banniere
 
 
Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: 1 2 3 [4]
  Imprimer  
Auteur Sujet: La Chasse Sauvage [Maud de Rehen]  (Lu 1569 fois)
Maud de Rehen
E.S.P.er
-

Messages: 96



Voir le profil
FicheChalant
Description
~ Soyez au pied de la divine Maud de Rehen ! Unique héritière des Rehen, envoyée de la divinité suprême, celle qui guérit de tout, venant purger notre beau monde des créatures du Malin ~
« Répondre #45 le: Novembre 03, 2017, 08:59:31 »

Bon bah c’était pas ça. En effet, on pouvait chercher tout les justificatifs du monde... Visiblement, Maud n’avait qu’à s’en prendre à elle-même pour son manque de connaissance. Il était vrai que lui chercher des excuses étaient parfois un peu facile. Non, c’est juste qu’elle était mauvaise. Très mauvaise. Qu’elle ne bossait pas assez, et qu’elle se reposait exclusivement sur son don. Alors, oui, bien sur, son Don aidait bien... Mais quand même. Bref, en un mot comme en cent... Sans aucun doute qu’elle allait vite se faire virer des paladins, et qu’elle devra retourner dans son état natal des Rehen, pour se plaindre que les Griffons, ce ne sont que des jaloux méchants et incompétents, qui ne savaient pas reconnaître ses talents... Oui, bien sur, Maud n’irait jamais reconnaître la faute en elle-même... Surtout quand elle était punie...

En tout cas, il était vrai qu’après les exploits qu’avait fait dans un premier temps Vesa, étant donné qu’elle avait quand même tuée un Dragon qui menaçait grandement la ville, puis après Maud, le fait qu’elle avait tué le Spectre de Midi, et bien... Et bien, cela était relativement normale qu’elle soit acclamée. Retourner dans la ville, et se faire féliciter par tout le monde, remonta le moral, et l’égo malheureusement, de la fameuse Paladine en bloc. Elle se sentait de nouveau invincible et très forte, car elle avait réussi son exploit. Après tout, elle était une paladine, oui, mais elle s’en fichait de ce que disait les grands pontifs des paladins. Elle, le plus important,c ‘est de se faire reconnaître par le peuple. Un jour, elle dirigerait les Rehen, et ainsi, ses terres... Et elle serait acclamé par son peuple. Ainsi, elle fut encore plus heureuse, -ce fut la cerise sur le gâteau-, quand Vesa s’y ajouta :

« C’est un surnom qui te va bien, non ? »

« Bien sur, même si je préférais qu’on mette en valeur ma famille ! »

Le pire était que ce n’était même pas pour des raisons de politesse. Les nobles avaient l’habitude qu’on utilise surtout leur prénoms... Mais non, dans le cas de Maud, c’était qu’elle ne voulait pas tant que cela soit « elle » qui soit mis en avant, mais elle dans le contexte de sa famille. Et là, vous voyez ENCORE un paradoxe de Maud. Déjà qu’elle était quasi bi-polaire, et bien, l’autre point... C’est qu’elle était paradoxale. En effet, elle voulait toujours se mettre en avant. Mais cette mise en avant, ce n’était pas DU TOUT une mise en avant égoïste vis à vis de sa famille. Elle était une Rehen. Elle était fière d’être une Rehen. Elle était avant tout, et avant toute autre chose, une Rehen. Et cela, c’était le plus important à ses yeux. Elle était la Rehen, l’héritière de la famille. Elle se devait d’être à la hauteur de sa famille, et des les rendre fière. Sinon, elle n’était rien, comme elle était rien sans sa famille.

« On va encore devoir dormir ensemble, je crois... »

*Pas que ça me gène.*

« En tout cas, il faut que je fasse quelque chose pour tes yeux ! Fort heureusement, je n’ai pas tes talents innés, mais je maîtrise plutôt bien la magie blanche et l’alchimie. Pendant que je méditais, j’ai utilisé le laboratoire pour faire des gouttes spéciales... Mais il faudrait peut-être que tu te changes, tu vas attraper froid avec tes vêtements trempés ! »

Elles étaient arrivées ! Elle eut une pensée, quand elle appris qu’elles dormaient ensemble... Enfaite, petite « faute » dans sa fiche... Si elle se considérait comme « hétérosexuel », c’est plus qu’elle considérait que ses partenaires mecs étaient plutôt à mène d’être à sa hauteur... Mais Vesa l’était elle aussi. Et elle appréciait particulièrement être avec cette femme. Elle l’avait déjà admirée pour son, je cite, « joli petit cul ». On s’en souvient tous. Et bien, maintenant, elle se disait : « Boah, autant en profiter ». C’était pas tant de l’amour, c’était plutôt qu’elle était attirée, car son interlocutrice était forte, intelligente, brillante... Et puis, qu’elle l’avait recompensée et dit qu’elle était bonne... Bon d’accord, elle l’avait grondée aussi, mais c’était pas grave. On pouvait oublier ça, pensait-elle. Bref, elle était contente. En tout cas, elle se changea donc... Elle se laissa tranquillement habillée, sentant le courant d’air dans son dos... Qu’est-ce qu’était sa tenue ? Elle n’en savait rien. Mais bref, c’était l’heure de ses soins !

« Ouvre bien les yeux, et n’aie pas peur... Ça va piquer un peu ! »

« Je suis prête ! »

Les gouttes tombèrent alors comme prévu dans ses yeux. Elle ne fit même pas de gémissement, elle n’eut aucun frisson. C’était comme si cela ne lui avait rien fait. Et oui, on pouvait reprocher beaucoup de chose à la fameuse Maud... Mais elle n’était pas du tout douillette ! Non, elle était solide, en temps que paladine. Après tout, Maud, vous avez compris, c’était les muscles, totalement les muscles du groupe. Donc, elle n’allait pas gémir juste à cause de petites gouttes. l’action de cette magie blanche eut un effet très bon, étant donné qu’il permit aux dons de la fameuse Maud d’accélérer le soin. Les yeux de la paladine furent « soignée ». Entre guillemet, car dans les faits, ils n’étaient pas tout à fait soigner. Ils auraient besoin d’encore un peu de soin, d’un peu de traitement, mais ceux-ci se feraient dans la nuit... Ainsi, la première chose qu’elle vit... Etait la poitrine de son interlocutrice.

« Oh... Charmant, très charmant ! »

Et la naquit le quiproquo. Maud ne connaissait en rien les goûts de la femme du gouverneur. Ni le fait qu’elles étaient dans la chambre de la femme du gouverneur. Donc, elle assuma... Que les choix de Vesa étaient donc entièrement conscient et réfléchit. Qu’elle avait voulu l’habiller ainsi, en l'amenant ici. Après tout, elle avait choisi le vêtement presque par défaut ! C'était le seul qui lui allait ! Vous comprenez le quiproquo ? Elle avait assumée que son interlocutrice voulait qu’elle soit habillée, comme ça, de façon assez érotisante... Et la première chose qu’elle pouvait voir ? Les seins de cette dernière ! Ah bah, on pouvait l’entendre... Cela ne semblait pas géner plus que ça la fameuse Maud... Comme dit précédemment, elle avait été très contente d’apprendre qu’elle dormirait encore avec Vesa... Je vous rappelle qu’elle avait dit plus tôt qu’elle serait une adorable maid pour Vesa... oh oh, c’étiat peut-être le moment où elle voulait commencer à jouer ? Quelle coquine ! Elle aurait pu prévenir ! Elle commença à déclarer...

« Eheh, Vesaaaaa~ Je ne te pensais pas comme ça~ Mais ça ne me gène pas~ Quel bel vision ! Tu te tiens bien en forme, tu as un corps magnifique. Charmant, très charmant ! »

Adieu subtilité. Très longtemps-2017. En combat, comme en amour, Maud était d’une subtilité à faire peur. Elle se retint, de très très très peu, à commencer à effleurer les seins de son interlocutrice. Encore une fois, elle ne verrait pas le soucis. Pour elle, Vesa l’avait invitée à être ainsi... mmh... Qu’est-ce qu’elle voulait faire comme jeu ? Elle s’était ennuyée pendant toute la nuit... C’est vrai... Peut-être voulait-elle qu’elle soit une jeune femme obéissante, devant réconforter son épouse qui venait de revenir d’un dangereux combat ? Huhu, le jeu serait amusant. Ou bien, était-elle toujours sur l’idée qu’elle soit sa maid... Oh, connaissant la coquine -Maud allait TRES loin TRES vite. Vous l’avez compris maintenant- elle aurait été habillée en maid... C’était pas gentil comme ça de ne pas tenir en compte de son avis, mais elle pardonnait. Car au fond, elle était une grosse masochi... Car au fond, elle aimait bien qu’on s’amuse avec elle.
Journalisée

Ceci est un double compte de Cassandre Harmington. Si vous êtes intéressés pour un RP ou pour demander quelques choses par MP, veuillez l'envoyer sur le compte principal. Merci =D !

PRAISE THE SUN  \[T]/
Paladin Vesa
Humain(e)
-

Messages: 60



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #46 le: Novembre 06, 2017, 01:32:50 »

Silencieusement, Vesa inspectait les pupilles de Maud. Elle cligna des yeux après le contact des gouttes... Et sa vision se rétablit, ses pupilles redevenant normales. Vesa sourit alors, visiblement ravie, et interpréta sans mauvaises pensées la première vue de Maud .Retrouver la vue, après tout, c’était « charmant » ! N’ayant pas vu la nuisette de Maud, elle ignorait à quel point celle-ci était sensuelle, car elle s’était surtout concentrée sur son élixir. Vesa avait toujours eu de bonnes notes et d’excellents résultats dans la confection d’élixirs, de potions, de baumes... Ce qu’elle avait utilisé était un dérivé de l’élixir du Chat, un élixir qui permettait aux pupilles de voir dans la nuit, ou, plutôt, dans les endroits avec une très faible luminosité, comme les chats. Maintenant que Maud était soignée, Vesa s’écarta un peu, et rangea son flacon, rassurée. Même elle allait mieux. Elle avait pris au temple un élixir d’Hirondelle, un élixir qui soignait progressivement les blessures, et n’avait plus que quelques légères contusions. On peut dire que les deux filles avaient été très chanceuses pour le coup !

Alors que Vesa lui tournait le dos, Maud enchaîna brusquement... Et ses propos surprirent tellement Vesa qu’elle sursauta sur place, faisant tomber un élixir. Fort heureusement, le bocal tomba sur la moquette, et elle se retourna brusquement vers Maud, les joues rougies.

« Que... Qu’est-ce que tu viens de dire... ? »

Avait-elle bien entendu ? Oui, a priori... Et, vu le visage de Maud, sa camarade ne semblait guère gênée, ce qui ne manqua pas d’ajouter au trouble de Vesa, qui se pinça les lèvres, en sentant encore une forte rougeur l’envahir. « Charmant, très charmant », avait répété Maud... De sorte que Vesa comprit que, la première fois que Maud avait dit ça, elle ne faisait pas allusion uniquement au fait de retrouver la vue. Cependant, si Vesa était du genre à se mettre en avant au combat, ou même à sauter au dos d’un dragon, Maud allait vite comprendre que, dans le domaine des relations sociales, sa camarade était... Plutôt mauvaise. Voire carrément médiocre.

En fait, Vesa n’était pas du genre à se mettre en avant, et le sexe faisait partie, pour elle, de ces grandes inconnues. Elle ne savait donc pas comment réagir face aux propos de Maud, si inattendus, si... Si inopportuns ! Et, pourtant, elle n’était pas, en soi, gênée, ou choquée, juste... Eh bien, juste qu’elle ignorait quoi faire, ou comment réagir au mieux ! Pour elle, ce genre d’attention la surprenait toujours un peu, car elle n’imaginait pas qu’on puisse s’intéresser à elle pour son corps.

C’est donc naturellement qu’elle finit par répondre, d’une voix trébuchante et hésitante :

« Sois sérieuse, ce n’est pas un sujet de plaisanterie, Maud... »

Mais Maud ne plaisantait pas, sauf que Vesa n’arrivait pas à se l’admettre.

Autrement dit, il allait falloir la motiver un peu !
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Maud de Rehen
E.S.P.er
-

Messages: 96



Voir le profil
FicheChalant
Description
~ Soyez au pied de la divine Maud de Rehen ! Unique héritière des Rehen, envoyée de la divinité suprême, celle qui guérit de tout, venant purger notre beau monde des créatures du Malin ~
« Répondre #47 le: Novembre 09, 2017, 12:59:58 »

Quelle coquine ! Elle n’aurait jamais pensée cela de Vesa, mais cela ne la dérangeait pas... Cela allait permettre aux deux de plus se connaître, et ainsi, de mieux réussir leur mission à elle-deux ! Après tout, c’était Vesa qui l’avait dit. Elles devaient apprendre à mieux se connaître... Mais Maud n’aurait jamais pensée que la paladine collègue aurait pensé le faire ainsi. Et on pouvait dire qu’elle ne faisait pas dans la dentelle. Oh, cela l’excitait presque. Elle avait fait exactement le même principe qu’amener une personne après lui avoir bandée les yeux... Si cela se trouvait, elle était dans un lieu complètement inconnu, loin de tout, où personne ne pourrait la retrouver... C’était pas parfaite comme situation... Oui, vous pouvez voir que l’imagination de la fameuse Maud avait complètement prit le contrôle... Ainsi, elle était dans son imagination et ses fantasmes quand la fameuse Vesa déclara :

« Que... Qu’est-ce que tu viens de dire... ? »

« Mmh ? »


Qu’est-ce qui se passait ? A quoi jouait son interlocutrice ? Elle n’avait pas compris... Maud haussa un sourcil inquisiteur. Elle venait juste de jouer le jeu, non ? Pourquoi voilà donc que sa fameuse interlocutrice commence à poser des questions chelous ? Cela faisait partie du jeu ? Elle ne voyait pas trop pourquoi... Mais pourquoi pas après tout. Peut-être que c’était une forme de rôle-play erotique qu’elle ne connaissait pas ? Après tout, à chaque fois qu’elle parlait avec Vesa, elle découvrait des choses qu’elle devait savoir, et que bah voilà, elle ne connaissait pas. Comme elle refusait de s’accuser, et qu’elle ne voulait pas voir Vesa comme une condescendante ou une prof’, et bien, elle considérait que Vesa était beaucoup plus douée qu’elle. C’était le seul moyen de ne pas se dévaloriser, mais ne pas voir mal sa collègue. C’était gagnant ! Malheureusement, cela se confirma que tout était bizarre, quand sa collègue déclara :

« Sois sérieuse, ce n’est pas un sujet de plaisanterie, Maud... »

« Voyoooons ~ Je ne suis pas idiote, ma chère Vesa, tu ne m’as pas laissée ce choix de vêtement pour rien, c’était tout ce que je pouvais porter dans ce que tu m’as proposée...  T’as envie de jouer, toi... Oh, elle est encore plus séduisante à la vue qu’au toucher... »

Roooh... C’était Vesa qui plaisantait là ! Après tout, ce qu’elle disait était imparable. Elle n’avait pas fait le choix de ses vêtements elle-même. Après tout, c’était clairement un faux-choix qu’elle avait eu ! Oh... Cela ne la dérangeait absolument pas ! Cela faisait partie du jeu, elle avait bien compris. Après tout, Vesa était une coquine qui se cachait. Il n’y avait pas de problème avec cela ! Après tout, Maud trouvait cela même très chouette ! Elle regardait aussi un peu sa tenue... mmh... Cela lui allait bien ! Vesa avait bon goût pensa-t-elle. Cette couleur se mariait parfaitement à ses yeux. Un peu moins ses cheveux, mais elle n’avait pas une couleur de cheveux très aisée, et pratique à avoir... Bref, en tout cas, elle se reconcentra sur son interlocutrice, et commença à déclarer, histoire de retourner dans le jeu de séduction qui avait commencé :

« Et puis cette vision, en me rendant la vue, c’était pas gratuit, je pense... Tes seins sont bien entretenus, comme ta peau, je n’avais pas encore eu l’occasion d’admirer ça... »

C’est pas moi monsieur l’agent, c’est elle ! Voilà comment pouvait-on analysée ce qu’avait dit, enfin, venait de dire la fameuse Maud de Rehen. Au moins, on pouvait reconnaître un avantage au narcissisme de la fameuse Rehen, tout comme son égocentrisme... Et bien, cela faisait qu’elle savait très bien complimentée quelqu’un. Bah, oui, quand on passait son temps à toujours se complimenter, et dire qu’on était douée... Et bien, cela faisait qu’elle savait parfaitement complimentée autrui. Et le pire, c’est que ce n’était pas des mots en l’air, juste pour faire genre... Non, elle pensait entièrement ce qu’elle disait. Elle pensait entièrement que la fameuse paladine était très bien entretenue, et très belle ! Il n’y avait aucun doute sur ce point... Bref, elle déclara, retrouvant son air et sous sourire coquin, commençant même ses déclarations par un petit rire, montrant sa soumission...

« Hihi, tu es timide au fond, mais tu as envie au fond de moi... Bien, alors, que veux-tu de moi ? Je peux être toute sage comme être une vilaine ? Tient, tu m’as permis, alors, je te le permet... Admire la Rehen. »

Ouuuuh ! Tant pis, elle décida d’abandonner les faux-semblant. On sentait qu’elle était complètement soumise à sa paladine qui était sa chef. Elle l’avait déjà sous-entendue, quand elle avait dit qu’elle serait la meilleure Maid du monde... Mais bref, elle attrapa les bretelles de son vêtement, et les descendit sensuellement. Son premier copain, et l’un des seuls qu’elle avait eu, avait adoré quand elle avait joué ce petit jeu. Elle revéla lentement son beau corps, avant de le faire tomber au bas du ventre. Elle était assise, donc cela allait. Elle montra ses seins et son ventre, le tout pouvait ainsi être vu par sa collègue. Sa peau était d’une perfection. Ni cicatrice, ni tache de rousseur, ni grain de beauté... Rien de rien. Elle avait une peau unie, entièrement blanche. C’était une pureté totale, qui prouvait que sa « pureté », et bien... Maud ne la fantasmait pas. Physiquement, son don permettait à la paladine d’avoir une peau nickel... maintenant... Il fallait voir comment son interlocutrice allait réagir. Le quiproquo était là à son paroxysme... Que pouvait-il bien arriver dans cette situation ? Maud ne se doutant de rien, souriait en regardant son interlocutrice, espérant que celle-ci approuve le spectacle !
Journalisée

Ceci est un double compte de Cassandre Harmington. Si vous êtes intéressés pour un RP ou pour demander quelques choses par MP, veuillez l'envoyer sur le compte principal. Merci =D !

PRAISE THE SUN  \[T]/
Paladin Vesa
Humain(e)
-

Messages: 60



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #48 le: Novembre 13, 2017, 01:33:29 »

Vesa ne jouait pas faussement la pudique, elle était pudique ! C’était dans son nature ! Elle n’avait jamais été du genre à se mettre en avant, un héritage de son jeune âge où elle suivait Jinx, et écoutait religieusement les ordres de ses parents, ou les instructions de ses professeurs. Vesa ne faisait des bêtises, comme sécher l’école, que quand Jinx le lui demandait. Face à sa sœur, elle n’avait jamais pu refuser quoi que ce soit ! Mais, au-delà de ça, Vesa avait toujours été très disciplinée. Il suffisait de voir ses notes en déontologie à Haven pour s’en convaincre, elle faisait tout simplement partie, sur ce point, des meilleurs aspirants. Vesa connaissait le Codex et les prescriptions d’Haven sur le bout des doigts, et savait donc que les Paladins étaient tenus à plusieurs devoirs : probité, honneur… Mais la chasteté n’en faisait pas partie. En fait, il y avait même des cours de magie rose à Haven, car les Paladins devaient s’attendre à y être confrontés. L’idée n’était assurément pas d’en faire des pervers, mais de les aider à surmonter les effets de la magie rose, une magie bien plus puissante que ce qu’on pensait. Contrairement à des ordres religieux plus zélés, l’ordre du Griffon ne voyait donc pas le sexe comme une situation à bannir, et, d’ailleurs, il existait plusieurs paladins qui s’étaient mariés, et avaient eu des enfants. Ce n’était donc pas interdit, mais… Finalement, le problème était bien plus simple.

C’était juste une question de timidité ! Vesa se mit à rougir confusément quand Maud insista, lui demandant pourquoi, si elle n’avait pas des idées derrière la tête, elle avait enfilé cette nuisette. Vesa, toute troublée, cligna des yeux à plusieurs reprises, en cherchant à bredouiller quelque chose :

« Mais… Mais je… Euh… Ce… Ce n’est pas du tout ce que tu crois, Maud… ! »

Elle n’avait vraiment pas vu qu’il y avait une nuisette pareille ! Pourquoi est-ce qu’on les avait mis dans cette chambre ?! Piégée, Vesa ne savait vraiment plus quoi faire pour calmer le jeu. Maud continuait à la titiller, et passa des paroles au geste, puisqu’elle commença à dégrafer sa nuisette. Vesa rougit encore plus (si tant est que cela était possible) en voyant les lanières descendre, dévoilant les seins de sa camarade, sur lesquels elle loucha bien volontiers, avant de devenir blême.

« M-Maud… !! »

Elle invitait Vesa à « l’admirer ». En observant son corps, Vesa se sentait dans un état bien bizarre. Elle était très nerveuse, son cœur battant la chamade, et se pinça les lèvres.

« Je… Euh… »

Maud avait effectivement un très beau corps, et une magnifique paire de seins. Vesa ne pouvait pas prétendre y être totalement insensible, mais… Eh bien, ce n’était pas aussi simple ! Elle ignorait ce qu’elle sentait, sachant juste qu’elle ne voulait pas faire ça avec sa camarade… Ou, plutôt, pensant qu’elle ne voulait pas le faire. Car son corps, lui, réagissait bien différemment. Néanmoins, si Maud voulait faire quelque chose avec Vesa, il allait falloir continuer à se montrer persuasive !

Vesa était effectivement très timide, et enchaîna donc, le cœur au bord de l’explosion :

« Ce… Tu vas prendre froid, Maud… » réussit-elle finalement à dire.
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Maud de Rehen
E.S.P.er
-

Messages: 96



Voir le profil
FicheChalant
Description
~ Soyez au pied de la divine Maud de Rehen ! Unique héritière des Rehen, envoyée de la divinité suprême, celle qui guérit de tout, venant purger notre beau monde des créatures du Malin ~
« Répondre #49 le: Novembre 15, 2017, 05:52:32 »

Maud était loin d’être une obsédée sexuelle, il fallait quand même le dire. Elle n’était pas une perverse, ni un accroc au sexe. Non, elle était cependant, à ses yeux, une femme normale qui aimait les bel hommes, et les belles femmes ! Elle connaissait les puissances de la magie rose, et savait qu’elle devait en faire attention, elle, particulièrement, ayant l’habitude d’encaisser plutôt que de simplement esquiver. Donc, évidemment, toutes les magies qui pouvaient altérer le mental... Et bien, c’était une menace non négligeable pour la fameuse Maud de Rehen, qui devait donc faire attention à ne pas tomber dans ce genre de piège... Mais bref, ainsi, Maud aimait bien les bel hommes et les belles femmes, ceux et celles qui montraient qu’ils avaient de valeur... Et comme déjà dis auparavant, et bien, Vesa parfaitement partie de la catégorie des personnes que Maud appréciait tout particulièrement, si on pouvait dire... Malheureusement...

« Mais… Mais je… Euh… Ce… Ce n’est pas du tout ce que tu crois, Maud… ! »

Mais elle n’était pas stupide non plus. Il y avait visiblement un quiproquo... Franchement, elle savait pas ce qui s’était passé, mais visiblement... Vesa n’avait VRAIMENT rien voulu faire, rien sous-entendre... Bref, rien de rien. Bien sur, cela étonnait Maud qui ne comprenait pas beaucoup tout ce qui s’était passé... Pourquoi cette tenue ? Elle la regardait étonnée. C’était un accident ? Vesa avait vraiment rien trouvé de mieux ? Elle voulait dire... Une simple chemise de nuit, même trop grande, aurait suffit... Cela n’aurait pas été à sa hauteur, mais quand même... Bon, d’accord, les seins, c’était peut-être un accident, maintenant qu’elle y songeait... Mmh... Oui, c’était même sans doute un accident... Oups, sur ce point.

Qu’est-ce que c’était décevenant ! Elle devait bien avouée qu’elle était extrêmement déçue. Elle avait cru que Vesa avait vraiment été attirée par elle... Mais dans un sens, c’était compréhensible... Elle se disait qu’elle n’avait fait que des bêtises depuis le début, donc... Sans aucun doute, que cela n’allait pas attirer un regard de ce type sur elle... pff... C’était pas juste. Là, elle avait deux choix, soit elle pouvait déprimée... Soit elle pouvait décider de taquiner encore plus la fameuse Vesa... Et la seconde possibilité semblait beaucoup plus drôle. Alors, ouais, elle comptait un peu se venger de tout cela, après tout, c’était quand même, même si c’était un accident, une sacrée déception que lui avait fait Vesa ! Ainsi, à la déclaration de cette dernière, Maud répondit :

« Ce… Tu vas prendre froid, Maud… »

« … Oui, bah j’ai déjà froid maintenant, et je boude. »


Elle faisait exprès. Elle jouait sur la frustration, pour tenter de mieux jouer sur les sentiments de Vesa... Elle devait déjà être percue comme Bipolaire par sa camarade... Donc, elle pouvait s’amuser, n’est-ce pas ? Bref, elle jouait sa boudeuse, et jeta au loin sa tenue, et s’installa dans sa couverture. Elle espérait qu’elle faisait bien comprendre à sa compagnonne que c’était trop tard. Elle avait retirée son vêtement, maintenant, elle dormirait sans ! Un comportement presque enfantin, très taquin, mais qu’elle maîtrisait à la perfection, et qu’elle allait bien user, pour faire comprendre qu’elle était la chef ici ! Enfin, non, elle était dans un rôle plutôt de tentatrice... Et c’était assez amusant... D’ailleurs, elle devait continuer, car elle avait peur que si elle ne disait rien de plus, et bien... Elle allait rester sans rien dire, sans rien faire... Bref, elle déclara :

« Vesaaaaa ~ J’ai froid ~ Viens te réchauffer aussi ! »

Elle l’invitait ! Après tout, ce qu’elle disait, ce n’était pas totalement faux... C’était fanx dans le sens où elle avait pas froid, il fallait bien le dire. Elle était confortablement installée, et elle avait profité de ses quelques talents de mage de feu pour sentir presque la chaleur du soleil sur elle... En gros, elle faisait radiateur. Dit comme ça, c’est moins classe, mais cela résumait bien. Mais elle ne mentait pas dans le sens... Et bien, c’était vrai qu’elle pourrait avoir froid ! Après tout, elle était tombée à l’eau, et puis, c’était la nuit, il faisait froid... Et elle était nue ! Donc, maintenant, elle ne voulait pas rester plus aussi longtemps, comme ça, toute seule ! C’était quand même triste ! Elle voulait vraiment avec sa collègue paladine. D’ailleurs... Elle avait une technique pour tenter d’en profiter...

« Soit pas timide, je vais rien te faire ! Je veux juste que tu sois là, tu as dis, faut qu’on se connaisse mieux ! »

Oh la fourbe ! Après, c’était vrai, si Vesa ne voulait rien faire, et bien, elle ne ferait rien. Elle n’était pas une violense, elle était quand même plus raffinée que ça ! Mais elle avait décidée de se venger de sa déception, en voulant que Vesa vienne avec elle, au moins. Après, elle ne disait pas que ses mains resteraient forcément en place... Quoi ? C’est ce qu’on appelle un viol, vous me dîtes ? Oui, mais non, elle avait raison, car elle était Maud de Rehen ! Donc, voilà, elle était dans la couverture... Mmh... Disons que la fameuse Vesa pourrait aller dans le lit, sans profiter ainsi de la couverture... Mais si elle voulait la couverture, et bien, elle avait qu’à la rejoindre ! Elle pourrait alors apprécier la parfaite peau de Maud, qui était sans aucun poil ni aucune tache. Après tout, c’était le destin d’une peau parfaite. Aucune altération pouvait venir la déranger... Allez, Vesa, vient profiter ! Maud la regardait avec un grand sourire, assez amusé, et ainsi coquin.
Journalisée

Ceci est un double compte de Cassandre Harmington. Si vous êtes intéressés pour un RP ou pour demander quelques choses par MP, veuillez l'envoyer sur le compte principal. Merci =D !

PRAISE THE SUN  \[T]/
Paladin Vesa
Humain(e)
-

Messages: 60



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #50 le: Novembre 19, 2017, 10:45:53 »

« Hein ? Mais non, Maud, il ne faut pas bouder ! »

Vesa ne savait vraiment pas sur quel pied danser avec cette femme ! Maud était... Terriblement paradoxale, et d’humeur très changeante. Qu’est-ce que Vesa avait dit de mal ? La jeune fille était toute confuse ! Elle revoyait défiler dans son esprit des pensées contradictoires. Sincèrement, que devait-elle faire avec Maud ? Alors qu’elle y réfléchissait, elle vit cette dernière tirer sur les pans de sa nuisette, et...

Les yeux de Vesa s’écarquillèrent en voyant Maud se déshabiller intégralement, avant de lui balancer la nuisette, qui atterrit contre elle. Machinalement, Vesa en retint un pan, et vit rapidement Maud filer sous la couverture. Pendant ce bref moment, elle loucha sur les fesses de Maud, un délicieux petit cul... Puis l’intéressée fila sous la couverture, et resta immobile pendant quelques secondes, visiblement occupée à bouder... Laissant ainsi Vesa dans un état assez indescriptible. Très confuse, la jeune femme ne savait plus comment réagir, jusqu’à entendre la voix de Maud résonner, sur un ton mielleux, lui annonçant qu’elle avait « froid ».

« Ah-Ah bon... ? »

Oh, mais quelle remarque idiote ! Très clairement, Vesa ne savait plus quoi faire. Cette femme, cette Maud, elle était... Incompréhensible ! Impulsive, incontrôlable, changeant d’humeur comme de chemise, et laissant Vesa sur la touche. Maud insista ensuite, et Vesa rougit encore, en baissant la tête. Oui, c’est vrai qu’elle avait dit qu’elles devaient mieux se connaître, mais...

*Je ne pensais pas à ça...*

Vesa soupira alors, et se rapprocha du lit. Toutefois, avant d’y aller, elle concentra une sphère magique dans sa main, et lança un sort de Feu dans l’âtre de la cheminée, enflammant quelques bûches qui se trouvaient là. Elle se rapprocha ensuite du lit, en se grattant l’arrière de la tête. Elle était dans le dos de Maud, qui semblait toujours faire mine de bouder... Et rejoignit alors le lit. Elle s’était déshabillée également, mais était restée en soutien-gorge. Même si Vesa était naïve et timide, elle était quand même suffisamment mâture pour savoir, ou, plutôt, pour soupçonner, les véritables intentions de Maud.

Se pinçant les lèvres, Vesa se rapprocha à nouveau, et posa sa main sur l’épaule de Maud, tout en se glissant, elle aussi, sous la couverture.

« Maud... J’étais sérieuse, tu sais. Je veux que nous formions une bonne équipe, toutes les deux, parce que... Nous sommes complémentaires. »

C’est pour ça qu’on les avait choisies, afin qu’elles apprennent à se battre ensemble. Mais, entre une Paladine timide et stricte sur le règlement, et une autre impulsive et en manque de reconnaissance, il y avait de sacrées différences. Pour autant, Vesa pensait quand même leur trouver un point commun.

« Moi aussi, tu sais, je me sens seule... Alors, je suis contente d’avoir rejoint une si grande famille. Ici, à Haven, nous sommes tous des membres de la même confrérie, Maud. Tu peux compter sur moi, Maud... »

Mais compter sur elle pour faire quoi ? Ça, Vesa ne l’avait pas précisé !
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Maud de Rehen
E.S.P.er
-

Messages: 96



Voir le profil
FicheChalant
Description
~ Soyez au pied de la divine Maud de Rehen ! Unique héritière des Rehen, envoyée de la divinité suprême, celle qui guérit de tout, venant purger notre beau monde des créatures du Malin ~
« Répondre #51 le: Novembre 22, 2017, 01:33:11 »

Maud faisait... Totalement semblant de bouder. Pauvre, pauvre Vesa ! Maud était une fille très étrange, et il fallait bien le dire... Difficile à supporter, tellement elle pouvait être d’humeur changeante. Elle était tantôt joueuse, tantôt pimbèche, tantôt... Enfaite, c’était simple : on avait l’impression de pas connaître la vraie Maud. Qui était la vraie Maud ? Celle qui se vantait d’être la plus grande paladine du monde ? Celle qui était au contraire entrain de déprimer, car elle s’était fait critiquer ? Celle qui voulait avoir Vesa pour... « jouer » ?  Peut-être un peu de toutes ses Maud... ? Ou au contraire, une Maud qui serait totalement oppressé de l’extérieur... ? Cela faisait presque peur, et quand on réfléchissait, on parlait avec Maud... On se demandait si... Si on connaissait véritablement Maud ! Etait-on vraiment avec cette jeune femme, ou bien une version totalement opressé, exigé par les conventions sociale, et le poids qu’elle s’était mise sur le dos, en temps qu’héritière des Rehen ?

Quoiqu’il en soit... Et bien, qu’importe était la vraie Maud, car il faut bien se dire que son petit jeu avait été gagnant ! Elle avait réussi à ramener la fameuse Vesa... Dans le lit ! Et elle avait même eu le quasi jackpot ! Comment ça, me diriez-vous, Quasi-Jackpot ? Et bien... Elle avait réussi à faire déshabillé la fameuse Vesa... Mais pas entièrement. En effet, celle-ci portait encore quelques vêtement... Oh pas grand chose, juste le minimum syndical, disons... Ce qui couvrait les parties les plus intimes de son corps ! Mais bon... Au moins, elle avait grandement réussi son coup. D’ailleurs, la fameuse  Vesa déclara :

« Maud... J’étais sérieuse, tu sais. Je veux que nous formions une bonne équipe, toutes les deux, parce que... Nous sommes complémentaires. »

« Oui ! »


Complémentaire. C’est cela ! Elle se sentait contre Vesa... Maud avait l’impression qu’elle ne se sentait vraiment utile et forte que dans deux cas. Quand elle était acclamé par tout le monde, ainsi... Ou quand elle était avec quelqu’un qui lui montrait vraiment qu’elle avait besoin d’elle. Et là, c’était le plus important. Car peu à peu, à force de se faire acclamer, et bien, elle avait commencé à s’habituer... Mais que quelqu’un disait qu’elle formait une bonne équipe... Et bien, cela, c’était bel et bien la première fois. D’habitude, on disait qu’elle était insupportable, qu’elle travaillait qu’en sole, et qu’elle faisait que se vanter... Et tout cela, et bien, même Maud savait que ce n’était pas totalement faux... Elle n’était pas complètement stupide... Mais le plus important, c’est sans aucun doute ce qui suiva :

« Moi aussi, tu sais, je me sens seule... Alors, je suis contente d’avoir rejoint une si grande famille. Ici, à Haven, nous sommes tous des membres de la même confrérie, Maud. Tu peux compter sur moi, Maud... »

« Oh... Vesa... »

Elle s’arrêta. D’un seul coup, avec les quelques mots de Vesa... Et bien, tout ses petits jeux de... Comment dire, de bouderie, de taquinerie... Tout cela ne semblait pas avoir vraiment de sens... Pauvre, pauvre Vesa... Elle avait sans doute pas eu une vie facile... Le solitude... Elle se sentait trembler, mais tenta de contrôler ses bras. Elle aussi, elle avait connu ça. Elle avait pendant longtemps pas su où se trouvait sa mère, et avait perdu aussi son père de vue. Quand elle avait retrouvé les deux... Elle avait compris qu’elle ne pourrait plus jamais les retrouver. Pas après ce qu’elle avait vu. C’était d’ailleurs pour ça qu’elle était allé aussi rapidement chez les Paladins. Alors que, on l’avait bien vu, elle n’avait véritablement rien d’une paladine, et était sans doute l’une des pires représentante de l’ordre du Griffon... Elle déclara :

« Je suis si désolée ! Je pensais pas que c’était dur pour toi aussi. Viens dans mes bras, j’ai envie de t’avoir là, entre mes bras. »

Sans laisser le choix à la fameuse paladine, elle enlaça son interlocutrice. Elle était bien comme ça, et était heureuse de pouvoir garder dans ses bras Vesa. Après tout, après ce qu’elle avait dit, cette pauvre collègue, et bien... Elle avait bien besoin d’un gros gros câlin ! C’était important les calin. Elle se serra un peu contre sa collègue, profitant du fait qu’elle était entièrement nue, pour ne pas laisser d’espace entre les deux... Elle en profita même pour aller... Sur Vesa ! Après tout, autant en profiter jusqu’au bout. Elle était Maud, et elle faisait ce qu’elle voulait. Surtout qu’elle faisait ça pour Vesa, et vraiment pour Vesa... Oui, bon d’accord. Elle en profitait aussi un max... Mais c’était ça aussi aider ! C’était en profiter, aussi ! Quoi ? Ce n’était enfaite absolument pas ça ? Je sais pas, mais voilà !

« Ta peau est si douce... Là, tu peux tout me dire, on peut être intime... Oh, dans le sens amusant, aussi, mais je veux être intime dans le sens que t’ai confiance en moi, et que tu puisses me parler. Je sais que je suis bizarre, et un peu... Mmmh... Disons sûr de moi. Mais j’abandonne jamais une amie ~ Et tu es MA Vesa, je te rappelle ~ ! »

Elle voulait tout posséder. Donc, Vesa en faisait aussi un peu parti ! Elles étaient toutes les deux dans le calme de la nuit... Enfin, pas si calme, il y avait du bruit dans le village. Maud ne savait pas vraiment ce que c’était, mais elle s’en fichait. Là, pour le moment, elle se concentrait sur Vesa ! Elle avait beaucoup à faire ! Et elle avait même reconnu quelqu’un de ses défauts ! Sans aucun doute, la fameuse Vesa devait se sentir honoré... Et dis donc, il y avait vraiment du bruit dans le village... Boah, sans doute une fête nocturne pour fêter le fait qu’elle avait vaincu le spectre de Midi. Sans doute ! Bon, maintenant qu’elle pensait avoir régler ce soucis, et bien, elle pouvait de nouveau se concentrer sur le plus important... Le corps de son interlocutrice !
Journalisée

Ceci est un double compte de Cassandre Harmington. Si vous êtes intéressés pour un RP ou pour demander quelques choses par MP, veuillez l'envoyer sur le compte principal. Merci =D !

PRAISE THE SUN  \[T]/
Paladin Vesa
Humain(e)
-

Messages: 60



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #52 le: Novembre 27, 2017, 02:17:32 »

Entre les deux femmes, la situation commençait à devenir tendancieuse et très glissante. Vesa n’était pas à son aise, et ça, Maud le sentait bien, et en jouait volontiers. Bien sûr, la Paladine se doutait bien que Maud devait feindre de bouder, mais elle se disait aussi que Maud était assez indéchiffrable, et qu’il n’était vraiment pas simple de deviner ce que la jeune femme pensait vraiment, tant la paladine avait pu se montrer d’humeur variable, et la prendre en erreur. Ce n’était clairement pas une alliée prévisible. Maud en était tout l’inverse, avec ses sautes d’humeur, et ses changements de comportement aussi spontanés que tranchés. Et Vesa était en tout cas très sincère quand elle affirmait vouloir former, avec Maud, un duo efficace. La complémentarité, c’était essentiel, mais pouvait-on encore prétendre ne pas y voir clair dans le jeu de sa partenaire, quand on finissait allongée avec elle dans le lit, et en petite tenue ?

Vesa, en réalité, rougissait énormément, et, quand Maud se retourna, et l’enlaça brusquement, ses troubles s’accentuèrent considérablement.

« M-Maud... » soupira la petite guerrière.

Elle se pinça les lèvres, sans savoir quoi dire, bien incapable de repousser sa partenaire. Et Maud continua à envahir son espace personnel, contraignant Vesa à se coucher sur le dos, s’allongeant sur elle, lovant son corps au sien, sa peau nue se frottant à la sienne. Vesa se pinça les lèvres, ses mains se serrant sur le lit, son corps semblant comme statufié, incapable de repousser la jeune femme.

« Ma-Maud... » répéta-t-elle.

Et le simple fait de dire son nom représentait un effort surhumain ! Vesa sentit sa respiration s’accélérer en sentant les mains de Maud caresser son corps, glissant sur ses épaules. Elle la complimenta sur la douceur de sa peau, lui rappelant qu’elle était « sa » Vesa, en insistant sur ce mot. Vesa rougit encore, mordilla ses lèvres, moite, et vit Maud regarder brièvement par la fenêtre. Visiblement, les habitants célébraient la mort du Spectre de Midi. Comme quoi, cette créature avait vraiment dû les marquer.

*J’ai une petite chance de me libérer de cette situation en proposant à Maud d’aller voir ce qui se passe dehors...*

Vesa inspira profondément, prenant tout son courage à deux mains... Mais Maud se retourna soudain, et recommença à la caresser.

« Mais... Ma-Maud, que... Qu’est-ce que tu f-fais... ?! »

La paladine s’était rarement sentie aussi gênée ! Au fond d’elle, elle savait très bien ce que Maud avait en tête, mais l’idée lui semblait si incroyable, si impensable, qu’elle n’arrivait pas à la formuler clairement dans son esprit...
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Maud de Rehen
E.S.P.er
-

Messages: 96



Voir le profil
FicheChalant
Description
~ Soyez au pied de la divine Maud de Rehen ! Unique héritière des Rehen, envoyée de la divinité suprême, celle qui guérit de tout, venant purger notre beau monde des créatures du Malin ~
« Répondre #53 le: Novembre 28, 2017, 11:12:26 »

Eheh ! Elle était bien contente ! La situation était devenu vraiment très tendancieuse, et très glissante… Et bon sang, qu’est-ce que Maud appréciait cela ! Elle aimait comme ça, cette situation, elle en jouait complètement… Franchement, elle en profiterait le plus possible, s’il n’y avait pas cette putain d’ambiance dehors. Cela chahutait, mais Maud ne savait pas du tout ce qui se passait… Elle était vraiment trop loin pour pouvoir dire véritablement quel était les événements qui touchait visiblement la ville. Elle supposait que c’était toujours l’idée de faire une fête pour la mort du Spectre de Midi… Mais bon, elle avait pas que ça à faire ! Elle devait se concentrer sur ce qui se passait. C’était quand même bien plus intéressant, il faut bien le dire. Ainsi, elle se concentra de nouveau sur sa chère Vesa… SA chère Vesa, c’est ça le plus important.

« Ma-Maud... »

Et de deux ! Visiblement Vesa était vraiment mal à l’aise… Maud ne comprenait pas comment Vesa faisait pour être mal à l’aise. La timidité, être mal dans sa peau… Cela ne comptait que pour les moches ! Franchement… Vesa était magnifique ! Maud était complètement entrain de fangirlisée sur le corps de la fameuse Vesa, en se disant qu’elle était vraiment belle ! C’était une femme magnifique, fallait pas qu’elle soit timide… Au contraire, même ! Elle devait profiter de sa beauté, étant donné qu’elle était une superbe femme… Mais visiblement, la timidité était quand même la plus importante, étant donné que…

« Mais... Ma-Maud, que... Qu’est-ce que tu f-fais... ?! »

« Ma Maud… Hihi, tu aimes ça, toi aussi ! »

Non, Maud. Elle n’avait pas dit « Ma Maud », elle avait bégayé. Et cela… Et bien Maud le savait très bien, bien sur. Elle faisait exprès, et je pense que vous avez deviné ! Bref, elle profitait, et elle s’installait de mieux en mieux sur le corps de sa fameuse camarade… Eheh… Elle était entrain de la violer là. Oui, Maud ne le reconnaîtrait pas comme telle, mais c’était complètement du viol… Sauf que non. Pour Maud, c’était un câlin intime surprise ! Ce n’était pas du tout la même chose, il faut bien le dire ! Et oui, il y avait de grandes différences… Je ne sais pas lesquelles, mais elles existaient ! Bref, ainsi, elle s’installait… Et il était temps qu’elle explique ce qu’elle comptait faire quand même à cette fameuse Vesa ! Hihi, bien que le son dehors commençait à vraiment l’énerver, et bien, elle comptait bien s’amuser cette nuit.

« Je ne suis qu’entrain de tenter de faire plaisir ma chérie et… RAH PUTAIN »

On frappait. BORDEL ! Elle allait justement s’amuser… Elle attrapa sa nuistette, et la remis rapidement… Pfff… Elle avait pas du tout envie de voir ce qui se passait, mais c’était sans doute un de ses fêtards dehors, qui avait réussi à trouver un moyen d’arriver jusqu’ici. Elle allait le foutre à la porte vite fait, histoire de ne pas se déranger vraiment longtemps avec lui… Cela n’allait pas être long, cela allait être juste chiant… D’ailleurs, on sentait que cela lui faisait chier… Que cela l’énervairt grandement, disons, pour rester poli. Elle avait bien remis sa nuisette, et s’approcha de la porte. Que je vous rassure, elle ne comptait pas ouvrir en grand, elle comptait juste entrouvrir, et passer la tête pour répondre éventuellement à ce qui allait être demandé… Mais néanmoins, ce ne fut pas le projet de Maud qui se réalisa, étant donné que…

« Mais c’est pas possible, j’aurais jamais l’occasion de terminer ça, et… AH »

Un son étouffé… Et Maud s’effondra en arrière sur le lit. Un carreau d’arbalète s’était planté dans son ventre, sous le diaphragme. Elle venait de se faire planter comme un chou, littéralement. Elle s’effondra sur le lit, de nouveau sur Vesa… Sauf que c’était bien moins cool que tout à l’heure… Que s’était-il passé ? Et bien, nous allons bien voir… Un homme, ou une femme, semblait avoir attaquer littéralement la maison du Gouverneur… Mais il était difficile de voir, dans le noir qui semblait avoir capturé la pièce… Maud était donc avachie sur Vesa, et grognait de douleur. Ouais, grogner, pas gémir. Elle avait vachement mal… Heureusement, cela l’avait touchée bien dans le ventre, elle risquerait rien, et elle soignerait vite… Mais bon dieu que cela faisait mal. Et elle était un peu sous le choc, là. Bon sang, d’accord. Elle était peut-être allé UN PEU loin avec la fameuse Vesa… Mais de là à tenter de la tuer… Comment cela, cela n’avait probablement aucun rapport… Et comment cela, cela ne se faisait pas de terminer une réponse par un cliffangher… Ranafout !
Journalisée

Ceci est un double compte de Cassandre Harmington. Si vous êtes intéressés pour un RP ou pour demander quelques choses par MP, veuillez l'envoyer sur le compte principal. Merci =D !

PRAISE THE SUN  \[T]/
Paladin Vesa
Humain(e)
-

Messages: 60



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #54 le: Décembre 04, 2017, 02:01:23 »

Là, ça n’allait vraiment pas fort ! Totalement acculée, Vesa ne savait pas comment réagir face à Maud, comment repousser ses avances. Le sexe, pour elle, était une grande inconnue, un ennemi redoutable. Et là, face à Maud, Vesa perdait tous ses repères. Oui, elle avait envie d’elle, de son corps, de ses lèvres, de ses caresses, mais elle n’arrivait pas à se l’admettre. Elle était incroyablement nerveuse, et terriblement confuse. Clignant des yeux à plusieurs reprises, Vesa se mordillait les lèvres, sentant la bouche de Maud titiller sa peau...

« Mmmm... »

Elle ferma les yeux... Et sursauta soudain en entendant un coup sourd résonner à la porte. Maud se redressa brusquement, et Vesa, qui avait fermé les yeux, les rouvrit rapidement. Un coup sourd résonna alors contre la porte, et cette dernière s’ouvrit brusquement. L’impact du coup réveilla Vesa, qui vit une silhouette sombre s’approcher... Et entendit Maud hurler quand un carreau d’arbalète la frappa au ventre, la renversant sur le sol.

« MAUD ! »

L’agresseur tenait une petite arbalète dans sa main gauche, le modèle qu’on pouvait tenir à une main, et visa ensuite Vesa... Qui réagit la première, en levant la main. Une one de choc jaillit de sa paume, une vague d’Air qui frappa l’assassin, et le repoussa à travers la porte, l’envoyant valdinguer dans le couloir. Vesa s’extirpa alors du lit, et se rapprocha de Maud, qui gisait au sol.

« Maud, est-ce que tu... »

Impossible de finir sa phrase, car des bruits de pas supplémentaires se firent entendre, et deux individus entrèrent, portant des côtes de mailles, une épée et une masse pour chacun d’entre eux. Vesa, accroupie, les regarda en fronçant les sourcils. Mais qui pouvaient-ils être ? Sûrement pas les hommes du seigneur local ! Ils ne portaient aucun blason, et Vesa doutait qu’ils soient de simples brigands. Les bandits n’avaient pas le courage d’aller jusqu’à attaquer un manoir seigneurial. Ils étaient forcément envoyés par quelqu’un... Mais s’agissait-il d’une tentative d’assassinat les visant spécifiquement, elles, ou d’une attaque généralisée contre le manoir ?

Quoi qu’il en soit, Vesa se releva. En petite tenue, elle se dressait face à deux hommes en armure, et vit le spadassin se rapprocher le premier. Il portait également un heaume, dissimulant son visage, et brandit son épée. Vesa l’évita en sautant sur le côté. La lame se planta dans le sol, et le second ennemi se rua vers elle, cherchant à la frapper avec sa masse. Encore une fois, Vesa usa de son agilité, évitant l’attaque. Elle n’avait pas son équipement, et elle s’apprêtait il y a encore quelques secondes à faire l’amour. Un changement de régime complet ! Puisant dans sa magie, elle envoya une série d’éclairs depuis ses doigts, heurtant le massier devant elle, le clouant au sol dans des hurlements de douleur.

Le spadassin tendit alors sa main, et généra une boule de feu. Vesa sauta sur le côté, et évita le projectile qui enflamma le lit, réduisant à quelques secondes en néant les espoirs de Maud d’offrir au duo une nuit très romantique. Finissant au sol, Vesa vit l’épée se dresser à nouveau, près d’elle... Et généra de justesse un bouclier, qui repoussa l’épée. Son bouclier explosa néanmoins, la mettant en position critique, car le spadassin la frappa au ventre avec son pied, et s’apprêtait à abattre de nouveau sa lame...
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Maud de Rehen
E.S.P.er
-

Messages: 96



Voir le profil
FicheChalant
Description
~ Soyez au pied de la divine Maud de Rehen ! Unique héritière des Rehen, envoyée de la divinité suprême, celle qui guérit de tout, venant purger notre beau monde des créatures du Malin ~
« Répondre #55 le: Décembre 07, 2017, 01:46:16 »

« Maud, est-ce que tu... »

Maud ne put pas répondre... Ni Vesa continuer ce qu’elle voulait dire. L’une car elle tentait de prendre des forces, de réussir à respirer convenablement... Damn, elle avait l’impression que son diaphragme était touché, elle n’était pas sûr qu’elle ait vraiment réussi à bien encaissé le coup... En même temps, elle avait fait face à l’une des armes les plus meurtrières qui soit : l’arbalète. Souvent considéré comme l’arme des lâches, elle avait bien prouvé son épithète, en arrivant à vaincre Maud sans qu’elle ait la moindre chance d’esquiver. Une arbalète était trop rapide pour être aisément esquivable, donc, son ventre avait tout encaissé, et donc, elle était à terre... Et sans doute incapable de se battre, surtout tant que le carreau restait plantée en elle. Peut-être qu’une fois retirée, elle pourrait mieux se battre...

Et oui, car l’équipe ici présente était typiquement des lâches, il n’y avait aucun doute. Ils étaient plusieurs, et étaient là donc pour tenter de vaincre les deux paladines. Malheureusement pour celui qui tenait l’arbalette, il n’eut pas la chance de vaincre les deux d’un coup d’arbalète. Vesa put profiter de ce qui s’était passé, pour comprendre qu’elle devait agir vite. L’onde choc fit valdinguer celui qui avait frappé Maud lâchement... Mais ce n’était malheureusement pas tout. Le combat repris ensuite, avec deux nouveaux venus... Un manieur d’une masse d’arme, et un spadassin. Les deux couverts de haumes qui protégeaient leur tête, et empêchaient de se faire voir et surtout reconnaître. Vesa arriva à mettre en déroute l’un des deux... Mais malheureusement, deux autres arrivaient à leur tour, une sorte d’énorme masse de muscle avec une hâche, dont le regard semblait vide de toute intelligence, et un jeune maigrichon, avec un poignard, qui déclara :

« -Monsieur... Ce sont des membres de l’ordre du Griffon, on risque vraiment gros là...
-Si elles arrêtent la Chasse Sauvage, on perd tout notre business... »

Le malheur des uns faisait le bonheur des autres ! Il ne fallait pas s’étonner. Après toutes catastrophes naturelles, qu’elles soient physiques, mais aussi magiques... Et bien, certains en profitaient. Quoi de plus facile que piller des gens qui étaient déjà morts, ou qui avaient déjà souffert du passage d’un dragon, ou d’un spectre comme le Spectre de Midi ? Et ouais, vous avez bien compris, nous avions affaire à l’une des pires pourritures humaines possibles, de véritables charognards, à qui l’action des paladins étaient souvent très mauvaises, étant donnés que ces derniers menaçaient bien souvent leur petit business. Des gens qui ne pensaient qu’à court terme, et qui ne se rendait pas compte qu’ils gagneraient bien plus d’argent si la région était stable, et qu’ils profitaient de cette stabilité pour le commerce... Mais bon, on ne résonne pas ce genre de crétin.

Il frappa alors pour briser la garde de la fameuse Vesa, détruisant son bouclier... Le spadassin pensait constamment qu’ils avaient de la chance de les avoir surpris sur le point de dormir, car sinon, ils n’auraient jamais réussis à les vaincre. Si Maud avait eu une armure, ou pire, si Vesa avait eu toutes ses capacités, ils seraient tous mort... Alors qu’il avait réussi à briser le bouclier, il frappa alors du plat de son épée, pour projeter contre un mur Vesa. Il voulait visiblement pas la tuer... Intéressant ! Bref, le coup avait été violent, brutal, et avait profité du fait qu’elle n’avait aucune protection physique... il s’approcha de Vesa à terre, et posa sa botte sur le ventre de cette dernière, l’épée en avant, histoire d’être sur qu’elle ne fasse pas de coup bas, de piège ou quoique ce soit du genre... On n’était jamais trop prudent.

« Allez, capturez-les, et vendez-les au premier esclavagiste venu... Et partons dans la direction opposé à celui-ci. Et sans tarder ! Faut prendre de l’avance, elles n’ont pas pu nous reconnaître en théorie ! »

Les deux hommes restant s’approcha alors de Maud, et lui retira d’un coup sec le carreau d’arbalette. Même demi-sonnée, Vesa put entendre le gémissement de douleur devant tant de brutalité qu’eut la pauvre Maud. Sa nuisette fut arrachée, tout comme les sous-vêtements de Vesa, les condamnant à rester dans la tenue d’Eve... Le corps de la paladine aux cheveux mauve fut alors jeté sur Vesa, et positionnée sur elle, tandis que les deux femmes étaient attachés ensemble. Maud voulait un moment intime ? Et bien, elle l’avait ! En effet, les deux femmes furent serrées l’une contre l’autre, le plus solidement possible. Seins contre seins, bouche contre bouche. D’ailleurs, elles furent forcée à un baiser, étant donné qu’un seul baillon fut placée entre les deux bouches des deux femmes. Bref, elles étaient bien collées... Mais comble de la disgrâce, le spadassin mit entre leurs intimités un objet cylindrique, telle un god... Que faisait-il avec ce genre d’outil ? C’était une très bonne question, dont la réponse ne semblait pas venir... Non, la question fut intéressante néanmoins...

« -Pourquoi capitaine ne les tue-t-on pas, plus facilement ?
-L’une est immortelle, et puis, avec un peu de chance, ils voudront sauver leurs membres plutôt qu’envoyer d’autres. »

C’était... Une chance ? Les deux femmes pourraient avoir une chance de survivre, et de s’enfuir... Mais pouvait-on vraiment parler de chance dans ce genre de situation... ? Pas vraiment. Elles étaient humiliés dans un sens... Mais malheureusement, la lâcheté gagnait trop de fois contre la bravoure et le talent. Car là, c’était le cas, c’était la lâcheté. Maud, qui commençait enfin à pouvoir réfléchir quelques peu, sentait la rage la prendre, mais elle ne pouvait rien faire... Qu’importe, elle se libérerait, libérerait Vesa, et tuerait tout ses hommes, les feraient crucifier, subir milles tortures... Bref, tout ce qui lui passait en tête, sa tête qui était en fureur. Elle ne se débattait néanmoins pas, pour le moment... Les douleurs au ventre étaient encore trop forte. Elle venait à peine de se faire ouvrir le ventre... Damn, damn, damn... Elle commençait à en avoir marre de cette mission, et gémissait de plaisir sur son intimité pénétrée...
Journalisée

Ceci est un double compte de Cassandre Harmington. Si vous êtes intéressés pour un RP ou pour demander quelques choses par MP, veuillez l'envoyer sur le compte principal. Merci =D !

PRAISE THE SUN  \[T]/
Paladin Vesa
Humain(e)
-

Messages: 60



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #56 le: Décembre 09, 2017, 03:31:35 »

« Quand même, ce sont des Paladins d’Haven, il nous faut être prudents...
 -  Je vois que votre couardise est restée telle quelle, Baron, depuis ntore dernière rnecontre.
 -  Comment osez-vous, sale impudent ? Je vais vous pendre la langue, moi !
 -  Vous n’en ferez rien de tel ! Souhaitez-vous que la Cour royale apprenne les détails de nos arrangements, cher Baron, ou la double comptabilité que nous tenons ensemble depuis des années ? »

Le baron local, celui-là même qui avait, il y a quelques heures encore, chaleureusement acclamé Maud, s’entretenait avec une canaille de haut rang, un criminel recherché par la Cour royale de Nexus... Un ancien magistrat nexusien, un criminel en col blanc, issu de la haute aristocratie nexusienne, mais dont la duplicité dans ses jugements avait été mis à grand jour. Un traître qui usait de son influence et de sa position pour libérer des criminels, et s’abritait derrière le secret de l’instruction pour gérer une organisation criminelle avec des détenus. Le baron, Guillaume de Montferrat, ignorait totalement le nom de cet homme, juste son surnom. Derrière ses lunettes noires écaillées, Le Professeur était venu le voir jadis. Ensemble, le baron Guillaume et le Professeur avaient mis au point depuis quelques années un petit commerce très lucratif, sur bien des aspects. Le baron avait réservé au Professeur plusieurs entrepôts et maisons vacantes, officiellement à titre de fermage, mais en réalité pour entreposer les marchandises illégales du Professeur : artefacts volés, épées contrefaites, bijoux, esclaves... Une telle activité générait d’importants revenus, et, à cette fin, le baron organisait, par l’intermédiaire du Professeur, une double comptabilité. La première, officielle, était celle qu’il rendait à son suzerain pour justifier de la part d’argent qu’il lui reversait, et la seconde, réelle, était secrètement gardée dans les coffres du baron.

Le malheur avait voulu que, suite à l’arrivée de la Chasse Sauvage, les artefacts entreposés dans l’entrepôt du Professeur ne se mettent à résonner, et n’interagissent avec le cadavre de la femme du baron, la transformant en un Spectre du Midi. Quand sa femme avait appris que les bijoux précieux qu’elle portait venaient de trafics illégaux, elle avait averti le bailli local, sans savoir que ce dernier trempait aussi dans la combine. Le baron avait réglé les choses à sa manière, égorgeant sa femme avec quelques hommes de confiance, non sans que ces derniers ne la violent copieusement avant, pour jeter ensuite son cadavre dans le puits de la ferme. Visiblement, les artefacts du Professeur avaient eu un rôle à jouer là-dedans. Le temps que ce dernier n’intervienne, Guillaume avait eu la surprise de voir deux Paladins d’Haven débarquer ici. Haven ! Des Paladins émérites, terrifiants d’efficacité !

« Qu’allez-vous faire d’elle ?
 -  Vous direz à vos sujets que les deux femmes sont parties le soir après avoir reçu un message les avertissant de la présence de la Chasse Sauvage.
 -  Il n’empêche... Faire des affaires pendant que la Chasse Sauvage traîne dans le coin... »

Le Professeur ricana, tout en s’avançant dans la rue. Les deux quittaient le bourg, pour rejoindre l’un de ses entrepôts.

« Vous êtes vraiment un petit joueur, Baron ! La Chasse Sauvage ne reste jamais dans le même village ! Et, si elle vitrifie tout sur son passage, elle laisse les bijoux, les trésors, et tout le butin intacts ! Pourquoi croyez-vous que je suis venu en force ? Les hommes du Baron Sanglant sont aussi sur le coup, et je ne laisserai pas deux stupides gamines d’Haven me mettre des bâtons dans les roues !
 -  Vous les avez tuées ?! » s’inquiéta brusquement le baron.

Certes, il s’était déjà sali les mains, mais, tout de même, deux Paladines d’Haven... Outre le côté saint de la chose, ce n’était pas un simple roturier qui voulait toucher sa part du trafic !

« Je connais des Ashnardiens à Velen... Ils font le siège de Novigrad, et seront plus que ravis de pouvoir interroger deux Paladins d’Haven. »

Guillaume hocha la tête. Plus vite il se débarrasserait de ces deux femmes, et plus il serait heureux ! Velen était actuellement une province nexusienne en guerre, mais, au nord de celle-ci, on trouvait surtout la glorieuse cité-libre de Novigrad. Novigrad disposait d’un gouvernement « indépendant », car, en réalité, la cité-libre était très proche de Nexus. Les Ashnardiens s’y intéressaient de très près, et une guerre était imminente là-bas.

Tout en marchant à travers la forêt, le duo se rapprocha d’une cabane éclairée par quelques feux de camp, avec des hommes armés autour. Guillaume avait fort heureusement congédié ses hommes ce soir, les envoyant en mission au fort local, et avait laissé les hommes du Professeur récupérer les deux femmes. Pour plus de sécurité, elles avaient été traînées dans cette cabane. Elle avait jadis appartenu à Tom Willard, un bûcheron, avant qu’un ours ne le tue. Et, comme le fils de Tom était mort à la guerre, la cabane était devenue, juridiquement parlant, res nullius. La ville l’avait donc récupéré, mais Guillaume n’avait pas embauché un nouveau bûcheron.

Le Professeur entra. La cabane comprenait encore une table d’atelier, quelques rondins de bois, et, surtout, d’autres gardes, ainsi que deux solides cages en bois, chacune abritant une femme, retenue par des chaînes solides. Elles avaient des bandeaux autour des yeux, ainsi qu’un solide bâillon, et étaient nues.

« Leur équipement sera offert aux Ashnardiens comme preuve de leur qualité.
 -  Vous ne les avez pas droguées ? s’étonna le baron.
 -  Ce sont des Paladines, Baron, pas de stupides fermières ! Elles ont reçu un entraînement comme ce genre de choses ! Et puis, nous leur avons mis à chacune autour du cou un collier avec de l’obsidienne. Comme ça, pas de magie !
 -  Quand viendront les Ashnardiens ?
 -  J’ai envoyé un corbeau. Ils viendront d’ici quelques heures, je tiens à ce que la vente soit faite avant mon départ pour Locbourg. »

Le baron acquiesça.

Plus vite il se débarrasserait d’elles, et mieux ce serait !
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Maud de Rehen
E.S.P.er
-

Messages: 96



Voir le profil
FicheChalant
Description
~ Soyez au pied de la divine Maud de Rehen ! Unique héritière des Rehen, envoyée de la divinité suprême, celle qui guérit de tout, venant purger notre beau monde des créatures du Malin ~
« Répondre #57 le: Aujourd'hui à 10:57:00 »

Une honte.

Une vraie honte.

Elle, Maud de Rehen. Vaincu par lâcheté, par un simple carreau d’arbalète. Dans un sens, cela la rassurait un peu, quand même, cela voulait dire qu’elle n’avait pas été vaincu comme une simple débutante. Seule la trahison et la lâcheté avait réussi à la vaincre… Mais quand même ! S’imaginer comme ça, vaincue par un carreau d’arbalète… Ce n’était pas la fierté qui allait l’étouffer après une telle chose… Au contraire, même. Bref, elle était relativement mécontente… Quoi ? Ah oui, aucun doute… C’est un sacré euphémisme ! Elle était furieuse… Et en plus… Franchement, ok, là, elle partageait un moment « intime » avec son interlocutrice… Mais ce n’était pas spécialement ce qu’elle avait imaginé. C’était gênant, et tout le monde pouvait profiter, leurs regards, des corps nues des deux femmes… Et c’était extrêmement gênant.

Consciente, elle fut amenée, et quitta alors l’endroit. Elle ne pouvait pas voir ce qui était arrivé véritablement, est-ce que le village, toutes ses personnes qui avaient été si fier de ses actions… Avaient-ils tous péri ? Cela la faisait frisonner. Elle imaginait, tout ce qu’elle avait fait, ne servant finalement à rien… Toutes ses personnes qui l’avait acclamer, et bien… Mortes… Quoiqu’il en soit, elle était toujours amenée… Elle avait l’impression que Vesa n’avait pas encore repris connaissance… Elles furent conduites dans un cabanon en bois, et les deux furent séparés. Elle voulu s’activer, tenter de se battre, mais les soldats étaient trop nombreux, et son corps venait à peine de terminer de la soigner : elle était encore trop faible pour véritablement bouger… Bref, donc, impossible de faire quoique ce soit.

Ni une, ni deux, les deux femmes avaient été traités… Pas du tout comme on devrait traitée des paladines d’Haven ! Maud fut la première à être traitée. Elle put apercevoir que sa lance, sa précieuse lance, n’était pas trop loin… Parfait ! Elle en aura besoin quand elle se libéra… Enfin, si elle arrive à se libérer… Car il fallait bien dire, cela n’allait pas être aussi facile. Elle fut alors installée dans une cage en bois, séparée de Vesa, et surtout, bien retenue par des chaînes solides… Franchement, on sentait la sécurité qui voulait être installées. Ses chaînes n’étaient pas des chaînes pour humains, mais plutôt le genre de chaînes qu’on utiliserait pour retenir un Ours. Bref, une que la force brute ne pourrait pas vraiment aider… Ce n’était pas tout, d’ailleurs, étant donné qu’elle fut alors de nouveaux baillonées, mais autre originalité, cette fois, ce fut aussi à ses yeux que les soldats s’en prirent, vu qu’elle fut aussi aveuglé à l’aide d’un bandeau.

Mais tout cela, ce n’était que du détail… En effet, ce qui fit vraiment peur à la fameuse paladine… C’était ce qu’ils venaient de lui mettre autour du cou. Ce matériaux, et bien… Et bien, c’était l’obsidienne. L’obsidienne… Ce matériau était redoutable, vu qu’il neutralisait la magie. Même le plus puissants des mages, des E.S.Per, ou n’importe quoi devenait tout aussi dangereux qu’un… Qu’un chaton avec l’obsidienne. Et évidemment, cela faisait peur à Maud… Etait-elle mortelle ? Pouvait-elle mourir, là, dans cette situation, à cause du collier en obsidienne… ? Et surtout, attachée, nue, sans armes, et sans magies… Comment elle ou Vesa pouvaient-elles espérer s’enfuir ? Pour le moment, elles n’avaient que presque aucun espoir, et le pire, c’est qu’elles ne voyaient rien… Elle ne pouvait pas savoir si Vesa allait bien ou non… Ce qui était très problématique pour Maud… 

Quelqu’un… Quelqu’un approchait ! Et oui, ses yeux et sa bouche étaient peut-être non-opérationnel… Il lui restait ses oreilles ! Elle pouvait entendre ! Néanmoins… Et bien, elle aurait largement préféré ne rien entendre… En effet, elle put entendre… Le Baron ! Celui qui les avaient acceuilli ! Non… Ce n’était pas possible ! D’accord, elle savait qu’on pouvait se faire trahir… Mais pas par une telle autoritée ! Elle était alors honteusement naïve ! Bien entendu que parfois, des leaders pouvaient abuser de leur pouvoirs… Quoiqu’il en soit, il n’était visiblement pas seul. Chose relativement logique, il n’allait pas parler tout seul. Il parlait à une voix qui… Qui ne disait absolument rien à Maud. Elle écouta néanmoins attentivement… De toute façon, elle ne pouvait pas faire grand-chose d’autres.

« Leur équipement sera offert aux Ashnardiens comme preuve de leur qualité.
 -  Vous ne les avez pas droguées ?
 -  Ce sont des Paladines, Baron, pas de stupides fermières ! Elles ont reçu un entraînement comme ce genre de choses ! Et puis, nous leur avons mis à chacune autour du cou un collier avec de l’obsidienne. Comme ça, pas de magie !
 -  Quand viendront les Ashnardiens ?
 -  J’ai envoyé un corbeau. Ils viendront d’ici quelques heures, je tiens à ce que la vente soit faite avant mon départ pour Locbourg. »


Ashnard… Maud avait beau avoir tendance à être une inculte, et bien… Elle connaissait bien Ashnard… Oh, non, elle n’y était jamais allé, mais elle se souvenait que son père n’avait jamais aimé le fameux Empire, estimant qu’il serait mieux rayé de la carte. Son père avait beau pensé à sa puissance personnel avant tout, et avoir presque aucun intérêt, véritablement, pour sa contrée, c’est à dire, Nexus… Et bien, il avait quand même ses limites, et loin de lui, l’idées de s’allier avec l’ennemi hériditaire… Enfin, pour le Rehen, pratiquement tout était ennemi héréditaire, quand celui-ci n’acceptait tout simplement pas d’être dominé par lui...

Quoiqu’il en soit, Maud tenta misérablement de bouger, de faire quelques choses… Mais cela était complètement inutile. Elle était totalement emprisonnée, et elle n’avait aucune puissance. Sans magie ni arme, elle était aussi inoffensive que serait une jeune demoiselle d’une vingtaine d’année comme elle. D’ailleurs, cela se voyait. Elle n’était et ne ressemblait qu’à une jeune adulte, prisonnière, et sans défense. Elle ne voyait rien, et elle ne savait même pas si ses tortionnaires, enfin, ceux qui l’avaient capturés et qui étaient entrain de lui parler, pouvaient voir ce qu’elle faisait… D’ailleurs, au bout d’une toute petite dizaine de seconde, elle abandonna. Elle n’abandonna pas complètement, elle espérait encore trouver plus tard un moyen de s’en sortir… Mais pour le moment, c’était inutile d’épuiser ses maigres forces…
Journalisée

Ceci est un double compte de Cassandre Harmington. Si vous êtes intéressés pour un RP ou pour demander quelques choses par MP, veuillez l'envoyer sur le compte principal. Merci =D !

PRAISE THE SUN  \[T]/

Tags:
Pages: 1 2 3 [4]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox