banniere
 
  Nouvelles:
Pour la promotion du forum, pensez à voter régulièrement pour nous si vous avez un peu de temps.
Merci ! ♥





Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1] 2 3
  Imprimer  
Auteur Sujet: The Messiah Prime [Kyle Macross]  (Lu 2258 fois)
Diana Prince
Dieu
-

Messages: 250



Voir le profil
Fiche
« le: Mars 13, 2017, 01:31:28 »

Maine, États-Unis
Île de Little Tall


Au large des côtes, Little Tall était une petite île perdue, difficilement accessible, et reliée à la côte par un seul ferry. Ce soir, une tempête redoutable régnait sur place, des éclairs déchirant le ciel, accompagnant des chutes de neige. Il faisait particulièrement froid, et l’électricité de l’île avait du mal à tenir, les groupes électrogènes obsolètes peinant à lutter contre les éléments. Une tempête particulièrement forte, tandis qu’une silhouette s’approchait du manoir abandonné de Lord Cranster, ancien propriétaire terrien à l’époque de la colonisation. Le manoir était isolé de la ville, et n’avait jamais été repris, pour d’obscures raisons locales et juridiques. Il y avait bien eu, récemment, un projet de la mairie, de le reprendre, mais, officiellement, le manoir appartenait toujours aux descendants de Lord Cranster.

La jeune femme se posa sur le jardin à l’état de friche sauvage, devant le perron de ce manoir de style victorien. Abandonné à l’époque de la Guerre de Sécession, il faisait depuis l’objet d’un contentieux familial entre les héritiers présumés de Lord Cranster. C’était, du moins, la version officielle, que la municipalité donnait. Et puis, Little Tall ayant peu de revenus, bénéficier d’un tel terrain ne motivait pas grand-monde, car, vu la surface, il aurait fallu débourser pas mal de dollars pour remettre en état la propriété, l’entretenir, et l’exploiter convenablement. Que faire d’un tel bazar ? Faute de trouver une réponse concrète, à chaque réunion du conseil municipal évoquant cette question, personne n’arrivait à se mettre d’accord.

Pour elle, c’était un endroit parfait. Elle s’avança, et sentit rapidement les glyphes magiques. Elle grimpa sur le perron, et poussa la porte branlante, qui émit un antique grincement, donnant sur un grand vestibule en forme circulaire, avec un escalier menant à l’étage. Poussières, toiles d’araignées... La jeune femme poursuivit sa route lentement, et attrapa le lasso à sa ceinture, qui se mit à briller, et l’enroula autour de sa main, puis tourna la tête.

Tout était délabré, sauf une curieuse statue de gargouille le long du mur, qui, malgré les fêlures et les zébrures, tenait encore debout.  Le lasso de l’élégante femme s’enroula autour du cou de la gargouille, et elle appuya dessus, en prononçant la formule rituelle.

« Gardien ! Diana de Themiscyra, Princesse légitime des Amazones, dont le sang divin de Zeus coule dans mes veines, te somme de lui révéler la vérité ! »

Les yeux de la gargouille s’illuminèrent brusquement, et le sol se mit à vibrer, puis des ondes magiques s’échappèrent de ses yeux, et dissipèrent l’illusion, faisant apparaître une maison parfaitement bien entretenue.

*Impressionnant... Myrina est à la hauteur de ce que je crains. Faites qu’il ne soit pas trop tard...*

Diana se pressa rapidement, et rejoignit la bibliothèque. Il y avait énormément d’ouvrages, consistant en des recueils magiques diverses et variées. Certains traitaient de l’Apocalypse, de la fin du monde, de visions prophétiques, d’une grande guerre entre deux avatars de destruction absolue. Un texte rédigé par un anonyme en parlait justement :

Citation
« La réalité est beaucoup plus fragile que ce que nous croyons. Elle n’est pas inébranlable, et est à l’image de toute chose, faible, mourante.

Trop souvent, le tissu de la réalité s’est rompu. Trop souvent, des croisements de lignes parallèles ont eu lieu. La Nuit Noire arrive, le crépuscule de toute forme de vie. La réalité a déjà connu deux grandes guerres qui l’ont dévasté à travers les âges.

Elle ne survivra pas à un nouveau conflit.
»

Diana poursuivait silencieusement ses investigations, quand elle entendit des craquements. Prudente, elle fronça les sourcils, et déposa le livre, tout en saisissant la poignée de son épée, et se déplaça lentement. Elle se dirigea vers le vestibule, faisant bien attention à étouffer ses bruits de pas. L’individu qui s’approchait n’était pas très discret, et, s’il avait réussi à percer le sortilège de Myrina, c’est qu’il ne s’agissait pas d’un simple individu hagard.

La Princesse des Amazones se rapprocha du palier, et attendit prudemment... Puis, quand elle sut l’homme proche, elle attaqua brusquement... Et vit une main gantée noire se saisir de son poignet, tentant de la retenir, ainsi que des yeux sombres, une silhouette massive et sombre, avec une paire d’oreilles pointues.

Les yeux de Diana s’écarquillèrent sous la surprise.

« Bruce ? »

Batman, le légendaire Chevalier Noir de Gotham City, la regarda silencieusement.

« Drôle d’accueil.
 -  Je ne m’attendais pas à te voir... Si loin de Gotham City.
 -  Je voyage beaucoup, en ce moment.
 -  Hmmm... Quelqu’un aurait donc réussi à te faire sortir de ta légendaire Batcave ? »

Aucune réponse. Bruce avait déjà dépassé son quota de mots. Diana se retourna, et le laissa s’approcher.

« Je suppose que tu connais déjà... »

Un simple regard fut suffisant, suivi d’un second, plus discret, vers son ventre.

« Combien de semaines d’aménorrhées ?
 -  La grossesse se passe bien, je te rassure. Et si tu me disais plutôt ce que tu venais faire ici ? »

Les réponses venaient toujours au compte-gouttes avec Bruce, et c’était une chose que Diana avait appris à gérer quand elle parlait avec lui. Il inspecta plusieurs livres à son tour, avant de se retourner vers elle.

« Le père de cet enfant... Je sais où il est. »

Cette fois, les yeux de Diana s’écarquillèrent sous l’effet de la stupeur.

« Quoi ? Mais... Il est mort !
 -  Tu es bien placée pour savoir que la mort est un concept très relatif. Je t’ai ramené une copie de son dossier. »

Diana le vit sortir un petit appareil abritant un écran tactile, et elle consulta le dossier, et vit rapidement une photo.

*C’est lui !*

Éberluée, Diana releva la tête.

« Mais... Comment ?
 -  Il est amnésique, et dans un état catatonique. Les services sociaux l’ont retrouvé hagard il y a quelques jours, le long de la plage. Il est tombé dans les pommes, et a été emmené à l’hôpital, avant d’être conduit ici. Et, comme tu t’en doutes, pour des raisons évidentes de sécurité, je garde un œil sur tous les nouveaux pensionnaires qui arrivent là-bas. »

Elle était troublée, confuse. Kyle... Impossible de ne pas l’oublier, et ce d’autant plus que ça ne faisait que quelques semaines. Ensemble, ils avaient affronté des semaines terribles, d’un bout à l’autre du Multivers, pour défier le Convergent maléfique de Kyle, Slave Prime. À la fin de ce combat titanesque, Slave Prime avait été vaincu, banni ailleurs, et Diana était tombée sur un être aussi puissant qu’intrigant, Absolute Prime, qui lui avait assuré que c’en était fini de Sentinel Prime.

Alors, pourquoi est-ce qu’il se trouvait à Gotham City, interné dans l’une des ailes médicales pour patients normaux de l’asile d’Arkham ?

« Il faut que j’aille le voir. »

Aucune réponse de Batman, ce qui équivalait à un assentiment. Elle se retourna pour sortir, quand la main de l’homme se posa sur son épaule, la faisant frissonner.

« Autre chose...
 -  Quoi ? »

Elle se retourna, et le vit sourire légèrement.

« Tu m’as manqué. »



San Fransisco, États-Unis

« Chérie ? Tout va bien ? »

La porte de l’appartement s’ouvrit, et le jeune homme, s’avança rapidement. Sa main se posa sur le commutateur, et il appuya dessus, pour constater que l’ampoule ne s’allumait pas.

*’Chier, les plombs ont encore sauté !*

Mais pourquoi est-ce que Brittany ne répondait pas ?

« Brit’ ? Écoute, ma puce, je sais que je rentre tard, mais j’ai eu une réunion, et... Enfin, j’ai essayé de l’écourter autant que possible, et je... Ah, putain ! »

Son pied venait de taper sur le chat, qui se mit à miauler. La réalité était qu’il avait surtout continué à flirter avec sa collègue de travail, Peggy, mais c’était là une chose que l’homme ne pouvait pas admettre. Il rejoignit la pièce principale du salon, et, malgré les miaulements lancinants du chat, et même ses feulements, dont il ne tint pas compte, vit une silhouette allongée sur le sol.

« Brittany ?
 -  Êtes-vous le locataire de ce logement ? »

Une voix sombre, grave, émanant du fauteuil.

« Quoi ? Mais... Qui... Vous êtes qui, bordel ?
 -  Êtes-vous le locataire ?
 -  Mais que... Putain, mais vous êtes qui, bordel de merde ?! Qu’est-ce que vous foutez chez moi, où est... »

Agacé, l’homme fronça les sourcils, et deux rayons fusèrent de ces derniers, et frappèrent l’homme en plein visage. Il s’effondra dans un hurlement, la tête fumante et carbonisée, rejoignant sa petite-amie. L’homme grogna alors, et se redressa. Le chat feula encore, tandis que l’homme se redressa lentement, s’extirpant du fauteuil, tenant dans une main un verre de vin rouge.

« Ce n’était pas lui, Kanto.
 -  Il semblerait, oui.
 -  Tu le savais déjà, n’est-ce pas ? »

La femme qui l’avait interrogé esquissa un discret sourire. De la main, l’homme tenait un verre contenant un excellent cru. Un Barolo, millésime 1993.

« Je n’aurais refusé de boire ce vin pour rien au monde. Elle voulait l’utiliser pour reconstituer son couple. Elle était enceinte, je crois.
 -  Sans intérêt. Continuons, il y en a encore beaucoup à trouver.
 -  Tu devrais davantage profiter, ma chère. Ce monde, en réalité, recèle de trésors inestimables... Comme ce vin. De tous les systèmes solaires que j’ai vus, de toutes les planètes que j’ai exploré, la Terre a vraiment quelque chose de particulier. »

Elle émit un grognement, et Kanto soupira.

« La volonté de Darkseid prime sur tout le reste, n’est-ce pas ? »

Fataliste, il sortit de l’appartement, et laissa la porte ouverte.

Sur le devant de cette dernière, on pouvait lire le nom du locataire du logement :

KYLE MACROSS
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Kyle Macross
Bogoss en Collants
Valinichonneur
-
*
Messages: 7722



Voir le profil
Fiche
Description
◄ Sentinel Prime ►
(En plus d'avoir des plus grosses couilles que ton père, il porte mieux les collants que ta mère.)
« Répondre #1 le: Mars 13, 2017, 10:00:56 »

Asile d'Arkham - aile des patients normaux
Gotham city


L'homme en blouse blanche soupira puis passa une main sur son visage aux traits tirés et aux cernes marquées. Ecrasant un baîllement, il se servit une tasse de café froid et la fit passer au micro-ondes. Se posant sur le bord du plan de travail de l'espace de vie de l'équipe de nuit de cette aile d'Arkham, il resta à révâsser tandis que le four électronique à côté de lui égrénait les secondes. Le petit "Ding !" de fin de cuisson manqua de le faire sursauter -il était épuisé et n'importe quelle option qui lui aurait permit de grapiller un peu de sommeil lui aurait semblé acceptable. L'homme récupéra sa tasse et alla s'asseoir à une table où gisait une pauvre assiette de cookies qu'il ne toucha pas.

- Tu es plus en vrac que ma gueule de bois, fit une voix sur le seuil de la porte.

Un de ses collègues, qui le salua rapidement et vint s'installer sur la chaise face à la sienne avant de croquer dans un des cookies trop sec.
L'homme au café réchauffé bailla à nouveau en opinant du chef, et fit patienter sa réponse dans une gorgée de café.


- On a demandé un bilan complet de notre John Doe de la plage. Et quand je dis "complet"... tout y est passé. Demande de Batman, de ce qu'on dit. Il est bien gentil, mais il pourrait venir le faire lui même. J'y ai passé toute la journée, en prélèvements et autres attentes de résultats d'analyse.
- Et alors ?
- Rien.
- Comment ça, "rien" ?
- Rien comme rien. John Doe est une page blanche pour la médecine. Ce mec tient une forme olympique. L'aide-soignant soupira. Tout le contraire de moi. Il est en excellente santé, sur absolument tous les plans. On a même pas trouvé de traces de vieilles fractures et sa peau ne garde aucun stigmate. Même pas une coupure de rasoir où un bouton mal éclaté. C'est un surhomme. Enfin, pas dans le sens Superman du terme... Comment dire ? Disons qu'il est en meilleure forme que toi et moi ne l'avons jamais été, même dans nos meilleurs jours. Et, bien sûr, sans trace d'une quelconque substance.
- Et pourtant, on l'a retrouvé à poil sur la plage. Ton Übermensch ne sait même pas enfiler un calbut'.

Les deux haussèrent les épaules. Un surhomme au naturel, mais qui se trouvait pourtant absolument incapable de se torcher tout seul. Depuis son admission à Arkham, le John Doe ne s'était réveillé que pour fixer silencieusement l'horizon, clignant à peine des yeux et ne répondant que très peu aux stimulus extérieurs. Un des infirmiers avait plaisanté en disant qu'il n'était peut-être qu'en veille, comme certains téléviseurs. Il suffirait d'un déclic pour remettre le courant à l'étage. Déclic qui ne surviendrait peut-être jamais, laissant l'homme dans le noir dans lequel il errait.
Pour le moment, il était surtout allongé dans un lit auquel il était attaché par mesure de précaution et fixait le plafond de sa chambrée javellisée comme si il avait été celui de la chapelle Sixtine. Dans le fond de ses grands yeux bleus ne semblait reposer aucune trace de substance ; l'esprit était parti en voyage et ne semblait pas près de revenir.

L'aide-soignant se leva pour allumer la télé qui gisait dans un coin de la salle de garde. Il écuma les programmes en baillant, passant des séries débiles à des émissions qui ne l'étaient pas moins, jusqu'à tomber sur un bulletin d'information. En vrac ? L'économie allait mal, les présidentielles françaises étaient une vaste blague, on annonçait un remake de Goldorak. Rien de bien passionnant ; parfait pour ces deux hommes qui avaient juste envie de déconnecter en mâchonnant un cookie sec avant de repartir au travail.


- Tu te rends compte, ils ont cramé la tête d'un mec et de sa copine, à San Fransisco. Les gens sont fous.
- Tu bosses à Arkham et ce genre de constatation t'étonnes encore ?
- J'essaie de conserver un semblant d'innocence.


Et la discussion dériva doucement loin de John Doe, des gens de Frisco à la gueule brûlée et même de l'asile d'Arkham.
Journalisée

Diana Prince
Dieu
-

Messages: 250



Voir le profil
Fiche
« Répondre #2 le: Mars 19, 2017, 07:24:51 »

« C’est une démarche inhabituelle, pourquoi cet homme vous intéresse autant ? »

Le Docteur Aaron Cruckert était soupçonneux, et fixait derrière ses lunettes avec des yeux plissés l’Amazone, tout en quittant le manoir Arkham, au cœur de l’asile éponyme, pour rejoindre une partie de l’île abritant les patients normaux. Diana avait toutes les autorisations légales pour se rendre à l’asile. Sans même parler de son statut de membre fondateur de la Justice League, elle était aussi l’ambassadrice d’un État souverain, reconnu par l’ONU et par les États-Unis. Elle disposait à ce titre d’une ambassade, et avait pu, en quelques jours, diligenter une procédure visant à l’autoriser à voir « John Doe »... Un patronyme qu’on utilisait à défaut de « Monsieur X... » pour parler de patients dont on ignorait l’identité. C’était par exemple le cas du Joker, qui, officiellement, se faisait appeler « John Doe ».

Diana, néanmoins, ne comptait pas se laisser perturber par un docteur condamné à faire des heures supplémentaires le soir. Sa requête avait été tamponnée du sceau officiel de Themiscyra, ce qui était amplement suffisant, compte tenu du fait qu’elle voyait un patient qui n’était pas dans l’aile de haute-sécurité, située de l’autre côté de l’île.

« J’ai mes raisons, Docteur.
 -  Et ça ne pouvait pas attendre les heures de visite ? Pourquoi en pleine nuit ? Je n’aime pas ça... Vous croyez que tout vous est dû, vous, les costumés.
 -  Il y a urgence, Docteur, mais je ne peux vous en dire plus.
 -  Bien sûr, bien sûr ! persifla l’homme. Si vous voulez mon avis, vous et votre bande devraient être les premiers à suivre une thérapie. Je n’aime pas Batman, et je ne vous aime pas non plus. Le jour où les autorités ont décidé de travailler avec lui, j’ai compris que cette ville était perdue. »

Diana comprit rapidement que Crucket faisait partie de cette catégorie de gens qui voyaient les super-héros comme un mal redoutable. Diana avait lu de multiples études scientifiques et psychologiques sur le phénomène Batman, et l’identification des super-vilains aux super-héros. Les super-vilains existeraient-ils si les super-héros existaient ? Voilà la question centrale autour de ces thèses, et, à bien des égards, les évènements politiques de ces dernières années, comme le projet de loi de recensement américain, illustraient la montée en puissance de ces théories.

Wonder Woman n’était toutefois pas là pour une discussion. Elle était encore perturbée par les informations de Bruce. Kyle... Elle se rappelait encore de leur dernière conversation, d’Absolute Prime lui expliquant qu’elle était enceinte. Elle en avait eu la confirmation depuis, et était troublée. Un bébé... Pour elle, c’était totalement inattendu. Mine de rien, cette grossesse inopinée avait eu bien des conséquences sur elle, car, en définitive, c’était à cause de ça qu’elle était revenue sur Terre, et qu’elle avait redoublé d’effort pour retrouver ses sœurs disparues.

Le duo s’aventura à travers plusieurs jardins agréables et dégagées, se dirigeant vers une série de bâtiments.

« Tout le monde connaît l’asile pour ses détraqués, mais, en réalité, nous avons essentiellement des patients normaux. La volonté d’Amadeus Arkham n’a jamais été de faire de son asile un freakshow comme les médias aiment à le décrire. »

Arkham avait été fondé par Amadeus Arkham, en hommage à sa mère, Elizabeth Arkham, atteinte de folie. Amadeus n’avait jamais réussi à la soigner, et, dévasté par le suicide de sa mère (une euthanasie, en réalité), avait utilisé toute sa fortune pour créer un asile sur l’île familiale. Un pont avait été créé progressivement pour relier la ville à l’île. Maintenant, Arkham était un asile mondialement connu, réputé pour les patients dangereux qu’il abritait. La sécurité était en conséquence très importante, et l’asile abritait son lot d’agents de sécurité, travaillant en très étroite collaboration avec le GCPD.

Le duo rejoignit les couloirs du bâtiment abritant les simples patients.

« Enfin, je ne vois pas ce que vous comptez en tirer. Monsieur Doe est inerte à toute forme de stimulation.
 -  Tout ça me regarde, Docteur.
 -  Vous n’êtes pas bavarde, vous... Enfin, je peux lutter contre des dépressions et des délires paranoïaques, mais qui sommes-nous face au sacro-saint pouvoir de l’administration et des papiers tamponnés... »

Le médecin semblait surtout pressé d’en terminer. Elle s’avança à travers des couloirs éclairés, croisant quelques internes endormis, qui se pincèrent et papillonnèrent des yeux en voyant Wonder Woman s’avancer dans les méandres de l’asile d’Arkham. Ce n’était pas tous les jours qu’un héros autre que la Caped Crusader s’aventurait en ces lieux.

« Vous avez dû consulter son dossier, on l’a trouvé à la plage, inerte, nu...  Je dois admettre que le cas est impressionnant. Les différents examens n’ont révélé aucune blessure, aucune ecchymose, rien qui expliquerait comment il a fait pour se retrouver au bord de la mer. »

Les rapports disaient qu’il avait été trouvé à l’aube, par un type qui promenait son chien, et qui avait appelé les urgences. On avait pensé à un camé, à un suicidé, mais John Doe n’avait aucun signe d’hypothermie, et les tests n’avaient révélé aucune trace de toxine dans ses veines. Sa présence était tout simplement un mystère.

Bruce n’avait pu faire le rapprochement entre John Doe et Kyle Macross que sur la base des éléments que Diana avait fourni en rejoignant il y a quelques semaines la Watchtower, afin de parler à ses anciens camarades des menaces qui couvaient dans le Multivers. Le duo rejoignit une chambre, et le Docteur ouvrit la porte. Même s’il faisait nuit, il n’était pas encore l’heure de dormir, et la télévision était allumée, diffusant un reportage de la CNN sur une décision de la Cour de Justice de l’Union Européenne autorisant le règlement intérieur d’une entreprise à interdire le port du voile de ses salariés.

« ...Bien que concernant la France, il est coutumier que les décisions de la CJUE s’étendent à l’ensemble des États-membres. C’est une évolution importante, mais logique, car, par ce biais, la CJUE est en harmonie avec la jurisprudence de la CEDH, qui... »

Au-delà de ce reportage, il y avait surtout un homme dans un fauteuil roulant, la tête penchée vers le bas. Il n’avait pas le costume bleu et rouge moulant, et le regard vide et apathique... Mais impossible de se méprendre.

*Kyle ? C’est... C’est impossible !*

Le Docteur resta planté là, jusqu’à ce que Diana ne lui demande de partir. Il se mit à grogner, visiblement mécontent, mais se retourna, et partit.

« ...Les élections présidentielles françaises continuent à fasciner à l’étranger. Les internautes glosent volontiers sur le déroulement de cette campagne, et le hashtag ‘‘#houseofsarthe’’, en référence à la fameuse série à succès ‘‘House Of Cards’’, ne cesse de prendre l’influence. Au dernier chapitre de cet improbable feuilleton politico-judiciaire, le candidat à l’élection présidentielle François Fillon, grand favori des sondages il y a quelques mois, vient d’être mis en examen, et décide malgré tout de poursuivre sa campagne... »

Diana éteignit la télévision à l’aide de la télécommande, et se pencha vers Kyle, posant une main sur son menton, de manière à ce qu’ils puissent se voir.

« Kyle ? Kyle, c’est bien toi ? Je... Je n’arrive pas à y croire. Je te croyais mort ! »

Elle disait ça, comme si elle espérait que l’homme puisse lui répondre...
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Kyle Macross
Bogoss en Collants
Valinichonneur
-
*
Messages: 7722



Voir le profil
Fiche
Description
◄ Sentinel Prime ►
(En plus d'avoir des plus grosses couilles que ton père, il porte mieux les collants que ta mère.)
« Répondre #3 le: Mars 20, 2017, 09:43:27 »

S'il releva la tête, ce ne fut que sous la douce impulsion de Diana. Dans la paume de l'héroïne, le visage de Kyle était sans expression et ses yeux bleus terriblement vides fixaient un point quelconque sans réaction aucune, même lorsque sa ligne de vision fut mêlée à celle de l'amazone. Les battements du coeur de l'homme ne s'affolèrent pas alors que la belle combattante le retrouvait enfin ; aucun sourire ne se dessinait sur ses lèvres et aucune tension n'anima la musculature flatteuse qui gisait sous le blanc immaculé de la tenue médicale. Pour Kyle, le monde extérieur n'existait pas et malgré tous les sentiments qu'il avait entretenu pour Diana au fil de leur aventure dans le Multivers, il n'était même pas conscient qu'elle se tenait face à lui. Etait-il seulement conscient d'"être" ?
Lorsque Diana ôta sa main, la tête de Kyle retomba lentement et ses yeux se plurent à fixer le dallage du sol d'Arkham. Peu importait ce qui avait poussé l'amazone à le retrouver (la quête qui se dessinait, l'envie d'être auprès de celui qui l'avait mise enceinte, la nostalgie de leurs moments partagés ?) : l'ex-Prime ne pouvait rien apporter à qui que ce soit.


Il y eu d'abord un très léger crépitement -un murmure que le commun des mortels n'aurait peut-être pas capté, mais qui aurait alerté un Batman- puis le déclic familier de la sécurité rabattue d'une arme à feu. Une seconde plus tard, la gueule d'un puissant Bolter brillait sous les néons de la chambre en pointant le crâne de la princesse guerrière. A l'autre bout de l'arme, un bras se dessinait tandis que s'effondrait dans un dernier crépitement le camouflage optique indétectable qui avait dissimulé jusque là.
Une femme, jeune, enfoncée dans une étrange
armure noire drapée de rouge, aux décorations inconnues. A son côté pendait le fourreau d'une épée attachée à sa taille par une lourde chaîne et dans son dos semblait se dessiner les contours grossiers d'un jetpack.


- Cet homme est la proie du Primarch Imperator, fit l'inconnue d'une voix presque mécanique. Je suis venue pour lui.

Son doigt était crispé sur la gâchette, prêt à faire rugir le plomb. Il était certain que cette jeune femme savait ce qu'elle faisait : son visage abîmé témoignait de son expérience du conflit autant que la défensive prudente sur laquelle elle se tenait malgré son apparente position de supériorité tactique sur Diana. Elle ne se laisserait pas surprendre par une contre-attaque mais ne semblait pas non plus décidée à réellement s'en prendre à l'amazone -auquel cas ce serait probablement déjà fait.
La femme sembla jauger Diana, son comportement envers Kyle.


- Mais je vois qu'il compte plus d'aide que ce à quoi je ne m'attendais. Qu'est-il pour vous ? Quels sont vos liens, et à quoi êtes vous prête à vous risquer pour les protéger ? Répondez. Le temps file.

Selon la réponse qu'offrirait la princesse amazone, il était presque certain que serait décidée l'issue de cette scène irréaliste. Qui était cette inconnue, où cet Imperator auquel elle obéissait ? A quoi était-elle prête ? Diana devrait rapidement trouver les réponses à ces questions, mais il n'était pas certains que toutes lui plaisent... Et, pour le moment, elle avait toujours une arme de gros calibre pointée sur elle avec assez d'assurance pour laisser penser que les munitions pourraient vraiment l'inquiéter.
Journalisée

Diana Prince
Dieu
-

Messages: 250



Voir le profil
Fiche
« Répondre #4 le: Mars 27, 2017, 01:03:22 »

Aucune réaction notable, aucun signe, rien. Kyle la fixait avec ses yeux mornes et vides. Au moins, les médecins n’avaient pas menti. Elle relâcha son visage au bout de quelques secondes, et regarda autour d’elle, apercevant la feuille de suivi. Elle la consulta, et vit que plusieurs médicaments avaient été déjà utilisés, mais sans aucun succès notable.

*C’est impossible...*

Diana ne saurait dire ce qui la surprenait le plus : que Kyle soit bien là, alors qu’il avait manifestement disparu à la fin de leur combat contre Slave Prime, ou qu’il soit dans cet état. Certes, elle savait que la mort n’était pas aussi définitive qu’on aimait le croire, mais, pour autant, elle ne s’attendait vraiment pas à ça. Les questions se bousculaient d’ores et déjà dans sa tête. L’endroit où Absolute Prime était parti avait-il été attaqué ? Slave Prime avait-il finalement réussi à se libérer, et à reprendre sa traque ? Est-ce que Kyle avait fui de toute urgence une zone dangereuse pour se retrouver ici ? Pourquoi la Terre ? Pourquoi Gotham ? Simple coïncidence ?

*Gotham est une ville particulière, comme Seikusu.*

La criminalité rampante et ancestrale de la ville avait toujours surpris les sociologues et autres experts, donnant lieu à de multiples débats télévisés. Néanmoins, pour certains, les origines de la criminalité de Gotham trouvaient aussi des origines mystiques. On disait que la ville était au croisement de multiples lignes magiques favorisant les pulsions mauvaises, et que, sous terre, dans les grottes, il y avait d’anciens Portails, d’anciennes portes menant à des dimensions infernales et chaotiques. Kyle avait-il emprunté l’une de ces portes ?

Diana en était là de ses réflexions quand l’air se vrilla soudain à côté d’elle. Ses instincts lui soufflèrent qu’il y avait quelque chose d’anormal, mais, le temps qu’elle réagisse, une mystérieuse femme en armure noire débarqua à côté d’elle, pointant vers sa tête un gros fusil rouge.

« Hein ?! »

Qui était cette femme ? Elle lui parla du Primarch Imperator, terme qui, a priori, ne signifiait rien pour Diana. Rapidement, la mystérieuse blonde aux yeux bleus l’asséna de questions, et Diana fronça les sourcils en l’écoutant.

« Si vous voulez un conseil pour l’avenir... Ne cherchez pas à dialoguer une Amazone en pointant un fusil sur elle ! »

Elle se déplaça rapidement, et la mystérieuse blonde, redoutant un assaut, appuya sur la gâchette. Diana n’avait pas le temps d’esquiver, mais au moins celui de lever sa main gauche. Son bracelet magique se posa devant son visage, et le tir de bolter frappa sur ce dernier. Là où une simple balle était repoussée, le tir fit chauffer sa main, et répandit, même malgré le bracelet, une onde de douleur. Diana utilisa néanmoins son autre main pour saisir son lasso, et le détendit brusquement. L’arme fila à toute allure, et s’enroula autour du canon du bolter, puis elle le tira vers elle, faisant sauter l’arme des mains de la femme.

Wonder Woman se rua ensuite vers elle, et son coude la frappa au plastron. Il y eut un épais choc métallique quand elle heurta l’armure, et elle serra des dents sous l’effet de la douleur, parvenant néanmoins à renverser la femme.

« Kyle est plus qu’un ami, répondit-elle alors. Ne t’avise pas de pointer à nouveau une arme sur moi, ou sur lui. »

Cette mise au point faite, Diana s’écarta de la femme, et considéra son arme, en l’attrapant.

« Je n’avais jamais fait une arme pareille. Elle a brûlé ma peau. Tu ne viens sûrement pas de ce monde. »

Est-ce que la femme parlerait d’elle-même ? Dans le pire des cas, Diana n’aurait de toute manière qu’à utiliser son lasso sur elle pour obtenir tout ce qu’elle voulait savoir.

« Qui es-tu ? Quel est ce... Ce Primarch Imperator dont tu me parles ? Et que voulez-vous à Kyle ? »
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Kyle Macross
Bogoss en Collants
Valinichonneur
-
*
Messages: 7722



Voir le profil
Fiche
Description
◄ Sentinel Prime ►
(En plus d'avoir des plus grosses couilles que ton père, il porte mieux les collants que ta mère.)
« Répondre #5 le: Mars 28, 2017, 02:41:04 »

La détonation du bolter avait rugit presque instantanément dès lors que le ton de l'amazone avait emprunté une octave agressive. La femme en armure noire n'était visiblement pas du genre à s'encombrer de palabres dès que le danger pointait et en avait fait la démonstration à Diana en hésitant pas à lui tirer dessus sans sommations. Ce que l'étrangère n'avait pas prévu, c'est qu'une munition comme le bolt puisse être arrêté à mains nues... Ce qui la laissa trop longtemps sceptique. Une fraction de seconde en vérité, mais qu'une guerrière comme la princesse amazone avait le talent de saisir. Le Lasso de Vérité brilla comme un éclair et arracha le bolter léger des mains de sa propriétaire, qui porta instantanément sa main sur la poignée de son épée pour la dégainer. Là encore, Wonder Woman la surpassa en vitesse et parvint à la prendre de court alors que la lame était pour moitié extraite de son fourreau. Trop lente pour se frotter à Diana mais bien assez rapide pour menacer n'importe qui d'autre, la guerrière blindée n'eut que le temps de recevoir le coup de coude qui l'envoya contre le mur où elle perdit l'équilibre.

Vacillante mais pas vaincue, l'inconnue se redressa. Son armure ne portait même pas la marque de l'impact du coup porté par Diana. Elle chercha à se saisir à nouveau de son épée et s'empressa d'en aggriper la poignée pour la tirer, quand elle s'arrêta en plein mouvement tout en jaugeant l'amazone. Elle l'avait dominée rapidement et était probablement sur ses gardes, prête à la contrer. De plus, la brune avait eu quelques paroles intéressante.
La blindée adressa à Wonder Woman un regard acéré avant de lentement ouvrir ses doigts et d'abandonner son épée, montrant par là même une volonté d'apaisement... Peut-être de façade, mais au moins était-elle moins belliqueuse.


- Serais tu sa protectrice, femelle ?

Elle déposa son regard exagérément bleu sur Kyle qui végétait toujours sur son fauteuil roulant, parfaitement indifférent à l'affrontement, puis repassa à son interlocutrice. Fallait-il lui parler davantage ? Se contenter d'accomplir sa mission et donc se débarrasser de cette gêneuse ? Elle décida d'adopter une autre approche et de parler du Primarch. La suite, elle aviserait au fur et à mesure.

- Le Primarch Imperator veille sur certains événements multiversel. Bien que je doute que cela parle à une barbare telle que toi, il a accès à deux Sources qui lui permettent d'observer les reality-lines qui l'intéressent. C'est un être transcendantal et supérieur... Elle désigna Kyle du menton. Il m'a missionnée pour retrouver cet homme en particulier afin de le mettre à l'abri pour éviter éviter une partie de la tempête qui approche.

Elle avait pensé trouvé un peu n'importe quoi en arrivant sur ce monde à la recherche de sa cible et s'était persuadée qu'elle trouverait une sorte de sage, de psyker puissant ou même un guerrier aux aptitudes particulières... pas un légume. Elle l'avait observé sous le couvert de son camouflage optique après être arrivée jusque qu'à sa chambre, pour découvrir cette poupée de chair et de sang inerte et inutile. L'irruption de Diana avait été plus intéressante, à vrai dire, que tout ce qu'elle avait pu voir de sa cible. Le Primarch s'était-il trompé ? Impossible !

- A présent, barbare, écarte toi. Mon temps dans cette réalité est compté et je n'ai pas le loisir de le perdre avec toi. Tu m'as surpris tout à l'heure, mais cela n'arrivera plus. Je préfère éviter les affrontements inutiles, alors restons en là et laisse moi l'homme.

Elle se campa sur ses jambes, approchant la main de son épée sans encore la dégainer. La guerrière se mettait surtout en position pour répliquer à une attaque de Diana, pour éviter l'épisode qui l'avait privée de son bolter qu'elle comptait d'ailleurs récupérer au passage. Son armure améliorait largement ses mouvements, sa force, sa résistance et son agilité. Elle n'avait plus qu'à faire travailler les servo-moteurs pour se débarrasser de l'importune, si jamais cette dernière préférait jouer la carte du courage.
Journalisée

Diana Prince
Dieu
-

Messages: 250



Voir le profil
Fiche
« Répondre #6 le: Avril 03, 2017, 12:04:48 »

Avec ce tir, Diana s’attendait tôt ou tard à recevoir de la visite. Quelque chose dont elle n’avait pas spécialement envie, compte tenu de cet ultime rebondissement. Qui était donc cette femme ? Et, au-delà de son identité, que voulait-elle ? Amie, ou ennemie ? Elle venait visiblement d’une autre réalité alternative, travaillant pour le compte d’une sorte de monarque, le Primarch Imperator, capable de voyager dans le Multivers. Jusque-là, Diana était plus ou moins en territoire connu, après sa quête dans le Multivers il y a quelques semaines. Elle fut en revanche plus surprise quand la guerrière annonça que son Primarch disposait de deux Sources, lui rappelant de curieux souvenirs.

Diana avait été brièvement une Source. Elle avait senti un pouvoir colossal, qui dépassait largement tout ce qu’elle était capable d’imaginer. Pendant un bref moment, elle avait senti en elle, non seulement sa propre conscience, mais aussi celle de tous les autres Convergents qui la composaient à travers le Multivers. Honnêtement, si l’expérience avait duré plus longtemps, Diana serait devenue folle. Elle avait réussi ce tour de force grâce à une épée magique, Excalibur, à l’issue d’une séance mystique des plus troublantes, devant une énigmatique tour. Diana avait récupéré l’épée, mais Excalibur avait perdu de sa superbe. Oh, elle restait, bien sûr, une épée très puissante, et assurément dotée de pouvoirs magiques, mais ce pouvoir qui s’était réveillé en elle, et qui avait permis à Diana de se transcender, s’était éteint... Et ce n’était pas plus mal, car, si elle avait continué ainsi, elle serait devenue folle.

Alors, deux Sources ?

*Bah, c’est une vantarde... Et puis, peu importe !*

Elle mentionna une « tempête »... Ce qui, en réalité, était presque prévisible. Kyle venait de resurgir comme par magie, alors que rien ne le préparait... Et il y avait aussi ce que Diana avait espéré trouver à Little Tall, dans le Maine. Pour l’heure, difficile d’établir un lien, mais, si elle s’était rendue sur l’île, c’était bien grâce aux indications fournies par Athéna. Diana en était encore à assembler les différents morceaux du vaste puzzle dans lequel elle était mêlée depuis que des étrangers avaient dévasté Themiscyra. Et, pour l’heure, le seul élément commun qu’elle voyait à tous ces fils était la Tour Sombre.

Des bruits de pas l’arrachèrent alors à sa pensée, et elle leva un doigt, comme pour intimer le silence à la mystérieuse femme.

« Fais-toi discrète, les gens ici sont plutôt nerveux. »

La femme disposait d’un dispositif permettant de se camoufler, et c’était une excellente occasion de le sortir.

On toqua à la porte, et, quelques instants plus tard, Diana vit un agent de sécurité s’approcher.

« Tout va bien, Madame ? J’ai entendu ce qui ressemblait à... Une explosion.
 -  Je faisais usage de mes pouvoirs pour tenter de réveiller Kyle. Comme vous le voyez, il n’y a aucun incendie, ni super-vilain dans cette pièce. »

L’agent fronça les sourcils, regardant quand même pendant quelques secondes, par acquis de conscience, puis finit par se dire qu’il y avait des choses qui ne s’expliquaient pas, et referma la porte.

Diana reporta ensuite son attention sur la mystérieuse femme, tout en ayant une nouvelle idée.

*Mes pouvoirs... Et si ?*

Elle se saisit à nouveau de son lasso, et regarda à nouveau Kyle.

« Tu ne peux pas le prendre, trancha-t-elle. J’ignore qui tu es, mais Kyle ne devrait pas être ici. Il... C’est compliqué à expliquer, mais il a été effacé du Multivers. Je ne sais pas ce que ton Primarch lui veut, mais, si Kyle est là, ce n’est pas pour rien. »

Diana déploya son lasso, qui se mit à briller, et l’enroula autour du cou de Kyle. Il n’était pas sûr que cela fonctionne, mais elle ne perdait rien à essayer. Devant les interrogations supposées de la mystérieuse guerrière blonde, Diana fit quelques précisions, non sans une certaine ironie bien sentie :

« Je sais que ton intellect supérieur est au-delà de ça, mais ce Lasso a été conçu par les Dieux. Quand il s’enroule autour de quelqu’un, il est contraint de dire la vérité. »

Son lasso avait été brisé sur Themiscyra, et avait été reconstruit par les Olympiens, et amélioré. Pour autant, il ne marchait pas à coup sûr, et il existait quelques très rares personnes capables de se défaire de son emprise. De plus, le Lasso ne fonctionnait pas avec les cas de démence. On ne pouvait amener une personne à dire la vérité si elle n’était pas capable elle-même de le voir. Mais Kyle n’était pas fou, et peut-être que l’effet magique du Lasos lutterait contre sa catatonie, précisément parce que Diana était sûre que cette catatonie n’était pas d’origine psychiatrique.

Elle enroula donc le lasso, et se rapprocha de l’homme, posant une main sur son épaule.

« Kyle... C’est moi, Diana. »

Bref pincement des lèvres, avant qu’elle n’enchaîne :

« La femme qui porte ton enfant... Tu dois revenir, Kyle. Je ne sais pas pourquoi tu as quitté l’endroit où tu as été envoyé, mais je sais que, si tu es revenu, c’est qu’il y a une raison. Kyle... Reviens. »

Est-ce que ça allait marcher ? Ou est-ce qu’elle devrait juste essuyer le scepticisme de la femme face à elle ?
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Kyle Macross
Bogoss en Collants
Valinichonneur
-
*
Messages: 7722



Voir le profil
Fiche
Description
◄ Sentinel Prime ►
(En plus d'avoir des plus grosses couilles que ton père, il porte mieux les collants que ta mère.)
« Répondre #7 le: Avril 04, 2017, 09:44:28 »

L'agent de sécurité ouvrit la porte à l'instant où la mise en marche du camouflage optique s'enclenchait dans un crépitement électrique et le pauvre homme n'eut à voir qu'une portion de pièce parfaitement vide là où se trouvait pourtant l'agresseur de Wonder Woman. Il n'insista pas davantage et profita d'un prétendu "tour d'yeux" de la pièce pour scruter le corset étroit de l'amazone pour admirer le renflement de ses seins avant de filer poliment. Ca lui ferait une bonne anecdote à raconter au poste de garde, au moins !

L'humain ayant tourné des talons, la mystérieuse femme en armure désactiva son camouflage la main précautionneusement posée sur la poignée de sa lame encore au fourreau. Elle ne se ferait plus avoir par Diana, mais se montrait visiblement prête à lui laisser une chance de faire ses preuves avant de continuer sa mission coûte que coûte.


- La parole du Primarch est autrement plus absolue que celle d'une gourgandine en tenue vulgairement échancrée. Quelle légitimité penses tu avoir, femelle lubrique ?


Il était probablement compliqué pour une guerrière vêtue d'une armure complète d'imaginer qu'on puisse livrer des batailles dans une combinaison aussi simple que celle de la princesse amazone. Visiblement, l'envoyée du Primarch n'accordait pas un grand crédit à Wonder Woman... Et manqua de tirer l'arme hors de son fourreau quand la princesse ceignit le cou de Kyle de son lasso. L'acier parcouru d'énergie grésilla sinistrement alors qu'il ne restait plus que sa pointe à dégainer, mais les explications bienvenue de Diana aidèrent l'anonyme à se raviser. Sa lame retourna de quelques centimètres dans sa gaine épaisse, mais resta prête à jaillir, sa lame irradiant d'une lueur bleuâtre la chambre au blanc javellisé.

- Un artefact façonné par des dieux, en possession d'une catin en bikini ? Tes divinités sont à l'image de ta propre crédibilité en tant que guerrière, alors. Si les pouvoirs de ce lasso sont véritables, ne t'étonnes donc pas que l'homme te taxe de catin de but en blanc -il ne fera jamais que dire la vérité sans fard, après tout.

Sarcastique, l'inconnue pouvait l'être aussi. Elle restait néanmoins dubitative, tant à propos du lasso que de sa mission. Quel pouvait être le rôle d'un mâle visiblement incapable de se torcher seul alors que le Primarch lui-même parlait de tempête lorsqu'il évoquait des événements à venir ? Rien ne coûtait de le découvrir, même par un biais aussi douteux que celui d'une ficelle fluorescente.
Elle écouta Diana se présenter à Kyle, puis expliquer ensuite qu'elle portait son enfant. Information somme toute inutile pour l'armurée, mais qui conforta son image sur l'amazone. Son sourire se fit un peu cruel à cette confirmation sur les mœurs lubriques de Diana, puis disparu tandis qu'elle se mit également à guetter d'éventuelles réponses.

L'ancien Prime ne sembla nullement réagir à la magie du Lasso de Vérité. Il resta là, à béer stupidement, les yeux éteints fixant les bottes de Diana. La lumière dorée irradiait sa gorge mais c'était à peu près tout. Il n'y avait ici rien qu'elle ne puisse faire, rien que les olympiens n'auraient pu faire. Et après tout, ce lasso qu'ils avaient façonné aurait-il aidé à ramener à la conscience un Deicide en puissance, ou qui avait manqué de l'être ? Le pari de Diana ne semblait pas avoir tenu compte de ce paramètre.
L'inconnue s'en amusa, bien qu'elle s'était tout de même prit au jeu tandis que, comme l'amazone, elle guettait attentivement une quelconque réaction.

- Je vois l'efficacité de tes divinités, barbare lubrique. Maintenant, lâche cette corde et écarte toi de lui.

Dans un chuintement métallique, la lame surgit hors du fourreau et vint se placer sur la gorge de Diana qui put en ressentir l'énergie qui en émanait. Cette curieuse épée semblait pouvoir couper à peu près n'importe quoi, et probablement la gorge d'une super-héroïne était-elle une option très possible du lot. L'inconnue n'aurait probablement pas hésité à en faire usage si Diana avait seulement bougé le petit doigt.
Mais elle n'en eut pas le temps.

Jaillissant de son fauteuil comme un diable hors de sa boîte, Kyle se rua sur elle et lui balança un coup d'épaule si violent et surprenant qu'elle fut contrainte de reculer sous la pression exercée -plutôt difficile à imaginer vu l'état de l'homme. Il n'avait pas pipé mot, s'étant contenté de pousser un râle rauque de colère à la vue de sa compagne ainsi menacée.
Le chevalier féminin et son armure sinistre se retrouvèrent à bousculer une machine médicale avec fracas. Elle ne se reprit que pour voir Kyle dressé entre elle et Diana, l'homme tourné vers cette dernière, une main plaquée sur son ventre. L'envoyée du Primarch poussa un juron et brandit son arme, mais l'ex Prime tourna vivement la tête vers elle et exprima l'existence de ses pouvoirs d'une bien singulière façon.


En effet, au lieu d'une manifestation énergétique comme celles que Diana avait pu voir lors au cours de leur quête, c'était l'image
d'une armure noire qui s'était dévoilée au jour, se superposant au corps de Kyle l'espace d'un instant, l'espace restreint de la visière brillant d'une lueur rouge malsaine.
La vision retint le bras de la guerrière de l'Imperator, qui se retrouva à contempler la chose avant qu'elle ne disparaisse d'elle-même en quelques volutes noirâtres.
Kyle, quant à lui, tomba à la renverse sur Diana. Il gisait sur l'amazone, inanimé, et serait tombé sur le carrelage si l'amazone l'avait laissé tomber.

- Par tous les démons du Warp, qu'est-ce que c'était que cette armure ?

Il était légitime qu'elle pose cette question, puisque rien ne prédisait son arrivée ou sa disparition soudaine.
Néanmoins, pour Diana, le mystère était à moitié levé. Cette armure, l'amazone avait déjà eu le loisir de la voir portée par le passé.
Par un Prime perverti par la quête du Graal, qu'il avait livré sur une terre alternative, celle d'Avalonia.

Kyle avait enfilé, d'une façon ou d'une autre, l'armure du Seigneur Noir en personne.
L'armure de Lancelot.
Journalisée

Diana Prince
Dieu
-

Messages: 250



Voir le profil
Fiche
« Répondre #8 le: Avril 10, 2017, 01:25:36 »

Il n’y eut aucune réaction... Ce qui était encore plus navrant que les multiples réflexions sarcastiques et condescendantes de la femme en armure qui avait cru bon de l’accompagner. Diana observait, muette, son lasso briller vainement autour du cou de Kyle, sans que ce dernier n’émette la moindre réaction.

*C’était tout de même très prévisible...*

Mais ça n’en restait pas moins frustrant. Diana se pinça les lèvres en fermant les yeux, avant de sentir la lame énergétique de la guerrière sur sa gorge.

« Que... ? »

Le reste s’enchaîna ensuite rapidement. Diana ne comprit pas trop ce qui se passait. Dès que la mystérieuse femme avait fait mine de l’attaquer, Kyle bondit hors de son fauteuil roulant, et repoussa la femme comme une plume, l’envoyant voler avec lui. Diana en fut repoussée, et, médusée, vit alors une aura noirâtre se dessiner autour de la silhouette de Kyle.

« Lancelot ? »

Impossible de ne pas repenser au Seigneur Noir, ce Convergent renégat, corrompu, qui avait volé près du soleil, et qui avait été l’un des derniers Convergents que Kyle avait absorbé, dans sa quête du pouvoir contre Slave Prime, à l’exception de Slave Prime lui-même. Qu’est-ce que tout ça voulait dire ? Était-ce bien Kyle qui était là ? Ou Lancelot ? Diana ne savait plus quoi en penser, et la vision fut aussi intense qu’éphémère. L’armure disparut, et Kyle redevint l’apathique patient qu’il était, s’effondrant sur place sans réaction. Diana le réceptionna en soupirant, et le reposa sur son fauteuil, en fléchissant le genou.

La guerrière blonde s’interrogea à haute voix, mais Diana ne daigna pas lui répondre, soulevant le menton de Kyle, et le relâchant. Il dodelina encore de la tête, s’affaissant sur lui-même, les yeux dans le vague.

*Fascinant... Mais comment suis-je censée interpréter ça ? Est-ce que l’effet conjugué de mon lasso, de la menace de cette femme sur ma personne, a réveillé quelque chose en lui ?*

On pouvait aussi lier ça à la vie que Diana portait dans son ventre, après tout. La guerrière semblait s’impatienter, et, toujours aussi agacée, Diana, qui tâtait le pouls de Kyle, tourna brièvement la tête pour lui répondre quelques mots :

« C’était le Seigneur Noir... Un Convergent de Kyle, qu’il avait absorbé. J’ignore toutefois pourquoi il s’est manifesté si brusquement. »

Enfin, elle avait bien sa théorie, mais elle n’alla pas révéler à cette insupportable femme qu’elle était enceinte. Diana se redressa à nouveau... Quand le courant se coupa brusquement.

« Hein ? »

Elle tourna la tête, surprise. Par la fenêtre, elle pouvait voir, de l’autre côté de la baie, la ville de Gotham, qui était encore illuminée de mille feux. En revanche, toutes les lumières de cette aile venaient de se couper... Ainsi que celles de tout l’asile. Des alarmes automatiques se mirent à résonner, et Diana vit des petites lueurs rouges remonter le long du jardin entourant l’aile médicale.

« Oh n... ! »

La fenêtre explosa avec fracas, et la déflagration l’envoya voler à travers la porte. Elle s’écrasa violemment dans le couloir, et vit l’agent de sécurité de précédemment, médusé.

« Mais q... ? »

Au fond du couloir, des hommes en combinaisons noires, portant des lunettes thermiques rouges, apparurent soudain, et firent feu, transperçant l’agent de multiples balles.

Diana se releva rapidement, et mit ses bras en croix, les balles venant rebondir contre ses bracelets.

« Par Héra, qui êtes-vous ?! »

Depuis le jardin, une autre équipe était en train de remonter vers la chambre.



Près de là, dans la cour principale de l’asile d’Arkham, un homme laissait les équipes de sécurité s’empresser de se ruer vers l’aile de haute sécurité. La bombe IEM qu’il venait de faire éclater avait court-circuité tous les systèmes électroniques de l’asile. Rien de plus qu’une diversion, qui devrait laisser à ses hommes le temps nécessaire de faire ce qui devait être fait.

« Le Prime sera nôtre... Récupérez-le. »

Tels étaient les ordres que l’Outsider avait donné à ses mercenaires.
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Kyle Macross
Bogoss en Collants
Valinichonneur
-
*
Messages: 7722



Voir le profil
Fiche
Description
◄ Sentinel Prime ►
(En plus d'avoir des plus grosses couilles que ton père, il porte mieux les collants que ta mère.)
« Répondre #9 le: Mai 17, 2017, 09:01:15 »

Ainsi, l'apathique mâle qui venait de jouer son petit numéro pour protéger sa petite femelle avait déjà absorbé un de ses Convergents. L'envoyée du Primarch, qui en était à épousseter son armure là où Kyle l'avait touchée, se retrouva à dévisager l'homme avec une considération plus vive. L'Imperator envoyait une de ses Filles récupérer un déchet, elle n'avait pas compris pourquoi jusque là... Mais si cet être avait fusionné avec une des versions de lui-même, les intentions du Primarch se révélaient un peu plus.
Quand les lumières s'éteignirent, le casque complet de la guerrière en armure s'abattit sur la face de l'envoyée primarcale, qui tira instantanément son Bolter alors que sa visière affichait un mode de vision nocturne. Diana de son côté découvrait l'attaque et se faisait envoyer dans le couloir par ce qui devait être une grenade. Impossible à identifier pour le moment, mais ça importait peu. C'était puissant, pour déstabiliser quelqu'un capable d'arrêter un bolt à main nues.

Dans le couloir, le pauvre agent de sécurité se fit abattre par une volée de plomb sous les yeux de Wonder Woman avant que cette dernière ne se retrouve contrainte à se protéger des déflagrations qui rebondissaient contre ses bracelets.


- Par Héra, qui êtes vous ?
- Des hommes morts.


Une silhouette en armure passa derrière elle, tendant depuis son épaule la gueule de son bolter qui se mit à hurler, perçant de véritables petits cratères dans les murs en touchant ainsi les hommes qui s'étaient cru à l'abri derrière les briques. A l'instar de la scène du hall dans Matrix, le couloir d'Arkham où se jouait l'assaut se voyait gratifié d'une pluie de gravats alors que les murs se retrouvaient perforés par des armes dont le bruit couvrait le vacarme des alarmes qui résonnaient depuis l'extinction des feux. Rapidement, ce ne fut plus un échange mais une partie à sens unique, l'envoyée du Primarch démontrant une puissance de feu nettement supérieure.
Elle releva son bras armé alors que le silence retombait, le canon de son improbable flingue fumant de tout ce qu'il venait d'expulser.


- Le moment est pertinent pour une évacuation d'urgence, barbare. Les oculaires carmin du casque frappé d'un lys se tournèrent vers Diana. Partageons nos missions. Protège le mâle et je te protégerai en retour. Nous serons efficaces.

Et surtout, vu la façon brutale qu'avait la guerrière blindée de livrer un combat, on pouvait imaginer que Kyle prendrait facilement une balle perdue avant d'avoir fait 20 mètres. N'attendant pas vraiment la réponse de Diana, l'Armure se dirigea vers la chambre pour récupérer le Prime qu'elle lança comme un sac de linge sale à l'amazone, avant de décrocher de sa ceinture trois petits objets rectangulaires qu'elle activa d'un clic avant de les jeter à intervalles réguliers sous les fenêtres. Elle sortit ensuite de la pièce tout en rechargeant son arme, entraînant Wonder Woman d'un geste de tête sec.

- En marche. Tes bijoux ne suffiront pas à encaisser ce qui arrive.

Sans plus se préoccuper de Diana ni de Kyle -par excès de confiance ou par désintérêt de leurs personnes, impossible à dire- la combattante s'engagea dans le couloir et recommença à tirer à vue à la manière d'un Terminator dans un commissariat, la plupart des tirs lui étant destinés rebondissant sur sa cuirasse noire.
Les envoyés de l'Outsider s'étaient sûrement préparés à de la résistance en venant dans la ville du Batman, mais certainement pas à ce genre là. Une valkyrie en armure noire, et une amazone en pleine possession de ses capacités. Voilà qui allait contraindre l'équipe extérieure à revoir sa stratégie de jeu.

Déjà, ils ne passeraient pas par le jardin, puisque la chambre de Kyle venait d'exploser, soufflée par les mines disposées par l'anonyme à la fleur de lys. Les premiers infiltrés passés par la fenêtre avaient été éparpillés sur plusieurs mètres et la façade de cette partie de l'aile se résumait à une sorte de trou béant dont les gravats menaçaient de tomber sur le premier qui respirerait un peu trop fort à côté de leur saillie.
Journalisée

Diana Prince
Dieu
-

Messages: 250



Voir le profil
Fiche
« Répondre #10 le: Mai 21, 2017, 01:32:40 »

Pour qui ces individus travaillaient ? Ils étaient bien armés, et suffisamment bien audacieux pour attaquer l’asile d’Arkham. Autant dire que Diana avait affaire à des ennemis considérables, qu’il ne fallait pas sous-estimer. Diana se retrouva face à eux, quand la mystérieuse femme qu’elle avait croisé dans la chambre de Kyle intervint à nouveau, faisant feu sur eux. Les balles fauchèrent les quelques commandos adverses, et l’Amazone se retourna vers la blonde, qui répartit très rapidement les rôles : elle en attaque, et Diana se chargeant de défendre Kyle.

« Je ne suis pas sûre que... » commença Diana.

En vain. La femme retourna rapidement dans la chambre partiellement détruite suite à l’explosion, et lui balança Kyle sans ménagement.

« Hey ! Fais attention ! »

Elle réceptionna Kyle, et le tint entre ses bras. Il était aussi léger qu’une plume pour l’Amazone, et, malheureusement, toute cette agitation n’avait pas permis de le sortir de son coma. Qu’est-ce que tout cela voulait dire ? Elle n’avait pas le temps de s’y interroger actuellement, devant aussi composer avec ces agresseurs. D’autres approchèrent rapidement, et Diana entendit des coups de feu supplémentaires, opposant son étonnante alliée aux commandos.

« Je ne les laisserai pas te prendre, Kyle, se jura-t-elle. Que ce soit eux ou cette femme, qui qu’ils soient. »

Diana rejoignit la femme en armure, et fila par une sortie de secours. Les commandos ne faisaient pas qu’affronter les deux femmes, ils durent également se heurter aux agents de sécurité de l’île, qui se dépêchaient de venir. Arkham était, après tout, un asile de haute sécurité. Que tant de gens parviennent à s’infiltrer dans l’enceinte de l’île était déjà, en soi, un exploit. Très rapidement, des coups de feu éclatèrent aussi dans la cour.

Wonder Woman, de son côté, était cantonnée à suivre la tueuse, tout en s’avançant à travers les couloirs du bâtiment, suivant les panneaux « EXIT », ainsi que le personnel et les patients. Des alarmes ne tardèrent pas à résonner dans toute l’île.



Depuis la cour, l’Outsider comprit rapidement que les évènements étaient en train de se compliquer. Pourtant, il ne s’agissait que d’une simple mission visant à récupérer un catatonique. Pour autant, il savait où il mettait les pieds, et qui il affrontait. L’homme avait eu amplement le temps d’étudier ses adversaires pour savoir qu’on n’organisait jamais une opération à Gotham City, surtout à l’asile d’Arkham, sans couvrir ses arrières. Et, en l’occurrence, l’homme avait une stratégie précise. Il se déplaça vers ses hommes, qui s’activaient autour d’un curieux dispositif de forme cubique, pianotant sur un clavier situé devant l’appareil. Des antennes se dressèrent au sommet de l’appareil, avant de se mettre à crépiter dangereusement et à vibrer.

« L’appareil est chargé ?
 -  Encore quelques secondes, Monsieur. »

Une grimace mécontente traversa ses lèvres décharnées. Quelques secondes... Ça pouvait potentiellement faire toute la différence. Il se retourna lentement, observant l’hélicoptère qui lui avait permis de descendre, et, au loin, les agents de sécurité qui approchaient. Puis il fixa ensuite le ciel, se demandant si le gardien silencieux de Gotham était déjà là.



À l’aide de son Lasso, Diana avait réussi à attacher Kyle à hauteur de son dos, le maintenant contre elle, ses jambes repliées autour de son ventre, ligotée par le Lasso, qui s’était aussi enroulée autour de la taille de Diana. Ainsi, elle pouvait se déplacer plus librement, volant le long du couloir pour suivre la femme en armure. Malgré cet équipement, qui devait être très encombrant, elle était très rapide.

« On ne doit pas mettre en danger la vie des civils ! » s’exclama Diana, sans doute inutilement, à l’encontre de la femme.

Elles se rapprochaient d la sortie d’urgence. Arkham était habitué à ce genre d’attaques, et le personnel savait comment réagir. Ils se regroupaient dans un grand garage, avec de multiples véhicules, ce qui permettait aux gardes de les surveiller et de les protéger plus facilement, tout en disposant d’un accès vers un tunnel d’évacuation pour rejoindre la ville. Diana se posa là, au milieu des gardes et des ambulances.

« Allez, vite, faites grimper les patients ! »

Diana se rapprocha d’un agent, et capta son attention.

« Vous devez l’emmener dans une ambulance, il est dans un état catatonique !
 -  Infirmiers ! »

Le garde ne semblait pas plus surpris que ça de voir Wonder Woman sous son nez, et Diana libéra Kyle, le posant sur un fauteuil roulant. Évidemment, il était risqué de l’abandonner ainsi, mais Diana ne comptait pas laisser les attaquants s’en tirer, et elle ne voulait pas que Kyle se prenne un mauvais coup dans la bataille. L’ambulance partit rapidement, sirènes hurlantes, et Diana porta ensuite son regard vers l’escalier menant à la surface, puis serra le poing.

Quelques secondes plus tard, elle se retrouva à la surface, et vit un hélicoptère au centre, de fabrication militaire. Elle s’en approcha alors rapidement, et se heurta aux quelques gardes qui l’attaquèrent, les balançant comme des fétus de paille, pour s’approcher ensuite d’un homme élégant, dans un ensemble violet, avec un chapeau melon dissimulant son visage, et une canne.

« Pourquoi vous attaquez-vous à Kyle ? Qui êtes-vous ?!
 -  Wonder Woman... J’aurais dû me douter que tu serais là. Bruce t’a prévenu, n’est-ce pas ?
 -  B... Bruce ?! »

Comment pouvait-il être au courant? Un sourire cruel déforma les lèvres rapiécées de l’homme.

« Tu n’as aucune idée de ce qui se trame, n’est-ce pas ? Tu crois que tu as mis fin à la guerre en terrassant Slave Prime ? Tout cela te dépasse, Diana. Et je crois que tu vas rapidement avoir d’autres urgences que moi à gérer. »

Il porta sa main gantée sur un étrange appareil bourdonnant à côté de lui, et appuya sur un bouton, déclenchant un mécanisme. Des espèces de pylônes et d’antennes au sommet de l’appareil se mirent à vibrer.

« Qu... ?! »

L’appareil émit ensuite une terrible impulsion, qui aveugla Diana pendant quelques secondes. L’onde traversa toute l’île, et heurta une partie de Gotham, plongeant cette dernière dans la pénombre, coupant tous les signaux électroniques. En quelques secondes, des milliers d’internautes perdirent tout lien avec le monde virtuel... Et tous les dispositifs de haute sécurité de l’asile se coupèrent.

L’appareil venait de montrer sa fonction : une bombe IEM !
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Kyle Macross
Bogoss en Collants
Valinichonneur
-
*
Messages: 7722



Voir le profil
Fiche
Description
◄ Sentinel Prime ►
(En plus d'avoir des plus grosses couilles que ton père, il porte mieux les collants que ta mère.)
« Répondre #11 le: Mai 30, 2017, 03:41:28 »

Le rugissement du bolter couvrait presque tout, sauf les conseils de bon samaritain de cette foutue barbare en bikini bicolore. Il aurait peut-être été avisé, finalement, de lui coller un bolt entre les deux yeux alors qu'elle était occupé à transporter le mâle... Mais c'était risquer de tuer ce dernier et cela, elle ne pouvait pas se le permettre. Le Primarch Imperator lui aurait fait payer cher son manquement à l'ordre de mission. Alors la guerrière en armure d'ébène passa sa mauvaise humeur sur chaque cible qui se trouvait à portée.
En vérité, les assaillants n'étaient pas mauvais. Leur organisation tactique était très bonne, leurs placements judicieux et leurs tentatives de riposte plus que correctement calculées et effectuées. Seulement, leur équipement n'était pas assez puissant pour inquiéter une armure de l'Adepta Sororita dont la femme à la fleur de lys tatouée sur le visage faisait partie. L'acier polymérique qui recouvrait la tenue de guerre aurait put supporter des tirs de mitrailleuses gatling, et les hommes qui attaquaient Arkham avaient des calibres bien moins impressionnants à leur disposition. La "fuite" se transforma donc en route du carnage, ouverte par le bélier armuré et fermée par une Wonder Woman qui voletait comme elle pouvait pour ne pas se faire distancer.

L'improbable trio parvint à un garage dans lequel se réunissaient les troupes apparemment dédiées à la défense de l'asile. Quelques armes furent braquées sur l'Adepta mais l'Amazone servit de passe-droit. On abaissa les flingues et Diana fit en sorte que Kyle soit prit en charge par une ambulance et évacué.
Avant que la guerrière en armure n'aie eu le temps d'exposer à l'amazone son point de vue, elle se retrouva à suivre cette dernière vers la surface où elle put la voir en action. Pas trop mal, pour une barbare aux jambes bien trop dévoilées pour que cela ne soit pas une atteinte aux bonnes moeurs !
Sans trop de mal, les deux comparses de circonstances rejoignirent l'hélico et l'homme qui en descendait, avec lequel Diana entama une brève discussion qui amena à évoquer...


- ...Le Fléau ? Elle pointa son bolter vers l'homme. Pour le connaître, tu dois avoir des informations qui pourraient être utiles à l'Imperator. Tu vas les cracher, mâle. Vite.

Mais l'Outsider ne sembla même pas s'arrêter sur l'Adepta, adressant un sourire vicieux à Diana avant d'enclencher un bouton. Moins d'une seconde plus tard, la bombe IEM crachait sa tornade contre-informatique sur toute l'île et un des districts de Gotham, l'onde frappant même l'armure de la Sororité. La guerrière songea bien à tirer vers l'homme mais rien ne sortit du canon de son arme, pas plus qu'elle ne pouvait bouger : l'IEM, pourtant archaïque par rapport à la technologie qu'embarquait la folle furieuse, avait contraint les systèmes de son armure à se rebooter, la figeant ainsi sur place ! Il y avait sûrement une raison plus évidente à cette panne mais le fait était là, humiliant si il en était. La guerrière se retrouvait maintenant semblable à une figurine de plomb, inerte et prête à se faire sortir de la partie.
Toutefois, sa voix passait toujours à travers le casque intégral qu'elle portait.


- Si cette bombe a été capable d'endommager mon armure... Par le Warp... l'ambulance !
- Pas d'inquiétude. J'ai déjà envoyé les secours.

Et l'Outsider afficha un sourire qui n'avait presque rien à envier à celui du Joker, avant que ses hommes ne mettent en joue Diana alors qu'à l'intérieur d'Arkham s'ouvraient les portes des cellules des prisonniers les plus dangereux... Et avec elle, pour ceux qui seraient sur le chemin de ces désaxés, les portes de l'Enfer.



La roue arrière tournait pitoyablement sur son axe, emportée par le reste de force motrice qui l'animait encore malgré l'accident. Le conducteur de l'ambulance avait perdu le contrôle quand l'onde IEM avait frappé la ville et coupé, entre autre, toute l'électronique du véhicule de secours. Malgré les coups de volants frénétiques et acharnés, le pire n'avait pas pu être évité et le fourgon avait percuté un kiosque à journaux puis un coin de mur avant d'arrêter sa course. Son conducteur s'était écrasé la tête contre son volant et sa nuque avait cédé tout de suite sous le choc. Quant à l'infirmier assis sur le siège passager, il était passé à travers le pare-brise et agonisait à dix mètres de là, le corps brisé par le choc ultra-violent qu'il avait encaissé en rencontrant le bitume de la rue.

Quelques badauds auraient put être tentés de venir porter secours mais l'IEM avait causé d'autres dommages. Rien que le morceau de quartier ou se trouvait l'ambulance avait été le théâtre de quatre autres accidents, sans compter la perte du net, des ordinateurs et autres portables. Cette portion de Gotham était plongé dans le noir de l'âge de pierre et le chaos embrasait déjà quelques rues. Entre ça et l'attaque d'Arkham, les flics et le Batman auraient fort à faire pour ramener le calme... Mais c'était encore un détail pour le moment.
Tandis que Diana se retrouvait face aux sbires de l'Outsider et que l'Adepta était bouclée dans sa propre armure désormais inamovible, quelques motos spécialement modifiées pour résister à l'IEM et appartenant à la petite troupe de l'Outsider encerclaient l'ambulance. Les pilotes en descendirent fusils à la main.


- Il veut qu'on ramène quoi, le boss ? Putain, ce mec ça doit être du hachis sur les parois.
- Ferme ta gueule et fais ce que le boss a demandé. Ce gars doit être un putain de mutant. T'sais, une sorte de X-Men bien solide.
- C'qui doit être solide c'est ce qu'il a dû mettre à l'autre pétasse de Wonder Bitch, mon pote, fit un troisième larron goguenard. Pour qu'elle s'en occupe comme ça, elle a dû aimer sa teub, cette salope !
- Mec, mais ferme ta gueule, tout le monde sait que Wonder Woman c'est la poule de Superman et qu'il la fait tourner à tous ses super potos. Avec toutes les autres lesbiennes d'amazonie !
- Les Amazones ne viennent pas d'Amazonie, pauvre connard.

La voix n'appartenait pas à leur groupe. Aussitôt, les boeufs se mirent en position d'attaque, prêt à vider leurs chargeurs sur tout ce qui n'appartiendrait pas à leur fratrie. Rien ne bougea de prime abord, jusqu'à ce que l'ambulance ne grince sinistrement alors qu'on semblait arracher ses parois de l'intérieur. Les hommes pointèrent tous leurs guns sur l'endroit de la déformation qui se créait ainsi, se demandant ce qui pourrait bien sortir de là jusqu'à ce qu'enfin s'extraie une main gantée de fer qui arracha tout ce qui manquait pour laisser passer le reste du corps. L'armure de Lancelot sortit alors de là comme un diable hors de sa prison millénaire, avant qu'elle ne disparaisse pour laisser un Kyle simplement couvert d'une blouse de patient ouverte à l'arrière et sous laquelle il était vraisemblablement nu.

Il était couvert de blessures, de coupures. Il pissait le sang ici et là et sa blouse en était tâché, mais le Prime était malgré tout vivant et s'offrit même le luxe de faire craquer sa nuque comme pour se dérouiller un peu avant de sauter hors des débris de l'ambulance, toujours tenu en joue par les envoyés de l'Outsider.


- Elles viennent de Themiscyra, en fait. C'est une île paumée quelque part en méditerranée, je crois.
- A TERRE, FILS DE PUTE ! A TERRE !
- Tu sais, je ne suis pas sûr qu'elle aimerait que je dise ça, mais Wonder Woman c'est plus ou moins ma gonzesse.
- QU'EST-CE QUE J'EN AI A FOUTRE PUTAIN, HEIN ? A TERRE, A TERRE !
- C'est vrai, t'en a rien à foutre. Mais je vous le dis quand même, parce que c'est pour ça que je vais vous arracher la gueule.

Tout se passa très vite à partir de là. Kyle arracha un lambeau de l'ambulance d'un seul mouvement et le balança au premier des hommes qui se retrouva transpercé par le métal. Les autres pensèrent bien à tirer mais ne le firent que sur du vide : le Prime avait déjà bondit et s'était doté à l'un des jambes d'une partie armurée. Son pied ainsi blindé s'écrasa sur la face d'un des hommes et lui enfonça autant le visage que les cervicales dans un craquement sinistre. Les deux types restant en furent pour leur compte, à rester à béer devant le spectacle. Kyle fonça sur eux pour les cogner et les envoyer dans le décor tout en saisissant une grenade à l'une de leur ceinture à la volée. Il la dégoupilla et la lança aux sbires sonnés, qui sautèrent ensemble quelques secondes plus tard.

- 'Fallait pas la traiter de salope.

La rue dégagée, Kyle scruta les environs. Au loin se dessinait la silhouette menaçante d'Arkham qu'il reconnaissait pour l'avoir vu une fois ou deux aux informations, nom qui se retrouvait sur les restes de l'ambulance. Pas difficile de savoir d'où venait le véhicule dont l'accident avait semblé le tirer de sa léthargie. Les explications et les trous dans le scénarios devraient être comblés, mais plus tard. D'abord, il fallait mettre la main sur Diana.

Se dirigeant vers l'une des motos abandonnées, Kyle en chevaucha une qu'il n'eut aucune peine à faire rugir en la faisant démarrer puis emprunter à tombeau ouvert la route qui le ramènerait à Arkham, le cul à l'air dans sa blouse flottante. Comme come back du héros on pouvait rêver plus classe, mais le Prime avait d'autres préoccupations et ne craignait que son Amazone ne soit plus dans la merde qu'il ne pouvait l'imaginer.
Journalisée

Diana Prince
Dieu
-

Messages: 250



Voir le profil
Fiche
« Répondre #12 le: Juin 06, 2017, 01:00:30 »

L’onde de choc plongea Arkham en plein chaos, et Diana sentit surtout son cœur défaillir en comprenant ce que cela signifiait. Sans les systèmes électroniques, la plupart des mesures de sécurité de l’asile ne fonctionneraient plus. Certes, il y avait encore des herses blindées, des portes coupe-feu, et des barreaux, mais, avec la population métahumaine se trouvant dans les quartiers de haute sécurité, les gardes allaient vite se retrouver dépassés par les évènements. L’Outsider avait utilisé un dispositif impressionnant, qui allait bien au-delà des capacités de simples criminels, même de la part des redoutables truands de Gotham. Qui que soit cet homme, il n’appartenait pas à la faune habituelle de Gotham. De plus, Diana croyait reconnaître certaines tonalités de la voix de cet homme violet.

Son insupportable alliée fut également touchée par la bombe IEM, et se retrouva inerte, pendant que les hommes de l’Outsider s’approchèrent, pointant leurs armes à feu sur elles. Diana se demanda également comment cet homme en savait autant sur elle, ou sur Bruce, sachant que son identité secrète était l’une des informations les plus masquées au monde.

« J’ignore qui tu es, mais, si tu crois que quelques truands feront le poids face à moi, tu surestimes grandement les capacités de tes armes.
 -  Ce sont des mercenaires surentraînés, tu ne devras pas te surestimer toi aussi, surtout après ton succès à défendre Themiscyra. »

Diana serra les dents en signe de colère évidente, puis les mercenaires firent feu. Les balles rebondirent contre ses bracelets, et son Lasso fusa rapidement. Il se mit à briller quand Diana le saisit, et l’enroula autour d’une arme, puis s’en servit comme appui pour bondir en avant, son genou heurtant le corps du tueur, l’envoyant valdinguer plusieurs mètres plus loin. Les autres se retournèrent vers elle, mais Diana leur fonçait déjà dessus, frappant et cognant avec sa hargne habituelle. Un homme saisit son arme de poing, et tira sur elle, alors qu’elle venait de coucher un homme au sol. L’Amazone, aussi rapide que redoutable, leva son poignet, et la balle heurta son bracelet, comme si les tirs étaient aimantés pour atterrir droit dessus.

Tenant le lasso d’une autre main, elle l’envoya sur sa cible, et il s’enroula autour de sa taille. L’homme, surpris, tenta vainement de se débattre, mais Diana, usant de sa force surnaturelle, le tira vers elle, et l’utilisa comme projectile, l’envoyant heurter un autre comparse. Armé d’un fusil à pompe, un autre larron tenta de lui tirer dans le dos, mais les chevrotines partirent dans le vide, et, juste après le tir, la main de Diana se saisit du canon du fusil, puis appuya fortement dessus, provoquant une sé&rie de craquements, avant qu’elle ne se mette à tordre le canon, puis assomma l’homme d’un coup de coude.

Diana se retourna ensuite vers le leader de cette équipe, qui se tenait face à elle, toujours aussi imperturbable.

« Maintenant, explique-toi. »

Pour seule réponse, l’homme sortit de la poche intérieure de sa veste une montre à gousset.

« Hm... Encore quelques minutes, et les pensionnaires contenues dans cet asile de fou se seront évadés. Et l’équipe que j’ai envoyé en ville sur la trajectoire de l’ambulance devrait s’occuper de récupérer Kyle. Tiens-tu donc vraiment à m’arrêter, ou à aider les honnêtes policiers qui sont coincés dans l’asile ?
 -  Je peux aussi te neutraliser, et t’interroger plus tard. Tu sembles oublier que mon lasso te force à dire la vérité.
 -  Un lasso qui t’a été confié par la Déesse Athéna. Dis-moi, Diana, toi qui tiens les Dieux en si haute estime, ne t’es-tu jamais demandée comment les envahisseurs avaient fait pour envahir Themiscyra, alors que votre île de beauté est censé être invisible aux yeux des hommes grâce à la bienveillance des Olympiens ? »

Encore une fois, l’Amazone fronça les sourcils.

« Qu’est-ce que cela signifie ? »

Un nouveau sourire moqueur déforma les lèvres de l’homme.

« Que la vérité de ce qui se passe vraiment t’échappe, Amazone. »

L’Outsider brandit alors son bâton, et un rayon lumineux, très intense, et clairement d’origine magique, fusa alors du pommeau, frappant Wonder Woman au ventre, la repoussant au sol sur plusieurs mètres. L’homme reporta ensuite son attention sur la femme en armure, dont les systèmes se remettaient progressivement en place.

« Je ne m’attendais pas à ce que l’une des séides de cet Empereur idiot arrive si vite ici... C’est amusant. »

L’Outsider se retourna ensuite, et consulta encore sa montre.

« Des gens ont besoin de toi, Wonder Woman. »



Asile d’Arkham
Aile de haute détention


« Putain, pourquoi les alarmes ne se déclenchent pas ?!
 -  Les caméras sont mortes, ainsi que nos viseurs holographiques !
 -  Ils arrivent, ils arrivent ! »

L’un des agents de sécurité appuya encore en vain sur son talkie-walkie, réclamant vainement des renforts immédiats. Ils avaient réussi à fuir dans ce sas, un couloir de sécurité séparant une aile de détention d’autres parties de l’asile. Même en cas de coupure de courant, l’asile était prévue pour les retenir, mais, dans ce cas de figure, des générateurs de secours se mettaient en marche dans un laps de temps très court, et des contre-mesures électroniques étaient lancées, notamment en diffusant dans les cellules et les ailes de détention des gaz extrêmement puissants.

Mais ici, rien de tel, et, de l’autre côté de la porte blindée, des coups sourds résonnaient. Des ouvertures se formèrent, et, en voyant des mains apparaître, un agent fit feu avec un fusil à pompe, provoquant hurlements et rires cruels de l’autre côté.

« Ils vont s’évader ! ‘Faut se tirer d’ici ! »

La porte explosa alors, coupant court aux tentatives de fuite...

...Et, sous les yeux affolés des agents de sécurité, dans sa forme la plus brute et la plus sauvage, la folie se déversa.



Centre-ville de Gotham City

Gotham avait toujours été une poudrière, une ville sous tension. Il suffisait de quelques étincelles pour que la ville explose, et, assez rapidement, le centre-ville se remplit de sirènes, de gyrophares, et de véhicules d’urgence se déplaçant à vive allure, pour combattre quantité de délinquants qui virent rapidement l’occasion de profiter du black-out pour vandaliser des biens, ou commettre quelques rapts.

Le tunnel de sécurité menant de l’asile à la ville passait par l’un des commissariats du GCPD, qui avait été touché de plein fouet par le black-out, et se transformait en état de siège. Cependant, et alors que Kyle se rapprochait, il put constater que, derrière lui, une voiture le poursuivait en roulant à tombeau ouvert.

Une puissante Jeep Wrangler blindée, dont l’objectif était clairement de renverser le motard...
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Kyle Macross
Bogoss en Collants
Valinichonneur
-
*
Messages: 7722



Voir le profil
Fiche
Description
◄ Sentinel Prime ►
(En plus d'avoir des plus grosses couilles que ton père, il porte mieux les collants que ta mère.)
« Répondre #13 le: Juin 06, 2017, 10:25:45 »

Impuissante, l'Adepta avait assisté à tout tandis que les systèmes de son armure se relançaient péniblement. Protégée des attaques dans sa carapace inamovible mais vertement humiliée par la situation, elle n'eut que le loisir de voir Diana affronter les soldats qui l'encerclaient et s'en débarrasser comme si les hommes surentraînés face à elle n'avaient jamais été que des enfants, comme elle vit l'amazone défier le chef de cette étrange équipe. L'Outsider et la princesse guerrière devisaient apparemment à armes égales, mais l'Adepta décelait le doute chez la brune. Son adversaire avait clairement une longueur d'avance sur elle. Sur elles deux en vérité, puisque après s'être évacué de l'arène Wonder Woman en usant d'un rayon magique issu de sa canne, l'homme évoqua le Primarch Imperator. Plus exactement, l'Outsider s'en moqua.
Tout ce qu'il fallait à son envoyée pour sortir de ses gonds.

Activant un système de secours via un mot de passe particulier, la guerrière à la fleur de Lys fit s'ouvrir les parties de l'armure grâce à ce qui pouvait passer pour une évacuation d'urgence. Plusieurs éléments et plaques de protection s'escamotèrent dans un sifflement mécanique accompagné d'un large dégagement de vapeur qui fit se lever un brouillard artificiel sur la scène. Extraite de sa prison, l'Adepta ne perdit pas une seconde et vint tirer de son fourreau l'épée qui dormait à la ceinture de son armure décomposée. Furieuse, la guerrière à la blondeur extravagante fusa hors de la vapeur l'arme à la main et fonça vers l'Outsider pour le trancher en deux mais il sembla avoir anticipé son attaque et se décala de façon à ce que la lame ne puisse trancher que le vide avant que de nouveaux mercenaires ne viennent l'encercler comme ils l'avaient fait pour Diana.


- Barbare ! Lança-t-elle à la princesse amazone. Occis les mécréants à l'intérieur ! D'ici à ce que tu reviennes, j'aurai muselé ce chien et tu pourras jouer de ton lasso magique tout ton soûl  pour faire parler sa langue gorgée de fiel. ALLEZ !

La répartition des tâches semblait la plus pertinente. Même si l'Adepta était génétiquement augmentée pour être supérieure à une humaine normale, elle pesait moins lourd dans la bataille sans son armure et sans son bolter. A l'intérieur d'Arkham, ses forces seraient moins déterminantes que celles de Wonder Woman, qui connaissait sûrement en plus quelques individus qu'elle aurait à affronter.

L'envoyée du Primarch Imperator n'eut pas le temps d'en dire plus. Trois hommes se ruèrent sur elle l'arme à la main, visiblement décidés à la maîtriser au corps à corps. Étrange combat que celui qui allait opposer plusieurs mercenaires équipés à une jeune femme à présent seulement vêtue d'une tenue ultra-moulante et armée d'une épée...
Elle s'élança à son tour, armant une première tranche de son arme pour débouter le premier des séides de l'Outsider alors que le chaos s'emparait des couloirs d'Arkham dans lesquels résonnaient les premiers coups de feu et cris d'horreur.


- POUR L'EMPEREUR !



La jeep était vite remontée à sa hauteur, avant même qu'il ne réalise vraiment ce qu'était après lui qu'en avait le véhicule. La chose fut claire lorsque le chauffeur mit un violent coup de volant pour tenter de l'envoyer s'écraser contre l'une des parois du tunnel. Kyle parvint à échapper à l'assaut de justesse en mettant les gaz d'un grand coup de manette, laissant une seconde durant la Wrangler dans son sillage avant qu'elle n'en remonte bien vite. Qui que furent ces mecs, ils savaient mieux piloter que lui à cette vitesse. Des membres du commando qui avait tenté de le tuer dans les restes de l'ambulance, probablement. Le Prime espéra naïvement voir arriver une Diana héroïque qui aurait stoppé la jeep d'un bon direct du gauche après avoir atterri sur le bitume comme un obus sur le Chemin des Dames, mais réalisa vite que cela n'arriverait jamais ; si l'amazone n'était pas déjà là, c'était pour une bonne raison.
Et sûrement une plus costaude que quelques tarés armés, qui ne faisaient même pas office d'échauffement pour elle.

Pas le choix, il allait lui falloir gérer frontalement le problème. Kyle n'avait ni la maîtrise ni le talent nécessaire pour semer ses poursuivants à cette vitesse. Freinant d'un grand coup en donnant une impulsion sur son guidon, l'homme fit déraper sa moto qui décrivit un arc-de-cercle dans un gémissement de gomme assourdissant. Il relâcha les gaz d'un coup, envoyant sa monture au choc sans hésiter. La Yamaha s'écrasa lamentablement dans le pare-choc de la Wrangler et lui utilisa le choc pour s'élancer afin d’atterrir sur le toit d'une voiture bien déstabilisée par les écarts nerveux faits par son conducteur.
Faisant apparaître sur son bras le gantelet de l'armure de Lancelot, Kyle chercha à défoncer la carrosserie du poing quand un arc électrique le frappa violemment. Le Prime fut propulsé vers le haut du tunnel et l'impact le renvoya sur le macadam comme une boule d'acier entre deux éléments de flipper.


La Jeep freina et s'arrêta, laissant descendre trois hommes à l'air patibulaire. L'un d'eux avait les bras parcourus d'éclairs, un second évoquait par son aspect La Chose des Fantastic Four. Le troisième, quant à lui, n'avait rien de particulier et se contentait de pointer un fusil d'assaut ordinaire.

Des gravats s'extirpa Kyle, dont le corps était couvert intégralement du "leg" de Lancelot. C'était cela qui l'avait protégé des chocs contre les parois du tunnel, et sûrement aussi ce qui avait dévié une partie de la foudre qui l'avait frappé sur la Jeep.
Un des assaillants siffla d'admiration, appréciant la gueule que présentait l'armure, tandis que la Chose au rabais frappait ses poings l'un contre l'autre pour se préparer au combat. Ce fut lui qui invectiva le Prime, qui restait parfaitement immobile depuis qu'il s'était redressé.


- On doit t'ramener vivant, mais pas entier. Je vais t'casser les jambes et les bras pour pas que tu nous fasses chier.

Il approcha du Chevalier-Prime toujours inerte et leva le poing pour le frapper, mais ses doigts fermés se retrouvèrent arrêté par la paume armurée de Noir avec une facilité étonnante. Ce fut finalement Kyle qui frappa le premier de sa main libre. Et le colosse, percuté au ventre par le poing adverse, alla voler aux pieds de ses camarades qui restèrent éberlués par le revirement de situation.

- F-fais le frire, Mike !
- O...ok !

Le lanceur de foudre tendit ses paumes vers Kyle, mais ce dernier avait déjà chargé le temps qu'il ne se décide, offrant aux trois hommes une étrange vision du mythe du chevalier noir. En effet, les zones d'ombre du tunnel avaient paru se rassembler en volutes autour de son armure, le nimbant d'une cape de cendres et lui accordant une étrange épée rougeoyante qui semblait prête à détruire tout ce qui passerait à portée du fil de sa lame.
Les éclairs de Mike crépitèrent pour s'écraser sur l'armure d'ombre et de noir, mais ne semblèrent pas arrêter l'assaut de l'homme à l'intérieur outre mesure. Ne craignant pas les décharges de son collègue, le mercenaire à la peau de pierre en profita pour revenir dans la mêlée en tentant un nouveau coup de poing, qui se retrouva bloqué par l'épée carmin dont la puissance entamait déjà l'étrange épiderme du méta-humain.
A ce petit jeu, il perdrait son bras face à un Kyle devenu Lancelot implacable et mortel...


Journalisée

Diana Prince
Dieu
-

Messages: 250



Voir le profil
Fiche
« Répondre #14 le: Juin 12, 2017, 12:33:04 »

Diana n’eut pas besoin d’attendre que la mystérieuse guerrière lui en donne l’autorisation. Certes, l’inconnu violet était dangereux, et disposait de ressources importantes, mais des vies étaient en jeu. Elle fila donc vers l’intérieur de l’enceinte, et aperçut rapidement, dans la cour principale, un véritable chaos. Désemparés, les gardes fuyaient rapidement, au milieu d’internes et de docteurs paniqués, pendant que des rires déments s’échappaient de la prison. Diana, qui survolait la zone, vit les agents se regrouper vers une zone encore relativement sûre : le manoir d’Amadeus Arkham. Jadis, l’asile était contenu uniquement entre ces murs, mais, du fait de la hausse sensible du nombre de délinquants et de déséquilibrés mentaux à Gotham, il avait fallu construire un nouveau bâtiment, à côté, bien plus moderne. L’aile de haute sécurité ne comprenait aucune cour interne, et elle vit plusieurs fenêtres exploser, avant de se ruer par là.

Dans le hall de l’asile, des coups de feu résonnaient, les vigiles tirant sans sommation. Ils abattirent deux détenus, mais d’autres affluèrent, rapides, mortels. Un clown aux cheveux rouges se rua notamment vers un garde, les balles ne semblant guère lui faire d’effets.

« Il était un petit navire... Qui n’avait ja-Jamais navigué, ja-jamais navigué, hohé hohé !! »

Illustre inconnu, cet homme, de son vrai nom Warren Willsmorth, avait été un simple comptable, sans histoire, jusqu’au jour où lui et sa société avaient fait l’objet d’une  prise  d’otage par Le Joker et sa complice de l’époque, Harley Quinn. Plusieurs victimes, et Warren avait fait une dépression nerveuse. Au lieu de se soigner, il avait commencé à sombrer, et s’était peu à peu identifié au Joker. Il avait fini par retrouver ce dernier en sortant de l’hôpital. Warren était tombé amoureux d’Harley Quinn, et voulait les seconder. Des examens psychiatriques plus approfondis avaient montré par la suite que Warren avait toujours été quelqu’un de très renfermé, vivant dans les chiffres, avec un manque de vie sociale significatif, et une relation œdipienne avec sa mère.

Il avait goûté au Titan, avait été l’un des cobayes du Joker, et avait repris le nom d’un super-vilain de littérature qui avait connu, dans les années 1990’s, une brève réputation en terrorisant les enfants ayant eu le malheur de regarder ce film : Grippe-Sou. Grippe-Sou avait sévi pendant quelques semaines, et avait tellement goûté au Titan que, pour une obscure raison, le sérum du Joker avait eu des effets permanents chez lui, le rendant plus rapide, plus fort, mais aussi plus instable. Il avait tué un clown pour prendre la place de ce dernier auprès d’un goûter d’anniversaire, et avait empoisonné tous les enfants avec le virus du Joker.

La situation aurait tourné au carnage et au scandale national si Batman n’était pas intervenu. Non seulement avait-il réussi à neutraliser Grippe-Sou, mais aussi à sauver les enfants d’une mort certaine. Depuis lors, Warren suivait un traitement à l’asile, mais sans guère de succès. Il était encore plus amoureux d’Harley, et considérait être un meilleur Joker, plus digne d’elle que lui.

Il se rua vers un policier en hurlant comme un dément, e écarta son pistolet du revers de la main, puis le saisit à la gorge, et le balança contre le mur, avant de soulever une table, et de la balancer vers lui. Le brave agent bondit en avant, évitant de justesse l’impact.

« ’Te cache pas, mon colas, et t’auras du lolo, hihihihi !! »

Grippe-Sou s’élança rapidement vers l’homme, et l’attrapa à la tête, puis commença à l’étrangler... Quand une force supérieure s’enroula autour de sa gorge, et le fit bondir en arrière.

« Yaaaaargh... !! »

Grippe-Sou partit heurter le mur en face, et Diana récupéra son lasso, puis se précipita vers l’agent.

« Vous n’avez rien, Officier ?
 -  Huuu... Stoppez-les, putain... !!
 -  C’est bien mon intention ! »

Grippe-Sou se redressa, et se mit à ricaner dangereusement.

« I've got my saddle... On my horse... He's called....T-t-t-t-t-trigger... OFD COURSE ! »

Plagiant Boys Don’t Cryn le psychopathe se rua vers Diana, qui évita sa charge, et envoya son coude se loger dans son crâne, le faisant chuter à terre, puis le frappa au flanc, l’envoyant voler contre le mur.

*Comment Bruce fait-il ? Pour ne pas devenir fou face à de tels cinglés ?*

Dans le dos de Diana, un autre détenu s’approcha, et bondit vers elle... Mais fut arrêté en cours de route par une décharge de pistolet électrique. Diana se retourna subitement, et vit un agent de sécurité à l’origine du tir... Aaron Cash, qui hocha lentement la tête vers Diana.

« On évacue les civils et les blessés au manoir ! Inutile de vouloir les repousser tant que les renforts ne sont pas arrivés ! »



Dans la cour de l’asile, l’Outsider se réfugiait derrière son canne. Contrairement aux apparences, il n’était guère un guerrier. Il regardait la mystérieuse guerrière se battre contre ses hommes, des mercenaires améliorés avec des stimulants les dotant de pouvoirs surhumains. Et, même malgré ça, et sans son armure, elle leur mettait la misère. Là, il la vit briser la rotule d’un type, avant de frapper avec sa lame, dans un mouvement vertical qui ouvrit le mercenaire en deux, répandant son sang sur l’herbe. Un autre tenta alors de la frapper dans son dos, mais se reçut un violent coup de coude qui le fit reculer.

Souriant légèrement, l’Outsider observait la scène, tout en sachant que l’opération avait échoué. La présence de ces deux femmes, si rapidement, était troublante pour ses plans. Kyle n’aurait pas dû commencer à émerger aussi vite. Il fallait qu’il repense sa stratégie globale, pour récupérer le Messie avant les autres.

*De toute manière, ce n’est plus important... Je sais où il est, maintenant, je ne dois pas m’exposer davantage.[/color]*

Le pommeau de sa canne se mit à nouveau à vibrer, et il se déplaça lentement, avant de générer un Portail devant lui. La guerrière, de son côté, avait enfin réussi à se débarrasser de ses hommes de main.

« Navré d’écourter cette rencontre, mais je n’ai plus rien à faire ici. Petit conseil... FRetourne voir ton Primarch Imperator, et dis-lui de profiter du temps qu’il lui reste. »

L’Outsider traversa ensuite le vortex, qui se referma derrière lui.



Au sein de la ville, Kyle, dans une rutilante armure noirâtre, fixait les mercenaires dotés de superpouvoirs qui lui faisaient face. Les éclairs de l’Electro de pacotilles rebondirent contre la puissante armure, et le poing de l’homme doté de pouvoirs similaires à celui de La Chose se heurta à une épée rougeoyante, entaillant sa chair. La partie était mal engagée pour eux quand un bruit strident se fit entendre dans le dos de Kyle.

*PING !*

« Tu vois bien ? Nous aurions dû commencer par Gotham.
 -  C’est toi qui ne voulais pas aller dans cette ville, je te rappelle, Kanto...
 -  Et depuis quand m’écoutes-tu, Lashina ? »

Un étrange duo venait de faire irruption, et observait l’homme en armure noire avec insistance.

« C’est donc lui, Macross...
 -  L’élément décisif dans la guerre qui s’annonce.
 -  Oui, et pourtant... Je l’imaginais plus... Impressionnant. Cette armure noire, c’est d’un cliché ! »

Lashina se contenta d’émettre un léger grognement. Des bandelettes blanches tournoyaient autour d’elle, et se détendirent alors comme des fouets, venant frapper quelques malfrats qui s’approchaient depuis une ruelle sur sa droite. La bandelette frappa à hauteur de la gorge d’un des hommes, le décapitant, avant de revenir vers le corps de la redoutable tueuse. Elle observa ensuite les trois freaks faisant face à leur cible.

« Qui sont ces types ?
 -  Sûrement d’autres qui cherchent le Messie. Et les instructions de Seigneur Darkseid étaient très clairs au sujet d’éventuels rivaux... »

Lashina sourit de manière cruelle. Certes, ils devaient ramener vivants Kyle sur Apokolips, mais, en ce qui concerne d’éventuels gêneurs... Kanto s’avança, et commença à générer autour de lui, en écartant les mains, une série de couteaux, qui tournoyèrent sur place.

« Messieurs, sachez qu’il ne faut jamais se mettre entre une Traqueuse d’Apokolips et sa proie. Moi, je n’ai personnellement que faire d’effusions de sang puériles, mais mon amie ci-présente... Disons que c’est une autre manière de voir les choses. »

Kanto se retourna ensuite vers Kyle.

« Je suppose que tu ne vas pas accepter de nous suivre bien gentiment, n’est-ce pas ? Je serais déçu que ce soit le cas, pour ne rien te cacher... »
« Dernière édition: Juin 13, 2017, 07:33:39 par Princesse Alice Korvander » Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.


Tags:
Pages: [1] 2 3
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox