banniere
 
 
Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Sujet: Welcome To The Kingdom ! [Zoé Kido]  (Lu 346 fois)
Poison Ivy
Créature
-

Messages: 565



Voir le profil
FicheChalant
« le: Janvier 15, 2017, 11:50:22 »

La journée se terminait au lycée Mishima, et Pamela était en train, dans son bureau, de corriger les dernières copies du devoir qu’elle avait fait il y a quelques jours auprès de l’une de ses classes. Comme à son habitude, elle avait réalisé un cours très avancé sur la photosynthèse, et son devoir n’était clairement pas du niveau de simples lycéens. Isley avait donc une classe avec une moyenne assez faible, car elle était une professeur très exigeante, ce qui faisait que les élèves la détestaient autant qu’ils l’aimaient, car, si tout le monde redoutait ses devoirs, ils étaient tous captivés par ses cours. Le fait est que Pamela n’était pas une humaine. Elle avait été modifiée après une expérience génétique menée quand elle était étudiante, et qu’elle assistait le docteur Woodrue. C’était Woodrue qui avait utilisé Pamela comme cobaye, lui injectant dans le corps divers toxines et autres substances, dont la finalité était de permettre de se rapprocher du « Green », l’une des trois grandes forces fondamentales de la Nature. Le « Green », en effet, désignait, de manière simple, toute la flore terrienne, comme si l’écosystème était relié par une sorte de conscience collective dont les arbres et les plantes eux-mêmes n’avaient pas conscience : le « Green ».

Pamela avait ainsi été transformée. Elle n’était pas devenue un Avatar du « Green », mais une mutante redoutable, Poison Ivy. Et elle bénéficiait d’une connexion au « Green », qui faisait qu’elle était une redoutable écologiste. Pendant des années, Pamela avait tenté de détruire sa ville natale, Gotham City, tellement cette ville, par la pollution intense qu’elle émettait, était un cancer pour la planète. Mais, après tous ses échecs, Ivy était partie. Elle était venue s’installer au Japon, et cherchait toujours à améliorer les choses, mais avec un angle d’approche différent.

Comme couverture, elle était une professeur de biologie, mais n’avait pas choisi Mishima par hasard. Non seulement ce lycée était le seul qui puisse embaucher une femme ayant un lourd passé criminel, mais la culture du secret attachée autour du lycée lui avait permis de fonder une véritable secte écologique à l’intérieur du lycée. Elle appelait cette secte le « Green Kingdom », ou tout simplement « Kingdom ». Par l’intermédiaire de cette secte, elle endoctrinait les élèves pour en faire de fervents défenseurs de la Nature.

Après avoir corrigé les copies, elle comptait d’ailleurs se rendre à une nouvelle séance. Sa secte se réunissait dans les sous-sols du lycée. En effet, il était possible, en passant par les caves, d’accéder à une ancienne station d’épuration située sous le lycée. Cette station datait d’avant-guerre, et avait été détruite par les Alliés quand ils avaient bombardé Seikusu. Lors de la construction du lycée Mishima, les ruines de la station étaient restées, et, quand Ivy était arrivée à Seikusu, elle avait utilisé cette station comme domicile, avant de déménager. Pour autant, elle continuait encore à utiliser cette station, qui faisait office de repaire.

*Mais, d’abord, je dois finir de corriger ces copies pour être tranquille...*

Ce soir, elle portait, pour l’heure, une tenue civile. Pamela n’aimait pas spécialement les vêtements synthétiques, mais elle ne pouvait guère se promener dehors dans son corset vert et dans sa tunique végétale. Néanmoins, elle comptait ensuite se changer pour se rendre à la secte.

Il n’y avait plus grand-monde dans le lycée, mais Pamela ignorait que sa soirée allait être perturbée. En effet, quand elle avait organisé ce contrôle, elle avait sollicité l’aide d’une surveillante qui venait d’arriver, Zoé Kido. Pendant plusieurs heures, elles avaient été proches, et son aphrodisiaque, que Pamela émettait naturellement, par le biais de spores qui s’échappaient de son corps, avait eu un effet très efficace sur Zoé.

*Mes disciples doivent m’attendre, maintenant... Heureusement que j’ai bientôt fini !*

Pamela était loin de se douter que sa soirée allait être perturbée sous peu, par une surveillante qui n’avait pas froid aux yeux...
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Zoé Kido
Humain(e)
-

Messages: 16



Voir le profil
Fiche
« Répondre #1 le: Janvier 29, 2017, 12:23:02 »

    Pour qui elle se prenait ? Elle était professeur dans le lycée, et du coup elle pensait pouvoir disposer de Zoé comme elle voulait ? La surveillante allait rapidement lui montrer que ça ne se passerait pas comme ça avec elle. Malheureusement elle avait été prise de court, et entourée d'autres professeurs et élèves, Zoé n'avait pu qu'accepter la demande de Pamela. Mais les petites réunions qu'elle organisait régulièrement en soirée n'avaient rien d'activités autorisées par l'établissement. Le couvre feu était à vingt heure et passé ce délai, tous les élèves devaient avoir quitté le lycée ou rejoint leur dortoir.

     Zoé avait remarqué plusieurs élèves se diriger vers le lieu de réunions et elle comptait bien en profiter pour prendre Paméla la main dans le sac et la faire chanter. Elle n'avait pas encore de professeurs à ses pieds, mais elle savait que Pam' serait une candidate parfaite. Après tout la jeune femme était vraiment très belle. La jeune femme aurait pu être intimidée par sa collègue professeur qui était plus âgée qu'elle et surtout hiérarchiquement supérieure, mais c'était sans compter l'esprit pervers et plein de vice de Zoé. Elle n'avait peur de personne, et soumettre tous les gens de son entourage avait quelque-chose de rassurant. Elle contrôlait la situation et se sentait plus sereine.

    La surveillante savait que Paméla allait bientôt rejoindre les élèves, mais elle la devança et fit partir tout le monde au pas de course. Elle voulait être seule avec la prof pour maîtriser la situation. Elle pensait simplement vouloir se venger de cette prof après avoir été utilisée comme une vulgaire servante, mais en réalité c'est l'aphrodisiaque émit par Paméla qui dictait ses actions. Ce n'était pas un hasard si Zoé voulait s'en prendre à elle en particulier. Après tout, d'autres professeurs avaient déjà été particulièrement embêtant avec elle.

     Paméla arriva enfin dans le lieu de réunion et semblait plutôt surprise de n'y voir que Zoé entrain de lui sourire avec malice avec le téléphone en main. La jeune femme se leva de sa chaise et alla rejoindre la prof.

- Bonsoiiiiiiiiiiiir Pa-mé-la.... Il semblerait que des élèves se livrent à des activités non autorisées dans cet endroit alors qu'ils devraient déjà être dans leurs dortoirs. Bien entendu j'ai filmé tous les élèves pour prouver tout ça, déclara Zoé tout en filmant Paméla.

     Zoé rangea son téléphone dans sa poche et caressa le visage de la prof du bout des doigts. Pour le moment tout se passait comme prévu et Paméla ne devait même pas comprendre ce qui se passait. La surveillante fit glisser sa main le long du dos de la magnifique femme jusqu'à atteindre ses fesses. Elle en pressa une entre ses doigts tout en offrant un petite sourire sadique à la belle rouquine.

- Nous allons bien nous amuser. Si tu ne veux pas que je te fasse renvoyer, tu vas gentiment te déshabiller devant moi, et tout de suite ! À partir de maintenant, si tu veux garder ton emploi, tu vas devoir faire tout ce que je te dis. Est ce que c'est assez clair pour toi ?

     Zoé mit une petite claque sur les fesses de Paméla et recula pour la laisser se déshabiller tout en la regardant avec convoitise. Elle était comme une gosse qui allait déballer un cadeau de noël. Elle était impatiente et se fit de grands efforts pour ne pas lui arracher sa chemise elle même.
Journalisée
Poison Ivy
Créature
-

Messages: 565



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #2 le: Janvier 30, 2017, 02:07:44 »

Avant de rejoindre le cœur du Royaume, Ivy retrouvait ses élèves dans une salle de cours, sa salle de cours. C’était un moyen de faire l’appel, afin de repérer d’éventuels nouveaux membres, pour se diriger ensuite vers le Royaume. Portant toujours sa tenue civile (elle se changeait quand elle partait vers le Royaume), elle entra sans aucune inquiétude… Et fut surprise de tomber sur…

« Zoé ?! »

Qu’est-ce que la surveillante faisait ici ? Le trouble de Pamela sembla amuser la jeune surveillante, qui se rapprocha d’elle, tenant son smartphone à la main, et lui expliqua qu’elle avait filmé le regroupement irrégulier d’élèves après le couvre-feu. Pamela connaissait le règlement, bien entendu, et savait que, au-delà de vingt heures, plus aucun élève n’était autorisé dans l’enceinte du lycée. Cependant, personne ne respectait vraiment ce règlement. Zoé semblait ignorer que l’administration ne la suivrait pas dans ce problème. Mishima avait en effet régulièrement eu affaire à des scandales sexuels, et autres problèmes qui avaient été jusqu’à des procès. Le lycée s’en était toujours sorti, mais n’avait maintenant guère envie d’attirer l’attention.

Zoé s’avança rapidement, aussi arrogante que naïve, n’hésitant pas à palper les fesses de Poison Ivy. La professeure ne réagit pas immédiatement, car elle était encore sous le choc de la surprise.

*Ce sont mes spores, je les sens en elle… Mais mes spores amènent toujours les personnes contaminées à se soumettre naturellement à moi, pas l’inverse…*

C’était fascinant. Zoé devait avoir une très haute opinion d’elle-même, et ordonna rapidement à Pamela de se déshabiller, pour pouvoir espérer éviter un scandale qui lui coûterait probablement sa place. Du moins, ça, c’était ce que Zoé pensait. Ivy sourit alors, et commença à poser ses mains sur le haut de sa chemise.

« Je vois que tu as pensé à tout, Zoé… Ce que tu veux est très clair… »

Curieusement, on ne lisait aucune peur dans l’intonation de Pamela. Elle semblait, au contraire, plutôt amusée. Le fait est qu’elle trouvait Zoé très jolie, et, si elle n’avait encore eu aucun projet pour elle, la voir ainsi, à la narguer, à la provoquer, déclencha en elle une idée pernicieuse. Elle retira donc son chemisier, et, sous ce dernier, au lieu de voir des seins, Pamela arborait un corset végétal vert, remontant jusqu’à ses seins, descendant jusqu’à son bassin. Le jean suivit également, et Pamela se dressa ainsi sous les yeux de la femme.

Sous la forme de Poison Ivy.

Elle ôta également ses fausses lunettes, et s’approcha de Zoé.

« Je me demande néanmoins si ça l’est pour toi, Zoé… Bien que je doive implorer ton pardon, je ne pensais pas que mes spores t’atteindraient autant. Qu’attends-tu pour filmer ? »

Tout en parlant, Pamela émettait depuis ses lèvres des spores violettes. Sa main se posa sur le doux menton de Zoé, bloquant son visage, et elle s’assura que Zoé inhale directement les spores qu’elle émettait, qui passèrent par ses lèvres et par ses narines. Elle se pencha ensuite sur elle, et l’embrassa, plaquant sa bouche contre la sienne pendant quelques secondes, avant de relâcher le baiser.

« Tu es la première qui réagit de cette manière à mes spores… Tu dois être la femme la plus orgueilleuse que je n’ai jamais rencontré, mis à part cette petite pimbêche de Mélinda… »

Néanmoins, Ivy était Ivy, pas une vulgaire midinette. Elle relâcha le menton de Zoé. La jeune femme n’y avait pas fait attention, mais la salle de cours de Pamela comprenait beaucoup de plantes vertes, que l’Empoisonneuse commandait à distance. Cependant, elle avait aussi embrassé Zoé, lançant une toxine supplémentaire, qui lui permettait de prendre le contrôle du corps de la jeune femme. Il ne fallait pas oublier qu’Ivy pouvait, avec ses lèvres, tuer une personne. Néanmoins, le poison qu’elle avait infecté n’était pas mortel, mais aurait deux conséquences sur Zoé.

Primo, le poison allait stimuler sa libido.

Secundo, le poison allait agir sur son inconscient et sur ses muscles, la contraignant à obéir aux ordres de Pamela, même si elle voulait réagir différemment. Pour expliquer ce mécanisme, il fallait se dire que le corps de Zoé allait fonctionner comme les plantes d’Ivy, obéissant instinctivement aux ordres que la Maîtresse donnait, et ce quand bien même Zoé resterait toujours maîtresse de ses propres émotions. Si Zoé pouvait encore contrôler son corps, chaque fois que Pamela lui donnerait un ordre, son corps obéirait tout seul.

« Sors ton téléphone, et agenouille-toi, maintenant. »

Le corps de Zoé répondit, et elle finit à genoux, sortant son téléphone, et filmant le corps d’Ivy.

« Tu es inattendue, Zoé… Mais j’aime les surprises. Maintenant, dis-moi… Que comptais-tu me faire, ma beauté ? »
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Zoé Kido
Humain(e)
-

Messages: 16



Voir le profil
Fiche
« Répondre #3 le: Février 22, 2017, 03:12:33 »

     Zoé était quelque peu surprise par la réaction de cette prof. En théorie Pamela aurait tenté de se justifier pour ne pas risquer d'être virée, mais même si elle retira ses vêtements, elle ne semblait absolument pas perturbée. Zoé était une vicieuse manipulatrice et elle savait reconnaître la peur, l'inquiétude et le doute dans le regard de ses proies, mais aucun de ses sentiments ne semblaient prendre le dessus sur la belle rousse. La surveillante observa tranquillement la professeure retirer son chemisier puis son jeans. Ce qu'elle portait en dessous était très étrange. Le corset vert qui semblait à base de feuille n'enlevait rien à la beauté de la jeune femme, bien au contraire. Cette vision excita énormément Zoé, mais la déclaration de sa camarade l'intrigua.

- Tes spores ? Qu'est ce que tu racontes ? Tu te prends pour une fleur ? nargua la jeune femme avant de lâcher un petit rire sec et cruel. Et ne t'en fais pas, je compte bien te filmer entrain de faire des choses extrêmement humiliantes petite cochonne.

     Zoé regarda avec surprises une sorte de fumée violette sortir des lèvres de Pamela. Est-ce qu'elle avait une hallucination ? Comment pouvait-elle faire ça ? L'enseignante s'approcha et lui prit le menton avant de l'embrasser sensuellement. Ce baiser n'avait rien d'un baiser classique et Zoé s'en rendit rapidement compte alors que ses lèvres intimes gonflèrent légèrement et que ses tétons durcissent extrêmement rapidement. Ce premier contact l'avait bien plus excité que certaines pénétrations dans son passé. Comment était-ce possible ? Cette femme en face d'elle était-elle seulement humaine ? Zoé en doutait clairement à présent, et la suite allait lui donner raison.

     Pamela ordonna à Zoé de se mettre à genoux et de sortir son téléphone. Ce genre d'ordre était intolérable, et en général la surveillante répliquait avec une bonne gifle pour calmer les ardeurs de sa proie. Cependant cette fois, elle ne fit rien et se mit à genoux sans même l'avoir décidé. C'était vraiment déstabilisant, mais elle ne put résister et dégaina son téléphone avant de filmer la jeune femme en face d'elle.

- Qu'est ce qui se passe ? Il est hors de question que je t'obéisse ! Je ne le veux pas, tu as compris ? Je ne sais pas comment tu as fait ça, mais tu vas arrêter immédiatement ! Je ne suis pas un jouet, c'est clair ? C'est toi qui vas en devenir un ! Je vais faire de toi ma chienne, et si tu refuses, tu seras tout simplement renvoyée. J'ai des relations dans cet établissement. Bien plus que toi, j'en suis certaine !

     Malgré tout, Zoé continuait de filmer Pamela alors qu'elle dirigea inconsciemment sa main gauche sous sa robe pour caresser son intimité par dessus sa culotte. Culotte qui était trempée... C'est à cet instant que Zoé se rendit compte qu'elle était folle de désir et qu'elle voulait se faire sauter le plus rapidement possible. Elle voulait simplement venir manipuler Pamela, mais elle était sur le point de tomber dans son propre piège. Elle essaya tout de même de se relever mais retomba rapidement à quatre pattes. Elle était frustrée et si elle ne pouvait pas se venger physiquement pour le moment, elle n'oublierait pas de lui faire payer très cher ce qu'elle lui faisait subir en ce moment.

- Dis moi immédiatement ce que tu m'as fait, et arrête ça tout de suite. Je ne suis pas ton pantin et quoiqu'il arrive, je ne ferai jamais ce que tu me réclame !

     Zoé ne pouvait pas s'empêcher d'admirer le corps de l'enseignante et finit par glisser une main dans sa culotte pour jouer avec son clitoris. Elle avait extrêmement envie de se laisser aller, de s'abandonner à son plaisir, mais il était hors de question qu'elle abandonne aussi facilement face à une créature loufoque.
Journalisée
Poison Ivy
Créature
-

Messages: 565



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #4 le: Février 27, 2017, 01:53:26 »

« Ne te caresse pas tant que je ne te l’ordonne pas, petite salope. »

Zoé était confuse, à tous les niveaux. Elle ressentait une furieuse bouffée d’excitation, et ne comprenait pas pourquoi son corps la trahissait. Pamela, elle, s’amusait beaucoup de la situation. Cette petite peste, aussi garce que belle, était visiblement une jeune arrivée... Et quelle trouvaille pour Mishima ! Elle avait juste besoin qu’on la remette à sa place. Fort heureusement, c’était tout à fait dans les cordes de Pamela. Elle avait entendu Zoé rire, persuadée de la tenir avec son pauvre film idiot. Rira bien qui rira le dernier, comme dirait le proverbe. Pamela se rapprocha donc, voyant les joues de Zoé rougir, son corps se tendre, la respiration de la femme s’accélérer. Elle cherchait à lutter contre le poison d’Ivy, et cette dernière se rapprocha d’elle, posant sa main sur la tête de la femme, caressant ses cheveux.

De fait, et vu sa position agenouillée, la tête de Zoé arrivait à hauteur du bassin de Pamela, qui appuya sur sa tête, la calant contre ses cuisses, amenant son nez à frotter son intimité.

« Hmmm... Je pourrais t’expliquer pendant des heures le fonctionnement du cerveau, mais je crois que tu n’y comprendrais pas grand-chose. Alors, pour résumer mes cours... Disons que notre cerveau fonctionne par le principe de réactions chimiques provoquées par des neurotransmetteurs. Il existe quantité de réaproduits chimiques qui régulent le fonctionnement du cerveau, et je peux les modifier grâce à mes facultés exceptionnelles. »

Pamela fléchit les genoux, croisant son regard avec celui de Zoé, et posa un doigt sur sa tête, vers le milieu.

« Là... C’est ici, sous mon doigt, que se trouve le cortex moteur. C’est la partie de ton cerveau qui commande tous les mouvements de ton petit corps de traînée. Enfin, presque tous les mouvements, mais je ne vais pas rentrer dans les détails. Retiens juste que ma voix commande à la plupart des fonctions motrices de ton cerveau, mais pas uniquement... Mon souffle influe aussi sur ta production de dopamine, de cortisol, ou d’oxytocine... »

Tout en balançant ces mots scientifiques, elle avait approché son visage, et embrassait la joue de Zoé, avant de lécher sa peau, puis se releva encore, et frotta à nouveau le visage de Zoé avec son intimité.

« Je dois admettre que je ne m’attendais pas du tout à ce qu’on vienne m’embêter, mais tu tombes bien... Tu vois, je passe mon temps à créer des potions et des substances pour perfectionner mes toxines. Tu es un peu mon cobaye, Zoé... Je vais te baiser, et te baiser encore, toute la nuit, sans relâche, et je te maintiendrais éveillée en contrôlant les réactions chimiques de ton cerveau, jusqu’à ce que tu n’en puisses plus, et que tu sois ma petite chienne... »

Et, tout en disant ça, le ton sensuel qu’elle avait emprunté devenait plus strict, sa main tirant sèchement sur les cheveux de Zoé.

« Tu en as envie, hein ? Que je te baise bien, bien, fort... Comme la sale pute que tu es... C’est ça qui sera filmé. Moi en train de te baiser, et je ne m’arrêterai que quand tu pleureras devant ton téléphone, et avouera être mon esclave. »

Et, vu l’ego de Zoé, ça promettait une belle nuit...
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Tags:
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox