banniere
 
  Nouvelles:
La modération de LGJ accueille deux nouveaux membres dans son équipe !

A voir ICI même.

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: 1 [2]
  Imprimer  
Auteur Sujet: The State of Dreaming - [Connor]  (Lu 711 fois)
Stephen Connor
Poupaw de son fichtonw
Administrateur
-
*****
Messages: 2636



Voir le profil
FicheChalant
Description
Colosse d'un mètre et quatre-vingt quinze centimètres, de près de cent cinquante kilos, aux yeux rouges et à la peau cuivrée. 

Champion de Lucifer, Grand Duc du plan Infernal. A la tête de cent Légions de démons.

Prétendant au trône d'Ashnard, sur le point de réaliser un coup d'état.

PS : Préfère les gros culs D:
« Répondre #15 le: Juin 13, 2017, 10:10:08 »

Il y avait encore le feu du combat, en Junko, un feu que les gifles et les insultes n’auraient su éteindre, tout juste attiser. Ce feu attirait les plus pervers de cette orgie, les poussant à redoubler de violence avec la bâtarde, à lui casser les reins et la gorge. Helel, quant à lui, lui giflait les fesses, griffait sa taille fine, l’invitant à venir s’écraser contre lui.

Elle repoussa la légion qui assaillait sa gorge, encaissant les gifles furieuses de ceux qui voulaient lui marteler la glotte. Sa récompense, ce fut une délivrance, sentir l’énorme queue de son amant la transpercer brutalement. Ils entamèrent alors un ballet aussi sensuel que brutal, frottant parfois leurs corps qui s’épousaient à la perfection, et revenant parfois à des coups brutaux, qui claquaient violemment.

« Hey ! Viens me sucer pauvre salope ! »
Ordonna le gagnant de la petite guerre pour les lèvres moelleuses de la bâtarde. Il lui attrapa les cheveux, et se mit à tirer fort, lui offrant une grande claque. Elle en saigna, mais la vue, loin d’affoler la libido des démons, excita davantage l’assemblée. « Allez, bouffe ma queue, ou je te fais saigner encore plus ! »

Plusieurs mâles s’approchèrent pour venir la gifler à tour de rôle. Helel n’en avait rien à foutre, il cherchait son orgasme entre les lèvres intimes de sa proie, la défonçant avec violence, la friction de son sexe entre les chairs cannelées créant une chaleur insupportable pour lui et Junko. Maintenant, il la faisait balloter sans le moindre mal, défonçant la catin comme jamais.

Le gros mâle du devant décida alors de s’approcher autant que possible, posant ses couilles et sa queue sur le visage de la bâtarde, l’utilisant littéralement pour se branler. La jeune femme baignait dans cette odeur puissante de mâle, dans ce musc persistant. Ce viol, qui n’en était pas vraiment un, était d’une violence inhumaine, mais c’était une orgie comme une autre dans le Palais Nocturne.

Fiché au plus profond des entrailles de Junko, Helel raclait avec insistance, sa voix moins rauque qu’à l’habitude, son souffle plus prononcé. Il se sentait jouir, comme il l’avait peu fait depuis des lustres. Son corps était brulant, sa queue encore plus. Son amante devait en être toute engourdie, incapable de sentir la douleur associée à cette violence, dont tous les démons faisaient preuve.

« Tiens, chienne, tiens… » Soupira longuement le gros diable, délivrant son foutre onctueux dans les entrailles de Junko, en une telle quantité qu’elle pouvait probablement sentir son ventre se réchauffer encore davantage. Comme pour ponctuer cet orgasme, le beau démon donna encore quelques puissants coups de bassin, claquants et moites, qui résonnèrent dans la salle. « J’espère que je t’ai engrossée. » Grogna-t-il.

Satisfait par la douceur de la peau contre laquelle il avait longuement frotté son sexe, le démon de devant jouit abondamment, couvrant tout le beau visage de Junko d’une crème épaisse. Tous les démons semblèrent alors avoir la même idée, et jetèrent négligemment la jeune femme sur les genoux, comme elle l’avait été auparavant.

« J’vais te faire fermer ta gueule, moi. »
S’amusa un genre de lycanthrope, branlant son sexe étrangement formé au-dessus de la bouche de Junko. Mais il ne jouit pas, vidant sa vessie plutôt que ses couilles, lavant le foutre de son acolyte avec sa pisse chaude. « Ooooh ouais, sale pute… Essaie d’ouvrir ta bouche si tu l’oses, hahaha ! » Plusieurs le rejoignirent, spectacle assez dégueulasse, mais assez humiliant pour que Junko se taise, ou perdre complètement la raison.

Helel, fidèle à ses habitudes, s’en foutait complètement, il avait fait signe aux hommes de devant d’appuyer la gueule de sa proie contre le sol froid, et lui avait relevé bien haut le cul. Il avait bien attendu de lui casser le fion, c’était le moment. Sa queue était bien lubrifiée par son foutre et la mouille de Junko, il rentrerait, non sans mal, mais il aimait tellement faire mal.

« Lèche, maintenant, pétasse. »
Ordonna le loup de tout à l’heure en jouissant abondamment sur les dalles froides qui composaient le sol. « Obéis. » Affirma Helel, avant de cracher sur le beau visage de la bâtarde, à qui il était en train d’ouvrir le cul en deux sans aucune douceur, s’enfonçant en elle droit vers le bas, comme un pilon. « Et je veux t’entendre nous remercier. Dis-nous à quel point tu te régales, à quel point c’est délicieux. » Il bandait à mort.
Journalisée


Tags:
Pages: 1 [2]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox