banniere
 
  Nouvelles:
Pour la promotion du forum, pensez à voter régulièrement pour nous si vous avez un peu de temps.
Merci ! ♥





Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: 1 [2]
  Imprimer  
Auteur Sujet: Une exploration lointaine. [PV : Kumori Ashikaga]  (Lu 2011 fois)
Kumori Ashikaga
Créature
-

Messages: 59



Voir le profil
Fiche
« Répondre #15 le: Mars 31, 2017, 04:53:17 »

L'odeur de la chair brûlée vint aux narines de la Vampire et elle en avait automatiquement assumée que la cause en était les missiles qui venaient de frapper contre les guerriers en armures géants. Leurs yeux rouges brûlaient tout aussi ardemment que ceux des Géants de pierre, qui semblaient rester immobile, en silence, se collant presque pour former un trio. Kumori sauta par-dessus une lame qui aurait pu la couper en deux horizontalement et atterrit sur l'avant-bras de la créature en parfaite équilibre. Évitant un coup de langue fourchue et trempée d'acide de sa part, elle l'avait devinée en sentant une goutte de salive passée prés de son visage qui semblait avoir été aussi chaude qu'une braise dans les flammes, elle sauta de nouveau pour atterrir sur le casque du samurai.

Mais elle bondit de nouveau en faisant un salto arrière, atterrissant agilement sur ses jambes musclées tandis qu'un des samurais voulut trancher Kumori où elle s'était trouvé quelques instants plus tôt, manquant plutôt sa cible. Et Vermin vint à la rescousse de la nippone avec ses armes qui faisaient fondre l'armure des Samouraï avec une certaine vitesse. Ravie, Kumori remercia l'androïde d'un signe de la tête et avec un rugissement, accompagnée de l'aide de la Vermin qui attirait aussi l'attention, se chargeait des guerriers morts-vivants.

Les géants de pierre ne gémirent point en sentant les explosions les détruire, mais au bout d'un moment, a force de se faire harceler par les missiles, plusieurs endroits sur leurs peaux commencèrent à se craqueler, ce qui les fit finalement gronder lourdement. Rugissant rauquement, l'un d'eux arracha un monceau de terre dure du sol et le lança vers Ravager. Quelques secondes de plus et elle aurait fini en pièce détachée, manquant de peu celle-ci, et même Janina. Ils continuèrent néanmoins de bombarder Ravager de missiles.  

Finalement, Kumori, avec l'aide de Vermin et de ses armes, se débarrassa des guerriers avec une certaine difficulté vers la fin, et Ravager finit par se débarrasser des Géants au bout d'un long moment acharné à esquiver les coups, deux d'entre eux finirent en poussière, mais un dernier restait vivant, blessé... Mais tout changea. Les samouraïs s'envolèrent soudainement en poussière, leurs lames ne restant que plantés au sol, et les débris des géants morts disparurent pour ne former qu'un seul être avec tout ce qu'il y avait était au sol.

Un énorme Samurai tenant une épée géante, avec une armure épaisse. Il tourna lentement son visage vers tout le monde et rugit rauquement, de manière très puissante et audible, sa voix était grave et difformée. Ses pas étaient lourds et s'avançait néanmoins rapidement vers Vermin, agitant rapidement sa lame dans les airs et coupa une des ailes de celle-ci, la faisant s'écraser au sol. Abattant sa lame vers elle, Kumori se plaça soudainement devant la droïde et bloqua la lame du géant avec difficulté, ses pieds s'enfonçant dans le sol, créant un petit cratère.  

-Cours Vermin, mets-toi-en hauteur ailleurs et bombarde cet enfoiré ! Ravager et Jannina, essayez de viser entre les interstices de son armure ou de l'immobiliser !
 
Kumori rugit puissamment, mais fut envoyé ailleurs d'un puissant coup de pied, qui la fit valser contre un mur, mais qui se rattrapa au dernier moment, tenant toujours fermement son katana ancestral enchanté.

C'était un véritable cauchemar... Le Samurai semblait avoir prendre de la puissance et de la solidité des Géants en gardant le maniement du sabre des guerriers.

Y'a pas de doute, des os allaient se briser ! Et des puces électroniques aussi.  

https://s-media-cache-ak0.pinimg.com/736x/89/44/00/894400b9e61663d8fe9c04b459b374fc.jpg
Journalisée
L'empire Sildurien
Legion
-

Messages: 102

avatar

L'empire Sildurien


Voir le profil
Fiche
Description
Ceci est une légion militaire.
« Répondre #16 le: Avril 02, 2017, 03:14:58 »

C'était comme à la guerre, du feu, des cris, du sang qui gicle. Tout ça avec des missiles qui faisaient des ballets aériens pour rattraper les samouraïs et les frapper de face ou de dos. Tous les moyens étaient donc bons pour détruire ces choses, et dans son genre Ravager n'était pas à court d'idée. Lace-flamme pour les combats rapprochés, mitrailleuses lourdes, grenades à main. Restait-il vraiment une chance pour ses pauvres créatures ? Leur agilité leur servait c'était une certitude, mais cela ne suffirait pas si l'endurance n'allait pas avec. Un souci que les androïdes ne connaissaient pas. Tant que leur batterie ou générateur suivaient, ils étaient à fond dans l'action et sans retenue. Vermin de son côté rongeait les armures ennemies et armes également, pour sur elle faisait de gros dégâts, mais ravager à sa manière en faisait encore plus. Vermin était dans le long terme et cela commençait à payer doucement. Quant à la roche qui vola vers Ravager ce n'était pas un gros danger, l'unité en recut un petit morceau et il se brisa sur son revêtement. Que serait une unité d'assaut lourd sans le blindage qui va avec ? Après tout la mobilité de Ravager était limitée, son blindage compensait clairement ce fait.

Ravager du combattre les géants, parfois au corps à corps à cause de son manque de mobilité, mais sa force était impressionnante aussi. Elle brisa même des os à la seule pression de du tir d'une de ses armes déchirant un bras en deux. Furieuse l'unité ravager s'encra dans le sol avant de bombarder à ses pieds avec une impulsion de plasma qui fit trembler toute la salle. Sous elle le sol était fondu, les pieds ennemis avec. Elle pour sa part avait subi cela sans broncher et se désencra pour reprendre les mouvements de combats. Tout cela semblait mener à une victoire certaine, enfin ça aurait été le cas si les ennemis n'avaient pas dans leur sac un autre tour vicieux. En effet, une fois une bonne partie vaincue les ennemis se rassemblèrent à partir de morceaux de roches de leurs partenaires. Cette fois pour former un gros ennemi toujours plus grand, le tas de roche était vraiment grand et prenait la forme d'un nouveau samouraï. Une jolie façon de s'adapter à l'ennemi, en devenant plus gros, plus large et épais il résistera encore mieux aux missiles. Et à l'acide également, en fait il devenait de fait résistant à presque toutes les attaques.

Vermin fut donc la première attaquée, à force de voler autour comme un moustique elle devait attirer son attention, un grand coup de lame coupa une aile. Il lui en restait donc trois en état de marche, mais elle avait du mal à voler dans cet état. C'était bien là le souci de toute unité volante, une fois endommagée voler devenait bien plus pénible et difficile. La vampire bloqua donc le second coup, mais Vermin ne parvenait plus à monter en hauteur. Elle restait en vol pour le moment, mais ni elle, ni Janina ou ravager ne semblait avoir d'idée sur comment abattre ce monstre-là. Ravager voyant d'ailleurs un nouveau coup partir droit vers Janina s'empressa de le stopper avec ses armes, un tas d'étincelles se produisit. Janina, elle s'échappa rapidement vers les murs cherchant une solution à ce calvaire. Les missiles ne pénétraient pas, l'acide de Vermin ne rongeait pas assez vite l'armure et Janina n'avait aucun armement de taille. Ça s'annonçait très mal pour le groupe. Si mal que Janina chercha de visu une sortie en vue d'une retraite anticipée, ravager bloqua d'autres coups chose qu'elle pouvait au moins faire sans trop de mal.
Journalisée
Kumori Ashikaga
Créature
-

Messages: 59



Voir le profil
Fiche
« Répondre #17 le: Avril 03, 2017, 02:11:40 »

L'arène était vraisemblablement un champ de bataille d'une guerre d'autrefois, qui aurait été sanglante et bien meurtrière. Mais même encore, ici, ce n'était qu'un simple combat. Kumori ne savait pas ce qui l'attendait prochainement, mais si ce sont des abominations comme ces géants et ces guerriers désincarnés, alors elle aurait bien besoin de plus de renfort. Elle aurait même besoin d'un escadron complet dans ce cas-la... Et le Vampire serait un problème majeur. Elle ne connaissait pas sa puissance ni son âge, alors il resterait dangereux.   

Mais elle devait régler le cas de ce géant de fer et de métal, qui maniait la lame qu'il tenait comme un fin bretteur. Kumori se releva doucement avec sa lame, souffrante. Mine de rien, elle avait reçu un sacré coup. Mais heureusement, la poche de sang qu'elle avait bu était encore présente en elle, elle sentait donc ses os se replacer et son corps se remettre de l'impact. Le géant agitait sa lame en tout sens de rage quand Ravager bloqua un coup qui était destiné a la seule humaine du groupe, essayant de tuer, de détruire l'androïde qui lui causait tant de mal tandis que Vermin tirait sur le géant en étant a bonne distance.

Pestant dans sa langue, Kumori se remit debout plus correctement et examina le géant. Il bougeait vite malgré son énorme poids et sa taille, et maniait sa lame avec aisance à l'aide de larges bras musclés, bien sûr faite de pierre et de métal. La chair, quant à elle, semblait avoir disparu. Que faire devant un tel adversaire ? Kumori y réfléchit rapidement... Et eut une idée.

-RAVAGER ! Tends-moi un missile inutilisé ! Et Vermin, donne-moi une grenade d'acide !
 

La première, après un moment de surprise et après de nombreuses manœuvres d'évasions, lança une grenade vers Kumori de bien belle taille et Vermin, quand elle jugea cela sécuritaire, lui tendit une grenade d'acier. Les tenants d'un bras, de son autre, elle maniait le Katana. Usant des deux androïdes comme moyen de distraction avec un certain dégout, elle courra à toute vitesse vers le géant et d'un bond prodigieux, s'élança dans les airs et planta sa lame dans le dos du géant qui ne remarquait rien, trop occupé a essuyer des attaques de Vermin et de Ravager pour remarquer grand-chose. Elle ouvrit de manière assez maladroite une ouverture dans l'armure et activa le missile qui avait un temps de chargement avant d'exploser, qu'elle engouffra rapidement dans l'armure, ainsi que la grenade acide qu'elle avait dégoupillée. Sautant loin en se propulsant avec ses pieds posés sur l'armure, elle retira au passage son katana et roula au sol, se couvrant les oreilles.

L'explosion vint de l'intérieur de l'armure du géant, et de ce fait, une large partie rocheuse du géant parti hors de lui, le 'blessant' en quelque sorte. Une grande partie de son dos avait disparu, un bras en moins et l'autre carrément mutilé, les jambes cédant sous le poids du géant qui était maintenant a terre, l'air pitoyable, sa lame s'étant fichée quelque part dans l'arène, grande et gigantesque.
 
Elle se remit debout et soupira pour ensuite demander si les androïdes allaient bien et une fois que Janina fut en vue, elle lui hurla, celle-ci étant un peu éloignée :

-Ça va ! Tu peux descendre, il peut rien faire !
 
Kumori s'approcha ensuite du géant, ou de ce qu'il en restait, et regarda dans ses yeux rouges. Levant sa lame, elle se retint en entendant une voix profonde et distordue :

-Ne... Le... Réveillez... Pas... L'innomée...

Kumori fronça des sourcils et abaissa doucement sa lame, l'écoutant.

-Je... Suis ici... Depuis des millénaires... J'étais l'un des prêtres qui avaient pu se débarrasser de lui, lors d'une révolte soudaine... Il ne faut surtout pas... Qu'il se réveille !
 
Son regard tourna faiblement vers chacun des membres du groupe.

-Vous êtes fortes... Je le sens... Toutes fortes... Mais prenez garde au troisième gardien, car il se pourrait que vous ne vous en sortiez pas... Prenez garde !

La lumière de conscience et d'intelligence humaine dans ses yeux disparut, et la lumière rougeâtre aussi, son corps devenant immobile. Kumori rangea son arme lentement dans son fourreau et tourna son regard vers Janina.

-En tout cas, s'ils ont pu placer ces 'Gardiens' ici, ceux qui étaient autrefois des habitants de cette planète, ils ne voulaient pas laisser cette Innommée partit.
 
Pointant d'un doigt l'aile brisée de Vermin, elle continua :

-Mieux vaut prendre un moment pour qu'elle se fasse réparer, non ? Faire venir des renforts aussi, avec des munitions et des armes.
 
Kumori soupira ensuite et s'assit sur un morceau de pierre, regardant Janina dans les yeux ensuite

-Rien de casser quant à toi ? Moi en tout cas, j'ai pris une branlée magistrale.
Journalisée
L'empire Sildurien
Legion
-

Messages: 102

avatar

L'empire Sildurien


Voir le profil
Fiche
Description
Ceci est une légion militaire.
« Répondre #18 le: Avril 16, 2017, 10:32:45 »

Vermin volait toujours, Ravager bombardait aussi, rien ne semblait pouvoir les perturber pas même les quelques dégâts subit par les unités. Enfin la vampire sembla avoir une idée, les machines exécutèrent les ordres sans piper mot, Vermin mit juste un peu de temps à produire une grenade, elle dut en emprunter une à Ravager, la vider et la remplir d'acide avant de pouvoir la lancer à Kumori. Le plan semblait simple, aussi les androïdes se mirent au boulot pour distraire l'ennemi sous la surveillance de Janina qui canardait toujours les ouvertures avec des munitions perforantes. Le géant sembla rapidement prendre cher, ce trou dans son armure fut vit la cible de tout le monde ici. Encore une fois il ne fit pas long feu, et semblait tenter de les avertir, ce qui amena Janina à une conclusion très simple, tout faire sauter sera plus rapide. Après tout que viennent-ils faire ici ? Surement, ne pas chercher un trésor ni sauver quoi que ce soit. Juste enquêter et cela semblait devenir de plus en plus dangereux, l'évidence pour l'empire était donc de couper les pertes.

Vermine pointée du doigt fixa le doigt et écouta, Ravager observa tranquillement et fit le tour du cadavre pour s'assurer de sa mort et prit même des échantillons de son armure et sa chaire. Enfin Janina descendu de ses hauteurs et fit non de la tête, elle allait bien, mais la situation ne lui plaisait pas trop.

- On a déjà demandé les renforts, durant le combat quand les statistiques indiquaient une insuffisance de puissance.

Elle ne précisa pas quels renforts, mais vu son air rien de bon n'était à présager. Elle était convaincue qu'il fallait en finir vite, et même si la solution ultime n'était pas possible, des renforts l'étaient. Elle se posa à son tour à côté de Kumori, s'étendit comme une loque sur le rocher et ouvrit sa boite à outils pour sortir du sang en pochette et un sandwich pour elle-même. Elle tourna la tête vers la vampire et lui sourit :

- Ou bien tu préfères du sang frais ?

Elle tourna un peu la tête mettant en évidence sa gorge et son cou, ne savait-on jamais. Elle semblait chercher à s'amuser un peu. Vermin durant ce temps prépara d'autres grenades et sembla 'un coup recevoir une transmission et annonça :

- Rita est en route, elle veut mener l'enquête et guidera les renforts.

Janina surprise de cela écarquilla les yeux, comme si elle avait fait un rêve, elle ne se redressa pas et soupira un grand coup.

- L'empire a décidé de sortir les gros moyens on dirait... Tu voulais des renforts, tu vas avoir la cavalerie, il prend au sérieux cet endroit à présent.

Durant le combat ils n'avaient pas senti les débarquements, les explosions plus hautes dans le temps pour frayer un chemin, la pose des ascenseurs hydrauliques de l'empire là où l'escalier était tomber. Une machine gigantesque s'était mise en route, et peut-être que la roue tournait en leur faveur finalement. Après un repos mérité, le groupe entendit des pas, en rythme, une marche stricte et lourde, bientôt dans l'entrée de la salle c'est une dizaine de Chevaliers qui se stoppèrent en ligne. Deux Artémis firent également leur apparition, avec des canons n'ayant rien à envier à Ravager. Puis deux Ehemera firent un pas en avant entre les Chevaliers, elles étaient frêles, mais leurs équipements lui était aussi encombrant que celui de Ravager, sauf qu'il flottait dans leur dos. Enfin un nouveau Ravager fit son apparition, trainant derrière lui un coffre en lévitation rempli de munitions et matériel. Le coffre avait la taille d'une tombe, deux fois plus large. Enfin c'est le bruit des multiples Locust qui se fit entendre près de vingt drones qui s'alignèrent derrière Rita qui fit un salut à Janina.

Dans cet empire personnel ne semblait unique, Ravager était produite en série, de même pour tous les autres, un constat aussi simple qu'effrayant. Rita approcha du groupe, jaugeait et puis claqua des doigts, un locus arriva alors avec un autre cercueil de métal pour le ravitaillement. Le cercueil se posa sur le sol près de la boite à outil de Janina, elle l'ouvrit et prit dans la boite à outils le coeur de l'unité Jibril tombée. Le cercueil s'ouvrit alors dévoilant un nouveau corps pour ladite unité. Sans se faire prier elle la redressa, lui ouvrit le crâne avec ses bras robotiques et y mit le module de personnalité. L'unité mit quelques minutes à faire des vrombissements et des bips, avant de se redresse d'elle-même, regarder autour et puis sourire au groupe.

- Je suis rentrée ! Merci Janina !

Elle se leva, sortit du cercueil et tends qu'en face d'eux les renforts attendaient les ordres, Jibril alla faire un câlin à Janina. Ensuite le charme fut coupé par Rita, une voix âgée, sage, pleine de savoir qui annonça :

- On a deux jours avant que Bishop et Janne ne débarquent rasé cet endroit de la carte, non je reprends, qu'elle ne rase la moitié de ce marais...

Elle regarda autour, l'endroit était immense, mais elle semblait certaine que ça finira ainsi.

- Kumori, je présume, j'ai ceci pour vous.

Elle lui lança alors un fourreau, de la même taille que son actuel, dedans un sabre, et pas des moindres, c'était un sabre buveur d'âme, un objet magique capable d'avaler l'âme de ceux qu'il tue pour revitaliser son possesseur. L'arme était signée par magie, une sorcière l'avait fabriquée c'était certain, une puissance sorcière capable de jouer avec la mort et en détourner les codes.

- Une unité est en retard, chef

Annonça un des Locust à la mécano, qui soupira et se retourna alors criant vers le chemin d'arrivée :

- Rabbit , cesse le tourisme ! Et viens faire ton boulot où je te désassemble !

Un silence se posa, la rigueur militaire du reste du groupe était exemplaire, pas un ne bougeait, tous semblaient même respirer en même temps. Puis de gros bruits refirent entendre, comme de chute répétée de quelque chose de lourd. De très lourd, au moins aussi lourd que Ravager. La réponse arriva du plafond, une chose tomba, deux grandes oreilles noires, des poings démesurés et lourds, des pieds avec de l'hydraulique pour amortir les chocs. Rabbit  se posa, yeux rouges, longue écharpe volant au gré de saut, elle avait même une petite queue de l'animal qu'elle représentait. Toute joyeuse et semblant sautiller sur place, frétillant d'impatiente en fait, elle les regarda.

- Mais je m'ennuie ! Y'a même pas un pilier qui me résiste un tant soit peu...

Elle semblait triste de cela ce qui eut le don d'exaspérer Rita, la mécano. Elle l'envoya à sa place et Rabbit  y sauta d'un bond ce qui fit trembler la pièce. Puis elle se retourna soupirante et agita ses bras mécaniques en expliquant à la seule qui n'était pas membre de l'empire.

- Je prends le commandement de ces troupes, - Elle balaya de la main l'ensemble du nouveau groupe - Les Locust en ligne devant les Chevaliers, Artémis et Ehemera seconde ligne, Ravager va avec ta collègue et tu te joins à leur groupe sous le commandement de Janina.

Puis le coffre de munition fut distribué, l'empire en avait emporter trois autres qui se mirent à léviter et suivre Rita dans ses déplacements, elle restait toujours à l'arrière ligne, un écran apparaissant devant elle, comme un hologramme. Dessus elle pouvait afficher la vue de n'importe quelle unité.

- Rabbit , j'ai dit quoi !?

Elle se retourna furieuse et Rabbit  se figea comme prise sur le fait, elle lâcha alors un lourd morceau de l'ennemi précédent qu'elle semblait pouvoir écraser dans ses poings comme si ce n'était que de la porcelaine fragile.

- Mais... mais... je faisais un test de calibration !

Au moins avec Rabbit  l'ambiance était revenue, même si Rita semblait ne pas aimer ces comportements manquant de rigueur. Janina souffla alors à la vampire :

- Rita c'est celle chargée de la mécanisation et cybernétéisation des humains au sein de l'empire, avec leur accord bien sûr... Mais elle fait froid dans le dos, elle pourrait vous ouvrir et vous démonter, dans votre sommeil, sans que vous vous en rendiez compte au petit matin, car vous seriez comment avant...

Journalisée
Kumori Ashikaga
Créature
-

Messages: 59



Voir le profil
Fiche
« Répondre #19 le: Avril 23, 2017, 10:02:04 »

ton mot ou groupe de mots

Janina descendit des hauteurs et signala qu'elle n'avait aucune blessure. Tant mieux pour elle, se disait Kumori, moi, j'ai dû avoir eu quelques os de briser. La jeune femme s'approcha de la vampire pour ensuite se poser proche de celle-ci, sortant d'un compartiment un sandwich et un sachet de sang, se montrant joueuse ensuite en lui offrant son cou. Kumori afficha un léger sourire et fit pousser ses crocs légèrement, ses yeux gris prenant une légère teinte noire mêlée de rouge, dévoilant quelque peu sa nature vampirique, et sembla s'approcher du cou de Janina avant de se raviser soudainement, reprenant une apparence humaine.   

Vermin avait signalé que des renforts arrivaient et qu'une certaine Rita allait arriver aussi, pour vouloir mener l'enquête, Janina ajouta après Vermin que les choses sérieuses allaient vraiment commencer. Quelques minutes passèrent, les sens de Kumori l'informant de la présence de signes de vie mécanique non loin qui approchaient rapidement de leurs positions. Enfin apparurent dans l'entrée de la salle, en hauteur, un véritable escadron de la mort dotée de robot dont la technologie était hautement avancée, même encore plus que ce que Tekhos semblait offrir. Des unités d'androïdes faites pour le combat et des méchas de combat arrivaient, emmenant avec eux des munitions et du matériel dans des caisses métalliques.

Kumori ne bougea pas, ne se contentant que de jouer avec le tissu, apercevant Janina faire une embrassade a l'unité Jibril dont l'unité centrale avait été vraisemblablement épargnée par le monstre géant au sang acide. Une voix coupa l'ambiance, dotée d'une certaine sagesse, féminine et bien claire, faisant le topo. Deux jours pour tout nettoyer le temple avant que l'endroit ne se fasse raser, hein...

Ses pensées furent coupées par la prononciation de son nom, par cette Rita. Elle lui lança un katana et Kumori l'attrapa aisément avant de l'en sortir de son fourreau. Aussi tranchante que celle qu'elle avait, mais dotée d'enchantements plus appréciables. Elle combattrait donc avec les deux. Elle rangea le katana sur son dos. Cela faisait deux lames à transporter et un fourreau vide dorés. Se levant, Kumori s'étira ensuite, attendant l'unité en retard qui n'était nul autre qu'une Rabbit, androïde visiblement énergique. Qui avait tendance a ignorer les ordres.

Janina murmura de nouveau, disant que c'était bien évidemment Rita qui était chargée de la cybernétisation des unités de l'Empire, et qui pouvait ouvrir et démonter quelqu'un dans le sommeil. Affichant un petit sourire, se tourna pour murmurer vers Janina.

-Pour cela, il faudrait que je ne l'entende pas dans mon sommeil, ce qui serait assez difficile. Il faudrait ensuite ne pas me rendre en colère en tentant de m'ouvrir... Car c'est vouloir se suicider que de vouloir, faire chier un vampire. Et ensuite, il faudra tenter de ne pas mourir. Après quoi, ouvrir un corps de vampire, ce serait difficile. Pour moi, il me faudrait de l'argent la plus pure possible. Et encore, c'est difficile.

Elle s'approcha ensuite de Janina, et discrètement, fit parcourir le bout de sa langue sur son cou pour ensuite se lever de nouveau, s'étirant.

-Fort bien... J'imagine que vu que vous semblez prête, on peut continuer ?
 
Quand on le lui affirma, Kumori regarda aux alentours et vit une porte ouverte dans un mur de l'arène. S'avançant vers celle-ci, elle vit des escaliers se profiler devant elle, descendant de nouveau dans les profondeurs du tombeau. Elle n'eut guère besoin de lampe-poche, elle voyait dans le noir, mais certain androïde et mécha projetaient de la lumière, ça en arrangeait donc certains. Descendant les marches rapidement, elle atteignit au bout d'une trentaine de secondes la fin des escaliers, regardant aux alentours.

Un immense couloir de cristal clair soutenu par des colonnes faites de la même matière, brillant grâce aux braseros accrochés en hauteur des colonnes, d’où des flammes de la couleur de l'émeraude brûlaient ardemment. N'ayant jamais vu ce type de flamme, elle se demanda comment faisaient-ils pour brûler en tout cas, surtout que les lieux étaient visiblement abandonnés et habités par des créatures hostiles. Peut-être que le vampire qu'elle avait aperçu était. L'entrée qui menait vers les escaliers était derrière Kumori, et en sortant, elle n'avait vu aucun chemin continuant vers la droite, mais vers la gauche par contre, le couloir continuait sa route pour mener vers quelque chose de gigantesque.

Quand tout le monde fut arrivé, elle continua donc vers cette route en silence, plus aux aguets. Aucune présence de vie hormis celle des unités et de Janina.

Au bout d'un moment, le chemin fut bordé de statues, remplaçant les colonnes cristal pour de la pierre grise et simple, finement taillée, représentant des hommes musclés et visiblement fort baissant le regard, leurs visages taillés en diverses expressions. Désespoir, peur, résignation, tristesse. Ce lieu n'inspirait clairement pas la joie.Au bout du couloir,une statue plus grande que toutes les autres représentant un homme en haillon, qui tirait sur ses chaînes en vain. Sur une plaque en métal qui ressemblait a de l'argent au sol, elle lit, traduisant la langue vampirique :

-Ici repose pour l'éternité ceux qui ont tenté de tenir tête a l'Innomée, tous maudit pour vivre dans la souffrance, et que la mort n'épargnera jamais.
 
Regardant aux alentours, elle frissonna doucement. L'air semblait être devenu plus lourd, plus froid. Un tremblement rompit le silence, léger et perceptible. Puis un deuxième.
 
-Vous sentez ?
 
Une odeur de pourriture vint dans les airs, comme si de la nourriture avait été conservée bien trop longtemps ici... Kumori semblait entendre quelque chose, mais le tremblement de terre était rythmé, se répercutant aux parois des murs et du sol, ne pouvant donc savoir avec précision d’où en venait l'origine. Un liquide chaud tomba soudainement sur le dessus de la tête de Kumori. Elle mit la main sur ses cheveux avec un air légèrement dégoutée, observant une substance gluante sur sa main. Elle leva ensuite son regard et vit un trou dans le plafond. Un trou rempli de yeux brillant.
 
Surprise, elle recula d'un bon prodigieux soudainement en voyant une énorme masse sombre atterrir devant elle, faisant craqueler et fissurer le sol sous son poids. Une atrocité son nom venait de faire son apparition, tenant dans une main une énorme épée a deux mains faite visiblement en cristal et qui brillait d'une faible lumière verte. La décrire proprement en serait bien trop difficile, tant Kumori n'avait jamais vu une atrocité de ce genre. Le sol , derrière la créature, explosa et en sortit une toute autre bête affreuse, dont le corps squelettique était parcouru d'arc électrique, rugissant de manière aigu et inhumaine.

Mais rien n'était humain en ces lieux, pareils pour les deux autres monstres venant aussi faire leurs apparitions.

Une créature drapée de grise sur le dos dont sortait des pics avec des cages accrochés dessus, visiblement en train de pourrir, aux mains gigantesques, longues et tranchantes, faites en os, le corps se mouvant visiblement avec l'aide de rats mutants d'une grosseur incroyable.

Suivit d'une autrecréaturetransportant un énorme sac rouge de chair d'une main derrière elle, maigrelette et chétive, un sourire malsain au visage, gluant, tombant depuis le trou du plafond. Une belle ribambelle de monstres... Et Kumori sortit rapidement ses deux sabres.

Le monstre tenant l'épée tourna son regard vers le groupe, grognant sourdement, avant de rugir. Avec ses pattes inhumaines, les autres créatures foncèrent elles aussi vers le groupe, suivant ce qui était visiblement leur chef.

-ABATTEZ-LES, VITE !
 
Kumori entendit les coups de feu et les androïdes de combats foncèrent, ainsi que la mercenaire... Et du même trou au plafond, des guerriers squelettiques et morts-vivants tombèrent par dizaine, tous tenant des lames rouillés.

N'y aurait-il jamais de repos en ces lieux pour ces pauvres explorateurs ?!
Journalisée
L'empire Sildurien
Legion
-

Messages: 102

avatar

L'empire Sildurien


Voir le profil
Fiche
Description
Ceci est une légion militaire.
« Répondre #20 le: Avril 25, 2017, 12:34:33 »

Janina allait bien, Vermin était en train de se faire rafistoler par d'autres unités, tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes. Matériel et munition, Janina fit le plein sans se sentir gêner, Kumori avait reçu un sabre qui devrait l'épauler pour la mission, un cadeau de l'empire. Bishop et Janne étaient annoncés pour dans deux jours, ce qui leur laissait donc quarante-huit heures pour en finir avec cet endroit, mais vu les renforts ça ne devrait pas poser de problèmes, si ? Rita était certaine que non, surtout avec l'armada que l'empire avait amenée au combat, il était improbable que cela dure plus longtemps. Après tout cette mission n'était qu'une exploration de ruines au départ, et maintenant c'était une mission d'extermination. Janina pour sa part reforma le groupe avec les deux Ravager, Jibril et la vampire.

- Ne vous en faites pas de l'argent, de l'or, de l'acier, l'empire à des minéraux parmi les plus purs que l'ont puisse trouver.

Elle se remit en suite en route, leur groupe formait le groupe de tête, les autres étaient un cran en arrière formant une grande troupe. Et partout autour d'eux on entendant les bruits des appareils d'observation, les Moustik qui parcouraient les lieux sans relâche. Passant la porte avec la vampire, Janina activa alors ses lunettes d'une simple pression de la branche. Maintenant elle voyait dans le noir sans le moindre souci. En plus les unités d'explorations avaient des projecteurs et éclairaient relativement bien, les unités lourdes émettaient de faibles lumières et Vermine était luisante avec tous ces produits toxiques. Bref, un nouveau couloir s'offrit aux aventuriers, leur nombre réduisait clairement leur discrétion, et Rika elle passait pas mal de temps à marcher doucement, pointant divers points de la structure avec un drôle de bâton. Elle recueillait des infos et on pouvait temps en temps l'entendre donner les propriétés de telle ou telle matière.

Le couloir les mena à une statue, là les deux Ravager se posèrent contre des piliers, le reste des troupes s'éloigna vérifier les moindres interstices sombres. Encore l'innommée, voilà une chose étrange, cela n'était pas sans rappeler quelque chose dans les bases de données. Oui voilà, "celui dont on ne doit pas prononcer le nom", était-ce sa femme ? Allez savoir, l'empire s'en fichait pas mal, mais Rika trouvait la coïncidence intrigante sans plus. Devant eux une grande statue, Rika rejoignit alors le groupe de tête pour l'observer, écoutant ce que racontait la vampire. Mais l'empire ne sentait rien, sauf Rika et Janina qui elles regardaient dans la même direction que Kumori ? Pour les autres unités, ce n'était qu'un bruit parmi d'autres. Finalement la substance qui venait du plafond fut esquivée par Janina et les autres unités de l'empire.

Une salle bête tomba alors du ciel, les unités Ravager ne perdirent pas une seconde à l'aligner pour faire feu à la première occasion. L'autre bête aussi semblait dangereuse, mais les Locust étaient déjà en train de la cerner, leurs armes étaient de petit calibre, mais leurs balles explosives allaient certainement faire une bonne partie du travail. Le reste des créatures fut prise en charge par des Locust restant, les Chevaliers eux s'étaient divisés en trois groupes de trois, le dernier prêta renfort à Janina tendis que Rabbit sautait déjà de joie à l'idée d'écraser les créatures. À la tombée des squelettes cela sembla s'animer un peu plus, Vermin sourit sadiquement et sur l'ordre donné elle envoya une fumée légère qui forma un nuage au-dessus du groupe, tout les squelettes y passant furent rongés et tombèrent au sol en devenait poussière. Vermin continua de la sorte, se déplaçant pour assurer la couverture du nuage, les Ravagers étaient déjà en charge des gros ennemis avec l'aide des Chevaliers. Et ces fichus Chevaliers étaient encaissants à souhait.

Les Locust par contre tombaient presque comme des mouches face à un ennemi trop rapide pour eux, mais ils n'étaient que de la chair à canon. Rita, elle fit apparaitre un tas d'écrans devant elle et semblait clairement s'occuper de coordonner les troupes, comme si elle jouait à jeu vidéo. Les Artémis restaient en retrait cela dit, de même pour les Ehemera, ces unités étaient bien trop dangereuse pour les lâcher librement en plein combat sauvage. Rabbit elle, sautait d'un squelette à l'autre et les aplatissait dans ses énormes mains, et quand un gros l'approchait elle lui collait une beigne qui l'envoyait à sa place tout de suite. Les chevaliers eux manoeuvraient avec vitesse et précision, tranchant l'ennemi sans jamais rester à sa portée, et quand un coup arrivait vers un Chevalier, un autre le parait avec leurs énormes boucliers. Leurs lames et mitrailleuses lourdes faisaient un travail monstrueux, quand le porteur de rat s'effondra les rats ne purent tout simplement rien faire contre le métal des Chevaliers, ni celui des Locust, aussi ils se tournèrent vers les unités biologiques, Rita, Janina et la vampire. Mais c'était sans compter sur Jibril qui les canardait et Vermin qui profita de l'occasion pour leur jeter de l'acide liquide avec une précision imposant le respect.

Pour sur, Vermin était une excellente unité de soutien, nuage d'acide, poisons pour unité vivante, acide en jet pour les nuisances, son arsenal était idéal contre ces formes de vies. Et les squelettes qui pleuvaient encore ne semblait toujours pas être très efficace, le plus comique était de voir ceux qui s'en sortait à peu près bien, tombe au sol et se faire mitrailler par les Locust restant. Quant au gros et son épée, il fut laissé à la vampire et Janina, Rita elle restait clairement hors d'atteinte couverte par Vermin et Rabbit quand cette dernière ne détruisait pas des pans entiers du décor.

- On dirait qu'ils ont les autres en charge, nous reste la bestiole.

Un Chevalier, celui qui était avec eux était déjà au combat avec le gros monstre à l'épée. Les prouesses de la machine imposaient un certain respect, elle était vive, puissance, ne laissait pas de temps mort à son adversaire. Malgré son désavantage de taille, l'unité de l'empire parait avec une précision chirurgicale les coups d'épée de la bête. Mais cette dernière semblait se soigner assez vite ce qui menait à une espèce de combat absurde ou l'un parait tout les coups, et l'autre les encaissait sans broncher... Mais c'est là qu'Ehemera arriva, marchant avec nonchalance sur-le-champ de bataille elle balaya du bras le Chevalier. En fait elle lui avait juste donné ordre de faire place, car l'arme qu'elle allait employé était l'une des plus dangereuses de l'empire contre l'empire... Et passablement contre toute forme de vie biologique.

Le Chevalier s'écarta et dans son mouvement ramassa Janina qui sauta dans la main qui portait le bouclier. Le Chevalier activa alors une espèce de champs de force, et là ce fut le bombardement, des missiles venus d'un des Ravager, mais aussi Ehemera qui s'activa. C'était un spectacle son et lumière, bien que le son ressemblait plus à un bourdonnement assourdissant heureusement estompé par le bouclier du Chevalier. Ehemera pointa son canon vers la créature, et tout l'attirail dans son dos s'illumina passant d'un bleu appauvri à un bleu luisant. Des pulsations furent émises, et rapidement tout ce qui était face à la jeune fille sembla changer, le sol éclata par endroit, se disquera à d'autre, se liquéfia aussi. La créature sembla pester d'une douleur extrême, si toute fois elle la ressentait, son corps se mit à gonfler par endroit, exploser comme des pustules sur les parties les plus externes comme les doigts ou bras. Cela sentait le brulé, des "poc" se firent entendre, un des yeux de la bête explosa, son épée sembla briller réagir à l'arme d'Ehemera, puis elle explosa en projetant des shrapnels partout.

Ehemera méritait son surnom d'arme fatale, la créature finit par tombée se tordant de douleur, les pauvres squelettes tombés du plafond finirent en miettes en rentrant dans le champ d'action. Le sol lui semblait entrer en fusion sous la créature, et l'air lui-même fini alors par s'enflammer ! la partie métallique de l'épée qui avait émis des étincelles tout du long sembla à son tour atteindre son point de fusion, la bête du la lâcher, avant de s'effondrer pour de bon. Et Ehemera ralentit alors son massacre, le sol était en fusion, les piliers autour étaient rouge vif, l'air était encore trouble et la chaleur était étouffante. Il restait encore des créatures, Eherma se tourna alors vers celle aux éclairs, mais elle par contre fut insensible à l'arme et lui fonça dessus. Un Chevalier s'élança alors de l'autre groupe pour couper net la bête, il encaissa la décharge et lutta avec plutôt tranquillement. Ehemera ne trouvant dès lors plus de cible isolée repartit en retraite près de Rita, la scientifique qui jouait toujours avec un sourire pervers sur ses écrans. Elle était l'une des plus sérieuses pourtant, mais là cela lui semblait trop facile.
Journalisée
Kumori Ashikaga
Créature
-

Messages: 59



Voir le profil
Fiche
« Répondre #21 le: Avril 29, 2017, 09:56:16 »

La réaction des deux camps adverses fut rapide et brutale. Kumori vit l'excellente réaction des soldats mécanisés et cybernétiques, mais aussi des horribles et affreuses créatures nées d'une quelconque cruauté. D’où venait-elles, Kumori les ignoraient, mais ce n'était surement pas d'un quelconque lieu paradisiaque. Les monstres se firent aussitôt agresser et cernés par les unités de l'Empire, mais eux aussi agressaient de manière assez violente en retour les envahisseurs du tombeau géant souterrain. L'étrange créature qui fut portée par les rats géants, en revanche, ne résista point longtemps, criblés de balles, de coups d'épée, de grenades et des munitions toxiques des unités Vermins.   

Kumori acquiesça aux propos de Janina. Inutile d'aider ceux qui se débrouillaient formidablement bien contre les autres créatures, il fallait s'occuper de la créature au visage difforme presque chevalin, tenant une lame aussi claire que la lumière de la Lune dans ses mains couvertes de sang séchées. Sortant son katana de son fourreau, ainsi que celui offert par l'Empire, elle fut prête au combat. Mais elle eut l'énorme chance de ne pas s'interposer rapidement entre le monstre et Ehemera, qui activa son arme. La vision de Kumori fut aveuglée par des flash de lumières et sentaient l'épaisseur de nombreuses ondes de choc frappant la vampire de plein fouet, bien qu'avec sa force, elle resta bien camper au sol.   

Quand elle rouvrit les yeux, un champ de désolation s'offrit a elle. De vraies ruines, et la créature qui avait tenu l'épée étaient au sol, gisant lamentablement, sans vie, visiblement. Alors, l'attention fut reportée vers la créature aux éclairs.

Contrairement aux autres, les balles n'eurent aucune effet sur elle. La créature a l'énorme sac rouge luisant, quant à elle, restait en retrait, comme attendant quelque chose. La bête électrique rugit soudainement et envoya de nombreux éclairs électriques dans une zone de cinquante mètres autour d'elle. Pour les malheureuses unités s’étant trop approché de la créature, c’est-à-dire cinq Chevaliers et trois Locustes. Elles furent surchauffés aux maximums, leur faisant exploser au passage leurs noyaux. 

Les balles ne lui faisaient rien, ainsi que les missiles. Son corps en entier était squelettique, les projectiles semblaient rebondir sur ses os. Rugissante de nouveau, elle fit un bond prodigieux dans l’air avant de retomber devant les unités restantes, rugissant. Envoyant une main griffue pour tenter de saisir une unité, elle reçut un autre missile en pleine gueule et hurla de douleur, se stoppant à mi-chemin d’attraper un Chevalier pour le découper. L’électricité semblait moins présente sur son corps, avait remarquer Kumori à Janina. Sans attendre, Kumori fonça, tandis que la créature se faisait de nouveau mitrailler dessus.
 
La vampire vit d'autres arcs électriques se former sur le corps de la créature, et, tout en tranchant en deux un squelette alors qu'il avait tenté d'avoir une unité de l'Empire, envoya de nouveau des éclairs autour de lui. Mais aucune unité fut touchée. En revanche, Kumori le fut. Malgré la douleur qui envahissait son corps, elle continua de courir vers la créature, apparaissant comme une sorte d'ombre noire se projetant vers la squelettique monstruosité. Son corps fut zébré de blessures et de marques mauves douloureuses, mais elle continua.

Bondissant dans l'air pour atterrir sur son dos, Kumori commença donc a tailler le dos de la créature, à le lacérer plusieurs fois, lui causant des hurlements de douleur, qui se mêlèrent a ceux de Kumori. Elle subissait de nombreux dégâts, mais l'atrocité, aussi, recevant des missiles légers et autres munitions mortelles. Elle courut le long du vertèbre du dos avant de bondir vers la nuque pour ensuite plonger ses deux katanas dans la tête. La créature poussa un ultime rugissement de douleur avant de s'écrouler au sol, les arcs électriques disparaissant aussi, immobile.
 
Kumori haleta et sauta au sol, blessée. Ce qui était visible de peau était couverte de marques bleues zébrées, qui disparaissaient lentement, sa capacité de régénération se mettant en marche. 

-Il était au courant, en tout cas, se permit Kumori, avec un petit gloussement. Se retournant ensuite vers la seule créature restée en retraite, elle fronça des sourcils. Son regard était sombre et Kumori y pouvait déceler de la malice. Un malaise profond l'envahit. Le sourire de la créature, comme gravée sur son visage, ou plutôt taillé, tressaillait doucement.

Kumori vit la créature disparaitre soudainement et, tout aussi soudainement, ressentit comme si un camion avait foncé sur elle, l'envoyant valser contre un mur. La créature avait usé de son sac rouge luminescent comme masse pour frapper Kumori, et eut un rugissement strident et aigue.
 
Quand la monstruosité se retourna vers les unités qui commencèrent déjà à lui tirer dessus, les balles ricochèrent. Et de nouveau, il disparut rapidement, a priori possédant une vitesse surhumaine bien supérieur a Kumori. Les rugissements fusaient dans l'air et les machines avaient du mal à esquiver. La créature réussit à briser en deux l'unité Vermin et utiliser un Chevalier comme bouclier contre les autres avant de disparaitre a nouveau.

Kumori était inconsciente et la créature ne cessait de disparaitre, de réapparaitre, comme jouant avec ses cibles. Cependant, quand un missile toucha la cible, elle se stoppa, le dos penché, subissant les tirs des fusils. De larges voiles apparurent sur son dos, comme des ailes de papillons, et elle rugit de nouveau. Mais cette fois, ses yeux brillèrent d'une lumière rouge ardente. 

Le gros monstre qui tenait l'épée... Récupéra son corps, se relevant doucement et l'épée qui fut brisée fut reforgée. Les rats reprirent vie et retournèrent à leurs positions, mais la bête électrique ne bougea point, définitivement morte. La créature tenant l'épée rugi. Son épée brilla soudainement et fit un mouvement diagonal, envoyant des lames d'énergies vers les unités de l'Empire, tandis que le monstre porté par les rats envoya des multiples lames rouillées sur les mêmes cibles.
 
Kumori reprit conscience avec difficulté après un moment, rouvrant faiblement les yeux, voyant le massacre. Sa jambe était tordue dans un angle sinistre et bizarre, et ses mains pendaient dans le vide, le corps encastré le mur de cristal. Ses lames étaient au sol, gisant là, prenant un peu de poussière. Ignorant si quelqu'un était là, elle murmura :

-Éli...minez... le... sac rouge... 
Journalisée
L'empire Sildurien
Legion
-

Messages: 102

avatar

L'empire Sildurien


Voir le profil
Fiche
Description
Ceci est une légion militaire.
« Répondre #22 le: Mai 02, 2017, 10:39:39 »

L'empire était une machine de guerre bien rodée, ils s'adaptaient à leurs ennemis assez rapidement, de plus les arcs électriques n'étaient un souci pour ses unités. Tous touchent le sol, et son donc isolées contre tout courant électrique, rien à craindre. Ehemera avait fait son travail comme il faut, de la créature il ne restait pas grand-chose, il restait à régler le cas du gros mouton électrique, ce n'était pas gagné. Mais pour le moment tout était sous contrôle, les chevaliers faisaient un sacré barrage et leurs boucliers d'énergie absorbaient même l'électricité pour se recharger et devenir plus danse. Kumori se chargea donc de l'achever, ou en tout cas la mettre à mal. Ce qui n'était pas plus mal, mais alors que la victoire semblait acquise Kumori s'envola, bien trop vite pour que les unités y voient quelque chose, même avec leurs perceptions améliorées. Rita haussa un sourcil, s'afficha un ralenti et adapta les Chevalier rapidement. L'unité Vermin vola en deux pièces, le Chevalier se redressa ensuite et l'ensemble des chevaliers passa en mode lourd. Une sorte de mode de combat avancé, fait pour gérer la vitesse et la réaction surhumaine parfois affrontée par l'empire.

Un chevalier ramassa les bouts de Vermin et les apporta à Rita, les déposant sur le sol avant de repartir au combat. Toujours dix chevaliers, Vermin encore consciente fut caresser par Rita et cette dernière passant devant elle laissant ses bras robotisés dans le dos se charger des réparations avec une facilité déconcertante. Le reste continua le combat tout le monde reprit la formation précédente puisqu'elle marchait déjà. Kumori, elle fut prise en charge par le chevalier qui était déjà dans son groupe, puis le petit massacre reprit. Un chevalier enragé lui se encas vers la bête avec le sac rouge, il était rapide et puissant, et encore plus depuis leur passage en monde combat lourd.
Journalisée
Kumori Ashikaga
Créature
-

Messages: 59



Voir le profil
Fiche
« Répondre #23 le: Mai 26, 2017, 04:20:38 »

ton mot ou groupe de mots

La bête avec le sac rouge regarda le monstre de métal foncer vers lui, possédant toujours ce sourire malsain gravé sur son visage, obtenu depuis sa naissance. Sa naissance... Cela faisait tellement longtemps qu'il n'avait pas connu un tel combat. Un tel engouement pour la destruction. Ses yeux noirs fixaient la petite créature de métal foncé vers lui. Et c'était avec amusement qu'il effectua un autre bond géant pour l'éviter, utilisant sa main griffant pour s'accrocher a un mur avant de se projeter vers la bête de métal, qui évita le coup de sac rouge. Un grognement amusé quitta sa bouche. Les autres monstres s'occupaient des autres... Ils pourront tirer autant qu'ils le veulent, ils reviendront toujours tant qu'il serait en vie. L'étrange créature retourna donc aux attaques furieuses sur ce chevalier, les autres s'occupant et résistant aux coups et aux fusils des soldats cybernétiques.

Qu'avait-il vu en cette femme ayant tentée de s'en prendre a lui ? Cette vampire... Elle avait une odeur des plus exquises, mais qui lui inspirait une crainte. Une crainte qui lui était inconnue. Tant d'années en ces lieux lui avaient fait oublier ce qu'il connaissait. Il fallait se débarrasser de Kumori, qui avait senti comme une sorte de puissance maléfique dans son sac rouge... Elle savait pour sa faiblesse, mais aussi sa force.

La bête esquiva de nombreux autres coups avant de finalement envoyer son sac contre le Chevalier qui se brisa en morceaux, une sorte de filet rouge fait de chair noir putréfié reliant sa main et le sac, qui revint vers lui rapidement. Elle hurla et tourna son regard vers les autres, qui résistaient tant bien que mal aux attaques des robots.  

Kumori fut réveillée par l'odeur d'un sachet de sang s'ouvrant, un des robots le lui offrant. Rapidement, elle en suça le précieux liquide avec avidité, recouvrant ses forces avec une plus grande efficacité. Elle haleta doucement, récupéra ses deux katanas et regarda le monstre au sac rouge. Elle savait quoi faire. Elle fonça dans le tas, jugeant que les autres n'auraient aucune difficulté contre le porteur de rat, l'Arc électrique et monsieur lame de cristal.  

La bête aperçut la vampire foncer vers lui et, ignorant les autres, décidèrent d'éliminer cette menace plus qu'étrange. Elle rugit et disparut de nouveau. Kumori réagit une seconde à l'avance, se baissant au moment ou la créature apparut derrière elle pour donner un cas, sentant le sac lui frôler une mèche de ses cheveux. La jeune femme tourna ensuite sur soi-même, tranchant avec rapidité le ventre de la créature. Bien que rien n'en sortît, pas même de sang, elle rugit de douleur. Kumori n'hésita pas pour envoyer un autre coup d'estoc, entaillant la main qui tenait le dit sac rouge. Mais il ne le lâcha pas. Kumori pesta et voulut entailler de nouveau le monstre, mais celui-ci attrapa Kumori par la gorge avec sa main libre. Les ailes qui flottaient dans son dos comme un linge au vent s'agitèrent pour voler en hauteur.

Kumori grogna et se libéra de la prise du monstre en usant de ses crocs, mordant avec violence la main. Se rattrapant avec l'avant-bras du monstre pour ne pas chuter, elle utilisa son bras libre pour planter sa lame dans le cœur de la créature, qui rugit de nouveau, mais resta en vie. Hurlante de rage, elle vola n'importe où dans le but de la faire tomber. Mais Kumori tint bon. De nouveau, elle entailla le bras de la créature, et cette-fois, avec assez de force pour couper la main qui tenait le sac rouge. Elle rugit cette fois, mais d'agonie, avant de devenir immobile et commençant a chuter.
  
Les dernières pensées de la créature ne furent pas une haine envers la vampire ou les intrus... Mais un sentiment de liberté. La libération de son serment. Enfin, il put retourner dans l'Ether, avec sa génitrice...
  
Pour ne pas avoir le corps brisé, elle utilisa le corps de la bête comme coussin. Quand elle fut enfin au sol, bien que secouée par l'atterrissage et un peu étourdi, Kumori vit les monstres tombés un a un. Celui qui avait l'épée brillante envoya une dernière décharge d'énergie verte trancher trois Chevaliers avant de tomber, la tête séparée du corps.

Elle haleta doucement tandis que Jaheira vint vers elle, s'enquêtant de son état. Kumori répondit simplement qu'elle allait bien avant de regarder le sac rouge, silencieux.
  
-Tu peux faire scanner cette chose ?
 

Quand Jaheira eut finit, Kumori remarqua l'expression de surprise sur le visage de Jaheira. Révélant que le sac rouge... Était un placenta. Un morceau de placenta durcis, pour être exact.

-Attend, attend, attend... Tu me dis que cette chose combattait un morceau de femme ENCEINTE ? Ou de créature ?

 Elle rangea ses katanas dans leur fourreau avant de tâter de la main le dit sac rouge, qui se révélait être très chaud, agréablement chaud même, et gluant, brillant d'une lumière rubis ardente. Kumori fronça des sourcils. Elle ne voulut pas y toucher davantage et s'essuya la main sur le sol. Puis elle remarqua une lumière, au loin. Elle prit des jumelles électroniques dans son sac et consulta l'étrange activité.

Un temple en surplomb, pyramidal. Elle émanait une lumière verte d'une pâleur cadavérique.

-Rechargez et préparez-vous, au cas où. On en a déjà assez, de ces monstres... Je sens que nous sommes proches de la fin.


Elle s'avança vers le temple. Aucun squelette, aucune créature, rien que de la pierre. Elle traversa un très vieux pont en bois et avec des cordes, avant de monter les escaliers, pour voir que devant l'entrée, une étrange figure malaisante semblait méditer, à genoux. La dite figure ouvrit les yeux, dévoilant des orbes d'un violet foncé, presque vide de vie. D'une voix enchanteresse et empreinte d'une curiosité, elle parla :

-Qui êtes-vous... ? ? Pour venir en ces lieux ?  

Journalisée
L'empire Sildurien
Legion
-

Messages: 102

avatar

L'empire Sildurien


Voir le profil
Fiche
Description
Ceci est une légion militaire.
« Répondre #24 le: Juin 05, 2017, 12:18:25 »

La symphonie de la destruction résonnait, du métal et du sang, Rita réparait Vermin, tout semblait allez pour le mieux dans le meilleur de monde. Avec une telle armada sur place l'Empire ne craignait plus l'échec de la mission, loin de là même. Comme prévu le scan eut lieu, la réponse évidente leur tomba sous les yeux, oui une grosse ! Enfin, plus haut se tenait un nouveau temple, le quantième déjà ? Cela devenait aberrant, tant de construction dans ces grottes et si loin sous la terre. Mais pas besoin de dire à l'empire de se mettre en marche, il l'était déjà, alignées, au garde-à-vous, toutes les unités se tenaient prête pour repartir, Rita termina les réparations, laissa deux chevaliers surveiller le bébé de la créature. Tout le petit monde fit son  chemin, les unités préférant voler que de marcher sur le pont, de grands bonds pour les chevaliers, les locustes à pied, tout le monde rejoignirent la vampire.

Mais là haut se tenait encore une drôle de créature, qui sans le savoir était déjà entourée et ciblée par tout l'empire qui restait désormais en garde.

- Nous soumet les Silduriens, et voici Kumori, on est en exploration.

Simple clair, concis, pas besoin d'en dire des tonnes, si cette créature était encore une menace sa durée de vie sera drastiquement réduite. Même si les Ravager n'était pas de la partie à cause de leur manque de mobilité, ils pourraient tirer de loin et couvrir les arrières.
Journalisée

Tags:
Pages: 1 [2]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox