banniere
 
  Nouvelles:
Le Staff est toujours à la recherche de nouvelles recrues pour différents projets, comme la Gazette ou la promotion du forum !

Pour plus d'informations, c'est par ici !

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Sujet: Une aide tout à fait cordiale... [PV : Ditto]  (Lu 360 fois)
Kristina et Shura
E.S.P.er
-

Messages: 79



Voir le profil
Fiche
Description
La petite en robe blanche, là, oui là, c'est un garçon !
« le: Avril 17, 2017, 11:55:34 »

Kristina et Shura voyageaient beaucoup, mais même avec ce style de vie il était important de se poser de temps en temps. Sur terre ils se débrouillaient assez facilement, un squat par ci, un autre par là. Mais sur Terra c'était plus compliqué, la population dans chaque endroit avait des comportements très différents, sans compter des modes de vie très différents. Autour de la ruche, ça ressemblait à l'enfer sur terre, ailleurs ça ressemblait à un monde fantastique en ruine, et puis il y avait Tekhos, un grand territoire avec une ville immense au milieu. C'était dans cet endroit précis que trouver un logement fut des plus compliqué, sans papiers, sans boulot officiel, ce n'était pas simple. Heureusement ils avaient trouvés une dame complaisante qui voulait bien les loger dans sa chambre d'invités quand ils étaient de passage. Une jeune femme aux cheveux brun clair nommée Ditto, gentille, douce, très jolie qui plus est. Pour les deux jeunes, c'était une aubaine, il suffisait de faire un peu de ménage, préparer les repas, les bains de la dame et profiter le reste du temps.

Car oui Ditto était une handicapée, bien qu'elle puisse marcher un petit peu elle semblait vite se fatiguer et ses jambes n'étaient plus capables de la porter tout le temps. Shura et Kristina lui rendaient donc service quand il passait séjourner à Tekhos, et elle les loguait, une relation simple, mais efficace. Aujourd'hui Shura était le premier arrivé pour saluer leur logeuse, la femme vivait seule en leur absence. Bien sûr la demeure avait subi des transformations pour éviter les marches, facilité le passage du fauteuil. Shura seul avec elle n'était pas des plus loquace, il était venu tôt le matin, avec deux sacs d'habits, le sien et celui de sa soeur. Il les déposa dans la chambre d'ami et puis retourna voir Ditto. Il portait une jolie robe blanche, lui et sa soeur étaient toujours habillés de style victorien ou gothique. Cette fois sa robe était blanc vec un col rose, des jupons rose et il avait mit des dessous noirs. On pouvait voir passer les lanières de son soutien-gorge en croix par son décolleté. Shura en tant que fille faisait vraiment jeune, pas de poitrine, petite de taille, frêle, mais pourtant si courageuse et forte.

- Bonjour, Madame Ditto, ma soeur n'est pas encore arrivée, je pense qu'elle nous rejoindra dans la semaine, mais en attendant je veillerai à vos attentes et besoins.

Il nota alors une chose étrange, dans cet appartement moderne et bien ouvert, avec sa magnifique baie vitrée. Il manquait une chose essentielle, le fauteuil roulant, intrigué il regarda autour, mais il ne l'avait pas vu à la salle de bain en déposant sa trousse. Il n'avait pas été dans la chambre de Ditto, mais pourquoi préfèrerait-elle l'y laisser alors que marcher lui est si pénible ?

- Vous aviez demandé notre venue, est-ce à cause de l'absence de votre fauteuil dans la pièce madame ?

Elle observa donc un peu les lieux, la lumière du jour venait éclairée, et l'absence du fauteuil n'en était que renforcée, c'était facile à voir, Ditto avait déjà du se déplacer aujourd'hui, surement sans lui, et il n'y avait ici aucun déambulateur visible. Peut-être s'aidait-elle d'une canne dans ces moments ? Il ne s'était jamais posé la question, il avait toujours aidé de bon coeur sans poser de question sur le handicap de la dame, à fin d'éviter des moments de gêne. Il savait que parfois sa soeur aidait la dame à se laver quand elle était fatiguée, lui n'avait jamais participé à cette activité pour une raison évidente. Car oui, sa soeur avait jugé bon de cacher le fait qu'il soit un travesti, selon elle ce n'était pas nécessaire de troubler l'invitée qui serait surement plus à l'aise avec deux filles chez elle. En plus il était bon comédien, avait une voix de jeune fille et s'était toujours habillé et présenter comme tel.
Journalisée
Ditto
Créature
-

Messages: 11


Ancêtre commun ?


Voir le profil
Fiche
« Répondre #1 le: Avril 17, 2017, 12:45:07 »

La tekhane, car Ditto était enregistrée comme telle dans la base de donnée de la ville futuriste, avait de la compagnie. Bien que d’habitude, étant seule, elle avait eu la nécessité d’avoir des personnes pour l’aider dans les moindres tâches trop physique. Cela dérangeait fortement la jolie créature, d’avoir à reconnaître sa vulnérabilité, mais cela était nécessaire pour apprendre à mieux vivre avec d’autres personnes. Dire que son fauteuil avait crevé.  La faute revenait aussi à Ditto d’avoir préféré un matériel mécanique et non électronique, comme le fauteuil anti-gravité proposé au départ. Mais la créature n’avait pas besoin de se lamenter, elle préférait de loin une technologie qu’elle comprenait aisément, plutôt que d’opter pour une plus avancé qui pouvait entrer en conflit avec sa véritable nature de créature ancienne.

Elle observait son appartement. Ce n’était pas très spacieux, mais il y avait de tout. Deux appartements avaient été fusionnés pour permettre à Ditto d’avoir tout à disposition au même niveau, la voisine ayant reçu la plupart des pièces du dessus en compensation, ne gardant qu’une chambre pour les invités.  La tekhane n’avait pas besoin de contacter des personnes, pouvant compter sur Kristina et Shura, qu’elle avait croisé en se baladant en ville. Ditto était très sensible à la détresse des autres et avait, naturellement, cherché à aider ce duo dans cette grande ville.  Elle n’avait pas d’inquiétude sur le paiement, recevant une petite somme de l’état matriarcale, en échange de subir les expériences, étant considéré comme une volontaire dans la recherche contre les formiens.  La somme était assez suffisante pour payer le loyer et la nourriture, pouvant dépenser un peu plus pour nourrir ses invitées.  Le fait de ne plus avoir de fauteuil avait poussé la demoiselle à demander l’aide de ses deux étrangères, passant par une scientifique qui pouvait servir de liaison entre la créature et les deux Esp.er. Heureusement la réponse fut rapide.

Quelques jours plus tard, elle vint à attendre sur le canapé du salon, qui était la première pièce quand on entrait dans l’appartement, ayant aussi en vue la cuisine. Elle entendit la sonnette et vint à se lever, faisant bien attention en disant de sa voix douce.

- J’arrive.

Ditto n’avait pas de contrôle rétinien pour la fermeture ou l’ouverture de la porte principale, juste un système arriéré composé d’une clef et d’un loquet. Elle vint à ouvrir la porte et laissait Shura entrer, étant un peu surprise de constater qu’il n’y avait pas sa sœur.  La créature laissait l’invitée prendre ses aises, comme Shura faisait d’habitude.  Ditto portait toujours cette tenue blanche et noire, avec des décorations dorée, faisant un mix entre une tenue de noble et celui militaire. Seulement cette fois il n’y avait pas de chaussure à talon, mais bien des chaussures noire plate, étant bien plus facile de marcher ainsi. La maîtresse de maison vint à pencher légèrement le buste.

- Merci d’être venues toutes les deux rapidement.

Elle avait bien assimilée le fait que l’autre sœur viendra plus tard, se demandant tout  de même si cela ne serait pas trop contraignant pour Shura. Elle avait beau avoir demandé de l’aide, elle n’en restait pas moins soucieuse du bien-être d’autrui.  Voulant ménager ses jambes, elle se rassit sur le canapé, laissant Shura reprendre ses repères et poser la question qui était blessante, mais normale.

- En effet. Rien de bien grave, un pneu qui a dû rouler sur un objet pointu. Je dois donc attendre que cela soit réparé. Tekhos a beau être très développé, les articles anciens demandent plus de temps, le temps d’ajuster des pièces.


Ditto vint à faire signe à Shura de venir s’asseoir sur le canapé. Attendant d’être bien installé  pour poser quelques questions.

- Cela ne va pas être trop dure toute seule de me gérer ? Tu ne parles pas beaucoup et ta sœur s’occupe de beaucoup de chose. Je ne voudrais pas que s’occuper de moi soit trop contraignant pour vous deux.

La créature voulait profiter que Shura soit sans sa sœur pour en apprendre un peu plus et pourquoi pas le rendre plus à l’aise avec la maîtresse de maison.


Salon  : https://tbib.org//samples/3131/sample_aa045095c7074fb33a7bcbfd881a5da1daf38daf.jpg?3644828
Journalisée
Kristina et Shura
E.S.P.er
-

Messages: 79



Voir le profil
Fiche
Description
La petite en robe blanche, là, oui là, c'est un garçon !
« Répondre #2 le: Avril 17, 2017, 01:16:58 »

Bien sûr que la question blessait, mais elle était nécessaire pour comprendre la situation et agir au mieux. Un pneu crevé, voilà qui était étrange, pas de bol sans aucun doute. Surah toujours silencieux resta debout dans la pièce, timide et introverti il préférait gêner et interférer le moins possible. Tout en rendant tout service nécessaire pour le bienêtre de la cliente. Dommage que sa soeur ne soit pas là en effet, mais pour le moment il était certain de pouvoir gérer. Après tout ça ne sera surement qu'un repas ou deux, un  peu de compagnie et de discussion avec la dame. Dame qui portait toujours ce veston magnifique avec ses dorures, une belle pièce que voilà. Il l'observa sans pour autant être insistant, il ne voulait pas la gêner ou paraitre pervers. Il appréciait déjà bien assez de pouvoir loger ici quand il fallait se faire oublier ailleurs. Cette fois c'était des ennuis sur terre avec une bande de racailles qui en voulait au duo d'avoir joué la comédie. Autant disparaitre quelques semaines ! Et rien de tel qu'un autre monde, trouver les failles était le boulot de la grande soeur, il ignorait comment elle faisait, mais savait qu'elle avait un indicateur.

- Mais de rien, vous êtes très gentille avec nous, donc on ne vient au plus vite.

Dit-il avec un sourire doux, la vraie raison préférait restée cachée pour le moment. Curieux quand même il se demandait pourquoi le choix d'un pantalon. Une jupe n'était-elle pas plus pratique quand les jambes sont affaiblies ? Pour la toilette ça se retire moins vite qu'une simple culotte sous la jupe. Mais bon c'était surement un choix de vie de la dame. Puis il savait qu'elle ne voulait pas être prise pour une personne faible. Comme tout handicapé dans le fond, elle veut avoir l'air normale. Tekhos était un endroit hors du commun, mais le comble était de savoir qu'ici réparer un simple fauteuil roulant était si long et compliqué.

- Vous auriez pu nous en parler, on en aurait apporté un.

En effet sur terre trouver un tel engin "archaïque" était facile quand on vit pas loin d'un hôpital et qu'on a un don de régénération... Suffit de se casser une ou deux jambes, se faire soigner, recevoir le fauteuil et puis se régénérer pour l'apporter ici à la cliente. Surah était plus malin qu'on ne le penserait au premier abord. Sa soeur prenait les décisions, mais il savait trouver des solutions à beaucoup de problèmes simples DNS la vie de tous les jours. L'entendant s'inquiéter il approche du divan et plie le bras comme pour montrer des muscles... Sauf qu'il n'y avait rien qui déformait sa manche, pas un muscle...

- J'ai confiance en ma force voyons !

Puis il sourit et s'installe alors pour!se d'elle assis sur le canapé. Il s'enfonce même dedans avant de finalement répondre en observant les papiers en vracs sur la table vitrée.

- N'ayez crainte, ça nous fait plaisir de nous poser de temps en temps et aider autrui. Après tout le reste de notre vie est plutôt compliqué et ici c'est de tout repos à côté.

Il n'entrait pas dans les détails, sans doute de façon volontaire, mais aussi, car elle n'avait rien demandé de plus. Surah posé ainsi avait tout d'une fille, l'odeur sucrée, la peau douce comme celle d'une pêche l'air frêle et les jolis habits très féminins. Seule sa poitrine faisait peine à voir, problème de croissance ? Soucis de santé ? Allez savoir...
Journalisée
Ditto
Créature
-

Messages: 11


Ancêtre commun ?


Voir le profil
Fiche
« Répondre #3 le: Avril 18, 2017, 11:15:23 »

Ditto percevait ce petit regard de Shura, mais n’en était clairement pas dérangée. Avoir un regard curieux ou simplement admiratif de sa tenue était bien plus plaisant que certaine tekhane qui la regardait comme si elle était un formien. La demoiselle ne put retenir un geste, portant le dos de sa main vers sa bouche pour cacher un petit rire en entendant l’invité dire qu’il aurait pu ramener un fauteuil. Elle ne dit rien, étant tout de même touché par ce geste. Elle ne connaissait pas grand-chose de Shura et sa grande sœur, les ayants rencontrés et ayant trouvés un compromis qui arrangeait les deux parties. Nul doute que si elle savait comment Shura aurait procédé, elle n’aurait pas hésité à le gifler, même avec une capacité de régénération, Ditto ne pouvait que penser que la douleur restait présente. Elle était bien trop gentille pour laisser des personnes souffrir pour elle. Heureusement pour Shura, Ditto était du genre à essayer de se débrouiller tant bien que mal.

Elle se mit à nouveau à rire en voyant son invité essayer de faire gonfler des muscles inexistants, elle se disait qu’à défaut de la force, le duo avait cette volonté d’aller toujours de l’avant. La maîtresse de maison observait Shura prendre ses aise et profiter de ce canapé très moelleux, elle ne regrettait pas d’avoir récupérer ce bien dans la ruelle, étant très pratiques quand elle désirait simplement flemmarder devant la télévision ou un simple jeu. Si la plupart des outils et objets pouvaient paraître modernes aux yeux de Shura, il n’en restait pas moins des antiquités aux yeux des tekhanes. Ditto se mit à regarder l’être humain à côté d’elle et vint  doucement à enlacer son visage de ses douces mains pour le poser sur ses cuisses.

- Désolée, je ne peux pas m’en empêcher. N’hésite pas à le dire si cela te dérange.

La tekhane se permet de caresser doucement les cheveux de l’ESP.er.

- Tu es bien plus bavarde que d’habitude. En présence de ta sœur tu es plus timide. Cela me rassure un peu que vous soyez différentes.  Tu peux profiter de ce moment pour poser tes questions.

Elle continuait de caresser la chevelure, étant très lente et douce, faisant presque un massage qui était reposant. Ditto copiait juste les gestes qu’elle avait subi par une scientifique qui l’avait éduquée, elle se doutait que si Shura parlait de sa vie comme tumultueux, elle devait rendre on séjours ici le plus agréable possible, d’autant qu’elle ne concevait pas le lien entre frère et sœur, ayant vécue comme une fille unique.
Journalisée
Kristina et Shura
E.S.P.er
-

Messages: 79



Voir le profil
Fiche
Description
La petite en robe blanche, là, oui là, c'est un garçon !
« Répondre #4 le: Avril 18, 2017, 11:53:12 »

Shura était donc assit pour le moment écoutant la dame tout en acceptant de se pencher sur ses cuisses. Après tout ce n'était que pour une sorte de calin, il ignorait si elle avait encore des sensations à ce niveau. Il l'écouta donc et hoche un peu la tête confirmant qu'il signalera tout souci.

- Hmm, non, mais je n'ai pas grand-chose d'autre à faire, que de parler.

Puis il soupire doucement, se repose sur ses cuisses et la regarde un peu timidement demandant :

- Vous ressentez les choses normalement sur les cuisses, et sous le bassin ? J'veux dire, je crois que oui, car vous pouvez marcher, mais je sais que les gens paralysés perdent parfois les sensations des membres affectés.

Il la regarde alors tranquillement poser sur elle tout calme. Ce n'était pas son genre de s'exciter si facilement, souvent c’était sa soeur qui le provoquait et créait de la tension sexuelle. En ce moment il n'avait donc aucune gêne à cacher ou ressentir, et puis il avait déjà vécu bien pire comme situation.

- Puis vous voulez savoir quoi ? J'ne suis pas certaine que vous seriez heureuse de savoir ce qu'on fait pour gagner notre vie... Non en fait je suis certaine que vous vous attristeriez pour nous.

Il hoche un peu la tête, puis détourne le regard vers la télé, tente de se reposer un peu, mais il était certain qu'elle voudrait en savoir plus. Cette fille était bien trop gentille et allait certainement regretter ce qu'elle apprendrait. Mais en un sens il devait bien cela, après tout ils allaient et venaient ici, parfois à des heures indécentes, parfois disparaissaient des semaines avant de revenir un jour, repartir le lendemain.

- Disons qu'on pratique le plus vieux métier du monde, et on bosse aussi comme coursières de temps en temps, c'est pas toujours net et réglo, mais au moins on ne meurt pas de faim.

Puis il retourne la regarder et sourit

- Et inutile de t'apitoyer sur notre sort, on le vit très bien, puis on fait ça depuis très longtemps maintenant...

Il ne pouvait pas donner de date, déjà car ça la choquerait, et puis, car tous deux vieillissaient bien plus lentement que la moyenne.

- Dites, c'est arrivé comment pour vos jambes ? Pourquoi vous ne vous faites pas soigner, ici ils ont la meilleure médecine du monde non ? Enfin de Terra tout du moins...
Journalisée

Tags:
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox