banniere
 
  Nouvelles:
De nouvelles places sont ouvertes pour le poste de modérateurs, si vous êtes intéressés, merci de vous présenter ici.

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Sujet: Une rencontre humide. [PV Lyli]  (Lu 471 fois)
Admonestia
Créature
-

Messages: 20


Sorcier de la communauté de Lune Argent.


Voir le profil
FicheChalant
« le: Février 11, 2017, 08:44:05 »

Admonestia avait arpenté les contées du chaos, s'éloignant jours et nuits du village Bellorosse.  Ses pas le menèrent jusqu'à une falaise, surplombant une mer inconnue pour lui. Il n'avait pas de connaissance de la géographie de Terra, son savoir se limitant à son village natal, celui de Belloross et la forêt qui se situait entre les deux.  La proximité du milieu marin était tout à fait adapté à la pratique de la magie liée à l'eau, de plus la nuit qui allait venir serait pleine, offrant une synergie avec la magie de l'eau, étant influencé par l'astre lunaire.  L'air marin était aussi un petit plus pour permettre au corps du jeune sorcier de se revigorer, de s'assainir de certaines impuretés.

Il prit soin de longer la falaise, trouvant, creuser à même la roche, un escalier, qu'il prit avec d'infini précaution, n'ayant aucun sort le protégeant d'une chute mortelle. LE jeune homme avait conscience de sa vulnérabilité et avait donc tout intérêt à se protéger lors de sa pratique magique.  C'est en descendant les escalier qu'il put observer un grand tunnel, on pouvait faire passer trois charrettes de paysans les unes à côtés des autres aisément. Ce tunnel commençait par s'enfoncer, puis à remonter, les traces d'algues et de mousse indiquaient que la mer venait à bloquer le passage avec son corps liquide, lors de la montée des eaux.  Admonestia avait apprit par l'une de ses tutrices que les marées étaient  des fois longues, mais jamais au point de tuer de déshydrations, de faim ou de fatigue celui qui se faisait prendre dans son piège.  Le jeune sorcier put accéder à un espace creusé en forme de dôme, très grand. Admonestia suspectait qu'il devait y avoir des marchands qui faisaient une halte ici. Posant doucement son sac de cuir, il vint à inspecter un peu les lieux, le tunnel avait une forme de cuvette et il put admirer l'eau monter, monter jusqu'au rebord creuser pour délimiter la hauteur maximal de la marée.

Le jeune homme se mit à prier quelques déités pour les remercier d'avoir le don de la magie et lui souhaiter une réussite dans son rituel.  Tout doucement il prit une bouteille qu'il remplit d'eau salée, le déversant dans un petit bol et il entreprit un rituel assez basique. Il allait considérer le sel dans l'eau comme un poison et allait essayer de l'extraire totalement. La tâche était difficile et promettait d'être assez longue.  Pour Admonestia, qui ne  connaissait pas les créatures marines, seul un élémentaire d'eau pouvait venir lui rendre visite. Aussi avait-il prit soin de faire une offrande de quelques cheveux pour avoir la paix de ce point de vue là, laissant la marée emporter les longs fils bruns.

Il fermait les yeux et se mit à manipuler le liquide, basant tout le rituel sur le ressentit de son corps. Le monde vint à se réduire, au point que celui-ci ne se résumait plus qu'à son corps, celui du bol et le sel qu'il arrivait à extraire. Tout autour n'était plus perçu, le rendant aussi vulnérable que la gazelle venant boire aux abords d'un lac. 
Journalisée
Lyli
Créature
-

Messages: 919


Sirène


Voir le profil WWW
FicheChalant
« Répondre #1 le: Février 11, 2017, 11:44:52 »

Les contrée de chaos étaient un lieu sauvage et parfois pleins de danger, les paysages aux parois abruptes tous comme les landes constituaient souvent des pièges fatales si on n'y faisait pas attention. Lorsque ce n'était pas la faune ou la flore qui jouait de mauvais tours il s'agissait bien souvent de clan nomades peu commodes, ou de trafiquant du marché noir. Concernant les côtes sur lesquels j'avais élue domicile il s'agissait plus souvent de pirates qui se servaient des nombreuses cavités comme lieu d'échange, en toute discrétion...
Aujourd'hui pourtant, en prélassant mon corps derrière un rocher fracassé par les vagues, c'est une toute autre silhouette que celle d'un brigand qui descendit les longues marches de pierres. La silhouette d'un corps féminin mince et fragile, recouvert d'une simple robe et coiffée d'une longue queue de cheval. S'était-elle perdue ? La pauvre choses entrait dans un territoire ennemie dont elle ne soupçonnait même pas le danger... Heureusement, j'étais là pour faire en sorte qu'aucune personne mal intentionnée n'abuse de cette charmante petite proie... enfin, aucune autre que moi bien sure...

C'est avec un large sourire carnassier que je sortais de l'eau pour suivre cette petite biche dans la grotte, mettant bien plus de temps qu'elle pour trouver une berge accessible et marcher sur la roche humide. J'avais beau avoir ces jambes humaines à la place de ma queue depuis des années je n'en restais pas moins encore maladroite pour ce qui était de l'équilibre. La marée avait même eu le temps d'engloutir la moitié de la grotte lorsque je fut enfin devant son entrée, réconfortant mon sentiment d'avoir le dessus sur ma proie. Si la seule sortie était inondée il était impensable qu'elle puisse m'échapper. Mieux encore, il ne me fallut qu'une maigre exploration plus en profondeur pour constater qu'un tunnel sous marin était creusé dans la cavité, surement relié à la mer. L'imprudente à la queue de cheval venait de tomber dans un piège bien plus grand que ce qu'elle imaginait.

Voila un moyen plus sure de regagner l'océan avec ma proie...

Mais l'inconnue semble bien trop intriguée par autre chose, par quoi ? Je l'ignorais mais toute sa concentration en était absorbée, à tel point qu'elle ne fit même pas attention, aux gouttes d'eau qui ruisselaient sur mon corps, frappant pourtant le sol d'un doux claquement trempé. Je décidais de briser moi même ce silence, non sans regarder d'abord par dessus son épaules avec curiosité.

Et bien tu sembles vraiment absorbée par ton travail, je peux savoir ce que tu fais ici ?!

Mon visage était au plus proche de ses oreilles et mon torse touchait presque son dos. Alors lorsque je m'exclamais de la sorte sans même prévenir j'étais sure de l'effet de surprise, et je posais mes mains contre ses épaules pour qu'elle ne s'échappe pas de peur.

Désolée si je t'ai fait peur mais ça me paraissait étrange de voir une petite chose aux allures si fragiles pénétrer cette caverne. Tu vois, d'habitudes il s'agit plutôt d'homme aguerrit ou de pirates barbues qui viennent échanger des esclaves en toute discrétion. Ce n'est pas vraiment un endroit pour les jeunes filles comme tu peux le voir.

Même d'aussi prêt l'illusion était mis à part son torse plutôt plat, parfaite. J'étais encore persuadée de tenir entre mes doigts les épaules d'une jeune femme, et non celles d'un homme.

Je n'ose même pas imaginer ce qui se serait passé si tu étais tombée sur quelqu'un d'autres que moi...

Elle ne savait pas encore que j'étais en réalité, la pire prédatrice de ces lieux...
Journalisée

Admonestia
Créature
-

Messages: 20


Sorcier de la communauté de Lune Argent.


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #2 le: Février 12, 2017, 12:23:09 »

Rien du tout n'avais été perçu par le sorcier, complètement submergé par son rituel, seul un élément puissant, comme une explosion aurait pu le sortir de cet état proche de la transe.  La voix de Lyli fut à peine ressentie, comme un murmure aux oreilles d'une personne à moitié assoupis. Cependant, l'homme vint à sursauter, faisant chuter la petite sphère de sel dans l'eau dans un ploc sonore, venant à jeter un regard vers la sirène et se mettre à écarquiller des yeux, se rendant compte qu'il était prit en pleine pratique de sorcellerie. Les mains sur les épaules furent suffisant pour empêcher le sorcier de se relever et tenter ... quelque chose. Admonestia ne pouvait pas sortir par le passage submergé, ne sachant nullement nager, son village étant situé très loin de la mer et ayant de petit cours ne permettant pas d'avoir ne serait-ce que les genoux d'humides. 

Lyli n'avait guère à beaucoup forcer, le rituel que le sorcier avait débutait était assez éprouvant et épuisant beaucoup le corps, ce dernier n'étant pas fort de base à cause de son statut de simple sorcier.  Il fut attentif aux propos de la sirène, ne sachant pas qu'il avait pénétré un lieu bien plus sordide que ce qu'il imaginait. Le monde hors du village était véritablement plus dangereux, loin des sortie vers d'autres villages pour marchander et aider dans la tâche de porter quelques biens. Le sorcier se sentait redevable envers la créature, pensant avoir affaire à une simple humaine et ne décelant aucune émanation magique, d'autant que l’accoutrement de Lyli ne permettait guère à Admonestia de savoir qu'elle magie elle pratiquait si elle était une sorcière. Le jeune sorcier ne savait pas que porter les couleurs de sa magie, ou des couleurs pour se protéger, était un enseignement assez rarement employé.

Admonestia vint à se mettre droite et pliait légèrement les genoux, saisissant les bout de sa longe jupe et faire une petite révérence, prenant soin d'utiliser sa voix qui n'avait pas totalement muée.

- Merci de votre aide. Veuillez excuser mon attitude, je pratiquais une magie visant à extraire un corps étranger à partir d'eau. Il s'agit d'un sort d'eau similaire à de la magie blanche, bien que complexe. J'avais choisi cette grotte, car la montée des eaux offrait une protection contre des personnes mal intentionnées. J'avais espérés que la longueur de la grotte serait suffisante, mais visiblement vous savez déjouer les ruses de la nature.  Je me nomme Admonestia, enchantée de vous connaître.

Le jeune sorcier pouvait donner son prénom sans soucis, il en était cependant tout autre pour son nom occulte, un nom que l'on ne donnait qu'en présence uniquement de sa communauté ou sous certaine condition, cela équivalait au blason du sorcier et l'exhiber n'était nullement conseillé, surtout en présence des paladins de l'Ordre Immaculé.
Journalisée
Lyli
Créature
-

Messages: 919


Sirène


Voir le profil WWW
FicheChalant
« Répondre #3 le: Février 12, 2017, 07:50:20 »

C'était bien trop de politesse pour un petit animal égaré et prêt à être dévoré, bien trop pour celle qui aurait déjà du s'enfuir en courant. Bien sur, cela n'aurait strictement servi à rien mais elle aurait au moins eu le mérite d'essayer, de montrer son instinct de survie. Là, la chasse était rendue bien trop facile et il n'était même plus indispensable de jouer la comédie pour la rassurer et ensuite attiser sa crainte. Ca allait au moindre m'épargner une partie de la tâche...

Il semblerait qu'elle ne constitue pas une protection assez forte contre tous les mauvais individus...

Agrémentées d'un léger rire presque sensuel et malsain mes paroles dévoilaient tout de suite qui était ce mauvais individus, celui dont elle devait ici et maintenant se méfier. Sentiment que j'appuyais en plaquant mes mains sur sa poitrine... sa très petite... poitrine ... ? Mes doigts avaient beau palper tout le contours de ses tétons et pourtant rien de satisfaisant s'agrippait dans mes paumes. Simplement de la chaire plates, plates comme le torse d'un jeune homme... J'arrêtais alors immédiatement cette chasse à la chaire si rebondit que je convoitais en agrippant fermement autant de peau que je le pouvais, à travers son haut.

Admonestia, que dirait-tu de te retirer tout ce tissus inutile qui te recouvre ? J'ai envie de... vérifié quelque chose...

Nul doute que se dévêtir de tous ses vêtements devant les yeux d'une autre personne pouvait sembler humiliant, mais je ne doutais pas qu'elle.... ou il ? Avait compris que j'étais plus dangereuse que le laissait penser mon apparence. Cela aurait-il raison de sa pudeur et de sa dignité ? Possible... bien qu'il n'était pas exclus qu'une petite démonstration supplémentaire ne doive entrer en jeu pour réellement convaincre.

Et puis si tu gardes cette robe elle pourrait facilement se retrouver toute mouillée avec cette marée, imagine que tu ne tombes dans l'eau par accident...

Par " accident "... un mot que je lui soufflait à l'oreille en échappant mon souffle frais contre sa nuque, avant de lâcher ma proie pour reculer, en scrutant ses deux grands yeux bleus comme l'océan. Qui se cachait réellement sous cette longue et modeste robe ? Je n'en savais pas encore assez alors que je possédais pourtant déjà plus d'information que cette petite chose, à laquelle je n'avais même pas encore dévoilé mon nom... Ni mon appartenance à la race des sirènes.
Journalisée

Admonestia
Créature
-

Messages: 20


Sorcier de la communauté de Lune Argent.


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #4 le: Février 12, 2017, 08:17:33 »

Le sorcier vint à regarder la sirène d'un regard inquiet, dès qu'elle se permit de se dévoiler, comme étant un de ses mauvais individus. Admonestia savait que le monde extérieur n'était pas rose et son manque de connaissance le faisait commettre une très grave erreur, sous-estimer un être qui était en pleine possession de ses moyens, étant proche de son milieu de prédilection et ayant une constitution faite pour pouvoir s'emparer des marins fort bien bâtit, chose que le jeune occultiste n'était pas.  Le jeune homme vint à rougir fortement quand Lyli vint à palper son torse, cela était assez nouveau pour lui qu'une femme agisse ainsi et il avait hérité d'une manie assez féminine. Voulant faire un pas en arrière, il ne put le faire, la sirène ayant déjà trouver un moyen de l’empêcher de fuir.

Le jeune étranger faisait travailler son cerveau à toute vitesse, il devait trouver une solution, la pratique de la magie semblait de toute manière obligatoire, il n'avait clairement aucune chance de s'en sortir par la force physique et le regard de Lyli ne laissait que très peu de chance à une possible négociation, non la magie était pour lui la seule façon de se défendre. Ses tutrices avaient été bien clair sur le fait que face à une menace qui dépasses ses capacités, l'usage de la magie était le seul moyen de sortir sans trop de casse.  Il cherchait à analyser rapidement l'environnement, un lieu humide, avec un peu de lumière. Il ne pouvait que tenter une chose, d'autant que la sirène vint à menacer de le jeter à l'eau. Il ne voulait pas dire à Lyli que même sans vêtement, il se noierait.

Il vint à se concentrer, puisant dans ses forces pour user de la magie de la nature. Son sac de cuir vint à exploser, Admonestia mit une de ses manches sous son nez pour ne pas respirer les spores qui se mettaient à envahir l'espace. Les spores avaient le même effet que les sprays de défense, prenant à la gorge et piquant les yeux.  Le sorcier savait que cette méthode était temporaire, les spores allaient finir par redescendre et ne plus agir, mais cela permettait d'avoir un petit répit.  Le souffle du jeune homme était rapide. Le sort employé pour faire réagir une plante à distance n'était pas dans ses cordes et avaient donc épuisé grandement sa réserver de magie.

Cependant, il n'était pas sorti d'affaire et savait que cette riposte serait amèrement regretté. Admonestia ne voulait pas obéir, se dévêtir devant une inconnue était trop embarrassant et il avait au moins essayé de montrer qu'un membre de la communauté de Lune Argent n'était pas le genre à baisser les bras, même si là il ne savait plus trop quoi faire. Ses yeux piquaient un peu, sous l'effet des spores, mais était bien moins sensible du fait qu'il ne s'agit pas de la première exposition à cette plante perfide.  Il ne vit pas la sirène, se disant qu'elle avait peut-être opté pour plonger dans l'eau pour se protéger, mais son champs de vision était assez restreint avec un très grand angle mort derrière et sur les côtés.
Journalisée
Lyli
Créature
-

Messages: 919


Sirène


Voir le profil WWW
FicheChalant
« Répondre #5 le: Février 12, 2017, 09:28:32 »

J'avais cru jusque là avoir l'avantage et pourtant la suite des évènements fut bien plus choquante que ce que j'aurais pensé. Alors que je m'attendais à la voir se dévêtir les joues rougeoyante et d'un geste maladroitement gêné, j'eus à la place droit à un écran de fumé et une explosion si proche qu'elle me fut sauté de peur, bien que petite. La difficulté à respirer correctement me fit tousser et le manque de lisibilité interdisaient à mes jambes tout déplacement. De quel côté était l'eau ? De quel côté allait venir l'attaque ? Mon corps se concentrait plutôt sur ces questions pour préparer une fuite, ou au pire des cas, une contre-attaque... Mais rien ne vint. Qu'attendait-elle pour riposter ? Le nuage commençait à devenir plus clair, c'était sa dernière chance... Alors pourquoi elle ne bougeait toujours pas ?

Putain... elle va vraiment me payer cette sournoiserie de bas étage...

J'aurais pu m'enfuir et je l'aurai surement fait si l'humaine n'était pas restée immobile, comme incapable d'attaquer. C'était donc tout ce dont elle était capable ? Un sortilège bien piètre pour m'éloigner et me faire peur ? Décidément c'était une créature bien fragile, inutile de prendre la fuite...

Kof kof... je vois que tu... kof kof n'est pas prête à coopérer...

Je chassais d'un geste le peu de fumé qui volait encore autours de mon visage, alors que la silhouette de la brune apparaissait de nouveau clairement, même à mes yeux rougit et larmoyant. Si elle pouvait attaqué elle l'aurait fait mais une personne qui n'était pas en mesure de le faire en aurait aussi profiter pour prendre la fuite par la voie maritime... alors qu'est-ce qui l'en empêchait ? J'aurais surement trouvé la réponse toute seule comme une évidence si la colère n'avait pas gangrenée mon esprit au point de vouloir me venger. Si elle m'avait au moins menacée au lieu de rester plantée là avec son air fragile... alors peut-être que j'aurais sauté à l'eau pour m'en aller en pensant ne pas avoir l'avantage...

Alors ce sera la manière forte...

Mes lèvres et tout l'intérieur de ma bouche piquait au moins autant que mes yeux veinés de rouges, mais la colère l'emportait et je profitait du peu de distance entre nous pour aller saisir sa tresse, tirant dessus comme on le ferrait avec la laisse d'un chien faisant une bêtise.

J'étais vraiment à deux doigts de doute, mais tu as mal joué ton coups. La vérité c'est que tu es faible, tellement faible que tu n'avais rien d'autre en stock pour me maitriser...  Tellement faible que tu n'as même pas osé passer derrière moi pour te jeter à l'eau et t'enfuir...

De toute façon vu sa faible carrure, elle n'aurait peut-être même pas eut les capacités pour aller jusqu'au bout de la partie immergée et y faire surface...Si c'était le cas, elle était bel et bien piégée ici...

Un petit bain frais devrait remettre tes idée en place...

Tirant sur sa longue tresse sans ménagement je la traine de force vers l'eau, toussant encore par moment, avant de la balancer d'un coups sec vers l'avant. Sans lui laisser le temps de faire quoi que ce soit d'autres, je l'aide à se remettre debout en tirant encore une fois sur ses cheveux, un rictus légèrement énervé sur le coin des lèvres. Désormais dos à la source d'eau, je colle mon buste rebondit contre son torse, poussant, encore et encore pour l'obliger à reculer jusqu'à ce qui semble être la limite avant qu'elle ne tombe à l'eau. Un moindre faux pas la ferait basculer dans cette cuvette dans laquelle il devait y avoir un peu plus de deux mètres d'eau et si j'étais au courant qu'elle ne savait pas nager je l'aurais surement poussé dedans sans attendre pour le plaisir de la voir se débattre et crier à l'aide. Pour le moment, le fait de tomber à l'eau ou non ne tenait qu'à son sens de l'équilibre, un équilibre instable qui pouvait bien vite être rompue par une roche friable tant la moitié de ses pieds commençaient à tendre vers le vide. Et à moins qu'elle n'ai une meilleur idée à me proposer ou un éclair de génie, elle allait de toute façon finir par tomber à l'eau avec mon large buste qui continuait à presser contre son torse frêle et fragile...
Journalisée

Admonestia
Créature
-

Messages: 20


Sorcier de la communauté de Lune Argent.


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #6 le: Février 12, 2017, 10:39:08 »

Admonestia tremblait de peur en entendant la sirène s'énerver, il savait qu'il n'avait aucune chance de fuir par la mer. En d'autre circonstance, il aurait certainement rigolé en voyant l'étant dans laquelle les spores avaient mit Lyli, mais à l'instant présent, il pouvait sentir toute l'animosité de la créature à son égard. Une mauvaise idée ? Certainement. Mais il n'avait pas d'idée, essayant de chercher une autre issue de la grotte. Mal l'en prit car il vint à laisser un point faible exposée, sa longue chevelure. La chevelure dans la communauté de Lune Argent était très importante, cela symbolisait la féminité, l'harmonie avec la magie et surtout, pouvait signifier l'évolution dans son apprentissage. Dans le village de Bellorosse les teintures étaient uniquement réservée aux sorcière et sorcier ayant atteint un stade, les doyennes portant une chevelure argenté, alors que les femmes ayant mit au monde leurs premiers enfant portait une teinture dorée.  Admonestia était encore trop jeune pour accéder à une de ses teintures.  

Quand il vint à sentir sa tresse se faire saisir, il frémit, essayant de suivre le mouvement pour éviter d'arracher et d'abîmer trop de cheveux. Pour limiter la casse, il vint à saisir la base de sa tresse, afin que seul le bout soit tiré, même s'il gémissait en sentant quelques cheveux tirés et arrachés de leurs racines.  Quand la sirène parlait, il commençait à devenir un peu palot, venant à se vautrer comme une merde quand le coup sec arrivait, ayant été trop mou pour réagir rapidement.  

Le jeu de l'équilibriste fut pour le sorcier une véritable torture, on pouvait voir sa détresse dans le regard. Il blêmissait à vue d'oeil, sachant qu'une chute dans l'eau serait la noyade assurée. L'instinct de survie boostait les facultés du sorcier, qui arrivait à ne pas tomber jusque là, l'équilibre restant tout de même très limite au vue de sa condition, fatigué par l'usage de la magie et soumit à la peur de se noyé qui donnait l'impression que ses jambes étaient en plombs.  Puis vint le craquage psychologique, venant à ceinturer la sirène en pleurnichant.  

- Ne me jetez pas à l'eau, je ne sais pas nager, je vais mourir ! Je vais mourir si vous faites ça !!

Réflexion typiquement humaine, il pensait qu'en ceinturant la sirène, cette dernière n'aurait pas l'idée de se jeter à l'eau, n'ayant pas conscience de sa nature de créature aquatique. Il pensait naïvement qu'elle n'irait pas faire trempette avec un boulet qu'était Admonestia et ne tenterait pas de se noyer en voulant le punir.
Journalisée
Lyli
Créature
-

Messages: 919


Sirène


Voir le profil WWW
FicheChalant
« Répondre #7 le: Février 12, 2017, 11:08:21 »

Les évènements suivant estompèrent la colère pour transformer les sentiments en surprise, puis en un long éclat de rire franc avant. Des larmes, des larmes de peur et une confession qui ne faisait qu'agraver son cas déjà pas très glorieux. Elle ne savait donc pas nager ? Cela expliquait tout, tout mis à part sa stupidité frisant le légendaire ! Ne pas savoir nager et longer une côte aussi dangereuse n'était déjà pas très intelligent mais s'enfermer dans une grotte dont les seuls issus étaient des trous remplit d'eau à marée haute, était une autre idée encore plus stupide. C'était si idiot que je ne peut m'empêcher de rire durant de longues secondes, avant de me calmer et de reprendre la parole d'un ton plus doux, caressant sa chevelure d'un geste presque rassurant, comme l'ont ferait avec un petit animal tout mignon que l'ont aurait attrapé, pour l'apprivoiser.

Oh alors comme ça on ne sait pas nager et on a peur de tomber dans l'eau, il fallait le dire tout de suite... reste bien accroché à moi surtout...

Oui, reste bien accrochée à moi pour que la chute soit plus facile... hi hi

Serrant encore un peu plus son torse contre ma poitrine j'en était maintenant presque persuadé, l'absence de chaire rebondit contre la mienne désignait un corps masculin, ou du moins semblait ... je n'en étais après tout pas encore sure et les manières douces ainsi que le reste de ce corps frêle me ramenait à celui d'une jeune femme.

A défaut de savoir nager, j'espère que tu as au moins un bon souffle...

Et la suite ne fut que mon corps se laissant tomber lourdement en avant, faisant par la même occasion trébucher le corps de la sorcière, solidement ancrée contre moi. J'imaginais aisément la panique qui devait s'en ressentir à ce moment pour la petite chose perdue sous l'eau, à laquelle je montrait bien vite l'étendue de ma force physique une fois sous l'eau, élément dans lequel je tirais facilement de mon corps, fait pour vivre dans cet élément et ne ressentant donc aucune lourdeur dans les geste. D'un vif geste de mes bras, je l'écarte de mon torse et toise son regard aussi bleu que l'eau qui l'entoure, avant de révéler que je n'étais pas une simple humaine en prenant la parole sous l'eau.

... Parce que moi, je pourrais rester sous l'eau pendant des heures... je ne suis pas pressé !

S'en était fini de Admonestia qui allait se noyer... C'est ce qu'elle devait surement penser maintenant que je la lâchait pour simplement l'observer couler au fond de la cavité, pas si profonde, mais assez pour qu'elle n'ait pas pieds. Et s'il fallait admettre qu'il était amusant de l'observer dans ce moment de panique je tirait une nouvelle fois sur sa longue tresse qui décidément, était plutôt utile ! Grâce à elle je put par exemple la tirer hors de l'eau pour la laisser reprendre son souffle. Elle en aurait bien besoin...

Hé je viens de penser à un truc, si je te le lâche pour te laisser couler encore une fois, je suis sure que tu y mettras plus de coeur pour retirer tes vêtements cette fois. On essaye pour voir ?

De nouveau, je lâche la brune à la longue tresse pour la laisser s'enfoncer dans l'eau, appuyant un coups sec sur le sommet de son crâne avec mon pieds pour être sure qu'elle coule bien au fonds de cette cavité peu profonde mais tr-s large, en forme de grosse cuve.

Prends donc ton temps pour quitter cette robe, ce n'est surement pas moi qui en manque !
Journalisée

Admonestia
Créature
-

Messages: 20


Sorcier de la communauté de Lune Argent.


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #8 le: Février 13, 2017, 05:33:58 »

Admonestia vint à avoir un regard inquiet quand Lyli se mit à dire de bien s'accrocher et ne put retenir un crie de peur avant de sentir le contact de l'eau qui était plus froide que l'air de la grotte. Il vint rapidement à se tenir de la main gauche la sirène et poser sur sa bouche et son nez avec sa main droite. Il avait dans un premier temps fermé les yeux, ne désirant pas voir la surface s'éloigner, sentant tout de même l'eau glisser sur la peau découverte. Son regard ne vint à se rouvrir qu'au moment où son corps fut éloignée de la créature aquatique, essayant de nager tant bien que mal avec sa main gauche.

Ses mouvements étaient bien trop désordonnées, si bien qu'il n'arrivait pas à remonter, chutant très très lentement, jusqu'à ce que sa tresse soit tendue. le sorcier émit de petite bulle et un cris étouffé quand sa tresse fut tirée pour le ramener à la surface, venant à avaler à grande goulée l'air qui lui manquait, toussotant pour recracher un peu d'eau qu'il avait avalé.  Quand Lyli vint à parler de la suite du programme, le sorcier voulut se mettre à dire quelques chose, mais la vile créature se mit à laisser le jeune homme couler à nouveau, se débattant tant bien que mal pour nager. Sa tenue totalement imbibée était aussi efficace que s'il avait eut des rochers noués à la ceinture. Il continuait de couler et se rendit enfin compte que ses vêtements n'allaient pas le protéger.

La protection que les matériaux et les couleurs prodiguaient, n'était efficace que pour contrer la magie et non une sirène, qui avait des capacité inhérente à son espèce. Il n'avait plus le choix et vint à retirer la broche en argent, faisant flotter au loin la cape. Il en fut de même pour la robe et ses chaussures, afin de mieux battre des pieds. Il était donc habillé à présent d'un petit ensemble brun, qui ressemblait un peu à un maillot deux pièce brun en tissu.  Il se mit à avoir des bulles qui sortait de sa bouche, sentant l'air lui manquer, venant à perdre encore plus d'air dans la panique.
Journalisée
Lyli
Créature
-

Messages: 919


Sirène


Voir le profil WWW
FicheChalant
« Répondre #9 le: Février 17, 2017, 03:11:03 »

La panique dessinant son visage rendait l'être faible plutôt mignon et amusant à regarder, dire qu'il ne voulait même pas retirer un seul de ses vêtements il y a encore de ça 10 minutes, et qu'il s'empressait de tout retirer à la simple idée de pouvoir remonter à la surface... C'était décidément bien stupide de sa part de s'aventurer si proche d'une source d'eau sans même savoir nager. Une fois dénudée, je me glissais à nouveau à l'eau, tirant la main qui gardait jalousement sa bouche fermée, riant et en glissant mon bras libre directement dans son bas. Evidemment, comme je commençais à m'en douter depuis un moment, aucune présence d'un sexe féminin quel qu'il soit, juste un membre masculin aux allures pour le moment banale, encore mou et comprimé dans cette culotte. C'était pourtant pas faute d'y laisser gambader ma main jusque dans le moindre recoin de son sous-vêtement, palpant chaque parcelles de peau et de son appareil génitale, en vain. Admonestia n'était donc pas une femme.

Alors on veut se faire passer pour une gentille petite fille sans en être une ? Que mériterais tu pour cette tromperie ? Peut-être que je devrais te laisser te noyer...

Une menace bien entendue vaine, mon tableau de chasse avait beau être composé de proies le plus souvent féminine il n'était pas pour autant exclu de s'offrir un peu d'exotisme. Et en matière d'exotisme d'ailleurs... le jeune homme allait lui aussi avoir son lot de surprise.

Tu as vraiment l'air pathétique... tu ressembles vraiment à un insecte tombé à l'eau...

Avant qu'il ne commence à inspirer de l'eau je quitte son bas pour empoigner sa tresse et tirer son visage vers le mien, pressant subitement ses lèvres aux miennes dans un baiser salvateur, faisant presque office de bouche à bouche tant j'expirais soigneusement mon souffle, lui offrant de quoi respirer. Cet échange dura de longue minute avant que je ne lui attrape un de ses bras pour le guider tout comme je l'avais fait sur son corps, dans mon propre bas cette fois. Admonestia pouvait ainsi sentir au dessus de mon sexe féminin une longue protubérance, que j'avais prit soin de laisser sortir avant de plonger à l'eau.

Tu n'es pas le seul à avoir tes petits secrets, et comme punition pour avoir osé me tromper tu sera mon jouet jusqu'à ce que la marée te libère de cette grotte. Mais un moindre faux pas et tu retournera faire trempette... sans mon aide cette fois-ci...

Dans l'eau, ma voix se faisait clairement entendre  même sous le liquide, propageant le sons comme s'il n'existait aucune barrière. Je savais donc que malgré la panique Admonestia connaissait maintenant les risques d'une nouvelle sournoiserie... Ainsi, je pouvais le remonter à la surface sans craindre une nouvelle explosion, qui volerait encore une fois ma vision toujours larmoyante. Pour autant, le jeune homme ne devait pas voir la surface comme l'ultime rédemption, il allait falloir se mettre parfaitement dans le rôle du jouet désormais... son rôle durant les quelques heures de marée hautes.

Reprends bien ton souffle... tu va en avoir besoin !

Un petit sourire sadique esquisse mes lèvres pendant que je caresse d'un geste délicat sa petite gorge, maintenant toujours si fermement sa main dans mon propre bas de maillot. Et au fur et à mesure que ses doigts pressait le bâton de chaire celui-ci devenait au fil des secondes plus ferme, plus épais, lui laissant une idée de la taille bien portante qu'elle pourrait y gagner.

Garde ta main encore quelque instant, elle n'en sera que plus délicieuse quand tu la goutteras... Et si tu hésite sache que chaque seconde qui s'écoule est un pas de plus vers mon impatience... Je suis sure que tu ne voudrais pas revivre une baignade forcée.

L'allusion quand à ce qu'il devait faire était aussi clair que la sentence qu'il risquait à tout moment... même si je me doutais qu'il devait être humiliant pour un jeune homme, même aussi féminin, d'entamer une fellation...
Journalisée

Admonestia
Créature
-

Messages: 20


Sorcier de la communauté de Lune Argent.


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #10 le: Février 19, 2017, 07:38:01 »

Continuant de lutter pour ne pas relâcher davantage d'oxygène, il ne pouvait absolument rien faire dans le milieu aqueux, la sirène était totalement maîtresse du domaine.  Il se mit à serer fortement ses lèvre et fermer les yeux, quand sa main fut retirer, gesticulant un peu sous la peur de se noyer. Il resserrait les cuisses instinctivement, quand la main se mit à se balader sur son service trois pièce, des bulles s’échappant pendant la fouille. Face à la menace de se noyer, il agitait vigoureusement la tête de droite à gauche, il ne voulait pas mourir noyé. Sa tête commençait à être prendre des couleurs, signe qu'il commençait à atteindre ses limites.

Le contact des lèvres fit rouvrir les yeux du sorcier, qui put admirer le visage de la sirène de très très près. Son premier baiser venait de lui être volé par Lyli. Admonestia put sentir ses poumons se remplir, non pas d'eau, mais d'air, venant un peu à tousser sous cette expérience qui le surprenait et aussi que l'air insufflé n'était pas le même que celui respiré, un peu plus chargé en dioxyde de carbone. L'humain n'offrit aucune résistance, se rendant compte que si la sirène pouvait lui offrir de l'air, elle pouvait aussi le reprendre par de nombreux moyen, craignant donc la colère de la créature aquatique.  Sa main fit un petit bond en arrière, avant que la sirène plaque bien la mimine  assez féminine, contre son membre naissant. 

Le sorcier vint à rougir en constatant que la belle sirène était aussi équipé d'un bâton, qui grossissait au contact de la petite main humaine.  Il prit la menace très au sérieux, était d'un coup bien plus concentré sur le fait de ne pas attirer le gourou de Lyli.  Il fit un léger mouvement de la tête, montrant qu'il avait comprit, ses yeux montrant clairement, qu'il allait être un gentil jouet. 

Admonestia put reprendre son souffle à l'air libre, oxygénant complètement son corps. Le sorcier ne se rappelait pas avoir autant de plaisir à respirer, croyant sentir l'air circuler dans son sang. Les propos de la sirène concernant la fellation qui allait venir, restait assez flous pour le sorcier, qui n'avait aucune connaissance sur le sexe. Il obéissait à Lyli, gardant la mains sur le membre qui devenait de plus en plus gros, la rougeur des joues de la proie suivant cette croissance.  Par contre, il fut très réceptif à la sanction en cas d'hésitation ou de manque d'investissement.

Il ne savait ce qui allait suivre, mais devra donner du meilleur de lui-même s'il comptais sortir de cette grotte vivant. 
Journalisée

Tags:
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox