banniere
 
  Nouvelles:
De nouvelles places sont ouvertes pour le poste de modérateurs, si vous êtes intéressés, merci de vous présenter ici.

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1] 2 3
  Imprimer  
Auteur Sujet: La contrée du mal [Thaïs]  (Lu 1428 fois)
Ariman
Créature
-

Messages: 785



Voir le profil
FicheChalant
« le: Mars 02, 2017, 12:19:06 »

Le monde était plongé dans l'obscurité et au milieux de cette plaine rase l'auberge de Moor se dressait sinistre tel un épouvantail dégingandé. L'auberge représentait une forme de bastion un dernier refuge de civilité si on pouvait appeler cela de la civilité vu la réputations des clients qui remplissait l'endroit comme un œuf. En effet cet endroit est réputé comme étant un véritable coupe gorge fréquenté principalement par les bandit de grand chemin, les mercenaires, les chasseurs de prime et les types suffisamment désespéré pour vouloir s'y réfugier plutôt que de rester dehors pour se frotter aux goules en maraudes dans la contrée.

Ariman n'était pas mécontent d'arriver. Suite à une mauvaise erreur de calculs lors de sa téléportation il c'était retrouvé à 1km de son objectif. Il avait été contraint de faire une marche forcée sous la pluie et avec de la boue jusqu'au mollets. Il avait même du ce battre avec une bande de goules qui le prirent pour un gros casse croute. Mal leur en as pris et leur sang infect empuantissait la cape et le capuchon qui le recouvrait.

Après avoir sonner un gong mis par les employer de l'auberge pour les avertir de sa présence et fut contraint d'escalader une butte en évitant des pièges posé exprès pour les Goules, Ariman se présenta devant la vaste palissade ou il dus prouver au garde qu'il était une chose vivante et consciente et pas un macchabé en vadrouille. Les gardes ne firent pas d'histoire en fait ils se fichait de l'apparence de l'Obliterator après tout nombre des clients dans l'auberge étaient des gens hors normes comme les Terranides ou des mutants pour le moins exotique.

Après avoir rapidement passé l'écurie remplis d'animaux nerveux à cause du bruit du vent Ariman boueux et croté entra dans une auberge très vaste et bruyante. L'endroit faisait bien trois étages avec des rembardes et des escaliers en pierre massive. Le rez-de-chaussée était composé d'un bar encombré de clients de nombreuses tables et chaise en bois rustique mais suffisamment solide pour supporter le poids d'un colosse et survivre à une bagarre. Au fond de la salle se trouvais une fosse et une foule de client en train de beugler des insanités. Ariman ne vis pas ce qu'il y avait dans la fosse mais c'était aux cris bestiaux et aux hurlements de douleurs un combat de gladiateur improvisé homme contre homme ou contre des Goules. Il y avait aussi une statue énorme au fond de la salle représentant surement une divinité mais elle était si grossière que Ariman n'arrivait pas à identifier la divinité représenté. En tout cas le type qui as construit cette œuvre baroque devait être particulièrement dévot vu qu'elle était recouverte de plaques en or et de pierres précieuse.

Ariman se désintéressa de la fosse et de la statue et gravis le premier étage qui était réputé plus tranquille. Grosse erreur c'est tout aussi bondé que le reste mais c'est là ou il devait retrouver son contact.


" J'espère pour lui que c'est important. Pourquoi diable cet imbécile m'as demandé de venir ici. " Se demanda l'Obliterator qui réussit à trouver une table certes occupé par un poivrot mais dont l'Obliterator dégagea pour s'instaler et commander un de ses breuvage local qui s'averait aussi infect que le reste de l'auberge.

" Beua on dirait de la pisse de Grox " Pensa Ariman qui pris son mal en patience en regardant de son point d'observation l'étage du dessus qui devait être le lupanar de service vu les aller retour des clients et des donzelles plus très fraiche qui faisait du Kilométrage en essayant de vider les bourses. Au propre comme au figuré bien entendu.
Journalisée
Thaïs
Humain(e)
-

Messages: 58



Voir le profil
FicheChalant
Description
Humain sans magie, béni par une divinité. Il est hermaphrodite et a la fonction de prêtre sur l'île de Zelki. Actuellement émissaire pour son peuple sur le continent et les autres îles peuplant Terra.
« Répondre #1 le: Mars 02, 2017, 02:36:33 »

Un chant incompréhensible résonnait calmement dans les plaines inhospitalières des contrées du Chaos. Le chanteur n'était autre qu'un homme vêtu des couleurs du soleil, tranchant assez fortement avec le décor. Cette personne n'était autre que Thaïs, un humble prêtre qui parcourait le continent, entonnant un chant réputé protecteur chez son peuple. Pourquoi était-il là ? En partie le hasard, mais aussi le désir d'explorer ces terres qui seraient marqués par le Chaos. Dans sa culture le Chaos était une chose toute aussi précieuse que l'Ordre, les deux étant les deux face d'une même pièce comme la lumière et l'ombre. Thaïs savait très bien qu'il ne pourrait être une créature pleinement tourner vers ce qui était considéré le Bien, sous peine de voir sa vie prendre fin très vite.

Sa rune de Silence, "Quive", était active pour éviter les prédateurs qui se fiaient au son pour repérer des proies, sachant que l'objet n'était pas infini comme bien des runes. Sa progression était lente pour préserver ses pieds qu'il avait enveloppé d'un ruban de tissu déjà abimé et terni par la route parcouru. Plus il s'enfonçait plus la lumière faiblissait, instaurant un lieu dominé par les ténèbres. Cela rassura Thaïs de voir que ce genre de lieu existait, équilibrant les lieux bénis par la lumière qu'il avait déjà rencontré, certaines règles du monde qu'il connaissait étaient respectés.

Cela aurait était d'autant plus agréable si une pluie glacée ne s'était pas mise à tomber. Sur son île les intempéries étaient toujours d'une appréciable tiédeur, mais dans le cas présent chaque goutes d'eau lui volait sa précieuse chaleur. Venant d'un lieu tropical cette sensation se changea en de petite lames qui cherchaient à entailler sa peau millimètre par millimètre. Cela n'arrêta pas pour autant le prêtre qui continua sa marche en recherche d'un abri, mais il n'y avait nulle lieu de visible pour le moment, seulement des ombres qui se faufilaient vers lui. Une fois assez proche Thaïs vu des êtres étranges, humain, sans l'être, mais il sentit surtout un danger en eux, il n'avait pas encore croisé de goules et en ignorait la nature. Pour lui cela était des êtres qui semblaient avoir sombré dans la folie ou sujet à une malédiction, mais il voyait trés bien que la raison n'était plus possible avec eux qui agissaient comme les plus affamés des bêtes sauvages. S'il ne prenait pas leurs vies la sienne finirait et sa mission avec. Sa main se porta à sa sacoche de rune, pensant au feu et entonnant son sort mélodieusement.

-Xaa ♪

Deux des runes s'activèrent, l'air vibra comme s'il transportait un son puissant et s'embrasa en cercle autour de l'humain, apportant une mort rapide aux goules qui avaient tentés de l'encercler pour le dévorer. Sous la chaleur l'eau s'était changé en brume. Thaïs n'en tirait aucune fierté, il avait ôté la vie au vivant et perdit un peu de temps pour faire un bref rituel pour les âmes ainsi arrachées. Le corps du prêtre lui fit un peu mal quelques minutes, il avait utilisé une combinaison relativement puissante de la rune défensive et de celle de feu. Par la suite Thaïs prit garde de se faire le plus discret possible pour ne pas user ses précieux artéfacts prématurément, marchant péniblement sous les minuscules lames glacés.

L'ombre d'une structure salvatrice se dessina enfin après un temps de marche qui lui avait semblé durer une éternité. Sa fine tenue était trempé et collait à son buste, la partie inférieure ayant été remonté pour ne pas la voir salie par la boue. De ses bandages protecteurs il n'en restaient rien de bien visible. Il comprit la procédure et croisa les gardes qui se moquèrent un peu de voir un maigrelet être arrivé jusqu'ici en un seul morceau, mais ouvrirent les portes pour Thaïs qui ne fut pas injurié par leur commentaire. Ils avaient peut-être besoin de cela pour continuer à assurer leur rôle pleinement dans ces terres hostiles. Au moins il serait au chaud et au sec, bien que sa bourse criait famine et que le travail ici semblait être des plus rares. Il défit l'attache improvisé surélevant la partie basse de son vêtement qui s’arrêta à quelque centimètre de la boue de ses pieds.

Lorsqu'il entra il vit une atmosphère qu'il n'avait pas observé jusque là, cependant son entré ne laissa pas une partie des clients indifférents qui avaient pris la peine de stopper quelques instants leurs discutions pour observer le nouvel arrivant. Leurs sourire n'indiquait rien de bon à Thaïs qui n'avait pas de mal à imaginer ce qu'ils pouvaient éventuellement penser. Il avait remarqué que son apparence pouvait lui jouer des tours. Dans la population du lieu il fut content de voir des terranides apparemment libre, mais son regard se porta sur l'idole au fond de la salle. L'or, les pierre précieuse n'avait pas d'importance en terme de richesse dans son peuple car il n'y avait rien de tel sur l'île, mais le prêtre savait reconnaitre l'effort pour la créé, l'être qui l'avait fait y avait mis bien plus que du temps. La fosse n'était pas très agréable à regarder, mais cela n'était pas une chose à rejeter au vu de l’environnement ici, certains se battait vaillamment, d'autres avec juste l'énergie du désespoir. Mais rapidement des personnes s'intéressèrent à lui aussi Thaïs préféra battre en retraite à l'étage du dessus où il se fit aborder par une terranide louve dont les intentions étaient aussi claires que sa truffe sur son visage. Thaïs mit les formes pour refuser poliment, car avec la découverte de son hermaphrodisme cela pouvait provoquer une situation ingérable et il ne pourrait ni fuir, ni se cacher dans ce lieu bondé.

Il chercha calmement une place pour se poser un moment sous le regard d'une petite partie des clients, il avait l'impression d'être une biche dans l'antre de loups. Pourvu qu'il n'y ai pas d'esclavagiste dans le lot, car il avait apprit comment et combien pouvait se vendre un humain comme lui, ce qui n'était pas rassurant.
« Dernière édition: Mars 02, 2017, 03:29:51 par Thaïs » Journalisée
Ariman
Créature
-

Messages: 785



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #2 le: Mars 02, 2017, 01:24:31 »

Passa prés d'une heure à poireauté. Son verre n'était pas vide mais l'infâme mixture alcoolisé qu'on lui avait servis lui avait fait passer l'envie d'en boire plus.

" Qu'es qu'il fabrique ? Il est en retard ou alors il c'est fichu de ma gueule ! " Pensa Ariman avec impatience mais dont le fil des pensée fut interrompus quand la porte de l'auberge s'ouvrit et que quelqu'un entra. Ariman cru que c'était son contact mais son espoir fut vite déçus en voyant que c'était un jeune garçon. Une vrais crevette pour tout dire et pas mal yeux avide se braquèrent vers lui. Mal à l'aise il bâtis en retraite vers les escaliers menant aux étages. Ariman s'y désintéressa pour reprendre son attente impatiente jusqu'à ce que la porte s'ouvrit à nouveau sous le passage de trois nouveau vennus dont Ariman reconnus de suite. Il poussa ensuite un juron en voyant que l'un du trio avait à sa ceinture trois tête tranché dont celle de son contact.

- Et merde ! Pesta t'il.

Malgré les lourdes capes et contrairement à Ariman qui ce couvrait entièrement le trios montraient clairement leur armures d'ossement et de cuir fait à partir de grande créatures. Ils portaient à leur ceinture des haches et des poignards ainsi que plusieurs armes à feu modernes. C'était des Vulk et Ariman venait à se demander ce que ses gus faisaient ici si loin de leur secteur d'activité dans un trou pareil car ils détonnaient comparé au reste du décors.

Les trois Vulk restèrent en bas mais si ils donnaient l'air de vouloir chercher à boire ou se divertir Ariman reconnus à leur démarche qu'ils avaient l'air de chercher quelques chose. L'un d'entre eux alla au bar pour commander à boire mais aussi parler avec le patron. Les deux autres trouvèrent une place à une table mais scrutèrent les alentours comme si ils cherchaient quelques chose ou quelqu'un.

De son point d'observation Ariman les guettais mais il fut interrompus par un remue ménage sur son étage. Le gamin qui était entrer dans l'auberge était en train de s'attirer des problèmes avec un cafetier de l'auberge quand il c'est rendu compte que le gamin n'avait pas assez pour ce payer de quoi manger à une table de lui.


- Si tu veux grailler ou boire faut payer. Si tu veux rester dans l'auberge faut payer et si t'as pas d'quoi payer soit tu dégage soit tu paye d'une aut manière. C'est pas l'boulot qui manque ici. Gueula t'il au gamin.

" Tu parle d'un boulot. Au mieux il va trimer à nettoyer les latrines dégueulasse, les écurie ou faire la plonge dans les cuisine. Au pire il as un assez joli minois pour le plus vieux métier du monde ou pire allez dans la fosse faire un câlin aux abominations qui se battent dedans. Dans tout les cas je ne donne pas cher de sa peau. " Pensa Ariman agacé par le hurlement du cafetier mais repris son observation des trois mercenaires tout en ce faisant discret.
Journalisée
Thaïs
Humain(e)
-

Messages: 58



Voir le profil
FicheChalant
Description
Humain sans magie, béni par une divinité. Il est hermaphrodite et a la fonction de prêtre sur l'île de Zelki. Actuellement émissaire pour son peuple sur le continent et les autres îles peuplant Terra.
« Répondre #3 le: Mars 02, 2017, 02:34:06 »

L'argent était une chose assez nouvelle pour Thaïs, expliquant qu'il avait bien des problèmes à gérer ces pièces de métal. Heureusement qu'il avait eu des cours grossier sur ce qui était nommé l'économie. Il ne connaissait pas réellement comment gagner cette ressource qui avait l'avantage d'être partagé par le plus grand nombre, mais les prix, eux, fluctuaient de lieu en lieu. Ici, ce qui lui aurait suffit pour un repas était insuffisant malheureusement et il ne fallut pas beaucoup de temps pour qu'un homme lui fasse une remarque. Il n'avait d'autre choix que de gagner sa pitance faute de pouvoir rester à cause de la politique de l'établissement. Thaïs garda son air agréable et remercia la personne pour lui avoir indiqué d'autres solutions alors qu'il en cherchait justement, ceci avait le plus grand respect pour ne pas s'attirer d'autres foudres. L'humain ne pouvait pas aller en dehors car nulle doute qu'il le payerait très cher et il ne pouvait prendre ce risque. Au moins son simple et fin vêtement avait eu le temps de sécher. Il se dirigea vers l'escalier, sous les regards des clients et de la terranide louve qui ne l'avait pas quitté du regard. Certains savaient ce qu'il pouvait advenir du jeune prêtre et l'espérait. Thaïs avait remarqué le lieu au dessus, mais pensait que cela n'était qu'un endroit pour prendre du bon temps et non un bordel, chose qui n'existait pas dans son village. Il descendit l'escalier calmement, réfléchissant comment présenter les choses pour ne pas se voir mettre aux tâches trop risqués, mais ne connaissant pas ce qui pouvait être proposé cela était difficile.

Les regards qui l'avaient accueillis se  posèrent à nouveau sur l'humain qui redevint un peu mal à l'aise, certains murmuraient avec un air mauvais. Le comptoir était étrangement plus aéré autour d'un homme lourdement protégé et armé d'objets inconnu qui discutait avec le tavernier. Thaïs resta à bonne distance pour ne pas être accusé d'écouter la conversation, il lui fallait  patienter son tour pour savoir ce que le tavernier aurait à lui proposer pour gagner sa pitance. L'hermaphrodite aurait été curieux sur le bout de bois avec le tube en fer, si son propriétaire n'émanait pas une aura dérangeante. Cela ne semblait pas être une massue et encore moins une hache. En tout cas il ressentait comme un danger diffus qui résonnait dans l'auberge, sans doute les trois personnes qui tranchaient nettement avec la majorité de la clientèle. Thaïs remarque que certains étaient particulièrement mal à l'aise, évitant de regarder le groupe fraichement arrivé. Il allait se passer quelque chose, mais quoi et quand il ne savait pas. Une étreinte vicieuse le fit sursauter et en tournant la tête il vit la louve. Elle lui murmura alors quelque chose.

-Alors trésor on cherche de quoi manger ? Si tu veux je peux t'inviter, contre un petit service. Je ne t'oblige à rien, mais j'aimerais beaucoup que tu me tiennes compagnie, les jolis minois sont rares ici.

Même une personne venant d'une île pouvait très bien comprendre le message. La louve semblait être une habituée de l'auberge vu sa connaissance sur la clientèle régulière du lieu.

-Je vous remercie pour l'offre et votre compliment, cependant je souhaite gagner mon repas par moi-même.
-Une autre fois alors mon beau.

La terranide ne semblait pas froissée du refus et défit doucement son étreinte avant de s'installer à une table plus loin avec d'autres terranides, pour la plupart canins. La scène n'avait pas échappé aux curieux, cela n'allait pas arranger ses affaires. Thaïs était devenus déconcentré par l"intervention de la louve et en étant devenus un peu plus le centre d'attention. Il ne remarqua pas de suite que la conversation entre le tavernier et l'autre venait de finir.
  
Journalisée
Ariman
Créature
-

Messages: 785



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #4 le: Mars 02, 2017, 03:29:40 »

De là ou il était l'Obliterator ne ratais rien de la scène. Les trois Vulk cherchaient quelqu'un ou quelques chose car celui du bar montra un parchemin au barman qui se contenta d'hausser les épaules et désigner les étage. Le type s'énerva et pris le barman par le col. L'autre ce mis à parler et le Vulk le lâcha avec un air frustré pris une chopine qu'on lui avait servis et monta à l'étage directement.

Ariman craignait être la personne que le trio visait vu que son contact avait perdu la tête et qu'elle était à la ceinture d'un de ses gars l'Obliterator était peu être la prochaine cible. Ce fut quand le Vulk grimpa à l'étage que Ariman l'attendit de pieds ferme prêt à se battre malgré le fait qu'il était toujours attablé. Son visage était visible sous sa capuche et si l'affiche était un avis de recherche contre lui le Vulk allait réagir en le voyant.

Ce fut l'inverse qui se passa. Le Vulk le vis mais n'eu aucune réaction notable en voyant Ariman. Si il avait tenter de simuler l'indifférence pour brouiller les pistes Ariman l'aurait remarqué de suite mais là rien du tout. Le Vulk questionna quelques soudars sans s'approcher de l'Obliterator et ses espoirs semblaient à nouveau déçus car il monta au dessus vers le Lupanar. Ariman se détendis et réfléchit. Quoi que voulaient ses types ils n'en n'avaient pas après sa tête, donc son défunts contact avait fermer sa gueule. Mais alors après qui ou quoi ses mecs en avaient ?

La porte d'entrée s'ouvrit et un autres Vulk entra assez frigorifié en le voyant Ariman ne pus s'empêcher de faire la grimace. Les Vulk devaient être plus que trois et il en avait peu être d'autre dehors.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------

De son coté Thaïs pus enfin parler au barman mais non sans mal. Une petite cohue de consommateur à cause du guerrier qui s'en allait énervé le força à se frayer un chemin pour parler au type du bar. Ce qu'il proposa comme travail n'avait rien de reluisant. Thaïs avait le choix entre le nettoyage des latrine pour 20 pièces de cuivres ou aller au lupanar pour vendre son corps.


- Un mignon comme toi n'aura aucun problème pour satisfaire d'la clientèle. En général c'est payer entre 5 et 20 pièces d'argents mais tu doit en contrepartie reverser 60% de commission à l'auberge et tu garde l'reste. Ca dépend de ta prestation bien entendu et l'repas et la couche sont offert. Sinon il y as toujours l'aut job aux latrines l'repas est pas offert et tu couche à l'écurie si tu veux pioncer. Dit le Barman.
Journalisée
Thaïs
Humain(e)
-

Messages: 58



Voir le profil
FicheChalant
Description
Humain sans magie, béni par une divinité. Il est hermaphrodite et a la fonction de prêtre sur l'île de Zelki. Actuellement émissaire pour son peuple sur le continent et les autres îles peuplant Terra.
« Répondre #5 le: Mars 02, 2017, 04:08:48 »

L'altercation entre le tavernier et l'autre personne avait rendu le chef de l'établissement énervé, Thaïs devinait sans peine que les proposions allaient fondre comme neige au soleil. Ne pouvant forcer le jeune prêtre utilisait les espaces créé par les bousculades des clients entre-eux pour progresser. Enfin il arriva devant le propriétaire qui lui énonça deux choix possibles. Thaïs comprit par la même occasion quel était la vraie nature du lieu observer plus haut. Cela n'étonna qu'a moitié de se voir proposer de vendre sa présence et son corps à qui le voudra, après tous beaucoup de choses sans contre partie financière demandait de l'argent en retour sur le continent. Thaïs réfléchit un bref moment et cela fut visible. Il était nettement plus avantageux de se vendre, en plus le gain serait réel au vu des avantages. Le calcul était simple, un gain de 2 à 8 pièces d'argent, soit de quoi se nourrir convenablement pendant quelques jours.

Le prêtre indiqua qu'il acceptait le travail au lupanar. L'hermaphrodite avait comprit que certaines normes n'avaient plus lieu sur le continent et que son côté sacré, ainsi que les restrictions lié à la luxure, n'avait plus cours ici. Mais au moins il aura sa pitance et un lieu où dormir, chose dont il aurait sans doute besoin.

Il monta à l'étage où les prostituées se trouvaient sous le regard de certains qui avaient très bien pigé ce qui se tramait, tous allaient avoir une surprise en découvrant sa particularité sexuelle. Thaïs se présenta et se montra très respectueux envers les autres personnes du bordel qui serait ses compagnons et compagnes de travail, mais lui-même ignorait pas mal de choses. Il prit le temps de demander le fonctionnement, s'il avait besoin de changer de tenue en indiquant qu'il le souhaiterait si possible et s'il y avait des interdits, que cela soit de sa part ou de la part des clients et clientes.

L'hermaphrodite entrait dans un monde nouveau et allait faire de son mieux pour s'adapter, tout en respectant le nouveau statut qu'il avait le temps de son travail. 
« Dernière édition: Mars 02, 2017, 04:33:10 par Thaïs » Journalisée
Ariman
Créature
-

Messages: 785



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #6 le: Mars 02, 2017, 04:56:34 »

Ariman qui continuait à jouer les voyeurs remarqua quelques chose. Un des deux Vulk attablé sembla avoir vu quelque chose car il désigna une direction du doigt. Ariman suivis cette direction et vis le barman conduire le gamin par une porte dérobée réservés aux employés et gardé par Demi Ogre. Cela devait être un chemin qui menait au lupanar au second sans être importunés par la clientèle. En zoomant via son œil bionique l'Obliterator vis quelque chose sur le gamin et fronça les sourcils en remarquant quelque chose et soudainement il compris pourquoi son contact lui avait donner rendez vous ici.

" Maintenant je commence à comprendre. " Pensa t'il et reportant son attention sur les Vulk comprenant qu'il n'était pas le seul sur le coup.

Pour le moment les Vulk étaient en train de s'organiser et cherchaient à se rassembler ce qui va laisser à Ariman le loisir de bouger et de monter à l'étage 20 minutes plus tard alors que les autres en bas s'agitaient.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------

Le décors du lupanar claquais comparé au reste de l'auberge. Il y avait de l'ameublement rococo du plus mauvais gout des voiles en soie permettait une certaine intimité et décorais cet étage. Il y avait partout des statue et tableau montrant des scène clairement érotique voire pornographique.

Même si le sexe de Thaïs étonna quelque peu les pensionnaire par sa rareté cela ne les surpris pas outre mesure. Le lupanar était tenus par une dizaine de prostituée femelle et deux males aussi jeune que Thaïs. Quatre d'entre eux étaient des Terranide et aux moins deux des prostituée étaient des Futanari et plusieurs d'entres elles étaient occuper avec des clients en ce moment. On pouvait entendre des cris et des gémissement à travers les rideaux.

Le bordel était tenus par une femme âgée mais encore très belle faisant office de mère maquerelle. Elle était autoritaire mais comme Thaïs lui demanda les règles et le désir de s'y soumettre cela lui permis de se mettre dans ses bonne grâce. Pour tout avouer il n'y avait pas d'interdis dans le Lupanar excepter les violence physique sur les pensionnaires et les acte de violence mais dans l'ensemble Thaïs devait se soumettre aux demande de la clientèle y compris les désirs les plus tordus et il avait pas d'habituer qui en avaient.


- Si tu as un problème et que si le client est trop violent avec toi, il y as des cordons qui fait sonner des clochettes avertissant les deux videurs qui s'occuperons d'arranger cela.

La maquerelle regarda Thaïs de la tête au pieds.

- Va falloir aussi que tu change de tenue pour te rendre plus attrayant, plus féminine. Va te laver dans la salle de bain on te passera une tenue. Dit elle en indiquant à Thaïs une pièce faisant office de salle d'eau.
Journalisée
Thaïs
Humain(e)
-

Messages: 58



Voir le profil
FicheChalant
Description
Humain sans magie, béni par une divinité. Il est hermaphrodite et a la fonction de prêtre sur l'île de Zelki. Actuellement émissaire pour son peuple sur le continent et les autres îles peuplant Terra.
« Répondre #7 le: Mars 02, 2017, 05:43:03 »

Thaïs avait été surpris par l'apparence du lieu de débauche qui se démarquait fortement du reste du lieu. Cela lui rappela les différents lieu de cultes chez lui qui se faisaient remarquer par une richesse particulière. Les statue étaient troublantes car très bien faites et dans des situations invitant à la luxure La dirigeante du lieu vint répondre à ses questions et Thaïs lui donna le respect qui lui était dû. Elle était la cheftaine et la plus expérimentée de ses ainées ici, possédant tout pouvoir selon le jeune hermaphrodite qui suivait la culture qu'on lui avait inculqué. L'humain remercia la femme et entra dans l'espace pour se laver. Enfiler des tenus de femmes ne lui ferait rien, de part son rôle et son sexe il se devait de se présenter en femme dans certains lieu de culte, respectant ainsi les obligations des prêtresses dont il faisait également partie.

Thaïs défit le ruban fermant les pans de son vêtement et se mettant nue sans la moindre gêne. La raison de cette aisance était que pour changer ses vêtements lors de rituels, également  pour entrer dans les lieux jugés sacrés, il devait se faire vêtir. Et puis son corps était mis en avant d'abords pour les dieux, le cacher à ses pairs mortel était ridicule dans son esprit, sauf si cela venait à gêner les personnes présente, là le prêtre se devait de les mettre à l'aise. Le jeune hermaphrodite utilisa tout ce qui était utile pour rendre son corps propre mais aussi désirable, car c'était le désir qui était recherché en ce lieu. Il recouvrir son corps d'une délicate senteur et une autre, se mariant bien avec la précédente, vint embaumer sa chevelure qui descendait jusqu'à mi-mollet. Dans le bas de son dos on pouvait voir comme une sorte de tatouage, qui était en faite la marque imposé par une divinité pour lui apporter sa bénédiction. La nature de cette dernière était inconnue car aucunes divinités n'avaient jugés utile de s'en déclarer l'auteur. Cependant les mages avaient indiqués que la magie à l’œuvre croissait avec le temps.

Sur un petit tabouret trônait sa tenue, sa bourse et la petite sacoche contenant les runes données pour son voyage. Il ne se faisait pas trop de soucis pour le troisième éléments, personne ne pourrait lire, ni utiliser ses artefacts.

Thaïs finissait calmement de se préparer pour être le plus présentable possible et il avait une bonne expertise dans ce domaine. Les circonstances faisaient que ses habitudes de prêtre, vis-à-vis de son image, soit utilisés d'une autre manière. En toute honnêteté Thaïs trouvait la nouvelle situation amusante en découvrant le détournement de ses connaissances et apprentissages. Il ne restait qu'à voir ce que la cheftaine avait choisie pour le vêtir, se doutant que cela allait sortir de ce qu'il avait déjà porté.
Journalisée
Ariman
Créature
-

Messages: 785



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #8 le: Mars 02, 2017, 06:19:12 »

Thaïs sortis cette fois présentable à la grande satisfaction de la maquerelle mais même moment un client sortis. C'était le Vulk qui c'était disputé avec le barman. Visiblement il avait passé la demi heure à se détendre et à tremper son biscuit avec une des pensionnaire du bordel. En voyant Thaïs il poussa un hoquet de surprise semblant avoir remarqué en lui quelque chose. Il était sur le point de parler en portant sa main à sa bourse quand la voie d'Ariman retentis.

- Combien pour celui là ?

Le Vulk se figea et s'appréta à dire quelque chose à voir sa tête il était sur le point d'envoyer Ariman bouler mais quand il vis le mastodonte qui le dominais de toute sa taille il s'étrangla avant d'avoir prononcer un mot.

Thaïs regarda son premier client et vis qu'il était gigantesque il faisait certainement trois mètres de haut presque un ogre mais du peu qu'il pouvait voir sous le capuchon du colosse laissait apparaître des traits humain bien que pale. Il était recouvert de sa cape taché de sang et portait surement une armure lourde dessous. Il sentait mauvais la goule crevé, avait les pieds boueux mais sa voie grave était plutôt calme.

Ariman renouvela sa question et la maquerelle répondit aussitôt.


- C'est un nouveau et son prix n'est pas encore définis c'est à lui de définir le tarif. Dit elle.

- Mmmm ! Peu être que cette somme pourrait lui convenir à passer un certains temps en ma compagnie. Qui tira une pièce et la femme devins soudainement pale. L'Obliterator payait avec une pièce de platine et cela faisait au moins 100 pièces d'or qui faisait 1000 pièces d'argents qui faisait 10000 sous de cuivre. Une véritable fortune. Pour un pareil prix Ariman aurait louer tout le lupanar mais il n'avait d'yeux pour Thaïs.

- Hum ! Heu ! Monseigneur vous êtes trop généreux.
Bredouilla t'elle avant de se pencher vers Thaïs et lui lancer discrètement.

- Accepte s'il te plais tu fait la fortune de l'auberge et la tienne par la même occasion. Demanda t'elle.

Le Vulk quand à lui descendis non sans lancer un regard assassin à Ariman il avait l'air vachement pressé.
« Dernière édition: Mars 02, 2017, 06:43:22 par Ariman » Journalisée
Thaïs
Humain(e)
-

Messages: 58



Voir le profil
FicheChalant
Description
Humain sans magie, béni par une divinité. Il est hermaphrodite et a la fonction de prêtre sur l'île de Zelki. Actuellement émissaire pour son peuple sur le continent et les autres îles peuplant Terra.
« Répondre #9 le: Mars 02, 2017, 11:10:30 »

Il avait fallu encore un peu de temps pour finaliser avec la maquerelle sa préparation, mais le jeune humain sentait qu'il avait fait bonne impression auprès d'elle. La femme avait remarqué quelque chose et adapté son choix de tenue en conséquent. Thaïs portait un ensemble aux couleurs du feu allant de l'orange au rouge, chose qui allait très biens avec son nouveau rôle. Un top légèrement échancré descendait un tier de son tronc, dévoilant une partie de son dos dons la marque florale, pour le bas il s'agissait d'un vêtement étrange mêlant opacité et transparence. La partie au niveau des hanche cachait son intimité alors de les jambes de la tenue était semi-transparente et échancré à l'intérieur. Ce que portait Thaïs venait d'un sultanat assez connus, mais pas encore de ce dernier, et donnait un air exotique au jeune hermaphrodite, il faut dire que la taille du nouvel arrivant avait limité les possibilités. La tenue alternait près du corps et ample, ce qui était nouveau pour le prêtre, mais il était heureux de découvrir de nouveaux styles vestimentaires.

Ils croisèrent l'homme qui avait causé de l'agitation plus tôt et sa surprise n'échappa pas aux deux. En toute honnêteté l'hermaphrodite eu une légère crainte en voyant qu'il l'intéressait, mais étrangement il sentait que ce n'était pas simplement comme objet de désir. Heureusement il eu l'intervention d'un autre client qui lui  vola sa proie. L'homme qui désirait sa personne était étrange car Thaïs n'arrivait pas à lire cela corps de ce dernier, comme-ci une partie était figé en une neutralité intrigante. Beaucoup des impressions que le prêtre percevait venait de la compréhension animal apprise par son ainée prêtresse Shentaï, l'humain n'échappait pas à la règle car il ne pouvait tout cacher. Son odeur n'était pas si gênante et le prêtre tenait bien faire son travail avec presque autant de ferveur que son rôle de prêtre. Le colosse dépassait l'employé qui trouvait appréciable de se retrouvé enfin face à quelqu'un de nettement plus grand que lui.

En voyant la pièce de platine il  ne reconnut pas tout de suite la valeur de l'objet, jusqu'à la remarque, même avec les 4/10ème de la somme c'était largement de quoi le mettre à l'abri du besoin pour un bon moment voir plus s'il se contentait d'un simple repas et d'une chambre modeste.

Thaïs fit une révérence au client qui montrait déjà une bonne connaissance de certains codes.

-Je vous remercie mon seigneur pour cette proposition sur ma simple personne. Je viens juste d'arriver comme l'a indiqué madame, mais j'espère pouvoir vous apporter satisfaction. N'hésitez pas à me faire part de vos désirs.

Le prêtre avait choisit de prendre une voix douce et très légèrement chantante, même si le dernier point était naturel car dans son peuple les chants n'étaient pas juste pour le plaisir des oreilles et avaient souvent un rôle magique. Son premier client était étrange, mais cette étrangeté n'attisait que plus la curiosité à son égard. Il allait faire de son mieux pour faire une bonne impression auprès de la potentielle clientèle, mais aussi auprès du patron s'il revenait travailler pour lui, car on lui avait fournit de quoi se laver, se vêtir, choses qui pouvaient coûter cher.

-Si vous voulez bien me suivre monseigneur. Vous préférez un espace un peu plus isolé du reste des clients ou cela vous importe peu ?


D'un geste fluide j'indiquais d'un geste de la main que nous allions nous diriger vers le lieu où nous allions passer au vif du sujet, même si j'ignorais comment était organisé chaque pièces, délimité par les rideaux. En tout cas j'essayai de mettre à l'aise mon client pour ne pas lui faire regretter l'investissement qu'il avait mit sur moi.
« Dernière édition: Mars 02, 2017, 11:25:10 par Thaïs » Journalisée
Ariman
Créature
-

Messages: 785



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #10 le: Mars 03, 2017, 02:39:24 »

Ariman était arrivé à temps avant et avait grillé le Vulk c'est passé de justesse toutefois. Maintenant il fallait qu'il soit certain que le jeune est bien ce qu'il recherche. En ce faisant passer pour un client lambda Ariman pouvait jouer à la fois sur la carte du travail et du plaisir ce qui était pas si mal.

Vu qu'il avait payé une fortune Ariman voulus un endroit un peu plus intime pour déjà se laver et se rendre un peu plus présentable et qu'il ne soit pas dérangé. Magré que Thaïs invita l'Obliterator dans une des alcôves, la maquerelle avait une autre idée et invita son invité et son employé dans une chambre à l'étage grand luxe pourvus d'une salle de bain réservé à la clientèle riche venant s'envoyer en l'air et un tas d'accessoire assez équivoque. L'endroit était plus outrageusement décorés d'art porno mais avait le mérite d'être plus confortable à cause d'un grand lit à plume, une cheminée allumée, et des peaux d'animaux au sol bien plus agréable à fouler pieds nus que sur du plancher froid. Il y avait également une salle de bain semblable à celle que Thaïs a utilisé mais un peu plus vaste pourvus d'une baignoire en bois de la taille d'un bassin.

Après c'être assuré qu'il aura la paix Ariman pria le garçon de l'attendre dans la chambre tandis qu'il se dirigeait vers la salle de bain et ferma la porte après lui avoir expliqué qu'il allait se déshabiller et qu'il l'appellera ensuite. Ce fut une fois dans la salle de bain que l'Obliterator enleva sa cape boueuse qu'il jeta dans un coin. Restait maintenant l'armure. Le problème avec les Obliterators c'était qu'ils étaient chair et métal amalgamé. L'armure était soudé à même la chair d'Ariman. Toutefois ce dernier avait un pouvoir qui le rendait unique contrairement aux autres et l'employa. Ce fut une fois ce dernier utiliser qu'il appela Thaïs.


- Tu peut venir !

Une fois le jeune entré Thaïs vis que Ariman c'était débarrassé de ses affaires et de son armure mais son aspect avait un aspect étrange pas vraiment humain. Même sans son armure le client de Thaïs restait tout aussi impressionnant sa peau était très pale presque de la couleur du métal. Il avait des muscle et une stature qu'on croyait qu'il semblait sculpter à partir d'un bloc de pierre. D'étrange tache métallique zébrait son corps. Ariman n'avait pour tout vêtement qu'une serviette qu'il avait nouer autour de ses reins mais on devinais en dessous du tissus une imposante virilité.

- Je me sent sale après avoir autant marcher pour atteindre cet auberge. Aide moi à me laver mais met toi à l'aise nous avons tout notre temps. Dit il amicalement.   
Journalisée
Thaïs
Humain(e)
-

Messages: 58



Voir le profil
FicheChalant
Description
Humain sans magie, béni par une divinité. Il est hermaphrodite et a la fonction de prêtre sur l'île de Zelki. Actuellement émissaire pour son peuple sur le continent et les autres îles peuplant Terra.
« Répondre #11 le: Mars 03, 2017, 07:04:02 »

Thaïs n'avait pas été sanctionné pour sa méconnaissance des lieux, en même temps à peine arrivé qu'il faisait parler de lui dans toute la taverne qui était en effervescence. Ses compagnons redoublaient d'efforts pour satisfaire leurs clients et une petite foule se disputaient déjà le droit de pouvoir prendre la suite avec Thaïs.

La découverte de la pièce impressionna le jeune prêtre reconvertie temporairement en personne de petite vertu, ses yeux brillant de curiosité devant les étranges objets dont une partie avait la forme de membres tant humains qu’animais. Le contact avec les peaux de bêtes lui fit du bien, se sentant l'espace d'un instant comme chez lui. Un œil observateur pouvait avoir remarqué son intérêt bref pour le cuir animal, mais il n'oublia pas son rôle. La gérante du bordel lui expliqua le fonctionnement du système pour amener l'eau chaude ainsi que l'emplacement des savons, huiles parfumées et des excitants si besoin. Cette chambre et les autres salles regorgeaient de nouveautés. Elle lui donna de discrets conseils pour susciter un peu plus de désir à son client.

La demande son client fut accueillis par un hochement de tête tranquille. Il était évident que certains clients avaient besoin d'un peu d'espace vitale, certaines choses se devaient rester pour soi. Le lit l'intrigua alors il se permit de s'y assoir et fut surprit de s'y enfoncer. Il fit le tour et vit quelques plumes, c'était une autre découverte qui ne rendit que sa curiosité plus grande sur le reste de la pièce qui provoquait un bon ressentis de la part du jeune hermaphrodite.

Ce dernier vint gentiment lorsqu'il fut appelé et son visage trahit alors sa pensé, de même que son petit temps d'arrêt. Son client était bien plus grand, costaud et beau que ce qu'il s'était permit d'imaginer, certains de son village auraient été jaloux. Ses joues, qui se coloraient très facilement, prirent une petite teinte. Sa réaction aurait été la même si son corps avait été d'avantage zébré par ce qu'il prenait pour les marques d'un guerrier. Thaïs se sentait bien fragile à côté de lui, mais ce n'était pas désagréable de ressentir cela de temps en temps.

-J'agirais selon vos désirs monseigneur. Dois-je vous laisser vous occuper de certaines partie de votre puissant corps ? Sinon préférez-vous une eau tiède ou bien chaude ? Veuillez vous assoir, je m'occupe de vous une fois la température réglée à votre convenance. Demanda Thaïs avec le ton approprié pour sa nouvelle fonction.

En posant ses question Thaïs se tourna légèrement, étant entre le profil et le trois-quart, dos côté client, pour se dévêtir tranquillement du peu de vêtement qu'il portait. Il jouait sur le révélé et le caché comme on lui avait conseillé, car l'imagination pouvait rendre plus attrayante une situation ou une personne. Ariman pouvait facilement voir la marque qui était nettement dessiné, mais ce n'était pas de l'encre qui faisait apparaitre ce motif détaillé. Un fois la température indiqué Thaïs prit un baquet, qu'il remplit à l'aide d'une louche en bois, et un des savons pour décrasser le mastodonte en commençant par son cou et ses épaules. Il se plaça debout dans le dos de son client qui le dépassait grandement s'il se mettait lui-même à genoux. Ses mains agissaient avec des gestes qui étaient certes assez forts pour le nettoyer, mais avec beaucoup d'attention et de douceur. De plus le savon aidait grandement sa tâche.

Pendant se temps l'eau commença à couler dans la baignoire pour qu'Ariman puisse s'y détendre après le nettoyage, l'eau chaude venait d'en haut pour plus de facilité d'utilisation et la température était réglé par un système de canaux en bois ingénieux. L'un, assez large, transportait l'eau chauffée et d'autres, de diverses tailles, apportaient de l'eau non chauffée pour régler la température.
Journalisée
Ariman
Créature
-

Messages: 785



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #12 le: Mars 03, 2017, 02:39:10 »

Le corps d'Ariman avait une texture pas très souple comme l'était un être humain en nettoyant les tache qui parcourait le corps d'Ariman Thaïs vis son reflet lui donnant confirmation que son client n'était pas vraiment humain. Il n'en demeurait pas moins que Ariman se montra bien élevé alors qu'il était savonné. Curieusement Thaïs remarqua que son client était intrigué par sa marque.

En réalité Ariman eu confirmation de ce qu'il recherchait. Le garçon était un porteur de rune pour tout dire il c'était plus attendu à un artefact portant cette marque plutôt qu'une personne vivante. Mais le pic de ses capteurs confirmait ce qu'il avait remarqué quand il espionnait l'auberge. Ce garçon avait des ressources magiques ou divine importante pour l'aider à une tache particulière.

Après avoir été bien savonné et rincé Ariman pus profiter du bain. Chaud ou froid Ariman s'en fichait mais demanda de l'eau tiède idéale pour un humain car invita ensuite Thaïs de terminer de se déshabiller et à venir dans l'eau lui tenir compagnie. Il c'était débarrassé de sa serviette pendant le savonnage mais maintenant qu'il était debout Thaïs pus voir en détail que son client avait un sexe immense.

Après qu'il se soit mis à l'eau et que le jeune hermaphrodite l'ai rejoint et même dus s'assoir sur les genoux de l'Obliterator car malgré la taille du bassin c'était assez juste pour un colosse et une personne. Ariman en profita pour commencer à lui poser des questions en le mettant à l'aise. Thaïs sentis les doigts de son client se déporter sur son sexe masculin et commença à le masturber doucement alors que son autre main de porta sur son dos caressant la partie ou se trouvais sa marque.


- Dit moi ! Je n'ai pas demander mais quel est ton nom ? Tu as l'air d'être quelqu'un d'assez atypique pour un courtisant qui débute dans le métier. Que fait un mignon comme toi dans cette auberge pareille ? Demanda t'il doucement tout en continuant à lui faire du bien.
Journalisée
Thaïs
Humain(e)
-

Messages: 58



Voir le profil
FicheChalant
Description
Humain sans magie, béni par une divinité. Il est hermaphrodite et a la fonction de prêtre sur l'île de Zelki. Actuellement émissaire pour son peuple sur le continent et les autres îles peuplant Terra.
« Répondre #13 le: Mars 03, 2017, 05:53:03 »

Ils étaient tranquillement épiés sans qu'ils puissent le savoir.

Un regard n'avait pas quitté Thaïs depuis son départ de l'île dont il était issu et il appartenait à un être qui n'était pas humain. Nosaasye, tel était son nom. Tantôt étant Déesse mère du panthéon connue de toute la population de Zelki, tantôt arborant des formes autres pour observer à leur insu ou provoquer des changements. Thaïs était autant son champion, son protégé, son serviteur et son jouet dont elle prenait soin, car les mortels étaient si fragiles, si crédules, si vulnérables. Elle avait déjà joué avec la roue du destin pour éviter un trépas du prêtre dans les plaines, détournant un loup-démon de son chemin en lui indiquant une autre proie.

Ce qui l'avait décidé de bénir Thaïs, son hermaphrodisme encore plus rare chez les hommes humains, mais également un simple coup de tête, comme elle l'avait fais pour les deux autres prêtres. Elle fut amusé de voir que l'être qui accompagnait son précieux humain prenne sa marque pour une rune, mais les mortels se trompaient souvent face à de la magie divine qui dépassait de loin leurs capacités de compréhension. La magie contenue dans la marque augmentait avec le temps jusqu'à atteindre un certain niveau, le but étant de préparer le corps de son élu à l'activation de cette dernière sans quoi le pauvre être tomberait dans les pommes et ce n'était pas le but recherché. Bien sûr cela se traduisait par une émanation magique plus ou moins perceptible, mais elle ne pouvait pas rendre cette marque trop parfaite pour laisser un possible imprévus se produire. Cela ne serait pas amusant si tout marchait comme elle le désirait. Les dieux peuvent être très égoïste et elle n’échappait pas à cela, mais l'éternité était si ennuyante si on ne trouvait pas de quoi s'occuper.



L'hermaphrodite lavait le colosse avec sérieux, remarquant des choses étrange chez son client, mais cela n'était pas une mauvaise chose que d'être ignorant. On pouvait ainsi apprendre d'avantage que si l'on savait déjà, mais le prostitué en herbe ne demanda pas l'origine de cette sorte de métal ou autre substance qui couvrait une partie de son corps. D'une part cela pouvait être un sujet sensible et lui-même ne préférait pas savoir pour le moment. Lors du lavage il eu un temps d'arrêt en voyant le sexe de l'homme. Ce n'était pas le fait de voir un membre, mais plutôt sa taille peu commune qui avait provoqué cela, néanmoins il continua jusqu'à ce que son client soit bien propre.

Il était facile de deviner que Thaïs n'était pas indifférents aux charmes de la personne qui l'avait payé. On ne lui avait pas apprit à cacher ses désirs, d'une par cela permettait aux différentes personnes de son peuple de connaitre un possible partenaire lors des rares moment où le sexe pouvait être pratiqué librement, d'autre part il n'était pas honteux d'être honnête vis-à-vis de ses désirs.

Lorsqu'il fut invité à rejoindre la personne dans l'eau il défit la seule chose qu'il portait encore, un ruban rouge qui attachait ses cheveux. Ceux-ci descendirent jusqu'à la moitié de ses mollets. Il s'installa du mieux qu'il pu sur ses puissantes jambes, se laissant regarder et toucher par lui.  Thaïs apprécia le dérive de la main d'Ariman qui pouvait constater un membre de taille normal et un léger tremblement de de désir de la part du prostitué qui se laissait faire. La caresse de l'autre main était sur sa marque, cela devait l'intriguer de la même façon que la plupart de celles et ceux qui l'avait aperçu.

-Je m'appelle Thaïs monseigneur. J'étais en voyage pour mon village et suis arrivé ici en cherchant un abri, mais hélas les poches trop vides. Quand à mon côté atypique cela peut venir des mes origines monseigneur. Je viens d'une île aux mœurs différentes et suis particulier, étant entre autre marqué par une de nos divinités. Il s'agit de ce que vous avez observé et touchez de votre autre main. Que souhaiteriez-vous connaitre de plus monseigneur ?
dit-il mélodieusement.

Thaïs commençait à apprécier son client qui se montrait assez doux et gentil. Lui se laissait porter par la sensation de bien-être qui envahissait son corps ainsi que le feu qui naissait dans son bas ventre, mais il savait se contenir sans difficulté grâce à son éducation. Cependant il montrait qu'il appréciait ce qu'Ariman lui faisait pour satisfaire l'égo ou rassurer son acheteur. Il n'était pas rare que ses partenaires soient incertains de leurs compétences, mais Thaïs estimait que le colosse avait peu de chance d'en faire partie.

« Dernière édition: Mars 03, 2017, 05:58:32 par Thaïs » Journalisée
Ariman
Créature
-

Messages: 785



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #14 le: Mars 03, 2017, 07:15:10 »

- Dans ce cas nous sommes vraiment des créatures vraiment atypique. Je m'appelle Ariman un seigneur servant le chaos universel. Je suis à la fois un serviteur des puissance de la ruine mais aussi leur opposé car même le chaos à besoin d'une forme d'équilibre pour continuer de subsister. On me surnomme d'ailleurs l'Arbitre. Se présenta Ariman qui commença un jeu de question et de réponse en avouant son allégeance avec une force maléfique mais aussi l'étrangeté de sa fonction qui le rendait atypique comparés au puissance du mal. Il fallait avouer que Ariman était plus un mercenaire qu'un véritable dévot. Il n'avait pas seulement servis des démons et des puissance du mal mais aussi des divinités ayant d'autres alignements que maléfique mais toujours des chaotiques et des protecteur d'un genre particulier autre que le mal. Il fallait esperé que Thaïs l'ai compris. L'Obliterator ne lui voulait pas de mal c'était même l'inverse. Sur un certain point Sélène la princesse Amazone auquel Ariman avait fait un bout de chemin par le passé avait en quelques sorte adoucis son caractère et Ariman n'était plus vraiment le même depuis cette rencontre.

Thaïs montra une certaine retenue polie à ses caresses mais les va et viens incessant de la main d'Ariman sur son sexe et ses caresses aura tôt fait de le faire réagir. Il sentait déjà son sexe trembler au fur et à mesure. Ce fut quand il fut bien dur que Ariman souleva Thaïs pour qu'il se retrouva debout et le manipula  pour qu'il se retrouve face à Ariman. Ariman toucha son sexe tendus et le branla encore un peu.

- Mmm appétissant ! Dit il avant de prendre son sexe dans sa bouche et commença à le succer. C'était à la fois chaud gluant et très agréable. Ariman suça le sexe de Thaïs un instant avant de redescendre sa langue pour ensuite s'attaquer à la partie féminine du jeune Hermaphrodite tandis que les mains expertes de l'Obliterator remonta vers ses fesses. Thaïs sentis un gros doigts sur son anus le faisant cambrer le dos par réflexe sous la surprise de cet assaut.   
Journalisée

Tags:
Pages: [1] 2 3
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox