banniere
 
  Nouvelles:
Le Staff est toujours à la recherche de nouvelles recrues pour différents projets, comme la Gazette ou la promotion du forum !

Pour plus d'informations, c'est par ici !

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: 1 [2]
  Imprimer  
Auteur Sujet: Dark Seduction [PV]  (Lu 1223 fois)
Yulia Vesselovski
Modérateur
-
*****
Messages: 908

avatar


Voir le profil
Fiche
« Répondre #15 le: Janvier 09, 2018, 02:03:55 »

Après une sodomie aussi brutale, sans préparations au préalable, le corps de Risa aurait du crier pitié pour du repos, mais dans son cas aussi, le sort la forçait à avoir encore envie. Peu lui importait la douleur qu'elle pouvait ressentir dans son cul, que Minase avait tellement bourré qu'elle en avait encore les fesses toutes rouges, en fait, plus elle couchait avec lui, plus il lui faisait férocement l'amour...et plus elle avait envie que ça continue. C'était pour ça qu'elle s'était retournée, en écartant bien ses cuisses, pour supplier Minase de continuer à la baiser. Ce dernier répondit à l'invitation, et vint rapidement la rejoindre, s'allongeant sur elle. Il prit ses mains dans les siennes pour les plaquer au dessus de sa tête, et tout en venant l'embrasser langoureusement, Minase revint s'enfoncer d'un coup rapide dans sa belle petite chatte mouillée, toute chaude, qui n'attendait que sa bite.

HMGNNNN !!!!! HMMMMMM !!!!

Tout en répondant au baiser fievreux de son amant, Risa se tortillait légèrement sous lui, alors qu'il était en train de la bourrer à nouveau. Rien à voir avec le tout début de leurs ébats, où Minase avait été tellement excité qu'il avait joui seulement au bout de quelques secondes. Maintenant le sort faisait pleinement effet sur eux deux, car ils avaient perdus toutes leurs virginités ensemble, et le sort boostait l'endurance et la force de Minase, qui remua nerveusement en elle. Le corps de Risa remuait rapidement, au rythme de ces va et viens dans sa délicieuse petite chatte. Cette fois, ce fût elle qui ne parvint pas à tenir très longtemps, car après seulement quelques coups de rein en elle, Risa se crispa en se sentant jouir. Mais encore et encore, Minase lui faisait l'amour, la baisait avec envie, elle était sa prisonnière "volontaire", et n'avait qu'une envie, qu'il continue.
Minase continua à la prendre ainsi pendant une poignée de minutes, sans jamais cesser de l'embrasser, avant de subitement chercher à se retourner en l'emportant avec elle.

Haaaaa...

Risa se retrouva ainsi au dessus, à califourchon sur Minase, qui tout en posant ses mains sur les hanches de la jeune femme, lui intima l'ordre de "danser" sur lui. Risa posa alors ses deux mains sur le beau torse musclé du jeune homme, afin d'avoir un appui, et commença à onduler son bassin.

Oh Minase...huuuum co-comme ça ? Tu...Tu aimes me voir comme ça ?

Ce devait indéniablement être un bien beau spectacle, Risa s'empalait sur la queue gonflée et dure de Minase en remuant son corps, ce qui faisait rebondir ses seins en rythme, mais juste légèrement, car ils étaient très durcis par le désir incroyable qu'elle ressentait. Chaque mouvement qu'elle faisait, provoquait d'intenses bruits spongieux entre ses cuisses, la bite de Minase plongeant dans sa chatte qui était très humide, la mouille le la jeune femme coulait le long de son bâton de chair, atteignant même en fines goutellettes les couilles de son amant.

Haaaaa...Haaaaaaaan M-Minase...Oh Minase, je t'aime...Huuuuum j-je t'aime tellement...Aaaaaaah...

Amoureuse, au point d'en être une fanatique. Il y avait-il seulement la moindre chose que Risa, qui était maintenant complètement sous l'emprise du sort, ne ferait pas pour Minase ? Elle voulait passer le reste de sa vie avec lui, baiser, obéir à tous les ordres qu'il pouvait lui donner, sans aucune exception. D'une fille bellemais frigide, Minase venait d'en faire sa chienne nymphomane à vie, qui dansait de plus en plus rapidement sur lui, en gémissant, en couinant, anxieuse et empressée dele sentir jouir encore en elle, encore, encore, encore. Elle voulait son sperme, en elle, sur elle, absolument partout.
Journalisée
Princesse Alice Korvander
Serial-posteur
Administrateur
-
*****
Messages: 7921

avatar


Voir le profil
Fiche
Description
"Hear me Roar !"
« Répondre #16 le: Janvier 09, 2018, 11:26:47 »

Qui aurait cru que le sortilège puisse être aussi efficace ? Minase en était encore troublé ! Et, surtout, le sortilège l’avait aussi pris dans sa toile. Sans doute aurait-il dû se renseigner davantage sur les conséquences d’un tel rituel. La magie était une épée à double tranchant, et, quand Minase avait fait ce rituel, il s’était autant lié à Risa que Risa à lui. Certes, elle était sa soumise, et elle ferait toujours tout ce qu’il lui demanderait, mais, inversement, Minase ne pourrait plus vivre sans elle. Bien sûr, tout ça, le jeune homme ne le réalisait pas encore, mais, à terme, il comprendrait vite qu’il s’était définitivement lié à cette magnifique blonde, cette femme qui dansait sur lui. Toutes les conjectures étaient bonnes pour que ce rituel fonctionne, car, outre leur virginité mutuelle, en son for intérieur, Minase avait toujours été amoureux de Risa. Et cet amour se retournait contre lui, ondulant et explosant en lui. Risa serait sa drogue, mais leur amour ne serait jamais égalitaire, il serait toujours incontrôlable pour le commun des mortels.

Et, bien évidemment, ce rituel allait faire d’eux des amants insatiables, de véritables bêtes sexuelles, totalement affamées. Là, en ce moment, tandis que Risa dansait sur lui, Minase ressentait cet appel. Il caressait ses cuisses, yeux légèrement écarquillés, incapable de se sentir épuisé, ressentant une épaisse bouffée de plaisir en la voyant, et sourit encore.

« Ouii, hmmm... Tu es magnifique, Risa... Vas-y, ma beauté, hmmm... ! »

Elle dansait sur lui, et le brave homme ne pouvait que savourer ce divin spectacle ! Somptueuse, Risa était une pure merveille, tout simplement. Yeux légèrement écarquillés, il continuait à la caresser, en se tortillant encore, son membre disparaissant en elle, flottant dans sa mouille. Une incroyable union était en train de commencer, et ne demandait qu’à se développer. Nul doute que cette nuit allait être très longue, car, déjà, au bout de plusieurs minutes, Minase sentait encore une vague le traverser. Il ferma les yeux, et jouit encore, sans que sa queue ne débande.

Minase se redressa alors, et embrassa les seins de la femme, mordillant ses tétons, et la laissa encore danser sur lui, se délectant de ses soupirs, de ses gémissements, de ce corps se frottant au sien, de la chair claquant contre la chair...



Le réveil affichait 08h45. Dehors, le soleil était en train de se lever, et, d’ici un quart d’heure, les cours commenceraient. Normalement, à cette heure, Minase devrait déjà être dans le bus, à se morfondre silencieusement, jouant à des jeux vidéos sur son Smartphone en attendant d’atteindre le lycée.

« Je suis sûr que tu es déjà au lycée à cette heure, Risa... »

Ses lèvres se plaquèrent contre ses lèvres. Ils n’avaient même pas fermé le volet, et, quand il se redressa légèrement, sa queue toujours plantée en elle, remuant légèrement dans son intimité trempée. Le rythme avait légèrement décru, bien sûr, mais il observa quand même le corps de Risa, en souriant légèrement. De longues traînées blanches filaient de son estomac, remontant jusqu’à ses seins, et même au-delà, sur son visage. Tout en continuant à la prendre, il avait parfois joui au-dessus d’elle, ou en frottant juste sa queue contre leurs ventres, jusqu’à se relâcher encore.

Ses coups de reins s’accompagnaient désormais de claquements spongieux, quand sa chair, claquant contre celle de Risa, se heurtait aussi à son sperme. Il était en sueur, tel un buffle s’abattant régulièrement sur elle, et continua à l’embrasser.

« Et maintenant, regarde-toi... Tu ne peux pas t’empêcher de baiser... Tu es vraiment... Hmmmm... Une sacrée salope, Risa ! »

En fait, l’idée même d’aller au lycée ne le tentait absolument pas. En ce moment, Minase ne pensait qu’à une chose : coucher avec elle, encore, encore... Et encore !
Journalisée


Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal, soit celui-ci.

Complément de script : La Saga De La Tour Sombre
Yulia Vesselovski
Modérateur
-
*****
Messages: 908

avatar


Voir le profil
Fiche
« Répondre #17 le: Janvier 10, 2018, 01:18:15 »

Une belle preuve de la puissance de ce sortilège était la nuit que Risa et Minase venaient de passer, ils avaient couché ensemble sans relâche, littéralement sans s'arrêter, et ne s'en sentaient absolument pas fatigués pour autant. Certes au tout début, lorsque le sort n'était pas complètement ancré en eux, ils avaient eu des moments de répis, Minase surtout qui finissait par débander, même si c'était provisoire, mais ce n'était plus le cas maintenant. Minase avait pris toutes les virginités de Risa, et à chaque fois qu'il en avait pris une, le sort s'en trouvait renforcé. Il était de fait tout bonnement impossible, à ce stade, pour eux de s'en défaire, car le sort se renforçait aussi à chaque fois que les deux amants jouissaient dans les bras l'un de l'autre. Risa n'avait pas compté le nombre d'orgasmes qu'elle avait eu au cours de cette soirée...des dizaines au moins, mais il n'était pas impossible que la centaine aie été dépassée au petit matin. Elle n'avait pas fermé l'oeil, et ils ne s'étaient concrètement jamais arrêtés de baiser plus d'une trentaine de secondes, les corps de Minase et de Risa pulsaient d'une magie rose qui les liait fortement, et les poussait à coucher ensemble...c'était une drogue à ce stade, une véritable drogue.

Après des heures et des heures à se faire fourrer partout et dans tous les sens, Risa était en sueur, mais son corps était également couvert  plusieurs endroits du sperme de Minase, qui n'avait pas manqué à plusieurs reprises de lui faire des faciales. Quand à l'intérieur de ses cuisses...et bien sa peau était couverte d'un mélange de cyprine et de sperme, et ses cheveux collaient tant ils étaient mouillés, mais également car Minase s'était aussi amusé à éjaculer sur sa chevelure à une ou deux reprises. Ils étaient tous les deux imprésentables en public, alors que pourtant, ils étaient censés aller en cours très bientôt. Quand Minase, qui la prenait en missionnaire, évoqua le fait que Risa devait normalement déjà se trouver au lycée, la jeune femme tourna la tête pour voir l'heure sur le réveil.
Sur le moment, une brève petite voix dans sa tête lui souffla qu'elle allait être en retard en cours...de faire elle l'était déjà. Depuis chez Minase, il y avait au moins une bonne vingtaine de minutes de trajet en bus pour arriver au lycée, et encore, c'était à condition de partir immédiatement...ce qui vu l'état de "propreté" dans lequel ils se trouvaient, était impossible.

Ahh...M-Minase il...i...i-il faut...Hmmmm...

Risa se fit interrompre par un baiser de son amant, qui continuait à remuer inlassablement dans sa petite chatte, qui avait été tellement rammonée ce soir que Risa avait peut-être bien ratrappé en une nuit tout le retard qu'elle avait pris en terme de sexe. La petite voix dans sa tête, celle de la raison, se faisait souffler face au puissant désir qui la parcourait. Coucher, baiser, encore...elle en voulait encore. Ses désirs ne faisaient finalement que se calquer sur ceux de Minase, Risa ne pouvait tout simplement pas lutter, demander à son amant d'arrêter était non seulement au dessus de ses forces, mais également impossible du fait du sort qui la liait à lui. Risa était sa femme, sa soumise...son esclave en vérité, et le peu d'envie qu'elle aurait pu ressentir de vouloir aller au lycée fut balayée par le fait que Minase lui, voulait continuer à coucher avec elle.

Haaaan Minase...Hmmmm o-ouiii...je ne peux pas...pas me passer de ta queue...Oh ta grosse queue Minase...huuuuuuum...

Risa se tortillait délicatement sous lui, accompagnant ses mouvements en elle en remuant doucement son bassin de concert. Ils y allaient plus doucement, mais ça n'empêchait pas Risa de quand même ressentir un plaisir inouï. Les mains posées sur le dos de son amant, elle les glissa doucement sur les fesses musclées de Minase pour les empoigner, comme pour l'encourager à continuer, même si il n'en avait visiblement pas besoin.

Oui Minase...Minase...je suis ta petite salope....t-ta pute...Huuuuuuuum oh c'est si boooooon !!! Han oui...oui vas-y...je suis à toi, r-rien qu'à toi...Oooooooh !!!!

Risa se foutait complètement de sécher les cours, ce qui était impressionnant, vu que toute sa vie elle avait placée ses études avant toute chose. Mais maintenant rien, plus rien ne pouvait surpasser le fait de se dévouer entièrement, corps et âme, à Minase.
Elle était, dans tous les sens du terme, à lui.
Journalisée
Princesse Alice Korvander
Serial-posteur
Administrateur
-
*****
Messages: 7921

avatar


Voir le profil
Fiche
Description
"Hear me Roar !"
« Répondre #18 le: Janvier 10, 2018, 02:55:23 »

Si Minase avait ralenti le rythme, ce n’était nullement par fatigue. Il se sentait tout simplement infatigable, car, à chaque fois qu’il jouissait en elle, la magie rechargeait ses batteries, et sa soif. Indépendamment de toute fatigue physique, seule la lassitude pourrait conduire les deux amants à se calmer... Mais, surtout, la lassitude de Minase. Car, même s’il était lié à Risa, il restait quand même le maître. Autrement dit, tant qu’il serait excité et désireux du corps de Risa, Risa le serait aussi. Le sortilège était donc en train de produire tous ses effets, et Minase s’amusa de voir, très brièvement, l’inquiétude perler sur les yeux de Risa, à l’idée de rater des cours. Impensable pour elle, sûrement ! Risa avait toujours été une fille très sérieuse, très studieuse, la petite intellectuelle que les profs adoraient, qui n’arrivaient jamais en retard, et décrochaient toujours les félicitations sur son diplôme. Elle était prédestinée à une très belle carrière, à des études universitaires riches et complexes, probablement dans le droit, ou en médecine. En tout cas, elle n’avait clairement pas le profil des perverses usuelles du lycée, et c’était aussi pour ça que Minase l’avait choisi. Il voulait d’une jeune femme pudique, facile à manipuler, mais avec aussi l’intime conviction que tout ce calme dissimulait un volcan en éruption. Il ne s’était clairement pas trompé.

Son corps ondulait contre le sien, et Risa oublia rapidement l’idée d’aller en cours, posant ses mains sur les fesses de Minase, faisant frémir ce dernier, tout en lui intimant de la prendre encore. Elle parla de sa « grosse queue », ce qui provoqua un coup de fouet sur son sexe, se décrivit comme « sa petite salope », ce qui le stimula encore... Bref, tout dans cette femme l’enflammait, et il continua donc à la prendre, grognant et soupirant, mordillant sa chair, accélérant encore le rythme, comme si les mains de Risa serrant son cul l’avaient stimulé davantage. Il avait déjà défoncé sa chatte un grand-nombre de fois sans jamais s’arrêter.

« Ri-Risa, haaaa... Qui aurait cru, hmmm... Que la gentille et mignonne Risa puisse être une telle salope, hein ? Hmmm... T’es... T’es incroyable, ma sale chienne ! »

Autant dire que les mots doux ne se calmaient pas ! L’homme se répandit donc, crachant sa semence, en soupirant, et se retira légèrement d’elle, juste pour pouvoir la mettre sur le flanc, et se mit contre son dos, sa queue venant caresser les fesses rougies de la femme. Il caressa d’une main l’un des seins de Risa, et, de l’autre, glissa sur son ventre.

« Je t’ai rempli de foutre, Risa, parce que c’est dorénavant ton rôle, tu comprend ? Tu seras jamais ma petite-amie, ou quoi que ce soit d’autre... Tu seras toujours mon sac à foutre, que ce soit là, sur ce lit, dehors, ou peu importe ailleurs. Tu ne coucheras qu’avec ceux que je choisirai, petite pute. Mon sac à foutre à moi... Et rien d’autre que ça ! Et ça te plaît, hein, petite traînée ? »

Il l’embrassa encore, son corps en sueur. Autant dire que, après avoir passé la nuit à s’envoyer en l’air, la pièce avait une forte odeur de sueur, mais qui ne les dérangeait nullement. Minase ne pouvait pas se douter qu’après avoir tant joui en elle, il avait laissé sa marque en Risa, et ce de manière indélébile...

...Car elle était enceinte.
Journalisée


Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal, soit celui-ci.

Complément de script : La Saga De La Tour Sombre

Tags:
Pages: 1 [2]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox