banniere
 
  Nouvelles:
La nouvelle Gazette est en ligne !
Bonne lecture !



Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Sujet: [Fini]Blood and Honor [pv Meliodas]  (Lu 684 fois)
Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/ eggshot d'oeuf
Terranide
-

Messages: 4230



Voir le profil
Fiche
Description
A un putain de réseau social.
« le: Février 16, 2017, 12:57:26 »

Décidément…c’était la saison ! L’Okami courait afin de distancer ses poursuivants, une dizaines d’humaines munies d’armes et de filets qui n’attendaient qu’une chose : Pourvoir la  mettre au fer. Elle aurait pu combattre, mais…l’envie n’était pas présente et espérait simplement les épuiser. L’avantage d’être une Terranide et d’avoir passée des mois en pleines nature c’était bien que son endurance fût plus conséquente que celle de ses poursuivants. Certains abandonnèrent la traque, crachant leurs poumons tandis que d’autres, ceux qui avaient le loisir de monter un destrier, continuait leur poursuite. Mais…devait-elle essentiellement fuir ? Non ! Bien sûr que non ! Elle pouvait leur face ! Le soleil décroissant dans le ciel et amenant peu à peu le crépuscule, la Louve s’arrêta subitement au milieu de nulle part, rejoins peu de temps après par cinq hommes.  Ils l’entourèrent de leurs montures, émettant des rires gras, parfaitement sûrs de leur victoire.

L’un lança un filet en direction de la Lycane qui le trancha à l’aide d’une de ses épées.  La main sur la garde d’une de ses armes, les jambes légèrement fléchies, elle s’apprêtait à riposter, suivant de ses yeux azurés le mouvement de chacun de ses adversaires.

« Partez…-leur ordonna t’elle – ça me gênerait d’avoir votre sang sur ma lame… »

Pour toute réponse des rires moqueurs résonnèrent dans la plaine. Bien sûr, ils ne la prenaient pas au sérieux. Personne ne prenait les Terranides au sérieux, après tout ce ne sont que des hommes ou des femmes avec des attributs animales bon pour devenir esclave et assouvir les besoins sordides et sexuels de leur maître et maîtresse. A cette pensée, la Louve insulta intérieurement ceux qui avaient instaurés cet état des faits mais revint bien vite à la réalité.

« Je vais t’apprendre à te servir correctement de ta langue, chienne ! »


L’homme qui avait prononcé ses paroles chargea la lycane. Mais ce ne fut pas la lame de son épée qui l’accueillit mais une étouffante chaleur. Des flammes apparurent sur tout son corps, épargnant cependant le canasson qui n’avait rien demandé. L’homme hurla de douleur et tomba de sa monture, se mettant à rouler sur le sol dans l’espoir vain d’éteindre les flammes qui le dévoraient. Cette suite d’évènement eu pour résultats de lancer un assaut commun.

Les lames s’entrechoquèrent, le fil coupant de l’épée pénétra plusieurs chairs, les couteaux de lancer habilement utilisés blessèrent aussi mortellement ses opposants.  Une odeur de sang commençait à se répandre.  Bien que prudente, la Louve n’échappa pas à certaines blessures et l’une de ses mains s’appuyer contre son flanc droit d’où l’on pouvait deviner une entaille nette et franche. Quatre des hommes étaient à terre et il ne restait plus qu’un adversaire. Mais au contraire de la Terranide, ce dernier n’était pas blessé. L’étalon sur lequel il était jonché se mis à hennir et à  frapper le sol de ses sabots, sentant parfaitement la tension entre les deux personnages.

« Pute..Je vais te faire payer tout cela. »

Et il chargea, faisant s’entrechoquer sa lame avec celle de la  Lycane qui par différence de force, fut obligée sur le coup de plier un genou, offrant à son opposant un net avantage. Mais si elle ne pouvait pas le battre par le fer, alors il subirait le même sort que son ancien compagnon. Il était hors de question pour l’Okami de se laisser avoir si bêtement ! Utilisant un coup des plus fourbes, l’homme retira sa lame avant de la planter d’un coup d’estoc dans l’épaule de la Terranide. D’autres gouttes de sang chuta sur le sol et attrapant la lame de sa main valide, la Lycane s’en saisis et se mis à tirer de sorte à la retirer, s’écorchant par la même occasion la paume de sa main.

« Enfoiré…. »

Fut le seul mot qu’elle lança tandis qu’elle retirer non sans mal et sans douleur cette lame située dans son épaule et tandis qu’elle foudroyait du regard son adversaire, elle effectua un léger mouvement de doigts, immolant ce dernier. Elle finit par retirer entièrement la lame et lâcha une injure en voyant tout le sang qui l’entourait. De plus, elle en avait également perdu pas mal…Elle devait agir et vite avant que des créatures sauvages et inhospitalières ne furent attirées par cette odeur ferreuse et caractéristique.
« Dernière édition: Février 23, 2017, 08:30:32 par Shad Hoshisora » Journalisée

Méliodas Crowford
Créature
-

Messages: 18


Empereur des ténèbres.


Voir le profil
Fiche
« Répondre #1 le: Février 16, 2017, 01:51:58 »

Blood and Honor
F. Shad

Des bruits de fracas résonnaient dans mon château. Des objets semblaient se briser un par un. Le calme qui régnait habituellement était brisé par les excès de rage dont je faisais preuve. En effet, ayant été occupé par plusieurs choses, c’est dernier temps, j’ai omis de contrôler les réserves de sang que j’achetai à des contrebandiers. Chasser des animaux ou des créatures vivantes me rebutaient toujours autant bien que cela fait des siècles que je suis devenu une créature de la nuit. Passant mon bras sur une des commodes, j’envoie voler tout ce qui se trouve dessus en hurlant. Mes yeux brillaient d’une façon si belle, mais si affreuse pour moi. Cette lueur montrant que le monstre en moi avait besoin de cette drogue qu’était devenu le sang pour mon corps. Les domestiques avaient déjà quitté la pièce avant que cela ne soit eux que je balance pour me défouler. La soif est une chose terrible pour moi, la contrôlé est impossible, mais la combler me semble terrible.

M’avançant vers la table qui se trouvait à ma gauche, je viens prendre un des couteaux disposés dessus pour me trancher la paume de la main et boire mon propre sang, mais comme les autres fois où j’ai essayé de me combler de cette manière, cela ne fait qu’empirer la chose, mon propre sang de marche pas, quand je le bois, c’est comme si l’on me donnait du sel alors que j’ai juste besoin d’eau. Cela avait juste pour effet d’amplifier cette douleur dans mon ventre qui me disait de sauter sur la première personne que je croiserai. Le démon à l’intérieur de moi me poussait à commettre des atrocités pour vivre et ne plus souffrir physiquement, mais le double tranchant était si terrible, je perdais le peu d’humanité qu’il me restait dans mon esprit. À tel point que chaque jour, je me demande qui je suis ? Méliodas Crowford le roi d’Alderamin, L’empereur des ténèbres le vampire redouté de ses pairs ? Ou un simple monstre maudit ? La réponse à cette question était floue de jour en jour.

Mon corps était dans le fond en combat lui-même entre cette lumière qui faisait de moi l’homme respecté et aimé de mon peuple et ses ténèbres qui ont décimé et détruit ce même peuple. Je me retrouvai au milieu de cette guerre interne, attendant de plonger dans les abysses du mal ou être libéré de mon fardeau pour enfin m’excuser auprès de ce que j’aime. Mais le moment ne semblait pas venu, au contraire, j’entendais cette voix dans ma tête qui me poussait à sortir et d’aller boire jusqu’à plus soif, après tout, les gens de cette ville voisine me doivent beaucoup, je les ai protégés dans l’ombre de cet environnement qui paraît si calme et paisible, mais qui recèle des horreurs que toutes personnes normales voudraient fuir, alors ils peuvent me remercier en versant un peu de leur sang.

Alors que je luttai contre cette envie presque irrépressible, je sens comme un choc électrique parcourir mon corps. Un choc violent et très puissant puis une odeur apparaît. Une odeur si délicieuse dans mes narines, mais si horrible mentalement… Le sang, il y a énormément de sang pas loin de mon château. Alors que je m’en rends compte, je sens mon corps se contracter sans que je ne le contrôle et mes crocs sortir doucement. Je ne m’en étais pas rendu compte en vérité, mais je courais déjà en direction de la fenêtre du château sautant au travers avant de disparaître dans un nuage de brume noir. L’odeur venait des plaines adjacentes à la forêt où j’ai élu domicile.

Arrivant rapidement dans les débuts de la plaine, je dirige mon regard rouge en direction de l’odeur, même si une grande distance me séparait du lieu dont émanait cette odeur, je pouvais discerner ce dernier, ce qui fut une autre erreur de ma part, car le sang s’y trouvant me fit encore agir sans que je ne m’en rende compte. J’étais déjà en train de courir à toute allure pour rassasier cette soif qui n’avait fait qu’empirer avec l’odeur et la vue. Arrivant à toute vitesse, j’attrape un des premiers corps qui me tombe sous la main le tirant sur une légère distance avant de planter sauvagement mes crocs dedans. L’homme semblait déjà mort vu qu’il ne bougea pas, puis je remarque les brûlures sur le cadavre tout en aspirant le peu de sang qu’il restait sans retenue.

Le spectacle était plutôt sauvage et disgracieux, ainsi que cette forme de mon visage si monstrueuse qui exprimait ce sentiment de faim. Après avoir vider le sang du corps, je le prends et le balance un peu plus loin, étant vide il ne me servait plus à rien, je marche en direction des autres cadavres restant quand je remarque enfin la présence d’une créature encore vivante qui ressemblait à une femme. La fixant de mes yeux rouges scintillant, je reste silencieux un bon moment avant de lui demander :

-   C’est toi qui as fait cela ?

Dans le fond, j’étais partagé entre colères qu’elle est provoquée une telle chose autour de mon château, me forçant à céder à ma monstruosité. Mais je pouvais aussi la remercier, car ça aurait pu dégénérer pour le village voisin ou mes domestiques. Venant essuyer mon visage du peu de sang qui avait giclé, je la fixe de nouveau, elle n’était pas humaine, son odeur était un peu trop sauvage pour cela. J’ai vu beaucoup de créature entre celle que j’héberge, protéger et chasse pour leur dangerosité.

-   Une Okami … ?

Oui c’était bien une question que je lui posais. Remarquant ses blessures et ce sang frais qui coulait, mes yeux revirent rapidement dans ce rouge scintillant et ma gorge se serre en même temps que mes poings, pour essayer de me maîtriser et ne pas lui sauter dessus tout en arrachant sa gorge de mes crocs.

-   Cache cette blessure si tu ne veux pas avoir de problème !

Le ton était assez menaçant, mais je ne voulais pas l’être, mais j’ai vraiment du mal à me contrôlé au milieu de tout ce sang présent.
« Dernière édition: Février 18, 2017, 02:15:32 par Méliodas Crowford » Journalisée
Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/ eggshot d'oeuf
Terranide
-

Messages: 4230



Voir le profil
Fiche
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #2 le: Février 16, 2017, 03:35:33 »

Le sang continuait de gouttait de ses blessures…Elle devait agir et vite. Et quoi de plus utile pour soigner une plaie que de la cicatriser ? Et puis l’avantage avec cette technique quelque peu barbare sur le coup c’était qu’on évitait également tout risque d’infection. Dirigeant sa main valide dans un premier temps vers la blessure à son flanc, elle la fit soudainement luire de chaleur, se préparant à cautériser et désinfecter la plaie par le feu avant qu’un évènement impromptu ne vienne la déranger. Sans crier garde, un être apparu et se rua sur le corps d’un des hommes gisant au sol. Les sons de déglutitions firent très vite comprendre à l’Okami qu’elle avait en face de sa personne un vampire et assoiffé qui plus est. Délaissant le soin de ses blessures pour l’instant, elle fixait de ses yeux azurés le nouveau venu, sa queue hérissée derrière son dos.  La Louve détestait les vampires. Exceptée une, mais dans l’ensemble, après sa mésaventure avec l’un d’eux, elle avait du mal à leur faire confiance.

Le cadavre à présent vidé, il remarqua enfin sa présence. La Lycane ne bougeait pas, lui faisant face, sachant pertinemment que toute fuite serait irraisonnable. Elle ne répondit pas lorsqu’il lui demanda si elle était l’actrice de ce bain de sang, la réponse lui semblait pourtant évidente et hocha simplement la tête quand il la questionna sur sa race.  A voir ses réactions, peut-être n’était-il finalement pas un monstre ? Erreur que de pensée cela ! Car la vue du sang coulant le long du corps de la Terranide eu tôt fait de réveiller les instincts les plus primaires de son interlocuteur. En guise de réponse, la Louve émis un grognement.

« Si tu n’étais pas arrivée pour te nourrir, j’aurais eu tout le loisir de me soigner ! »

La Lycane avait craché ses mots avec dédain. Puis reprenant là où elle s’était arrêté, elle fit jaillir une flamme dans la paume de sa main et se l’apposa sur ses plaies, cautérisant ainsi son flanc et son épaule. Une méthode peu orthodoxe mais après tout, il fallait faire avec les moyens du bord et malheureusement la Lycane ne connaissait aucun sors de soin. Deux de ses blessures furent soignées, il ne lui restait à présent plus qu’à s’occuper de celle ornant la paume de son autre main. Jetant un regard au vampire, elle hésita un instant, puis repassa son regard sur sa blessure d’où le sang frais s’écoulait encore.

« Prouve-moi que tu n’es pas un monstre assoiffé…Arrêtes toi à temps. »

Et à ces mots, elle tendit sa main meurtrie, la présentant paume vers le haut telle une invitation à se nourrir. Sur le coup, même l’Okami ne savait pas pourquoi elle avait réagit ainsi, était-ce peut être car il lui avait semblé voir une lueur apeuré dans les iris rougeoyant du vampire ? Non pas qu’il avait peur d’elle mais plutôt…de lui-même ?  Le bras et la main tendue, elle attendit. Se jetterait-il sur elle pour s’abreuver ou ira-t-il boire le sang des cadavres frais gisant au sol ? Et surtout, sera-t-il en mesure de s’arrêter si besoin ? La Lycane n’était pas folle et se préparait déjà à repousser le vampire si besoin.
Journalisée

Méliodas Crowford
Créature
-

Messages: 18


Empereur des ténèbres.


Voir le profil
Fiche
« Répondre #3 le: Février 16, 2017, 05:54:13 »

Je fixais l’okami qui avait bien voulu vérifier ma suspicion d’un hochement de tête. C’était assez rare de voir une telle race se trimballer dans cette région, librement qui plus est. Je me demande si c’est encore un piège stupide pour me faire sortir vu le sang ou si elle est simplement perdue par ici. Mais le sang frais que je vois me coupe dans ma pensée me rappelant que je peux boire encore un peu, on en a jamais de trop. Après m’être retenu aussi longtemps, j’avais bien le droit à un surplus. Pourtant, une partie de moi ne voulait pas. On dit que les Okamis sont des créatures pures et dignes, pourquoi je prendrais cette dernière pour cible. Je ne m’attaque pas aux innocents, pourtant quand elle me propose ouvertement de venir goûter son sang, mon esprit s’embrume, laissant de nouveau apparaître mes crocs et ses yeux rouges maudits.

Ne relevant pas de commentaire sur mon arrivé, sa main qui m’est présentée avec insouciance ? Non, loin de là, elle se méfie justement. Elle tâte le terrain et cherche à savoir quel type de vampire je suis. C’est d’ailleurs ce qu’elle me dit, de me contrôler ce n’est pas à elle de se cacher. J’aurai souri en temps normal pourtant là, je peux juste la fixer et me déplacer soudainement vers elle en attrapant son poignet et passant ma langue sur le sang, sans lui faire mal, lui arracher la main ou autre. Je la pousse doucement en m’en rendant compte :

- Tu oublies un détail… Ce n’est pas une chose qu’on choisit, nous sommes des monstres assoiffés de sang.


Oui, ce n’est pas une chose que l'on devient un monstre assoiffé de sang, je le suis de par ma nature. Le fait que je sois de cette race me pousse à en être un. Je continue de la fixer, avec mes yeux rouges. Je pourrai la broyer, arracher ses membres et les conserver pour un autre repas, mais elle ne semble pas hostile pour le moment, donc je ne le ferais pas. Ne relevant pas de commentaire sur mon arrivé, sa main qui m’est présentée avec insouciance me donne envie....:

-  Ce n’est pas forcément par plaisir que l'on boit du sang, comme vous ne buvez pas de l’eau par plaisir, mais par nécessité.

Oui, c’est comme si je l’enfermai dans un endroit sans eau, que je lui donnais de la nourriture remplie de sel et que je mettais un verre d’eau qu’elle peut parfaitement voir, mais pas l’atteindre. Ici, ça me faisait le même effet. De quoi me mettre en colère en fait. Pourtant, je n’ai que de la tristesse et de la honte que l’on me voit comme ça. Je n’arriverai jamais à m’y faire, un sentiment de mal-être me parcours à chaque fois. Voyant encore le sang couler, je ne peux qu’attrape un autre cadavre calciné et mordre dedans violemment, broyant légèrement le cou avec l’urgence pour me maîtriser. Je soupire légèrement lâchant le cadavre une fois que je me sens mieux. Je reviens essuyer ma bouche avec le dos de ma main.


- Sinon que viens faire une Okami dans cette zone, c’est plutôt rare… Et surtout une Okami libre, je suppose ?


Je jette le cadavre inutile dans un coin, comme pour le précédent repas et regarde ceux restants. Je pourrais peut-être les récupérer, ça me fera de la réserve jusqu’à ce que j’aille voir mon contact sur Terre. Les poches de sang sont bien plus fiables à cet endroit qu’ici. Je m’étire longuement, regardant la lune qui avait pris place. Elle était une fois de plus magnifique ce soir. Je garde le nez en l’air un moment pour observer cette dernière avant de reporter mon regard sur la demoiselle :


- Qu’as-tu fait pour être chassé ? Tu as volé ? Ou simplement victime de la bêtise des hommes ?


Oui, les hommes n’ont besoin pas besoin de raison de chasser les autres, car ils se croient tout permis. Je connais très bien cette situation écœurante et injuste. Ils se croient tout permis, car plus nombreux, mais pourtant, ils sont bien plus faibles que la majorité des races. La vie est vraiment ironique, il faut le dire. Revenant sur la créature devant moi, je la détaille un peu plus et remarque ses cheveux bleus. Je sens qu’elle reste méfiante et sur la défensive, comment je peux être offensé après le spectacle qu’elle vient d’observer :


- Pas besoin de rester méfiante, si je voulais vraiment te faire du mal, tu serais déjà morte.
« Dernière édition: Février 16, 2017, 05:59:26 par Méliodas Crowford » Journalisée
Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/ eggshot d'oeuf
Terranide
-

Messages: 4230



Voir le profil
Fiche
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #4 le: Février 19, 2017, 01:35:25 »

Il ne l’attaqua pas, ni se rua sur le sang qui lui était offert. Non au contraire, elle fut même repoussée et il se jeta contre l’un des cadavres pour le vider à son tour de tout fluide vitale. Finalement, la Lycane referma la blessure au niveau de sa paume, léchant pour terminer le sang qui était encore présent avant de prendre la parole après toutes ces secondes de silences. Après tout, n’avait-elle pas plusieurs questions à répondre ?  Elle se mis à marcher en observant les cadavres, prenant une inspiration et soupirant avant de déclarer :

« Tu n’es pas le premier vampire que je rencontre et à chaque fois ils regardaient le monde avec dédain et mépris…Ne vas pas me faire croire que tu es différent. Tu crois me faire peur en me disant que tu pourrais me tuer ? Oui….Tu le pourrais mais je pourrais aussi te brûler jusqu’à ce que le soleil pointe le bout de son nez…. »

Et à moins qu’il y soit insensible, cela ne pouvait que signifier une mort rapide pour le vampire. La Lycane s’approcha doucement d’un étalon et lui flatta l’encolure avant de se mettre à retirer l’équipement qu’il portait. La liberté l’attendait et la Louve repris la parole :

« Ai-je l’air de porter  des chaînes et d’avoir besoin de voler ? Non ces humains m’ont poursuivi pour faire de moi une esclave…Comme c’est étonnant ! Et ce n’est pas faute d’avoir tenté de les semer et de les avoir mis en garde…Qu’est-ce que j’aurais dû faire ? Me rendre sagement ? Devenir une putain d’esclave sexuelle comme la plupart des miens car j’ai une part animale en moi et que donc je dois être traitée comme telle ? »

La colère était palpable dans le son de sa voix. Ayant terminée de libérer l’étalon, la Louve flatta une dernière fois sa robe avant de lui donner une petite tape pour l’inciter à partir, puis elle se tourna vers le vampire :

« Tu ne sembles pas être un esclavagiste…Et oui tu ne sembles pas vouloir me tuer alors que veux-tu ? Je n’ai aucun compte à te rendre et tu ne peux pas me fo… »

Laissant sa phrase en suspens, ne la terminant sans doute jamais, la Lycane haussa ses oreilles et se mis aux aguets, elle finit par se retourner subitement sur elle-même et d’envoyer une dague entre les deux yeux d’une créature sauvage qui tomba à terre et se mis à gémir de douleur. Le désignant d’un coup de menton, la Louve lança :

« Ce n’est peut-être pas aussi gouteux que le sang d’un humain mais au moins celui-ci est frais et…Merde pourquoi je fais ça moi maintenant ? »


Même la Terranide ne comprenait pas la raison de son acte et surtout pourquoi elle venait de proposer le sang du monstre au vampire. Emettant un grognement elle s’approcha de la créature et d’un coup sec retira la lame de son crâne, le tuant sur le coup, puis elle retira le sang présent, levant son regard vers la lune.

« Elle est magnifique ce soir…Je vais te le dire, je n’ai aucune envie de me battre mais je le ferais si tu m’y oblige. Je n’ai pas la moindre confiance en toi, en tout cas pour l’instant. Mais je vais quand même faire preuve d’une certaine….Politesse. Mon nom est Shad et non je suis loin d’être enchantée de te rencontrer vampire. »

Le ton était donné. Mais après ce que l’Okami avait traversé avec l’un de ses confrères n’était il pas normal quoi soit sur la défensive ? Pourtant, elle était aussi ouverte d’esprit et semblait pouvoir laisser une petite chance à son interlocuteur.
Journalisée

Méliodas Crowford
Créature
-

Messages: 18


Empereur des ténèbres.


Voir le profil
Fiche
« Répondre #5 le: Février 19, 2017, 03:27:21 »

Elle était donc poursuivie pour devenir une esclave. Je ne me demande pas ce que cela fait, je suis chassé en tant que monstre. Je suppose que c’est le même sentiment ou ressentiment. Encore faut-il avouer que la mort est bien mieux que de finir en esclave. Je préfère encore avaler ma langue ou m’étrangler plutôt que d’obéir à quelqu’un et quelque chose. Enfin, si ça devait arriver ça ne marcherait pas, je ne peux pas mourir. Mais dans l’idée, c’est ça. L’humain a tendance à attraper ses voisins qu’il soit de la même espèce ou non pour le soumettre. C’est peut-être au fait que l’homme ne réagit qu’à quelques pulsions dîtes naturelles, Manger, chasser, dominer, sexe. Tout cela formait l’humain, mais aussi les autres races. Cette maudite existence m’aura appris cela. Je n’attends rien des hommes, j’en attends beaucoup des autres créatures qui se laissent faire. Pourquoi ce n’est pas nous qui dominons les hommes ? Cette question ne semble pas avoir de réponse, car l’inverse ne s’est jamais vu. Les vainqueurs écrivent l’histoire. Les hommes ont presque toujours gagné, car ils respirent le déshonneur et la honte à mes yeux. Ils ne savent pas reconnaître les choses à leur juste valeur.

– Je ne te contredirais pas sur ça, les vampires sont de terrible créature. Mais tu te trompes sur un point je lève un doigt pour bien appuyer sur ce fait Je ne suis pas un vampire comme les autres. Je haïs chasser cela me répugne. Et tu pourrais me mettre au soleil toute la semaine si ça te fait plaisir, je serai juste pâle et malade. Là aussi, je me distingue des autres vampires, je ne peux pas mourir, même pas les méthodes classiques, mais si tu as une proposition pour m’ôter la vie, je suis preneur jeune Okami

Oui, la mort, je l’ai cherché, mais je ne la trouve pas. Elle n’imagine pas les idées folles que j’ai essayé pour mettre fin à ma vie, mais je finis toujours par revenir à cette putain de vie. Il semble que la mort soit plus difficile que ce que les gens pensent ou alors la raison est autre. Mais je n’ai pas à étaler ce débat devant une inconnue qui semble toujours sur ses gardes. Inconnue qui se dirige d’ailleurs vers l’animal que l’homme chevauchait sûrement, après l’avoir calmé et apprivoisé assez facilement, elle commence à le libérer, je n’interviens pas et la laisse faire. Tout être vivant à le droit à sa liberté donc je n’ai pas à intervenir pour lui dire « Ce cheval ne t’appartient pas » ou autre connerie du bon moraliste.

– Non, tu as parfaitement le droit de les tuer. Encore une fois, je ne suis pas venu pour être justicier, juste ce bordel qui m’a attiré en pleine crise. De toute façon, ils étaient prêts à te tuer. Quand on est sur le point de tuer, il faut aussi être prêt à être tué, c’est tout. Et comme tout être vivant, tu as le droit à ta liberté, ainsi que de la défendre. Ils ont justes étés bêtes de mourir de cette façon sans se préparer.

Je continue de la fixer en train de libérer cet étalon. Je m’étire légèrement, la soif me passait peu à peu, ce qui est une bonne chose. Faudra que je remmène les corps utilisables dans le château pour les conserver. J’entends soudainement un bruit assez sourd qui provient d’une tape sur le cheval pour qu’il reprenne sa liberté, puis l’Okami se retourne vers moi me demande ce que je voulais, mais elle ne put terminer sa phrase qu’elle se tourna sur la défensive. Elle lança une dague vers une créature des marais. Une bête errante, sûrement attirée ici par le sang. On peut encore l’entendre gémir alors que l’okami m’invite à me nourrir à nouveau. Je m’approche de cette dernière et ferme, ses yeux :

– Pour répondre à ta question, non, je ne suis pas esclavagiste. J’ai horreur de gâcher une vie par la force, si des créatures ne veulent pas protection, elles ne font que le demander et je le fais, en échange de leur servie pour ma part, par exemple leur connaissance.

Pourquoi avoir tué cette créature qui avait juste faim. Elle semble apprécier sa liberté et n’aime pas qu’on la touche cette liberté, mais elle n’hésite pas à retirer la vie et donc une certaine liberté à une créature sauvage qui ne lui avait rien fait et voulait manger. Je ne sais pas trop ce que je dois en penser. Me redressant, la vue du sang frais de si près me redonne soif, mais je peux réprimander cette dernière pulsion pour le moment. La demoiselle semble apprécier la lune, c’est vrai que c’est une belle chose. Même quand je possédai encore mon humanité, j’aimai l’astre lunaire, une chose mystérieuse et effrayante, mais si belle. Elle m’annonce clairement que la confiance entre nous n’est pas du tout établie et qu’elle n’hésitera pas à me faire la peau si je cherche les ennuis. Puis elle daigne se présenter, sous le prénom de Shad. Je ne ferai pas de remarque, mais à mes oreilles, ce prénom résonne plus comme un nom masculin. La demoiselle s’étant présenté, ma propre politesse me pousse à en faire de même :

– Je me nomme Méliodas. Vampire du Rang Astra, connue sous le surnom Empereur Des Ténèbres. Enchanté de te rencontrer. Je ne compte pas t’attaquer, tu me crois ou non, mais ça ne sert à rien de t’épuiser à rester sur tes gardes.

Le rang Astra, le rang le plus haut au sein l’organisation des ombres. Une organisation qui réunit des créatures de tout genre et les classes de rang Astra au rang Hyndra. Astra réunissant les plus puissantes créatures. Je n’en suis pas forcément fière en vérité, mais je me présente comme je dois le faire.

– Que t’es-t-il arrivé pour que tu es une confiance si faible envers les vampires ? Attention, je ne dis pas que tu as tort, je suis une exception, les vampires de manières générales sont de terribles créatures solitaires, on ne peut leur faire confiance. Mais … Je le sens et le vois tu as vécu une expérience peut agréable.

Ou peut-être car elle a aussi mentionné un de mes compères tout à l’heure. Je viens doucement empiler les cadavres encore utilisables pour les remmener plus tard, pour l’instant je vais rester encore avec cette Okami nommée Shad :

– Comment une okami qui semble aussi débrouillarde que toi se retrouve-t-elle  avec un traumatisme vis-à-vis des vampires… Surtout en étant resté vivante ….

Oui la rencontre avec un vampire ne finit souvent pas par des accolades ou des bises. C’est surtout dans le sang, la douleur et la souffrance. Puis plus rien, la mort frappe.
Journalisée
Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/ eggshot d'oeuf
Terranide
-

Messages: 4230



Voir le profil
Fiche
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #6 le: Février 21, 2017, 09:37:10 »

La Louve observait le vampire sans dire un  seul mot. Venait-il de lui avouer sans la moindre hésitation qu’il était invulnérable ? Qu’il ne pouvait tout simplement pas mourir par les moyens conventionnels pour combattre un vampire ?  Cela ne pouvait signifier qu’une chose, qu’en combat singulier, elle perdrait sans l’ombre d’un doute. Car comment vaincre un adversaire qu’on ne peut pas vaincre ? D’un côté…Rien ne l’obligeait à le tuer, si elle pouvait le blesser suffisamment pour le mettre hors d’état mais…le pourrait-elle vraiment ?  Perdue dans ses pensées, la Louve n’écouta pas réellement son interlocuteur, s’occupant de temps à autre hocher la tête, retenant cependant son nom sans prendre en considération le titre qu’il venait avec. A quoi bon ? Elle n’avait pas la moindre idée de son importance et pour  un vampire qu’il se faisait appeler l’Empereur des Ténèbres elle avait l’impression que ce nom…Ne lui sied pas. Après tout, ne devait il pas être plus…méchant ? Plus vampire ? Plus «  vous êtes tous des faibles blablablabla ? ». C’était vraiment étrange…Plus leur discussion avancée et plus la Terranide avait l’impression d’être tombée sur un vampire atypique qui refusait de chasser au contraire de ses confrères. Un peu comme Arashi qui avait ses poches de sang.

« Tortures physique et  mentales, destructions de tissus et d’os, réparation dans la douleur et j’en passe…Je n’ai pas envie de t’en faire un résumé, mais oui c’était bien un vampire qui m’a fait cela. »

Non, tout résumé serait bien trop long et la Louve n’avait aucune envie de se remémorer une telle période, ces souvenirs étaient déjà gravés assez profondément dans sa mémoire. Penchant sa tête sur le côté, elle s’approcha plus près de la créature qui les avait attaqués quelques minutes plus tôt. Pour sa race, elle était encore de taille modeste, un jeune. Mais quelque chose n’allait pas, si ses souvenirs étaient bon, ce genre d’espèce chassaient en meute…Alors où étais le reste de la petite famille ? Ses sens aux aguets, elle observa les alentour, prenant calmement la parole :

« Le reste de sa meute ne doit pas être loin et ils seront bien plus gros que ce dernier…Le mieux à faire serait de partir…Je n’ai pas envie de me retrouver au menu de ces bêtes ni même d’être obligée de les combattre… »

Si l’Okami pouvait éviter une confrontation, elle le faisait. S’étirant, elle plongea son regard dans celui du vampire. Pouvait-elle réellement lui tourner le dos ? En tout l’occurrence, il semblerait que ce soit le cas mais…était-ce vrai ? Et puis, s’il aurait voulu l’attaquer il l’aurait déjà fait non ? Mais..peut-être était-ce un stratagème pour sembler plus amicale et…La Louve lâcha et agita nerveusement la queue , la faisant claquer tel un fouet :

« Je ne sais…absolument pas sur quel pied danser avec toi. Je ne te fais pas confiance pourtant tu m’intrigues. Car comment peux-tu te faire surnommer l’Empereur des Ténèbres avec une telle…sympathie envers les autres ? C’est illogique ! »

Complètement illogique. Soupirant une nouvelle fois, elle reprit calmement :

« Fais ce que tu veux, mais moi je change d’endroits avant que la meute ne rapplique…As moins que tu ais…quelque chose à proposer ? »
Journalisée

Méliodas Crowford
Créature
-

Messages: 18


Empereur des ténèbres.


Voir le profil
Fiche
« Répondre #7 le: Février 22, 2017, 12:12:47 »

Je regarde en silence l’okami. Donc elle avait bien été agressée par un vampire. En même temps, cela ne m’étonne pas, une bonne partie de mes compères sont hostiles, car vampire pur. Moi, je suis un ancien humain, peut-être qu’il me reste de la compassion et un minimum d’humanité. Je n’en ai pas honte, c’est peut-être la seule fierté qu’il me reste. La seule preuve que j’ai été humain à mes yeux, moi Méliodas le roi démon. Les livres d’histoire ont raconté mon histoire comme celui d’un monstre qui a massacré son peuple. Pourtant, je suis peut-être un des rares monstres avec une telle force et une si grande pulsion meurtrière qui se restreint de ne pas attaquer à vue de sang. Peut-être à tort d’ailleurs vu que c’est comme cela que l’on me perçoit comme venait de le confirmer l’Okamie. La jeune louve me prévient que le reste de la meute ne devrait pas tarder. C’est vrai que cette espèce a tendance à se déplacer en meute, il y a de fortes chances que ce petit se soit égarées à cause de l’odeur du sang, mais si l’odeur lui est venue aux narines, le reste de son groupe aussi ce qui peut être plutôt inquiétant, il faut l’avouer. Je pose doucement ma main sur la bête de nouveau, il faudrait faire disparaître le corps, le sang qui en coule va attirer la meute d’elle-même, les animaux sont si fascinants rien qu’à l’odeur, ils vont distinguer les leurs.

– Oui, de plus cette espèce peut être très amicale, mais aussi violente et sauvage quand ils se sentent agressé. L’odeur du sang, notamment, les rends agressives et avec tout le sang qui a coulé, ce n’est pas la meilleure zone pour les voir calmes.

Déjà que moi, je me maîtrise pour ne pas devenir fou, alors des bêtes qui cèdent sans problème à leur instinct naturel, je n’imagine même pas le massacre que cela va être et ce n’est pas le but. Je viens me redresser quand je vois que la queue de mon interlocutrice commence à s’agiter. S’impatientait-elle ? Je me le demande, mais quand elle me parle de mon titre, je comprends qu’elle se méfie encore. Sûrement qu’elle pense que ce titre fait de moi un monstre, c’est vrai qu’il est obscur et trompeur. On s’attend à une personne bien plus terrible et sombre. Prête à détruire le monde, pourtant non, je suis le titulaire et suis un des plus nobles monstres connus.

– On peut dire que j’ai volé mon titre. C’est pour cela que je ne fais pas cet effet de terreur que le détenteur du titre devrait avoir. J’ai simplement défait celui qui le possédait dans un combat à mort. Depuis ce titre me colle à la peau, mais je n’en suis pas particulièrement fière. C’est juste un titre que j’ai récupéré au passage et qui me confère des avantages et une réputation erronée.

Ouai à quoi bon gagner un titre si noble et puissant, alors que j’en ai aucune utilité. Je ne le perdrai que quand on me le volera, ce qui est presque impossible pour le moment donc je fais avec et subis le rôle qu’il me donne. Enfin je vais pas m’en plaindre, ça fait de moi une personne respectée et on ne vient pas trop m’emmerder côté créature, pour les hommes c’est une autre histoire, mais c’est aussi pour cela que le voile que j’ai déployé autour de mon château existe, maintenant aussi la paix que de mon monde vis-à-vis des hommes.

– Mais je te l’accorde, je peux être très terrifiant une fois en colère. C’est peut-être pour ça aussi qu’on me l’a laissé.

Je laisse un petit sourire à l’Okami, un sourire étrange. Oui si je suis gentil et bon, je connais aussi la sévérité ainsi que la colère. Dans toute ma vie, j’ai pu en accumulé des sentiments et ressentis. La demoiselle me laisse faire ce que je veux encore heureux.

– Non je n’ai rien à proposer si ce n’est que de partir au plus … 

Un bruit attire mon attention et à peine après avoir tourné, la tête j’avance assez rapidement attrapant l’Okami par l’épaule et la tirant en arrière d’un pat venant mettre mon bras en premier sentant des choses pointues se refermer dessus, des crocs. Je sens mes ors se broyer sous la pression exercée ce qui n’est pas vraiment agréable. Posant un pied fermement au sol, je tourne mes hanches et envoie mon bras en avant lançant assez loin la bête qui m’avait broyé le bras, une fois débarrassé du nuisible, je laisse retomber le bras le long de mon corps :
– Bon … On a trop discuté apparemment, ils sont déjà là. 

La troupe commençait à apparaître sous nos yeux et ne semblaient pas vraiment contente, on pouvait voir leurs dents et le fait qu’ils n’allaient pas nous épargner. L’un d’eux saute dans ma direction et je me penche pour l’attraper par la patte et assez rapidement l’envoyer voler au loin :

– J’espère pour toi que tu n’es pas trop épuisée.
Journalisée
Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/ eggshot d'oeuf
Terranide
-

Messages: 4230



Voir le profil
Fiche
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #8 le: Février 22, 2017, 02:33:45 »

Tiens tiens tiens….Il n’était donc pas si invulnérable que cela. Certes il ne pouvait pas mourir, ou du moins les méthodes conventionnelles pour tuer un vampire ne fonctionnaient pas mais il pouvait tout du moins être blessé. Et cela, la Louve ne serait pas prêt de l’oublier. Elle fit glisser son regard sur le bras meurtri…n’avait-il pas remarqué qu’elle s’était mise sur  la défensive, oreilles dressées et à l’affut ? A présent, ce n’était qu’un détail et observant la meute qui les entourait, la Lupine soupira :

« Si on fait verser encore le sang on risque d’attirer des prédateurs encore bien plus dangereux….Mais bon ce n’est pas comme si on avait le choix »

En d’autres termes, il faudra donc y aller avec parcimonie.  Si possible. Et de ce point de vu, cela semblait un peu compliqué. En guise de réponse face à la question du vampire, la Lycane dégaina son épée en cristal et faisant un simple mouvement en l’air, envoya une onde coupante vers l’une des créatures le sectionnant en deux.  Faisant un pas sur le côté elle évita un coup de mâchoire frappant cette fois l’animal avec la hampe de son arme sur le sommet de son crâne pour l’assommer.  La bête tomba avachie sur le sol, remplacée bien vite par une seconde qui attaqua toutes griffes dehors, l’odeur de sang de leur compère ne faisant qu’augmenter sa hargne.

« Hmm… »

Se défendant et évitant les coups plus qu’attaquant en cet instant, la Louve analysait la situation. Bien qu’étant nombreux, ces créatures étaient assez primaires et prévoir leur coup n’étaient pas bien difficile pourtant, il en venait toujours de plus en plus et le sang, le sang les faisait rentrer dans une rage berserk. En tuer d’autres comme précédemment reviendrait à les galvaniser encore plus, il fallait donc trouver une autre approche. Mais laquelle ?  Perdue dans ses pensées, ce fut à cet instant qu’une des créatures vint planter ses crocs au niveau de ses brassards, le cuir protégeant l’avant-bras de l’Okami.

En guise de réponse, la Terranide fit apparaitre des flammes au niveau de sa pièce d’armure forçant la bête à lâcher prise et à se reculer. Et ce fut comme une révélation. A défaut de les combattre, elle pouvait également les faire fuir. Rangeant son arme elle fit apparaitre sur le sommet de ses doigts des petites flammes dansantes qu’elle projeta en avant vers la meute. Ces projectiles étaient bien trop petits pour faire de gros dégâts mais les coups qu’ils porteraient seraient suffisants pour faire déguerpir les créatures.  Et  comme elle l’avait prévu,  une grosse partie de la meute battit  en retraite, ne restant plus que quelques téméraires.

« Bon. »

Ne se préoccupant nullement du vampire, après tout avait-il besoin de son aide ? Non certainement pas, le bruit des glapissements des créatures qui avaient porté leurs dévolues sur lui prouvaient tout le contraire. Soufflant et observant ses derniers adversaires, la Lycane augmenta l’intensité de ses flammes avant de tout simplement réitérer la même action qu’auparavant. Sauf que cette fois la chaleur était bien plus intense et le feu poussa ses derniers récalcitrants à prendre la poudre d’escampette.  Secouant sa main, elle éteignit les flammes et porta son attention sur Meliodas qui devait aussi terminer de son côté.  Et sans raison valable, sortant la phrase spontanément, elle lui demanda :

« Bon un coup à une taverne non loin ça te tente ? Peut-être que j’arriverais à changer d’avis sur toi »


Déclara t’elle simplement en haussant les épaules.  Il était vrai qu’elle avait encore un doute à ce sujet mais au moins la Lycane prouvait d’une certaine manière qu’elle était prête à lui laisser une chance. Se rappelant de sa blessure au bras, elle porta son attention dessus, s’attendant à ce qu’il se régénère, elle mentionna tout de même :

« Ne t’attends pas à ce que je te soigne, je fais de la magie de combat, je ne suis pas doctoresse. Et puis j’imagine que tu as un moyen de régénération de toute façon. »

Sinon oui, l’invincible Seigneur des Ténèbres serait facile à mettre au banc.

Journalisée

Méliodas Crowford
Créature
-

Messages: 18


Empereur des ténèbres.


Voir le profil
Fiche
« Répondre #9 le: Février 22, 2017, 03:36:05 »

Les créatures semblaient vraiment enragées, comment leur en vouloir dans le fond. Un des leur étaient mort de la main de l’Okami. J’aurais bien voulu éviter de me battre, mais la réponse de fuite, je suis désolé de cette nouvelle, tué des bêtes innocentes me déplais surtout que c’est nous qui sommes en faute. Mais je ne vais pas me laisser faire non plus, même si je ne meurs pas, j’en ai marre de racheter des vêtements tous les 2 jours, c’est une perte de temps et ennuyant. L’okami me conseille de ne pas verser de sang sinon, cette horde ne sera pas notre seul problème :

– Bien vu, essaye de ne pas en tuer aussi, ça serait plus pratique pour les faire fuir.

Oui, si on commence à les tuer, leurs rages ne feront qu’augmenter et ça serait bien d’éviter cela, car si ce n’est pas nous qui subissons leur colère, ça sera les marchands et passant. M’avançant rapidement en direction d’une des créatures, je viens lui envoyer un coup de pied retourné avec une certaine retenue pour ne pas l’éclater, il vol juste sur quelques mètres totalement assommés par le coup. Après ce coup, je ne perds pas de temps et fais un pas rapide sur le côté venant attraper la bête au niveau du cou avec mon bras valide commençant à compresser ce dernier pour lui faire perdre connaissance. J’essayais de surtout doser la force pour ne pas lui briser le cou, il semblait plus solide qu’un humain, mais si je mettais l’ensemble de ma force, je ne suis pas sûr qu’il reste une chose à ramasser après mon passage.

Continuant de m’occuper de ce de mon côté, je fais tout en neutralisant, pourtant ça ne semblait pas les calmer. Remarquant que ma stratégie de juste les neutraliser était inutile, il ne me restait qu’une solution, leur faire peur à tel point que mon odeur les fera fuir dans le futur. Me mettant fermement sur mes deux appuis, je contracte doucement mon ventre et émets un hurlement puissant et glaçant, mes crocs sortants de nouveau et mes yeux rouges revenant accompagné mais aussi appuyé le côté terrifiant. Les animaux sont bien plus fascinant que les humains, ils semblent avoir une 6e sens pour ressentir les émotions environnantes. L’émotion que je dégageais était clairement cette soif de sang ainsi qu’un sentiment de terreur qui ont paralysé les créatures en face de moi de peur, avant de les faire fuir dans des couinements. Je n’étais pas fière de ce que j’ai fait, mais je ne pouvais pas les laisser enragé et les tuer, donc autant leur donner une peur dont ils se souviendront. Me tournant ensuite vers l’Okami, je vois qu’elle a fini de son côté, je suppose que bien qu’il y ait quelques corps qui semblent assommés, vu le peu de battement qui en émane, elle a fait fuir le reste de la troupe tout comme moi. La demande de Shad me surprend un peu sur le coup, elle qui semblait n’avoir aucune confiance en moi, me proposait de l’accompagner boire à la taverne. Ça fait un moment que je n’ai pas bu d’alcool, sûrement, car je n’avais plus la possibilité d’être ivre et que boire pour ne pas être ivre… Bah autant se contenter de l’eau quoi. Mais ça me fera peut-être du bien, je me demande si le goût de l’alcool me paraît toujours aussi bon en bouche :

– Volontiers, ça me changera un peu les idées.

Ouai peut être que je vais découvrir une chose intéressante, puis parler avec l’Okami peut être sympathique, je n’ai pas parlé à des gens aussi longuement depuis un bail. Elle me fait remarquer que ce n’était pas un docteur et que je devais me démerder avec mon bras. C’est vrai que j’ai failli oublier. Je regarde mon bras et le tends en m’aidant de mon autre main. Soudainement, le sang présent sur le terrain est attiré par mon bras qui reprend forme et bonne santé. Je serre doucement le poing et bouge mes doigts, la sensation de cette régénération était toujours étrange. J’avais l’impression de ne plus savoir utiliser le bras, mais c’est l’affaire de quelques minutes.

– C’est bon, on peut y aller.

Rapide, efficace que demander de mieux ? La régénération d’un vampire peut avoir différente forme en réalité. Mais certaines plus efficaces que d’autre, mais avec des inconvénients aussi. Mais pas besoin d’en parler à une personne qui me voit comme hostile. Je commence à prendre direction de la ville, quand une question me passe par la tête :

– Au fait, comment sont élevés les Okamis ? Pareille que pour les hommes ou on vous forme au combat vraiment tôt ? Car tu sembles assez expérimenté.

Je suis assez curieux sur ce genre de chose. De plus je ne me souvenais pas que ses derniers maîtrisaient la magie, c'est peut être pour cela qu'elle a été prise en chasse aussi, je me demande comment elle a apprit cela.:

– Tu as une taverne en particulière ou tu veux aller ?

Je ne fréquente pas trop les établissements de cette ville donc je la suivrais si elle a une adresse, comme je ne suis pas trop difficile ça devrait être assez simple de trouver une taverne normalement. Je frotte doucement mon bras qui retrouvait des sensations enfin convenables d’ici quelques secondes, je pourrais de nouveau l’utiliser pleinement. Puis une autre question me revient en tête :

– Tu n’as pas peur de retourner en ville après avoir été chassé jusque dans les plaines pas des hommes ?
« Dernière édition: Février 22, 2017, 04:32:33 par Méliodas Crowford » Journalisée
Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/ eggshot d'oeuf
Terranide
-

Messages: 4230



Voir le profil
Fiche
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #10 le: Février 22, 2017, 06:55:43 »

Croisant les bras, la Lycane observait simplement le vampire qui se soignait, prenant note également de sa méthode. Ainsi outre le fait que le sang était sa nourriture principale, il lui servait également pour se guérir ses blessures les plus profondes. Intéressant. Que se passait-il s’il n’avait plus accès à la moindre goutte ? S’il était blessé et immobilisé ? Encore une fois, la Louve préféra garder ses questions pour elle-même, mieux valait rester prudent tout de même. Il avait accepté sa proposition d’aller faire un tour à la taverne de la ville voisine. Bien, autant y aller dans ce cas. Commençant à marcher vers la cité, des questions fusèrent. Laissant le vampire terminer son interrogatoire, la Lycane réfléchit un instant avant de répondre :

« Pour l’éducation, je ne sais pas, je n’ai pas grandi sur Terra, mais je pense que comme tout Terranides, nous avons la même éducation au sein de nos familles…Tant que les chasseurs d’esclaves ne nous tombent pas dessus. Maintenant à te dire quel type de vie il s’agit…Je n’en ai pas la moindre idée. Je dois dire que je n’ai pas croisé beaucoup de mes semblables également… »

C’était sur le coup un point qu’elle n’avait jamais relevé jusqu’à maintenant. Ce vampire venait de lui faire naître une nouvelle interrogation dans son esprit, comment vivez réellement les siens sur Terra ? Il était rare qu’elle en croise sur le marché des esclaves, généralement bondés de Neko et d’Ushi ce qui mettait en avant deux hypothèses : Soit les siens étaient rares soit…ils se cachaient relativement bien. Et puis il ne fallait pas oublier le Territoire des Terres Gelées qui abrite la capitale Zon’Da. Havre de paix pour tout Terranide et protection envers les esclavagistes. Un jour peut être elle croisera l’un de ses confrères ou consoeurs...

« Sinon non je n’ai pas de taverne en particulier et pour la ville…Non, j’ai de quoi me défendre, je n’ai pas envie de passer ma vie à me cacher parce que je suis une Terranide…Même si cela implique des risques. »

Et des gros.  Il était normal sur Terra de voir un Terranide avec les fers. En voir une libre et armée qui plus est soulevait des questions et des convoitises. Mais ce que cherchaient surtout les chasseurs d’esclaves c’était de remettre les « rebelles » à leur place. A savoir à quatre pattes devant leurs maîtres. Une vie qui ne plaisait guère à la Lycane. S’arrêtant subitement en observant les fumées des habitations au loin, elle déclara :

« Peut-être as-tu raison, mieux vaudrait éviter la ville pour cette nuit. Et puis,  je sais que tout est fade dans votre bouche à part le sang, donc aller dans la taverne ne servirait à rien. Je me souviens que l’autre rajoutait du sang dans ses repas pour qu’ils aient un peu de saveur, peut-être fais-tu la même chose chez toi ? Et ne vas pas me dire que tu vis reclus dans une grotte. Je sais que la plupart de temps les vampires ont d’importante habitation… »

Mise à  part un vampire sur terre et son amie Arashi, la plupart des vampires que la Louve avait rencontrés vivaient dans d’imposant château. Histoire de montrer leur grandeur, de plus il avait bien un titre non ? Cela devait jouer. Bien que d’un côté, la Louve se fichait pertinemment s’il vivait dans un palace ou non. Soupirant, elle reprit :

« Le mieux serait donc de se rendre chez….toi, bien que j’avoue que cette idée me rebute un peu. Mais bon, il semble que tu ais dis la vérité et que tu ne sois pas comme tes semblables, ou alors tu caches très bien ton jeu. Après…j’ai aussi eu de l’aide et des amitiés provenant de lieux et de créatures dont je ne m’en serais pas douté au début donc…Je te laisse le bénéfice du doute ? »

Regardant une nouvelle fois la fumée s’échappant des hameaux, l’Okami reprit :

« Bon, que fait-on ? »

D’un autre côté, ils pouvaient tout aussi bien rester ici et discuter un peu, ou tout simplement se séparer et repartir chacun vivre leur vie. En somme, le vampire avait quatre choix devant lui.
Journalisée

Méliodas Crowford
Créature
-

Messages: 18


Empereur des ténèbres.


Voir le profil
Fiche
« Répondre #11 le: Février 23, 2017, 02:33:18 »

Mettre du sang dans mon repas, j’avouerai que l’idée n’est jamais venue à mon esprit, je me contentai de manger sans rien dire, je n’avais pas à me soucier si c’était mauvais ou non. Mais ajouter du sang dans mon repas pourrait être bénéfique en effet, je me demande pourquoi je n’y ai pas pensé avant. Des siècles à me contenter de truc qui traînait dans la cuisine et aucune saveur. Faudra que j’essaye vraiment, ce n’est peut-être pas si con. Une connaissance m’a déjà constitué une sorte de cachet avec du sang, un peu comme une aspirine pour mettre dans l’eau et calmer un peu ma soif. Ça ne marche que quand je suis en début de soif, mais ça me permet de boire de l’eau, mais je n’ai jamais pensé à appliquer cette idée à la nourriture et pour le coup, je me retrouve vraiment bête :

– Je n’ai jamais pensé à mettre du sang dans la nourriture. Merci de l’idée, j’essayerai un de ses quatre

Pour ne pas dire dès que je rentrerai. J’étais pressé de constater les résultats de cette expérience. J’en ai des frissons rien que de penser à ce que je pourrai avoir comme sensation en mangeant, c’est une chose si douloureuse d’avoir connu des goûts divers et variés d’aliment et ne plus les sentir en bouche, surtout quand on en a envie. Les aliments ont un goût de pourri en bouche, alors qu’ils sont parfaitement bons, c’est un supplice sans nom pour moi, mais je m’y suis habitué après tout ce temps en fait.

– Pour mon château, ça aurait été avec plaisir, mais non. Tu ne sembles pas avoir totalement conscience en moi et je renferme tout de même des secrets et un certain paradis pour les créatures en ayant besoin, introduire une personne dont le comportement n’est pas certain est trop risqué.

Mon château regorge de secret et de chose que j’aimerais éviter au maximum aux personnes. Ne connaissant l’Okami que depuis moins d’une heure, c’est encore un peu dangereux, je trouve. Certes, je ne suis pas hostile et plutôt gentil, mais je ne suis pas con et irréfléchi. Je suis convaincu que Shad n’a pas un mauvais fond, mais je sais aussi que la convoitise des autres est très forte.

– Sûrement viendras-tu quand on se fera confiance mutuellement, si ce jour arrive bien entendu, peut être que nos chemins ne se croiseront plus.

Ce n’est pas que ça me ferait plaisir, mais c’est arrivé de nombreuses fois que je parle à une personne et que je ne la recroise plus jamais. Ici, on s’est rencontré dans un enchaînement de circonstances, donc il n’est pas impossible de ne jamais se revoir et je pense que ça ne lui posera pas de soucis, car elle n’aime pas les vampires. Je poserai bien encore quelques questions à l’Okapi, mais elle semble ne pas connaître ses confrères.

– Enfin avant que je ne parte… Je te conseille d’éviter la ville en plein jour quelques jours, car les familles et les amis des chasseurs n’apprécieront pas… Sur ceux, je te souhaite de vivre une vie libre assez longue Shad.

Ouai j’espère cette liberté qu’elle souhaite conserver persiste, mais il y a de fortes chances qu’elle se fasse rattraper un jour. Ou alors elle risque de vivre seule et éloigné des civilisations assez longtemps. Me tournant ensuite pour partir, je regarde une dernière fois l’Okami avant que mon corps ne disparaisse dans un tourbillon de matière noire, faisant un peu penser à de la poussière, mais de couleur noire. J’arrive dans mon château demandant à des serviteurs d’aller récupérer les corps encore potables dans les plaines pendant que je me dirige en cuisine testée l’idée du sang dans mes repas… Cette rencontre a été intéressante et enrichissante finalement.


_____________________________________

(Hrp -> Je pense qu’on a fini, merci beaucoup pour ce rp).
Journalisée

Tags:
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox