banniere
 
  Nouvelles:
Pour la promotion du forum, pensez à voter régulièrement pour nous si vous avez un peu de temps.
Merci ! ♥





Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Sujet: A TG Story [PV]  (Lu 419 fois)
Vanessa White
Humain(e)
-

Messages: 1042

avatar


Voir le profil
Fiche
Description
Agente du S.H.I.E.L.D
« le: Mars 25, 2017, 04:09:28 »

Notre histoire se déroule aux Etats-Unis d’Amériques. Plus précisément dans la ville de Portland, où parmi tous les habitants de cette ville, vivait un couple de mariés qui, en apparence, était comme les autres. Un couple plutôt jeune et dynamique, sans enfants, qui travaillaient beaucoup pour pouvoir s’octroyer un niveau de vie confortable. Mais au prix de nombreuses heures de travails, qui avaient tendance à les écarter un peu. En effet, l’homme du couple – Alex Spencer – était routier et par la nature même de son travail, n’était pas beaucoup présent. C’était un travail qui payait plutôt bien mais qui l’éloignait de son épouse. Quant à cette dernière – Megan Spencer – était une community manager au sein d’une entreprise de la région. Un travail moins éprouvant que celui de son mari, mais qui rapportait bien. Ensemble, le couple générait donc une belle somme par mois et vivait bien niveau financier. Mais qu’en était-il niveau conjugal ?

Megan et Alex traversaient une période difficile pour leur mariage. D’une part, leur travail respectif faisait qu’ils étaient souvent éloignés l’un de l’autre. Et d’autre part … Megan commençait à ne plus être satisfaite de son bien aimé mari. La raison était multiple mais, fondamentalement, c’était à cause des tendances machistes d’Alex. Ce dernier, bien qu’aimant à la folie son épouse, était machiste et le faisait savoir. Que ce soit dans ses propos ou ses opinions, et même dans sa conduite. A titre d’exemple, Megan en avait marre de voir son homme gaspiller ses jours de congés auprès de ses amis au lieu de s’occuper d’elle. C’était une petite exagération bien entendu mais, on n’y était pas loin. Alex devenait aussi de plus en plus timide au lit … Et quand on travaillait beaucoup, on avait besoin de se détendre. Or Alex, déjà de nature très timide au lit, était de moins en moins entreprenant. Après plusieurs discussions parfois houleuses, où Megan croyait qu’elle ne procurait plus de désir à son mari, elle s’était rendu compte qu’en réalité, il était simplement empoté, voire ramolli.

Leur mariage traversait alors une crise, car Megan autant qu’Alex commençaient à s’ennuyer. Il fallait trouver une solution et vite … Ce fut pourquoi Megan eut plusieurs idées, mais la plupart furent infructueuses. Désespérée mais pas vaincue, la pauvre dame se mit alors à chercher des solutions plus farfelues et moins sérieuses. Elle se mit à voir plusieurs choses, mais vint un jour où l’idée de la magie lui vint … Bien qu’elle n’y croyait pas, comme tout le monde. Mais par amusement, elle partit chercher de ce côté, car au point où elle était, elle se disait pourquoi pas, après tout. Elle tomba sur une adresse, une petite boutique exotique où elle fit connaissance de la propriétaire, qui se présentait à elle comme étant une sorcière. Si c’était son moyen à elle pour se valoriser, grand bien lui fasse mais Megan n’y croyait pas vraiment. Toutefois, elle lui expliqua son problème et étrangement, la propriétaire lui affirma qu’elle détenait sa solution. Elle lui vendu un breuvage – de son appellation – et lui assura que ceci, une fois ingéré par son mari, redonnera ses beaux jours à son couple.

Megan, amusée, acheta cette chose sans vraiment y croire. Vu l’odeur, ça ressemblait plus à du jus de citrouille qu’autre chose. Mais quelque chose lui disait d’essayer et elle déversa ainsi tout le contenu de la fiole dans le verre de son mari, le soir même. Rien ne se produisit, malheureusement. Megan avait dépensé de l’argent mais savait à l’avance que ça ne donnera rien ; la magie, ça n’existait pas ! Le couple se coucha sans même se faire un câlin, pas un seul, avec une Megan frustrée et désespérée. Mais … Ce qui arriva au lendemain allait changer la donne. Alors que la jeune femme émergeait lentement, au petit matin, elle constata que son mari était déjà debout, comme à son habitude. Mais quand un soudain éclat de voix retentit depuis la salle d’eau, Megan se réveilla d’un coup. Prise par surprise, elle avait d’abord eu peur, mais finit par se lever prudemment, se dirigeant vers la salle d’eau, ne sachant pas pourquoi son mari avait gueulé comme ça. Surement qu’il s’était encore fait mal, cet empoté ! Toutefois, elle ne s’attendait pas à ce qu’elle allait voir …
Journalisée

Compte principal.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Yulia Vesselovski
Modérateur
-
*****
Messages: 861

avatar


Voir le profil
Fiche
« Répondre #1 le: Mars 26, 2017, 04:58:53 »

Cela faisait désormais presque trois ans qu'Alex était marié à Megan, et malgré les occasionnelles disputes qui étaient inévitables, il se plaisait dans la petite vie de famille qu'il était parvenu à former avec elle. Difficile pourtant, à bien égards, d'imaginer que leur couple aie pu durer aussi longtemps au vu des conflits qui émergeaient régulièrement entre eux. Alex savait que ces disputes étaient en partie de sa faute, lui qui avait une vision assez traditionaliste de la femme (certains diraient même arriérée), qui entrait en conflit avec celle de Megan. Néanmoins, cela s'arrêtait à ça. Jamais Alex n'aurait eu l'idée de vouloir forcer sa chère et tendre à rester à la maison, oh il aurait bien aimé, mais elle ne voulait pas, sans compter que l'apport de son salaire en plus du sien leur permettait de vivre correctement, et sans se priver.
Néanmoins le jeune homme ne se privait jamais pour faire des blagues ou des sous-entendus à connotation machiste, à la taquiner sur ce sujet. Il était par ailleurs hors de question pour lui de faire des tâches ménagères, même si il ne refusait jamais d'intervenir lorsque leur maison avait besoin de travaux. Alex avait ainsi une vision très binaire et précise des rôles de l'homme et de la femme dans un couple, ce qui était en partie du à son éducation, mais aussi à son métier de routier.

Alex passait de fait bien plus de temps sur les routes qu'aux côtés de sa femme, et évoluait de plus dans un univers de travail encore très marqué par une prédominance masculine. Megan était, de fait, le seul contact réel que l'homme pouvait avoir avec les notions de féminisme et d'égalité des sexes, mais il les tournait systématiquement en ridicule .
Pourtant, malgré ces différences, Alex et Megan s'aimaient. Mariés depuis trois ans, ils se connaissaient depuis le lycée, où ils s'étaient rencontrés. Alex n'avait initialement vu en elle qu'un coup d'un soir, mais au fur et à mesure, loin de le répugner, le caractère bien trempé de Megan l'avait attiré, jusqu'à ce qu'il tombe amoureux d'elle. Il arrivait encore régulièrement à Alex de se demander comment ils parvenaient à éprouver de sincères sentiments l'un envers l'autre, tant un monde semblait les différencier...mais comme on dit, les opposés ont tendance à s'attirer mutuellement.

Ces derniers mois étaient néanmoins assez difficiles à vivre, et ce pour les deux parties composant leur couple. Alex participait au même titre que Megan aux frais grâce à son salaire, mais la nature même de son métier le fatiguait tout en l'éloignant, parfois pour de longues périodes, du domicile conjugal. Et lorsqu'il rentrait, l'homme avait la fâcheuse tendance à aller voir ses amis, et un peu trop même. C'était d'ailleurs un sujet de dispute fréquent, mais Alex mettait ça sur le compte de la jalousie innée des femmes à ne pas supporter les fameux amis du mari, qui lui permettaient de se vider la tête. Alex n'était toutefois pas vraiment au fait que pour Megan, le trouble était bien plus profond et ramifié que ça. Pour lui cette routine, cette « lassitude », finissait forcément par arriver au bout de quelques années de vie commune, et Megan finirait elle aussi par s'y faire, elle qui avait également un travail prenant.
Alex était toutefois loin, très loin de se douter qu'en secret, sa femme cherchait tous les moyens possibles et imaginables pour redonner un coup de fouet à leur couple. Et par tous, il fallait bel et bien entendre TOUS.


Cette nuit là toutefois, Alex avait consenti à faire quelques efforts. Conscient qu'il avait passé plusieurs de ses jours de congé uniquement avec ses amis, et que cela énervait sa femme, l'homme avait décidé d'apaiser les tensions en passant une soirée avec elle. Un petit dîner, rien d'extravagant, mais histoire de passer du temps ensemble. Megan avait eu l'air touchée par l'attention de son mari, du moins c'était ainsi qu'il avait interprété les airs enjoués de sa femme, surtout notamment à chaque fois qu'il buvait dans son verre de vin. Alex toutefois n'avait pas conclu dans le lit avec son épouse, car il s'était rapidement senti pris d'une vague de fatigue, qu'il attribua au contrecoup de ces dernières soirées. Megan et lui se couchèrent sans même faire l'amour, mais le pauvre homme était loin de se douter qu'il ne s'agissait pas d'une simple fatigue, mais bien d'un effet secondaire de la potion que Megan avait mélangé à son verre.

Le lendemain matin, Alex s'était levé tôt, comme à son habitude. Depuis qu'il était devenu routier, difficile pour lui de faire des nuits à rallonge, tant il avait pris l'habitude de se lever tôt pour repartir sur la route. Mais cette fois, il avait, pour reprendre une bien belle expression, sacrément la tête dans le cul. Alex eût du mal à émerger, et il avait la vision très trouble, bien que cela ne l'empêcha pas de se lever pour aller en direction de sa salle de bain. Il faisait tellement régulièrement ce trajet du lit à la salle de bain, le matin en se levant, qu'il aurait pu le faire les yeux bandés. Il ne s'était pas encore rendu compte que dans le courant de la nuit, son corps avait drastiquement changé.

La bouche pâteuse, la vision floue, il mettait tout ça sur le fait d'émerger d'un sommeil qui avait été très profond cette nuit. Il s'approcha du lavabo, et fit couler de l'eau fraîche qu'il recueillit dans les paumes de ses mains, avant de s'en badigeonner le visage. Une fois, puis deux...avant qu'il ne s'arrête  net. Il ne sentait plus les poils de sa barbe.

Qu'est-ce que...

Nouveau moment d'arrêt, net, au moment d'entendre que sa voix avait très nettement perdu ses notes graves pour passer dans le bien plus aigu. Alors qu'il retira ses mains de son visage, il les vit, très fines, bien trop fines pour des mains d'homme habitué au transport de charges lourdes. Puis, finalement, son regard hagard se posa sur son propre reflet de miroir, un reflet qui lui renvoya l'image d'une femme aux longs cheveux noirs.
Une boule se forma instantanément dans le ventre d'Alex, et il resta stupéfait pendant de longues secondes. Il bugga sur ce qu'il était en train de voir, et maintenant qu'il...ou plutôt elle semblait émerger de sa torpeur, Alex prit peu à peu conscience que...que...

AAAAAAAAAAAAAAH !!!!!!!!!!

Alex recula soudainement, si soudainement qu'il se prit les pieds dans le tapis de sol, et tomba à la reverse, il parvint à peine à amortir sa chute en s'agrippant, par réflèxe, aux rideaux de leur douche qu'il arracha au passage, avant de tomber par terre. Comme Alex avait l'habitude de dormir presque nu quand il était à la maison, et ne portait dans le lit qu'un simple caleçon, son regard se porta alors sur ce corps qu'il voyait de ses propres yeux. Des seins, des jambes fines, et surtout son caleçon qui n'était plus déformé par la bosse de son sexe, vu que ce dernier...n'existait plus.
Partagé entre panique et incompréhension, l'esprit d'Alex était surtout incapable de faire la jonction entre ce corps et le fait qu'il s'y trouvait, et le pauvre était en plein bad de dissociation, ce moment où l'esprit n'arrive pas à accepter le corps comme étant le sien.
C'est donc une jeune femme à moitié couverte par des rideaux de douches arrachés, à terre, et paniquée, en état d'hyperventilation, que Megan devait trouver en ouvrant la porte de la salle de bain.
Voilà qui était une manière pour le moins...originale et unique de commencer une journée, aucun doute là dessus.
Journalisée
Vanessa White
Humain(e)
-

Messages: 1042

avatar


Voir le profil
Fiche
Description
Agente du S.H.I.E.L.D
« Répondre #2 le: Avril 01, 2017, 12:28:04 »

Ce cri était, mine de rien, assez étrange à en juger par son seul son. Megan ne savait pas vraiment ce qui s’était passé mais elle se leva assez brusquement, entendant que ce son provenait de la salle d’eau. La seule personne ici présente était son mari, et comme à son habitude, il avait dû se lever avant elle. Seulement voilà, ce cri était trop … Aigue pour être la voix de son homme ! Megan leva un sourcil, approchant de la salle de bain, ne sachant pas vraiment ce qui avait provoqué ce cri. S’était-il blessé ? Pour crier de manière aussi aigue c’était qu’il avait dû se faire mal … En réalité, elle était à mille lieux de se douter de ce qui se tramait réellement. Finissant de serrer sa robe de chambre, la jeune femme toqua à la porte et n’entendit rien. « Tout vas bien chéri ? » Demanda-t-elle naturellement, fronça les sourcils alors qu’elle entendit brusquement le rideau de douche se faire arracher.

Nul doute, Alex s’était fait mal, encore une fois ! Megan ouvrit donc la porte et … Poussa un petit cri de stupeur en voyant une personne qu’elle ne reconnue pas. « AAAH ! » Cria-t-elle subitement, prise par surprise en voyant cette femme au sol, enroulée dans le rideau de douche. De prime abord, Megan ne la reconnue guère et pensa immédiatement au pire ; une potentielle maitresse de son mari. C’était stupide de penser ainsi mais, c’était la première chose qui lui était venue sur l’instant. « Qui - Qui êtes-vous ?! Comment vous êtes entrez chez moi ?! » S’écria-t-elle, visiblement prête à en découdre. Mais à cet instant elle ne réalisa pas que cette femme au sol, paniquée et confuse, était en réalité son mari. Mais en la voyant en état d’hyperventilation, à moitié nue, et surtout très confuse, Megan se calma et tenta alors de raisonner de manière plus évidente.

Elle finit reconnaitre le caleçon qu’elle portait, qui était le même que celui d’Alex. Et ce fut à cet instant que le déclic survint, lui faisant alors naitre de gros yeux. « A … Alex ? … » Demanda-t-elle, timidement, complètement stupéfaite. Pour un début de journée, ça commençait plutôt fort. Megan ne sut quoi dire, au moins aussi confuse que son mari … Même si ce n’était plus vraiment un mari, là, à cet instant. Assez rapidement l’évidence vint à l’esprit de Megan, qui fit le rapprochement entre ce qu’elle avait donné à ingéré à Alex la veille, et ce qu’elle voyait là, ce matin. (Mon dieu … Ça peut pas être vrai …) Pensa-t-elle alors, réalisant que la potion qu’elle avait acheté avait causé le changement de sexe de son mari. C’était très déroutant, très confus, mais pour une raison inexplicable, Megan se sentait plus amusée qu’apeurée, en voyant son pauvre mari se débattre avec le rideau de douche. Elle finit par approcher et l’aida à se relever en le débarrassant ensuite de ce rideau qu’il avait arraché.

« Calmes-toi, calmes-toi ça va aller … » Déclara-t-elle, faisant tout pour se rendre crédible. Il ne fallait pas qu'elle avoue tout de suite que c'était elle à l'origine de tout ceci, sinon ... Eh bien, qui pouvait savoir ce que Alex ferait ? Il n'irait pas bien loin cela dit. Megan était sa seule issue et c'était bien la seule personne capable d'expliquer ou comprendre ce qui lui arrivait, étant d'ailleurs celle à l'origine de sa transformation. Elle devait jouer un peu la comédie au début, afin de voir comment son mari - maintenant épouse - allait se débrouiller et réagir. Elle déglutit donc puis s’écarta un peu, tentant de rassurer Alex. « Ne panique surtout pas, on va trouver une solution … Je ... C'est peut-être ... Non, non, on change pas de sexe comme ça ... » Dit-elle ensuite, faisant exprès de jouer les nerveuses. Mais que faire à présent ? Megan n’en avait aucune idée, mais bizarrement, ça ne semblait pas l’alarmer plus que ça de voir Alex dans un pareil état. Pour Megan, la situation était plus amusante qu’effrayante. Voir son mari être une femme ne la choquait pas, mais provoquait en elle un délicieux sentiment de vengeance, de vendetta ! Et l’amusement ne faisait que commencer. Se jouer un peu d'Alex allait lui faire le plus grand des biens, mais pour le moment, Megan devait être discrète sur ses réelles intentions.
« Dernière édition: Avril 08, 2017, 03:59:37 par Vanessa White » Journalisée

Compte principal.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Yulia Vesselovski
Modérateur
-
*****
Messages: 861

avatar


Voir le profil
Fiche
« Répondre #3 le: Juin 13, 2017, 08:46:10 »

Alex était paniqué, mais surtout perdu. Bordel de merde, cette réflexion de son image dans le miroir ne pouvait être vraie, et pourtant elle correspondait à ce qu'il voyait quand il regardait son propre corps. Plus frêle, féminin, et qui ne correspondait clairement pas au corps qu'il habitait depuis sa naissance. Est-ce qu'il était en train d'halluciner ? De devenir fou ?
C'est dans cet instant de pure panique que la porte de la salle de bain s'ouvrit, Megan rentra, avant de s'arrêter brusquement en le...la regardant, et sa femme ne le reconnaissait pas. Oh merde...c'était donc pas une vision de son esprit, il se trouvait bel et bien dans le corps d'une gonzesse.

M...Meg'...c'est...moi...

Sa voix...bordel mais sa voix était celle d'une femme, en plus d'être tremblante. Bon ce détail, c'était imputable au fait qu'il était en état de choc, mais il aurait aimé que tout ça ne soit qu'une espèce d'illusion, ou quoi que ce soit d'autre. Le fait de ne plus sentir son service trois pièces entre les jambes, entre autres, était clairement ce qui le perturbait le plus, comme si il souffrait du syndrôme du membre fantôme, mais tout en ayant bel et bien un vagin, ce qui là aussi, et bien le faisait pleinement paniquer.
Sa femme semblait sur le point de lui sauter dessus, avant que, par miracle, elle ne finisse par capter.

Chérie...oui c'est...c'est moi...oh putain c'est pas un rêve...

Qu'Alex arrive à parler était étonnant, vu la situation, mais il se disait que du coup, il n'était pas le seul à devoir faire face à ce changement brutal, et qu'il devait donc éviter à tout prix de péter les plombs. Si il se laissait aller, alors Megan, sa pauvre femme fragile (du moins dans sa vision des choses) ne pourrait pas supporter tout le stress que cette situation allait impliquer. Tandis qu'elle l'aida à se relever, il essaya de respirer et de se calmer, il du toutefois s'asseoir sur la cuvette de leurs toilettes, car il était encore en état de choc, surtout qu'il...ou elle...se revit dans le miroir.

Putain de merde je...comment...j'suis devenu une gonzesse...oh merde mais qu'est-ce qu'on va faire ? Comment c'est possible une merde pareille ?
Journalisée
Vanessa White
Humain(e)
-

Messages: 1042

avatar


Voir le profil
Fiche
Description
Agente du S.H.I.E.L.D
« Répondre #4 le: Juillet 11, 2017, 07:09:33 »

Comment est-ce qu’une telle chose était possible ? Officiellement, ça ne l’était pas. Ça défiait les lois de la nature, c’était impossible biologiquement (du moins, extrêmement difficile) et ... Eh bien, c’était tout bonnement pas possible en l’état. A moins qu’on parlait de magie. Ce qui était, officieusement, le cas. Megan avait utilisé sur lui une potion dont à la base, elle n’était même pas convaincue que ça marcherait. Mais fichtre, ça avait marché ! Son homme était devenu une fille bon sang ! Comment elle allait faire pour se sortir de cette situation, c’était de sa faute s’il était en cet état. Bon, la situation l’amusait en son for intérieur, car il méritait bien une petite punition, cet espèce de macho. Mais si elle le lui disait cash, qui savait ce qu’il pourrait faire. Le pauvre était déjà en train de péter les plombs.

Megan devait donc la jouer fine. Elle aida son chéri à se relever et à s’asseoir ensuite, alors qu’il – à présent elle - croisa de nouveau son reflet dans la glace. Elle eut la même brillante idée de jouer la femme commençant à être choquée et traumatisée par la situation, afin de mettre encore plus de pression à son homme. Elle se recula un peu, sa mine devint pâle alors qu’elle passa nerveusement ses mains dans ses cheveux. « Je ... Je ne sais pas Alex ... » Dit-elle tout faiblement, semblant un peu se replier sur elle-même. « Qu’est-ce qui t’es arrivé ... » Murmura-t-elle alors, du bout de ses lèvres. Aller voir le médecin, pensa-t-elle. Mais, ça ne changerait rien. Aucun médecin ne pourrait correctement expliquer ce qui arrivait à Alex.

Son plan était tout simplement parfait ! Megan commençait déjà à ressentir une certaine satisfaction de voir son chéri – car elle l’aimait, à ne point s’en douter – désespérer d’être dans la peau d’une femme. Bien qu’elle imaginait certainement que son désespoir était surtout dû à la soudaineté de la chose et à sa nature très, très étrange. Megan se ressaisit puis posa alors ses mains sur les – maintenant – frêles épaules de son homme, ou femme, c’était maintenant assez confus. « Ecoute je ... Je sais pas ce qui t’arrive et ... C’est ... Perturbant ... Mais je suis là, mon chéri. Je suis là et on va trouver un remède où je ne sais quoi ! Je ne te laisserai pas tomber, Alex, peu importe ... Hm ... Ton sexe. » Déclara-t-elle, le regardant d’un œil se voulant rassurant.

Elle l’aida à nouveau à se lever et lui fit alors quitter la salle de bain. C’était rempli de miroir et mieux valait qu’il n’observe pas trop longtemps son reflet. Megan avait toujours pris soin de lui et, après tout, même dans sa punition, elle allait continuer de le faire ! A sa façon, bien entendu. Elle l’emmena dans le salon, qui était censée être la pièce la plus réconfortante et où il n’y avait rien pour observer son reflet, bien sûr. Elle l’incita à s’asseoir sur le canapé puis pris assise à côté, posant sa main sur son épaule. « Alors ... Bon, ok c’est très étrange ce qui t’arrive et je suis même pas sûre que c’est bien la réalité et non un mauvais rêve ... Mais, on va tâcher de réfléchir. Donc ... Hm ... Ok, qu’est-ce que t’as fait hier soir avant notre diner ? T’en souviens-tu ? » Demanda-t-elle, jouant maintenant le rôle de la femme très soucieuse d’aider à tout prix son mari ! Le jeu ne faisait que commencer et cela plaisait beaucoup à Megan. Elle posa son autre main par-dessus la sienne et la serra fortement, le regardant alors avec insistance.
 « Je sais que c'est pas évident mais, concentres-toi et ne pense surtout pas à ton corps. Tu ... Tu veux que je te prépare un truc ? Ca t'aiderai à aller mieux ? ... » Dit-elle alors, soucieuse.
Journalisée

Compte principal.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !

Tags:
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox