banniere
 
  Nouvelles:
De nouvelles places sont ouvertes pour le poste de modérateurs, si vous êtes intéressés, merci de vous présenter ici.

Fin des postulats aujourd'hui, si vous êtes intéressés n'hésitez pas !

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: 1 2 [3]
  Imprimer  
Auteur Sujet: Une vie s'arrête, et une autre commence [PV : La Reine Noire]  (Lu 1573 fois)
Lorelei Käarn
Créature
-

Messages: 49



Voir le profil
Fiche
« Répondre #30 le: Juillet 15, 2017, 07:37:16 »

Que faire de cette verge, à présent ? Lorelei n’avait jamais tenté la moindre expérience de ce genre, autrefois, dans son ancienne vie. Elle était plutôt le type de personne à suivre scrupuleusement les principes de l’Ordre Immaculé, à être une bonne personne, pas franchement portée sur le sexe et la luxure. Mais tout ceci avait changé et la voilà, à présent, devant sa Déité qui venait de la doter d’un sexe masculin complet. Vu tout ce qui s’était passé il fallait être stupide pour ne pas deviner la suite. Lorelei était déjà en train de préparer le terrain en commençant à s’être masturbée devant les yeux de sa Maitresse. Mais elle avait finalement suppliqué sa Maitresse pour qu’elle la laisse lui faire l’amour, copieusement, hargneusement. La Reine Noire était joueuse et semblait, pour le moment, satisfaite de Lorelei. C’était une joie et fierté infinie pour l’intéressée que de sentir la Reine satisfaite !

Rien n’était plus important et gratifiant que de voir le regard vicieux et satisfait de la Reine Noire se porter sur vous. Pour Lorelei c’était l’une des meilleures récompenses qu’il soit. Le décor changea à nouveau autour des deux femmes et bientôt, Lorelei observa sa Reine se retrouvant sur un grand lit, couvert de délicats draps noirs en soie. Le lit était sur une estrade surélevée par des escaliers, avec un tapis rouge dessus. L’imagination de la Reine Noire était très beau à voir, surtout quand il était à l’action. La vampire regarda très ardemment sa Maitresse puis avança, lentement, posant un pied devant l’autre pour monter les escaliers, jusqu’à atteindre le lit. Lorelei sentait son cœur battre très puissamment dans sa poitrine, alors que son regard se posa sur le corps de la Reine Noire.

Son harnais rouge, ses langoureux collants et ses gants, tout était fait pour la rendre terriblement séduisante et attirante. Lorelei craquait complètement rien qu’avec cette vue, celle d’une femme tout simplement parfaite. Néanmoins la puissante reine précisa à sa championne que cette dernière allait devoir y mettre toute sa force et sa fougue, en échange qu’elle pouvait lui faire tout ce qu’elle désirait. « Avec plaisir, ma Reine. » Répondit Lorelei, débordant de dévotion et de fierté. La vampire rejoignit la femme sur le lit et se hissa, se plaçant à califourchon, posant sa belle et généreuse croupe contre son corps. Ses mains se posèrent sur sa lourde poitrine, qu’elle commença à masser ardemment, enfonçant ses doigts dans sa chair. A ce moment-là, elle hésitait sous la façon de procéder ; partait-elle sur une position un peu exotique qu’était le 69 ? De cette façon, elle se ferait plaisir autant qu’elle ferait plaisir à sa reine.

Mais, c’était peut-être un peu trop prématuré. Lorelei désirait commencer avec quelque chose de solide, mais de viable. Ainsi donc, elle glissa ses mains vers les cuisses de sa Maitresse, puis les écarta un peu plus, approchant finalement son membre gorgé de sang près de son antre intime. Quand elle fut bien alignée, Lorelei leva son regard, puis se cambra. Elle usa de sa force surhumaine pour soulever les jambes de la Reine Noire, et les faire reposer sur ses épaules, afin que son bassin soit légèrement surélevé. De cette façon, elle aura bien plus d’ampleur et de puissance dans ses coups. Lorelei plaça ses mains sur les cuisses de la Reine Noire, enfonçant sensuellement ses griffes, avant qu’elle ne se mette à remuer. Son membre coulissa tendrement en elle, et elle lâcha un gémissement, ressentant un plaisir unique en sentant les parois de sa Maitresse se resserrer sur sa trique. « Hmmm ! » Gémit-elle donc, se mettant à remuer d’avant et arrière, puissamment.
Journalisée

Compte secondaire de Vanessa White.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
La Reine Noire
Humain(e)
-

Messages: 74



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #31 le: Juillet 16, 2017, 01:36:29 »

Indéniablement, ce que Lucinda offrait à Lorelei était une nouvelle existence. Se pouvait-il que cette femme se rappelle de son ancienne vie ? L’idée était amusante… Et traversa l’esprit de la pernicieuse Reine au moment où la vampire la souleva par les jambes, les maintenant sur ses épaules, afin de pouvoir la pénétrer sèchement. Un long cri de plaisir et de douleur s’échappa des lèvres de la Reine Noire à ce contact délicieux.

« Hmmmm… !! »

Un cri délicieux, tandis qu’une épaisse vague de plaisir se dilua en elle. Là encore, Lucinda aurait pu, grâce à sa magie, enlever la douleur du coït, mais elle avait refusé. Elle était suffisamment intelligente pour savoir que, en matière de sexe et de pénétration, douleur et plaisir étaient liés. En sacrifier un, c’était faire s’écrouler l’ensemble. Alors, Lucinda préférait prendre son pied, ce qui était le cas en ce moment. La grosse queue tendue de Lorelei s’enfonçait lourdement en elle, filant d’avant en arrière. Les mains de la vampire se crispèrent sur ses cuisses, en appui, et elle usa de sa position, relevée, pour pouvoir mieux la pénétrer. Sa queue filait donc en elle, déclenchant chez la Reine d’intenses frissons de plaisir. Tout ça éclatait en elle, remontant furieusement et puissamment dans son corps.

Oh, qu’est-ce qu’elle aimait ça ! Comme ça pouvait être bon ! Tout son corps vibrait sous les coups de reins de la femme.

« O-Oui… Lo-Lorelei... Plus… Plus f-fort… En-Encore, haaa… Fais-moi hurler !! »

Et, pendant que Lorelei se déhanchait, autour d’elle, un autre clone de Lucinda apparut. Elle se glissa dans le dos de la jeune femme, caressant délicatement ses épaules, et l’embrassa dans le creux du cou, mordillant sa chair.

« Tu es vraiment fascinante, Lorelei… Tu te rappelles quand tu es venue ici ? Tu ne cessais de prier, et jurais que ta piété permettrait de me vaincre, moi, la succube corruptrice… »

Lorelei lui avait été offerte par un riche notable de Nexus, qui était, comme bien des gens à travers le Multivers, désireux de ses faveurs, et avait vu là l’occasion, en lui remettant cette religieuse fervente, de pouvoir être dans les bonnes grâces de la Reine. Un pari gagnant, vu le destin de Lorelei. La Reine caressa le visage de Lorelei, dont la vision se troubla, alternant entre la scène et les souvenirs de son ancienne existence. Certes, Lucinda avait modifié en profondeur la psyché de la femme, mais elle n’avait pas effacé ses souvenirs.

Elle se revit donc, face à l’ancienne Lorelei, qui brandissait ses prières, avant que son esprit ne soit assailli par quantité d’images et de fantasmes sexuels.

« Il a été si facile de te corrompre, Lorelei… D’effacer la faible femme fragile qui était en toi, cette petite nonne idiote et écervelée, terriblement frustrée… »

Pourquoi lui rappeler ce souvenir ? Parce qu’il excitait profondément la Reine Noire. Après tout, elle était une femme tentatrice, une femme qui aimait voir les purs et les vertueux sombrer dans leur propre orgueil, et tomber dans les délices de la luxure. Avec Lorelei, c’était le sexe qui avait marché… Comme souvent. Elle avait peu à peu succombé, jusqu’à devenir la vampire qu’elle était actuellement, et qui bourrait le corps de la Reine.

« Alors, baise-moi fort… Montre-moi la guerrière fière et puissante que tu es devenue, celle que je vais relâcher sur Nexus pour qu’elle me ramène plein d’esclaves et d’amantes… Baise-moi encore !! »
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Lorelei Käarn
Créature
-

Messages: 49



Voir le profil
Fiche
« Répondre #32 le: Août 11, 2017, 04:58:57 »

Lorelei se dépassait, elle se donnait au maximum rien que pour procurer satisfaction et extase à sa reine. À ce stade-là elle ne faisait plus rien pour son propre plaisir, mais avant tout pour celui de la Reine Noire. Si elle semblait bien entendu extrêmement excitée par sa maitresse, et que l’idée de la pénétrer ainsi lui filait un grand barreau, il fallait se dire que sa motivation première était bien le plaisir de sa reine et non le sien. Elle avait soulevé les jambes de la femme pour les faire se reposer sur ses épaules ; dans cette position elle aurait bien plus d’espace et d’ampleur dans ses coups de rein. Dès que la vampire fut en place, elle poussa et son membre gorgé de sang s’enfonça lourdement dans les chairs sacrées de la Reine Noire. Et dès cet instant ... Lorelei fut transportée dans un monde qu’elle n’avait encore jamais connu jusque-là.

Un monde de pure extase, plaisir et luxure. Lorelei donnait de secs et puissants coups de butoir, s’enfonçant très fortement en sa reine. Elle n’y allait pas avec le dos de la cuillère, et remuait de toutes ses forces. Néanmoins face aux réclamations de sa maitresse, face à son plaisir qui semblait s’emballer, Lorelei se dépassa. Elle grogna, elle râla de manière virile puis prit meilleur appui contre ses généreuses cuisses. À partir de là, la vampire n’était plus dans l’optique de simplement faire l’amour à la Reine Noire, mais dans l’optique de se dépasser physiquement. Elle concentra toute sa force, tant physique que mentale, et se mit à remuer, encore et encore. La vampire grogna et claquait sèchement sa trique contre ses chairs, à un tel point que le bruitage s’en dégageant ressemblait à celui d’une gifle.

Lorelei suait et râlait, le rythme de ses coups de butoirs était très rapide et leur force était colossale. Elle était en plein sprint, focalisée sur un seul et même objectif ; baiser le plus fortement que possible sa maitresse ! Son bas-ventre s’abattait avec férocité et la sueur coulait de son front. Mais alors qu’elle était en plein effort, elle sentit quelque chose dans son dos, puis dans son cou. Sa reine fit de nouveau preuve de son omnipotence en ces lieux, en se dédoublant. Lorelei gémit onctueusement en sentant les lèvres de la Reine Noire se poser sur son cou, la motivant, lui donnant la force nécessaire à la baiser encore plus férocement. Ses seins et son corps entier remuait à force de ses coups de rein ; son bassin allait et venait rapidement et fortement, sa trique chauffait et rougissait même à force. Ses griffes se plantaient de plus en plus dans la chair des cuisses de la reine tellement prenait-elle appui dessus pour tout lui donner.

Et au milieu de tout ceci, la Reine Noire fit parler ses prodigieux pouvoir pour refaire voir à Lorelei son ancienne vie. Pour lui faire voir la trainée qu’elle était autrefois, l’être faible et démunie de tout but. Une vision presque enrageante pour Lorelei qui ne ressentait que dégout et hostilité envers la femme qu’elle était avant de servir la Reine Noire. Une vision qui la stimula donc d’avantage, qui la remplit de hargne et de colère. Mais aussi de fierté car, elle se sentait si chanceuse de pouvoir dorénavant servir une réelle cause. Elle redoubla d’effort, son rythme cardiaque s’emballant donc subitement comme si elle piquait un sprint. La sueur coula de ton son être, alors qu’elle donnait de terribles coups de trique ... Jusqu’à l’enfoncer en sa reine au point de sentir ses bourses claquer contre elle.

« OUI ! OUI !!! HAAAAAAAAN MA REINE !!! !!! » Hurla-t-elle puissamment, de sa voix pleine de hargne et de désir. Elle relâcha subitement les jambes de la Reine Noire puis se cambra, se hissant au-dessus d’elle. En un éclair, Lorelei se retrouva collée contre sa reine, en train de l’embrasser voracement, plongeant très profondément sa langue dans son bouche alors qu’elle continuait d’abattre son bassin avec toute la force possible et imaginable contre elle. Sa trique était en feu mais continuait de labourer encore et encore son intimité, faisant sévèrement claquer ses bourses contre son corps. Mais à présent sa poitrine se mettait à presser la sienne et elle occupait pleinement sa bouche avec la sienne. Au bout d’un certain temps, d’un long moment, la vampire finit par se mettre à jouir. Elle étouffa ses cris et son propre orgasme alors que son sexe expulsa de belles et chaudes salves de foutre, à répétition. Sauf que, même en étant en train de jouir, même en étant en train de remplir sa reine, Lorelei continua de la labourer ! Son foutre fusa à foison, l’orgasme la déchirait de part en part, lui brûlant à force le bas-ventre, mais elle continuait encore, sans cesse ni relâche.

Ce fut après une énième cartouche, une ultime salve que la vampire écrasa complètement son bassin et s’enfonça complètement, tirant sa dernière carte au plus profond que possible. « Haaa ... Haaaaa ma Reine ... » Finit-elle par gémir, quelque peu essoufflée. Toute rouge et en sueur, Lorelei reprenait son souffle tout en étant lovée contre sa maitresse. Elle ne retira pas son sexe mais, au lieu de ça, elle déposa sensuellement ses lèvres sur les siennes, puis sur sa joue avant de finir par embrasser doucement son cou. « Vous ... Vous m’avez rendu ... Complète, ma Reine. Merci. » Dit-elle solennellement, déposant encore quelques baisers dans son délicat cou.
Journalisée

Compte secondaire de Vanessa White.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
La Reine Noire
Humain(e)
-

Messages: 74



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #33 le: Août 15, 2017, 02:48:26 »

En ravivant à Lorelei ses souvenirs, elle déclenchait avant tout sa frustration et sa colère, sa hargne pour la femme faible et pieuse qu’elle était jadis. Une croisée au service de l’Ordre Immaculé, ayant grandi à Rochebois, et qui semblait tout renier de son passé : les préceptes religieux, la morale immaculée, l’enseignement de la chasteté et de l’abstinence sexuelle comme vertu… Elle revit ses moments de doute et ses hésitations, mais, tout en sondant ses songes, et en visitant ses anciens souvenirs, elle vit une petite poche de résistance de l’ancienne Lorelei, une poche qui se retrouvait dans la nouvelle… Sa fascination pour les personnes de haut rang. Lorelei avait eu beau servir l’Ordre Immaculé, elle était avant tout fidèle à Elena Ivory. Originaire de Rochebois, elle avait, pendant son enfance, été emmenée avec ses parents à Nexus, dans cette grande cité dont l’immensité effrayait la petite paysanne qu’elle était, afin d’assister au retour de la Reine. Son père l’avait fait grimper sur ses épaules, et Lorelei avait pu voir l’escorte royale passant depuis le port jusqu’au Palais d’Ivoire, avec la calèche de la Reine… Qui, comme par magie, s’était ouverte à ce moment-là. La Reine s’était dressée, belle et forte, et avait salué son peuple.

*Amusant…*

Curieusement, la magie corruptrice de Lucinda n’avait pas réussi à tuer cette passion lointaine, juste à l’atténuer. Mais il y avait quelque chose de spécial avec Elena Ivory. Flagg le lui avait dit quand il était venu à elle. Et puis, Lucinda avait utilisé cette fascination pour qu’elle se répercute dans la manière dont Lorelei la voyait. Elle avait grandi avec ses parents lui enseignant la conception féodale de la vie, à savoir qu’il existait des groupes, et que la collectivité était supérieure à l’individu. Les paysans ne devaient pas tenter d’égaler les nobles, car le monde allait ainsi.

Même si Lorelei était en train de baiser Lucinda avec force, c’était bien cette philosophie qui la gouvernait. Hurlant et grognant, elle était une véritable hyène qui se défoulait, et finit par tomber sur sa Reine, l’embrassant goulûment. Cette dernière s’empressa de la stimuler à sa manière, en giflant ses fesses, son autre main sur la nuque de Lorelei, ses jambes bien écartées, facilitant ainsi pleinement le passage de son amante, qui la baisait furieusement et puissamment.

« Hmmmmm… !! »

Han, que ça pouvait être bon ! Comme quoi, on avait beau être dotée de pouvoirs omnipotents, il existait encore des plaisirs simples qui vous transportaient de joie. Et le sexe en faisait indéniablement partie ! Lorelei continuait à la bourrer, tout en nichant sa langue dans sa bouche, glissant d’avant en arrière, véritable hystérique complètement déchaînée. Elle offrait ainsi à la Reine Noire un plaisir exquis et terrible, qui la transcendait et la transportait de joie. Sa main revenait régulièrement la gifler, mais, quand Lorelei s’abandonna enfin en elle, là, la Reine pinça ses fesses.

Gémissant longuement, Lucinda se mit à jouir à son tour, tout en sentant Lorelei vider ses tripes dans son corps, encore, encore et encore. Un magnifique orgasme, plein de passion et d’énergie, qui laissa Lucinda comblée, extatique. Finalement, après avoir longuement joui, Lorelei se retira, un mince filet de salive reliant encore leurs lèvres, que Lucinda balaya d’un coup de langue, le bout de son organe rose léchant au passage les lèvres de son amante.

« Oui… Hmmmm… Je t’ai offert un nouveau but, une nouvelle existence, une vie riche et jouissive, ma Lorelei… Et tu seras l’une de mes championnes, et même, peut-être… Ma favorite. »
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Lorelei Käarn
Créature
-

Messages: 49



Voir le profil
Fiche
« Répondre #34 le: Septembre 10, 2017, 05:01:44 »

Depuis son enfance Lorelei nourrissait un rêve ; celui de devenir une héroïne. Pas comme les Amazones, non. Plutôt comme celle dont la couronne ne pourrait plus se passer. Devenir quelqu’un d’indispensable, de par ses talents et ses compétences. Elle avait beaucoup travaillé pour ça. Lorelei n’avait vécu que dans cette optique pendant longtemps, travaillant jour et nuit, d’arrache-pied pour se perfectionner. Elle était devenue une garde d’élite au service d’Elena Ivory, et depuis ce jour, son rêve devenait de plus en plus réalité. Lorelei savait qu’elle n’était encore qu’une parmi tant d’autre aux yeux de la couronne et de la reine, mais elle continuait de rêver et de nourrir ce rêve. Ce doux songe où elle se voyait comme la femme de la situation, l’héroïne du moment, que tout le monde aimerait. Mais plus le temps s’était égrainé, plus au sein de la garde d’élite, elle avait le sentiment qu’elle n’était pas valorisée.

Elle ne le montrait pas à cette époque mais, un petit sentiment d’abandon s’était emparé d’elle. Si sa foi et sa conviction envers Elena Ivory n’était pas atteinte, tout le reste avait commencé à être remis en question. Puis, était venu le jour où elle avait trouvé l’occasion parfaite pour se donner des lettres de noblesse. Coffrer un traitre, et qui plus était, un noble ! Ce fameux baron qui, lors de l’altercation, avait fait basculé sa vie. En venant dans cette dimension, en voyant ce qu’elle était en train de devenir et d’accomplir, Lorelei avait pris peur. Mais cette peur était, peut-être, plutôt un moyen de se défendre qu’autre chose car ... Jamais dans sa vie n’avait-elle pu accomplir autant de choses. Lorelei avait pris peur de ce qu’elle était en train de devenir car c’était contraire à tout ce qu’elle pensait juste et correct.

Mais quand l’occasion lui fut donné de changer, d’accepter ce qu’elle était devenue, d’embrasser enfin son rêve, elle avait fait son choix. Lorelei avait donc, inconsciemment, accepté avant même sa transformation sa nouvelle condition et sa nouvelle allégeance. Devenir l’esclave de la Reine Noire fut la consécration de toute une vie, et cela expliquait pourquoi était-elle si heureuse et si déchainée. Car elle vivait enfin le rêve qu’elle avait toujours désiré ... Là, aux pieds de sa vraie Reine, de sa Maitresse, de sa Déité. Le sexe fut un excellent de canaliser toute cette passion et cette énergie. Le résultat fut que la vampire était à présent lovée contre la Reine Noire, l’embrassant de toute ses forces et son amour, après l’avoir très copieusement labouré.

La Reine Noire, bien plus gratifiante et soucieuse qu’Elena, finit par insinuer qu’un jour viendra où Lorelei pourra, potentiellement, devenir sa favorite. Jamais la reine de Nexus ne lui avait dit une pareille chose ... Jamais la reine ne lui avait dit quoique ce soit, d’ailleurs. Mais la Reine Noire, elle, le faisait, prouvant alors sa supériorité. Quand elle prononça ces mots, une lueur d’espoir, de joie immense s’alluma au fond des pupilles de Lorelei. Devenir la favorite de sa Maitresse ? Là était son rêve. Là était le but ultime ... Car ça serait à ce moment où elle deviendrait ce dont elle a toujours rêvé d’être. « Oui ... Je ... Je serai votre favorite, ma Reine. Je vous en fait l’intime promesse ... » Dit-elle d’une voix sûre, en souriant. Lorelei déposa un savoureux baiser dans son cou, puis en déposa d’autres, en descendant un peu plus.

La jeune vampire décida de prolonger un peu les ébats en venant se lover contre la poitrine de la Reine Noire. Ses lèvres se posèrent dessus alors qu’elle se mit à lécher, doucement, taquinant l’un de ses délicats tétons. De sa main, elle vint s’occuper du sein laissé pour compte. Sa langue et ses lèvres jouèrent de concert pour venir embrasser et suçoter ce mamelon, qui appartenait à la meilleure créature qui puisse jamais exister ...

Sa Reine.
Journalisée

Compte secondaire de Vanessa White.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
La Reine Noire
Humain(e)
-

Messages: 74



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #35 le: Septembre 11, 2017, 07:44:53 »

Il n’y aurait jamais de résistance de la part de Lorelei, jamais d’opposition à ce qu’elle vivait en ce moment. Lucinda avait senti qu’il y avait, chez Lorelei, avant même son conditionnement, un manque profond de reconnaissance et d’estime de soi. Lorelei voulait devenir quelqu’un, elle voulait qu’une personne d’importance l’apprécie à sa juste valeur. Lucinda avait senti cet appel, ce manque d’estime, et elle en avait évidemment tiré profit pour développer l’amour de Lorelei à son égard. Le résultat final était donc tout à fait réussi. Elle avait réussi à faire de Lorelei une grande et terrible guerrière, tout en l’assujettissant à son autorité. Le spectacle était plutôt réussi, en réalité. La Reine pouvait être fière d’elle.

Lorelei retourna se presser contre elle, dans un sursaut d’affection et de  tendresse à son intention. N’en avait-elle donc pas assez ? La Reine sourit légèrement, et répondit avec envie au baiser de Lorelei. Sa guerrière avait visiblement retrouvé un sursaut d’excitation quand la Reine avait envisagé l’hypothèse qu’elle puisse être sa favorite. Le mot avait résonné dans l’esprit de la jeune femme, rebondissant dans sa tête, et ne manquant pas de la stimuler.

Assise sur le lit, Lucinda laissa Lorelei poser ses lèvres sur l’un de ses seins, et soupira légèrement, une main se posant sur ses cheveux, appuyant doucement dessus, serrant sa masse chevelue. Fermant les yeux, la Reine soupira au contact des lèvres de sa guerrière rousse sur sa peau.

« Haaaa... Ma chérie, oui, hmmm... »

En matière de plaisir, la Reine ne se refusait jamais à quelques soupirs, et à laisser exprimer sa joie. Elle fonctionnait comme ça, tout simplement, et c’était après tout encore plus gratifiant pour la belle Lorelei. Celle qui prétendait au statut de favorite se laissait donc aller, et, bien décidée à lui faire plaisir, la Reine se concentra alors. Elle puisa dans sa magie, et ses seins se mirent à durcir encore, et à se remplir... La jeune femme en soupira légèrement, ses seins devenant plus gros, plus douloureux... Et Lorelei put alors sentir, contre ses lèvres, un délicieux lait se mettre à filer.

Lucinda soupira encore, ses doigts se crispant sur ses cheveux. Voilà le cadeau qu’elle faisait à Lorelei, le plaisir suprême qu’elle lui offrait : un délicieux lait maternel !

« Là... Bois ça, hmmm... Bois, ma chérie... Ta Reine t’offre ce précieux cadeau qu’est son délicieux lait, ma petite chérie, alors... Bois ! » soupira-t-elle finalement.

Qu’elle boive jusqu’à sa complète satiété, surtout !
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Lorelei Käarn
Créature
-

Messages: 49



Voir le profil
Fiche
« Répondre #36 le: Octobre 16, 2017, 04:16:52 »

Une véritable renaissance c’était, pour Lorelei. Elle avait oublié sa précédente vie, bien trop vide, insipide et ingrate par rapport à celle que lui offrait la Reine Noire. Plus le temps filait, plus elle se demandait s’il existait réellement, au travers le monde, une seule personne capable de refuser un tel cadeau. Qui oserait refuser une telle bénédiction ? Qui oserait ne pas vouloir se soumettre et devenir esclave de cette créature ? Qui ne voudrait pas s’en remettre totalement à elle, à placer sa vie et sa personne entre ses mains en échange de la servir, même dans la mort ? Lorelei ne pouvait plus le comprendre. Elle était tellement corrompue et possédée par la Reine Noire que la jeune femme ne parvenait tout simplement plus à imaginer une seule fraction de seconde ce que serait une vie sans elle. Une vie sans sentir la Reine Noire en elle ? Sans sentir sa présence, son regard, le fait qu’elle avait pénétré son âme et son corps de manière irrémédiable ? Impossible. Ce ne serait pas une vie, mais un enfer !

Heureusement ce n’était guère dans les plans de personne d’en arriver là. Lorelei était devenue une fanatique, une dévote à la foi sans faille ni faiblesse, servant avec une grande dévotion sa reine. Reine qui soupira face au délicieux traitement que lui offrait sa fidèle sur sa poitrine, ne faisait qu’encourager la vampire à continuer ses assauts. Ses lèvres pinçaient et provoquer ses tendre tétons tout érigés et rigides, rien que pour lui arracher de beaux soupirs et frissons. Cependant, Lorelei ne s’était pas attendue à la suite ! Elle ne s’était pas attendue à se voir récompenser de manière si ... Intime. La Reine Noire, par le biais de sa magie, commença à produire du lait et celui-ci fila dans la fine bouche de la vampire dès qu’elle commençait à s’occuper de ses pointes rosées. Une délicieuse et ô combien gratifiante récompense pour elle, qui ne pouvait qu’en être fière et redoubler d’efforts pour les beaux yeux de sa reine !

Cependant, après avoir déguster avec un certain appétit sa poitrine et son lait, Lorelei eut une dernière envie. Elle ne pouvait tout simplement plus se détacher de ce corps si parfait et si attirant, mais elle restait mortel et, la fatigue était là. Mais néanmoins la vampire était bien décidée à offrir à sa reine un dernier orgasme. Et, pour cela, après s’être généreusement régalée, elle glissa à nouveau. Ses lèvres piquèrent sa peau tout le long de sa poitrine puis de son ventre, s’attardant d’ailleurs un peu dessus. Avec beaucoup de sensualité et de douceur, Lorelei embrassa et lécha le ventre de la Reine Noire, passant sa langue lentement dessus, toujours en descendant de plus en plus bas. Mais finalement elle atterrit là où elle l’avait désiré ; entre ses cuisses. Et sans faire languir d’avantage sa maitresse, la jeune femme leva son regard vers celui de son amante, puis avec beaucoup de soin, déposa ses lèvres sur sa féminité.

« Hmm ... » Ronronna-t-elle sur le moment, déployant sa fine langue dans la petite fente intime, tout en se mettant à caresser du bout de ses griffes les cuisses de sa partenaire. Un dernier orgasme pour le moment, c’était tout ce que désirait offrir Lorelei à sa reine !
Journalisée

Compte secondaire de Vanessa White.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
La Reine Noire
Humain(e)
-

Messages: 74



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #37 le: Octobre 17, 2017, 01:42:17 »

Maîtresse, amante, mère, Reine, Déesse... Aussi incroyable que ce soit, à l’égard de Lorelei, Lucinda enfilait toutes ces casquettes. Face à elle, Lucinda ne voyait que dévotion et amour, avec un sens profond du respect et de l’obéissance, un dévouement incroyable et immense. Assise sur son trône, la Reine offrait à Lorelei un mets des plus rares, un cadeau des plus précieux, celui de son lait, ce liquide divin qui fusait entre ses lèvres, et la faisait frémir.  Fermant les yeux, Lucinda gémit encore, en sentant son lait filer. Lorelei le but jusqu’à la dernière petite goutte, mais sa belle vampire ne s’arrêta évidemment pas là. La Reine ne lui en avait pas donné l’ordre, mais, d’elle-même, après avoir bu son lait, Lorelei fila sur son corps, l’embrassant tendrement, ses lèvres filant le long de sa peau parfaite. Lucinda avait tout usé pour être d’une beauté incroyable, et pour avoir un corps qui corresponde à ses critères de perfection. À ce titre, elle avait une peau particulièrement douce, tendre et soyeuse, sur laquelle il était bon de donner des baisers.

« Ah, ma chérie... Ma peau te fait vraiment fantasmer, hein ? »

Simple question rhétorique, tant la réponse allait de soi. La jeune femme continua à filer sur ce corps, jusqu’à descendre le long de ses cuisses. Baissant la tête, Lucinda l’observa, et ne tarda pas à gémir en sentant la bouche de la femme sur son sexe, caressant ses lèvres intimes, s’y immisçant sans vergogne.

« Hmmmm... Lo-Lorelei... »

Elle aimait vraiment le sexe, de manière déraisonnable, surtout quand on savait qu’elle était une puissante Déesse. Mais même une Déesse comme elle devait se rattacher à des plaisirs mortels. En la matière, le sexe était donc particulièrement délicieux, et c’était avec le plus grand des plaisirs que la Déesse y succombait encore. Lorelei s’aspergeait de sa mouille, semblant bien décidée à pousser sa Reine jusqu’au point de rupture. L’intéressée ferma les yeux, crispant ses mains sur les accoudoirs, sentant encore Lorelei glisser contre ses lèvres... Puis poussa un léger cri de plaisir en atteignant l’orgasme.

Ses yeux se fermèrent pendant quelques secondes, et une puissante onde magique s’échappa de son corps, soulevant et renversant les meubles autour d’elle quand son plaisir atteignit le point névralgique. La Reine Noire se détendit ensuite, la respiration lourde, quelques gouttes de sueur sur le corps.

« Tu es vraiment douée pour me lécher, Lorelei... »

Ça, personne ne pourrait prétendre le contraire ! Le cœur battant la chamade, Lucinda s’imprégnait de ces moments, de cette séquence où son corps baignait encore dans le plaisir. Lorelei pensait alors en avoir terminé, quand la Reine rouvrit les yeux.

« J’ai encore une ultime épreuve pour que tu me prouves ta loyauté. »

Le décor changea alors, et elles arrivèrent dans ce qui ressemblait à un cachot sordide, devant trois individus encapuchonnés, et agenouillés devant elles, les visages dissimulés par des masques. Nus, ils semblaient terrorisés. Parmi les trois, il y avait également une femme, et ils ne pouvaient guère que révéler la tête, en gémissant sous leurs masques.

« Ma favorite ne doit pas juste être une bonne amante. Tu n’es pas ma concubine, Lorelei, tu es aussi ma tueuse personnelle. Vois ces gens... Tu ne sais rien sur eux. Peut-être sont-ils innocents, peut-être m’ont-ils fait du tort. Je veux voir jusqu’où ta dévotion va. Tue-les. »

Lucinda l’embrassa, et précisa ensuite son ordre de mission :

« Massacre-les. »
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Lorelei Käarn
Créature
-

Messages: 49



Voir le profil
Fiche
« Répondre #38 le: Octobre 31, 2017, 04:04:19 »

Une ultime épreuve attendait Lorelei malgré tout ce qu’elle venait de traverser. Avant que sa reine ne lui détail cela, la vampire avait puisé en elle pour lui offrir un dernier petit plaisir, en s’étant mise à lécher sa féminité. Cette action n’avait eut autre but que de satisfaire la Reine Noire, uniquement et simplement. Juste pour le plaisir d’entendre sa voix cristalline s’extasier, mais aussi, le plaisir de sentir sa mouille filer contre elle. Et Lorelei était parvenue à son but car peu de temps après, sa maitresse se relâcha. Alors que des gouttes de sueurs tombèrent de son front, perlant sur sa peau à la perfection inégalée, la puissante femme déchaina même une vague de magie qui vint faire chavirer l’environnement tout autour, faisant trembler même les meubles. Apparemment Lorelei avait été suffisamment fine et experte par sa langue pour lui procurer de belles sensations, et cela, elle ne pouvait qu’en être fière !

Néanmoins, la Reine Noire n’allait pas se contenter que d’une poupée sexuelle de plus. Visiblement elle avait envie que Lorelei soit plus que cela, et n’hésita donc pas à mettre fin à leurs ébats pour lui présenter une dernière épreuve. Le décor changea et elles se téléportèrent ailleurs, dans ce qui ressemblait à un donjon, un cachot misérable où trois personnes, visages couverts, étaient enfermées. Les directives de sa maitresse tombèrent presque instantanément au moment où elle lui expliqua qu’il allait falloir qu’elle les tue tous. Jusqu’au dernier. Effectivement Lorelei ne savait pas s’ils étaient innocents ou non, si l’un ou l’une d’entre eux avait réellement mérité ça. Mais ... Le simple fait que ce fut l’ordre de sa reine les inculpa tous, aux yeux de la vampire.

Lorelei eut un rictus malsain, puis frémit au baiser de sa reine, qui lui donna la dernière dose de courage pour abattre son jugement. Se retournant vers les malheureux, la vampire avança lentement, levant ses griffes. « A vos ordres, ma Reine ! » Dit-elle fièrement, sans montrer ne serait-ce une once de remord, de doute ou de scrupule. À partir de cet instant, un spectacle macabre commença. Un spectacle où une véritable furie inhumaine, une bête assoiffée de sang se déchaina contre ces gens qui n’avaient rien demandés. Juste par ses griffes et ses crocs acérés, et surtout grâce à sa force surhumaine, Lorelei s’abattit sur les trois personnes. Le sang se mit rapidement à fuser dans tous les sens alors qu’elle semblait sourde et muette aux hurlements des victimes, même ceux provenant de la seule femme du trio. La vampire, cruelle et sadique, n’hésita guère à planter ses griffes sauvagement dans le visage du premier homme puis à user de sa force pour séparer brutalement sa tête du reste de son corps.

De même pour les deux autres, dont l’un finit par les viscères sortant de son ventre, coulant au sol et la dernière, tranchée de toute part, des bouts de chairs manquants avec des traces de crocs autours. Véritable furie, la vampire acheva chacune de ses victimes avec ses griffes, les lacérant sans relâche jusqu’à les réduire en tas de charpie. Elle était en transe, n’entendant ni ne disant plus rien. Quand l’ouragan sanglant passa, quand le calme s’imposa de nouveau de lui-même, Lorelei reprit son souffle puis s’agenouilla à terre, tournée vers sa reine. Couverte de sang de la tête au pied, elle finit par s’approcher à quatre patte tel un félin, puis, à hauteur de sa maitresse, baissa humblement sa tête. « Ma Reine est-elle satisfaite de sa dévouée ? » Demanda-t-elle alors.
Journalisée

Compte secondaire de Vanessa White.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
La Reine Noire
Humain(e)
-

Messages: 74



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #39 le: Octobre 31, 2017, 09:46:27 »

Lucinda avait imposé à Lorelei un ultime test. Après lui avoir fait copieusement l’amour, elle voulait si Lorelei avait vraiment renoncé à toute forme d’empathie avec les autres. Elle la vit se rapprocher des trois prisonniers, et... Le reste fut assez indescriptible. Lorelei laissa parler en elle sa bestialité, ses ongles s’allongeant et s’aiguisant en de redoutables griffes, et elle frappa avec les trois prisonniers, les faisant hurler et gémir. Elle en tua rapidement un en le décapitant avec sa seule force, son sang jaillissant de son cou comme l’alcool fuyant d’une bouteille à qui on venait de faire sauter le bouchon. Silencieuse et immobile, la Reine observait ce fascinant spectacle, qui dura plusieurs minutes. Les griffes de Lorelei fusaient, tandis que la femme poussait de sombres grondements, la faisant ressembler à un véritable monstre en rut. Elle les massacra donc, se recouvrant de sang, et continua encore à mutiler les cadavres, arrachant les corps, balançant des os dans les coins, des morceaux d’organes... Puis elle se rapprocha ensuite de la Reine, au milieu de ce carnage.

Changement total de comportement, car Lorelei s’agenouilla devant elle, avant de baisser respectueusement sa tête, demandant si la Reine était « satisfaite de sa dévouée ». L’intéressée esquissa un léger sourire, sans rien dire, jugeant encore les cadavres étalés devant elle.

*Elle n’a vraiment pas fait dans le détail... Un travail de bouchère assoiffée de sang.*

Lucinda se mit à sourire alors, et sa main caressa les cheveux de la femme, avant de lui tapoter la tête.

« Très impressionnant, Lorelei... Tu as un tel potentiel de rage en toi, ma chérie... Tu as bien mérité une petite récompense ! »

La Reine serra alors la tête de Lorelei, et la poussa en avant. Le décor changea alors à nouveau, et Lorelei se retrouva étalée sur un grand lit en velours rouge, dans une chambre très particulière. Elle était noire, relativement grande, éclairée par des chandeliers et des candélabres permettant de voir des voûtes et des piliers en marbre, donnant à l’ensemble l’allure d’une crypte. Elle était couchée sur un confortable lit rouge, et pouvait voir de multiples prisonniers, accrochés aux murs, suspendus en hauteur dans des cages, gémissant et soupirant, portant tous des masques noirs en latex. Certains avaient des collants en latex, accompagnés éventuellement de gants, d’autres étaient justes nus, attachés aux murs, crucifiés pour la plupart.

« Bienvenue dans ma petite salle de torture personnelle, Lorelei ! s’exclama brusquement la voix de la Reine. Ici, j’entrepose de nombreux prisonniers, sur lesquels je m’amuse, exerçant ma cruauté selon mon bon plaisir. Sois fière, Lorelei, il est très rare que j’invite de jeunes comme toi dans mon antre. »

Était-ce le signe que Lorelei était sa favorite ? En tout cas, elle était bien placée pour l’être. Lorelei put entendre les talons de la Reine Noire, qui claquait sur le sol, puis la femme apparut. Lucinda avait troqué sa tenue usuelle pour un ensemble sombre, brillant, et très moulant. Elle avançait au milieu d’une allée, laissant ses doigts caresser quelques corps, faisant gémir les malheureux prisonniers coincés ici, à subir les humeurs et les perversions de la femme, qui rejoignit ensuite le lit, souriant doucement à Lorelei, avant de s’asseoir sur elle, une jambe à gauche, l’autre à droite.

Ses mains se posèrent sur les joues ensanglantées de Lorelei, et elle plaqua ses lèvres contre les siennes, venant l’embrasser avec envie et appétit.

« Hmmm... Je dois bien admettre que... Te voir massacrer ces chiens m’a terriblement excité ! » sourit-elle à nouveau, les yeux empreints de malice.

Ah, ça faisait tellement du bien !
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Tags:
Pages: 1 2 [3]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox