banniere
 
 
Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: 1 [2]
  Imprimer  
Auteur Sujet: Une amie qui vous veut du bien [PV]  (Lu 1050 fois)
Evangeline et Echo
Avatar
-

Messages: 206


La Maitresse des Poupées


Voir le profil
FicheChalant
Description
Evangeline : La Maitresse des poupées, dirige la vallée indépendante d’Ancarla. 
Sorcière transformant les gens en poupée pour en faire ses serviteurs.

Echo : Servante principale d’Evangeline, elle lui ressemble  physiquement, mais en plus jeune. Ne montre aucune émotion et n’a pas d’âme.
« Répondre #15 le: Août 02, 2017, 12:08:55 »

Evangeline regardé sa poupée se réveillé lui offrant un doux sourire apaisant. Elle lui laissa le temps du réveil et de réalisé ce qui lui était arrivé. La Maitresse des Poupée ne prononça pas un mot dans un premier temps. Elle s’amusa de sa réaction si mignonne, perturbé par la découverte de son changement de sexe, et l’excitation qui s’en suivait.  C’était une chose qui arrivé souvent, la découverte de l’inconnue, les idées de ce que peur offrir l’autre sexe, tant de chose devais se bousculé dans sa tête.

-Tu as besoin de te calmé approche.

Restant parfaitement calme, Evangeline lui fit signe de venir vers elle. Une fois suffisamment proche elle attrapa le bas de la robe de Susan et lui releva regardant son membre bien dressé déformant sa jolie culotte.

-Tien moi ça relevé s’il te plait.

Elle lui passa le tissue de sa robe pour qu’il la tienne relevé, puis elle fit sortir son sexe de la culotte le tenant en main.

-Quel joli membre tu as.

Avec sa main, elle commença à le masturbé un peu, puis se penchant en avant pour venir le prendre en bouche. Evangeline faisait rarement des pipes, étant plus habitué à faire ça avec des femmes ou de se faire prendre, mais elle s’appliqua venant relever ses cheveux d’un geste gracieux de la main.  Elle comptait bien le faire jouir pour le calmé et pourvoir lui faire reprendre ses esprit, sinon et bien elle devras aller plus loin.
Journalisée

Vanessa White
Humain(e)
-

Messages: 898

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
Agente du S.H.I.E.L.D
« Répondre #16 le: Août 02, 2017, 03:20:53 »

Qu’est-ce qui pouvait bien être en train de se passer. Susan n’était plus une fille, elle était un garçon ! Enfin, un androgyne. La Maitresse des Poupées avait veillé à lui faire conserver une apparence très féminine afin de ne pas trop la perturber et ce fut un excellent choix. Si rien qu’en changeant de sexe Susan était aussi perturbé, alors il ne fallait même pas imaginer s’il serait devenu un homme en bonne et due forme. Susan était bien trop attachée à la féminité pour cela. Néanmoins, le résultat était là ; plus de poitrine, plus de chatte, plus de hanches, et moins de fesses. Susan était tout plat, avec encore quelques petites courbes délicieuses, mais avec un gros membre qui lui déformait le bas-ventre. Tout rouge, tout gêné, il entendit alors sa Maitresse lui demander d’approcher.

Il s’avança, le regard baissé. Cette femme était très impressionnante, mais paradoxalement, réconfortante. Susan refusait encore de l’admettre ou de l’accepter, mais chaque son qu’émettait sa gorge, et chaque fois qu’elle posait ses mains sur son corps, il ressentait tout simplement un bien-être qu’il n’avait jamais connu. Rien la proximité avec sa Maitresse pouvait le calmer un peu. Mais, la dame posa ses mains sur le bas de sa robe et la souleva, révélant alors ses fines jambes et sa culotte, bien bossue et déformée par une trique très féroce. Mais ce n’était pas tout ; Evangeline demanda ensuite à Susan de tenir lui-même sa robe – ce qu’il fit – pour qu’elle puisse avoir les mains libres. Elle posa une main sur sa culotte et fit sortir son sexe tout assoiffé, lui arrachant un soupir et des joues encore plus rouges ! « Haaa ... » Couina-t-il, regardant fiévreusement sa Maitresse.

Puis quand elle se mit à doucement astiquer son sexe il se pinça les lèvres, ressentant alors pour la première fois, ce que ça faisait d’avoir un membre. Il se crispa et couina de plaisir, bien qu’il tenta vainement de refreiner ce plaisir. Accepter ces sensations, c’était quelque part accepter sa condition ... Mais il ne parvint plus à refreiner suffisamment, se laissant ainsi envahir. Susan couina de plaisir alors que sa Maitresse se pencha et se mit à gober son membre. « Hmmm ! M-Maitresse ... Haaaan ... » Gémit-il doucement, un petit sourire ravit commençant à naitre sur ses lèvres. Ses beaux cheveux soigneusement mit sur le côté, Evangeline était de toute beauté alors qu’elle suçait doucement Susan. Celui-ci fondait comme neige au soleil, ondulant doucement du bas-ventre pour accompagner les mouvements de la dame. Son corps ne pouvait plus refreiner ces sensations, et il se mit alors à les accepter, à les subir, et cela allait définitivement le métamorphoser.

Susan couina en continue, la bouche entrouverte et les yeux se clôturant. Sa voix sensuelle agrémentant les bruitages qu’émettait cette petite fellation. Le plaisir le gagna, prit possession de lui, alors qu’il sentit la langue de sa Maitresse filer jusqu’au bout de son sexe, et même sur ses douces bourses. Mais, n’étant que peu habitué et étant encore sous le choc de tout ceci, il jouit assez rapidement. Susan connut son premier orgasme en tant que garçon à ce moment, où il se crispa complètement et se mit à déverser une petite salve de foutre, dans la bouche et la gorge de sa Maitresse. « Hmmmmm !!! » Couina-t-il fortement, se dressant sur la pointe de ses pieds alors que son sexe cracha. Une belle cartouche qui l’acheva et lui fournit d’incroyables sensations qui le laissèrent tout rêveur, tout doux et calmé. Quand la tempête passa, il reprit doucement sa respiration, et regarda Evangeline se relever.

« M-merci Maitresse ... Merci ... » Dit-il tout doucement, ressentant alors un bien fou. Susan était redevenu calme et docile, mais cela n’enleva pas sa timidité. Il baissa de nouveau son regard devant Evangeline, agissant aussi doucement et poliment qu’une petite poupée. « Je n’ai jamais ressenti ça ... Avant. Jamais on m’a ... On s’est intéressé à moi comme ça ... Pourquoi Maitresse ? Pourquoi vous faites tout ça pour moi ? » Demanda-t-il, ne comprenant pas où était le piège. Dans son esprit, quelqu’un qui pratiquait l’esclavagisme était toujours quelqu’un d’abjecte, tortionnaire et méchant. Mais cette femme était douce, certes mystérieuse et peu loquace mais se dégageait d’elle une sensation de confiance, de bien. Susan ressentait envers elle que de bonnes choses, et avait envie, au fond, de s’en remettre entièrement à elle, et d’être réellement sa petite poupée. Mais, fallait-il vraiment le faire ? Fallait-il réellement s’abandonner ? C’était bien pour ça qu’il désirait en savoir plus. Pour voir si au fond, la vie aux côtés d’Evangeline serait réellement un calvaire ou au contraire, une expérience très intéressante.

Ne pouvant résister, Susan saisit avec grande délicatesse les mains de sa Maitresse et les serra avec les siennes, avant de plonger son regard dans le sien. « Êtes-vous ma Maitresse ou ma tortionnaire ? » Demanda-t-il finalement, le regard et la voix plein d’émotion.
Journalisée

Compte principal.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Evangeline et Echo
Avatar
-

Messages: 206


La Maitresse des Poupées


Voir le profil
FicheChalant
Description
Evangeline : La Maitresse des poupées, dirige la vallée indépendante d’Ancarla. 
Sorcière transformant les gens en poupée pour en faire ses serviteurs.

Echo : Servante principale d’Evangeline, elle lui ressemble  physiquement, mais en plus jeune. Ne montre aucune émotion et n’a pas d’âme.
« Répondre #17 le: Septembre 03, 2017, 12:31:11 »

Evangeline poursuivie sa petite gâterie à Susan dans le but de la ou plutôt « le » maintenant, calmé. Sa transformation l’avait plongé dans la confusion et en plus dans une phase d’excitation sexuelle.  Pour ça elle avait donc décidé de lui offrir une fêlassions, ce qui était rare de sa part. Comme c’était sa première fois avec un sexe masculin, il ne fallut pas longtemps à jouer de sa langue pour le faire jouir dans sa bouche.
Evangeline avala le sperme ainsi sortie en bonne quantité, preuve que ça fonctionnait bien. Elle se retira et sortie un petite mouchoir blanc se nettoyant les lèvres avec, puis le passa sur le sexe du jeune homme pour le nettoyer également.
Après c’être remis de ses émotions, Susan commença par la remercié pour se qu’elle avait fait. Evangeline lui répondit par un sourire.


-Ce n’est rien, après tout c’est un peu moi qui t’es mis dans cet état.


Après tout Susan aurait pu s’énervé de ce changement, prendre peur, après un tel changement par surprise les comportements pouvait être imprévisible. Mais le jeune homme en était étrangement clame. Malgré tout il restait un peu perdu et lui posa quelque question. Venant prend ses main dans les siennes. Restant calme et souriante, Evangeline allait lui expliqué, mais avant ça, elle l’attira vers elle pour la faire s’assoir sur ses genoux. Puis glissa une main sous sa robe pour lui remettre correctement sa culotte en place et s’occupa de bien remettre ses vêtements.

-Si je m’intéresse à toi, ma petite poupée, c’est par ce que tu m’appartiens. Je veux faire de toi une magnifique poupée. Une de mes plus belles œuvres. Un garçon qui serra une fille, ça ne sera pas dur tu n’as rien à changer dans ta façon d’être, reste féminine tout en étant un garçon. Tu continueras à portée de jolie robe.

Une fois satisfaite de sa tenue remise en place, elle passa ses bras autour de lui pour le tenir contre elle.

-Maitresse ou tortionnaire, c’est à toi d’en décider, je te possède, mais tu gardes ta faculté à penser. Mais sache une chose, on l’a m’appelle la Maitresse des poupées, ce n’est pas sans raison. J’adore les poupées, j’en prends grand soin. J’aime les rendre jolies, mais j’aime aussi en profité. Je t’ai offert un privilège à l’instant, j’espère que tu as apprécié, car tu risques à devoir en découvrir d’avantage. Car le sexe va te concerner aussi à présent.

Evangeline attrapa sur le meuble jusque à côté une brosse cheveux et commença à le coiffé.

-Maintenant que tu es un garçon, tu vas surement avoir des choses à découvrir sur ton nouveau corps. Mais avant que je ne te laisse l’exploré comme bon te semble, il va te valoir un nouveau prénom. Je vais t’appeler…Daraen.

La Maitresse continué à coiffée sa petite poupée avec une grand sourire.

-Bien que veux-tu faire maintenant, aller dans ta nouvelle chambre et resté seule le temps de faire le point ? Découvrir un plus le sexe qu’il t’attend ou voir ce que tu aurais pu devenir si tu avais fait l’autre choix ?
Journalisée

Vanessa White
Humain(e)
-

Messages: 898

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
Agente du S.H.I.E.L.D
« Répondre #18 le: Septembre 03, 2017, 02:55:37 »

Confus. Voilà ce qu’était à ce moment précis Susan, où elle demanda à sa maitresse de plus amples explications. Il n’était pas en colère ; Il n’était pas paniqué ; Il était juste confus. La peur aurait été là s’il n’avait pas été formaté avant de venir ici. Mais ce que lui avait fait la mystérieuse correspondante d’Evangeline fut de s’assurer que Susan n’aura jamais de réaction disproportionnée, ni trop hostile. Ce n’était pas le but du jeu, après tout. Il fallait que Susan soit docile et accepte sa situation en fin de compte. Bien qu’il n’en était pas encore à la phase d’acceptation, il avait déjà fait un bon bout de chemin en ce sens. Il était confus, il se questionnait sur sa maitresse et sur lui-même. Qu’était-il devenu ? Devait-il s’en remettre à elle ? Devait-il abandonner et faire confiance à Evangeline pour lui offrir ... Une vie meilleure qu’avant ?

C’était à toute ces questions qu’il avait besoin de réponses. Et dans sa bonté et sa grâce, dame Evangeline entreprit de répondre à quelques-unes. Elle déclara que son intérêt pour Susan résidait dans le fait qu’elle aimait les poupées, et qu’elle aimait en prendre soin. Susan était dorénavant sa nouvelle propriété, il fut donc naturel pour elle d’en prendre soin. Elle aimait les rendre jolies, les faire porter de beaux vêtements de poupées, et avec Susan elle avait essayé quelque chose de nouveau, en la transformant en garçon. Evangeline insista sur le fait qu’il devait rester féminin et se conduire comme avant, à la seule différence qu’il est physiquement un jeune éphèbe.

Susan déglutit mais bu les paroles de sa maitresse, comprenant alors le sens de tout ceci. Notamment sur le fait que le sexe allait devenir central dans sa relation avec elle. Au même moment il se laissa faire, comme une petite poupée. Evangeline rajusta sa petite culotte et sa robe, avant de saisir un peigne et de coiffer ses beaux cheveux. Susan se sentait bien. Il se sentait serein, comme jamais il ne l’a été auparavant. C’était comme si cette vie était faite pour lui, comme si sa place était aux côtés de dame Evangeline. Bien entendu, une part de lui continuait de douter et lutter pour revenir à la normale mais, plus ça allait, plus cette part disparaissait. Au final, il parvint même à dissocier cette part de l’autre ... Susan désirait sortir de là, revenir chez elle. Mais Daraen, le nouveau prénom que lui choisit Evangeline, se plaisait. Ce corps, cette vie, il désirait rester ainsi !

Ainsi quand la proposition de rester seul un moment dans sa chambre survint, il la saisit. Poliment, aussi sagement et doucement qu’une petite poupée, Daraen montra son envie de rester un peu seul. Mais il exprima aussi son désir d’explorer la seconde option, à savoir, explorer tout le sexe et la luxure qui l’attendait. On le conduisit à sa chambre et quand il entra ... Il se sentit étrangement à la maison. La porte se ferma derrière lui, le laissant seul avec lui-même, dans une chambre qui respirait le familier, la maison, la chaleur. Il resta muet un moment, explorant un peu les lieux. Il termina assit sur son lit, le regard perdu dans le vide. Qui était-il ? Qu’était-il devenu ? Daraen se regarda ; son torse tout plat, son sexe bien garni dans sa culotte, ou encore sa voix. Il n’était plus Susan ... Il était Daraen, cette poupée qu’Evangeline avait créé à partir de Susan.

Le jeune éphèbe se leva subitement et se plaça devant son grand miroir. Il s’approcha, effleurant son reflet du bout de ses doigts. « C’est ... Moi ? » Se dit-il à lui-même. Son visage, ses cheveux, rien n’était pareil qu’avant. Il avait toujours les mêmes traits que Susan, mais dans une version un peu plus masculine. « Je pourrai me plaire comme ça, après tout. Maitresse m’aime et ... Non ... Non, c’est pas bon. Regardez-moi, je ne suis même plus une fille ! Qu’est-ce qu’on va dire de moi si j’arrive à sortir d’ici ? » Dit-il, en pleine crise d’identité. Aussi étrange que cela puisse paraitre sur le moment, Daraen décida de retirer sa belle robe et de rester qu’en sous-vêtements. Il termina rapidement en petite culotte et porte-jarretelles devant son miroir, observant son nouveau corps. Indéniablement, il était différent. Rien que par cette belle et délicieuse bosse qui gonflait sa culotte à vue d’œil. Le garçon passa ses mains sur ses courbes un peu aplaties, puis il caressa la surface de sa bosse, déclenchant de petits frissons.

« Hmm ... J’ai peut-être pas le corps d’une fille mais, je vais pas me mettre à agir comme un garçon pour autant. Maitresse veut qu’après tout je reste comme avant dans ma tête, ça sera facile ! Et ... Et ce sexe ... Haa, tellement de choses à découvrir ... » Dit-il, se laissant aller. Sa main caressa doucement sa bosse sans jamais pour autant la faufiler dans la culotte. Daraen rougit en se regardant dans le miroir, alors qu’il observa son torse, son entrejambe, et son visage tout rouge et mignon. Arrivé à ce stade, que lui restait-il à faire ? Il avait vu le bien fou que ça faisait de se laisser aller. Il avait vu que dame Evangeline comptait prendre soin de lui, même si ça pouvait changer un jour. Et surtout ... Il avait vu à quel point son nouveau corps lui plaisait. « Je vais oublier Susan jusqu’à ce que ma période d’essai soit finie. Je ... Je suis ... Daraen, désormais. Daraen ! *Gloussements* » Dit-il en souriant doucement. Ceci ne voulait dire qu'une chose ; que jusqu'à ce qu'il en vienne à choisir entre rester ou partir, il allait embrasser sa nouvelle vie et reconnaître sa maîtresse. Daraen allait vivre, et Susan allait s'éteindre, pour un moment.

Et sur ce, Daraen décida de piocher dans sa garde-robe une toute nouvelle robe, pour marquer le coup. Il se changea intégralement, enfila de nouveaux collants et sous-vêtements, avant d’enfiler une nouvelle robe. Puis, il descendit et partit rejoindre sa maitresse à nouveau. Sa mine était plus radieuse, et son sourire était sincère. Daraen fit une respectueuse révérence à Evangeline, avant de s’adresser à elle d’une voix tendre. « Rester seul m’a aidé à comprendre où j’en suis ... Et je suis heureux, à présent. Heureux d’être Daraen, heureux d’être vôtre jusqu’à ce que je doive choisir mon destin. En attendant, je suis prêt à découvrir votre univers, mon nouveau corps ... Ma nouvelle vie ici, avec vous. » Dit-il poliment, d’une voix très douce. Doucement, et aussi docilement qu'une belle poupée, Daraen s'approcha et vint se serrer contre Evangeline. Il passa ses bras autour d'elle, et pour la première fois, lui fit un câlin.
Journalisée

Compte principal.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Evangeline et Echo
Avatar
-

Messages: 206


La Maitresse des Poupées


Voir le profil
FicheChalant
Description
Evangeline : La Maitresse des poupées, dirige la vallée indépendante d’Ancarla. 
Sorcière transformant les gens en poupée pour en faire ses serviteurs.

Echo : Servante principale d’Evangeline, elle lui ressemble  physiquement, mais en plus jeune. Ne montre aucune émotion et n’a pas d’âme.
« Répondre #19 le: Octobre 04, 2017, 12:32:22 »


Evangeline avait demandé alors à Echo de conduire Daraen à ça nouvelle chambre et partie de son côté. Le jeune homme avais le privilège de tombé sur une chambre seul. Beaucoup était des chambre partager avec d’autre esclave, mais toute était complète donc il se retrouvé seul dans la sienne.

Pendant ce temps Evangeline était partie dans son bureau pour s’occupé de quelque affaire de son territoire. Des papiers à signé, des dossiers à remplir, des accords à passer, il y avait toujours quelque chose à faire.  Heureusement depuis que les principaux aménagements pour moderniser la vallée avaient bien avancé, il y en avait moins. Après un petit moment, elle sorti du bureau comptant confier des documents à un messager. C’est sur le chemin du retour qu’elle retomba que Daraen. Le nouveau jeune homme semblait avoir pas mal réfléchi à sa condition et plus surprenant encore l’accepté plutôt facilement venant même la prendre dans ses bras dans un câlin.  Avec un doux Sourire, Evangeline lui passa une main dans le dos pour lui caressée affectueusement. Il avait même pris le temps de changer de vêtement respectant sa volonté de resté féminin.


-Ça me fait plaisir, tout cela bien plus simple pour nous deux ainsi. Je préfère la docilité, comme ça je peut-être douce avec toi, une poupée qui se rebelle c’est bien moins jolie. En plus ça deviendrais dur pour toi, alors que là les choses seront plus facile et agréable.  Tu as fait le bon choix, tu es quelqu’un de très intéressant Daraen, je vais aimer passer du temps avec toi.


Evangeline lui laissa profité du câlin encore quelque seconde avant, de finalement le décollé d’elle et lui pris délicatement la main.

-Allons-nous promenée un peu. Profite s’en pour poser toutes les questions que tu veux. Sur tous les sujets que tu veux.  Je vais te répondre histoire que en sache un peu plus sur se qui t’attend.
En attendant Evangeline l’avait conduit derrière le manoir. Après une grande terrasse en hauteur, des escaliers descendait dans un magnifique jardin de rose. Les fleurs préféré d’Evangeline, et c’était là où ils allaient.

Journalisée

Vanessa White
Humain(e)
-

Messages: 898

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
Agente du S.H.I.E.L.D
« Répondre #20 le: Octobre 04, 2017, 10:00:44 »

Ce qui se passait dans la tête de Daraen était très complexe et simple à la fois. Complexe car une perpétuelle bataille entre sa raison et ses passions avait lieu ; d’un côté il lui apparaissait évident qu’il ne fallait pas céder à toute cette luxure, à tout ce bien-être superficiel et à cette sensation d’être chez soi. Qu’il fallait lutter, qu’il fallait qu’il redevienne Susan et s’en aille d’ici le plus vite que possible ! Mais, à cause du traitement de sa première propriétaire, qui restait gravé dans son inconscient, sa volonté était érodée. Et surtout, sa transformation avait créé un véritable choc psychologique. Susan se battait contre elle-même. Sa raison se battait contre le désir de rester ainsi, de s’abandonner, de se livrer à Dame Evangeline et de rester à vie son jouet. Ce désir, il était matérialisé par Daraen.

Quand il s’était réveillé dans le corps d’un jeune et mignon petit éphèbe, le choc fut si terrible psychologiquement que cela créa une faille, et permit ainsi le début, la naissance d’une seconde personnalité ; Daraen. Et celui-ci aimait sa vie, aimait Evangeline et aimait ce qu’il était. Donc, la situation était complexe pour toutes ces raisons et simple car, il suffisait de se dire que Susan et Daraen étaient deux entités, deux personnalités différentes possédant même deux corps différents ! Tout ça, créé à partir du terrible choc à son réveil plus tôt dans la journée. Ainsi, ce n’était pas surprenant de voir la nouvelle poupée d’Evangeline être aussi docile et douce, aussi résignée et câline. En transformant Susan en garçon androgyne, la Maitresse des Poupées avait fait naitre Daraen et lui, il désirait vivre ...

Ce combat psychologique incessant entre Susan et Daraen l’impactait aussi à l’extérieur malgré tout. S’il venait de se montrer très câlin, sa main semblait quelque peu hésitante et tremblante quand Evangeline la lui prit. Mais il se ressaisit et la serra fortement, profitant du contact et de la proximité avec sa douce Maitresse. Les deux déambulèrent dans une série de couloir et une grande terrasse, avant que la maitresse des lieux finisse par emmener Daraen dans un magnifique jardin de rose. La délicieuse fragrance de ces fleurs délicates émoustilla les narines du garçon, qui se sentit comme tout léger, tout jovial. L’odeur de la rose le rendait encore plus docile et doux, et fit naître un beau mais discret sourire à ses lèvres. Evangeline lui expliqua qu’elle désirait recueillir ses questions afin de lui répondre, pour qu’il sache d’avantage qu’elle sera sa vie à ses côtés.

Rougissant doucement, il élança sa voix de velours, toujours aussi féminine et douce, mais avec un fond masculin. « Bien, Maîtresse ... Je ... Si j’ai le droit de vous poser des questions, alors je commence par celle-ci ; ça signifie quoi être votre poupée ? » Dit-il, continuant de marcher main dans la main aux côtés d’Evangeline. Il marqua un silence, puis ajouta d’autres questions. « Allez-vous me transformer en vraie poupée ? Quels sont vos pouvoirs ... Suis-je votre première poupée masculine ? Et ... Et ... Vais-je devoir ... Coucher avec d’autres personnes que vous, Maîtresse ? » Demanda-t-il poliment, avant de finalement se taire, laissant ainsi la parole à Dame Evangeline. Au fil du temps, alors que les minutes s’égrainaient, Daraen sentit une gêne en lui. Avant tout ça, Susan détestait les roses. Leur odeur l’insupportait, elle les trouvait fade. Mais là, leur odeur lui apparaissait comme le plus beau et exquis parfum au monde. Etait-ce car elles étaient des roses spéciales ? Ou bien, était-ce plus grave et profond que ça ?

La vérité, et il s’en aperçut, était qu’il n’était pas simplement devenu un androgyne. Daraen était ... Littéralement quelqu’un d’autre. Daraen n’était pas Susan, tant physiquement, que psychologiquement. Et plus le temps passait, plus il le ressentait. Le jeune éphèbe était troublé de voir à quel point il était si différent de ce qu’il était auparavant. Le trouble était si fort qu’il venait à douter ; et s’il avait autant le droit de vivre que Susan ? Et s’il avait le droit ... D’exister à la place de Susan ?
Journalisée

Compte principal.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Evangeline et Echo
Avatar
-

Messages: 206


La Maitresse des Poupées


Voir le profil
FicheChalant
Description
Evangeline : La Maitresse des poupées, dirige la vallée indépendante d’Ancarla. 
Sorcière transformant les gens en poupée pour en faire ses serviteurs.

Echo : Servante principale d’Evangeline, elle lui ressemble  physiquement, mais en plus jeune. Ne montre aucune émotion et n’a pas d’âme.
« Répondre #21 le: Octobre 29, 2017, 02:29:10 »

Le Jardin :

Le jardin du manoir était en contre bas d’une grande terrasse où Evangeline aimait prendre le thé. Il fallait descendre par l’un des escaliers pour rejoindre ce jardin de rose. On y trouvait de nombreuses espèces qui fleurissaient toute l’année, sans tenir compte des saisons. On pouvait voir une rivière traversé la propriété avec au centre un bassin et au font plusieurs autre bâtiment contre le mur de protection qui entourait le manoir. L’un était militaire et les autres étaient des enclos pour des animaux.

Descendant les marches pour arriver aux milieux des roses parfumé, Evangeline écouta attentivement les questions de Darean.  Comme promit elle allait lui répondre les unes après les autres. Pour commencer que voulait dire être ça poupée. Une question qui la fit sourire.

-Et bien pour t’expliquer être ma poupée signifie deux choses essentielles. La première et de m’appartenir, de me devenir dévoué et agir pour moi. La seconde c’est ce qu’il t’arrivera si tu décides de resté à la fin de ton teste. Je transformerais ton corps de chair en un corps de poupée éternel. Tu resteras vivant, tu ne perdras aucun de tes sens, mais tu ne seras plus un être humain. Mais cela n’arrivera que si tu décides de resté auprès de moi.

Elle s’arrêta subitement dans sa marche et viens se mettre à son niveau passant un doigt sous son menton et lui leva la tête pour plonger son regard dans le sien.

-Je ne te forcerais pas sur ton choix, tu auras le choix entre la liberté retrouvé je te rendrais même ton corps comme il était ou achever ta transformation. Mais tu me semble avoir un petit plus très intéressant mon petit Darean. Peut-être qu’à ce moment-là j’aurais un troisième choix à t’offrir, mais tu le décriras à ce moment-là.

Tout déprendra de son évolution durant cette période, mais pour l’instant Evangeline était très intéressée par Darean. Elle lui reprit la main et reprit la marche aux milieux des roses.

-Pour revenir à ta question, non tu n’es pas le premier homme dans ma collection. Mais tu es le plus mignon d’entre eux. A vrais dire les autres sont des guerriers et font partie de mon armé. Toi tu es mon jouet et ma petite servante.

Un nouveau arrêt pour cette fois venir lui déposé un baiser sur le front. Un jouet était fait pour l’amusement et l’apaisement, c’était bien ce qu’elle comptait faire de cette poupée.

-Tu vas coucher effectivement avec d’autre personne que moi. Déjà pour apprendre et aussi pour voir ce que tu aimes. Suivant les résulta on verra si me serra exclusivement réservé ou non.


Pour cela il allait passer plusieurs teste pour évaluer ce qu’il deviendrait. Et justement ils venaient d’arrivé aux lieux où allait se déroulé le premier de ses testes. Arrivée à un croisement entre plusieurs chemins du jardin, ils croisèrent trois femmes en tenue de servante occupé à prendre soin des fleurs. En voyant arrivé Evangeline ses dernières se retournèrent pour lui faire une courbette de salutation avant de reprendre leur travail.

Evangeline s’arrêta à nouveau et se pencha vers Darean pour lui murmurer à l’oreille son premier vrai ordre.


-Je veux que tu choisis une des femmes présente ici et que tu te serres de ton nouveau corps pour la pénétré et jouir en elle. Celle de ton choix. Aller choisi et agi, tu as tout ton temps et fait comme bon te semble.


Il y avait une jeune fille de seize ans une des plus jeunes servant du manoir, une femme au contraire plus âgée dans la quarantaine et une jeune femme d’une vingtaine d’année qui avait un coté garçon manqué. Puis il ne fallait pas oublier Evangeline elle-même, mais ça c’était à lui de l’interprété comme il voulait. Il fallait déjà qu’il le comprenne et qu’il en ai l’envie. Peu importe son choix, il n’y aurais aucune résistance chez la partenaire choisie.
Journalisée

Vanessa White
Humain(e)
-

Messages: 898

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
Agente du S.H.I.E.L.D
« Répondre #22 le: Octobre 30, 2017, 02:21:46 »

Alors qu’il se promenait main dans la main avec sa maitresse dans les beaux jardins de sa demeure, Daraen put écouter les réponses à ses questions. Des questions qui lui brûlaient les lèvres et qu’il avait finalement put sortir. Le calme et la douceur d’Evangeline était des plus apaisant et rassurait le jeune garçon ; au moins, il ne risquait pas de se faire punir pour poser des questions. C’était d’ailleurs une qualité intrinsèque à sa propre transformation. En devenant ainsi, l’esclave d’Evangeline, ce fut comme s’il était coupé de toute forme de rébellion ou désaccord profond avec sa maitresse. Car justement, elle était sa maitresse, et ce mot avait un certain sens. Ainsi donc il écouta attentivement la réplique de la maitresse des lieux, qui lui expliqua ce que ça voulait dire être une de ses poupées. Elle expliqua que ça voulait dire lui être totalement dévoué, agir en son nom et lui obéir totalement. Ça, Daraen pouvait aisément et agréablement le comprendre.

Servir Evangeline ... C’était déroutant, au début. Mais, pourquoi tant lutter, pourquoi la repousser autant quand, au final, jamais personne n’avait été aussi doux et attentionné envers lui ? La seconde partie répondit à sa question sur son devenir. Se transformer en véritable poupée n’en tiendrait que de sa décision. Cette grande décision qu’il allait devoir faire quand le test sera terminé. Daraen déglutit en comprenant que ce moment allait être extrêmement difficile ... Mais, sentit un apaisement quand sa maitresse s’arrêta et posa un doigt sous son menton, relevant son visage. Elle plongea alors son regard profond dans le sien, alors que le jeune garçon fut captivé, subjugué par la beauté de sa reine, surtout d’aussi près. A ce moment, elle lui déclara qu’elle ne forcera nullement son choix ... Ce qui confirmait bel et bien que ce moment futur allait être très critique. Un point de non-retour dans la vie de Daraen, qui commençait à comprendre réellement l’enjeux.

Néanmoins sa curiosité fut piquée à vif quand Evangeline mentionna une troisième et mystérieuse option. Il savait que le seul moyen pour lui de découvrir ce que c’était, était encore d’attendre le jour venu. En attendant, et docilement, il hocha de la tête puis reprit la marche, rougissant délicatement au baiser sur son front. Il fut encore plus flatté du fait qu’il était le seul garçon à faire partie de ses jouets, à être le plus mignon et le plus divertissant. Une certaine joie s’empara de lui et lui avait presque donné envie de glousser, simplement par pur joie. Mais, il n’était pas encore tout à fait au stade où il assumait complètement ce qu’il était devenu, malgré ses dires. La psychologie était quelque chose d’incroyablement complexe, et il n’y faisait pas exception. Néanmoins, un point critique plus actuel et proche vint sur le tapis alors qu’Evangeline répondit à sa question sur le sexe.

Elle lui expliqua qu’il allait devoir coucher avec d’autres personnes qu’elle et, pour le mettre à l’épreuve, le duo arriva bientôt à un croisement où trois servantes, jardinières visiblement, étaient là. Malgré leurs différents âges, elles étaient belles et aussi délicates que les fleurs dont elles s’occupaient nuit et jour. Daraen eut un petit sourire en voyant ces dames, puis rougit et déglutit en entendant l’ordre de sa maitresse. Il acquiesça, l’air un peu perdu, tout muet et timide. Le jeune éphèbe s’avança un peu, semblant ne pas savoir quoi faire. C’était, en réalité, qu’il savait qu’il s’agissait d’un test, d’une épreuve. Evangeline désirait tester quelque chose en lui, et pas simplement sa capacité à faire l’amour. Mais l’émotion du moment fit qu’il s’approcha de la première femme, celle d’une vingtaine d’années, puis lui sourit doucement. « Maitresse s’entoure des plus belles femmes de ce monde, je crois ... » Dit-il d’une voix radieuse mais un peu stressée.

Il regarda les trois femmes tour à tour puis s’approcha ensuite de la plus âgée. Malgré les chiffres, elle était à ses yeux la plus charmante et belle femme du trio. Comme quoi, Daraen était bien différent de Susan ... Il rougit et vint saisir une de ses mains entre les siennes, sentant sa chaleur. « Vous êtes ... Magnifique, madame ... » Dit-il, visiblement très charmé. Il lui sourit plus tendrement, puis porta sa main à ses lèvres. Il s’approcha d’avantage, alors que son visage approcha de très près son cou, vu qu’il était un peu plus petit qu’elle. Daraen se laissait séduire par cette femme au charme débordant, jusqu’à ce qu’il ne glisse dans son dos, se laissant aller petit à petit. Mais, en allant dans son dos, son regard croisa celui de sa maitresse, qui était donc passée face à lui.

Et à ce moment-là ... Quelque chose d’étrange se produisit. Sa maitresse, vu de cet angle, faisait parti des trois femmes ... La très jeune, la jeune et elle. Elle ne parlait pas, elle ne se contentait de le regarder comme les autres. Ce fut à cet instant où le sens de sa phrase prit un peu plus en sens à ses oreilles ; une des femmes présente ici ... Comprenant cela, il gloussa puis s’élança subitement vers sa maitresse, finissant par se jeter littéralement dans ses bras. Il jouait avec le feu car, il savait qu’il y avait un risque de mauvaise interprétation. Mais si sa maitresse était réellement comme il le pensait, si elle était réellement cette gardienne, cette femme tel qu’il commençait à le concevoir, alors il ne courrait aucun risque. Daraen, heureux et visiblement excité, enlaça par ses bras Evangeline puis déposa un tendre baiser dans son cou.

« C’est vous que je veux, Maitresse ! » Dit-il en gloussant, l’embrassant à nouveau, avant de se hisser sur la pointe de ses délicats pieds, et venir chaudement piquer ses lèvres avec les siennes. Daraen sentait son membre devenir très rigide et massif, à un tel point qu’il finit par déformer sa robe. Mais, cela tombait bien car, il allait devoir la relever pour passer à la suite ... Daraen posa ses mains sur le pan de sa robe puis le souleva, révélant son membre assoiffé à Evangeline.
Journalisée

Compte principal.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Evangeline et Echo
Avatar
-

Messages: 206


La Maitresse des Poupées


Voir le profil
FicheChalant
Description
Evangeline : La Maitresse des poupées, dirige la vallée indépendante d’Ancarla. 
Sorcière transformant les gens en poupée pour en faire ses serviteurs.

Echo : Servante principale d’Evangeline, elle lui ressemble  physiquement, mais en plus jeune. Ne montre aucune émotion et n’a pas d’âme.
« Répondre #23 le: Novembre 23, 2017, 02:10:16 »


Evangeline resta à sa place regardant Daraen et sa réaction. Tout cela était bien sur un teste, mais pour évaluer plusieurs choses. La première son approche du sexe sachant qu’il allait devoir le provoquer lui-même. Voir ça réaction à coucher avec une femme alors que lui-même en était une il n’y pas si longtemps et aussi ces gouts en la matière. Même s’il y avait une pointe de timidité dans sa réaction, il ne tarda pas à approcher le trio et même s’adresser à l’une d’elle et à la complimenté. Puis il passa à la plus âgé semblant plus instant avec elle, plus intéressé.  Il n’était pas loin de franchir un pas avec la femme quand il croisa le regard d’Evangeline.

Evangline ne bougea pas se contentant de l’observé. Il avait compris semble-t-il qu’elle faisait partie des possibilités. Son visage s’emblait alors s’illuminé alors qu’il vient je jeté sur elle. Sans le repoussé, elle le laissa s’agripper à elle et venir déposer un baiser sur ses lèvres. Il lui avoua alors qu’il voulait le faire avec elle.

-Très bien si c’est ton choix vas s’y je te laisse faire comme bon te semble.

A lui de se débrouiller pour exécuter la demande, là encore il fallait voir comment il allait s’y prendre et par où allait passé. Daraen se tenais maintenant face à elle révélant son sexe qui était clairement prés à l’action. Maintenant il fallait encore voir s’il était prés à s’en servir correctement.

-Montre moi donc comment tu penses pouvoir t’en servir, je suis curieuse de voir ça.
Journalisée

Vanessa White
Humain(e)
-

Messages: 898

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
Agente du S.H.I.E.L.D
« Répondre #24 le: Décembre 15, 2017, 12:54:55 »

Il était vrai que c’était très étrange pour Daraen de faire l’amour à une femme. Avant tout cela, il était Susan, une jeune fille qui n’était attirée que par les hommes, bien qu’elle ne fût si indifférente que ça au charme féminin dans certains cas. Mais, elle n’avait fait l’amour qu’avec des messieurs. Jamais elle n’avait posé ses mains sur le corps nu d’une femme. Alors, à présent qu’elle était un garçon, aussi féminin et androgyne était-il, Daraen sentait que c’était l’inverse ; il était attiré par les femmes, et non par les hommes. Toutes ces servantes, avec dame Evangeline en supplément, l’attirait. Elles étaient belles, séduisantes et charmantes. Il ressentait quelque chose qu’il n’avait jamais ressenti auparavant, renforçant ainsi le fossé entre lui et Susan. Il s’apprêtait à faire quelque chose que jamais Susan n’aurait pu faire auparavant ; faire l’amour à une femme, et qui plus était, à celle qui était responsable de tout ceci.

Le jeune garçon avait relevé sa robe pour révéler son sexe gorgé de sang à Evangeline. Cette dernière lui sourit mais, lui déclara que c’était à lui de trouver comment s’en servir. Il hocha de la tête puis, regarda le magnifique corps de sa maitresse. (Elle est si belle ...) Pensa-t-il, maintenant qu’il était très proche et pouvait mieux observer. Il s’apprêtait à découvrir ce que faisait d’avoir une trique, et de pénétrer une femme avec ! De quoi largement creuser l’écart entre lui et son ancienne personnalité. Ainsi donc, il prit quelques secondes pour réfléchir puis finit par avoir une idée. Pas besoin pour lui qu’on l’excite et le stimule davantage ; il était déjà en train de bander très férocement. Son membre, malgré son apparence frêle et féminine, était énorme et bien juteux. C’était l’une des particularités de son nouveau corps, et sans doute Evangeline y était pour quelque chose ... Elle avait désiré doté sa nouvelle poupée d’un gros jouet.

Ainsi donc, Daraen usa de ses mains pour faire se cambrer Evangeline. Celle-ci pouvait prendre appui sur une rembarde à côté d’elle, pendant qu’elle aurait le dos penché, et la croupe bien à portée de sa poupée. Daraen attrapa ensuite le pan de sa robe, puis la releva subitement, admirant ainsi la vue. Sa maitresse avait indéniablement un très beau derrière, sensuellement enveloppé dans une petite culotte qui, à ses yeux, ne demandait qu’à être retiré. Le jeune androgyne sourit puis, laissant parler ses instincts, posa doucement ses mains sur le tissu puis le tira lentement, le long des longues et gourmandes jambes de sa maitresse. Daraen fut très tenté de les embrasser ou de les lécher, mais, il savait que c’était un test et qu’il fallait le réussir. Donc pas de détour pour le moment ! L’obéissant garçon finit par retirer ce délicat bout de tissu puis, étrangement, le garda pour lui. Susan n’était vraiment pas dans ce genre de choses, et pourtant, Daraen ressenti l’envie et le désir de garder la petite culotte de sa bien-aimée maitresse !

Néanmoins, cela ne l’empêcha guère de remonter ensuite, finissant par frotter sa douloureuse matraque contre la croupe d’Evangeline. C’était bien la première fois, au sens propre, qu’il faisait ça. De formidables et nouvelles sensations s’emparèrent de lui, le remplissant d’une espèce de hargne, de sentiment de puissance inexplicable, alors que sa queue gonfla davantage. « Haaa ... » Couina-t-il, alors qu’il mima des mouvements de va et viens. Mais, contrairement à ce que pourrait penser Evangeline, Daraen ne comptait pas la prendre par derrière. Il orienta son membre plus en bas, profitant de la cambrure d’Evangeline pour accéder à sa féminité. De là, il frotta vigoureusement son membre contre cette porte chaude et accueillante, rougissant très furieusement et se pinçant la lèvre. « Hmmm ... M-Maitresse je ... Je ... » Peina-t-il à dire. Il aurait voulu dire qu’il adorait toutes ces nouvelles sensations, et qu’il désirait finalement remercier mille fois Evangeline de l’avoir changé ... Mais au lieu de ça, il passa à l’acte. D’un petit coup de rein, il fit coulisser tendrement son gros et vigoureux membre dans l’antre sacrée d’Evangeline, la pénétrant en douceur. « Haaaaann !!! » Couina-t-il alors, rougissant et salivant, découvrant des sensations extrêmement jouissives.

Son membre était complètement serré de partout, mais étrangement, ça lui procurait un plaisir fou ! Il se recula puis recommença, commençant ainsi à pénétrer sérieusement sa maitresse, allant et venant en elle. Il posa ses mains sur ses hanches, prenant appui dessus pendant qu’il la besognait. « Hmm ... Haa-Haaaaaan c’est si BON !!! » S’exclama-t-il, souriant de manière extasiée, accélérant petit à petit le rythme et la force de ses coups de butoir.
Journalisée

Compte principal.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Evangeline et Echo
Avatar
-

Messages: 206


La Maitresse des Poupées


Voir le profil
FicheChalant
Description
Evangeline : La Maitresse des poupées, dirige la vallée indépendante d’Ancarla. 
Sorcière transformant les gens en poupée pour en faire ses serviteurs.

Echo : Servante principale d’Evangeline, elle lui ressemble  physiquement, mais en plus jeune. Ne montre aucune émotion et n’a pas d’âme.
« Répondre #25 le: Janvier 15, 2018, 01:02:30 »


Evangeline souriait regardant Daraen face à elle sa robe relevée et son membre durcie et la regardant avec un profond désir. Il n’avait pas froid aux yeux et sa timidité c’était très vite envolé. Il la fit se retourner et prendre appuis sur la rembarde derrière elle. Evangeline s’installa donc et le laissa relevé sa robe révélant son joli fessier encore couvert d’une culotte en dentelle rouge. Elle avait aussi de belle jambe couverte de bas et tenue par un porte jarretelle. Il ne resta pas longtemps sans rien faire et viens vite lui baisser sa culotte venant lui retirer complétement. Evangeline ne disait rien et le laisser faire. Il était lancé et il était hors de question de l’interrompre dans son élan.

Darean une fois qu’il put profiter de la vue sur les fesses et l’intimité de sa maitresse, il ne tarda pas à venir y frotter son tout nouveau sexe. Evangeline regardait sa délicieuse expression, l’excitation sur son visage et la découverte de ses nouvelles sensations le plongeait totalement dans la luxure. Il serrait si facile pour elle, de profité de se moment pour le plongé dans la folie. Mais ce n’était pas le destin qu’elle lui réservait pour l’instant.

Après quelque mouvement, il finit par la pénétré. Son sexe était plus gros que la moyenne, mais il n’y ut aucun mal à rentrer. Petit à petit découvrit la sensation, bougeant d’abord lentement et de plus en plus vite. Il en voulait plus.  Pour une première utilisation, combien de temps il allait tenir avant de jouir et se vidé ? Quelle serra se réaction en se clamant ensuite ? S’il se calmait…Pendant se temps les trois autre femme regardait, en s’occupant de leur travail quand même déconcentré par la scène.
Journalisée

Vanessa White
Humain(e)
-

Messages: 898

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
Agente du S.H.I.E.L.D
« Répondre #26 le: Janvier 25, 2018, 07:33:48 »

Ainsi motivé à la fois par ces nouvelles sensations et par le corps absolument parfait de sa maitresse, Daraen continua de s’enfoncer en elle. Son membre en devenait douloureux et brûlant à force, mais il garda le cap et rentrait donc de plus en plus vite et fortement. Ses chairs et celle d’Evangeline claquaient ensembles. Ses douces mais lourdes bourses frappaient son corps, créant de bruits claquant l’air, alors que le va et viens de sa trique provoqua un bruit spongieux, mais des plus excitants qu’il soit. Que dire de plus si ce n’était que Daraen était complètement possédé par le désir et la soif de sexe que provoquait son nouveau corps ? Ou plutôt, son nouveau sexe. Avoir une verge était très nouveau pour lui, et plus ça allait, plus il adorait en avoir une. Cela ne voulait pas dire qu’il adorait ne plus être une femme ou être féminin ... Cela voulait dire que sa maitresse avait parfaitement su comment faire pour le remodeler ; le meilleur des deux mondes !

« Hmmm – Haaaannnn ! » Couina-t-il donc de plus en plus. Cependant son inexpérience finit par le rattraper et il ne tenu guère longtemps. Les sensations étaient trop puissantes et aliénantes pour qu’il parvienne à garder son sang-froid. Daraen couina audiblement puis crispant ses petites mains sur les hanches de son amante, il sentit sa lance de chair vibrer, tressauter alors que quelque chose se mit à la traverser. Il écarquilla ses yeux. Au premier abord, il cru ... Que sa vessie l’avait lâché, mais bien heureusement, ce n’était pas ça. Non ; Daraen était en train de sentir sa semence remonter d’un seul coup le long de sexe, et sortir comme un jet haute pression, droit dans la féminité d’Evangeline ! Il poussa un long et cristallin cri, alors que ses bourses se vidèrent pour la première fois, le faisant donc éprouver son tout premier – et véritable – orgasme masculin.

Daraen jouit par petites salves avant de finalement reprendre son souffle. Le jeune éphèbe respira fortement, avant de lentement retirer sa queue de ce fourreau qui fut si accueillant et chaud. « Hmm ... Maitresse je ... C’était si agréable ... Jamais j’ai ressenti ça ... M-Merci ... » Dit-il tout timidement, ses joues rougissantes furieusement alors qu’il resta derrière sa maitresse, son sexe frottant légèrement la courbure de son fessier. Il remerciait Evangeline mais, il était encore sous le choc en réalité. Daraen venait de réellement, sincèrement, aimer ce qu’il venait de se passer. Il venait de se servir d’une verge, de pénétrer une femme avec et même jouir en elle ! Tout cela en ressentant un bien extrêmement fou, un bien qu’il n’avait jamais, ô combien jamais, ressenti jusqu’à présent. Daraen eut une véritable frayeur en pensant un instant qu’il était définitivement bien plus agréable et plaisant d’être un androgyne, un jeune et féminin garçon qu’une véritable fille. Avoir les avantages des deux sexes en même temps ! Puis, il se reprit et secoua sa tête, se persuadant qu’il était confus au moment de penser cela.

Cependant il n’eut pas le temps de sentir ses ardeurs se calmer, car il gardait une vue imprenable sur la merveilleuse croupe de sa maitresse. Son regard s’écarquilla alors qu’il se pinça les lèvres. Ses mains lui désobéirent en allant tendrement se poser chacune sur une fesse, commençant à masser et caresser avec délicatesse cette zone. « Maitresse vous êtes ... Vous êtes si attirante ... J-J’ai du mal à me contrôler ... » Dit-il, tout confus et honteux mais incapable de s’arrêter. Si sa trique était déjà éprouvée pour le moment, il ne résista guère à l’envie de se mettre à genoux et venir déposer un très délicat baiser sur la croupe d’Evangeline, étant tout simplement incapable de refreiner assez ses ardeurs pour se retenir. Daraen ne savait pas si c’était à cause de ses nouvelles hormones, de son sexe ou juste de cette magie qui flottait dans l’air, mais il était traversé par toutes sortes d’images érotiques de lui et sa tendre maitresse. Des images où il se voyait embrasser et vénérer son fessier pendant de longues minutes voire heures, avant de lécher et honorer ses jambes et ses pieds, etc.

Inutile de dire qu’Evangeline était très, très attirante pour lui. Mais jusqu’où avait-il le droit de manifester son attirance pour cette femme ? Pour cette créature si parfaite et si belle à ses yeux ...
Journalisée

Compte principal.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !

Tags:
Pages: 1 [2]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox