banniere
 
 
Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Sujet: Mère porteuse pour quelqu'un de spécial [PV Algogia]  (Lu 369 fois)
Amenas
Humain(e)
-

Messages: 18



Voir le profil
FicheChalant
« le: Juin 05, 2017, 03:25:18 »

Amenas avait réussi à s’échapper de ses bourreaux, oui pendant un moment d’inattention pendant un repas, elle avait pris la fuite.  Cela faisait tellement longtemps qu’elle était avec les esclavagistes qu’ils lui apportaient moins d’importance. Grosse erreur, maintenant elle était en fuite ! Totalement nue, mais en fuite. Car oui les esclavagistes la laissaient nue pour pouvoir profiter d’elle quand ils le souhaitaient. Voilà, maintenant des heures et des heures qu’Amenas était en train de courir dans un environnement qu’elle ne connaissait pas. Les esclavagistes avaient dut se mettre à sa recherche pour la récupérer, même si elle ne valait pas beaucoup d’argent, elle ne valait un peu quand même et ils voulaient gagner cet argent.

La jeune blonde était au bout de souffle, la végétation environnante lui avait griffé les jambes, les bras, le visage. Ses pieds étaient en sang, mais elle n’avait pas mal ! Elle ne pensait cas une chose fuir, se cacher dans un endroit pour passer la nuit et partir à la recherche d’un portail pour rentrer sur la Terre. Retrouver sa famille, sa maison, une vie normale et se dire que tout cela n’était qu’un rêve, même si elle savait que cette dernière option n’était pas possible, qu’elle gardait ces souvenirs au plus profond d’elle et toutes ces marques sur son corps resteront.

Mais pas le temps de penser à ça pour le moment, il fallait s’échapper ! Trouver un endroit pour se cacher. Amenas se trouvait dans une forêt, elle ne suivait pas le chemin laissé par les hommes, elle courrait entre les troncs d’arbres, les ronces, des fleurs très étranges. Elle prit juste un peu de temps prêt d’une petite rivière pour boire un peu et s’humidifier le visage, avant de reprendre sa course folle.

Et c’est alors que ce qu’elle attendait arriva, alors qu’elle était près d’une falaise, elle aperçut un trou, Amenas se faufila à l’intérieur et là c’était magnifique une immense grotte. Et celle-ci avait l’air totalement vide, un endroit parfait pour passer la nuit et pour se reposer. Jamais les esclavagistes allaient venir la chercher ici, pis s’ils y arrivaient le trou était trop petit pour qu’ils puissent passer ils devraient chercher un autre passage et Amenas aurait encore le temps de fuir.

La jeune femme se mit alors assise dans la grotte humide, son dos appuyé contre le mur. Elle pouvait enfin souffler un peu, Amenas se doutait qu’elle allait avoir froid ce soir mais ce n’est pas grave c’était toujours mieux d’être avec les esclavagistes. Au bout d’un moment la fatigue s’empara de son corps et elle se laissa glisser contre le sol pour s’endormir en petite boule.

Amenas n’avait connu que les humains depuis qu’elle était sur Terra, elle ne savait pas que des créatures des plus étranges pouvaient exister et qu’il fallait mieux faire attention où on s’endormait.
Journalisée
Algogia
Créature
-

Messages: 105



Voir le profil
FicheChalant
Description
Le mélange d'une jolie femme et d'une veuve noire. Ajoutez un instinct maternel un peu trop poussé et vous obtenez Algogia
« Répondre #1 le: Juin 06, 2017, 12:20:39 »

Algogia se sentait chanceuse aujourd'hui, elle avait trouver quelques champignons comestibles dans le fond de sa caverne, la drider les adorait bien cuit et surtout accompagnés d'un petit morceau de viande. La chasse d'hier était excellente et elle avait des réserves pour un mois voir un peu plus avec ces champignons. Elle les cueilla délicatement et rapidement, elle les plaça dans un petit sac de sa propre soie. Il devait faire doux en ce beau jour, car Algogia pouvait entendre souffler le vent dans les entrailles de son chez soi, elle se mit à sourire en son disant que cette météo était une aubaine pour la conservation de la viande. Aujourd'hui, tout était fait pour qu'elle soit heureuse...

Mais en n'y prêtant bien attention au vent, il laissa apparaître une essence olfactive qui était étrangère à la drider, elle prenait le temps de bien sentir les voluptes pour en conclure qu'on avait pénétré son domaine. Son sang ne fit qu'un tour et elle se mut à une telle vitesse qu'on pensait que voler. La drider fonça vers l'entrée de la grotte pour faire barrage aux intrus, passant par un dédales de pièces, elle jeta ses nouvelles acquisitions sur une table et poursuivit sa course folle. Après un long couloir, elle s'approcha plus silencieusement vers l'entrée, l'odeur envahissait son nez, pour elle aucun doute, quelqu'un était là. Elle passa sa tête et tomba sur une chose vraiment imprévue. Une femme blonde splendide et nue de surcroît. Sa verge frétilla son abdomen arachnéen et elle ne put s'empêcher de soupirer. Alors, elle s'avança doucement et plus la distance diminuait, plus elle voulait la prendre fougueusement. Mais, Algogia devait s'assurer qu'elle ne s'échappe pas, usant de son sort de sommeil, elle approfondit la sieste de son nouveau jouer et elle l'emmena dans les profondeurs de ses grottes.

Algogia se sentait chanceuse lorsqu'elle referma le charnier aux pieds de son invité après lui avoir fixé les mains aux stalagmites. Les bras tendus et les jambes écartées, la femme ressemblait à une étoile touchant le sol. L'araignée ne pouvait plus attendre, elle avait envie de cette chance et surtout de commencer une nouvelle portée. Alors sans plus attendre, elle se plaça aux côtés de la blonde et la gifla assez fortement.

- Réveille toi humaine!!!
Journalisée

Nombre d'enfant d'araignée: 0
Nombre d'enfant drider: 1
Amenas
Humain(e)
-

Messages: 18



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #2 le: Juin 07, 2017, 02:43:08 »

Voilà qu’Amenas était partie pour une sieste bien plus longue que prévue… Pendant, son sommeil la jeune fille n’avait même pas entendu cette créature s’approcher d’elle, tellement la fatigue l’avait emporté loin donc plus le sortilège de sommeil, c’était sûr que la blondinette n’allait jamais se réveiller. Et pour une fois qu’elle se disait qu’elle était enfin tranquille, que plus personne n’allait la martyriser, cette bonne pause allait la remettre sur pied en deux, trois mouvements.

Mais quand Amenas était en train de reprendre ses esprits de se réveiller de son long sommeil tout n’allait pas comme elle le souhaitait. Car déjà c’est une énorme gifle sur son visage qui lui fait un retour à la réalité, plus une voix de femme. Elle peinait à ouvrir les yeux, tout était flou, sa joue lui faisait assez mal à cause de la claque qu’elle venait de recevoir. Puis, au moment où elle voulut bouger, c’est là qu’elle s’aperçut qu’elle était attachée comme une étoiles de mer.

« Putain… Putain… Qu’est-ce que… »

Et c’est là qu’Amenas put voir la cerise sur le gâteau. Cette créature qui se trouvait en face d’elle. Cette chose qui n’était en rien un être humain… Enfin si le haut de son corps, mais le bas c’était vraiment autre chose. Une araignée c’était le corps d’une araignée, d’une énorme putain d’araignée ! Amenas se mit alors à paniquer, elle tirait fortement sur ses liens, tout en criant.

« Au secours !!! Aidez-moi !!! A l’aide !!!!! »

Sa voix résonnait dans la grotte, elle paniquait tellement. Elle tirait sur ses liens, regardant à droite à gauche pour voir si elle arrivait à se détacher mais rien n’y faisait.  Des larmes avaient perlées au coin de ses yeux sous l’effet de la peur ! C’était la première fois qu’elle voyait une chose pareille. Et vu la douleur qu’elle avait aux poignets cela ne pouvait pas être un rêve. Tout son corps se balançait au bout des cordes, ses cheveux cachaient quelque peu son visage, ses seins ballotaient dans tous les sens. Qu’est-ce-qui allait bien se passer ? Amenas était en panique, criant encore et encore.
Journalisée
Algogia
Créature
-

Messages: 105



Voir le profil
FicheChalant
Description
Le mélange d'une jolie femme et d'une veuve noire. Ajoutez un instinct maternel un peu trop poussé et vous obtenez Algogia
« Répondre #3 le: Juin 08, 2017, 12:26:20 »

« Putain… Putain… Qu’est-ce que… »

Algogia comprenait que son invité allait pas être contente de sa nouvelle position et effectivement, quand la jeune fille nue fixa la drider, elle eut une réaction de peur et de dégoût. Même si elle en avait l'habitude, Algogia se sentait insulté, les humains avaient cette sale habitude de juger sur l'apparence de leur vis à vis. Même si l'araignée n'avait que le haut d'une humaine et la bas de l'arachnide, est ce que cela faisait elle un monstre?

« Au secours !!! Aidez-moi !!! A l’aide !!!!! »

Algogia montait en pression, l'énervement commençait à faire rougir ses joues et on pouvait voir qu'elle forçait sur sa mâchoire car ses joues gonflées sous la pression de sa mâchoire.

- Tais toi pauvre créature, tu es loin de tout et personne ne peut t'entendre. Tu es à moi.

Algogia s'approcha de sa proie et elle passa sa main sur la joue de la blonde horrifiée, elle avait la peau très douce qui attise le toucher. La drider se senti frétiller mais elle inspira en approchant du visage.

- Tu vas me servir de couveuse naturelle de mignonnes bébés araignées. Et si tu es sage, tu vas pouvoir partir après que tu es pondue tous mes futurs bébés, on est d'accord?

Et la drider, pour marquer son territoire, mouilla la joue de la blonde avec sa langue.
Journalisée

Nombre d'enfant d'araignée: 0
Nombre d'enfant drider: 1
Amenas
Humain(e)
-

Messages: 18



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #4 le: Juin 08, 2017, 02:49:37 »

Comment une créature comme ça pouvait vivre… Comment ?

« Mais comment !!!! C’est pas possible !! »

Les pensées et la parole d’Amenas se mélangeaient. Son esprit n’était pas clair, elle n’arrivait pas à comprendre comme elle avait atterri ici. Comment elle n’avait pas pu se réveiller. Sur le coup les esclavagistes lui manquaient terriblement au moins il beaucoup moins peur. L’araignée commença alors à s’approcher de sa proie… La petite blonde recula sa tête le plus loin qu’elle le pouvait.

« Non t’approches pas !! Non sale créature ! Tu me touches pas !!! »

Amenas ne se doutait pas qu’appeler la drider comment ça ne faisait que plus l’énerver ! Mais en même temps de la part d’une petite humaine venue de la Terre voire ce genre de chose c’était pas possible sauf dans les films. Chez elle les araignées étaient toutes petites, par compassion Amenas les mettaient dehors, elle n’aimait pas faire du mal aux animaux. Mais là ce n’était pas un animal !

« NNOOONN !! STOPPPP ! »

La petite se mit à crier quand l’araignée déposa sa main sur sa joue, des larmes se mirent à couler le long de ses joues sous l’effet de la peur. Son cœur battait à 100 à l’heure dans sa poitrine, elle pouvait le sentir, elle pouvait l’entendre, c’était comme s’il allait s’arracher. Et ce n’était pas finit, les paroles de la drider lui firent tournée la tête. Amenas allait servir de couveuse naturelle pour les bébés de cette araignée ? Elle allait donc l’engrosser, la violer, déposer ses œufs en elle, puis Amenas allait accouchée d’araignée ? Non, non c’était juste pas possible.

« Je serais pas ta couveuse !! Dégage !! Dégage immonde créature ! »

Amenas être sage après avoir donné les bébés ? Ça ce n’était pas sur… Jusqu’à présente elle n’a jamais vraiment été sage… La preuve elle avait fui les esclavagistes, personne n’avait réussi à la dresser pour qu’elle devienne une gentille petite soumise. Cette araignée n’allait pas y arriver. Tirant encore sur les liens Amenas avait l’air d’une vraie furie… Mais elle avait juste l’air. Car elle ne pouvait rien faire. Bouger de droite à gauche de ne servait à rien. Sautiller ne servait à rien a par faire balancer sa poitrine et ses fesses. Elle ne pouvait rien faire à par attendre le sort qui lui était réservée.   
Journalisée
Algogia
Créature
-

Messages: 105



Voir le profil
FicheChalant
Description
Le mélange d'une jolie femme et d'une veuve noire. Ajoutez un instinct maternel un peu trop poussé et vous obtenez Algogia
« Répondre #5 le: Juin 08, 2017, 11:54:01 »

Des larmes et des insultes, l'humaine avait choisi le dégoût pour interagir avec Algogia et cette dernière était déçue des propos injurieux envers sa personne. Le visage de la drider se ferma sobrement et elle devint froide.

- Immonde créature?

Algogia se recula de quelques pas avant de charger et grimper rapidement sur la toile pour exposer au mieux sa nature arachnéene aux yeux de la jeune prisonnière.

- Tu veux de l'immonde créature? Réponds moi stupide humanoïde!!!

Elle écrasa son corps d'araignée contre le visage de la femme sans la blesser, elle voulait se faire voir au plus près pour vraiment écoeurer cette dernière. Quand cela fut fait, Algogia redescendit doucement et plaça sa tête au plus près ee celui de l'humaine. Elle la fixa avec une intensité avant de racler sa gorge et de cracher à son visage.

- Tiens, voilà comment tes congénères me traitent... Et encore je te fais le cadeau des blessures qu'ils voudraient m'infliger si ils m'attrapent.

La drider tourna talons et sortit de la pièce pour aller boire un peu d'eau laissant une prisonnière dans ses pensées. Algogia alla dans la pièce où sa réserve d'eau était avant d'en boire une bonne lampée et même par rage et pour le pas se faire entendre, elle plongea la tête dans l'énorme bassine d'eau et elle hurla quand sa tête fut totalement immergée. Toute sa haine et sa frustration ressortirent dans cet exutoire vocal et lorsque sa tête refit surface, elle se sentait mieux. Mais, elle décida qu'il était trop tôt pour retourner voir cette prisonnière et elle obtiendrait son consentement.
Journalisée

Nombre d'enfant d'araignée: 0
Nombre d'enfant drider: 1
Amenas
Humain(e)
-

Messages: 18



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #6 le: Septembre 18, 2017, 08:20:39 »

Amenas continuait de se secouer dans tous les sens pour rompre les liens qui la retenait rien n'y faisait. Elle ne faisait même pas attention que les propos qu'elle tenait ne plaisait pas à l'araignée qui se présentait devant elle. Elle aurait dû s'en douter en voyant son visage, en voyant ses réactions... Mais non la petite prisonnière n'en faisait cas sa tête. Elle arrêta de bouger cas un moment, quand la créature se mit à la charger pour grimper sur une étoile et s'exposer à la vue de la jeune femme. Elle lui posa ensuite une question, avant d'écraser son corps contre le visage de la blondinette.

"NOOOONNN !!! STOPPPPP !!! AHHHHHHHHHH !!!!"

Amenas hurlait à la mort pour qu'elle recule, c'était horrible ! Recevoir se corps sur son visage, ignoble. La jeune femme essayait de reculer son visage comme elle le pouvait, mais elle ne pouvait rien faire à par subir. Et seulement quand l'araignée décida elle se recula doucement avant d'envoyer à Amenas deux phrases qui lui glacèrent le sang.

La jeune femme ne répondit pas sur le coup, regardant l'araignée quitter les lieux pour sûrement aller dans un autre endroit de la grotte.

Amenas arrêta de bouger suspendu à ses liens, elle réfléchissait à ce que la créature venait de lui dire et à toutes les réactions qu'elle avait eues. Elle comprenait maintenant que plus elle l'insultait plus elle allait la mettre en colère. Que même si c'était une créature elle avait dû être maltraité à cause de cette différence. Que les humains devaient la chasser, que c'est pour ça qu'elle se trouvait dans cette grotte.

La jeune femme était bien pensive, si bien qu'elle ne faisait même plus attention à ce qui se passait aux alentours. Elle se disait qu'elle allait se calmer sur les insultes envers l'araignée, mais ce n'est pas pour ça qu'elle allait se faire engrosser sans rien. Elle n'avait pas envie de mettre au monde des enfants d'araignée... Non, elle refusait !

Journalisée
Algogia
Créature
-

Messages: 105



Voir le profil
FicheChalant
Description
Le mélange d'une jolie femme et d'une veuve noire. Ajoutez un instinct maternel un peu trop poussé et vous obtenez Algogia
« Répondre #7 le: Septembre 25, 2017, 11:18:58 »

Algogia laissa le temps filer doucement, de l'entrée de sa grotte, elle voyait l'aurore arriver et l'astre du soleil pointait le bout de son nez à travers les cimes des arbres. Algogia cracha au sol, ses cheveux sont encore humides mais c'était encore l'été et il fait bon.

- Bon, retournons auprès de madame...

La drider retourna sur ses pas, elle passa la salle d'eau et s'engouffra dans la pièce où la jeune blonde l'attendait. Elle ne se débattait plus, elle était calme... Algogia la fixait, de la tête aux pieds, elle était très belle à voir et l'envie de la toucher était grande. Mais, l'araignée avait un code d'honneur, si elle ne donnait pas son consentement, Algogia ne la touchera pas...

- Je vois que tu t'es calmée, c'est déjà un bon début... J'aimerai que tu prennes le temps de m'écouter s'il te plait...

Algogia s'approcha doucement.

- Est ce que tu as soif ou faim? J'ai ce qu'il faut et rien n'est empoisonné ou ensorcelé. Je veux juste parler...

La drider s'approcha encore plus près de la captive.

- Je manques à tous mes devoirs, je me nomme Algogia et comme tu peux le voir, je suis une drider... Enfin, presque... Je suis née par la magie et c'est pour ça que j'ai que six pattes d'araignée et non huit... Enfin, si on compte mes deux bras, ça fait huit...

La tension était toujours perceptible et Algogia racla sa gorge.
Journalisée

Nombre d'enfant d'araignée: 0
Nombre d'enfant drider: 1

Tags:
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox