banniere
 
  Nouvelles:
Pour la promotion du forum, pensez à voter régulièrement pour nous si vous avez un peu de temps.
Merci ! ♥





Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1] 2 3
  Imprimer  
Auteur Sujet: Le strip-tease consiste à faire impression sans produire d'effets.  (Lu 1592 fois)
Astrid Erlandsson
Humain(e)
-

Messages: 48



Voir le profil
Fiche
« le: Juin 04, 2017, 05:49:30 »

Finalisant son maquillage, regardant le résultat dans la glace. Parfait. En fait presque, parfait, réajustant son décolleté, mettant un peu plus en valeur sa poitrine. Comme a son habitude, elle laissa ses cheveux tomber sur son dos, son chemisier boutonné de façon à ce que sa poitrine soit à découvert, chemisier qui semble être une taille trop petit pour la jeune femme. Ses pantalons noir lui moulant parfaitement le bas du corps.
 Elle n’avait pas encore déterminée si elle allait s’offrir à une femme ou un homme. Un sourire se dessina sur son visage à l’idée de peut-être se joindre à un couple. Astrid était déterminée à ne pas terminer la soirée seule. Alors peut importe qui succombera, si elle pouvait même tirer quelques billets en échange cela sera un plus. Devant soutenir son rythme de  vie , elle n’avait aucune gêne à accepter l’argent, ou les cadeaux, que ses amants lui laissait.

Se promenant dans la ville, sans destination préétablie, ses pas la conduire dans le centre-ville. N’ayant pas envie d’aller dans les bars universitaires, elle se dirigea nonchalamment vers le coin chaud de la ville. Astrid entra dans le premier bar de stripteaseuses qui s’offrait à elle.

Ses sens devinrent  en émois devant le spectacle qui se jouait sous  ses yeux. Des jeunes femmes, dansant au rythme sensuel de la musique, sous le regard fasciné des clients, majoritairement masculins, mais où s’était également joint quelques femmes.

S’adossant contre le bar, le sourire aux lèvres, le corps en alerte son regard de biche se portant sur les gens présent. Comme un chasseur cherchant sa proie, elle cherchait celui ou celle qui serait capable de calmer sa faim qui commençait à grandir en elle.
Journalisée
Pepper Calgary
Humain(e)
-

Messages: 59



Voir le profil
Fiche
« Répondre #1 le: Juin 05, 2017, 12:15:37 »

Le Madame Xanadu était un magnifique club de nuit, très côté, et qui bénéficiait d’exemptions administratives l’autorisant à rester ouvert la nuit. En effet, au Japon, les night clubs étaient censés fermer la nuit, selon une ancienne loi qui datait de peu après la Seconde Guerre Mondiale. Mais, à l’instar de bien d’autres établissements, le Xanadu disposait d’une forte tolérance des autorités locales, tolérance d’autant plus forte que, parmi les clients les plus huppés de cet élégant club moderne, on trouvait des conseillers municipaux, plusieurs commissaires, des juges, des Procureurs, et autant de personnes dont le rôle était d’assurer le respect de la loi.

Très beau, le Madame Xanadu se trouvait dans un ancien manoir situé au cœur de la ville, un manoir qui avait été rénové pour accueillir. Jadis, le manoir avait été une ochaya, un terme désignant les salons de thés. Ces établissements très particuliers avaient ouvert au Japon au début du 18ème siècle, et avaient pour tâche d’offrir aux clients la compagnie de charmantes dames, qui leur offraient un plaisir intellectuel et érotique, mais jamais sexuel, les geishas. De fait, et toujours historiquement, les touts premiers geishas avaient aussi été de sexe masculin, remplissant le rôle de bouffons, de conteurs, de chanteurs, de musiciens… La profession avait peu à peu évolué.

Aujourd’hui, de l’ochaya, il ne restait plus grand-chose. Le rez-de-chaussée du Madame Xanadu était un club de strip-tease moderne n’ayant rien à envier aux clubs occidentaux. Un club de plaisir plus secret se trouvait dans son souterrain, et, aux étages, on trouvait des chambres pour des plaisirs plus intenses. Le club était bien évidemment géré par les Yakuzas, plus particulièrement par le clan des Guramu, l’un des clans les plus influents de la ville. Madame Xanadu, qui était le nom de la femme gérant le club, était ainsi un membre de ce puissant clan.

Tout le monde était le bienvenu ici, et, ce soir, Pepper s’apprêtait à faire son numéro. Elle était douée, car, comme bien des filles du Xanadu, elle agissait uniquement par plaisir et par passion. Elle, elle ne venait pas par nécessité de se faire quelques deniers, mais bien parce qu’elle adorait danser, exciter ses clients, être la proie de multiples tentations, et y voir là l’occasion de passer la soirée et une grosse partie de la nuit en compagnie de plusieurs hommes, ou de femmes magnifiques. Sur ce point, Pepper était très demandée, car elle faisait partie de ces femmes qui s’autorisaient pratiquement tout. À elle, on ne refusait rien, et il était d’ailleurs très rare qu’elle refuse d’exécuter des prestations. C’était bien pour ça que Madame Xanadu l’aimait bien, après tout.

*Allez… Ce soir, je leur mets le feu !*

Surveillante le jour, prostituée la nuit, Pepper s’extirpa de la loge, quittant les autres filles. C’était son heure ! Elle portait fièrement sa tenue de cow girl aux tonalités roses et violettes. C’est comme ça qu’on la connaissait, et elle ne comptait guère changer de look. Portant donc un soutien-gorge et une minijupe rose, avec de belles bottes de cow boy à talons, et, bien évidemment, de longs gants brillants, elle traversa le couloir menant à la scène. Une fille en sortit, portant une belle tenue de bunny girl. Elles s’embrassèrent brièvement en se croisant.

« Comment est le public ce soir ? s’enquit Pepper.
 -  Achève-les, ma belle ! »

Une main alla gifler ses fesses, et Pepper esquissa un léger sourire. Elle lui souffla un baiser avec sa main, puis se rendit ensuite sur la scène. Les projecteurs l’aveuglèrent pendant quelques secondes, et il y eut de multiples sifflements, puis la femme sourit, et s’avança vers la barre métallique transversale située sur la scène. Pepper sourit de plaisir en adoptant un déhanché sexy, et, rapidement, son morceau préféré s’enclencha, pendant qu’elle agrippait la barre métallique, et commençait à pivoter dessus.

"I Wanna Be A Cow Boy", de Boys Don’t Cry. Un morceau culte du rock américain, et qui avait tout à fait vocation à s’appliquer ici.

Elle se mit à danser, en tournoyant autour de la barre, multipliant les gestes, léchant volontiers la barre, bombant ses belles fesses, ou sautant sur la barre, enroulant ses jambes dessus, avant de se laisser tomber en baissant sa tête, glissant ainsi lentement dessus. Un magnifique spectacle, où Pepper mettait volontiers ses formes en valeur, adoptant des poses toutes plus suggestives les unes que les autres, pendant 4 bonnes minutes.

Effet garanti !
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Astrid Erlandsson
Humain(e)
-

Messages: 48



Voir le profil
Fiche
« Répondre #2 le: Juin 05, 2017, 02:29:25 »

Un verre à la main, d'ailleurs elle avait déjà oublié le visage de l'homme qui lui avait payé, Astrid n'avait pas quitté la scène des yeux. Les filles avaient défilées les unes après les autres, allant du numéro plus "traditionnel" au numéro plus spectaculaire. La seule chose  que ces femmes avaient  en commun, du moins aux yeux d'Astrid était leur beauté exceptionnelle.  Ces femmes avaient  subjuguées la brunette, comme n'importe quel autre client du Madame Xanadu. La sexualité et la sensualité étaient palpables.  La clientèle, majoritairement masculine, semblait se tenir aux aguets, les sens à leurs apogées.  Bien que toutes les femmes et hommes dans le bar, clients comme employés, étaient tous plus beaux les uns que les autres, aucuns n'avaient su allumer la petite flamme intérieure de la jeune femme. Personne, n'avait eu se petit "je ne sais quoi" qui lui donnait envie de jouer au jeu de la séduction, ce jeu où la ligne est si facilement franchi vous apportant aux 7ième ciel.

Lorsque la strip-teaseuse suivante fit son entrée, Astrid retenu son souffle. La jeune femme était entrée sur scène habillée en cow-girl , Astrid n'échappa pas au sentiment générale qui avait envie le club au même moment. Ses sens  décuplèrent, son corps se mis en émoi, machinalement elle déposa son verre sur le comptoir et s'approcha vers l'avant scène. Sans gêne ni remords, elle s'installa à la table qui était juste à l'avant scène, sans porter attention aux regards interrogatifs des hommes y étant déjà. Son regard ne voulant manquer aucun déhanché sensuelle de la danseuse. Elle sentit le désir monter en elle, presque à regret elle assistait à la fin du numéro, regarda la strip-teaseuse sortir de scène et se diriger vers les coulisses . Elle se leva rapidement, presque trop rapidement, la chaise tomba au sol. Elle marmonnant quelque chose, se dirigea vers les toilettes pour femme. Astrid était troublée par la femme qui était sortie de scène, elle devait trouver le moyen de la voir, de lui parler.
Journalisée
Pepper Calgary
Humain(e)
-

Messages: 59



Voir le profil
Fiche
« Répondre #3 le: Juin 06, 2017, 01:11:58 »

Contrairement à ce qu’on pouvait croire, les filles du Madame Xanadu disposaient d’une grande marge de manœuvre pour organiser leurs numéros. Seul comptait le résultat, et Xanadu-sama, contrairement à bien d’autres maquerelles ou maquereaux, voulaient des filles qui soient vraiment volontaires. Il lui arrivait souvent de refuser des beautés qui voulaient danser, en sentant en elle qu’il n’y avait pas ce fibre pervers, pas cet élan à la luxure. De fait, le sexe était omniprésent au Xanadu, que ce soit avec les clients, ou tout simplement entre les filles. Pepper joua donc son numéro, et, cette fois, choisit de ne pas descendre sur le public. Parfois, elle finissait en se rapprochant du client le plus chaud, et en lui roulant une pelle, ou en le laissant enfouir sa tête dans ses seins. Là encore, s’il était généralement interdit de toucher, Pepper n’en faisait pas une règle fixe, et acceptait très souvent qu’on la palpe. Ce soir, donc, elle termina son numéro par une ultime pose, et, constatant que la salle était chaude, sortit donc.

Elle partait pour mieux revenir, car, maintenant qu’elle avait fini sa danse, elle irait ensuite parmi le public, cherchant des clients intéressés pour un numéro spécial… Et elle avait bien une idée en tête. Car, en dansant, elle avait vu une fille. Une magnifique brune, qui s’était penchée vers elle, et l’avait regardé avec admiration. De fait, et pendant sa danse, Pepper avait tenu à lui montrer qu’elle l’avait vu, car, pendant une pose, elle avait approché sa botte, et avait caressé le visage de la femme avec, le bout de sa botte frottant brièvement contre ses lèvres, avant de repartir. Des clients, Pepper n’avait aucune difficulté à en trouver, mais, des femmes venant ici, c’était quand même beaucoup plus rare… Et celle-ci était très belle.

*Ouais, c’est elle que je veux…*

Quand Pepper retourna dans la loge, elle constata vite que les fillles étaient motivées.

« Ils sont chauds, ce soir, nos lapins…
 -  Il y en a un qui s’est masturbé devant moi… Et qui m’a montré sa queue ! »

Elles allaient toutes y aller. Certaines avaient une combinaison en latex, et, bien sûr, il y avait aussi les Jumelles. Deux magnifiques blondes, qui faisaient toujours fureur. Avec l’expérience, Pepper pouvait deviner, quand elle dansait, qui la prendrait pour une nuit. Bien sûr, ils étaient tous excités, mais elle arrivait toujours à en trouver un qui l’était plus qu’un autre. Et, ce soir, c’était cette fille. Il n’y avait aucun doute là-dessus. Les Jumelles, par exemple, avaient repéré un homme à lunettes, plutôt timide, et comptaient bien venir l’aborder.

Pepper, elle, sortit en même temps que les autres, et se retrouva rapidement dans le salon. Maintenant que les différentes danses étaient finies, les petits joueurs repartaient, et les clients restant pouvaient avoir droit à des prestations plus individuelles. Pepper vit ainsi l’une de ses collègues s’asseoir sur les genoux d’un homme assez gros, venant lécher le creux de son cou. Elle tourna la tête, vit une autre amie occupée à masturber un client lentement sous la table, et reconnut finalement sa cliente.

Un sourire naquit sur les lèvres de Pepper, qui se rapprocha rapidement de cette dernière, faisant claquer ses talons, et s’assit sur la table, face à elle, en croisant ses jambes, assise de profil. De la main, elle attrapa le verre de la femme, un cocktail avec une paille, et la fourra dans sa bouche, puis commença à le sucer délicatement, tout en se retournant vers elle, et en décroisant les jambes, lui faisant face. La jeune femme pouvait ainsi voir directement sa minijupe.

« Coucou, toi ! Ça te dérange si je me rapproche de toi ? Pendant que je dansais, tout à l’heure, j’ai cru comprendre que tu avais particulièrement aimé ma prestation… Je me trompe ? »

Pepper était en train de l’allumer sans aucune discrétion...

Mais c’était bien ça qu’on attendait d’elle, après tout !
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Astrid Erlandsson
Humain(e)
-

Messages: 48



Voir le profil
Fiche
« Répondre #4 le: Juin 07, 2017, 02:04:47 »

« Coucou, toi ! Ça te dérange si je me rapproche de toi ? Pendant que je dansais, tout à l’heure, j’ai cru comprendre que tu avais particulièrement aimé ma prestation Je me trompe ? »

Astrid laissa son interlocutrice lui prendre son verre des mains, avec un sourire au coin des lèvres, elle lui effleura les doigts en la regarda dans les yeux. Avouer qu’elle avait aimé la prestation était un doux euphémisme .Elle avait été subjuguée par cette dernière. Au fond de ses entrailles, une sensation des plus agréables avait remontée le long de son corps lorsque la jeune femme l’avait frôlée de sa botte. Un frôlement qui lui confirmait qu’ elle aussi l’avait vu, l’avait remarquée : elle. La clientèle, bien que majoritairement masculine, ne pouvait ignorer le trouble qui s’emparait d’eux plus que les numéros s’enchaînaient. Astrid n’avait pas fait exception à cela. Quoique la beauté d’aucune autre danseuse ne lui avait fait autant d’effet que celle qui se trouvait à sa table présentement.

En souriant, elle s’accouda sur la table, approchant son corps de celui de son interlocutrice, sa jambe frôlant la sienne.

  Tu ne me dérange pas. Comme tu peux voir, je suis... seule. Hum...... Si j’ai aimé ta prestation?  

Astrid laissa planer un moment de silence, plongeant ses yeux dans la profondeur des siens. Sa jambe se pressant contre sa cuisse, elle reprit.

  Ta prestation était déconcertante.  Elle m’a beaucoup plût. Je suis Astrid. Puis-je savoir à qui j’ai l’immense honneur de partager mon verre?

Elle n’était pas née de la dernière neige, elle se doutait bien qu’elle se présenterait à elle sous un nom de scène. Ne devant , ou ne voulant , pas dire son véritable nom aux clients. Mais, dans l’intimité de la nuit, qu’importait véritablement le nom?  Elle fit signe à la barmaid d'apporter deux autres verres du même cocktail.

Astrid était en mode réceptive de la sensualité qui dégageait de la cow-girl , ce soir elle avait bien envie de jouer au doux jeu du corps à corps et de la séduction. Elle n'accepterait pas de laisser aller sa si belle  "proie". Qu'importerait le prix à payer.
Journalisée
Pepper Calgary
Humain(e)
-

Messages: 59



Voir le profil
Fiche
« Répondre #5 le: Juin 12, 2017, 12:39:14 »

Un sourire ravi se forma sur les lèvres de Pepper. Oui, elle avait bien vu le désir dans les yeux d’Astrid, et ne s’y était pas trompée. Proche d’elle, la jeune femme releva ses jambes pour frôler les délicieuses cuisses de la strip-teaseuse, et maintenant prostituée. Autour d’elle, ses amies et camarades choisissaient elles aussi leurs clients, et les rares n’ayant pas trouvé chaussures à leurs pieds venaient en courtiser d’autres. Pepper sourit devant la femme, et reposa son verre... Puis poussa en avant, et se laissa glisser sur elle.

Ses jambes se retrouvèrent à gauche et à droite d’Astrid, s’enfonçant dans le fauteuil, et elle posa ses mains sur ses épaules, s’appuyant sur ses genoux, son corps venant heurter le sien. Pepper approcha son visage de celui de la femme, et embrassa brièvement sa joue, avant de sortir sa langue, et de lécher sa peau, remontant sur quelques centimètres.

« Je m’appelle Pepper, ma belle... Et, ce soir, je veux être ta cow-girl ! »

Pepper était effectivement un nom de scène, mais c’était aussi le nom sous lequel tout le monde l’appelait, maintenant. Ses bulletins de paie, au lycée, étaient par exemple adressées à « PEPPER CALGARY ». Elle avait rejeté son ancien patronyme le jour où elle avait pleinement accepté d’embrasser cette nouvelle voie, malgré l’hostilité claire de ses parents. Quand Pepper était arrivée au lycée, elle était une jeune fille chaste et innocente. Elle était ressortie de Mishima perverse et à tendance nymphomane. Changer d enom était une manière symbolique d’illustrer ça.

La femme redressa son visage, et sourit en croisant le regard d’Astrid.

« Je peux t’offrir un avant-goût, si tu veux... »

Qu’elle le veuille ou non, en réalité. Pepper se pencha davantage contre elle, et l’embrassa tendrement, sensuellement, fourrant sa langue dans sa bouche. Elle apprécia de sentir le goût sucré de ses lèvres, et sa langue joua avec celle de la femme pendant plusieurs secondes. C’était un petit extra’, que Pepper s’autorisait pour, non seulement convaincre la femme de la suivre, mais aussi... Parce qu’elle avait tout envie de coucher avec cette femme !

Et ses lèvres, en toute honnêteté, constituèrent un excellent avant-goût de ce qui allait suivre.
« Dernière édition: Juin 14, 2017, 08:27:37 par Princesse Alice Korvander » Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Astrid Erlandsson
Humain(e)
-

Messages: 48



Voir le profil
Fiche
« Répondre #6 le: Juin 13, 2017, 02:25:40 »

 Elle avait accueillit la jeune femme dans son hémisphère, son corps frissonna lorsque sa douce et chaude langue caressa sa peau. Ses sens s'étaient réveillés, son corps et esprit déjà sous le charme de sa belle cow-girl. Après tout, présentement, la jeune femme n'était plus sur la scène, elle n'était plus strip-teaseuse elle se permit donc de caresser du bout des doigts la jambe de la belle.

« Je m’appelle Pepper, ma belle... Et, ce soir, je veux être ta cowx-girl ! »

À ces mots, mille une idées  prirent possession de son esprit. Mille une idées allant de la plus sensuelle à la plus dévergondée. Son corps ne demandait que cela. Être prise d'assaut par la cow-girl, comme un cow-boy chevauchant sa monture rebelle lors d'un dangereux rodéo.

« Je peux t’offrir un avant-goût, si tu veux... ».
Avant même qu'Astrid ait pu confirmer ou infirmer (vraiment qui aurait pu refuser un avant goût des douces lèvres de Pepper? Sauf peut-être une personne ayant des problèmes manifeste de visions. ) leurs lèvres croisaient le fer dans une douce bataille. Leurs langues se frôlèrent et dansèrent un doux tango des plus sensuel.

Vous me donnez l'envie de découvrir l'éventail de ce que vous avez à proposez Pepper. Votre avant-goût était des plus délicieux.

À ses mots, Astrid laissa sa main parcourir le cou de sa tentatrice. Au travers du costume affolant, ses doigts commencèrent à se délecter du corps parfait de la jeune femme, ses sens s'émoustillèrent. Son être ne demanda que de se faire posséder le temps d'un rodéo endiablée la jeune femme. Et elle était prête à payer le prix qu'elle exigerait.
Journalisée
Pepper Calgary
Humain(e)
-

Messages: 59



Voir le profil
Fiche
« Répondre #7 le: Juin 19, 2017, 01:14:10 »

Le baiser dura un peu plus longtemps que ce que Pepper avait initialement prévu. Même si elle touchait une généreuse somme à faire la strip-teaseuse et la prostituée, Pepper travaillait avant tout au Madame Xanadu par passion. C’était surtout ça qu’il fallait retenir. Elle était surveillante le jour, et hôtesse au Xanadu le soir, mais, pour elle, il s’agissait de deux boulots complémentaires. La femme savait de quoi le lycée était capable, et tout ça ne faisait que tourner autour de la grande passion de Pepper, ce qui la définissait plus que toute autre chose : le sexe. Certaines personnes avaient des passions bien plus acceptables (la littérature, par exemple, ou la poésie), mais, elle, la seule chose qui la faisait vibrer, c’était le sexe.

Sa langue s’enfouit dans la bouche d’Astrid, et elle sentit la main de cette dernière se crisper sur sa nuque, son autre main caressant ses cuisses. Là encore, Pepper ne protesta pas, et laissa au contraire sa cliente se serrer contre elle. Elle avait gagné. Son intuition avait été la meilleure, et Pepper finit par rompre le baiser. Un mince filet de salive relia leurs lèvres pendant quelques instants, avant que la langue de la femme ne glisse dessus, coupant leur lien, Pepper en profitant pour lécher le bout des lèvres de sa future amante.

Dans le sexe, les premiers gestes étaient cruciaux. Ils avaient pour but de lancer la machine, comme ces vieux moteurs bourdonnants où, pour les faire démarrer, il fallait tirer à plusieurs reprises sur une manivelle. Ici, c’était un fonctionnement similaire ; il fallait stimuler le désir, par quelques suggestions, quelques caresses, quelques premières touches, le laisser s’attiser doucement, pour pouvoir ensuite en récolter les fruits.

« Habituellement, ma chérie, je propose aux clients intéressés une première danse très proche, afin de stimuler leur ardeur... Mais ça reste optionnel. On peut aussi directement monter dans la chambre. »

Même si Pepper avait cessé de l’embrasser, son visage était resté proche du sien, de sorte qu’Astrid pouvait continuer à renifler sa bonne odeur, un parfum très sensuel, leurs seins continuant à se frôler... Et, à aucun moment, Pepper n’avait tenté de retirer les mains baladeuses de sa cliente.

Mais le choix lui appartenait. Après tout, la cliente est Reine.

« Dis-moi ce que tu veux, ma beauté, et sache que tu pourras me faire tout ce que tu veux, pour le même tarif. On a un forfait global pour la nuit, qui inclue tous les types de prestations possibles que le club propose. »

Tout semblait être fait pour succomber, ici, à ses plus vils instincts...
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Astrid Erlandsson
Humain(e)
-

Messages: 48



Voir le profil
Fiche
« Répondre #8 le: Juin 21, 2017, 02:43:09 »

Elle savait bien que LA règle ultime des bars de strip-teaseuse était " On regarde, mais on ne touche point". Ou comme on dit aux enfants: "Touche avec les yeux, pas avec tes mains". Mais, Astrid était sous le charme, le numéro de Pepper avait fait son effet et ses propos allumeurs également. Mais, après tout, il était bien évitant que présentement, la belle pratiquait maintenant une tout autre occupation.

Au fils des années, la famille Erlandsson avait tellement déménagée, qu'Astrid avait préféré se protéger en ne s'attachant pas aux gens. Lorsqu'elle avait commencé à goûter aux nombreux plaisirs de la chaire, elle se donnait à qui savait faire grimper son envie, son désir, sa passion. Elle prenait la fuite dès que son amant, ou amante, commençait à démontrer un peu trop d'attachement. Pour la jeune femme, il était très évidant que l'amour ne devait aucunement être rimer avec sexualité. D'ailleurs, la seule fois où elle avait dérogé à sa propre règle, en tombant amoureuse, cela avait rimé tristesse, abandon, malheur. Elle avait préférée rapidement revenir à son principe fondamentale: "Offre et donne toi qui tu veux. Vit ici et maintenant"  Elle avait donc effacer de sa génétique les étranges concepts nommés amour et amitié.

La cow-girl serait  celle qu'Astrid s'offrira, celle à qui elle se donnera, le temps de cette nuit. La brunette laissa Pepper détacher ses délicieuses lèvres et rompre le charme. Elle ressentait déjà, cette chaleur dans son ventre. Cette chaleur qui faisait en sorte que notre corps transpire l'envie, le désir.  Ses mains restées sur le corps de la jeune femme, comme si elles cherchaient à inscrire dans leur cellules l'emprunte de la peau et du parfum de la trop jolie danseuse.

Leurs souffles chauds s'entremêlaient. Au rythme de leurs respirations, sa poitrine caressa celle de sa partenaire qui ne s'était pas éloignée de son hémisphère. Une seule envie se devinait au fond de son regard.

Elle plongea ses yeux dans le regard de son interlocutrice :

"La deuxième danse est tentante. Mais, je dois t'avouer qu' une autre style de danse me ferait plus envie en ce moment même. Une danse encore plus "intime".  



« Dernière édition: Juin 21, 2017, 03:45:08 par Astrid Erlandsson » Journalisée
Pepper Calgary
Humain(e)
-

Messages: 59



Voir le profil
Fiche
« Répondre #9 le: Juin 26, 2017, 12:50:04 »

Comment pouvait-on résister à une femme comme Pepper ? La question méritait d’être posée, mais la réponse, elle, était bien simple. Il suffisait de voir le regard d’Astrid, les tremblements qui parcouraient son corps, cette excitation galopante qu’elle discernait dans ses prunelles. Pepper sourit à nouveau, et Astrid avoua vouloir directement passer aux choses sérieuses. Un sourire franc et amusé, qui révéla ses belles dents blanches, et qui conduisit naturellement Pepper à aller l’embrasser encore, comme pour sceller définitivement leur alliance.

« C’est un excellent choix, ma chérie ! »

Pepper se redressa alors, et s’écarta, posant ses jambes sur le sol, puis invita Astrid à la suivre, glissant sa main dans la sienne. Un nouveau sourire sur le coin des lèvres, elle s’avança ensuite dans les recoins du Xanadu. La jeune femme rejoignit ainsi un couloir sombre, éclairé par des néons situés à hauteur du sol et diffusant une lueur bleuâtre, érotique. Au bout du couloir, une autre porte menait à un escalier, également éclairé par des lumières tamisées. Les deux femmes grimpèrent les marches, et rejoignirent une chambre à l’étage.

Une belle chambre digne d’un love hotel, avec une lumière rouge au plafond, un grand lit au centre en forme de cœur, et divers instruments montrant que, effectivement, comme l’avait souligné, le Madame Xanadu tolérait beaucoup de pratiques : un chevalet, une croix de Saint André, des sangles au plafond attachées à des cordes ou à des chaînes...

« Tu vois ? On peut faire plein de choses... Mais je suis d’avis qu’on commence par quelque chose de très simple... »

Pepper se rapprocha du lit, et caressa du bout des doigts la fine couverture en soie, avant de se retourner vers la femme, en souriant.

« ...Baiser. »

Tout simplement !
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Astrid Erlandsson
Humain(e)
-

Messages: 48



Voir le profil
Fiche
« Répondre #10 le: Juin 30, 2017, 02:51:33 »

Se levant Astrid glissa sa main et entrelaça ses doigts à ceux de Pepper. Ses yeux se détachèrent difficilement des courbes parfaites de la belle, la détaillant encore et encore. Traversant les hommes et les femmes à la quête d'un moment où  étaient permis les désirs les plus érotiques, ceux qu'on refoulaient ou ne désirant pas partager avec un compagnon régulier. Un moment de rêve qui devenait palpable et réel le temps de quelques heures.

Tout semblait avoir été mis en place pour nous faire croire en ce rêve: de la lumière bleuâtre à la décoration. Les sens ne pouvaient rester de glace devant tant de sensualité et d'érotisme. Rien n'était tombé dans la vulgarité, tous étaient restés de bon coup.

La chambre où la belle l'avait conduit aurait pu semblait la réplique d'un mauvais film avec son lit en coeur, le drap de soie, les divers objets mis à la dispositions des clients et des "filles" de la maison. Mais, un je-ne-sait-quoi lui faisait presque oublier tout cela, toujours et encore conduire son regard sur son amante de la soirée.

Lorsque cette dernière, lui proposa de but en blanc que les festivités débuteraient simplement et sans artifice autre que  la douceur de la soie. Elle s'approcha de la jeune femme et lui souffla:
"Je crois que tu as raison. J'ai envie de découvrir ... te découvrir sans artifice pour débuter."

Son souffle chaud alla s'entremêler à celui de Pepper, elle osa timidement porter sa main sur le cou de cette dernière. La main glissant contre sa peau, jusqu'à son décolleté. Sa respiration s'accentua, son corps transpirait l'envie et le désir. Ses lèvres se rapprochant des lèvres charnues de Pepper et se glissèrent contre elles. Sans détacher ses lèvres, la brune monta à genoux sur le lit, ses mains continuèrent de parcourir le corps si parfait qui s'offrait à elle.
Journalisée
Pepper Calgary
Humain(e)
-

Messages: 59



Voir le profil
Fiche
« Répondre #11 le: Juillet 03, 2017, 12:55:37 »

La salle ne brillait pas par son originalité, mais c’était aussi ça qu’on recherchait, dans un club de ce type. Se plonger dans les grands poncifs du genre, et s’y absorber délicieusement pendant une soirée. Astrid indiqua avoir envie de la découvrir « sans artifice », une formulation assez curieuse. En tout cas, ça ne l’empêcha pas de se rapprocher d’elle, de s’asseoir sur le lit, et de l’embrasser. Pepper ferma les yeux à ce contact, appréciant les tendres lèvres de sa dulcinée, qui se blottit contre elle, caressant ses épaules. Sa main attrapa les genoux d’Astrid, l’aidant à se maintenir contre elle… Et elle la renversa alors.

Astrid se retrouva étalée sur le lit, sous Pepper, qui rompit le baiser en lui souriant. Elle portait toujours son chapeau de cow-girl, et rajouta rapidement, ses lèvres proches des siennes :

« Alors, comment tu veux faire ça, Astrid ? Tu sais ce qu’on dit, le client est Roi… »

Un nouveau sourire coquin se dessina sur ses lèvres, et, avec sa main gantée, elle caressa du bout des doigts le pourtour des lèvres de la femme, avant de les enfoncer légèrement en elle, pour le simple plaisir de sentir la langue de la femme s’enrouler dessus, ou ses dents se crisper sur son doigt.

« Préfères-tu te laisser faire ? Te laisser bercer par mes doigts et par mes lèvres ? Ou, au contraire, agir, user de mon corps comme si j’étais une délicieuse poupée obéissante ? »

Pepper lui laissait le choix, bien entendu. Elle était la cliente, la Reine, mais, en attendant, et peut-être aussi pour l’aider à se décider, Pepper se déplaça, et vint l’embrasser dans le creux du cou, léchant tendrement sa peau, frottant son nez contre sa joue, l’embrassant encore, léchant même sa peau.

Tout était fait pour l’inciter à sombrer dans le vice le plus absolu…
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Astrid Erlandsson
Humain(e)
-

Messages: 48



Voir le profil
Fiche
« Répondre #12 le: Juillet 05, 2017, 04:03:06 »

Le strip-tease consiste à faire impression sans produire d'effets....Celui qui avait osé dire cela devait visiblement être aveugle ou complètement fou. Car visiblement, cela ne s'appliquait point à la situation, point aux "filles" de la maison. Elles semblaient pleinement conscientes qu'elles faisaient impressions ET un effet sur la clientèle. Astrid n'avait point échapper à cela. Elle ne voulait pas y échapper, tant qu'elle n'avait pas partagé la nuit de la belle Pepper.

Lorsque le souffle chaud de Pepper lui caressa le visage et que ses lèvres pulpeuses alla à la rencontre des siennes, la brunette savait qu'elle ne pouvait pas agir contre l'appel de son corps. Son être réclamait la cow-girls, voulait se délecter de son parfum.

Ses mots remonta jusqu'à son cerveau, qui cherchait tant bien que mal à analyser, à comprendre les mots pourtant si simple. Elle lui laissa le libre choix de prendre le contrôle de leurs ébats, contrôler la suite de la douce guerre qui allait se dérouler dans ce lit qui serait le champs de bataille de leurs étreintes. Sa tête suppliait ses lèvres de répondre,  mais lorsqu'elle se retrouva de nouveau sous les caresses de la belle, elle ne peut que se laisser aller. Ses mains allèrent à la rencontre de sa peau, ses jambes s'enroulèrent à ses hanches, alors que ses propres lèvres allèrent goûter la douce saveur de sa peau blanche. L'esprit embrumé par le plaisir... le désir, elle souffla:

"Je veux découvrir ton corps dans les moindres détails. Mais, ne soit pas qu'une simple poupée ma belle. Je veux que tu participe pleinement."

Astrid se redressa et retourna celle qui sera son amante pour pouvoir à son tour la chevaucher. La regarda dans les yeux, une de ses mains se balada sur le corps de cette dernière.  Cherchant à mémoriser les formes de son corps, à trouver les caresses qui la fera gémir. Ses mains se glissa sous le tissus qui couvrait son corps, découvrant la douceur celui-ci.
« Dernière édition: Juillet 05, 2017, 04:09:46 par Astrid Erlandsson » Journalisée
Pepper Calgary
Humain(e)
-

Messages: 59



Voir le profil
Fiche
« Répondre #13 le: Juillet 10, 2017, 01:11:08 »

La cliente est Reine, et Pepper lui laissait le choix. C’était sa manière d’agir, et aussi une façon, pour elle, de montrer qu’elle pouvait endosser toutes les casquettes possibles. Le choix, en définitive, appartenait à Astrid, et c’est ce qu’elle fit, non sans inverser encore les rôles. Retournant Pepper, elle la remit en position couchée, sous elle, la cliente se mettant à califourchon, et lui expliqua qu’elle voulait une véritable amante, et non une simple poupée de chair.

« Ma foi, j’adhère pleinement à tes ordres, ma chérie... »

Mais, pour autant, elle allait quand même la jeune Astrid gérer un peu les ébats. C’était bien normal, elle était la cliente. Pour l’heure, le désir croissait lentement entre les deux femmes, et Pepper sourit en sentant la pression de ses mains filer sous son corset. Astrid prenait son temps, et c’était là une chose que Pepper appréciait. Elle avait compris que, avec elle, le sexe serait comme une lente et irrésistible montée en puissance.

« Tu aimes ce que tu sens ? Ma peau douce... Je l’entretiens très bien, et tout ça est naturel, tu sais... »

Pepper sourit encore, et posa soudain ses mains sur les hanches de la femme, avant de les faire descendre, les posant soudain sur les fesses de son amante, se pinçant les lèvres.

« Toi aussi, ma beauté, tu as... Tu as de sacrés arguments ! Hmmm... ! »

Si Astrid voulait des gémissements, elle allait être ravie, car, de ce point de vue, Pepper se montrait très tactile !
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Astrid Erlandsson
Humain(e)
-

Messages: 48



Voir le profil
Fiche
« Répondre #14 le: Juillet 13, 2017, 02:57:31 »

Chevauchant la  strip-teaseuse, Astrid prenait le temps. Le temps de découvrir le corps de Pepper et le temps de s'imprégner de la tension sexuelle qui grimpait entre les deux protagonistes.

"Mmm oui ma belle...Ta peau est parfaite...Tout est si parfait."

Les mains de la belle sur ses hanches lui procurèrent automatiquement un frissonnement. Alors que ses mains s'attaquèrent à son chemisier libérant ainsi les monts de chaires de Pepper. Ses mains venant les caresser lentement.... Très lentement. Elle voulait profiter pleinement de chaque instant de cette soirée. Ne voulant pas la faire terminer trop rapidement. Son visage alla se nicher dans le cou de son amante, humant son odeur et sa langue venant caresser sa peau blanche.

"Ne t'en fais pas la belle. J'ai plusieurs autres arguments à te faire valoir ce soir."

Pour appuyer son geste, sa dextre se glissa entre leurs bassins venant caresser l'intérieure des cuisses de la jeune femme. Cherchant à attiser son désire. Ses caresses se faisant plus lourde. Ses fesses ondulants entre les mains de la jeune femme l'envie devenait presque insoutenable. Tellement qu'elle oublia sa résolution de ne point aller trop rapidement. Ses lèvres allèrent à l'exploration du corps de la belle son corps glissa jusqu'à ce que sa tête se retrouve au niveau des cuisses de celle-ci. Elle attendit que le signale de pouvoir aller à l'exploration de  son intimité.
Journalisée

Tags:
Pages: [1] 2 3
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox