banniere
 
  Nouvelles:
La modération de LGJ accueille deux nouveaux membres dans son équipe !

A voir ICI même.

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Sujet: Rentrée surprise! [PV]  (Lu 488 fois)
Vanessa White
Humain(e)
-

Messages: 967

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
Agente du S.H.I.E.L.D
« le: Avril 02, 2017, 08:33:48 »

Miku était un garçon qui, de prime abord, était normal. Une vie normale, mais qui en réalité, ne l’était pas tellement. Ce n’était un secret pour personne, dans son ancien lycée, qu’il était d’un grand penchant pour certaines choses. Un phénomène qui connaissait une certaine recrudescence ces derniers temps, celui qu’on appelait femboy. Miku faisait partie de cette vague, de cette tendance. Pourtant ce n’était pas par effet de mode mais bien par nécessité personnel d’être en accord avec ce qu’il ressentait réellement. Miku avait toujours était plus à l’aise dans la peau et les vêtements d’une fille que d’un garçon. De plus son apparence très fine et féminine lui donnait au moins l’avantage de pouvoir parfaire ce camouflage.

Miku était donc un petit femboy, qui aimait se pavaner ainsi. Il s’était inscrit sur un site communautaire qui permettait à tous les participants de ce mouvement de se contacter, de se parler. A la manière d’un forum en quelques sortes. Là-dessus, Miku avait fini par faire connaissance de quelqu’un, d’un correspondant qui lui aussi, était un femboy. Si au départ il ne s’agissait que d’échanges classiques et courtois, le temps avait fait son œuvre et petit à petit, les deux garçons se plurent. Ce correspondant était un charmant lycéen répondant au nom de Okio. La distance séparait les deux garçons mais un jour vint où ils décidèrent de se voir en vrai, à une occasion. Cette rencontre en vrai fut plaisante autant pour l’un que pour l’autre, et depuis lors, ils s’en organisèrent d’autres, ponctuellement.

Tout cela pour dire que Miku et Okio développèrent une belle amitié, si ce n’était plus sans se l’avouer … Mais la distance les séparant était frustrante à force. Miku supportait de moins en moins le fait d’être si loin de son ami, qui était le seul à le comprendre et le seul le faire se sentir bien. Ce fut pour cette raison que Miku décida de faire une surprise à son ami, lors de la rentrée des classes … Il était au courant qu’il cherchait un colocataire pour payer son petit logement étudiant. En secret, Miku avait répondu à l’offre et, de fait, devint son colocataire sans même que le propriétaire le sache. La surprise se révéla le jour où Miku emménagea à Seikusu, et vint alors toquer à la porte de son futur colocataire, et grand ami … Le cœur battant fort, les mains légèrement tremblantes, Miku sonna donc.

Quand la porte s’ouvrit, un grand sourire radieux s’empara de lui-même de ses lèvres, et il vint se jeter dans les bras d’Okio, lui faisant le plus grand câlin qu’il n’a jamais fait. « Surprise !!! » Dit-il, de sa voix douce et féminine alors qu’il serra fort son ami.
Journalisée

Compte principal.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Okio
Humain(e)
-

Messages: 77


Un homme certain, mais à l'apparence douteuse


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #1 le: Avril 03, 2017, 08:36:04 »

DDRRRIIIIIIIIINNNNGGGG

   Le glas libérateur, la sonnerie ultime retentissant, annonçant la fin des cours. Okio ne put retenir un souffle bruyant, camouflé par le fracas des chaises et des bavardages qui prirent de l'ampleur, alors que la prof d'histoire annonçait les dernières phrase de son cours, en les écrivant au tableau, vite écrit par Okio qui s'empressa ensuite de ranger ses affaires.

-Au-revoir Sensei !

   Fusèrent maint et maint fois, au fur et à mesure que les élèves sortaient. Okio fit de même, de même à ses camarades et à ses plus proches amis et amies dans la classe. Malgré son look, une part de son caractère et ses penchants, Okio était apprécier et plutôt bien vue, car aimable, gentil, rieur et toujours de bonne humeur, et fort sympathique de compagnie, quand il n'avait ses envies, qu'il glisse parfois de manière peu subtile, mais on s'en amusait à force.

   Ne perdant pas de temps, Okio regagna rapidement son chambre, dont il peinait parfois à payer le loyer. Certain était venue, mais n'avait pas sut s'adapter à la manière de vivre de Okio. Dans sa chambre, il entreprit d'envoyer quelque message à sa famille avant de se mettre au travail, voulant finir rapidement des exercices de maths et commencer un DM de Géographie.

   Après deux heures, ayant un peu bâcler ses exercices et tout juste fais les trois premières question, Okio s’arrêta, estimant avoir fais sa part pour aujourd'hui, se déshabilla, mit sa ceinture favorite et un débardeur pour femme, noir, un peu raccourcir et serrée, et un poil transparent. Il alluma son ordinateur portable, un filme plastique transparent recouvrant le clavier et les touches, et après quelque instant, il se connecta à un forum de discussion, et ouvrir à côté un porno. Le forum avait pour principale inscrits des femboys, mais il ya avait aussi des gay, des transsexuelles, des shemales et autre personne à l'apparence ambiguë. Peu de restriction, une bonne communauté soudée et solidaire, un peu libertin pour beaucoup, parlement aussi bien de manière cure et salace que capable de poster des phots osées, mais sans pour autant indécente, plus érotique qu'autre chose.

   Okio l'avait découvert il ya longtemps, quelque mois après sa séquestration, on l'avait aider, soutenue et surtout accepter. Il s'était noué plusieurs liens, quelque uns uniquement pour un plan cul, par chance pas loin de Seikusu, d'autre pour discuter de tout et de rien, et certain avec qui il avait nouer de profond lien d'amitier, voir plus. Notamment Miku, un femboy comme lui, sûrement la personne avec qui il avait le plus de liens, s'étant même organisait des rencontres, par chance habitant dans la même ville. Seulement eux deux ou avec d'autre, dans une salles d'arcade, cinéma ou parc d’attraction. Quelque photos ensemble et à chaque fois des efforts pour ne pas montré qu'il était un gros pervers obsédé par le sexe, mettant de côté ses pulsions, bien que ne contrôlant pas ses  érection par moment, Miku lui fessant de l'effet et lui donnant des envies.

   Après avoir discuté quelque temps avec des connaissances, malheureusement Miku non connectée, il passa sur son porno, un femboy pour principale protaginiste, se fessant prendre par deux hommes, bien foutue. Il installant un gode de taille relativement imposante sur sa chaise, s'y collant par effet ventouse, la chaise propice pour cela, y versa un peu de lubrifiant, en mit un peu dans ses fesses. Ensuite, il mit en route la vidéo, long de 20 minute le son un peu à fond, et entreprit de glisser lentement sur le gode, se mordillant les lèvres, tout en se masturbant.

   Après d’âpre mouvement de montée descendre, et de se masturber plus ou moins énergétiquement, et au 2/3 de la vidéo, il finit par jouir, s’écrasant complètement sur le gode, maculant sa main droite de sperme, et un jet venant partant en l'air avant de retomber sur son torse.

DRRIIINNG DRRIIINNG
*Hein ? De la visite ? J'ai pas mit le son trop fort, les voisins entendent pas normalement ! J'espère que c'est pas un pion ou bien c'est un gars en manque*

   Il mit ne pause la vidéo et se leva, retirant le gode de ses fesses, poussa la chaise et alla ouvrir la porte, ne prenant même pas le temps d'essuyer sa mains, la léchant rapidement, enlevant juste le plus gros.

-C'est qu...
« Surprise !!! »

   Prit de cour, ouvrant à peine la porte, quelqu'un se jeta sur lui, l’enlaçant fortement, lui fessant un gros câlin, alors que sa verge tendue se frotter contre le ventre de l'inconnue. Il repoussa doucement l'inconnue, pour voir son visage, la surprise et le plaisir de voir son ami lui provoqua un immense sourire.

-MIKU ! S'exclama Okio, en enlaçant son ami avec autant d'intensité, collant sa main ayant encore des traces de spermes sur de ses épaules. Pourquoi tu est là ? Tu...

   Un simple regard dehors, lui permit de voir les valises, ses yeux se remplir surprise et son visage devint encore plus jovial.

-Tu... tu viens vivre ici ! Pourquoi tu me l'a dit ! Entre, entre ! Je vais t'aider à porter tes affaires !


   Oubliant qu'il était à moitié nue, qu'un gode se dressait fièrement sur la chaise et qu'un porno était encore afficher sur l'ordinateur, Okio fit entrée son meilleurs ami. Okio est son absence de pudeur et de bienséance. Sinon, une fois les affaires rentrée, Miku pouvait voir que la chambre était spacieuse, un vrai appartement, tout conprit, et les lits presque côtes à côtes, une table de chevet entre les deux, presque à la symétrie, bureau et une étagère de chaque côtés. Il y avait sur le côté gauche de la porte, deux grosses armoires. Enfin près du bureau de Okio, on pouvait voir sur le mur face à la porte, une affiche du groupe Stereopony, mais le mur de droite, à côté de la porte de la cuisine, un poster de Shimiken.

   Plutôt fébrile, Okio ne sut trop quoi faire. Encore sous la surprise, regardant son ami d'un air enjoué et ravie.

-Tu... tu veux quelque chose ? J'ai du thé vert et des jus de fruits !

   Okio était vraiment sous le choque, car il n'avait pas encore reprit conscience de sa nudité et de son bureau.
Journalisée
Vanessa White
Humain(e)
-

Messages: 967

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
Agente du S.H.I.E.L.D
« Répondre #2 le: Avril 09, 2017, 02:20:27 »

Pour une entrée chez son ami, Miku allait s’en souvenir. Il l’avait tendrement pris dans ses bras mais avait senti sa verge se coller contre son ventre … En réalité, Miku finit par remarquer qu’Okio était à moitié nu. Il l’avait dérangé en pleine … séance si l’on pouvait le dire. Il ne dit rien mais le fait qu’il rougit subitement, de honte pour l’avoir gêné, en disait long. Un gode était sur la chaise où visiblement il était assis, et un porno tournait sur son écran d’ordinateur. Très clairement Okio était occupé au moment où Miku avait débarqué chez lui. Mais cela ne l’empêcha visiblement pas d’être agréablement surpris, de telle sorte qu’il accueillit son ami à bras ouverts et l’aida à amener ses affaires à l’intérieur. Une fois ceci fait, Miku pu effectivement voir que la chambre était plutôt spacieuse et pouvait facilement l’accueillir. Elle était prévue pour ça, à la base. Un sourire ravi et heureux ornait en permanence les lèvres du garçon qui était ô combien heureux d’emménager chez son meilleur ami … Et visiblement, ce bonheur était partagé.

Finalement Okio proposa à Miku de boire quelque chose, et semblait avoir complètement que le pauvre, il était à moitié nu. Un petit gloussement sortit des lèvres du nouvel arrivant avant qu’il ne réponde. « Eh bien … Je ne refuserai pas un thé vert. Mais il faudrait que tu mettes un pantalon Okio, tu risques d’attraper froid … » Dit-il avec un petit gloussement malicieux. Okio devait bien se douter que son ami avait deviné ce qu’il était en train de faire avant qu’il n’arrive. Mais, ce n’était surtout pas lui qui allait le juger, étant donné qu’il faisait la même chez lui. Miku lui proposa que pendant qu’il se changerait, il s’affairerait à ranger ses affaires là où il faudrait. Mais il voyait bien l’état de son ami, et il avait beau proposé du simple thé, Miku voyait bien qu’il était excité. Son membre était bien érigé, et avant qu’il n’arrive, il était après tout en train de se faire plaisir. Un sourire félin s’imprima sur les lèvres de Miku, qui s’approcha d’Okio, posant doucement ses mains sur ses épaules. « Ou bien … Je t’aide à te passer de ton ordinateur … » Dit-il, glissant doucement sa main sur son corps, jusqu’à atteindre son membre, qu’il caressa avec soin.

Miku venait de débarquer, mais il connaissait déjà bien Okio. Ce dernier était très joueur et taquin, alors lui faire une avance de la sorte ne devrait pas vraiment le surprendre, surtout venant de la part de Miku. La suite des évènements n’en tenait alors qu’à la décision du maitre des lieux … Mais ce qui était sûr, était que son nouveau colocataire était exactement sur la même longueur d’onde, à ce moment précis.
Journalisée

Compte principal.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Okio
Humain(e)
-

Messages: 77


Un homme certain, mais à l'apparence douteuse


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #3 le: Avril 14, 2017, 03:20:29 »

« Eh bien … Je ne refuserai pas un thé vert. Mais il faudrait que tu mettes un pantalon Okio, tu risques d’attraper froid … »
-De quoi tu parl... oh zut. Ahah, désoler. Dit Okio, gêner, ce qui était très rare il faut le dire, une main derrière la tête.

   Bien que gêner, pour autant il ne chercha même pas à aller prendre son pantalon ou même de cacher sa verge, son regard emprunt d'un plaisir plutôt malsain à ce que Miku le voit nue. Et il ne prit conscience que maintenant, qu'il avait fait que remettre en arrière son porno, ce dernier plutôt sonore et de son gode encore sur la chaise, luisant à cause du lubrifiant. Une situation embarrassante, mais pas autant qu'elle n'aurait due, car Okio était plus excité qu'autre chose, car Miku n'était pas autan un enfant de chœur que lui, bien proche mentalement, ce qui ne fessait que renforcer le plaisir, l'excitation et la trique de Okio, cette dernière ayant un peu perdue de la vigueur.

   Miku vint à proposer de ranger ses affaires, le temps que Okio se rhabille, mais ce dernier préféra d'abord aller chercher à boire, car Miku le réchauffé par sa seule présence et qu'il préférait d'abord offrir à boire à son cher ami, plutôt que de cacher le bas de son corps, au moins il offrait une belle vue. Alors qu'il se dirigea vers la cuisine, Miku vint se coller contre lui, mains sur les épaules, avant d'en descendre une, parcourant son corps, jusqu'à venir caresser la belle trique de Okio, provoquant quelque gémissement de plaisir et frisson d'excitations, tout en lui susurrant :

« Ou bien … Je t’aide à te passer de ton ordinateur … »

-Mmmh... vil tentateur. Souffla Okio, un sourire enjôleur et pervers sur les lèvres.

   Ce dernier déplaça ses mains, venant les poser sur le délicieux fessier de son précieux ami, commençant à les masser doucement, avant de se retourner, du côté du bras qui caresser sa verge pour ne pas briser les douces caresses. Une mains sur ses fesses, l'autre sur sa nuque, Okio embrassa goulûment Miku, allant mélanger sa langue à la sienne, frottant son corps contre le sien, jouant un peu du bassin, frottant sa verge contre celle de son camarade, malgré la main. Le baisé dura une longue minute, avant que Okio ne sépare ses lèvres de celle de Miku, quelque filet de bave les reliant, Okio affichant un sourire aussi ravie que sensuelle.

-Vue que tu viens d'arriver... hmm... je te laisse l'honneur de faire ce que tu veux !
Susurra Okio, retournant l'embrasser.

   Une de ses mains glissa sous les vêtements de Miku, caressant tendrement sa peau, avant de descendre vers le bassin, passant dans ses sous-vêtements, allant prendre à pleine main l'auguste verge de son ami, le caressant sous ses doigts, avant de s’amuser à enlever doucement son mini short. Même si il lui laisser le choix, Okio voulait caresser sa douce verge et l'aider à se déshabiller.
Journalisée
Vanessa White
Humain(e)
-

Messages: 967

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
Agente du S.H.I.E.L.D
« Répondre #4 le: Avril 29, 2017, 03:04:15 »

Vil tentateur était-il effectivement ! Miku désirait profondément son ami, même s’il venait à peine de débarquer. Les deux garçons ne connaissaient déjà et ils pouvaient passer outre les préparatifs de jeunes vierges effarouchées. C’était d’un autre temps … Non, Miku et Okio brûlaient tous les deux d’un puissant et ardent désir. Okio s’en était retourné et avait empoigné le fessier de son ami, qui couina de plaisir avec ce baiser en plus. Les deux amants s’enlacèrent tendrement et s’embrassèrent donc, se caressant l’un et l’autre. Inutile de dire que Miku commença sévèrement à bander quand son délicieux ami faufila sa main dans son mini-short, saisissant sa propre trique pour la caresser. « Ce que je veux, hein ? » Répliqua le garçon, plein de malice. Il retira lentement sa main de la queue d’Okio, puis s’écarta légèrement.

Qu’est-ce qu’il allait bien pouvoir lui faire … Ou lui demander de lui faire ? Miku était partagé entre s’abandonner complètement et sauvagement à son ami, libérant toute cette frustration qu’il avait accumulé à force de ne jamais couché avec lui. Mais il était aussi déchiré avec l’idée d’y aller doucement et sensuellement, avec tout l’amour et l’affection qu’il lui apportait. Choix difficile, mais Miku finit par trouver une solution intérimaire. Le garçon plia des genoux, retrouvant le délicieux membre d’Okio juste devant son faciès. « On va faire l’amour, une bonne fois pour toute … Tu vas me prendre de toutes tes forces et j’en ferai de même ! Je n’en peux plus d’attendre … Cela dit, je vais te préparer un peu. » Dit-il, avec un petit gloussement taquin. D’une main il empoigna la base de la queue d’Okio, qu’il commença à frotter. Son autre main partit se plaquer férocement contre ses fesses, se mettant à les malaxer avec nerf.

Finalement Miku approcha ses lèvres et commença à couvrir le membre de baisers, et de salive. Le jeune garçon lécha copieusement cette juteuse trique, parcourant tout le long, jusqu’à finir par lécher et embrasser également les douces bourses d’Okio. Miku se régalait et faisait bien plaisir à son ami, dont les moindres soupirs et gémissements stimulait grandement le garçon. Mais ce dernier finit par passer à l’étape supérieure. Il se recula puis déposa un langoureux baiser sur la cerise de son amant, avant de chaudement se mettre à la gober, entre ses lèvres. « Hmm … » Ronronna-t-il alors qu’il commença à enfoncer cette trique entre ses lèvres. Miku fit quelques succions sur ce bout avant d’aller plus loin, fourrant chaudement sa bouche de ce juteux morceau de chair ! En toute somme, il se mettait sérieusement à pomper son ami … Pour son plus grand plaisir !
Journalisée

Compte principal.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Okio
Humain(e)
-

Messages: 77


Un homme certain, mais à l'apparence douteuse


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #5 le: Mai 04, 2017, 06:56:18 »

   Bon dieu, Okio avait du mal à se contenir, son soldat lui fessait mal à force d'avoir une gaule aussi dur. Il tremblait d'excitation, son cœur battant la chamade et son souffle un peu court et chaud, rougissant légèrement, comme en plein effort physique. L'impatiente le travailler et ce n'était pas son ami, au physique aguicheur et plein d'érotisme, se voyant coucher contre lui et à l'embrasser. Mais il s'éloigna de ses pensées sur le futur proche, pour se concentrer dans le présent, dévorant du regard Miku, mordillant un peu sa lèvre inférieur, alors qu'il s'éloignait un peu, réfléchissant sur la suite. Okio se balançait d'avant en arrière, sourire espiègle et de plaisir, son regard plein de désir et de passion.

   Il ne fallut pas longtemps pour que le délicieux Miku se décide, se mettant à genoux, sous le regard interrogateur de Okio, qui élargie son sourire, voyant ce qu'allait faire son ami, son membre se dressant devant le visage de Miku. Okio était tenter de lui toucher le nez avec, mais avant qu'il ne puise se décider, Miku prit la parole, dévoilant ce qu'il avait décider.

« On va faire l’amour, une bonne fois pour toute … Tu vas me prendre de toutes tes forces et j’en ferai de même ! Je n’en peux plus d’attendre … Cela dit, je vais te préparer un peu. »

   Suivit d'un gloussement, que Okio lui rendit, un poil plus vicieux cela dit. Ce dernier souffla et ferma les yeux, lorsque Miku commença à offrir une caresse à son phallus, son autre main offrant un massage vigoureux, pétrissant son petit cul adorable, s'imaginant déjà Miku claquer son bassin dessus. Il posa une de ses mains sur la tête de Miku, lui caressant tendrement les cheveux.

-Mmmmh... ooouuuuh.... Émit timidement Okio.

   Il abaissa un regard ardent, tremblant un peu, commençant à chauffer encore plus, souffle court en chaud. Il se lécha sensuellement les lèvres, gémissant tendrement, renfermant sa prise sur la tête de son ami, qui avait commencer une délicieuse fellation, glissant sa langue dessus, déposant une pellicule de salive, léchant aussi quelque reliquat de sperme de sa précédente éjaculation au passage. Okio gémissait presque comme une vierge, découvrant pour la première fois le plaisir sexuelle. C'était presque le cas, Okio plus disposé à sucer ou à se faire prendre, pas très habitué à ce qu'on lui fasse des fellations, même si il en avait déjà reçu de personne du même bords ou de quelque filles aimant les femboys. Toujours aussi délicieux et assez dure, car c'était des sensations étrange, intense à ressentir et difficile à subir. Il y était assez sensible, Miku frappait fort pour un premier coup, Okio haletant presque, alors qu'il commençait vraiment sa fellation, glissant entre ses lèvres et ses dents, la verge de son précieux ami, le tenant au chaud et le recouvrant de salive et de coup de langue, fessant gémir Okio à chaque fois, tremblotant un peu, crispant sa main sur la tête de son ami par moment, lui caressant les cheveux tendrement.

-Aaaah... mmmh...c'...c'est... oooh... trop booonnnn... . Minauda Okio.

   Pourtant il préférait les faire, mais c'était Miku, tout ne pouvait que être bon, et ce n'est pas comme si il détestait en recevoir. Comme aspiré, et par un tremblotement un peu trop fort, Okio remonta son bassin un peu trop, enfonçant son vit un peu plus profondément dans la bouche de son ami, lâchant un petit crie de plaisir.

-Ooooh... ça.. ça fait... aaaahh... longtemps... mmmh... que...j'en pas reçu une fellation...
avoua Okio.

   Taquinant un peu Miku, il bougea un peu son bassin, déplaçant d'un côté à un autre, doucement et sans forcé, sa verge dans la bouche de son ami.
Journalisée
Vanessa White
Humain(e)
-

Messages: 967

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
Agente du S.H.I.E.L.D
« Répondre #6 le: Juin 04, 2017, 04:10:14 »

Okio était réellement quelqu’un d’unique et de singulier aux yeux de Miku. C’était … Un coup de foudre. Ce garçon était réellement très agréable et attirant, possédant un charme, un quelque chose qui avait attiré Miku comme un aimant. Leur timidité respective avait fait que jusqu’à présent ils n’étaient jamais passés à l’acte mais, cela se corrigeait dès aujourd’hui. Combien de fois Miku avait fantasmé et rêvé au sujet de son ami … Combien de fois avait-il espéré qu’un jour ils soient réunis, ensemble, vivant leur amour et leur attirance naturellement. Leur condition de femboy était déjà particulière, mais s’ils pouvaient la vivre ensemble, côte-à-côte, ça serait tout simplement fantastique. Ce jour était arrivé, puisque le garçon emménageait chez Okio, et même mieux, ils étaient en train de succomber à leur attirance.

Miku était à genoux devant son amoureux, en train de langoureusement lui pomper le dard. Il racla les quelques reliquats de sperme déjà présent sur ce membre, sans doute en raison de la petite affaire qu’il menait avant son arrivé. Le garçon se régalait autant en suçant cette queue autant qu’en regardant son ami, qui se détendait de plaisir face à ses attentions. Miku se crispa davantage sur les petites fesses d’Okio, qu’il pinça et malaxa tendrement. Ce n’était pas comme s’il n’allait pas tôt ou tard les explorer, et arracher de délicieux râles de plaisir à son amoureux au passage ! Toujours était-il qu’il prodiguer une belle fellation à Okio. Ses lèvres glissaient le long de sa chair, déposant une couche de salive facilitant chaque passage. Il ronronna quand Okio posa ses mains sur ses cheveux, cherchant parfois à enfoncer sa trique de lui-même.

Mais Miku gardait la main et c’était bien lui qui pompait allègrement. Bientôt, les premières gorges profondes arrivèrent. Le jeune garçon se concentra et finit par enfoncer, avec appétit, tout le membre de son ami bien au chaud dans sa gorge. Gorge qui se déforma un peu à vue d’œil, provoquant notamment quantité de bruitages obscènes, mais terriblement excitants. Miku glissa sa tête en avant et en arrière, de plus en plus fortement, de plus en plus fougueusement. De temps à autre il sortait intégralement le membre de sa bouche, pour venir lécher tendrement ses douces bourses, ou sa trique en elle-même, avant de la faire revenir bien au chaud, en lui. Avec tout ceci, il espérait sentir son ami se mettre à jouir, se détendre, se laisser aller à ce plaisir qui jusqu’à présent, ils s’étaient refusés tous les deux.
Journalisée

Compte principal.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Okio
Humain(e)
-

Messages: 77


Un homme certain, mais à l'apparence douteuse


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #7 le: Juin 10, 2017, 11:03:32 »

   Okio a beau aimait les hommes, muscler ou non, mais surtout bien fournir, concernant les autres femboys comme lui, c'était d'ordre plus intime, car il se s'était aucunement différent, ni juger, et que le sexe avec eux était plus vicieux à ses yeux. Miku en était l'exemple même, parmi les femboys du forum, il était celui qui avait fait le plus d'effet à Okio, le mettant dans des situations de timidité et de « bienséance », chose fort rare, voir inexistant chez lui. Il aimait bavarder avec lui et de sortir avec lui, de partager leur goût et leur passion. Okio n'arrivait pas à définir ce qu'il ressentait, mais c'était fort et dévorant, aucun autre ne lui fessait cette effet. Le voir ainsi chez lui, était le comble du bonheur, pouvant enfin faire l'amour ensemble, d'oublier ses moments de timidité et d'avouer leur véritable envie l'un envers l'autre. Il n'aura plus besoin de sa main en pensant à Miku désormais, pouvant maintenant la coucher avec. Un moment sacrée rien qu'a eux deux.

   Démontrant son art, que Okio savourait, Miku offrait une fellation de maître, encore plus puissant pour Okio, qui n'avait guère l'habitude, miracle qu'il tienne debout, des sensations presque douloureuse qu'elles étaient intense, gémissant et soufflant des râles de plaisir, se mordant les lèvres, un œil à moitié fermer, l'autre grand ouvert, sourire d'extase et un mains sur son visage serrant. Mise à part sa main, sa queue, autant que lui même, avait assez peu goûter à autre chose, sensible de ce ce côté, et en temps qu'homme, il n'était pas insensible à ce genre de gâterie. Un délice exquis.

   Alors que Okio c'était amuser à bouger son sexe dans la bouche de son ami, ce dernière ne l'avale d'un coup, sans prévenir et voracement, enfonçant jusqu'à la garde la trique dans sa gorge, déformant cette dernière et coupant le souffle à Okio, qui ne réussit même pas à crier, respirant par à coup, difficilement, yeux presque révulser, serrant les dents, sentant sa trique devenir plus dur qu'elle ne l'était ou simple impression de son esprit, noyé dans les bruits obscènes, plein de vice et délicieux. Paralysé d'un plaisir inouï, Okio subit les assauts intenses, rapides et pleins d'ardeur de Miku, gémissant, soufflant et lâchant des râles entres ses dents, de plaisir, d'envies et de vices, accompagnant ceux de son ami alors qu'il le suçait avec amour. Quand son sexe quittait l'antre humide, baveuse et adorable de son tendre amant, Okio parvenait à reprendre un semblant de souffle, rapide et intense, avant de devoir ré-enchaîner les gémissements et râles, lâchant parfois quelques cries.

   Il tint ainsi quelque minute, avant qu'il ne crie et ne se vide brusquement, alors que son ami savourer sa queue, déchargeant son fluide chaud et visqueux, crachant des jets de foutres dans la bouche de son ami, par à coup. Ses jambes se déroba sous lui, sa verge glissant de la bouche de son ami, et tomba sur ses fesses, jambes replier sur le côté, haletant puissamment, ayant du mal à parler, en ahegao total, son membre encore dur et pulsant, du sperme s'écoulant encore. Il attrapa son ami et alla l'embrasser, glissant sa langue dans bouche, partageant avec lui son sperme. Il le poussa doucement, l'obligeant à se coucher sur le dos et s'étala contre lui, caressant son corps, l'embrassant fougueusement et passionnément, baladant ses mains partout sur corps, frottant son corps contre le siens, sa verge appuyer contre la sienne.

   Il vint à briser le baiser, un filet de sperme et de bave les reliant. Les joues rouges, le regard pleins de malices, d'amour et de vices.

-C... c'est trop bon de te sentir contre moi Miku. Susurra Okio. Si tu savais combien de fois j'en ai rêver. Qu'es qu tu veux que je fasse pour toi ? J'ai envie de te faire plaisir, je suis tout à toi ! Clamât t-il, sourire au lèvre.
Journalisée

Tags:
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox