banniere
 
  Nouvelles:
Le Staff est toujours à la recherche de nouvelles recrues pour différents projets, comme la Gazette ou la promotion du forum !

Pour plus d'informations, c'est par ici !

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: 1 2 [3] 4
  Imprimer  
Auteur Sujet: [FINI] GeoDoll [PV]  (Lu 2052 fois)
Miranda Forge
Humain(e)
-

Messages: 294

avatar


Voir le profil
Fiche
« Répondre #30 le: Novembre 27, 2017, 02:22:23 »

Allait-elle comprendre les ordres ? Cela nécessitait deux choses. Primo, qu’elle soit capable d’entendre, et, secundo, capable de comprendre ce qu’on lui disait. Et cette deuxième question n’était pas à négliger, car le programme de formation des GeoDolls, comme Ember l’avait appris en se renseignant, impliquait une diminution des capacités cognitives. C’est ce qui expliquait aussi pourquoi devenir une Doll était un chemin en sens unique. Il n’y avait pas de retour en arrière possible, car le cerveau n’était pas comme une bobine qu’on pouvait rembobiner à loisir. Andréa voulait donc mettre les capacités de réflexion de la Doll à l’épreuve, et cette dernière resta à quatre pattes devant son pied, pantoise, sans visiblement comprendre ce qu’on attendait.

Toutefois, cela aurait été souiller l’intelligence des scientifiques responsables du programme GeoDoll que de croire qu’elles n’avaient pas prévu à ce genre de choses. Certes, les Dolls étaient, pour le dire simplement, des attardées mentales, mais elles compensaient par leur appétit sexuel, voire leur intelligence sexuelle, ce qu’elles avaient perdu ailleurs. Ainsi, une Doll savait plus ou moins ce que son partenaire voulait, par le biais de multiples signaux et suggestions. Là, dans ce cas, personne ne s’occupait d’elle, elle était à quatre pattes, et pouvait sentir un pied devant elle, ce que sa mémoire corporelle et ses programmes de formation associèrent à un geste bien précis... Et elle se pencha donc, venant lécher le pied d’Andréa, pour le plus grand plaisir de cette dernière.

« Elle est douée, cette petite, tu ne trouves pas, chérie ?
  - Je ne regrette clairement pas mon achat. Les filles l’ont adoré. Je ne me faisais aucun doute pour Amber, mais j’avais plus d’hésitations sur Théa. »

La Doll était désormais un membre de la famille à part entière. Quelqu’un qui allait aider la famille à s’épanouir et à se souder. Se pinçant les lèvres, Ember se rapprocha, et caressa de sa main le dos de la femme, filant de sa nuque à ses fesses.

« Elle lèche vraiment bien... » commenta Ember.

Andréa se concentra, et gémit lentement. Des gouttes de mouille tombèrent sur la tête de Doll F-132. Qui sait si cela incitait la Doll à remonter pour s’attaquer à ses cuisses ? Une telle initiative, au demeurant, ne gênerait nullement Andréa, bien au contraire !
« Dernière édition: Novembre 29, 2017, 02:10:31 par Princesse Alice Korvander » Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Cassandre Harmington
Terranide
-

Messages: 331

avatar


Voir le profil
Fiche
Description
~ Jeune vachette obéissante, lait à volonté ~
« Répondre #31 le: Novembre 28, 2017, 11:07:24 »

Elle avait réussi, et cela avait été un bel exploit, après tout, elle était censé être sans sens ! Comme disent les amateurs de virelangues ! Et pourtant, elle avait réussi. Mais il est vrai qu’elle ne pouvait pas se reposer sur les sens habituels pour faire ça. Elle n’avait pas l’ouie pour entendre l’ordre... Et elle n’avait ni la vue, ni l’odorat pour tenter de trouver là où elle devait lécher, dans le cas où elle arriverait à comprendre l’ordre... C’était pour quelques personnes une faiblesse des Géo-Doll... Et ouais,  on pouvait pas dire qu’ils avaient totalement tord non plus, c’est vrai que...  Bah, c’était un cas où elles ne comprenaient pas trop, et les Doll étaient clairement plutôt des poupées à forcer, à utiliser, plutôt qu’à conseiller de faire des choses... Pour certains, donc, c’était une faiblesse, et c’est vrai. Mais voilà ! C’était comme ça, on ne pouvait pas avoir le beurre, l’argent du beurre, et le sourire de la crémière.

Mais voilà, les Géo-Doll avaient cette sorte de... Comment dire... Sixième sens sexuel ? Intelligence sexuelle ? Tant de mots qui pouvaient décrire la situation, mais c’était difficile à vraiment décrire... Disons que leur connaissance sexuelle faisait qu’elle avait plus de capacités en matière sexuelle que certaines prostitués bas de gamme ! Les scientifiques qui travaillaient chez les Geo-Doll savaient qu’ils travaillaient sur des femmes qui devenaient des biens d’un coût extrême ! Autant les hommes étaient plus facile à transformer, bien plus économique... Mais les femmes... Et bien, il fallait bien comprendre qu’il fallait faire le meilleur produit possible. Si le produit n’était pas bon, franchement, c’était une dépense énorme inutile. Et cela, personne en avait envie, cela, vous pouvez en être sûr...

Donc, la fameuse Géo-Doll F-132 avait finalement trouvé qu’elle devait utiliser sa langue, mais pour le moment, c’était plutôt hasardeux. Elle avait trouvé quelques chose, et sa langue continuait à passer... Telles les mains, la langue était alors l’un des rares organes de la fameuse Géo-Doll qu’elle pouvait utiliser pour deviner qu’elle avait affaire à une jambe... Maintenant, en théorie, si elle se « souvenait » bien, même si tout cela était dans de l’ordre de l’inconscient, et bien... Elle devait avancer, et elle devait continuer comme ça... Après tout, la jambe n’était pas pour les femmes une zone érogène, donc, la géo-doll savait qu’elle devait se concentrer sur trouver les meilleurs zones érogènes pour pouvoir plaire à sa propriétaire. Elle était néanmoins encore un peu perdu, et ce n’était pas forcément facile de trouver la bonne zone à lécher... Quand soudainement, une aide vint...

En effet, de la mouille, de la cyprine commença à couler le long de la jambe, et arriva au niveau de la fameuse Géo-Doll. Celle-ci eut bien conscience qu’elle avait ici un moyen de continuer... Elle continua alors à parcourir la jambe... Elle avait le précieux sésame au bout ! Donc, elle remonta lentement la jambe, continuant de lécher avec goût et plaisir... Et arriva au précieux sésame. Ni une ni deux, elle commença à se faire plaisir. Elle utilisait sa langue pour tenter d’approcher ce fameux précieux, mais malheureusement, elle ne pouvait l’atteindre directement... Elle tentait, mais elle n’arrivait pas, elle léchait néanmoins... Elle n’avait pas le vrai vagin, là, au niveau de sa langue... Mais elle avait quelques chose, et il était proche... Elle pouvait donc continuer.
Journalisée
Miranda Forge
Humain(e)
-

Messages: 294

avatar


Voir le profil
Fiche
« Répondre #32 le: Décembre 04, 2017, 02:10:28 »

C’était très agréable à voir. Doll F-132 se faisait à son rôle à la perfection. Bien sûr, Andréa aurait pu l’empêcher de remonter le long de ses jambes en la repoussant, mais elle n’en fit rien, et, au contraire, écarta même légèrement ses cuisses, facilitant ainsi l’accès de la femme. La langue de Doll F-132 se posa ainsi sur la culotte noire d’Andréa, qui se pinça les lèvres, les joues légèrement rouges. Les deux mères de famille profitaient enfin de la GeoDoll ! Les doigts d’Andréa serraient donc le masque de la femme, et elle ondula son corps d’azvant en arrière, tapant avec son bassin, laissant à la langue de Doll F-132, probablement la seule partie de son corps qui ne soit pas en latex, se poser sur sa culotte. Rien de troublant pour la poupée, car c’était une culotte en latex qu’elle léchait.

Tandis qu’elle s’exécutait, Ember finit par fléchir les genoux, se mettant à côté de Doll F-132, et se lova même dans son dos, commençant à caresser intimement son corps. L’une de ses mains pinça l’un des seins de la poupée, et l’autre main fila entre ses cuisses, la caressant tendrement, effleurant de ses doigts, également gantés, son sexe.

« Là, là... Notre petite salope est toute chaude, elle aime vraiment qu’on l’utilise...
 -  C’est normal, hmmm... Les poupées sont faites pour qu’on joue avec, pas pour qu’on les laisse prendre la poussière sur une étagère... »

Ember sourit, et embrassa le creux du cou de la femme, mordillant le latex, sentant la combinaison se crisser et se tordre sous ses dents. Elle pinça le téton de la femme, et tira dessus, avant de continuer à la caresser, ses mains frottant son corps, glissant tendrement et amoureusement dessus.

« Là, là, petite pute, lèche bien fort... »

Les deux mères de famille en profitaient longuement. Elles avaient bien l’intention de jouer et de coucher avec cette femme pendant toute la nuit. Andréa, elle, continuait à s’appuyer sur sa tête, et veillait régulièrement à bien écraser le visage de Doll F-132 contre elle...

« Oui, hmmm, encore... » gémissait-elle.
« Dernière édition: Décembre 23, 2017, 12:25:15 par Princesse Alice Korvander » Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Cassandre Harmington
Terranide
-

Messages: 331

avatar


Voir le profil
Fiche
Description
~ Jeune vachette obéissante, lait à volonté ~
« Répondre #33 le: Décembre 07, 2017, 01:40:07 »

Elles avaient on ne peut plus raison ! Une doll n’était pas faites pour trainer dans son caisson, à être oublié... Alors, qu’on soit clair. C’était théoriquement possible... oui ! C’était théoriquement possible, rien n’empêchait la doll d’être laissée dans son sarcophage. Après tout, c’était possible, et la Doll resterait jusqu’à ce qu’on l’utilise. Alors, bien sur, elle ne resterait pas genre des centaines de milliers d’années, on est d’accord... Mais on pouvait théoriquement le faire pendant plusieurs années, tant que tout était maintenu en ordre... Mais bon dieu... Qu’est-ce qu’on serait dans le gachi ! Comme dit régulièrement auparavant, les Géo-Doll coûtaient parfois des petites fortunes. Laisser une Géo-Doll ainsi, et bien, cela serait vraiment gâcher quelques choses qui coûtent extrêmement cher, et qui franchement, avait une utilité non négligeable ! Donc, morale de l’histoire, faut pas faire ça ! Compris ?

Ainsi, les deux femmes ici présente, avaient bien compris que la Géo-Doll devait être utilisée... La Geo-Doll F-132 fut bien contente, que sa recherche de l’intimité de celle qui avait le droit maintenant à un cunnilingus fut récompensée. En effet, la fameuse Doll put atteindre l’intimité de sa propriétaire, mais en plus, celle-ci aida. En effet, il fallait bien comprendre que tout ce que faisait la Géo-Doll était souvent d’une maladresse, n’ayant pas l’habitude du rôle actif, et étant souvent contonné au rôle passif. Donc, il ne fallait pas s’attendre à de l’excellence, SAUF pour la fellation, qui était la seule activité « active » de la Géo-Doll que les Géo-Doll maîtrisaient à la perfection, étant donné qu’elle ne demandait pas d’effort extérieur à la Géo-Doll, mais uniquement des efforts intérieurs, à la différence de l’utilisation de la langue pour lécher quelques chose, que cela soit un phallus, un vagin, ou autre...

L’autre point que la Géo-Doll apprécia, c’est que l’autre femme, celle qui n’avait pas le droit pour le moment à la Géo-Doll, eut le droit quand même à la Géo-Doll, vu qu’elle put user de ses mains pour jouer avec le corps de la Geo-Doll. Ce corps était là pour être utilisée après tout ! D’un côté, la bouche de la femme commença à jouer avec la Doll au niveau du cou, allant jusqu’à mordillier... Tandis que de l’autre côté, les mains, elles, passaient sur le corps, le caressant, jouant avec, les tétons, les cuisses... Toute la combinaison faisait glisser, crisser, se tordre, exactement comme la peau de la Doll... Et pour celle-ci... Que cela était du plaisir ! C’était un plaisir immense, qu’elle appréciait énormemnt. Presque tout son corps était une immense zone érogène, faite pour être utilisée, pour jouer, etc...

Elle ne put ni entendre, ni comprendre véritablement les demandes de celle qui recevait le cunnilingus, demande qui consistait à continuer, accélérer, faire ce qu’elle faisait... Mais encore une fois, la doll ne parlait pas, n’entendait pas, mais pouvait comprendre à partir d’autres choses... Ainsi, le fait que son visage fut peu à peu écraser littéralement contre l’intimité... De suite, la fameuse Géo-Doll, qui n’était pas stupide, comprit ce que cela voulait dire... Cela voulait dire qu’elle devait accélerer ! Ainsi, elle renforça son action, tentant d’être encore plus efficace. Le but était de donner le plus de plaisir possible. La Géo-Doll montrait l’étendu de ses capacités en matière de donner du plaisir, et on pouvait dire qu’il n’y avait pas photo... Elle savait s’y faire la coquine ! C’était vraiment de la qualité.
Journalisée
Miranda Forge
Humain(e)
-

Messages: 294

avatar


Voir le profil
Fiche
« Répondre #34 le: Décembre 09, 2017, 03:39:31 »

N’en déplaise à Amber, Doll F-132 était plus douée qu’elle pour ce qui était de faire un cunnilingus. Une chose qui, en soi, n’avait rien de surprenant. Après tout, Doll F-132 avait été entraînée pour ça, formée pour ce genre de pratiques. Elle se devait donc d’exceller en la matière ! Elles avaient payé pour ça, pour une petite poupée soumise en latex, qui ne pensait qu’au sexe. Son esprit avait été totalement reformaté, comme le système d’exploitation d’un ordinateur qu’on aurait réinstallé. Toutes les bases avaient été revues pour faire de cette femme une GeoDoll. Inutile de la plaindre, ou même de l’envier, car on ne pouvait plus vraiment la considérer comme une humaine. Enviait-on un tableau parce qu’il était joli ? C’était la même chose pour ces femmes. La GeoDoll, juridiquement parlant, n’appartenait pas à la catégorie des personnes, mais des choses. C’était aussi simple que ça, et, dès qu’on admettait ce postulat, alors on pouvait prendre plaisir avec les GeoDolls. Et, pour le coup, Amber et Andréa prenaient toutes les deux leur pied.

Andréa, elle, sentait la langue de la femme se crisper contre sa culotte, stimulant son bouton de plaisir, provoquant en elle de multiples frissons. Elle continuait à serrer la tête de Doll F-132, mais Amber finit par agir. Elle tira la tête de la poupée en arrière, et l’embrassa. Une main sur ses cheveux, l’autre sur son sein, elle enfonça sa langue dans sa bouche, ne tardant pas à sentir le seul organe qui ne soit pas recouvert de latex chez la créature de latex : sa propre langue. Et elle sentit la Doll répondre à ce baiser.

Souriant, Andréa les regarda faire, et, avant de les rejoindre, alla récupérer une seringue. Les seringues tekhanes étaient assez particulières, car il n’y avait pas d’aiguilles, mais un système de pression.

« Hmmmm... » gémissait de son côté Amber.

Andréa s’injecta le contenu de la seringue, et sentit rapidement ses seins devenir douloureux. Elle fléchit ensuite les genoux, et dégrafa sa combinaison à cette hauteur, libérant ainsi ses seins. Amber, qui savait ce qu’elle voulait, rompit alors son délicieux baiser avec Doll F-132... Qui embrassait rudement bien. Et le contact de lèvres recouvertes de latex était véritablement exquis. En effet, le latex recouvrait tellement bien la bouche de la femme qu’on aurait pu croire qu’il était soudé à sa propre peau. Comment se faisait-il que la salive ne décolle pas le latex ? En réalité, la texture utilisée était si particulière que la salive contribuait à coller le latex, plutôt qu’à le décoller.

Quoi qu’il en soit, les mains d’Andréa caressèrent les têtes de ses deux amantes.

« Allez, les filles, hmmm... Ve-Venez téter... ! »

Amber, qui savait très bien ce que sa femme avait en tête, se rapprocha de son sein. Pour la Doll, il fallut la pousser un peu, mais elle sembla vite deviner ce qu’elle devait faire, et Andréa eut ainsi le bonheur de sentir les deux femmes sucer ses seins, aspirant le généreux lait qui sortait de son corps suite à l’injection.

« Haaaaaaa... Pu-Putain, que c’est bon, hmmmm... !! »

Réciproquement pour Amber, car le lait de sa femme était tout simplement onctueux !
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Cassandre Harmington
Terranide
-

Messages: 331

avatar


Voir le profil
Fiche
Description
~ Jeune vachette obéissante, lait à volonté ~
« Répondre #35 le: Décembre 15, 2017, 10:52:07 »

Le cunnilingus n’était pas la spécialité des Géo-Doll comme dit précédemment. Tout ce qui était « action extérieur » n’était pas de la spécialité des dolls, plutôt utilisés qu’utilisable. Mais néanmoins, il fallait bien se dire que la qualité de ses performances étaient quand même exceptionnel... Premièrement, peut-être car la Doll-F-132 est douée ? C’était une possibilité. Mais plus généralement, c’était tout simplement car même si ce n’était pas la spécialité, on parlait quand même des Géo-Doll, et même quelques chose qu’elles ne maîtrisaient pas à la perfection dans les actes sexuelles... Et bien, c’était bien au dessus des performances habituelles ! Et là, on pouvait en témoigner avec la F-132, qui agissait avec le plus d’efficacité possible, pour donner le plaisir le plus optimal possible.

Soudainement, alors qu’elle était entrain de faire son cunnilingus, elle fut brisée dans ces actions, et tirée en arrière. Evidemment, aucune plainte, réaction de surprise, ou n’importe quoi arriva. Au contraire, une obéissance totale, presque comme si elle s’était attendu à ce que cela arrive, comme si cela n’avait nullement troublé ou choqué la fameuse Géo-Doll... Intéressant n’est-ce pas ? Alors, ainsi, maintenant qu’elle n’était plus sur les lèvres intimes de l’une, elle passa sur les lèvres de l’autres... En effet, les deux femmes s’embrassèrent. La doll put alors jouer avec sa langue, donnant des éclairs de plaisirs. Imaginez... L’un des seuls organes disponibles, qui n’étaient pas enrobés dans le latex... C’était ainsi un pouvoir du plaisir absolument infini ! Elle embrassait avec grand plaisir, et suivait le moment...

Le baiser prit finalement fin... Toutes les bonnes choses avaient une fin n’est-ce pas ? La Géo-Doll fut de nouveau alors inutilisée pendant un petit moment, tout les trous étaient inutilisés. Elle était délaissé... Mais non ! Elle n’était pas du tout délaissé, c’était juste qu’elle allait être utilisée autrement, comme on disait. Après tout, elle était visiblement très appréciée de ses deux propriétaires, qui devaient sans aucun doute se dire qu’elles avaient fait le bon choix. Et le mieux, sans doute, avec les Géo-Doll, c’est que le tout était tellement performant, efficace et automatisé, que si les moutons noirs arrivaient, et bien, ils étaient très rares. Elles auraient acheté la F-131, ou la F-133, et bien, elles auraient aussi une Géo-Doll tout aussi bonne !

Mais bref, comme toujours, on blablate, blablate... Et on oublie de dire ce qui se passe ! Car en effet, la Géo-Doll fut de nouveau utilisée... Elle ne pouvait pas savoir que cela était nouveau, que cela venait de la technologie de Thekos... Mais quand même, alors qu’elle était tranquillement entrain d’atteindre, elle fut placée au tétons. Encore une fois, les Géo-Doll connaissaient par coeur cela, et de suite, elle commença à têter. Si elle ne s’attendait pas au lait, elle ne fut pas surprise pour autant. C’était une possibilité que le cerveau de la Géo-Doll connaissait, et si cette possibilité n’était pas forcément automatiquement prise en compte, il fallait bien comprendre que si elle existait dans le cerveau de la Géo-Doll... Et bien cela était possible. Ainsi, elle têta avec vigueur, dynamisme, profitant du lait, et cherchant, comme toujours, à donner le plus de plaisir possible à sa propriétaire, sentant qu’elle n’était pas la seule à faire cela, une autre femme était à cöté.
Journalisée
Miranda Forge
Humain(e)
-

Messages: 294

avatar


Voir le profil
Fiche
« Répondre #36 le: Décembre 18, 2017, 02:08:31 »

Contrairement à leurs filles,  Ember et Andréa prenaient davantage leur temps avec Doll F-132. En un sens, elles se montraient plus douces, mais non moins exigeantes, puisqu’elles utilisaient leur GeoDoll à autre chose que servir de sac à foutre. Ember avait partagé un long baiser avec elle, et elle savait déjà qu’elle y reviendrait. Fétichistes, les deux femmes aimaient beaucoup le goût du latex, sa texture, cette sensation de fraîcheur et de frottement… Les lèvres de Doll F-132 étaient délicieuses, et, vu la manière dont la GeoDoll avait remué sa langue contre la sienne, Ember en avait déduit que la poupée aimait aussi les baisers, et qu’on joue avec sa langue. Andréa vérifiait maintenant si la Doll était suffisamment intelligente pour comprendre ce qu’on attendait d’elle.

Fort heureusement, GWC restait à la hauteur de sa réputation, et Doll F-132 ne tarda pas à poser ses lèvres sur le téton d’Andréa, et à appuyer dessus. En retour, la main d’Andréa se crispa sur ses cheveux, et un soupir s’échappa des lèvres de la femme. Andréa bascula la tête en arrière, serrant avec ses mains les cheveux de ses deux amantes, qui vinrent boire à ses seins, longuement et goulûment.

« Ahh… Oui, comme ça, hmmm… Tétez bien, mes petites chéries... Buvez le bon lait de Maman Andréa ! »

Même maintenant, il était fréquent que les filles d’Andréa reviennent téter. Le choix pouvait surprendre, mais il fallait bien comprendre qu’Andréa trouvait ça très excitant. Elle avait toujours allaité ses filles, et avait continué à le faire. Ember aussi venait boire ses seins. Sans trop pouvoir se l’expliquer, l’allaitement excitait toujours Andréa, et, entre elles, c’était plus un fantasme sexuel qu’autre chose. Doll F-132 buvait donc avec appétit, et, pendant quelques minutes, on n’entendit rien de plus que les deux femmes ponctionnant les gros seins d’Andréa… Ce qui eut pour conséquence de réveiller l’érection de cette dernière.

F-132 dut ainsi sentir, contre ses cuisses, une pointe se former. La verge d’Andréa venait de se dresser, et elle tapait contre le corps de la femme. Yeux clos, Andréa avait les joues rougies par le plaisir, et Ember finit par relever son visage, l’embrassant. Évidemment, le lait de la femme était très aphrodisiaque, ce qui avait excité sa femme. Les deux femmes s’embrassèrent longuement, la main d’Andréa venant palper les délicieuses fesses de sa femme.

« Hmmmmm…
 -  On la baise ? »

Les deux femmes sourirent. Contre son sexe, Andréa sentait la queue d’Ember, qui était également très excite par le lait aphrodisiaque de sa femme. Comme à son habitude, Andréa réagit rapidement, et poussa Doll F-132, l’amenant à se mettre à quatre pattes, puis gifla ses fesses. De solides claques, tandis qu’elle malaxait ses fesses.

« Haaaan ouais… !! »

Puis Andréa la pénétra ensuite rapidement, optant pour une sodomie aussi intense que brutale…
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Cassandre Harmington
Terranide
-

Messages: 331

avatar


Voir le profil
Fiche
Description
~ Jeune vachette obéissante, lait à volonté ~
« Répondre #37 le: Décembre 20, 2017, 11:56:52 »

La Geo-Doll était une invention merveilleuse, car contrairement à beaucoup, voir même énormément de femmes (ou d’hommes) transformés en jouet sexuel, elle ne se contentait pas d’un seul « mode ». Genre, brutalité, ou douceur. Soit une Géo-Doll qui ne savaient qu’être douce, utilisable, soit une Géo-Doll qui au contraire, ne marchait que par le sadomasochisme le plus brutal... Vous comprenez un peu la situation ? Et bien l’avantage de la F-132, mais de bien d’autres Géo-Doll, c’était plus générale que tout simplement dire « Elle » particulièrement, et bien... C’est que quand il fallait être doux, elle était douce, et quand il fallait répondre à une pénétration violente et entrainante, elle savait le faire également. Un côté multi-fonction, qui était loin d’être désagréable, ça, on pouvait le dire !

Ainsi, la F-132 l’illustrait à la perfection, là, maintenant. En effet, quand elle avait été prise par les filles de ses propriétaires, et bien, elle avait réagis en étant tout aussi entrainé, violente et rapide que celles-ci. Une vraie professionnelle de la baise, prête à tout endurer, et à être utilisée à la perfection... Et cela avait marcher. Mais maintenant, avec ses propriétaires, la Géo-Doll était plus douce. Non que cela soit vraiment volontaire... La situation faisait qu’elle avait plutôt affaire à un comportement ainsi, vous comprenez ? Ainsi, après avoir offert un précieux et utile cunnilingus, là, elle buvait le lait, tout en cherchant à offrir le plus de plaisir possible à sa propriétaire, en jouant avec les vitesses de succion, mais également avec sa langue, qui n’hésitait pas à jouer justement au niveau du sein...

Soudainement, elle sentit une forme grossir.. C’était le phallus de sa maîtresse. Encore une fois, sans que cela soit pensée, la fameuse Geo-Doll savait que cela allait très certainement entrainé une pénétration proche, donc, s’y préparait. De plus, le lait qu’elle avait consommé avec une puissance aphrodisiaque, cela se sentait. Les Géo-Doll étaient à la fois très touchés, et peu touchés par les aphrodisiaque. Vous allez me dire « mais comment est-ce possible ? » Et bien, les Doll avaient largement l’habitude de cela, de ces traitements... Mais cette habitude ne voulait pas dire qu’elles y résistaient, au contraire ! Elle en avaient tellement l’habitude, que maintenant, quand elles en avaient, cela décuplaient totalement leur excitation, étant donné qu’elle n’avait aucune barrière mentale de résistance !

Sa position fut alors de nouveau changée. Encore une fois, rien de bien étonnant. Elle s’adaptait à sa nouvelle position, et se retrouva donc à quatre pattes. Que d’excitation quand elle sentit ses fesses se faire gifler, claquer.... A chaque frappe de la fessée, elle sentait son excitation augmenter, elle sentait son plaisir se décupler, alors que le latex réagissait justement à la situation... C’était parfait, elle sentait qu’elle allait adorer ce qui allait suivre. Ouais, ce n’était pas après tout car on était une Géo-Doll qu’on ne prenait pas son pied ! C’était même, je dirais, l’avantage d’être une Géo-Doll, on prenait son pied, c’était le moment pour ! Quoiqu’il en soit, ainsi, elle s’attendait à que cela aille plus loin, que cela continue... Et bien, les désirs sont des ordres, comme on dit !

Ainsi, ce qui devait arriver, arriva, comme on dit ! Soudainement, sans mise en garde, sans qu’on la prévienne, elle se fit sauvagement enculer... En même temps, c’était logique... On allait pas prévenir une Géo-Doll, et puis... Comme elle était sourde et aveugle, cela n’aurait pas été très utile. Comment on aurait pu la prévenir ? Peut-être en préparant son anus... Quoiqu’il en soit, elle s’en fichait. Enfin, non, elle ne s’en fichait pas... Elle kiffait ! Elle kfifait grave, et ça, c’était ce qu’il fallait comprendre...
Journalisée
Miranda Forge
Humain(e)
-

Messages: 294

avatar


Voir le profil
Fiche
« Répondre #38 le: Décembre 25, 2017, 05:36:21 »

Au tour d’Andréa de passer aux choses sérieuses ! Ses filles avaient déjà eu l’occasion d’explorer le cul de Doll F-132, et, en s’enfonçant en elle, Andréa frémit, constatant vite que la réputation des GeoDolls n’était clairement pas à usurper. Elles avaient été formées sexuellement, entraînées et endurcies pour être d’excellentes amantes sexuelles. Avec GWC, on ciblait toujours la perfection, et le coût des GeoDolls incluait aussi leur perfection et leurs incroyables talents sexuels. Pour l’heure, les retours étaient très rares, et étaient souvent le fruit de clients utilisant mal les produits qu’ils achetaient. La gamme des GeoDolls était, de fait, très porteuse, bénéficiant d’une excellente publicité, et d’une très bonne presse. Et il suffisait de voir Doll F-132 pour constater que toute la publicité faite sur ces beautés était loin d’être mensongère !

La main d’Andréa s’abattit brusquement sur la croupe de la GeoDoll, et elle continua à la bourrer, sentant très rapidement, avec une aisance incroyable, son membre s’enfoncer profondément dans son cul. Oh, bien sûr, la douleur était là, fort heureusement, car il fallait quand même qu’il y ait de la souffrance dans la sodomie.

« Han putain, elle... Elle a un de ces culs, haaaa... !
 -  Ne l’épuise pas trop, ma chérie, je veux en profiter, moi aussi... »

Andréa sourit malicieusement, et gifla encore le cul de la femme. Contrairement à ses filles, Andréa était bien plus endurante, et elle prenait donc son temps, savourant le corps de la femme, ralentissant souvent le rythme, pour le plaisir de sentir sa queue se comprimer dans la chair étroite de la belle femme. La Tekhane se pinçait alors les lèvres, pinçant les deux fesses gainées de latex de la jeune femme, et reprenait ensuite lentement ses coups de reins, jusqu’à accélérer ensuite le rythme, soulevant et abaissant un peu le corps de la femme.

Ember, quant à elle, fléchit les genoux à côté de Doll F-132, et caressa ses seins, venant les pincer, tirant sur les tétons, grattant ensuite son dos.

« C’est incroyable, on dirait... Une peau symbiotique en latex ! Je n’ai jamais vu ça, c’est...
 -  Hmmm... Hmmm... Pu-Putain, ce cul... !! »

Andréa gémit à nouveau, et la gifla encore.

« Ce cul, hmmm... JE L’AIME, CETTE SALOPE !! »
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Cassandre Harmington
Terranide
-

Messages: 331

avatar


Voir le profil
Fiche
Description
~ Jeune vachette obéissante, lait à volonté ~
« Répondre #39 le: Décembre 27, 2017, 11:51:42 »

Douleur… Et oui ! Ce n’était pas tout ça, mais les Géo-Doll avaient aussi des sentiments ! Des émotions ! Des situations ou, et bien, leur petit coeur pouvait être touché, et vous avez bien entendu compris que je parle de comment l’appelez les deux femmes… Salope… Elle n’était pas une sal… Oui, bon, vous avez compris, je blague totalement. La douleur n’était absolument pas une douleur morale, mais la douleur physique. Et oui, redevenons-sérieux, les Géo-Doll ressentaient la douleur. Alors, oui, elles étaient quand même largement plus résistante que la plupart des femmes pour tout ce qui était sexuelle… Il fallait bien le dire, elles pouvaient se faire pénétrer par des engins bien plus gros, sans en souffrir énormément. Cela ne voulait pas dire, attention, qu’elles ne ressentaient pas la douleur, mais cela voulait dire qu’elle y résistaient mieux. Qu’elles pouvaient mieux s’y préparer… Autre chose aussi, mais chut, ne dévoilons pas tout, trop vite. Cela gâcherait le plaisir !

Elle sentait que la sodomie était ici bien mieux maitrisé que tout à l’heure. Comment ça tout à l’heure ? Mais oui, souvenez-vous, quand la fameuse Géo-Doll s’était faite pénétrée par les filles du couple de ses propriétaires ! Elle s’était fait plus d’une fois sodomiser… Et bien là, il fallait bien l’avouer, ce n’était pas du tout la même sodomie… Et ce n’était pas tant une question de taille de phallus, genre, les mères auraient de plus gros phallus, ce qui expliquerait ainsi le changement de comportement, de vision… Et bien, non pas du tout. Enfaite, c’était plutôt que les mères avaient bien plus de vraies expériences. Elle savait que l’une des filles avaient la motivation et l’envie, cela, cela ne faisait aucun doute… Mais, néanmoins, l’expérience jouait pour beaucoup,  et ainsi, la sodomie était bien mieux maîtrisée, bien plus efficace, et il fallait bien le dire… Cela se sentait, pour la Doll F-132.

Ainsi, son anus était bien occupé… Pénétrée, balloté, il était utilisé comme il se devait d’être utilisé, un véritable trou pour donner du plaisir, et au moins, on pouvait dire qu’il faisait très bien son job… Tant mieux ! Tant de choses de nos jours ne font plus bien leur travail, ça en devient désolant… Et bien, là, pour une fois, ce n’est pas le cas. Cependant son anus n’était pas le seul utilisé… Ses seins étaient aussi utilisé, tiré, on jouait avec. Zone extrêmement érogène, on pouvait dire que les seins étaient une zone agréable, utilisable avec beaucoup d’affection, et il fallait un bon doigté pour bien les faire donner du plaisir… Ils étaient caressé, on tirait sur les tétons, et on les pincait, bref, tout un ensemble qui donnait du plaisir… Les fesses de la Doll avaient d’ailleurs un traitement relativement similaire, on pouvait bien dire, ainsi, la Doll était bien utilisée...

Le fait de donner des fessées comme ça, de tirer sur les tétons, etc. Ne soyons pas dupe, cela devait jouer aussi sur le fait qu’elle avait de la douleur, n’est-ce pas ? Et bien… Vous vous souvenez du cliffanger que je vous ai fais, il y a quelques paragraphes de cela ? Deux pour être précis… Oui, vous vous en souvenez, c’est bien. Et bien justement, voilà qu’il va revenir à son utilité. En effet, la douleur, et bien… Chez les Geo-Doll, donc, exactement pareil chez la Doll-F-132, et bien la douleur se couplait au plaisir. Et oui ! Elle ressentait énormément de plaisir dans la douleur, il fallait bien le dire. Elle aimait son traitement, elle aimait ce qui lui arrivait, et ainsi, elle était heureuse. Bon sang, qu’est-ce qu’on s’occupait bien d’elle ! Que cela continue bordel de Dieu ! Elle avait encore des orifices, un corps, tout, on pouvait faire ce qu’on voulait d’elle ! Elle était prête et elle voulait l’avoir !!!
Journalisée
Miranda Forge
Humain(e)
-

Messages: 294

avatar


Voir le profil
Fiche
« Répondre #40 le: Janvier 03, 2018, 03:54:55 »

La Doll F-132 n’avait qu’une seule fonction, et qu’un seul but dans la vie : le sexe. C’est tout, c’était aussi simple que ça. Elle était là pour faire l’amour, sur commande, encore et encore, sans jamais pouvoir s’en lasser. Elle incarnait la chosification du corps à des fins sexuelles, la transformation de l’humain en objet, en un véritable sex toy pulmonaire. Quelle merveille ! Quelle réussite ! Grognant et soupirant sans relâche, les deux femmes ne se lassaient pas de la baiser longuement et énergiquement. Andréa avait effectivement un rythme plus maîtrisé qu’Amber. Elle n’irait pas jusqu’à dire qu’elle faisait mieux l’amour, mais elle avait davantage d’expérience, et tout autant d’envie. Elle était juste... Moins impulsive. Elle prenait en tout cas la femme avec poigne, et avec une énergie croissante, savourant au contact de l’étroitesse de ce cul. C’est pour ça qu’elle aimait la sodomie, pour sentir cette peau serrée se refermer sur sa queue, l’immobiliser, la restreindre, la frustrer, justifiant ainsi les gifles qu’elle donnait. Des claques puissantes, Andréa ayant une sacrée poigne.

« Hmmm... A-Allez, Ember, haaaaa... Profite-en... ! »

Ember, qui jouait avec le reste du corps de la femme, sourit alors, et se redressa. Elle tira sur la fermeture Éclair de sa culotte, et libéra à son tour son phallus, qui n’attendait désormais qu’un trou dans lequel s’enfoncer. Andréa, qui prenait Doll F-132 en levrette, remonta alors ses mains, et empoigna chacun des seins de la femme, puis banda les muscles, et souleva sa poupée. Bien sûr, le corps de la Doll F-132 ne fut pas si simple à soulever, mais Andréa était musclée, et habituée à soulever des charges lourdes. Elle redressa ainsi la poupée, tout en maintenant sa verge plantée dans son cul.

La belle Ember se rapprocha alors, et profita de cette position pour caresser les hanches moulantes de leur jouet, puis, sans plus attendre, se lova contre elle, et la pénétra à son tourt, sa queue s’engouffrant dans son vagin.

« Hmmm... Si trempée, ses lèvres intimes... Hmmmm... »

Son sexe s’adaptait parfaitement à la présence du sien, et, encore une fois, elle sentait le latex se glisser à l’intérieur du vagin de la poupée, comme si on avait lié la combinaison à la peau. Impossible de dire comment une telle chose était possible, mais... Eh bien, c’était terriblement bandant ! Ember prenait clairement son pied en ce moment, et, rapidement, les deux femmes se mirent à remuer en elle, baisant cumulativement la belle GeoDoll.

« Oui, hmmm... Elle est exquise, h-hein... ?! »

De quoi lui faire prendre un sacré pied !
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Cassandre Harmington
Terranide
-

Messages: 331

avatar


Voir le profil
Fiche
Description
~ Jeune vachette obéissante, lait à volonté ~
« Répondre #41 le: Janvier 05, 2018, 09:49:16 »

Il est vrai qu’il était difficile de déterminer l’expérience sexuelle d’une personne… Enfin, plutôt de déterminer quel était la meilleure expérience sexuelle les deux femmes qui s’était le plus occupé de la fameuse Géo-Doll avaient chacune eu sa façon de faire… On pouvait dire que chacune avait sa façon, donc, qu’il était difficile de dire qu’elle était la meilleure. Sans aucun doute, peut-être qu’une relation entre la mère et la fille, et bien… Là, elles pourraient savoir qui était la meilleure ! C’était un moyen comme un autre, je vous assure ! C’est un moyen bon, efficace, et surtout, pratique pour bien en savoir plus ! N’est-ce pas ? Bref, la Géo-Doll, de toutes façon, n’avait pas à juger, et n’allait pas le faire : elle était bien trop concentrée par le sexe. Il était possible qu’une personne ne se rende pas compte de l’efficacité d’une Géo-Doll… Mais c’était rare, vu le prix de ces merveilles ! En général, les gens savaient à quoi s’attendre !

Mais trève de blabla et… C’est moi ou je dis ça à chaque deuxième paragraphe ? Ouais, c’est probable, mais l’introduction de ces RP permet toujours de montrer un peu sur les Géo-Doll, que cela soit moi ou du côté de mon camarade de RP ! Pour en revenir à nos moutons, ou plutôt à nos femmes qui baisent, c’est quand même plus correct, si vous voulez mon avis, et ainsi… Et bien la Doll F-132 continuait d’être prise avec une fougue et une force, qui se couplait à une grande maîtrise. Le tout était contrôlait, et montrait une grande connaissance de comment on enculait bien une personne… Et attention, le tout au sens propre, hein ! Elle l’enculait bien au sens propre ! Bon, ça, vous avez sans doute compris. Le tout faisait des vas et viens, solide, efficace, bien présent et bien profond…

Alors que l’enculage continuait, une forte poigne se positionna sur ses seins, et elle fut soulevée… Ce ne fut pas aussi simple que soulever un simple sac en papier, mais les Géo-Doll n’étaient pas non plus trop lourdes, ce n’était pas impossible de les soulever. Bref, elle fut soulevée, ses seins étaient pressée, le tout lui donnant immensément de plaisir. Sans doute encore une fois, un savant mélange entre douleur et plaisir, sur comment on la traitait, comment on s’occupait d’elle… Bref, que du plaisir, n’est-ce pas ? En tout cas, c’était ce qu’elle ressentait, la fameuse Géo-Doll, vu la situation donner… Elle était soulever, enfonçant encore plus la bite qui était ici présente dans son cul, et profitant du plaisir de sentir ses seins se faire presser ainsi… Elle en était en bord de la jouissance !

Et la jouissance, elle l’eut. En effet, alors qu’elle était soulevée, et bien… Et bien, elle avait un nouvel espace de disponible… Et cette espace n’allait pas rester comme ça, béant, inoccupés, à ne servir à rien ! Bien sur que non ! Il fallait bien qu’il serve à quelques choses ! Et ainsi, elle fut pénétrer en son vagin. Ni une, ni deux, après tant de plaisir qu’elle avait reçue… Elle eut une jouissance importante, qui permit d’améliorer et renforcer la double pénétration qu’elle se prenait. Littéralement prise en sandwich, c’était pour elle un moment de bonheur intense, de plaisir infini, et surtout, une situation qui la rendait tellement heureuse… Oh bon sang, se faire prendre ainsi, avoir deux de ses trous pris ainsi en sandwich… Dire que la disparue Véronique Orwell, auparavant, n’avait pas spécialement été marquée par le sexe… On pouvait dire que cela avait bien changée, maintenant, qu’elle était en Géo-Doll !
Journalisée
Miranda Forge
Humain(e)
-

Messages: 294

avatar


Voir le profil
Fiche
« Répondre #42 le: Janvier 07, 2018, 01:35:47 »

Baiser cette petite poupée, ça n’avait pas de prix. La GeoDoll était terriblement bandante, et stimulait à la perfection les deux femmes qui la prenaient. La famille Sitwell allait réellement se souder autour de Doll F-132. La poupée de latex fut soulevée par Andréa, et Ember les rejoignit. Les deux belles femmes pénétrèrent la magnifique créature, et Ember, tout en soupirant, se dépêcha de retourner l’embrasser. Elle, elle était déjà accroc aux délicieuses lèvres de femme ! Ce n’était pas tous les jours qu’on pouvait poser ses lèvres sur du latex, pour être honnête. Ce contact était très particulier, et terriblement exquis. Frissonnant sur place, Ember continuait à  l’embrasser, et ses mains se déplacèrent, s’appuyant sur les fesses de la femme.

Andréa, elle, pinçait les tétons de la GeoDoll, et se pencha à son tour vers elle, embrassant son cou, plantant ensuite ses dents, mordillant et tirant sur le latex. Ember rompit alors le baiser, et lécha ses joues, se délectant des soupirs et des couinements de la poupée de latex.

« Là, petite pute, hmmm... Tu crois... Haaaa... Qu’elle nous entend... ?
 -  Non... Hmmm... Enfin, haaaa... Elle entend, mais... Elle ne comprend pas... »

Les oreilles de Doll F-132 avaient été obstruées, et, si on ne pouvait pas totalement couper les ondes sonores, elle ne comprenait pas ce qu’on lui disait, n’entendant que des soupirs et des borborygmes. Et, au-delà de ça, vu le conditionnement que Doll F-132 avait subi, même si on devait lui parler, elle ne comprendrait pas ce qu’on lui disait. Elle ne comprenait désormais qu’un seul langage, celui du corps, celui des chairs qui claquent, des coups de reins et des coups de trique ! Et c’était précisément ça que les deux femmes faisaient avec leur poupée, se pressant contre elle, la baisant longuement. Leurs queues s’enfonçaient longuement dans la chair de Doll F-132, parfois simultanément, la remplissant alors, pour se retirer ensuite, et recommencer.

Ember continuait, elle, à lécher ce visage, à mordiller ses joues, en se disant qu’elle aurait pu faire ça toute la journée ! Et elle le pensait sincèrement, tellement Doll F-132 était sexy, et tellement elle aimait le contact du latex sur le corps humain. Elle léchait également les lèvres de la femme, jusqu’à ce que les deux femmes en finissent par jouir. L’orgasme ne vint qu’au bout de nombreuses minutes, signe de l’énergie de ces deux femmes, de leur expérience, et de leur redoutable endurance.

Elles se relâchèrent mutuellement dans le corps de Doll F-132, jouissant en elle, puis s’écartèrent. La poupée tomba au sol, s’affalant sur les fesses. En était-ce fini ? Nullement... Andréa fléchit les genoux, et Ember se glissa dans le dos de la GeoDoll, la forçant à se redresser, à se mettre assise sur les genoux.

« Voyons voir... Voyons voir jusqu’à quel point elle est futée. »

Ember restait dans le dos de Doll F-132, comme pour la guider, tout en caressant son corps, glissant ses mains sur sa peau, ce qui n’était pas sans provoquer une série de crissements. Andréa, elle, fourra sa queue entre les seins de Doll F-132, invitant ainsi cette dernière à la masturber avec ses seins.

« Allez, petite pute... Branle-moi...
 -  C’est quand même dommage qu’elle ne nous entende pas... »

Ember lécha l’oreille de la poupée, et la mordilla, en tirant légèrement dessus.

« Je suis sûre qu’elle adorerait se faire insulter tous les jours... Que je la traite de salope tout en faisant jouir cette sale chienne... »
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Cassandre Harmington
Terranide
-

Messages: 331

avatar


Voir le profil
Fiche
Description
~ Jeune vachette obéissante, lait à volonté ~
« Répondre #43 le: Janvier 11, 2018, 11:54:48 »

Elle se faisait prendre, utiliser, manipuler... Bien sur, le plus important, c’était... Et bien qu’elle se faisait baiser, oui, vous avez compris, bravo à vous ! Et oui, bien entendu, il fallait quand même mentionner le plus important de ce qui se passait, le fait qu’elle était pénétrée, aussi bien dans la chatte que dans l’anus. C’était ça le plus important, étant donné que la Géo-Doll étaient souvent considérés comme plusieurs trous qu’on pouvait pénétrer, profitant aussi bien d’un côté de la joie de la pénétration, et de l’autre, du fait que les Géo-Doll étaient entre la chair et le latex...

Sauf que vous avez bien compris, de l’autre coté, que si c’était juste pour la pénétration, et cette joie de chair et de latex, et bien... Cela ferait bien longtemps qu’on aurait fait en sorte d’avoir des onaholes d’extrêmement bonne qualité, cela serait plus économique, plus facile, et plus rapide à faire que tout le conditionnement nécessaire à la Géo-Doll... Mais les deux femmes montraient bien qu’elles avaient bien mieux qu’un Onahole de luxe... Elles avaient une Géo-Doll ! Ainsi, elle avait tout le corps à disposition. Elle pouvait l’embrasser, le mordiller, le tater, jouer avec... Et partout ! Partout ! Aussi bien les seins, que le visage, le visage qui était sous cette couche de latex, et où on devinait des yeux, un nez, une bouche... Des joues... C’était tellement excitant, l’ensemble... Il n’y avait aucun doute !

Ainsi, c’est vrai... Elle ratait quand même quelques choses pendant cette pénétration... Et ouais... il fallait comprendre que les femmes parlaient, pendant qu’elles jouaient avec leur Géo-Doll, cela, c’est un fait... Mais la Doll, elle, et bien... Elle ne comprenait pas. Enfin, elle ne comprenait pas... Oui, elle ne comprenait pas. Mais elle entendait ! Elle entendait bien ce que disait ses fameuses « interlocutrices », qui en effet, disaient de nombreuses choses, disant même parfois ce qui pourrait être des « ordres ». Bien entendu, cela pouvait être un vrai défauts des Géo-Doll, ce n’étaient pas des esclaves, qui pouvaient entendre et comprendre les ordres...

Mais le corps a ses raisons que les oreilles ignorent ! Ainsi, si elle ne comprenait pas les ordres, une chose elle comprenait... Son changement de position. Il fallait retourner un peu en arrière... C’est à dire, quand le fruit de la jouissance arriva, quasi simultanement, dans l’anus et la chatte de la Géo-Doll, elle fut alors, une fois cela fini, laissée, et elle en tomba par terre, comme toujours, comme une Doll. Mais ce n’était pas fini. La doll fut alors installée sur ses genoux, le dos droit, bien dressée. Comme toujours, dans ce genre de position, la Doll mit en valeur ses seins, étant donné que c’était l’une des forces. Elle se faisait caresser, et peu à peu, un phallus arriva alors au niveau de ses deux seins... Et ce qui devait arriver arriva...

Ainsi elle commença sa branlette espagnole. Et oui ! La Géo-Doll connaissait par coeur cette technique, ayant eu des entrainement durant son conditionnement pour ce genre de pratique. Ainsi, elle manipula ses bras, et commença à réaliser la branlette espagnole... Et ouais, elle connaissait la technique, et savait le mettre en manoeuvre. C’était encore une énième preuve que les Géo-Doll n’étaient pas que de vulgaire et stupide Doll, mais des merveilles aussi bien en nano-technologie, mais aussi en connaissance sexuelle. Sans meme avoir pu comprendre un ordre oral, le fait qu’elle avait un phallus entre ses seins, et le fait qu’elles avaient ses bras de libre, faisait qu’elle eu instinctivement la bonne manipulation à faire... Mais quelle merveille ! Je vous le dis ! Quelle merveille !
Journalisée
Miranda Forge
Humain(e)
-

Messages: 294

avatar


Voir le profil
Fiche
« Répondre #44 le: Janvier 15, 2018, 01:58:02 »

Fort heureusement, la GeoDoll se montra digne de leurs attentes. Faite uniquement pour le sexe, elle avait été bien formée. Comme toujours, GWC se montrait à la hauteur de leurs espérances, et ce fut donc avec un grand plaisir qu’Andréa sentit des seins en latex se comprimer contre sa queue, remuant amoureusement et énergiquement dessus, le latex caressant sa queue. C’était un latex très agréable, qui crissait avec délice, et moulait au mieux la queue d’Andréa. La puissante militaire serra ses les poings en sentant l’excitation croître en elle, sa queue trempée de mouille et de traces de sperme filant le long de la poitrine de la femme. La GeoDoll avait tout simplement très bien compris, instinctivement, ce qu’on attendait d’elle, et elle s’appliquait du mieux qu’elle pouvait, s’exécutant sur son corps.

« Hmmmm... Oh, cette poupée est vraiment formidable !
 -  Vu le prix qu’elle a coûté, c’est normal, non ? »

Des deux, Andréa était la plus masculine du couple. En comparaison, Ember était généralement plus douce, et plus friande de douces attentions. De cette manière, les deux femmes formaient un couple complémentaire, et c’était précisément cette logique qu’elles appliquaient en ce moment. Sur le devant, Andréa jouait avec sa queue, et Ember, dans le dos de la petite poupée de latex, usait de ses caresses, de ses mains, et de ses lèvres. Tout était fait pour stimuler au mieux la jeune femme, et, en la matière, Ember s’en sortait plutôt bien. Elle caressait les hanches de la beauté, embrassait son cou, mordillait dedans, sentant le latex contre ses lèvres, ses dents, sa langue... Une sensation ô combien exquise, qui ne manquait pas de la faire doucement frémir, et, peu à peu, ses mains se déplacèrent, l’une venant se faufiler entre les cuisses de la GeoDoll.

Les doigts d’Ember se mirent à tendrement remuer dans l’intimité de la femme. Ils glissèrent lentement dans son corps, et son autre main continua à caresser son corps, griffant sa peau. Des crissements délicieux, comme toujours, tandis que Doll F-132 continuait à s’appliquer, et à prodiguer à Andréa un onctueux traitement.

« Là, c’est bien, ma belle...
 -  Elle ne t’entend pas, Ember... Hmmm...
 -  Peu importe, elle comprend ce que mes doigts lui disent. »

Avec deux doigts, Ember remuait tendrement dans le corps de la femme, et Andréa, au bout de plusieurs minutes, finit par jouir, serrant de sa main les cheveux de son amante, crachant son foutre droit sur son visage, tout en soupirant longuement.
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Tags:
Pages: 1 2 [3] 4
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox