banniere
 
  Nouvelles:
Une nouvelle édition de la Gazette LGJ est disponible !

Vous pouvez y accéder ici.



De nouvelles lois européennes rentrent en vigueur, informez vous ICI.

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1] 2 3 4
  Imprimer  
Auteur Sujet: L'Iliade de Nexus [Nümba]  (Lu 1959 fois)
Diana Prince
Dieu
-

Messages: 247



Voir le profil
FicheChalant
« le: Janvier 22, 2017, 11:22:38 »

Le Palais d’Ivoire était indéniablement une construction très impressionnante. Un épais fort aux murs d’albâtre, construit sur la plus grande falaise de la cité-État, surplombant, non seulement la ville, mais aussi la mer alentour. Et que dire de Nexus elle-même ? Diana se rappellerait toujours de ce qu’elle avait ressenti en quittant son île natale, Themiscyra, pour rejoindre Washington. Elle n’avait alors jamais vu de gratte-ciel, jamais vu tant de populations. Elle qui pensait ne voir que des petits villages, était tombée sur une cité immense, et personne, à l’époque, ne la connaissait. Là, ici, à Nexus, elle ressentait la même sensation. On disait de cette ville qu’elle était la plus grande de Terra, la plus vaste, une ville au centre du monde. Nexus n’avait pas besoin des gratte-ciel de Tekhos pour s’étaler, et elle s’étalait ainsi sur des milliers de kilomètres, défiant les logiques d’urbanisme médiéval, qui voulaient que les grandes villes ne tiennent pas. Nexus était ainsi une bizarrerie, une ville somptueuse, où Diana avait fini par venir.

Son objectif était là, au Palais d’Ivoire, et elle avait réussi à obtenir une audition avec la Reine de Nexus, Elena Ivory. La puissante Reine était relativement décriée au sein de sa propre population. Diana s’était un peu renseignée sur Nexus, suffisamment pour savoir que la ville avait perdu de sa grandeur, et subissait une crise économique aux causes multiples, mais dont le dénominateur commun, aux yeux des mécontents et des démagogues, était la jeune Reine.

*Mais ce n’est pas ça qui m’importe...*

Pour l’occasion, Diana avait enfilé une tenue spéciale, une puissante armure qui, pour le dire simplement, en impressionnait. Elle s’avançait le long des couloirs du Palais, jusqu’à rejoindre une pièce fermée, où on lui demanda d’attendre.

Diana était venue à Terra pour retrouver ses sœurs. Themiscyra, son île, avait été attaquée par de mystérieux envahisseurs, une milice privée que Diana n’avait encore jamais vue auparavant. La bataille avait été terrible, car ces miliciens étaient menés par un homme, un homme qui avait affronté, et brisé Diana, Conqueror. Il avait tué sa mère, et laissé Diana pour morte, tout en capturant les autres Amazones. Le voyage de Diana pour les retrouver l’avait emmené vers les Dieux, qui étaient maintenant sur Terra. Athéna lui avait expliqué qu’elle ne savait pas où elles se trouvaient, mais avait récemment obtenu de plus amples informations sur les ravisseurs.

Et lesdites informations amenaient Diana tout droit vers Nexus, où, d’après Athéna, Elena Ivory connaissait ces gens. Wonder Woman venait donc se renseigner, obtenir des éléments de réponse, et, ensuite, aviserait.

La porte finit par s’ouvrir, et un page lui fit signe d’entrer.

« Sa Majesté la Reine Elena Ivory est prête à vous recevoir ! »

Diana remercia l’homme, et entra dans le salon. C’était une grande pièce toute en longueur, avec, à droite et à gauche, une série de colonnes en marbre, avec autant de gardes que de colonnes. Un tapis rouge menait tout droit vers un trône, où se trouvait Elena Ivory, accompagnée de deux personnes. Diana se dit que la femme à sa gauche devait sûrement être la fameuse Adamante, avec sa chevelure de feu et ses yeux dorés, et celle à sa droite...

*Quoi ?!*

Sur le coup, Diana tiqua, avant de laisser sa surprise s’échapper de ses lèvres :

« Nümba ? »

Intriguée, la Reine tourna la tête vers la jeune femme à la peau sombre, en fronçant les sourcils.

« Tu la connais ? »
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Nümba
Humain(e)
-

Messages: 106


Douce murmure


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #1 le: Janvier 23, 2017, 07:30:59 »

Depuis que Nümba officiait pour sa majesté la reine Elena Ivory, la vie était moins calme que parmi les siens ; le clan des Ancêtres. Autrefois sa vie était plus calme, mais plus monotone il fallait l’avouer. Depuis qu’on était venu, et qu’elle était reparti avec l’émissaire, Nümba servait fièrement une cause qui lui correspondait entièrement ; l’héritière des Ivory. Pour elle, la druidesse était prête à tout, même au sacrifice. Elle était sa guérisseuse et, de près ou de loin, elle était garante de sa santé, de son état. Jusqu’à présent elle n’avait jamais failli à sa mission, mais il vint un jour où Nümba faillit tout perdre ; le jour où le Cerle des Originels, un groupuscule de druide obscure et renié de tous, la captura. Pourquoi ? Car l’âme de Nümba semblait les intéresser. Plus précisément ils avaient expliqué que celle-ci ferait un parfait réceptacle pour une Idole – une légende druidique – et procédèrent ainsi à un terrible rituel.

Un rituel qui résultat en une effroyable chose pour la druidesse. Ce rituel la transforma en cette Idole. Nümba devint Abro, Idole de la Force et de la Nature, changeant ainsi à jamais. Toutefois, plusieurs évènements se sont produits suite à cela, conduisant la nouvelle Idole à se rappeler de qui elle était. La guérisseuse d’Elena Ivory. À la fin de tout ceci, Nümba ne fut pas guérie mais elle parvint à canaliser cette force / rage en elle, redevenant elle-même physiquement. Mais sur tout les autres points, elle avait définitivement changé. Quelles étaient les conséquences ? Il y en avait beaucoup, et c’était pour cette raison que Nümba n’avait jamais parlé de ça à sa reine. Seule Adamante, des personnes d’une autre dimension et une dénommée Wonder-Woman étaient au courant.

Mais si Nümba savait qu’un jour cette dernière referait surface, au beau milieu du palais royal … Face à Elena en personne, elle aurait flippé. En effet, alors que la reine recevait ses visites, elle dut finalement accueillir une femme possédant une impressionnante armure, qui n’était autre que cette vaillante Amazone ayant combattu une Nümba pas maitresse de son corps. La peur s’empara de la druidesse quand la jeune femme se dévoila. Ce fut encore plus évident quand Wonder-Woman sembla reconnaitre Nümba, à la surprise d’Elena qui demanda explications. La druidesse serra ses doigts sous la nervosité, fixant l’héroïne avec crainte. Elle ne voulait pas que Elena sache … Elle ne le devait pas. Ainsi, la guérisseuse finit par esquisser un sourire réconfortant et se tourna poliment vers Elena. « Oui, ma Reine. Cette Amazone a sauvé les miens lorsqu’un clan de druides renégats a tenté de nous tuer tous, jusqu’au dernier. C’était lors de la dernière communion annuelle, à Dagla. Je lui suis … Très reconnaissante. » Déclara-t-elle, avec un sourire réconfortant.

Nümba ne mentait pas. Wonder-Woman l’avait réellement sauvé elle, et par conséquent, des milliers d’autre vies. Wonder-Woman pouvait se demander si la druidesse était redevenue normale ou non, auquel cas elle serait peut-être rassurée d’apprendre que Nümba a appris à vivre ce qu’elle était devenue. Cette chose qu’elle était, désormais, elle la maitrisait. Elle avait appris à la canaliser, voire mieux, elle avait appris à l’accepter. Car cette chose … C’était elle. Elle espérait que l’Amazone ne vendrait pas la mèche, et comprendrait la situation …
Journalisée

Compte secondaire de Vanessa White.

• Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Diana Prince
Dieu
-

Messages: 247



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #2 le: Janvier 30, 2017, 02:10:33 »

Diana n’était pas prête d’oublier son rude affrontement contre Abro, une sorte de variante noire de She-Hulk qui avait déferlé sur elle. Elle n’avait pas encore très bien compris comment elle avait fait pour réchapper à cette histoire, mais elle avait réussi à contrôler la rage d’Abro, de telle sorte que Nümba avait repris la place de cette dernière. Pour autant, Diana ne s’attendait vraiment pas à tomber sur elle ici, et la posture digne de sa carrure laissa apparaître son étonnement. Nümba papillonna des yeux, et balança une partie de l’histoire, signe qu’elle n’avait visiblement pas raconté à Sa Majesté qu’elle était capable de se transformer en un monstre bodybuildé surpuissant.

Les sourcils d’Elena se froncèrent.

« Vraiment ? Pourquoi tu ne m’en as pas parlé ? Les assemblées druidiques font partie des choses que la Garde de Nexus se doit de protéger. »

Elena semblait visiblement contrariée qu’on lui ait caché ce genre d’informations... Et Diana se racla alors la gorge. La jeune femme tourna alors la tête vers l’Amazone.

« Oui... Pardonnez-moi. Vous avez requis une audience auprès de la Couronne ? demanda-t-elle alors.
 -  Exactement, acquiesça Diana. Je suis la Princesse Diana des Amazones de Themiscyra, et je viens solliciter votre assistante afin de retrouver mes sœurs disparues.
 -  Oh... La Princesse des Amazones, vous dites ? Je croyais qu’il s’agissait de Dame Sélène...
 -  J’appartiens à une branche différente. »

Largement différente, puisque Diana venait de la Terre, mais il n’était pas forcément très utile de rentrer dans ce genre de considérations. Inutile de vouloir compliquer les choses. Diana savait qu’il existait des Amazones sur Terra, mais, en l’état actuel des choses, leur présence ne l’aiderait guère à retrouver les siennes. Pour ça, elle avait besoin d’une aide plus importante, une aide que seule Nexus pouvait lui fournir.

Diana reprit rapidement :

« Mon île a été attaquée par des individus qui appartiennent à une organisation terroriste de grande envergure. Vous-même y avez déjà été confrontée, Majesté.
 -  Je vous écoute... »

Toutes ces informations, Diana les avait apprise d’Athéna, et elle les rapporta donc, comme pour convaincre Elena qu’elle n’était pas une simple idiote, et qu’elle avait des informations à fournir.

« Oswald Mandus... L’homme qui a déclenché des émeutes à Nexus. La version officielle oublie de mentionner que, sous son abattoir, Mandus avait fabriqué une Machine, permettant, grâce à des sacrifices sanguins, d’ouvrir un Portail permettant de libérer d’anciens fléaux sur ce monde. Vous avez détruit la Machine, mais vous savez, comme moi, que Mandus n’a pas agi seul. »

Diana se dit, en fine politicienne, attendant de voir comment la jeune Reine allait réagir. Celle-ci soupirait gravement, parvenant plutôt bien à cacher son trouble, et hocha la tête, laissant Diana poursuivre.

« Mandus a été approché par notre ennemi commun, ceux qui l’ont aidé, et qui ont capturé mes sœurs. Des gens qui conçoivent une nouvelle Machine, plus grande que celle de Mandus, et infiniment plus dangereuse... »

La Princesse amazone termina alors ses explications, par quelques mots finaux :

« ...La Monarchie de la Rose. »
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Nümba
Humain(e)
-

Messages: 106


Douce murmure


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #3 le: Février 19, 2017, 07:58:49 »

Nümba regrettait de devoir cacher une partie de la vérité à sa reine. Mais, c’était mieux ainsi … La druidesse ne se voyait pas encore avouer à sa souveraine le monstre qu’elle renfermait en elle, même si le terme était exagéré. La guérisseuse devait le cacher pour sa sécurité, qui sait comment Elena allait réagir. La guérisseuse s’était persuadée d’avoir fait le bon choix, et le fait que Diana était à présent ici – étant l’une des personnes connaissant la vérité – l’inquiétait. Mais, ce qui l’inquiéta encore plus fut ses propos au sujet de Mandus. Visiblement cette affaire n’avait pas fini de faire jaser et l’opération de ce monstre n’était qu’une pièce dans un grand échiquier. Nümba écouta également l’Amazone qui expliqua que son île fut attaquée par un groupe terroriste, qui s’avéra la Monarchie de la Rose.

Ce groupe qui selon elle était aussi derrière Mandus, l’ayant aidé à parvenir à ses fins. Tout ceci était terrible et bien entendu ne rappelait pas de bons souvenirs à la druidesse. Nümba resta silencieuse face à l’échange entre Elena et Diana, avant de vouloir prendre la parole. « Comment avez-vous eu ces informations ? Si une autre machine est en construction quelque part, il faut empêcher ça … » Dit-elle, se demandait par curiosité d’où Diana tenait ses informations. Elle devait surement avoir ses sources. Elle se souvenait qu’il existait un autre monde que Terra, et que la tribu de Diana provenait surement de là-bas. Les Amazones de Terra étaient bien différentes, et pas concernées par les intrigues qui planaient sur la tribu de Diana.

Néanmoins la guérisseuse était curieuse. Mais elle n’osait pas vraiment prendre la parole car c’était à la reine de traiter avec Diana. On était venu solliciter son aide à elle, pas à Nümba. Ainsi, après sa question la druidesse se tût, laissant l’audience reprendre son cours, dirigée par la monarque. Mais elle ne s’empêchait pas pour autant de réfléchir ; la venue de Diana était tout sauf une bonne nouvelle. Pour la simple et bonne raison qu’elle venait de faire ressortir une sale histoire ; celle de l’abattoir Mandus, et la possibilité que cette atrocité se répète.
Journalisée

Compte secondaire de Vanessa White.

• Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Diana Prince
Dieu
-

Messages: 247



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #4 le: Février 20, 2017, 01:34:31 »

Le silence d’Elena était éloquent. Elle ne répondit pas aux allégations de Diana, aux preuves que l’Amazone avançait, et à ses explications. Et ce mutisme était bien plus parlant que n’importe quel discours. Elena Ivory savait de quoi Diana parlait, conformément à ce qu’on lui avait dit. Nümba se fit alors le porte-paroles de la jeune Reine, envers qui Diana ne pouvait que sentir un peu d’empathie. Elle avait perdu ses parents trop tôt, et héritait d’un destin, d’un héritage, dont elle n’avait sans doute jamais voulu, tant le poids de cet héritage devait l’effrayer. Diana pouvait comprendre ça. Elena masquait ce qu’elle pensait.

*Sera-t-elle une bonne souveraine ? Mais, de ce que j’en sais, ce n’est même plus d’un bon souverain dont Nexus a besoin, mais d’un miracle...*

En se rendant au Palais d’Ivoire, Diana en avait profité pour faire sa curieuse, et, si elle n’avait pas traîné trop longtemps, avait vu les bas-fonds, la hausse de la misère, les bâtiments délabrés, les visages fatigués et creusés... On lui avait dit que Nexus était en train de se déliter, croulant sous l’afflux massif de réfugiés fuyant la guerre aux frontières de la cité-État, et sous la mainmise des grandes corporations marchandes, qui gangrénaient l’économie locale.

Diana observa Nümba brièvement, puis Elena. Il lui fallait encore s’habituer au fait que l’espèce de Hulk noir qu’elle avait affronté il y a quelques semaines était bien là, face à elle, à côté de la Reine de Nexus.

*Comme quoi, même le Multivers est plus petit qu’on ne le pense...*

Néanmoins, les interrogations de Nümba étaient tout à fait légitimes, et Diana s’empressa donc d’y répondre :

« J’ai rejoint l’Olympe à pieds. Je tiens mes informations de la Déesse Athéna, et des Olympiens eux-mêmes. La Déesse sait ce qui vous est arrivé, Elena, et elle m’a expliqué que les gens ayant tué vos parents sont les mêmes que ceux qui ont détruit mon île, et asservi mon peuple. »

L’information fit hausser les sourcils d’Elena.

« La Déesse Athéna... Vous côtoyez des personnalités impressionnantes, Princesse Diana. »

Diana ne répondit pas. Ce n’était pas son genre de se vanter inutilement. Elle revenait, de fait, d’une longue expédition, qui l’avait amené dans les confins du Multivers, à défier des menaces dont elle n’aurait jamais pu envisager l’existence*. Elle n’allait pas se laisser impressionner par une druidesse et par une Reine, et ne voyait aucun problème à tout leur révéler. Diana avait, de fait, besoin d’alliés pour mener à bien sa quête.

« Je dois admettre que vos informations m’intéressent, reprit Elena. Mais peut-être devrions-nous en discuter dans un endroit plus... Convivial. »

La Reine tourna alors sa tête vers Nümba, et lui demanda, à voix basse :

« Qu’en penses-tu ? Est-elle digne de confiance ? »



* : Cf. RP « Falling Primes – Deicide ».
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Nümba
Humain(e)
-

Messages: 106


Douce murmure


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #5 le: Février 25, 2017, 03:59:49 »

Nümba s’imaginait bien que Diana devait être à minima surprise de la voir ici, après ce qui s’était passé. Wonder-Woman n’avait pas assisté à la suite des évènements et notamment ce qui s’était passé entre le moment où Nümba avait quitté Terra et le moment où elle l’avait retrouvé devant cette raffinerie d’un autre monde. La druidesse pouvait dès lors comprendre si elle ne comprenait pas, et si par la suite elle désirerait y voir clair, elle lui expliquera tout. Mais l’amazone semblait rester dans le sujet, apparemment sa requête étant d’une très grande importance à ses yeux. La question de la guérisseuse fut répondue, et elle apprit dès lors que Diana tenait ses informations depuis Athéna elle-même. Cela fut lever un sourcil à Nümba, qui était assez surprise d’apprendre que Diana côtoyait de telles personnalités. Preuve qu’elle ne savait au final presque rien sur cette femme qui, indirectement, lui avait sauvé la vie.

Un silence se fit et la reine proposa alors de poursuivre les discussions dans un endroit plus convivial que cette sale. Pourquoi pas, néanmoins Elena pencha sa tête vers Nümba et, à voix basse, lui demanda ce qu’elle pensait de ceci, et si elle avait confiance en Diana. C’était une très bonne question, ça. Même si la guérisseuse l’avait présenté comme la sauveuse des druides de Dagla, elle ne pouvait pas affirmer d’emblée si elle était digne de confiance. Néanmoins, il ne fallait pas être un génie pour ressentir des choses ; Wonder-Woman était une femme noble, au cœur pur et au courage immense. Elle avait refusé de tuer Nümba quand celle-ci était encore hors de contrôle, voyant au-delà de l’apparence effrayante qu’elle habillait à ce moment-là. Et en dehors de cela, Diana était une Amazone, certes pas de la même Horde que celle de Terra, mais tout de même.

Nümba se pencha vers Elena et aussi à voix basse, lui répondit. « Nous devons l’aider. Ça sera profitable autant à elle qu’à nous, compte-tenu des évènements liés à Mandus. Et … Je lui fait confiance. Diana possède un cœur pur, je le sens. » Répondit-elle de sa douce voix. Elle n’avait pas répondu exactement à la question de la confiance, n’engageant alors qu’elle. Car objectivement elle ne connaissait pas exactement Diana. Dire qu’elle était digne de confiance était vrai, mais ne pouvait qu’engager Nümba, qui n’avait en revanche pas d’objections à dire que oui, Diana était une femme digne de confiance. À présent que c’était dit, les dés étaient dans la main de sa Majesté !
Journalisée

Compte secondaire de Vanessa White.

• Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Diana Prince
Dieu
-

Messages: 247



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #6 le: Mars 06, 2017, 01:50:02 »

« Un endroit plus convivial » était surtout un endroit plus discret. Diana laissa le temps à la jeune Reine de choisir, et, après s’être brièvement entretenue avec Nümba, elle se releva, et fit signe à Diana de la suivre. Plusieurs gardes se raidirent imperceptiblement à cette idée, mais nul n’osa souffler mot. Diana pouvait le comprendre. Elle savait la tragédie que Nexus avait vécu il y a quelques années. Toute la famille royale avait été perdue en mer, à l’exception d’Elena. Depuis lors, la Reine vivait réfugiée dans son fort, derrière ses hauts murs, dans un environnement ultrasécurisé, car sa mort signerait le début d’une guerre civile pour la succession du trône, et était susceptible de conduire à l’effondrement de l’économie mondiale Tant de responsabilités pesaient sur de si frêles épaules... Et le pire, c’était que tout cela n’était que la partie émergée de l’iceberg.

Elena, néanmoins, sembla faire fi de l’inquiétude de ses gardes, et se rapprocha de Diana.

« J’ignore qui vous êtes, Princesse. Je connais la Horde des Amazones, et, à moins qu’il n’y ait eu un changement de gouvernance impensable, la Princesse est blonde. Alors, une branche différente, vous dites... Rien que cela m’intrigue.
 -  Ma foi, je serais honorée de satisfaire votre curiosité, Majesté.
 -  Alors, suivez-nous, je vous prie. »

Elle incluait Nümba dans ce « nous », ce qui fit que Diana et la druidesse se retrouvèrent côte-à-côte. Elena était loin d’être dupe, et avait vu les brefs échanges de regards entre les deux femmes. Cette histoire avec Dagla, l’attaque de ces druides... Nümba ne lui avait jamais parlé auparavant de cette Amazone, et cette attaque était, en soi, une chose grave. Bien sûr, Elena ne l’avait pas relevé sur le moment, afin de ne pas compliquer la situation, mais elle savait que Nümba lui avait menti... Ou, en tout cas, n’avait pas dit toute la vérité, à savoir l’intervention de la Princesse Diana. Pourquoi ne pas en avoir parlé ? Cette question intriguait Elena, qui savait qu’elle aurait bientôt toutes ses réponses.

Pour l’heure, elle s’avançait, et le trio rejoignit rapidement un salon discret. Le Palais d’Ivoire était une impressionnante forteresse, bâtie sur une énorme falaise. Diana était un peu perdue dans ce méandre de couloirs et d’escaliers, et Elena finit par ouvrir une porte, menant dans un salon. Un feu crépitait dans l’âtre de la cheminée, et la Reine referma rapidement la porte.

« Bon... Maintenant, vous allez m’expliquer d’où vous venez vraiment, Princesse Diana, et ce que vous savez sur la Monarchie de la Rose. »

Diana ne dit rien. Elle reconnaissait ce ton, et, si elle l’avait pu, elle aurait souri, mais elle avait peur que ce geste soit mal interprété par la femme. C’était le ton autoritaire d’une Reine, un ton qu’elle ne devait que rarement employer. Autrement dit, le sujet était d’importance, comme si Elena savait qu’il y avait autre chose que ce que Diana avait bien voulu dire.

« C’est... C’est une longue histoire, Majesté.
 -  Ça tombe bien, j’ai toujours aimé les longues histoires. »

L’Amazone resta silencieuse pendant quelques secondes, grattant l’arrière de son crâne, signe qu’elle réfléchissait.

« Eh bien... Puisque vous y tenez... Je suis bien une Princesse, Majesté, mais mon peuple a été vaincu. Je viens d’une contrée lointaine, la légendaire île de Themiscyra, et tout porte à croire que mon peuple a été attaqué par les forces de la Monarchie de la Rose. J’ai failli mourir là-bas, et j’ai demandé l’aide des Dieux olympiens pour retrouver mes sœurs disparues.
 -  Themiscyra... Il me semble avoir entendu parler de cette île dans les légendes amazones, mais... D’après ces légendes, cette île a... Disparu. »

C’était l’instant de vérité, et Diana, nerveuse, se pinça les lèvres.

« Je parle d’une autre Themiscyra que celle dont vous parlez, Majesté. Une Themiscyra qui se trouve sur... Sur un autre monde. Une réalité... Une réalité parallèle à la vôtre. »

Est-ce qu’Elena allait la croire, ou rejeter en bloc tout ce que Diana venait de dire ? Nerveusement, la Princesse jeta un coup d’œil vers Nümba, comme pour espérer bénéficier de son aide sur cette question.
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Nümba
Humain(e)
-

Messages: 106


Douce murmure


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #7 le: Mars 19, 2017, 03:29:05 »

La décision de la reine allait jouer pour tout. Nümba espérait réellement que Elena ferait le bon choix et accepterait l’aide demandée par Diana, même si cette dernière allait surement devoir fournir de plus amples explications. Mais ce qu’elle se refusait d’admettre était qu’elle aussi, allait devoir fournir des explications tôt ou tard. La venue de cette Amazone avait provoqué certaines réactions chez la druidesse qui n’étaient pas restées inaperçues par la reine. Elena sentait quelque chose se tramer entre sa guérisseuse et cette femme, et tel que Nümba la connaissait, elle ne lui laisserait tôt ou tard pas le choix de lui dire la vérité. Cruel dilemme puisque la druidesse ne pouvait pas lui dire ce qui lui était arrivé … Car si cela arrivait à se produire, il deviendrait évident qu’elle était un danger pour la reine. Un monstre qui était à ses côtés assez souvent, pouvant se réveiller d’un instant à l’autre, c’était trop dangereux. Même si la druidesse apprenait à contrôler cette part d’elle-même, même si elle était capable de canaliser cette rage et cette immense puissance, elle était un danger.

Le moins Elena en saurait, le mieux ça sera. Cela laissait plus de temps à Nümba pour apprendre à maitriser cette chose. En attendant ce moment fatidique, la reine se leva et indiqua sa volonté d’en savoir plus. Diana semblait d’accord, et ainsi, les trois femmes se mirent en route vers un endroit plus isolé. Nümba et Diana furent cote à cote derrière Elena, et s’échangèrent de brefs regards, en disant long. Nümba faisait tout pour le cacher mais, elle était assez stressée et inquiète. D’un côté ces histoires avec Oswald Mandus et l’autre, l’histoire s’étant déroulée à Dagla. La guérisseuse avait imaginé ses retrouvailles avec la princesse amazone autrement mais, la vie n’étant jamais tendre. Néanmoins le trio finit par arriver dans un salon isolé, et une fois qu’elles furent dedans, la reine referma les portes et en revint vers Diana. Nümba avait intérêt à rester silencieuse pour le moment, et à laisser faire les grandes d’abord.

Elena prit les devants et s’affirmait comme une reine, réclamant des explications notamment sur qui était vraiment cette amazone, n’étant pas une amazone en même temps. Elle était une autre forme d’amazone en réalité, et ce fut ce qu’elle tenta d’expliquer. Diana venait d’un autre monde, s’appelant la Terre, dans lequel sa tribu était située. Themiscyra, celle dont parlait la princesse amazone, était effectivement différente de celle qu’on pensait ici, sur Terra. Et quand Diana aborda ce point, son regard adressé à Nümba signifiait clairement qu’elle aurait besoin d’un peu d’aide pour convaincre la reine. La druidesse se racla ainsi la gorge et joua le jeu. « Terra n’est pas la seule dimension existante, ma Reine. Il en existe une infinité, qui sont ou non connectées les unes aux autres, et parfois, il arrive qu’on puisse les traverser. Terra est connectée à un monde, parallèle au notre, se faisant appeler la Terre. C’est de ce monde que vient la Princesse Diana, et dans ce monde, Themiscyra est différente. » Déclara Nümba, toujours de sa voix calme.

Elena devait se douter avec ces histoires de Grands Anciens, de Roi Cramoisi et autre qu’il devait y avoir d’autres mondes. C’était une réalité et la refuser était quelque peu irréfléchi. Terra n’était qu’un monde parmi tant d’autre, et celui d’où venait Diana, aussi. Ces mondes possédaient des similitudes entre eux, d’où l’appellation dimensions parallèles.
Journalisée

Compte secondaire de Vanessa White.

• Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Diana Prince
Dieu
-

Messages: 247



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #8 le: Mars 19, 2017, 07:22:00 »

Convaincre une personne de l’existence du Multivers, surtout dans une société féodale, n’était pas une mince affaire. C’était, néanmoins, une nécessité. Diana ne pouvait pas agir sans de l’aide, et elle savait que la Reine de Nexus était liée à l’affaire concernant le Roi Cramoisi. Dans quelle mesure, c’était encore une question à élucider, mais, dans l’état, Wonder Woman était bien convaincue qu’elle devait s’allier avec d’autres. Il ne s’agissait même plus uniquement de retrouver ses sœurs perdues, mais de voir au-delà, car cette menace dépassait, très largement, Themiscyra. Nümba parla donc du Multivers, et Elena, restée silencieuse, hocha la tête.

« Rassurez-vous, je suis au courant. »

L’aveu sembla surprendre les deux, et Diana vit une lueur amusée dans les yeux de la jeune Reine.

*Elle me jauge… Malgré son âge, elle est plus rusée que ce que je pense.*

Elena reprit alors, énonçant ce qui, à ses yeux, semblait une évidence :

« Même si le Conseil de régence détient encore le pouvoir, je reste la Reine de Nexus, et pas la tenancière d’une auberge sur les docks. Je connais le Multivers, je sais que Terra est reliée à la Terre. J’y ai même déjà été à plusieurs reprises, par curiosité. »

La Reine se retourna alors vers Nümba, et sembla se radoucir un peu.

« Désolée de ne pas t’en avoir parlé plus tôt, Nümba. J’ignorais que tu connaissais l’existence de la Terre, toi aussi. »

Cette information, si elle était surprenante, facilitait néanmoins la vie de Diana, qui tenta de reprendre le fil de sa conversation. Maintenant qu’elle savait qu’Elena ne la prendrait pas pour une folle, elle lui expliqua que son île avait été attaquée par des ennemis. Ils avaient massacré beaucoup d’Amazones, mais capturé la majeure partie de son peuple. Désemparée, elle s’était alors adressée à ses Dieux.

« Il existe bien des similitudes entre la Terre et Terra, car mes Dieux sont les vôtres… Les Olympiens. Pour les retrouver, j’ai dû rejoindre Terra, et faire une longue odyssée qui m’a mené jusqu’à leur nouvelle Olympe. »

Les Olympiens de Terra étaient ceux de la Terre, qui avaient quitté la Terre quand leur peuple avait, peu à peu, sombré, et que leur religion avait disparu. Elena l’écoutait attentivement. Diana expliqua ensuite avoir obtenu l’aide d’Athéna, et résuma très brièvement le long voyage qu’elle avait accompli récemment dans le Multivers avec Kyle. On put néanmoins sentir, en l’observant bien, ses yeux se voiler en évoquant ce souvenir douloureux.

« Les Olympiens sont inquiets… Mais pas uniquement eux. Vous avez sûrement entendu parler des Grands Anciens, Majesté, et des deux guerres du Multivers…
 -  La Première Grande Guerre opposa les Grands Anciens aux Dieux et aux Anges, récita Elena. Ils parvinrent à bannir les Grands Anciens, et instituèrent les civilisations par le biais des religions. Je connais ces récits. La seconde guerre, elle, opposa les Anges aux Démons, et n’était que la conséquence de la première. »

Le Premier Conflit avait en effet déstabilisé le Multivers, brisé les murs, formant de multiples brèches.  C’était suite à cela que les démons avaient pris conscience de l’existence du Multivers, et avaient formé une armée terrifiante, sous l’égide de Satan, pour envahir le Multivers tout entier. Le Second Conflit avait supplanté le premier, ensanglantant toute la réalité.

« Ce que vous ignorez peut-être, Majesté, et qu’Athéna m’a indiqué, ce sont les raisons ayant poussé Satan et les Grands-Princes à partir en guerre. »

Cette fois, Diana parvint à déstabiliser la femme. Elle vit ses sourcils se hausser légèrement. Ce fut très discret, mais Diana était, elle aussi, une souveraine. Elle pouvait donc déchiffrer les expressions faciales.

« Eh bien… Pour asseoir leur influence, non ? Quelle autre raison voyez-vous ?
 -  Les Anges et les Dieux n’ont pas pu vaincre seuls les Grands Anciens. Athéna m’a montré des visions… La guerre ne pouvait pas être gagnée, les ennemis étaient trop puissants. Ils ont reçu une aide… Inattendue. »

Les Grands Anciens étaient le nom donné à une série d’entités cosmiques ancestrales, aussi vieilles que la Création elle-même, si ce n’est plus. Menés par le redoutable Cthulhu, ils avaient déferlé dans tous les mondes. Les Anges les avaient vaillamment combattus, mais sans espoir. Jusqu’à ce que…

« Un mage les a aidés. Maerlyn. Maerlyn a réussi à réunir tous les Dieux existants. Tous les panthéons, toutes les mythologies… Zeus, Athéna, Ra, Osiris, Thor, Odin, Quetzalcoatl, Amaterasu… Il a créé un artefact à partir de leur énergie divine dans sa tour, au croisement de toutes les forces qui existent. Maerlyn a créé un artefact unique, d’une puissance infinie, et c’est grâce à cet artefact que les Grands Anciens ont été scellés. Et, si les démons ont attaqué les anges, c’était pour récupérer cet artefact, et l’utiliser à leur compte. »

Les informations fusaient, tandis que la voix de Diana s’emballait.

« La Pierre-Monde.
 -  Je… Mais pourquoi me parlez-vous de tout ça ?
 -  Oh, pour une raison très simple… La Pierre-Monde a été divisée en treize sphères, les Sphères de Maerlyn, et dispersées. Ce sont ces sphères que le Roi Cramoisi recherche, et elles sont sous la protection d’une confrérie qui remonte aux disciples de Maerlyn, et qui avait pour tâche de surveiller les Sphères. Cette confrérie a été décimée par les séides du Roi Cramoisi, et l’un de ces derniers membres… »

La Princesse amazone décroisa les bras, avant de regarder fixement Elena, pour lui asséner une information dont elle n’avait assurément jamais dû entendre parler auparavant :

« …Étaient vos parents. »
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Nümba
Humain(e)
-

Messages: 106


Douce murmure


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #9 le: Avril 22, 2017, 05:39:56 »

Dans ce dialogue, Nümba n’avait pas vraiment sa place. Il s’agissait d’une rencontre entre deux personnes influentes et puissantes ; d’un côté il y avait la reine Elena Ivory, celle qui détenait Nexus dans sa main, avec tout ce que cela signifiait. Et de l’autre il y avait Diana Prince, une fière amazone venant d’un autre monde, princesse d’une tribu ayant malheureusement disparue. Qui était Nümba, au milieu de ces deux mastodontes ? Pratiquement rien, à vrai dire. Ce n’était pas la première fois que la druidesse se retrouvait mêlée à ce genre de grande discussion, sans jamais pouvoir pleinement y participer car justement, elle n’y avait normalement pas sa place. Il ne s’agissait là que de la manifestation de la bonté de sa reine ; si cela avait été autrement, Nümba ne serait pas là à participer à de telles situation en compagnie de la monarque Nexusienne. Que pouvait-elle dire ? En dépit de pouvoir s’exprimer, la guérisseuse écoutait attentivement ce qui se disait.

Et elle fut très surprise, voire presque choquée, d’apprendre que sa reine était déjà allée sur Terre. La guérisseuse était surprise, mais ne pipa mot, son regard s’exprimant déjà bien à sa place. La discussion se poursuivit, avec la princesse amazone qui rappela des faits historiques, faisant la connexion avec son monde et ses déités. Les Olympiens étaient donc les mêmes sur Terre que sur Terra. La réalité étant qu’ils ont simplement changé de monde quand leurs croyants ont commencé à ne plus croire en eux. L’échange entre les deux femmes se poursuivait sous l’oreille attentive de Nümba, qui finit par entendre à nouveau un rappel sur cette légende qu’elle avait déjà entendu. Maerlyn, les Sphères, la Pierre-Monde. Ce n’était pas la première fois que ces mots revenaient et ça ne serait sans doute pas la dernière.

Beaucoup de choses, d’évènements, semblaient liés à ceux-ci. La druidesse ne s’y connaissait pas assez pour oser dire quelque chose, mais en revanche, elle fut au moins aussi surprise que sa reine quand Diana lui déclara que ses parents, Liam et Nöly Ivory, étaient les derniers membres d’une confrérie ayant pour but de protéger les Sphères. Ceci était une révélation qui allait probablement bouleverser un certain nombre de choses, dont les potentielles raisons de leur mort. La guérisseuse tourna son visage vers Elena, afin de voir sa réaction. Diana avait lâché cette information telle une bombe, sûre que la reine n’avait jamais entendu cela auparavant. Nümba se racla la gorge puis tenta d’y voir plus clair, car elle ne devinait toujours pas le lien direct avec Elena, et cette histoire si ce n’était ses parents … « Quel est le lien direct avec sa Majesté ? » Demanda-t-elle alors.
Journalisée

Compte secondaire de Vanessa White.

• Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Diana Prince
Dieu
-

Messages: 247



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #10 le: Avril 24, 2017, 12:11:03 »

Ça faisait beaucoup à avaler. La Pierre-Monde, les Treize Sphères, une confrérie secrète impliquant les parents d’Elena… C’était un miracle si on ne la prenait pas pour une folle, mais Diana avait toute l’attention de la Reine. Elle aussi, visiblement, avait déjà eu longuement l’occasion de se renseigner. L’explication officielle sur la mort de ses parents était une tempête tropicale, un cyclone naturel particulièrement violent. Des explications qui ne satisfaisaient personne, au vu de la survenance inouïe du cyclone, et de sa disparition tout aussi improbable. Elena savait-elle que ses parents avaient fait partie de cette confrérie ? Nümba demanda le lien entre cette histoire et Elena. Diana resta silencieuse encore quelques instants, sachant que la Reine devait digérer tout ça.

« J’ai toujours su que la mort de mes parents n’avait rien d’accidentel. Ma mère a eu beaucoup de mal à mettre au monde un enfant. À l’époque, certains avaient même accusé ma mère d’être stérile… Et, d’ailleurs, d’aucuns utilisent encore ça pour sous-entendre que je ne serais pas vraiment une Ivory, mais plus… Une fille adoptée, ou inventée de toute pièce par le pouvoir pour éviter que ce dernier ne se délite. »

Des rumeurs infondées et mensongères, bien entendu. Mais le fait qu’Elena les récite était aussi la preuve que, malgré qu’elle vive dans un palais richissime, elle était très au courant de ce qui se passait en-dehors des murs du Palais d’Ivoire… Ou, en tout cas, c’était l’image qu’elle voulait se donner.

« Mes parents se sont rapprochés des Hauts-Elfes du Bosquet. Ils ont appris que ma mère était empoisonnée… Un proche lui faisait régulièrement boire un poison très avancé, qui tuait le fœtus, mais sans endommager son propre système. Les recherches du Judicateur ont permis de révéler que le poison comprenait, comme élément, le sang du Roi Cramoisi… Et des résidus de ce poison m’ont contaminé quand j’étais dans le ventre de ma mère. »

Même Nümba ne savait pas cela. Diana resta silencieuse, essayant de deviner les implications de ce que la femme était en train de lui dire. Visiblement, Elena avait aussi beaucoup de choses à dire.

« Cette confrérie… Que savez-vous exactement sur elle ?
 -  Elle… Elle s’appelait l’Héritage de Maerlyn. Ses membres, les Héritiers, avaient pour tâche de protéger les Sphères. L’Héritage a perdu ses membres les plus éminents il y a quelques années. Vos parents, Steven Deschain… J’ignore maintenant qui en sont encore les derniers membres. Athéna m’a certifié qu’il existait encore des Héritiers, mais les Olympiens aussi ne savent pas grand-chose. »

Diana se retourna vers Nümba.

« Le rapport, pour répondre à votre question, c’est que…
 -  Le Roi Cramoisi a voulu m’empêcher de vivre, parce qu’une vieille légende raconte que j’arriverais à réunir les Sphères, et à le détruire. C’est ce que le Judicateur m’a expliqué. Mon rôle… Mon rôle est de réunir les Treize Immortels.
 -  Les Immortels ? »

Cette fois, c’était au tour de Diana d’être surprise. Elena lui expliqua rapidement que Maerlyn avait lié chaque Sphère à l’âme d’un de ses disciples. Ces derniers avaient alors pris le nom des « Immortels », et c’était à Elena qu’il incombait de les retrouver. Elle avait déjà trouvé Adamante, qui était une Immortelle, mais il fallait encore retrouver les autres. Le seul problème était qu’elle n’avait aucun élément permettant de les identifier, de les retrouver… Et, manifestement, les Héritiers n’étaient pas les Immortels.

« Enfin… Et pourquoi êtes-vous venue me parler de tout ça, Princesse Diana ? demanda brusquement Elena.
 -  J’ai besoin de votre aide, Majesté… Comme je vous l’avais dit, je recherche mes sœurs, et elles ont été enlevées par les forces du Roi Cramoisi. Il faut que je les retrouve. »

C’était aussi simple que ça, en réalité. Est-ce qu’Elena allait accepter de l’aider, maintenant qu’elle en savait plus sur Diana et sur ses motivations ? Le choix appartenait aussi à Nümba… Avec tout ça, Diana avait encore du mal à croire que la femme qu’elle avait affronté il y a quelques temps se trouve juste devant elle, comme si de rien n’était. Comme quoi, la vie pouvait parfois révéler son lot de surprises inattendues.

Le choix appartenait pour l’heure à ces deux femmes.
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Nümba
Humain(e)
-

Messages: 106


Douce murmure


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #11 le: Avril 29, 2017, 08:11:45 »

Les discussions se poursuivaient. Cependant Diana ne répondit guère de suite à la druidesse, laissant parler la Reine d’abord. Elena enchaina en expliquant la difficulté qu’avait eu sa mère à la mettre au monde, refaisant même surface à des rumeurs scandaleuses au sujet de légitimité en tant qu’Ivory. Malheureusement ces rumeurs étaient réelles et existaient au sein de la population, à l’extérieur du palais. Des ragots difficiles à entendre pour certain, Nümba la première. Les gens pouvaient faire preuve de cruauté et de stupidité quand ils n’étaient pas satisfaits … Comment pouvait-on penser une telle chose au sujet de sa Majesté ? Certes le fait que les conditions sont difficiles et que le règne d’Elena n’était pas tout rose justifiait en partie ces rumeurs mais, cela n’en était pas une raison pour autant. Cependant, alors que la guérisseuse pensait avoir tout entendu sur sa reine, elle n’était pas au bout de ses surprises.

Elena enchaina en racontant un passage de son passé, que même Nümba ne connaissait pas. Ce fut donc avec intérêt que la druidesse écouta les mots qui sortirent, qui relataient un fait faisant froid dans le dos. La mère d’Elena avait été empoisonné pour l’empêcher de mettre au monde celle qui sera la future reine de Nexus. Pourquoi ? Dans quel but ? Nümba ignorait jusqu’à présent ce que sa mère avait enduré à cause de cela, et comprenait alors mieux les choses. L’empoisonnement avait été fait par quelqu’un ayant pu se procurer du sang provenant directement du Roi Cramoisi. Un traitre dans l’entourage de la défunte reine … Cela faisait encore plus froid dans le dos. Néanmoins, la suite des explications arriva et notamment sur la confrérie chargée de protéger les Sphères de Maerlyn.

Ses membres se faisaient appeler les Héritiers, et c’était eux qui étaient chargé de protéger ces dites sphères. Nümba connaissait la légende mais les informations que divulgua sa reine furent pour la plupart inconnue à la druidesse. Celle-ci écoutait donc et en apprenait de la bouche de la souveraine, restant quelque peu troublée de tous ces nouveaux éléments. Mais finalement, sa question trouva réponse ; le rapport de tout ceci avec Elena était qu’on avait voulu l’empêcher de la mettre au monde, à cause d’une légende. Une légende expliquant que c’était elle qui allait détruire le Roi Cramoisi en réunissant les Immortels … Dont Adamante faisait partie. Les Immortels, ces personnes qui étaient les disciples de Maerlyn. Ils n’étaient pas les mêmes que les Héritiers cela dit, ce qui compliquait la tâche. Nümba était quelque peu troublée mais encaissa les informations.

Mais, au final, pourquoi Diana était venue ? Pour parler de tout cela à Elena ? Non, car elle avait besoin d’aide. Ses Sœurs d’armes ont été enlevé par le Roi Cramoisi et elle avait besoin d’aide pour les retrouver. La question était donc, comment et pourquoi ? Si l’aider desservirait surement la propre quête d’Elena, comment fallait-il alors s’y prendre ? Là-dessus la druidesse n’était pas une stratège ni une guerrière, elle ne pouvait donc se prononcer. En revanche, son avis semblait importer. La décision revenait à Elena et sa guérisseuse d’aider ou non la princesse Amazone devant elles. Nümba était infiniment reconnaissante envers Diana pour ne pas l’avoir tué alors qu’elle était hors de contrôle. Diana était la personne qui l’avait sauvé des Originels, et qui sait comment ça se serait soldé si elle n’avait pas été là pour l’arrêter … Ces druides renégats seraient alors en possession d’une arme puissante qui serait sous leur total contrôle.

Nümba vivait avec ce fardeau, celui d’être devenue … Cette chose. Néanmoins cette chose faisait partie du mythe druidique. Le clan de Nümba – les Ancêtres – croyaient fermement en l’existence des Idoles et les respectaient énormément. De ce fait, Nümba ne détestait pas ce qu’elle était devenue, quelque part, c’était même une sorte de privilège d’être devenue le réceptacle d’une des nobles Idoles. Mais elle n’était pas prête. C’était un choc trop dur à encaisser, et personne n’avait été là pour l’aider ou pour l’entrainer à maitriser ce qu’elle était désormais. Elle l’avait fait seule, et était parvenue à un résultat à peine convenable, suffisamment concluant pour ne pas mettre la vie de sa reine en danger.

Tout ceci pour dire que Diana avait beaucoup fait pour elle, et qu’il était temps de lui rendre la pareille. Nümba tourna sa tête vers Elena et fit un hochement. Son regard n’exprimait que la conviction qu’elle avait qu’aider Diana serait une bonne cause. « Diana défend une cause qui est noble, et qui peut nous desservir dans votre propre quête. De plus … Je lui dois cela. » Déclara alors Nümba, prête à aider. Qu’est-ce qu’une guérisseuse pouvait bien faire ? Plein de choses. Après tout, soigner des blessures sera bien utile ! Ou peut-être autre chose …
Journalisée

Compte secondaire de Vanessa White.

• Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Diana Prince
Dieu
-

Messages: 247



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #12 le: Mai 02, 2017, 12:03:07 »

« Si Nümba se porte garante pour vous, je ne vois aucune raison de vous refuser notre aide. »

Diana hocha la tête. Qui aurait cru qu’elle puisse rencontrer, ici, dans cette immense pièce, cette femme qu’elle avait combattu avec tant d’ardeur il y a encore quelques semaines ? Nümba n’était sa caution, son assurance, la preuve, aux yeux d’Elena, que l’Amazone était une femme de confiance.

« Néanmoins, si j’étais vous, je resterais discrète là-dessus. Terra abrite ses propres Amazones, et elles ne sont pas forcément les bienvenues ici. Des nobles pourraient vouloir s’en prendre à vous, ou se servir de votre présence pour m’accuser d’être sous influence.
 -  Comme vous le souhaitez, Majesté. »

Pour un si jeune âge, Elena semblait déjà faire preuve d’une vive acuité politique. Elle avait compris qu’il y avait beaucoup de masque et d’hypocrisie en politique. On n’était jamais aussi seul que quand on siégeait au sommet du pouvoir, entouré d’hypocrites et d’envieux. Diana en avait aussi fait l’expérience, quand elle avait dû lutter contre une révolte à Themiscyra couvant contre elle. On lui reprochait son absentéisme, son désintéressement envers Themiscyra. Certaines Amazones renégates avaient surfé sur les peurs des Amazones à l’égard de l’étranger, notamment quand Diana avait décidé d’ouvrir son île aux réfugiés, de les recueillir, ce qui avait provoqué la rage des courants traditionalistes et séculiers, qui voyaient toute présence masculine sur l’île comme une infamie.

Autrement dit, il n’était pas aisé de diriger un pays, et Diana comprenait donc ce que la jeune Reine pouvait ressentir. Mais là n’était pas la question. Elle avait le soutien d’Elena. C’était un premier point, mais qui en amenait automatiquement un autre :

« Maintenant, que désirez-vous que je fasse ?
 -  Je souhaiterais avoir votre bénédiction pour rencontrer les Hauts-Elfes du Bosquet, et m’entretenir avec les Judicateurs. Je suis convaincue qu’ils disposent d’informations sur le Roi Cramoisi, et sur l’endroit où je suis susceptible de retrouver mes sœurs disparues. »

Elena acquiesça.

« Si vous voulez... Vous auriez pu y aller sans moi, mais je gage que ma bénédiction vous permettra de les rencontrer plus facilement. Je vais vous arranger une audience avec le Judicateur Suprême, mais il me faudra quelques jours pour ce faire.
 -  C’est ce que je pensais.
 -  En attendant, je vous propose une chambre au palais. »

Diana avait loué une chambre dans une auberge, mais comprit rapidement qu’il aurait été mal avisé de refuser. Elle remercia donc poliment la Reine, qui chargea Nümba de l’accompagner vers ses quartiers, en se doutant bien que les deux femmes avaient très certainement envie de parler entre elles. La Reine n’avait pas oublié que Nümba ne lui avait jamais parlé de cette femme. Il y avait bien des raisons potentielles à ça, mais, et même si la jeune Reine était intriguée, elle continuait à avoir confiance en sa druidesse, amie, et amante.

Le duo se retrouva donc dans les couloirs, et Diana regarda Nümba, avant d’entamer, avec elle, une toute nouvelle conversation :

« Je n’aurais jamais cru te revoir ici, Nümba... Tu n’as pas prévu de démolir ce palais dans l’heure, hein ? »
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Nümba
Humain(e)
-

Messages: 106


Douce murmure


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #13 le: Mai 02, 2017, 03:35:13 »

Le fait que Nümba se prononça en faveur de la princesse Amazone sembla également décider pour Elena. Cela gageait de la confiance que portait la reine envers sa guérisseuse, puisque cette dernière était devenue, en quelques sortes, la caution de Diana auprès de sa Majesté. À présent que la monarque s’était décidée, il fallait savoir de quoi on parlait. De quoi avait précisément besoin la princesse Amazone ? C’était quelque chose qu’elle n’allait pas tarder à divulguer quand Elena lui posa la question. Nümba ne s’attendait pas forcément à ce que Diana veuille en réalité consulter les Hauts-Elfes du Bosquet. Il était vrai qu’elle aurait pu y aller seule, sans la couverture ou la bénédiction de la reine de Nexus. Diana était assez convaincante seule, c’était donc curieux de la voir demander de l’aide. Peut-être que l’erreur n’était tout simplement pas permise dans ce cas très précis ?

La druidesse ne savait pas vraiment. Néanmoins nul doute qu’elle en saurait plus en temps voulu. Nümba avait au moins cette qualité, celle de la patience. Elena rétorqua donc qu’elle pourra organiser une entrevue pour Diana auprès du Judicateur Suprême, ce qui mit donc un terme aux négociations. La guérisseuse était quelque peu rassurée de savoir que Diana acceptait de l’offre d’hospitalité de la reine, car cela allait lui permettre d’avoir cette conversation qu’elle aurait du avoir il y a un certain temps, avec elle. Cependant, la guérisseuse n’était pas dupe et connaissait un minimum sa reine pour savoir les raisons qui la poussa à demander à Nümba d’accompagner Diana à ses quartiers. Elle se doutait de quelque chose, et la druidesse sentait qu’un jour ou l’autre, Elena devra connaitre la vérité … Mais ce jour lui faisait peur. Terriblement peur … Car dès que la reine saura ce qui s’est réellement passé, plus rien ne sera comme avant entre elle et Nümba.

Et c’était cela qui la terrifiait le plus. Elle faisait tout pour ne pas y penser, pour se convaincre que ça n’arrivera jamais. Mais elle le sentait, elle le savait, que c’était une fatalité. En attendant elle escorta donc Diana vers ses quartiers, se retrouvant donc seule avec elle, marchant dans le dédale de couloirs de menant à destination. Diana prit les devants et aborda bien vite le sujet qui les liaient toutes les deux. « Oh … Non. » Répliqua timidement Nümba avec un mince sourire, tentant de paraitre à l’aise mais, ne l’étant pas réellement. Comment aborder ce sujet simplement, sans se mettre à paniquer en ressassant ces vieux souvenirs. « Je n’ai jamais eu le temps de vous remercier, Diana. Sachez donc que … Je vous suis éternellement reconnaissante de ne pas m’avoir abandonné aux mains des Originels. Cette cho … Ce que je suis devenue est assez dangereux par lui-même, et je serai sans doute devenue une arme entre les mains de ces fous. » Dit-elle ensuite, regardant Diana.

Nümba soupira et déglutit. Pendant ces semaines elles s’étaient calmées et avait dû s’entrainer seule, mentalement, à contenir ce feu qui s’était installé en elle. A contrôler cette partie d’elle, dont le plus lourd et douloureux des aspects, était qu’elle n’était pas une abomination. Oui … Les Idoles étaient des figures sacrées dans le mythe auquel Nümba – et son clan – croyait. Une situation paradoxale, en somme. D’un côté on pouvait assimiler cette chose à un monstre mais de l’autre, cette chose avait ses raisons et était sacrée. Un fardeau, un privilège. Un danger, mais un honneur également … Nümba était assez déchirée rien que par cet aspect. La druidesse attendit sagement d’arriver aux quartiers réservés à Diana pour poursuivre la discussion, après avoir soigneusement refermé les portes derrière elles. « Les murs ont des oreilles, je préfère qu’on discute ici que dans le couloir. » Dit-elle en premier lieu. « Je … Sa Majesté ne doit pas savoir. Sinon … Sinon … » Hésita-t-elle, détournant le regard. « Sinon je devrai faire mon devoir, et m’éloigner d’elle. Pour la protéger. De moi … Mais je ne veux pas. C’est pour ça que je fais tout ce qui est en mon pouvoir pour contrôler ce feu qui est en moi. En réalité, il n’est pas en moi … Il est moi. » Déclara-t-elle.

« Depuis que je suis revenue je ne fais presque que ça. Et … Ça a commencé à payer. Je suis sur la bonne voie, Diana … Après tout, mon métier est de guérir les gens, et je serais bien mauvaise guérisseuse si je n’étais pas capable de me guérir moi-même. Mais mon remède est compliqué à trouver car il ne doit pas détruire, mais apaiser définitivement la douleur. » Finit-elle par conclure. Elle sourit à Diana, prenant conscience qu’elle parlait sans doute trop. Elle inclina respectueusement sa tête puis laissa la parole à la noble Amazone, qui devait avoir d’autres questions à lui poser, que ça soit sur elle, ou sur ce qu’elle comptait éventuellement faire.
Journalisée

Compte secondaire de Vanessa White.

• Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Diana Prince
Dieu
-

Messages: 247



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #14 le: Mai 08, 2017, 07:16:01 »

Nümba indiqua vouloir reporter cette conversation à plus tard, en indiquant que « les murs avaient des oreilles ». Diana fronça lentement les sourcils... Et acquiesça. Il y a encore quelques années, son inexpérience en politique aurait pu l’amener à se dire que la druidesse était un peu paranoïaque, mais, après la révolte à Themiscyra, l’Amazone avait compris que la politique était un jeu dangereux, un exercice délicat où tout était possible, et où tout était affaire de subtil équilibre. Elle suivit donc Nümba, et le duo rejoignit ses appartements, une agréable chambre avec une salle de bains, et une pièce attenante abritant une penderie. Plutôt sympathique, pour une quasi-inconnue. Le Palais d’Ivoire, en tout cas, était aussi immense à l’intérieur, que vu de l’extérieur. Diana s’y perdrait, s’il n’y avait pas Nümba pour la guider. Mais, pour l’heure, elle avait d’autres impératifs en tête que de retrouver son chemin... Comme en savoir plus sur la femme.

Elles s’étaient affrontées ensemble, et Diana se souvenait très bien de ce combat. Nümba avait été manipulée par des espèces de druides renégats, les Originels, puis par Plant Master, qui avait amplifié sa rage en la téléportant devant une usine pétrochimique sur Terre. Diana avait réussi à l’affronter, et, surtout, à la calmer. Elle l’avait laissé partir, non sans angoisse, mais, visiblement, elle avait bien fait de placer sa confiance en elle. Nümba allait mieux, mais lui expliqua qu’elle avait du mal à se calmer, à contenir cette force terrible qui se trouvait en elle.

« Je connais bien des gens qui connaissent les mêmes problèmes que toi... Une force incontrôlable à gérer. Ce que j’en ai retenu, c’est que... Tout ça n’est qu’une question de volonté. »

Diana s’avança un peu, en réfléchissant. Elle pensait surtout à Hulk, mais c’était aussi le cas, dans une certaine mesure, pour Superman, qui avait dû grandir en apprenant à contrôler des pouvoirs qui le dépassaient totalement. Hulk, néanmoins, était vraiment un cas très proche de Nümba, et, même si on ne pouvait pas dire qu’il était un franc succès de tempérance, il fallait aussi retenir que, à la base, Bruce Banner était un individu dangereux. Il avait vu son père tuer sa mère en la frappant à mort. Son père avait été un homme violent, qui n’avait jamais accepté la naissance de son fils, et l’avait battu. Pour beaucoup, c’était là l’origine de la violence excessive de Hulk, la résurgence de toute cette rage que Bruce avait étouffé en lui, en se réfugiant dans la science. Sa colère, son sentiment de culpabilité... Tout ça éclatait quand Hulk prenait le contrôle.

Alors, si Nümba était, en son for intérieur, une femme aimante et paisible, Diana était sûre qu’elle arriverait à contrôler ce pouvoir.

« Aie foi en toi et en ton amour, et rien ne te sera impossible... Mais tu disposes maintenant d’un pouvoir puissant. Si tu ne le contrôles pas, c’est lui qui te contrôlera. Ne laisse pas la peur te guider, Nümba. J’ai vu en toi, j’ai vu dans ton cœur, dans ton âme... Tu peux contrôler ce pouvoir. »

On pourrait croire qu’elle enchaînait les platitudes et les banalités, mais elle pensait sincèrement ce qu’elle disait. L’Amazone reprit ensuite :

« Tu as des nouvelles des Originels, d’ailleurs ? »
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.


Tags:
Pages: [1] 2 3 4
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox