banniere
 
 
Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Sujet: La renarde et la sirène [PV Lyli]  (Lu 298 fois)
Slave Furry Club
Legion
-

Messages: 19

avatar


Voir le profil
FicheChalant
« le: Juin 20, 2017, 11:24:24 »

Le Slave Furry Club avec cette capacité à fournir une quantité phénoménale de choix afin d’assouvir n’importe quel fantasme de leur client, des plus classique au plus bizarre, le tout était d’associer la bonne fille au bon client pour que ce dernier soit pleinement satisfait. Il y avait cependant des filles qui s’adaptait très bien à n’importe quel client tant que ça impliquait qu’elles fassent ce qu’elles aimaient. La jolie renarde rousse aux envies de sexe brutal était de ce genre là, tant qu’on lui promettait du cuir elle était partante même si pour aujourd’hui elle n’avait pas prévu ce qui allait l’attendre.

Elle était vêtue de longues cuissardes en cuir noir remontant ses longues jambes, une robe du genre sexy elle aussi en cuir noir qui mettait à découvert ses formes généreuses et bien sûr pour combler le tout, de long gants toujours en cuir de couleur noirs. Cette tenue était typique le genre qu’elle aimait porter mais elle ne se dirigeait pas vers une destination qui allait bien avec cette attirail. En effet, elle devait se rendre à la plage et on lui avait donner une pilule à avaler une fois sur place afin d’aller à rencontre de son client. Cette pilule lui donnerait la faculté de respirer sous l’eau et de ne pas ressentir de différence avec  la terre ferme.

Faire du sexe dans l’eau, c’était assez commun comme envie, d’habitude ça se passait dans une piscine ou à la plage en mode exhibitionnisme mais de la à avoir besoin de respirer sous l’eau, c’était rare. Peut être un monstre marin qui avait envie de goûter aux saveurs de la terre, c’était aussi un des avantages du club quoi que vous soyez tant que vous payez vous pouvez consommer.

Arrivée,à la plage, Minaka avala sa pilule et s’avança dans l’eau, le cuir commença directement à se serrer au contact du liquide. Elle regardait dans toutes les directions pour trouver qui était son client.
« Dernière édition: Juin 21, 2017, 01:48:36 par Slave Furry Club » Journalisée
Lyli
Créature
-

Messages: 836


Sirène


Voir le profil WWW
FicheChalant
« Répondre #1 le: Juin 21, 2017, 12:39:47 »

Les vêtements humains étaient parfois étranges, ils savaient être si gênant et inutile et pourtant parfois si agréable à regarder, à sentir, à toucher. L'une de ces matières si spéciales et rarement porté portait le nom de cuir, parfois de latex, je ne savais encore faire la différence entre les deux au vu de l'absence complètes de ces vêtements sur la plage. La nuit, j'avais vu certaines prostituées de Seikusu en porter près des trottoir, avec toute la panoplie qui allait avec. Longue bottes, robes moulantes... le désir de découvrir ce que valait réellement ces vêtements sexy me faisait de plus en plus monter la bave aux lèvres... Il fallait absolument que j'en sache plus. Comme je ne pouvais sortir de l'eau mes chances d'y gouter un jours paraissaient proche du néant, jusqu'à ce que je ne découvre par hasard cette maison de prostitution... d'esclave ? Je ne savais pas vraiment, mais la personne qui avait vendu la mèche en me permettant de prendre contact avec cet organisme promettait des résultats au delà des attentes.

Le catalogue avait été une épreuve du feu, un choix cornélien tant les modèles apparemment tous hybrides me donnaient envies. Si j'avais pu, je les auraient bien toutes choisit, en même temps ou une par une. Mais mon attention se porta finalement sur une renarde au poil roux, belle et pleine d'expérience à en juger par sa description. Le point le plus frappant et qui confirma mon coups de coeur fut cependant sa tenue à m'en faire pendre la langue de désir. Sans aucune seconde de réflexion, j'avais confirmé la commande aussitôt la vieille et m'étais endormie avec impatience.

J'avais laissé mon corps vêtue d'un deux pièce violet s'évanouir dans le monde des rêves, avec tant de hâte et de gaieté que je m'étais endormie près du bord, bien trop près ! Au point ou le clapotis des cuissardes foulant l'eau me réveilla presque sous mon nez, déclenchant un réveil en sursaut qui me fit sortir d'un bond hors de la surface.

Hééé mais ça va pas !!! vous auriez pu m'écra... Mon souffle se coupe un instant, il s'agit bien d'elle, cette créature de rêve aux cuissardes s'enfonçant dans le sable, contribuant à un équilibre instable. C'était noir, brillant, et l'eau resserrait agréablement ses longues bottes jusqu'à comprimer ses cuisses.

Ah, désolée, bonjour ! C'est moi qui a fait appel à vos services et eux... à vrai dire j'avais vraiment un doute, je pensais pas que vous viendriez vraiment dans cette.. heu.. tenue.

Le coeur palpitant et subjugué par le cuir moulant, j'en oublie un instant que l'ont se connait à peine et me précipite sans un mot pour caresser la matière, toisant toute la robe du bout de mes doigts fins. Le toucher était bien plus agréable que ce à quoi j'aurais pu m'attendre et j'enchainais sur les cuissardes mouillées avant d'enfin entremêler ma main dans ses doigts, pour tester le gant.

Vous n'avez pas du mal à bouger dans l'eau avec ça ? C'est la première fois que vous avez une sirène en cliente ?

Trop excitée, trop curieuse, trop de mots... j'étais comme une gamine dans un magasin de confiserie. Et comme tout bon enfant se respectant je ne pus m'empêcher de gouter en guidant son autre gant vers mes lèvres, suçotant un doigts brièvement. Comment allait-elle prendre ce premier contact qui devait surement être... aussi étrange pour l'hybride que pour moi !
Journalisée

Slave Furry Club
Legion
-

Messages: 19

avatar


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #2 le: Juin 25, 2017, 04:54:20 »

Le Slave Furry Club étant un établissement ayant la particularité d’être partout et nulle part à la fois et accessible depuis n’importe qu’elle monde et endroit, il y avait souvent des clients des plus étranges. Minaka avait déjà vu des extra-terrestre si étrange physiquement qu’elle s’était demander comment sa collègue avait fait pour le satisfaire, il y avait évidemment des furry et autre genre d’hybrides mais aussi des démons et des humains. La belle renarde avait donc pu voir à peu près tous les types de client. Elle n’était donc pas vraiment surprise d’avoir à faire à une sirène comme cliente du jour même si elle était tout de même déçu de cette révélation, les femme n’était pas vraiment sa spécialité.

Sa tenue semblait beaucoup intéresser la sirène, plus qu’elle même d’ailleurs, elle la laissait donc toucher le cuir, le sentir et même le goûter. C’était assez bizarre comme comportement, peut être n’en avait elle jamais vu avant. C’était possible car Minaka était extrêmement à l’étroit dans sa tenue mouillée, mais ça lui faisait ressortir chacune de ses formes et elle n’avait pas grand-chose à dire, elle était là pour satisfaire les envie de la sirène alors si elle avait envie de toucher le cuir elle la laisserait faire :

« Ce n’est pas le plus pratique à porter dans l’eau mais je fait avec et puis ça à l’air de vous faire très plaisir. J’ai déjà eu beaucoup de client différent mais effectivement la première sirène que je rencontre. Vous auriez pu louer l’aquarium du club, c’est pas aussi luxueux que là où on est mais vous auriez été ravie si ce sont les belles tenues que vous aimez. »

En effet, le club possédait des aquariums géant permettant aux clients marins de ne pas rester hors de l’eau trop longtemps mais en pouvant se faire plaisir quand même. La renarde sourit à la sirène :

« Minaka est toute à vous madame, vous pouvez faire ce que vous voulez d’elle et avec elle. »
Journalisée
Lyli
Créature
-

Messages: 836


Sirène


Voir le profil WWW
FicheChalant
« Répondre #3 le: Juin 25, 2017, 11:55:50 »

Toucher une telle matière était encore plus excitant que je ne l'aurais imaginé et encore plus sur le corps d'une créature aussi... sexy ! Je connaissais peu les furry et leurs corps à moitiés animal m'avait parut la première fois très étrange, pourtant la belle Minaka comme elle me l'annonça, semblait autant être une créature bestiale qu'une femme accomplit... qui me donnait chaud. Pour sa remarque sur l'aquarium, par contre, je ne lui offrit qu'un petit baiser sur le bout du museau, en prenant un air sévère.

Un aquarium ? Je ne suis pas un poisson que l'ont peut domestiquer, ni même un animal que l'ont met en cage. Je ne me ne sentirais pas en liberté.

Avec l'une de mes mains, je claque fermement sa fesses droite en sentant à quel point le cuir y répondait bien. Un délice aussi grand que sa voix coquine et que son regard, qui ne peut m'empêcher de presser les évènements. Oui, les yeux intenses de la renarde rousse me forcent à venir capturer ses lèvres, les lèvres de la belle créature que je dévore sensuellement en caressant sa crinière blonde. Lorsque j'ai fini cet essai, j'arrange une de ses mèches rebelle en entremêlant bien fort mes deux mains dans ses gants en cuir, la fixant toujours. Doucement et toujours dans la même sensualité que j'installais entre nous, je guidais le corps de la renarde pour l'installer fesses contre le sable, d'abord, avant de l'y allonger. Mon corps la suit et se love dans le siens, pressant ma poitrine contre celle de la renarde aux attribut ressortant. depuis qu'elle était était allongée les ressacs de l'océan engloutissaient presque tout son corps et le cuir plus collant que jamais laissait apparaitre ses mamelons. Je ne pus m'empêcher de l'embrasser à nouveau sous ce spectacle, plus fougueusement cette fois-ci.

Appel moi, Lyli, ou mademoiselle, ou ce que tu veux. Mais je ne suis pas assez vieille pour être appelée madame.

Les mains toujours dans les siennes je reprends de nouveau le baiser en ondulant ma poitrine pour la frotter au cuir, et faire gigoter les mamelons de la renarde.

Quand on ira sous l'eau mes instincts reprendront le dessus et je ne répondrais plus de rien, alors j'espère que tu es une bonne nageuse. Enfin, avant ça j'aimerais que tu m'excite un peu, maintenant... tout de suite. Que tu me montre comment tu saurais me donner envie de toi, comment tu sais si bien utiliser cette tenue si tentatrice.
Journalisée

Slave Furry Club
Legion
-

Messages: 19

avatar


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #4 le: Juillet 17, 2017, 02:29:12 »

Minaka était certes une filles qui aimait prendre des initiatives avec ses clients mais elle n’en restait pas moins une esclave qui devait obéir à ses clients et leur faire plaisir. Elle ne savait cependant pas trop ce qui allait se passer avec la sirène, elle n’avait jamais eu à faire cela sous l’eau et encore moins sous l’eau en étant habillée tout en cuir L’eau lui collait ses vêtement à la peau et la comprimait en lui moulant chaque partie du corps, ce qui semblait plaire à Lyli au vu de comment elle la touchait et l’embrassait. Elle se frottait à elle jusqu’à frotter ses tétons ressortant de sa robe grâce à l’eau.

Elle embrassait donc la sirène qui lui demandait de l’exciter avec sa tenue, ce n’était pas vraiment la tenue qu’elle utiliser pour exciter les client d’habitude. La renarde posa cependant ses mains gantée sur la taille de la sirène pour la caresser et remonter au niveau de sa poitrine en lui faisant sentir l’adhérence du cuir à sa peau. Elle se servait également de ses longues jambes et de ses bottes pour les tendres et les enrouler autour de la sirène ou de simplement se frotter à elle.

Elle lui sourit entre deux baisers :

« Je suis là pour vous servir le temps que vous avez payer pour m’avoir, vous pouvez donc tout me faire. On c’est arrangé pour que je puisse vous suivre sous l’eau sans me noyer. »

Elle poussa doucement Lyli pour la faire basculer et se retrouver au dessus d’elle et continuer d e l’embrasser et se frotter à elle.
Journalisée

Tags:
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox