banniere
 
 
Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1] 2 3 4
  Imprimer  
Auteur Sujet: Training [PV][Terminé]  (Lu 2138 fois)
Vanessa White
Humain(e)
-

Messages: 874



Voir le profil
FicheChalant
Description
Agente du S.H.I.E.L.D
« le: Janvier 07, 2017, 04:58:15 »

Un agent du SHIELD était une personne qui, depuis le début de sa formation à l’académie, était formé pour être au top. Tant sur le plan physique que mental. Un agent était quelqu’un de robuste, endurant et possédant un mental à toutes épreuves. On le voyait bien aux missions qu’ils effectuaient ; tant dangereuses que pesantes, si l’agent n’était pas à la hauteur, la mission était un échec. De ce fait il fallait constamment veiller à rester au meilleure de la forme et c’était pour cette raison que l’entrainement était un exercice continue, et quotidien quand on n’était pas en mission. Vanessa qui était très à cheval sur le règlement et les coutumes respectait ça au pied de la lettre. C’était donc aussi valable pour elle ces histoires d’entrainements. C’était précisément de ça dont il était question aujourd’hui, mais pas que.

Car aujourd’hui, si elle pensait faire l’exercice avec un de ses collègues de tous les jours, elle fut agréablement surprise d’apprendre que ça serait sa mentor, en personne, qui prendrait la relève exceptionnellement. Vanessa allait avoir le privilège de faire une session d’entrainement avec Maria Hill en personne, ce n’était pas rien. Les gens savaient la nature de la relation qu’elles avaient. Vanessa était l’apprentie de la directrice, depuis que celle-ci le lui avait proposé le jour de sa sortie de l’Académie. La jeune agente avait bien entendu accepté les yeux fermés, même si même de nos jours, elle ne comprend toujours pas les raisons qui ont poussé Maria à la choisir elle. Depuis le temps elle avait appris à connaitre, un peu, cette femme et ça l’étonnait davantage. Maria n’accordait pas sa confiance facilement, alors pour qu’elle propose à Vanessa d’être sa mentor dès le premier jour … C’était curieux.

Mais en bon agent elle n’avait jamais posé de questions. Et à vrai dire elle n’avait que peu d’intérêt à le savoir, même si une petite part en elle restait curieuse. Quoiqu’il en était ce jour-là, Maria allait être sa partenaire pour l’entrainement et tout naturellement, Vanessa était ravie. Elles avaient une petite salle pour elles, disposant d’un tatami et autres outils tel que des altères, des poids, etc. Une petite salle d’entrainement on ne peut plus normale. L’agente ne savait pas ce qui lui valait l’honneur mais elle fit comprendre à sa mentor qu’elle était ravie de s’entrainer, pour une fois, avec elle directement. De plus, en étant en privé avec Maria, portes fermées, elle pouvait se permettre – avec caution – de la tutoyer, comme elles s’étaient mises à le faire récemment. « C’est Noël avant l’heure, c’est ça ? » Dit alors Vanessa, finissant d’attacher ses gants de combat. Elle était en tenue sportive, comme à son habitude, et cela lui donnait une assez fière allure d’ailleurs.

Elle était prête à voir comment se débrouillait-elle face à la directrice en personne, non sans une once d’appréhension. Même si … Elle ne pouvait se demander ce qui lui valait l’honneur en ce jour. Peut-être aurait-elle l’occasion d’aborder ce sujet un peu plus tard, elle l’espérait. Enfin prête, elle se mit en posture, signifiant par là que la séance pouvait commencer pour de bon.
« Dernière édition: Novembre 08, 2017, 08:55:51 par Vanessa White » Journalisée

Compte principal.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Princesse Alice Korvander
Serial-posteur
Modérateur
-
*****
Messages: 6435

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
"Hear me Roar !"
« Répondre #1 le: Janvier 09, 2017, 01:55:17 »

Hélicarrier du S.H.I.E.L.D. « Iliad »

« Tu vas bientôt diriger ta première escouade, Vanessa, il faut que je m’assure que tu sois prête. »

Le ton était calme, clair, professionnel, comme à son habitude. Vanessa faisait partie des rares personnes du S.H.I.E.L.D. ayant eu accès au dossier de leur Directrice. Elle savait ainsi que Maria Hill avait eu une enfance difficile. Elle était née à Chicago, mais sa mère était morte en la mettant au monde. Le père de Maria, traumatisé par ce décès, l’avait imputé à sa fille, et n’avait jamais pu l’aimer. De cette enfance, Maria avait tiré une personnalité froide et dure, peu amène à laisser ses sentiments s’exprimer. Ce n’était pas un hasard si ses agents la voyaient comme une femme au cœur de glace, chose dont Tony Stark, au demeurant, avait profité à l’époque où il avait été le Directeur du S.H.I.E.L.D., en n’hésitant pas à humilier Maria, comme pour tenter de la faire sortir de ses gonds.

Maintenant, Maria avait récupéré le poste suprême, un poste dont elle n’avait, fondamentalement, jamais vraiment voulu. Elle était une agente du S.H.I.E.L.D. depuis des années, et ne s’était jamais attendue, au moment où Nick Fury avait été disgracié, à ce que son dossier soit examiné par l’OTAN. C’était elle qui avait été choisie pour assurer l’intérim, en raison, non seulement de ses excellents états de service, mais aussi, et surtout, du fait qu’elle n’appartenait pas au cercle étroit de Fury, et serait plus encline à suivre les ordres de ses supérieurs. Fury avait oublié le principe fondamental de la démocratie, à savoir que l’autorité militaire se soumettait aux autorités civiles, car il se voyait comme étant perpétuellement en guerre. Hill avait brièvement dirigé le S.H.I.E.L.D., avant d’être remplacée par Stark, puis, après le désastre d’Osborn, avait fini par revenir.

C’était maintenant elle qui était à la tête du S.H.I.E.L.D., et ce depuis maintenant plusieurs années. Un poste qu’elle prenait très au sérieux, même si elle était, actuellement, plutôt ébranlée. La vie, à la tête du S.H.I.E.L.D., était loin d’être rose. Il y avait continuellement des urgences à gérer. Inhumains, X-Men, super-vilains, incidents diplomatiques, espionnage, invasions extraterrestres… Maria Hill avait tendance à faire des journées à rallonge, et à dormir dans son bureau. De fait, elle avait maintenant des séances de kinésithérapeute, car, à force de dormir sur son fauteuil, elle avait fini par se faire mal au dos.

Maria se forçait donc, maintenant à trouver des moments de repos dans la journée, de détente… Et ce qu’elle faisait là, était, selon elle, la définition d’un moment de détente. Elle avait délaissé sa combinaison au vestiaire pour un débardeur et un jogging, ainsi que des gants de boxe, et se tenait dans l’un des gymnases de l’Iliad, le dernier Hélicarrier en date du S.H.I.E.L.D. En face d’elle, il y avait l’une de ses élèves, Vanessa White, une femme que Maria suivait depuis son séjour à l’Académie, et envers qui elle était… Plutôt proche. Vanessa était une femme talentueuse et compétente, une télépathe efficace. Pour autant, Maria continuait à l’entraîner, comme en ce moment.

Vanessa lui demanda alors si c’était Noël avant l’heure, et Maria sourit légèrement.

« Ne te déconcentre pas, Vanessa. D’abord, de l’entraînement physique, et, ensuite, de l’entraînement mental. »

Quand on travaillait au sein du S.H.I.E.L.D., on ne suivait pas qu’une formation physique rigoureuse, mais on s’entraînait aussi à résister aux attaques mentales et télépathiques. C’était particulièrement vrai pour Maria, qui était après tout la Directrice du S.H.I.E.L.D., et sa formatrice, justement, était Vanessa. Pour Maria, il s’agissait d’un moment de détente, car elle n’avait aucun dossier à gérer, ni aucune urgence à faire… Seulement s’occuper d’elle et d’une amie, ce qui était bien moins lourd que ce qu’elle faisait habituellement.

Maria attaqua donc rapidement. Particulièrement svelte, elle opta pour un premier coup de poing, un uppercut que Vanessa esquiva habilement. Maria enchaîna alors avec un coup de pied retourné. Jadis, ce coup surprenait à chaque fois Vanessa, mais, cette fois, elle le para avec son bras, et tenta ensuite d’enchaîner en utilisant son autre bras, l’envoyant vers le visage de Maria. Cette dernière récupéra sa jambe, et tournoya sur le côté, évitant la charge, puis frappa la nuque de Vanessa avec le rebord de sa main.

« Tu as amélioré tes réflexes, Vanessa… »

C’était un compliment. La séance d’entraînement promettait d’être très intéressante !
Journalisée


Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal, soit celui-ci.
Vanessa White
Humain(e)
-

Messages: 874



Voir le profil
FicheChalant
Description
Agente du S.H.I.E.L.D
« Répondre #2 le: Janvier 09, 2017, 04:17:13 »

Vanessa et Maria étaient parfois aux antipodes de l’une et de l’autre. Si elles partageaient beaucoup de valeurs en communs – tel que la rigueur ou le strict respect des règles – elles étaient pourtant assez différentes. L’élève de Maria était jeune, pas seulement physiquement mais aussi mentalement, malgré sa maturité. Cela voulait dire qu’elle était plus souple et taquine que sa mentor, même si celle-ci n’était pas un glaçon. Une belle démonstration venait d’avoir lieu. Alors que Vanessa s’était permise un petit commentaire pour instaurer un climat plaisant, Maria n’avait pas mal réagit. Au contraire, même si elle n’avait pas continué le commentaire, son petit sourire en disait long. Elle n’était pas là pour être de même humeur que dans son bureau, ce qui confortait Vanessa dans le fait que cette séance d’entrainement était vraisemblablement un moment de détente / personnel pour elle.

Entrainement physique puis mental, c’était donc ça le programme. L’entrainement mental ne serait pas vraiment pour Vanessa cela dit, mais plus pour Maria. C’était cette dernière qui avait besoin de tester sa résistance face aux attaques et intrusions psychiques. Vanessa était rodée en la matière, et savait que sa cheffe tenait à être compétente sur tous les fronts. S’entrainer à résister psychiquement, c’était presque aussi important que de savoir se battre. Ainsi, tandis que l’une apprenait à se défendre physiquement à l’autre, l’autre apprendrait à se défendre psychiquement à l’une. Un échange équitable et qui renforçait peu à peu ce lien entre elles. Au grand bonheur de Vanessa qui était honorée de commencer à partager cette intimité avec une telle personne. Maria était quelqu’un de très respectueuse et, aux yeux de Vanessa, intéressante.

Surtout depuis qu’elle avait pu consulter son dossier. Son histoire était dure, très dure, et expliquait pourquoi Maria agissait ainsi. Vanessa était très empathique dû à sa nature et à son don, de ce fait elle avait compatit, en silence. Si elle n’avait pas eu d’enfance difficile ni de moments douloureux comme Maria l’avait, elle était néanmoins capable de la comprendre. Mais, elle ne lui avait jamais rien dis, par respect. Et parcequ’au fond, il serait malpoli de lui parler de ça. Il fallait sans doute attendre que leur relation évolue un peu plus pour ça, ce qui était entre autres le but de ces séances d’entrainements seule à seule. Maria ouvrit le bal en tentant un uppercut, que l’agente esquiva assez rapidement. Sa mentor tenta un coup que d’ordinaire elle avait du mal à anticiper, mais cette fois-ci, elle y parvint et s’en protégea. Mieux que ça ; elle se servit de ça pour riposter, mais bien entendu, n’y parvint pas vraiment.

« J’ai appris que de bons réflexes pouvaient sauver une vie. » Répliqua-t-elle, non sans une idée derrière la tête. Evidemment Vanessa restait une agente du SHIELD, de terrain, et se battre faisait partie du boulot. Avoir de bons réflexes était très important, mais pour Vanessa, ça l’était encore plus. Et Maria en ferait l’expérience d’ici peu, son élève attendant le bon moment pour lui faire la surprise. Les deux femmes échangèrent donc des coups, l’une bloquant l’autre et ripostant. Mais à plusieurs reprises, Maria parvint à toucher Vanessa, et pas qu’un peu. Vanessa s’était certes améliorée, mais pas assez pour venir à bout d’une personne aussi bien entrainée que Maria. La frustration de ne pas être encore à la hauteur se voyait de plus en plus sur son visage, qui devint de plus en plus contrarié.

Le coup décisif fut quand Vanessa cru atteindre Maria à la hanche, avant que celle-ci lui fasse une … Sorte de prise surprise, et l’envoya au tapis. Vanessa, à terre, râla légèrement au contact avec le tatami. Elle n’était pas encore au point, et ça l’énervait … « Ce n’est pas aujourd’hui que je réussirai à t’envoyer au tapis, je crois. » Dit-elle en se relevant, passant sa main sur son bras qui avait encaissé la chute. Mais de nature battante, Vanessa se remit immédiatement en posture de combat, prête à poursuivre. Si les premiers échanges furent plutôt équitables, elle décida enfin d’abaisser son nouvel atout. Un atout qu’elle exerçait depuis peu, mais qui était à son gout très pratique ! Elle fit exprès de laisser une faille dans sa garde, à un moment donné, pour que Maria l’exploite. En faisant cela, elle était sûre que sa mentor penserait – au moins l’espace d’une ou deux secondes – au coup qu’elle penserait au coup qu’elle allait porter. Il fallait savoir qu’en combat on pensait toujours au coup qu’on portait, même s’il s’agissait de mémoire musculaire. Vanessa s’entrainer à exploiter ceci pour tenter de prédire / visualiser le coup prochain, grâce à ses pouvoirs télépathiques.

Et pour le coup, ça marcha. Vanessa, avec de bons réflexes désormais, fut assez rapide pour lire dans l’esprit de Maria le coup qu’elle allait donner, et pour s’adapter en conséquence. C’était très rapide, mais … C’était la raison pour laquelle Vanessa développait tant ses réflexes. Ainsi, l’agente tenta de surprendre Maria grâce à ce coup d’avance et parvint ainsi à non seulement bloquer son coup, mais utilisa la force de celui-ci contre Maria pour la retourner, puis placer son bras et ses mains pour lui faire une prise de soumission. Elle ne mit bien évidemment pas de force à la fin car ce n’était pas le but, mais Vanessa avait ainsi gagné son premier échange. Elle avait utilisé ses pouvoirs pour parvenir à faire ça, raison de plus pour Maria de s’entrainer à résister aux intrusions …
Journalisée

Compte principal.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Princesse Alice Korvander
Serial-posteur
Modérateur
-
*****
Messages: 6435

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
"Hear me Roar !"
« Répondre #3 le: Janvier 15, 2017, 11:53:10 »

Maria Hill avait toujours aimé l’exercice physique. Plus jeune, à Chicago, elle s’entraînait à un club de boxe local. La commandante du S.H.I.E.L.D. avait ainsi d’excellents états de santé, une condition physique exemplaire, ce que Vanessa réalisait à chaque fois qu’elles s’affrontaient. On ne triomphait pas aisément de Maria, et, pour l’heure, la seule personne que Maria n’avait pas réussi à vaincre était Natalia Romanov. Maria avait un style de combat très inspiré de la boxe, campant fermement sur ses positions, faisant peu de pirouettes, mais capable aussi de se détendre brusquement. Elle avait appris les arts martiaux en rejoignant l’académie du S.H.I.E.L.D.

Hill était l’image du nouveau S.H.I.E.L.D. faisant suite à la fin de la Guerre Froide. Auparavant, quasiment tous les agents influents étaient des proches de Fury, ce qui déplaisait à l’administration, donnant, non seulement l’illusion d’une organisation gangrénée par le népotisme envers Fury, mais faisant aussi du S.H.I.E.L.D. le « joujou » de Fury. Maria, elle, avait suivi une formation à l’académie du S.H.I.E.L.D., et n’avait, en conséquence, jamais connu personnellement Nick Fury. À tout point de vue, elle était la candidate idéale pour ce poste. Idéale... Mais pas parfaite.

« Ne te déconcentre pas, Vanessa. N’oublie pas qu’un combat n’est jamais purement physique. Le mental joue aussi beaucoup. »

Quand on se battait, on ne se contentait pas de foncer comme une idiote sur son ennemie. Il fallait lire les mouvements de son adversaire, anticiper ses actions en fonction de ce que l’adversaire souhaitait faire. C’était tout un exercice à appliquer, et, dans ce domaine, Vanessa s’en sortait bien. Maria attaqua encore, et crut que Vanessa allait feinter. Elle enchaîna rapidement, en levant à nouveau le pied. C’était la spécialité de Black Widow, qu’elle appliqua donc... Mais, au lieu de feinter, Vanessa para, attrapa sa jambe, et s’en servit contre elle. Elle utilisa le mouvement de Maria pour, non pas la stopper, mais la pousser en la soulevant par sa jambe redressée.

Maria perdit son point d’équilibre, et s’étala sur le sol. Vanessa s’empressa de la relâcher, consciente que le second pied de Maria risquait de la frapper au visage. La commandante banda les muscles, roula sur le sol, et se releva rapidement, en souriant.

« Pas mal, Vanessa ! Tu fais des progrès ! »

Néanmoins, avait-elle vraiment pu lire les mouvements de Maria... Ou avait-elle utilisé ses pouvoirs psychiques pour anticiper son attaque ? Ce n’était pas exactement la même chose, car, si la conséquence était la même, le cheminement, lui, était différent.

*Vérifions ça, alors...*

Maria avançait lentement, décrivant un arc de cercle, puis attaqua... En bloquant son esprit, et en visualisant une attaque qui ne correspondrait pas à ce qu’elle allait faire. C’était le principe de la double pensée, un mécanisme de défense contre les intrusions mentales consistant à éduquer son esprit pour former une pensée consciente, mais en faire l’extrême inverse... Comme se dire de prendre la voie de gauche, tout en marchant sur celle de droite. Un mécanisme qu’on ne trouverait pas sur Wikipedia, car il était propre aux manuels d’instruction du S.H.I.E.L.D.

Elle fit à croire à Vanessa qu’elle allait attaquer avec les jambes, mais en profita pour envoyer son poing. Surprise, Vanessa eut tout juste le temps de parer, mais ne put faire autre chose que de sentir la main de Maria heurter ses mains, puis atteindre son menton, la repoussant, et permettant à Maria d’avoir une ouverture qui lui permit d’envoyer sa jambe la frapper dans le ventre, étalant à son tour la jeune agente au sol.

« N’oublie pas qu’on ne lit pas si facilement mes pensées... Tu devrais le savoir mieux que personne, j’ai une excellente professeur. »

C’était un doux compliment, car cette « excellente professeur » n’était autre que... Vanessa !
Journalisée


Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal, soit celui-ci.
Vanessa White
Humain(e)
-

Messages: 874



Voir le profil
FicheChalant
Description
Agente du S.H.I.E.L.D
« Répondre #4 le: Janvier 16, 2017, 08:34:33 »

La petite carte dans la manche de Vanessa n’était bien entendu qu’un atout éphémère. Car aussitôt utilisée, cette carte devenait inutile avant un bon moment, surtout avec des personnes aussi résistantes psychiquement que Maria Hill. En d’autres termes c’était un coup unique qu’il ne fallait utiliser que pour faire pencher définitivement la balance dans un combat rapproché. Vanessa l’avait utilisé pour voir si elle était capable de l’appliquer même contre des personnes comme Maria, et ce fut un succès. Bien que sa supérieure rappliquât aussitôt. Si elle la complimenta sur le fait qu’elle faisait des progrès, elle dut rapidement comprendre que ses dons n’y étaient pas pour rien. Vanessa se serait bien tût de le dire mais, on ne pouvait décidément rien cacher à la directrice du SHIELD.

Ainsi, cette dernière sembla vouloir avoir le cœur net. Etait-ce une amélioration physique, ou psychique ? Elle feinta Vanessa qui tomba dans le panneau. En effet, après quelques échanges elle commit l’erreur de recommencer à lire dans les pensées de Maria, mais celle-ci fit exprès de l’induire en erreur pour brouiller les pistes, comme on le disait. Vanessa ne put rien faire et tomba dans le piège, et alors qu’elle pensait que Maria allait utiliser ses jambes, elle usa de son poing. Un poing qui fut surprenant, si surprenant que Vanessa le stoppa au dernier moment, manquant de s’en recevoir une. Même avec ça, elle heurta son menton et fut repoussée en arrière, dégageant une faille dans sa garde, qui lui valut un bon coup de pied frontal dans le ventre.

Vanessa grogna sa douleur au tapis, car de nouveau, elle était étalée dessus. Maria était forte, très forte. La télépathe n’était clairement pas à son niveau, et cela la rendait … Anxieuse. Si elle n’était pas à niveau, pourquoi lui avoir confier une mission ? Pourquoi Maria avait décidé qu’elle dirigerait une escouade dans quelques jours ? C’était risqué. Vanessa n’était pas encore prête, du moins à ses yeux. Et le délicat compliment que lui fit sa mentor était certes flatteur et encourageant, mais ne la rassurait guère. Toutefois elle prit ceci avec sa bonne humeur d’habitude, s’appuyant sur ses genoux pour se redresser. « Une excellente professeure, vraiment ? Faudra me la présenter. » Répliqua-t-elle avec un mince sourire amusé.

« Je l’ai senti durant nos échanges de coups. Je ne fais pas assez attention à mes flancs, je m’expose trop. » Dit-elle, tâchant de rester aussi objective que possible. Car si elle devait réellement s’écouter et dire ce qu’elle en pensait, ça serait simple ; elle ne s’estimait pas prête à diriger une opération. Qu’importe les raisons qui avaient poussé Maria à prendre une telle décision, mais elle devait se tromper sur le compte de Vanessa. Son apprentie était motivée, et très studieuse mais pas à la hauteur de la mission qu’elle lui confierait. Vanessa ne se doutait pas que c’était peut-être le poids et le stress lié à cette future mission qui lui causait des failles dans sa façon de se battre, là, avec Maria. Néanmoins elle soupira un coup, puis se remit en posture de combat, prête à reprendre. Il fallait bosser dur pour se hisser au niveau, et Vanessa était du genre motivé. « Est-ce que ton excellente professeure t’as dit qu’elle doutait de sa capacité à diriger une escouade à elle seule ? » Dit alors Vanessa, un brin taquin, avec un léger sourire en coin.
Journalisée

Compte principal.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Princesse Alice Korvander
Serial-posteur
Modérateur
-
*****
Messages: 6435

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
"Hear me Roar !"
« Répondre #5 le: Janvier 22, 2017, 11:04:25 »

Maria avait pris la décision de monter Vanessa de grade. Au sein du S.H.I.E.L.D., il existait une organisation très hiérarchisée, très structurée, comprenant dix niveaux d’accréditation. Le Niveau 10 était, par défaut, le niveau exclusif du Directeur du SHIELD, lui donnant accès à l’ensemble des données de l’organisation, soit, non seulement l’intégralité des dossiers des agents, mais aussi la liste de toutes les bases, de tous les projets, et de toutes les technologies très avancées du S.H.I.E.L.D. C’était un poste très sensible, et la récente expérience avec Norman Osborn avait démontré combien il était crucial d’avoir une personne fiable à ce poste. Maria Hill était une solution de choix, même si, en ce moment, sa carrière était en points de suspension. Après la catastrophe de Pleasant Hill, son affaire était suspendue à la décision d’une juridiction d’exception dépendant du Conseil de Sécurité des Nations Unies, qui devait rendre sa décision, laquelle déciderait de la survie du S.H.I.E.L.D.

Pour l’heure, les deux femmes évitaient d’en parler, mais Vanessa savait combien Pleasant Hill avait été éprouvant pour Maria. D’aucuns la décrivaient comme la « guerre secrète » de Nick Fury, en référence aux libertés que Nick Fury se prenait, et qui avaient fini par lui coûter sa place. L’Hillgate avait provoqué la mort de dizaines d’agents du S.H.I.E.L.D., et avait dégénéré en un scandale international ayant remis au goût du jour les libertés que les agences d’espionnage prenaient avec les droits fondamentaux des ressortissants, même si, en l’état, il n’y avait eu, qu’à Pleasant Hill, des fous dangereux, des psychopathes incurables venant des prisons les plus dangereuses du monde, comme Ryker Island, ou Arkham Asylum. Vanessa connaissait l’histoire, et l’avait, d’ailleurs, toujours soutenu. Le fait est que Maria avait produit des témoignages de gens regrettant l’époque de Pleasant Hill. Hill, plutôt que de s’écraser en s’avouant vaincue, et en reconnaissant avoir développé une Supermax qui était à l’encontre des droits des prisonniers, avait préparé un dossier vantant les mérites de sa prison. Pleasant Hill permettait la réhabilitation pour des prisonniers qui étaient cliniquement considérés comme irrécupérables.

Vanessa avoua alors être peu sûre d’elle-même, et Maria sourit brièvement, avant d’attaquer, se ruant en avant, le poing droit tendu. Vanessa esquiva en allant sur le côté, et Maria releva son coude gauche, cherchant à l’attaquer par l’arrière en visant son cou. Là encore, Vanessa bloqua, et tenta de la déstabiliser en usant de ses jambes. La tête de Maria fila alors en arrière, et heurta le nez de Vanessa, la faisant reculer, et offrit à Maria le temps de pivoter sur place, et d’envoyer son pied dans son ventre, frappant la jeune femme, et l’envoyant s’étaler sur le ventre une nouvelle fois.

« Tes capacités de leadership ne s’apprécient pas qu’en fonction de tes capacités au CQC. Et puis, je suis formée par Black Widow, moi... Crois-moi, avec une formatrice comme elle, on apprend vite à se battre. »

Maria, initialement, n’avait jamais été une grande combattante. Adolescente, elle avait certes fait un peu de boxe, mais, en rejoignant le S.H.I.E.L.D., elle s’était rarement battue. Avec Vanessa, les choses étaient un peu différentes, car elle était une télépathe.

« N’oublie pas que les études ont confirmé que, plus tu maîtrisais ton corps, et plus tes capacités psychiques sont efficaces. »

Il existait une corrélation entre le corps et l’esprit, des liens qui fonctionnaient dans les deux sens.

« Si tu n’es pas capable de diriger une équipe, alors c’est que la personne qui a décidé de te mettre en charge , en t’évaluant, et en estimant que tu en étais capable, était une incompétente... »

Dès lors, la conclusion de Maria était facile à deviner, et elle esquissa même un léger sourire, tout en se déplaçant un peu :

« ...Donc, tu insinues que je t’ai mal évalué, c’est ça ? »
« Dernière édition: Janvier 29, 2017, 01:57:11 par Princesse Alice Korvander » Journalisée


Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal, soit celui-ci.
Vanessa White
Humain(e)
-

Messages: 874



Voir le profil
FicheChalant
Description
Agente du S.H.I.E.L.D
« Répondre #6 le: Janvier 27, 2017, 02:41:49 »

Difficile de piéger Maria au jeu du manque de confiance en soi. Pourtant c’était la stricte vérité. Ce n’était pas vraiment un jeu, hélas. Vanessa savait que ses capacités de leadership ne dépendaient pas de ses capacités de combats, mais en vérité, il s’agissait d’une question d’estime. Si l’agente savait qu’elle n’était pas au point physiquement, face à ses futurs partenaires de missions, son assurance en mission risquait d’être érodée. Car elle ne voulait pas être la chef propulsée pour autre raisons que ses capacités et uniquement ses capacités. Cependant Maria répliqua assez malignement en affirmant que si Vanessa avait été mal choisie, cela voudrait dire que c’était de sa faute. Or Maria, vu son expérience, ne commettait plus ce genre d’erreurs. Elle mit Vanessa au pied du mur en quelques sortes, et elle n’eut pour réponse qu’un mince sourire, et un petit commentaire sans grand sens. « Pas exactement. » Dit-elle.

L’agente décida de se reconcentrer sur l’entrainement, laissant la question en suspens. Après tout elles étaient venues pour se vider la tête quelque part, pas pour parler des sujets stressant de tous les jours. Même si avec celui-là, elles pouvaient rapidement dériver sur quelque chose de plus privé. Comme pourquoi Maria avait pris Vanessa sous son aile ? Mais en attendant ça, l’agente engagea à nouveau une série de coup, et un long échange eut lieu pendant plusieurs minutes. La sueur commençait à perler et les souffles à s’échauffer. Vanessa prit plusieurs coups de la part de Maria qui comme depuis le début avait tendance à la finir à coup de coups de pieds, ce qui faisait mal, parfois. Mais Vanessa le remarqua et se décida à provoquer une situation où Maria devrait user de sa jambe pour l’envoyer à nouveau au tapis.

Sauf que Vanessa, connaissant désormais la tendance de Maria à user de ses jambes, pu bloquer le coup décisif. Elle usa du mouvement de sa mentor pour dévier et bloquer son coup, lui libérant l’accès à son ventre. Vanessa était emportée par le combat et n’hésita alors pas à mettre toute sa force dans le coup de poing qu’elle asséna de manière frontale dans le ventre de Maria, puis sur son visage, la mettant enfin à terre. Les gants de boxes encaissaient normalement le choc et la douleur ne devait pas être si grande … Du moins, ni l’une ni l’autre n’aura des bleus. Essoufflée mais satisfaite, Vanessa esquissa un large sourire face à sa petite victoire, mais fit signe de pause, en mettant en ‘T’ ses deux mains. Elle s’assit en tailleur sur le tatami en attendant que Maria se redresse, ou ne s’assit devant elle de la même manière. Un petit silence eut lieu, avant que Vanessa ne regarde sa mentor dans les yeux. Elle hésitait, mais elle devait savoir …

« Pourquoi moi, Maria ? Il y avait des gars bien plus talentueux que moi à la sortie de l’Académie ce jour-là, alors pourquoi tu m’as prise moi, sous ton aile ? J’avoue que j’ai jamais su tes raisons, et ça me hante, figures-toi. »
Demanda-t-elle, avec un léger sourire. Elle ne demandait pas ça pour se morfondre ou pleurnicher, non. Elle le demandait juste pour savoir, juste pour connaitre les raisons de Maria. Et, idéalement, ce qu’elle attendait depuis toujours de Vanessa.
Journalisée

Compte principal.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Princesse Alice Korvander
Serial-posteur
Modérateur
-
*****
Messages: 6435

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
"Hear me Roar !"
« Répondre #7 le: Janvier 30, 2017, 02:08:07 »

Vanessa s’améliorait, et parvint à le prouver en assénant à Maria deux coups qui parvinrent à la mettre à terme, et, cette fois, sans usage de ses pouvoirs. Couchée au sol, Maria se redressa lentement, pendant que Vanessa réclamait une pause, et lui demandait pourquoi elle avait choisi de la recruter à l’Académie. Un léger sourire perla sur les lèvres de la Directrice du S.H.I.E.L.D., qui se releva. Une mèche de cheveux rebelle tombait le long de son visage, qu’elle rabattit en arrière. Avant de lui répondre, Maria alla récupérer une gourde, et avala quelques rasades d’eau fraîche, en soupirant légèrement.

« Va pour une pause, ça me fera du bien… »

Elle se retourna vers elle, et marcha un peu, se massant la nuque. Ses lèvres lui faisaient mal. Vanessa n’y avait pas été de main morte, se prenant visiblement au jeu. Toutefois, elle n’avait pas oublié la question de Vanessa. Pourquoi elle, en effet ? Eh bien…

« Honnêtement ? Je n’en ai aucune idée. »

Maria s’adossa contre le mur, et laissa passer quelques secondes, avant de préciser davantage :

« Je n’ai jamais aimé la manière dont Fury administrait le S.H.I.E.L.D. avant que je n’en prenne la tête. Un système paranoïaque avec, à la tête, Fury et ses Howling Commandos. C’était un népotisme affiché, qui n’avait plus de raisons d’être au 21ème siècle. »

Les Howling Commandos étaient le nom attribué à la compagnie de Fury pendant la Seconde Guerre Mondiale. La grande partie des membres de cette escouade s’étaient ensuite retrouvés à la tête du S.H.I.E.L.D., car ils étaient les seules personnes en qui Fury pouvait avoir confiance. Maria se déplaça encore, continuant à détendre ses muscles. Après un effort physique intense, c’était une erreur de s’arrêter complètement, et elle continuait donc à légèrement marcher.

« Néanmoins, ce schéma lui permettait de s’assurer de gens fiables… Et ça, c’est une chose que je recherche par-dessus tout. Le S.H.I.E.L.D., comme tu le sais, est une grosse organisation, et qui a été régulièrement infiltrée par des adversaires, dont l’HYDRA, principalement. Fury voulait tout centraliser, mais j’ai compris que c’était une erreur, et que je n’étais pas surhumaine. »

Elle se tut pendant quelques secondes, et poursuivit encore :

« Ce que je veux, c’est créer mon propre Howling Commandos, des agents dont la fiabilité et la loyauté sont sûres… Et c’est pour ça que j’ai choisi de te prendre. Tu étais celle en qui mon instinct me soufflait que tu serais la plus loyale possible… Mais, quant à t’expliquer précisément pourquoi, ça… »

Maria ne put guère que hausser les épaules.

« C’est l’instinct, tout simplement. »
Journalisée


Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal, soit celui-ci.
Vanessa White
Humain(e)
-

Messages: 874



Voir le profil
FicheChalant
Description
Agente du S.H.I.E.L.D
« Répondre #8 le: Février 02, 2017, 03:42:22 »

Les explications de Maria furent particulièrement intrigantes. Si elle ne renseigna guère plus Vanessa sur les raisons précises de sa décision, elle lui expliqua néanmoins ce qui la motivait. Et en un sens c’était déjà une bonne partie de la réponse. La directrice du SHIELD affirma qu’elle n’aimait pas les méthodes de Fury du temps où c’était lui aux commandes, déclarant qu’il s’agissait plutôt de népotisme. Il était vrai que les méthodes de l’ancien directeur laissaient à désirer, surtout à cette époque comme le souligna Maria. Mais, un détail semblait retenir son attention ; les Howling Commandos. Une petite escouade que Fury avait assemblée, et qui était fidèle à lui. Des personnes de confiances, donc.

Si les méthodes n’étaient pas approuvées, le fait que Fury savait bien s’entourer était indéniablement remarquable. Maria n’y était pas insensible, et finit même par affirmer que c’était son but ; créer une escouade de ce type. Du coup, ceci expliquait peut-être pourquoi avait-elle choisi Vanessa. Car son instinct semblait lui avoir dit qu’elle était suffisamment compétente et/ou de confiance pour être membre de son escouade. Ceci fit sourire doucement Vanessa qui trouvait l’idée géniale, mais quelque part amusante venant d’une personne comme Maria. Elle se mettait à vouloir faire comme Fury, sans faire comme lui en même temps. C’était comme ça que la télépathe le voyait en tout cas, et c’était amusant.

Néanmoins ses histoires d’instincts, Vanessa n’y croyait pas vraiment. Maria n’était pas forcément au courant elle-même, mais une décision n’était jamais arbitraire. Il y avait toujours une raison, même inconsciente. Ça, Vanessa le savait et en avait l’expérience. Elle se releva et, échauffant un peu ses muscles en faisait quelques contorsions de bras, s’approcha de Maria et posa fermement sa main sur son épaule. Fermement, car ce n’était pas seulement un geste amical, c’était surtout un geste motivé. « Et tu as eu raison de me faire confiance, Maria. » Dit-elle, tout simplement, offrant un petit sourire. Elle retira doucement sa main puis s’en retourna, faisant quelques pas pour chercher sa gourde et boire un peu d’eau. Toujours de dos, elle se mit à s’adresser à Maria. « Mais je sais par expérience qu’une décision n’est jamais arbitraire. Ou rarement. Tu n’en as peut-être pas conscience mais, il y a une raison. » Dit-elle.

Clairement la télépathe avait une idée derrière la tête. Elle se tourna vers Maria, l’air légèrement malin mais sûre d’elle. « Je pourrai tenter de la trouver. M’infiltrer dans ton esprit, ça serait une solution. À moins que … Tu parviennes à m’en empêcher ? » Affirma-t-elle, croisant les bras. En d’autres termes ; c’était l’heure de l’entrainement psychique.
Journalisée

Compte principal.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Princesse Alice Korvander
Serial-posteur
Modérateur
-
*****
Messages: 6435

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
"Hear me Roar !"
« Répondre #9 le: Février 06, 2017, 01:42:04 »

Maria était une professionnelle, dans le sens où, contrairement à d’autres agents comme Coulson ou même Fury, on ne se liait pas facilement à elle. On lui faisait confiance, on la respectait, mais Maria avait une manière de fonctionner qui était très particulière, très dure, très professionnelle, mais sans atteindre la paranoïa de Nick Fury. C’était une approche différente et atypique. Le S.H.I.E.L.D. avait connu le management paranoïaque de Fury, le management technologique et industriel de Tony, et connaissait maintenant quelque chose de plus classique. Maria, néanmoins, avait un dossier en sursis. Demain, peut-être, le S.H.I.E.L.D. ne lui appartiendrait plus. Pleasant Hill, c’était une sacrée tâche dans son dossier, et, comme à son habitude, elle masquait tout ça derrière sa discipline, sa formation, sa rigueur morale et professionnelle.

Vanessa profita de cette discussion pour passer à la seconde partie de leur entraînement, et Maria sourit, tout en récupérant une serviette, s’en servant pour se nettoyer le corps.

« C’est une belle transition... Mais oui, va pour l’entraînement psychique. »

S’il avait lieu après l’entraînement physique, ce n’était pas pour rien. Une fois que le corps était fatigué, l’esprit était plus accessible. Pour Maria, il s’agissait donc de résister aux intrusions de Vanessa, ce qui était plus difficile quand elle était épuisée, soit comme en ce moment. Mais cet entraînement était nécessaire. La jeune Directrice du S.H.I.E.L.D. alla donc s’asseoir en tailleur, face à Vanessa, et commença par méditer, avant de fermer les yeux.

Elle respirait calmement, reprenant son calme. Un entraînement psychique, c’était une vraie bataille mentale, où elle devait lutter contre toutes les pensées qui s’insinueraient en elle. Le propre d’une intrusion psychique, c’était de ne pas se faire remarquer, de s’enfoncer le plus profondément possible, tout en se dissimulant derrière des pensées qu’on injectait au « moi », pour faire croire à la personne qu’on infiltrait que tout allait bien.

Pour comprendre une intrusion psychique, il était nécessaire d’avoir en tête le deuxième topique de Freud. L’objectif était de manipuler la psyché du sujet pour pouvoir obtenir des informations situées dans l’inconscient, sans attirer l’attention du conscient.

Autant dire que le duel promettait d’être fascinant...

« Tu peux commencer. »

Comment allait-elle s’y prendre ? Manipulations ? Visions ? Hallucinations ? L’une des pistes privilégiées d’une intrusion psychique était d’endormir le sujet, et de s’immiscer dans ses rêves. Mais, en ce domaine comme en tant d’autres, Maria s’était préparée...
Journalisée


Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal, soit celui-ci.
Vanessa White
Humain(e)
-

Messages: 874



Voir le profil
FicheChalant
Description
Agente du S.H.I.E.L.D
« Répondre #10 le: Février 09, 2017, 01:42:33 »

Maria allait enfin passer sur le grill, comme on pouvait le dire. Vanessa était impatiente de voir comment elle allait gérer les intrusions mentales, cela promettait d’être très intéressant. On pouvait voir ça comme un duel, même s’il n’y avait pas de mort à la fin. Enfin, normalement il n’y en avait pas. Maria s’installa en tailleur en face de Vanessa, qui à son tour reprit sa position en tailleur, en face de Maria. La directrice médita un peu avant de se déclarer prête, ce qui fit sourire la télépathe. Elle devait surement se demander comment allait-elle procéder pour entamer l’intrusion. Il y avait plein de méthodes, qui fonctionnaient ou non selon l’individu. Si le but était effectivement basé sur la psyché selon Freud, les chemins et détournements existaient à foison. Mais la mission était la même ; ne pas se faire prendre. Il fallait que Maria ne se doute pas que ce qu’elle penserait ou verrait serait en fait commanditer par Vanessa.

Pour cela, elle avait une méthode. Peu délicate, mais méthode quand même ; aborder un sujet très sensible. Mais avant cela, Vanessa saisit les poignets de Maria et posa fermement ses pouces dessus. « C’est plus efficace quand y’a un contact. Enfin … Ça aide à se concentrer. » Dit la télépathe, en fermant les yeux. Il était temps de commencer ! Et elle ne comptait pas ménager Maria pour l’exercice, désirant réellement parvenir à briser ses résistances. Elle commença l’exercice par une simple question, peu délicate. « Pleasant Hill. C’est un chapitre qui te reste sur les épaules, n’est-ce pas ? » Demanda-t-elle, tout simplement. Le simple fait d’avoir posé la question, sur un sujet aussi sensible que cela, allait provoquer une réaction dans l’esprit de Maria. Pleasant Hill était la chose qui pouvait potentiellement créer une faille dans son esprit car c’était un sujet épineux, dur, et qui pesait sur ses épaules.

Suivant sa réaction, Vanessa se concentra et commença l’intrusion. Pour le moment son plan était simple ; se servir de la réaction provoquée par sa question, aussi minime soit-elle, pour s’immiscer. Et ce qu’elle voyait pour le moment ne la surprenait pas. Néanmoins si elle voulait que Maria ne sache pas où elle est dans sa tête – façon de parler – il fallait que Vanessa suive le cours de ses pensées. Autrement dit, la télépathe allait devoir jongler avec les différentes émotions de Maria pour atteindre ce qu’elle voulait. C’était bien sur une méthode parmi tant d’autre, mais pour un premier essai, elle pensait que cela devrait suffire. Vanessa voyait dans l’esprit de Maria la pression de cet épisode. Une pression qui officiait comme une épine dans son pied, pouvant potentiellement la faire sauter du siège de directrice du SHIELD. Quand elle vit ce dernier élément, elle avait dès lors trouver son nouveau point d’attache qui cette fois-ci, serait potentiellement suffisant pour occuper le conscient de Maria pendant que Vanessa tenterait de plonger dans son inconscient. « Cette affaire peut potentiellement te retirer de tes fonctions, en plus. Un jour peut-être, le SHIELD ne sera plus le tiens, et qu’est-ce qui se passera, à ton avis ? » Lui demanda-t-elle.
Journalisée

Compte principal.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Princesse Alice Korvander
Serial-posteur
Modérateur
-
*****
Messages: 6435

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
"Hear me Roar !"
« Répondre #11 le: Février 13, 2017, 01:23:40 »

Pleasant Hill... Vanessa ne commença pas avec douceur, s’attaquant d’emblée au gros point noir dans le dossier de Maria. Mais, après tout, ce genre d’exercice ne servait pas à ménager Maria. Elle menait une vie très exigeante. Être la Directrice du S.H.I.E.L.D. était un poste particulièrement ambitieux et glorifiant, mais, quand on le prenait, on ne réalisait pas quels en étaient les à-côtés. Était-il si surprenant que tous les précédents Directeurs aient fini par déshonorer leur fonction ? Nick Fury et sa manie paranoïaque, Tony Stark et sa vision futuriste du S.H.I.E.L.D. qui s’était écroulée contre Ultron, ou encore Norman Osborn et sa démence... Maria Hill avait eu son propre scandale, et un procès était maintenant en cours pour savoir si elle méritait encore d’être à sa place ou non. Pleasant Hill avait fait évoluer les choses, et avait conduit à des manifestations monstrueuses dans le monde contre le S.H.I.E.L.D.

Vanessa ne lui épargna rien, en lui montrant, justement, ces manifestations. Des pancartes appelant Maria Hill « Big Sister », en référence évidente à Georges Orwell, ou indiquant que l’Occident était devenu l’Eurasia, remerciant Maria Hill pour ça. « À quand des télés dans nos têtes ?! »... Les médias avaient fait leurs gros titres du scandale Pleasant Hill, et Maria Hill était le bouc-émissaire idéal. Ses conférences de presse n’avaient rien changé, car les mensonges qu’elle avait fait étaient avérés. Elle avait menti en affirmant que le S.H.I.E.L.D. ne faisait plus aucune recherche sur le Cube cosmique, car c’était justement le Cube cosmique qui avait permis de créer cette prison futuriste. Les manifestations avaient même impliqué des méta-humains, comme Sam Wilson (maintenant le nouveau Captain America), qui avait tenu une conférence de presse pour indiquer que, selon lui, Pleasant Hill entrait en violation avec les lois les plus fondamentales du Bill of Rights.

Certes, un procès n’était pas médiatique, mais il aurait fallu être le plus grand des naïfs pour croire que ce procès se déroulerait à vase clos. Elle allait être jugée par une juridiction spéciale, mélange de politiciens et de juges. Autrement dit, elle allait faire la parfaite bouc-émissaire. C’était comme ça que les choses marchaient.

« Si je pars, je pourrais enfin me reposer... »

Une séance d’intrusion psychique ressemblait à une sorte de thérapie.

« Mais, vu les succès tout relatifs de mes prédécesseurs, je tremble pour le jour où je ne serais plus en charge de ce poste. »

Dans l’esprit de Maria, plusieurs éléments significatifs des précédentes mandatures revinrent. On revit ainsi l’invasion des Skulls, quand toute la technologie Stark avait été piratée, décapitant le S.H.I.E.L.D. en quelques secondes Stark avait fondé sa vision de défense en mélangeant la technologie de son entreprise avec celle du S.H.I.E.L.D., permettant de tout connecter, de tout relier, de tout harmoniser, selon les dogmes libéraux auxquels Stark adhérait. Satellites, Hélicarriers, ordinateurs, armures de combat... Quand les Skulls avaient utilisé le piratage d’Ultron, tout avait été coupé, engendrant des catastrophes et quantité de morts.

Maria avait permis de restaurer l’image du S.H.I.E.L.D. Il était trop facile de rayer d’un coup de baguette magique ce qu’elle avait fait ces dernières années à cause de Pleasant Hill.

« J’ai dû reconstruire le S.H.I.E.L.D... Tu n’imagines pas comment c’était, les jours suivant la chute d’Osborn. Depuis que je suis à ce poste, je ne connais que des crises et des urgences. Super-vilains, attaques terroristes, mutants, Inhumains, extra-terrestres, monstres cyclopéens... Quand j’ai été Directrice la première fois, j’étais inexpérimentée. J’ai repris le poste en sachant ce que je voulais faire, mais je ne l’ai pas fait par plaisir. En fait, je déteste ce job... »

On aurait pu croire qu’elle était en train de s’effondrer, mais, en réalité, être honnête avec soi-même était toujours un excellent moyen de renforcer ses défenses.

« Si je suis limogée, je serais heureuse... Mais j’aurais peur. Car je ne sais pas à qui on confiera les clefs du royaume. Et je suis sur ce poste depuis suffisamment longtemps pour savoir ce que diriger une organisation comme le S.H.I.E.L.D. implique de faire... »
Journalisée


Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal, soit celui-ci.
Vanessa White
Humain(e)
-

Messages: 874



Voir le profil
FicheChalant
Description
Agente du S.H.I.E.L.D
« Répondre #12 le: Février 16, 2017, 06:49:25 »

Une séance d’intrusion psychique pouvait avoir plusieurs visages, mais celui qu’avait choisi Vanessa pour cette première tentative était la discussion. Une séance de thérapie, comme cela y ressemblait. Mais les questions de la télépathe n’avaient pour but que d’occuper l’esprit de Maria par un sujet assez fort pour qu’elle puisse s’introduire discrètement. La directrice semblait même assez fataliste sur le sujet, expliquant à sa protégée qu’elle craignait pour l’avenir du SHIELD le jour où elle céderait sa place, en vue des résultats des précédents directeurs. Elle n’avait pas tort, contrairement aux autres dont les méthodes étaient directement à remettre en cause, Maria n’avait fait qu’une seule faute ; Pleasant Hill. Mais ses méthodes, sa philosophie pour gérer le SHIELD semblait la meilleure, à ce jour. Vanessa ne pourrait pas dire le contraire.

Expliquant aussi la difficulté qu’elle avait eu à reconstruire le SHIELD après le désastre de Norman Osborn, la télépathe sentit qu’elle était en train de relâcher la pression plus qu’elle ne l’accumulait. Etait-ce volontaire ou non ? Car c’était paradoxalement une bonne méthode pour rendre l’intrusion plus difficile, et Vanessa le sentit. Elle avait plus de peine à lire en elle, à voir ses souvenirs concernant le sujet. Tout ceci était lié au fait que Maria contenait ses émotions et restait sereine face aux questions de Vanessa. « Tu as les méthodes les plus équilibrées entre efficacité et éthique. Ça va être dur de trouver un meilleur remplaçant … Mais tu l’as dit ; être à la tête du SHIELD implique de faire des choses. » Dit-elle dans un premier temps. Il fallait repartir à nouveau sur le sujet qui pouvait potentiellement aider Vanessa à s’introduire, à savoir Pleasant Hill. Mais Maria était futée et ne se laissait pas envahir par ses émotions si facilement.

Enchainer sur un autre sujet serait dangereux car cela risquerait d’embourber la télépathe, vu que Maria retrouverait toute la solidité de son esprit. « Si Pleasant Hill avait fonctionné, est-ce que tu tiendrais le même discours, Maria ? Est-ce que tu détesterais réellement ton poste, ou bien est-ce lié à cet échec ? » Demanda-t-elle, toujours calmement. Vanessa tentait de l’amener à nouveau sur l’impact qu’avait réellement l’expérience de Pleasant Hill sur elle et sa carrière. Mais particulièrement sur elle, en réalité. Jusqu’à quel point ce chapitre avait-il impacté Maria … Il y avait potentiellement de quoi trouver une nouvelle faille dans sa défense, avec ça. En posant cette question, la télépathe espérait pouvoir plonger un peu plus dans son subconscient, même si elle avait elle-même conscience que ça n’avait pas beaucoup de chance de réussir. Tenant ses poignets, Vanessa pouvait sentir directement son pouls grâce à ses pouces savamment posés au bon endroit ... Et elle était déçue, car Maria parvenait à conserver un bon rythme, ce qui ne l'arrangeait pas.

Si la méthode thérapeutique ne marchait pas, elle avait d’autre méthodes en réserve. La résistance psychique s’évaluait, après tout, sur bien des critères …
Journalisée

Compte principal.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Princesse Alice Korvander
Serial-posteur
Modérateur
-
*****
Messages: 6435

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
"Hear me Roar !"
« Répondre #13 le: Février 20, 2017, 01:38:42 »

Pleasant Hill avait été un important et ambitieux projet, de celui qu’on retiendrait sur les livres d’Histoire. Il partait du constat qu’aucune méthode ne marchait pour réhabiliter les métahumains. Le S.H.I.E.L.D. avait régulièrement affaire à des individus dotés de pouvoirs surnaturels qui ne souhaitaient nullement rejoindre les Avengers, les X-Men, ou même mener une vie normale, des gens pour qui de simples prisons étaient totalement inefficaces. Alors, à défaut de pouvoir les enfermer dans des prisons normales, on les regroupait dans des Supermax, des prisons très spéciales. Il y avait Ryker’s Island, à New York City, Arkham à Gotham City, ou encore la fameuse Prison 42, dans la Zone Négative. Néanmoins, ces prisons étaient de véritables poudrières, car, si une évasion avait lieu, elle risquait de dégénérer, et de finir en véritable massacre. C’était pour ça que Maria avait développé un nouveau concept, celle d’une prison qui n’en aurait pas l’air.

Alors, Maria avait conçu Pleasant Hill, un projet ambitieux, et bien loin d’être la caricature que les médias et autres bienpensants en avaient fait. Néanmoins, face à la question de Vanessa, Maria apporta une autre réponse :

« Non… Je déteste ce poste depuis bien longtemps. On m’a nommé Directrice après Fury, parce que les politiques voulaient un élément fiable, mais qui ne fasse pas trop de vagues. Pour eux, j’étais la parfaite fonctionnaire qui suivrait les directives… Et c’est vrai que j’ai été comme ça, jusqu’à ce que, en raison des changements de situation, on ne décide de nommer Stark à ma place, et qu’il me commissionne pour lui faire son putain de café. »

Vanessa pouvait sentir de légères ondulations dans le calme impressionnant de Maria. Sa colère transparaissait, ses émotions suintaient à travers les microfissures de son mur cérébral. Pour autant, sa mentalité était toujours là, son esprit dressé comme une forteresse. Elle avait été une bonne élève au niveau des intrusions psychiques, et ça, Vanessa pouvait le sentir en direct, tant il semblait difficile de s’immiscer dans son esprit.

« Pleasant Hill est un fiasco, je le reconnais, mais, me faire porter tout ça sur le dos… Je hais ces connards de politiciens hypocrites. Ce projet avait été soutenu par quantité de sénateurs. Comment aurait-il pu en être autrement ? Le S.H.I.E.L.D. est puissant, mais, pour couvrir la prison, il fallait créer toute une ville virtuelle. Je ne pouvais pas agir sans le soutien des autorités, mais, quand l’opération a totalement merdé, il fallait un pigeon… Qui mieux que moi ? Qui mieux que le S.H.I.E.L.D. ? »

Le S.H.I.E.L.D., cette organisation nébuleuse, orwellienne, était le coupable parfait quand des politiciens voulaient éviter de sacrifier leurs petites carrières.

« Cette prison… Elle devait permettre de réhabiliter des gens contre qui on ne savait plus quoi faire. Pleasant Hill n’a jamais été autre chose qu’une seconde chance offerte à ces gens. Leur offrir ça, était-ce plus horrible que de les enfermer dans des cellules high tech ? »

Les choix de Maria Hill étaient, moralement parlant, éminemment discutables, mais elle avait choisi de s’asseoir sur la morale, au profit d’autres considérations… La sécurité des gens, principalement, et le souci de remplir la mission fondamentale de l’organisation : être le bouclier des gens normaux contre les gens paranormaux. Une résolution certaine brûlait en Maria, qui conclut son monologue :

« J’ai foi en ce projet. Je ne regrette pas de l’avoir fait, même malgré le désastre que ça a été. »

S’introduire dans son esprit ne serait pas si facile que ça…
Journalisée


Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal, soit celui-ci.
Vanessa White
Humain(e)
-

Messages: 874



Voir le profil
FicheChalant
Description
Agente du S.H.I.E.L.D
« Répondre #14 le: Février 25, 2017, 04:03:00 »

La télépathe sentait des variations d’émotions dans l’esprit de Maria, sans pour autant que cela ne fragilise réellement ses défenses. S’introduire dans sa tête était plus dur que prévu mais Vanessa avait d’autres cartes à abaisser. La méthode douce semblait ne pas porter ses fruits, même si elle persistait à vouloir l’utiliser. Les réponses de Maria furent intéressantes, et en dehors du cadre de l’exercice, cela permettait à Vanessa de mieux comprendre sa cheffe et ses décisions. Elle ne dit rien quand elle lui expliqua qu’elle avait toujours détesté ce boulot, et qu’elle persistait à dire que Pleasant Hill ne lui donnait aucun regret. Au moins était-elle fidèle à ses convictions, pas comme bien d’autres personnes et politiques. Vanessa acquiesça mais ne put s’empêcher de réfléchir sur la question de quoi faire des métahumains dangereux. Cela allait peut-être sembler rude de sa part mais, elle se demandait pourquoi vouloir les réhabiliter alors qu’aucune issue n’était possible avec eux.

On parlait de personnes qui délibérément voulaient causer du tort à la société, aux gens, à tout le monde. Pourquoi vouloir les séquestrer ou leur donner une nouvelle chance, prendre ce grand risque, alors que … On pourrait les éliminer, purement et simplement. « Ni l’un ni l’autre. Pourquoi ne pas éliminer ces menaces directement ? » Demanda Vanessa, relâchant alors l’intrusion psychique douce. C’était une question qui ne rentrait donc pas dans le cadre de l’intrusion … Une question purement personnelle, en somme. Elle attendit un peu avant de sourire à Maria, lui confirmant que la méthode passive ne marchait pas avec elle. C’était une très bonne chose d’ailleurs, cela confirmait que Maria savait bien se défendre. Mais sur le terrain, peu seraient ses ennemis qui prendraient le temps de lui poser des questions pour la déstabiliser … Sauf HYDRA, peut-être.

En pratique, c’était plus brutal, plus douloureux. On parlait d’intrusion en brut force, par analogie à cette célèbre méthode de piratage informatique. Cette méthode était simple mais efficace, et Vanessa prit le temps de la lui expliquer, avec des métaphores bien entendu. « L’autre méthode pour m’introduire dans ta tête sera plus douloureuse. Pour te donner une image … Supposes que chaque cerveau émet des ondes spéciales, des ondes télépathiques. Et que les télépathes comme moi émettent simplement beaucoup plus d’ondes, nous permettant de croiser les ondes des autres cerveaux. La méthode dure, ça consiste à propager au maximum mes ondes sur les tiennes, ne manière à les anéantir ou les réduire le plus que possible. Ton cerveau va lutter, et forcément, ça te fera mal. Sans ondes, tu es à nue … Enfin, télépathiquement, je veux dire. » Dit-elle, espérant que l’explication, même glorifiée, était assez compréhensible. Bien entendu ça ne se passait pas comme ça en réalité mais l’image était parlante.

Vanessa soupira un coup, comme pour se préparer à l’épreuve. Ce qu’elle n’avait pas dit était que le télépathe aussi souffrait – moins que la victime certes, mais souffrait quand même. L’agente saisit à nouveau les poignets de Maria, plus fermement qu’auparavant, et la regarda dans les yeux. « Prête ? » Demanda-t-elle. Il fallait que Maria s’attende à avoir un peu mal, juste un peu. Au début. Et plus elle résisterait, plus la douleur s’intensifierait, jusqu’à ce que soit Vanessa soit elle lâche le morceau. Quand elle reçut le feu vert, Vanessa se mit immédiatement en action. Fermant ses yeux, elle se concentra et … Commença l’attaque. Difficile de décrire ce qui se passait dans sa tête mais, en quelques sortes et toujours de manière imagée, la première étape était d’étendre le champ de ses propres ondes puis de capter celles de Maria, pour finalement tenter de les écraser. Pour le moment, Vanessa venait de finir d’étendre ses ondes et commençait à influer sur celles de Maria … Qui à tous les coups le ressenti dans sa tête.
Journalisée

Compte principal.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !

Tags:
Pages: [1] 2 3 4
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox