banniere
 
  Nouvelles:
APPEL À CANDIDATURES : Proposez-vous pour être Administrateur de LGJ ! Plus d'informations ici : http://lgj.forum-rpg.net/index.php?topic=20663.0

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Sujet: Entretien avec une démone [Kaerys]  (Lu 214 fois)
Samara
Avatar
-

Messages: 437



Voir le profil
FicheChalant
« le: Février 06, 2017, 01:49:36 »

Au Japon, il existait une législation stricte qui voulait que, depuis 1948, les boîtes de nuit ferment à une heure du matin. À l’époque, il s’agissait d’une loi de morale publique, pensée pour éviter les beuveries nocturnes. Une loi particulièrement obsolète, et, pour s’en convaincre, il suffisait de voir le nombre d’établissements nocturnes, officiellement appelés clubs, qui ouvraient toute la nuit, bénéficiant, pour cela, de la tolérance de la police. Cette simple loi illustrait, en soi, l’ambivalence fondamentale du Japon, où les lois n’étaient que l’expression du pouvoir officiel, alors que le Japon était aussi dirigé par d’autres forces que la puissance étatique.

C’était le cas de cette boîte de nuit, tenue par une belle bartender. En s’avançant à travers la boîte, on pouvait rapidement constater que cette femme avait un certain succès auprès des clients, essentiellement les hommes, mais aussi les femmes, et qu’elle n’était visiblement pas contre se rapprocher plus intimement de certains d’entre eux.

Qu’elle soit là était aussi la preuve que la loi japonaise de 1948 n’était pas la seule norme à perdre en puissance. Il y avait aussi une loi encore plus ancestrale, le Pacte céleste. Cette convention avait mis fin au Grand Conflit, en posant comme principe cardinal la non-ingérence dans les activités humaines, au nom du libre-arbitre. Techniquement, ce que cette femme faisait était une violation flagrante de ce pacte, vu que personne ne l’avait invité pour gérer son établissement. Néanmoins, il était admis, parmi les multiples exceptions à ce Pacte, qu’un démon pouvait se rendre dans les Plans Intermédiaires, tant qu’il ne faisait pas un usage excessif de ses facultés démoniaques. Parfois, il fallait savoir s’arranger avec la loi.

C’était la réflexion que se faisait Kazuha en s’avançant. Devant se rendre sur Terre, la jeune femme, qui était l’esclave de Samara, avait troqué son habituelle tenue très courte (des sous-vêtements noirs) pour un ensemble plus urbain, mais toujours aussi court, se composant d’un débardeur blanc, de collants, et d’une minijupe révélant parfois sa culotte blanche. Elle ne portait pas non plus de soutien-gorge, et laissait volontiers certaines mains se perdre sur ses fesses.

Sa cible, néanmoins, n’était pas l’un des clients de ce bar, mais bien la patronne. Elle n’agissait évidemment pas en son nom, et, pour être sûre que la bartender l’identifie, Kazuha portait, sous son pull, un collier avec un pendentif spécial. Un pendentif abritant un cristal rouge, qu’un démon devrait ressentir. C’était une gemme magique démoniaque. Samara en avait plusieurs, et cette gemme, en l’occurrence, émettait une sorte de pulsation que seul un démon pouvait capter. Chez les humains, les rayonnements de la gemme pouvaient, à tout le moins, provoquer des instants lubriques, ce qui justifiait d’autant plus les mains sur son cul.

Kazuha rejoignit ainsi le comptoir, et se retrouva face à la bartender, en lui faisant un sourire malicieux.

« Salut ! clama-t-elle pour couvrir le tintamarre ambiant. Je m’appelle Kazuha, c’est la première fois que je viens ici. C’est un coin sympa ! »

Une première approche, toute innocente... Kazuha comptait sur l’appétit sexuel de la démone pour obtenir son attention... Ainsi que sur la gemme magique qui brûlait dans le creux de ses seins.

Après tout, elle n’était pas là pour la fête, mais pour accomplir une mission de la plus haute importance.
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Kaerys
Avatar
-

Messages: 6



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #1 le: Février 15, 2017, 11:13:50 »



Le nightclub possédé par l'archi-démone au service de Lucifer comprenait plusieurs étages et plusieurs salles, mais généralement, la principale était bondé chaque soir, chaque nuit. Bien évidemment, cette soirée n'échappa pas à la règle. Le disc jockey, d'origine occidentale, passait de la musique électronique et la mixait depuis le début de la soirée. Les geysers de fumée blanchâtre crachaient régulièrement alors que les jeux de lumière, notamment des rayons de différentes couleurs, se joignaient à cette première dans une danse particulièrement belle et envoûtante. Il y avait bon nombre de japonais mais aussi d'autres personnes, qu'il s'agissait de vacanciers, de businessman, ou bien encore tout simplement des curieux. L'on reconnaissait aisément les habitués qui s'adressaient au membre du staff comme l'on parle à des amis.

Pour un œil surnaturel, les quelques gardes en costume et les serveuses en petite tenue n'étaient autre que des démons. La puissance de ceux-ci variait, passant du nouveau-né à la succube jusqu'au guerrier vétéran. Parmi la foule, d'autres venaient se joindre à la fête, comme des vampires, des sorciers ou d'autres créatures. Bien plus rarement, l'on put croiser un ange ou deux. Tous et toutes, du moins ces derniers cités, rejoignaient les lieux pour affaires, s'échangeant quelques informations et des tuyaux. Ils respectaient le pacte de non agression et s'entraidaient... généralement. Aucune soirée ne tourna au vinaigre car énerver la maîtresse des lieux reviendrait à signer son arrêt d'existence. Kaerys ne tue pas, elle envoie ses proies dans le Néant, effaçant leur simple signature.

La gérante, de son nom d'emprunt, Kara O'Sullivan, servait au bar comme pour la majorité de la semaine. L'archi-démone appréciait cela, de cette façon, elle pouvait se retrouver au contact de ses clients, de ses habitués et éventuellement de personnes qui recherchent diverses informations. Bien évidemment, ce genre de choses devait être payé et les façons de le faire étaient légion, surtout pour quelqu'un comme elle. Les nombreux gardes faisaient plutôt preuve de discrétion, ils n'agissaient pas souvent car l'ordre était respecté, dans une certaine mesure. La bartender servit un cocktail à l'un de ses clients après être revenus tous les deux des toilettes, le doute ne subsistait pas sur ce qu'ils firent tous deux là-bas.

Quelques minutes plus tard, alors qu'elle discutait avec ses serveuses, dont la majorité étaient en réalité des succubes, quelqu'un vint l'alpaguer. Son regard se posa sur une pierre rouge, tel un rubis, ses yeux se mirent à briller comme certains aliens d'une vieille série des années 90. Ensuite, remontant jusqu'au visage, elle déposa sur une jeune femme.

« Salut ! Je m’appelle Kazuha, c’est la première fois que je viens ici. C’est un coin sympa ! »

La créature infernale prit une seconde pour répondre, s'approchant du comptoir, déposant ses coudes et ses avants-bras dessus. Elle sourit en coin et répliqua.

« Bonsoir Kazuha ! C'est sympa, oui, tant que tous les ennuis restent hors d'ici ! Je te sers un verre pendant que tu me racontes ce qui t'amène là ? »

Kaerys ne quitta pas la nouvelle venue du regard. S'agissait-il d'une sorcière ? Jamais elle n'a entendu parler d'elle mais posséder une gemme démoniaque ici, autour du cou, n'était pas le fruit du hasard. L'inconnue venait pour quelque chose de précis et surement pas s'amuser, que ce soit pour danser ou baiser. Même si l'un n'empêche pas l'autre, après tout.
« Dernière édition: Février 15, 2017, 11:40:41 par Kaerys » Journalisée

DC de Valadhiel
Samara
Avatar
-

Messages: 437



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #2 le: Février 20, 2017, 01:51:54 »

Sous son nom d’emprunt, Kara O’Sullivan, la femme était venue avec toute sa petite cour. Kazuha était proche de Samara, très proche de sa Maîtresse, même, et ce à tel point qu’elle pouvait deviner la présence de multiples démons ici. Quels étaient leurs projets ? Ce night-club n’était pas d’origine ashnardienne, il n’était pas un projet impérial. Samara n’avait jamais entendu parler d’un démon ashnardien ayant fondé un night-club. Partant de là, la seule explication était que ces démons venaient de l’Enfer. Or, ceci avait généralement tendance à crisper les Ashnardiens, car les démons venus sur Terre pour fonder l’Empire avaient renié l’autorité des Grands-Princes infernaux. Kazuha était donc envoyée en première ligne dans une mission potentiellement dangereuse, mais, étant après tout une esclave, elle n’avait pas son mot à dire. Aussi douée pour masser, baiser, que pour tuer, elle était ici à son aise, et sourit devant la femme.

Kara se pencha vers elle, exhibant son décolleté sans hésitation, et lui demanda ce qu’elle venait faire ici, évitant soigneusement, comme une joueuse de poker, de mentionner la présence de la gemme démoniaque. Observatrice, Kazuha avait néanmoins pu voir les yeux de la femme se mettre à briller pendant quelques secondes. Pendant ce temps, dans le club, une intense musique trance se diffusait à travers les enceintes, donnant à la scène une ambiance surréaliste et survoltée.

Arborant un sourire onctueux sur ses lèvres, Kazuha se pencha à son tour. Elle avait bien noté la remarque sous-jacente de Kara, comme une menace discrète… « Tant que les ennuis restent dehors ». Autrement dit : « j’espère que tu es là en tant qu’amie ». Bien décidée à dissiper tout malentendu, elle lui répondit rapidement :

« Je suis là pour toi, Kara. »

Elle enchaîna après quelques secondes :

« Je viens en tant qu’amie, inutile de t’inquiéter. Je m’en voudrais de gâcher une si belle fête. »

Dans son dos, la musique de Snyder continuait à s’emballer. Elle se décolla alors du bar, et sourit encore, révélant toutes ses dents.

« Tu viens danser ? Je tiens à te faire une offre que tu ne pourras pas refuser, ma chérie… »

Kara avait sûrement d’autres personnes pour tenir le bar en son absence, et Kazuha gageait que la présence de la gemme inciterait la barmaid à la suivre. Pour elle, c’était surtout un moyen de se rapprocher d’elle. Les deux femmes rejoignirent donc rapidement le dance floor, où les stroboscopes s’emballaient. La musique était dans son premier couplet, et Kazuha optait pour une danse extrêmement sensuelle. Elle remuait sur place, frottant le corps de la femme avec ses fesses, se penchant lascivement pour mettre ses formes en valeur. Les danses ici étaient très collantes, et les gens se frottaient sans hésitation, et, à plusieurs reprises, Kazuha sentit, et ce sans la moindre gêne, quelques mains baladeuses se perdre sur son fessier.

En approchant de la cinquième minute, la musique se tut brusquement pendant quelques secondes, avant qu’un second souffle ne reparte. On sentit alors la musique croître, tandis qu’une voix langoureuse poussait des sons lancinants pour accompagner les accords musicaux, qui étaient en train de monter, et d’exploser. Kazuha continua à danser, remuant ses longs cheveux. Les stroboscopes flashaient son corps par moment, la faisant ressembler à une surréaliste nymphe.

Kazuha se rapprocha ensuite de Kara, et, alors que la musique recommençait à se calmer, elle enroula ses bras autour de sa nuque, et, visiblement sans attendre son avis, l’embrassa tendrement.

« Ma Maîtresse s’intéresse à toi, Kara… Elle veut savoir pourquoi des démons ont décidé d’ouvrir un night-club dans cette ville explosive… »
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Tags:
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox