banniere
 
  Nouvelles:
De nouvelles places sont ouvertes pour le poste de modérateurs, si vous êtes intéressés, merci de vous présenter ici.

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Sujet: I'm gonna make you a fucking psycho ! [ft. Stephen Connor]  (Lu 501 fois)
Kang Suk-hee
E.S.P.er
-

Messages: 9


잡았다 ♥ !


Voir le profil
Fiche
« le: Juin 02, 2017, 05:21:54 »

''Suk-hee...SUK-HEE! T'ES SOURDE? TON TÉLÉPHONE MERDE. ''

Suk-hee s'était faite réveiller de force ce matin et déjà, elle ne se sentait pas trop de bonne humeur. La coréenne avait passé la nuit précédente à faire la fête dans un club assez populaire de la grande ville de Seikusu, donc on comptait à son répertoire un grand nombre de boissons alcoolisées, soit au moins une dizaine de ''shots'' offerts autant par la gentes masculine que féminine (fallait croire qu'elle avait eu un grand succès auprès des yeux d'autrui) et une nuit complète sur la piste de danse à se déhancher comme une vraie professionnelle (bon, qui a dit que le sarcasme était interdit aussi) donc résultat? Un énorme mal de crâne malgré les deux ou trois verres d'eaux avalés la veille avant de tomber dans ses draps, un soleil dans le visage et ces putains d'oiseaux qui vous casse les tympans.. Cela et le téléphone. Bordel! De mauvais poils, la brunette lança un de ses coussins sur le téléphone à l'autre bout de la pièce en grognant, sans grand succès, il sonnait toujours. Elle déposa maladroitement un premier pied au sol avant de tomber face contre terre, se redressant pour palper le bureau de sa petite main, à la recherche de cet engin de pur malheur tout en marmonnant des choses inaudibles. Assez vite, elle agrippa l'appareil pour l'apporter à son oreille, toujours dans les vapes et décoiffée, sans ses lunettes en plus de quoi rien voir! Un super tableau! La brunette passa le revers de sa main inoccupée sur ses yeux fatigués.

- Oui? Qui parle? Hmhm.. Oh. Donnez-moi une minute...

Dans un ou deux coups de mains, elle avait ses lunettes contre son adorable bout de nez et un crayon à la main, en train de gribouiller sur un morceau de papier non-loin (qui se retrouvait à être un mouchoir... ce qu'il y avait de plus prêt)!Finalement, après quelques minutes, elle raccrocha en lâchant une plainte bien sonore, qui fit écho dans sa chambre. Enfin, presque dans tout son appartement, ce qui emmena son colocataire à tête blonde à venir se poser contre le cadrage de la porte de sa chambre. Voyant la demoiselle au sol, il haussait un sourcil, esquissant un sourire moqueur.

'' L'alcool te réussit pas ma chère coloc'! ''
- Dit le taré qui a pas voulu me suivre hier soir. Lâcheur.
'' Oh! Attention,  nous avons une petite tigresse qui s'est levé du mauvais pied ici! ''
- Ha-ha-ha. 

'' Bon allez, tu sais que je te taquine, change d'attitude! Y s'passe quoi? Même quand tu bois jusqu'à en être ivre morte, t'es pas autant de mauvais poil en te réveillant. T'as reçu un appel du général? ''

Son grand camarade américain vint s'asseoir contre son lit, prenant une bouchée dans une pomme qu'il avait trimbalé avec lui de la cuisine, bien prêt à l'écouter se plaindre. Ce qui était loin d'être une habitude en fait! Suk-hee ne s'était jamais plainte, enfin... Pas en sa présence. Elle préférait habituellement garder ses plaintes pour elle, ou encore taper dans un sac de sable au Gymnase lorsqu'elle est vraiment à bout de ses problèmes professionnels!  Enfin, cette fois-ci, la belle brune se levait du sol, venant s'écrouler sur son lit cette fois-ci, tête première dans ses nombreux coussins moelleux, des plumes venant doucement caresser son visage pâle.

-J'ai été contactée par le général oui...
'' Okay, rien de mal, tu aimes travailler! Si? ''
- Oui, mais... Laisses-moi finir. La chose est qu'il m'envoie travailler avec un parfait inconnu.
'' Oh. Merde. S'pas toi qui aime pas travailler avec les inconnus? Ça va pas être du joli ! ''
- Ouais, merci d'en rajouter.

Suk-hee roulait des yeux vers le plafond, se dirigeant vers sa grande penderie pour prendre un complet noir munit d'un pantalon propre, d'une chemise à manche longue et un veston de la même longueur. Tout de la même couleur. Et pas un seul trou pour respirer. Elle avait déjà chaud rien qu'à penser à cette mission! Elle qui était déjà pas trop contente à l'idée de travailler avec quelqu'un qu'elle ne connaissait pas, imaginez s'il se retrouvait à être en fait un parfait imbécile qui ne serait même pas prêt à prendre une seule balle pour son protégé!

''  Bon ça va quand même! Comment ça pourrait autant dégénérer? Tu es un excellent leader, tu sais bien gérer une équipe d'au moins cinq personnes – même si parfois tes chiante avec ton autorité- et... Bordel tu te bats bien et tu pourrais très bien te débrouiller toute seule si jamais ton allié se retrouve à être inutile! Oh et, cette tenue manque grandement de sex-appeal.  ''

- Ouais, t'as pas tord. Si cette personne se retrouve à être inutile, j'ai qu'à lui donner un gros coup de pied au cul pour qu'il déguerpisse et m'occuper du reste de la mission toute seule!

À ses mots, le colocataire reçu un sac sur lui  qui était rempli en parti d'armes, mais aussi de vêtements de rechange, ce qui fit grimacer celui-ci à cause de l'impact de la lourdeur sur son torse bien sculpté, bon, il l'avait mérité à son petit commentaire aussi! Enfin, ses mots l'avaient un peu réconforté dans un sens!
Sa mission pour la semaine à venir, était d'être l'une des gardes du corps d'un riche homme d'affaire nommé Gerald Smith, un gars assez reconnu pour avoir foutu la merde dans quelques compagnies de Kyoto. Il avait peut-être une attitude hautaine, mais il était assez doué dans son travail et les femmes l'appréciaient beaucoup pour son physique tout à fait charmeur. Même si Suk-hee aurait préféré avoir un boulot en solo, elle devait garder la tête haute! Pendant ce temps, elle résiderait dans le même hôtel que l'homme d'affaire, ainsi que son compagnon pour la mission, qui lui était encore inconnu. Elle ne connaissait que son nom jusqu'à maintenant, qu'on lui avait glissé au téléphone avec les itinéraires.

❄❄❄

La coréenne étant maintenant arrivée à l'hôtel en avance, allait déposer ses choses dans sa suite privée, à côté de celle de son futur protégé afin d'aller se rafraîchir sous une douche glacée, avant d'enfiler le complet de couleur unie, ainsi que quelques armes sous celui-ci, bien dissimulées. Lorsqu'elle jetait un coup d'oeil dans la glace de la salle de bain, elle grimaçait. Elle détestait ses uniformes trop formels qui étouffait ses formes qui pourtant ne les cachait aucunement, d'autant plus qu'elle avait l'air d'une secrétaire avec ses lunettes et ses cheveux remontés de la sorte. Elle secoua la tête. ''T'es pas une secrétaire, t'es une missionnaire idiote!'' Elle descendit donc au premier étage dans l'ascenseur. Elle devait aller rencontrer son coéquipier avant qu'ils aillent chercher Gerald Smith à l'aéroport ensemble, pour le ramener en sécurité à l'hôtel pour sa première conférence cette nuit. Suk-hee emprunta donc simplement un taxi pour aller jusqu'au point de rencontre. Ses yeux farfouillaient les alentours, comme à la recherche de l'homme en question. Il devait, lui aussi, être en habit assez formel et.. Bingo. Il était debout, accosté sur une grande limousine noire. Sûrement celle qu'ils allaient devoir emprunter pour ramener leur nouveau protégé à l'hôtel! Cependant, de plus en plus qu'elle s'avançait, de plus en plus elle commençait à être sidéré par... La taille de cet homme. Un vrai colosse! Qui avait l'air assez musclé d'autant plus sous ses vêtements! Elle l'analysait subtilement. M'ouais, il allait pouvoir être utile. Enfin, elle l'espérait grandement! Il avait l'air fort et il pourrait bien encaisser une vingtaine de coups de poings à la chaîne. Enfin, elle arrivait à sa hauteur. Elle levait la tête vers lui, avec un petit sourire, tout à fait sociable, elle lui tendit la main en guise de politesse tout en s'adressant à lui, avec cet accent propre à elle.

- Stephen? Je suis Suk-hee Kang! J'ai été engagée comme garde du corps de monsieur Gerald Smith, je sais pas si on vous avait prévenu.. Enfin. Ne perdons pas plus de temps. Commençons tout cela, n'est-ce pas?

Oui. Suk-hee pouvait avoir l'air adorable, mais il ne fallait pas se laisser berner par les apparences! Même si elle semblait douce pour le coup, elle n'hésitait jamais à casser un nez ou même un bras! La belle pris place sur le siège avant dans cette luxueuse voiture avec le chauffeur, coincée entre celui-ci et son nouveau compagnon, une jambe croisée sur l'autre, tapotant doucement ses mains au rythme de la musique qui jouait doucement à la radio. Elle tenta d'engager la conversation, de quoi dissiper le malaise qui s'était installé alors qu'ils roulaient depuis une bonne dizaine de minutes. La belle s'éclaircit donc la voix, tournant son visage légèrement vers son nouvel allié.

- Alors... Hmhm.. Tu fais ce travail depuis longtemps? Oh tu m'permets de te tutoyer aussi, ça serait plus simple ainsi ! 
Journalisée

'Faut dire '' Kang Souk-i ''
That's a good boy/girl !
Stephen Connor
Poupaw de son fichtonw
Administrateur
-
*****
Messages: 2631



Voir le profil
FicheChalant
Description
Colosse d'un mètre et quatre-vingt quinze centimètres, de près de cent cinquante kilos, aux yeux rouges et à la peau cuivrée. 

Champion de Lucifer, Grand Duc du plan Infernal. A la tête de cent Légions de démons.

Prétendant au trône d'Ashnard, sur le point de réaliser un coup d'état.

PS : Préfère les gros culs D:
« Répondre #1 le: Juin 02, 2017, 12:31:42 »

« J’ai besoin de votre aide, cette fois encore. »

Les mortels… Ils étaient d’un ennui. Tout particulièrement, Helel détestait ceux qui usaient de magie à outrance. Ceux qui invoquaient un démon pour tout et rien. Il se réservait le droit de refuser certains contrats ridicules. Fort heureusement pour ce client, il payait bien, très bien. La richesse permet des folies après tout, et même si l’argent n’était rien pour un infernal, Smith avait de quoi régler ses dettes.

Cette mission était inhabituelle. Helel ignorait le danger qui planait sur Smith. Il aurait semblé que dans le cercle personnel de l’américain, quelqu’un souhaite sa mort. Il aurait également semblé que ce quelqu’un ait appris l’existence des démons et anges. Vraisemblablement, le beau diable aurait à affronter un autre monstre comme lui. C’était une occurrence assez rare, assez rare pour taire l’ennui d’Helel.

On lui avait assigné cela comme une véritable mission. Il avait dû s’habiller en humain, agir en humain, comme des années auparavant. La Terre était moins riche de dangers et de magie que Terra. Mais cela ne dérangeait pas le démon, pour peu qu’on lui confie une mission intéressante, ou un divertissement à la hauteur de ses espérances, au moins.

Aujourd’hui, et pour la semaine à venir, il serait mobilisé en compagnie d’un autre agent. Smith devait vraiment avoir peur pour sa vie, s’il pensait avoir besoin de l’aide d’un démon et d’un ESPer. Jamais l’homme d’affaires n’aurait embauché un simple humain pour assurer cette mission, la personne concernée devait être dotée de pouvoirs.

« Nous sommes arrivés. » Annonça le chauffeur. « Je m’occuperai d’aller chercher les bagagistes. Pas le temps de vous reposer, néanmoins, nous allons chercher monsieur Smith dès que possible. »

Helel haussa les épaules, et quitta la limousine sans dire le moindre mot. Il n’aimait pas échanger avec des mortels, ils étaient inintéressants et faibles. Il fallait quelque chose, une lueur, une étincelle, pour attirer son regard de braise.

Et voilà qu’au milieu de cette foule de chair, de cette assemblée de moucherons, se présentait un petit diamant, parfaitement taillé. Helel sourit légèrement, fixant Suk-hee de ses yeux rouges comme l’enfer, de ses rubis inquisiteurs.

Il leva doucement son énorme main rêche, empoignant fermement celle de la Coréenne, réprimant l’instinct de gifler les énormes pis qu’elle exhibait sans honte. Dans toute autre circonstance, il aurait fouetté ses gros seins jusqu’à ce qu’elle couine.

« Mh. » Dit-il simplement, incapable de réprimer le flegme noble qui caractérisait ses gestes et paroles. Mais à quoi d’autre pouvait-on s’attendre ? Un Grand-Duc se devait d’avoir un peu de prestance. « Allons-y. » Le chauffeur était revenu, et ils pouvaient maintenant se rendre à l’aéroport, dans les temps.

Malgré tout l’intérêt que la jeune femme suscitait chez le monstre, il ne comptait pas faire le premier pas. Il attendrait patiemment qu’elle vienne à sa rencontre, que ce petit flocon de neige vienne fondre contre cette flamme puissante. Il avait pris place à côté d’elle, dans la grande limousine. Bras croisé, regard de faucon fixé sur l’horizon, il ne pipait mot, concentré sur le moindre détail qui s’offrait à ses yeux. Il fallait rester vigilant, impossible de savoir ce qui pouvait frapper, si un autre démon était impliqué.

Comme le font tous les mortels, Suk-hee se sentit obligée de briser la monotonie. Elle s’adressa à son partenaire, peut-être pour divertir leur ennui mutuel, peut-être pour s’informer sur la mission. Dans les deux cas, Helel n’était pas du genre à se cacher.

« Stephen est un nom d’emprunt. » Dit-il. « Appelle-moi Helel. Ah, et je suis un démon du neuvième cercle. » Son regard perçant glissa du paysage jusqu’à Suk-Hee. Le chauffeur n’avait pas compris cet échange, prenant ces paroles comme celles d’une langue étrangère, facilement berné par la magie. « Non. Je n’ai pas l’habitude d’être le larbin de mortels. » Il soupira, trahissant son ennui.

Le démon avait un certain talent pour jeter un froid, malgré ce qu’aurait laissé penser la chaleur étouffante qu’il dégageait. Il ne savait pas vraiment si Suk-hee était informée de l’existence des démons et des autres merveilles d’autres mondes. Mais vu leur ennemi, elle finirait par tout apprendre, et il valait mieux pour elle que tout cela rentre avant le début de la mission.

« Tu dois avoir pas mal de questions, ou alors me prendre pour un fou. » Il sourit, dévoilant ses crocs blancs, un rare moment d’expressivité chez lui. Son énorme main vint se poser sur la petite nuque de Suk-hee, la lui massant presque et diffusant une chaleur qui aurait fait s’évanouir de plaisir quiconque. Mais il n’allait pas baiser cette petite vache à lait tout de suite, il fallait rester professionnel. « Voilà une preuve pour toi. » Un instant, il partagea quelques-uns de ses souvenirs avec l’humaine.

Comme des flashes, comme les souvenirs qui remontent après l’évanouissement, Suk-hee se voyait dans la peau du démon, au milieu d’orgies violentes, entourée de succubes. Elle voyait des guerres sanglantes dans des paysages informes, de la violence. Par proxy, elle ressentait le plaisir et l’orgasme du sexe, de la violence et du combat. Ce n’était pas un mensonge, c’était l’Enfer et ses horreurs.

« Il vaut mieux que tu sois préparée à tout cela. » Son sourire se dissipa, et il s’occupa à nouveau de surveiller la route, ôtant sa main de sur la petite nuque. « Parce que c’est ce qui nous attend. »
Journalisée

Kang Suk-hee
E.S.P.er
-

Messages: 9


잡았다 ♥ !


Voir le profil
Fiche
« Répondre #2 le: Juin 02, 2017, 10:58:07 »

La beauté coréenne rendit la poignée de main au grand homme devant elle, toujours avec le même petit sourire, mais au fond d'elle, elle le sentait mal. Bon, peut-être paranoïait-elle un peu, car elle n'aimait pas travailler avec quelqu'un dont elle ne connaissait pas les forces, ni les faiblesses. Par contr,e une seule chose était sûre, de sa force de poigne, il aurait bien pu briser sa frêle main dans la sienne s'il l'avait voulu! Peut-être était-il un combattant au corps à corps vu sa force, qui semblait assez inhumaine dans un sens... Ou alors l'aura qu'il dégageait. Habituellement, la petite avait du flair pour reconnaître ceux qui étaient spéciaux comme elle ou non et lui avait quelque chose de particulier, mais elle ne préférait pas pousser les questions, pas en public du moins, d'autant plus qu'il n'avait pas l'air d'être un grand bavard à ses courtes réponses.

Cependant, elle était ravie dans un sens d'avoir deviné son identité! Enfin, non elle ne savait pas qu'il était un démon directement, mais il n'était pas un simple mortel! La belle se félicita personnellement, se tapotant l'épaule dans ses pensées avant de s'intéresser quelque peu au démon à la carrure imposante assis à côté d'elle. Helel... Digne d'un nom des enfers. La brunette ne s'y connaissait pas trop en prénom démoniaque, mais ce n'était pas très commun, comme son propre nom n'est pas commun dans certains pays! Une autre chose qu'elle put remarquer, c'est le manque de tact de l'homme. Il insultait les mortels à côté d'elle, alors qu'elle avait quand même de nombreux amis sans pouvoirs. Était-il raciste au fond? Elle préférait chasser cette idée amère qu'il lui donnait, pour ne pas le geler sur place de ses pouvoirs, ou alors pour ne pas l'insulter de vive voix. Elle haussait cependant un sourcil avant de lever les yeux au ciel, comme s'il venait de dire la plus grande des conneries alors qu'il surnommait les êtres humains '' larbins de mortels ''. Enfin, elle concentrait son regard sur la route de nouveau, désintéressée alors qu'il continuait de lui parler...

Puis elle se crispa d'un coup, son corps fut parcouru d'un frisson désagréable alors que Helel déposait sa puissante main contre sa nuque froide. Le contact brûlant de sa main la fit grimacer, le haut de son corps se redressant que très peu, mais assez pour qu'on remarque cette réaction. Bon sang, ce qu'elle pouvait détester le chaud, mais aussi.. Il osait toucher sa peau comme ça? Déjà que Suk-hee détestait que l'on empiète dans sa bulle, la toucher c'est encore un plus gros affront à ses yeux. Elle était loin d'être une divinité, ou encore une dame importante, mais le respect c'est gratuit pour tout le monde! La fille des glaces déposait sa main sur la sienne, comme pour la chasser de son cou, mais une multitude d'images apparu dans son esprit, ce qui bloquait son mouvement.

Des... scènes de la vie du démon? Bien vite, elle se trouvait entourée de plusieurs présences démoniaques, dans une pièce à la chaleur étouffante ou la luxure possédait les lieux avec frénésie, ensuite elle se retrouvait sur un champ de bataille, plein de sang, plein de cadavres autour d'elle, puis de nouveau de l'horreur, de la folie, du sexe. Tout ça plein la tête. Suk-hee serrait ses belles cuisses l'une contre l'autre, ses ongles griffant la main contre sa nuque, jusqu'à temps que celle-ci se retire. Elle inspira un bon coup, comme si elle avait arrêté de respirer pendant toutes ses visions! De ses yeux marron, elle vint dévisager Helel en silence pendant de longues secondes, avant de caresser sa nuque, comme pour la refroidir de sa main glacée.

- Tout ira bien. Je suis pas inquiète.

Dans un sens, elle disait vrai, mais dans l'autre elle mentait à mort. Il voulait dire quoi par ça? Leur contrat était certes de protéger Monsieur Smith des potentiels dangers, mais pourquoi de grandes guerres étaient impliquées? Et tudieu, voulait-il dire qu'ils allaient devoir participer à une mascarade d'orgie démoniaque comme elle avait pu voir quelques secondes auparavant dans ses pensées? Invraisemblable. Les pensées de la demoiselle furent vite chassées lorsque la voiture s'arrêta, le chauffeur annonçant ainsi le début de leur travail. Suk-hee attendit que Helel sorte de la voiture pour faire de même, allant d'un pas rapide et confiant vers le débarcadère où ils devraient accueillir le millionnaire. Lorsqu'il fut enfin dans leur mire, la sublime Kang vint l'accueillir avec politesse, s'inclinant légèrement vers l'avant (ce qui était de coutume dans son pays et même ici au Japon!)

-Monsieur Smith! Bienvenue au pays, je me présente Kang Suk-hee, je serais l'un de vos gardes du corps pour votre séjour, et voici He-...
'' Pas de temps à perdre avec les présentations. Emmenez-moi maintenant à l'hôtel pour que je puisse me préparer avant ma première conférence. ''

Suk-hee dut se mordre la lèvre inférieure. Quel.. effronté. Même si on est riche,  nous n'avons pas à manquer de respect ainsi à n'importe qui, même à la plus banale des soubrettes! Bon, aussi le fait qu'elle soit encore dans son état de gueule de bois ne l'aidait guère à apprécier la personne hautaine qu'était Gerald Smith. Elle préféra donc hocher la tête, de quoi ne pas créer tout un cinéma pour rien en plein milieu de l'aéroport.

- Entendu, votre voiture vous attends Monsieur.

Elle guidait le pas dans les couloirs achalandés de l'aéroport, laissant le choix au démon de suivre monsieur Smith par l'arrière ou alors à ses côtés. Enfin, le voyage vers l'hôtel se fit dans le silence presque complet, Suk-hee restant alerte aux moindre danger qui pourrait subvenir autour alors que le riche homme derrière discutait au téléphone. Une route ennuyeuse, autant ennuyeuse que la suite des choses.

Arrivés à l'hôtel, elle guida l'homme d'affaire vers sa chambre, allant faire un tour de garde sur le grand balcon de la suite de celui-ci, de peur que quelqu'un veuille entrer par infraction pour assassiner cet homme détesté de presque tout le monde. Puis, lorsqu'il fut prêt, il les somma de le guider vers la salle de conférence. Suk-hee laissa Stephen s'en charger cette fois-ci, restant derrière monsieur Smith, qui la lassait déjà à mort! Oui, elle était payée pour faire ce genre de boulot, mais son attitude la dégoûtait. Oui, elle pouvait se montrer capricieuse de temps à autres, elle avait quand même du répondant la petite coréenne! Cependant, ne pas pouvoir mettre une ou deux claques à l'autre homme d'affaire là... Son poing la démangeait fortement! Suk-hee décida de faire un tour de garde à l'extérieur de la pièce de conférence, ne souhaitant pas sentir tous les regards autant des vieillards que ceux des plus jeunes contre ses courbes féminines (mais ça, elle ne lui dira pas), elle laissa la charge à Helel pour la garde à l'intérieur de la salle de conférence. Elle resta donc postée là, devant la porte, son regard se promenant de gauche à droite, prête à sortir son arme d'un moment à un autre.
Journalisée

'Faut dire '' Kang Souk-i ''
That's a good boy/girl !
Stephen Connor
Poupaw de son fichtonw
Administrateur
-
*****
Messages: 2631



Voir le profil
FicheChalant
Description
Colosse d'un mètre et quatre-vingt quinze centimètres, de près de cent cinquante kilos, aux yeux rouges et à la peau cuivrée. 

Champion de Lucifer, Grand Duc du plan Infernal. A la tête de cent Légions de démons.

Prétendant au trône d'Ashnard, sur le point de réaliser un coup d'état.

PS : Préfère les gros culs D:
« Répondre #3 le: Juin 02, 2017, 11:57:57 »

« Brave petite. » Tonna la voix du monstre. Pas inquiète ? A l’idée de se faire baiser par une armée de monstres dans une orgie sanglante ? Ou peut-être à l’idée de devoir tuer plus que de raison, à l’idée de devoir faire couler le sang à flots ? Helel aimait les femmes parcourues de vices enfouis. Il sentait de la pureté chez cette âme, et l’irrépressible besoin de la pervertir. « J’ai hâte de voir ce que vaudra cette façade devant la suite du programme. »

Son sourire n’avait plus rien de chaleureux. Il était carnassier, et dans ses prunelles subsistait un feu ardent, un feu d’enfer, qui semblait irradier l’endroit. La chaleur et le froid se rencontraient, se battant l’un contre l’autre, mais jamais une flamme n’avait gelé. A ce petit jeu, Helel avait l’avantage. Et puis, Suki était plaisante à l’œil. Il pourrait bien s’amuser avec cette petite vache à lait.

« Smith est un habitué. » Expliqua l’énigmatique démon. Un habitué des rituels sordides. Pour se payer l’aide du beau diable, le grand magnat avait sacrifié des vies humaines, vendu l’âme de membres de sa famille. S’il avait fait pareil sacrifice pour une simple mission d’une semaine, c’était que l’enjeu était important, trop important. Il avait bâti son empire sur ces sortilèges occultes.

A n’en pas douter, ils auraient à protéger Smith d’un autre démon, peut-être même plus d’un. Helel n’avait pas affronté un de ses pairs depuis quelques décennies, lors de guerres sanglantes. Il se demandait si l’heure était venue pour lui de déterrer la hache de guerre. Il trépignait d’impatience, mais se garda bien de le faire remarquer à Suki, restant très vague dans ses explications.

Helel ne dit rien. Il connaissait Smith, et laissa Suki essuyer l’impolitesse de l’américain. Il salua simplement l’humain d’un hochement de la tête. L’heure était venue pour les choses sérieuses. Un long voyage aux enfers s’amorçait. Le premier arrêt se ferait dans les chambres de cet hôtel luxueux. Helel ne connaissait pas encore l’ennemi, mais ce serait l’occasion pour lui de découvrir lequel de ses confrères il allait devoir déjouer.

La salle de conférence était immense, conçue dans l’hôtel lui-même. Les deux premières réunions de masse auraient lieu ici, ce qui laissait à penser que l’ennemi frapperait une première fois ici. Helel était confiant, il n’y avait pas de démon capable de lui tenir tête. Il était simplement curieux des méthodes qu’emploierait son adversaire. Suki fit faux bond aux deux hommes.

« Le danger n’est pas avec lui. » Expliqua Helel, alors qu’il se rendait dans la salle de conférence. « Ne quitte pas l’hôtel. » Il lui lança un dernier regard de feu, et s’en alla garder Smith. Suki n’avait pas l’air particulièrement désireuse d’assister à la conférence. C’était compréhensible, les intérêts des mortels étaient d’un ennui sans nom.

Chose que le beau diable eut tout le loisir de constater. Il avait passé la conférence debout, adossé à une issue de secours, conscient que rien n’arriverait. Un frisson le parcourait cependant. Un appel qui se faisait de plus en plus pressant. C’était l’enfer en personne qui se manifestait sur Terre. La conférence se clôturait, quelques heures plus tard, alors que Smith et son garde du corps rejoignaient le hall de la réception.

« Mh. Celui-ci… » Helel reconnaissait la magie qui s’emparait des murs. Il rejoignit Suki en hâte, accompagné de Smith. « Ecoute-moi. Cet endroit sera bientôt transformé. Toi, moi et Smith allons être transportés hors du monde des vivants. » Il parlait à Suki, et comme une prophétie, ses paroles se réalisaient, les murs devenaient pierre rougeâtre, le sol marbre noir. Des cris féminins, de douleur et de jouissance, résonnaient avec force. Ils étaient dans un long couloir, une lumière puissante d’un côté, le noir absolu de l’autre.

C’était une façon originale d’aborder des contrats d’assassinat. A n’en pas douter, c’était l’œuvre de Zépar, le démon des passions. Helel soupira. Il connaissait la suite du programme. « Chaque jour, une épreuve. Cette magie n’affecte que les mortels, cependant. » Helel fronça les sourcils, réfléchissant à une solution. « Cet endroit, c’est l’épreuve de la luxure. » Une épreuve qui relevait plutôt de l’exécution sommaire.

Zépar aimait imposer des jeux cruels à ses victimes, les transportant dans son royaume, les soumettant à des épreuves liées aux sept péchés capitaux. Helel ne les connaissait pas par cœur. Rares étaient ceux qui survivaient à la première journée, celle qui avait le plus facilement raison du cœur d’un homme : Luxure. Au bout de ce couloir étrange, éclairé par des torches bleues, il y avait une grande pièce, un amphithéâtre qui donnait sur une scène où des beautés divines s’offraient à des apollons.

Smith et Suki étaient bien accompagnés. Helel les informa de ce qui les attendait, expliquant qu’ils ne devaient céder à aucun désir, aucune pulsion. Leur corps les mettrait à rude épreuve, car la magie de ces lieux parlait à leurs sens. Le plan de Zépar était parfait. Les mortels pensaient souvent se trouver dans un rêve, et ignoraient que le moindre baiser à une succube ou un incube, dans ces lieux, mènerait à leur mort. Leur âme serait aspirée, immédiatement.

« Tout droit. En bas de la scène, il y a une trappe, c’est notre porte de sortie. »
Helel arracha sa veste et sa chemise, découvrant un torse bardé de runes. Sa propre magie le protégeait de cet endroit, et sans lui les deux humains auraient probablement fini morts ici. Smith était pétrifié, peinant à avancer. « Vous allez vous faire toucher par la foule. Ne cédez pas, trouvez la trappe et suivez-moi. » Il ouvrit la marche vers la scène orgiaque.
Journalisée

Kang Suk-hee
E.S.P.er
-

Messages: 9


잡았다 ♥ !


Voir le profil
Fiche
« Répondre #4 le: Juin 04, 2017, 08:10:21 »

Bon, il fallait avouer quelque chose à un moment ou un autre! Helel ne faisait pas une très bonne première impression à la jeune coréenne, qui fronçait les sourcils lorsqu'elle l'entendit la traiter de... '' Brave fille ''. Comme si elle n'était qu'un simple animal de compagnie qui venait de s'asseoir pour la première fois à la demande de son maître! Surtout qu'elle avait une gueule de bois et une migraine par-dessus le tas, sa patience était beaucoup plus courte qu'à l'habitude. Seulement, elle se contenta de dévisager le démon d'un regard... las, dépassé. Comme s'il était un simple abruti qui venait de lui dire que l'addition du chiffre un et un égalait à onze. Elle remontait de nouveau ses lunettes sur le bout de son nez en toussotant légèrement, retournant de nouveau son visage vers les fenêtres de la voiture. Pendant les minutes qui suivirent dans cette voiture étouffante, elle sentait le regard du démon peser contre ses épaules... Pas seulement. Son corps tout entier. Un regard comme... brûlant. Ou était-ce justement le corps du démon à ses côtés qui était plus chaud que le sien? Doucement, la belle vint déboutonner l'un des boutons de son chemisier, comme pour laisser passer un peu d'air frais après s'être fait brûler par ce regard! D'après 'Stephen', le monsieur qu'ils avaient pour but de protéger ensemble était un habitué. Un habitué à quoi? Elle se faisait sa petite idée... Ou pas du tout en fait, mais elle préférait ne pas s'aventurer plus sur le terrain puisqu'ils étaient déjà arrivés à destination.


❄❄❄


« Ne quitte pas l’hôtel. »
- Euh... Je n'en avais pas trop l'intention, j'te signale aussi que je travaille moi aussi?

Il lui manquait une case à lui ou quoi? Suk-hee préférait hausser les épaules, s'installant près de la porte de la salle de conférence, laissant entrer les retardataires qui n'avaient pas l'air trop louche quant à eux et refusant les curieux touristes qui se demandaient ce qui pouvait bien se passer l'autre côté de cette porte! Pendant les heures qui suivirent, l'ennui était autant à son comble de l'extérieur de la salle, Suk-hee se réduisant à compter le nombre de dalles en marbres qui constituait le sol, tout en lâchant de petits bâillements dû à son manque de sommeil la veille, tout en gardant sa posture droite et professionnelle.

Enfin, la conférence touchait à sa fin et elle vit Helel et Smith les rejoindre, à peine eût-elle prononcer quelques mots que le colosse qui lui servait d'associé ouvrit la bouche pour déballer des choses particulières. Encore là! Lorsqu'elle voulut lui dire de ne pas faire de blague pendant les heures de travail, tout ce qu'il venait de dire se réalisait, comme s'il avait su voir dans l'avenir. Ses capacités démoniaques dépassait bien les siennes, mais là.. Tout ce qui se passait autour perturbait la jeune coréenne intensément. Les murs du couloir où ils étaient postés fondit, laissant place à des pierres rouges comme le sang et le marbre noir du sol comme du charbon. Suk-hee regardait partout, perplexe. Juste... What the hell?

C'était le cas de le dire. C'était... L'enfer. Ce n'était plus l'hôtel du tout! La seule chose qui n'avait pas changé, c'était elle, Helel et Gerald Smith, qui semblait totalement déboussolé, les lèvres tremblantes. La fille des glaces sursauta alors qu'elle entendit des cris, des cris suppliants, de douleur et de... Jouissance! Tiens! Comme c'était curieux! Suk-hee se retournait vers le démon, le regardant comme s'il venait de créer toute cette mascarade de lui-même pour lui faire peur. Elle plissait les yeux alors qu'il expliquait que c'était une sorte de magie, qui n'affectait que les mortels pour le coup! Bon. Que de chance pour elle et ce bon vieux monsieur Smith! Joie. Putain. Elle voulait simplement un contrat tranquille elle! Elle ne pouvait pas avoir la paix?! Bien sûr que non! La brunette méritait toujours les boulots à problème! Le pire, c'est que ce que disait Helel ne s'améliorait pas.

L’épreuve de la quoi encore ? 너 농담 해.*

Elle avait du mal à le croire, elle prit sa tête dans sa main, rehaussant les manches de son veston et de son chemisier contre ses avant-bras alors que Helel lui, se débarrassait complètement de ses vêtements. Enfin, presque. Simplement de son chemisier et son veston. La brunette croisait les bras sur sa poitrine, secouant sa tête de gauche à droite avant qu'elle ne s'incline que peu vers un de ses mollets, retirant un pistolet caché sous le revers de son pantalon, histoire de s'armer un peu.

- Tu sais.. Le but est de sortir d'ici, pas de participer Helel.

Dans un sens, elle le narguait, mais dans un autre elle semblait tout à fait sérieuse pendant quelques secondes! Seulement, son petit sourire arrogant venait trahir le tout par la suite, montrant bien qu'elle ne faisait que le taquiner. Les choses n'allaient pas être facile à gérer par contre. C'était une... Épreuve de luxure ou peu importe ce qu'il avait dit et dieu seul savait qu'elle avait du mal à gérer la chaleur. Et qui dit sexe, dit chaleur. Soit allait-elle devenir sensible, ou encore irritable à mort! Seul la suite des choses allaient le dire. Helel leur expliquait les choses à faire et surtout celle à ne pas faire. Pas de pulsions, pas de désirs.. Eh bien. Finalement peut-être les choses allaient être moins compliqué que la petite Kang ne le pensait! Après tout, ce n'était pas comme si elle avait été enivrée par le goût du sexe auparavant! Elle avait beaucoup plus peur pour Smith que pour elle.

Enfin, Helel prit les devants, les guidant vers la salle pleine de... Fuck. Suk-hee écarquillait les yeux, voyant tout ce qui se passait devant elle. Celle-ci mit une main devant sa bouche et son nez, une odeur intense de sexe venant taquiner son odorat. Ladite pièce était remplie de créatures en tout genre. Que ce soit des succubes, des démons de tous les types, des créatures mythiques, des êtres humains qui étaient sûrement damnés à subir les traitements de la luxure jusqu'à la fin de leurs jours... Et ils étaient tous en train de s'adonner à des activités.. Particulières. Comme des baises intenses et violentes digne des enfers. Il y avait certaines diablesses attachées aux murs rougeâtres par des étaux, se faisant culbuter, en hurlant leur plaisir jusqu'à presque s'en arracher les cordes vocales. Des amas de coussins à certains endroits, où d'autres s'adonnait à des préliminaires tout aussi brutaux, certains hommes et femmes se faisant violer la bouche de coups de bassin, d'autres démons plus loin préférant eux, utiliser divers objets pour torturer leurs soumis...

- Bon sang..
 '' Bordel, Helel, sortez nous de là et vite! '' Grognait Smith, alors qu'il regardait partout... Le regard... Perturbé quoique intrigué!  Ha non. Il n'allait certainement pas commencer. Autant se dépêcher de sortir de ce trou.

Avancer dans cette pièce n'était pas du tout cuit, pas du tout. Suk-hee avait du mal à avancer sans se faire agripper un bras, une de ses mains forcée à toucher une verge non-loin, tout bêtement, celle-ci reprenant sa main avec hâte comme si elle venait de toucher la plus horrible des bestioles. Parfois elle se faisait agripper une épaule, sa taille fine, ses hanches, son fessier rebondi et à chaque fois qu'elle forçait qu'un peu, un morceau de tissu venait s'arracher de sa tenue, laissant quelques parcelles de sa peau si douce et pure à découvert. Bien vite, ses cheveux furent aussi détachés de force alors qu'une main vint agripper ses cheveux avec violence! Lâchant un cri de stupeur relié aussi à la douleur, la belle coréenne ne put se retenir, tirant de son fusil sur la seconde main de l'individu qui avait osé poser une main sur elle, lui explosant alors les doigts. La brunette s'empressait de vouloir rejoindre Helel qui était  au moins à cinq mètres d'elle, mais alors qu'elle voulut faire un pas de plus pour prendre la fuite, la même personne qui venait de se faire exploser la main vint agripper la nuque de Suk-hee avec rage, la faisant tomber au sol dans un choc violent qui sonna la belle un moment, ce qui permit à l'homme en question – qui ressemblait plutôt à un démon à la peau bleutée- de venir mettre ses genoux sur chacun des bras de la poupée coréenne pour l'empêcher de bouger, ce qui la fit grimacer de douleur. Puis sans plus de galanterie, il fourrait sa verge au plus profond de sa gorge. Les yeux de Suk-hee s'écarquillèrent alors qu'elle battait des jambes violemment sous la brute qui abusait de sa petite bouche, entament de puissants va-et-viens qui lui levait le cœur à chaque fois, manquant presque d'air par moment. Au même moment, elle sentait les mains du violeur venir déchirer une autre partie de son haut, venant malaxer avec doigté l'un de ses seins toujours revêtu de son soutien-gorge bleu de dentelles, tout en riant comme un malade mental. Alors là.. C'était l'enfer qu'elle goûtait non? Pas question de se laisser faire cependant. Avec la force qu'elle put, elle dégageait l'un de ses bras de l'emprise du genou du démon , venant poser sa main contre son ventre et bien vite, le démon se figea, comme pétrifié alors que de la givre sortait de la main de l'ESP.er... Il était en train de se faire geler de l'intérieur et pas sans douleur! Bordel! Lorsqu'il cessa de bouger, Suk-hee roula de sous le corps qui lui tombait presque dessus, sans vie. Elle se releva avec empressement de peur de se faire kidnapper de nouveau pour un autre contact non-désiré, puis elle courut rejoindre Helel, non sans de la salive qui s'était échappée d'entre ses lèvres pour venir joliment se plaquer contre son menton lors de cette fellation forcée. La belle essuyait sa bouche du revers de sa main, sans passer de commentaire. Il avait sûrement vu la scène et elle n'en avait pas du tout envie d'en parler! Surtout que pour un démon comme lui, il devait trouver cela bien tordant de voir une petite coréenne se faire baiser la gorge ainsi par un autre démon! Connard comme il se devait d'être...

- On dégage. Maintenant.

La belle avait eu chaud... Et elle crevait encore de par la chaleur de la pièce et aussi pour une autre raison, mais ça, elle ne s'en souciait pas trop. Enfin, elle trouvait la fameuse trappe, s'arrêtant devant pour attendre Helel, qui devait être en train de s'occuper de Smith pour sa part. En tout cas. Elle devait dire que l'enfer avait vraiment un goût de queue.

Spoiler  
* You're kidding me.
Journalisée

'Faut dire '' Kang Souk-i ''
That's a good boy/girl !
Stephen Connor
Poupaw de son fichtonw
Administrateur
-
*****
Messages: 2631



Voir le profil
FicheChalant
Description
Colosse d'un mètre et quatre-vingt quinze centimètres, de près de cent cinquante kilos, aux yeux rouges et à la peau cuivrée. 

Champion de Lucifer, Grand Duc du plan Infernal. A la tête de cent Légions de démons.

Prétendant au trône d'Ashnard, sur le point de réaliser un coup d'état.

PS : Préfère les gros culs D:
« Répondre #5 le: Juin 04, 2017, 06:45:46 »

Helel, pour tous les damnés et démons, était comme l’opposé d’un aimant. Ils ne pouvaient s’approcher de lui sans ressentir une douleur infâme, une brulure puissante. Son torse bardé de rune était un refuge que les enfers ne pouvaient toucher. Il avait donc jeté Smith par-dessus son épaule, car c’était la seule manière pour lui de s’assurer que l’humain ne cèderait pas.

« Oh, notre amie a l’air quelque peu ralentie. » S’amusa le beau diable alors qu’incubes séduisants et succubes plantureuses s’arrachaient furieusement le corps de Suki. Helel explosa de rire. On lui malaxait brutalement la poitrine à travers son soutien-gorge. « Ahahahah ! »

Voilà que l’humaine en avait eu assez, de son arme, elle avait explosé le bras du malotru, arrachant un grognement de douleur à ce dernier, qui décida de se venger en la foutant au sol. Elle avait déjà perdu une bonne partie de ses vêtements. Quel corps de salope. Helel ne put s’empêcher de s’en lécher les lèvres. Il voulait sa part, lui aussi.

« Mais allez l’aider bon sang ! » Ordonna Smith, trop paniqué pour être excité par la scène. Le beau diable lui jeta un regard noir. Hors de question de ruiner une si jolie scène. Il s’était imaginé violer brutalement la fragile petite mortelle tout le trajet, et n’allait pas se priver de ce plaisir aussi facilement.

« Et te déposer au sol ? » Rétorqua alors Helel, haussant un sourcil. « Non, elle ne fait pas partie de mon contrat, elle peut crever ici, pour tout ce que cela m’importe. »

Il mentait. Il avait envie de l’avoir pour lui. A vrai dire, s’il lui avait ordonné de ne pas quitter l’hôtel, c’était pour s’assurer que le sort ait effet sur elle, qu’elle soit également transportée ici. Car il l’avait liée à l’enfer, en lui touchant la nuque un peu plus tôt. Autrement, le sort l’aurait complètement ignorée, elle n’avait pas la marque des damnés.

« Eh bien, c’est une bien rude façon de traiter ses amants. Mante religieuse, n’est-ce pas ? C’est ironique en enfer. » Helel rit, dévoilant ses crocs blancs, qu’il lécha d’une façon provocante. Ses instincts de prédateur faisaient bouillir son sang. Il aurait pu la violer à mort sur place. Mais plutôt, il la suivit jusqu’à la trappe, et l’ouvrit. Elle était grande, assez pour qu’un homme y tombe.

Sans dire un mot, le beau diable y jeta Smith, qui atterrirait sur son lit d’hôtel, se demandant probablement si ce qu’il venait de vivre était réel. Personne ne pouvait voir sur quoi menait le passage, à part une noirceur absolue. Et Suki n’eut guère l’occasion d’en savoir plus, car avant qu’elle ne puisse sauter, Helel claqua la trappe, posant son pied sur l’épais panneau de bois.

« A nous deux, maintenant. » Il caressa doucement le petit visage de l’humaine, du revers de la main. Il dessinait quelque chose contre sa joue, sans qu’elle puisse le voir. Une rune qui protégeait son âme des maléfices de Zépar, chose nécessaire, car il comptait bien la faire violer ici. « Ah, et évite de me tenir tête, ce serait facheux. »

Ses yeux semblèrent s’illuminer. Et le corps voluptueux de Suki se trouva paralysé sur place incapable même de bouger les yeux. Le colosse ferma la distance, plaquant son torse musculeux contre le buste moelleux de sa victime, la toisant comme une bête sauvage.

Il l’encerclait sans même avoir à la serrer, de ses larges épaules ciselées. Sa main droite vint caresser les contours de ses lèvres, et il infiltra un doigt, puis l’autre, caressant tendrement la petite langue de Suki avec son index et son majeur.

« Je comprends pourquoi il t’a baisé la bouche. » Minauda le séduisant salopard, dont la main libre agrippait brutalement un sein, l’extirpant avec force du soutien-gorge. « Du vrai petit velours tu as là. » Il gifla bien fort ce gros sein, et lui enserra enfin les poignets de ses mains, brisant le sortilège.

Il sentit de la résistance, peut-être un coup de genou. Il était trop solide pour céder, de plus, il ne ressentait pas vraiment la douleur, car il était sur son territoire. Enorme buffle qu’il était, il la poussa contre le sol, contre les coussins moelleux qui cachaient auparavant la trappe. Elle pouvait résister physiquement, tant qu’elle le voulait. Ses petites mains ne bougeaient pas, ses gigotements ne servaient à rien. Il se plaqua contre elle, l’écrasant de son poids.

« Quels gros pis. » Il rejoint ses poignets, les tenant à une seule main au-dessus de la tête de Suki, et déchira totalement son haut, brisant les baleines de son soutif et l’arrachant finalement. Son entrejambe brulant reposait entre les cuisses de la petite coréenne, et il frottait bien fort, la friction créant une chaleur encore plus torride. Elle pouvait le sentir : l’enfin allait lui faire diablement mal. « Tu sais, j’ai hâte de te dresser tous les jours comme ça. »

Il se jeta dans son cou, brulant comme le charbon des enfers, lapant bien fort son petit cou de sa langue intrusive. Il relâcha ses poignets, venant agripper bien fort son cul. Difficile pour elle de rétorquer, il l’écrasait de  son poids, la couvrait de ses épaules massives, l’étouffant, la suffoquant dans un cocon aussi confortable que dangereux et terrifiant.
« Dernière édition: Juin 08, 2017, 10:46:26 par Stephen Connor » Journalisée

Kang Suk-hee
E.S.P.er
-

Messages: 9


잡았다 ♥ !


Voir le profil
Fiche
« Répondre #6 le: Juin 10, 2017, 06:28:47 »

Comment expliquer les choses? Enfin non, comment décrire Helel plutôt? Ah oui, ça lui revenait, un mot comme : inutile. Ou encore grossier! Oui bon, c'est vrai que les deux agents n'étaient pas engagés pour se protéger en cas de pépin. Après tout, leur but était principalement de protéger la vie de Smith de la manière la plus efficace et c'est ce que le démon s'était empressé de faire dès lors qu'ils commencèrent tous les trois à avancer dans la salle des milles et uns cris, balançant le corps de l'homme d'affaire au moins trentre fois moins massif que lui contre l'une de ses épaules bien dessinée. Fallait lui accorder, il n'avait fait que sa part du pacte... Cependant, il était vraiment obligé de se moquer ouvertement d'elle? Suk-hee se sentait bouillir de rage alors qu'elle réussit à se défaire de toutes ses mains qui agrippaient auparavant son corps de partout comme une vulgaire poupée de chiffon tandis que Helel affichait un large sourire, amusé et provocateur. C'était pas lui qui venait de se faire violer la gorge il y avait un moment! Elle aurait bien aimé le voir dans sa situation, cela devait être très marrant !  La sublime E.S.P.er vint essuyer sa bouche de nouveau avec son poignet, comme si elle était encore souillée du pré-séminal du démon et de sa propre salive. Jamais elle ne pourrait retirer ce goût amer de sa bouche bordel! Au commentaire du démon, Suk-hee ne put rien dire d'autre que ses simples mots, arrogante et impolie.

-Ferme-là. 똥쌀 놈. *

Une insulte en coréen, tiens! Elle devait être très énervée pour se servir de sa langue natale pour insulter les autres. Faut croire que le petit commentaire salé du démon avait su pomper encore un peu plus la jeune femme des neiges, qui accélérait le pas pour accéder à la trappe, toujours avec son arme à la main en cas d'autres attaques charnelles. Alors là, elle ne se ferait plus abuser comme ça. Pas aujourd'hui, pas demain, pas question! Smith fut le premier à se faire jeter dans cette trappe qui semblait tout à fait vide. Noire. Peut-être que celle-ci menait à une autre épreuve, ou alors simplement dans leur chambre d'hôtel. En tout cas, Suk-hee mourrait d'envie de sortir de cet endroit qui commençait à l'étouffer autant de par sa chaleur que par les bruits obscènes qui émanait de tous les coins et recoins, résonnant dans sa tête comme un écho désagréable. Pas évident pour le mal de crâne!

Seulement, les espoirs de Suk-hee furent bien vite anéanti alors que Helel fermait la trappe avant qu'elle n'ait le temps d'y aller à son tour, stoppant son élan. Surprise, l'agente presque à nue recula alors que le coup de pied sur le panneau en bois résonna dans un son sourd. Oh merde. Tout ça sentait le roussi! Incrédule, Suk-hee dévisageait le beau démon qui la dominait de par sa grandeur, tout en reculant. En seulement un pas, il réussit à la rejoindre, venant caresser sa face avec tendresse. Dédaigneuse, elle vint pour reculer son visage fin, mais... Elle ne pouvait pas! Elle ne pouvait même pas parler, elle ne sentait plus ses lèvres... Ni le reste de son corps en fait. Complètement paralysée. Oh le... Éviter de lui tenir tête? Il se prenait pour son père ou quoi? Helel finit par combler le vide entre leurs corps de chaleurs opposées, plaquant son corps chaud contre le corps glacial de la petite coréenne, qui ne pouvait ni se débattre, ni faire quoi que ce soit pour le moment. Elle tentait néanmoins de se plaindre, de simples gémissements sortant d'entre ses jolies lèvres. Le démon profita d'ailleurs de celles-ci, venant les caresser de ses doigts avant de faire pénétrer deux de ceux-ci dans sa petite gueule d'ange, taquinant et frottant sa langue avec vice. Les yeux marron de l'asiatique croisèrent ceux d'Helel. Des yeux pleins de rancunes, frustrés, prêt à vous arracher la tête d'un simple regard! Le démon ne faisait que commencer par contre.

La suite des choses étaient encore plus gênantes! Le séduisant colosse profita de la paralysie de l'héritière Kang, venant extirper l'un de ses seins de son soutien-gorge. Les yeux de Suk-hee s'écarquillèrent. Outrée, elle fronçait les sourcils, utilisant toute sa force pour tenter de bouger seulement un muscle, sans grand succès. Profitant de sa domination, l'homme vint gifler avec violence la peau pâle et moelleuse de son sein.

Hnnn-! Fut la seule plainte qui réussit à s'échapper de ses cordes vocales, jusqu'à ce qu'il l'a libère du sortilège.

Ça ne faisait pas de grandes différences, le démon s'étant empressé d'emprisonner ses poignets alors qu'elle  lui donnait un gentil coup de genoux dans les bourses. Violent. Qui sembla cependant, pas trop le blesser. Fuck. Il devait être immunisé. Après tout, ils étaient sur son territoire.

- Dégage sale porc! J'AI DIT DÉGAGE.
 
La belle femme se débattait furieusement contre le corps du démon, ce qui ne l'aidait pas trop, ne faisant qu'en sorte que son opulente poitrine se frotte avec insistance contre le torse musclé du beau brun. En une fraction de seconde, elle fut éjectée contre l'amas de coussin sur le sol. Avec empressement, elle glissa sa main vers son autre cheville à la conquête d'une lame, qu'elle échappa alors que le buffle vint l'immobiliser de tout son poids, déchirant par la même occasion le reste de son haut et son sous-vêtement, son visage devenant rouge comme un pivoine, sa poitrine dévoilée aux yeux de l'homme. À cause de ça, oui, mais aussi la chaleur que le démon dégageait. C'était inconfortable. À cette suite d'événements, le corps de la petite Suk-hee réagit tout d'un coup, devenant plus froid qu'un lac glacé en hiver, ce qui ne semblait pas déranger l'amoureux de la luxure qui posait sa virilité sur la fleur intime de Suk-hee, toujours protégée par le peu de tissu qu'il restait de son ensemble. Le frottement fit rougir la coréenne, qui continuait de faire bouger son corps sous Helel, tentant de trouver le moindre échappatoire.

- Gros con! Tu rêves vraiment si tu crois que tu vas sortir d'ici vivant, j'te jure que dès qu'on sort d'ici, je t'arrache les yeux et je te les fais avaler de force! T'entends?! E-EH! Nnh!

Une autre plainte résonna dans les oreilles du beau mâle alors qu'il vint s'attaquer à son épiderme, léchant son cou de grands coups de langues. Chaud.. Trop chaud.. Suk-hee commençait à perdre patience. Alors qu'il lâchait ses poignets, d'une main libre, elle vint poser sa main contre la tête brune du démon, usant de ses pouvoirs pour tenter de le geler... Inutile. La glace s'évapora en une fumée dès qu'elle touchait la peau brûlante du démon qui s'accrochait à son cul imposant de l'une de ses mains. Suk-hee commençait à avoir du mal à respirer avec ce corps lourd sur le sien, sa respiration se faisant de plus en plus bruyante aux oreilles du mâle. La belle coréenne pantelante bougeait son corps de nouveau, tentant de soulever tout ce poids, encore inutilement. Elle était prise au piège sous cette armoire à glace qui la dominait, profitant de sa faiblesse momentanée à la chaleur.

- Fiche.. moi la paix.. Sale type! Je dois te le dire dans quelle langue? Get off me! 나 풀어 줘! **
 
Spoiler  

*Shithead/connard
** Let me go !


Journalisée

'Faut dire '' Kang Souk-i ''
That's a good boy/girl !
Stephen Connor
Poupaw de son fichtonw
Administrateur
-
*****
Messages: 2631



Voir le profil
FicheChalant
Description
Colosse d'un mètre et quatre-vingt quinze centimètres, de près de cent cinquante kilos, aux yeux rouges et à la peau cuivrée. 

Champion de Lucifer, Grand Duc du plan Infernal. A la tête de cent Légions de démons.

Prétendant au trône d'Ashnard, sur le point de réaliser un coup d'état.

PS : Préfère les gros culs D:
« Répondre #7 le: Juin 10, 2017, 02:38:10 »

Peut-être dans le monde des humains, dans le royaume des mortels, Suki aurait-elle réussi à s’échapper, à fuir l’emprise de ce gros démon. Malheureusement pour elle, ici elle jouait sur le territoire où Helel était à son maximum. Il n’existait que comme un amas de magie, un esprit auquel la conscience de l’humaine avait donné une forme qu’elle pouvait comprendre. En démon qu’il était, que tous ici étaient, Suki les voyait comme des fantasmes vivants.

Les femmes étaient comme elle pouvait les aimer, fines, voluptueuses, tous les tons de peaux y passant, elles dominaient et se faisaient dominer sans la moindre pitié. Les hommes étaient identiques dans leur beauté, et même ceux qui avaient des traits d’animaux ou la face ornée de cornes, avaient un charme indéniable. Et, dans ce domaine régit par la magie, seuls les pouvoirs de Suki pouvaient la sauver. Malheureusement, il était compliqué, voire impossible, de geler une créature faite de feu, comme Helel.

« Oooh, j’adore te voir résister. » Il avait commencé par minauder, mais ses instincts de prédateur avaient vite transformé ce ton moqueur en un grognement de plaisir. Quoi de mieux qu’une petite salope qui résiste ? « Oh, allez, ne fais pas comme si tu n’avais pas rêvé de ce moment. » Il la léchait avec envie, ondulant contre elle de son corps musculeux, l’écrasant.

Son sexe était chaud, presque brulant au toucher, confortablement appuyé contre la petite chatte de la jeune femme, appuyant, frottant comme si Helel cherchait à se frayer un passage à travers même les vêtements. Une scène diablement sexy, peut-être un peu moins pour Suki, dans les conditions actuelles.

« Oooh, continue de te débattre ! » Il gémit son plaisir, elle ondulait si bien contre lui, ses efforts ne servant réellement qu’à caresser le corps du démon. « Pourquoi est-ce que tu respires fort, comme ça ? » Demanda-t-il en susurrant à l’oreille de sa victime, déposant de tendres baisers contre sa mâchoire, avant de venir lui mordiller un lobe d’oreille.

Lui faire avaler ses yeux de force ? Voilà une violence qui excitait grandement le sadique. La fragile petite humaine ne semblait pas aimer qu’on lui impose quoi que ce soit. Malheureusement pour elle, Helel n’était pas de ceux que les menaces atteignent. Il répondit à cette fureur par un puissant coup de bassin, écrasant bien fort la petite chatte de Suki.

Pire encore, il lui gifla le visage, son adorable petit visage. Une petite gifle, puis une autre, du revers de la même main. Il se réjouissait de l’énerver, de la frustrer. A chaque fois qu’elle se rebiffait, le beau diable appuyait fort de son corps contre le sien, l’étouffant, l’écrasant. La différence de taille comme de poids était telle que Suki devait certainement avoir l’impression qu’il pourrait la faire suffoquer de cette façon.

« Laisse parler ta rage. » Ordonna le mâle en serrant doucement le petit cou de son amante entre ses doigts puissants. « Tu es si belle. » Il caressa ses beaux cheveux, avant de s’intéresser à sa poitrine moelleuse, la fouettant doucement, la pétrissant avec désir. Il adorait violer des femmes comme elle, pleines de fougue et d’énergie, les entendre gémir, couiner… Abandonner.

Enfin, il extirpa son sexe disproportionné des étreintes de tissu, tout en déchirant sans douceur ce qu’il restait du pantalon et des sous-vêtements de la jeune femme. Il la sentit humide, lorsque son gland vint rencontrer ses lèvres intimes. C’était bien normal, mais Helel ne pouvait laisser passer cette occasion. Il aventura lentement le fer de sa puissante lance contre l’entrée de ce cocon confortable. Et, brutal, s’y enfonça dans un râle.

« Plus agréable que de se faire violer la gueule, pas vrai ? » Il bougeait sensuellement, ce qui était déjà particulièrement brutal au vu de sa physionomie, et de la taille de son sexe. « En tous cas, tu as la chatte déjà bien trempée. » Il attrapa les jambes de sa proie, et les poussa en arrière de sorte à la bloquer complètement, et pour pouvoir aller aussi profondément qu’il le souhaitait.

Il se suréleva légèrement, donnant à son amante tout le loisir de voir sa musculature ciselée s’activer alors qu’il la baisait brutalement. Ses abdos roulaient, son bassin se contractait à chaque fois qu’il poussait vers le bas, écrasant le pauvre petit abricot meurtri. Suki tremblait sous le poids, sous la violence des coups. Helel, lui, grognait de plaisir, relâchant à l’occasion une jambe de son amante pour venir l’étrangler avec amour.
Journalisée

Kang Suk-hee
E.S.P.er
-

Messages: 9


잡았다 ♥ !


Voir le profil
Fiche
« Répondre #8 le: Juin 30, 2017, 06:35:35 »

Suk-hee ne comprenait plus du tout ce qui se passait. Tout se passait si vite autour d'elle, elle ne savait plus où poser les yeux ou sur quoi se concentrer .. Les bruits dérangeants et obscènes autour d'elle, la chaleur étouffante de cette grande salle ou sur cette pourriture de Helel, qui s'était bien joué d'elle? Ce connard, il allait tellement le payer. Il l'avait intimer, premièrement, de rester dans cet hôtel, car il savait ce qu'il se tramait depuis le début (enfin, puisqu'il était un démon, Suk-hee en avait conclu ainsi) et en plus il lui bloquait l'accès à la trappe pour sortir de cette foutue salle remplie de succubes, de créatures des enfers et par-dessus tout de luxure. C'était littéralement l'enfer et la coréenne était prise au piège, sous le corps lourd en muscles de la brute. Finalement, toutes ces visions qu'il lui avait donnée lorsqu'ils étaient en route pour l'aéroport étaient sûrement vraies... En tout cas, elle espérait que non. Naïve petite Suk-hee, si elle savait tout ce qui l'attendait.

Ce mec était un véritable malade, comme toutes les autres créatures démoniaques de cette salle. Il dominait la jolie coréenne, l'écrasant de tout son poids, l'étouffant par sa chaleur corporelle, ce qui la faisait geindre subtilement alors que son corps se tortillait avec difficulté sous cette importante masse de poids. La chaleur commençait déjà à la rendre vulnérable, celle-ci se sentant déjà étourdie, ses réflexes devenant de moins en moins répondant. Pas bon. Suk-hee serrait les dents, rendant des regards furieux à Helel lorsqu'il passait ses commentaires. Comment aurait-elle put rêver d'une chose aussi absurde? Qui rêve de se faire violer après tout? Cependant, son corps devenait engourdie, il réagissait, son entre-jambe s'humidifiant légèrement alors qu'il passait sa langue contre la douce peau de son petit cou avec insistance, son chibre venant écraser sa pauvre petite chatte toujours protégée de sa prison de tissu. Elle sentait cette puissante virilité frotter son petit clitoris gonflé, écarter ses lèvres intimes, taquiner son orifice avec une si grande brutalité... '' N'arrête pas de te battre '', c'était les paroles que Suk-hee se répétait sans cesse dans sa tête, en boucle.

 « Pourquoi est-ce que tu respires fort, comme ça ? » 

La voix grave d'Helel résonnait dans sa tête, son souffle brûlant chatouillant son oreille.. Le corps de Suk-hee se raidit alors qu'elle continue de remuer son corps dans tous les sens, Helel forçant toujours plus à chaque mouvements qu'elle anticipait. La jolie brune laissait s'échapper une plainte sonore lorsqu'il vint embrasser et mordiller son lobe d'oreille, un nouveau frisson parcourant sa colonne vertébrale.

- Va te faire voir!

Suk-hee parlait toujours avec ce bel accent rempli de rage, de haine et ses cris étaient... sublimes. Comme une mélodie charmante aux oreilles du beau maudit. Cris qu'elle laissa sortir alors qu'il écrasait sa chatte avec son imposante queue, giflant son visage à répétition avec force. Cette queue justement... L'effraya lorsqu'il la sort de son sous-vêtement. Bordel, c'était un vrai monstre. Le visage de la coréenne pâlit doucement, ses yeux louchant contre cette énorme queue. Elle savait ce qu'il allait se passer dès qu'il vint déchirer le reste de ses vêtements, son corps maintenant complètement à nu devant les yeux du violeur. La belle paniqua lorsqu'il positionna son membre devant l'entrée de sa petite chatte étroite d'où germait une légère couche de cyprine. Suk-hee se mise à donner des coups, frappant ses larges épaules de ses petits poings, tentant de battre des jambes.

- Dégage! Fait pas.. Je t'interdis de faire ça sal- AAAAAAH! KKH-!

Il avait osé. Il venait de le faire. Il avait planté son chibre, de tout son long dans sa fleur intime. Avec violence, sans ménagement. La douleur que la jeune Suk-hee ressentit était indescriptible. Pire que lorsqu'elle s'était fait prendre sa virginité. Les yeux de la brunette s'écarquillèrent, ses dents serrées, son doux visage déformé par la douleur. Spectacle que Helel dû apprécier puisqu'il ne pris même pas le temps de l'habituer, commençant déjà à la pilonner avec force. Un ou deux sanglots s'échappa de la gorge serrée de Suk-hee alors que le bassin du diable claquait contre ses fesses lorsqu'il bloquait ses jambes écartées, poussant de ses mains contre ses cuisses. La coréenne tremblait sous ses assauts, son intimité palpitant contre le sexe du beau Helel, qui commençait vraiment à la violer avec plus de forces, la cyprine de la jeune femme produisait des bruits mouillés et obscènes à chaque fois qu'il venait déformer l'entrée du col de son utérus avec son gland chaud.

- S-sto.. tu vas me déchirer! Sale con! Gnnh! Aaanh!  누군가 제발 도와주세요*..!

Elle se sentait presque mourir sous la violence des coups butoirs du mâle qui rendait sa petite chatte déjà toute meurtrie. Ce fut pire encore. Il vint mettre l'une de ses grosses mains autour de son petit cou, lui coupant la respiration. Le regard de Suk-hee croisa celui d'Helel à ce moment, alors qu'elle ouvrit sa petite bouche à la recherche d'air, de la salive s'écrasant sur son menton, il allait la tuer bon sang! Ses yeux se remplirent de larmes peu à peu. Elle ne pouvait rien faire contre lui, il la dominait totalement. L'enfer.

Spoiler  


* S'il-vous-plaît quelqu'un aidez-moi

 
Journalisée

'Faut dire '' Kang Souk-i ''
That's a good boy/girl !
Stephen Connor
Poupaw de son fichtonw
Administrateur
-
*****
Messages: 2631



Voir le profil
FicheChalant
Description
Colosse d'un mètre et quatre-vingt quinze centimètres, de près de cent cinquante kilos, aux yeux rouges et à la peau cuivrée. 

Champion de Lucifer, Grand Duc du plan Infernal. A la tête de cent Légions de démons.

Prétendant au trône d'Ashnard, sur le point de réaliser un coup d'état.

PS : Préfère les gros culs D:
« Répondre #9 le: Juin 30, 2017, 06:06:37 »

L’impitoyable main du démon serrait le petit cou de la jeune femme, appuyant sur les veines, bloquant l’afflux de sang jusqu’au cerveau. Il n’y avait pas vraiment de douleur, et Suki pouvait respirer, un tant soit peu. Simplement, ses forces la quittaient, sa vision se troublait. Comme si elle était anesthésiée, la petite Coréenne ne sentait presque plus rien.

A part, bien sûr, l’outil massif qui lui déformait les lèvres intimes. La verge fichée au plus profond d’elle, qui remuait sans cesse, frappant avec violence son col utérin délicat et sensible. Helel n’avait aucun respect pour la douceur. Aussi moelleuse soit son amante, il la giflait, frappant, meurtrissant, pinçant fort ses gros pis et ses mamelons insolents.

Lorsqu’il se sentait bien comprimé par l’intimité gourmande de Suki, le beau diable serrait un peu plus fort son petit cou, prenant un plaisir malsain à la voir manquer d’air. Il savait qu’ainsi, elle ressentait mieux encore l’énorme chibre qui lui ravageait les chairs, la limait sans relâche au point que son entrejambe était maintenant presque aussi brulant que le puissant fer de lance qui la déchirait.

« Aaaaah, ahahah ! » Il adorait ça, il sentait à quel point il était gros entre les cuisses de la petite humaine, avec quelle violence il pourfendait sa petite intimité. Et cette torture ne faisait que commencer. « Tu es pathétique ! Tu mouilles comme une pute alors que je suis en train de te violer. » Il gifla son beau visage de poupée, de sa paume, avant de gifler du revers également.

Un instant, il cessa de l’étrangler, lui faisant croire qu’il daignerait la laisser vivre. Sa main vint saisir la belle chevelure de Suki, et il lui pencha la tête en avant. Il l’obligeait à regarder, à voir toute la violence dont il faisait preuve en lui défonçant brutalement la chatte. Elle pouvait voir cette queue impitoyable en action.

Comme une bête sauvage en quête de jouissance, Helel s’enfonçait jusqu’aux couilles dans cette moiteur délicate, avant de revenir à l’orée de cet écrin moelleux. Puis, dans une danse brutale, il se renfonçait sèchement. Il fixait sa victime tout ce temps, s’assurant que si elle essayait de fuir la scène du regard, elle devrait affronter le sourire du mâle en rut.

« N’abandonne pas aussi vite, ma jolie. » Minauda le sadique en lui donnant une belle gifle cinglante, ricanant doucement. Ses mouvements avaient ralenti quelque peu, il raclait maintenant avec insistance, offrant un spectacle terriblement sensuel à Suki, faisant rouler ses muscles avec élégance. « Est-ce que tu trembles de douleur ? Ou est-ce du plaisir. » Il sourit, beau comme un diable.

Les gifles s’enchainaient, continuaient pour arracher des grognements de frustration à la pauvre petite humaine. Helel y prenait clairement un plaisir malsain, calant les mouvements de son bassin sur le rythme des claques cinglantes qu’il dispensait à la volée. Personne n’aiderait Suki. Au contraire, des succubes s’étaient penchées sur la scène, essayant de toucher le corps de l’humaine. Certaines mains gracieuses parvenaient à agripper et griffer la chair un court instant, avant qu’un regard du Grand-Duc ne les dissuade de poursuivre leur entreprise.

« Les larmes te vont si bien. » Il déposa un baiser chaud sur le front de la jeune femme, la main qui avait giflé son visage et son corps revenant alors à son petit cou délicat, l’étranglant comme jamais on ne l’avait étranglée. « Oooh ! Est-ce que tu sens ça ? » Demanda-t-il alors que son gland juteux raclait avec insistance le col utérin, un massage dans une volée de coups puissants. Il posa sa main libre sur le petit ventre de l’humaine, y devinant la forme de son sexe massif. « Déjà en train de prendre la forme de ma queue, quelle salope tu fais. » Il vint l’embrasser avec fougue, impétueux et possessif.

Certaines auraient trouvé cette étreinte similaire à un cocon réconfortant. Elles auraient serré Helel, fort contre elles à la recherche de sa chaleur étouffante, du parfum musqué de son excitation. Mais cette même fougue qui en faisait gémir certaines de contentement, était une menace pour Suki, une torture supplémentaire à ajouter à ce viol aussi intense que violent. La façon dont Helel traitait son amante n’était pas bien différente d’un marquage au fer rouge.
Journalisée


Tags:
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox