banniere
 
 
Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1] 2 3 4
  Imprimer  
Auteur Sujet: Slave Traffic [Misty Stollen]  (Lu 1048 fois)
Sarah Pezzini
Humain(e)
-

Messages: 194



Voir le profil
FicheChalant
« le: Mai 02, 2017, 12:07:37 »

L’esclavage était légal à Tekhos. On pouvait s’en offusquer, ou pousser des cris d’orfraie, mais le fait est qu’il s’agissait d’une pratique tolérée, mais néanmoins réglementée. Le Sénat avait voté des lois sur l’esclavage, imposant certaines restrictions et conditions pour pratiquer le traite d’êtres humains. Il y avait essentiellement des règles consuméristes et fiscales. Par exemple, un esclavagiste se devait d’avoir des locaux respectant les normes en matière d’hygiène et de sécurité pour stocker ses « biens » (les esclaves), non seulement pour la propre santé desdits biens, mais aussi pour éviter tout risque d’infection, ou de maladie envers les potentiels clients. Autrement dit, un esclavagiste vendeur devait s’assurer que les esclaves soient bien traités, qu’ils soient soignés, non exempts de vices cachés (comme des maladies). Légalement, on disait que l’esclavagiste était tenu à une « obligation de délivrance conforme », c’est-à-dire à l’obligation de délivrer un bien qui doit être conforme aux attentes du client. Cette règle avait été dégagée initialement par les juges tekhans, afin de lutter contre l’inflation anormale du contentieux entre vendeurs esclavagistes et clients, les deuxièmes reprochant aux premiers de leur fournir des biens défectueux, affectés de vices les rendant impropres à l’usage qui leur était convenu.

Le Sénat avait fini par consacrer cette jurisprudence, et, preuve de l’importance que les Tekhanes accordaient à l’esclavage, avait assorti cette obligation de délivrance de conforme (désormais appelée « garantie de conformité ») de sanctions pénales. Les associations et autres groupes en faveur de l’amélioration de la condition des esclaves y avaient vu un premier progrès, puisque, désormais, les esclavagistes devaient s’assurer du respect de normes d’hygiène, et, surtout, avoir des agréments administratifs et se soumettre à des visites d’inspecteurs pour s’assurer que leurs locaux soient en conformité avec les dispositions légales. Et, quand un esclavagiste se livrait à de la traite sans les agréments, il était possible de saisir la police pour qu’elle diligente une enquête pouvant conduire à la fermeture du centre, et à l’arrestation des trafiquants, qui étaient alors assimilés à des faussaires.

En l’occurrence, Sarah était sur la piste d’un réseau esclavagiste qui vendait des esclaves frauduleusement. Le réseau était dirigé par un certain Max Gallio, et Gallio était soupçonné d’utiliser ce réseau pour financer des activités tout autant illégales, comme le terrorisme. Il était en effet accusé d’être proche d’une milice rebelle, Son Of Men, abrégée SoM, qui militait officiellement pour la reconnaissance des droits masculins, et n’hésitait pas à attaquer les mégacorporations ou les infrastructures publiques. Gallio était un gros poisson, et, sur ce coup, Sarah faisait partie d’un groupe d’enquête, qui avait prévu, ce soir, une descente dans le repaire du réseau d’esclavagistes. La police l’avait découvert en menant une longue enquête, qui avait commencé par recueillir les auditions des quelques clients qui avaient été surpris par l’autorité administrative pour détenir des agréments administratifs factices. Ces gens avaient été poursuivis en justice, et, par l’intermédiaire de leurs avocats, avaient exercé des recours récursoires contre leurs vendeurs.

C’était à partir de là que de simples affaires civiles avaient pris un aspect pénal. Les différents vendeurs avaient posté leurs annonces sur des sites de vente entre particuliers. Or, là aussi, il existait une règlementation stricte, qui interdisait à un professionnel de passer par ce genre de plateformes, pour éviter de créer de la confusion dans l’esprit d’un client. Or, quand les différents clients s’étaient retournés contre leurs vendeurs, les mêmes noms avaient rejailli. De là, les avocats avaient estimé utile de porter plaintes, en soutenant que leurs différents clients avaient tous été victimes d’une arnaque. Les policiers avaient recueilli leurs auditions, et, à partir des profils des vendeurs figurant sur le site de vente entre particuliers, avaient retrouvé des noms, et remonté la filière.

En définitive, cette enquête avait permis de faire émerger le réseau de Max Gallio. Autrement dit, ce qui avait commencé comme une simple enquête pour escroquerie sur Internet avait évolué pour aboutir au démantèlement d’une organisation criminelle liée à une milice terroriste.

Et Sarah était au cœur de cette enquête, car elle avait été présente à la base, quand une femme était venue la voir pour déposer plainte contre son vendeur. C’était elle qui avait remonté la filière, avait fait la planque devant le repaire des contrebandiers, photographiant ceux qui en sortaient, jusqu’à photographier Max Gallio. Autant dire que ses chefs s’étaient empressées de se ruer sur cette affaire.

*Et me voilà...*

Ce soir, Max Gallio était censé être dans le repaire, mais, avant d’intervenir, la police tenait à s’en assurer. On avait donc décidé d’envoyer Pez’ en couverture. Le repaire de Max Gallio était situé dans l’un des ghettos de Tekhos, c’est-à-dire un quartier regroupant presque exclusivement une population masculine, et dont les gens n’aimaient guère les femmes de Tekhos. Les ghettos étaient des quartiers dangereux, mal famés, mais où Pez’ avait l’habitude de se rendre, car c’était souvent ici que les criminels se réfugiaient. Le repaire de Gallio, donc, était dissimulé dans un club de prostitution.

Sarah toqua à la porte, et vit un panneau s’ouvrir, révélant une paire d’yeux.

« ’Vou... »

L’homme, qui avait commencé à parler, se tut en observant la sublime créature plantée devant lui. Pez’ avait opté pour sa robe rouge moulante en latex, une tenue qui faisait fureur auprès des hommes, et qui devrait lui garantir sans problème d’entrer dans le club.

« Je cherche à travailler, et j’ai cru comprendre que vous abritiez un petit club très sélect ici, recherchant des dames en freelance pour soulager les ardeurs de quelques hommes. »

C’était bien le plan de Pez’ : se jeter dans la gueule du loup, en savoir plus sur les esclaves se trouvant ici, et appeler ensuite la cavalerie pour qu’elle débarque.

Facile, non ?
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Misty Stollen
Créature
-

Messages: 132


Changelin aveugle combattante avec un mental brisé


Voir le profil
FicheChalant
Description
Une phrase pour décrire ce qu'est Misty : personne créer génétiquement à partir du corps et des cellules d'une grande déesse (réincarnation de la déesse en soi) qui était la matriarche de deux grandes espèces, modifiée par des nano-robots et autres conneries substance pas très légale et qui possède la magie des eevees parmi tant d'autres.
« Répondre #1 le: Mai 02, 2017, 08:33:47 »

Cela fait maintenant quelques mois que la jeune femme réfléchissait à un endroit tranquille. Avec ce qu’elle avait vécu, Misty voulait surtout se poser. Une maison dans un endroit proche de la nature, loin de la ville, car avec ses pouvoirs, cette dernière pourra facilement faire ses courses. Voilà comment Misty voyait la suite de sa vie.

La dame voyageait de monde en monde pour trouver son endroit parfait. Quand elle arriva sur un monde, ce dernier était tranquille enfin plutôt, l’endroit où elle était arrivée. Le lieu était dans une petite plaine accompagnée par son lac et entourée par la forêt, dans une région au Japon. Misty marchait et visitait les lieux tranquillement, grâce à sa magie, elle pouvait voir les auras des êtres vivants ce qui lui permettait de ne pas s’entrechoquer contre les gens bien entendus tout ce qui était objet, elle ne pouvait pas le voir.

Elle s’était dirigée vers les Terres Tekhos, car ces derniers n’étaient pas en conflit entre les deux autres territoires. Misty a dû quitter donc son endroit potentiel pour se retrouver à Tekhos Metropolis.

Misty marchait dans les rues, la froideur du début de la nuit était bien présente. La tenue de la jeune femme était toujours une robe noire, son bandeau sur ses yeux et ses cheveux étaient longs. Elle avait usé de la magie pour cela et pour se déplacer.

Quand tout à coup, une piqûre dans son cou et rapidement, les étoiles étaient visibles. Misty se réveilla en sursautant, enchaînée et dans une pièce sombre. Aucun bruit n’était présent, aucun mouvement, mais elle paniqua. Elle se recroquevilla sur elle-même et resta là. Sans aucune indication, elle s’était transformée en animal pour observer la pièce.

La pièce était en béton ou plutôt dans un matériau insonorisé afin que même si elle avait pensé de crier, personne ne l’aurait entendu. Mais Misty savait parfaitement que cela ne servait à rien à moins d’exciter le kidnappeur ou la kidnappeuse. Quand tout à coup, on s’approchait d’elle. Elle se recula ce qu’elle pouvait, mais le mur l’empêchait de continuer. On lui avait retiré son bandeau puis remit.

"C'est une belle pièce que tu m’apportes là. Elle est aveugle, mais c'est une magicienne. Elle a su se transformer donc c’est peut-être une métamorphe. Faudra lui redonner de l’anti magie afin de s’assurer qu’elle ne puisse s’échapper. Je ne veux pas la perdre, voyons voir en profondeur."

Les kidnappeurs viennent la maintenir et quelqu’un lui pique une nouvelle fois. On maintenait la jeune femme quand on lui découpait ses vêtements, la laissant en sous-vêtement. Les mains sur son corps à palper tout ce qu'ils pouvaient sans passer leurs mains sous la culotte ou sous le soutien-gorge, enfin pour l’instant.

"Elle ne se débat pas, elle a déjà été enfermée à mon avis. Elle possède un beau corps même marqué. Regarde, elle a des traces de torture. Hmm.. Elle pourrait remplacer Laeticia, tu sais la jeune femme aux cheveux blancs. Celle qu'on a vendu il y a cinq jours."

Finalement, un homme posa ses mains, les mains étaient plus froides que ceux qui l’avaient touché. Cet homme posa ses mains sur la poitrine pour la palper puis une main sous la culotte en respectant à ne pas entrer un doigt avant de la retirer.

"Elle s’épile à cet endroit, c'est un bel atout. On dirait une vierge sans l’être à moins qu’elle use de sa magie pour revenir vierge. On pourra la revendre très facilement que cela sexuellement ou même pour nos demandes. Une torture en plus ou non, elle sera résistante."

Misty versait des larmes se laissant faire. Elle savait que cela ne servait à rien. On la laissa en sous-vêtement et les jours passèrent. On la laissa dans une autre pièce, comme un studio complètement fermé et surtout surveillé.

Une soirée, on l’a mise sur une chaise et des enchères commencèrent. Puis voilà qu’on commença à la frapper, à la lacérer de toute part sans qu'on touche à ses atouts. Puis ne criant pas comme les clients voulaient, quelqu'un avait payé pour laisser Misty dans un congélateur pendant quatre heures. L’organisation accepta. Une forme de torture que ce client régulier appréciait bien, cela supprimait les réticentes, les fortes têtes.

Pendant ce temps, au-dessus. Max était en train de s’amuser avec l’une de ses filles, une de ses favorites. C'était un sbire de ce dernier qui gardait le lieu, cette sorte de maison close. Il restait bouche bée devant la créature en robe rouge en latex et finit par faire patienter la jeune femme pendant qu'il en parlait à Max. Après quelques minutes voilà que la belle jeune femme entre dans le club.

Le lieu possédait deux étages et un sous-sol pour les étrangers. Trois sous-sols pour les particuliers et réguliers. L’homme qui lui avait ouvert la porte se fit remplacer par un de ses collègues. Elle fut amenée au deuxième étage ou Max prenait du plaisir. Le premier étage n’était pas visible, mais aux gémissements audibles, cela devait être la pièce à achat. Ou chaque jeune femme ou jeune homme présent dans les chambres pouvaient être loué et acheter. Le deuxième étage était pour les réguliers et les VIP. On fit attendre la jeune femme sur un canapé rouge tandis qu’elle pouvait voir Max en train de remonter son pantalon, transpirant après le sport qu'il venait de faire.
Journalisée

Sarah Pezzini
Humain(e)
-

Messages: 194



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #2 le: Mai 08, 2017, 07:16:35 »

Comment refuser Pez’ dans sa robe moulante ? C’était une tenue faite pour attirer le chaland, et, sans trop de surprise, on lui ouvrit la porte. Elle entra donc, et vit le regard libidineux du videur se poser sur ses formes. Elle aurait pu s’en émouvoir, mais ce n’était pas la première fois que Pez’ portait une telle tenue, et jouait de ses formes pour obtenir ce qu’elle voulait. La tâche était d’autant plus facile à Tekhos que les mâles vivaient dans leur coin, et étaient donc plus facilement attirés par la chair fraîche. Sarah se dépêcha donc de marcher, et le garde se rapprocha d’elle.

« Alors, tu cherches un boulot, chérie ? »

Pez’ se retourna vers lui, et lui fit un sourire candide.

« Mes vieilles ne veulent plus payer mon loyer, et j’ai besoin de trouver un moyen de gagner rapidement des sous. On m’a parlé de ce club comme d’un endroit où les filles comme moi peuvent trouver de l’argent, si elles n’ont pas froid aux yeux. »

L’homme eut un sourire coquin, tout en continuant à regarder la femme des pieds à la tête. Sarah se doutait qu’une érection devait commencer à pointer le bout de son nez. Il loucha volontiers sur ses seins, et se pinça les lèvres, une lueur libidineuse brûlant dans le firmament de ses yeux.

« Ouais... »

Un léger sourire se dessina sur ses lèvres, et il s’humecta les lèvres, avant de se rapprocher, approchant sa main de ses seins... Mais Pez’ posa la sienne sur son torse, et le repoussa.

« Tût-tût ! Ils sont pas gratuits, eux !
 -  Oh... Hmmm... »

Le videur fronça les sourcils, mais continuait à sourire. Pendant ce temps, dans le dos de Pezzini, des bruits de pas se firent entendre, et d’autres hommes approchèrent. N’importe quelle personne normalement constituée pouvait percevoir que la situation commençait à sentir le roussi, mais Pez’ se devait de rester fidèle à son rôle, celui d’une jeune femme ingénue, potentiellement perverse, mais avant tout avare. Et, dans sa robe rouge, elle attisait furieusement le désir de ces hommes. Comment imaginer qu’une policière pouvait se dissimuler sous un corps aussi parfait ?

Ils s’approchèrent donc, en souriant et en ricanant grassement.

« Madame fait sa précieuse ?
 -  Madame estime juste que, pour avoir le droit de toucher de tels seins, il faut payer...
 -  J’ai une autre solution ! »

La main de l’homme fusa vers elle, et Pez’ fronça les sourcils, puis baissa la tête. La main siffla au-dessus de sa tête, et elle bondit en avant, enfonçant son genou dans le ventre de l’homme, puis eut le temps de fracasser son visage contre sa jambe, avant que les lascars derrière ne s’approchent. Elle venait de péter le nez du videur, et le prit par les épaules, puis le poussa vers l’un des deux ennemis. Le troisième bondit sur Pez’, la ceinturant, et venant la coucher au sol.

« Fichue salope... !
 -  Argh... ! »

Sarah serra les poings, et résista à l’envie d’utiliser le Witchblade. Elle devait rester à fond dans son rôle, et serra le poing, puis frappa le visage de l’homme. Il grogna, mais sans être guère étourdi, et la frappa alors.

« Foutue salope...
 -  Elle m’a pété le nez !
 -  ’Faut la dresser, cette pute ! »

L’un des hommes cracha sur le sol, puis se saisit de la femme.

« On va te conduire en bas, ça va te calmer ! »

Et, plus précisément, dans la même cellule qu’une jeune femme aveugle...
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Misty Stollen
Créature
-

Messages: 132


Changelin aveugle combattante avec un mental brisé


Voir le profil
FicheChalant
Description
Une phrase pour décrire ce qu'est Misty : personne créer génétiquement à partir du corps et des cellules d'une grande déesse (réincarnation de la déesse en soi) qui était la matriarche de deux grandes espèces, modifiée par des nano-robots et autres conneries substance pas très légale et qui possède la magie des eevees parmi tant d'autres.
« Répondre #3 le: Mai 09, 2017, 02:19:37 »

Misty était toujours dans cette pièce froide, la même pièce qu'on peut retrouver chez son boucher préféré afin de conserver la viande fraîchement découpée. La chambre froide ne possédait que quelques degrés dans le négatif avec des “temps” de chaud pour préserver la vie de chaque torturé. On peut toujours penser que ceux qui ont été torturés vont trouver cela facile, mais Misty, elle, le savait. Malgré qu'on peut posséder l’habitude d'être torturé, on ne peut pas vraiment s’y faire. La pièce froide n’était pas bien grande, la taille qu'il faut. Assez grande pour avoir trois ou quatre prisonniers en même temps sans qu'ils puissent se toucher. Elle contenait actuellement deux cadavres, d'un homme et d'une femme, les corps étaient lacérés. Ils étaient tout simplement massacrés, mais pourquoi les garder, se demandait Misty.

Peut-être qu'ils voulaient tout simplement montrer aux autres personnes ce qu'ils pouvaient faire quand on les énervent. C'était quelque chose qu’elle se posait. Toute façon, le mieux pour ne pas être fou était de faire fonctionner le cerveau même si ce dernier est ralentit. Il faut s’occuper l’esprit pour ne pas tomber dans la démence. Misty s’était toujours refusé de tomber dans la folie, et c'est pour cela qu’elle n’est pas folle. La volonté est une grande force et elle s'apparente au courage. Car pour la jeune femme, la volonté et le courage ne sont pas la même chose. On peut avoir la volonté de partir, mais ne pas avoir le courage de le faire vraiment. Comme on peut posséder le courage d’y aller, mais pas la volonté de le faire.

Tout à coup, un bruit rouillé d'une grosse porte qu’on ouvre. Une bouffée de chaleur qui entre dans la pièce puis des talons. Misty aurait aimé de s’enfuir plus rapidement, mais la chaîne qui maintenait ses poignets et ses chevilles la retenaient de tout geste suspect. Certes, ils étaient un peu longs pour se mouvoir facilement, mais pas assez pour faire 2 mètres.

<On va la mettre en face de l’aveugle…>

"Putain, elle me fait peur la avec son bandeau.. On dirait une ange de la mort. Il ne manquerait plus que les ailes.. "

<Ouaip, mais moi, je peux te dire qu’elle doit être bonne à baisée ! >

"Le chef se la réserve alors la touche pas.. Peut-être après on pourra s'amuser avec."

Misty restait recroquevillée, elle n’avait jamais aimé le langage cru et odieux comme les hommes de main pratiquaient, c'était très dégradant. Elle aurait bien apprécié de se transformer et venir les frapper, mais quelque chose empêchait sa magie. Misty était plus faible également. C'était un être magique, un être magique sans magie bah, C’est un peu un être humain sans son sang ou alors dans une quantité si faible, juste assez pour vivre. Voilà la situation globale actuelle de ma jeune femme. Bien qu'elle puisse user de sa magie héréditaire pour s'en sortir, elle ne voulait ni tuer, ni se faire remarquer. La jeune aveugle finit par diriger sa tête vers le bruit de la même porte rouillée qui se referme. Misty restait toujours recroquevillée, les jambes repliées vers son ventre, les bras autour de ses genoux. Elle tremblait de tout son corps en toussant quelques fois, avant de venir dire dans le vide. D'une voix hoquetée à cause du froid, mais douce, peut être un peu triste ou peureuse.


" B...B...Bonjour ou.. B...B...Bonsoir... A pers...personne ou à... Quel...Quelqu'un... P...Pour économi....économiser la chal...Cha....Chaleur... Fau...Faut... Re....Rester... Rec....Recroqu...Recroquevillé ! "


Journalisée

Sarah Pezzini
Humain(e)
-

Messages: 194



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #4 le: Mai 14, 2017, 11:02:45 »

Son projet était singulièrement osé. Elle s’était inspirée du cheval de Troie, se jetant dans la gueule du loup pour entrer dans la tanière. Un plan vraiment risqué, mais elle se laissa assommer, retenant le Witchblade, et, sonnée, sentit les hommes la traîner. Ils dévalèrent une série d’escaliers, entrant dans un environnement rempli de couloirs et de pièces aux portes blindées et fermées. Les deux hommes avançaient rapidement, en peinant à retenir leurs érections, n’attendant plus que le moment où ils pourraient fourrer cette femme, cette salope en robe rouge qui les avait chauffés comme la braise. Oh, ça, elle allait les sentir passer, tous ces hommes, mais ils étaient disciplinés. Ils allaient attendre l’accord du chef avant de passer aux choses sérieuses. Rien que cette robe était difficile à regarder, car, à la voir, ils avaient terriblement envie de la baiser, là, maintenant, à même le sol, ou contre le mur.

Une porte s’ouvrit, et elle fut balancée à l’intérieur, puis attachée à un fauteuil.

« Hnnn... N-Non... !!
 -  TA GUEULE ! »

Il y eut une nouvelle gifle, tandis qu’un homme attrapait ses mains, pour les nouer dans son dos, serrant fort. Elle gémit, et se débattit, feignant de retrouver sa conscience, et de se débattre, remuant des jambes... Ce qui donna lieu à une seconde claque, magistrale.

« Aaaaahhh... !!
 -  J’t’ai dit de fermer ta gueule, putain ! »

Sarah soupira lentement, sonnée, et sentit ensuite un collier se mettre à hauteur de son visage. Là encore, elle tenta, vainement, de se débattre, mais le gag ball se posa sur ses lèvres, et l’homme l’attacha dans son dos. Les deux ricanèrent ensuite, ébouriffant ses cheveux, et l’un alla même jusqu’à lécher sa joue, une odeur de sueur moite venant agresser les narines de Pezzini.

« Ne t’inquiète pas, je vais revenir m’occuper de toi, et de ton corps de pute...
 -  Mmmhhhmm-mhhhhmmmm... !! »

L’homme ricana encore, et pinça son sein, la faisant gémir. Il le malaxa pendant quelques secondes, avant que son collègue ne le rappelle.

« Allez... À tout à l’heure, mes beautés... »

La porte se referma sèchement derrière eux. Sarah resta silencieuse pendant quelques secondes, pour s’assurer qu’ils étaient bien partis, tout en essayant de comprendre pourquoi il avait parlé au pluriel. Et, en tournant la tête, et en laissant ses yeux s’habituer à l’obscurité, elle vit une jeune femme attachée contre le mur. Pez’ fronça les sourcils, et la jeune femme se mit alors à lui parler, bégayant fortement.

Sarah se concentra, et le Witchblade se mit à briller, puis ses bras se recouvrirent de fines textures argentées. Elle sentit ses gants se tendre, mais tinrent bon, et les cordes sautèrent au bout de quelques secondes. Sarah se releva alors, et enleva le bâillon sur ses lèvres, puis se retourna vers la femme.

« Hm... Calme-toi, la cavalerie est arrivée. »

Pez’ se rapprocha de la jeune femme, et entreprit de la libérer.

« Je fais partie de la police, dit-elle, glissant les mots magiques. Sarah Pezzini. Et toi ? Qu’est-ce que tu fais ici ? »

Elle défit les liens bloquant ses membres, et approcha ensuite sa main du bandeau situé sur ses yeux, pensant alors naïvement que son bandeau avait été placé là intentionnellement par ses ravisseurs.
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Misty Stollen
Créature
-

Messages: 132


Changelin aveugle combattante avec un mental brisé


Voir le profil
FicheChalant
Description
Une phrase pour décrire ce qu'est Misty : personne créer génétiquement à partir du corps et des cellules d'une grande déesse (réincarnation de la déesse en soi) qui était la matriarche de deux grandes espèces, modifiée par des nano-robots et autres conneries substance pas très légale et qui possède la magie des eevees parmi tant d'autres.
« Répondre #5 le: Mai 15, 2017, 02:18:27 »

Misty restait là en silence, elle ne se débattait pas comme la jeune femme enfin c'est ce que pensait Misty quand elle entendit les bruits de chaînes et même la façon qu'elle parlait au groupe d'hommes. Quelque chose qui avait irrité Misty, c'est le fait qu'on l'appelle beauté, elle détestait les gens pareils et n'hésita pas à grogner après les propos de ce dernier. La porte en fer vint donc à se fermer et voilà que les deux jeunes femmes se retrouvent dans l'obscurité. La jeune aveugle ne disait rien, mais restait dans son coin surtout quand elle entendit des bruits étranges, elle était inquiète et elle avait peur. Et voilà que la jeune femme se mit à parler, en parlant d'une cavalerie. Qu'est-ce que c'était ? Elle parlait de quelque chose qui pourrait s'imposer au groupe de ravisseur ? C'est cela ? Puis pour éclaircir les idées de cette dernière, voici qu'elle précisa qu'elle était de la police, elle hocha la tête pour dire qu'elle comprenait et voilà que tendrement, elle lui retira les liens qui l'empêchaient de bouger. Elle se laissa faire en l'écoutant. Elle parlait de son identité, Misty retourna la tête en sa direction et sourit faiblement comme pour la remercier.

Elle l'empêchait de retirer son bandeau tendrement, pas d'une façon violente, juste assez pour qu'elle comprenne qu'elle ne désirait pas qu'on lui retire ce dernier. La jeune aveugle leva ses mains en récitant des paroles peut-être incompréhensibles, ses mains viennent rougir doucement et voilà qu'une chaleur se mit à émaner des mains de cette dernière, elle se frotta doucement les bras pour se réchauffer avant de venir se redresser et user une nouvelle fois sa magie pour voir l'aura proche d'elle. Elle s'approcha tout doucement avant de venir lui poser sa main sur son bras et remonta vers son épaule pour qu'elle en profite de la chaleur également avant de lui dire..

- Mon nom est Misty, je suis aveugle... Je... C'est pour cela le bandeau... J'ai été enlevée, il y a des jours, je ne sais pas combien de temps, ici, il peut se passer des heures et des jours sans qu'on se l'aperçoive. Je me rappelle juste d'une piqûre dans le cou quand j'étais dans une grande ville puis... J'ai eu une vérification de partout en quelque sorte et on m'a enfermé ici pour de l'argent car je ne criais pas assez pour leur client..

Misty utilisa sa magie pour éclairer la pièce, elle ne voyait rien, mais elle savait qu'une personne voyante pourrait voir. Elle possédait bien sûr quelques blessures visibles, mais restait assez éloignée de la jeune femme comme si elle avait peur. Misty portait seulement des sous-vêtements légèrement déchirés bien que sa poitrine ou son entrejambe ne fût pas visible, des blessures de lacération et de coups démontrés par le violet et le rose à certains endroits.
Journalisée

Sarah Pezzini
Humain(e)
-

Messages: 194



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #6 le: Mai 21, 2017, 01:31:45 »

Misty était aveugle. Sarah le réalisa assez rapidement, quand la femme refusa qu’on lui ôte son bandeau, ou quand elle la palpa. Si Pez’ crut pendant un instant que ses types étaient responsables de ça, elle réalisa toutefois que cet état devait être préexistant, et fronça donc les sourcils. Capturée en pleine rue... Sarah fronça les sourcils, et sentit une vague d’indignation croître en elle.

« Ces types sont des salauds... »

La jeune femme semblait cependant relativement indemne. Confuse, elle l’était, mais elle ne semblait pas traumatisée. Peut-être n’avaient-ils pas eu le temps d’abuser longtemps d’elle ? Au contact de Misty, Pez’ sentit néanmoins de curieuses vibrations émaner du Witchblade. Elle savait que son artefact était sensible à ce genre de choses, et qu’il « vibrait » quand elle approchait d’individus dotés de capacités... Exceptionnelles. Et là, le Witchblade vibrait fortement, provoquant des frissons remontant dans tout le corps de la femme.

Pour autant, Sarah n’avait guère le temps d’y songer. L’heure était préoccupante, en réalité. Elles étaient coincées dans les souterrains d’une structure remplie de tueurs et de pervers, qui n’allaient sûrement pas tarder à revenir. Sarah n’avait pas d’arme à feu, et rechignait à se servir du Witchblade. Et, comme elle représentait la loi, il lui était en outre interdit de montrer ses inquiétudes.

« Je vais nous faire sortir d’ici, Misty. D’accord ? Fais-moi confiance, et tu retrouveras ta famille. Ces sales types ne te toucheront plus. »

Elle se rapprocha de la porte de sortie de cette pièce froide. Fort heureusement, ils n’avaient pas verrouillé cette dernière, convaincus que leurs captives ne pouvaient s’évader. Pez’ l’ouvrit donc, et arriva dans un couloir aux murs nus, en béton. Elle s’avança prudemment, essayant d’étouffer ses bruits de pas autant que possible. En réalité, avec des talons, la tâche n’était pas aisée, et ce d’autant plus qu’elle avait un fort parfum.

Le couloir menait à un grand couloir en forme de rectangle, au sein d’entrepôts multiples, et il y avait de multiples gardes. Traverser ces patrouilles en évitant de se faire repérer ne risquait pas d’être simple... Mais elles n’avaient malheureusement pas d’autres options.

*Si j’y arrive avec une aveugle, ça tiendra vraiment du miracle...*

Encore une fois, elle sentit le Witchblade hurler en elle, mais se refusa à s’en servir. Le fait est qu’elle ignorait où les choses iraient en utilisant cet instrument, et elle tenait à éviter, autant que faire se peut, un désastre...

Même si tout concourait pour aller droit au chaos !
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Misty Stollen
Créature
-

Messages: 132


Changelin aveugle combattante avec un mental brisé


Voir le profil
FicheChalant
Description
Une phrase pour décrire ce qu'est Misty : personne créer génétiquement à partir du corps et des cellules d'une grande déesse (réincarnation de la déesse en soi) qui était la matriarche de deux grandes espèces, modifiée par des nano-robots et autres conneries substance pas très légale et qui possède la magie des eevees parmi tant d'autres.
« Répondre #7 le: Mai 22, 2017, 02:48:41 »

Misty était toujours en train de se réchauffer grâce à sa magie qu'elle utilisait. Elle sentait des vibrations comme un téléphone mit sous silence tout autour d'elle, mais elle ne savait pas ce que c'était et préféra donc de rien dire sur cet événement. La jeune policière du nom de Sarah Pezzini avait décrit les kidnappeurs comme des simples salauds puis comme quoi elle allait les sortir de cet endroit sordide et de lui faire confiance. Elle parla également que Misty pourra retourner auprès de sa famille, mais comment cela se passe quand on n'en possède pas ? Misty dans tous les cas elle sera de nouveau libre et pourra voyager comme avant en faisant attention. Elle sentit l'aura de la jeune femme se diriger vers la porte de la pièce froide et la jeune femme des forces de l'ordre semble avoir réussi parfaitement à l'ouvrir ce qui laissa déduire que la porte n'était pas fermée complètement, en tout cas pas sous clef.

La jeune aveugle entendait également les talons résonner un peu dans les pièces ou plutôt dans un couloir, pourtant, elle essayait de masquer le bruit de ses talons, mais l'odeur de son parfum était forte. Elle sentait bon certes, mais elle sentait et si Misty sentait l'odeur, les autres pourraient la sentir. Après quelques mètres, Misty et la jeune policière s'arrêtèrent dans une bifurcation. Misty vit donc plusieurs auras aux alentours, des gardes supposa-t-elle... Et avec le nombre qu'ils étaient, il était hors de question de passer d'un coup comme ça en mode "coucou tout le monde, nous faisons que de passer... Oui, il était hors de question et Misty sentait sa magie couler dans ses veines comme le sang chez les humains. Elle s'éloigna légèrement de Sarah et vint se transformer en silence.

Une sorte de voile l'entourait et elle prit la forme d'un petit animal comme une sorte de petit renard au pelage beige avec quelques feuilles sur elle, surtout ses oreilles, sa queue et sa mèche sur le front. L'intérieur de ses oreilles et le bout de ses pattes sont de couleur marron. Les yeux de Misty étaient devenu de couleur noisette, au premier abord, la jeune femme pouvait évoquer soit une sorte de mini biche elfique ou un renard elfique.

Elle s'approcha des gardes en couinant légèrement et les gardes s'approchèrent d'elle. Dès qu'ils formèrent un petit rond, elle utilisa sa magie, une sorte de poudre entoura les gardes ce qui donna comme résultat, un bon et gros dodo pour tout le monde. Misty souriait tout simplement avant de revenir vers Sarah sans aucun soucis et reprendre sa forme humaine, elle murmura quand même quelques paroles.

- Est-ce que cela suffira pour ce couloir ? Ou tu veux que je continue un peu partout, ils devront dormir environ pendant au moins une heure et demi ou quelque chose ainsi, cela pourra facilement nous faciliter la tâche non ?
Journalisée

Sarah Pezzini
Humain(e)
-

Messages: 194



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #8 le: Mai 25, 2017, 04:36:17 »

Sarah était troublée. Non seulement parce qu’elle était au milieu de la fourmilière, mais aussi – et surtout – à cause de cette mystérieuse aveugle près d’elle. Il y avait quelque chose d’anormal chez elle, et Sarah le ressentait. Elle n’arrivait pas encore à se l’expliquer concrètement, mais elle le percevait très clairement. Le Witchblade le lui soufflait. Cette Misty n’était pas normale, et, à chaque fois que l’artefact réagissait ainsi, c’était parce qu’elle était proche d’individus dotés de capacités surnaturelles. Sarah savait que la magie existait sur Terra, y compris sur Tekhos, et elle était donc curieuse d’en savoir plus sur cette femme. Mais, pour l’heure, il fallait sortir de ce guêpier.

Pez’ se rapprocha du mur, tâchant à étouffer le bruit de ses pas, et allait faire signe à Misty de la suivre... Mais cette dernière s’écarta alors d’elle.

« Misty ? Mais qu’est-ce que tu... ? »

La jeune policière n’acheva pas sa question, et vit Misty se transformer en... En un renard ! Médusée, elle l’observa sans rien dire, et vit ensuite le renard se dégager de l’angle du couloir, s’approchant du groupe de gardes.

*Incroyable... Si je ne l’avais pas vu de mes propres yeux, je n’y aurais pas cru !*

Elle entendit les gardes exprimer leur surprise, avant de se mettre à soupirer et à gémir .Se rapprochant de l’angle, elle jeta un bref coup d’œil, et vit une espèce de poudre flotter autour du renard. Un somnifère qui envoya les hommes s’écrouler sur le sol. Pez’ se rapprocha lentement, encore un peu surprise, et vit Misty reprendre sa forme normale, en lui demandant si c’était bon comme ça.

« Eh bien... Je suis surprise, Misty. Pourquoi tu ne t’es pas transformée plus tôt ? »

Quand elle était dans sa cellule, par exemple ! Pour l’heure, Sarah se rapprocha des corps endormis, et récupéra une arme à feu. Certes, elle avait le Witchblade, mais Pez’ n’aimait pas s’en servir, et avait encore, en elle, les réflexes de la policière.

« Ils m’ont pris mon téléphone portable, mais... »

Pez’ n’acheva pas sa phrase. Elle récupéra le téléphone portable d’un homme. Il existait, sur Tekhos, une application mobile qui permettait de géolocaliser d’autres portables, en rentrant un code spécial. Une application développée par les opérateurs pour lutter contre les vols de téléphones portables. Elle en utilisa donc un, et vit rapidement un signal s’afficher.

« Bon... Il est dans le bâtiment, au moins. »

Sarah se déplaça lentement, et, même si elle essuyait de faire peu de bruits, ses talons claquaient malgré elle. Ses pas la conduisirent jusqu’à une porte, abritant quantité d’objets volés appartenant aux femmes et autres esclaves que les criminels locaux capturaient. Ils les empilaient dans des caisses, et elle se mit à chercher, tout en se renseignant sur Misty :

« Alors, tu es capable de faire quoi, à part te transformer en renard ? »
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Misty Stollen
Créature
-

Messages: 132


Changelin aveugle combattante avec un mental brisé


Voir le profil
FicheChalant
Description
Une phrase pour décrire ce qu'est Misty : personne créer génétiquement à partir du corps et des cellules d'une grande déesse (réincarnation de la déesse en soi) qui était la matriarche de deux grandes espèces, modifiée par des nano-robots et autres conneries substance pas très légale et qui possède la magie des eevees parmi tant d'autres.
« Répondre #9 le: Mai 26, 2017, 09:39:25 »

Misty était fière d'elle, car la jeune femme avait réussi à aider un peu Sarah Pezzini, oui, car une chose que Misty se refuse d'être un fardeau, c'était quelque chose qu'elle s'était promise. Elle restait toujours en silence quand la jeune policière lui posa la question de son état magique, mais surtout pourquoi ne pas s'être transformé et les faire, dormir ou même les frapper assez fort pour s'enfuir. Hooo que si, elle aurait tellement apprécié de faire cela, mais la jeune femme n'aurait pas pu, sa magie était revenue il y a quelques minutes seulement. Misty vint lui murmurer l'explication, car oui, autant de ne pas se faire remarquer alors que la jeune aveugle a mis tout en œuvre pour ne pas se faire remarquer des gardes. C'est sûr, qu'elles auraient pu les frapper, les assommer auraient été tout aussi efficace, mais c'était également un risque que un des gardes auraient eu le temps de prévenir des renforts et sûrement les supérieurs, chose qu'aucune des deux auraient apprécier..

- Si je n'ai pas usé de ma magie avant, c'est que les effets de leur produit pour bloquer la magie un certain moment étaient encore présents. Les effets viennent tout juste de se finir et encore, je n'ai récupéré qu'une grande partie de mes pouvoirs.. Je sais juste qu'ils ont user une dose trois ou quatre fois plus forte pour une personne de ma corpulence et ils m'ont piquer ainsi deux fois au lieu d'une, mais cela va revenir dans les dix minutes qui suivent je dirais..

Je regardais ensuite la policière du nom de Sarah récupérer un téléphone d'un des gardes qui pionçaient pour chipoter, pianoter dessus ou quelque chose ainsi, car je voyais donc la forme de Sarah faire quelque chose et ce n'était pas les armes donc j'avais deviné directement que c'était un téléphone. Je regardais enfin, je regardais était un gros mot, mais les auras que je voyais me signalaient leur état de santé. Je pense que les gardes étaient en train de dormir bien profondément comme si c'était des gros bébés.. La policière avait sûrement trouvé ce qu'elle souhaitait, car nous avions repris notre route. Je restais tout simplement derrière elle tandis que cette dernière se dirigea vers un endroit bien précis. J'entendais ensuite cette dernière fouiller dans les décombres et moi, je regardais les alentours avec ma magie pour nous protéger et surtout pour signaler à Sarah si des ennemis venaient, je continuais toujours à murmurer.

- Je sais me transformer en plusieurs renards différents et éléments différents. Celui que j'ai user était l'élément plante.. Après je pense que ma magie est basique...

Misty n'aimait pas se vanter, dire que elle a si, elle a cela, non... Ce n'était pas du tout son genre.. Quand elle entendit des bruits de pas, elle prend la porte et ferme le lieu où elles étaient, avant de poser sa main sur le verrou de la petite pièce et user de sa magie de télékinésie pour forcer à être fermer à clef..
Journalisée

Sarah Pezzini
Humain(e)
-

Messages: 194



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #10 le: Mai 29, 2017, 12:40:20 »

Ainsi donc, Misty était une magicienne. Elle lui expliqua avoir des sorts relativement ordinaires (comme si la magie était ordinaire…), et, surtout, la capacité de se transformer en différents types de renards. Pezzini l’écouta silencieusement, tout en continuant à chercher ses affaires, notamment son téléphone portable et son arme de service. Des bruits de pas se firent alors entendre, et Pez’ se pinça les lèvres, en comprenant qu’ils allaient rapidement tomber sur les hommes endormis, et découvrir que leurs prisonnières s’étaient échappées.

*S’ils ont des contacts au sein de la police, il est même possible qu’ils trouvent mon dossier…*

La situation risquait très rapidement de s’envenimer, et Misty utilisa alors un sortilège pour verrouiller la porte, surprenant les individus dehors.

« Qu’est-ce que tu fous ?
 -  La porte est bloquée !
 -  Mais t’as la clef !
 -  La serrure… Elle veut pas bouger ! »

L’homme forçait, tant et si bien qu’il y eut un craquement. La clef venait tout simplement de se rompre ! Surpris, les hommes commencèrent alors à forcer. Autant dire que le signe de Misty ne risquait pas de tenir longtemps. Fort heureusement, Pezzini venait finalement de retrouver son téléphone portable, ainsi que son arme, un élégant Dakini.

« Okay, il faut qu’on parte d’ici, Misty. Je ne peux pas encore appeler les renforts, nous sommes sous terre, et les murs doivent être trop épais pour cela. »

Sarah chargea son arme, puis observa autour d’elle, et aperçut une grille de ventilation en hauteur.

« Là ! » fit-elle, en désignant de sa main la grille.

Elles n’avaient plus qu’à partir par ici. Sarah devait néanmoins chercher un moyen de passer par là. Elle visa la grille, et tira à plusieurs reprises, la faisant sauter. Cette dernière tomba lourdement sur le sol, et Sarah demanda ensuite à Misty de l’aider. Le temps leur était précieux, et, en faisant la courte échelle, Sarah réussit à s’agripper au rebord du conduit, et se hissa à l’intérieur, puis tendit à Misty sa main. Même en étant aveugle, la jeune femme arrivait à se guider plutôt bien ce qui ne manqua pas de surprendre Pez’. Mais peut-être avait-elle un pouvoir magique qui, justement, l’aidait à mieux se repérer dans l’espace ?

Le duo avança ensuite dans les conduits, Sarah en tête. Sa robe crissait à chaque déplacement, et les conduits avaient beaucoup d’embranchements, certains menant à des grilles condamnées. Pez’ continua donc à se diriger, un peu à l’aveuglette, jusqu’à apercevoir une grille, au bout d’une dizaine de minutes à crapahuter dans les conduits.

« J’ignore où on est, alors… Sois prudente. »

Sarah ouvrit la grille, et sauta en contrebas, atterrissant dans un environnement sombre et bourdonnant. Il y avait de multiples machines, des terminaux, des câbles, et des espèces de gros appareils cubiques. Les yeux de Sarah s’écarquillèrent en comprenant où elles venaient d’atterrir… Dans les entrailles du club. Il y avait des sortes de grosses machines avec des numéros peints dessus, et, quand Sarah s’approcha, elle vit une vitre donnant à l’intérieur, sur un visage endormi. Une silhouette féminine, coincée à l’intérieur, un tuyau dans la bouche, un casque de réalité virtuelle sur le visage, et de multiples capteurs sur le corps. Ces capteurs permettaient de relever sa tension, son état de santé… Et son excitation.

Tout cela était visible sur un petit écran à côté. Sarah appuya sur un bouton, et vit une image s’afficher, accompagnée de mouvements sonores forts.

« Hmmm… Hmmmm… !! »

C’était un film pornographique montrant une femme se faire baiser par de multiples hommes musclés. Sarah comprit alors qu’il s’agissait…

« …On est dans un centre de dressage. C’est probablement là où nous étions censées arriver. »

La pièce était une grande salle concentrique avec de multiples cuves, filant vers une structure centrale comprenant des machines bourdonnantes et plusieurs ordinateurs. Sarah se déplaça encore un peu, et appuya sur un bouton de la machine. Un sifflement s’en échappa, et le panneau externe s’ouvrit, révélant le corps de la femme. Ses bras et ses jambes disparaissaient dans la machine, et elle était nue, à l’exception de longs gants et de collants en latex… Et deux godes mécaniques remuaient régulièrement dans son vagin et dans ses fesses, afin de la briser sexuellement.

Une scène absolument effrayante, pour Pezzini, témoignant de la démence sexuelle qui régnait à Tekhos…
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Misty Stollen
Créature
-

Messages: 132


Changelin aveugle combattante avec un mental brisé


Voir le profil
FicheChalant
Description
Une phrase pour décrire ce qu'est Misty : personne créer génétiquement à partir du corps et des cellules d'une grande déesse (réincarnation de la déesse en soi) qui était la matriarche de deux grandes espèces, modifiée par des nano-robots et autres conneries substance pas très légale et qui possède la magie des eevees parmi tant d'autres.
« Répondre #11 le: Mai 29, 2017, 03:21:12 »

Misty restait toujours en silence, écoutant donc les alentours et surtout le fait que des gens arrivaient. L'aveugle avait mis son oreille contre la porte afin de les entendre parler, elle savait parfaitement qu'il ne faudra pas longtemps pour que la serrure cède, ce n'était toute façon que de la glace.. Elle retourne sa tête en la direction des paroles de la policière tandis qu'elle hochait la tête, faisant signe qu'elle avait compris. C'était presque sûr qu'ils allaient arriver à ouvrir cette porte et Misty se refusait d'être emprisonnée comme elle l'était, oui, il était hors de question. Sarah Pezzini lui parlait d'un endroit pour s'enfuir et cette dernière se rapprochait donc de la zone avant de comprendre qu'il faudra faire la courte échelle à Sarah pour arriver sûrement dans un conduit de ventilation.

Misty avait finalement réussi à aider Sarah pour monter puis cette dernière avait tendu la main pour aider l'aveugle à venir. Misty avait vu l'aura de cette dernière et avait prit facilement la main, elle lui sourit et monta. Et à peine quelques secondes après avoir remis la grille, les hommes avaient réussit à ouvrir la porte. Les deux femmes continuèrent leur ascension dans les conduits, suivant donc l'aura de Sarah. Misty entendait parfaitement la robe se frotter dans les conduits et puis ils étaient quand même à l'étroit, mais tout était bon pour s'enfuir. Au bout de quelques minutes, la policière parlait à la jeune aveugle une nouvelle fois avant d'entendre le bruit d'une grille ouverte et qu'elle saute en bas, oui, tout cela grâce à ses talons..

La jeune femme entendait les alentours, j'entendis des bruits de machines ou de câble, oui donc des informations qui pourraient bien être utiles pour eux. Misty entendit une sorte de gémissement et s'approcha avant de se cogner contre l'appareil. Elle posa une main sur la vitre avant de se diriger vers l'aura de la policière et l'entendit parler comprenant également le lieu surtout quand la jeune femme avait indiqué à Misty exactement où elles étaient. Misty imaginait donc le lieu et surtout la technologie que Tekhos devait posséder... Pourquoi pas plusieurs hommes se prendre à la femme.. Misty avait un frisson dans le dos en comprenant que le résultat de son kidnapping était sûrement des viols par milliers pour la briser une nouvelle fois mentalement.

Misty entendit le bruit d'un mécanisme que Sarah avait sûrement dû actionner, elle resta donc un moment proche de la jeune femme avant de marcher dans les alentours, mais s'arrêtent en voyant des auras s'approcher. Elle court en direction de Pezzini, mais tombe faisant du bruit contre une sorte de table roulante avec différents produits et objets, sûrement tout ce qu'il fallait pour forcer le corps de la femme à ressentir du désir.. La jeune aveugle se rapproche rapidement de Sarah pour savoir ce qu'elles devaient faire..

" Elles sont là !! "
" Attrapez-là et surtout ne les laissez pas s'enfuir !!"


Et voilà que rapidement des hommes se rapprochèrent des deux femmes, Misty prise de panique vient de lever ses bras et le sol se transformant devant elle en une patinoire, ce qui donna comme résultat que les hommes tombèrent et pris de dépourvus semblèrent avoir du mal à se redresser.


Journalisée

Sarah Pezzini
Humain(e)
-

Messages: 194



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #12 le: Juin 06, 2017, 12:56:31 »

C’était un centre de dressage hich-tech, ressemblant à certains centres que la police avait déjà pu saisir. L’esclavage était une pratique tolérée sur Tekhos, et Sarah en voyait les conséquences, nécessairement perverses. Ces femmes étaient prisonnières, et, au-delà de ça, elle vit également des tables chirurgicales, dotées de sangles, et servant à injecter des drogues ou des stimulants aux prisonnières. Pezzini comprit qu’il était urgent de rapidement demander des renforts, et vit Misty la rejoindre. Aveugle, et visiblement déstabilisée, la jeune femme heurta le rebord d’une table, et tomba au sol. Sarah s’empressa de venir la rejoindre, mais des bruits de pas résonnèrent, et elle vit plusieurs malfrats s’approcher.

*Merde ! Ils ont pas traîné, ces cons !*

Misty usa encore de ses pouvoirs magiques, posant ses mains à même le sol, et rendit le sol plus glissant, faisant s’affaler les esclavagistes.

« Allez, vite, on décampe ! »

Sarah l’aida à se relever, et se mit à courir. La tâche n’était pas forcément simple avec des talons aiguilles, mais, fort heureusement, ce n’était pas la première fois qu’elle portait cette tenue. Les autres hommes renversés se relevaient tant bien que mal, et le duo filait à travers l’entrepôt sinistre, sans trop savoir où elles allaient, Sarah se fiant à son instinct, ce qui la conduisit près d’une double porte métallique. Elle fila par cette dernière, rejoignant un couloir qui ressemblait typiquement à un couloir d’hôpital, blanc et chirurgical. Sarah se retourna alors, et pointa son arme derrière elle, faisant feu à plusieurs reprises, déstabilisant ainsi les ennemis qui les pourchassaient, et les contraignant à s’abriter.

« Au fond, vite ! »

Elle ignorait où cette porte conduirait, mais ce serait toujours mieux qu’ici... Du moins, c’est ce que Pez’, sur le coup, pensait. La jeune femme se dirigea vers la porte, qui les conduisit dans une autre partie du centre de dressage. Elles entrèrent dans une nouvelle pièce avec des tables chirurgicales redressées à l’horizontale. Sarah fronça brièvement les sourcils en s’approchant, et vit également, en face de ces tables, une baie vitrée relevée, donnant probablement sur une salle d’observation.

Ce qui fut encore plus étrange, c’est que les esclavagistes ne les pourchassaient pas. Le Witchblade émit alors plusieurs signaux de détresse. Les deux femmes étaient entrées dans la gauche de la pièce, et il y avait une porte de sortie sur sa droite, mais une herse blindée s’abattit devant cette sortie, comme devant la porte par laquelle elles étaient arrivées. Depuis des gaines de ventilation, un gaz se répandit alors, et Pezzini sentit un frisson de peur la traverser.

« Vous êtes tenaces, mes chéries ! Votre escapade fut amusante, mais il est temps d’y mettre un terme. »

Une voix féminine venait de résonner depuis des haut-parleurs, et Sarah serra les poings nerveusement, en comprenant qu’elle avait foncé vers un piège. Elle brandit son pistolet.

« Où es-tu ? Montre-toi !
 -  Endors-toi, ma beauté, je vais m’occuper de toi comme il faut... »

Sarah sentit alors sa vision s’alourdir, et secoua la tête, une certaine torpeur venant engourdir ses muscles. Sa vision devint floue, et elle chercha à rester éveillée, mais en sentant une certaine lourdeur s’attaquer à ses paupières, qui devinrent plus lourdes.

« N-Non... »

Le gaz somnifère emplissait l’air, et elle s’écroula alors.

Quand elle se réveilla, ce fut pour constater pour qu’elle était toujours dans la même pièce, portant encore sa robe de latex (mais pas son arme), mais attachée à l’une des tables suspendues en hauteur.

Autour de la table, des tentacules métalliques étaient en train de se déployer, mais la scène commença par une seringue qui se planta dans le creux de son cou, lui offrant un aphrodisiaque puissant, tout comme pour Misty, qui avait droit au même traitement...
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Misty Stollen
Créature
-

Messages: 132


Changelin aveugle combattante avec un mental brisé


Voir le profil
FicheChalant
Description
Une phrase pour décrire ce qu'est Misty : personne créer génétiquement à partir du corps et des cellules d'une grande déesse (réincarnation de la déesse en soi) qui était la matriarche de deux grandes espèces, modifiée par des nano-robots et autres conneries substance pas très légale et qui possède la magie des eevees parmi tant d'autres.
« Répondre #13 le: Juin 06, 2017, 07:36:46 »

Misty fut aidée donc par Sarah puis toutes les deux, elles fuirent donc de cet endroit. Elle n'avait pas visualisé le lieu donc elles étaient dans un endroit inconnu enfin plutôt Misty, donc cette dernière chercha les alentours quand elle entendu un bruit puis l'odeur du gaz, ses sens en éveil, elle remarqua très facilement que c'était un gaz soporifique et voilà que bientôt Misty sentait l'aura de la jeune policière presque s'éteindre, elle conclue qu'elle s'était endormie.. En tant que magicienne, et de ses conditions, le gaz ne lui faisait rien et elle peut remercier un de ses pouvoirs, mais pour ne pas éveiller les soupçons, Misty préféra faire semblant de s'endormir également et se laissa donc tomber sur le sol, toute façon aller essayer de remarquer une fille qui dort avec un bandeau sur les yeux...

Misty laissa doucement sa respiration se calmer, se détendre afin de ne pas éveiller les soupçons qu’elle faisait semblant. Elle était la comme une femme porte, un poids mort. Rapidement, les deux femmes auraient pu sentir des mains d'hommes à cause de la façon rugueuse de comment ils touchèrent les deux femmes. Ensuite, elles peuvent sentir quelque chose de froid et de rond parcourir tout le corps sûrement pour écouter le cœur et s’assurer qu’elles dorment bien. Ils palpèrent les deux corps pour retirer tout ce qui pouvait être dangereux pour eux et inutile pour les deux femmes. Puis à la jeune aveugle, on lui donne une piqûre pour couper encore une fois des pouvoirs. Misty restait toujours éveillée et faisait toujours semblant d’être complètement assoupie par le gaz soporifique.

Après cette vérification, un petit lavage des deux corps et le retrait d’objet et de vêtement trop embêtant comme soutien-gorge, culotte, bandeau… Ils mirent le corps des deux femmes sur des tables semblables à celles que Sarah avait vues. Puis bientôt des menottes ressemblant étrangement à ceux d'un hôpital psychiatrique. Misty les reconnut et paniqua tant bien que mal, elle a réussi à se calmer juste à temps qu'on deviné qu’elle ne dormait pas. Et voilà que les deux femmes attendirent tout simplement, une heure… Puis une deuxième heure et avec un total de quatre-heures, Misty sentait l’aura de la jeune femme se rallumer devinant donc que la policière s’était réveillée de sa longue léthargie. Misty fit pareil commença tout doucement à bouger faisant semblant d’essayer de trouver où elle était.
 
Elle voulut dire quelque chose quand elle sentit une piqûre dans son cou, elle vint bouger un peu plus ayant senti une chaleur se propager tout doucement dans tout le corps, elle grimaça quand elle comprit ce que c'était. Une piqûre puis une chaleur, pas de doute de ce que c'était, elle le connaissait trop bien.. Misty commença à paniquer et bouger comme elle le pouvait pour se libérer de cet endroit, de cette table quand quelque chose en tête lui revint. Misty était la dernière des fanalis et les fanalis sont des personnes qui possèdent dans leurs gênes, une puissance, force et vitesse extrême.. Dans les gênes donc cela était encore à part de ses pouvoirs... Elle se concentra et finit par forcer pour libérer de ses liens, il ne fallut que quelques secondes pour qu'elle brise ses liens. Elle grogne, elle bouge et finit par exploser ses liens et saute sur la table de Sarah et fit pareil, la prenant dans les bras et saute sur le sol. Des hommes essayèrent de les arrêter, la jeune femme court tout simplement dans un coin, venant s'enfermer dans un débarras avant de poser une table en métal lourd contre l'ancienne porte, pour former leur endroit et que personne ne vient les déranger..

- Désolée..

Misty retombe sur ses genoux, sentant la chaleur se propager et elle commença à avoir envie, bien qu'elle semble bien essayer de résister... Elle ne s'est pas trop ce qui s'est expliquer à part qu'elle a user de ses gènes mais cela était surtout sur l'impulsion du moment...
Journalisée

Sarah Pezzini
Humain(e)
-

Messages: 194



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #14 le: Juin 12, 2017, 12:29:17 »

Avec le Witchblade, Sarah aurait pu résister contre l’effet du gaz soporifique, mais elle s’était contentée de sombrer... Ce qui n’avait pas été le cas de Misty. Le temps qu’elle émerge, tout fut en réalité un peu confus pour la policière, qui sentit une force briser ses liens, la soulever, et se mettre à courir, avant de la reposer, et d’envoyer valdinguer dans tous les coins des hommes armés. Pezzini se rappelait du centre de dressage, des œufs remplis de femmes capturées, et d’une voix féminine sardonique, la preuve qu’il y avait, derrière toute cette histoire, d’autres individus. Sarah s’était jetée dans la gueule du loup avec son don inné pour la provocation, et se retrouvait maintenant dans la tanière.

Quand ses instincts revinrent à elle, elle vit que Misty était près d’elle, qu’on lui avait enlevé sa culotte, et qu’elles se trouvaient dans une pièce isolée. Misty l’avait posé au sol, bloquant la porte avec une table, et le Witchblade aidait Pezzini à se réveiller, hurlant pour prendre le contrôle, pour qu’elle utilise son pouvoir.

« Hmmm... »

Pezzini se redressa lentement, faisant crisser sa combinaison, et se massa les yeux, reprenant peu à peu ses esprits. Misty lui glissa alors être désolée, et Sarah, si proche d’elle, la regarda, intriguée.

« Dé-Désolée... Mais... Pour quoi ? C’est... C’est moi qui devrais te remercier. »

Son esprit était encore embrumé. Ce fichu gaz l’avait mis dans tous ses états, et elle secoua encore la tête, en tentant de se relever, sans noter que Misty semblait lutter contre des aphrodisiaques. En ce sens, la vue du corps de Pezzini, flamboyante dans sa robe rouge, ne devait guère l’aider à se contrôler. Les deux femmes étaient toujours prisonnières dans ce centre de dressage, quelque part dans les profondeurs de Tekhos, et Sarah put noter que l’espace était très petit. C’était une sorte de placard, un débarras avec plusieurs cartons comprenant des équipements électroniques.

Elle secoua la tête, se massa l’arrière du cou. Des gouttes de sueur glissaient le long de ses seins, le débarras étant plutôt chaud.

« Il faut qu’on trouve un moyen de sortir d’ici. Tu... Tu vas bien ? »

Sarah avait été inconsciente pendant un certain moment. Qui sait ce qu’on avait bien pu leur faire pendant ce laps de temps ?
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Tags:
Pages: [1] 2 3 4
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox