banniere
 
  Nouvelles:
Le Staff est toujours à la recherche de nouvelles recrues pour différents projets, comme la Gazette ou la promotion du forum !

Pour plus d'informations, c'est par ici !

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: 1 2 3 [4]
  Imprimer  
Auteur Sujet: Dark Art [Vanessa White]  (Lu 2373 fois)
Vanessa White
Humain(e)
-

Messages: 1032



Voir le profil
Fiche
Description
Agente du S.H.I.E.L.D
« Répondre #45 le: Août 27, 2017, 05:18:17 »

Vanessa avait eu pour mission de sympathiser et se rapprocher de Quiet, pour le bien de la mission. Mais elle n’était pas du genre à faire ce genre de choses uniquement dans le but d’arranger les choses pour le SHIELD ; de manière réelle et naturelle, Vanessa était curieuse au sujet de Quiet. Réellement elle avait eu envie de la connaitre d’avantage et simplement se rapprocher d’elle. Elle était quelqu’un d’empathique et très ouverte sur les autres, Quiet n’étant nullement une exception. À partir de ça, elle avait donc tenté ce qu’elle pouvait pour percer la carapace de l’agente et, au final, cela la conduisit à ceci. À ce baiser sur lui offrit Quiet, suivit d’un clin d’œil. Elle venait de déclarer ne plus être vierge, mais n’avait encore jamais fait l’amour avec une femme. Vu son baiser et son air, Vanessa conclut qu’elle n’était donc pas contre expérimenter ceci pour une première fois.

Un sourire taquin éclaira les lèvres de la télépathe qui garda son visage près du sien. « Oh ... Je vois. Je vais donc devoir faire forte impression. » Dit-elle, en souriant à Quiet. Car oui, il ne faudrait pas que l’agente garde un souvenir en demi-teinte de cette première fois avec une femme. Ça serait dommage de lui montrer une telle image du rapport entre femmes ... Très dommage ! Vanessa comptait bien tout lui donner, et commença donc par retourner l’embrasser. L’agente clôtura ses yeux et vint poser ses lèvres contre les siennes, les cajolant onctueusement, tandis que sa langue pénétra doucement. Elle finit par atteindre la sienne et, à ce moment, commença à danser sensuellement avec. Elle ronronna légèrement, alors que ses mains glissèrent contre la peau de Quiet. D’abord sur sa joue, puis vers son cou, toujours en descendant vers ses hanches.

Mais elle mit finalement un terme au baiser, et planta son regard dans celui de Quiet. « Je te ferai apprécier les femmes Quiet. Crois-moi ! » Dit-elle, sûre d’elle, parlant avec une certaine expérience. L’agente rougit doucement mais cela ne l’empêcha guère de pousser sa camarade sur le lit, par les épaules. Sans rien dire, juste en la regardant, Vanessa s’approcha en roulant des hanches, mais ne posa guère pied sur le lit. Au lieu de cela, l’agente posa ses mains sur la fermeture frontale de son uniforme et tira, ouvrant ainsi sa tenue. Assez rapidement, elle termina en sous-vêtements, soit dans son élégant soutien-gorge noire et sa fine culotte de la même couleur, contrastant bien avec la teinte plutôt pâle de sa peau. Elle révéla son corps à la peau de porcelaine, et aux formes harmonieuses, très féminines. Suite à cela, Vanessa plia le genou et le posa sur le lit, finissant par se placer à califourchon sur Quiet.

« Que vais-je bien pouvoir te faire ... J’ai l’embarras du choix. » Dit-elle, posant ses mains sur son corps. Elle caressa autant sa poitrine que ses bras, glissant un peu partout mais, revenant toujours plus ou moins à sa poitrine. Finalement, l’agente décida de se pencher, lovant son corps et sa peau à nue contre celle de Quiet. Vanessa déposa un doucereux baiser dans son cou, puis un deuxième, avant d’embrasser la ligne de sa mâchoire ... Puis la limite de ses lèvres. Elle ne fit qu’un pas avant d’effleurer de nouveau la bouche de Quiet pour finalement plonger de nouveau ses belles lèvres contre les siennes.
Journalisée

Compte principal.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Quiet
Créature
-

Messages: 34



Voir le profil
Fiche
« Répondre #46 le: Août 29, 2017, 07:40:35 »

Quiet était-elle bisexuelle ? En fait, la question de la sexualité n’était pas si anodine que ça avec elle, comme avec toutes les personnes issues de la Red Room. On avait tellement trafiqué leurs corps, modelé leurs esprits, et façonné leurs modes de pensée, que la question du désir sexuel était plus sérieuse que ce qu’on ne pensait. Ressentir du désir, était-ce être capable de ressentir aussi des émotions ? Si oui, alors, dans ce cas, le fait d’aimer le sexe était la preuve que les Widows n’étaient pas dénuées d’émotions, malgré tous les efforts de leurs anciens instructeurs en ce sens. Quiet, en tout cas, répondait à cette vision des choses. Elle avait néanmoins aimé faire l’amour avant, mais ignorait encore si elle était capable de ressentir la même chose avec une femme. Il lui arrivait encore d’en rêver. Jamais son corps n’avait autant apprécié les pénétrations et les baisers de Fury, elle n’avait tout simplement jamais rien ressenti d’aussi bon...

...Et là, tandis que Vanessa l’embrassait et la caressa, Quiet se surprit à ressentir le même genre de sensations, des fourmillements perturbants et intenses. Tout son corps tremblait agréablement sur place, et elle serra nerveusement les mains en fermant les yeux. Déjà silencieuse, Quiet n’allait très certainement répondre, maintenant, que de manière corporelle. Lorsque le baiser se rompit, Vanessa, avant de la pousser, put sans doute voir que les joues de Quiet s’étaient légèrement empourprées. Vanessa la poussa alors délicatement, et Quiet s’affala sur son lit, un lit une place collée au mur.

Elle se redressa lentement, et frémit encore en la voyant se déshabiller, lentement. Vanessa retira sa combinaison d’agente, finissant dans de simples sous-vêtements noirs, mettant en valeur ses formes, son corps agréable et finement musclé.

*Je ressens une étonnante chaleur dans le creux de la poitrine, c’est... C’est perturbant.*

Et très inhabituel. Elle vit alors Vanessa se rapprocher encore, et poser ses mains sur son corps. Silencieuse, Quiet la regarda se poser au-dessus d’elle, s’installant à califourchon, les yeux légèrement écarquillés. Elle sortait clairement de sa zone de confort en ce moment, mais ce n’était pas la panique qui guidait sa réaction... Mais une forme croissante de désir, qui menaçait d’exploser dans sa poitrine. Vanessa lui précisa avoir « l’embarras du choix », et Quiet, en retour, lui sourit, comme pour l’inciter à faire ce qu’elle voulait.

C’est ce qui l’amena à se pencher vers elle, et à multiplier les baisers. Quiet soupira alors, et répondit à celui sur ses lèvres, tout en remontant ses mains le long des hanches de la femme... Mais, concrètement, la meilleure position pour les poser fut le bassin de l’agente, ce qui l’amena donc à serrer ses deux mains sur ses fesses, et à gémir longuement, tout en crispant ses doigts dessus.

« Hmmm... »
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Vanessa White
Humain(e)
-

Messages: 1032



Voir le profil
Fiche
Description
Agente du S.H.I.E.L.D
« Répondre #47 le: Novembre 12, 2017, 06:13:47 »

L’agente comptait bien passer un bon moment avec Quiet, de cela, il n’y avait aucun doute. Mais, elle désirait pourtant faire quelque chose de spécial, de particulier. Elle n’avait pas encore la moindre idée de ce qu’elle pourrait faire mais, nul doute que le corps de sa ravissante partenaire allait rapidement l’inspirer. A califourchon sur elle, en train de tendrement l’embrasser, en train de lui faire éprouver toute la douceur et le gout de ses lèvres, Vanessa sentait le corps de Quiet se détendre et même se réchauffer ! A force, celle-ci plaça ses mains sur ses hanches en les caressant, puis dériva sur les belles et rondes fesses de la télépathe, qui rougit doucement à cela. Cela prouvait bien que même en étant issue de la Red Room, même en en étant démuni d’émotions, Quiet parvenait à ressentir des choses. Son petit soupir ne fit que confirmer l’idée, et fit très plaisir à Vanessa.

La jeune femme continua d’embrasser son amante pendant un moment avant qu’elle ne rompe le baiser, tout en lui souriant. Gardant son visage proche du sien, presque collé, son nez caressa doucement le sien alors qu’elle piqua soigneusement sa joue par ses lèvres. « Tu as beau corps Quiet ... Je m’en rends compte de plus en plus. » Lui susurra-t-elle d’une voix suave, douce et basse alors qu’elle glissa ses mains le long de sa peau, le long de son agréable et harmonieux corps jusqu’à sa poitrine. Vanessa se redressa et, tout en veillant à ce que son amante conserve ses mains sur sa croupe – car elle aimait beaucoup cette sensation – elle finit par presser la poitrine de celle-ci. Ses mains cajolèrent ses deux agréables seins, les prenants tendrement en main tout en les massant. Vanessa était clairement dans l’optique de séduire, de teaser sa jeune camarade. L’air de rien, prenant une mine toute innocente et candide, ses délicats doigts finirent par s’attaquer à l’attache de son espèce de soutien-gorge.

L’avantage avec une amante comme Quiet était qu’elle était déjà presque nue. Il n’y avait que peu de vêtements à retirer ... Et Vanessa s’attaqua donc à son soutien-gorge en premier. Elle finit par le détacher mais, curieusement, ne le retira guère. En lieu et place, elle se courba puis vint délicatement, avec grande douceur, poser un baiser sur le côté de l’un de ses mamelons. « Hmm ... » Soupira-t-elle légèrement, alors qu’elle déposa son baiser, appuyant ses lèvres contre la douce peau de Quiet. Son autre main continua de masser son autre sein, finissant par user de son index et pouce conjointement pour le pincer, au travers le tissu. La télépathe embrassa à nouveau, puis tira sur le sous-vêtement pour dégager le premier sein qui se trouvait sous ses lèvres, afin qu’elle dépose celles-ci sur son petit et tendre téton.

En grande amante sensuelle et soucieuse d’offrir de belles sensations, Vanessa embrassa donc ce beau sein, mais dégagea son autre main. Elle arrêta de masser l’autre moitié de la poitrine de Quiet pour glisser contre ses formes, contre sa peau, la caressant sous ses fins doigts. Elle glissa sur son ventre, puis sur ses hanches, les grattant doucement sous ses doigts. Finalement, elle dériva lentement vers le creux de ses cuisses, faufilant sa main en-dessous sa culotte, venant chercher – prudemment – la fine féminité de Quiet.
Journalisée

Compte principal.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Quiet
Créature
-

Messages: 34



Voir le profil
Fiche
« Répondre #48 le: Novembre 12, 2017, 09:27:00 »

Quiet n’avait pas honte d’admettre que le sexe était, pour elle, une grande inconnue, un domaine qu’elle ne maîtrisait pas énormément. Ses yeux fixaient avec curiosité et avec envie le corps de Vanessa, qui s’était mise à califourchon sur elle. Quiet Vanessa commençaient à sombrer dans une sorte de spirale, de délicieuse tornade, une vague de luxure qui les emmenait, l’une et l’autre, dans des profondeurs abyssales. Quiet se pinça les lèvres, et frémit ensuite en sentant les mains de Vanessa sur son corps, pendant que l’agente venait la complimenter sur ses formes. Quiet ne put que sourire, tout en ayant quelques rougeurs sur les joues. Un « beau corps »... Quiet aimait bien entendre ce genre de compliments, et c’est ce que son joli sourire exprimait. Elle crispa ses mains sur le lit, puis les remonta, venant caresser les hanches de Vanessa, frottant doucement sa peau, palpant son corps. Elle avait envie de dire qu’elle aussi, elle avait un « beau corps », mais les lèvres de Quiet ne pouvaient émettre aucun son intelligible. C’était sa malédiction, son identité.

Elle cligna des yeux en voyant Vanessa se rapprocher, et sentit un frisson la traverser encore quand son soutien-gorge lui fut retiré... Ou, plutôt, dégrafé. Elle s’attendait à ce que Vanessa l’ôte, mais elle préféra le laisser, et embrassa ensuite ses bonnets, faisant soupirer Quiet. Ces sensations...

« Hmmm... »

Étranges et exquises sensations ! Elle n’avait jamais ressenti ce genre de choses, ces picotements, ces pointes de douleur à hauteur de ses seins. Elle se tortillait sur place, et sentit Vanessa continuer à l’embrasser, tout en usant de ses mains sur son corps, explorant sa peau, la caressant, la faisant gémir longuement. Le soutien-gorge finit par partir, et les lèvres de Vanessa, sans tissu, s’attaquèrent à la peau nue de Quiet, explorant ses mamelons, les délicieuses bosses de son corps.

« Haaaa... ! »

Quiet sentit une main filer le long de son corps, sur son ventre, son estomac... Et elle descendit encore. Quiet déglutit lentement, sentant la chaleur croître dans son corps, et écarta volontiers les jambes, sentant les doigts de la femme s’immiscer entre ses cuisses, puis le long de sa culotte. Sa main gantée remonta alors, et se posa sur le creux des reins de Vanessa, avant de la caresser à son tour. Ses doigts, néanmoins, se crispèrent fortement sur la combinaison quand elle sentit ceux de Vanessa se faufiler sous la culotte, cherchant ainsi directement son sexe, ce petit trou humide et poilu.

La tireuse d’élite ferma encore les yeux, et remua sur place, avant de gémir encore, emplissant l’air de ses légers soupirs.

« Hmmmmm... !! »
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Vanessa White
Humain(e)
-

Messages: 1032



Voir le profil
Fiche
Description
Agente du S.H.I.E.L.D
« Répondre #49 le: Décembre 03, 2017, 03:44:07 »

Il était vrai que Vanessa ne s’était pas vraiment attendue à cela. À présent qu’elle s’était jetée dans l’arène, elle ne savait plus vraiment pourquoi elle pensait cela de Quiet. Ça l’avait un peu surprise de voir que cette femme acceptait de faire la chose avec des femmes également ... Elle l’aurait pensé plus stricte, moins intéressée. D’où lui venait cette image ? Elle ne savait pas. Mais, si elle y réfléchissait, elle finirait sans doute par associer son apparente sagesse au fait qu’elle soit muette. Ne pas beaucoup parler évoquait la sagesse pour Vanessa ; de ce fait, elle pensait instinctivement que Quiet était sage, prude, et plutôt rectiligne. Mais sa surprise fut des plus agréables quand elle constata que sa partenaire était plus ouverte qu’elle ne le pensait.

En effet, la télépathe s’évertuait maintenant à lui prodiguer de sulfureuses attentions sur sa poitrine, à l’embrasser sensuellement, déposant l’un après l’autre des baisers soignés et précis. Sa langue se déploya pour venir balbutier contre son téton érigé, tandis que sa main libre partit à la conquête de nouveaux territoires. Elle glissa contre son ventre, lentement, délicatement, caressant sa douce peau jusqu’à atteindre sa nouvelle destination. Les fins doigts de Vanessa atterrirent entre les cuisses de Quiet, où elle commença dès lors à arracher quelques soupirs plus lourds et distincts d’entre les lèvres de son amante. Vanessa avait donc une position idéale où elle procurait une belle dose d’extase et de sensations à Quiet ; en train de lécher et taquiner son sein, tout en se mettant finement à caresser sa fleur féminine.

Ses doigts agiles glissèrent contre son sexe et sa perle, qu’elle se mit à soigneusement caresser, presser, du bout de son pouce. Les gémissements de Quiet étaient tout ce qu’elle pouvait entendre de sa vraie voix et, pour le dire, Quiet semblait avoir une très belle voix ... C’était tragique de se dire qu’elle ne pouvait pas parler. Peut-être qu’un jour une solution sera trouvée ? En attendant, Vanessa pouvait toujours tenter la télépathie mais, dans un moment comme celui-ci, c’était bien trop laborieux. L’agente continua de presser ses lèvres contre la chair tendre et ronde de son sein, suçant doucement sa pointe toute rose pendant un long moment. Mais elle finit par reculer son visage et monta, finissant par arriver à hauteur de celui de son amante. Sa main était toujours entre ses cuisses, sous sa culotte, en train de titiller sa féminité. « Tu as encore plus de charme, quand tu gémis ... » Lui dit-elle, rougissant doucement, avant de plonger pour l’embrasser à nouveau.

Vanessa offrit un long et très langoureux baiser à Quiet, où elle plongea savoureusement sa langue bien entre ses lèvres, venant chercher la sienne. Mais ce fut un baiser unique, qui lorsqu’il fut terminé, ne fut pas renouvelé. A la place, Vanessa se recula et recommença à descendre. Cependant elle parsema sa peau de baisers, aussi attentionnés que lents ; sur son cou, puis sa poitrine, s’attardant ensuite sur son ventre, avant d’arriver près de sa culotte. Vanessa regarda sa partenaire puis, avec un sourire mutin, posa ses deux mains sur les côtés du tissu, puis tira. Elle le fit sensuellement coulisser le long de ses douces jambes, puis quand il fut dehors, se contenta de le laisser tomber à côté du lit. Vanessa revint à la charge, remontant les jambes de Quiet tout en baiser, les comblant de caresses buccales. Elle ne tarda finalement guère à avoir son visage tout proche de sa féminité ... Prête à offrir à Quiet – avec beaucoup d’effort – son premier orgasme avec une femme ...
Journalisée

Compte principal.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Quiet
Créature
-

Messages: 34



Voir le profil
Fiche
« Répondre #50 le: Décembre 03, 2017, 11:02:38 »

La chasteté était-elle une forme de sagesse ? On aurait pu croire à un sujet de philosophie, mais c’était ce que Vanessa, à tort, semblait croire. Quiet ne s’estimait pas comme une femme sage, mais plutôt... Eh bien, il était difficile de le dire. Elle avait été formée dans la Red Room, entraînée à masquer ses sentiments réels, à obéir aux ordres. Elle était une femme froide et dure, qui, après avoir vainement tenté de tuer Nick Fury, avait été sévèrement immolée. Elle était revenue à la vie en étant le cobaye d’une expérience redoutable, qui avait fait d’elle Quiet. Impossible de parler, désormais, sans qu’elle ne provoque la mort de ceux qui l’entendent. Elle était devenue l’instrument de la colère de Code Talker, un Navajo qui avait maudit toutes les langues du monde entre ses lèvres, sauf le navajo. Quiet était maudite, tout simplement, et aucun des scientifiques du SHIELD n’avait pu lutter contre ça. Ce faisant, Quiet était vue comme une pestiférée. Les gens qui la connaissaient se méfiaient d’elle, et le SHIELD la considérait comme un monstre. Sa seule véritable amie était Black Widow, mais Natalia était autant occupée qu’elle, et aussi peu désireuse qu’elle de repenser à leur jeunesse au sein de la Red Room.

« Hmmmm... !! »

Quiet gémit encore, en sentant les lèvres de Vanessa. Elle s’attaqua à ses seins, ses doigts explorant sa féminité. Excitée, Quiet écartait les jambes, favorisant ainsi l’accès des délicieux doigts de son amante. Vanessa se montrait volontairement intrusive, et rien de tout ça ne dérangeait la sniper.

« Hnnnn... »

La femme soupira encore, yeux clos, et répondit avec plaisir au baiser de la femme. L’une de ses mains se posa sur ses cheveux, et l’autre dans le creux de son dos. Sa langue joua avec la sienne, et elle soupira encore, son nez se frottant contre la sienne. Tout en l’embrassant, Quiet se tortilla un peu, sentant les mains de Vanessa tirer sur sa culotte. Quiet ferma les yeux alors, et soupira encore, avant de frémir en sentant la femme tirer sur sa belle culotte noire, l’abaissant lentement. Elle frémit en sentant le morceau de tissu glisser le long de ses jambes, et rougit à nouveau.

Son sous-vêtement fut retiré, et elle soupira donc, délestée de sa protection, puis vit le visage de Vanessa revenir vers son intimité. Quiet se pinça une nouvelle fois les lèvres, et ses doigts se crispèrent sur ses cheveux. Elle insistait, serrant sur la tête de la femme, comme pour l’inciter à venir la lécher.

« Hmmmm... !! »

Oh, comme elle avait envie de lui dire qu’elle avait envie qu’elle la lèche ! Qu’elle la suce ici, précisément ! Oui, là, ici !

*Vas-y, Vanessa, vas-y...*

Quiet était déjà en train de mouiller...
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.


Tags:
Pages: 1 2 3 [4]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox