banniere
 
  Nouvelles:
Une nouvelle édition de la Gazette LGJ est disponible !

Vous pouvez y accéder ici.



De nouvelles lois européennes rentrent en vigueur, informez vous ICI.

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1] 2 3
  Imprimer  
Auteur Sujet: L'auberge du plaisir [Vierna]  (Lu 1662 fois)
Le Diablotin
Avatar
-

Messages: 385



Voir le profil
Fiche
Description
Spéléologue amateur de trous
« le: Mars 27, 2017, 12:45:04 »

Nexus la Grande, Nexus la Glorieuse... Ah, on ne tarissait pas d’éloges pour décrire la cité millénaire ! Souvent décrite comme la plus vieille cité de Terra encore debout, Nexus était jadis un État. Ce dernier avait connu une telle prospérité que toutes les villes le composant avaient fini par se regrouper en une immense entité commune, faisant de Nexus une cité gargantuesque, aux rues interminables. S’étalant sur des centaines de kilomètres, elle était un anachronisme en soi. Jamais une ville féodale ne pouvait contenir une telle population. Ville la plus peuplée du monde, elle en était aussi la plus riche, au cœur des échanges commerciaux du monde entier. Elle faisait partie, tout simplement, des trois plus grandes nations de Terra. Elle était la première puissance économique, là où Tekhos était la première puissance technologique, et Ashnard la première puissance militaire. L’hostilité entre Nexus et Ashnard était légendaire, les deux nations ayant toutes deux des visions hégémoniques contradictoires.

Ashnard voulait commander par la force, était une puissance continentale pensant que le contrôle du monde passait par la maîtrise du cœur, à savoir le continent, tandis que Nexus était une puissante maritime, contrôlant les nations par l’économie, et estimant que le plus important n’était pas de contrôler physiquement le sol, mais de détenir le capital, d’avoir entre ses mains l’argent des autres royaumes. Ainsi, tout en étant fortement endettée, Nexus disposait de créances colossales à l’égard de la plupart des autres nations. Deux visions du monde s’opposaient, de sorte que la paix entre Nexus et Ashnard apparaissait comme un rêve lointain.

Toutes ces considérations, néanmoins, n’intéressaient que fort peu l’homme qui s’aventurait discrètement à travers les agréables rues de l’un des quartiers huppés de Nexus. Bien que médiévale, la cité avait pu bénéficier de quelques améliorations technologiques grâce à ses liens avec Tekhos. Il en allait ainsi, par exemple, de ses égouts, qui avaient été conçus à l’aide de schémas urbains tekhans, afin d’éviter des épidémies de peste et de choléra. Mais on trouvait aussi, dans certains quartiers riches, quelques discrets lampadaires, alimentés, non pas par de l’électricité, mais par des lampes à huile, que les gardes allumaient régulièrement. C’était précisément dans l’un de ces quartiers qu’Alastar se rendait.

*Elle n’est plus très loin, je sens sa présence...*

Il portait une bure dissimulant son apparence. Oh, bien sûr, Alastar aurait tout simplement pu se métamorphoser, mais il préférait souvent conserver son apparence normale. Nexus était en guerre contre l’Empire d’Ashnard, et les démons n’étaient pas forcément très bien vus ici, surtout que l’Ordre Immaculé disposait d’une solide influence ici. Alastar n’avait guère envie de se faire contrôler, et évitait donc soigneusement les patrouilles de gardes.

Alastar était curieux ce soir. L’une de ses sœurs lui avait parlé de l’une de ses anciennes amantes et élèves, Vierna, une succube croisée avec un elfe.  Le clan Magoia s’était assuré de sa formation sexuelle, et, maintenant, Vierna avait choisi de s’installer sur Terra, et d’y fonder une auberge de luxe à visée sexuelle.

*Étonnant qu’elle ait choisi de faire ça sur Nexus plutôt qu’à Ashnard... Peut-être est-ce à cause de ses origines elfiques ? Après tout, on dit que Nexus était elfique avant d’être humaine...*

Fort de ces réflexions, Alastar s’approcha de l’auberge, et rentra finalement à l’intérieur.

Normalement, Vierna devrait ressentir son empreinte, et il se délesta de sa bure infâme à l’entrée, entrant dans un superbe costume violet de soirée.

Après tout, il était dans un endroit de luxe, alors, autant s’habiller proprement.
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Vierna
Créature
-

Messages: 96



Voir le profil
Fiche
« Répondre #1 le: Mars 27, 2017, 02:29:31 »

Confortablement installée dans ses appartements à l’étage de son auberge. La très singulière démone métisse répondant au nom de Vierna Aslano vaquait à ses occupations matinales. Lesquelles consistaient généralement à échanger de plaisants massages érotiques avec une de ses employées. C’était là une bonne occasion pour la succube de former les filles de la maison à ce genre de pratiques couramment proposée au menu de l’établissement mais aussi de pouvoir tisser des liens forts avec ses petites protégées. Sa masseuse du moment était une ravissante Terranide chacal, nommée Alina, une jeune esclave que la démone avait achetée un an auparavant pour lui éviter de finir dans un bordel infâme.

La mère de Vierna n’était autre qu’une riche et célèbre succube, membre de la noblesse des enfers. La marquise Camilla Aslano avait fondé l’auberge du Lotus Ecarlate près d’un siècle auparavant. A l’époque la ville de Nexus n’était pas encore en guerre contre Ashnar et constituait une destination touristique prisée par les créatures des enfers, toujours intéressées à explorer le monde de Terra pour s’y dégotter des petites esclaves humaines ou Terranides. L’important marché aux esclaves de Nexus donnait l’occasion aux démons de se fournir facilement en petites chiennes dociles et la marquise avait vite perçu l’intérêt qu’il y aurait à créer une maison de vacances pour démons visitant la ville.

Sous la gouverne de la puissante marquise démoniaque et de ses filles, l’établissement bien situé dans les quartiers bourgeois de la cité avait vite prospéré jusqu’à devenir un lieu de débauche prisé par les démons en maraude et les notables de la ville. L’endroit était pour ainsi dire déjà bien implanté lorsque Vierna fut chargée par sa mère d’en prendre la direction, une des principales raison pour laquelle la jeune succube  n’était pas allée ouvrir une auberge dans l’empire d’Ashnard. Les clans démons étant connus pour avoir une hiérarchie très stricte souvent centrée autour d’un seigneur des enfers ou d’une succube de haut rang, vierna avait donc obéit aux injonctions de sa mère. Se doutant bien que cette dernière n’aurait probablement pas accepté de la laisser prendre son indépendance autrement.

Pratiquement nue et confortablement assise au bord de son lit, la voluptueuse démone elfique profitait pleinement des mains douces de sa servante qui s’appliquait à la satisfaire.  Bien qu’Alina et la plupart d’employées de la maison fussent officiellement ses esclaves, la patronne de l’Auberge ne les considérait pas comme telles et affranchissait souvent celles qui avaient envie de partir après l’avoir bien servie pendant plusieurs années. Vierna estimait que les succubes n’avaient pas besoin d’asservir des mortels avec des chaines quand elles pouvaient le faire par les sentiments.

-   Hummm c’est bien Alina, tu as fais des progrès remarquables dans le domaine du massage aux huiles et je ne parle pas du reste ma douce chacal. Continues comme ça et je saurais me montrer généreuse.  ♥
 
Généreuse, vierna l’avait été au vu des robes et des nuits délicieuses qu’elle avait offertes à la jolie Terranide. Le sexe et la séduction étaient les principaux atouts des succubes et la démone ne doutait pas qu’Alina lui était toute dévouée et prête à beaucoup de chose pour  la remercier de ses bienfaits. Gourmande  la démone se retourna pour offrir un baiser langoureux à son amante, c’est alors qu’elle senti la présence familière d’Alastar s’approchant de son auberge.

-   Hé bien on dirait que nous allons avoir la visite d’un de mes vieux amis, un charmant Incube que je vais aller accueillir. Aides-moi à m’habiller puis attends nous ici ma belle, nous allons surement te faire rugir de plaisir, petite chanceuse. ♥

Alina gloussa devant le sous entendu de sa maitresse, sachant pertinemment ce que cela impliquerait. Sa patronne récompensait souvent ses suivantes par des nuits de débauches avec elle et d’autres démons, chose assez normale dans une Auberge servant de lieu de villégiature à des créatures des enfers. Amusée la succube à la peau mate revêtis son costume habituel qui la faisait ressembler à une simple maid elfe, chose pratique pour rester discrète aux yeux des clients mortels de l’établissement qui n’aimeraient surement pas apprendre que la propriétaire de l’établissement était une démone.

Une fois habillée la plantureuse elfe aux yeux rouges descendit dans la grande salle du Lotus écarlate ou  elle repéra tous de suite Alastar qui venait d’entrer dans l’établissement. Le Diablotin n’avait guère changé depuis trente ans qu’ils ne s’étaient pas vus, elle nota que ce dernier avait fait l’effort de s’habiller d’un costume de soirée assez chic. Probablement pour lui faire plaisir et attirer l’attention des clients démoniaques de l’auberge susceptible d’être jaloux de le voir bien accueilli par la patronne. Arrivée devant l’incube Vierna s’inclina pour l’accueillir comme une simple soubrette l’aurait fait.

-   Soyez le bienvenu au Lotus écarlate messire, une noble dame à réservé une chambre pour vous à l’étage, si vous voulez bien me suivre ...

D’un sourire complice la succube invita le démon à lui emboiter le pas. Alastar se douterait surement des raisons pour lesquelles l’agente du clan Magoia à Nexus ne l’avait pas embrassé en publique comme une succube contente de revoir un ancien amant. Vierna se contenta d’avancer vers l’escalier menant à l’étage en se déhanchant sensuellement pour que Le diablotin qui la suivait puisse admirer  sa superbe croupe bien mise en valeur par sa lingerie et sa tenue de maid. Un jeu érotique plaisant pour elle mais aussi un test pour voir si elle avait beaucoup manqué à l’Incube, attendant visiblement que le beau diable lui fasse un compliment salace une fois qu’ils seraient dans l’escalier de l’auberge ...
« Dernière édition: Avril 10, 2017, 11:15:03 par Vierna » Journalisée

Le Diablotin
Avatar
-

Messages: 385



Voir le profil
Fiche
Description
Spéléologue amateur de trous
« Répondre #2 le: Avril 02, 2017, 11:56:58 »

Dans son élégant costume, Alastar était des plus visibles. Beaucoup de regards se tournèrent vers lui, car il portait son apparence normale. Avec ses cornes, sa peau rouge, et ses yeux bleus flamboyants, Alastar ne passait pas inaperçu, dégageant de plus autour de lui cette aura propre aux Incubes. Il s’avança donc, jusqu’à voir la tenancière de l’établissement approcher, et sourit légèrement. Vierna. Il se rappelait encore de cette fois où elle avait été une courtisane d’Onyxian, lui faisant l’amour dans son lit, ou étant invitée à « torturer » Alastar, en caressant son sexe avec ses pieds pour l’exciter le plus possible, tout en lui daignant la possibilité de jouir. Le Diablotin avait longuement côtoyé le corps de la femme, et, en la voyant, dans sa belle tenue de maid, avec sa délicieuse peau basanée, un sourire charmeur perla sur ses lèvres.

Vierna savait qu’Alastar n’avait aucune pudeur, et s’empressa donc de lui demander d’attendre.

« Vos désirs sont des ordres, Madame... »

Ils rejoignirent rapidement un escalier. Rien ne lui échappait chez Vierna, et il constata donc combien elle cherchait à l’appâter, en remuant des fesses, avec un indéniable talent. C’était bien là le résultat de ses années de formation. Vierna savait user au mieux de son corps, et son aura était imprégnée de luxure. Alastar sourit légèrement, en voyant, le long de l’extrémité de sa jupe, sa belle culotte noire à dentelle partiellement transparente, qui était placée le long de ses fesses, les exhibant fièrement.

Lorsque le duo arriva à l’étage, ce fut pour s’éloigner de l’euphorie d’en bas. Il y avait un agréable couloir avec une série de portes, mais Vierna ne put faire que quelques mètres avant qu’Alastar ne se presse contre elle, ne la retourne, et ne vienne la plaquer contre le mur. Ils se retrouvèrent face à face, et Alastar s’empressa de l’embrasser. Il ne parla même pas avant, se contentant de plaquer ses lèvres contre les siennes, déplaçant ses mains sur les cuisses de la femme, venant relever ses jambes. Ses doigts glissèrent sous sa jupe, heurtant sa culotte, pendant que sa langue s’enfonçait dans la bouche de la femme. Il sentait les seins de la femme heurter son torse, et elle put sentir, en retour, sa belle érection qui tapait contre ses cuisses.

« Haaaa... Tu m’as manqué, ma chérie... »

Il frotta son corps contre elle. Des clients auraient pu sortir d’une chambre, monter les marches... L’exhibitionnisme était l’une des choses qu’Alastar avait su inculquer à la femme, en lui faisant l’amour en public, et en lui montrant que ce frisson de peur qu’elle ressentait était en réalité un frisson d’excitation, quelque chose qu’il fallait réussir à maîtriser.

« Et tu as une bien belle demeure... Il me tarde d’en découvrir plus, en réalité... Beaucoup plus, même. »

Oh, Alastar comptait bien faire une longue pause ici... Au moins la nuit, si ce n’est plus ! Après tout, il fallait bien fêter comme il se doit ses retrouvailles avec Vierna...
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Vierna
Créature
-

Messages: 96



Voir le profil
Fiche
« Répondre #3 le: Avril 09, 2017, 11:47:23 »

Visiblement Alastar semblait ne pas trop se soucier d’être vu par tous les clients de la taverne vu qu’il ne semblait pas trop faire d’efforts pour son apparence démoniaque. Le diablotin semblait ne pas avoir beaucoup changé en quelques décennies, il semblait bien se complaire dans son rôle d’incube séducteur sautant sur toutes les jolies filles qu’il croisait. C’était probablement une des raisons pour laquelle Onyxian le grondait souvent, Vierna ne fut donc pas surprise quand le démon rouge la plaqua contre un mur une fois qu’ils furent en haut de l’escalier.

Le petit test que la démone basanée avait exercé en dandinant des fesses devant son invité confirmait largement que le turbulent incube avait du se languir d’elle. Vierna n’avait pas eut à attendre bien longtemps pour que son ancien professeur de débauche vienne se frotter contre elle en l’embrassant avec gourmandise. C’était une sorte d’hommage que le Diablotin lui rendait en cédant si vite à son sex appeal de succube mais aussi la preuve indéniable que c’était désormais elle qui détenait du pouvoir sur lui puisqu’elle était capable de contrôler ses désirs et lui non.

« Hummm … Mon petit diablotin est toujours aussi impatient à ce que je vois, tu as du beaucoup agacer tes sœurs pour qu’elles t’aient laissé me rejoindre seulement maintenant ... »

A vrai dire Vierna connaissait bien les raisons pour lesquelles Onyxian privait souvent son petit frére de sortir hors de l’enfer, elle avait trop peur qu’il cause des problèmes au clan des Magoa en allant trousser les épouses de riches mortels susceptible de se venger des démons. Ce que le diablotin était en train de lui faire était bien la preuve qu’il était esclave de ses pulsions envers la gente féminine, la démone gloussa quand Alastar commença à avoir les mains baladeuses glissant dans sa culotte pour la provoquer.

Sans doute que ce gros pervers était excité à l’idée de la trousser dans le couloir d’une taverne comme une simple maid dont il pouvait disposer à sa guise mais Vierna avait prévu autre chose pour fêter leur retrouvailles. Elle ne voulait pas laisser Alina se languir de la voir arriver avec son invité, joueuse la succube donna des petites tapes sur les mains du démon rouge pour lui faire comprendre qu’il allait devoir attendre un peu avant de pouvoir lui faire la culbute.

« Pas ici Alastar, tu es mon invité et c’est à moi de décider de comment nous allons fêter nos retrouvailles. Une de mes soubrettes Terranide nous attends dans ma chambre et je lui ai promis un plan à trois avec un couple de démons, allons donc déguster cette petite chienne ensemble hihihi … »

Amusée Vierna attrapa la cravate de l’incube pour l’entrainer en direction de sa chambre, d’expérience elle savait que le diablotin avait l’habitude de se faire diriger par des succubes et comptait bien mener la danse avec lui. En tant que démone du plaisir et maitresse des lieux elle n’allait pas laisser le premier démon venu la trousser à sa guise, c’était à elle de le rendre fou de désir en le frustrant un peu.

Dans ses souvenirs Alastar était du genre à aimer se faire mener par le bout de la queue, manipulé par ses sœurs et d’autres succubes l’utilisant comme un jouet sexuel, le bougre se plaignait rarement à l’époque ou il servait de mâle d’entrainement à la jolie elfe métisse. Onixian avait veillé à ce que la jeune Vierna apprenne comment se servir de la luxure pour dominer d’autres démons comme son diablotin de frère.

Fière de son manège, la plantureuse séductrice à la peau sombre conduisit son invité à travers le couloir, faisant quelques commentaires sur les deux golems qui montraient la garde devant la porte de sa chambre avant de faire entre son ancien amant dans ses luxueux appartements. Alina les attendait sur le grand lit à baldaquin dans une position lascive, la jolie chacal ne portait qu’un simple peignoir qui lui serait probablement vite enlevé par Alastar. Vierna pouvait déjà sentir le désir de l’incube augmenter alors que le coquin recommençait à lui tripoter les fesses.
« Dernière édition: Avril 09, 2017, 12:18:09 par Vierna » Journalisée

Le Diablotin
Avatar
-

Messages: 385



Voir le profil
Fiche
Description
Spéléologue amateur de trous
« Répondre #4 le: Avril 11, 2017, 12:32:32 »

Alastar était un amant très paradoxal. On pouvait le résumer à un simple coureur de jupons libidineux incapable de résister contre ses pulsions, mais tous ceux qui dressaient ce portrait de lui savaient qu’il était caricatural. Alastar n’était pas que ça. En lui, il y avait aussi une tempérance importante. C’était un joueur, quelqu’un qui aimait beaucoup la provocation, les moqueries, et qui, en réalité, se définissait comme une sorte de pervers contrôlé. Un pervers, au sens normal du terme, ne contrôlait pas ses pulsions sexuelles. Il y obéissait, et ne pouvait que répéter le même schéma. Alastar, lui, était une sorte de paradoxe vivant, car, tout en étant continuellement en recherche de chair fraîche, il était aussi très maître de ses pulsions. C’est ce qui expliquait pourquoi, tout en ayant très facilement des érections, il restait capable de se maintenir, de se calmer, de réfléchir calmement et consciemment. C’était précisément ce qu’il faisait en ce moment, en frottant sa verge contre le corps de Vierna.

La belle métisse avait néanmoins une idée derrière la tête. Alastar avait longuement couché avec Vierna en Enfer. Pour la former, Onyxian s’était amusée à attacher Alastar, avec une sorte de ceinture fixée sur le pourtour de son sexe, l’empêchant de jouir, et avait ordonné à Vierna de danser sur lui aussi longtemps que possible. La jeune femme pouvait donc ressentir un sentiment de supériorité à son égard, ce qui expliquait aussi pourquoi Alastar l’avait souvent baisé plutôt sèchement, généralement contre les murs, en la griffant et en la mordant. L’homme avait beau être un galant gentleman, il avait aussi sa petite fierté, et, s’il pouvait admettre que ses sœurs daignent le narguer et le provoquer, la chose était toujours plus difficile à admettre des autres, notamment de Vierna, qui n’était pas vraiment une Magoa… En tout cas, elle ne s’était jamais considérée comme telle.

Néanmoins, au-delà de ces considérations, Vierna semblait sincèrement ravie de le revoir, et c’était là entièrement suffisant pour Alastar, qui se laissa donc guider dans une élégante chambre.

« Eh bien, tu as mis le prix, ma chérie… »

Le luxe et la luxure, des termes si proches ne pouvaient qu’être voisins. Alastar avait toujours aimé les femmes riches. C’était l’un de ses critères de sélection. Belle et riche. Il trouvait souvent ça chez les femmes de footballeurs, mais Vierna faisait tout à fait office. La belle métisse était ravie de lui montrer l’une de ses poupées, une belle Terranide qui se dandinait sensuellement sur le lit. Elle se retourna, dans un fin peignoir transparent, révélant une belle poitrine, une douce fourrure, et un sourire enjoué, empli de malice… Alastar caressa son ventre, grattant sa peau, la sentant doucement vibrer, chaude et bouillonnante.

Il s’était déshabillé rapidement, à l’aide de la magie, et était maintenant tout nu, sans aucune gêne, son membre en érection glissant sur les cuisses de la femme. Comme Vierna pouvait s’y attendre, ses mains glissèrent sur le peignoir, le jetant rapidement au loin.

« Salut, toi… J’imagine que tu dois être mon offrande… »

Alastar la coucha sur le ventre, et conserva une main sur sa chevelure, puis, sans guère attendre davantage, se coucha contre elle, et enfonça sa queue d’un coup sec dans son fondement.

« Hmmm… Voilà… »

Une sodomie à chaud, c’était ça qu’il adorait ! Pour autant, il savait qu’Alina avait dû se préparer auparavant. Quiconque connaissait Alastar savait combien il appréciait les sodomies, combien il raffolait de ce genre de contacts. Il n’allait donc pas se priver maintenant !

Il laissait du reste à Vierna le soin de savoir ce qu’elle allait faire. C’était une grande fille, après tout !

« Haaaa… J’adore… Ce… Ce petit cul… ! »

Quand c’était dit avec une telle sincérité, ça ne pouvait qu’être honnête, non ?
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Vierna
Créature
-

Messages: 96



Voir le profil
Fiche
« Répondre #5 le: Avril 14, 2017, 04:35:10 »

Vierna avait effectivement d’agréable souvenirs de l’époque ou la vicieuse Onyxian lui permettait d’utiliser son petit frère comme jouet sexuel afin qu’elle s’entrainer à être une vraie succube. Les démons avaient tendance à souvent utiliser le sexe comme moyen de réussite et la jolie métisse n’allait pas laisser Alastar la trousser trop facilement alors qu’il était sensé étre son invité et de ce fait suivre le programme qu’elle aurait mit en place pour lui faire découvrir son auberge.

Ce gourmant incube semblait assez ravi de pouvoir de nouveau la tripoter en tous cas, la démone ne fut pas surprise de la voir éviter la question qu’elle lui avait posée sur les raisons de sa venue. Les sœurs d’Alastar disaient toujours que ce dernier était du genre à aller forniquer avant de penser à la mission qu’on lui confiait et elles avaient surement raison là-dessus. Le démon lubrique sembla assez satisfait d’apprendre qu’il aurait le droit à un plan à trois avec la maitresse des lieux pour laisser Vierna lui faire la visite des lieux, commentant le luxe de ses appartements.

« Pour cela j’ai eut de la chance. Ma marquise de mère a tenu à me faire cadeau de cet endroit sous prétexte que toutes ces filles se devaient d’habiter dans un palace,  je pense qu’elle aurait été vexée si j’avais décidé de m’installer ailleurs. »

Ayant grandis dans l’opulence, la démone métisse en connaissait un rayon en matière de luxure raffinée et trouvait très normal d’offrir une de ses servantes comme cadeau de bienvenu à Alastar. C’était une pratique courante au sein des clans démoniaques importants et la succube ne doutait pas que son invité se sentirait offensé si elle lui avait présenté ses soubrettes sans le laisser forniquer avec.

Une fois dans la chambre, l’incube ne perdit effectivement pas de temps pour se déshabiller afin d’aller trousser la belle Terranide qui semblait l’attendre sur le lit comme une délicieuse petite catin contente à l’idée de servir de friandise à un démon bien monté. Ces petites Terranide faisaient de bonnes petites esclaves pour les créatures d’enfers et Vierna ne fut guère surprise de voir le Diablotin déballer rapidement son cadeau, faisant glousser Alina qui avait l’habitude de ce genre de jeux érotiques.

La belle chacal poussa des longs râles de plaisirs lorsque Alastar décida de visiter d’entrée son joli petit cul. Une femme normale aurait surement protesté contre le fait de se faire aussi soudainement enculer par un démon du vice mais cette Terranide semblait avoir une certaine expérience de l’anal. Vierna était bien placée pour le savoir, la démone s’était plusieurs fois servie de sa magie rose pour faire la même chose à ses soubrettes quand elle ne s’amusait pas à leur faire porter toute sorte de godes sous leurs minijupes. Une bonne succube se devait de passer son temps à pervertir son entourage après tous.

« Hé bien Alina, on dirait que notre invité n’a pas attendu longtemps avant de te sodomiser. Oh oui ma belle, je t’avais bien dis que tu serais gâtée. Tu auras le privilège de lécher ta patronne tout en te faisant défoncer par un beau diable hummm … »


Amusée de voir le diable rouge sodomiser joyeusement sa domestique, la maitresse des lieux décida d’enlever sa culotte pour venir se positionner devant Alina qui gémissait. Ecartant voluptueusement les cuisses, la plantureuse métisse invita sa soubrette à venir lui déguster l’entrejambe, pariant sur le fait que la jolie chacal saurait satisfaire sa maitresse tout en se faisant ramoner le fondement par un imposant démon. Ce n’était pas la première fois qu’elle lui demandait cela et la Terranide ne tarda pas à s’exécuter en lançant des regards lubriques à sa maitresse, un spectacle agréable à voir ...
« Dernière édition: Avril 14, 2017, 04:45:49 par Vierna » Journalisée

Le Diablotin
Avatar
-

Messages: 385



Voir le profil
Fiche
Description
Spéléologue amateur de trous
« Répondre #6 le: Avril 18, 2017, 12:36:30 »

Il était naturel qu’Alastar ouvre les hostilités si rapidement. Aurait-il agi autrement qu’on l’aurait accusé d’être un mufle, un tartuffe irrespectueux. Or, vis-à-vis de la gent féminine, le Diablotin avait toujours été le plus galant des hommes. Ce n’était pas lui qui irait négliger la beauté physique en la méprisant ou en la dédaignant. Là où il était de notoriété publique de voir une érection comme un geste d’infamie vis-à-vis de la femme, Alastar, lui, se refusait à cette logique hypocrite. Bander pour une femme, c’était une marque de respect, un honneur immense, la preuve que le beau sexe était beau. Plus qu’offrir des fleurs à une femme pour l’honorer de sa beauté, Alastar considérait que le meilleur moyen de témoigner à une femme ce qu’on ressentait pour elle, c’était de la laisser voir à quel point votre queue était dure. Pour Le Diablotin, le sexe était donc une valeur cardinale inébranlable, et c’était bien là ce qu’il était en train de prouver en ce moment.

Une sodomie à sec, sans préambule, c’était surtout une manière, aussi, de vérifier si Vierna avait bien formé ses servantes. Après tout, si elle s’était amusée à torturer Alastar, lui aussi avait pu se montrer vache avec elle. Et, l’une des meilleures manières, pour lui, de se venger, ça avait toujours été de prendre Vierna dans les couloirs du palais, et de la sodomiser brutalement. Là, il sentait les parois se dilater difficilement, là, le sexe était un véritable sport, une violence jouissive et onctueuse.

« Hmmmm… Ouiii… Elle est superbe, ta petite protégée, Vierna ! »

Alina se dandinait devant lui, prise en levrette. Les mains du Diablotin se crispaient sur ses fesses, et il filait d’avant en arrière, forçant le passage, l’habituant à la présence de sa queue. Les magnifiques hurlements d’Alina formaient une somptueuse symphonie, qui ne manqua pas d’exciter davantage Alastar. Charmeur et séducteur, il pouvait aussi se montrer brutal et violent. Avec lui, il fallait suivre le rythme, car, une fois lancé, le Diablotin ne s’arrêtait pas. Comme Vierna l’avait si justement supposé, il était un véritable électron libre, suivant rarement les consignes d’Onyxian, agissant selon ses propres impulsions. L’incorrigible Incube était néanmoins l’un des éléments les plus efficaces du clan, car sa forte productivité sexuelle avait permis au clan de gagner bien des adeptes et de nouveaux membres potentiels.

Le Diablotin la pénétrait donc, et, au bout de plusieurs minutes, Vierna vint les rejoindre.

« Hmmm… Elle a un cul… Si étroit… »

Alastar avait déjà eu l’occasion de sodomiser bien des culs étroits, et, à chaque fois, c’était toujours le même plaisir, vorace, furieux, qui revenait à la charge. Le Diablotin s’enfonçait donc joyeusement en elle, jusqu’à ce qu’Alina ne taise ses cris en léchant l’intimité de sa Maîtresse.

Le Diablotin la prenait donc, mais n’était pas si monstrueux que ça. La preuve, tandis qu’il s’enfonçait en elle, sa queue caudale se déplaça, et passa entre ses jambes. Son extrémité se changea, et se transforma en une seconde verge, qui s’enfonça d’un coup dans l’intimité de la Terranide poilue.

« Voilà… Comme ça, c’est… Parfait ! »

Parfait, tout simplement !
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Vierna
Créature
-

Messages: 96



Voir le profil
Fiche
« Répondre #7 le: Avril 23, 2017, 09:03:59 »

La belle Terranide avait effectivement tout pour être une fille chanceuse, Vierna l’avait bien traitée depuis qu’elle l’avait achetée à de sordides esclavagistes. Alina avait eut le droit à toute sortes de délicate attention de la part de la succube qui avait su la consoler de tout les sévices qu’elle avait subit aux mains de crapules. La démone métisse traitait bien ses suivantes contrairement d’autres démons qui n’avaient aucun respect pour leurs jouets.

Confortablement installée sur les coussins, la voluptueuse demi-elfe se régalait de voir Alastar grandement apprécier son cadeau de bienvenue. La jolie chacal se faisait clouer au lit par les fougueux assaut du démon rouge. La maîtresse des lieux n’avait pas douté qu’Alastar se faisait un devoir de sodomiser en beauté sa jeune protégée, histoire de rendre hommage à la beauté de la servante.
 
« Ho oui, j’ai toujours eut bon goût en matière de mortelles à pervertir, ces Terranides sont vraiment de belles peluches à faire hululer dans la chambre à coucher. J’aime beaucoup me frotter contre leur fourrure et enfoncer des jouets dans leurs petits culs serrés quand je n’utilise pas ma magie rose pour les trousser comme tu le fais ... »

Vierna savait combien ce beau Diablotin aimait les femmes exotiques et les conversations salaces puisqu’ils avaient souvent joué à des jeux lubriques à l’époque ou elle était en formation chez les Magoa. La journée ne faisait que commencer et voir Alina se faire saillir par un Incube était un déjeuner appréciable pour une démone du vice, visiblement Alastar n’avait guère changé en quelques décennies. Il était toujours aussi joueur et se contentait d’être un bon étalon pour tous les succubes qu’il fréquentait.

Avoir un mâle pervers à sa disposition était toujours appréciable pour la démone métisse, en bonne succube Vierna se sentait supérieure aux autres femmes et estimait qu’il était normal de manipuler les hommes par le sexe. Les enivrer de débauche pour mieux les contrôler et en faire de bons amants joueurs et dociles c’était le but de toute démone qui se respectait et elle aimait grandement affronter d’autres démons lors de parties de jambes en l’air torrides.

Si elle appréciait voir Alina faire des efforts pour bien lécher sa maîtresse alors que l’incube utilisait sa magie pour lui infliger une vicieuse double pénétration, la démone elfique était trop exigeante pour laisser Alastar mener la danse. Elle se devait d’aller profiter de lui elle aussi puisque il n’était que son invité.

Lorsque Alina commença à avoir des difficultés à la lécher tout en se faisant défoncer, la belle démone se leva sur le lit pour aller provoquer Alastar qui forniquait. La noble succube le trouvait idiot qu’un démon puisse se contenter d’une simple levrette alors qu’il était invité à un plan à trois ou les possibilités de positions lubriques étaient nombreuses.

« Hihi ce sera parfait seulement quand tu auras mes fesses sous le nez ! Je parie qu’elles ont du te manquer, aller lèches moi bien mon petit diablotin.  ♥  »

Perverse la fausse maid alla se placer au dessus de la chacal pour présenter ses fesses à Alastar. Se cambrant un peu pour inviter son ancien formateur en lubricité à venir lui déguster l’entrejambe tout en continuant de sauter la Terranide. Vierna se savait aussi belle de dos que de face et la vue de son fessier rebondi était un vrai fantasme pour les mâles, l’incube serait surement trop ravis de la friandise qu’elle lui offrait pour refuser de lui faire plaisir.

Goûter l’appétissant fessier d’une succube tout en troussant sa suivante en levrette devait surement faire partie des fantasmes du Diablotin. C’était surement parce qu’il avait envie de varier les plaisirs que l'Incube était venu la voir et la sulfureuse métisse comptait bien s’employer à faire avouer à Alastar qu’il la préférait à ses sœurs envahissantes. Ce beau diable méritait surement mieux que de passer son temps à chercher des amants pour Onixian et elle était curieuse d'apprendre s'il avait ou non désobéi à cette dernière pour la rejoindre.
« Dernière édition: Avril 23, 2017, 09:13:44 par Vierna » Journalisée

Le Diablotin
Avatar
-

Messages: 385



Voir le profil
Fiche
Description
Spéléologue amateur de trous
« Répondre #8 le: Mai 02, 2017, 12:00:34 »

Avec Alastar, le sexe était un phénomène naturel, une situation classique et enivrante. Il aimait ça, tout simplement. On aurait pu croire qu’il puisse s’en lasser, mais un tel sentiment semblait impossible à atteindre. Le Diablotin aimait le sexe, le beau sexe, les corps endiablés, cette sensation de plénitude et d’intensité qui s’emparait de vous quand vous pénétriez un corps. Le plaisir était bien là, fort, puissant, immense, tandis qu’il prenait cette jeune Terranide. Alina se tortillait sur le lit, et, peu à peu, s’avéra incapable d’honorer et de satisfaire sa Maîtresse comme il se doit. On pouvait lui pardonner, car il n’était jamais très simple de se concentrer quand vous aviez Alastar vous bourrant le cul et la chatte.

Motivé, le Diablotin la pénétrait donc, ce qui ne tarda pas à émoustiller encore Vierna. La femme métisse avait beau tâcher de rester calme, le Diablotin savait qu’elle avait été formée à bonne école. Elle se pavana ainsi devant lui, ne tardant pas à lui exhiber ses belles fesses sous le nez, tout en s’appuyant sur le corps de son esclave, qui poussa quelques soupirs en s’écrasant davantage contre le lit.

« Hmmm... Quelle vue magnifique ! »

Elle le connaissait suffisamment pour savoir qu’Alastar ne restait pas insensible à un cul qui passe, surtout quand il était aussi beau que celui de Vierna. Deux belles fesses rebondies se dressaient devant lui, ce qui accrut sensiblement son excitation. Ses mains se crispèrent sur le corps d’Alina, puis il en releva une, et caressa avec le fessier de la femme, venant ensuite pincer entre deux doigts l’une de ses fesses, et ce pour le simple plaisir de l’entendre gémir et couiner.

« Petite traînée... »

Dans sa bouche, c’était clairement un compliment, et l’Incube approcha ses lèvres de ce fessier joliment tendu, venant lécher sa croupe, remontant son autre main. Il usait alors de son bassin pour remuer d’avant en arrière, car l’homme n’oubliait pas qu’il avait aussi une Terranide à satisfaire. Si on disait que les femmes pouvaient faire deux choses en même temps, Alastar, lui, pouvait satisfaire deux femmes en même temps ! Il massa donc avec ses mains ses fesses tendues, ses pouces écartant ces dernières, de manière à lui donner libre accès à sa croupe.

Alastar souriait donc, et fourra sa langue contre son petit trou rose, s’y immisçant sans hésitation. Sa langue heurta la peau serrée de la femme, et ne tarda pas à la dilater, puis il s’y aventura, remuant sa tête d’avant en arrière, tout en crispant ses mains sur ses fesses, serrant la masse moelleuse de chair entre ses doigts griffus. Oh oui ! Ça, c’était un contact délicieux.

« Hmmmm... Là, voilà... Tu aimes, hein ? Ton cul est merveilleux, ma salope... ! »

Qui l’aurait repoussé, en ce moment ? Il retourna donc lécher et embrasser avec appétit le fessier de cette belle femme...
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Vierna
Créature
-

Messages: 96



Voir le profil
Fiche
« Répondre #9 le: Mai 02, 2017, 10:35:13 »

Se trémousser devant le beau diable était assez excitant pour Vierna, visiblement Alastar semblait très content de la sauterie qu’elle lui offrait pour fêter leur retrouvailles, la succube espérait qu’il regrettait d’avoir longtemps attendu avant de venir visiter sa nouvelle demeure. La belle Terranide hululait désormais de plaisir sous les assauts du démon, toute cette luxure était très naturelle pour des démons lubriques mais Alina aurait surement du mal à tenir longtemps le rythme face à l’incube qui lui infligeait une bonne double pénétration.

Joueuse la démone métisse avait voulu pimenter les réjouissances en poussant Alastar déguster son joli fessier tout en continuant de bourrer les orifices de sa servante. C’était un des choses qu’on attendait souvent des  incubes, les voir satisfaire deux femmes en même temps. Les petits commentaires salaces de son invité émoustillaient bien la jeune succube qui se régalait de sentir la longue langue râpeuse du diablotin lui chatouiller le fondement. Cela lui faisait presque oublier toute ses années ou ils n’avaient pas pu se voir.

Alastar avait beau la complimenter sur ses jolies fesses, la succube lui en voulait un peu de ne pas être venu s’en occuper plus tôt, à croire qu’il l’avait un peu oublié ces dernière années à trop batifoler avec Onyxian et les petites humaines qu’il attrapait. Peut être qu’elle aurait du aller rendre visiter aux Magoa plus souvent pour le motiver à venir la voir mais elle avait trop eut à faire à gérer son nouvel établissement.

- Hummmpf. Hé bien mon superbe cul te plais  toujours on dirait ! Tu as été un très vilain Diablotin de l’avoir délaissé pendant des années. Je compte bien te chevaucher toute la journée Alastar car nous avons beaucoup de temps à rattraper. ♥

Vierna avait bien l’intention de réviser une bonne partie du kamasutra avec le beau diable maintenant qu’elle l’avait enfin à sa disposition. Finalement elle était assez contente qu’il ait directement pensé à l’allumer dans le couloir au lieu de lui parler des raisons de sa venue, cela prouvait qu’elle lui avait au moins un peu manqué depuis qu’ils s’étaient perdus de vue. Elle avait beaucoup de choses à lui raconter mais pour l’instant la démone se contentait de gémir en sentant les mains puissantes d’Alastar lui pétrir les fesses tandis qu’il la léchait avec gourmandise.

La sulfureuse patronne du Lotus se réjouissant à l’idée de séquestrer le Diablotin dans son lit pendant plusieurs jours. Connaissant le démon, il serait surement heureux qu’elle profite de lui en le chevauchant de toutes les manières possibles, comme de nombreux succubes Vierna aimait jouer les amazones à danser pendant des heures sur le chibre d’un mâle vigoureux.

Ces derniers temps la délurée magicienne s’était même offert des séances de double anal avec ses Golem et estimait avoir assez progressé dans l’art de la luxure pour réussir à séduire Alastar afin de le convaincre de venir tout les ans en vacances chez elle. Il était le premier incube avec qui elle avait couché ce qui le rendait spécial à ses yeux et la belle était déjà impatiente qu’il ait fini de trousser la Terranide pour se lancer dans un rodéo torride avec son ancien professeur de sexe …
Journalisée

Le Diablotin
Avatar
-

Messages: 385



Voir le profil
Fiche
Description
Spéléologue amateur de trous
« Répondre #10 le: Mai 08, 2017, 07:10:03 »

Un léger sourire perla sur les lèvres d’Alastar quand Vierna annonça qu’elle comptait lui faire l’amour toute la journée. Il y avait effectivement bien longtemps qu’Alastar n’était pas retourné voir la belle elfe à la peau basanée. Pour les démons, le temps s’écoulait très différemment de celui des humains, et, quelques années, ce n’était, somme toute, pas grand-chose. Mais il était vrai qu’Alastar ne l’avait pas vu depuis bien trop longtemps, et qu’ils avaient bien des choses à rattraper. Ses lèvres dessinèrent donc un sourire, et il hocha la tête.

« Toute la journée... Seulement ? »

Le sexe avec un démon de Luxure était tout simplement surnaturel. Ce n’était pas un coït qui durait quelques minutes, car Alastar disposait d’une vigueur exceptionnelle, une endurance incroyable. Et c’était bien cette endurance qu’il comptait manifester avec Vierna, dont le joli petit cul le tentait. Encore fallait-il, cependant, qu’il s’abandonne dans le corps de la jeune Terranide située devant lui. Il n’allait tout de même pas se retirer sans honorer son cul de sa semence.

Alastar se concentra donc sur elle, et posa ses deux mains sur les fesses d’Alina, puis continua à la prendre. Le corps de la Terranide filait d’avant en arrière, la queue du Diablotin croissant et enflant en elle. Il poussa un long soupir, et multiplia encore les coups de reins, enfonçant sa verge jusqu’à la garde dans son fondement. Un véritable barreau de chair rouge qui continuait à se tortiller en elle. Il se recula encore, puis s’enfonça à nouveau, augmentant le rythme et l’intensité de ses coups.

« Hmmm... Haaaa... !! »

Ses dents se serrèrent, ses ongles s’enfoncèrent dans la chair poilue et tendre de la jeune femme. Alina continuait à couiner et à gémir, yeux clos, essayant de tenir le rythme. Alastar s’était longuement enfoncé en elle, et ses muscles se bandèrent une ultime fois... Puis il se relâcha dans un nouveau soupir. Son foutre jaillit, et explosa dans le corps de la femme. Il la baisait depuis un bon quart d’heure, maintenant, avant de jouir, et prit tout son temps, répandant généreusement son foutre en elle. Alina soupira encore, son ventre venant se remplir du sperme de l’Incube, qui se retira ensuite d’elle, et la laissa s’étaler sur le lit.

Même après son superbe orgasme, sa queue restait toujours tendue et dressée, légèrement recouverte de mouille et de sperme. Il regarda la femme en souriant brièvement, exhibant ses dents.

« Bien... Après cette délicieuse introduction, et si nous passions aux choses sérieuses ? »
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Vierna
Créature
-

Messages: 96



Voir le profil
Fiche
« Répondre #11 le: Mai 14, 2017, 04:53:19 »

Comme la succube avait pu s’en douter, Alastar semblait bien content à l’idée de passer les jours suivant à forniquer avec son ancienne élève. Cet incube lubrique ne vivait que pour la luxure et devait surement être incapable de se retenir d’aller tripoter chaque jolie fille qui croisait son chemin, parfois la démone aurait voulu qu’il soit plus posé pour pouvoir le garder pour elle toute seule mais connaissait la nature volage d’Alastar c’était surement impossible.

La fidélité et la morale étaient des concepts humains très peu connu des démons du sexe qui aimaient avoir une libido bien remplie, la démone savait très bien que sa petite servante Terranide ne serait qu’un amuse bouche pour son invité. Une sorte d’échauffement avant qu’ils entament les vraies réjouissances en baisant comme des bêtes toutes la nuit. L’incube s’amusait déjà à la provoquer tout en continuant de sodomiser Alina, à croire que les jeux érotiques de la métisse avait du lui manquer.

« Hmmm j’ai bien l’intention d’abuser de toi pendant des mois tu sais. Tu sais que je pourrais te garder longtemps au chaud dans mon lit sans me lasser, je veux que chaque matin tu viennes me réveiller en me léchant mon beau Diablotin. ♥»

Tout en se mordillant les lèvres avec un soupir d'anticipation. Vierna posait son regard sur la virilité du démon qu’elle attrapa avec sa main pour le caresser en souriant, à vrai dire il lui avait assez manqué et maintenant elle voulait prendre sa revanche, que ce soit au tour des frangines d’Alastar d’être jalouses quand elle le garderait des années dans son lit …

« En piste mon beau, j’ai appris plein de choses perverse chez les humains. Hihi tu aimes toujours lécher mes gros seins on dirait, je suis une démone bien succulente pas vrai ? »

Onixian avait tardé à lui prêter son petit frère alors qu’elle avait promis de le faire et maintenant la succube à la peau sombre avait des tas de pensées lubrique le concernant. Fougueuse elle claqua les fesses d’Alastar avant de lui sauter dessus comme une tigresse affamée, l’allongeant sur le lit pour mieux se frotter contre lui, le couvrant de caresses et de baisers insistants comme une bonne succube sait le faire.

La généreuse poitrine de la démone venait s’agiter son le nez, telle une belle friandise offerte à la dégustation pour l’incube qui ne se priverait pas de les mordiller avec gourmandise. Elle avait le feu au cul et plus encore, la belle débordait d’énergie et voulait le monter comme une belle amazone mais descendit embrasser ses bourses et les caresser un moment pour bien l’allumer. Nullement gênée par le fait de goûter le chibre poisseux qui venait de sodomiser son esclave, la succube se rassasiait de toute cette débauche.

Vierna finit par se relever pour venir chevaucher son partenaire. Elle y allait avec des mouvements lascifs de va et vient et elle s’empalait comme une amazone. Parfois, elle  se penchait un peu vers lui pour faire ballotter ses seins comme une friandise. Chaque fois qu’il tentait de venir sucer un tant peu ses tétons, elle posait sa main sur sa gorge pour le plaquer au lit. Jouant les dominatrices pour le punir un peu de l’avoir fait attendre. Attisant son désir par des commentaires salaces des plus osé.

« Hé bien mon bel étalon lubrique. Une belle succube bien chaude, ça te manquait n’est-ce pas ? Là tu vas me donner un bon rodéo pour te faire pardonner, oh ouai ! »
Journalisée

Le Diablotin
Avatar
-

Messages: 385



Voir le profil
Fiche
Description
Spéléologue amateur de trous
« Répondre #12 le: Mai 14, 2017, 10:01:20 »

Aussi agréable et endurante soit-elle, Alina n’avait été qu’une introduction. Une délicieuse et magnifique introduction, certes, mais il était temps de passer au plat principal, à ses retrouvailles avec Vierna. Ils ne s’étaient pas vus depuis trop longtemps, et avaient beaucoup de choses à se dire... Soit de nombreuses heures à passer ensemble au lit. L’Incube frémit en sentant la main de la succube le masturber, glissant sur sa queue. Jouir ne suffisait nullement à restreindre les ardeurs d’Alastar, c’était même plutôt l’inverse. En tant que démon de Luxure, il se nourrissait du sexe, de la perversion, de la luxure. Alors, la jouissance, au lieu de la sustenter uniquement, l’assoiffait également, un curieux paradoxe, mais qui lui garantissait une efficacité sexuelle d’exception.

Bon prince, il laissa Vierna le guider, et se retrouva ainsi sur le lit, en la voyant se dresser au-dessus de lui, exhibant fièrement sa généreuse poitrine. Un sourire coquin se dressa sur les lèvres d’Alastar, qui serra ses poings, sentant son pouls s’accélérer. Il se retrouva sous la femme, et, rapidement, Vierna se posa sur elle, enfonçant sa verge entre ses cuisses.

« Hmmm... Ouiii... Tu n’as pas oublié, Vierna. Un chibre... Un chibre, ça n’aime pas rester à l’air libre, il faut toujours le glisser quelque part. »

Elle l’avait léché avant de le prendre en elle, comme pour s’assurer qu’il soit bien dur, bien prêt... Et il l’était. Toutefois, Vierna comptait bien lui montrer qu’elle n’était plus son élève, qu’elle avait bien grandi, et qu’elle pouvait le dompter. Ce n’était pas la première fois qu’elle essayait, mais, à l’époque, au Palais, elle n’y arrivait que quand Onyxian l’aidait. Autrement, Alastar finissait toujours, grâce à son expérience, par s’imposer. Le sexe entre eux était bon, mais s’accompagnait toujours d’une sorte de petite rivalité enfantine. Vierna n’était pas la seule succube à réagir comme ça à l’encontre d’Alastar. Pour son malheur, il était relativement gentil et avenant pour un Incube, ce qui, chez les succubes, s’interprétait comme une forme de pitié, ou, en tout cas, de situation à dépasser.

Pour l’heure, Vierna jouait avec lui, et, quand il chercha à se redresser pour jouer avec ses seins, elle le repoussa.

« Hmmm... Tu veux la jouer comme ça, Vierna ? Tes seins vont finir par s’ennuyer, si je n’y appose pas mes lèvres, tu sais... »

Il fallait admettre que le spectacle était très beau. Vierna avait une magnifique poitrine, des seins qui ne demandaient qu’à se faire caresser, qu’à se faire presser et titiller. Alastar soupirait donc, lorsqu’il sentit Alina se rapprocher. Soucieuse de vouloir aider, elle attrapa les poignets du Diablotin, et les attacha au lit avec des cordes. Sur ce point, l’esclave avait été bien formée par Vierna.

« Votre invité a raison, Maîtresse, vos seins risquent de se languir, si personne ne s’en occupe. Voulez-vous que je m’en charge ?
 -  Hey ! Non, c’est pas du jeu, ça ! »

De vaines protestations, car Vierna pouvait sentir que cette idée, ce spectacle lesbien, ne manquerait pas d’exciter Alastar. Là encore, il lui suffisait de se replonger dans ses souvenirs. Onyxian avait adoré jouer avec le voyeurisme d’Alastar, le forçant à regarder sa sœur faire l’amour à d’autres succubes pendant des heures, sans pouvoir agir. Ce voyeurisme avait de quoi le rendre fou, et elle s’amusait ensuite à le relâcher, transformant Alastar en un véritable taureau furieux, réveillant en lui des pulsions sauvages purement démoniaques.

Et Vierna en avait été l’une des participantes... Elle savait donc combien Alastar aimait voir deux femmes se faire mutuellement plaisir... Mais c’était à elle de choisir !
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Vierna
Créature
-

Messages: 96



Voir le profil
Fiche
« Répondre #13 le: Mai 28, 2017, 06:49:52 »

Ses retrouvailles avec le diablotin rouge avaient plutôt bien commencées pour Vierna qui prenait un malin plaisir à venir le chevaucher. Dansant de manière délicieusement érotique sur le chibre de l’incube, la démone avait rapidement prit le contrôle de la situation pour montrer à son ancien amant qu’elle avait beaucoup progressé en matière de luxure depuis le temps ou elle apprenait à devenir une bonne succube chez les Magoa.

La plantureuse démone se faisait un plaisir de venir profiter de son invité, elle avait bien le droit puisqu’elle était désormais à la tête d’une auberge de vacances pour démons et non plus une simple élève sexuelle des sœurs d’Alastar. La chevauchée était plaisante et la belle appréciait beaucoup prendre le contrôle de l’incube en le clouant au lit chaque fois qu’il essayait de la peloter. Il était courant chez les succubes de lutter pour la domination en forniquant avec d’autres démons et ce coquin la respecterait d’avantage si elle arrivait à le rendre fou de désir pour elle.

Finalement ce fut Alina qui vint mettre fin au quelques protestations du diablotin en l’attachant au lit comme sa maitresse le lui avait apprit. La Terranide semblait avoir encore de l’énergie à revendre après s’être fait remplir les fesses par le démon rouge et n’hésita pas à se rapprocher de sa maitresse, allant jusqu’à proposer de s’occuper de sa grosse poitrine de la métisse qui rigolait. Son esclave la connaissait bien pour savoir qu’elle ne lui refuserait pas ce plaisir et l’opportunité d’un joli plan à trois ou elle pouvait mener la danse.

« Hihi bien sur que j’en ai envie, viens donc me téter ma chérie. Ne t’en fait pas pour lui il aime voir des femmes s’embrasser. ♥  »

Amusée Vierna vola un chaud baiser à la Terranide qui commença à s’intéresser à la généreuse poitrine de sa patronne. Caressant les tétons fièrement dressés de la démone à la pauvre cuivrée avant de les embrasser de sa bouche gourmande pour débuter un spectacle de plaisirs saphiques. Tout en s’amusant un moment à frotter sa belle poitrine contre celle de sa belle maitresse qui gémissait de plus belle, Alina chatouillait le visage d’Alastar avec sa jolie queue de chacal.

« Hum je pense que ce bel étalon des enfers aimerait que je vienne m’asseoir sur son visage pour se sentir moins seul. Qu'en dites vous maîtresse ? »

Nouvelle proposition salace de la Terranide à laquelle la succube répondis favorablement, Vierna était très fiére de la manière dont sa servante l’aidait à abuser d’Alastar, elle l’avait bien formé aux goûts lubriques des démons en matière de débauche. Ainsi le diablotin ne tarda pas à avoir de nouveau le droit à une friandise quand la magnifique croupe d’Alina se posa juste devant son nez. Etre abusé par deux femmes délurées était un genre de jeu érotique que son invité apprécierait probablement tant que les coquines le chevaucheraient ardemment comme ça, se disait Vierna tout en formicant.
« Dernière édition: Mai 30, 2017, 11:51:29 par Vierna » Journalisée

Le Diablotin
Avatar
-

Messages: 385



Voir le profil
Fiche
Description
Spéléologue amateur de trous
« Répondre #14 le: Juin 06, 2017, 12:52:13 »

Alina avait été formée à bonne école, semblant être aussi perverse que sa Maîtresse. Et, quand on savait l’expérience que Vierna avait... Ça, les femmes qui sortaient du clan Magoa ne pouvaient guère prétendre être chastes. Elles en étaient même l’exact opposé, et Vierna en était une bien belle démonstration. Dressée sur le corps de l’Incube, elle sentait avec délectation sa verge s’enfoncer en elle, remuant dans son intimité, bien au chaud. Alastar avait laissé Alina l’attacher. Des nœuds solides, faits par une femme qui savait y faire. Sur ce point, Alastar n’avait rien à redire. Elle le chevauchait lentement, mais non moins profondément, veillant à bien conserver cette verge en elle, pendant qu’Alina venait s’attaquer à ses seins.

« Ah, les filles ! Quel fascinant spectacle ! »

Le voyeurisme faisait partie de ces éléments que le Diablotin appréciait tout particulièrement. Il n’allait donc nullement se plaindre de sa situation actuelle, et laissait les deux beautés s’amuser ensemble. La Terranide finit néanmoins par avoir une idée des plus séduisantes, qui amena un sourire malicieux sur les tendres lèvres du Diablotin.

« Oh, je ne suis jamais contre du rapprochement... »

Restant calme dans ses propos malgré son excitation, l’Incube vit la femme se mettre en position. Quelques gouttes de cyprine tombèrent sur son visage, et il entrouvrit les lèvres, en voyant sa fente intime tomber sur lui, puis ses cuisses se posèrent sur son visage, sa vue obstruée par ses fesses, son nez frottant la croupe de la femme. Il soupira lentement, et monta sa langue, venant lécher la femme, crispant ses mains sous l’effet du plaisir. Le désir éclatait en lui, vibrant et puissant.

« Hmmmm... !! »

Oh, quelle sensation jouissive ! Sa queue en était bien dure, et il remua lentement les jambes, bandant ses muscles, comme pour pouvoir accompagner plus facilement les mouvements de Vierna. Et sa langue, elle, s’était allongée, devenant plus fourchue, et s’enroula autour du bouton de plaisir d’Alina, se crispant sur son clitoris, afin de lui procurer des sensations de plaisir exquises et jouissives.

Ah, Alastar ne regrettait clairement pas d’être venu !
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Tags:
Pages: [1] 2 3
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox