banniere
 
  Nouvelles:
Pour participer à l'évolution du forum et faire entendre votre voix, n'oubliez pas de vous inscrire sur la liste des électeurs ! Vous aurez ainsi accès aux sujets sur lesquels le Staff consultera les membres. Plus d'informations ici !

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: 1 [2] 3 4 ... 7
  Imprimer  
Auteur Sujet: Blood, Lust and Revolt MIRA CRONE  (Lu 4188 fois)
Mira Crone
Humain(e)
-

Messages: 223



Voir le profil
Fiche
Description
Infectée à la naissance par un virus formien, Mira Crone est une mercenaire à l'intelligence prodigieuse et au goût prononcé pour le steampunk. Elle est actuellement sur Terre pour traquer un dangereux criminel, mais aussi pour prendre du bon temps.
« Répondre #15 le: Mai 05, 2017, 04:38:21 »

« Majesté, vous ne pouvez pas continuer à dilapider l'argent de la ville dans des systèmes de surveillance toujours plus onéreux. En vingt ans, vous avez dépensé plus que la famille Langnar ne l'a fait en un siècle de régence. »

« La population s'agite. Tout le monde en a assez de se sentir surveillé en permanence par vos drones. Les groupes terroristes gagnent des partisans chaque jour. »

« Votre rapprochement du gouvernement tekhan est très dangereux. Ils pourraient se servir de ça pour étendre leur influence jusqu'à notre sultanat. En tant que reine, il est de votre devoir de protéger nos intérêts et notre culture. »

Les ministres tentaient de faire comprendre leur point de vue sur les soucis du royaume. La réunion durait depuis presque une demi-heure, mais Mira leur montrait peu d'intérêt, ce qui ne leur échappa pas.

« Majesté, vous nous écoutez ? »

« Oui bien sûr. Vous avez fini ? »

« Excusez moi ? »

« Depuis toutes ces années, je pensais que vous aviez compris que je me fiche éperdument de ce que vous racontez.
Je ne cesserai pas la surveillance de la population tant qu'il y aura des terroristes pour menacer les gens honnêtes. Quand nous en aurons exécuté suffisamment, les autres comprendront qu'il est dans leur intérêt d'arrêter de s'opposer à moi.
Même si mes drones coûtent cher, ils seront toujours plus fiables que des gardes humains. Je vous rappelle que l'un des Scorpions Dorés a contribué à l'assassinat de la reine Eris.
Et malheureusement pour vous, pour construire ces drones, j'ai besoin de pièces venant de Tekhos, donc je dois me faire bien voir de leur gouvernement. Mais rassurez vous, jamais ne le leur laisserai le contrôle de Ghibli.
Maintenant excusez moi, je dois me préparer pour l'arrivée d'une invitée venue de Tekhos. »


La reine tourna le dos à ses ministres et se préparait à sortir lorsque le ministre de l'économie se décida à répondre à l'indifférence de sa souveraine.

« Majesté, vous ne pouvez pas continuer à vivre dans le passé comme vous le faites. »

Mira se figea devant la porte, la main sur la poignée. Tous les autres ministres regardèrent leur confrère, inquiet de ce qui allait lui arriver.

« La reine est morte, et nous la regrettons tous, mais ce que vous faites… elle-même ne l'aurait pas voulu. Ghibli a besoin d'une reine éclairée et sage, pas d'une surveillance constante et d'une répression excessive. Je vous en prie, revenez à la raison avant qu'il ne soit vraiment trop tard. »

Tout le monde dans la salle retenait son souffle dans l'attente du jugement de la reine. Cette dernière ne dit pas un mot, elle pianota juste sur son bracelet de commande et ouvrit la porte pour laisser entrer deux drones dans la salle. Ils prirent le ministre pour cible et lui envoyèrent deux fléchettes électriques dans le corps, ce qui eut pour effet de le secouer mais pas de le tuer, il était même encore conscient.

« Ces machines protègent mon royaume et ma famille. Elles resteront actives aussi longtemps que je serai reine. Et la prochaine fois que l'un d'entre vous s'adresse à moi en croyant savoir ce que ma femme penserait si elle était encore parmi nous… je ne me contenterai pas de décharges électriques. »

Mira partit, bouillonnante de rage au fond d'elle, pour se préparer à la venue de la commandante Magnolia et de la précieuse cargaison qu'elle apportait. Elle retourna dans sa chambre pour se préparer et se reposer un peu, la journée ayant été assez mouvementée depuis son réveil. Quand on l'avertit de l'arrivée des tekhanes, elle commença à descendre, mais entendit tout à coup une grosse explosion. Affolée, elle se rua à nouveau dans sa chambre pour activer son centre de commandement à distance, depuis lequel elle pouvait diriger tous ses drones.

« A toutes les unités non prioritaires, convergence vers la zone de l'explosion. »

Des dizaines de drones volèrent ensemble vers l'entrée de la ville, et la reine vit avec horreur qu'on avait tendu une embuscade au convoi, et que les soldats tekhans se battaient contre des rebelles. Les drones arrivèrent en renfort pour neutraliser un maximum d'ennemis, mais les rebelles étaient bien équipés, il y avait même des mages parmi eux. Mira dirigea ses drones pour un maximum d'efficacité tout en tentant de limiter les pertes dans ses rangs.

Au milieu de la bataille, elle nota la présence d'un individu resté dans l'ombre, qui semblait observer sans bouger la commandante en train de donner ses ordres. Pas sécurité, elle envoya un drone dans la direction de ce mystérieux individu, et ce fut bien utile lorsqu'un sort de mort partit dans la direction d'Elisabeth Magnolia. Elle mit son drone dans la trajectoire du sort, et la plupart de sa puissance termina dans sa carlingue. Le reste termina sur la commandante, qui tomba au sol, gravement affaiblie. Juste après, les rebelles quittèrent la zone, et la reine envoya les drones à leur poursuite, mais ils étaient bien organisés et disparurent sans se faire prendre.

« Rrraaahhh ! »

Mira bouillonnait sur place dans sa chambre. C'était la première fois qu'un groupe rebelle menait une offensive contre des gens venus de Tekhos, et qu'il y mettait autant de moyens. La menace n'était pas à prendre à la légère. Elle se dépêcha d'aller rejoindre la commandante Magnolia, avec l'espoir de la calmer et ainsi pouvoir renégocier une livraison de matières premières.
Journalisée

Venez découvrir mes DC sur ce topic
Eris Langnar
Humain(e)
-

Messages: 381

avatar


Voir le profil
Fiche
« Répondre #16 le: Mai 06, 2017, 04:50:45 »

Les leçons de Bayra, une fois mise en action en situation réelle, semblaient lointaines et plus difficiles a réaliser. La sueur recouvrait le corps d'Isabella qui était profondément concentrée. Le sort qu'elle allait lancer était un sort visant a tuer d'un seul coup et aucune erreur ne pouvait être tolérée. La jeune femme jouait à un jeu dangereux, auquel elle pouvait elle-même y perdre la vie. Et perdre sa vie signifierait que l'enfer pleuvrait dans le Désert en entier. Sa mort, elle s'y était préparé, pour la rébellion. Mais la rébellion était-elle préparée pour sa mort ? La population l'était-elle ? Officiellement, les rebelles attentent contre Mira et sa fille, ainsi que les conseillers qui travaillent volontairement pour elle en tant que collaborateurs.

Si elle mourait, la population en entier souffrirait. Des morts, il y aurait, par centaines, par millier. Alors elle ne devait pas rater son coup, elle devait éliminer la commandante Tekhane. Le sort cause généralement un arrêt soudain du cœur et grillera les systèmes de premier soin automatique de l'armure technologique. Prononçant le dernier mot du sort, une lumière jaune ardente partit soudainement en direction de la commandante. Mais Isabella remarqua trop tard les drones qui avaient été avertis de l'attaque et qui étaient venue en vitesse sur les lieux. Protégeant la commandante, un des drones vint se placer en direction du sort. Une grande partie du sort vint se ficher dans le drone, qui explosa, mais ce qui restait du sort atteignit heureusement sa cible.

La commandante, qui fut frappée par la lumière jaune venue de nulle part, fut projetée une dizaine de mètres en arrière, la peau palissant rapidement, son armure se déréglant et dysfonctionnant. Rapidement, des troupes s'amassèrent autour de leur chef tandis que les rebelles se dispersaient. Isabella pesta. Presque. Mais ce serait assez pour envenimer les relations avec Tekhos. Avec les rebelles, Isabella disparut dans les ombres des allées.   

*
Le réveil avait été brutal. Elisabeth se releva sur le lit du palais, haletante. Entourée de ses proches lieutenants qui s'enquièrent aussitôt de son état, elle leva la main sèchement, leur ordonnant le silence. Et toujours dans un silence froid, elle fit signe au médecin du groupe de lui donner une dose d'adrénaline pour se réveiller encore plus, pour donner de quoi bouger son corps. Le médecin hésita et lui en administra une dose. Elle se sentit revigorée. Elle se releva rapidement et, sans porter plus attention, se dirigea prestement vers le bureau de Mira Crone.

Quand elle y arriva, ni une ni deux, sans cogner, elle défonça plutôt la porte avec violence, usant de son pied. Sa chevelure rousse ne pouvait rivaliser avec son visage, qui lui, était vraiment rouge de colère.

-C'EST QUOI, CETTE FOUTUE CONNERIE ?!
Journalisée
Mira Crone
Humain(e)
-

Messages: 223



Voir le profil
Fiche
Description
Infectée à la naissance par un virus formien, Mira Crone est une mercenaire à l'intelligence prodigieuse et au goût prononcé pour le steampunk. Elle est actuellement sur Terre pour traquer un dangereux criminel, mais aussi pour prendre du bon temps.
« Répondre #17 le: Mai 07, 2017, 11:50:00 »

Arrivée sur le lieu de l’accident, Mira apprit qu’on avait transporté la commandante Magnolia en urgence pour qu’elle soit soignée. Apparemment, elle n’avait pas été assez touché par le sort pour que ça la tue, mais elle était quand même bien affaiblie.

« Je comprends. Prévenez moi quand elle sera en état de parler. »

La reine était à la fois inquiète et en colère. Cette attaque était le signe avant-coureur d’une rébellion généralisée. Elle devait y mettre un frein avant que les choses ne prennent trop d’ampleur, sinon c’était toute la ville qui allait se retourner contre elle. Et plus inquiétant encore, contre sa fille. Elle réalisa alors qu’elle n’avait pas eu de nouvelles d’Isabella depuis le début des affrontements. Inquiète, elle envoya un drone trouver sa fille pendant qu’elle retournait à sa chambre pour collecter des infos. Qui que soient ces individus, il y avait forcément de quoi les identifier sur les enregistrements des drones.

Après une bonne demi-heure d’étude, Mira avait déjà des débuts de pistes prometteuses, mais son travail fut interrompu lorsqu’on lui informa que sa prestigieuse invitée s’était enfin réveillée.

« Merveilleux. Quand pourrais-je la voir ? »

Pas besoin d’attendre, elle débarqua en enfonçant la porte de sa chambre et en hurlant.

-C'EST QUOI, CETTE FOUTUE CONNERIE ?!

A cause de son comportement agressif, deux drones la prirent pour cible, mais la reine les fit vite reculer. Inutile d’envenimer les choses plus qu’elles ne l’étaient déjà.

« Commandante, je… »

« A cause de vous, mes soldats et moi avons été pris dans un véritable guêpier ! J’ai perdu les trois-quarts de mon escouade, et n’oublions pas que j’ai failli y passer ! »

« Je sais mais… »

« Et pour la livraison ? Entre le camion et la marchandise qu’il transportait, on en avait pour une vraie fortune ! Et maintenant, c’est juste un gros tas de ferraille sans valeur ! »

« Je peux vous assurer que… »

« Quand j’ai accepté ce poste, on m’avait garanti que le plus gros risque rencontré serait le sable du désert ! Et voilà que je débarque dans une PUTAIN de zone de guerre ! Vous pouvez m’expliquer ça ? »

Mira laissa planer un bref moment de silence avant de répondre.

« Comme j’essaie de vous l’expliquer depuis que vous avez défoncé la porte de ma chambre, moi-même je ne sais pas ce qui s’est passé. Les groupuscules de la ville ne montraient aucun signe d’activité suspecte, nous avons procédé à un contrôle complet de la zone… Vraiment, je ne comprends pas comment cela a pu arriver. »

« Eh bien je vous conseille de trouver vite, parce que tant que vous n’aurez pas pacifié cette ville, je m’assurerai personnellement que vous ne receviez plus de matériel ! »

« Quoi ?? Mais vous ne pouvez pas faire ça ! »

« Oh que si je peux ! Et vous allez même devoir payer une partie de la marchandise perdue si vous ne voulez pas que nos relations diplomatiques s’enveniment encore plus. »

« Attendez, je suis sûre qu’on peut trouver un arrangement. »

« Non, plus d’arrangement ! Si vous espérez me revoir un jour, mettez ces terroristes au trou, et vite ! »

Magnolia partit en claquant la porte. Mira fut envahi par un étrange mélange de colère, d’inquiétude et de désespoir. Si les relations avec Tekhos se dégradaient trop, elle ne pourrait plus avoir de pièces de rechange pour se drones, et il lui deviendrait impossible de les réparer ou d’en construire de nouveaux. Cette fois, c’était toute sa politique sécuritaire qui était menacée, et il allait falloir réagir avec force. Mais avant tout, elle devait s’assurer que sa fille n’était pas en danger. Le drone qu’elle avait envoyé lui permit de voir qu’Isabella était dans sa chambre, alors elle se mit en route pour aller la voir.
Journalisée

Venez découvrir mes DC sur ce topic
Eris Langnar
Humain(e)
-

Messages: 381

avatar


Voir le profil
Fiche
« Répondre #18 le: Mai 08, 2017, 04:44:07 »

-Vous connaissez le plan, mes amis. Vous vous séparez, brûlez ce que vous portiez et cacheraient vos armes dans vos cachettes. Nous avons accompli quelque chose de grand, aujourd'hui !

Malgré le silence dont ils faisaient preuve, Isabella avait un grand sourire sur son visage, tout comme ceux de ses compatriotes. Ce soir, ils allaient être accueillis en héros et héroïnes, hommes et femmes, se battant au nom de la liberté et de la justice pure et simple. Se tenant sur une pile de caisses en bois, la jeune femme en descendit, tandis que ses compatriotes quittaient les lieux. Jetant sa propre tenue dans un brasero non loin, Isabella entreprit de quitter l'entrepôt après avoir marmonné rapidement un sort d'invisibilité. Les rues étaient agitées et les drones patrouillaient rapidement. Les rebelles sortaient un par un, pour ne pas s'attirer de soupçons. La situation était tendue. Il fallait vite retourner au palais.

Pendant qu'elle traversait différente rue en marchant lentement, la jeune femme vit transporter d'urgence des Tekhanes le corps inerte et faible d'Elisabeth Magnolia. Il allait falloir se débarrasser de la commandante tôt ou tard. La jeune suivit l'escorte en silence et entra dans le palais avec aisance, passant a travers la grande porte, toujours couverte par son invisibilité. S'engouffrant dans un couloir non loin, elle cessa d'utiliser son sort, peu fatigué par l'effort, et courut vers sa chambre. Elle entendit au loin une porte se faire défoncer. La commandante ?   

Elle entra dans sa chambre rapidement et s'installa auprès de son bureau, fermant au passage ses fenêtres avec les volets en bois épais, qui pouvaient aisément contenir le bruit de l'extérieur hors de sa chambre, vu leur épaisseur. Elle enleva sa robe rouge pour simplement mettre une robe épaisse et faite en fourrure, s'installant auprès de son bureau pour faire comme si elle allait écrire quelque chose avant de prendre un bon bain du soir. La porte de sa chambre s'ouvrit a la volée et Isabella sursauta réellement, pensant que sa mère allait plutôt arriver un peu plus tard.
Elle tourna son regard doré vers sa mère, affichant une mine inquiète.

-Maman ? Mais tu fais quoi là ?   

Isabella afficha ensuite un sourire taquin, jetant un regard furtif vers son lit de grande taille.

-Tu veux un autre round?
Journalisée
Mira Crone
Humain(e)
-

Messages: 223



Voir le profil
Fiche
Description
Infectée à la naissance par un virus formien, Mira Crone est une mercenaire à l'intelligence prodigieuse et au goût prononcé pour le steampunk. Elle est actuellement sur Terre pour traquer un dangereux criminel, mais aussi pour prendre du bon temps.
« Répondre #19 le: Mai 08, 2017, 03:36:13 »

La journée avait très bien commencée pour Mira, mais elle se continuait affreusement mal. Cette attaque avait porté un coup profond à ses intérêts et à ceux de Ghibli, l’affaiblissant comme elle ne l’avait jamais été depuis le début de son règne solitaire. Et avant de contre-attaquer, elle devait être sûre que sa fille n’avait pas été prise pour cible par ces terroristes. Elle alla vite dans sa chambre, entra sans frapper, et trouva Isabella à son bureau, en train d’écrire, vêtue d’une robe en fourrure de tigre. Elle commença par afficher une mine inquiète, puis devint taquine en lui proposant de la suivre dans son lit.

« Ne me tente pas mon ange. Après tout ce qui vient de se passer, j’aurais bien besoin de me détendre. »

La reine s’assit sur le lit de sa fille pour reprendre son souffle et tenter de démêler un peu le sac de nœuds qu’elle avait dans la tête. Sa fille s’inquiétait pour elle.

« Ne t’en fais pas Isabella. Parfois, gouverner, ça implique de faire face à des choses que l’on croit impossible à surmonter. »

Elle voulut savoir ce qui c’était passé, n’ayant pas toutes les infos à disposition.

« Personne n’a encore revendiqué l’attentat. Je ne sais pas à qui nous avons à faire, mais en tout cas ils savent se cacher. Ils ont réussi à nous attaquer par surprise et à disparaître malgré tous les drones que j’ai envoyés en ville. La commandante Magnolia est furieuse, elle menace même de mettre fin aux accords commerciaux entre Ghibli et Tekhos. Cette fois, je suis vraiment mal. »

Mira eut droit aux douces paroles d’Isabella pour la réconforter et l’aider à retrouver du poil de la bête, ce qui n’était pas de trop vu son état actuel.

« Merci ma chérie. Tu sais toujours quoi dire. »

Elle l’embrassa sur le bout des lèvres, délicatement, puis quand elle sentit la chaleur corporelle de la demoiselle, le désir l’enveloppa et elle commença à y mettre plus de fougue, glissant sa langue dans sa bouche, plaquant son corps contre le sien. Après quelques secondes, elle se détacha de sa fille.

« Toi, tu ne bouges pas d’ici. »

Elle se leva et se dirigea vers la sortie.

« Je dois aller faire un discours pour rassurer les gens sur ce qui s’est passé. Mais après je reviens, et je m’occuperai sérieusement de ton petit cul. »

Elle se retourna une dernière fois avant de fermer la porte.

« Et si tu pouvais enfiler un petit truc sexy entre temps, ce serait gentil. »

Mira fila dans sa chambre pour pouvoir commander ses drones, qu’elle passa en mode ‘‘Diffusion’’ afin que son message soit entendu partout.

« Habitants de Ghibli, ici votre reine, Mira Langnar. Vous êtes tous au courant qu’aujourd’hui, aux alentours de midi, un attentat a eu lieu à l’entrée de la ville. Des terroristes ont pris pour cible d’innocents représentants du gouvernement de Tekhos, qui venaient dans notre belle ville en visite diplomatique.
Cette attaque infâme est une agression caractérisée contre la ville et le peuple de Ghibli, et ne restera pas impunie. Les autorités traqueront les coupables et ils seront traduits en justice, je vous en fais le serment.
J’invite toute personne ayant des renseignements à se présenter rapidement au palais royal où à les communiquer à l’un des drones en patrouille. J’informe également les responsables de cette attaque, s’ils m’entendent, que leur châtiment sera allégé s’ils viennent se rendre de leur propre chef.
Habitants de Ghibli, surtout ne cédez pas à la peur et gardez espoir. Tous ensemble, nous nous relèverons de cette épreuve, et nous ferons de notre ville un endroit plus sûr pour tout le monde. Je vous en fais la promesse, en mon nom, celui de ma femme et de ma fille.
Merci de votre attention. »


Après un tel discours, la reine s’attendait à avoir de bonnes nouvelles d’ici moins d’une heure. En attendant, elle allait honorer la promesse faite à sa fille et retourna la voir dans sa chambre. Mais cette fois, elle n’oublia pas de frapper.

« Princesse ? Attention, maman arrive… »
Journalisée

Venez découvrir mes DC sur ce topic
Eris Langnar
Humain(e)
-

Messages: 381

avatar


Voir le profil
Fiche
« Répondre #20 le: Mai 09, 2017, 04:47:39 »

La réponse de sa maman fut immédiate et Isabella se retint de sourire, mais de soupirer aussi. Évidemment qu'elle savait qu'elle allait devoir se débarrasser du stress de la situation, mais aussi du stress d'avoir pu perdre sa fille dans cet acte qui aurait pu servir de distraction. Mais elle ne dit rien. Isabella était bonne pour jouer un personnage, un rôle. Prendre l'apparence de quelque chose qu'elle n'était pas. Et c'était le rôle de la petite fille sage, perverse et obéissante avec ses problèmes, qu'Isabella jouait. Mais était-ce son rôle ou son véritable elle ? Elle ne le saurait.

Elle demanda donc ce qui s'était passé pour que sa mère soit dans un état aussi stressé et plutôt anxieuse, a un tel point que la mère avait dû s'asseoir sur le lit de Mira. Elle se sentit rassurée en l'entendant mentionné que personne n'avait fait mention de l'attentat, Isabella avait eu peur un instant qu'un imbécile avait tenté de vouloir jouer aux héros. Les résultats avaient été concluants : la commandante était des plus furieuse, et avait même menacer de rompre les accords commerciaux entre les pays et les royaumes. C'était tout simplement parfait. Elle entendait déjà les générales et les amiraux discuter dans leur centre de commandement pour concerter sur le sort de Mira Crone. Les Langnar avaient une grande influence, et malgré le dédain public de la magie chez Tekhos en dehors de l'usage de la magie rose, ils étaient tout aussi puissants là-bas qu'ici. Enfin, avaient été.

Isabella continua de jouer le rôle de petite fille sage et sourit quand Mira lui demanda de rester sagement ici pour ensuite se préparer en petite tenue. Isabella n'attendit point pour obéir aux demandes de sa génitrice, revêtant une lingerie blanche très fine avec des bas qui montaient jusqu'aux milieux des cuisses, presque transparents, une paire de soutiens-gorge en soie. Quand Mira revint, Isabella était toute prête, mains sur les hanches, tandis que la porte s'ouvrit après quelques secondes.

-Viens par ici, fit-elle en bougeant son droit pour accompagner ses mots.

Souriante, elle embrassa follement ensuite sa mère en enfonçant sa langue dans sa bouche avant de se mettre a genou pour rapidement descendre les collants blancs de Mira, souriante. La jeune femme attrapa ensuite la queue de sa mère et plongea ses yeux dans ceux de sa mère.

-Baisez-moi bien la gueule...
 
Puis elle l'enfourcha dans sa bouche, lui faisant une bonne fellation comme elle les aimaient, avec des bruits grivois et de gargouillement venant de sa gorge, posant ses mains sur les fesses de Mira.
Journalisée
Mira Crone
Humain(e)
-

Messages: 223



Voir le profil
Fiche
Description
Infectée à la naissance par un virus formien, Mira Crone est une mercenaire à l'intelligence prodigieuse et au goût prononcé pour le steampunk. Elle est actuellement sur Terre pour traquer un dangereux criminel, mais aussi pour prendre du bon temps.
« Répondre #21 le: Mai 09, 2017, 04:30:18 »

A son arrivée dans la chambre, Mira eut le plaisir de trouver Isabella dans une magnifique lingerie blanche semi-transparente. Soutien-gorge, culotte, collants, tout était là. Même sa posture mains sur les hanches était appétissante.

« J'arrive. »

Une fois près de sa fille, la reine eut droit à un délicieux baiser langue contre langue puis, en un éclair, elle perdit ses collants et sa culotte pour se retrouver la queue à l'air. La princesse aguicha un peu sa mère avant de commencer sa fellation d'experte.

« Ma chérie, ce ne sont pas de mots… aaahhh… pour une princesse… »

Mais elle avait raison, sa bouche était si accueillante, ses bruits de gorge tellement excitants, ses mains contre les fesses de la reine tellement plaisantes, que cette dernière se décida vite à poser ses mains contre sa tête pour lui faire gober sa trique plus profondément, exactement comme si elle lui pénétrait la gorge.

« Hhhmmm… ta bouche… est aussi bonne… que ton cul… haaannn… »

Depuis toutes ces années qu'elle faisait l'amour avec Isabella, Mira ne se lassait jamais de voir à quel point elle était douée. Même s'il était normalement impossible d'hériter des talents sexuels d'un parent, chaque coït lui donnait un peu plus l'impression de faire l'amour avec Eris, ce qui expliquait sans doute pourquoi elle aimait autant ça.

Accélérant toujours plus le rythme, la reine se faisait plaisir en offrant à sa fille adorée une belle et grosse saucisse tout au fond de sa gorge, se régalant de ses bruits humides. Elle fit aller et venir sa trique dans sa bouche, dirigeant sa tête avec ses mains, regardant son joli minois s'éclairer de plaisir. Très vite, ce plaisir la conduisit à une délicieuse éjaculation.

« Aaahhh ! »

Dans un râle, Mira envoya sa semence directement dans la gorge d'Isabella. Les filaments fusèrent, encore et encore, pendant une bonne dizaine de secondes, puis la reine relâcha sa fille et sortit son sexe de sa bouche.

« C'était très bon… ma grande. Aahh… maintenant… je veux sentir… la dentelle… de ton soutien-gorge… contre ma queue. »

La princesse se mit en position et entama une cravate de notaire en gardant sa poitrine dans son soutien-gorge, pour le plus grand plaisir de sa mère.
Journalisée

Venez découvrir mes DC sur ce topic
Eris Langnar
Humain(e)
-

Messages: 381

avatar


Voir le profil
Fiche
« Répondre #22 le: Mai 10, 2017, 04:49:14 »

La maman n'attendit donc pas pour baiser la gueule de sa propre fille, qui lui avait fait remarquer au passage que ce n'était pas le langage qu'une princesse devrait tenir, surtout en face de la Reine de Ghibli et de ses habitants. Surtout de sa propre maman ! Mais Isabella n'en tenait pas rigueur. Elle ne souhaitait qu'une chose aussi : tout comme sa maman, de se débarrasser des derniers sentiments de l'heure pour pouvoir somnoler plus tranquillement cette nuit. La grosse queue de Mira faisait son chemin dans la gorge humide et serrée d'Isabella, qui ne tarda pas à lui ravager la bouche. Elle lui complimenta en disant que sa bouche était aussi bonne que son cul.   

Isabella sourit facilement et leva son regard pour plonger ses yeux dans ceux de sa mère. Oh, si elle savait à quel point sa chatte serait des plus satisfaisantes pour elle. La maman finit par jouir dans sa gorge, et Isabella avala chaque parcelle de sperme qui était dans sa bouche. Obéissant a sa mère, elle plaça ensuite ses seins entre sa queue pour la branler sans retirer son soutien-gorge. Elle le faisait avec rapidité et expertise, tout comme ses fellations, tout en observant le visage de sa génitrice se contorsionner sous le plaisir. Et assez rapidement, elle jouit partout sur le visage de la princesse, qui s'en délecta.   

-Hmm... Tu aimes mes seins, hein ? Tu ne vas pas tarder à trouver ton trou préféré...

Elle ricana doucement et se retira pour ensuite se mettre à quatre pattes sur son lit, le cul bien bombé tout prêt pour accueillir la grosse trique de Mira en elle. Sa chatte était particulièrement mouillée, témoignant de son excitation, et son fion était tout aussi prêt que sa chatte, Isabella agitant tout doucement ses fesses pour mieux attirer Mikasa. 
Journalisée
Mira Crone
Humain(e)
-

Messages: 223



Voir le profil
Fiche
Description
Infectée à la naissance par un virus formien, Mira Crone est une mercenaire à l'intelligence prodigieuse et au goût prononcé pour le steampunk. Elle est actuellement sur Terre pour traquer un dangereux criminel, mais aussi pour prendre du bon temps.
« Répondre #23 le: Mai 10, 2017, 07:06:46 »

Comme pour ses fellations, Isabella savait parfaitement utiliser ses seins, et Mira en tirait un immense plaisir.

« Aaahhh… oh oui… c'est vraiment le pied. »

Elle n'arrivait même pas à faire la différence entre la légèreté de la dentelle du soutien-gorge de sa chère fille, et la douceur de sa peau. Les deux semblaient être aussi délicieux. Et comme les années ne lui avaient pas enlevé son fantasme des sous-vêtements, elle était d'autant plus excitée par cette cravate de notaire car elle était faite par les seins toujours couverts de sa princesse.

« Hhhmmm… haaannn… OUUUAAAIIISSS ! »

La reine se laissa joyeusement aller, aspergeant le visage de sa fille avec sa belle crème blanche. Isabella s'éloigna d'elle en souriant, et changea de position pour se préparer à une belle sodomie. Mais elle allait avoir une belle surprise.

Mira retira la culotte de sa fille, non sans la tripoter et la renfiler un peu, puis elle empoigna ses belles fesses bien bombées et se mit à les embrasser, les lécher et les mordre.

« Oui... ton anus est un joli trou... mais il y en a un encore meilleur. »

Elle plongea deux doigts dans sa chatte trempée pour la faire couiner pendant qu'elle sortit une petite surprise de sa robe : un préservatif qu'elle était allé récupérer dans sa chambre juste après son discours.

« Aujourd'hui, maman va baiser ta petite chatte dégoulinante. »

La reine enfila rapidement la capote sur son gros engin en érection, puis l'approcha de l'entrée chaude de la princesse pour caresser son gland couvert de latex contre ce point si sensible de son corps.

« Hhmm... oui... en temps normal, je t'aurais fait me supplier pour avoir droit à la grosse surprise... mais là je suis trop assoiffée... et j'ai envie de toi. »

Et sans un mot de plus, elle enfonça son sexe délicatement dans cette antre chaude et douce, couinant un grand coup avant de se mettre à balancer des hanches, les mains fermement en appui sur son bassin. Elle avait bien l'intention de faire crier de plaisir sa fille chérie, pour ainsi la mettre de bonne humeur et peut-être lui faire dire ce qui la perturbe depuis ce matin.
Journalisée

Venez découvrir mes DC sur ce topic
Eris Langnar
Humain(e)
-

Messages: 381

avatar


Voir le profil
Fiche
« Répondre #24 le: Mai 11, 2017, 03:38:45 »

Ni une ni deux, la mère d'Isabella s'attaqua aux fesses de celle-ci, louant d'ailleurs le petit trou serré d'Isabella en couvrant ses deux boules de chairs bien montées de baisers, de caresses et de petites morsures qu'une bonne salope ferait. Oui, sa mère était une salope, mais Isabella l'était tout autant, adepte du sexe sans pour autant être une sacrée nymphomane. Isabella aimait cela, adorait même le plaisir que l'acte pouvait procurer, que cela soit en public ou en privé, que cela soit avec Bayra ou non. Elle aimait l'acte en soi comme une personne sachant apprécier la vie le ferait.

Mais Isabella fut surprise. Ce n'était pas dans le cul qu'elle allait voir quelque chose en elle, mais c'était plutôt directement dans sa chatte. Sentant soudainement la petite présence de deux doigts en elle, la jeune femme ne put s'empêcher de couiner sous la surprise, sentant aussitôt une agréable sensation se propager dans son corps. Sa chatte mouilla un peu plus et entendit quelque chose de plastique derrière elle. Elle n'eut même pas à jeter un regard pour comprendre rapidement que ce n'était guère un gode qu'il y avait là, mais un préservatif, quand sa mère annonça que ce n'était pas son cul qui allait être mis à mal, mais sa chatte.   

Après un instant de parole, révélant qu'elle aurait probablement supplié sa fille pour pénétrer son antre humide dans d'autres circonstances, la mère pénétra soudainement sa propre fille délicatement. Elle prit ensuite un rythme un peu plus rapide pour la pénétrer, tenant les hanches d'une Isabella qui gémissait bruyamment sous les pénétrations de la lance de chair de sa maman.   

-Aaaah... Aaaah !

Isabella enfonça son visage dans un des coussins du lit pour étouffer ses gémissements qui devinrent rapidement puissants et bruyants. La chair de son cul remuait au rythme des coups de reins de la reine, qui devenaient de plus en plus violents et féroce.   

-Aaaaah ! Mira ! Aaaaah ! Oh oui, putain, que tu es grosse et bien membrée ! 
Journalisée
Mira Crone
Humain(e)
-

Messages: 223



Voir le profil
Fiche
Description
Infectée à la naissance par un virus formien, Mira Crone est une mercenaire à l'intelligence prodigieuse et au goût prononcé pour le steampunk. Elle est actuellement sur Terre pour traquer un dangereux criminel, mais aussi pour prendre du bon temps.
« Répondre #25 le: Mai 12, 2017, 12:20:11 »

La seule chose aussi bonne pour Mira qu'entendre les gémissements de plaisir d'Isabella, c'était de la voir enfouir sa tête dans un coussin pour les étouffer. Si elle arrivait à la faire couiner assez fort pour qu'elle ait envie de le cacher, c'était que les choses se passaient bien. Elle eut même droit à quelques compliments de sa chère fille quant à la virilité de son membre masculin.

« Aaahhh… ooohhh oui… je sais que tu adores ma queue… mmmhhh… et c'est bien normal… elle est tellement puissante… haaannn… »

L'antre chaude et humide de la princesse était très plaisante pour son sexe, elle la labourait encore et encore, empoignant fermement ses hanches, haletant et couinant comme une chienne en chaleur. C'était bien meilleur que sodomiser son petit cul, mais ça arrivait moins souvent parce qu'elle n'avait pas toujours de moyen de contraception sous la main. Et si, par malheur, la princesse venait à tomber enceinte hors mariage, qui plus est de sa propre mère, ce serait un vrai cauchemar politique et social à gérer.

Mira se fit plaisir en travaillant Isabella sur la durée, allant et venant tantôt vite et tantôt lentement, la laissant prendre son pied un maximum avant de donner la charge finale. Elle hurla et se convulsa jusqu'à sentir son sexe exploser.

« OOOUUUIII !!! »

La reine se vida les bourses dans son préservatif, le remplissant d'une bonne quantité de foutre chaud, que sa chère fille ne pourrait sentir qu'au travers du latex. Après avoir attendu un peu, elle se retira et ferma la capote avant d'aller la jeter. Sa belle princesse était encore pantelante sur son lit, de la mouille tombant goutte à goutte de son intimité. Elle la prit près d'elle et caressa ses joues.

« Merci ma chérie, c'est vraiment ce dont j'avais besoin pour me détendre. Je te proposerais bien de continuer, mais avec toute cette agitation je n'ai pas encore pu déjeuner. Du coup j'y vais. »

Et si la demoiselle n'avait pas encore mangé, elle pouvait l'accompagner.
Journalisée

Venez découvrir mes DC sur ce topic
Eris Langnar
Humain(e)
-

Messages: 381

avatar


Voir le profil
Fiche
« Répondre #26 le: Mai 13, 2017, 10:53:29 »

Oui, ce foutu membre était puissant, Isabella était d'accord avec sa mère. Même si la jeune femme préférait clairement le membre de son amant en elle, elle devait avouer qu'en l'instant, celui de sa mère faisait on ne peut plus l'affaire le temps de quelques minutes de baises intenses pour bien faire sortir les vapeurs de la pression des dernières heures hors d'elles. Isabella gémissait contre le coussin, hurlait contre celui-ci, les yeux voluptueusement fermés. Ses hanches bougeaient sans l'accord de l'esprit de la jeune femme, mais, trop plongée dans le plaisir de l'instant, la princesse du désert ne disait rien. Ce n'est pas comme si elle voulait mettre fin à l'acte dés l'instant.   

Le temps passait rapidement, mais le plaisir montait tout aussi rapidement. La jeune femme gémissait et gémissait, encore et encore, se sentant ravagée par la grosse trique de Mira. Enfin, tout comme elle, Isabella jouit et gémit puissamment de plaisir, une véritable marée de foutre sortant de sa chatte tandis qu'elle sentait le préservatif gonfler en elle vu la quantité de semence éjaculée par Mira. Elle se retira et jeta le préservatif ailleurs avant d'aller déjeuner.

Isabella, se mettant debout faiblement, utilisa un sort pour se redonner un gain d'énergie et s'habilla tout aussi rapidement avec sa robe rouge en dentelle arrivant jusqu'aux genoux. Elle suivit sa mère jusqu’à une salle et s'assit avec elle à une table. Bientôt, des serviteurs rapportèrent de la nourriture pour déjeuner. Isabella attrapa une pomme et la croqua. Avalant sa nourriture, elle s'essuya ensuite la bouche et regarda sa mère.

-L'ambiance en ville devient plus tendue... Tu ne penses pas qu'il y ait une possibilité que des révolutionnaires existent ? Ou pire... Que ceux qui ont tué maman sont revenu finir le travail ? 
Journalisée
Mira Crone
Humain(e)
-

Messages: 223



Voir le profil
Fiche
Description
Infectée à la naissance par un virus formien, Mira Crone est une mercenaire à l'intelligence prodigieuse et au goût prononcé pour le steampunk. Elle est actuellement sur Terre pour traquer un dangereux criminel, mais aussi pour prendre du bon temps.
« Répondre #27 le: Mai 14, 2017, 03:30:26 »

Mira et Isabella partirent ensemble à la salle à manger. Installée à la grande table royale, réservée aux membres de la famille royale, aux ministres et aux invités prestigieux, elles commencèrent à manger. Mira prit quelque légumes, ayant perdu goût à la viande au fil des années. Le manque d'appétit croissant d'année en année était une autre conséquence de son chagrin depuis la mort d'Eris. Malgré ça, le repas était des plus tranquilles, en tout cas jusqu'à ce que la princesse ne se mette à questionner sa mère sur l'origine de l'attaque du matin, évoquant même la possibilité que les assassins de sa mère ne soient revenus pour finir le travail. La reine se mortifia sur place en l'entendant.

« Ne t'inquiète pas ma puce, les attaquants de ce matin ne sont sûrement que des citoyens en colère qui ne comprennent pas la nécessité de mes mesures de sécurité. Je doute que les assassins de ta mère soient assez téméraires pour revenir à Ghibli après toutes ces années. Et même si c'était eux, je me prépare à ça depuis des années. »

Elle prit la main de sa fille et la regarda dans les yeux.

« Je ne laisserai personne te faire du mal. »

Perdre Eris avait été l'épreuve la plus dure de sa vie, elle savait qu'elle ne survivrait pas à la perte d'Isabella. La protéger était son absolue priorité.

Elle lui lâcha vite la main et continua à manger.

« Tu sais ce qui me dérange le plus dans cette histoire ? C'est que ces gens se font du tort à eux-mêmes. S'ils ne sont pas d'accord avec les règles en vigueur, ils n'ont qu'à venir me voir, pour que nous puissions discuter ensemble d'un juste équilibre entre sécurité et respect de la vie privée. En agissant de la sorte, ils font du tort à la population de Ghibli, et plus personne n'entend leur message, on ne les voit plus que comme des terroristes. Et jamais je ne laisserai notre belle cité en proie à la peur. »

En réalité, Mira était plutôt avantagée de voir les contestataires agir de la sorte, elle pouvait ainsi les faire taire pour toujours en les condamnant à mort légitimement. Bien sûr, elle aurait préféré les voir contester de façon pacifique pour éviter des morts inutiles, mais elle n'était pas responsable du choix de leur méthode.

« La première chose à faire est de savoir qui sont ces gens. J'ai déjà envoyé mes drones en patrouille pour les localiser. Une fois qu'on en aura pris un vivant, on pourra l'interroger. Et cette fois, on s'assurera bien qu'il ne puisse pas attaquer pendant qu'on le questionne. »

La reine et sa fille continuèrent tranquillement leur repas, parlant de choses et d'autres, mais principalement des menaces à leur encontre. Il était certain que les prochains jours n'allaient pas être très joyeux, mais au moins elles seraient en sécurité grâce aux mesures mises en place par Mira.

Au bout d'une heure, elles avaient fini de manger. La reine remercia les cuisiniers et les serviteurs ayant fait le service, puis elle embrassa sa fille sur le front devant la porte de la salle à manger.

« Je vais aller faire une petite sieste pour me remettre de mes émotions. A plus tard ma princesse. »
Journalisée

Venez découvrir mes DC sur ce topic
Eris Langnar
Humain(e)
-

Messages: 381

avatar


Voir le profil
Fiche
« Répondre #28 le: Mai 14, 2017, 10:41:47 »

Les paroles eurent l'effet d'une piqûre glacée chez sa génitrice, et Isabella semblait avoir touché un point sensible. Tout ce qui était lié chez Eris et sa famille étaient un point sensible chez Mira Crone, elle le savait que trop bien, mais Isabella en profitait pour semer le doute dans l'esprit de sa maman. C'était efficace, efficace était le mot idéal pour décrire l'utilisation de toute information liée a Eris et aux assassins ayant privés Isabella de sa mère et d'une vie qui aurait été, sans aucun doute, bien meilleur que ce Mira aurait pu offrir aujourd'hui. Eris lui aurait appris les manières de la cours comme personne, comment déceler les traîtres et les amis.   

Mais elle n'était pas là. Le régime dictatorial de Mira avait réduit grandement les relations avec les autres royaumes aux alentours. L'économie n'était plus aussi bonne. Mais les armées étaient, on ne peut plus, prêtes, malgré le manque de Scorpions Dorées au fil des années, beaucoup ayant été renvoyés par Mira. On n'avait plus jamais entendu parler de ceux-ci, qui s'étaient aventuré en dehors de Ghibli, faute de trouver du travail dans les lieux de Ghibli. Elle prit la main d'Isabella et lui assura que personne n'allait jamais lui faire du mal, auquel elle acquiesça par un simple signe de tête. Personne ne risquerait de lui faire du mal, puisque c'est elle qui menait les rebelles.

Isabella écouta une des nombreuses excuses de Mira, qui essayait de justifier de nouveau son règne de dictatrice de Ghibli et de l'entièreté du Sultanat. Elles finirent le repas et avant que Mira ne puisse s'en aller, Isabella ajouta, sur un ton inquiet :

-Oui, j'espère que tu trouveras ces personnes... Ils ont causé trop de tort. Qui sait ? Peut-être essaieront-ils d'assassiner la Commandante Magnolia la prochaine fois, pour causer une guerre entre le Sultanat et Tekhos. Ce serait bien trop mauvais...   

Isabella lui fit un signe d'au revoir et la rassura avec un sourire avant de partir, bien que le sourire qu'elle lui offrit fût, en vérité, faux. Bien faux.   

Quelques heures plus tard, alors que le crépuscule régnait dehors, la porte du palais s'ouvrirent rapidement tandis que deux Scorpions Dorées trainaient avec eux un homme qui essayait de se dégager. Marchant dans les couloirs menant a la chambre de Mira Crone, l'un d'eux toqua fortement à la porte, qui s'ouvrit pour montrer une Mira de mauvaise humeur. Cependant, avant qu'elle ne puisse s'exprimer, un des Scorpions Dorées parla :

-Ma Reine. Nous avons intercepté cet homme douteux essayant de cacher des vêtements et un masque dans une caisse. Les vêtements appartenaient à ceux qui ont attaqués le convoi arrivant de Tekhos, ce matin.   

L'homme grogna longuement tout en essayant de se débattre, ayant le visage tuméfié et en sang.

-LACHEZ MOI, BANDE DE PETIT MERDEUX !
Journalisée
Mira Crone
Humain(e)
-

Messages: 223



Voir le profil
Fiche
Description
Infectée à la naissance par un virus formien, Mira Crone est une mercenaire à l'intelligence prodigieuse et au goût prononcé pour le steampunk. Elle est actuellement sur Terre pour traquer un dangereux criminel, mais aussi pour prendre du bon temps.
« Répondre #29 le: Mai 15, 2017, 01:16:02 »

Une fois dans sa chambre, Mira s'allongea et trouva rapidement le sommeil, fatiguée après tout ce qui lui était arrivée aujourd'hui. Elle pensait se faire juste une petite sieste d'une heure, mais elle resta au lit presque tout l'après midi. Son sommeil s'entrecoupa de rêves très variés : elle rêva d'une virée dans le désert en volant, d'un délicieux repas avec sa famille au complet, de sa fille Isabella quand elle était encore un adorable bébé, et de l'extase suprême dans le harem royal. Finalement, elle se réveilla lorsqu'on vint frapper à sa porte. Et comme tout le monde dans ce palais savait qu'il ne fallait pas déranger la reine quand elle était en train de dormir ou de copuler, ça devait être vraiment important. Elle alla ouvrir la porte en ronchonnant, et deux Scorpions Dorés se présentèrent à elle avec un homme pris en flagrant délit alors qu'il tentait de dissimuler des vêtements portés par les responsables de l'attentat de ce matin.

« Excellent travail messieurs. Conduisez-le en salle d'interrogatoire et ne laissez personne l'approcher à part moi. Vraiment personne. »

L'attaque de ce matin avait été planifiée avec tellement de méthode que l'espionnage de Mira n'avait pas pu la prévoir ou l'empêcher, elle craignait donc d'avoir une taupe en interne. Jusqu'à preuve du contraire, elle devait limiter les infos transmises et éviter que quelqu'un s'approche trop près de ce prisonnier. Le temps d'enfiler sa robe de reine, de préparer les drones d'interrogatoire, et elle fila aux cachots pour tirer les vers du nez de cet homme. Quoi qu'il sache, il finirait par parler.

« Avant qu'on commence, tu as quelque chose à me dire ? »

« Allez vous faire foutre ! »

« D'accord… alors on attaque fort tout de suite. »

La reine activa le premier drone d'interrogatoire, équipé d'aiguilles électriques et de lasers.
Journalisée

Venez découvrir mes DC sur ce topic

Tags:
Pages: 1 [2] 3 4 ... 7
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox