banniere
 
  Nouvelles:
Le Staff est toujours à la recherche de nouvelles recrues pour différents projets, comme la Gazette ou la promotion du forum !

Pour plus d'informations, c'est par ici !

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1] 2
  Imprimer  
Auteur Sujet: Déception puis 'prix' de conciliation ~ GHANOR  (Lu 1440 fois)
Kumori Ashikaga
Créature
-

Messages: 59



Voir le profil
Fiche
« le: Juin 22, 2017, 01:25:25 »

Le monde était un endroit vaste, varié et étrange. Terra était une vaste terre ancienne comme la nuit des temps et recélait des légions et des légions de secrets, dont certains resteraient invisibles aux yeux des autres. Cependant, là ou ils étaient invisibles pour l'un, ils ne l'étaient pas pour l'autre. Le territoire des Terranides était vaste mais froid et inhospitalier. C'était le lieu parfait pour se cacher, pour les personnes et créatures capables de supporter le froid hivernal des régions presque sibériennes et polaire. Le fait que des créatures dangereuses comme des Wyverns des glaces et les géants endormis, ainsi que des ours et des tribus de Berserkers rendait la région encore plus inhospitalière.

Mais Kumori n'était pas intimidée.

La Vampire était sur sa monture, une sorte de cheval poilu plutôt grand et large, qui trottinait sur une route pavée, recouverte par la neige qui tombait du ciel gris. Elle était justement en quête d'un secret qui lui importait.
Récemment, alors qu'elle avait accompli un contrat dans la ville de Novigrad, proche du royaume d'Ashnard, la Vampire avait entendu parler d'un endroit maudit qui aurait appartenu aux vampires, anciennement, selon des textes écrits par des Terranides. Aux premiers abords, la Vampire ne s'y était pas tellement intéressée... Jusqu'à ce qu'elle entende le nom d'Izalith dans le texte. Se souvenant de son passif cruelle, elle avait entendu ce nom plusieurs fois, dans sa jeunesse. Elle s'était montrée inintéressée de nouveau, mais la curiosité, la rongeant comme la rouille rongeait le métal, finit par la faire céder.

Elle s'était préparée pour le voyage. De lourds manteaux d'hiver enchanté, non pour se protéger du froid, car étant une vampire, Kumori y était immunisée, mais pour se protéger du souffle glacé des spectres des glaces qui pouvaient geler ses membres pour l'empêcher de bouger. Elle avait aussi emporté avec elle de nombreux papiers de feu, qui, en appliquant sur son katana, pouvait enflammer l'arme.

Le voyage avait ensuite été entamé, ce qui dura plusieurs semaines, même en empruntant les grandes routes commerciales ou royales. Accéder aux territoires enneigés était difficile, en raison de nombreux convois d'esclaves lourdement gardés. Mais Kumori n'avait jamais hésité d'aider des esclaves pour s'échapper, en tuant ces hommes et démons durant leur sommeil. Depuis, la rumeur parcourait ici et là de la Spectrale Hurlante, sobriquet obtenu en raison des hurlements de peurs des esclavagistes avant qu'ils ne finissent égorgés.

Réajustant son foulard autour de son cou, Kumori emprunta ensuite un autre chemin qui n'était sur aucune, ou peu de cartes officiel de la région. Bientôt, elle atteignit le couvert d'arbre sinistre, qui assombrissait les environs. C'était déjà assez pire, considérant le fait que durant tout le trajet, le ciel avait été gris et morne. Plusieurs heures passèrent, auquel Kumori avait été sur ses gardes comme elle ne l'avait jamais été. Les tombeaux, caves, donjons vampirique et plusieurs autres endroits de ce genre avait toujours été protégé de la civilisation avec des créatures redoutables et effrayante, considérant le fait que les créatures de la nuit étaient toujours persécutés en ce monde, malgré leur statut de puissance politique en Ashnard. Redoutés pour leur pouvoir, surtout.

Et puis... Le voyage se conclut. Elle s'émerveilla presque, étrangement, en voyant les lieux. 

Une immense forteresse aux hauts et épais murs au sein de flancs montagneux, recouverts de neige, illuminée par les rayons de la Lune. Ils se préparaient visiblement pour un siège, s'était-elle dite, en voyant qu'il y avait aussi de vieilles armes de siège sur les remparts abandonnés de la forteresse...
 
Puis elle remarqua les torches en bas.
 
La première émotion avait été de la surprise, suivit par de l'angoisse. Elle descendit la pente qui menait vers un chemin serpentin se dirigeant vers la forteresse. Elle talonna sa monture. Quand elle fut arrivée devant le premier homme, d'un certain âge, elle s'arrêta proche de celui-ci, lui jetant un regard paniqué.

-Mais que faites-vous ici ?
 
-Moi ? Bah euh, je suis archéologue. Me suis procuré une carte chez Novigrad qui menait ici...

-Qu'avez-vous trouver ? Fit Kumori, déjà prête à offrir sa bourse épaisse d'argent pour obtenir un quelconque objet intéressant.

-Bah, justement... On n'y a rien trouvé. On est arrivé aujourd'hui. La forteresse est vide. Aucun trésor, nada ! L'endroit avait déjà été pillé bien avant nous, par un autre groupe d'aventurier. Nous utilisons des codes et des gravures voyez-vous, pour dire quel endroit avait été approprier par un autre. La marque était récente... Peut-être les rattraperez-vous vu qu'vous avez l'air de rechercher un truc, mais il y a une tempête qui arrive.
 
L'archéologue soupira et continua donc son chemin. Ce fut avec une grande déception que Kumori quitta les lieux, faisant marche arrière rapidement, broyant du noir. Elle ne vit pas le temps passé, et c'était avec une grande surprise qu'elle remarqua qu'elle s'était trouvée dans une ville proche des lieux. Elle secoua doucement sa tête. Une nuit de sommeil et elle pourrait peut-être en revenir. Se dirigeant vers une auberge du nom du Dragon Gelée, elle attacha son cheval vers un des anneaux de fer accrochés aux poteaux en dehors avant de se diriger vers l'intérieur de l'auberge.

L'endroit était vif d'activité en tout cas. Un bon et plaisant feu brûlait dans une énorme cheminée dans un coin, des Terranides étaient assis aux tables, mais aussi diverses créatures, notamment quelques humains qui s'étaient attirés le bon œil des locaux vivant dans la région. S'approchant du comptoir de l'auberge, Kumori s'approcha du tenant de l'endroit, un vieux Terranide Chien plutôt bien bâtie.

-Je veux une chambre pour les trois prochains jours. J'ai entendu dire qu'une tempête allait s'abattre dans le coin d'ici quelques heures.

-Ah ouais, vous n'êtes pas la première à me demander ça , fit-il, sortant une clé d'en dessous du comptoir pour la lui tendre. C'est fréquent aussi, et ça peut durer un bon moment.

Kumori accepta la clé avant de monter une paire d'escaliers pour se diriger vers sa chambre, ouvrant la porte avec la clé. Elle était plutôt bien meublée, bien qu'il y eût un peu moins d'espace qu'elle ne l'espérait. Cependant, le nécessaire y était : un lit, un âtre ou y brûlait un feu aussi et de quoi se distraire avec les tonnes de livres. Elle y déposa son sac dans un coin, ainsi que son manteau épais et sa lame dans un coin, avant de quitter la chambre en verrouillant la porte et descendit de nouveau les escaliers. Kumori rejoignit de nouveau le comptoir et y commanda a boire, s'installant sur un tabouret, s'asseyant, dévoilant au passage son cul bien formé et moulé avec son pantalon serré, portant une veste de cuir aussi. Son foulard, elle se l'était délivrée au passage pour le mettre dans ses affaires, dans son sac.
 
Elle sentit des regards sur elle, mais les ignora, enfin, elle reçut son verre et but d'une traite.

Quitte à attendre, autant boire, elle avait de l'argent. 
Journalisée
Ghanor Lonefury
Terranide
-

Messages: 143


Le hasard est un allié aussi fugitif que mortel.


Voir le profil
Fiche
Description
Ghanor est un Terranide vivant sur Terre, grâce à un collier supprimant la singularité de son apparence. Grande gueule profitant de son image de bad boy pour charmer de potentielles femelles, c'est un grand amateur et contrebandier d'artefacts magiques. C'est aussi un boxeur amateur, au talent absolument ahurissant, qu'il n'utilise néanmoins pas par flemme, la boxe n'étant pour lui qu'un simple répulsif à relous.
« Répondre #1 le: Juin 22, 2017, 06:02:23 »

Une silhouette marche dans la nuit. Un être immense, large, un géant pourtant présent sur les routes des gens communs. Enveloppé dans une longue cape d'un noir de jais, cette âme perdue au milieu de cette petite jungle urbaine. Une ville, pauvre en population, mais riche en histoire. Un lieu qui, malgré son côté commun, abritait comme partout par ici le peuple terranide, cette race préférée des esclavagistes. Un endroit qui fut de nombreuses fois la proie de bandits sans scrupules, où des gens se sont surement battus, où des gens sont surement volés, pillés, violés, tués. Cet endroit était très certainement un ancien foyer, une maison pour tellement de membres de cette espèce persécutée. Mais désormais, ce n'était rien de plus qu'un point de passage, où les voyageurs restaient quelques jours, où des contrats étaient signés, payés. Était-ce pour cela que cette personne marchait en cette nuit froide, simplement éclairée par les quelques réverbères présents ? Oh, non. L'homme était de voyage, simplement, et l'endroit n'allait être qu'un arrêt temporaire, avant qu'il ne continue sa route. Une simple escale, s'il est possible de qualifier cela ainsi.

Soupirant doucement, l'encapuchonné leva son regard vairon vers le ciel étoilé pour l'observer, profitant de la fraîcheur du moment. Réfléchissant à la suite des événements, il se demande où passer la nuit. L'homme venait de passer une journée à marcher, à la recherche d'un objet qu'il traquait depuis quelque temps. Un artefact, l'un de ses favoris, volé par un malheureux qui avait désormais à sa trace un prédateur bien décidé à lui faire payer ces méfaits. Personne n'avait le droit de voler l'un de ses nombreux trésors ! Les prunelles de ses yeux ! Cette folle histoire commença à la base sur Terre, lieu de vie du protagoniste, qui surprit alors dans son vieil appartement miteux une âme différente de la sienne. Une autre personne, qu'il ne connaissait ni d’Ève ni d'Adam qui lui accorda un dernier regard et un sourire moqueur avant de disparaître par une fenêtre, un sac contenant l'objet de sa recherche sur l'épaule.

Puis, ce sale voleur s'échappa grâce à l'un des nombreux portails présents dans cette ville pour rejoindre le plan de Terra. Un plan parfait, ces portes vers le nouveau monde étant généralement invisibles à l’œil nu, forçant à la victime de tâtonner quelque temps pour en trouver l'entrée, laissant ainsi au criminel tout le plaisir d'installer une distance entre les deux. Une fuite simple, efficace. Au grand malheur de l'inconnu.

Ce dernier décida donc rejoindre une auberge pour se reposer de cette journée de recherche et de marche intensive. D'un mouvement sec, il ouvrit en grand la lourde porte de bois dans un puissant bruit sourd, révélant sa puissante stature aux divers clients présents, qui se retournèrent pour observer l'étranger. Abaissant sa capuche, l'homme dévoile alors son identité : Un Terranide, aux yeux aux couleurs différentes, au sourire carnassier, au regard pétillant de malice. C'était Ghanor, comme vous l'avez surement deviné. Cet être, originaire de ces terres, mais vivant bien plus au milieu des humains qu'avec ses confrères. Grommelant doucement, le contrebandier observa les quelques personnes présentes. D'autres personnes de sa race. Soupirant, il fallait noter que notre ami n'était pas un grand amateur des siens. Bien trop habitué aux hommes, pas assez de sa propre culture, le loup se sentait toujours mal à l'aise au milieu de ces derniers.

Néanmoins, notre protagoniste fini par observer une paire de fesses galbées qui n'attendaient qu'une bonne paire de main. Étirant son sourire, dévoilant sa dentition blanche, les yeux électriques du contrebandier se relevèrent pour mieux voir la personne possédant cette croupe à en faire bander un mort. C'était une jeune femme, une humaine d'ailleurs, seule représentante de sa race, ce qui était étonnant. Enfin "humaine", Ghanor n'était pas au courant des attraits vampiriques de cette singulière apparition. Fermant la porte derrière lui, ouvrant sa cape pour dévoiler son torse épais, aux muscles saillants. Il s'étira un peu, poussant un léger soupir de satisfaction, en appréciant la douce chaleur d'un bon feu de bois qui illuminait doucement la pièce dans un coin de l'auberge. Le Dragon gelé était bien plus chaud que son nom ne semblait le présager à l'origine. D'un pas lourd, il commença alors à s'approcher du comptoir, son regard passant au final de la tête de la belle à son gros cul, particulièrement bien mis en valeur par un tabouret. Que dieu bénisse les économies de budget.

Saisissant le siège à côté de Kumori, il le recula pour pouvoir s'y installer, sans, à la base, accorder un nouveau regard à la vampire. Levant son bras pour attirer l'attention du gérant qui s'approcha pour prendre la commande.

« Une chambre. Et un alcool, fort, qu'importe. » Lança-t-il, de sa voix forte.

Les quelques clients qui observaient à l'origine le Terranide décidèrent de retourner à leurs occupations, jeux de cartes, discussions grivoises ou bien simplement s'occuper de leurs verres. Quelques secondes plus tard, le chien ramena alors la clef, qu'il posa sur le comptoir, accompagné d'un verre à la mixture particulièrement agréable à l’œil. Le rictus toujours figé sur ses babines, le loup récupère son achat pour le porter à ses lèvres, s'abreuvant de quelques gorgées d'alcool. Frémissant, appréciant la chaleur qui envahissait sa gorge et qui contrastait avec la fraîcheur de l'extérieur, il termina cul sec la boisson, posant avec une certaine violence le verre contre le bois du comptoir. Il demanda alors au gérant de le resservir, avant de finalement rapporter son attention sur la jeune femme.

La dépassant de plusieurs têtes, il abaissa son regard vairon sur le visage innocent d'une femme qui semblait cacher beaucoup. Haussant un sourcil, il matait littéralement les formes agréables de cette femelle. Un gros cul bombé, des seins qui semblaient presque déborder de sa tenue, des lèvres pulpeuses ne demandant qu'à être dévorées... Il était presque étonnant qu'aucun mâle présent dans cette pièce ne soit déjà en train de la violer contre le comptoir. Peut-être allait-il avoir la chance de s'en occuper ? Après tout, malgré l'énervement accumulé d'une recherche infructueuse, tirer un coup était toujours agréable, un petit rayon de soleil dans une nuit bien trop sombre. Autant trouver du bonheur dans son malheur.

« Ce n'est pas commun de voir un humain seul dans un tel endroit. Une femelle, qui plus est. » Lança-t-il à l'intention de la belle, attrapant son nouveau verre pour en déguster quelques gorgées.

Les mots n'étaient pas dénués de sens. Malgré sa méconnaissance de la culture des Terranides, Ghanor était, comme un tout un chacun, au courant des conflits entre les humains et les siens. L'esclavage, la guerre, les morts, les viols. Tout ça, ça rendrait n'importe qui particulièrement rancunier. Et se balader seule en "territoire ennemi" en quelque sorte, surtout avec un corps aussi bien foutu, ça appelait à ce qu'un malheur arrive. Soit cette ravissante femelle était une fille naïve et débile, soit elle cachait un moyen quelconque de se défendre. Ricanant doucement, il continua alors de parler.

« Mais j'apprécie autant le courage que la témérité. Mon nom est Ghanor, et vous ? »
Journalisée

Kumori Ashikaga
Créature
-

Messages: 59



Voir le profil
Fiche
« Répondre #2 le: Juin 23, 2017, 04:11:27 »

La vie de mercenaire était des plus dure et des plus rigoureuses. Rien n'était rose dans ce monde, encore moins dans le domaine du mercenariat. Les histoires et les romans d'aventures les concernant avaient beau avoir un semblant ou des morceaux de réalités en eux, d'aucuns ne transcrivait, selon elle tout du moins, la véritable réalité du travail de mercenaire. C'était déjà cher payé que de se procurer l'équipement nécessaire pour bien survivre en dehors des villes, et ça l'était encore plus quand on voulait obtenir un maître d'arme compétent, surtout quand on s'entraînait longtemps, ce qui pouvait augmenter les coûts.

Venait ensuite la dangerosité des routes. Les caravanes attaquées, les villages victimes de pillage par des bandits, les monstres qui pullulaient, les dragons qui tombaient du ciel... Tout cela rendait la vie difficile, surtout quand on était quelque chose d'autre qu'un simple humain. Étant vampire, elle avait souvent fait l'objet de rejet et de racisme. Elle ne s'y était pas habitué, lors de ses cent premières années en tant que créature de la nuit. Elle s'était montrée d'une violence incroyable et inhumaine chaque fois. Elle était puissante. Eux, non. Plusieurs fois, elle avait été déçue. De bien des manières. Tant sur le plan social que sur le plan économique. Les contrats pouvaient rapporter. Mais ils pouvaient tout aussi bien ne rien rapporter du tout, faute de bonne volonté chez l'employeur, ou bien par simple manque d'argent.   

Il y avait aussi le fait qu'elle pouvait échouer. Quand ça arrivait, non seulement on lui crachait dessus, mais elle n'avait pas d'argent. Ce qui était doublement embêtant. Mais heureusement, elle était devenue meilleure aux fils des années. Ça arrangeait son cas. Mais ce n'était pas ses années d'expérience que la tempête allait être stoppée. Quand une tempête passait, mieux valait attendre, et l'attente était moins longue avec une bonne gnôle dans la main. Elle entendit un homme s'asseoir proche d'elle qui héla une chambre et une boisson. Elle l'ignora, et ignora aussi le regard de quelqu'un sur elle, quand l'homme vint briser le silence.

-Je ne suis pas une simple femelle, répondit Kumori, sinon, je ne me présenterais pas ici, calme comme l'eau d'un lac en plein été.

L'homme lui dit néanmoins que sa témérité et son courage étaient apprécié, se présentant sous le nom de Ghanor. La Vampire se tourna vers le nouvel arrivé, avec son air inexpressif et peu émotionnelle. Il était viril et beau, il n'y avait pas a dire. Bien plus haut qu'elle, il avait une poitrine saillante et musclée, avec des yeux vairons agréables au regard. Elle leva sa chope à ses lèvres, en but et, posant de nouveau son verre sur le comptoir, elle se présenta.

-Kumori Ashikaga, mercenaire et sabre a louer, dit-elle de sa voix monotone, néanmoins douce et fluide comme la soie, agréable a entendre. Je passais ici pour un quelconque contrat. Malheureusement, semblerait-il que j'ai été... Disons, dupée.   

Posant son coude sur le comptoir, elle posa ensuite sa joue contre la paume de sa main, regardant le loup dans les yeux.

-Vous faites quoi, par ici ? 
Journalisée
Ghanor Lonefury
Terranide
-

Messages: 143


Le hasard est un allié aussi fugitif que mortel.


Voir le profil
Fiche
Description
Ghanor est un Terranide vivant sur Terre, grâce à un collier supprimant la singularité de son apparence. Grande gueule profitant de son image de bad boy pour charmer de potentielles femelles, c'est un grand amateur et contrebandier d'artefacts magiques. C'est aussi un boxeur amateur, au talent absolument ahurissant, qu'il n'utilise néanmoins pas par flemme, la boxe n'étant pour lui qu'un simple répulsif à relous.
« Répondre #3 le: Juin 24, 2017, 06:31:23 »

Cette belle jeune femme intéressait particulièrement le Terranide. D'une part, bien sûr, grâce à son physique de rêve. Des attributs prononcés, un visage d'ange, mais en même temps, ce sentiment qu'elle cachait particulièrement une partie d'elle qui intéresserait plus d'un mâle. Avait-il déjà deviné les penchants pervers de la vampire ? Pas réellement, simplement qu'à la manière dont elle se tenait, et même à sa présence, seule, dans une taverne remplie de mâles... Disons que de nombreuses coïncidences s'empilaient lentement dans l'esprit du contrebandier, qui commença doucement à se douter que quelque chose clochât avec la belle. En même temps, ce n'était pas une humaine. Chose plutôt intéressante, cette femelle était la seule à ne pas s'être retourné à l'arrivée du loup. Un petit détail qui pourrait être sans importance, mais qui démontrait déjà de pas mal de choses concernant la situation de la belle. Mais qu'importe !

Attendant la réponse de cette inconnue, le regard de Ghanor quitta quelques secondes le délicieux corps pour observer un peu mieux cette taverne légèrement miteuse dont il n'avait qu'à peine accordé de l'attention une fois à l'intérieur. L'endroit était, comme précisé, entretenu assez mollement. De la poussière était visible, quelques toiles d'araignée semblaient être encore occupées par ces petites créatures aux pattes multiples et malgré une température agréable, quelques légers courants d'air venaient parfois frapper la douce fourrure du contrebandier. Rien qu'à l'état du bois, des meubles, et même de son aubergiste, ce foyer à voyageurs était réellement marqué par le temps. Chaque mur devait être rempli d'histoires, et le vieux chien devait très certainement avoir vu plusieurs dizaines de milliers de têtes différentes. Des Terranides, des humains, des monstres civilisés divers et variés. C'était typiquement le genre d'établissement dont il était question lors de recrutement de preux aventuriers, dans une vulgaire histoire de fantaisie.

Il fut, au final, perturbé dans sa réflexion par les paroles de la belle. Elle lui lança qu'elle n'était pas qu'une simple femelle, ce qui expliquait son calme. Un léger ricanement s'échappa des babines du loup, équivalent d'un bon "Merci Sherlock", car après tout, il se doutait déjà que cette inconnue était bien plus qu'une voyageuse humaine basique. Lorsque son regard se posa sur lui, l'homme put mieux observer le visage de poupée qu'elle arborait. Étrangement, c'était un air particulièrement neutre qu'elle lui offrait. Pas un sourire, pour le moment, pas une émotion qui apparaissait. C'était... assez étrange, différent. Il ne s'attendait pas réellement à ça, et cette découverte lui fit lever un sourcil.

Elle se présenta alors, d'une voix douce mais simple, avant d'expliquer qu'elle était une mercenaire dupée lors de son dernier contrat. Sans vraiment s'en rendre compte, il commença alors à rire. Pas d'un rire moqueur, mais compatissant. Ghanor posa sa main sur l'épaule de la belle, avant de reprendre la parole.

« Pas d'chance ! Moi, j'suis... Commerçant, on va dire. » dit-il, sous-entendant que ses activités n'étaient pas très... légales. « Et un enfoiré a volé ma marchandise. Je le poursuis depuis quelques heures, mais je l'ai perdu. Donc bon, j'me repose ici en attendant de repartir demain. »

Sa main sur l'épaule, le Terranide en profita pour s'approcher un peu de la jeune femme. Son regard loucha sur la poitrine opulente de la belle, ses yeux vairons se plissant doucement. Cette étincelle de perversité était toujours présente, animant les mirettes du contrebandier qui démontrait de son envie. Il releva néanmoins le tout vers la belle, avant de reprendre la parole.

« Nous sommes dans un bateau plutôt similaire, j'ai l'impression. C'est plutôt agréable de voir que la vie est une pute avec un peu tout le monde, ça rassure. »
Journalisée

Kumori Ashikaga
Créature
-

Messages: 59



Voir le profil
Fiche
« Répondre #4 le: Juin 25, 2017, 03:38:50 »

Elle pouvait voir le moindre détail dans toute cette vieille auberge. Les moindres fissures, les moindres toiles d'araignée et les proies qui s'y trouvaient emprisonnés ou momifiés, desséchés. Elle sentait tout, voyait tout, entendait tout. Ses sens vampiriques lui indiquaient nombre de choses. La nourriture que mangeaient les Terranides, de la viande de bétail, et l'odeur des divers alcools que buvaient les clients... Elle sentait tout, voyait tout, entendait tout. Elle sentait le regard de Ghanor sur lui, lourds d'intentions qui n'étaient pas forcément des plus pures.

Femme en ce lieu remplis de mâles malgré la présence de serveuses de l'auberge, elle savait qu'elle avait plus d'un regard rivé sur elle. Notamment celui de Ghanor. Mais elle ne fit rien. Si elle le voulait, il devra d'abord la séduire. Cependant, coté physique, il avait la note maximale au goût de Kumori Ashikaga. Elle put même sentir sa décontenance face à tant de manque d'expression chez une personne, surtout comme Kumori. Néanmoins, il récupéra vite la face, quand elle entendit le mâle rire pour ensuite poser une main sur son épaule.

-Ah, c'est regrettable. Mine de rien, j'imagine que la dite marchandise devait valoir beaucoup.

Kumori attrapa de nouveau sa chope pour y piocher avec sa gorge le précieux nectar, l'avalant avant de la reposer de nouveau.   

-La vie n'est pas une grosse pute, fit-elle ne levant un doigt, comme si elle disait une évidence, le mot n'est pas assez fort. À la limite, la plus grosse salope qui n'aurait jamais existé.

La vampire se réinstalla un peu plus confortablement sur son tabouret, un pli apparaissant entre ses sourcils un moment face à l'agacement avant de pouvoir trouver une meilleure position, qui mettait de nouveau un peu plus en valeur ses fesses.

-Au moins, il y a de la gnole ici... La tempête va durer longtemps, selon certain. Je ne suis pas tellement habituée d'aller dans ce coin-ci de Terra. 
Journalisée
Ghanor Lonefury
Terranide
-

Messages: 143


Le hasard est un allié aussi fugitif que mortel.


Voir le profil
Fiche
Description
Ghanor est un Terranide vivant sur Terre, grâce à un collier supprimant la singularité de son apparence. Grande gueule profitant de son image de bad boy pour charmer de potentielles femelles, c'est un grand amateur et contrebandier d'artefacts magiques. C'est aussi un boxeur amateur, au talent absolument ahurissant, qu'il n'utilise néanmoins pas par flemme, la boxe n'étant pour lui qu'un simple répulsif à relous.
« Répondre #5 le: Juin 26, 2017, 06:02:19 »

L'homme devait bien avouer que la vampire titillait largement sa curiosité. Après tout, tout était particulièrement singulier chez elle. Voir une femelle au centre d'une taverne rempli de mâles dont les hormones étaient surement explosives, en plein milieu d'un territoire où son apparence humaine était un désavantage, ce n'était pas commun. Et même de caractère : actuellement, au moins de visuel, cette ravissante inconnue semblait être impassible. Là où lui était une véritable montagne physique, une muraille imprenable qui pouvait arrêter une armée, Kumori semblait être impassible d'un point de vue mental. Surement un petit bijou de self-contrôle difficile à briser. Et tant mieux, c'était un défi supplémentaire et dieu seul sait à quel point le terranide appréciait ce genre d'épreuve qui allait mettre à rude épreuve ses habitudes et sa dextérité. Le tout semblait donc offrir une situation délicieusement incertaine, un certain goût du risque, qui rivalisait avec une guerre aux participants égaux ou bien une ruine aux nombreux pièges inconnus.

Et, bien sûr, il ne fallait pas avouer ce corps divin aux formes parfaites. Un cul bombé, de la forme parfaite. Après tout, le loup préférait largement les fessiers épais et larges, englobant parfaitement sa queue. Et le sien semblait délicieux, une belle forme de cœur se profilant déjà. Et pour finir, ses seins, opulents. Bien que plus libre d'esprit en ce qui concerne la poitrine, voir ces deux gros globes de chair tenus dans sa tenue particulièrement moulante lui donnait envie de les attraper et de les dévorer.

Bizarrement, le vol semblait être passé au second plan.

« Mh. Un peu. C'est surtout que c'est une chose que j'ai récupéré par mes propres moyens, et ça m'énerve de perdre des journées de boulot à cause d'un connard. »

Lorsqu'elle lança la suite, que pour elle la vie devrait être surnommée "la plus grosse salope qui n'aurait jamais existé", un profond rire s'échappa des babines de notre protagoniste. Sa voix était forte, portant, certains autres tournant leurs têtes pour observer le duo et dévisager légèrement le contrebandier qui n'en avait que très peu à foutre. Tapotant son épaule, il ne pût s'empêcher d'observer sa proie avec un légèrement pétillement dans les yeux. Malgré son côté impassible, cette inconnue avait un minimum d'humour et c'était bien le plus important aux yeux du Terranide. De toute manière, son flair ne le trompait pas, et c'était bien une odeur de luxure qu'il sentait doucement s'installer. Comme s'il présageait déjà de la suite des événements.

« Moi non plus. Même si je suis un Terranide, je suis bien plus habitué à la présence des hommes qu'à ceux de mon espèce. » commença-t-il, fermant les yeux en faisant mine de réfléchir.

Il les ouvrit finalement de nouveau, posant son regard vairon sur le cul bombé de la jeune femme, mieux mis en valeur par la nouvelle position. Se léchant doucement les lèvres, il s'approche un peu plus de la jeune femme, la main sur son épaule commençant à lentement descendre le long de son corps. Son regard pétillait d'envie, de luxure, et ses mots étaient soufflés de manière suave.

« Et je t'avoue avoir plus envie de me sentir proche de toi que des mâles là-bas... Ta présence est bien plus agréable. »
Journalisée

Kumori Ashikaga
Créature
-

Messages: 59



Voir le profil
Fiche
« Répondre #6 le: Juin 26, 2017, 10:45:49 »

L'ambiance avait drastiquement changé. Kumori le sentit. Elle l'avait senti dès que ce Terranide s'était installé à ses cote. Il y avait plein de places libres, mais il avait fallu qu'il s'installe près d'elle, évidemment. Elle avait pensé que celui-ci n'avait voulu que parler, au début, mais en sentant un regard insistant sur elle, la 'jeune' vampire savait quelles étaient ses intentions. Aucunement meilleur que ceux des autres hommes qui la désiraient, qui ne voulait que la voir dans son lit, gémissante, en sueur, son corps nue plaquée contre eux, en redemandant encore et encore.

Une lueur de dominateur dans les yeux de Ghanor. Un loup venant réclamer une femelle, le temps d'une ou deux nuits. Il était passionné, tandis qu'elle était le calme incarné. Que cela soit durant un combat ou une situation précaire et dangereuse, Kumori gardait toujours un calme olympien. Elle avait grandi et mûrit, n'étant plus la Vampire passionnée et excessivement brutale comme avant. Ghanor exprima de nouveau son désappointement face au vol qu'il avait subi.   

-Oui, je veux bien comprendre que c'est dur de se retaper tout un boulot pour récupérer ce qui nous avait été pris, répondit Kumori, je ne le sais que trop bien. Il y eut des fois ou des Sorceleurs ou d'autres mercenaires me volaient mes contrats. J'ai appris à ne pas perdre de temps et à réagir vite.   

Le grand loup noir rit à la remarque de la femme sur la vie et lui tapota de nouveau l'épaule, avant qu'elle ne se vide son verre d'alcool. Il était bien plus habitué à la vie avec les humains qu'avec sa propre existence. Qu'est-ce que Kumori pouvait bien être d'accord avec lui sur ce point... Elle-même ne fréquentait pas ses congénères de la nuit. Mais Ghanor était bien décidé à fréquenter Kumori d'un peu trop près, celui-ci s'approchant d'elle pour lui caresser l'épaule, pour ensuite descendre lentement sa main vers le bas de son corps. Mais elle garda un air bien neutre.

-Dommage, car je vais devoir aller me laver... Des jours de voyages, ça ne pardonne pas, dit-elle, en éloignant sa main de son corps. Hey, y'a-t-il des bains ici ? Fit-elle envers le chien Terranide.

-Ouais, vers le haut, deuxième porte à gauche.

Kumori n'accorda aucun regard envers Ghanor quand elle descendit de son tabouret pour calmement monter des escaliers. Arrivant vers la dite porte, Kumori l'ouvrit pour y entrer dedans et ferma la dite porte. Il y avait la un grand baquet en bois d’où se formait des tourbillons de vapeurs, qui cachaient entièrement la salle. Se débarrassant de ses vêtements, Kumori se glissa ensuite dans le baquet, avec un doux soupir. L'eau se débarrassa de la crasse sur sa peau et elle resta ainsi pendant une vingtaine de minutes, sans bouger, profitant et relaxant. Elle entendit de lourd bruit de pas et la porte s'ouvrit à la volée. Sans surprise, la vampire ouvrit lentement ses yeux gris, la porte ouverte découvrant un Ghanor avec une bouteille dans la main.   

Son énorme poitrine libérée des bandages, ses seins paraissaient bien plus énormes que quand elle portait son attirail, bien que le reste de son corps fût immergé sous l'eau et caché par la brume de vapeur. La vampire dit simplement :

-Chambre A23. Rejoins-y moi dans quelques minutes... Et n'oublie pas la bouteille que tu as là, si elle n'est pas encore vide.

Le loup referma la porte et Kumori resta dans le baquet quelques minutes avant de se lever. Elle ne prit pas la peine de se sécher, ne portant que sa simple chemise blanche non fermée, sortit de la salle de bain avec ses affaires pour rejoindre sa chambre. Elle lança ses vêtements sur une chaise et referma la porte de sa chambre. Quand Ghanor vint, Kumori le regarda longuement dans les yeux. Elle ne portait que sa chemise, et rien d'autre, celle-ci étant ouverte, laissant bien voir son ventre plat, ses énormes seins et des courbes alléchantes.
 
-Avant que tu ne commences, mon cher loup, je ne vais que te donner un seul avertissement, et bien que tu sois fort, je le suis bien plus que tu ne le penses. Si je n'aime pas que tu me fasses quelque chose, tu arrêtes et tu quittes la chambre. Si tu continues de persister...

Elle cligna lentement des yeux, et, sur un ton toujours monotone, ajouta :

-Ta virilité, tu la perdras a jamais. Est-ce bien clair, gros loup ? 
Journalisée
Ghanor Lonefury
Terranide
-

Messages: 143


Le hasard est un allié aussi fugitif que mortel.


Voir le profil
Fiche
Description
Ghanor est un Terranide vivant sur Terre, grâce à un collier supprimant la singularité de son apparence. Grande gueule profitant de son image de bad boy pour charmer de potentielles femelles, c'est un grand amateur et contrebandier d'artefacts magiques. C'est aussi un boxeur amateur, au talent absolument ahurissant, qu'il n'utilise néanmoins pas par flemme, la boxe n'étant pour lui qu'un simple répulsif à relous.
« Répondre #7 le: Juin 27, 2017, 03:35:21 »

Ghanor devait bien avouer qu'actuellement, le petit voleur n'était plus vraiment sa priorité. De toute manière, cet enfoiré était surement déjà très loin et il suffisait qu'il soit partit à l'origine à l'opposé d'où il était pour perdre totalement sa trace. Trouvant néanmoins du bonheur dans son malheur, notre jeune ami s'était ainsi trouvé une nouvelle occupation : celle de partager une nuit délicieuse aux côtés de cette vampire, dont la race était toujours inconnue aux yeux du Terranide. Une humaine était plutôt étonnante, la jeune femme n'arborant ni robe de mage ni armure de chevalier, deux objets qui démontreraient une excellence dans ses capacités humaines et lui permettant de vaincre de potentiels ennemis aux capacités naturelles bien supérieures aux siennes. Mais là, de toute manière, il n'était plus du tout question de ça. Quelle soit humaine, mort-vivant ou que sais-je encore, il n'avait qu'une envie : la sauter !

Elle prit alors la parole, de cette voix neutre mais agréable. Expliquant qu'elle comprenait ce qu'il ressentait, que des gens volaient ses contrats comme on dérobe ses artefacts. Ces deux âmes avaient quelques petits points en commun : tout deux vivaient de métiers précaires à la concurrence violente et déloyale, à leurs propres comptes, affrontant de leurs lames ou de leurs points un monde qui n'avait aucune bonne intention envers eux. C'était toujours agréable de rencontrer une personne qui ressentait des choses similaires, ça permettait de moins se sentir seul.

La petite surprise fut la suite, où elle expliqua qu'elle devait aller se laver. L'homme grogna doucement à ses mots, plutôt frustré de ce refus. Néanmoins, notre loup n'était en rien quelqu'un abandonnant à la première difficulté et il était prêt à tout pour la mettre dans son lit. Malgré son côté neutre, il savait qu'au fond une chose pourrait naître de tout cela. Un acte brutal et délicieux. Son air imperturbable ne lui ferra pas changer d'avis. Lorsqu'elle disparut dans les bains, il décida de commander une bouteille d'alcool fort avant de s'y diriger à son tour, sous les regards intéressés et curieux des différents clients, gérant compris. Après tout, ils désiraient tous surement passer sur cette petite femelle, sans avoir le courage d'affronter cet air froid et impitoyable.

Ghanor, lui, comptait bien faire fondre la forteresse de glace.

Attendant quelques minutes, il finit alors par rentrer, courage dans une main et bouteille dans l'autre.

« Un bain seul est une activité plutôt triste, non ? J'paye la tournée. » dit-il, avec un léger rire.

Le regard bicolore du Terranide ne put qu'apprécier les formes délicieuses de Kumori, nue. Ses seins, qu'il devinait déjà opulents à l'origine, étaient là bien plus visibles et surtout bien plus gros que ce qu'il pensait : deux énormes coussins de chairs qu'il désirait vraiment sentir entre ses babines et ses doigts. N'ayant pas vraiment le temps de tout bien apprécier, il écouta attentivement les quelques mots lancés par sa future amante. Elle l'invita à simplement la rejoindre dans sa chambre, avec la bouteille... Ouais ! Étirant son sourire, Ghanor apprécia délicieusement sa petite victoire, avant de disparaître, non sans un léger clin d’œil aguicheur.

Il attendit donc dans la taverne, à la porte du couloir des chambres, sous les regards curieux des clients qui se demandaient bien comment tout cela s'était passé. Malgré tout, le message lancé par le sourire du loup démontrait déjà de la suite, certains autres Terranides grommelant d'énervement en voyant ainsi passer leurs chances qu'ils n'auraient de toute manière surement pas utilisés. Regardant l'horloge, il s'engouffra une nouvelle fois dans le couloir pour chercher la chambre de la jeune femme et d'entrer à l'intérieur.

Entrant dans la pièce, d'un pas lourd, le regard du loup s'écarquilla devant le spectacle offert : le corps presque nu de la vampire. Étrangement, cette chemise ouverte dévoilant ses seins opulents ne faisait que la rendre encore plus désirable, atrocement sexy. Ses yeux vairons dévorèrent littéralement ce corps de déesse. Des hanches parfaites, des courbes appétissantes, un corps qui semblait être né pour le stupre et la luxure. Ses oreilles se relevèrent néanmoins aux paroles de la jeune femme, expliquant qu'elle était bien plus forte qu'il ne le pensait à l'origine et qu'il pourrait tout-à-fait finir castré si jamais il tentait de persister dans l'échec. De toute manière, il ne comptait pas réaliser de faux pas, bien décidé à rendre totalement folle cette vampire et lui faire perdre cet air neutre.

« Je vais faire de mon mieux, très chère. Mais pas besoin de me sous-estimer aussi.. Je cache quelques petits secrets dans ma botte. »

Il s'approcha alors de la jeune femme, avant de sortir de nouveau la bouteille. L'ouvrant, restant très proche de la belle, il vint porter le goulot à ses lèvres pour prendre en bouche quelques gorgées, tout en gardant son regard sur la jeune femme. Sans attendre, il vint alors sceller un délicieux baiser alcoolisé, collant sa bouche contre celle sucrée de sa future amante. Un baiser délicieux, langoureux. En entrouvrant les lèvres pour venir prendre possession de sa langue, il y déversa alors l'alcool, pour faire boire Kumori d'une manière particulièrement torride. En même temps qu'il continua de l'embrasser, notre protagoniste vint alors caresser du bout des doigts l'un de ses opulents seins, avant de le prendre en main pour le malaxer avec envie et dextérité.
Journalisée

Kumori Ashikaga
Créature
-

Messages: 59



Voir le profil
Fiche
« Répondre #8 le: Juin 27, 2017, 09:09:41 »

La solitude, la vampire y avait été habituée. Depuis la mort de ses parents et suite à sa longue période de captivité, Kumori avait longuement errée seule, loin de la civilisation, pour mieux apprendre à se connaître soi-même. La Soif, elle l'avait connue. La Grande Traque, elle l'avait connue, et, malgré sa réticence, avait participer en compagnies d'autres personnes comme elle, des vampires, des goules, des morts-vivants. Mais malgré cela, elle s'était sentie bien solitaire. Et bien encore plus, quand les Chasseurs de la Brume étaient venus... La tuer ? Pour qu'elle se réveille ensuite dans un temple, nue, avec ses affaires d'antan, toujours intactes.

Le commentaire de Ghanor avant qu'il ne quitte le bain ne lui avait fait franchement aucun effet. La solitude, elle le vivait au quotidien. Et n'enchaînait que des aventures d'une nuit avec des hommes, des femmes, de toute race, n'ayant pas vraiment de préjugés ni de préférence sexuelle ni de répugnance envers les races de monstres. Elle en était un elle-même. Et en voyant le Terranide, ainsi, la désirant, ne lui avait fait aucun autre effet, hormis que de dire 'ouais, pourquoi pas.'. Elle avait des besoins, elle aussi. Il ferait un bon calmant, pour cette nuit. Il se montrerait sans doute passionné. Aussi, c'était pour cela qu'elle l'avait averti, et vraisemblablement, il avait compris, même s'il dit qu'il avait des tours dans son sac. La passion était comme le feu. Trop le nourrir et le tout s'embrase.   

Le grand loup noir s'approcha de la vampire, qui resta impassible, leva la bouteille pour la boire un instant avant d'embrasser Kumori tout en gardant l'alcool dans sa bouche. Kumori rendit le baiser, bien qu'elle ne fût guère surpris de l'action de Ghanor. Au moment où il avait bu, elle avait déjà eu des doutes, et en avait déjà fait des frais avant avec un autre humain. Mais elle apprécia le baiser, néanmoins. La patte de Ghanor vint jouer avec un des seins opulents de Kumori, pour le masser et triturer avec le téton ensuite. La jeune vampire prit la bouteille d'alcool des mains de Ghanor, se retira du baiser pour en boire avant de pousser celui-ci doucement.   

Toujours en le regardant, Kumori, levant la bouteille dans l'air, en versa ensuite sur ses seins, le liquide rouge venant maculer sa peau d'ivoire, passant entre ses seins pour finir jusqu’à son bas-ventre, avant d'en reprendre une gorgée pour ensuite lui dire :

-Tu as soif, loup ?

Kumori vit Ghanor s'approcher d'elle et elle sentit la langue râpeuse du Terranide lécher avec plaisir son entre-sein et ses contours, pour recueillir le doux nectar rouge. Kumori gémit doucement.

-Aaaah... ~
Journalisée
Ghanor Lonefury
Terranide
-

Messages: 143


Le hasard est un allié aussi fugitif que mortel.


Voir le profil
Fiche
Description
Ghanor est un Terranide vivant sur Terre, grâce à un collier supprimant la singularité de son apparence. Grande gueule profitant de son image de bad boy pour charmer de potentielles femelles, c'est un grand amateur et contrebandier d'artefacts magiques. C'est aussi un boxeur amateur, au talent absolument ahurissant, qu'il n'utilise néanmoins pas par flemme, la boxe n'étant pour lui qu'un simple répulsif à relous.
« Répondre #9 le: Juin 29, 2017, 01:47:51 »

C'était le début d'un moment que Ghanor espérait délicieux. Outre l'envie de prendre son pied autant que possible, cette envie de faire perdre ce visage monotone à son amante dévorait ses entrailles. Un défi à la hauteur de ses capacités, un devoir qu'il allait se donner un plaisir de réaliser. Malgré ses habitudes de dominateurs, ses pulsions animales qui tentaient de prendre le pas sur son humanité, notre jeune contrebandier mettait toujours un point d'honneur à satisfaire et rendre totalement folle de plaisir sa partenaire du moment. Une espèce de fierté, un caprice. Se vider dans une femelle n'était en soit pas un acte compliqué à réaliser, mais la sauter de manière si délicieuse qu'il en marque à jamais sa psychée... ça, c'était une chose bien plus compliquée. Et bordel, à la voir, cet air neutre presque hautain, provoquant, comme s'il n'était pas capable de lui retirer... Il allait donner le meilleur de lui-même pour effacer le tout. Lui faire gémir, crier son nom.

Ce baiser n'était qu'une entrée. Dévorant avec envie ses lèvres sucrées, cet échange d'alcool n'était certes pas des plus original mais restait particulièrement agréable. Sa langue, épaisse et animale, prenait totalement possession de la délicieuse bouche de sa partenaire. Comme si l'endroit lui appartenait, visitant son propre domaine. Sa patte, en même temps, malaxait cette poitrine opulente, bien en chair, naturelle. Des délicieux coussins de chair dont il allait profiter au maximum.

D'ailleurs, la belle vampire vint d'elle même prendre la bouteille d'alcool pour en boire quelques gorgées. Reculant la tête pour l'observer faire, il étira alors un petit sourire de satisfaction en voyant la suite des événements. Voilà qu'elle versait littéralement une partie de la délicieuse liqueur entre ses seins ! Ghanor écarquilla doucement les yeux, trouvant cette scène terriblement torride. La vision du liquide coloré s'échappant du goulot pour tomber sur son corps sans imperfections, coulant sur sa peau pâle, entre ses deux beaux seins, avant de finir sa course sur son bas-ventre... Lorsqu'elle lui demanda s'il avait soif, le Terranide se lécha les babines, cette lueur de perversité animant son regard.

« Terriblement soif. »

Déposant un rapide baiser sur ses lèvres, il laisse alors doucement glisser sa langue le long de sa peau, recueillant le liquide alcoolisé. Lentement, appréciant le contact de sa peau encore légèrement humide suite au bain, il arriva alors vers sa poitrine parfaite. Glissant sa langue entre les deux gros coussins de chair, il se délecte de cette boisson délicieuse, tout en plantant son regard brûlant d'envie dans celui de sa partenaire. Récoltant ainsi la totalité, il décide de s'attaquer un peu à elle avant de continuer sa descente. Le contrebandier attrape alors son sein droit entre ses lèvres, enveloppant son mamelon tendu de ses babines envieuses. Sa main libre, elle, vient s'occuper de son sein laissé seul, le malaxant, son coussinet frottant contre l'autre téton. Ses yeux bicolores toujours plongés dans celui de Kumori, il commence alors à faire tourner sa langue autour de son téton, jouant, torturant avec envie.

Le manège dura un peu, avant qu'il ne lâche l'objet de son attention, dans un petit bruit obscène. Accordant un clin d'œil à son amante du soir, il reprend alors sa course, sa langue sortant pour venir lécher la longue trace d'alcool. Lentement, il atteint alors le bas-ventre, abaissant son corps. Ses mains se glissent sur ses cuisses, qu'il caresse doucement, avant d'écarter avec sensualité.

« L'alcool c'est bien... mais autre chose me fait drôlement envie. » Souffle-t-il, suave.

Il s'abaisse encore un peu, et tombe alors face à la petite chatte de son amante. Il découvre lentement ses formes, ses deux lèvres intimes provocantes, ce clitoris hautain... Se léchant de nouveau les babines, il commence alors à léchouiller son intimité avec envie. D'abord les bords, venant parfois titiller son petit bouton... avant de pénétrer sa fleur de son épaisse langue animale.
Journalisée

Kumori Ashikaga
Créature
-

Messages: 59



Voir le profil
Fiche
« Répondre #10 le: Juin 30, 2017, 04:57:02 »

L'odeur de l'alcool monta aux narines de Kumori et l'Ardeur Sanguine monta en elle. Son cœur battait, mais pas autant qu'il ne le devrait, effet de la morsure vampirique. Ce qui avait été bon pour l'humain autrefois l'était bien moins pour les Vampires, mais l'alcool restait toujours un plaisir pour le fin odorat des créatures de la nuit. Notamment quand elle avait versé de l'alcool entre ses seins pour surprendre le grand loup, qui n'hésita aucunement pour se jeter sur ses seins en ce moment, léchant et recueillant le nectar rouge sur sa peau d'ivoire.   

Elle lui avait rendu le baiser pour ensuite se laisser faire, profitant de la sensation plaisante de sa langue passant sur sa peau, tout en lui rendant un regard, gémissant tout doucement à voix basse ici et là pour lui démontrer un véritable plaisir qu'elle éprouvait dans ce moment intime entre voyageurs voulant se débarrasser de leurs pulsions sexuelles. Et pour ensuite attraper un de ses seins pour évidemment le malmener et l'autre se faisant agresser par sa langue et sa bouche.

Enfin, le loup s'approcha de l'entrejambe de Kumori, et quand celui-ci s'y attaqua, la jeune femme gémit doucement de plaisir. Instinctivement, ses mains se posèrent sur le dessus de la tête du loup, le poussant davantage entre ses jambes.

-Hmm... Aaah...

Ses gémissements se firent un peu plus bruyant cette fois-ci, conservant néanmoins leur grande douceur aux oreilles, bougeant bien des jambes pour mieux accueillir son organe buccal en elle.

-Ah, oui... Là, juste là... Aaaah...
Journalisée
Ghanor Lonefury
Terranide
-

Messages: 143


Le hasard est un allié aussi fugitif que mortel.


Voir le profil
Fiche
Description
Ghanor est un Terranide vivant sur Terre, grâce à un collier supprimant la singularité de son apparence. Grande gueule profitant de son image de bad boy pour charmer de potentielles femelles, c'est un grand amateur et contrebandier d'artefacts magiques. C'est aussi un boxeur amateur, au talent absolument ahurissant, qu'il n'utilise néanmoins pas par flemme, la boxe n'étant pour lui qu'un simple répulsif à relous.
« Répondre #11 le: Juillet 01, 2017, 06:45:16 »

Le Terranide appréciait particulièrement le moment. Calé entre les cuisses de sa partenaire, le loup dévorait avec une certaine délectation l'intimité trempée de la vampire. Oubliant le lieu, le moment, l'homme ne se concentrait qu'à sa simple tâche : rendre totalement folle de plaisir son amante de cette froide nuit. Son regard bicolore, pétillant d'une excitation mêlée à de la pure perversion, était levé vers elle, planté dans les yeux de la vampire. Malgré son air froid et monotone, Kumori était particulièrement réceptive aux attentions diverses du contrebandier, qui mettait un point d'honneur à faire mouvoir son organe buccal épais entre ses lèvres intimes. Frémissant, il accepta sans rien dire les deux mains sur son crâne, l'encourageant à enfoncer sa langue le plus loin possible en elle. Oh, bien-sûr qu'il allait le faire ! Son but était bien de la faire jouir, de l'entendre couiner comme une ravissante petite salope. Et heureusement pour lui, Ghanor avait la joie d'être doté d'une appendice plutôt épais et plus long que ceux des humains normaux, lui offrant ainsi un certain talent quand il s'agit de dévorer une chatte dégoulinante comme la sienne.

Bien que particulièrement excité, le loup n'en restait pas moins particulièrement attentif aux réactions de la jeune femme. Enfoncé au fond de son intimité, sa langue commençait ainsi à se mouvoir avec délectation pour visiter et écarter chaque paroi de son intérieur. Ses pattes, elles, caressent doucement l'intérieur de ses cuisses, avant de glisser sur son cul dodu pour s'en saisir. D'un mouvement, il s'enfonce ainsi au maximum, sa truffe rencontrant la peau délicate et brûlante de la jeune femme. Il ferme alors les yeux, se concentrant sur sa tache, captant les palpitations de ses parois humides, l'homme dévore avec envie le tout. Il se délecte de la cyprine qui s'écoule, la buvant comme si cette liqueur était bien meilleure que l'alcool prit au hasard dans l'établissement. Il écoutait chaque réaction de la belle pour repérer l'endroit où elle prenait le plus son pied, ce fameux point secret qui l'emmènerait au septième ciel.

Ghanor commença alors à s'arrêter dessus, à rester contre, massant l'endroit de son énorme langue. Et pour ajouter à la torture, une de ses mains quitta son délicieux gros cul pour venir se loger contre son ventre, et descendre vers son intimité. Il vient alors s'occuper de son clitoris, décidé à la rendre totalement folle. Jouant de ses doigts, bloquant le petit bouton doucement, il l'emporte dans une danse perverse et délicieuse. Et pour ajouter à ce doux calvaire de stupre et de luxure, le loup écarta ses fesses de sa main libre, pour venir titiller son orifice étroit, cette rondelle provocante, sans néanmoins pour le moment y enfoncer ses doigts.
Journalisée

Kumori Ashikaga
Créature
-

Messages: 59



Voir le profil
Fiche
« Répondre #12 le: Juillet 02, 2017, 05:05:19 »

La belle Kumori sentit cette longue et épaisse longue lui remuer les entrailles. Elle devait bien avouer, il n'avait pas pensé à tourner sept fois la langue avant de bien révéler une pensée quelconque pour ensuite agir. Il y avait des côté plaisants chez les dominateurs. Ils agissaient, sans réfléchir, impulsivement. Mais c'était ce qui leur faisait défaut aussi. Mais en ce moment, Kumori prenait bien son pied en se faisant manger la chatte comme un professionnelle pourrait le faire. Ou une professionnelle, c'est-à-dire, une lesbienne. Les mains du loup vinrent la caresser, d'abord aux seins pour ensuite descendre tout lentement vers le bas de son ventre afin de toucher et de titiller son clitoris.

Il avait un fin doigté et une belle langue d'argent, s'occupant du point sensible de la belle avec une grande dextérité. Kumori gémissait toujours doucement et sensuellement, sa voix aussi fluide que celle de la soie, mais sans grande émotion devait surement lui faire plaisir, car il redoubla d'ardeur, et s'occupa même de l'orifice entre ses fesses avec deux doigts sans s'y enfoncer. Deux minutes de plaisir de ce genre passèrent avant qu'enfin de compte, elle ne jouisse.

-AAAH !   

Une belle explosion de cyprine vint de l'antre humide et gonflé de Kumori, s'éclaboussant principalement sur la langue du loup. Quand il se retira pour y goûter, Kumori rit les choses en mains et bascula les rôles. Elle poussa le Terranide sur son lit et vit que son membre s'était durci pour devenir une bien belle grosse lance. Pas mal, se disait Kumori. Sans relâcher le contact visuel des yeux de Ghanor, elle prit le membre en main. Au début, elle ne fit que le masturber bien lentement, pour le torturer, mais la langue vint se mêler à la petite danse, venant titiller le gland du loup langoureusement, passant sur les contours.

Mais ce fut quand Kumori décida de prendre le membre en bouche que Ghanor put constater que c'était une excellente suceuse. Bougeant la tête comme une pro pour mieux accueillir ce membre en elle, l'accueillant entièrement dans sa bouche, sans grand soucis. Elle lui rendit son regard gris et morne. Un regard bien sexy. 
Journalisée
Ghanor Lonefury
Terranide
-

Messages: 143


Le hasard est un allié aussi fugitif que mortel.


Voir le profil
Fiche
Description
Ghanor est un Terranide vivant sur Terre, grâce à un collier supprimant la singularité de son apparence. Grande gueule profitant de son image de bad boy pour charmer de potentielles femelles, c'est un grand amateur et contrebandier d'artefacts magiques. C'est aussi un boxeur amateur, au talent absolument ahurissant, qu'il n'utilise néanmoins pas par flemme, la boxe n'étant pour lui qu'un simple répulsif à relous.
« Répondre #13 le: Juillet 04, 2017, 06:04:21 »

Ce désir de faire autant plaisir à lui qu'à sa partenaire était très certainement la plus grande force du Terranide. La plupart des dominants pensaient, à tort, qu'ils ne devaient s'occuper que leurs propres envies, sans se soucier de leurs partenaires. Ghanor, lui, n'était pas de ceux là, et prenait ainsi un malin plaisir à torturer ses pauvres victimes. C'est dans ce but là qu'il offrait des cunnilingus délicieux, usant de ce long appendice pour rivaliser avec n'importe qui dans cet art. Délicat, attentif, il profita ainsi de son délicieux point g pour la torturer un maximum, non sans s'occuper de son parfait cul et de son clitoris gonflé de plaisir. Chaque plainte, chaque supplique, formait un délicieux encouragement qui donnait envie au contrebandier de porter son acte à son paroxysme, pour déclencher chez la vampire un orgasme particulièrement brutal.

Et elle ne se fit pas prier ! Quelques minutes plus tard et voilà qu'elle vient, déversant sa délicieuse cyprine sur ses babines envieuses. L'homme se délectait avec envie de ses fluides pervers, dégustant, avalant chaque goutte de mouille comme si cette liqueur était bien meilleure que l'alcool prit au hasard et encore présent dans la bouteille. Néanmoins, encore planté au fond de son intimité palpitante, le mâle ne pouvait déguster proprement cette offrande. Reculant doucement, il se mit à se lécher les babines pour recueillir le tout, un sourire satisfait et pervers sur les lèvres. C'est à ce moment qu'il vit la belle prendre les devants, renversant les rôles, obligeant le mâle à s'asseoir sur le lit. Son chibre était particulièrement tendu, une queue chaude et épaisse, qui n'avait néanmoins pas encore sa plus belle taille. Malgré ça, le dominant était particulièrement bien doté, sa virilité étant proportionnelle à sa taille. S'il était une muraille, sa bite était le parfait bélier.

Désireux de ne pas briser ce silence particulièrement agréable, l'homme ne peut néanmoins s'empêcher de doucement soupirer d'envie à mesure qu'elle masturbe sa queue, enfermant le membre gorgé de sang de ses petits doigts fins. Par instinct, Ghanor vint caresser la tête de la jeune vampire, commençant doucement à s’accommoder à ce regard neutre. Il était même... atrocement bandant et sexy. Après tout, il contrastait totalement avec l'action. La belle était une véritable salope, une perverse qui usait de sa main avec dextérité, et qui venait de gémir et de jouir sous les coups de sa langue. Et malgré ça, malgré le fait qu'elle était excitée, son regard restait neutre, monotone, gris. Il contrastait tellement que c'en devenait... brillant.

L'homme commença à s'impatienter, désireux de découvrir tout les talents de la belle. Il s'apprêta à aller de lui même, et s'arrêta net lorsqu'elle se mit à jouer de sa langue. Ce n'était désormais plus des soupirs mais bien de légers gémissements, doux, graves, qui sortaient de ses babines. La petite langue humide de la belle était particulièrement agréable, mais c'est lorsqu'elle enfonça sa virilité chaude entre ses lèvres pulpeuses qu'il découvrit alors une pipe particulièrement fabuleuse. Il gémissait longuement de plaisir, poussant parfois de légers râles lorsqu'elle arrivait à prendre au complet son énorme membre. Le plaisir était présent, sauvage, et sa virilité commença à mieux se gorger, grossissant directement dans cet étau humide. La vampire pouvait ainsi sentir ses parois comprimer une queue d'une belle et grande taille. Ses doigts se crispèrent sur ses cheveux, et il décida d'y aller de ses propres mouvements.

« Mwh... Kumori... Bordel.. ! Tu.. Tu suces divinement bien.. »

Il était clair que cette jeune femme rentrait facilement dans les plus belles fellations qu'il avait reçu. Désireux de baiser cette gorge serrée, le mâle saisit alors le crâne de sa proie pour venir s'enfoncer de lui même son énorme queue jusqu'au fond de la belle. Son membre désormais plus épais, il sentait que ses parois étroites résistaient à la pénétration, mais il décida de ne pas en tenir compte et commença ainsi de violents coups de reins, éclatant sa petite bouche de suceuse comme s'il baisait l'un de ses trous, quitte à la faire suffoquer. Ce qui n'était pas un soucis... la belle était une vampire, après tout ! Néanmoins, il ne lâchait pas le regard de la jeune femme, plantant ses yeux bicolores dans les siens. Des yeux habités par la luxure, l'envie, le stupre, et louchant parfois sur ses énormes seins pendant qu'elle le pompait.
Journalisée

Kumori Ashikaga
Créature
-

Messages: 59



Voir le profil
Fiche
« Répondre #14 le: Juillet 05, 2017, 02:04:02 »

Sa petite langue faisait tout le travail, tandis que son regard était toujours de marbre, tout comme son visage. Elle savait ce que l'autre faisait. Plaisir pour les femmes et possiblement des hommes pour n'obtenir qu'un plus grand plaisir en retour. C'était ça, les dominateurs. Rechercher le plaisir de l'un tout en étant au-dessus de l'autre. Le plaisir de se sentir supérieur. Et c'était plaisant dans la plupart du temps, oui, Kumori se l'avouait, quand ses partenaires se révélaient plutôt du genre vulnérable et dominée. Tout comme il était plaisant de l'être en ce moment avec le grand loup.

Sa langue venait s'occuper de son membre avec une grande expertise, tout en lui procurant une bonne fellation comme il n'en avait jamais eu. Elle le travaillait comme il se le devait, bougeant sa tête comme elle pouvait le faire, avec lenteur tout en lui faisant subir une excellente succion de sa belle et grosse queue, qui avait grossi énormément dans sa bouche, jusqu’à devenir entièrement dur. Oh, mais c'est que Ghanor aimait ça. Lui, en train de lâcher de doux râles de plaisir quand il lui prenait le membre en bouche en entier. Mais évidemment, ce ne fut pas assez pour lui. Il fallait qu'il en prenne le contrôle. La jeune femme se révéla bien plus résistante qu'il n'y pensait, avalant sans grande difficulté ce membre viril en elle.

Elle sentait les couilles de son amant d'un soir taper contre sa gorge, recevant sans grande difficulté ce membre en bouche, qui lui, tapait le fond de sa bouche. Autre les bruits grivois causer par le baisage de gueule, la chambre de Kumori était silencieuse, et les rires de la salle de l'auberge était lointain. Ils allaient être tranquilles. En plus de la musique qui venait de se faire jouer, plutôt bruyante. La jeune femme, quand elle sentit que le loup allait jouir, attrapa soudainement les mains de ceux-ci pour les écarter de sa tête, et a sa grande surprise, la jeune femme le prit au dépourvu tandis qu'elle augmenta d'elle-même la cadence de ses fellations, bien meilleures que si c'était lui qui s'en occupait. Le membre palpitait de plus en plus dans sa gueule, la jouissance approchait. Enfin, quand il vint, Kumori avala une grande partie de son sperme avant de se retirer soudainement, de la crème blanche atterrissant sur son visage et ses cheveux.

Et c'Était toujours avec ce même air inexpressif et sa voix monotone qu'elle dit :

-Délicieux... Mais je pense que tu préférerais ça, non ?   

Elle se rapprocha de nouveau du Terranide pour tout simplement se dégager la chemise de ses épaules, le morceau de tissu blanc tombant au sol, dévoilant mieux sa poitrine bien garnie. Levant ses propres seins avec ses mains, elle les placèrent de chaque côté de la bite énorme de Ghanor avant de tout simplement les presser contre le dit membre, jouant avec lui, toujours lui offrant ce regard peu émotif.

-Tu les aimes bien, mon grand ?

Et elle commença les mouvements de haut en bas doucement...
Journalisée

Tags:
Pages: [1] 2
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox