banniere
 
  Nouvelles:
De nouvelles places sont ouvertes pour le poste de modérateurs, si vous êtes intéressés, merci de vous présenter ici.

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Sujet: Allégeance TWILIGHT  (Lu 580 fois)
Eris Langnar
Humain(e)
-

Messages: 354



Voir le profil
FicheChalant
« le: Mars 10, 2017, 10:40:20 »

Le corps du chevalier tomba sur la poussière, le corps transpercé par la lance d'un guerrier en armure dorée.
 
-ET LE VAINQUEUR DE CETTE MANCHE N'EST AUTRE QUE L'UN DES FAVORIS DE MADEMOISELLE LANGNAR, SON SCORPION DORÉE, ABALAM.

La foule en délire acclama le guerrier qui s'était montré fort habile avec le maniement de son arme. Eris, assise sur son siège en chêne rembourré par du velours de qualité. La cour de l'arène était circulaire, couverte de sable et de poussière maintenant tachée de sang d'une quarantaine de vaincus. Ayant reçu récemment une invitation pour un tournoi qu'elle ne pouvait refuser – puisque l'événement lui permettrait d'implanter de nouveaux agents en ces lieux et d'autres de ses vassaux – elle s'était donc rendue en ces lieux de manière normale, c'est-à-dire en moyen de transport commun avec une charrette et une escorte, pour assister à ce genre de chose.   

Abalam était un homme d'une petite stature certes, mais il était quelqu’un de redoutable. Rapide, agile, fort et talentueux, presque surhumain. Il avait tué une bonne vingtaine de combattant tout seul, mais en avait achever une bonne dizaine. Le reste s’était donc entretué comme de vulgaires chiens enragés. Sous la foule l’acclamant, il se dirigea vers une herse de fer qui se levait, rentrant dans les ‘vestiaires’ de l’arène pour prendre un bain durant un long moment. Les invités furent priés de se lever et de rejoindre le banquet du château voisin. Avec toute la gracieuseté dont elle était capable, Eris se leva et suivit les invités pour se trouver dans un endroit fort bien décoré, un hall géant ou était posée au milieu une longue et large table garnie de mets divers. Mais Eris ne se mêla pas aux invités. Habituée au château de la dame d’ici, elle se dirigea plutôt dans la bibliothèque de celle-ci, un lieu bien tranquille, garni à souhait de livres divers, tant sur la culture et le folklore locale que sur la magie. Mais Eris allait consulter son propre livre.

S’asseyant à un une table éloignée, la jeune femme s’assit et marmonnant à voix basse dans une langue inconnue de tous sauf aux Langnar… Peu à peu, un épais et poussiéreux grimoire apparut sur la table, dont la reliure était d’un noir d’encre et faite dans un matériel qu’Eris ne connaissait pas. Bien qu’elle dégageât une puissance considérable, Eris savait que même les plus expérimentés des mages auraient d’énormes difficultés à ressentir ces émanations de puissance magique et pour cause, Eris savait que ce grimoire était cachée à la vue de tous sauf d’éventuelles divinités qui se montreront très attentif.

Ouvrant le livre, Eris commença à feuilleter doucement les pages une à une avec patience tandis que la nuit tombait et que les festivités se poursuivaient malgré tout, pensant que personne n’allait la trouver… Enfin, c'est ce qu'elle croyait vraiment, en tout cas.
Journalisée
Twilight Sparkle
Créature
-

Messages: 31


I'm a Pwincess !


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #1 le: Mars 12, 2017, 06:12:01 »

La Ville-Etat de Nexus était un endroit fascinant... C'était un mélange d'espèces, de cultures et de normes sociales si riche que chaque jour offrait une découverte supplémentaire pour Twilight. D'un point de vue politique, sociologique et religieux, l'endroit offrait un potentiel de recherches théoriques incroyable. L'Alicorne était une femme aussi excitée par l'expectative de ce genre de recherches que par une bonne partie de jambes en l'air. Ces deux aspects de sa personnalité - les études et la sexualité - se gênaient parfois mutuellement : Twilight pouvait avoir du mal à se concentrer sur une étude à cause de son besoin de baiser tout autant que sa concentration pendant l'acte pouvait être troublée par des pensées trop académiques. Mais il existait une chose qui permettait à miss Sparkle d'allier les deux : la magie rose. Cette discipline revêtait à la fois les principe théoriques, magiques et érotiques que l'Alicorne aimait tant. En l'occurence, Nexus était un lieu où sa pratique était courante et on pouvait trouver de nombreux ouvrages à son sujet dans la Grande Bibliothèque.

C'était très exactement là que Twilight se trouvait. De par la mixité raciale de la cité et la liberté des moeurs, Twilight avait gardé sa forme anthropomorphe, sa forme naturelle sur le plan de Terra et n'était vêtue que de son micro-bikini aux étoffes taillées en cœurs. Elle aurait très bien pu rester nue, bien plus habituée à l'absence de vêtements que l'inverse... mais les conventions sociales la poussaient à se vêtir du stricte minimum. Stricte minimum qui, d'ailleurs, se révélait bien plus vulgaire et érotique que la nudité elle même. Quoi qu'il en fut, cette tenue des plus provocantes était plutôt bien cachée par les remparts de bouquins accumulés sur la table de miss Sparkle. Toutes les oeuvres traitaient des différentes formes de magies pratiquées sur Terra. Tout en dévorant ces ouvrages à une vitesse folle, l'Alicorne faisait flotter plusieurs feuilles et plusieurs stylos dans son dos, démontrant une remarquable capacité à être multitâche en prenant plusieurs notes à la fois. Certaines personnes présentes dans la bibliothèques fixaient Twilight, éberlués par une telle soif de savoir... d'autres préféraient mater son beau petit cul, seule partie visible de son corps sous le dossier de la chaise.

Mais tout cela s'arrêta, lorsque Twilight ressentit un léger filet d'énergie sombre. Ses prises de notes s'arrêtèrent, sa lecture cessa. L'Alicorne ferma les yeux, concentrée sur l'origine de ce mince flux arcanique. Elle ressentait un certain paradoxe : la saveur de cette magie faisait instinctivement penser à quelque chose d'incroyablement puissant, mais il fallait pourtant toute sa concentration pour que Twilight puisse localiser la source de ce pouvoir. Reposant tous ses papiers et toutes ses plumes, elle se leva, partant à la recherche de ce curieux parfum. Pourtant magicienne hors pair, miss Sparkle tourna en rond un petit moment dans la bibliothèque avant de trouver ce qu'elle cherchait : une ravissante femme, lisant un ravissant livre. Cette vision combinée éveillait à la fois son désir et son cerveau, devenant aussi irrésistible que du miel pour une mouche. S'approchant, Twilight finit par tirer une chaise vers la table d'Eris, pour s'y asseoir.

- Je suis désolée de vous déranger, mais je n'ai pas pu m'empêcher de remarquer votre beauté, ainsi que ce curieux grimoire. Je fais actuellement des recherches théoriques sur la magie, dans le but d'élargir mon répertoire et je crois bien avoir dévalisé toutes les oeuvres sur le sujet... Son regard était fixé sur le grimoire sombre d'Eris. Dans quelle section avez vous trouvé ce livre ? Je ne l'ai pas vu pendant mes premières recherches...
Journalisée
Eris Langnar
Humain(e)
-

Messages: 354



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #2 le: Mars 12, 2017, 11:26:11 »

Le nez plongé dans son livre et son regard parcourant les différentes arabesques d'écritures grandiloquentes mais magnifiques, l'esprit d'Eris se fit plus prudent en écoutant en même temps les paroles qui venaient du livre. Inconnue pourtant d'elle, la jeune femme du Désert semblait comprendre à moitié ce que ces murmures disaient dans son esprit. Ils étaient d'une autre langue, d'un autre monde qui venait d'ailleurs, mais qui était pourtant fortement lié au plan de Terra et a de nombreux autres plans, ancien et puissant. Ce qu'Eris comprenait était la révélation de secrets, de sortilèges interdits. Les Langnar avaient une maitrise naturelle de la magie, même avant la Première Langnar, elles avaient toujours été talentueuses dans le domaine ésotérique et dans ses multiples sous branches et sous races tandis que les rares hommes nées dans leurs familles avaient été de formidables guerriers légendaires et des conquérants doublés d'excellents dirigeants en politiques.

Et Eris était unique en son genre. Selon la tradition, c'était les grands-mères et les mères qui choisissaient qui recevaient le Viik Torhan dans la branche principale de la famille, mais pour Eris, c'était autre chose. C'était le Viik Torhan qui avait personnellement choisi la jeune femme, qui avait manifester sa volonté propre de vouloir l'avoir comme Porteuse des Secrets. Le talent d'Eris dépassait de nombreuses Langnar qui avaient déjà acquises une certaine expérience dans la magie, mais Eris avait non seulement un plus grand talent mais aussi un plus grand potentiel en elle, une plus grande réserve de magie aussi. Un sort mineur ne consommait presque rien et un sort réservé aux maîtres et aux vétérans ne pouvaient consommer qu'une petite partie de sa réserve.

Masquer sa présence aux autres était aussi épuisant que de faire une marche dans un jardin. Mais semblerait-il que cela n'avait pas assez fonctionné. Pendant qu'elle lisait, une présence s'installa à ses côtés et elle tourna du regard vers la présence, apercevant un visage chevalin... Bien attirant. Elle s'excusa du dérangement et la complimenta sur sa beauté tout en s'expliquant qu'elle lisait des ouvrages ici.

-Bonjour, chantonna Eris. En fait, ce livre... M'appartient personnellement. Il est de ma bibliothèque privée à vraie dire. Et je vous rends le compliment, vous êtes vraiment jolis aussi. Et si je puis me permettre, sexy.

Eris sourit doucereusement et papillonna ses paupières avant de reprendre, ayant envoyé un message bien subtile.

-Mon nom est Eris Langnar, de la maison Langnar du Sultanat des Sables Blancs, Succube du Désert et Vipère des sables. Vous avez surement entendu parler de moi ou de ma célèbre armée, les Scorpions Dorées, ou bien de mon mari, un excellent seigneur de guerre et chef militaire, Ellipsis. Et vous, vous êtes, charmante femme jument ?  
Journalisée
Twilight Sparkle
Créature
-

Messages: 31


I'm a Pwincess !


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #3 le: Mars 15, 2017, 06:27:31 »

Eris Langnar, de la maison Langnar du Sultanat des Sables Blancs Succube du Désert et Vipère des sables. Vous avez surement entendu parler de moi ou de ma célèbre armée, les Scorpions Dorées, ou bien de son mari, un excellent seigneur de guerre et chef militaire, Ellipsis. Tout ça faisait autant de noms visiblement très nobles et très réputés, mais dont Twilight n'avait aucune connaissance. L'ignorance de la ponette devait d'ailleurs se voir sur son visage : un air mi-dubitatif, mi-admiratif qui traduisait d'une absolue incompréhension. Quelques secondes passèrent, durant lesquelle miss Sparkle ne sut d'ailleurs pas quoi répondre, avant de finalement se racler la gorge pour prendre la parole :

- Je m'excuse, je viens de contrées assez lointaines et ces noms ne m'évoquent rien. Il est cependant évident que j'ai affaire à quelqu'un d'important, aussi veuillez encore excuser mon intrusion, dame Langnar... Il n'y avait nulle ironie dans sa voix, son timbre dénotant au contraire d'une franche humilité. Tout en laissant son regard glisser vers le grimoire magique, elle poursuivit : Votre bibliothèque privée doit être assez fabuleuse, pour disposer de tels ouvrages et j'avoue ne pas comprendre pourquoi vous vous attardez ce lieu publique. A votre place, je crois que j'aurais oublié la lumière du jour à force de lire.

On pouvait capter un réel amusement à l'évocation d'une réalité alternative. Se rendant compte qu'elle évoquait à haute voix ses fantasme de théoriques de lecture... et ce face à une femme noble qui devait très certainement avoir autre chose à faire que de l'écouter, Twilight ne put s'empêcher de rougir. Se taisant, l'Alicorne laissa son regard naviguer entre le grimoire magique et le décolleté d'Eris, observant chacun des ces spectacles avec une égale envie. Miss Sparkle ne savait plus, en réalité, si elle désirait se plonger dans les livres de cette belle noble, ou entre ses seins. Ironiquement, ses pensées lubriques calmèrent le rose de ses joues : elle avait depuis longtemps cessé d'être embarrassée par sa sexualité et l'érotisation de sa pensée calmait la gêne causée par le simple fait d'avoir été malpolie. Après tout, Twilight était dominante pendant le rapport sexuel. Quand on a l'habitude de voir les autres à genoux, il devient plus difficile de se sentir inférieur, ou gênant.

Ce regain de confiance induit par sa luxure, l'Alicorne se permit même de se pencher un peu, pour mieux voir le contenu de l'ouvrage magique, ainsi que la profondeur du décolleté de miss Langnar. Puis, redressant la tête en souriant, elle se surprit à souffler d'un ton joyeux :

- Pensez vous pouvoir me montrer cette bibliothèque, ma dame ? J'adorerais mettre la main sur quelques uns de vos livres. Pour les emprunter, bien sûr...

...et pour emprunter votre petite porte contre une étagère. Curieusement, Twilight ne formula pas cette pensée à haute voix, préférant la garder pour elle même. Malgré le charme littéralement enchanteur que dégageait son interlocutrice, l'Alicorne était suffisamment confiante en ses propres capacités magiques et en sa dominance pour pouvoir faire d'Eris son joujou personnel l'espace d'une journée. Et au pire, si elle n'y arrivait pas, au moins aurait elle eu le privilège de se trouver dans un lieu rempli de livres théoriques fascinants à propos des arts arcaniques...
Journalisée
Eris Langnar
Humain(e)
-

Messages: 354



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #4 le: Mars 15, 2017, 10:19:51 »

ton mot ou groupe de mots

Lisant l'étonnement sur le visage chevaline de la jeune femme sur sa droite, Eris ne put s'empêcher de sourire en la voyant ainsi s'excuser, le rouge aux joues. Elle n'était nullement déçue du fait qu'on ne la connaissait pas forcément partout comme une incroyable beauté ou qui avait été mariée a un incroyable guerrier légendaire, au contraire, elle pourrait donc profiter de la présence de la ponette sans subir des assauts et des assauts de compliment sur sa beauté, ses habiletés, pour gagner ses faveurs. Friandes de compliment qu'Eris l'était, elle avait quand même des limites et pouvait perdre aussi bien patience que son calme. Elle s'était montrée honnête, Eris le savait, en avouant qu'elle ne la connaissait guère, et franchement, même en mentant, l'air sur son visage l'aurait trahie indubitablement.   

Elle sentit son regard se poser sur le grimoire... Et sur sa poitrine, ce qui ne dérangeait guère Eris, en soi. Essayait-elle de vouloir le livre ou sa compagnie ? Elle pourrait obtenir la compagnie, mais le livre ne la quitterait jamais, attachée a jamais jusqu’à sa mort ou jusqu’à ce que l'Entité décide de quitter Eris pour une autre Langnar. La femme semblait avoir un dilemme, mais elle retourna ensuite son regard vers le visage d'Eris, lui souriant, sourire qu'elle rendit par la suite.

-Bien sûr. 

Elle posa sa main sur celle de la Licorne et lui fit un clin d'œil suggestif avant que soudainement l'environnement ne change autour d'eau. Se trouvant dans un plan qui n'était accessible que par seule des Langnar ou leurs invitées, le lieu avait l'apparence d'une énorme bibliothèque aux étagères hautes comme le plafond et aussi long que le plus grand des dragons, aux ouvrages et opuscules qui faisaient légion.
  Chacun et chacune dégageait des auras de magies plus ou moins puissantes. Beaucoup traitaient de secret de la magie noir, rose, blanche, et plusieurs autres sortes de magie, notamment dans l'invocation ou dans le contrôle de l'esprit. Épais, mince, vieux, nouveaux. Nombre d'entre eux datait de milliers d'années comme de quelques années avant aujourd'hui.

Mais de tous les ouvrages, celui qu'Eris avait dans les mains dégageait le plus d'énergie. Souriante, elle chantonna :

-N'hésitez pas à prendre ce que vous voulez. De toute façon, ces ouvrages reviendront toujours ici, quand vous les terminerez, et ce, malgré si vous vous trouvez ailleurs.
 
S'asseyant sur un banc en posant le livre sur la table devant elle, elle sourit toujours à la licorne avant de tourner son regard vers son grimoire, demandant, le dos tourné.

-Vous êtes une passionnée de la magie comme moi, madame... ?
 
Elle connaissait guère son nom !  Et elle continuait de sourire malgré tout comme une bonne noble devrait le faire, mais le sourire était enchanteur, suggestif, comme un appel a quelque chose. Et son regard en était tout autant. Eris respirait la sensualité en ce moment, avec sa position assise sur cette chaise, qui faisait bomber ses fesses vers l’arrière. Ce qu'elle avait un beau cul !
Journalisée
Twilight Sparkle
Créature
-

Messages: 31


I'm a Pwincess !


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #5 le: Mars 18, 2017, 10:34:28 »

Twilight cligna les yeux une seconde et se retrouva transporté ailleurs. L'Alicorne connaissait bien la téléportation et ne fut pas particulièrement surprise par l'acte en lui même. Mais la subtilité de cette téléportation, comme si les deux femmes avaient simplement été ailleurs, éveilla bien plus d'interrogations dans la tête de la ponette. Passé ce questionnement, ses yeux s'ouvrirent en grand lorsqu'elle réalisa l'endroit où elle se trouvait. La grande bibliothèque de Nexus semblait bien petite, en comparaison de celle possédée par Eris. Toute la noblesse de dame Langnar transparaissait dans ce lieu et, tout d'un coup, la longue liste de noms et de titres évoqués par son interlocutrice semblèrent prendre tout leur sens. Twilight avait des petites étoiles dans les yeux et l'excitation crée par toute cette accumulation de savoir lui provoqua une sorte d'orgasme purement cérébral. C'était comme si l'essence magique global de l'endroit et tout le potentiel d'études que cet endroit renfermait était monté à la tête de la ponette avec la violence d'un shoot de drogue.

Elle regagna bien vite ses esprits, pour poser ses yeux sur son hôte. Cette vision là était tout aussi enchanteresse, mais d'une bien autre manière. Ses regards, le double langage qu'elle utilisait en insistant sur des mots subtilement choisis... Peut être que Twilight se faisait des idées, mais il lui semblait qu'Eris l'invitait à bien plus qu'à l'emprunt de livres. Désormais davantage intéressée par le corps de son interlocutrice que par l'accumulation de livres ésotériques, l'Alicorne répondit en souriant :

- Twilight Sparkle, princesse bannie de son royaume pour un trop grand usage de la magie rose... Oui, je suis une passionnée de magie, toutes les magies. Mais la magie rose a éveillé chez moi d'autres passions, évidemment.

Elle prononçait ces mots de façon détachée, courtoise, comme pour cacher le but réel de son évocation de la magie rose. Elle observait le dos d'Eris, ses fesses, envoûtée par la sensualité que cette femme dégageait. Miss Sparkle s'approcha lentement de ce fessier, sans faire de bruits... Même ses sabots ne tintèrent pas à chacun de ses pas. Dès qu'elle fut proche de dame Langnar, l'Alicorne glissa ses doigts dans le dos féminin, vers la cambrure des reins, puis ce cul magnifique. Si sa paume englobait une des fesses rebondies, quelques uns de ses doigts se glissaient sournoisement à l'intérieur de la raie fessière, explorant sans gêne cette région intime.

- Je vous remercie de votre générosité, dame Langnar et vais en profiter pour prendre celle que je désire. Mais je vous avouerais qu'il ne s'agit pas, dans l'immédiat, d'un livre.
Journalisée
Eris Langnar
Humain(e)
-

Messages: 354



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #6 le: Mars 18, 2017, 10:07:17 »

De nouveau, lisant les arabesques caractères des pages de son grimoire, écrite dans un langage inconnu, Eris put entendre de nouveau ces chuchotements qui venaient dans son esprit. Incompréhensible pour les autres, même pour Eris, elle semblait cependant de nouveau si familière avec cette langue alors qu'elle ne l'avait jamais entendu de toute sa vie avant d'avoir reçu son grimoire, et même encore, elle ressentait de la familiarité avec le grimoire. Cette entité semblait lui parler, mais elle ne comprenait rien... Toujours rien. Au moins, semblait-elle juger la présence de la poney bien diplomatique et non-hostile. C'a aurait été stupide de sa part de l'emmener ici pour la baiser, mais pour finalement se faire tuer.

D'ailleurs, celle-ci se présenta sous le nom de Twilight Sparkle, ancienne princesse bannie de son royaume pour un usage excessif d'une magie qu'Eris appréciait particulièrement et qui elle aussi semblait apprécier toutes formes de magie, mais en particulier la magie rose. Un art ésotérique sur l'érotisme, la luxure, l'amour... Eris n'avait pas tellement utilisé des sorts de ce type au cours de sa vie, mais elle les trouvait plutôt utiles et assez efficaces pour charmer et obtenir ce qu'elle voulait.  

Elle sentit des doigts parcourir son dos et Eris sourit, gardant son calme, sentant ensuite le doigt descendre son dos et enfin se glisser proche de ses fesses. Une de ses fesses vint se faire envelopper d'une main et quelque doigt se faufilèrent entre ses fesses.  

-Je vois... J'imagine que vous voulez prendre autre chose. Ou quelqu'un.  

Souriante, elle se leva lentement de sa chaise et se retourna, faisant face à Twilight. Soudainement, elle enveloppa un bras autour d'elle, rapprochant son corps du sien, ses seins contre les siens, posant son front contre la sienne. Regardant dans ses yeux, Eris parla de nouveau :

-Vous êtes extrêmement belle, Twilight Sparkle. Très belle, pour une femme comme vous... Ou jument ? Elle gloussa doucement et rapprocha ses lèvres des siennes sans pour autant qu'ils se touchent, joueuse. Moi aussi, je vous désire. Et j'imagine que vous voulez m'enculer dans tous les sens, me rendre accroc a vous, être votre petite pute ? Je peux vous prêtez mon corps pour cette nuit... Et en entier. Je suis très endurante.

Un doigt vint caresser la joue de Twilight, tendrement, tout en souriant d'un air provocateur.

-Mais je peux aussi vous proposer quelque chose. Vous avez attiré mon attention depuis tout à l'heure, voyez-vous... J'ai senti quelque chose de puissant en vous. Et ma foi, c'est bien dommage que je ne puisse en profiter davantage. Alors je vous propose ceci.

Elle retourna soudainement la situation, le coté dominateur d'Eris faisant surface. Elle tourna sur elle-même avec Twilight et la plaqua soudainement contre la table, souriante, ses deux mains posées sur chaque côté de la tête de Twilight, son visage penché vers le sien, proche. Elle ne lui laissait que peu d'échappatoires...

-Je vous demande de me prêter allégeance. Cela irait dans notre intérêt. Vous m'intéressez, votre puissance aussi, mais vous encore plus. Non seulement, vous aurez accès aux savoirs ésotériques et magiques de tout types que je possède dans cette bibliothèque immense et colossale...
 
Elle lui baisa ensuite le cou doucement avant de lécher la lèvre inférieure de Twilight avec un sourire taquin.

-Mais en plus, nous pourrions baiser autant que nous le voulons, et pas que cette nuit, nous ferions ce que nous voudrons. J'apprécie nombre de chose... La bestialité, le masochisme, la domination, mais jouer la dominée m'est encore plus jouissif, et j'ai de nombreux autres fétiches... Notamment le sexe risqué.

Une main vint se glisser sur la poitrine de Twilight, l'enveloppant facilement avec sa main.

-Qu'en pensez-vous ?  
Journalisée
Twilight Sparkle
Créature
-

Messages: 31


I'm a Pwincess !


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #7 le: Mars 21, 2017, 03:29:33 »

Qu'avait l'Alicorne à risquer quelques attouchements ? Sur ces terres, la plupart laissaient couler ce genre de chose et le reste semblaient s'électriser au moindre contact, se transformant en bêtes en chaleur. Aussi, la réaction première d'Eris, de se retourner et d'enlacer Twilight d'un bras. Miss Sparkle frémit en sentant cette poitrine contre la sienne, partagée entre timidité et excitation lorsque leurs fronts se touchèrent. A l'image de la noblesse qui l'habitait, le discours de dame Langnar ne manquait pas d'aplomb, évoquant pourtant des images pour le moins explicites. Des images qui ne manquèrent pas de marquer l'esprit de l'exilée : la belle petite noble empalée sur sa queue équine, couinante et gémissante, comme une nymphomane en manque. Mais son discours ne visait pas seulement l'excitation de son interlocutrice, il s'agissait aussi d'une proposition bien plus sérieuse. Twilight comprit très vite qu'elle n'avait pas affaire à une chienne en chaleur lambda lorsqu'elle se retrouva allongée sur la table, plaquée là par une Eris parfaitement maîtresse d'elle même et de la situation. La ponette, d'ordinaire dominante, fut d'ailleurs surprise de voir à quel point sa vis à vis avait l'ascendant sur elle... lui promettant un savoir arcanique sans limites et des parties de jambes en l'air débridées. Le piège ? Twilight devait jurer allégeance.

Allégeance. L'Alicorne essayait de mesurer tout ce que cela impliquait. Mais n'était pas encore sur Terra depuis suffisamment longtemps pour pouvoir réellement se rendre compte de ce que cela représentait. D'autant plus que les baisers qu'Eris déposait dans son cou ainsi que les caresses dont elle gratifiait la poitrine de miss Sparkle empêchaient cette dernière de réfléchir correctement. Fidèle à elle même, à son statut de Princesse de la Luxure, Twilight sentait son entre-jambes se liquéfier, son cerveau de nouveau envahit par les images vulgaires de cette noble, le cul écartelé par son épais membre. Immobile, ne sachant trop quoi faire, la ponette posa ses mains sur les fesses de dame Langnar sans même s'en rendre compte. Elle massait la chair ferme sous ses doigts, prenant un malin plaisir à les écarter, insinuant son majeur le long de la raie, à la recherche de la petite porte pour mieux la chatouiller.

Mais, malgré son trouble, Twilight parvint à réorganiser ses pensées. Le souffle chaud, le timbre de sa voix rendue suave par l'excitation, elle répondit finalement :

- Votre offre semble généreuse, cependant... J'aimerais savoir ce que cela implique, de vous prêter allégeance. Tout en parlant, elle glissa sa main encore davantage entre les fesses de son interlocutrice, caressant la raie culière de tout son long, se glissant sous les vêtements pour toucher directement ses initimités. Il me faudrait aussi un échantillon de chaque, pour que je puisse juger si cela vaut le coup ou non.
Journalisée
Eris Langnar
Humain(e)
-

Messages: 354



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #8 le: Mars 22, 2017, 04:56:36 »

L'ambiance était plus tendue, mais plus agréable. Elle avait donc prise le dessus sur Twilight et la jeune femme avait assumée, avec son regard surpris dans les yeux, qu'elle était une dominante et non une dominée. Parfait, Eris aimait bien surprendre ses propres 'adversaires' du moment comme ca. Les voir frissonner en apercevant Eris. Les voir peu à peu courber l'échine sous ses touchers sensuels et gracieux. Elle voyait dans les yeux de la ponette qu'elle était imaginative et que son expérience, couplé par la déduction qu'elle avait faite, était donc conséquente et elle jugea aussi que la majorité du temps, sinon sa totalité, elle n'avait été qu'une dominante.
 
Et elle sentait qu'en ce moment, malgré les bisous bien enchanteur et tentateurs qu'elle faisait sur son cou, elle faisait du mieux qu'elle pouvait pour réfléchir a la proposition. Demandant ce que voulait dire par la Eris, la jeune femme se fit un plaisir de continuer, tout en caressant le dos de Twilight et en subissant ses caresses.

-Cela veut dire ceci. Comme un vassaux, vous serez sous mon autorité et vous serez sous ma protection, non pas que je ne doute pas de votre talent pour vous défendre, chère princesse de la luxure, mais politiquement parlant, tout ceux qui s'attaqueront a vous devront se confronter a moi et a mes alliés. Et vice-versa, une faute de votre part et vous devrez vous confronter a moi. Cela dit, je suis sure que vous êtes bien plus intelligente...

Elle attrapa doucement un de ses seins et sourit, le palpant avec douceur.

-que vous n'êtes sexy. Vous obéirez aux demandes que je vous ferais sans pour autant vous enlevez votre liberté. Certes, elle ne sera pas totale, mais vous aurez quand même une grande marge de manœuvre. J'ai un grand réseau d'informations et nombreux sont des bordels. Hors, qui de mieux que vous pour gouverner... Des bordels libertins et très sexuels ?
 
Eris relâcha le sein, délaissa le cou de Twilight pour venir mordiller sur un téton avant de reporter son regard vers elle, souriante, pour ensuite poser sur son ventre des tas de baisers qui descendaient peu à peu vers son entrejambe...
Journalisée
Twilight Sparkle
Créature
-

Messages: 31


I'm a Pwincess !


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #9 le: Mars 23, 2017, 04:00:12 »

Concentrée, Twilight écoutait très attentivement ce que lui proposait Eris. Elle ne lui donnait pas beaucoup de précisions quand à ses avantages ou ses devoirs, mis à part ce que l'Alicorne savait ou supposait déjà. Cependant, il y eut la proposition de gérer des bordels, ces lieux de dépravation tarifée. La ponette se sentit quelque peu insultée : non pas que l'idée d'avoir un empire de la luxure lui déplut, mais se retrouver réduite à ça lui faisait un peu mal au cœur. En réalité, la magicienne équine se moquait éperdument d'avoir quelques maisons closes sous son contrôle, la recherche des arts arcaniques l'intéressant bien davantage. Cela dit, dame Langnar lui avait déjà proposé l'accès inconditionnel à cette merveilleuse bibliothèque...

Et elle commençait - ou plutôt continuait - à lui faire beaucoup d'effet, sur le plan sexuel. Ses baisers, mordillements et caresses terminaient de liquéfier l'entre-jambes de l'Alicorne, qui se laissait faire. Petit à petit, Eris descendait vers son intimité, visiblement décidée à en goûter le jus. Mais la ponette, arborant un sourire narquois, enveloppa son bas ventre d'énergie magique. Au moment où son interlocutrice avait le visage juste en face du micro-string de miss Sparkle, le tissus se tendit, comme si quelque chose venait de pousser brusquement. Le fin vêtement fit rapidement écarté par la croissance accélérée d'une majestueuse verge équine, accompagnée de ses larges bijoux de famille. Le membre, aussi imposant que s'il avait été monté sur un vrai cheval, manqua d'ailleurs de peu de frapper la tête de la noble tant son apparition avait été rapide. Tendu, pulsant d'excitation, l'épieu attendait aussi sagement que sa propriétaire.

Ravie de sa petite blague, Twilight passa la main dans la chevelure d'Eris.

- On va dire que j'accepte pour le moment, dame Langnar. Pour le moment, j'ai surtout hâte de voir si vos talents oraux sont à la hauteur de vos capacités magiques...
Journalisée
Eris Langnar
Humain(e)
-

Messages: 354



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #10 le: Mars 24, 2017, 04:50:19 »

Concentrée dans son art de plaisir et d'érotisme, Eris ne sut venir voir la carte cachée de Twilight mais heureusement, la queue évita de peu le visage d'Eris. Avec un sourire ravi, elle traça du doigt la longue queue au gland plant, mais bien large, de plus en plus tentée. Eris avait toujours été une femme dont la sexualité n'avait pas tant de tabous, et avait donc une large et vaste compétence en la matière. Elle avait participé à des orgies, des ménages a trois, a des danses érotiques et des cérémonies douteuses pour les déesses de la fertilité. Et elle n'avait pas de limite en ce qui concernant ce que peu de femmes étaient capables de faire. 

Le sexe avec les animaux était particulièrement son genre. La bestialité de l'acte, les pulsions dans leurs états brutes, l'odeur de foutre et de sueur après une bonne baise canine tandis que l'odeur virile et puissante des chevaux étaient de bonnes choses quand elle était particulièrement trop excitée. Et en voyant la grosse queue de Twilight, elle était bien excitée, encore plus.   

-Ma foi, qui suis-je pour refuser une telle demande test de votre part, princesse Twilight.

Sur ces mots, elle agrippa la queue de ses deux mains, commençant à la branler doucement tout en regardant la ponette dans les yeux avec un sourire de canaille dominante. Puis elle se mit a lécher doucement le gland pour ensuite en titiller les contours avant de passer sa langue de la base de la queue jusqu’au bout plusieurs fois d'affilés pour ensuite se mettre a suçoter une de ses couilles, mordillant parfois d'une manière joueuse avant d'engouffrer une partie de la queue dans sa bouche.

S'étant protégée par des sorts pour ne pas subir de dommages lors du coït, Eris n'hésita donc pas et en peu de temps, contrairement a nombres d'amants et d'amantes de Twilight, plus de la moitié de la queue était déjà dans la bouche d'Eris, qui donnait une fellation de tout les diables tout en plongeant son regard dans les yeux de la princesse de Luxure, toute souriante. 
Journalisée
Twilight Sparkle
Créature
-

Messages: 31


I'm a Pwincess !


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #11 le: Mars 28, 2017, 09:52:21 »

Twilight se laissait toujours faire par la belle noble, qui ne se faisait pas prier pour lui prouver ses compétences sexuelles. D'ailleurs, loin d'être effrayée par l'apparition spontanée d'une verge équine juste sous son nez, le sourire d'Eris semblait plutôt dénoter d'une appréciation positive. Ses propos scellèrent d'ailleurs l'idée que recevoir un tel morceau de chair se révélerait particulièrement satisfaisant. Ne perdant ainsi pas de temps, dame Langnar s'attaqua à la colonne pulsante, l’attrapant à deux mains pour y passer une langue affamée. L'Alicorne suivait ces caresse linguales du regard en libérant sa propre poitrine de son soutient-gorge, avant de la malaxer entre ses doigts fuselés. Sa partenaire savait y faire, savourant le service trois pièces massif avant de s'y attaquer plus franchement, poursuivant ses coups de langues par des légers suçotements des gros bijoux de famille. Twilight était aux anges : la plupart du temps, sa propre bestialité et la folie luxurieuse provoquée par ses proportions démesurées étaient le point de départ d'une sauvagerie, certes délicieuse, mais assez peu subtile.  La noble prenait le temps qu'il fallait, faisant monter le désir avec douceur, démontrant une expertise sexuelle finalement assez peu rencontrée par la ponette.

Ces préliminaires faits, Eris emboucha l'épieu de chair sans gêne visible, arrachant un râle de plaisir à l'exilée. Elle atteignit rapidement une profondeur remarquable, laissant le membre massif lui déformer la gorge tout en se payant le luxe de fixer l'Alicorne d'un regard incandescent. Twilight ne savait pas si dame Langnar était à ce point douée, si elle s'aidait par magie ou bien les deux. A vrai dire, elle s'en moquait, seul le résultat comptait. Et, à mesure que la fellation se faisait plus intense, miss Sparkle se massait les seins avec davantage de rage, les comprimant même douloureusement entre ses doigts, en soupirant d'aise. Son corps frémissait de plaisir, ses muscles alternant entre la tension extrême de la retenue et le relâchement complet de l'abandon. Eris savait ce qu'elle faisait et, si la ponette elle même était devenue la Princesse de la Luxure dans sa dimension, cette femme de haute naissance lui démontrait qu'on n'avait jamais réellement fini d'apprendre...

Au fur et à mesure que la jouissance croissait, descendant de ce pilier tendu jusqu'à son bassin de femme, Twilight sentait sa bestialité revenir peu à peu. Jusqu'alors passive, elle commençait à avoir des images d'Eris dans des positions de plus souvent dégradantes, soumise à des actes de plus en plus sauvage. Les propres paroles de la noble revinrent déferler dans le cerveau de la ponette : J'apprécie nombre de chose... La bestialité, le masochisme, la domination, mais jouer la dominée m'est encore plus jouissif, et j'ai de nombreux autres fétiches... Notamment le sexe... Twilight abandonna ses seins, pour poser fébrilement ses mains sur le crâne de dame Langnar. ...risqué. Elle imposa une terrible pression sur ce crâne, tout en lançant son bassin vers le haut, plantant brutalement l'intégralité de sa bite de cheval dans le gosier noble. Ses fesses retombèrent sur la table mais, comme l'Alicorne maintenait la pression sur la tête de sa partenaire, les lèvres de cette dernière cerclaient toujours la base du vit équin.

- Aaah... hmmm... Vous êtes douée... Dame Langnar... mais je prends les rennes à partir de maintenant.

Au lieu de rennes, c'étaient des cheveux que Twilight attrapa, saccageant bien vite la belle coiffure d'Eris, tandis qu'elle se mit à lui baiser impitoyablement la gorge. Ses coups de reins étaient rapides et violents, sans aucune considération pour la douleur que pourrait ressentir la noble, ni même sur un besoin éventuel de respirer. Dame Langnar était devenue un jouet sexuel entre les mains de sa "vassale", qui utiliser sa jolie frimousse pour se branler de manière égoïste. Les sabots posés sur le banc, pour mieux prendre appui, l'Alicorne faisait ressortir son épieu de moitié, pour le rengainer en entier dans ce fourreau chaud et humide qu'était la bouche noble. Elle continua ainsi pendant ce qui semblait être une éternité, ignorant les gargouillis obscènes ou les giclées de bave qui pouvaient résulter d'une telle violence.

Finalement, elle se tira d'une main sur la chevelure d'Eris, ressortant en entier de cette gorge accueillante, avant de se redresser. Son vit était toujours bien raide, luisant de salive. D'une poigne ferme, Twilight força sa partenaire à se pencher sur la table, avant de caler sa verge entre les fesses féminines, la faisant glisser dans cette somptueuse crevasse. Seul un petit tiers de la colonne équine reposait sur le succulent popotin de dame Langnar, le reste surplombant le délicieux dos de la belle.

- Vous parliez de vous faire enculer dans tous les sens, ma Dame ? Ouvrez donc vos fesses, que je vérifie si vous encaissez aussi bien que vous le prétendez.
Journalisée
Eris Langnar
Humain(e)
-

Messages: 354



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #12 le: Mars 29, 2017, 04:17:29 »

Le goût fort et musqué de l'énorme queue de la princesse de la Luxure donnait d'agréable sensations qu'Eris appréciait particulièrement. C'était ce qu'elle adorait avec le sexe et la bestialité réunis : Une sorte de virilité que les animaux possédaient en chacun d'eux, femelles comme mâles, et Eris se soumettait a la ponette en quelque sorte, même si elle avait un certain contrôle sur la ponette en lui faisant une fellation, elle pouvait se décider d'arrêter tout simplement et malgré sa certaine grande puissance, elle ne pourrait rien faire en ce plan qui appartenait aux Langnar.

Eris observait donc la ponette s'attraper ensuite les seins pour les masser furieusement tout en continuant de lui prodiguer une excellente fellation. Ah, elle aurait bien dû lui lier les mains aussi, tiens, cela aurait pu être amusant, mais la Langnar s'attelait à lui prodiguer encore plus de plaisir. Mais Twilight posa ses mains ensuite sur le crâne de la femme et avec un sourire, elle accepta son sort sans ciller, avalant entièrement la grosse queue de la ponette dans sa gueule et suçait avidement la grosse queue tandis que la ponette refit de nombreuses fois la même opération, la jeune femme émettant des bruits de gargouillis et laissant de la bave couler sur sa gorge de manière obscène. Elle n'avait nulle besoin de respirer, regardant continuellement dans les yeux de la ponette.

Twilight la retira enfin, mais la fit penché sur la table. Eris haletait doucement et se lécha les lèvres.   

-Obéissez à votre reine... Et enculez moi dés a présent, Twilight.

Elle écarta joliment ses fesses pour révéler son trou fripé et bien accueillant. Eris sourit doucement et après un moment a tapoter sa queue contre ses fesses, Twilight s'enfonça en Eris, ce qui la fit gémir puissamment de plaisir, alors que la moitié de la queue était en elle.

-J'AI DIT ENCULEZ-MOI, ESPECE DE PONEY CONGÉNITALE ! Hurla Eris pour la provoquer, provoquant une surprise momentanée chez elle avant de recevoir enfin la queue toute entière dans son cul.

-AAAAAAAAAAH ! OUI !
 
Et ainsi commença la valse brutale et violente de la princesse. Tout le long, Eris hurlait de plaisir tandis qu'elle sentait la grosse queue frayer un chemin en elle, ses couilles tapant contre ses fesses bien rebondies. Son cul s'était fait élargir, mais se refermait avec une fermeté peu commune autour de la queue équine de Twilight, disant clairement qu'elle ne voulait pas la laisser partir. La table tremblait sous elles et le manège dura une bonne dizaine de minutes, mais là ou des personnes normales auraient surement succombés, Eris continuait de hurler de plaisir.
 
-HMPF, PUTAIN, SALE CATIN DE BAS ÉTAGE, ENCULE MOI ! MEME UN MINOTAURE PEUT FAIRE MIEUX ET TU TE DIS PRINCESSE ?! RAAAAAH ! OUI !
 
Eris avait posée ses mains sur les tables et sentait les mains de la ponette sur ses fesses. Elle griffait la table, continuait de la provoquer, de l'insulter de tous les noms, de lui faire du bien, de lui montrer de la résistance.
Finalement, elle sentit une explosion de chaleur dans son cul.

-AAAAAAAAAAAAAH !

Haletant toujours légèrement, comme à peine fatigué, Eris sourit en sentant Twilight se retirer peu a peu... et Eris plaqua soudainement celle-ci au sol, se mettant à califourchon sur elle, sa queue passant entre ses seins tellement elle était grande. Assise sur elle, sans perdre de temps, elle pressa ses seins entre la queue et entreprit de la branler rapidement tout en suçant son gland plat avant de diriger sa queue dans la chatte d'Eris, qui gémit sensuellement de plaisir. Posant ses mains sur les seins de la ponette, elle entreprit de la chevaucher.
 
Rapidement, les bruits de succion et de mouilles obscènes remplirent la salle géante, ainsi que des cris et des hurlements de plaisirs des deux femmes.

-AAH ! OUI, PUTAIN, OUI ! T'AIME MA CHATTE, HEIN ?! GROSSE ADDICTE DU SEXE, JE VAIS TE MONTRER DE QUOI JE SUIS CAPABLE !
 
Eris chevaucha de manière plus forte, plus passionnée, plus vigoureuse. Elle sentait son ventre se déformer à chaque va-et-vient, mais au bout de cinq minutes de ce manège sauvage, elle sentit de nouveau l'explosion de sperme en elle. Elle gémit bruyamment de plaisir avant de doucement se calmer en même temps que la ponette. Elle lui sourit et baissa son visage pour venir l'embrasser tendrement et amoureusement, voulant lui faire sentir bien, et se retira peu à peu.
 
Eris retourna ensuite la ponette sur ses quatre pattes et se plaça derrière. Elle se créa une queue équine d'une taille plus longue et plus énorme que celle de Twilight. Agrippant les cheveux de celle-ci, elle les tira vers l'arrière et murmura :

-Tu joues les dominantes et les grandes filles... Mais tu ne vaux pas mieux qu'une chienne en chaleur.

Elle accompagna ses paroles d'une fessée assez sèche et sans plus attendre, enfonça sa queue dans le cul de la ponette.

-AAAAAAAAH !

Elle commença donc les violents va-et-vient, plus violent que ce que pouvait imaginer Twilight, lui procurant néanmoins un plaisir continu. 
Journalisée

Tags:
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox