banniere
 
  Nouvelles:
Pour la promotion du forum, pensez à voter régulièrement pour nous si vous avez un peu de temps.
Merci ! ♥





Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Sujet: Bestial Heal Ty [pv Kumori Ashikaga]  (Lu 339 fois)
The Order of the Beast
Legion
-

Messages: 4

avatar


Voir le profil
Fiche
« le: Mars 28, 2017, 10:38:19 »

Iolande était assise en tailleur, devant l'Autel de Soin, les mains posées sur les genoux, les yeux fermés. Sa posture et le fait que son bâton de prière flottait entre elle et le bloc de pierre - toutefois agrémenté de coussins - trahissait le fait qu'elle méditait. La Grande Prêtresse de l'Ordre de la Bête aimait se retirer dans cette pièce pour méditer : c'était de loin l'endroit le plus calme du temple. L'édifice massif s'étendait sur une très large zone et ne possédait aucun étage, afin de permettre aux différentes bêtes d'y naviguer facilement. La grande salle de prière, qui n'était en fait qu'une vaste pièce sans dallage ni parquais, au sol fait de terre meuble, était toujours pleine d'acolytes, d'animaux et de curieux qui priaient ou discutaient. Les autres pièces, dédiées à loger les acolytes ou les réfugiés, étaient trop petites et, le plus souvent, habitées par des couples bestiaux qui s'adonnaient à leurs pulsions les plus primaires. L'Autel de Soins, lui, situé sur le flanc Est du Temple, était la seconde pièce la plus grande du bâtiment et, si son sol était fait de la même terre meuble, était agrémenté de nombreux coussins destinés à accueillir femmes et bêtes dans un état de santé fragile. C'était un endroit calme, car le calme était nécessaire au bon rétablissement des patients. De plus, de par la pratique régulière de rituels curatifs, ses murs vibraient d'une puissance magique résiduelle. C'était, en d'autres termes, le meilleur endroit possible pour une magicienne telle que Iolande, lorsqu'elle voulait se vider l'esprit et se concentrer sur la sensation du monde arcanique.

- Maîtresse Iolande ! La terranide bovine fronça les sourcils, cette voix essoufflée la tirant de sa transe. Maîtresse Ioland, une femme s'est présenté aux portes du temple, en piteux état !
- Et bien, amenez la, souffla la Grande Prêtresse en soupirant, toujours étonnée que les acolytes ne semble jamais savoir quoi faire. Elle chassa bien vite son irritation, se souvenant que bon nombre n'étaient là que depuis peu et que les plus expérimentées étaient souvent envoyées à la Forteresse du Dragon ou sur Terre. Installez la sur l'autel et ammenez Zenny, je vais m'occuper d'elle.

Qu'est ce qu'était l'autel ? Un simple bloc de pierre taillée, assez long et large pour qu'une personne de taille respectable puisse s'y allonger sans voir ses pieds dépasser. On y avait installé plusieurs coussins en soie, agencés de manière experte afin qu'on puisse y être confortablement installé. De plus, ce bloc semblait suffisamment bas pour que des bêtes puissent monter dessus sans difficulté. Quant à Zenny, c'était un loup au pelage blanc immaculé, d'une carrure bien plus large que la moyenne des grands loups - déjà supérieur à la moyenne lupine - qu'on pouvait trouver dans les environs. A l'origine, l'animal était un grand loup classique, au pelage noir et ne dépassant pas les autres. Mais c'était aussi le familier de la Grande Prêtresse et, à ce titre, participait à la plupart des rituels, principalement des rituels de soins. Le déferlement constant d'énergie de magie blanche dans son corps avait rendu son pelage d'un blanc immaculé, à l'exception de quelques marques ésotériques, et avait donné une telle force de vie à son organisme qu'il en était devenu plus grand, plus fort et plus endurant.

Il entra d'ailleurs dans la pièce quelques secondes à peine après que Iolande l'ai fait demander : le lien empathique qu'il partageait avec sa maîtresse l'avait instinctivement poussé à la retrouver. En la voyant, il eut un jappement de joie, avant de s'avancer vers elle, posant sa tête sur son épaule. Car oui, la bête faisait plus d'1m50 au garrot et pouvait aisément poser sa tête sur l'épaule de la Grande Prêtresse qui, elle même, n'était pas la plus grande des femmes. Elle commença à le caresser amoureusement, en attendant que sa nouvelle patiente arrive.
Journalisée
Kumori Ashikaga
Créature
-

Messages: 59



Voir le profil
Fiche
« Répondre #1 le: Mars 29, 2017, 04:34:43 »

Le mercenariat était un métier passionnant et qui pouvait remplir aisément les poches mais c'était un métier dont les risques étaient immensément grands et dont la mortalité était dans les environs des quatre-vingts dix pourcents. Personne ne pouvait y échapper, même les êtres techniquement immortelles et surpuissants. Kumori n'était pas un cas exceptionnel, et malgré ses pouvoirs et capacités vampiriques, elle pouvait tomber sur plus fort que soi. Récemment, elle s'était faite convoquée par le seigneur d'une ville proche pour se débarrasser d'une monstruosité sans nom qui avait rodé prés de la forêt des environs, s'attaquant aux voyageurs imprudents et aux bétails du coin.

Ce qu'elle n'avait pas prévu, c'est qu'elle aurait à combattre un Vampire Supérieur. Depuis le milieu de l'après-midi, un combat avait été entamé contre la créature après maintes heures de traques et de farfouillements d'indices et de théories qu'elle s'était formée en elle. La Vampire en était donc à son premier jour de combat, mais elle ne savait pas que cela se serait transformé en une longue chasse a l'homme qui allait durer des jours et qui allait l'éloigner de la capitale du coin. Elle avait réussi à piéger le monstre ailleurs et à le tuer en usant d'un parchemin explosif, faute de moyens pour pouvoir utiliser elle-même des sortilèges pour se défendre.

Mais elle avait été blessée gravement au cours de la bataille. Un Vampire blessant un autre Vampire était dangereux. Les blessures mettaient plus de temps pour guérir que d'habitude, et même avec les capacités régénératives de Kumori, elle savait qu'elle faiblissait. L'esprit brouillé, elle avait erré pendant des heures avant de tomber dans l'inconscience avant de se faire trouver par des disciples d'un temple qu'elle ne connaissait pas.

Une fois ramenée devant Iolande, les disciples se retirèrent en jetant des regards inquiets à Kumori, allongée sur l'autel. Son visage était d'un teint blafard et blanc comme la neige, aux traits fins et magnifiques, encadrés par une noire chevelure courte. Le reste de son corps était couvert par des vêtements, mais elle possédait un fessier d'enfer qui semblait appeler a l'accouplement tant il était érotique, ses seins étaient volumineux mais restreints par des bandages, son corps doté de courbes de rêves aussi. Elle ne portait qu'une veste de cuir brun usée, des pantalons moulants, des bottes usées et son écharpe rouge.

Quand Kumori fut guérie, elle se réveilla cependant dans une chambre qui lui était inconnue... Elle gémit doucement de douleur et se mit en position assise.

-O-Ou est-ce que je suis... ? Marmonna-t-elle faiblement, ne sachant pas qu'il y avait quelqu'un ou elle se trouvait. Mais elle se surprenait d'une chose.

Il y avait plusieurs odeurs animales dans l'air. Et sa blessure ne lui faisait plus autant mal qu'avant, même si elle devait passer plusieurs jours ici pour se reposer, le Vampire l'ayant salement amochée avec ses propres pouvoirs.
Journalisée

Tags: zoophilie  
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox