Douze Épreuves de Wallündrill*, ce qui avait permis à Sha de gagner de nombreux pouvoirs, et, surtout, de récupérer ses souvenirs.

Avec le retour de ses souvenirs, d’autres sorcières avaient pu être libérées de leurs prisons, comme Mélisandre Swann**. Surtout, Sha avait pu découvrir que son bannissement était fortement lié aux Olympiens, plus particulièrement à Héra, dont la jalousie maladive avait fini par l’amener à aider quelqu’un à ouvrir la Boîte de Pandore. Ce trésor maudit avait corrompu les Dieux, amplifiant leurs mauvais penchants. Zeus avait accusé Sha, qui était alors son amante, d’avoir elle-même ouvert la Boîte, et elle avait été, par la suite, bannie. Scellée dans une autre dimension, jusqu’à ce que, enfin, elle ne parvienne à en sortir.

Maintenant, la guerre menaçait contre les Olympiens, et Sha avait donc besoin d’alliés. Or, elle en avait trouvé une, lors d’une récente aventure (qui avait également impliqué l’Olympe), et cette alliée portait dans son, ventre le fruit de leur union : Sanguilia. Anciennement nommée Perséphone, elle avait aussi été victime de la folie des Dieux après l’ouverture de la Boîte. Hadès l’avait battu à mort et humiliée, persuadé qu’elle avait ouvert la Boîte, ou cherchant juste une excuse pour battre sa femme. Perséphone avait réussi à leur échapper, et était devenue Sanguilia, une Déesse démoniaque, qui était toutefois encore marquée par ce passé violent. Ensemble, elles avaient défié Zeus, et, surtout, avaient réussi à cacher la grossesse de Sanguilia.

Cinq mois s’étaient écoulés depuis leur dernière rencontre, et Sha lui avait annoncé fièrement que leur palais était prêt. Pendant cinq mois, ses Orcs et ses sorcières avaient travaillé d’arrache-pied pour construire, au milieu de son domaine, près de son Temple, un grand et puissant palais. Et ce dernier était terminé !

Plutôt grand, le palais comprenait plusieurs cours intérieures, des douves, des jardins, des tours, des thermes... Et beaucoup de chambres. Le palais était destiné à accueillir tous les enfants de Sha, et cette dernière prévoyait une grosse portée. En effet, maintenant qu’elle avait retrouvé la majeure partie de ses souvenirs, Sha voulait se doter de la famille qu’elle avait perdue. Elle avait ainsi engrossé ses deux femmes, Kiriko et Açoka, et Mélisandre. En retour, Kiriko et Açoka l’avaient enfanté toutes les deux. Mélisandre, elle, allait devoir attendre son tour. Sha avait donc deux bébés qui poussaient en elle, des sœurs jumelles. En comptant la venue prochaine au monde de Pyrrha, c’était six filles qui s’annonçaient dès les prochaines semaines.

Le ventre de Sha avait ainsi commencé à bien s’arrondir, tout comme ceux de Kiriko et Açoka, qui devaient maintenant rester sur place, ayant interdiction de sortir mener des quêtes.

C’est dans ces conditions que la troupe de Sanguilia arriva, traversant la ville de Sha. Une ville qui était maintenant prospère, abritant plusieurs milliers d’habitants, et où on faisait la part belle à la magie. On annonça Sanguilia, et, quand Sha la vit entrer dans sa salle de trône, elle lui sourit, et se rapprocha rapidement d’elle.

« Sanguilia, mon aimée... »

Les deux Déesses s’embrassèrent rapidement, leurs ventres rebondis se heurtant l’un à l’autre.

« Tu m’as tellement manqué, Sanguilia... »

Elles avaient dû se séparer, afin de ne pas attirer l’attention des Olympiens, et Sha en avait profité pour construire son palais, ne voulant pas recevoir Sanguilia dans un logement qui ne soit pas à la hauteur de cette dernière.

« Ma chérie... »

Et Sha l’embrassa encore, fourrant sa langue dans sa bouche. Si Sanguilia portait une belle robe, Sha, elle, avait, comme à son habitude, son long manteau noir et bleu, ouvert en son milieu. Et, s’il y avait bien une chose à dire, c’est qu’elle était clairement heureuse de revoir sa beauté !



* : Cf. RP « Les Douze Épreuves de Kiriko » ;
** : Cf. RP « Libération ».
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Sanguilia
Dieu
-

Messages: 397


Le Chaos à multiples facettes


Voir le profil
Fiche
Description
N'avez vous jamais eu l'envie de vous taper une belle petite divinité succube... N'ayez pas peur, je vais pas vous mordre... Sauf si je suis vraiment excitée.
« Répondre #2 le: Juillet 08, 2017, 02:30:02 »

Je fus accueilli par un bataillon orcs et annoncée comme une personne de marque, c'était assez grisant d'être dans un tel protocole et surtout de voir la Déesse de mon coeur. Sha se précipita sur moi et m'embrassa tout en m'appelant son aimée. Cela me fit sourire, j'étais heureuse d'un simple mot... c'était spécial. Lors de notre baiser, nos ventres se heurtaient doucement, c'était assez comique et tellement attendrissant.

- Toi aussi mon amour, tu m'as manquée. J'ai tellement de choses à te dire.

Mais Sha avait de nouveau attaquer de ses lèvres si douces et sa langue avait pris possession de ma bouche. J'étais si heureuse de la voir que je soupirais dextase par un simple baiser venant d'elle.

- Je vois que je t'ai réellement manquée. Cela me touche énormément.

Quand nos corps se liberèrent de l'étreinte, je commençais à contempler l'édifice de ma bien aimée. Ce palais était magnifique, des pierres taillées d'une grande précision et de qualité. Des ornements spectaculaires et des colonnes dont certaines étaient décorées de gravures de plusieurs mythes. Toutes les religions de Terra étaient représentées dessus et même celle des olympiennes. En hauteur, plusieurs blasons dont le miens pparmi tant d'autre, c'était assez protocolaire mais la salle du trône était toujours une pièce décorée se façon protocolaire. Son trône, pourtant, était assez somptueux mais simple, à l'image de Sha, classe et sobre.

- Ta salle du trône est extraordinaire, mais j'ai l'impression que cette dalle avec le trône peut accueillir plusieurs sièges, on devra toutes siéger lors des visites protocolaires?

Me retournant auprès de mes gardes, je leur faisais un geste de la main pour leur dire qu'il était au repos et ils quittèrent les lieux.

- Alors, vas tu me présenter à tes autres femmes ou dois je les trouver dans le château?
Journalisée
Sha
Dieu
-

Messages: 765



Voir le profil
Fiche
« Répondre #3 le: Juillet 10, 2017, 01:06:42 »

Sha était traditionnellement à l’image de son culte : secrète, discrète, et effacée. Elle n’aimait pas un tel étalage d’opulence et une telle grandiloquence, mais elle avait pourtant opté pour une immense salle du trône, rappelant les anciennes pyramides égyptiennes. C’était un immense ensemble, et la salle du trône de Sha en était à l’image. Leurs ventres ronds se caressèrent, et Sha sourit doucement quand Sanguilia commenta cela.

« Eh bien, tu vois… Nous formons maintenant un seul culte, Sanguilia. Toi et moi… Il fallait donc que ce palais représente nos deux cultes. Si j’ai ordonné de peindre cette immense fresque, ce n’est pas sans raison. Jadis, les Dieux s’étaient unis pour faire face à une menace commune, celle des Grands Anciens. C’est ce que je souhaite, maintenant, et je veux que notre palais en soit l’expression. »

Même s’il n’y avait qu’un seul trône sur l’estrade, Sha n’eut qu’à claquer des doigts, pour en faire apparaître un autre. Elle avait justement fait une grande estrade pour pouvoir accueillir plusieurs fauteuils. Les deux Déesses pouvaient ainsi siéger ensemble, ou juste l’une d’elles, les fauteuils inutiles disparaissant alors, afin de ne créer aucune place vide. Sha était, pour le coup, très fière de ce palais. Il était bien plus grand que le Grand Temple, à tel point que les deux étaient reliés, séparés par un simple pont, le palais englobant désormais son Grand Temple. C’était une très grande structure, faisant plusieurs kilomètres carrés.

Sha sourit à nouveau quand Sanguilia demanda à voir ses femmes.

« Non, je vais te les présenter… Les pauvres, tu devrais les voir. Ce sont toutes les deux de fières guerrières, mais leurs grossesses sont trop avancées, maintenant. Je leur ai interdit de s’entraîner. »

Autant dire que la tâche n’avait pas été aisée. Main dans la main, les deux femmes se mirent à marcher ensemble, s’éloignant de la salle du trône pour rejoindre un grand couloir, pendant que Sha lui présentait ses trois femmes.

« Kiriko est une Celkhane rebelle, une vraie tête brûlée. Elle et moi étions déjà amoureuses sous ses précédentes incarnations, pour être honnête. Nous avons retrouvé l’une de nos anciennes filles, une Homoncule, que tu risques sûrement de croiser, car elle est la nourrice de tous mes bébés. »

La jeune femme, qui répondait au nom de Luxuria, était une prêtresse de Lust, ainsi qu’une sorcière de Sha. Elle servait donc deux cultes en même temps, et avait décidé, faute de pouvoir être enceinte (puisqu’étant une créature artificielle créée par des alchimistes sur la base du corps de la défunte fille entre Sha et Misha, l’ancienne forme de Kiriko, soit une Homoncule), de s’occuper de ses enfants.

« Kiriko a brillamment accompli un important tournoi divin, les Douze Épreuves de Wallündrill. C’est suite à ça que j’ai commencé à retrouver la plupart de mes souvenirs, et que mon culte a cru considérablement. »

Sha et Sanguilia s’avançaient lentement, à travers un grand couloir longeant un immense jardin. Elles avançaient sous des arcades, voyant ce grand jardin, avec plusieurs fontaines, et une grande statue en marbre centrale, représentant Sanguilia, au milieu d’une énorme fontaine.

« Tu vois, j’ai pensé à toi, amour… »

Elles s’embrassèrent encore. Régulièrement, des gardes ou des courtisans passaient. Il y avait, non seulement des sorcières, mais aussi des prêtres et des hommes de Sanguilia, qui s’inclinaient respectueusement devant elles.

« Açoka, quant à elle, est une Ashnardienne. Elle n’a pas de pouvoirs magiques, mais est très forte, et très cultivée. Elle s’est rendue dans les redoutables plaines de Tonnefoudre, et a obtenu des formules alchimiques qui m’ont permis de contrôler davantage les Orcs que tu as vu. »

Tonnefoudre était une plaine connue pour subir des perturbations météorologiques faisant que des éclairs y tombaient continuellement. Pour entretenir les lieux, les seigneurs de Tonnefoudre avaient développé des méthodes permettant de contrôler les Orcs de la région.

« Kiriko se repose, et Açoka aussi… On peut aller les voir, mais peut-être préféreras-tu voir ma troisième femme. »

Elle lui parla alors de Mélisandre Swann.

« Mélisandre et toi avez beaucoup en commun. Elle était l’une de mes plus ferventes sorcières avant mon bannissement, et a été maudite et scellée par Héra dans une grotte. Héra l’a transformé en Drider, et j’ai réussi à la récupérer. Elle a mis du temps à se remettre, mais accepte dorénavant sa forme de Drider. »

De fait, sous sa forme de Drider, Mélisandre avait tissé un nid sous les fondations du château, dans les geôles, et son nid était régulièrement rempli par les multiples prisonniers et ennemis du fort.

« Alors, dis-moi… Laquelle veux-tu voir en premier ? Je te laisse l’embarras du choix, mon aimée. »
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Sanguilia
Dieu
-

Messages: 397


Le Chaos à multiples facettes


Voir le profil
Fiche
Description
N'avez vous jamais eu l'envie de vous taper une belle petite divinité succube... N'ayez pas peur, je vais pas vous mordre... Sauf si je suis vraiment excitée.
« Répondre #4 le: Juillet 11, 2017, 10:55:23 »

Sha m'expliquait le but de cette décoration, l'assemblage de nos cultes respectifs en un était une idée qui me plaisait, certe nos cultes n'étaient pas les mêmes, mais dans certains points de vue, nos cultes pronnaient les mêmes valeurs. Elle me montra une fresque immense représentant le combat des Dieux contre les anciens, à peu de chose prêt, ce tableau était l'image de la guerre entre les dieux et les Titans où ces derniers avaient été vaincus par Zeus et sa bande. Ensuite, Sha me prit la main afin de nous engager dans le palais, sortant de la salle du trône, Sha me raconta que deux de ses femmes étaient presque à termes.

« Non, je vais te les présenter… Les pauvres, tu devrais les voir. Ce sont toutes les deux de fières guerrières, mais leurs grossesses sont trop avancées, maintenant. Je leur ai interdit de s’entraîner. »

Et moi qui était frustrée par Yenessä quand elle m'interdisait de sortir dans mon état, j'avais souri de compassion pour ces deux femmes fières et fortes.

- Je ne peux que les comprendre, ma Séraphine ne veut plus que je parte à l'aventure depuis deux semaines maintenant. Je suis comme une lionne en cage.

S'engageant dans un immense couloir tout aussi bien décoré que la salle du trône, Sha continua la présentation de ses femmes.

« Kiriko est une Celkhane rebelle, une vraie tête brûlée. Elle et moi étions déjà amoureuses sous ses précédentes incarnations, pour être honnête. Nous avons retrouvé l’une de nos anciennes filles, une Homoncule, que tu risques sûrement de croiser, car elle est la nourrice de tous mes bébés. Kiriko a brillamment accompli un important tournoi divin, les Douze Épreuves de Wallündrill. C’est suite à ça que j’ai commencé à retrouver la plupart de mes souvenirs, et que mon culte a cru considérablement.  »

J'avais eu de l'admiration pour Sha et Kiriko, elles devaient s'aimer réellement pour se donner dans des épreuves comme celle-ci.

- Elle doit réellement tenir à toi pour avoir mis sa vie en danger de la sorte. Je suis vraiment admirative et vraiment fière de faire partie des ses femmes que tu as choisis mon amour.

Le couloir s'ouvrit par des belles colonnes grecs le tout longeant un jardin sublime, doucement, on pouvait entendre le bruit d'eau et lorsque l'on pivota sur notez gauche, on pouvait voir un magnifique jardin remplie de fleurs venant de mon Arcadie d'enfance. Je restais bouche bée.

« Tu vois, j’ai pensé à toi, amour… »

Au milieu de cette magnifique vision, une statue de marbre me représentant avec mon épée de feu. J'étais scotchée par tout, les détails de la statue, les fleurs, les colonnes et les fontaines toutes sublimes. J'avais l'impression d'être en Grèce.

- Mon amour... Je suis si... Si... Waoow, c'est magnifique, non, encore plus que cela, c'est divin.

Mais Sha comprit que j'étais trop heureuse pour trouver mes mots et elle m'attrapa par les hanches pour m'embrasser. Il y avait des gardes qui passaient à ce moment là et chacuns nous saluèrent. Ensuite Sha continua son histoire.

« Açoka, quant à elle, est une Ashnardienne. Elle n’a pas de pouvoirs magiques, mais est très forte, et très cultivée. Elle s’est rendue dans les redoutables plaines de Tonnefoudre, et a obtenu des formules alchimiques qui m’ont permis de contrôler davantage les Orcs que tu as vu. »

Açoka, ce nom je l'avais déjà entendu durant le combat contre le mage de la tour d'argile. Elle était présente et je me rappelais de cette magnifique femme. Sha m'expliquait qu'elles étaient toutes les deux au repos et qu'on pouvait aller les voir sauf si je voulais savoir qui était la troisième.

« Mélisandre et toi avez beaucoup en commun. Elle était l’une de mes plus ferventes sorcières avant mon bannissement, et a été maudite et scellée par Héra dans une grotte. Héra l’a transformé en Drider, et j’ai réussi à la récupérer. Elle a mis du temps à se remettre, mais accepte dorénavant sa forme de Drider. »

Héra, encore ce nom, cette folle cocue était toujours dans nos histoires depuis peu, jalouse et possessive, elle supportait mal les aventures de Zeus. Pour conclure Sha me laissa choisir qui on allait voir en première.

- Mélisandre, laissons les deux autres au repos pour le moment et puis, je suis amenée à vivre ici, j'ai l'éternité pour les rencontrer. De plus, cela fera ma deuxième drider de vu dans ma vie. Y en a une dans les alentours du village d'Orée, mais elle ne s'en prend pas aux  villageois. Donc je l'ai laissé en vie.
Journalisée
Sha
Dieu
-

Messages: 765



Voir le profil
Fiche
« Répondre #5 le: Juillet 17, 2017, 12:39:56 »

Sha savait que, même si Sanguilia était une Déesse démoniaque, elle avait encore en elle ses racines olympiennes. Elle avait donc fait concevoir ce jardin sur ce thème, mettant à contribution le réseau ashnardien et ses botanistes pour créer des fleurs et des plantes spéciales, qui évoqueraient à Sanguilia les souvenirs d’Arcadie, une région de la Grèce où Zeus serait né. Pour le reste, Sanguilia indiqua avoir envie de rencontrer Mélisandre, ce qui fit doucement sourire Sha. Elle savait l’attrait de son aimée pour les créatures sombres, et Mélisandre avait largement de quoi la ravir sur ce point.

« Très bien. »

Dans la foulée, Sanguilia lui indiqua avoir déjà vu une Drider, mais, tandis que les deux femmes reprenaient tranquillement leur marche, ce fut un autre sujet qui intrigua Sha.

« Tu m’as parlé d’une Séraphine ? »

Quand Sha et Sanguilia s’étaient séparées sur les ruines fumantes de la tour de Zäazel, Sanguilia n’avait pas encore rencontré Yennesä. Sanguilia lui parla donc de sa rencontre inattendue avec une Séraphine, et de leur combat... Puis de la manière dont elle l’avait corrompu, en la mordant, et en faisant naître en elle le désir, à elle, cette Ange si fière et si pure. Sanguilia le disait avec fierté. Yennesä était devenue une Séraphine Noire, très perverse, à tel point qu’elle était hermaphrodite, mais, grâce à elle, Sanguilia avait pu prendre le contrôle d’une petite ville, Eidacra, située dans des régions nexusiennes. Elles avaient réussi à convertir les villageois, et un temple avait été créé.

Silencieuse jusqu’à présent, Sha intervint :

« Tu as pris possession d’une ville sous contrôle de l’Ordre Immaculé ? s’étonna-t-elle. C’est risqué, Sanguilia... »

Sanguilia en avait conscience, car elle avait ordonné à sa Séraphine de ramener une armée pour sécuriser Eidacra. L’Ordre Immaculé ne pourrait pas ignorer longtemps la présence d’un temple d’une Déesse jugée impie chez eux, et Sha redoutait leur contre-attaque. Mais, en attendant, Sanguilia avait laissé Yennesä gérer les affaires, et semblait voir en sa Générale bien plus qu’une simple subordonnée.

« Il est aussi surprenant que tu aies réussie à la corrompre si facilement... Non pas que cela ne me déplaise, bien entendu, mais je pense que notre fille doit déjà commencer à influencer tes pouvoirs. »

Pyrrha poussait dans le ventre de Sanguilia, et, quand elle avait mordu Yennesä, Sha était plus ou moins sûre que Pyrrha l’avait inconsciemment aidé.

« En tout cas, il me tarde de rencontrer ta Séraphine. Si jamais les choses devaient venir à se compliquer à Eidacra, sache que je serais ravie de l’héberger... Et même dans le cas contraire aussi. Après tout, si tu rencontres mes femmes, il est légitime que je rencontre les tiennes, n’est-ce pas ? »

Comptait-elle, à terme, se marier avec Yennesä ? L’hypothèse n’était pas à exclure, selon ce que Sha en déduisait. Mais, pour l’heur,e le duo se rapprocha finalement d’escaliers menant au donjon.

« Il y a un vaste réseau souterrain là-dessous, avec quantité de puits magiques, mais aussi de multiples monstres. Mes cachots mènent directement à ces grottes, et c’est Mélisandre et ses araignées qui surveillent le coin, pacifient les grottes, et cherchent des endroits pour permettre ensuite d’établir des mines afin d’en extraire les matériaux. »

Le réseau souterrain dépassait les fondations du château. De fait, on pouvait aussi accéder à la tanière de Mélisandre depuis des grottes situées à l’extérieur. Les deux femmes descendirent dans les cachots, croisant quelques gardes, et beaucoup de prisonniers. Sha s’était dotée de grands cachots, sachant qu’elle avait beaucoup d’ennemis, et, comme elle l’avait indiqué, elles rejoignirent ensuite les grottes, où les deux femmes purent sentir la présence magique de Mélisandre.

C’était indéniablement une Drider très puissante, surtout depuis qu’elle avait admis sa véritable nature. Elle avait amélioré ses capacités, et était une tueuse redoutable. Héra devait sûrement se mordre les doigts d’avoir créé une telle femme. Le duo continua à marcher, jusqu’à entrer dans son nid. Plusieurs araignées s’écartèrent, et le duyo put voir, au milieu de cristaux brillants qui éclairaient le nid, de multiples œufs roses, de taille humaine. Ils recouvraient le plafond, les murs, et poussaient le long du sol, chacun abritant un être humain, qui était nourri, et, en même temps, utilisé pour permettre de fabriquer les araignées et les Driders de Mélisandre.

Et, dans leur dos, une silhouette massive se rapprocha lentement, étirant ses grandes pattes noires... Avant de se rapprocher.

« Ma Déesse ?! » s’exclama Mélisandre.

Elle semblait surprise de voir Sha ici, et cette dernière sourit, avant de se retourner vers elle. Sous cette forme, Mélisandre les dominait d’une bonne taille.

« Mélisandre, ma chérie, permets-moi de te présenter Sanguilia, une puissante Déesse à qui je dois beaucoup... Et qui, comme toi, porte ma fille. »
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Sanguilia
Dieu
-

Messages: 397


Le Chaos à multiples facettes


Voir le profil
Fiche
Description
N'avez vous jamais eu l'envie de vous taper une belle petite divinité succube... N'ayez pas peur, je vais pas vous mordre... Sauf si je suis vraiment excitée.
« Répondre #6 le: Juillet 17, 2017, 01:47:15 »

Sha accepta ma proposition de voir Mélissandre et alors qu'on reprenait la route, elle voulu quelques renseignements supplémentaires vis à vis de la prise d'Eidacra, de Yenessä et surtout de l'ordre Immaculé.

- Pour être franche avec toi, je soupçonne cet ordre d'être dirigé par les Olympiens et donc, je voulais chasser ces derniers de la région afin de stabiliser mes frontières avec eux. Quand à Yenessä, un général parfait, dévote à cent pour cent, elle brulerait tout Terra juste pour me voir... Et je sais où tu veux en venir...

Je me touchais le ventre de la main droite, faisant des ronds autours de mon nombril.

- Elle devient de plus en plus puisante et je ne parviens pas toujours à la contenir... Et pour la Séraphine, juste avec ma puissance, j'aurais dû la saigner jusqu'à la limite de sa mort pour avoir une chance de la convertir... Mais j'ai été très sadique avec elle et je n'ai pas juste convertie Yenessä... Je l'ai salie à tout jamais.

Sha m'expliquait que si les choses tournaient mal là bas, Yenessä serait la bienvenue auprès de nous car elle accepterait ma femme.

- Mon épouse... Alors là, tu vas trop vite en besogne... Certe je l'aime et j'adore coucher avec elle mais le mariage n'est réservé qu'à toi... Oui je sais on est des Déesses et on s'était pas jurée fidélité et j'ai honoré mon contrat en allant voir ailleur et toi aussi d'ailleurs. Et je ne t'en veux pas, loin de là.

Je posais ma tête sur l'épaule de Sha tout en marchant vers les donjons.

- Mais tu es spéciale pour moi, je ne veux pas d'autres mariages, je suis mariée à toi et personne d'autre. Mais avoir des concubines et dans mes projets. Ne t'inquiète pas.

Je ne voyais pas la réaction de Sha mais je pensais qu'elle souriait de tendresse. Après tout, je n'avais fait que tenir ma promesse lors de la conception de Pyrrha. On nous ouvra la porte du donjon et on s'engouffra dans la bâtisse. On passa une salle de garde et plusieurs cachots avec des dizaines de prisonniers, pas une cellule de vide. On passa encore plusieurs couloirs, on avait rencontré plusieurs gardes et enfin un passage qui s'enfonça dans le sol, les gardes laissaient place à des araignées de toutes tailles et qui nous ouvrirent le passage vers une silhouette assez grande. La drider fut surprise et elle salua Sha qui me présenta à sa femme la plus bestiale.

- Enchantée Mélissandre, ravie de faire ta connaissance, j'espère que nous nous entendrons pour le mieux.

En même temps que je me présentais, j'avais effectué une petite révérence pour saluer la drider. Elle était magnifique et si bestiale en même temps, cela m'excitait quelque peu mais je devais rester calme et éviter que mêmes hormones prennent le dessus.
Journalisée
Sha
Dieu
-

Messages: 765



Voir le profil
Fiche
« Répondre #7 le: Juillet 17, 2017, 07:46:36 »

Contrairement à Sanguilia, Sha avait une vision plus ancienne du mariage. La monogamie avait été instaurée sur Terra par l’Ordre Immaculé, et, avant ça, on trouvait la polygamie, à laquelle Sha adhérait. Que Sanguilia ne veuille se marier qu’avec elle était touchant, mais Sha estimait que, en tant que Déesse, elle avait légitimement le droit d’épouser plusieurs mortelles. Ça ne voulait pas dire qu’elle n’en aimait pas moins une que les autres, mais que, au contraire, elle les appréciait toutes. Kiriko, Açoka, Mélisandre, Sanguilia... Mine de rien, la famille de Sha commençait à bien se remplir, comme si, inconsciemment, elle redoutait encore la solitude dans laquelle elle avait été jadis plongée, quand ses ennemis l’avaient banni.

Sanguilia lui expliqua que, selon elle, l’Ordre Immaculé était en réalité dirigé par les Olympiens. Sha n’avait aucun élément en ce sens, mais elle soupçonnait aussi que la personne derrière la corruption des Olympiens soit également liée, de très près, au fanatisme religieux qui croissait progressivement au sein de l’Ordre. Le duo se retrouva ensuite dans le nid de Mélisandre, nid qui s’était bien développé. Maintenant que Mélisandre avait accepté sa nature de Drider, elle usait de ses facultés au mieux pour protéger les soubassements et les souterrains filants sous le fort. C’était une protection indispensable, et, tout en veillant sur son nid, Mélisandre se rendait régulièrement, sous sa forme normale, dans le fort. De plus, sa forme de Drider présentait aussi l’avantage de la rendre, sexuellement parlant, particulièrement endurante.

Mélisandre sourit en retour, et se rapprocha de Sanguilia, posant ses pattes sur le sol, et caressa le visage de la Déesse.

« Oh, mais j’en suis sûre... Après tout, nous portons toutes les deux les enfants de Sha... »

La main de Mélisandre, musclée et chitineuse, mais aussi douce et agréable, glissa de la tête de Sanguilia pour caresser son ventre, contre sa belle robe noire, glissant le long des lacets, tirant délicatement dessus avec ses griffes, mais sentant surtout la vie qui pointait. Sanguilia commençait à avoir le ventre rond, et Mélisandre resta silencieuse pendant quelques secondes, continuant à caresser le ventre, à l’emplacement du fœtus.

« Oui, c’est bien le bébé de deux Déesses... Je perçois sa puissance... »

Mélisandre sourit, visiblement attisée par ce qu’elle sentait.

« Mais la grossesse rend ma Déesse insatiable, en perturbant ses hormones... Est-ce aussi le cas pour toi ? Je le crois... »

La Drider se pencha encore, et posa ses lèvres sur celles de Sanguilia.

« Mélisandre a été enfermée pendant des siècles dans une crypte. Elle est un peu comme ta Yennesä de ce point de vue... Elle a énormément de retard à rattraper. »

Alors, quand on lui montrait une belle Déesse comme ça... Elle ne pouvait tout simplement pas résister bien longtemps ! Sa bouche se plaquait donc contre celle de Sanguilia, une main sur ses cheveux, et elle soulevait doucement la femme, la décollant du sol, en la maintenant entre ses bras...
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Sanguilia
Dieu
-

Messages: 397


Le Chaos à multiples facettes


Voir le profil
Fiche
Description
N'avez vous jamais eu l'envie de vous taper une belle petite divinité succube... N'ayez pas peur, je vais pas vous mordre... Sauf si je suis vraiment excitée.
« Répondre #8 le: Juillet 17, 2017, 10:56:03 »

Mélissandre était heureuse de ma venue et elle semblait contente de voir mon ventre arrondi.

« Oh, mais j’en suis sûre... Après tout, nous portons toutes les deux les enfants de Sha... »

Je ne comprenais pas pourquoi les humains avaient peur des driders, certes certaines étaient sauvages mais la plupart étaient pacifiques et ne voulaient qu'une chose, vivre en paix. Mélissandre était celle qui voulait vivre en paix, et surtout elle était vachement belle et même avec son corps arachnéen, j'avais envie d'elle.

« Oui, c’est bien le bébé de deux Déesses... Je perçois sa puissance... »

La main chitineuse de la drider se baladait sur mon corps, passant de les cheveux à mon ventre. Elle explora ma robe tirant sur les lacet, peut être voulait elle que je l'enlève de moi?

- Et tu n'as encore rien vue... Plus elle pousse dans mon ventre, plus elle montre sa puissance... Parfois même sans que je le sache...

Et plus le temps passait, plus je me sentais excitée par les caresses de l'araignée. En même temps, elle m'excitait déjà pas mal.

« Mais la grossesse rend ma Déesse insatiable, en perturbant ses hormones... Est-ce aussi le cas pour toi ? Je le crois... »

Elle n'avait pas tort, niveau hormones j'étais une cocotte minute, la moindre caresse, comme maintenant, me rendait folle et en manque. Mélissandre se pencha sur moi, j'étais surprise, et elle m'embrassa délicatement, elle était ma première drider que j'embrassais et c'était assez agréable comme sensation. Sha m'expliquait, qu'avant, Mélissandre était enfermée dans une crypte et que le sexe était assez nouveau pour elle. Mais alors que je voulais répondre, l'une des mains de l'araignée s'était égarée sur mes fesses et aussi facilement, elle me souleva délicatement du sol. Il y avait un petit cri de surprise qui s'échappa de moi. Profitant de ma position, j'avais ceinturé le buste de mon assaillante afin de prolonger le baiser. Mes mains étaient autours de son visage pour la caresser. Quand le baiser fut rompu.

- Si tu m'accueilles toujours comme ça, prépare toi à me voir souvent auprès de toi...

Je frottais ma joue sur le peau chitineuse de Mélissandre et cela me rendait folle d'elle. Cette nana était réellement comme Yenessä, une femme qui avait trop longtemps fait une croix sur le sexe pendant trop longtemps. L'une parce qu'elle était enfermée et l'autre car son ordre céleste interdisait le sexe.

- Que comptes tu me faire jolie drider?
Journalisée
Sha
Dieu
-

Messages: 765



Voir le profil
Fiche
« Répondre #9 le: Juillet 22, 2017, 10:10:10 »

Sha avait évidemment tenu Mélisandre au courant de l’évolution de son culte. La Drider savait donc que Sanguilia était proche de Sha, et avait plutôt bien accepté le fait de partager l’amour de sa Déesse avec d’autres femmes. Autrement dit, il n’y avait pas, avec Mélisandre, la rivalité qui existait entre Açoka et Kiriko. Sha voulait une bonne entente avec ses femmes, et était donc heureuse de voir Sanguilia être à ce point excitée. Elle se frotta contre le corps de la Drider, soupirant en étant soulevée par cette dernière, qui la maintint entre ses bras, une main positionnée sur ses fesses, l’autre s’enfouissant dans ses cheveux. Sanguilia se frotta tendrement contre la carapace chitineuse de Mélisandre, dont le contact était, il est vrai, assez agréable. La Déesse demanda alors ce que Mélisandre avait prévu, et cette dernière sourit, tout en attardant ses doigts sur les lacets de sa robe.

« Mon programme est très simple... Ma Déesse t’a expliqué ce que j’ai vécu, et, quand j’adopte cette forme, mes besoins sont... Encore plus forts. Mais je tiens à te prévenir. Autant sous ma forme humaine, je peux me retenir, autant sous cette forme, je baise sans relâche. »

S’agissait-il de mettre en garde Sanguilia... Ou de l’émoustiller encore plus ? En tout cas, la main de Mélisandre usa de magie sur les multiples lacets de la robe de Sanguilia, les retirant les uns après les autres sous son passage, pendant que ses longs doigts griffus en profitaient pour caresser, et pour gratter délicatement la peau de Sanguilia, un contact qui ne manqua pas d’exciter la Déesse. Sa orbe tomba ensuite au sol, et Mélisandre sourit... Et coupa même Sanguilia.

« Oops ! » s’exclama-t-elle, sur un ton faussement désolé.

Une goutte de sang perla entre les seins de la Déesse, que la Drider alla lécher tendrement, remontant ensuite pour embrasser encore la femme, son autre main pétrissant fermement ses fesses. Sanguilia était désormais toute nue, offerte à la puissante Drider, qui la serrait entre ses bras, la soulevant au-dessus du sol. Mélisandre se concentra ensuite, et plusieurs plaques chitineuses s’écartèrent à hauteur de son sexe, avant de faire sortir une puissante verge, un gros membre phallique bien dur, et recouvert d’une sorte de liquide séminale le lubrifiant.

Elle approcha son membre de l’intimité de Sanguilia, un sourire malicieux sur les lèvres.

« C’est ça que je veux faire... Te baiser comme une catin... En sachant que tu es une Déesse, l’amour de ma Déesse... Et que je suis un peu possessive malgré tout... »

Raison de plus, donc, pour pénétrer cette femme bien fort ! Mélisandre soupira donc, et s’enfonça entre les lèvres intimes de la femme, venant la baiser comme ça, s’aidant de ses pattes arachnéennes pour faire des mouvements de vas-et-viens, en les tendant et en les pliant, puis en les redressant, et en les pliant à nouveau... Tout en enfonçant sans ménagement sa grosse bite dans le corps de Sanguilia !
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Sanguilia
Dieu
-

Messages: 397


Le Chaos à multiples facettes


Voir le profil
Fiche
Description
N'avez vous jamais eu l'envie de vous taper une belle petite divinité succube... N'ayez pas peur, je vais pas vous mordre... Sauf si je suis vraiment excitée.
« Répondre #10 le: Juillet 24, 2017, 01:24:56 »

Mélisandre était encore impressionnante vue de près, son physique d'araignée la rendait encore plus sexy, une sensualité bestiale, rien à voir avec les hybrides humanoïdes. Elle dégagea une assurance forte avant de passer sa main dans mes cheveux, pour finir, elle me souriait tout en quittant ma crinière pour jouer avec les lacets de ma robe.

« Mon programme est très simple... Ma Déesse t’a expliqué ce que j’ai vécu, et, quand j’adopte cette forme, mes besoins sont... Encore plus forts. Mais je tiens à te prévenir. Autant sous ma forme humaine, je peux me retenir, autant sous cette forme, je baise sans relâche. »

Je lui retournais son sourire avant de glisser ma tête à son oreille, avec mes dents, j'attrapais son lobe d'oreille.

- Alors oublie ta forme humaine...

Une petite vague de magie parcoura ma robe et cette dernière tomba au sol dans un frisson à peine visible de ma part. Depuis peu, ma peau était plus sensible au changement de température même les plus infimes. Ses griffes parcouraient ma peau alors que j'étais nue devant elle et une petite griffe troubla mon attention. Elle lâcha un oups tellement faux avec un visage qui voulait dire tellement de choses. Ce visage que les femmes ont quand elles vous font comprendre qu'elles veulent du sexe, la bouche entrouverte et les yeux expressifs, j'étais totalement émerveillée par cette créature. Une goutte de sang fila entre mes seins et Mélisandre plongea tête la première pour la lecher, ensuite elle remonta directement pour m'embrasser. Un bruit de grincement chitineuse se fit entendre et je sentais sur mon ventre une verge bien dure et déjà lubrifiée. Un sexe d'une trentaine de centimètres, comme apéritif, c'était un plat de choix pour moi.

« C’est ça que je veux faire... Te baiser comme une catin... En sachant que tu es une Déesse, l’amour de ma Déesse... Et que je suis un peu possessive malgré tout... »

Le sexe s'approcha de mon intimité déjà bien trempée de cyprine, et d'un coup sec, elle entra au plus profond de mes entrailles. Je hurlais de joie à chaque coup de butoir, elle me baisait bien fort, j'adorais cela et le fait qu'elle prenne appuis avec ses pattes arachnéenes rendait ses coups plus puissants.

- Mmmmh, ouiiiiiiii... Vas-y encore plus fooooooort...
Journalisée
Sha
Dieu
-

Messages: 765



Voir le profil
Fiche
« Répondre #11 le: Juillet 31, 2017, 12:46:22 »

Mélisandre n’était pas l’une des femmes de Sha pour rien. Avant d’être la victime d’Héra, elle était déjà très proche de l’Ombre, et était l’une des rares sorcières ayant mérité de porter leur enfant. Mélisandre était alors une enchanteresse et une alchimiste d’exception, capable de décocter de très puissantes potions. Habituellement, elle s’en servait pour soigner les gens dans son village. Et, quand la chasse aux sorcières s’était amplifiée, les gens qu’elle aidait, motivés par des prêtres fanatiques et par la propagande inquisitoriale, avaient fini par voir en elle un monstre, qui empoisonnait les gens, créait la maladie, pour les soigner ensuite. Mélisandre avait finalement rejoint le culte de Sha, et l’Ombre avait été très impressionnée par ses potions... À tel point que, quand Zeus avait eu besoin de ses talents, Sha avait fait appel à Mélisandre pour faire les décoctions. Et, même à cette époque, Mélisandre était déjà, sexuellement parlant, très gourmande.

Et là, sous sa forme de Drider, ses pulsions sexuelles étaient décuplées. Pour elle, Sanguilia était une véritable aubaine, car les simples humaines avec qui elle couchait pour les engrosser étaient très fragiles. Avec Sha, elle agissait comme Kiriko, ou Açoka, incapable de vraiment se lâcher, de vraiment laisser parler toute sa bestialité, car elle aimait trop sa Déesse... Mais, avec Sanguilia, Mélisandre n’avait pas ce blocage mental, ce qui expliqua pourquoi sa longue verge s’enfonça rapidement dans son intimité. Sha, silencieuse, sourit en entendant Sanguilia se mettre à hurler.

Mélisandre avait une main sur sa nuque, et l’autre se positionna rapidement sur les fesses de la Déesse sombre, qu’elle continua ensuite à pénétrer rudement, enfonçant sa puissante queue dans sa chatte, soulevant et abaissant son corps.

« Hmmmmm... Haaaaa... !! »

Sanguilia n’avait qu’une seule demande : « plus fort ». Et, sur ce point, Mélisandre ne resta pas sourde, puisqu’elle multiplia encore les coups de reins, continuant à prendre la femme avec une fougue impressionnante, sa queue remontant en elle, offrant un plaisir long et intense.

« Ouii, hmmm... Haaaa, c’est vraiment le pied... De baiser une Déesse comme toi... !! »

Sa main gifla son postérieur, avant de le malaxer, et de le gifler de nouveau, fortement. Mélisandre avait une sacrée poigne, à la hauteur de sa trique, et prodiguait à Sanguilia un plaisir terriblement bestial...
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Sanguilia
Dieu
-

Messages: 397


Le Chaos à multiples facettes


Voir le profil
Fiche
Description
N'avez vous jamais eu l'envie de vous taper une belle petite divinité succube... N'ayez pas peur, je vais pas vous mordre... Sauf si je suis vraiment excitée.
« Répondre #12 le: Juillet 31, 2017, 02:19:15 »

Par cette partie de jambe en l'air débutait une nouvelle aventure dont enfin j'allais avoir mon propre olympe où plusieurs femmes allaient mener une aventure afin que notre famille puisse être en paix. Mélissandre était la gardienne des souterrains et quand à moi, je ne savais pas encore qu'elle sera mon rôle dans cette histoire, mais Sha me laissera pas trop de responsabilité tant que Pyrrha était dans min ventre. Pourtant, des aventures enceinte, j'en ai fait pas mal, même savoir après quatre mois de grossesse je métais fortement calmée. Menant une politique expansionniste contre les Olympiens, à l'exception de quelques dieux, j'ai marché sur leurs terres, enfonçant la ligne de front de plusieurs kilomètres. En quelques semaines, j'avais quadruplé mon territoire.

Et enfin, ici même, j'allais faire fusionner mon territoire à celui de la grande Déesse noire afin de nous imposer comme le plus grand royaume divin. Mais revenons à la drider en rute, ses coups de reins avait doublé d'effort et son énorme chibre me limait vigoureusement. Elle avait la poigne dure et mes fesses rougissaient sous les paumes fermes de l'araignée.

« Ouii, hmmm... Haaaa, c’est vraiment le pied... De baiser une Déesse comme toi... !! »

Et encore, j'étais quelque peu entravée par mon ventre rond, mais Mélissandre faisait un travail remarquable et je devais juste profiter du moment intense.

- Ouiiiii... Ouiiiiiii... Mmmmmh...

Les yeux entrouverts, les bras qui se balançaient dans le vide au rythme des assauts de la drider, j'étais penchée en arrière me laissant totalement à la l'araignée. J'étais à la limite de l'explosion et je ne sais pas comment elle l'avait deviner mais Mélissandre avait changer de rythme et elle passa à des énormes coups de hanches et enfonça sa gigantesque trique au plus profond de mon vagin. Avec ça, un orgasme explosif m'obligea  à me redresser face à l'araignée qui avait un sourire sadique de satisfaction. Les yeux grands ouverts tout comme ma bouche, pourtant aucun son ne sorti et je jouissais très fort. Mes mains crispaient sur les épaules puissantes de la créature, mon premier orgasme fut dévastateur et tout mon corps satisfortie relâcha d'un coup sec. J'avais plongé la tête dans son cou déposant des baisers tendre.

Mais, elle n'avait pas encore jouie et elle continua sa besogne en moi. J'étais encore excitée et déjà désireuse du prochain orgasme mais soudain, Mélissandre se pencha légèrement en arrière, me forçant à la suivre, de ses deux mains puissante, elle ouvra mes fesses à la vue de Sha. L'invitation était lancée et je mordillais sa mâchoire.

- Toi, tu sais comment me traiter, je t'ai déjà adopté ma belle...
Journalisée
Sha
Dieu
-

Messages: 765



Voir le profil
Fiche
« Répondre #13 le: Août 06, 2017, 02:47:36 »

Mélisandre n’y allait pas par le dos de la cuiller. Coucher avec elle, sous sa forme de Drider, c’était du sport, Sha pouvait en témoigner. La Drider la baisait bien fort, et Sanguilia devait vraiment sentir quelque chose d’unique. Mélisandre était si grande, si puissante, que la belle Sanguilia ne touchait même pas le sol, baisée en hauteur, vigoureusement prise par l’impériale trique de la femme. La Drider avait une endurance exceptionnelle, tout simplement surnaturelle. Sha ne savait guère comment l’expliquer, si ce n’est en liant cela aux siècles de frustration qu’elle avait subi, et qui, d’une façon ou d’une autre, avaient eu pour effet, après sa libération, de doper son appétit sexuel. La belle Sanguilia en faisait maintenant les frais, et Sha se régalait de ses hurlements, observant la scène. Elle sentit Sanguilia jouir, en étant baisée par la femme. Avec ses mandibules, Sha maintenait ses cuisses, les serrant entre ses crochets, permettant ainsi plus facilement de la bourrer, tout en griffant son dos, faisant même couleur du sang, qui perla le long des griffes de la femme.

La Drider sentit tout naturellement Sanguilia jouir contre sa queue, et sourit alors.

« Déjà ? Hummm... J’espère que tu as encore de la réserve, Sanguilia, je ne fais que commencer... Il est tellement rare que je baise des Déesses comme toi, et... Ma Déesse n’a pas tari d’éloges sur... Haaaaa... Sur toi... !! »

Ses pattes arachnéennes se déplaçaient de temps en temps, appuyant les mouvements de la femme, et elle finit par pencher Sanguilia. Cette dernière crut à une invitation de Sha, mais l’Ombre secoua la tête. Elle aurait dû s’élever pour ça, et elle savait que Mélisandre avait encore quelques tours dans son sac.

« Adopté ? Je n’appartiens qu’à... Qu’à Sha... ! Et... Je n’ai même pas encore commencé les choses sérieuses... »

Et pourtant, déjà, la mouille de Sanguilia filait le long de sa grosse verge. Usant de ses muscles, Mélisandre coucha Sanguilia, et, en même temps, des filaments de toile se saisirent des bras de Sanguilia, les tirant, la mettant ainsi en position verticale, « couchée » dans le vide, retenue par la queue de Mélisandre, profondément plantée dans son vagin, et par des toiles tournoyant autour de ses bras. Les yeux de Mélisandre brillaient d’une lueur intense, tandis qu’elle avait posé ses mains sur les hanches de la femme, griffant encore sa peau, et se concentra un peu.

Des filaments de toile se posèrent sur les fesses de Sanguilia, afin de les écarter, facilitant l’accès à sa rondelle... Et, dans un long cri guttural, Mélisandre fit sortir de son corps une seconde verge, tout aussi dure et puissante que la première, qui s’enfonça à son tour dans le fondement de Sanguilia.

« Hmmmmmmmmmmm... !! »

Comme ça, il n’y avait plus aucun risque pour son bébé, et Mélisandre reprit alors ses coups de reins, soulevant le corps de Sanguilia quand elle s’enfonçait profondément en elle, avant de l’étirer en se reculant, puis de le rehausser à nouveau. C’était une pénétration particulièrement brutale, où Mélisandre ne ménageait clairement pas ses efforts...

Mais qui irait s’en plaindre ?
« Dernière édition: Août 10, 2017, 01:54:36 par Princesse Alice Korvander » Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Sanguilia
Dieu
-

Messages: 397


Le Chaos à multiples facettes


Voir le profil
Fiche
Description
N'avez vous jamais eu l'envie de vous taper une belle petite divinité succube... N'ayez pas peur, je vais pas vous mordre... Sauf si je suis vraiment excitée.
« Répondre #14 le: Août 10, 2017, 12:38:36 »

Mélissandre était remplie de surprise et de franc parler pour une drider, elle senti rapidement mon orgasme sous ses attaques et directement, elle lança une pique sur mes capacités sexuelles.

- Tu penses vraiment avoir les capacités de m'épuiser? Aaaah... soyons sérieuses... Tu es encore très très loin d'avoir éteins ma flamme...

L'araignée accompagnait ses coups de reins avec ses énormes pattes afin d'approfondir mon antre intime, je m'en plaignais pas, que du contraire. Je hurlais de bonheur et de joie d'avoir enfin découvert les driders et leur puisance sexuelle. Malgré la peau chitineuse, j'adorais le touchée de cet épiderme arachnéen. Mais Mélisandre n'avait pas compris ma dernière phrase sur l'adoption.

- Eeeeh,  ne prends pas tout au pied de la lettre, je... mmmmmh... Je parlais comme Maîtresse en plus de Sha... Ouiiiiiii... Je ne te retires pas de Sha... Je veux que de temps en temps... Oooh... Je te veux de temps en temps ma belle...

Je fus basculée en arrière et pour sommier, plusieurs toiles furent tissées dans mon dos mais, ses filaments prirent mes bras et mes jambes afin de me les écarter. Je tenais dans le vide par l'énorme trique de Mélisandre. Mes fesses furent ouvertes et une deuxième queue fut offerte à mes plaisirs.

- Je sens qu'on va bien s'amuser maintenant...

Sans crier gare, son deuxième sexe me pénétra d'un coup sec ce qui avait pour conséquence de me faire rugir de plaisir, à chaque coup, elle poussa si fort que je me trouvais limite debout dans le vide avant de retomber en position de départ. A chaque coup, je criais ma joie, mon fondement fut exploré et explosé pour mon plus grand bonheur. Je ne savais plus bouger et franchement pourquoi je bougerais.

- Raaaaah

J'étais dans mon élément et j'étais heureuse d'avoir choisi la drider dès le début. Vivement la suite.
Journalisée

Tags:
Pages: [1] 2 3 ... 5
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox