banniere
 
 
Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: 1 2 [3] 4 5
  Imprimer  
Auteur Sujet: La Chasse Sauvage [Maud de Rehen]  (Lu 1870 fois)
Paladin Vesa
Humain(e)
-

Messages: 66



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #30 le: Avril 24, 2017, 12:11:21 »

« Il existe de grandes catégories et variantes de spectres et de fantômes, expliqua le sergent, masquant assez bien sa surprise d’apprendre le manque de culture de Maud à l’égard des monstres, alors qu’il avait, légitimement, cru que les paladins d’Haven étaient longuement formés sur les différents types de monstres issus de maléfices et autres malédictions. Le Spectre du Midi est une catégorie très particulière, dont le penchant inversé est le Spectre de Minuit. »

Ces fantômes étaient à l’origine des femmes. Pour le reste, les théories divergeaient. Le sergent était adepte de la vision romantique, qui était de considérer que le Spectre du Midi était à l’origine une femme qui s’était suicidée par un désespoir sentimental dans les champs, et qui, sous l’effet de flux magiques, s’était ensuite transformée en spectre. Le Spectre du Midi était une créature redoutable, qui ne supportait pas de voir son propre reflet, et qui prenait une forme magnifique pour attirer à elle les fermiers. On disait que, quand les grains se mettaient à voler sans vent, le Spectre du Midi s’apprêtait à faire son apparition.

Dans certains contes locaux, on justifiait également la pause du déjeuner par la nécessité de quitter les champs pendant que le soleil était à son zénith, et, ainsi, éviter de tomber sur ces créatures terrifiantes.

« On ne peut pas la laisser sévir... Les morts doivent aller dans l’au-delà, pas hanter indéfiniment ce monde. »

Tout cela pour dire que quantité de théories circulaient en effet sur ces monstres. Il n’était d’ailleurs pas impossible que la présence de la Chasse Sauvage soit liée à l’apparition de ce spectre. Les magiciens étaient formels sur ce point. L’apparition de la Chasse Sauvage entraînait souvent d’inexplicables perturbations magiques, des fluctuations que peu de gens parvenaient à expliquer. Les paladines en avaient eu la démonstration avec ce redoutable dragon, et, pour le sergent, l’apparition concomitante du Spectre du Midi avec la Chasse n’était pas anodine.

Le groupe longeait une forêt, en s’approchant d’un portail fermé. Ils avaient contourné plusieurs champs, aperçu au loin un moulin... On était au cœur de la campagne nexusienne, tout simplement.

« C’est là. »

Le sergent laissa un homme s’approcher. Le soldat glissa sa main derrière, et tira sur le loquet, puis ouvrit le portail. Ce dernier grinça lentement, et s’ouvrit. Il y avait une piste qui descendait, menant à la ferme. Les soldats abandonnèrent leurs chevaux, et s’avancèrent prudemment. Le soleil brillait à son zénith, bien haut... Et, comme le sergent s’y attendait, des graines voletaient en l’air, se posant sur leurs casques. Les regardant silencieusement, le sergent leva la main, et toucha l’une des graines.

Il ne dit ensuite rien, et porta la main à la garde son épée. L’homme s’avança le premier, accompagné des autres hommes, jusqu’à voir la cour principale de la ferme. Il y avait une maison sur la droite, abandonnée, poussiéreuse, et un hangar éloigné... Avec le puits au centre.

Une silhouette en robe blanche leur tournait le dos, près d’un parterre de fleurs, et donnait l’impression de sangloter.

« C’est elle...
 -  Ô, mon aimé, tu m’as fané le cœur ! Tu m’as percé mon âme d’une flèche indélébile ! Pourquoi ? Pourquoi tant de cruautés en ce monde ?! »

Les soldats s’approchèrent prudemment, filant sur la droite et sur la gauche, en sortant leurs armes de leurs fourreaux. Personne n’irait sous-estimer la créature spectrale, qui tentait d’arracher les pétales de fleurs, ses mains passant à travers. C’était aussi le point fort d’une Spectre de Midi : son corps était intangible, sauf quand elle en décidait autrement... Ou quand on arrivait à la priver de soleil. Malheureusement, le ciel était exempt de nuages, ce qui promettait d’être un rude combat.

« Vous maîtrisez la magie, Maud ? Un sort de verrouillage magique sur le sol peut la rendre tangible... »

On appelait aussi ce sort « Yrden ». Une spécialité des sorceleurs, consistant à générer une zone magique qui ralentissait le temps pour les individus passant dedans... Et qui perturbait l’intangibilité d’une Spectre de Midi.

« Pourquoi ? reprit la Spectre. Pourquoi vous montrez-vous si cruels ?!! »

Et elle se retourna soudain, avant de se mettre à hurler de rage !
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Maud de Rehen
E.S.P.er
-

Messages: 101



Voir le profil
FicheChalant
Description
~ Soyez au pied de la divine Maud de Rehen ! Unique héritière des Rehen, envoyée de la divinité suprême, celle qui guérit de tout, venant purger notre beau monde des créatures du Malin ~
« Répondre #31 le: Avril 26, 2017, 09:04:53 »

Les spectres étaient bien souvent des gros problèmes pour les paladins. Les spectres n’étaient pas des êtres mauvais -en soi-. Concrètement, il était même courant d’avoir de l’empathie pour ses pauvres êtres qui bien souvent n’avaient rien demandé à personne, mais dont la trace, souvent pour une raison X ou Y, bien souvent tragique, étaient restés sur Terre, et faisait qu’il ne parvenait pas à trouver le repos. Bien sur, cela était plus qu’embêtant, étant donné que bien souvent, les fameux spectres ne savaient absolument pas quoi faire, et donc, faisait des actions bien souvent très dangereuses pour les vivants. D’autres spectres, eux, restaient pour des raisons X ou Y. Une chose, par exemple, qu’ils n’avaient pas pu accomplir en vie, et dont le regret de l’échec, les empêchaient de partir en paix. Ses spectres étaient bien souvent à la fois beaucoup plus simples et plus complexes. Ils ne demandaient que ce que l’action soit fait... Sauf que parfois, réussir à faire l’action était quasi impossible. D’où la superposition du principe qu’il était à la fois plus simple et plus complexe.

Mais tout cela... Et bien Maud s’en fichait ! Dans son exaltation fanatique de l’être humain, il fallait bien comprendre que pour elle, le spectre avait perdu son humanité ! C’était fini ! Que dalle ! Rien à faire ! Donc, il fallait l’éliminer... Ainsi, avec son équipe, Maud se dirigea vers le lieu dit, la fameuse ferme où les fermiers et habitants du coins avaient vu l’arrivée de ce monstre. Maud, encore trop novice sur de nombreux points, ne faisaient pas encore le rapprochement qu’il faudrait faire avec... Bah, vous avez compris, la Chasse Sauvage. Mais sans aucun doute qu’elle finirait pas le faire. Juste, qu’il fallait un peu de patience. Mais trève de bavardage, car en effet, l’équipe était arrivé maintenant à destination.

« C’est elle...
 -  Ô, mon aimé, tu m’as fané le cœur ! Tu m’as percé mon âme d’une flèche indélébile ! Pourquoi ? Pourquoi tant de cruautés en ce monde ?! »

« Bien ! »

Donc, voilà le spectre... Et bien, elle devait se tenir prêt. Première chose à faire : permettre de la rendre tengible. Sinon, jamais elle ne pourrait l’affronter. C’était toujours le soucis avec les créatures spectrales. Tant qu’elle ne s’était pas débrouiller pour cela, elle serait complètement inutile contre cela. Elle savait comment faire, étant donné qu’elle devait être quand même capable d’affronter les spectres... Sinon, elle serait une bien piètre paladine ! Et cela... Hors de question ! Après tout, elle était quand même une Rehen ! Et on ne rigolait pas avec les Rehen ! Les Rehen étaient à la hauteur ! Les Rehen étaient ceux qui pouvait faire de nombreuses choses... Et elle serait à la hauteur de sa force ! A la hauteur de son nom ! Ainsi, exactement comme ce qu’elle pensait, la fameuse équipe de Maud, le sergent en tête, demanda :

« Vous maîtrisez la magie, Maud ? Un sort de verrouillage magique sur le sol peut la rendre tangible... »

« Que les bases et... »


Elle n’eut le temps de terminer. En effet, alors qu’elle allait tenter d’expliquer ce qu’elle maîtrisait comme magie, elle fut coupée par les déclarations du spectre :

« Pourquoi ?  Pourquoi vous montrez-vous si cruels ?!! »

« Bon, advienne que pourra ! »

Maud déclara cela... Et tenta. Elle n’avait pas confiance en sa propre magie. Pour une femme qui se vantait tout le temps, c’était ironique. Résistant à son cri, avec une bonne résistance mentale, elle fit tournoyer sa lance, et la frappa contre le sol, en incantant. Elle priait pour que cela marche. Par tout le pouvoir du Soleil, elle devait y arriver ! Elle croyait en la puissance du Soleil,  et surtout, elle savait que sa divinité solaire ne l’abandonnerait pas. Elle le savait ! Après tout, le Soleil lui avait toujours tout donné. Elle commençait à se concentrer... Et elle termina son incantation, tentant d’être la plus efficace possible... C’est alors que le fameux sort se déclencha, et le spectre sembla, juste un moment, arrêter son cri, comme à son tour paralysée par ce qu’avait fait la fameuse Maud de Rehen.

« Ouah, ça a marché ! J’aurais jamais cru... REHEN JE SUIS ! »

La devise de sa famille fut hurlée, et elle se lança à l’assaut, la lance en avant. Comme souvent, elle n’était pas très prudent, mais elle comptait sur son don, qui la rendait quasi invulnérable... Après, il faut bien se dire une chose : Elle faisait aussi ça pour être sûre que cette fois, d’autres personnes n’allaient pas prendre des risques inconsidérés. Après tout, elle était celle qui pouvait tenir. Ce n’était donc pas aux autres de prendre des risques. Car elle, elle était la seule à pouvoir tenir. C’était de la vantardise, très proche de ce qu’elle pouvait faire, comme toujours, mais c’était pensée, au moins. Comme toujours, une réalité n’avait pas une face ou une autre. Ce défaut de vantardise faisait qu’elle estimait qu’elle se devait, avant tout, de protéger les autres. Maintenant, on allait bien voir ce qui allait se passer. Entre la lance et le fantôme... Qui allait la gagner ? On allait bien voir... Cela risquait en tout cas, être possiblement très violent. On allait bien voir. Et tout le monde espérait.
Journalisée

Ceci est un double compte de Cassandre Harmington. Si vous êtes intéressés pour un RP ou pour demander quelques choses par MP, veuillez l'envoyer sur le compte principal. Merci =D !

PRAISE THE SUN  \[T]/
Paladin Vesa
Humain(e)
-

Messages: 66



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #32 le: Mai 02, 2017, 12:10:37 »

Yrden était la spécialité des sorceleurs. Eux parlaient de « Signes » pour désigner leurs sortilèges, mais c’était la même idée. Un sort de verrouillage consistait tout simplement à figer le temps et la matière dans une zone précise. Concrètement, ceci avait pour conséquence, soit de ralentir les individus à l’intérieur de la zone concernée, soit de les figer. C’était un sortilège par nature temporaire, mais qui, face à un spectre, permettait de le rendre tangible, et donc de le frapper. Tous les spectres n’étaient pas intangibles, bien sûr, mais, en ce qui concerne les Spectres de midi, c’était bien le cas. La Spectre se retourna donc vers les soldats, prête à attaquer... Quand Maud frappa au sol avec sa lance.

Des zébrures violettes remontèrent le long de la cour, et s’arrêtèrent, pour qu’un cercle magique apparaisse ensuite, émettant des lueurs violettes. La Spectre en fut désorientée, mais on put voir, à travers les pans de sa robe blanche poussiéreuse, des os apparaître, sa chair morte se matérialiser. Immédiatement, les arbalétriers firent feu, et plusieurs carreaux transpercèrent la Spectre, pendant que Maud, sans suivre un quelconque plan de bataille, se rua vers elle.

« Haaaaa... !! »

La paladine bondit dans les airs, cherchant à abattre sa lance sur le Spectre, mais cette dernière vola sur le côté, de sorte que la lance de Maud n’arracha qu’un pan de sa robe. Si la Spectre était désormais matérialisée, elle restait toujours redoutable et rapide, et ses griffes frappèrent l’armure de Maud dans le dos, faisant couler du sang sur son flanc. La pladine pivota pour lui faire face, et la Spectre s’élança vers son visage, cherchant à frapper. Maud esquiva, et put enfin avoir une ouvertur,e pour frapper.

Son coup blessa la Spectre, mais le fantôme ne connaissait pas la douleur, seulement une rage furieuse, qui était en train de se remplir en elle. Elle s’écarta à nouveau, et le sort de Maud commença à s’estomper... Ce qui amena un carreau à la traverser.

« Le sortilège est rompu !
 -  Prenez garde ! »

La Spectre se retourna vers les soldats, et fonça vers eux en hurlant. Sa main se saisit de la gorge d’un soldat, et elle l’envoya voler à travers une fenêtre. L’homme s’écrasa dans une pièce, tandis que la Spectre se dirigeait cette fois vers le sergent. Ce dernier avait le poing fermé, et frappa le sol, une sphère violette explosant à l’intérieur de sa main pour se répandre sur le sol. Yrden avait à nouveau agi, et le sergent, en hurlant, envoya son coude dans la tête du Spectre, puis tenta de la décapiter en brandissant bien haut son épée, et en l’abaissant d’un mouvement vertical sec. Las, son adversaire esquiva, et hurla alors.

Sa robe, blanche, devint immaculée, et elle lança l’un de ses sortilèges, visant à éblouir tous ceux qui la regardaient.

« Haaaa... !! »

Aveuglés, les soldats clignèrent des yeux, tandis que le sergent sentit la Spectre l’attaquer, griffant son torse, hurlant en tentant de lui mordre la jugulaire, fort heureusement protégée par son heaume. Le soldat tomba au sol, déséquilibré, et remua des bras, posant sa main sur la Spectre. Elle claquait des dents, et il la frappa au visage avec son autre poing, faisant sauter l’une de ses dents, cherchant à la retenir pour laisser le temps à Maud de l’attaquer avec sa puissante lance magique.

Encore fallait-il qu’elle intervienne à temps !
« Dernière édition: Septembre 30, 2017, 01:46:32 par Princesse Alice Korvander » Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Maud de Rehen
E.S.P.er
-

Messages: 101



Voir le profil
FicheChalant
Description
~ Soyez au pied de la divine Maud de Rehen ! Unique héritière des Rehen, envoyée de la divinité suprême, celle qui guérit de tout, venant purger notre beau monde des créatures du Malin ~
« Répondre #33 le: Septembre 29, 2017, 12:14:07 »

Damn ! Même elle n’aurait pas cru... Mais son sortilège avait fonctionné ! Elle avait réussi à toucher son adversaire ! C’était un exploit, qu’elle n’aurait jamais cru, étant donné qu’elle se considérait vraiment comme une amatrice dans tout les arts magiques. Dans le sens où elle avait quelques bases, mais que franchement, cela ne cassait pas trop pattes à un connard. Elle restait grosso-modo, une débutante, qui ne s’y connaissait pas énormément. Mais bon... En tout cas, comme le déclara son interlocuteur :

« Le sortilège est rompu !
 -  Prenez garde !
 »

Le monstre se lança alors sur l’un des hommes, et l’attaqua violemment. Celui-ci ne put rien faire. En quelques instants, il fut projeté, tel une misérable poupée de chiffon, à travers la pièce, et cela, sans que personne ne puisse rien faire. Le spectre, en tout cas, n’en n’avait pas fini. Après sa première victime, il avait sans doute d’autres plans, visiblement ! En effet, il attaqua une nouvelle personne... Maud ne pouvait pas laisser passer cela ! Elle se devait de l’arrêter !

Maud s’apprêtait à s’élancer sur le spectre, pour tenter de l’éliminer une bonne fois pour toute, mais manquant de précaution, elle fut violemment aveuglée par une lumière immense. Elle prit cette lumière en plein dans les yeux, sans aucune protection quelques qu’elle soit. Elle ne put alors rien faire pour tenter de se protéger, et sentit juste une très très forte douleur au niveau des globes oculaires. Cela était bien entendu extrêmement douloureux, et elle fut arrêtée dans son mouvement. Elle ne savait plus où était le spectre, mais pire que ça... Elle ne voyait plus rien, ce qui rendait le tout extrêmement complexe comme situation. Mais elle pouvait sentir le spectre. La vue n’était pas son unique sens. Elle devait utiliser tout son apprentissage en temps que Paladine, combattante des forces du mal, pour qu’elle puisse affronter son ennemi. Faisant tournoyée sa lance, elle déclara alors d’une voix forte et précise :

« REHEN JE SUIIIIIIS !!! »

Elle sauta, et frappa. Elle ne voyait rien, mais elle avait senti qu’elle avait touchée. De sa puissante lance, de ses talents de guerrière, et grâce à son don qui la protégeait, elle avait fait son devoir. Elle avait frappée là où elle avait senti que le mal se trouvait. Là, où tout ce qu’elle faisait, tout ce qu’elle sentait, tout ce qu’elle estimait extrêmement important, avait été. Après tout, elle était une paladine, et elle pouvait quand même vaincre les créatures du mal ? C’était la base de sa formation ! N’est-ce pas ? Elle déclara, un peu à tout le monde, un peu à n’importe qui, pour avoir la certification de ce que ses yeux ne pouvaient pas en ce moment savoir : 

« Aaah... aah... On... On l’a eu... ? »

Sa rétine était-elle abimée ? Elle n’en n’avait aucune idée. Elle ne voyait, là, sur le coup, rien du tout, comme si elle était aveuglée. Oh bon sang. Elle n’avait pas l’impression qu’elle était définitivement aveugle, mais elle sentait qu’elle allait perdre sa vue pendant un bon moment. Heureusement, elle sentait déjà son don s’activer... Sa rétine se soignait... mmh... Si sa rétine se soignait, c’était très certainement qu’elle devait avoir « officiellement » perdue la vue... Mais que son don allait la soigner, comme elle était soignée de tout. Ouf. Mais le soucis, c’est qu’elle ne pouvait pas savoir si elle avait réussi à toucher son adversaire. Heureusement, elle devait encore avoir des compagnons... Enfin elle espérait. Son don de soin n’était aussi rapide, et elle était peut-être aveugle pour quelques jours... donc, on sait jamais, elle devait rester sur ses gardes. Elle avait toujours sa lance...
Journalisée

Ceci est un double compte de Cassandre Harmington. Si vous êtes intéressés pour un RP ou pour demander quelques choses par MP, veuillez l'envoyer sur le compte principal. Merci =D !

PRAISE THE SUN  \[T]/
Paladin Vesa
Humain(e)
-

Messages: 66



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #34 le: Octobre 02, 2017, 01:08:04 »

Un Spectre de midi, ce n’était pas un adversaire à négliger. Sans sortilèges magiques, un tel monstre était d’ailleurs potentiellement invulnérable, puisqu’il était transparent, et ne devenait tangible qu’au moment où il attaquait. Mais les gardes, ce soir, allaient pouvoir être fiers, et conter les exploits de la redoutable Paladine Maud de Rehen... Car sa lance avait transpercé le Spectre de part en part. Alors, sans aucun doute possible, on pouvait en effet dire qu’elle l’avait tué... Et même bientué, pour autant qu’on puisse « tuer » un spectre. Mais, en tout cas, la créature venait de disparaître, tombant en poussière après le coup de la lance sacrée. Son corps se disloqua, s’effrita sur place, et ne laissa plus qu’une vieille robe froissée.

Médusés, les soldats observèrent la scène, n’osant plus parler, jusqu’à ce que Maud ne demande ce qui s’était passé.

« Vous... Vous... bredouilla l’un des soldats.
 -  GLOIRE À REHEN ! GLOIRE À LA POURFENDEUSE-DE-SPECTRES ! » hurla alors l’un des soldats.

Pour ces gens, l’honneur était une vertu cardinale, et, rapidement, le même cri parcourut la quelque dizaine de soldats pendant plusieurs secondes. Les soldats étaient indéniablement soulagés, car ils avaient bien cru devoir tous mourir contre ce monstre. C’était assurément une grande victoire ! Cependant, les soulagements furent de bien courte durée, car plusieurs soldats se précipitèrent dans la maison, et s’approchèrent de leur camarade, qui avait volé à travers la fenêtre. Il était toujours en vie, fort heureusement. Son armure l’avait protégé, mais du sang s’échappait de ses lèvres, et il était inconscient.

Rapidement, les soldats se déployèrent, le sergent prenant les commandes :

« On fera la fête plus tard ! Jonas, emporte cette robe, elle est peut-être enchantée, ou quelque chose du genre ! Les autres... Il faut ramener rapidement Thomas à la garnison ! »

La troupe se remit donc en marche. Fort heureusement, les jours de Thomas n’étaient pas en danger, et, dans le courant de la journée, l’histoire du combat contre le Spectre de Midi se répandit dans la garnison et dans le village alentour. Autant dire que Maud devint rapidement la coqueluche locale. Les gens la remercièrent, la saluèrent, la « Pourfendeuse-De-Spectres » étant d’ailleurs invitée à un banquet que le seigneur local organisa le soir pour célébrer la mort du Spectre. C’était aussi, accessoirement, un moyen de soulager les gens. Une héroïne se tenait parmi eux, une membre de l’Ordre d’Haven, qui avait repoussé un dragon, puis tué un Spectre de Midi !

Maud passa donc la journée à être couverte de louanges, et, le soir, quand elle retourna voir Vesa, ce fut pour apprendre que la jeune femme ne se trouvait plus dans son lit, mais... Ailleurs. Elle avait été déplacée de la tente médicale à l’aile médicale du temple local, mais se trouvait dans le cloître, assise sur un banc, devenant une petite mare avec des poissons et des plantes médicinales autour d’elle. Quand Maud s’approcha d’elle, Vesa lui sourit. Elle portait des bandages un peu partout, une chemise de nuit, mais semblait aller bien mieux.

« Je n’ai pas tes facultés régénératrices, mais je maîtrise aussi la magie blanche, Maud. Bravo pour ton combat, j’ai cru comprendre que ce Spectre avait été une rude épreuve... »

Tout cela n’allait sûrement pas aider Maud à conserver la tête froide, mais... Eh bien, elle avait effectivement réussi un sacré exploit !
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Maud de Rehen
E.S.P.er
-

Messages: 101



Voir le profil
FicheChalant
Description
~ Soyez au pied de la divine Maud de Rehen ! Unique héritière des Rehen, envoyée de la divinité suprême, celle qui guérit de tout, venant purger notre beau monde des créatures du Malin ~
« Répondre #35 le: Octobre 02, 2017, 03:34:31 »

BORDEL MAIS ELLE VOYAIT RIEN ! PARLER ! Elle était bien handicapée, là, et elle ne voyait rien, véritablement le noir complet. Bon sang, pourquoi son don n’était pas plus rapide ? Typique de la fameuse paladine, on lui donnait la main, elle vous bouffait le bras. C’était typique, tout à fait son genre, si vous voulez mon avis. Bref, quoiqu’il en soit, c’est vrai qu’elle s’inquiétait. D’un côté, elle pensait qu’elle se serait déjà fais attaquer, si le spectre était encore en vie... Mais bon, tant qu’elle n’avait pas la moindre certification, elle resterait à l’afut, prête à attaquer. Si tout horrible être non-humain approchait, elle n’en ferait qu’une bouchée, et cela, elle pouvait le garantir à tout le monde ! Elle ne rigolait pas ! Heureusement, après un long, trop long silence pour la fameuse paladine, et bien... Cela fut coupé par le bredouillement d’un soldat :

« Vous... Vous...
 -  GLOIRE À REHEN ! GLOIRE À LA POURFENDEUSE-DE-SPECTRES !
 »

Elle avait vaincu ! Maud était bien contente, en entendant cela ! Et surtout... Tout le monde l’acclamait ! Elle, la fille des Rehen, avait encore réussi un exploit ! Elle pensait au Soleil,  qui devait briller au dessus de sa tête. Elle était récompensé par le Soleil, son précieux allié. Sans aucun doute, c’était encore lui qui l’avait permit de gagner. Elle ne pensait plus rien si ce n’est sa victoire, c’était sa victoire, et elle était décisive. Quel plaisir ! Néanmoins

« On fera la fête plus tard ! Jonas, emporte cette robe, elle est peut-être enchantée, ou quelque chose du genre ! Les autres... Il faut ramener rapidement Thomas à la garnison ! »

Oui, il fallait vite rentrer, s’il y avait des blessés ! En tout cas, la ville pouvait maintenant dormir... L’histoire de ce pauvre spectre s’était finalement achevé. Maud n’en n’avait fait qu’une bouchée, et avec autant de subtilité et de psychologie qu’un bulldozer... Bref, elle avait tranché dans le vif, exactement comme une lance tranche dans un ennemi, ici, un spectre... Sans doute que certains auraient dis sans problème, que le fameux spectre aurait pu être vaincu par la diplomatie, en l’exorcisant autrement que par la violence, mais... C’était devenue une créature non-humaine, et pourquoi Maud se fatiguerait pour quelques choses qui n’est pas humain... Mais bref, après être rentré, il était temps de soigner les blessés, et fêter

Maud en profita largement. Bien qu’elle ne pouvait pas voir, pendant encore un moment, elle en profita très largement. Combien de fois raconta-t-elle son histoire ? C’était une bonne question, mais tout ce qu’on pouvait dire avec certitude, c’est qu’elle en parla... Beaucoup. Et quand je dis beaucoup, c’est énormément. Elle raconta son histoire, encore et toujours, profitant de sa victoire, pour pas mal boire. Elle fut aidée dans ce qu’elle ne pouvait pas faire, par plusieurs autres soldats, tous vouant une admiration sans borne pour celle qui avait tué, sans aucun soucis. Elle eu même une demande de mariage par un soldat, qu’elle repoussa avec une gentillesse inexistante. Bref, elle profita, jusqu’à la soirée. Dans la soirée, elle décida d’aller voir la fameuse Vesa. Ne la trouvant pas dans un premier temps à l’infirmerie... Elle arriva à finalement la trouver grâce à l’aide d’une personne qui lui expliqua qu’elle avait pu en sortir.

« Je n’ai pas tes facultés régénératrices, mais je maîtrise aussi la magie blanche, Maud. Bravo pour ton combat, j’ai cru comprendre que ce Spectre avait été une rude épreuve... »

« Merci, merci ! »

Elle s’installa, utilisant alors sa lance pour bien repérer le banc. Encore une fois, on pouvait voir, elle n’avait pas encore récupérée sa vue. Enfin, elle voyait maintenant les formes... Elle était comme une personne extrêmement myope, qui auraient perdus ses lunettes. Donc, elle avait du mal à se retrouver. D’ailleurs, pour « retrouver », la fameuse Vesa, et bien, elle avait demandé de l’aide à quelqu’un, qui l’avait guidé, portant son bras. Dès que Vesa avait été cependant en « vue », elle avait abandonné son aide. Elle refusait l’idée d’être vu véritablement en position de faiblesse. Quoiqu’il en soit, elle déclara, une fois qu’elle fut à proximité de son interlocutrice, son soulagement par rapport au fait qu’elle allait mieux. Vesa avait été sérieusement blessée, et elle espérait qu’elle allait vite être sur pied.

« J’ai l’impression à ta voix, que ça va en effet mieux ! Désolé, je ne vois pas encore bien, mes rétines ne se sont pas encore réparés... »

Cela mettait du temps à se réparer... Oui, peut-être que Vesa n’avait pas eu cette aspect de la mission, mais si monseigneur de Brosse, le maître à la lance de Maud avait été là, il aurait engueulé la fameuse paladine. À ses yeux, cela avait été un échec complet. Il y avait eu des blessés, elle n’avait protégé personne, s’était contenté de se reposer sur son pouvoir, et de fanfaronner... Et oui, quand on voyait l’avis d’un expert, de suite, il n’y avait plus du tout de vantardise. Heureusement, Monseigneur de Brosse n’était pas présent... Mais il était vrai que la fameuse Maud s’était avant tout reposée sur ses pouvoirs et avait eu énormément de chance. Sauf que ce n’était pas ça, une vraie paladine. Une paladine, c’était de l’effort, de la rigueur, et la protection des innocents, des faibles. Nul de vantardise. Malheureusement, la réussite avait maintenant bien montée à la tête de la fameuse Maud, qui déclara d’un ton ravi, suite aux déclaration de Vesa :

« Mais oui, bien sur, cela à été une réussite, le Soleil était avec moi, je ne pouvais donc que réussir ! Ahahah ! »

Elle s’était levé... Et c’était assez ridicule, car elle parlait à une colonne. Elle avait cru que c’était Vesa debout, que son interlocutrice s’était levé, alors que la colonne était à côté de celle-ci. Mais bon, Maud était bien contente des compliments. Surtout qu’elle avait eu peur d’être mal vu par son interlocutrice, grandement après leur altercation du départ. Maintenant, qu’elle recevait des louanges, elle en était particulièrement contente. Elle raconta alors une énième fois l’aventure à Vesa, bien que celle-ci avait déjà entendus ce qui s’était passé. Maud ne pouvait s’empêcher de raconter comment elle avait réussi à vaincre le spectre, et qu’elle avait même manier de la magie... C’était là qu’on sentait... Et bien qu’on sentait le jeune âge de la paladine. Elle ressemblait plus à une enfant surexcitée, parlant sans arrêt de ce qu’elle avait fait, plutôt que de rester calme, et apprendre de ce qu’elle avait fait... Mais bon, Maud était comme ça, c’était difficile de la changer, quoiqu’on dise...
Journalisée

Ceci est un double compte de Cassandre Harmington. Si vous êtes intéressés pour un RP ou pour demander quelques choses par MP, veuillez l'envoyer sur le compte principal. Merci =D !

PRAISE THE SUN  \[T]/
Paladin Vesa
Humain(e)
-

Messages: 66



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #36 le: Octobre 09, 2017, 12:51:01 »

Vesa comprit, dans le ton de Maud, combien elle était fière de raconter son histoire. En réalité, Vesa la connaissait déjà par cœur, car Maud l’avait déjà raconté à cinq personnes différentes du temple ! Mais ça confirmait ce que Vesa pensait de Maud. Elle était une fille qui aimait bien attirer l’attention, probablement un manque de reconnaissance de la part de ses parents. Enfin, Vesa n’en savait rien, mais elle savait combien l’éducation, dans les nobles familles, était difficile. Elle était très bien placée pour le savoir, même. Les parents n’avaient jamais le temps pour leurs enfants, et les élevaient à travers des pages, des domestiques, des majordomes, qui se montraient stricts, car terrifiés qu’il arrive quelque chose de mal aux héritiers, et qu’on ne le leur reproche ensuite. Maud avait très certainement eu une vie de ce type, faite de frustrations, d’attentes lancinantes... Alors, maintenant qu’elle était appréciée à sa juste valeur...

Elle termina en mimant la façon dont elle avait transpercé le spectre, et manqua de peu de toucher le visage de Vesa, qui sourit alors, tout en gloussant brièvement, dans le but d’amener Maud à se tourner vers elle.

« Pas mal, Maud ! »

Elle avait reçu un sacré coup de soleil, et ses rétines étaient encore bien rouges. Les prêtresses avaient mis des gouttes dans ses yeux, mais il fallait surtout attendre. Les attaques éblouissantes d’un Spectre de Midi étaient particulièrement redoutables, et pouvaient brûler les nerfs optiques, rendant définitivement aveugles. Et, malgré tous les sortilèges du monde, les yeux restaient une partie très fragile du corps humain, souvent le seul point faible dans une cuirasse complète.

Vesa huma l’air frais.

« Demain matin, tes yeux iront mieux... Et moi aussi. Nous pourrons alors reprendre notre route. La présence d’un Spectre de Midi ici... Ce n’est pas normal. Comme ce dragon... »

Les Spectres de midi étaient des fantômes rares et redoutables, qui apparaissaient dans les champs lors du zénith. La croyance populaire disait que le mouvement de grains se balançant dans une journée sans vent annonçait leur présence. Mais il s’agit surtout de monstres maléfiques, liés à la magie noire. Ces monstres naissaient, selon la théorie la plus communément admise, de la fatigue des agriculteurs, de leur labeur et de leur effort, notamment lors des vendanges, où toute cette fatigue accumulée, et ce dur labeur, fertilisait des graines magiques, et ramenait à la vie des corps morts. Il fallait un ensemble de circonstances, mais Vesa retenait surtout que le Spectre de Midi était maléfique. L’explication la plus probable était donc que la proximité de la Chasse Sauvage avait, non seulement perturbé les conditions climatiques (et contraint un dragon à s’isoler de ses montagnes), mais aussi magiques, en provoquant l’apparition du Spectre.

« J’ai consulté les registres et les procès-verbaux à la Bibliothèque. La présence d’un Spectre de Midi se repère généralement à partir des cadavres, ou de perturbations magiques continues depuis plusieurs années. Je n’ai rien trouvé de tel. Ce que je veux dire, Maud, c’est que la Chasse Sauvage attire à elle des monstres redoutables. Il va nous falloir redoubler de prudence. On se comporte comme des bleues, Maud, parce qu’on ne travaille pas assez ensemble. »

Vesa y avait réfléchi toute la journée.

« Si on veut s’en sortir, il va falloir qu’on s’entraîne ensemble, et qu’on se fasse mutuellement confiance. Nous sommes deux membres de la même confrérie, Maud, l’union est notre force ! Un simple dragon et un vulgaire Spectre de Midi ne nous auraient jamais mis dans cet état si on avait coopéré ensemble, tu ne penses pas ? Alors... Enfin, voilà ce que je propose ! »
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Maud de Rehen
E.S.P.er
-

Messages: 101



Voir le profil
FicheChalant
Description
~ Soyez au pied de la divine Maud de Rehen ! Unique héritière des Rehen, envoyée de la divinité suprême, celle qui guérit de tout, venant purger notre beau monde des créatures du Malin ~
« Répondre #37 le: Octobre 12, 2017, 11:09:41 »

Elle avait été complimentée ! Elle avait été complimentée !!! Elle était extrêmement contente. Bien entendue, elle avait passée son après midi à être complimentée, donc, vous pourriez dire qu’elle devait commencer, en théorie, à y être habitué. Mais là, elle avait quand même été complimentée par pas n’importe qui... Par quand même Vesa ! Qui était son aînée ! Et puis, qui avait été pas contente de ce qu’elle avait fait, un peu plus tôt. Maintenant, il n’y avait plus de doute, elle pensait, dans les yeux de Vesa sur ses talents. Elle avait prouvé qu’elle était une super paladine. Et qu’elle était extrêmement forte. Donc, elle avait prouvé ses talents, ses preuves. Visiblement, elle avait vraiment besoin de prouver qu’elle était la meilleure avec TOUT ce qu’elle rencontrait. C’était quand même fou...

« Demain matin, tes yeux iront mieux... Et moi aussi. Nous pourrons alors reprendre notre route. La présence d’un Spectre de Midi ici... Ce n’est pas normal. Comme ce dragon... »

« Mmh. »


Maud était -et elle commençait à le comprendre-... Complètement, et je dis bien complètement, une ignorante. Elle ne s’était pas rendu compte que cela était lié... Pourtant, quand on y réfléchissait une seconde, c’est vrai que cela était relativement logique. Après tout, dans une zone géographiquement relativement proche, on avait trouvé un dragon, et un Spectre de Midi. Deux créatures dangereuses, et surtout... Et bien, pas si fréquente. Ce n’était pas non plus fréquent de tomber sur des tas de créatures qui sont aussi dangereuses... Bref, il y avait, en effet, sans doute un lien entre tout ça, et c’était plus que problème que ses créatures ne se promenaient pas habituellement dans cette région. Ou tout du moins, c’était peu probable que cela soit véritablement habituel. Donc, il y avait à se dire : on avait sans doute à faire à quelques choses d’inhabituel... Et lié à la chasse sauvage. Maud continua alors d’écouter son aînée :

« J’ai consulté les registres et les procès-verbaux à la Bibliothèque. La présence d’un Spectre de Midi se repère généralement à partir des cadavres, ou de perturbations magiques continues depuis plusieurs années. Je n’ai rien trouvé de tel. Ce que je veux dire, Maud, c’est que la Chasse Sauvage attire à elle des monstres redoutables. Il va nous falloir redoubler de prudence. On se comporte comme des bleues, Maud, parce qu’on ne travaille pas assez ensemble. »

« On s’est quand même bien débrouillée. On peut pas tout faire, Vesa, on peut pas être partout ! Et oui, on a été un peu blessé, mais ça arrive dans le métier ! »

Facile à dire quand on se soignait tout seul. Et oui, Maud oubliait souvent que la plupart des personnes seraient mortes après leurs petits exploits à elle deux. Déjà, Maud avait failli mourir contre le dragon, s’étant fait ouvrir le ventre, littéralement... Et de l’autre coté, si ses yeux ne se soignaient pas eux même, elle serait potentiellement aveugle et pour toujours. Maud devait faire attention à ce qu’elle disait. Elle estimait qu’elles s’étaient largement bien débrouillé, mais non, dans les faits, c’était vrai qu’elles n’avaient pas assurés, et qu’elles devaient faire attention, pour la suite, de ce qu’elle allait faire. Maud, ainsi, était concentrée sur ses capacités, ses talents, oubliant de se comparer aux autres, de se mettre à leur position. Pour elles, elles se débrouillaient bien toutes les deux... Mais le soucis, c’est que je rappelle qu’avec ses anneries, un homme avait quand même été gravement blessé par le Spectre de Midi !

« Si on veut s’en sortir, il va falloir qu’on s’entraîne ensemble, et qu’on se fasse mutuellement confiance. Nous sommes deux membres de la même confrérie, Maud, l’union est notre force ! Un simple dragon et un vulgaire Spectre de Midi ne nous auraient jamais mis dans cet état si on avait coopéré ensemble, tu ne penses pas ? Alors... Enfin, voilà ce que je propose ! »

« Mmh... Je ne suis pas contre ! »

Elle avait réfléchie un petit moment... Vraiment. Car notre fameuse Paladine... Et bien, elle n’aimait pas le fait « mis dans cet état ». Après tout, elle avait quand même tuée un spectre ! Cependant, ce n’était pas tant un exploit. Comme j’ai dis précédemment, si le Monseigneur de Brosse avait vu ça, et bien, la fameuse paladine aurait eu le droit à des remontrances. Elle n’avait PAS DU TOUT brillée, dans les faits. Elle avait réussi à tuer son ennemi, oui, mais aucunement réussir un véritable exploit. Au contraire, Vesa avait entièrement raison... Les deux paladines n’avaient pas brilés depuis qu’elles s’étaient lancés dans cette mission, et sans aucun doute que l’ordre du Griffon serait extrêmement mécontent, dans les faits de leur capacités... Ainsi, la fameuse paladine aux cheveux mauve déclara :

« Après tout, on est des glorieuses paladines, et on se débrouille déjà, toute seule, parfaitement. A deux, nous ne pouvons qu’être meilleure. Puis, je suis sûr que je peux t’apprendre quelques trucs... »

Et elle repartait à se vanter Bon, on commençait à être habitué... Vesa sans doute pouvait se demander ce que pouvait bien lui apprendre Maud... Et bien, Maud pouvait bien lui apprendre des choses, mais ce n’était pas des choses qui seraient très utile dans la situation. Maud pouvait lui apprendre à être une véritable Lady, et en profiter. C’était parfait pour se renseigner, ou réussir à collaborer avec des gens qui ne voulait pas de nous. Maud était la spécialiste pour passer pour une petite demoiselle sans défense, et ainsi, tirer des informations des gens... Mais là, elles avaient été demandés pour éliminer la Chasse Sauvage. Donc, en théorie, elles auraient la collaboration complète des autorités locales... Donc, finalement, ce qui serait le plus utile... Et bien, cela serait sans aucun doute ce qui suivait :

« … Et apprendre de toi, bien sûr ! »

Et oui ! C’était surtout elle qui allait devoir apprendre de son interlocutrice. Après tout, elle n’était encore qu’une débutante. Mais on avait affaire à Maud. Maud de Rehen. Donc, vous comprenez bien qu’elle était du genre à transformer la situation, pour que cela soit elle qui soit mise en honneur, et non son interlocutrice. Bref, Maud était toujours Maud, elle ne changeait pas. Maintenant, il fallait voir comment la fameuse Vesa allait réagir. Nous, bien sur, nous devions voir cela, car Maud ne voyait toujours pas grand chsoe. Mais elle espérait que cela plairait à la fameuse Vesa ! Après tout, elle avait approuvé ce qu’avait dit son interlocutrice, et avait -au fond- très très envie d’apprendre plus grâce à Vesa. Après tout, elle était quand même une Rehan, et elle se devait d’être la meilleure ! C’était une base, pour une Rehen ! Une bonne Rehen s’améliorait toujours pour être la meilleure !
Journalisée

Ceci est un double compte de Cassandre Harmington. Si vous êtes intéressés pour un RP ou pour demander quelques choses par MP, veuillez l'envoyer sur le compte principal. Merci =D !

PRAISE THE SUN  \[T]/
Paladin Vesa
Humain(e)
-

Messages: 66



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #38 le: Octobre 16, 2017, 12:33:25 »

Vesa était peut-être un peu stricte avec elle et avec Maud, mais leur mission était difficile. Elles devaient se renseigner sur la Chasse Sauvage, et attendre que des renforts arrivent. Ce n’était clairement pas une quête à prendre à la légère, quand on connaissait la réputation et les pouvoirs de la Chasse. Alors, quand Vesa voyait dans quel état les deux guerrières se retrouvaient après cette première journée, elle était forcément inquiète. Maud enchaîna donc en précisant qu’elles devaient effectivement apprendre mutuellement l’une de l’autre. Vesa sourit devant ses hésitations.

« Pour l’heure, il faut surtout que tu te renseignes sur la Chasse Sauvage. Haven dispose de libres sur eux... Mais j’imagine que tu n’en as lu aucun, non ? »

Question purement rhétorique, Vesa savait que Maud ne traînait pas souvent à la Bibliothèque d’Haven... Contrairement à elle. Vesa lisait énormément, et, généralement, elle se renseignait sur l’Enfer, les démons, et les Portails, précisément pour trouver comment trouver un moyen de sauver Jinx, sa sœur. C’est bien comme ça qu’elle était sûre de son coup, en disant que Maud venait rarement à la bibliothèque. Autrement dit, Vesa savait plus de choses qu’elle sur la Chasse Sauvage, car elle avait pris soin de consulter les ouvrages d’Haven sur cette force obscure.

« Comme tu l’as appris lors des études magiques, il existe quatre grands types de magie élémentaire, dont découlent toutes les autres : le Feu, l’Eau, l’Air, et la Terre. Toi, ta magie, liée au Soleil, est un mélange de magie blanche, une autre forme de magie, et de magie du Feu. La Chasse Sauvage, elle, dispose d’un mélange de magie noire et de magie de Glace, qui découle de l’Eau... Autrement dit, l’élément le plus opposé au Feu. »

Cette notion magique était aussi physique et philosophique, une manière d’appréhender la nature à travers les quatre éléments. Ça, Maud était forcée de le savoir, car tous les aspirants paladins l’apprenaient en cours.

« La Chasse Sauvage est donc, rien que de ce fait, un ennemi très redoutable pour toi. Mais, au-delà de ça, leurs pouvoirs sont très impressionnants. D’après les témoignages que les Nexusiens ont recueilli... »

Vesa pouvait véritablement parfois se transformer en une érudite, qui déballait tout son savoir devant une foule silencieuse et endormie. Il fallait la suivre, et, pour Maud, qui était plutôt du genre à foncer sans réfléchir, cet exercice devait être particulièrement pénible.

« Ils gèlent l’air autour d’eux, et perturbent le climat... C’est vraiment très particulier. Il n’y a pas que des cavaliers dans la Chasse, mais aussi de redoutables chiens, et d’autres monstres encore. Contre eux, il faut mélanger magie et attaques physiques, pour se protéger de leurs sorts de Glace, et pouvoir les combattre. L’idée, ce n’est pas qu’on apprenne mutuellement l’une de l’autre, Maud, mais qu’on soit complémentaires. »

La Paladine ferma ensuite les yeux pendant quelques secondes, reprenant ses esprits, avant de poursuivre :

« Il faut qu’on apprête à se battre ensemble, tout simplement. Comme ça, on sera impossibles à stopper ! »
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Maud de Rehen
E.S.P.er
-

Messages: 101



Voir le profil
FicheChalant
Description
~ Soyez au pied de la divine Maud de Rehen ! Unique héritière des Rehen, envoyée de la divinité suprême, celle qui guérit de tout, venant purger notre beau monde des créatures du Malin ~
« Répondre #39 le: Octobre 16, 2017, 04:12:16 »

Maud était sûre de ses talents, et elle était persuadée que tout allait bien. Aussi bien car elle était persuadée d’être la meilleur... Mais aussi car elle pensait qu’elle était avec la meilleur paladine possible ! Vesa était elle aussi très douée. Sans elle, elle n’aurait pas pu vaincre le dragon. Si elle avait BEAUCOUP aidée, et qu’elle était bien responsable pour beaucoup de la victoire contre le dragon... Elle devait bien reconnaître qu’elle avait été beaucoup aidé. Vous remarquez comment, quand elle pensait à l’événement, elle transformait progressivement dans sa tête l’événement pour se mettre en valeur ? Parfait, vous avez compris comment fonctionne la fameuse paladine du soleil. C’est efficace hein ? Bref, ainsi, elle attendait une réponse, mais n’eut pas la réponse sur lequel elle s’attendait...

« Pour l’heure, il faut surtout que tu te renseignes sur la Chasse Sauvage. Haven dispose de libres sur eux... Mais j’imagine que tu n’en as lu aucun, non ? »

« Heu.... »

Touché, contre-torpilleur coulé. Non, plus sérieusement, Vesa venait de toucher un point extrêmement marquant : Maud était COMPLETEMENT inculte. Elle n’y connaissait rien, elle s’en fichait de la théorie. Pour Maud, il n’y avait que la pratique. Franchement, qu’on soit clair, elle n’était sans doute jamais allé dans la bibliothèque de Haven. Elle n’avait pas rien fait, hein. Elle avait sans doute combattu la moitié de l’ordre, et triomphé des trois-quart de ses adversaires. Maud, c’était les muscles. Alors, oui, elle était raffinée, parfaitement au fait de l’étiquette, et avait une grande culture, mais elle n’avait pas beaucoup d’intelligence, et ne se renseignait que rarement. Elle comptait uniquement sur sa force, sa lance, et son don. C’était ce qui enrageait Monseigneur de Brosse, d’ailleurs, je vous rappelle. Bref, quoiqu’il en soit, elle clapa sa vantardise, pour écouter bien sagement les déclarations qui suivis :

« Comme tu l’as appris lors des études magiques, il existe quatre grands types de magie élémentaire, dont découlent toutes les autres : le Feu, l’Eau, l’Air, et la Terre. Toi, ta magie, liée au Soleil, est un mélange de magie blanche, une autre forme de magie, et de magie du Feu. La Chasse Sauvage, elle, dispose d’un mélange de magie noire et de magie de Glace, qui découle de l’Eau... Autrement dit, l’élément le plus opposé au Feu. La Chasse Sauvage est donc, rien que de ce fait, un ennemi très redoutable pour toi. Mais, au-delà de ça, leurs pouvoirs sont très impressionnants. D’après les témoignages que les Nexusiens ont recueilli... Ils gèlent l’air autour d’eux, et perturbent le climat... C’est vraiment très particulier. Il n’y a pas que des cavaliers dans la Chasse, mais aussi de redoutables chiens, et d’autres monstres encore. Contre eux, il faut mélanger magie et attaques physiques, pour se protéger de leurs sorts de Glace, et pouvoir les combattre. L’idée, ce n’est pas qu’on apprenne mutuellement l’une de l’autre, Maud, mais qu’on soit complémentaires. »

Trèèès longue tirade, mais je vous rassure, il y eut des pauses. Nous condensons cela pour en aprler plus aisément. Bref, Maud eu du mal à avaler tout cela... Mais là, elle pouvait faire autant de vantardise dont elle avait l’habitude, elle ne pouvait que remarquer que... Oui, tout ce qu’elle entendait était parfaitement logique, et qu’elle était en position de faiblesse. En effet, elle reposait sur de la magie de feu, très lié à la magie blanche. Donc, en toute logique, elle était faible face aux créatures du froid, de la glace, de l’eau... Bref, l’élément le plus dangereux pour elle. Et là, les témoignages faisaient... Froid dans le dos ! Bon sang, ne commençons pas les blagues sur la glace, c’est toujours mauvais signe quand ça arrive. Bref, ainsi, la fameuse Vesa put faire sa conclusion, laissant la parole à son interlocutrice :

« Il faut qu’on apprête à se battre ensemble, tout simplement. Comme ça, on sera impossibles à stopper ! »

« Je.. Je ne pensais pas. »

Et ouais, elle avait été bien stoppé dans son élan. Alors qu’elle pensait que tout serait d’une simplicité enfantine, elle perdait un peu sa façade « je suis la meilleure », pour montrer quelques doutes. Elle recula même un peu, et manqua de trébucher, à cause du fait qu’elle ne voyait toujours rien. Bon sang, vivement que ses yeux soient réparés ! Les yeux, étant l’une des parties les plus fragile du corps, mettaient souvent beaucoup de temps à se réparer... Mais bref, elle avait récupérée son équilibre, et donc, se concentrait de nouveau sur tout ce qu’elle venait d’entendre, et ce qu’elle assimilait donc progressivement... Elle devait réfléchir, et montrer que malgré ses méconnaissances, elle n’était pas non plus complètement inutile. Elle avait frappé un bon coup, en montrant qu’elle savait se battre, mais elle devait montrer qu’elle savait réfléchir aussi.

« Bon, d’accord, j’ai bien compris. Je risque d’être incapacité, ce qui est très problématique, étant donné que je suis celle qui ne craint en théorie pas les blessures, vu que je me soigne. »

Oui, elle ne pouvait donc pas foncer dans le tas sans réfléchir. C’est bête, mais c’était important à noter, étant donné que c’était... 99 % des stratégies de la fameuse héritière des Rehen. Ce qui était... Et bien franchement pas très pratique. Elle reprit alors la parole :

« On a un avantage : Si le feu craint l’eau, l’inverse existe aussi. Les deux éléments ont tendance à se neutraliser, aussi bien d’un côté que de l’autre. Il faut que je sache plus sur ce que tu sais faire, tes dons, etc... »

Pas faux ! En effet, notre fameuse Maud de Rehen avait pas tord. Le feu n’était pas tant battu par l’eau, qu’au prix d’un énorme sacrifice, sa disparition, ou plutôt, son évaporation. Bref, ainsi, la magie de feu pouvait être redoutable contre les créatures de glace, à son tour, le soleil étant bien souvent un ennemi de ses terribles êtres... Ils se neutralisaient littéralement, avec quand même un avnatage du côté des créatures de l’eau. Bref, ainsi, Maud se demandait comment faire... Et bien, en toute logique, elle devait se reposer sur son interlocutrice, pour beaucoup. Et ainsi, elle fit quelques chose dont elle n’avait pas DU TOUT l’habitude. Elle demandait. Elle voulait en savoir plus sur la personne qui était en face d’elle. Et oui, sans que cela soit de la faute de Vesa, et bien... Maud ne savait pas grand chose sur elle. Sans doute car Maud était trop occupé à tout le temps parler d’elle, et jamais écouter les autres.

« Tu peux toujours te servir de moi comme bouclier, je ne peux pas mourir, et je me soigne de mes blessures. C’est un immense honneur que je te donne ! »

Oui, enfin euh... Bon, déjà, commençons par le truc immédiat qui ne va pas... Vesa était une paladine. Elle n’allait pas utiliser l’une de ses collègues comme bouclier. Surtout qu’elle avait pu voir qu’elle ressentait quand même la douleur. Aussi égocentrique et narcissique qu’elle était, on pouvait au moins reconnaître cela à Maud... Elle ne craignait pas de souffrir, et elle était même prêt à le faire, si cela pouvait être utile. Mais voilà, Vesa était et restait avant tout une paladine. Elle n’allait pas se rabattre à ça... Et surtout... Maud n’était pas immortelle ! Elle le croyait, mais dans les faits, Maud était bel et bien mortelle, mais elle avait une capacité de regénération extrême. Enfaite, tant que son coeur et sa tête restait relativement relié, quelques manière que cela soit, elle pouvait se régénérée. Ainsi, si elle était nettement et proprement décapitée, on en parlerait plus de la paladine ! Mais voilà, Maud se considérait comme immortelle, donc, cela posait pas mal problème... Aussi courageuse soit-elle, cela restait de la folie !
Journalisée

Ceci est un double compte de Cassandre Harmington. Si vous êtes intéressés pour un RP ou pour demander quelques choses par MP, veuillez l'envoyer sur le compte principal. Merci =D !

PRAISE THE SUN  \[T]/
Paladin Vesa
Humain(e)
-

Messages: 66



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #40 le: Octobre 20, 2017, 01:40:25 »

« Euh... Attends une seconde, là, Maud. Tu... Euh... Tu es quand même consciente que... Qu’il existe des fiches, à Haven, sur chacun d’entre nous ? Des fiches qui décrivent nos habiletés, nos aptitudes et nos capacités magiques ? »

Maud était visiblement un cas encore plus désespéré que ce que Vesa pensait ! Pourtant, la lecture de ces fiches était obligatoire quand on partait en mission. Elles permettaient, précisément, d’avoir de très bons duos, des guerriers complémentaires. Au lieu de ça, la seule formation que Maud proposait était de servir de chair à canon... Soit une autre façon de se mettre en avant, en se faisant encore passer pour une jeune Paladine dévouée et altruiste. Vesa n’était toutefois pas dupe. Il suffisait de voir de quelle manière Maud dédaignait le savoir des autres, et aimait la gloire, pour constater qu’elle était très orgueilleuse. Mais ça, les supérieurs d’Haven n’étaient pas sans l’ignorer. C’était aussi pour ça qu’ils avaient choisi ce duo, pour que le caractère de l’une déteigne sur l’autre, et inversement.

Vesa dut donc faire quelques précisions utiles :

« Notre formation ne se résume pas à mettre quelqu’un en avant(/i], et quelqu’un d’autre en arrière, Maud. Si on se bat, c’est toutes les deux, ensemble, sur la ligne de front. Certes, le Feu s’oppose à l’Eau, mais tu oublies les deux autres courants. La Glace fonctionne avec l’Eau, mais s’allie naturellement à la Terre. Inversement, le Feu et l’Air sont des alliés. La Terre permet de durcir l’Eau, l’Air aide la propagation du Feu. Tu comprends ? Il y a des éléments antagonistes, et des éléments complémentaires. »

Si un bon magicien pouvait maîtriser l’ensemble des éléments, il y avait toujours une affinité particulière avec l’un ou l’autre des quatre éléments, en fonction des émotions de chacun.

« C’est pour ça qu’Haven choisit des binômes en fonction de leurs particularités respectives. Toi, tu excelles dans le Feu, Maud... Moi, c’est l’Air. Tu comprends mieux, maintenant ? »

Avec elle, il n’y avait que les démonstrations qui marchaient.

« Génère une langue de feu avec tes doigts, je vais te montrer... »

Vesa, qui s’improvisait provisoirement formatrice, laissa donc Maud agir, en la positionnant bien, de façon à ce qu’elle ne commette aucun dégât. La vision de Maud était encore floue, mais elle devrait néanmoins sentir ce qui allait suivre. Une langue de feu se généra donc, s’étalant sur un ou deux mètres, formant un léger trait enflammé.

« Maintenant... »

La main de Vesa se tendit vers celle de Maud, et elle déploya un courant d’air. Une bourrasque remua le long des doigts de Maud, et cette dernière sentit soudain la langue de feu grossir et enfler, gagnant brusquement en intensité, en énergie, mais aussi en profondeur, doublant de volume. Tout ça, Maud l’avait déjà appris, mais, comme ça impliquait de travailler avec quelqu’un d’autre, et de le considérer comme un élément complémentaire, il était évident que Maud l’ait totalement oublié !

« Voilà... La complémentarité, c’est de ça dont je parlais ! Tu saisis mieux, maintenant ? »
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Maud de Rehen
E.S.P.er
-

Messages: 101



Voir le profil
FicheChalant
Description
~ Soyez au pied de la divine Maud de Rehen ! Unique héritière des Rehen, envoyée de la divinité suprême, celle qui guérit de tout, venant purger notre beau monde des créatures du Malin ~
« Répondre #41 le: Octobre 24, 2017, 11:26:59 »

Ah les fameuses listes... Les fameuses fiches... Celles déjà que Maud n’avait JAMAIS lu... Plus le temps passait, plus elle avait envie de disparaître, de s’enfoncer dans le sol pour ne plus jamais réapparaître... Bon sang, elle sentait qu’elle avait fait que de la merde... Alors, oui, il fallait bien préciser... Maud était vantarde, égocentrique, narcissique etc... Bref, tout ce que vous voulez... Mais elle était pas non plus totalement stupide. Elle savait quand même reconnaître quand elle avait fait de la merde... Et là, il n’y avait pas de doute... Elle n’avait pas fait de la merde... Elle avait fait n’importe quoi ! Et bref, se faire juger par Vesa douchait l’enthousiasme qu’elle avait eu en battant le fameux spectre de Midi. Elle s’était dit qu’elle avait assuré, et qu’elle n’avait plus besoin de rien, mais finalement, elle se rendait compte qu’elle avait... Comment dire... Elle avait littéralement oublier la moitié des choses à faire avant de partir en mission... Damn... Dire qu’elle savait strictement rien sur sa camarade, tandis que la réciproque ne se vérifiait pas !

« Notre formation ne se résume pas à mettre quelqu’un en avant, et quelqu’un d’autre en arrière, Maud. Si on se bat, c’est toutes les deux, ensemble, sur la ligne de front. Certes, le Feu s’oppose à l’Eau, mais tu oublies les deux autres courants. La Glace fonctionne avec l’Eau, mais s’allie naturellement à la Terre. Inversement, le Feu et l’Air sont des alliés. La Terre permet de durcir l’Eau, l’Air aide la propagation du Feu. Tu comprends ? Il y a des éléments antagonistes, et des éléments complémentaires. »

Maud écoutait cela, tentant de rattraper ce qui ressemblait de plus en plus à une accumulation de gaffes, des gaffes qui étaient bien... Problématique. Pourquoi ? Et bien, car Maud n’y connaissait rien dans tout ce qu’elle entendait. C’était pour elle comme du chinois. Enfin, non, elle comprenait assez bien, mais voilà, il lui manquait les connaissances. Bon sang, elle avait presque l’impression que Vesa lisait sur elle, comme dans un livre. Comme si elle comprenait tout, tout ce qu’elle faisait de mal... Sa carapace de perfection, ce qui était pour elle le plus important, continuait de se fendre à une vitesse grand V. Bon sang de bonsoir, c’était quoi tout ça ? Elle se souvenait de Feu, Terre, Air et Eau, mais c’était quoi ? Elle pensait que la glace, c’était juste de l’eau qui était gelé, pourquoi il y avait des liens avec la terre… Et c’était quoi cette histoire de l’air qui aidait à la propagation du feu ? Le feu, ça brulait quand il y avait des trucs à brûler non ? Vous aurez compris : notre chère Maud était tout à fait ignorante de tout cela… Il lui manquait de nombreuses connaissances, sur de nombreux points…

« C’est pour ça qu’Haven choisit des binômes en fonction de leurs particularités respectives. Toi, tu excelles dans le Feu, Maud... Moi, c’est l’Air. Tu comprends mieux, maintenant ? »

« Oui... »

Euh… Devait-elle le dire ? Qu’elle… Enfin… Euh… Elle était… Nulle en magie ? Ouais, c’était le cas. Et elle n’avait jamais fais vraiment d’effort. Elle s’était toujours dis que la force brutale était largement suffisante ! Enfin, non, elle ne s’était jamais dis ouvertement ça. Elle était quand même plus subtil que ça, elle avait quand même plus d’intelligence qu’être dans du simple « TAPER » ! Mais il est vrai qu’elle avait toujours penser à une situation plus « physique » que magique… En même temps ce n’était pas sa faute ! Elle s’était surtout entraînée avec sa lance, et celle-ci, et bien…  Et bien, maintenant, elle devait se préparer à faire de la magie, et surtout… Ne pas se ridiculiser, cela serait bien…

« Génère une langue de feu avec tes doigts, je vais te montrer... »

Là, et Vesa pu l’entendre sans problème, Maud eut du mal. Elle avait du mal avec la magie. Elle n’était pas très douée de base, et avait fait peu d’effort... Mais il fallait bien comprendre que de base, elle n’était pas très douée pour la magie, c’était pas sa spécialité... Loin de là même ! Donc, elle fit de son mieux… Et finalement, une petite flamme pu apparaître ! Bon sang, elle avait galéré ! C’était pas facile de faire de la magie… C’est alors que ce fut donc au tour de son interlocutrice d’user de la sienne. Sans difficulté, elle joua de la flamme, la faisant manier, grossir, se déplacer… Maud sentait presque la jalousie, mais elle se disait qu’au moins, elle était la meilleure en combat singulier… Après tout, elle était avant tout une Paladine qui affrontait les ennemis avec sa lance. C’était rare qu’elle se repose sur la magie, et elle préférait faire parler l’acier. Elle était plus une inquisitrice qu’un simple mage ! Et puis, la magie, c’était souvent non-humain, donc, ce n’était pas bien ! Voilà !

« Voilà... La complémentarité, c’est de ça dont je parlais ! Tu saisis mieux, maintenant ? »

« je... Oui, je... »

Sauf que si elle pensait cela, en vrai, elle n’était pas dupe… Comment pouvait-on parler de complémentarité ? Surtout quand elle était aussi peu douée face à son interlocutrice… Cela l’énervait, mais elle n’y pouvait rien… Bref, elle déclara :

« Je suis désolée, je suis nulle... ! Je voulais tant vous satisfaire, j’ai fais de mon mieux, mais à chaque fois ça suffit pas ! J’ai pas lu votre fichu dossier, je préférais vous rencontrer en vrai, c’était mieux ! Pourquoi personne ne veut accepter ce que je fais, je suis l’élu du soleil et... Et j’ai tué le spectre moi toute seule, les autres ils ont rien fait, et je... Pourquoi rien ne marche hein ?! Rien ! Je propose de l’aide, et voilà ! Encore ! »

Ouh la ! Mais que se passait-il ? Et bien... Plein de chose. C’était un mélange de honte -comme dit précédemment, elle avait prit la mission trop à la légère-, de vantardise -elle était furieuse qu’on la critique, plutôt qu’on la félicite-, de manque de confiance en soi -car finalement, elle se rappelait de son père et ce que ce dernier pensait d’elle-, et finalement de frustration, voyant qu’elle n’arrivait à rien toute seule, et qu’en quelques secondes, ce qui était pour elle très difficile -la magie- était emplifiée par l’autre paladine... Bref, elle explosa. Maud explosait environ... Deux fois par jours. Vous avez compris cela au bout d’un moment... Maud pouvait paraître très inconsistante. Tantôt elle se moque de tout le monde et dit qu’elle est la meilleure, et quelques secondes après, elle se considère comme nulle. Rien que la tirade de la paladine le prouvait : Elle semblait tout d’un coup prise par énormément d’idées contradictoires... Et bien, c’était ça Maud. Une bombe d’émotion qui n’attendait que tout explose. À chaque fois, elle n’était pas capable de tenir mentalement... Peut-être était-ce aussi pour ça qu’elle était avec Vesa ? Peut-être que celle-ci pouvait aider la paladine du Soleil à être plus stable ?

« Je suis nulle, nulle, nulle, nulle... AAAH ! Mais qui a mis de l’eau aussi ici ?! Quel est l’idiot ! Pourquoi à chaque fois je me ridiculise ! »

Ainsi, elle tenta de fuir pour échapper à sa honte... Sauf qu’elle ne fit qu’augmenter l’ensemble ! En effet, elle voyait toujours mal, vous avez bien compris cela... Et bien, elle rata une marche, et se vautra littéralement dans le bassin. On put voir son front frapper la pierre, avant qu’elle se retrouve totalement dans la flotte. Heureusement, l’ensemble n’était pas profond. Elle ne risquait pas de se noyer -oui, son don la protégeait de la noyade, mais cela restait EXTRÊMEMENT désagréable- bref, elle ressemblait encore une fois à une gamine qui n’avait pas ce qu’elle voulait. La preuve... Elle boudait. Elle s’était mise sur ses fesses, dans l’eau toujours, et avait serré ses jambes contre son torse. Sa tenue se gorgeait d’eau, et moulait son corps, des fesses aux seins, mais elle s’en fichait. Elle était ridicule, donc à ce stade, qu’on voit ses fesses, pff. De toute façon, elle voyait toujours très mal. Journée de merde.
Journalisée

Ceci est un double compte de Cassandre Harmington. Si vous êtes intéressés pour un RP ou pour demander quelques choses par MP, veuillez l'envoyer sur le compte principal. Merci =D !

PRAISE THE SUN  \[T]/
Paladin Vesa
Humain(e)
-

Messages: 66



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #42 le: Octobre 30, 2017, 02:07:15 »

Vesa n’avait pas pensé à mal en faisant son speech, mais elle ignorait que Maud avait tellement de lacunes dans la magie. Elle ignorait que c’était un point sensible, et, quand son amie s’enflamma, Vesa en resta interdit, absolument stupéfaite. Aucun mot ne lui venait à l’esprit, car ce n’était tellement pas ça que la paladine avait voulu dire qu’elle ne savait tout simplement pas comment réagir. Fuir ? Hurler davantage ? Elle restait silencieuse, devant la jeune femme, sans savoir quoi dire, et vit ensuite Maud tourner les talons.

« Hey... Attends ! »

De biens vaines paroles, mais Maud était encore aveuglée, et heurta une fontaine, tombant dans l’eau. Vesa grimaça en se rapprochant rapidement... Mais manqua aussi chanceler, ses articulations lui faisant mal. Elle dut s’immobiliser pendant quelques secondes, soupirant longuement, et vit l’eau imbiber le corps de Maud, moulant son corps à la perfection... Mais ça, autant dire que Vesa, en ce moment, s’en moquait. Elle se rapprocha de la fontaine, où Maud lui tournait le dos, vautrée dans l’eau, se sermonnant, avant de se recroqueviller sur elle-même, formant une solide petite carapace.

Vesa la rejoignit rapidement dans l’eau, et fléchit les genoux, venant alors enlacer Maud, écrasant ses seins dans son dos.

« Maud... Je n’ai jamais dit que tu étais nulle, ma chérie. Tu as vaincu un Spectre de midi ! Tu es une Paladine ! Seul un menteur et un jaloux pourrait prétendre que tu es mauvaise ! »

Certes, elle avait des lacunes... Mais ce n’était pas grave ! Enfin... Il était quand même troublant qu’elle soit Paladine en manquant des bases élémentaires en matière de magie, car la magie était le lot quotidien des Paladins. Il était récurrent qu’ils affrontent des sorciers, des magiciens, des ectoplasmes, des fantômes... Soit des êtres contre qui les attaques physiques prouvaient rapidement leur faiblesse. Mais bon, on disait aussi ça du Spectre de Midi, et, pourtant, Maud avait réussi à l’occire.

« Je n’ai jamais prétendu ça, Maud... Au contraire, si je te propose qu’on travaille ensemble, c’est bien parce que j’estime qu’on est du même niveau, non ? Ou alors... C’est que tu penses que je suis nulle ! »

Difficile de trouver les bons mots pour la réconforter, ce n’était vraiment pas le domaine de prédilection de Vesa, qui était surtout motivée par l’idée de retrouver sa sœur, et bien moins par sympathiser avec les autres. Elle n’était donc pas très douée dans ce domaine, mais faisait malgré tout de son mieux.

« Après tout, c’est vrai que j’ai été grièvement blessée contre ce dragon, et je t’ai laissé affronter seule le Spectre de Midi. Je ne suis pas vraiment prête pour cette mission, moi aussi... Peut-être qu’on devrait abandonner, tu ne crois pas ? »
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Maud de Rehen
E.S.P.er
-

Messages: 101



Voir le profil
FicheChalant
Description
~ Soyez au pied de la divine Maud de Rehen ! Unique héritière des Rehen, envoyée de la divinité suprême, celle qui guérit de tout, venant purger notre beau monde des créatures du Malin ~
« Répondre #43 le: Octobre 30, 2017, 12:40:55 »

Maud boudait… C’était… C’était très mature de sa part, c’est ce qu’on pouvait dire. Mais que voulez-vous… Même avec la meilleure volonté du monde, on pouvait pas dire d’autres mots. Elle était entrain de bouder. Elle boudait, alors qu’elle était trempée et avec des vêtements moulant. On pouvait dire que cela pourrait exciter le regard de n’importe qui, surtout si cette personne appréciait particulièrement les Tsundere. Mais bref, en tout cas, Maud était toujours dans l’eau, et ainsi… Elle fut approchée par la fameuse Vesa. Celle-ci ne semblait pas savoir quoi dire, ce qui était compréhensible… Parler avec Maud, c’était comme désamorcer une bombe. Les trois quart du temps, on ne savait pas quoi faire, et on avait peur car la moindre erreur pouvait la faire exploser. Ainsi, Vesa se serra contre Maud, pressant sa poitrine contre le dos de la paladine.

« Maud... Je n’ai jamais dit que tu étais nulle, ma chérie. Tu as vaincu un Spectre de midi ! Tu es une Paladine ! Seul un menteur et un jaloux pourrait prétendre que tu es mauvaise ! »

Oui mais elle avait dit tellement de chose… Et puis, si elle avait réussi des choses, et bien, c’était pas bien qu’elle rate d’autres… Et oui, voilà la célèbre paradoxe qui touchait la plupart des personnes qui avaient en apparence un égo surdimensionné. Maud passait son temps, et quand je dis son temps, c’est bel et bien tout le temps, entrain de se vanter, de dire qu’elle était la meilleure… Sauf qu’il suffisait, juste UNE SECONDE de critiquer, et voilà que cela absorbait tout. Cela pouvait vouloir dire deux choses… Soit Maud ne supportait pas la critique, et se considérait comme la meilleure… Sauf elle cachait des problèmes d’insécurités et des doutes sur ses talents… Et bien, dans le cas de Maud de Rehen… C’était les deux. Face à des gens qu’elle considérait comme inférieurs, elle était vantarde et se disait la meilleure… Mais face à une personne qu’elle considérait comme son égal, toute critique lui faisait penser qu’elle n’était pas à la hauteur de son titre et de son rang.

« Je n’ai jamais prétendu ça, Maud... Au contraire, si je te propose qu’on travaille ensemble, c’est bien parce que j’estime qu’on est du même niveau, non ? Ou alors... C’est que tu penses que je suis nulle ! »

Elle avait raison.. Oh non, je vous rassure, pas dans le sens que Maud pensait que son interlocutrice était nulle, loin de là ! Au contraire, même, elle respectait énormément son interlocutrice et la pensait comme une paladine d’exception… Là, il n’y avait véritablement aucun doute sur ce point… Mais néanmoins, et bien… Et bien, Vesa avait raison sur le fait qu’elle n’avait jamais prétendu cela, c’était Maud qui avait pensé cela, car elle s’était tout de suite sentie blessée par la critique. Pour elle, quand on la critiquait, c’était littéralement la fin du monde… Alors que non, franchement, ce n’était pas si grave, il fallait bien le dire. Mais voilà… Heureusement, son interlocutrice avait la bonne technique, justement, pour lutter contre cette situation un brin complexe… En jouant avec ce qu’elle disait, elle allait sans doute remettre Maud sur pied. C’est ainsi que Maud écouta la suite des déclarations.

« Après tout, c’est vrai que j’ai été grièvement blessée contre ce dragon, et je t’ai laissé affronter seule le Spectre de Midi. Je ne suis pas vraiment prête pour cette mission, moi aussi... Peut-être qu’on devrait abandonner, tu ne crois pas ? »

« Non, non pas du tout ! »


OHLALALALA ! NON PAS DU TOUT ! Et pas du tout pour tout. Cela faisait beaucoup de tout. Il manquerait juste un Toutou. Mais ça serait juste une blague nulle. Bref, en tout cas, -encore un tout-, et bien, Maud ne pensait absolument pas que son interlocutrice était nulle. Déjà, car le dragon… Et bien, il fallait rappeler que c’était elle, d’abord, qui s’était fait blessée par le dit dragon. Et oui, on l’avait oublié, car elle s’était soignée, mais elle s’était fait éventrer par le dragon, quand elle avait réussie à le clouer au sol. Donc, cela voulait dire qu’elle était tout aussi nulle que Vesa… Et puis, surtout, le plus important, véritablement… Et bien hors de question d’abandonner ! Des gens comptaient sur eux… Et… Et bien, surtout, quel honte elles auraient, si elles rentraient comme ça au niveau de la confrérie des Paladins, en ayant échoué la mission ! Elle ne pourrait plus se regarder en face…

« C’est juste que quand on m’a dit que je pouvais entrer, tout avait l’air si simple… Mon père avait tout organisé, et j’ai rencontré Monseigneur de Brosse qui m’a aidé dans mon entrainement. On m’a jamais parlé de fiches, de tout ça, et puis... »

Oh… Oh… Intéressant cela… Peut-être que beaucoup de choses s’expliquaient… Alors ce qui va suivre n’excuse nullement Maud, qui aurait du faire des efforts… Mais si le Rehen avait graissé la patte de quelques paladins, pour faire entrer plus facilement sa fille dans la confrérie ? Depuis longtemps le Rehen avait voulu se débarrasser de sa fille, depuis enfaite qu’elle avait découvert le secret sur le destin de sa mère pour tout dire… Alors, était-ce la raison pourquoi Maud était devenue aussi aisément une paladine ? Pour Maud, cela serait horrible, car elle croyait vraiment qu’elle était paladine pour ses talents et son don… Elle n’avait jamais demandé cela ! Ce n’était qu’une théorie, bien sur, mais la théorie tenait plutôt bien la route, il faut bien l’avouer. Bon, pour les responsables… On pouvait déjà rayer de la liste le monseigneur de Brosse. Celui-ci était tellement sévère et sec, qu’on voyait qu’il n’était pas intéressé par l’argent, mais plutôt par l’ardeur et le travail… Mais bref, avant que tout cela puisse être développé, malheureusement, Maud déclara :

« Bon, tu sais quoi, on oublie. Je suis la glorieuse de Rehen, et je vais vaincre, en ta compagnie, cette maudite Chasse Sauvage et… Et tu veux bien m’aider à retourner dans notre chambre ? Je vois pas grand-chose, et j’ai peur de pas réussir à sortir de cette fontaine... »

Alors, une chose à dire… La fameuse Vesa devait se dire qu’elle parlait à une fille littéralement bi-polaire. Il y a quelques dizaines de secondes, elle déprimait et elle disait qu’elle était nulle… Et maintenant, elle était de nouveau motivée ! Bref, vous voyez bien que Maud était complexe… Moyen polie de dire qu’elle était casse-couille. Il fallait bien dire que cela jouait beaucoup dans un délire de « regaaaardeeeez-moi. » Quand les talents ne suffisaient plus, visiblement, il y avait un petit côté caliméro qui pouvait naître. Mais bref, elle était comme ça, et au fond… Elle n’avait pas mauvais fond, c’était juste que son caractère la poussait à être ainsi… Bref, en tout cas, oui, il valait mieux qu’elle sorte, car là, elles allaient finir par attraper froid… Elles allaient aussi devoir retirer tout ses vêtements trempées, car dans le cas de Maud, et bien, tout était véritablement trempée, aussi bien les couches supérieures que les couches inférieures… Bref, elle allait vite devoir se faire sécher, avant de mettre une robe de chambre, car sinon, elle allait attraper froid. Et elles avaient déjà pris pas mal de retard !
Journalisée

Ceci est un double compte de Cassandre Harmington. Si vous êtes intéressés pour un RP ou pour demander quelques choses par MP, veuillez l'envoyer sur le compte principal. Merci =D !

PRAISE THE SUN  \[T]/
Paladin Vesa
Humain(e)
-

Messages: 66



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #44 le: Novembre 01, 2017, 10:54:20 »

Plus Vesa voyait Maud, et plus ça confirmait ce qu’on disait d’elle. Parler de bipolaritéau sens psychiatrique était sans doute excessif, mais il y avait bien quelque chose de ça là-dedans. En soi, les sautes d’humeur étaient communes à tout le monde, mais voir Maud passer d’un état très mélancolique à une joie débordante, c’était... Très étonnant. Vesa cligna des yeux en l’observant, tout en essayant de comprendre ce que tout ça voulait dire. Ainsi, Maud aurait suivi un entraînement différent ? Mais ça n’avait aucun sens... Au sein d’Haven, il n’y avait pas de népotisme, pas de favoritisme. L’ordre d’Haven était fondé sur les préceptes de l’Ordre Immaculé, qui, au moins officiellement, considérait que tous étaient égaux devant Dieu, que ce soit le simple paysan ou l’aristocrate, car tous étaient de même dignité. Et Haven appliquait assez durement ce précepte d’égalité. Vesa venait d’une famille riche, mais avait suivi le même entraînement que les garçons venant des fermes populaires de Nexus. Elle n’imaginait donc pas Maud avoir suivi un programme spécial.

*Mais, d’un autre côté, au-delà du tronc commun, il y a une grande liberté dans le choix des matières et des disciplines.*

Haven n’imposait que quelques cours obligatoires, comme l’enseignement de la déontologie, le droit, l’Histoire, la religion... S’agissant des capacités militaires, Haven croyait en l’union de ses troupes, et laissait donc les paladins, en fonction de leurs affinités, apprendre ce qui leur convenait le mieux. Les fiches de renseignement ne constituaient pas un cours à battre, mais Maud en avait sûrement entendu parler pendant les séances de déontologie et d’apprentissage du Codex, le sacro-saint Code de chevalerie d’Haven, comprenant tous les devoirs et les rituels sacrés des paladins. La seule explication était donc que Maud avait dû être inattentive.

Finalement, Maud demanda à retourner dans leur chambre. Vesa aurait normalement dû encore rester en observation ici, mais elle se sentait mieux, elle aussi. Elle sourit donc.

« Notre équipement est dans notre chambre, non ? Je gage qu’après tes exploits, on nous a assignés une meilleure chambre ! »’

Pour le coup, Vesa ne se trompait pas, car elles n’étaient plus logées à l’auberge, mais directement dans le manoir du seigneur local. Ce dernier avait même organisé un festin pour ce soir, afin de célébrer la mort du Spectre, et honorer « Maud-la-Pourfendeuse » ! Vesa sourit, et rigola même. Elle tenait la main de Maud pendant leur déplacement, pour mieux la guider, et lui donna un léger coup d’épaules.

« C’est un surnom qui te va bien, non ? »

Elles partirent donc vers le manoir. Il se dressait au centre de la ville, et le seigneur local les salua donc, remerciant encore Maud, en lui donnant une bonne bourrade sur l’épaule.

« Loué soit Haven, sincèrement ! Ce putain de Spectre était logé en nous comme un furoncle dans le cul ! Enfin... Sans vouloir vous offenser... »

Vesa haussa les épaules, et, surtout irritée par la voix très grave de l’homme, prétexta la fatigue pour filer rapidement dans leur chambre.

Le seigneur leur avait confié la chambre de sa femme, qui était absente, en voyage à Nexus. Une magnifique pièce avec une bassine intégrée, et un grand lit à baldaquin.

« On va encore devoir dormir ensemble, je crois... »

Maud inspecta brièvement les lieux.

« En tout cas, il faut que je fasse quelque chose pour tes yeux ! Fort heureusement, je n’ai pas tes talents innés, mais je maîtrise plutôt bien la magie blanche et l’alchimie. Pendant que je méditais, j’ai utilisé le laboratoire pour faire des gouttes spéciales... Mais il faudrait peut-être que tu te changes, tu vas attraper froid avec tes vêtements trempés ! »

Et puis, Vesa devait encore finir son traitement ! Elle guida donc Maud vers la penderie, et la laissa choisir sa tenue... Sans savoir que la femme du seigneur avait des goûts très particuliers, et que la seule tenue qui aille à Maud était une belle nuisette bleue en soie, qui était absolument magnifique vue de dos.

Autant dire que, quand Vesa la vit ainsi, elle ne put que rougir, mais ne dit rien, et invita Maud à s’asseoir sur le bord du lt lit, tout en grimpant près d’elle, ce qui l’amena à coller son corps au sien.

« Ouvre bien les yeux, et n’aie pas peur... Ça va piquer un peu ! »

Elle laissa plusieurs gouttes tomber dans les pupilles de Maud, et, très rapidement, cette dernière put retrouver la vue, avec une vision étonnante sur deux élégantes bosses... Qui s’avérèrent être les seins de Vesa, si proches d’elle qu’ils en frottaient son nez !
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Tags:
Pages: 1 2 [3] 4 5
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox