banniere
 
  Nouvelles:
LGJ inaugure un système de vote et nous vous parlons de l'avenir du forum ici.

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1] 2
  Imprimer  
Auteur Sujet: Rencontre paranormale [PV]  (Lu 860 fois)
Vanessa White
Humain(e)
-

Messages: 1003

avatar


Voir le profil
Fiche
Description
Agente du S.H.I.E.L.D
« le: Avril 30, 2017, 05:31:20 »

Betty Winters était une jeune femme en pleine force de l’âge. Pétillante, hyperactive, elle était à sa dernière année d’étude. Sans être une brillante élève particulièrement, Betty se démenait assez bien avec de bonnes notes, et si elle continuait sur cette lancée, la jeune femme allait décrocher son diplôme en médecine. En effet, Betty était une étudiante à la fac de médecine d’Atlanta, dans l’Etat de Georgie aux Etats-Unis. A la voir ainsi on pouvait donc penser que la vie lui souriait, et qu’elle n’avait pas ou peu de soucis à se faire. Malgré la réussite dans ses études, elle avait certains problèmes, comme tout le monde. Les relations avec sa famille étaient tendues, voire froides. C’était l’une des causes de son éloignement, et de son choix de faire ses études ailleurs que là où vivait les siens. Betty était assez malheureuse de ce côté-là car elle tenait à sa famille mais les choses firent que sa relation avec se dégrada assez drastiquement.

Ceci, couplé avec d’autres petits problèmes à droite et à gauche, venait nuancer sa vie. Rien n’était parfait, rien n’était tout rose. Betty vivait sa vie à fond, mais devait composer avec le meilleur comme avec le pire. Et le pire n’était pas seulement sa famille mais aussi sa situation financière ; les temps étaient durs, et en plus de l’endettement dans lequel elle s’était mise pour étudier, il fallait qu’elle paie le fait d’être loin des siens. Ainsi, elle devait conjuguer études et travail, ce qui n’était pas de tout repos, surtout en dernière année de médecine. Mais même avec tout ceci la jeune femme restait souriante et pleine de vie, car au fond, elle savait qu’elle en bavait pour un meilleur avenir ! Une fois son diplôme obtenu, et son premier travail décroché, les choses allaient s’améliorer, se disait-elle. Elle en était convaincue … Mais il restait encore à décrocher le précieux sésame.

Tout ceci était bien sûr la Betty de tous les jours. Mais quand elle revenait chez elle le soir, après le travail ou les études, la jeune femme relâchait la pression et devenait beaucoup plus calme qu’en journée. Betty avait quelques habitudes, quelques rituels qu’elle faisait chaque soir, afin de se détendre. Outre dévorer un pot de glace à chaque fin de semaine, pour passer son dimanche à éliminer ça dans son corps grâce au sport, elle aimait lire des mangas. Betty lisait de tout, allant de mangas célèbres comme Fullmetal Alchemist à … D’autres. L’étudiante avait un petit tabou ; elle lisait quelques hentais, le soir, au lit. Elle ne faisait pas ça tout le temps, à vrai dire c’était même occasionnel. Mais elle le faisait quand même, et avait même quelques préférences ; un goût prononcé pour le genre Yuri et Yaoi même, dans certains cas, mais aussi, un goût pour les histoires de Slime.

Betty ne savait pas pourquoi mais ces créatures étaient très fascinantes, autant pour le problème biologique qu’elles posaient – étant une étudiante en médecine, ça pose problème – qu’autant pour leur aspect sexuel et très attirant. Les Slimes étaient donc ses favorites, il n’y avait aucun doute là-dessus. Néanmoins sa curiosité était grande et ayant fait de temps quelques recherches à leur sujet, en sachant qu’ils n’étaient que des créatures issues de mangas, elle les trouva de plus en plus intéressantes à chaque fois. Mais ils n’étaient que des créatures … Ils n’étaient pas réels. Le réel, la réalité, cette chose qui était parfois excitante, et parfois, ennuyeuse. Quoiqu’il en fut, vint un soir où Betty après une rude journée rentra chez elle le soir, assez tard, et décida de se relaxer en prenant une bonne douche.

Son appartement était petit, très petit. Elle était une étudiante et sa paie au travail n’était pas si élevée que ça, voire tout le contraire. Une pièce principale servant de chambre, cuisine et salon, et une salle de bain. Pas plus. Tout ceci pour dire que notre protagoniste se déshabilla puis se faufila dans la douche, laissant donc l’eau chaude couler sur son corps, lui détendant muscle après muscle. Elle clôtura ses yeux et se détendit, sans se douter que quelque chose se tramait, que quelque chose approchait
Journalisée

Compte principal.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Mélona
Créature
-

Messages: 48



Voir le profil
Fiche
« Répondre #1 le: Avril 30, 2017, 08:46:31 »

Le Château de la Reine Noire
Avant


« Mais, Maîtresse, vous êtes sure que ça ne va pas faire mal ?
 -  Remettrais-tu en doute ma parole, jeune insolente ?
 -  Non, mais…
 -  Ne digère pas mon sperme, c’est tout ce que tu dois faire. Maintenant, tais-toi, Mélona. »

La Reine Noire était bien placée pour savoir combien les Slimes étaient difficiles. Avant de créer Mélona, elle avait eu bien du mal à obtenir des Slimes obéissants. Magie noire, magie blanche, magie bleue, magie rouge… Peu importe la magie qu’elle utilisait, les Slimes fabriqués étaient incontrôlables, et elle devait alors les détruire. Finalement, elle n’avait réussi à obtenir quelque chose qu’avec la magie rose. Mélona était ainsi née, mais, si la petite Slime était obéissante, elle était aussi particulièrement frivole et désinvolte. Mais ce n’était pas pour ça que la Reine l’avait rappelé.

Aujourd’hui, la Reine Noire comptait réaliser une nouvelle expérience avec sa Slime. Quand Mélona était arrivée, la Reine lui avait fait longuement et passionnément l’amour, jouissant généreusement en elle, mais lui interdisant de « digérer » son sperme. Mélona était une Slime, ce qui signifiait qu’elle avait une anatomie très particulière, puisqu’elle n’avait aucun organe. Pas d’os, pas de veines, pas de sang, pas de muscles, elle n’était qu’un immense tas de gelée pouvant modifier sa substance à tout moment. Ce faisant, Mélona pouvait faire ce qu’elle voulait avec les substances qu’elle ingérait.

Elle était allongée au milieu d’un impressionnant glyphe magique, et avait tout simplement peur.  Son corps brillait à cause des runes magiques qui s’étaient formées sur sa peau. Oubliant ce que sa Reine venait de lui dire quelques secondes plus tôt à peine, Mélona reprit en la regardant.

« Mais, Maîtresse… »

Comme elle tenta de se déplacer, des liens magiques jaillirent, des cordes qui la saisirent aux poignets et aux chevilles.

« Hîîî, Maîtresse, mais que faites-vous ?!
 -  Tu bouges trop, Mélona ! Tais-toi ! » s'agaça-t-elle.

La Reine claqua des doigts, et Mélona sentit alors sa bouche se mettre à fondre… Puis disparaître. À la place, sa peau gélatineuse était devenue toute lisse, et elle tenta, en vain, de la rouvrir, avant de couiner à nouveau. Sa peau se mit alors à remuer, et à onduler, comme si elle était en train de se transformer en jacuzzi. Elle la vit éclater ici et là, formant toute une série de vagues et de cratères. Sa peau devint toute rose, retrouvant sa couleur naturelle.

« Voilà… Enfin ! »

Mélona était revenue pour servir de cobaye. Et, si tout cela marchait bien, la petite Slime serait dotée de nouveaux pouvoirs fabuleux. Mais, en réalité, la Reine n’avait aucun doute sur ses chances de succès.

Tout ce qu’il faudrait, ensuite, c’était trouver quelqu’un pour tester les nouvelles facultés de Mélona. Ceci, néanmoins, ne devrait guère être trop difficile, car la femme savait que sa Slime avait un talent naturel pour se sociabiliser.




Atlanta, Géorgie
Maintenant


Dans les canalisations, la gelée remontait. Elle avalait prudemment les insectes, tout en pistant une odeur, une trace particulière. Elle remontait donc le long des tuyaux. On aurait pu croire que la gelée se salirait en sentant les eaux usées arriver, mais elle évitait d’absorber ce genre de choses. La gelée remontait, sorte de flaque rose, filant à travers les tuyaux, jusqu’à rejoindre des canalisations plus propres, où elle se laissa ensuite absorber. Elle fila à toute allure, descendant le long de coudes, jusqu’à passer par un ballon d’eau chaude, où elle se mit à frémir, avant de partir rapidement par un autre tuyau, filant en ligne droite… Puis descendit alors sur un corps.

La jeune femme qui se douchait ne remarqua rien, car la gelée s’était dispersée en de fines gouttelettes translucides. Elles glissaient le long du corps de la femme, formant de multiples traînées, qui se déplacèrent prudemment, s’enroulant autour de ses jambes et de ses bras, se mélangeant avec l’eau environnante. Des gouttes glissèrent le long des seins, d’une intimité finement épilée, et caressèrent les fesses de la femme, s’immisçant dans sa croupe, glissant sur sa raie.

La gelée se reconstituait, reprenant contenance peu à peu, tout en s’étalant de plus en plus sur le corps de la jeune femme. Avait-elle remarqué quelque chose ? C’était là fort peu probable… Jusqu’à ce que Mélona n’en décide autrement, c’est-à-dire, quand Betty coupa l’arrivée d’eau… Et que cette dernière continuait à venir. Elle avait beau avoir fermé le robinet, l’eau filait encore et encore, prenant une étrange teinte rosâtre. Finalement, l’eau finit par se calmer, mais avait désormais pris une couleur rosâtre légèrement collante, ce qui dut logiquement conduire la jeune femme à attraper une serviette… Mais, quand elle tenta de se nettoyer, « l’eau » sur son corps se mit à vibrer brusquement, et immobilisa son bras, car il y avait de l’eau enroulée autour de son bras, qui agit comme une corde.

« Hey ! On ne m’efface  pas avec une serviette, nan mais oh ! »

La voix venait juste à côté de Betty… Qui, en tourna la tête, put voir la gelée sur son épaule grossir, formant une sorte d’épaisse boule… Puis le visage de Mélona apparut alors, et se tourna vers elle.

« BOUH ! » hurla-t-elle alors.

Si la femme essayait de fuir, elle irait juste s’affaler dans sa cabine de douche, car Mélona était tombée sur elle, et avait pris le temps de s’enrouler autour de tous ses membres… Et continuait lentement à s’étaler sur elle.
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Vanessa White
Humain(e)
-

Messages: 1003

avatar


Voir le profil
Fiche
Description
Agente du S.H.I.E.L.D
« Répondre #2 le: Mai 01, 2017, 12:44:51 »

L’eau chaude continuait lentement à couler sur son corps. Betty se sentait détendue et relaxée, surtout après une journée aussi rude. Ses muscles se détendaient un à un, et malheureusement, elle ne comptait plus le temps. Elle ne faisait d’ailleurs plus vraiment attention aux alentours, ni à ce qui était en train de réellement couler sur elle. Les yeux clos, totalement immergée dans son petit monde, Betty ne remarqua pas que quelque chose d’autre était en train de couler sur son délicat corps. Quelque chose de plus épais. Elle ne le remarqua pas de suite, et continua de prendre sa douche de façon normale. Cette matière épaisse coula finement, se mêlant aux gouttes d’eau inondant son corps. Mais goutte par goutte, cette chose commençait à s’étaler sur sa silhouette, sans que Betty ne prête attention tellement était-elle mêlée à l’eau.

Néanmoins l’étudiante finit par remarquer cette substance quand elle rouvrit les yeux. Ou plus précisément quand elle les rouvrit pour couper l’eau … Mais elle sentit que malgré la coupure, le liquide continuait de goutter sur elle. « Oh non, pas une fuite ? » Pensa-t-elle à voix haute, s’imaginant dès l’instant le prix que ça allait lui couter de réparer ça … Ce n’était pas vraiment le moment pour une telle dépense. Heureusement l’eau finit par s’arrêter d’elle-même … Mais Betty remarqua alors quelque chose de très étrange. Elle regarda son bras et fut surprise de voir un truc collant et rose accroché dessus. Prise par surprise elle regarda subitement le reste de son corps pour voir que ci et là, cette substance était là. « Beurk ! Mais qu’est-ce que c’est que cette chose ? » S’exclama-t-elle, tendant son bras hors de la douche pour saisir une serviette.

Son premier réflexe fut de frotter sa peau avec pour retirer ce qui lui semblait être … Une espèce de gomme ? L’eau était de mauvaise qualité par ici mais, voir un tel niveau stupéfiait Betty. De mieux en mieux ! Néanmoins cette chose collante et rose ne partait pas ! Mais le pire survint quand elle entendit une voix venue de nulle part. « Hein ? Qui est là ?! » S’exclama-t-elle soudainement, sentant la panique commencer à s’éprendre d’elle. Alors qu’elle désira frotter d’avantage elle sentit son bras s’immobiliser de lui-même, comme si quelque chose la retenait. « Mais ?! » Eut-elle à peine le temps de dire que la substance présente sur son corps commença à remuer. Betty fut alors prise de peur et s’agita de partout, en vain. La chose était vivante ! Elle poussa un éclat de voix quand une boule se forma à hauteur de son épaule et qu’un visage lui apparut. « HAAAAAAA !!! » Hurla-t-elle, prise de panique.

Elle voulut sauter hors de la douche mais tous ses membres semblaient comme attachés et immobilisés par une corde invisible. C’était cette substance gluante et rose, en réalité, qui entravait ses mouvements. Betty glissa et tomba, s’affalant dans sa cabine de douche. Elle constata avec horreur que la chose rosée se mit à remuer et commença dès lors à recouvrir son corps, progressivement. Paniquée, horrifiée, elle se croyait en plein film d’épouvante. Sa respiration saccadée et lourde, elle tenta de racler sa peau pour retirer de force cette chose mais il n’y avait rien à faire. « Non, NON ! Arrêtez, ARRÊTEZ !!! » Dit-elle toute paniquée et apeurée, continuant en vain de racler dans l’espoir d’arracher cet espèce de truc par la force. A cause de la peur, elle ne réalisa même pas que cette substance ressemblait pourtant à quelque chose qu’elle aimait beaucoup ; un Slime. Betty continua de se débattre maladroitement mais fut encore plus horrifiée de voir qu’à présent ses bras et ses jambes étaient intégralement pris au piège dans ce tas tout gluant et rose.

Qui sait ce qui allait lui arriver une fois que le Slime aurait recouvert tout son corps ? Quand ce dernier recouvrit ses bras et ses jambes, Betty commença à avoir d’énormes difficultés à se débattre, comme si cette substance se débattait pour l’empêcher de bouger. « À L’AIIIIIIIDE !!! » Cria-t-elle, sans espoir …
Journalisée

Compte principal.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Mélona
Créature
-

Messages: 48



Voir le profil
Fiche
« Répondre #3 le: Mai 02, 2017, 12:02:46 »

« Hey-là, du calme ! Je ne peux pas travailler, si tu gigotes et si tu hurles dans tous les sens, moi ! »

Que les humains pouvaient être irritants, parfois, à piailler et à remuer sans arrêt ! D’une passivité molle en général, ils étaient capables, face à la panique, de s’enflammer, et ce sans aucune raison ! En quoi Mélona était-elle effrayante ? Elle n’était qu’une immense gelée d’amour et d’affection ! Non, vraiment, la petite Slime avait bien du mal à comprendre les humains, surtout ceux sur Terre, qui étaient horrifiés en rencontrant des formes de vie qu’ils ne comprenaient pas. Pourquoi sa Maîtresse l’avait-elle renvoyé ici ? Elle lui avait dit de faire ses tests sur la résidente de ce studio précis. Mélona s’était donc rapprochée de la porte, et avait envoyé une partie d’elle-même sous la porte d’entrée, en repérage, et avait ainsi constaté que son heureuse cible prenait une douche. De là, elle avait fait germer son plan, qu’elle assimilait, peu ou prou, à une sorte de blague.

Parce que, toute proportion gardée, c’était effectivement rigolo de sauter sur une femme qui prenait sa douche ! Néanmoins, Betty n’appréciait que peu la blague, et, malheureusement, même si Mélona bloquait ses muscles, elle continuait à faire la rebelle, et à s’agiter. Impossible de la faire écouter, ce qui amena Mélona à réfléchir à une autre stratégie. Sa tête disparut, et le contrôle qu’elle détenait sur la femme se détendit au bout de plusieurs minutes, Mélona faisant le constat qu’elle n’arrivait pas à assimiler davantage la jeune femme, qui se frottait sur les rebords de la cabine, « tranchant » à chaque fois la texture gélatineuse qui tentait de la recouvrir.

Le contrôle de Mélona sur le corps de la jeune femme cessa au moment où des coups répétés résonnèrent à la porte. Betty était dans un studio étudiant, le genre de trucs où les murs n’étaient pas très épais, de sorte qu’elle risquait d’ameuter tout le quartier. Mélona allait donc changer un peu sa stratégie.

« Sécurité du campus ! hurla une voix virile, mais non moins féminine, depuis la porte. Vos voisins m’ont alerté avoir entendu des cris ! Ouvrez la porte, ou je devrais la forcer ! »

Si Betty réfléchissait, elle réaliserait qu’il était impossible, en si peu de temps, qu’un vigile se déplace. Mais l’état de panique l’amena néanmoins à se précipiter vers la porte d’entrée… Qui s’ouvrit cependant rapidement. Une clef se glissa en effet dans la serrure, et l’ouvrit sans problème, puis Betty vit une superbe policière entrer, et refermer la porte tout aussi rapidement.

« Alors, où est l’agresseur ? »

Betty portait des taches de gelée rose sur tout le corps, qui allaient en s’épaississant et en grossissant La « policière » se mit à sourire, mains sur les hanches.

« C’est mignon… Et c’est pour ça que vous criez au loup ? »

La policière se rapprocha de Betty, qui continuait à paniquer… Et l’embrassa brusquement, en la plaquant contre le mur de son studio. Elle put sentir la surprise de la femme, tandis que le baiser très sucré de la policière lui remplit les poumons. C’est à cet instant que la gelée sur son corps retourna bloquer ses membres, de sorte qu’elle ne pouvait pas repousser la femme, qui l’embrassait à pleine bouche.

« Je ne te veux aucun mal, Betty… Au contraire, je suis le plus grand cadeau de ta vie ! »

Sur l’épaule de Betty, la tête de Mélona venait d’apparaître à nouveau, pendant que la policière l’embrassait. Mélona aurait, bien sûr, pu la bâillonner autrement, mais… Non seulement ça aurait été moins rigolo, mais elle était aussi sincère. Elle avait besoin que Betty soit consentante, au moins juste un peu, car la Slime ne maîtrisait pas encore très bien son pouvoir.

« Il n’y a pas d’homme ici, pas d’odeur de sexe comme j’aime les renifler quand je viens voir des femmes mariées, et que je leur fais l’amour dans leur sommeil… Je comprends pourquoi Maîtresse m’a envoyé vers toi. Détends-toi, petit bout, aie foi en Mélona, je vais bien m’occuper de toi ! »

La gelée recommença à la remplir, filant sur son corps. Peu à peu, elle le recouvrit en entier, ne laissant plus que son visage de nu… Et la gelée se rapprocha de ses lèvres intimes et de ses fesses.

« Tu vois ? C’est chaud, c’est doux… C’est moi ! Tu n’as pas à avoir peur, est-ce que ça te fait mal ? Est-ce que je pourrais faire du mal à une aussi belle créature que toi ? Bon, j’aurais peut-être dû me présenter avant, mais c’est comme ça ! »

La gelée était chaude et tendre, et très bonne. Si on la mangeait, on aurait l’impression de manger une substance très sucrée. Mélona libéra les muscles de la femme, et fit s’écarter son corps principal, qui avait pris l’apparence d’une policière, une figure rassurante pour les humains. Elle libéra donc ses lèvres, et attendit quelques secondes, prête à agir de nouveau si jamais Betty venait à hurler encore… Tout en observant son travail.

Les jambes, les mains, les seins, les hanches… Elle était partout sur le corps de Betty !

Mais ce n’était qu’un début, Mélona comptait encore s’enfoncer plus loin !
« Dernière édition: Mai 02, 2017, 07:16:49 par Mélona » Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Vanessa White
Humain(e)
-

Messages: 1003

avatar


Voir le profil
Fiche
Description
Agente du S.H.I.E.L.D
« Répondre #4 le: Mai 02, 2017, 02:47:44 »

Au moins les cris de Betty n’avaient pas été vain ! Alors qu’elle continuait de se débattre contre l’étrange créature qui s’obstinait à vouloir l’immobiliser, Betty entendit la porte frapper. L’étudiante, encore un peu paralysée, cogna la gelée contre les bords aigue de sa cabine pour couper cette gelée, et l’empêcher de recouvrir son corps d’avantage. La jeune femme était toute paniquée et effrénée dans sa lutte, jusqu’à ce qu’on vienne frapper à la porte. Une voix forte et féminine s’éleva, déclarant que c’était la sécurité de l’immeuble. Après avoir crié à l’aide c’était donc normal de voir débarquer la sécurité. L’état dans lequel elle était l’empêcha de réfléchir un instant, et de s’apercevoir qu’aucun flic ou agent de sécurité a pu se déplacer aussi vite chez elle. Mais prise de peur Betty se précipita vers la porte, ne prenant même pas la peine de mettre une serviette autour de son corps, qui malgré tout, avait encore des traces de cette chose gluante et rose.

Quand Betty ouvrit la porte elle poussa un grand soupir de soulagement, en voyant une flic. Elle entra dans son appartement et referma la porte derrière elle aussitôt, venant au passage de se jeter dans la gueule du loup, à pieds joints. Alors que Betty allait lui répondre et lui expliquer qu’une chose l’avait agressé subitement, elle fut coupée et commença à ressentir de l’angoisse … Une forte angoisse quand la policière mit ses mains sur ses hanches et trouva ceci mignon. Betty s’apprêta à hurler de nouveau alors que des larmes de désespoir commencèrent à perler sur ses joues. Mais elle n’eut le temps de rien faire que la prétendue policière la plaqua contre le mur et la condamna au silence en l’embrassant. Betty couina de toutes ses forces mais elle sentit les lèvres sucrées de la femme se plaquer aux siennes, et elle comprit dès lors qu’il s’agissait toujours de cette créature gélifiée. Elle le comprit quand elle sentit ses poumons se remplir, manquant de l’étouffer au passage.

Ce baiser eut pour effet de remettre en marche les bouts de gelée présent sur son corps, qui s’épaissirent et se remirent à la paralyser, de manière bien plus forte et durable ce coup-ci. Betty cru entendre que cet alien – car elle n’avait pas d’autre qualificatif – ne lui voulait aucun mal mais, c’était mal parti ! Betty était complètement bloquée, paralysée et ne pouvait à présent plus faire grand-chose. Le visage de cette créature réapparut sur son épaule, mais cette fois-ci, Betty ne cria pas. Elle se sentait comme sur le point de mourir, même si elle sentait, inexplicablement, qu’elle n’allait pas le faire. Elle ne savait rien, en fait. Que lui voulait cette chose ? Que lui voulait ce Slime ? … Et depuis quand ça existait, les Slimes ? Betty faillit bien croire nager en plein cauchemar – ou rêve – maintenant que l’issue était décidée.

Betty capta néanmoins son nom, et le fait qu’elle avait obéit à quelqu’un. Les larmes aux joues, toute hoquetant et désespérée, Betty tenta de raisonner cette créature. « Qui que vo-vous soyez … Je vous en prie … Ne … Ne me faite pas de mal … J-Haaaaa … » Couina alors subitement Betty au moment où Mélona se mit à la recouvrir intégralement. L’étudiante sentait une chaleur saisissante s’éprendre de son être à mesure qu’il était absorbé dans cette gelée. Mais son couinement était dû au fait que la gelée commença à recouvrir son intimité et sa croupe, et semblait alors stimuler curieusement ces zones-là. Betty était sans voix, complètement balancée entre la peur, et le plaisir forcé que cette substance lui procurait en venant recouvrir étroitement ses parties intimes. « Qu-Qui êtes-vo … Hmmm … N-Non, a-arrêtez ça ! N-NON !!! » Couina-t-elle de nouveau, bien plus fortement, ouvrant grand sa bouche. Ses joues rougirent d’un seul coup et son corps se détendit malgré elle quand la gelée commença à s’infiltrer en elle, lentement, au niveau de son intimité.

Betty se regarda et constata, sans aucun moyen de s’en défendre, que son corps était intégralement recouvert de cette gelée rose, mis à part sa tête. Qu’allait-il lui arriver ? Qu’est-ce qu’elle allait devenir ? Ne pouvant malgré tout stopper ses larmes, en dépit du plaisir physiquement stimulé et qui la faisait rougir, Betty osa demander la suite. « Qu’allez-vous me faire ? … Pour … Pourquoi moi ? Je n'ai rien … Fais … » Dit-alors l’étudiante, sentant une douce sensation s’éprendre d’elle. Elle était complètement recouverte, et cela ne présageait rien de bon … Ou pas. Betty leva ses bras et se regarda, rassurée d’avoir retrouvé sa faculté de bouger, mais apeurée de ce qui allait lui arriver … Mais en l'état elle ne pouvait plus s'opposer à Mélona, son corps l'ayant trahit au profit de ce plaisir soudain, et de cette chaleur beaucoup trop agréable pour être naturelle.
Journalisée

Compte principal.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Mélona
Créature
-

Messages: 48



Voir le profil
Fiche
« Répondre #5 le: Mai 08, 2017, 07:12:31 »

Devant elle, la « policière » esquissa un sourire. Changer de forme, d’apparence, et même de voix, ça, Mélona savait déjà le faire, et c’était très pratique pour s’infiltrer... Tout comme modeler son doigt pour qu’il prenne la forme d’une clef, et lui permette d’ouvrir une porte, ou que sa main prenne la forme d’une autre main, en étant à l’identique, de sorte qu’elle disposait aussi d’empreintes génétiques. Mélona était un redoutable caméléon, mais Maîtresse avait encore amélioré ses pouvoirs, en révélant en elle des facultés latentes... Ce dont Betty était en train de faire la preuve. Son corps était recouvert d’une délicieuse gelée rose, qui formait une sorte de seconde peau, une couche symbiotique se superposant à la sienne. La belle adolescente commençait à se calmer, même si elle était toujours paniquée, partagée entre sa peur légitime et le sentiment d’excitation qui la traversait au contact de ce liquide collant et chaud. Betty lui avoua son incompréhension, ne comprenant pas ce qui se passait, ou ce qu’on voulait d’elle.

Mélona sourit alors, et le corps de la policière changea brusquement. Il devint tout rose pendant quelques secondes, puis Mélona reprit son apparence classique, celle d’une belle jeune femme au teint pastel, avec une belle poitrine recouverte par une paire de mains blanches, et portant une tenue rose moulante et très sensuelle. Ses yeux roses pétillaient de malice, et elle glissa ses mains dans son dos, en lui souriant joyeusement.

« Eh bien, Maîtresse a décidé que ce serait toi, voilà ! Pour ses raisons... »

La Slime haussa les épaules. À vrai dire... Elle ne s’était même pas posée la question ! Mélona soupçonna que le fait que la femme soit célibataire avait forcément joué dans le choix de la Reine, mais qu’il y avait aussi eu beaucoup de hasard. C’était tombé sur elle, tout simplement, comme ça aurait pu tomber sur n’importe qui d’autre.

« Mais tu n’as pas à avoir peur, je viens te faire un cadeau ! Une offre incroyable ! Je ne suis pas ton ennemie, tu sais. Je suis une Slime ! Et je m’appelle Mélona, d’ailleurs. Et toi... Toi, tu me sers de cobaye ! Maîtresse m’a doté de nouvelles fonctionnalités pour interagir avec d’autres corps, mais elle tient à ce que je les expérimente... Sur toi ! »

Pour Betty, ce devait clairement être une rencontre du troisième type. La gelée était sur son corps, et Betty pouvait constater que la texture, tout en collant à sa peau, était très douce Mélona se rapprocha d’elle, ses oreilles de lapine remuant d’avant en arrière, et caressa à nouveau les hanches de la femme.

« C’est chaud et agréable, non ? »

Sur l’épaule de Betty, la gelée se mit à nouveau à remuer, et une tête se mit à pousser. Le visage de Mélona réapparut à proximité.

« Tu vois ? Si je voulais te manger, je l’aurais déjà fait ! Ose me dire que tu n’es pas bien là-dedans. C’est chaud, et très confortable... Mais pas que... »

Mélona se concentra alors, et la gelée se mit à remuer à hauteur de l’entrejambes de la jeune femme. La Slime se concentra, et... Une verge se mit à pousser. Une belle queue qui se dressa, et qui était reliée au corps de la femme, de sorte que, pour Betty, elle avait réellement l’impression d’avoir désormais une verge. Du moins, c’était là ce dont Mélona voulait s’assurer.

« Masturbe-toi, ma chérie... C’est ce que ta queue veut. Tripote-là... Allez ! »

Est-ce que ça avait marché ? Oh, Mélona l’espérait de tout son cœur, ce serait si bien !
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Vanessa White
Humain(e)
-

Messages: 1003

avatar


Voir le profil
Fiche
Description
Agente du S.H.I.E.L.D
« Répondre #6 le: Mai 08, 2017, 09:58:39 »

Qu’est-ce qui était bien en train de se passer, là, à l’heure où Betty semblait nager en plein délire ? À vrai dire, elle ne savait pas. Elle ne savait plus rien ; déchirée entre la peur et l’excitation. L’étudiante avait réellement peur car, comme tout le monde, ce genre de choses étaient toujours effrayantes. Tout ce qui était inhabituel, paranormal, tout ceci effrayait les gens en particulier les scientifiques comme Betty. Néanmoins la jeune dame était aussi déchirée par le plaisir, le désir, l’excitaion. Non seulement car la gelée était en train de pénétrer son corps par ce qu’il y avait de plus sensible en elle, mais aussi, car cette substance s’apparentait clairement à du slime. Ces créatures étaient l’objet d’un grand fantasme chez la jeune fille qui était dès lors en train de nager en plein délire – sexuel – effectivement. Ladite slime finit d’ailleurs par décliner son identité, et affirmant s’appeler Mélona, ce qui était un nom très mignon, même si Betty n’avait pas vraiment l’esprit apte à la complimenter.

Mélona donc, continua de stimuler chaque parcelle de son corps qui à présent était intégralement prisonnier de la gelée, sauf sa tête. Betty gémissait et se débattait de moins en moins, succombant malgré elle au plaisir et aux délicieuses sensations rehaussées grandement par son fantasme secret. Néanmoins elle avait posé une question et comme réponse, elle reçut quelque chose … D’assez flou. La maitresse de cette créature avait choisi et, basta. C’était donc tombé sur elle comme ça aurait pu tomber sur quelqu’un d’autre, et ça, Betty ne savait pas si c’était rassurant ou non. Plus ça allait plus la texture collait à son corps, comme si elle était en train de devenir une part d’elle-même tellement ça collait. Et d’ailleurs cela finit par arriver littéralement, après un tour de magie qui laissa Betty estomaquée. Mélona s’approcha d’elle et, caressant ses hanches, continuait de distiller ses paroles douces et chaudes dans la tête de Betty, qui commençait réellement à succomber et se laisser aller, les joues toutes rouges.

« Je … » Eut-elle à peine la force de dire quand Mélona lui réitéra à quel point cette substance était chaude et agréable. Betty n’avait plus la force de lutter, et à vrai dire, de moins en moins l’envie. Toutefois tout ceci atteignit un tout nouveau niveau quand la slime fit apparaitre quelque chose sur le corps de Betty ; sans qu’elle s’y attende, elle sentit le slime se mettre à remuer au niveau de son sexe, la faisant lourdement gémir en une violente vague de plaisir. Et ce n’était pas pour rien ; une pulsante et belle verge s’érigea, sous le regard hagard et choqué de Betty qui ouvrit grand ses yeux. « Q-Quoi ?! » S’exclama-t-elle, toute en sueur, peinant à parler. Ses mains tremblaient de plaisir et d’appréhension, alors que Mélona, de sa petite voix pénétrante, insuffla l’idée à Betty de se masturber avec son nouveau membre. « T-Tu vas pas me changer en … En … Homme j-j’espère ?! Je-Je ne veux pas !!! » Balbutia-t-elle, le regard cloué sur cette trique.

Un membre qui était plus vrai que nature tellement il procurait des sensations à Betty. Cette dernière avait réellement l’impression qu’il faisait partie d’elle, que c’était bel et un bien son sexe. C’était tellement effrayant mais tellement … Excitant à la fois. Ne sachant plus quoi faire, Betty succomba à l’ultime tentation, trop envahit par le plaisir. Sa petite main fébrile se posa sur son sexe désormais masculin, qui à peine fut-il touché, commença à pulser et procura de délicieuses sensations à Betty. « Haaa … » Couina-t-elle, rougissant comme une tomate. Un petit geste, puis un autre, et l’étudiante enchaina sans le vouloir, lentement. Elle se mit à astiquer ce délicieux membre qui lui procura de vives et puissantes sensations qu’elle n’avait jamais connu jusque-là, la tétanisant sur place, la baignant dans un raz-de-marée sexuel. Elle clôtura ses yeux malgré elle, alors que sa bouche s’entrouvrit sensuellement pour laisser échapper des cristallins soupirs à mesure que sa main allait et venait plus rapidement et fortement. Son esprit était complètement happé par cette queue, par ce plaisir vorace et fort qui la dévorait de plus en plus, la forçant à se masturber davantage. « Haaaaan c-c’est … Bon … Si booon … » Couina-t-elle en retenant un hoquet, ses gestes devenant alors bien plus confiants et fermes.

Elle sentait sa trique se durcir, devenir raide comme un roc, et lui procurer encore plus de plaisir qu’auparavant. Comme si c’était réellement la sienne, Betty sentait également la pression monter et l’ombre d’une première jouissance se profiler à l’horizon. Elle gémit et couina de plus en plus fort, de plus en plus fréquemment, oubliant presque qu’elle était prisonnière d’une slime. La pression et le plaisir finirent par exploser tous les plafonds, faisant alors pousser un premier cri à Betty qui s’écroula à genoux, la bouche ouverte et sortant vocalement son plaisir. Sa main masturbait frénétiquement et avec toute sa force sa queue rigide et avide, ne désirant désormais plus qu’une chose ; jouir, être frappée d’un orgasme, se sentir délivrée ! « Haa … HAAAAAN ! OUI ! OUIII !!! » Gémit-elle de toutes ses forces, comme désinhibée par la surcharge de plaisir. Mais, dans tout ceci, elle en oublia le danger et la menace …
Journalisée

Compte principal.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Mélona
Créature
-

Messages: 48



Voir le profil
Fiche
« Répondre #7 le: Mai 08, 2017, 10:56:19 »

Mélona l’observa donc, et sentit aussi le plaisir croître. C’était une scène très métaphysique, car Betty se masturbait, et, tout en se masturbant, masturbait aussi Mélona. Le Slime qui recouvrait le corps de Betty s’était relié à ses terminaisons nerveuse, mais faisait partie intégrante du corps de la Slime. Elle frémissait donc sur place quand Betty se masturbait, ressentant elle aussi ce plaisir, une vague enivrante et torride, qui remontait dans son corps, et la faisait délicieusement gémir. Han oui, que c’était bon ! Elle voyait Betty se masturber frénétiquement, hargneusement, oubliant tout le reste. Là, Mélona aurait pu en profiter, mais elle voulait que la jeune femme soit encore libre de ses pensées pour continuer davantage à l’assimiler, à explorer ses nouvelles facultés sur elle. Fondamentalement, la Reine n’avait fait que révéler en Mélona des capacités latentes, dont la jeune et insouciante Slime n’avait encore jamais eu conscience. Mais ça, c’était... Fantastique ! Ouais, tout simplement trop génial !

Betty prenait son pied, car, sous l’effet du slime, ses pulsions sexuelles étaient encore plus accrues ! Mélona aurait pu l’empêcher de jouir, mais elle n’en fit rien, et laissa Betty se branler, encore et encore, jusqu’à ce que le plaisir suprême n’arrive... Ce qui, en réalité, vint plutôt vite. Betty était tellement excitée, et tellement en manque, qu’elle balança des filaments de foutre, sa queue se transformant pendant quelques secondes en une joyeuse fontaine, et une partie de ce foutre éclata sur le corps de Mélona, dont une tâche le long de ses lèvres. En souriant, elle nettoya sa joue avec ses doigts, puis les lâcha goulûment, et observa encore Betty.

Joignant ses deux mains dans son dos, Mélona s’avança vers elle, ses oreilles de lapine remuant de haut en bas.

« Ça va mieux ? Tu as bien joui, petite cochonne, tu en as foutu partout ! »

Mélona se déplaça encore, marchant autour de Betty, l’observant. Le slime sur son corps se maintenait bien, et elle caressa le bas de son dos, enfonçant son doigt. Comme une sorte d’étonnante pâte à modeler liquide, des ondes se formèrent autour de son doigt, et elle le ramena ensuite, lentement, sentant le slime coller à son doigt, s’étirant vers l’arrière, avant qu’elle ne le relâche.

« Je suis plutôt fière de moi, tu es mon premier cobaye, ma puce. Maintenant, tu as bien dû comprendre qu’il ne va rien t’arriver de mal... C’est même tout le contraire ! Une toute nouvelle vie s’offre à toi ! Maîtresse m’a envoyé chez toi, parce qu’elle sait que tu fantasmes sur les créatures comme moi... Les Slimes. Tu étais convaincue que nous n’étions que l’objet de l’imagination perverse de quelques auteurs, mais... Non ! Je suis bien réelle, je suis Mélona ! Et toi, maintenant, tu es à la fois Betty, et... Moi. »

Difficile à expliquer autrement.

« Mais je n’en ai pas encore fini... Je voulais que tu sois calme pour continuer à m’immiscer en toi, Betty... »

La jeune femme n’était pas en position de refuser, et Mélona poursuivit. Le long de ses fesses, Betty sentit alors le slime s’enfoncer en elle. Le liquide remonta dans son colon, et fila dans son organisme, tandis que le slime remonta également sur son visage. Elle avait beau gesticuler, ou même tenter de le retirer, Mélona était prête à immobiliser ses bras le cas échéant. Le slime continua à la remplir, la texture gélatineuse remonta, et s’aplatit sur son visage, tout en remontant en elle, s’immisçant dans son estomac, puis continuant à se répandre et à s’étaler dans tout son organisme.

Le corps de Betty ne devint plus qu’un amas rose symbiotique pendant plusieurs minutes, que Mélona modelait, aussi bien à l’extérieur qu’à l’intérieur. Elle se concentrait, s’appliquant bien, et, au bout de plusieurs minutes, le corps de Betty se ratatina sur place, puis évolua, changea, grossit, gagnant des formes, ou perdant quelques centimètres... Jusqu’à ce que la texture rose ne semble se reconstituer, et se reformer.

C’est ainsi que, sous les yeux de Mélona, le corps de Betty changea. Elle finit à genoux, tout en prenant une nouvelle forme...

« Et... Voilà ! Tu n’es plus Betty, maintenant, tu es... Moi ! »

Le résultat était parfait.

Sous les yeux de Mélona, Betty s’était transformée en une autre Mélona !

« Hihihihihihi, c’est fantastique !! » exulta-t-elle, ravie.
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Vanessa White
Humain(e)
-

Messages: 1003

avatar


Voir le profil
Fiche
Description
Agente du S.H.I.E.L.D
« Répondre #8 le: Mai 09, 2017, 11:32:02 »

L’effet du slime sur son corps, l’effet de cette trique et l’effet de cette situation surréaliste tout court vint à bout de l’endurance de notre protagoniste. À genoux, complètement possédée par le plaisir et par cette slime, la jeune femme continua de se masturber de plus en plus fortement, sentant sa queue se raidir puissamment, jusqu’à finir par la libérer, par provoquer une véritable explosion en elle, une onde de choc qui brisa tout sur son passage. Betty cria son plaisir alors que son corps convulsait de bonheur, et que son membre se mit à palpiter tout en crachant d’onctueuses et épaisses cartouches de sperme. Betty ne pouvait plus s’arrêter et alors qu’elle était pleinement frappée par l’orgasme et qu’elle éjaculait sans aucune forme de retenue, elle continua nerveusement de s’astiquer, extrayant encore plus de jus ! Mais finalement, après un copieux orgasme qui la fit éclabousser tout sur son passage, Betty était essoufflée.

Sa semence avait tout taché, également Mélona qui étrangement ne semblait pas en tenir compte. La slime s’avança vers sa proie qui d’ailleurs, reconnut bien en avoir mis partout. Après tout, elle était bien incapable de décrire ce qui se passait alors, elle n’était plus à ceci près. Betty regarda fiévreusement celle qui était à l’origine de tout ceci, sans avoir la force de prononcer le moindre mot, si ce n’était des gémissements et des couinements. Néanmoins, ce que Mélona affirma après était troublant. Comment savait-elle pour son fantasme ? Peut-être était-ce évident mais, aurait-elle prit le risque de bluffer à ce point-là ? Ou alors sa maitresse était une femme très spéciale qui avait le don de déceler les fantasmes chez les gens. Quoiqu’il en était, Betty était à genoux et sans défenses, complètement ravagée et possédée par l’ivresse du sexe.

Le slime qui couvrait son corps n’arrangeait rien. Le sentir contre elle se serrer, s’insinuer doucement dans son être, stimuler chaque zone sensible était à lui seul un facteur déterminant sur la suite des évènements, et sur la volonté de Betty. Mélona finit par déclarer que grâce à ce slime, Betty était donc elle et Mélona à la fois … Ce qui était compliqué à comprendre. Mais ayant lu et relu des mangas – hentai – au sujet des slimes, Betty saisissait l’idée. N’ayant plus rien pour combattre, Betty se laissa achever non sans une pointe d’excitation et de stress … Après tout, elle ne savait pas ce qu’elle allait devenir. Elle ne savait plus, elle ne s’en souciait plus … Tout ce qui importait était de sentir ce chaud et doux slime contre elle. De ce point de vue-là elle fut extrêmement bien comblée ! Le slime se mit même à remuer et commença dès lors à s’enfoncer en elle au niveau de sa croupe. « HAAA ! » Couina-t-elle subitement, écarquillant les yeux et hoquetant alors que le slime commença furtivement à s’introduire le long de ses entrailles, remontant dans tout son estomac.

C’était une sensation très étrange et bizarre mais, inexplicablement, terriblement jouissive pour Betty qui plus elle se sentait pleine, plus aimait cela. Un filet de salive coula de ses lèvres entrouvertes alors que telle une petite poupée de chiffon, elle se laissa totalement envahir. Mélona s’introduisit complètement en elle et termina la première partie de son plan en recouvrant dès lors sa tête, emprisonnant Betty dans son intégralité. Celle-ci remua faiblement, mais cessa de bouger quand le slime boucha sa gorge en s’enfonçant dans sa bouche, rejoignant l’autre bout dans son estomac. À partir de là, Betty se sentit … Etrange. Comme si elle combattait, comme si elle était sur le point de s’endormir, sans jamais pour autant le faire. Elle encourrait une belle transformation, en réalité. Mélona acheva son œuvre quand la jeune femme, enrobée de slime, se reforma et changea complètement d’apparence. Son corps était devenu gélatineux, tout avait changé chez elle, même … Son visage. Quand Betty reprit conscience, elle inspira grandement et sentit une énorme, une gigantesque bouffée de plaisir l’envahir. Elle se dressa alors à genoux et inspira lourdement, sentant son corps s’étirer et se mouvoir, finissant de se transformer en slime !

Et par n’importe laquelle puisque Mélona annonça toute fièrement que Betty n’était plus Betty mais … Mélona ! Cette dernière reprenait son souffle et se sentait bizarre, très bizarre. Elle regarda ses mains, et constata alors que c’étaient celles de Mélona. Son regard se pencha un peu partout et, partout où il se posa, c’était bel et bien le corps de Mélona. « Je … » Dit-elle du bout de ses lèvres, entendant sa voix complètement métamorphosée.

Elle posa ses mains sur sa tête, parcourant ses cheveux devenu rose. Ses oreilles de lapines, ou bien encore, sa poitrine nouvelle. Ses joues rougirent subitement, la surprise était de taille mais un état permanent d’euphorie, d’extase, de bonheur commença à l’envahir progressivement. Elle gloussa même juste avant de placer une main sur sa bouche, regardant Mélona – la première – d’un regard inquiet. « Je suis Mélona ? Je suis … Toi ?? Mais … Mais … OH QUE OUI C’EST FANTASTIIIIIIIIIQUE !!! » Dit-elle, explosant de joie, de sa voix toute douce et fluette. Inutile de dire que Betty avait quelque peu lâché l’éponge de résister, et avait finalement accepté d’embrasser son fantasme et cette situation corps et âme. Bon sang, elle était une SLIME ! Et elle venait de se faire transformer en Mélona, si ça c’était purement la classe pour une slime ? La seule chose qui la différenciait physiquement était que son membre masculin était toujours là et semblait à présent faire réellement parti de son anatomie.

« Je-Je-Je suis Mélona … Mélona la slime … C’est … C’est … HIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII !!! »
S’exclama-t-elle subitement, se jetant d’un coup sur la première Mélona, s’effondrant lourdement contre elle. Betty la plaqua au sol et hissée au-dessus d’elle, se mit à la bombarder de baisers sur son visage, tout en se collant nerveusement contre. Son corps gélatineux épousait ses formes à la perfection, et semblait même par endroit à fondre dessus, s’amalgamant avec. Betty était très, très excitée et les effets de cette transformation étaient immédiats !
Journalisée

Compte principal.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Mélona
Créature
-

Messages: 48



Voir le profil
Fiche
« Répondre #9 le: Mai 14, 2017, 10:58:12 »

Eh bien, quel résultat ! Honnêtement, Mélona ignorait totalement ce que son remplissage allait donner. Peut-être que Betty allait juste mourir, car ce qu’elle avait subi était indescriptible, scientifiquement parlant. Mais, après tout, si un scientifique avait voulu examiner Mélona, il se serait probablement arraché les cheveux. Mélona, ce n’était que du mou, aucun organe, aucun os, juste un tas de gelée géante. Et Betty... Elle était aussi toute molle ! Ses organes et ses os fondaient pour être remplacés par du slime. Ce changement était-il temporaire, ou permanent ? Mélona n’en savait trop rien, mais elle ne voyait pas les os repousser, ou les organes se reformer. Le slime la remplissait progressivement, et avalait ses organes pour les remplacer par du slime, et donner à Betty une nouvelle existence. Le tout se faisait sans réelle douleur, car le slime anesthésiait le reste. Betty n’avait donc rien senti, jusqu’à cette transformation.

Voilà donc qu’une Mélona-bis se dressait fièrement devant Mélona, et qu’elle était surexcitée. Un doigt sur ses lèvres, Mélona sourit en notant la présence d’une belle verge, une trique bien dure. Ça, c’était imprévu... Mélona-bis pouvait la retirer, bien sûr, car, si Mélona avait bien réussi son coup, alors Betty était, elle aussi, une pâte à modeler, capable de transformer toutes les parties de son corps. Mais elle n’allait pas se plaindre de la vue. Volontiers narcissique, Mélona souriait en observant ce miroir d’elle-même, en entendant le rire de crécelle que Mélona-bis se mit à pousser.

« Eh bien... C’est une réussite ! » claironna-t-elle.

En retour, Mélona-bis bondit brusquement sur elle, et renversa la Slime, qui tomba au sol, et sentit Betty l’inonder de baisers, frottant sa trique contre ses cuisses. D’ores et déjà, le corps de Betty commençait à fondre, et Mélona sentit leurs djambes se mélanger, se collant l’une à l’autre, tandis que Betty s’allongeait sur elle, se lovant contre son corps. Mélona sourit, et posa ses mains sur les fesses de la femme, appuyant dessus, pendant que les deux mains blanches recouvrant ses seins s’écartèrent, et agirent comme une paire de bras supplémentaires, en se posant sur la nuque de Betty, s’enroulant contre son visage.

Cette position permit à Mélona d’embrasser à pleine bouche les lèvres de Betty, et elle crispa ses doigts sur les fesses de Betty, tant et si bien qu’elle s’enfonça dans sa chair. Mélona-bis ne contrôlait pas encore les subtilités de son nouveau corps, notamment la capacité à rester dure et tangible, ce qui faisait que, sous l’effet de l’excitation, elle était en train de devenir molle. Et c’était une excitation bien légitime, car Mélona était une Slime fondée sur la magie rose. Le slime qui avait infecté Betty était donc saturé de magie rose, une magie qui s’était répandue en elle, et qui la contrôlait, al rendant dépendante de ce qu’elle subissait.

« C’est parfait... Mais tu dois encore arriver à contrôler ton corps, et à te stabiliser... Et, pour ça, il faut que tu expulses tout ce plaisir en toi, ma fille. Alors, baise-moi fort ! Allez ! »

Du moins, c’est ce que Mélona pensait. Il aurait fallu que la Reine soit là, car, en réalité, Maîtresse comprenait encore mieux que Mélona les fonctionnements de ses pouvoirs. La Slime, elle, réagissait juste en fonction de ce qu’elle savait. Peut-être bien qu’elle se trompait, mais, dans le doute... Et puis, qui serait contre l’idée de se faire baiser par Mélona ? Maintenant, la Slime pouvait au moins mieux comprendre pourquoi toutes ses amantes cédaient si facilement devant elle. Impossible de lui résister !

Elle aida Betty, des tentacules jaillissant de ses cuisses, de fins filaments roses qui s’enroulèrent autour de la queue de la Slime, seule partie bien dure et solide, là où tout le reste de son corps était flasque, et se mélangeait sur les bords avec le corps de Mélona, puis elle abaissa cette verge, de manière à pouvoir bien la positionner face à son intimité.

Maintenant, il ne restait plus à Betty qu’à finir le geste, et à la pénétrer d’un coup de reins...
« Dernière édition: Mai 28, 2017, 05:18:42 par Princesse Alice Korvander » Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Vanessa White
Humain(e)
-

Messages: 1003

avatar


Voir le profil
Fiche
Description
Agente du S.H.I.E.L.D
« Répondre #10 le: Mai 28, 2017, 04:09:37 »

Betty était dorénavant une slime … Une slime ! Une de ces créatures qu’elle avait découvert dans la lecture de certains mangas et hentais. C’était dur à croire, tellement dur que la femme pensait réellement nager en plein rêve. Mais les sensations, les sons, Mélona, tout semblait pourtant si réel. Betty peinait à réaliser ce qui lui arriver mais, en tout cas, elle ne parvenait guère à lutter contre la brusque montée de plaisir qui s’éprit d’elle. Elle ne savait pas que le slime l’ayant infecté était tiré d’une magie sexuelle, mais elle en ressentait les effets de plein fouet. Ceci en résultait d’une Betty complètement déboussolée qui se jeta sur Mélona, la couvrant de baiser de partout sur son visage ! La scène devait être très étrange pour un spectateur ; deux Mélona en train de se faire des bisous … Ça avait de quoi décontenancer certain.

Pourtant et malgré tout ce plaisir, Betty – alias Mélona-bis – n’arrivait pas à maitriser son corps. Celui-ci se liquéfier par endroit et se mélangeait progressivement au corps de la Mélona d’origine, pendant qu’il se frottait au sien. La seule partie bien dure et rigide était sa queue, qui d’ailleurs, finit bien vite en place. Betty se surprit à adorer tout ce qui était en train de se passer, même le fait de ne plus être elle. Elle était en train d’adorer le fait d’être une autre personne, en l’occurrence Mélona, cela lui procurait un bien étrange plaisir. C’était sans doute justifié par la quantité de magie rose présente en elle mais, le résultat était là ; elle aimait d’ores et déjà être Mélona. Et quand celle-ci lui déclara qu’elle devait expulser son plaisir pour pouvoir contrôler son corps, tout en l’aidant à mettre bien en place son membre, Betty n’eut alors qu’une seule chose à faire.

« Rêve ou réalité, j’ai TRES envie de te faire l’amour Mélona !!! » Déclara-t-elle toute joyeuse, toute heureuse et excitée. Faisait fi de tout, même de son corps à moitié liquide, Betty recula ses hanches puis les abattit de toute ses forces, pénétrant avec force son amante. Sa queue avide s’enfonça dans la slime, écartant ses parois intimes, et même si elle n’était pas faite de chair, les sensations étaient là ! Voire mieux ; elles étaient bien plus intenses et fortes qu’en temps normal. « Ohhhhh ! » Couina Betty qui rougit subitement au moment où sa trique se fit engloutir intégralement. Une sensation exquise et unique s’empara d’elle, un plaisir immense et indescriptible ! Non seulement elle découvrait ce que ça faisait d’avoir une verge, mais elle le découvrait avec une slime, en tant que slime ! Une créature de ses plus grands fantasmes … C’était trop beau pour être vrai.

Ce premier coup fut si agréable et jouissif que Betty en réclama un autre, et se mit à aller et venir, expulsant donc son plaisir petit à petit. La deuxième Mélona se mit donc à copieusement faire l’amour à la première, fourrant chaudement sa trique en elle à allure régulière. Betty se pencha à nouveau puis, emportée dans un torrent de délicieuses sensations, embrassa voracement Mélona, plaquant ses lèvres et sa langue contre la sienne.
Journalisée

Compte principal.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Mélona
Créature
-

Messages: 48



Voir le profil
Fiche
« Répondre #11 le: Mai 29, 2017, 12:38:44 »

C’était beau, une véritable réussite ! Habituellement, Mélona savait juste recouvrir le corps de ses amants d’une sorte de texture symbiotique, mais… Là, elle avait véritablement été au-delà de ça. Ce n’était pas une simple couche qui avait recouvert Betty, elle s’était enfoncée profondément en elle, avait liquéfié et fondu ses organes et ses os, remplaçant le tout par du slime. Un résultat magnifique ! Betty était désormais une véritable Slime, indépendante, autonome, tout en ressentant naturellement un fort lien d’affection avec Mélona, qu’elle devait voir comme une figure maternelle. Le spectacle final était donc exquis, et Mélona ne put que sourire malicieusement. Betty avait encore du mal à gérer son nouveau corps, et, le long de ses hanches, des couches de slime se mettaient à couler. Néanmoins, sous l’effet de l’excitation sexuelle, le corps de la femme vint à se durcir, et à prendre une apparence très humaine, avec une belle queue dressée... Même si sa verge était rosacée.

« C’est maintenant le sexe qui te définit, Betty. Pour maîtriser ton corps et tes nouvelles capacités, tu dois faire l’amour ! »

Un véritable rêve éveillé pour Betty. Elle était déjà belle avant, mais, en ayant pris les traits de Mélona, elle était vraiment somptueuse ! Ou peut-être était-ce juste la preuve que Mélona était une femme très narcissique. Dans tous les cas, Betty se rua vers elle, posa ses mains sur ses hanches, et la pénétra d’un coup sec, venant plaquer dans un couinement le corps de sa « mère » contre le mur. Mélona agrippa les cheveux de Betty avec sa main, et s’empressa de l’embrasser, pendant que la verge toute entière disparaissait dans le corps de la Slime.

« Hmmmm... Hnnnn... !! »

D’exquises sensations se déversèrent en elle, un plaisir aussi inouï que jouissif qui la traversa de part en part. Elle frémissait sur place, serrant ses cuisses autour de sa taille, et enfonça sa langue dans sa bouche, sentant celle de Betty jouer avec la sienne. Et, joueuse, Mélona usa alors de ses capacités. Sa langue s’ouvrit en deux, se transformant en une double langue fourchue, qui s’enroula autour de celle de Betty, venant tirer dessus.

« Tu apprendras vite à modeler ton corps, Betty, hmmm... Mais, pour ça, il faut que tu lui conserves une structure humaine et solide, ou... Hmmmm... Tu te liquéfieras. Alors... Baise-moi fort. La solidité de ton organisme est... Haaaa... Liée à tes orgasmes. Plus... Hnnn... Plus tu seras excitée, et plus... Plus tu te contrôleras ! »

Vu son état d’excitation, il était difficile de lui expliquer en détail sa nature, qui résultait du fait que Mélona était une Slime issue de la magie rose. Dès lors, le sexe était effectivement, pour elle, et donc pour Betty, un élément fondamental. Et, tandis que Bettyu la pénétrait, Mélona étendit ses mains roses pâles, celles qui dissimulaient ses seins, et s’en servit pour presser les fesses de Betty, les serrant et les malaxant tendrement et fermement. C’était, en ce moment, exactement comme palper un corps humain, car la rigidité phallique se répandait au reste du corps de Betty.

Autrement dit, tout était parfait !
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Vanessa White
Humain(e)
-

Messages: 1003

avatar


Voir le profil
Fiche
Description
Agente du S.H.I.E.L.D
« Répondre #12 le: Juin 25, 2017, 02:49:15 »

Tout ceci devenait très intéressant. Il était d’ailleurs peu probable que ça soit un rêve, tout semblait si réel et si bon ! Betty était donc réellement devenue une slime, mettant une belle croix sur son ancienne vie. Mieux que ça ; elle était devenue Mélona ! Ou tout du moins un clone. Car si dorénavant elle avait son apparence, elle n’avait pas sa personnalité. La différence entre les deux résidait ici, et aussi dans le fait que Betty avait une trique, en permanence, même si elle aurait la capacité plus tard d’en changer comme bon lui semblerait. Mais en attendant elle adorait se voir avec une belle queue bien juteuse et joufflue, et plus encore, elle adorait baiser sa nouvelle copine avec.

Copine qu’elle percevait … Différemment, à présent qu’elle était une slime. Probablement à cause de la transformation en elle-même, qui fut réalisée à partir du slime de Mélona, Betty se sentait très attirée par elle. Elle se sentait attirée mais aussi part de son être, comme si elle n’était qu’une extension. Bien entendu ce n’était pas tout à fait la réalité. En vrai, Betty était plus la fille de Mélona qu’autre chose, si l’on se basait sur le fait qu’elle était la même slime qu’elle. Et pour prouver cela, Betty ressentait un assez puissant sentiment envers sa copine. Un sentiment de parenté, comme si Mélona était effectivement sa mère, même si ce n’était pas vraiment le cas. Tout ceci néanmoins ne l’empêcha guère de freiner son euphorie et son délire sexuel. Betty avait méchamment plaqué Mélona contre le mur et, tout en l’embrassant voracement, elle s’était mise à la labourer de toutes ses forces.

La nouvelle slime entrait et sortait de toutes ses forces, pénétrant avec appétit la délicieuse créature qui vint à lui expliquer – entre deux gémissements – qu’elle devait la baiser bien fort ! Mais pas que. Elle expliqua également que plus elle sera excitée et que plus elle jouira, plus elle maitrisera ses pouvoirs. Autrement dit ; Betty était à présent totalement dépendante du sexe. Ce n’était guère étonnant puisque le slime composant Mélona, et donc Betty, était fait à base de magie rose, même si la nouvelle venue ne le savait pas. Betty ne s’en rendait pas compte mais, la fermeté / rigidité de sa verge se rependait peu à peu sur le reste de son corps à mesure que le plaisir montait. Elle labourait allègrement son amie, ne voyant plus rien que son plaisir et le sien. Elle sentit les mains tentaculaires de Mélona venir presser et malaxer ses petites fesses toutes fermes, ce qui ne fit que l’exciter davantage.

« Ouiiiiiii !!! » Couina-t-elle joyeusement. Mais outre sa verge qui la pilonnait ardemment, Betty sentit une puissante envie de rouler à nouveau une longue et belle pelle à Mélona. C’était que son visage était irrésistible, encore plus ses lèvres ! La slime partit donc coller de nouveau ses lèvres au sienne dans un soupir tout tendre et mignon, enfonçant délicieusement sa langue pour venir jouer avec la sienne. Le miellé et le sucré de la bouche de Mélona étaient très agréables et surtout addictifs pour Betty, qui l’embrassa langoureusement, avec toute la passion dont elle était capable de faire preuve. Tout ceci finit par venir à bout d’un premier orgasme chez Betty, qui couina subitement. Elle raffermit son baiser avec Mélona et se mit, en même temps, à juter copieusement. Sa trique palpita et se mit à cracher de puissantes et très généreuses salves de semence, fourrant chaudement la slime. Ses testicules se vidèrent joyeusement pendant une bonne minute où, même en train de jouir et d’être frappée par un orgasme, Betty continuait d’aller et venir de toutes ses forces. Finalement, après le déluge qui la laissa toute essoufflée, la slime rompu le baiser, brisant un mince filet de bave entre ses lèvres et celles de Mélona.

« Ohhh … » Couina-t-elle, reprenant doucement son souffle, regardant très ardemment Mélona dans les yeux. « Je me sens si attirée par toi ! C’est comme si … Comme si … T’étais à la fois mon amoureuse et … Ma maman … ? » Dit-elle, tentant de comprendre ce qu’elle ressentait envers la belle Mélona qui lui avait permis de devenir une créature de ses rêves ! Juste après cette déclaration, elle partit asséner un terrible – LE terrible – bisou sur la joue de son amie, avant de la bombarder ainsi de toute part sur son visage, ne pouvant s’arrêter de lui faire plein de bisous !
Journalisée

Compte principal.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Mélona
Créature
-

Messages: 48



Voir le profil
Fiche
« Répondre #13 le: Juin 25, 2017, 11:11:48 »

Mélona était vraiment heureuse. Elle avait réussi ! Et Betty était vraiment très douée ! Ah, comme c’était excitant ! Elle sentait Betty la pilonner, tout en adoptant sa forme, sa voix, ses cris, ses gémissements... Tout ça, c’était elle... Sans être elle ! Comment ne pas être excitée par tout ça ? Oh, elle était furieusement emballée ! Betty l’embrassa goulûment, avec une belle bouche ayant un goût de fraise. Surtout, sa verge continuait à la labourer, et Mélona se crispa contre elle, serrant ses mains sur ses cheveux, enroulant ses jambes autour de sa taille. Elle continuait à la prendre, encore et encore, pendant de longues minutes, mais finit, petit à petit, par se relâcher.

« Haaaa... »

Betty se mit à jouir généreusement en elle, longuement, puissamment, tout en hurlant longuement. Et, par toutes les Slimes, que ces cris étaient bons ! Mélona ignorait qu’elle avait une voix aussi douce, aussi... Aussi sensuelle ! Mais, après tout, la Reine l’avait façonné à partir du sexe, alors, somme toute, il était normal qu’elle ait une voix super-sexy. En tout cas, Betty venait de généreusement se relâcher en elle. La femme s’écarta ensuite, la queue toujours dressée. Son corps était maintenant plus stabilisé. Il ne « coulait » plus, pour ainsi dire, et Mélona sourit, tout en sentant en elle le sperme de son amante... Qui la définit comme étant sa « mère », et la recouvrit de baisers sur le visage.

« Hey-là ! Hey-là ! Du calme, ma petite Betty ! »

Mélona la repoussa légèrement, et lui montra alors quelque chose.

« Regarde bien ! »

Elle se concentra, et ses vêtements disparurent, puis sa peau devint alors transparente, prenant une couleur rosâtre... Et Betty put alors apercevoir, au milieu de l’estomac de Mélona, une traînée blanchâtre qui se diluait progressivement. La main de Mélona caressa son ventre, et elle sourit à nouveau.

« Tu vois ? C’est ton sperme... »

Mélona se concentra alors... Et le sperme, qui flottait en suspension, disparut, se fondant dans sa peau. Mélona l’avala donc, et sourit ensuite, avant de remettre sa tenue normale.

« Bien ! Tu as raison. Techniquement, je suis ta mère. C’est drôle, parce que je n’aurais jamais cru avoir une fille... Il va donc falloir que je t’éduque, que je te montre tout ce dont tu es capable, mais dont tu n’as pas encore idée, Betty... »

La Slime sourit donc, et les deux mains blanches protégeant ses seins s’écartèrent alors, et se frappèrent entre elles.

« Assez joué, passons aux choses sérieuses ! »

Mélona se concentra, et généra autour d’elle plusieurs tentacules, qui foncèrent vers Betty. Ils s’enroulèrent autour de ses chevilles et de ses poignets, et la soulevèrent, avant d’écarter ses jambes et ses bras. Mélona, elle, se déplaça dans le dos de Betty, et posa ses mains sur ses seins, venant les pincer et les malaxer à hauteur des tétons.

« Je ne pensais pas que j’étais si bonne... Je crois que je vais te baiser pendant très longtemps, ma chérie... »

La Slime mordilla le creux de son cou, et un autre tentacule s’approcha de la verge de Betty.

« Tu n’as pas envie de la retirer, hein ? Hîhî, tant mieux ! »

Le tentacule s’ouvrit en s’approchant du sexe de Betty, et l’engloutit alors, s’appuyant dessus, filant jusqu’à la base, et se pressa ensuite sur le sexe de la Slime, avant de commencer à la pomper, appuyant et desserrant, serrant fort.

« Là, vas-y... Laisse-toi faire, ma petite fille ! Laisse Maman te faire du bien ! »

Elle allait lui montrer ce qu’était le sexe entre Slimes...
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Vanessa White
Humain(e)
-

Messages: 1003

avatar


Voir le profil
Fiche
Description
Agente du S.H.I.E.L.D
« Répondre #14 le: Août 11, 2017, 09:44:36 »

Après cette première fois, Betty se sentait toute chose. Elle venait de faire plusieurs choses, et pas seulement jouir. La jeune fille venait de connaitre sa première fois en tant que slime ; sa première fois avec une créature magique ; sa première fois avec un sexe masculin ! C’était beaucoup de choses à la fois, et ça la rendait très heureuse. Si heureuse qu’elle en avait bombardé le visage de Mélona de plein de baisers. Véritable pile électrique elle était toute excitée et super active, jusqu’à ce que la slime mette fin à sa petite frénésie du bisou. Mélona la repoussa doucement et sembla désirer lui montrer quelque chose. Regardant attentivement, Betty pencha son regard et observa alors la peau de Mélona devenir translucide, laissant ainsi apparaitre la semence qu’elle avait juté en elle précédemment.

Un mince filet blanc qui rapidement, disparut, se fondant dans la masse de la slime. Betty releva son regard vers celui de sa maman, comprenant qu’elle venait d’absorber le tout. C’était comme ça qu’elle éliminait donc ce genre de choses. C’était intéressant et bon à savoir, même si elle devait elle aussi apprendre à faire ça. Mais vu l’attitude de Mélona, nul doute que celle-ci allait très bien la former ! Elle redevint normale puis déclara qu’à présent qu’elle était sa mère, elle allait devoir l’éduquer et lui montrer tout un tas choses, sur les capacités des slimes. Betty hocha vivement de la tête, prête à apprendre tout ce que voulait lui apprendre Mélona. Ça faisait toujours bizarre de ne plus être elle-même – d’être Mélona, en quelques sortes – mais c’était si excitant et agréable qu’elle parvenait à encaisser le coup.

La slime tapa dans ses mains – celles qui étaient au niveau de sa poitrine – et tout à coup, des tentacules vinrent immobiliser Betty. Ses chevilles et poignets se retrouvèrent ligotées par d’étranges tentacules slimesques, les écartant bien. Betty rougit quand Mélona se déplaça dans son dos et posa fermement ses mains sur ses seins en les malaxant, et couina même au contact. Sentir ses petits tétons se faire pincer lui procurait de bien délicieux frissons, et pour rien au monde elle aurait désiré que Mélona arrête ! « Et m-moi je pensais pas qu – Haaa – que ça serait aussi cool d’être t-toi ! » Dit-elle, la voix entrecoupée. Betty était à la fois excitée par l’idée d’être une slime, mais aussi par l’idée d’être Mélona, vu qu’elle avait le même corps et le même visage qu’elle ! Sans doute une sorte de petit fétiche bonus.

Quoiqu’il en fut elle se laissa faire et se pinça la lèvre en sentant un tentacule caresser son membre, qui avait bien reprit en masse. Quand le tentacule s’ouvrit et se mit à engloutir son sexe, elle poussa un grand gémissement, onctueux, cristallin, trahissant toute l’extase qu’elle ressentit. Elle ondula doucement du bassin pour mieux sentir ce fourreau, pour mieux pénétrer ce tentacule qui filait en avant et en arrière, pompant généreusement sa trique jusqu’à la base. Betty se crispait et fondait par toutes ces merveilleuses et irrésistibles sensations que lui offrait Mélona ! Se laissant faire, elle se régala donc de ce tentacule qui pompa bien sa trique et la laissa sans voix, juste à gémir et couiner son plaisir. « Hoo ... Haaaaaaw ouiii Maman ! Hmmm ça ... Hmpf ça fait tant de bien ! » Gémit-elle langoureusement, répondant ainsi à sa nouvelle mère !
Journalisée

Compte principal.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !

Tags:
Pages: [1] 2
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox