banniere
 
 
Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: 1 [2] 3 4 5
  Imprimer  
Auteur Sujet: La Chasse Sauvage [Maud de Rehen]  (Lu 1869 fois)
Maud de Rehen
E.S.P.er
-

Messages: 101



Voir le profil
FicheChalant
Description
~ Soyez au pied de la divine Maud de Rehen ! Unique héritière des Rehen, envoyée de la divinité suprême, celle qui guérit de tout, venant purger notre beau monde des créatures du Malin ~
« Répondre #15 le: Février 27, 2017, 11:51:53 »

Qu’avait donc notre fameuse Maud de Rehen ? Se vantait-elle car elle était en manque d’affection, comme un enfant qui ne peux s’empêchait de montrer ce qu’elle faisait, fière de sa réussite, car elle voulait absolument se faire remarquer ? Se vantait-elle car elle estimait qu’elle était la meilleure, et qu’il fallait qu’on reconaisse ses talents… ? Dans ce genre de cas, était-ce car elle était vraiment la meilleure ? Ou bien était-ce car elle avait absolument besoin qu’on la considère comme la meilleure, car sinon, elle estimait qu’elle ne valait pas un clou… ? Et bien… Sans doute un mélange de tout cela. Le caractère d’une personne n’est jamais, au grand jamais, simple malheureusement. Cela serait plus simple, si Maud était tout simplement une vantarde qui ne pouvait s’empêcher de se vanter… Malheureusement, elle était plus que cela. Elle était désespérément humaine… Avec toutes les contradictions et paradoxes que cela amène…

« Maud... Je... Je suis désolée pour ce que je t’ai dit. Je ne voulais vraiment pas te vexer. Je... Je ne te juge pas, Maud. Jamais je ne le ferais, ce n’est pas mon rôle. Je... C’est vrai que... Je suis un peu coincée... Mais je t’assure que je ne veux pas te vexer, ou laisser entendre que tu... Enfin... Que tu serais inférieure à moi. Je... Ce n’est pas du tout ce que je pense ! Enfin voilà... Je n’aurais pas dû te parler comme ça et... Enfin, je suis désolée... »

Alors qu’elle continuait à s’entraîner… Toujours avec sa technique qui était toujours aussi contestable… Dire que Monseigneur de Brosse avait dit UNE chose avant de la laisser partir dans sa mission : de ne pas trop se reposer sur son don… Mais non, madame n’en faisait qu’à sa tête. Alors, que se passa-t-il exactement ? Et bien, alors qu’elle s’entraînait, la fameuse Vesa attrapa la hampe sa lance, arrêtant bien évidemment le coup d’estoc qu’avait tenté de faire la fameuse paladine… Elle se lança dans une longue tirade d’excuses… Qui aux yeux de Maud… Ne disait pas grand-chose enfaite. Elle ne disait rien du tout, à part qu’elle aurait mentionné le fait qu’elle « soit inférieur à elle ». Elle remerciait cela, en tout cas, c’est vrai qu’elle n’était pas inférieur ! Après tout, elle était quand même Maud de Rehen ! Donc, elle se tourna après un moment de reflexion pour déclarer quelques choses… Mais… 

Mais elle était déjà partie malheureusement… Maud était maintenant toute seule, entrain de réfléchir… Bien que son excuse soit un peu maladroite… Quoiqu’il arrive, il fallait bien remarquer qu’elle avait tentée de s’excuser. C’était déjà ça… Bref, Maud réfléchissait…

***

« Debout, Vesa ! »

La fameuse Maud alluma alors la torche qui servait de lumière… Certes, le soleil commençait à se lever, mais il n’y avait pas encore assez de lumière pour véritablement bien voir tout ce qui se passait dans la chambre. La fameuse Maud était levée… Avait-elle dormie ? C’était une bonne question quasi insoluble, tant qu’elle ne répondrait pas à la question. Les effets d’une seule nuit blanche n’était pas spécialement vide, aussi rapidement, surtout que la fameuse Maud semblait avoir déjà fait sa toilette… Donc, vous imaginez qu’elle semblait tout à fait présentable. Quoiqu’il en soit elle « réveillait » Vesa… Pourquoi entre guillemet ? Car dans les faits, la fameuse paladine n’eut strictement aucune idée de si elle réveillait ou pas Vesa. Elle ne s’était pas approcher en mode « Je te lève d’un bisou magique ». Non, quand même pas ! Elle ne voulait pas faire croire à la fameuse Vesa qu’elle la considérait comme un bébé ! Elle doutait très peu du fait que celle-ci soit déjà réveillée.

« J’espère que tu as bien dormis ! L’aube arrive, et en temps que paladine du soleil, je me dois de chevaucher et travailler avant tout le jour, ça serait une insulte de ne pas respecter le lever et le coucher de mon Dieu ! »

Elle semblait avoir complètement oublier ce qui s’était passé la veille… Qu’est-ce que cela pouvait bien vouloir dire… ? Et bien, le soucis, si vous voulez mon avis -et vous le voulez, quoiqu’il arrive, namého-, et bien… C’était qu’elle n’ait pas oublier, masi qu’elle décide de ne pas en parler. Quoiqu’il en soit, cela aussi pouvait vouloir dire qu’elle l’ait pardonnée, et qu’elle voulait plus qu’on en parle. Encore une fois, pour une bavarde, dans les faits, enfaite, Maud ne disait absolument rien… Elle faisait que botter continuellement en touche, et ne rien dire, tout en parlant  était quand même un sacré exploit, il fallait bien le dire… Comment pouvait-on parler autant, sans jamais rien dire ? C’était une bonne question. Sans doute voulait-elle éviter de recréer un conflit ? Peut-être, mais alors pourquoi l’aurait-elle fait de base ? La fameuse Maud de Rehen, était sans aucun doute plus complexe qu’elle voulait elle-même le faire croire, si vous voulez mon avis… Quoiqu’il en soit, elle déclara :

« Alors, t’es bientôt prête, Vesa ? Je sens qu’on arrivera bientôt à Velen, on a un bon rythme. »

Oh, girl. Laisse lui une seconde. Elle vient peut-être de se réveiller. Plus, il n’y avait pas urgence à ce point. Là, sur le coup, notre fameuse Maud de Rehen pêchait d’optimisme. Elles n’étaient pas encore rendus, il y avait encore un bout de chemin. Puis, là, ce que proposait la fameuse Maud de Rehen n’était pas bon du tout : elle proposait de sauter le petit déjeuner, ce qui n’était sur un point de vue diététique qu’une très mauvaise idée… Mais pas que diététique ! En effet, la traversée pouvait être semée d’embûches, maintenant que Nexus n’était plus aussi proches. Alors, certes, pour cela, Maud se vanterait de s’être entrainer… Mais ce n’était pas avec le ventre vide qu’on combattait bien, il fallait bien le dire… Mais bon ! Quoiqu’il en soit, c’était maintenant à la fameuse Vesa de répondre… Qu’allait-elle penser des déclarations de sa fameuse collègue ? Allait-elle refaire mention de la dispute de la veille ? Que de question sans réponses…
Journalisée

Ceci est un double compte de Cassandre Harmington. Si vous êtes intéressés pour un RP ou pour demander quelques choses par MP, veuillez l'envoyer sur le compte principal. Merci =D !

PRAISE THE SUN  \[T]/
Paladin Vesa
Humain(e)
-

Messages: 66



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #16 le: Mars 06, 2017, 01:53:13 »

La soirée fut délicate, et, faute de réponse de Maud, Vesa s’était retirée. Elle avait médité un peu, avant de s’endormir, en se tassant dans un coin du lit. Le sommeil avait eu du mal à venir, toutefois, car sa conscience la pourchassait. Avait-elle vraiment été si mauvaise avec Maud ? N’aurait-elle pas dû être plus conciliante, plus avenante ? Mais, d’un autre côté, elle n’aimait pas trop la manière dont Maud la prenait naturellement en main, et semblait vouloir instinctivement la commander.

*Ce qu’il faut que j’arrive à comprendre, c’est comment les choses ont pu s’inverser ainsi, pour que ce soit finalement moi qui sois accusée de prendre un air supérieur...*

Il y avait eu une curieuse inversion des choses, comme si, en essayant de rappeler à Maud qu’elle était son égale, Vesa avait fait preuve d’une incroyable arrogance. Paradoxalement, elle se sentait donc coupable et agacée, coupable d’avoir heurté la sensibilité de Maud, mais en même temps agacée d’être accusée, alors qu’elle avait affronté l’infantilisation de la jeune femme. Le sommeil de Vesa finit par venir à elle, et, quand Maud arriva, Vesa avait fini par sombrer, de sorte qu’elle ne se réveilla pas, et dormit donc.

...

Aux aurores, elle entendit Maud l’extirper de son sommeil, et Vesa gémit en ouvrant les yeux.

« Mais que... ? »

Diable, il ne faisait même pas encore jour ! Étouffant un bâillement, Vesa se redressa, et regarda évasivement autour d’elle, avisant Maud, qui semblait impatiente, et désireuse de partir le plus rapidement possible vers Velen. Vesa se redressa donc, en chemise de nuit, et frotta ses yeux, tout en bâillant encore.

*Elle est très matinale, elle...*

C’était assez surprenant, en tout cas. Vesa se redressa finalement, s’extirpant du lit. Maud avait, soit oublié leur querelle d’hier, soit avait décidé de ne pas en parler. Il y avait sans doute un message derrière ça, une chose à noter, mais, pour l’heure, Vesa avait surtout la tête dans les chaussettes, et se redressait un peu.

« Oui, oui, mais attends déjà que je me lave, et que je mange un peu. »

Vesa n’était même pas sûre que l’auberge ait préparé les petits-déjeuners. Dehors, elle pouvait voir les premières lueurs orangées du soleil, qui se redressait paisiblement.

« Tu es très matinale, en tout cas, c’est une bonne chose... »

En soupirant, Vesa se mit à s’étirer, faisant craquer ses muscles. Elle ne le vit pas, mais la chemise fut aussi soulevée dans son dos, et se coinça dans ses fesses, ce qui eut pour effet de mouler son beau petit cul. Vesa fila ensuite vers la salle de bains.

Une fois qu’elle serait prête, elles partiraient.
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Maud de Rehen
E.S.P.er
-

Messages: 101



Voir le profil
FicheChalant
Description
~ Soyez au pied de la divine Maud de Rehen ! Unique héritière des Rehen, envoyée de la divinité suprême, celle qui guérit de tout, venant purger notre beau monde des créatures du Malin ~
« Répondre #17 le: Mars 06, 2017, 06:47:33 »

A l’aventure compagnon ! Moins de temps elles resteraient sur la route, moins de temps il faudrait pour régler cette fameuse affaire. Et au fond, même moralement parlant, la fameuse Maud de Rehen n’avait pas tord de vouloir presser le pas... Après tout, plus le temps passait, plus la fameuse Chasse Sauvage avait de risques de réapparaître, et de nouveau, provoquer milles et un tourment à la Région de Velen... Bref, tout cela, c’est bien beau, mais, concrètement... Et bien, la fameuse Maud de Rehen n’avait absolument aucune considération sur ce point. Elle, se qui l’intéressait, c’était surtout de pouvoir prouver sa valeur. Et elle espérait,  au fond d’elle, qu’elle pourrait réussir à convaincre Vesa du bien fondé de sa technique, qui certes, en matière de déontologie, pouvait être contestable... Mais quand même.

« Oui, oui, mais attends déjà que je me lave, et que je mange un peu. »

« T’inquiètes, c’est pour ça que je te lève tôt ! »


Menteuse. Elle avait complètement oublier de manger, la fameuse paladine. C’est pas possible, cette fille, on sentait que c’était une petite fille de noble hein. Dans le sens « petite », dans le sens pas mûre. Hein. Enfin, elle n’était pas bien grande non plus, il faut bien le dire... Bordel, comment j’arrive à me noyer dans des idées aussi simple ? Bonne question. Bref, en tout cas, la fameuse Maud n’avait pas pensée à manger un bout. Elle s’était préparée, mais c’était qu’elle ne supportait l’idée de ne pas être spécialement parfaite, niveau apparence. D’ailleurs, heureusement qu’il y avait de quoi faire un peu de toilette ici, car cela ne sera pas toujours le cas pendant le voyage, et elle le savait bien... Bref, quoiqu’il en soit, elle écouta les déclarations de la fameuse paladine qui lui servait de collègue.

« Tu es très matinale, en tout cas, c’est une bonne chose... »

« Merci Vesa ! »


Ah ! Elle aimait quand elle était complimenté ! Cela lui faisait tant plaisir... Et surtout que pour une fois, c’était entièrement mérité. En effet, Maud faisait toujours attention de suivre le soleil... Ce qui faisait qu’en hiver, elle glandait pas grand chose, étant donné qu’elle pouvait aller se reposer -pas forcément dormir- dès que le soleil n’était plus debout... Vous imaginez un peu le principe... Bref, la fameuse paladine était contente de se faire féliciter ! Après tout, elle se considérait comme une très bonne paladine, et surtout, une bonne fille du Soleil ! Et quand on était une fille du Soleil, et bien... Il faut véritablement en profiter. Il fallait vivre avec le soleil ! Pendant ce temps là, la fameuse Vesa était entrain de commencer à se préparer, et bien... Disons qu’il s’était passé quelques choses qui attira le regard de la fameuse Maud de Rehen.

« Jolie petit cul. »

OUAHOUAHOUAH ! Maud ! Sérieusement ! Tu peux pas dire ça ! Tu parles à une de tes collègues, qui n’est pas n’importe qui, c’est quand même... Je sais pas moi... Je veux dire, c’est quand même une paladine, comme toi ! Et vous avez raison de penser cela... Car en effet, la fameuse Maud de Rehen n’avait pas « voulu » dire ça. C’était... Et bien... Comment dire. La famesue Paladine était tranquillement entrain de regarder Vesa, quand elle se dirigeait vers la fameuse « salle d’eau ». Entre guillemet, bien sur, car c’était bien loin d’une « salle d’eau » comme on avait l’habitude. Bref, en tout cas, la fameuse paladine était tranquillement entrain de regarder, mater dirait certains... Et bien, cela était sorti tout seul, inconsciemment, sans qu’elle ait le moindre contrôle... De suite, un peu rouge, elle déclara, comme si de rien n’était, priant intérieurement pour qu’elle n’ait strictement rien entendue :

« Euh, donc, tu as des idées sur ce qu’on va faire, une fois partie, et arrivée à Velen ? Je n’ai pas trop réfléchis à ça encore, et je doute fort avoir une idée autre que trouver la chasse sauvage, et lui enfoncer ma lance dans son... Enfin, tu comprends. »

Oui. Voilà. Parler d’autres choses... Laisser passer... Pus... Puis sérieusement, c’était intéressant tout cela ! Eh ! Quand même ! Elle avait une mission, il fallait rester sérieux. En effet, la fameuse paladine n’avait pas trop trop d’idée de ce qu’elles allaient pouvoir faire. Enquête sur la Chasse Sauvage, d’accord, mais cela lui semblait assez complexe, étant donné que ce phénomène semblait... Comment dire... Déjà, assez mystérieux, c’est pour cela qu’elles devaient enquêter... Mais surtout, elle semblait être incapable de la moindre compassion et laisser le moindre survivant en vie. Donc... Pour avoir des informations... Et bien, ce n’était pas très pratique. Peut-être que Vesa avait une idée ? Car la fameuse de Rehen... Elle séchait complètement ! Et ouais... Car elle, elle demandait et ne refusait pas l’aide des autres... Oui, visiblement, elle avait encore un peu de rancune...
Journalisée

Ceci est un double compte de Cassandre Harmington. Si vous êtes intéressés pour un RP ou pour demander quelques choses par MP, veuillez l'envoyer sur le compte principal. Merci =D !

PRAISE THE SUN  \[T]/
Paladin Vesa
Humain(e)
-

Messages: 66



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #18 le: Mars 13, 2017, 01:23:31 »

Joli petit cul.

« H-Hein ?! »

Est-ce qu’elle avait bien entendu, là ? Qu’est-ce qu’elle venait de dire ? Vesa la regarda en clignant des yeux à plusieurs reprises, surprise... Et un peu gênée. Elle vit les joues de Maud rosir légèrement, puis la paladine enchaîna rapidement, changeant de sujet en évoquant ce qu’elles feraient une fois arrivées à Velen. Sur le coup, Vesa ne sut quoi répondre, repensant à ce que Maud avait dit, ce qui lui rappelait aussi leur conversation de la veille, où Maud avait, semble-t-il, commencé à flirter avec elle.

*Chassez le naturel, et il revient au galop.*

Vesa se pinça les lèvres, et se retourna à nouveau, se mettant néanmoins sur le côté, tout en se dirigeant vers la salle de bains.

« Je... Eh bien, il nous faut contacter les autorités locales, et... Enfin, je prends une toilette, et on pourra en reparler plus tard. »

La paladine lui sourit gentiment, puis se réfugia chez elle. Elle alluma la douche, et s’absorba dans l’eau, laissant cette dernière fondre sur elle, rafraîchissant son corps et ses pensées, même si elle restait encore très confuse.

*Joli petit cul...*

Ah ! Mais pourquoi est-ce que les mots de Maud la hantaient ? Pourquoi est-ce qu’elle y repensait encore ? Et pourquoi Maud avait-elle dit ça ? Diable ! Vesa ne la comprenait vraiment pas. Hier soir, elle semblait prête à la tuer, et, maintenant... Dieu, que les relations humaines pouvaient se montrer compliquées ! La paladine sentait surtout son cœur battre la chamade, ce qui ne manquait pas de l’étonner. D’où est-ce qu’une telle excitation pouvait bien provenir ? Nerveuse, Vesa secoua encore la tête, laissant l’eau continuer à couler sur son corps.

*Bon, n’y pense plus, Vesa, la mission prime avant tout !*

Et sa mission, en l’espèce, était de faire marche jusqu’à Velen. Vesa se lava donc, et s’habilla ensuite plus chaudement, avant de sortir. Maud n’était plus là, probablement occupée à affairer des chevaux. C’était assez conforme à ce que la paladine avait entendu parler d’elle. Le jour, Maud était chargée à bloc, alors que, la nuit, elle se calmait, s’affaissait, devenant plus atone.

Vesa sortit à son tour de sa chambre, ses narines percevant les aromes très agréables du pain chaud en train de cuire au petit matin... Ce qui amena son ventre à gargouiller.

Très clairement, avant de continuer, elle allait se restaurer un peu !
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Maud de Rehen
E.S.P.er
-

Messages: 101



Voir le profil
FicheChalant
Description
~ Soyez au pied de la divine Maud de Rehen ! Unique héritière des Rehen, envoyée de la divinité suprême, celle qui guérit de tout, venant purger notre beau monde des créatures du Malin ~
« Répondre #19 le: Mars 14, 2017, 09:13:49 »

BORDEL DE DIEU ELLE ETAIT CONNE ! Voilà ce qu’elle pensait. Elle avait pensée tout haut ce qu’elle n’aurait jamais voulu dire. Le pire, c’est qu’il fallait ouvertement le dire... Elle ne pensait véritablement pas du tout, qu’elle aurait réussi à faire une boulette aussi rapidement. Il était vrai, en tout cas, que Maud était complexe... Et je n’avais rien de plus à dire. Oui, Maud était le genre de fille, qui effectivement, pouvait tout à fait dire « Je te déteste », puis après, te complimenter, et dire que tu étais attirante le lendemain... Vous voyez un peu le style ? Bref, c’était comme ça qu’elle était. On ne la changerai pas... Sauf que si ! Parfois fallait quand même s’améliorer un peu ! Car là, notre fameuse Maud était pas très clair, et surtout, avait quand même mis une situation extrêmement gênante pour tout le monde ici présent... C’est à dire elle et son interlocutrice. Cela faisait certaes pas beaucoup... Mais quand même !

« Je... Eh bien, il nous faut contacter les autorités locales, et... Enfin, je prends une toilette, et on pourra en reparler plus tard. »

« Oui ! Oui totalement ! A de suite ! »

Elle déclara cela à la vitesse de la lumière... Vite vite vite ! On oublie tout ce qui s’est passé. Pensez à Obi Wan Kenobi dans le deuxième film de la Licence Star Wars. Enfin, le deuxième film de la chronologie...  Bref, vous avez compris. Ainsi, la jeune paladine décida de laisser la fameuse Vesa à sa toilette. Après tout, elle semblait mettre un grand point d’importance sur ce point... Et elle avait entièrement raison. Aux yeux de Maud, l’apparence était très très importante. Elle bailla à s’en décrocher la mâchoire, alors qu’elle descendait les marches d’escaliers. Elle offrit un regard noir à plusieurs autres clients, et membres du personnel, qu’elle n’appréciait que peu, par sa nature très hybride. Mais bon, elle était suffisament maligne pour savoir qu’elle ne devait pas déclencher une bagarre, en pleine mission d’importance. Quoiqu’il en soit, elle ne passa par la case petit déjeuner, et sortit dehors.

Elle se retrouva ainsi dehors. Pas de petit déjeuner ! C’était pour les faibles ! C’est ça, idiote. Rate le repas le plus important de la journée, tu paraîtras tellement badass... Crétine. Bref, en tout cas, quoiqu’il en soit, la fameuse Paladine eut au moins le mérite de ne pas chomer... C’était l’avantage d’être une VRAIE vantarde. Elle faisait des choses. Et comme elle estimait qu’elle était la meilleure pour bien des trucs, et bien, elle cherchait à le prouver. Et quoi de mieux que le faire. Ainsi, elle commença à s’occuper des chevaux. Elle les brossa, les para, pour les rendre magnifique et surtout, montrer à tous qu’elles étaient des membres de l’Ordre des Griffon... Elle nettoya les armoiries des Rehen, et prépara ainsi bien le cheval pour que tout soit OK. Les sortant pour les faire profiter des premiers rayons de soleil, et brouter de l’herbe qui avait encore l’avantage d’être humide de rosée, et bien, elle commença a avoir faim. Hors de question de revenir sur sa décision... Mais tant mieux, il y avait un beau pommier avec des pommes... mmh...

« Personne à droite. »

Elle regarda à droite.

« Personne à gauche... »

Elle regarda à gauche.

« Pour moi ! »

Elle prit alors la pomme, et commença à croquer dedans. Alors, comme elle s’ennuyait... Elle commença à parler à Helios. Comment ça me diriez-vous ? Qui c’est Helios ? Et bien, Helios était le cheval de Maud. En effet, quand elle s’ennuyait, et quand elle avait quelques choses de lourd sur le coeur, cela lui arrivait de parler à son cheval. Il la comprenait. Elle expliquait qu’elle savait pas trop comment faire avec la fameuse Vesa. Qu’elle voulait devenir son amie, mais qu’elle avait peur qu’elle n’y arrive pas. Qu’elle savait qu’elle était vantarde, mais de l’autre côté, elle était comme ça. Comment faire autrement ? C’était super gênant. Puis, en plus, Vesa était un peu bizarre, et puis, un peu trop coincée à son goûts. Puis, elle appréciait pas trop comment elle avait été mise de côté, alors qu’elle proposait son amitié. Bien sur -et elle le savait bien, elle n’était pas stupide-, le fameux cheval ne répondait pas. Mais cela faisait du bien de lui parler... Cela l’aidait. Franchement, cela l’aidait bien même.
Journalisée

Ceci est un double compte de Cassandre Harmington. Si vous êtes intéressés pour un RP ou pour demander quelques choses par MP, veuillez l'envoyer sur le compte principal. Merci =D !

PRAISE THE SUN  \[T]/
Paladin Vesa
Humain(e)
-

Messages: 66



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #20 le: Mars 19, 2017, 07:22:19 »

Quand Vesa sortit de la douche, elle ne fut même pas surprise de voir que Maud n’était plus là. Propre et habillée, elle descendit de la chambre, en enfilant son armure, puisqu’elle ne comptait plus y retourner, et tomba sur les clients de l’auberge, occupés à manger. Il ne lui fallut alors pas longtemps pour apprendre que sa comparse était dehors, et avait décidé de nettoyer les chevaux.

« Ah... »

Elle n’en était même pas surprise. Il était toutefois un peu inutile de laver les chevaux en plein milieu du voyage, car ils se saliraient encore très certainement le temps qu’elles arrivent à Vergen, mais elle avait compris que Maud était un peu hyperactive. Elle bougeait partout, et ne se calmait que quand la lumière du jour déclinait. Un véritable panneau solaire vivant. En tout cas, ça n’empêcha pas Vesa de prendre un petit-déjeuner auprès des locaux.

« Vous partez sur Vergen, n’est-ce pas ? »

La question l’arracha à ses pensées, et elle tourna la tête vers l’homme qui l’avait posé, un simple humain au visage fatigué. Ne voyant aucune raison de nier, elle hocha la tête.

« Tout à fait.
 -  La guerre menace, là-bas. La Chasse Sauvage est présente, c’est pour ça que moi et ma famille sommes partis. Nous allons chez ma tante, à Nexus.
 -  La Chasse Sauvage est dangereuse, reconnut Vesa, mais il ne faut pas croire à toutes les superstitions qu’on l’affuble.}
 -  Ça a été prouvé ! La Chasse Sauvage est attirée par les endroits de souffrance. Si elle est à Vergen, c’est que les Ashnardiens vont venir. »

Les croyances et les mythes avaient la vie dure, surtout ceux tournant autour de cette troupe légendaire et redoutable. La Chasse Sauvage était un adversaire qu’il ne fallait pas négliger, et, outre la fatigue de l’homme, sans aucun doute liée à un départ précipité,  elle percevait aussi sa peur. Vesa lui sourit alors, et tenta, sans doute vainement, de le rassurer.

« J’ai été envoyée, moi et ma camarade, pour enquêter sur les activités de la Chasse. Mais, si des Ashnardiens approchaient, nos éclaireurs l’auraient signalé. Une armée, ça ne passe pas inaperçu.
 -  Sauf si vos éclaireurs ont été tués... »

Vesa se pinça les lèvres, en comprenant que, quoi qu’elle puisse dire, rien ne suffirait à calmer l’homme. À sa décharge, la Chasse Sauvage était une étrangeté que personne n’avait encore jamais réussi à résoudre, et sur laquelle, en conséquence, quantité de rumeurs circulaient encore, faute d’avoir des explications précises sur sa nature, ou ses fonctions. D’où venait la Chasse ? Qui la composait ? Que désirait cette horde ? Autant de questions basiques auxquelles personne n’était capable de répondre. Dès lors, la superstition répondait à la place des autres.

Quelques instants plus tard, Vesa sortit de l’auberge. C’était l’aube, et les rayons orangés éclairaient la région, le vent faisant bruisser les arbres. Le spectacle était très joli, et elle ne tarda pas à retrouver Maud, entourée par Hélios et Neptune, qui broutait paisiblement. La paladine s’avança vers elle.

« Nous risquons de croiser beaucoup de réfugiés sur la route. La nouvelle de la Chasse Sauvage se répand comme une traînée de poudre. En tout cas, je suis prête, on peut reprendre la route si tu veux. »

Inutile de lui signaler qu’il aurait été préférable de manger. Du peu qu’elle savait de Maud, la jeune femme l’aurait sûrement mal pris, et Vesa n’avait pas envie de jeter un nouveau malaise entre elles.

*Elle fait ce qu’elle veut après tout, elle est majeure !*
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Maud de Rehen
E.S.P.er
-

Messages: 101



Voir le profil
FicheChalant
Description
~ Soyez au pied de la divine Maud de Rehen ! Unique héritière des Rehen, envoyée de la divinité suprême, celle qui guérit de tout, venant purger notre beau monde des créatures du Malin ~
« Répondre #21 le: Mars 22, 2017, 11:26:54 »

Maud mangeait tranquillement sa pomme. Elle venait d’en piquer plusieurs pour le voyage... Quoi ? Il y avait plein de pommes dans le pommier ! Ils n’allaient pas pleurer, ses sales non-humains, enfin, humanoïdes... Puis elle les avait vu en premier ! Donc, c’était ses pommes. Voilà ! Point à la ligne ! Ses pommes, rien qu’à elle. Voilà ! Elle en passerait à Vesa éventuellement. Si elle est sympa ! D’ailleurs, cette dernière arrivait. Maud espérait que l’incident du « joli petit cul » était passé... Heureusement, visiblement, le fait que la fameuse Vesa ait eu le temps de manger, tranquillement, avait mit de côté ce malencontreux accident. Tant mieux, étant donné que la fameuse Maud de Rehen n’avait pas spécialement envie d’en reparler... Mais heureusement, la fameuse Vesa déclara, n’ayant rien avoir avec son cul (qui est un très beau petit cul, je rappelle au cas où.)

« Nous risquons de croiser beaucoup de réfugiés sur la route. La nouvelle de la Chasse Sauvage se répand comme une traînée de poudre. En tout cas, je suis prête, on peut reprendre la route si tu veux. »

« Bien ! No soucis, je suis prête à me battre, si ça tourne mal ! »

Comme toujours, on avait qu’une seule et unique impression... Que cette fameuse Maud ne jurait que par la violence... Et si ce n’était pas vrai... Ce n’était pas non plus totalement faux... En effet, il était vrai que la fameuse Maud de Rehen avait un peu la philosophie... Disons : Premièrement, je frappe, deuxièmement, j’en remet une couche. Cela ne laissait que peu de place, à tout ce qui était de l’ordre de la compassion, de la diplomatie, et des petits oiseaux, tout ses trucs du genre quoi, si vous voulez mon avis. Non. Elle était plus du genre... Comment dire... ON FRAPPE. Mais bon... C’était comme ça qu’elle marchait, et sans aucun doute, que dans cette histoire, Vesa allait devoir faire preuve de diplomatie... Après, parfois, elle savait utiliser d’autres cordes à son arc, mais bon... Elle avait vu, hier, que la fameuse Vesa était contre... Donc, cela ne la poussait pas spécialement à tenter...

Mais assez de blabla ! Il est temps de repartir ! A l’aventure compagnon ! J’irais plus faire le couillon... Bref, vous avez compris. Maud remonta rapidement sur son cheval, et il était temps de repartir. Il était encore très tôt, et on sentait que les deux femmes partaient, et avaient bien raison. Ainsi, elles allaient pouvoir aller rapidement à leur destinations... Et surtout, en partant tôt le matin, pensait la fameuse paladine du Soleil... Cela lui permettait de prendre le plus d’énergie possible, en faisant sa photosynthèse. Bien sur, tout cela était toujours totalement faux, hein, je vous rappelle que le soleil ne faisait rien du tout à la fameuse paladine... Si ce n’est un possible effet placébo, bien sur, cela était toujours possible. Mais bon... Ainsi, quoiqu’il en soit, les deux femmes avançaient, tranquillement, quand soudainement, Maud fit arrêter son cheval, et déclara...

« Vesa ? Tu ne trouves pas que ça sent le feu ? »

Si... L’odeur était la première à arriver... On oubliait souvent les autres sens, il faut dire, c’est difficile de les mettre en avant dans un écrit... Mais ils étaient bien présent... Le goût, bien entendu, était l’éternel absent de tout cela... mais pour ce qui était de l’ouïe et du toucher, ils fallaient bien dire qu’ils n’étaient pas bien présent. Il restait la vue, qui était pour une fois inefficace, car on ne voyait pas encore ce qui se passait... Restait alors l’odorat, qui lui... Lui remarquait ce qui était entrain de se passer... En effet, il était difficile de ne pas le remarquer, étant donné que l’odeur de bois qui brûle était très difficile à ne pas reconnaître. Bref, Maud regardait, mais de ses yeux d’elfes, elles ne voyaient rien. Même s’il n’était pas une elfe. Cependant, peu à peu, elle commençait à distinguer quelques choses... un panache blanc... Elle déclara alors :

« J’ai l’impression qu’un feu s’est déclaré plus loin... »

Elle déclara cela tranquillement, et le panache blanc était, plus que probablement, une marque qu’il y avait bien un feu... Là, Maud ne fit rien, et regarder seulement Vesa. C’était sur leur chemin, mais est-ce que cela les intéresserait ? Elle n’en savait strictement rien. Si cela se trouvait, cela n’avait rien à voir, et sans aucun doute, les deux femmes allaient juste perdre leur temps... Mais Maud n’en savait rien, donc, elle préférait ne rien faire. Pour une fois, elle respectait le dicton qui disait « Dans le doute, abstient toi ». Disons que bien souvent, il avait raison, mais Maud n’en savait rien, là, sur le coup. Elle avait guère envie de se faire rouspétée par la fameuse paladine car elle ne respectait pas les codes déontologiques des paladins... Donc bon... Elle suivrait. De toute façon, visiblement, Vesa s’était faites chef, donc, qu’elle l’assume !
Journalisée

Ceci est un double compte de Cassandre Harmington. Si vous êtes intéressés pour un RP ou pour demander quelques choses par MP, veuillez l'envoyer sur le compte principal. Merci =D !

PRAISE THE SUN  \[T]/
Paladin Vesa
Humain(e)
-

Messages: 66



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #22 le: Mars 27, 2017, 12:52:01 »

La marche reprit donc. Sur leurs chevaux, les deux femmes remontèrent la route, apercevant régulièrement des chariots, ou des gens fatigués qui marchaient avec leurs bagages. Comme Vesa l’avait indiqué à Maud, la Chasse Sauvage forçait les gens à s’enfuir, preuve que, dans les régions populaires nexusiennes, la superstition était encore très forte. Et, à l’idée d’affronter la redoutable Chasse Sauvage, les gens préféraient naturellement s’enfuir, même ceux qui ne vivaient pas à Velen. Le duo croisa ainsi à plusieurs reprises des familles, et Vesa, généreuse, n’hésita pas à aider dans la mesure de ses moyens ceux lui demandant de l’aide, ou à se renseigner, notamment auprès des patrouilles de gardes qui filaient le long de la route, pour protéger les gens, ou pour s’assurer que personne n’avait besoin d’aide.

« La nouvelle s’est répandue comme une traînée de poudre... »

Celle sur la Chasse Sauvage, mais aussi des rumeurs qui, et Vesa en était sûre, étaient sûrement infondées. Il en allait ainsi de ceux persuadés que la peste était déjà là, et se répandait dans les villages, ou encore que les Ashnardiens avaient franchi les superforts, et allaient débarquer dans la région pour commettre moult rapts, viols, et autres actes criminels.

*Néanmoins, la menace ne doit pas être sous-estimée, Vesa. La Chasse Sauvage n’est pas un adversaire à négliger...*

Le duo continuait à s’avancer, traversant des plaines, longeant des forêts. La matinée s’écoulait tranquillement, et, fort heureusement, il faisait beau. Avec tout ce soleil, Maud était rayonnante, toujours en tête dans leur petit cortège. Rien de bien surprenant, autrement dit. En tout cas, Vesa la suivait, jusqu’à sentir une drôle d’odeur. Elle fronça les sourcils, et Maud lui expliqua alors qu’elle sentait une odeur de brûlé.

« Oui... Et nous sommes à la lisière d’un comté... »

La route, de fait, devenait plus ondulée, et elles étaient en train de gravir une colline, à l’entrée d’une série de massifs montagneux. Vesa éperonna son cheval, et le duo de cavaliers rejoignit le sommet de la colline, où elles purent voir, à l’entrée d’un col montagneux menant vers Velen, un corps de garde avec un mur en pierre. Des flammes noires s’élevaient derrière le corps de garde, où se trouvait un petit village jouxté le long du mur.

« C’est ici... »

Des rugissements se firent alors entendre, et Vesa écarquilla les yeux, en voyant quelle était l’origine de l’incendie, lorsqu’une ombre les submergea toutes les deux, et que des cloches d’alarme retentirent à hauteur du poste-frontière.

« C’est pas vrai ! »

Sortant des montagnes, un dragon les surplomba ! Il avait des écailles rouges, et souffla à hauteur de l’une des tours, forçant plusieurs archers à se reculer devant la boule de feu. D’autres archers et arbalétriers tentèrent alors de le viser, tandis que le dragon rugit encore, et cracha ses flammes une nouvelle fois, répandant une traînée de feu sur une série de maisons.

Leur premier vrai défi venait de commencer !
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Maud de Rehen
E.S.P.er
-

Messages: 101



Voir le profil
FicheChalant
Description
~ Soyez au pied de la divine Maud de Rehen ! Unique héritière des Rehen, envoyée de la divinité suprême, celle qui guérit de tout, venant purger notre beau monde des créatures du Malin ~
« Répondre #23 le: Mars 27, 2017, 04:30:16 »

« Oui... Et nous sommes à la lisière d’un comté... »

Mauvais, ça, mauvais… La fameuse Maud se demandait qu’est-ce qui pouvait bien se passer… Etait-ce une attaque ? Ou pire, une querelle entre réfugiés et locaux ? Cela arrivait malheureusmeent souvent, et dans ce genre de cas, Maud ne saurait quoi faire. Les locaux étaient chez eux, donc, en théorie, ils ne faisaient que défendre leur biens, mais les réfugiés avaient besoin d’aide… Donc, bien souvent, la situation devenait vite apocalyptive, avec ni coupable, ni responsable, ni victime… Seulement des conflits… Bref, la fameuse Maud espérait que ce n’était pas ça, car sinon, la situation serait impossible à gérer pour elle… Ainsi, les deux femmes approchaient de plus en plus de la scène du feu, peu à peu, les choses devenaient plus clair, et Vesa déclara, car elle fut la première à apercevoir ce qui se passait :

« C’est ici... »

« D’accord ! Et c’est quoi do... »


La réponse lui fut donné immédiatement. Un rugissement, puissant rugissement, fit comprendre que ce n’était nullement un conflit entre des hommes, ou même des humanoïdes, mais bel et bien un monstre qui agressait visiblement des humains. Ce qui était beaucoup plus simple d’un point de vue moral, conscience, etc. Devenait d’un seul coup, beaucoup, mais alors, énormément plus complexe d’un point de vue physique et d’un point de vue combat. En effet, combattre contre des hommes, contre des hommes… Ce n’était pas spécialement inhumain niveau effort, fallait juste se rappeler des bases, surtout que ce genre de combat, énoncé précédemment, étaient souvent des combats faciles, fait par des personnes peu entrainés, peu expertes en combat etc. Mais quand c’était un monstre, d’autant plus un gros… Et bien, bien souvent, cela rendait la situation, plus… Sport disons ! D’ailleurs...

« C’est pas vrai ! »

« Oh la vaaaaaaaache ! »


Un dragon. Un MOTHERFUCKING dragon. Ce n’était pas rien ! En effet, ce n’était pas fréquent de voir des dragons, et Maud n’avait encore jamais eu l’occasion d’en voir un de si près. Ce dernier semblait visiblement assez mécontent, et détruisait sans véritablement réfléchir, sans doute une bête, plutôt qu’un de ses dragons d’intelligence humaine -voir bien plus supérieur-, que l’on pouvait rencontrer, cependant, encore plus rarement. Ou du moins, c’était l’impression qu’avait notre fameuse Maud en analysant très très rapidement les dégâts que la bête avait causé. Bon, pas de toutes, toutes les personnes ici présentes étaient en danger à cause de cette maudite créature, et en temps que paladine, elle se devait d’agir. Le soleil était haut, et les dragons étaient des créatures de feux… Bien ! Autant combattre le feu par le feu, que le Soleil lui vienne en aide, tout de suite et maintenant !

« Je m’en charge. REHEN JE SUIS, A L’ASSAUUUUUUUUULT ! »

Si on était dans Naheulbeuk, j’aurais dis qu’elle n’a pas le niveau pour se faire un dragon. Mais regardez l’âne. C’est un débutant, dans Shrek, et il se fait le dragon ! Littéralement ! Mais Maud n’allait pas faire comme ça. N’écoutons que son courage, elle fit courir son cheval rapidement, et sauta en direction du dragon. Celui-ci fut surpris, et tenta de s’envoler. QUE NENNI, pensa la fameuse paladine, qui fit un bon, faisant tournoyer sa lance, et la planta dans l’aile du dragon qui tentait de s’envoler. De suite, il poussa un cri de douleur, extrêmement mécontent. La membrane, non faîte pour cela, et supporter le poids de la paladine, commença à se déchirer, faisant hurler encore plus le dragon. De suite, il frappa fortement, griffant le ventre de Maud qui vint s’écraser un peu plus bas...

« Il ne volera plus… aah… Putain, ça fait mal. »

En effet ! Elle saignait abondamment, et était recroquevillé sur le sol. Heureusement que son don la soignait… Si le fameux Monseigneur Guy de Brosse la voyait, il serait très mécontent ;.. Encore une fois, la fameuse paladine avait surtout pensée à son don… Et s’il était vrai qu’elle commençait déjà à se soigner, elle avait prit un risque. Gagnant, certes, étant donné que le fameux dragon était quand même, bon, premièrement, très mécontent, mais surtout cloué au sol, il décidait de se venger de la paladine, s’approchant d’elle. Bien sur, il était fort embêter par les tirs des archers et arbaletriers, qui étaient extrêmement plus précis, maintenant que leur cible était à terre… On allait bien voir ce qu’allait faire Vesa… Bref, le premier combat était lancé, et si la subtilité était peu présente, on pouvait dire que la fameuse Maud avait annoncé la couleur, elle et sa lance… Le Dragon était au sol.
Journalisée

Ceci est un double compte de Cassandre Harmington. Si vous êtes intéressés pour un RP ou pour demander quelques choses par MP, veuillez l'envoyer sur le compte principal. Merci =D !

PRAISE THE SUN  \[T]/
Paladin Vesa
Humain(e)
-

Messages: 66



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #24 le: Avril 03, 2017, 12:03:43 »

Vesa se disait, fugacement, qu’un dragon ici, ce n’était pas normal. Il y en avait dans le massif montagneux, mais ils étaient généralement isolés. Y avait-il un lien entre ce dragon et la Chasse Sauvage ? Ou est-ce que c’était un incident isolé ? Dans tous les cas de figure, la garnison locale était mise à mal par le dragon rouge. La Paladine envisageait donc d’intervenir quand Maud ébroua son cheval, et s’élança à l’assaut de la bête.

« MAUD, non ! »

Mais trop tard... Maud était déjà partie. Le dragon venait fort heureusement de se poser au sol, dans la grand-place du village, et cracha une gerbe de feu sur l’auberge du village. Les soldats se rapprochèrent de lui, portant de longues hallebardes. Le dragon avait été forcé d’atterrir, car, depuis une autre tourelle, une baliste contre les dragons le canardait. Sur le sol, il souffla donc contre l’auberge, puis hurla à l’attention des gardes qui approchaient. C’est dans ces circonstances que Maud apparut, avant de se catapulter gracieusement en l’air, lance pointée en avant, le soleil se reflétant sur son arme.

Vesa la suivait de près, et entendit le hurlement de douleur du dragon quand la longue lance de Maud transperça son aile, et se planta ensuite dans le sol, maintenant le dragon à terre. Furieux, ce dernier se débattit, et parvint à frapper avec ses griffes le ventre de Maud, enfonçant ses longues griffes dans son armure, et faisant couler le sang, qui se répandit sur le sol.

« MAUD ! »

Bien que blessé, le dragon était encore en vie, la douleur le rendant encore plus furieux. Les soldats tentèrent de se rapprocher, et l’aile du dragon non clouée battit dans les airs. Son bras frappa les gardes, brisant plusieurs lances. Il se retourna vers Maud, et sa gorge se mit à flamboyer.

*Oh non !*

La jeune Vesa s’élança en avant, et glissa sur le sol, atteignant ainsi Maud au moment où le dragon crachait ses flammes. Ses doigts se mirent à s’illuminer, et Vesa généra un bouclier, champ de force qui repoussa les flammes. Elles ondulèrent autour des deux femmes pendant quelques secondes, puis Vesa s’élança avec son épée. Elle bondit en hauteur, et atteignit le dos du dragon, se posant entre plusieurs crêtes. Elle fit pivoter sa lame, pour l’enfoncer dans la gueule du monstre, mais, au dernier moment, le dragon réussit enfin à se libérer de la lance de Maud, non sans sectionner son aile en deux. Le dragon bondit alors en hauteur, et renversa Vesa.

La paladine, déstabilisée, partit en arrière, et posa sa main sur l’une des crêtes dorsales du dragon. Avec son aile sectionnée, il avait du mal à voler, et heurta le toit d’une chaumière. La jambe de Vesa se posa sur son aile, en appui, et, faute d’avoir son épée, qui avait glissé au sol, sortit une dague de sa ceinture, et la planta dans le flanc de la bête. La dague était en verredraogn, un acier extrêmement tranchant, et le dragon hurla. Vesa tira alors sur la dague, élargissant la blessure du monstre à hauteur de son cou.

Mortellement blessé, le dragon se débattit dans les airs, et remua des ailes, frappant Vesa au visage, qui lâcha prise.

La jeune femme tomba dans le vide, et atterrit sur le toit de l’auberge en flammes, le transperçant, pour s’écraser dans une pièce.

« Haaaaa... »

Clignant des yeux, elle entendit des craquements, et vit une poutre se pencher dangereusement vers elle... Avant de lui tomber dessus.
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Maud de Rehen
E.S.P.er
-

Messages: 101



Voir le profil
FicheChalant
Description
~ Soyez au pied de la divine Maud de Rehen ! Unique héritière des Rehen, envoyée de la divinité suprême, celle qui guérit de tout, venant purger notre beau monde des créatures du Malin ~
« Répondre #25 le: Avril 04, 2017, 05:08:16 »

Bon, on pouvait dire que cela commençait bien. Je ne vous dis pas à quel point le fameux Monseigneur Guy de Brosse aurait été furieux s’il avait vu ça. Justement, il se tuait à dire que cette fameuse paladine devait absolument arrêter de toujours penser à une et une seule unique chose : le fait qu’elle avait ce don. Non, mais c’était très bien, il était très bien son don. Mais le soucis, c’est qu’elle se reposait entièrement dessus. Ainsi, en se reposant beaucoup trop dessus, et bien, on pouvait dire qu’elle avait tendance à oublier que ce fameux don ne la rendait pas plus forte. Et si elle se régénérait, ce qui était, il faut bien l’avantager, un plus non négligeable... Mais quand même ! La fameuse Maud était, à cause de cette blessure, incapacité pendant un bon moment... Moment qui allait sans doute se révéler plus qu’important...

Oui, mais quand même ! Je veux dire qu’elle avait quand même réussi à faire tomber à terre le dragon. Allez, on peux quand même lui reconnaître que c’était pas mal ! Que c’était bien joué... Oui, sur, on pouvait faire cela. Mais, cependant, il ne fallait pas juger une action sur ce qui se passait, mais sur les conséquences qu’elle allait avoir par la suite. Oui, car c’est très bien, une action  qui était extraordinaire, et on pouvait bien dire que cela avait été assez impressionnant... Mais pour le ,moment, la conséquence, c’était qu’on avait un dragon TRES en colère, à terre, et qui avait envie d’attaquer la fameuse Maud. Encore un peu dans les vapes, après ce qui s’était passé, et bien... Et bien, la fameuse paladine ne remarqua la bête que quand celui-ci fut détourné par quelques choses....

La suite, il faut bien le dire... Maud ne sut pas vraiment ce qui se passa. En effet, la fameuse paladine était trop éloigné, et elle voyait le combat d’un peu loin. N’ayant pas hérité d’une super vue, on pouvait dire qu’il se passait dès choses, mais de là où elle était, elle pouvait pas vraiment discerner ce qui était entrain de se passer... Donc, il va falloir prendre une vision externe pour savoir. Le fameux Dragon, maintenant totalement cloué au sol, n’en n’était pas moins dangereux, et ce fut Vesa qui permit la fin du dragon. Attaquant sans relache, montrant un courage absolument tout autant téméraire que celui de Maud de Rehen, elle arriva, ayant perdue son arme habituel, à vaincre le dragon à l’aide d’une dague de verredragon, en littéralement, il faut bien le dire, l’égorger. Cependant, le dragon arriva à se débarrasser de la paladine, avant de succomber à sa blessure...

« Vesa... ? Vesa... ? Bordel t’es où ? »

Maud s’était relevé, et cherchait Vesa. Son habit légèrement lacéré au niveau du ventre, permettait presque de voir le bas de ses seins, pour la griffe qui avait tranché sur le haut, et son nombril pour celle qui avait tranché vers le bas. Oui, on était face à un dragon à trois griffes. Maintenant, vous le savez ! Bref, en tout cas, ne se souciant guère que sa tenue n’était guère... Comment dire... J’ai dis deux fois guère ! Bref, ne se souciant guère que sa tenue n’était pas vraiment présentable, elle cherchait donc la fameuse compagnon d’arme, qui avait réussi à terrasser le dragon. Créature, qui, d’ailleurs, était entrain de se faire débarrasser par la plupart des soldats, était maintenant bien morte... La plupart des soldats, étaient bien contente que cela soit fini, et se disait qu’ils devaient sans doute remercier les deux femmes... Dont la seconde fut retrouvée par la première.

« Oh putain, ma vieille, fallait pas... Bordel... Aidez-moi, bande de débiles ! Allez ! Je vais veiller sur elle. On repartira quand elle ira mieux. »

C’était finalement en fouillant les ruines d’une auberge que la fameuse Maud de Rehen put retrouver sa compagne d’aventure... Outch. Maud n’avait malheureusement aucune compétence en médecine, mais elle pouvait deviner que la fameuse Vesa avait douillé. Quel idiote ! Elle n’avait pas de pouvoir de regénération, elle ! Maud donna alors des ordres aux quelques soldats qui l’avaient accompagnés, dont un était très concentré sur le fait que la poitrine se devinait... Mais Maud n’avait guère le temps de s’intéresser à sa propre poitrine. La priorité, était de faire en sorte que son interlocutrice, sa compagne de voyage etc... Puisse être soigner. Tant pis pour la chasse Sauvage. De toute façon, Maud savait qu’elle avait déjà mauvaise réput chez les Paladins... Donc, être en retard pour une mission, franchement, cela n’avait guère d’importance. La priorité avait maintenant changer, et c’était le moins qu’on puisse dire !
Journalisée

Ceci est un double compte de Cassandre Harmington. Si vous êtes intéressés pour un RP ou pour demander quelques choses par MP, veuillez l'envoyer sur le compte principal. Merci =D !

PRAISE THE SUN  \[T]/
Paladin Vesa
Humain(e)
-

Messages: 66



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #26 le: Avril 10, 2017, 01:15:42 »

« Hmmmm... »

Clignement des yeux. Soupirs. Ondulations d’obscurité avec des fragrances lumineuses sous ses pupilles.

Les yeux s’ouvrirent faiblement. Une lueur aveuglante et floue lui abreuva le visage, la faisant encore faiblement soupirer, tandis que l’une de ses jambes se mit à remuer, frottant contre le contact doux et soyeux d’une couverture.

« ...’Se...
 -  ...’Mez-vous... »

Des voix venaient. Vagues, lointaines, des mains palpant son corps.

Puis silence.

...

Vesa revint plus tard à elle, et le flou revint dans ses yeux, avant  de s’habituer, de voir des ombres, des silhouettes, des formes indiscernables... Et des voix qui venaient de loin.

« ...Ne vous débattez pas...
 -  ...Elle revient à elle...
 -  Hmmmm...
 -  Elle a fait une sacrée chute... »

La paladine émit un léger gémissement en remuant sur place, et tourna la tête. Elle vit d’autres silhouettes, un rayon lumineux dans une faille... Et s’écroula encore.

...

« Il n’était pas normal que ce dragon se rende ici...
 -  C’est à cause de la Chasse Sauvage. Quand elle apparaît, elle provoque des perturbations magiques qui se ressentent sur le climat, mais aussi sur les créatures ayant des affinités magiques. »

Vesa les entendait parler, tout en émergeant peu à peu. Elle ne portait pas son armure, mais de multiples bandages et pansements le long du corps. Elle avait fait une chute mortelle, et serait morte, s’il n’y avait eu son armure pour la protéger, ainsi que la magie, qu’elle avait utilisé pour ralentir sa chute, ou se protéger. Elle avait fait une chute sur plus de dix mètres, transpercé le toit de l’auberge, et un pilier lui était tombé dessus.

Autant dire que, pour une quête difficile, cette dernière commençait bien ! Quant au dragon, les soldats n’avaient pas tardé à trouver une explication, et, sans surprise, elle était liée à la présence de la Chasse Sauvage. Les routes locales étaient moins sûres, et les Nexusiens avaient appelé des garnisons en renforts, car les hameaux et les villages faisaient face à des recrudescences de monstres. La Chasse Sauvage n’effrayait pas que les humains, sauf à considérer que les monstres étaient eux-mêmes envoyés par la Chasse... Ce qui n’aurait rien d’impossible.

« Ouh... »

Vesa était dans une tente médicale, au repos.

« Combien de temps j’ai dormi ? » finit-elle par demander, d’une petite voix.

Elle rajouta ensuite rapidement, en observant les deux gardes :

« Et est-ce que Maud va bien ? »

La connaissant, elle était capable d’être déjà partie vers Velen...
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Maud de Rehen
E.S.P.er
-

Messages: 101



Voir le profil
FicheChalant
Description
~ Soyez au pied de la divine Maud de Rehen ! Unique héritière des Rehen, envoyée de la divinité suprême, celle qui guérit de tout, venant purger notre beau monde des créatures du Malin ~
« Répondre #27 le: Avril 12, 2017, 10:34:41 »

Bon sang de bonsoir. On pouvait dire que le fameux combat n’avait pas été de tout repos. Alors que Maud et la fameuse équipe de quelques hommes, étaient entrain de transporté vers un lieu adapté la fameuse Vesa, qui allait sans aucun doute avoir besoin au moins un petit moment, d’un véritable repos... Et bien, d’autres étaient entrain de traiter le dragon, histoire de ne pas laisser genre... Un énorme dragon au milieu de la route. Sérieux, cela ne fait pas propre. On ne laissait pas de dragon au milieu de la rue. Cela risquait de poser des soucis. Dans la bouche de ceux qui s’en occupaient, on pouvait entendre, une et une seule chose « La chasse Sauvage ». C’était elle, la coupable. Il n’y avait aucun doute. Alors que Maud restait au chevet de la fameuse blessée, elle put entendre plus d’une fois, les gardes en parler. Elle ne savait pas trop quoi penser, mais si la fameuse Chasse Sauvage amenait à avoir des dragons sur les routes... Cela, en effet, montrait la dangerosité de la chose...

Elle fut alors expédiée, après être restée un bon moment avec la fameuse Vesa. Elle aurait voulu rester plus longtemps, mais on lui fit comprendre qu’elle était plus utile hors de la tente, àa dier les fameux autres gardes, qu’à rester ici à se tourner les pouces, bien que tout le monde comprenait que c’était avec les meilleurs volontés du monde. Ainsi, le temps où Vesa resta inconsciente, la fameuse Maud de Rehen s’activa, aida, même s’il fallait bien dire qu’elle était plutôt du genre à commander. Sa noblesse, et son statut de paladine lui permit de se faire obéir sans trop de difficulté, mais il faut bien se dire que plusieurs se disaient que cela serait quand même mieux si... Comment dire... Si elle allait voir ailleurs ? Heureusement pour eux, elle le fit, étant donné qu’elle voulu aller voir la fameuse paladine. Quel chance quand elle découvrir... Je vais rien dire. Ecoutons plutôt ce qui va se passer...

« Et est-ce que Maud va bien ? »

« Je vais toujours bien ma chérie ! »


Maud entra alors dans la tente. Elle avait une nouvelle tenue, plus à l’aise, plus noble, avec un léger décolleté. En effet, comme dit précédemment, les deux femmes étaient sans doute immobilisée pour un petit moment. Donc, la fameuse Maud avait décidée de prendre dans ses affaires une tenue plus décontractée. Mais ce n’était point sa tenue qui intéressait là, étant donné qu’elle entrant de façon... De façon... Comment dire... Disons, d’une façon tout à fait habituel pour une Rehen. Alors que personne s’y attendait, et alors que les fameux Gardes avaient décidés de tenter d’y répondre, et bien, la fameuse paladine les fit tout deux pousser, pour venir la première, au niveau du lit de fortune placée pour la fameuse paladine. Elle était véritablement chanceuse, aux yeux de la fameuse Maud... Normalement, elle n’aurait jamais pu survivre à ce qui était arrivé. C’était de l’ordre du miracle, cela.

« Oh mon dieu, ma Vesaaaaa ! Fait attention, tu n’es pas incassable comme moi. J’ai eu TRES peur ! J’ai cru que t’étais vraiment morte. »

Même si Maud faisait sa... Sa Maud quoi, toujours à se vanter, et se mettre en avant, à la voix, personne ne pouvait nier qu’elle s’était VRAIMENT inquiéter. Faut dire... On ne pouvait guère dire que la fameuse Vesa avait été très rassurante sur le coup ! De plus, il fallait bien dire que pour une rare fois, le don de la fameuse Maud était vraiment une plaie. Après tout, c’est vrai qu’elle se sentait coupable... Si elle avait fait plus attention, elle aurait servit de protection pour la fameuse Vesa. Après tout... Elle était immortelle ! Elle ne risquait rien ! Oui, elle ne savait toujours pas qu’elle n’était pas tout à fait immortelle, mais bon... De toute façon, elle ne pouvait guère le savoir... Etant donné que pour le savoir, il faudrait qu’elle ait une blessure suffisamment importante... Pour la tuer. Ce qui ferait qu’elle n’aurait le temps de le savoir, étant donné qu’elle serait... Bah, morte. CQFD non ?

« Tu as assurée. J’ai beaucoup à apprendre de toi, donc, meurs pas ! Repose toi. La chasse sauvage pourra attendre, je vais m’occuper de toi. Je serai la plus adorable des maids du monde. »

Ouah. C’était pas tout les jours que Maud était aussi... Aussi admirative envers autrui. Et oui, elle avait quand même entendu parler des exploits de la fameuse Vesa, et on pouvait dire... Bah on pouvait dire qu’elle avait quand même clairement assurée. Et clairement, c’était clairement. Bref, la fameuse paladine était prête à l’aider... Elle ne connaissait pas les gravités des sequelles de la blessure, mais elle comptait bien montrer qu’elle était là, et qu’elle comptait faire. Oh. Et ce n’était pas une proposition, qu’on soit clair. Maud en tout cas, avait complètement oublier leur querelles qui les avaient confrontés. C’était clairement de l’histoire ancienne, et cela, encore une fois, la fameuse paladine voulait bien le faire comprendre. Maintenant, Vesa ne semblait guère le genre de femmes à se laisser pouponner... On allait bien voir comment cela allait se passer.
Journalisée

Ceci est un double compte de Cassandre Harmington. Si vous êtes intéressés pour un RP ou pour demander quelques choses par MP, veuillez l'envoyer sur le compte principal. Merci =D !

PRAISE THE SUN  \[T]/
Paladin Vesa
Humain(e)
-

Messages: 66



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #28 le: Avril 18, 2017, 12:42:20 »

Maud allait bien, au moins. Vesa sourit en la voyant débouler dans sa tente, et se montrer, rapidement… Fidèle à elle-même. « Sa » Vesa sourit donc. Maud était toujours aussi enjouée, et se dépêcha de prendre les rênes, en lui disant de se reposer, et qu’elle s’occupera du reste, en se montrant « la plus adorable des maids au monde ». La phrase ne manqua pas de faire sourire Vesa une nouvelle fois. La paladine hocha la tête, et avança sa main, venant serrer ses doigts contre ceux de Maud.

« Ne t’en fais pas, Maud, je ne suis pas indolente. Je gage que tes talents seront plus efficaces à pacifier la région alentour, plutôt qu’à changer mes couches-culottes. »

Vesa avait beau être, elle aussi, d’origine noble, elle n’aimait pas qu’on la dorlote comme ça, qu’on s’occupe de tout pour elle, sous prétexte qu’elle était blessée. Elle aussi, elle était une paladine de l’ordre d’Haven ! Elle aussi, elle s’entraînait durement, et avait été formée pour s’adapter à bien des situations. Ce qu’elle avait fait contre ce dragon avait été aussi spontané que risqué. Là, elle s’en rappelait clairement. Elle lui avait sauté dessus, et lavait égorgé en plein vol, ce qui lui avait fait faire une redoutable chute libre. Mais Vesa ne reprochait rien à Maud. Les deux avaient mené une attaque conjointe, et avaient réussi à protéger cette petite ville de la rage du dragon.

Pour autant, le dragon n’était pas la seule bête à avoir fui les montagnes. Même si la magie aidait Vesa, il faudrait plusieurs jours pour qu’elle soit prête à reprendre l’aventure, et les soldats locaux se voyaient mal se passer de l’assistance de prestigieux paladins du Griffon. C’est ainsi que, dans les jours qui suivirent, Maud se retrouva à patrouiller dans la région.

Le lendemain, elle se rendit en compagnie d’une patrouille dans une ferme abandonnée récemment.

« Nous ne sommes pas à Velen, expliqua le sergent qui menait la patrouille à Maud en chemin, Blanchefleur est habituellement une province paisible… Mais, avec l’émergence de la Chasse, nous sommes submergés. Nous avons demandé des renforts, alors, en attendant que les contingents arrivent, nous allons bien profiter de votre aide. »

Blanchefleur, habituellement, était une région paisible. Oh, bien sûr, il y avait parfois des attaques de loups, ou de noyeurs le long de la rivière qui coupait la province en deux, mais rien de bien méchant. La patrouille consistait à faire le tour des villages locaux, comme celui de Bielysad, où la présence d’une Paladine d’Haven ne manqua pas d’attirer les péons. Ici, à Blanchefleur, les paladins étaient vénérés. Il y a de cela quelques années, le Griffon avait mené une campagne militaire sur ces terres, visant à pacifier les ruines de la forteresse d’Amavet. Des bandits en avaient pris le contrôle, à la recherche d’un trésor situé dans les souterrains d’Amavet, et avaient réveillé une Liche.

Le Griffon était intervenu pour châtier les brigands et sceller la Liche. Depuis lors, les villageois locaux appréciaient beaucoup le Griffon. Si Maud espérait passer tranquillement, la tâche ne fut guère aisée, car les enfants des villageois se précipitèrent vers elle, en lui offrant des fleurs. Ici, loin de la capitale nexusienne, dans la province, on pouvait voir que le pouvoir royal était encore très respecté, ce qui était d’autant plus logique que Blanchefleur n’était pas très éloignée des terres limitrophes, où la menace ashnardienne était toujours forte.

Maud se retrouva ainsi à câliner plus d’un marmot, tandis que le sergent se rendait auprès du bailli local. C’est ce dernier qui leur parla d’une ferme abandonnée.

« C’était la ferme de Tom Ollander… Enfin, c’est toujours la ferme des Ollander, mais, comme ses enfants sont incapables de s’entendre, et qu’il y a un litige sur les droits de succession applicables, ben… Le fait est que la ferme est abandonnée. »

Et, récemment, en s’y approchant à l’heure du zénith, plusieurs enfants avaient perçu d’étonnants chants venant de la ferme. Ils s’étaient approchés de la cour de la ferme, avec un puits en son milieu. Jadis, il y avait des poules qui caquetaient, Ebor, le vieux chien borgne, qui venait aboyer pour vous impressionner, et un épais potager. Tom Ollander était mort d’une crise cardiaque, ce qui avait été une petite tragédie locale, l’homme étant très populaire.

« Le soleil se reflétait sur la chevelure longue et dorée de cette femme, qui leur tournait le dos. Elle portait une longue robe blanche spectrale. »

L’explication du bailli se faisait dans le manoir de la ville, qui abritait aussi l’auberge.

« Ils ont pris leurs jambes à leurs cous quand la femme s’est retournée vers eux. Elle avait des yeux d’outre-tombe, et une langue qui s’est mise à pendre comme ça », fit-il en écartant ses mains d’une bonne dizaine de centimètres l’une de l’autre.

Le sergent fronça les sourcils. Il avait fait ses classes à l’Académie militaire de Nexus, et sut rapidement identifier ce monstre, un grand ennemi des fermiers, qu’on trouvait parfois dans les champs et dans les fermes… Il n’apparaissait qu’au zénith, et les enfants avaient été bien inspirés de fuir. Autrement, ils seraient morts.

C’était un fantôme, un Spectre du Midi, qui prenait une forme belle pour attirer les fermiers.

« Vous en avez déjà combattu ? demanda-t-il à Maud. Ces choses sont robustes, et peuvent surtout vous aveugler avec le soleil. Elle m’a l’air d’être taillée pour vous. »

Au zénith, en effet, les pouvoirs de Maud seraient à leur paroxysme !

Ne  restait plus, maintenant, qu’à se rendre vers la femme pour s’occuper de ce monstre avant qu’il ne fasse des dégâts…
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Maud de Rehen
E.S.P.er
-

Messages: 101



Voir le profil
FicheChalant
Description
~ Soyez au pied de la divine Maud de Rehen ! Unique héritière des Rehen, envoyée de la divinité suprême, celle qui guérit de tout, venant purger notre beau monde des créatures du Malin ~
« Répondre #29 le: Avril 19, 2017, 04:58:25 »

Bien entendu, et cela, elle devinait très bien pourquoi… Vesa avait une fierté, et refusait d’être dorlotée pendant sa convalescence. C’était relativement cohérent, je veux dire… beaucoup de personne, de base, n’appréciait pas qu’on s’occuper particulièrement d’eux, qu’on les dorlote. Cela ne voulait pas dire qu’il n’y avait pas des gens qui adoraient se faire dorloter, bien sur, mais cela n’allait pas à tout le monde, disons. Dans le cas d’une paladine, comme Vesa, sans aucun doute que son honneur en prendrait un coup, à l’idée de se faire dorloter, comme ça, comme une poupée ou quelques choses du genre. Donc, en toute logique, elle refusa. Cela ne vexa pas la fameuse Maud de Rehen. Cette dernière s’était attendu à une réaction comme cela. Bien entendu, elle aurait quand même tenté… Mais elle s’était douté qu’elle aurait un refus. Tant pis ! Au moins, le principal, c’est qu’elle ait proposé !

Ainsi, elle partit alors le lendemain pour une ronde, une surveillance. La fameuse paladine… Saoula beaucoup de monde en chemin. Et qu’elle raconte ses exploits, ses histoires… Maud avait très rapidement prit une réputation de fille plus qu’agaçante, mais dont les talents étaient reconnus de tous. L’autre chose parfois agaçante était sa dimension à souvent donne rdes ordres, alors qu’elle n’avait aucune légitimité sur ce point. Enfin, disons pas plus de légitimité qu’un autre paladin. Ainsi, cela fit qu’elle se lia rapidement d’amitié, avec le fameux sergent qui dirigeait bien souvent ses patrouilles, étant donné que les talents et les charismes de la fameuse paladine l’aidait bien à régler la situation, quand celle-ci commençait à se dégrader. Quoiqu’il en soit, Maud remarqua qu’ils approchaient de nouveaux villages… Arrivaient-ils à Velen ? Elle se disait que c’était pas sympa, si c’était le cas, vu qu’elle préférait attendre le retour de Vesa. Cependant, le sergent la renseigna sur sa méprise :

« Nous ne sommes pas à Velen Blanchefleur est habituellement une province paisible… Mais, avec l’émergence de la Chasse, nous sommes submergés. Nous avons demandé des renforts, alors, en attendant que les contingents arrivent, nous allons bien profiter de votre aide. »

La géographie n’était pas spécialement la spécialité de Maud de Rehen, il fallait bien dire, et elle découvrait la fameuse région de Blanchefleur…  Peu à peu, ils arrivèrent donc dans un des villages, le village de… De… Maud ne savait plus. Pas grave. Après tout, elle n’était vraiment pas bonne en géographie. Quoiqu’il en soit, la fameuse Maud eu le droit à un véritable bain de foule… Enfin, pas vraiment de foules. Disons que quelques enfants furent vraiment curieux, et très heureux de voir qu’une paladine entrait dans la ville. Je pense que l’intérêt était double. D’abord, car elle était une paladine, et pour beaucoup de villageois, c’était véritablement exceptionnel d’en rencontrer. Mais surtout, Maud était une jeune demoiselle paladine, ce qui faisait qu’elle faisait bien moins peur que certains paladins qui disons… Étaient armés de la tête au pied, et tiraient des gueules a peu près aussi accueillante qu’une porte de prison.

Donc, ainsi, la fameuse paladine était entrain de s’occuper des enfants. Grande occupation, noble et prestigieuse, pour une paladine ! N’est-ce pas ? Bref, en tout cas, la fameuse paladine était ainsi occupé, les autres faisaient le boulot ! C’était quand même pas chouette comme job ? Avec quelques ralents de sexismes, d’ailleurs, la femme s’occupant des enfants, et les hommes du boulot important… Bref, cela n’avait pas grand-chose à voir, mais bon, on pouvait quand même le remarquer, et se demander si cela n’avait pas… Comment dire… Disons, un petit ralant. Mais bref, quoiqu’il en soit, la pêche aux informations ne fut pas mauvaise, visiblement, car Maud put apprendre de nombreuses choses.

« C’était la ferme de Tom Ollander… Enfin, c’est toujours la ferme des Ollander, mais, comme ses enfants sont incapables de s’entendre, et qu’il y a un litige sur les droits de succession applicables, ben… Le fait est que la ferme est abandonnée. Le soleil se reflétait sur la chevelure longue et dorée de cette femme, qui leur tournait le dos. Elle portait une longue robe blanche spectrale. Ils ont pris leurs jambes à leurs cous quand la femme s’est retournée vers eux. Elle avait des yeux d’outre-tombe, et une langue qui s’est mise à pendre comme ça »

« Mmh... »


Alors, une chose pouvait être sûre… Cette bestiole et Maud n’allaient pas être copains-copains. Au contraire, même, autant le dire. Franchement, cela n’allait pas bien se passer entre cette créature et la fameuse Maud de Rehen. Pourquoi cela ? Et bien, pour une raison relativement simple : la fameuse Maud de Rehen était véritablement en mode racisme absolu, comme toujours… Mais là, une chose était sûre : cette créature, non seulement était non-humaine… Mais en plus, elle faisait… En mode… En mode je me fais passer pour un humain. Ce qui était absolument inacceptable ! Être non-humain, d’accord… Mais trompez les humains, en plus, en se faisant passer pour des créatures humaines, ce n’était pas acceptable. Surtout que les descriptions montraient bien que nous avions affaire à une créature monstrueuse, qui n’était pas spécialement amicale. Pas spécialement du tout, même….

« Vous en avez déjà combattu ?  Ces choses sont robustes, et peuvent surtout vous aveugler avec le soleil. Elle m’a l’air d’être taillée pour vous. »

« Jamais ! Mais n’ayez nul crainte ! Je vaincrai ses ennemis et ramènerai la paix ! Foi de Rehen ! Foi de paladine du griffon ! »


Maud déclara cela… En le pensant totalement ! Elle s’estimait largement, et largement capable de vaincre une telle créature. Surtout qu’elle était entrain de découvrir que la fameuse créature faisait BIEN PIRE que se faire passer pour un humain. Déjà que pour elle, cela était inacceptable… Mais en plus, cette fameuse créature, osait, je dis bien, osait utiliser le soleil ? Le Soleil était un être sacré, dont Maud considérait comme la chose la plus importante au monde. Plus importante, même, que sa famille. Ainsi, elle déclara :

« Allons à la ferme de sire Ollander, et débarassons-nous de cette créature non-humaine ! Apportons repos à ce pauvre Ollander, en redonnant la possibilité que sa ferme connaissance jouissance et prospérité ! Avec moi, fidèles compagnons ! »

Maud avait une grande qualité, il faut bien dire, c’était sans aucun doute… Son enthousiasme, et son charisme. Il était vrai qu’elle était littéralement une femme d’honneur, de courage, d’abnégation… On oubliait rapidement son côté un peu « bitch », pour se concentrer sur la fameuse paladine, qui était quand même son côté le plus important, surtout dans cette situation ! Ainsi, devant les villageois, la fameuse Maud de Rehen donnait une certitude absolue, enfin… Qu’elle voulait absolue : celui qu’elle allait tout faire pour justement, être la plus efficace possible, et ainsi… Permettre de libérer cette fameuse ferme de cette créature. Une fois cela fait, les habitants pourraient honorer le pauvre Sire Ollander, en remettant sa ferme sur pied. De plus, elle avait besoin d’exercer un peu sa lance. Donc, cela serait avec plaisir, qu’elle allait faire un peu de sport. En avant ! Elle allait tuer cette fameuse créature !
Journalisée

Ceci est un double compte de Cassandre Harmington. Si vous êtes intéressés pour un RP ou pour demander quelques choses par MP, veuillez l'envoyer sur le compte principal. Merci =D !

PRAISE THE SUN  \[T]/

Tags:
Pages: 1 [2] 3 4 5
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox