banniere
 
  Nouvelles:
LGJ inaugure un système de vote et nous vous parlons de l'avenir du forum ici.

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: 1 2 [3] 4
  Imprimer  
Auteur Sujet: Dark Art [Vanessa White]  (Lu 2209 fois)
Quiet
Créature
-

Messages: 34



Voir le profil
Fiche
« Répondre #30 le: Avril 18, 2017, 12:36:49 »

Seikusu Base Camp
Plus tard


« La bonne nouvelle, c’est que nous avons démantelé une base importante de La Main. Nos analystes et nos experts sont en ce moment en train de rechercher les appuis financiers liés à cette installation, de manière à pouvoir remonter la fourmilière. »

La Main avait beau être une organisation ancestrale, avec un fonctionnement religieux, elle avait aussi un fonctionnement très moderne, à base de sociétés-écrans, de comptes bancaires placés dans des paradis fiscaux, et de soutiens auprès de multiples entreprises, dont les conseils d’administration n’avaient parfois pas eux-mêmes conscience qu’ils soutenaient La Main. L’organisation avait été fondée il y a plusieurs siècles, et, comme son nom l’indiquait, elle avait, depuis cette période, la mainmise sur le Japon. Les puissants clans yakuzas japonais craignaient La Main, et personne n’oserait se heurter à elle. Kagenobu Yoshioka, le fondateur de La Main, avait créé cette dernière à l’aide d’une métaphore simple : le Japon était composé de cinq îles principales, qui, comme les cinq doigts de la main, devait se regrouper autour d’une main pour les fédérer. Imaginait-on les doigts d’une main agir sans tenir compte des autres ? Autrement dit, à l’image des cinq doigts de la main, les cinq îles du Japon avaient besoin d’une autorité centrale pour agir en leur nom, les protéger, et faire ce qui était mieux pour le pays.

Originellement, la Main de Yoshioka était un mouvement de rébellion venu du peuple, pour lutter contre le pouvoir seigneurial abusif des daimyos. Le Japon féodal était en effet caractérisé par la difficulté à établir un pouvoir central et étatique, et par les multiples abus résultant des guerres seigneuriales et claniques multiples. Yoshioka avait fondé son mouvement en s’aidant des principes de Sun Tzu, formant les villageois rejoignant l’organisation au ninjutsu. Les ninjas de La Main étaient devenus aussi légendaires que redoutables, et, même aujourd’hui, alors que La Main avait dévié de ses préceptes, elle restait toujours très puissante, avec ce statut semi-légendaire qui donnait aux gens le sentiment qu’elle était omnipotente et invincible.

« Reste la question de ce mystérieux peintre… Qui m’a tout l’air démoniaque. Il est encore trop tôt pour faire autre chose que de la spéculation ou des hypothèses à son sujet. Nous savons que La Main tire ses pouvoirs démoniaques du Tengu. »

Le Tengu était une figure mythologique japonaise, une sorte de divinité monstrueuse et démoniaque. Il prenait, dans la mythologie japonaise, la forme d’oiseaux de chasse, et était assimilé aux démons japonais, les yōkai. De fait, on représentait souvent le tengu avec un horrible masque rouge grimaçant. La légende autour de La Main voulait que l’organisation ait pris un tournant démoniaque, avec ses rituels et sa magie noire, en concluant une alliance, dans les montagnes, avec le Tengu.

Autrement dit, y avait-il un lien entre ce peintre fou et La Main ? Tout laissait à le croire, mais, comme dans toute enquête policière, il fallait se méfier des réflexions hâtives.

« En tout cas, je te félicite, Vanessa. Pour une première mission, tu t’en es bien sortie. »

Dans le bureau du Directeur de Seikusu Base Camp, Quiet avait négligemment posé ses jambes sur le bureau, sa chaise renversée vers l’arrière, croquant une pomme. Le Directeur en question avait convoqué les deux femmes pour un débriefing, et envisager la suite à mener. Il n’était là que depuis quelques semaines, et, fidèle à sa réputation, enchaînait les dossiers et les cas à gérer. Seikusu était une pépinière explosive, et, pour gérer cette situation, le Triskelion avait envoyé l’un de ses agents les plus expérimentés.

C’était un proche de Nick Fury, personnellement recommandé par ce dernier, qui avait été limogé quand Maria Hill était devenue Directrice du S.H.I.E.L.D. pour la première fois, en raison de ses accointances avec Fury. Il avait servi ensuite comme agent de liaison entre le S.H.I.E.L.D. et les Avengers, et portait, avec lui, une collection de cartes de base-ball à l’effigie des super-héros résultant de la Seconde Guerre Mondiale.

Phil Coulson se tenait face à Vanessa, et arborait, sur ses lèvres, ce demi-sourire mythique qui le définissait si bien.

« Mais je suppose que tu dois avoir un goût amertume dans la bouche, vu que votre cible s’est enfui… »
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Vanessa White
Humain(e)
-

Messages: 999



Voir le profil
Fiche
Description
Agente du S.H.I.E.L.D
« Répondre #31 le: Avril 23, 2017, 01:25:34 »

Pour une première mission, Vanessa trouvait le résultat mitigé, à titre personnel. D’un côté le campement de la Main avait été démantelé, comme c’était prévu à la base. Normalement la mission s’arrêtait là et techniquement, c’était donc une réussite. Mais il y avait eu des imprévus. L’escouade avait essuyé une mort et des blessés, sans compter sur le petit manquement au règlement de la part de Vanessa. Le clou du spectacle était définitivement ce psychopathe, qui était un danger courant librement dans la nature. L’avoir laissé filer laissait bel et bien un goût amer dans la bouche, surtout après qu’on a vu sa dangerosité. À qui allait-il s’en prendre, après la Main ? Vanessa n’y verrait aucun inconvénient s’il s’en prenait à HYDRA, mais ça serait bien plus délicat et sérieux s’il en faisait autrement. Après cette première mission en tant que chef, l’escouade du SHIELD avait rallié le Seikusu Base Camp, qui était supervisé par … Un grand homme que Vanessa rêvait rencontrer depuis bien longtemps.

Cet homme fit un débriefing en présence de l’agent White et Quiet, qui était tranquillement en train de manger une pomme, à l’arrière-plan. Phil Coulson expliqua que la Main tirait leur pouvoir du Tengu, une sorte de créature provenant de la mythologie Japonaise. Une créature maléfique puissante, dont la Main semblait avoir trouvé le moyen pour en tirer les pouvoirs. C’était assez lugubre et sordide car on pouvait très facilement assimiler cela à du satanisme, en quelques sortes. L’agent continua son débriefing puis félicita Vanessa pour cette première mission en tant que chef, ce qui ne manqua pas de la faire doucement sourire. L’agente se tenait droite, les mains dans le dos, comme à son habitude face à ses camarades. En revanche elle ne pouvait malheureusement s’empêcher de regarder Coulson d’une façon assez curieuse. Comme si elle découvrait pour la première quelque chose. Un regard se voulant sérieux mais qui transpirait, au fond, de cette excitation à l’idée de rencontrer quelqu’un de très apprécié et adulé !

Néanmoins elle se racla la gorge et entreprit de répondre. « Merci, agent Coulson. J’espère que cette opération portera ses fruits … Auquel cas je serai fière de ma première mission en tant que cheffe. » Répliqua-t-elle en premier. « Notre cible est très dangereuse en tout cas, et c’est vrai que j’aurai aimé qu’on l’attrape dès la première fois … Mais on lui mettra la main dessus tôt ou tard, avec Quiet. » Dit-elle, osant supposer que Quiet devait en particulier avoir un gout amer dans la bouche, vu qu’elle était sur le point de le tuer. « C’est peut-être pour ça qu’elle mange une pomme, pour faire passer l’amertume. » Lança Vanessa avec un peu d’humour. Après toutes ces formalités, Vanessa ne pouvait à nouveau s’empêcher de regarder Coulson, même si à force elle allait se faire remarquer. Mais difficile de cacher son engouement à rencontrer un agent aussi … Mythique. « Pardonnez-moi agent Coulson pour cette question mais … … C’est vrai que vous avez un jet rien que pour vous et votre équipe, que vous nommez bus ? Ça doit être … Fantastique, non ? » Demanda-t-elle, sans cacher son engouement et sa curiosité débordante !
Journalisée

Compte principal.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Quiet
Créature
-

Messages: 34



Voir le profil
Fiche
« Répondre #32 le: Mai 02, 2017, 12:01:31 »

Phil Coulson. Il était l’un des agents les plus expérimentés du S.H.I.E.L.D., l’un des plus anciens. Un proche de Nick Fury, qui faisait partie de ces vieux dinosaures que le gouvernement regardait avec une certaine forme d’hostilité, tout en étant obligé de travailler avec eux, faute de pouvoir se passer d’eux. Coulson était une pointure. Il se trouvait déjà là, à l’époque de la guerre d’Afghanistan, ce qui amenait certains à se demander si lui aussi ne bénéficiait pas d’un dérivé de la formule d’Infinité, ce sérum magique qui avait permis à Nick Fury et aux Howling Commandos d’acquérir un âge très avancé. Phil n’était pas le Directeur du S.H.I.E.L.D., mais il était suffisamment bien placé pour diriger un bunker, et pour avoir l’attention de Maria Hill. Rien que ça suffisait à avoir le respect, et Vanessa, de fait, était plutôt impressionnée face à lui, même si elle cherchait à le montrer.

Coulson sourit alors quand la jeune agente évoqua le « Bus ».

« Vous êtes bien renseignée, Agent White. Le bus, dites-vous... C’est un projet confidentiel. »

Il se déplaça un peu, et sourit légèrement, avant de sembler être perdu dans ses pensées, se rappelant de vieux souvenirs lointains, à même de le rendre nostalgique.

« J’ai effectivement dirigé une unité spéciale, à une certaine époque... Mais, maintenant, je suis à un bureau. Ça ne m’empêche pas de revoir les membres de mon ancienne équipe, mais... Il n’y a plus de bus. »

Le « bus » était un Quinjet amélioré, qui avait été utilisé comme plateforme mobile pour permettre à une petite équipe de mener des missions délicates pour le compte du S.H.I.E.L.D. Fitz-Simmons, Mélinda May, Daisy Johnson, et Grant Ward, avaient été les membres de cette équipe. Ils étaient alors dirigés par Coulson, mais l’équipe s’était fracturée quand Ward les avait trahis, en leur révélant être un agent d’HYDRA. Depuis lors, l’équipe avait été démantelée, et ce d’autant plus qu’il y avait eu d’autres éléments allant pour sa dissolution... Notamment la chasse aux sorcières lancée par Maria Hill quand Nick Fury avait mené sa guerre secrète. L’unité spéciale de Coulson avait été démantelée, jugée comme étant un reliquat de l’époque Fury, dont plus aucun politicien ne voulait.

Coulson se déplaça encore, et retourna s’asseoir sur sa chaise, avec un léger sourire.

« On avait même un bar... Mais il me reste toujours Lola. Je vous ferais peut-être grimper dedans, un jour. »

Quiet restait, comme à son habitude, silencieuse, et, surtout, inexpressive. Sur ce point, elle ressemblait beaucoup à Natalia, mais... En pire. Black Widow, elle, pouvait au moins parler.

« Enfin... On va mener une enquête sur ce type, sur La Main, sur leurs relations entre eux... Entre-temps, il va falloir trouver de quoi vous occuper. J’aurais bien envie de vous mettre sur ce dossier... Si vous en avez envie, bien sûr. »
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Vanessa White
Humain(e)
-

Messages: 999



Voir le profil
Fiche
Description
Agente du S.H.I.E.L.D
« Répondre #33 le: Juin 04, 2017, 05:00:43 »

Le bus était donc une réalité. L’agent Coulson avait réellement dirigé une équipe réduite sur un Quinjet amélioré. On pouvait se demander comment une simple agente comme Vanessa avait pu savoir ces choses. Choses qui étaient liées étroitement à la chasse aux sorcières menée par Maria Hill, suite à la guerre secrète de l’ancien directeur Fury. L’équipe de Coulson fut ciblée et considérée comme un élément n’ayant plus sa place dans cette nouvelle configuration, tendant à supprimer toute trace de la direction à la Fury. Qu’on soit d’accord ou non avec cette initiative, il n’était pas une bonne chose de se séparer d’éléments aussi compétents et bons. Vanessa était contente que l’agent Coulson fut épargné, de même que certain membre de sa précédente équipe, comme Daisy Johnson. Il faudrait qu’un jour elle les croise tous, du moins ceux qui étaient encore au SHIELD.

Mais en attendant elle était devenant le mythique Coulson, qui de manière un peu nostalgique, évoqua même le bar qu’ils avaient sur ce Quinjet. Il termina par quelque chose qui fit doucement sourire Vanessa, à savoir le fait de la faire embarquer à bord de Lola. Vanessa ne savait pas vraiment ce que c’était mais elle se doutait que ça devait être un véhicule très spécial aux yeux de Coulson. Néanmoins, il revint au sujet principal et affirma que le SHIELD allait mener son enquête. Sur ce méta-humain, sur son rapport avec la Main et sur le reste. Le problème étant qu’en attendant, Vanessa n’avait aucune mission. Cependant, l’agent sauta sur l’occasion pour lui proposer de la placer sur ce dossier. Comment Vanessa pourrait refuser ?

« Mettre la main sur ce méta-humain ? Mettre les bâtons dans la roue à la Main ? Je suis déjà de la partie, agent Coulson. » Dit-elle. Mais son regard parti rapidement se poser sur Quiet, qui était toujours aussi silencieuse et inexpressive. Vanessa aimait se dire qu’en réalité, ce n’était qu’un masque et qu’au fond Quiet n’était pas aussi inexpressive qu’elle en avait l’air. C’était plus un moyen de l’humaniser, de la rendre plus agréable. « Mais il me faut Quiet. Elle était là également quand on a confronté le méta-humain, mieux encore, elle l’a approché de près. Et puis … Je doute qu’elle aime rester sans rien faire. » Conclut alors Vanessa avec un léger sourire en coin. Quiet avait beau être muette ou ne montrer aucun signe d’émotion, cela ne faisait que motiver d’avantage Vanessa. Après tout, elle prenait toujours le silence comme un oui, quand ça l’arrangeait …

(Je ne vous laisse pas le choix, de toute façon.) Dit alors Vanessa, par voix télépathique à son acolyte. La vérité était que Vanessa ne désirait pas se retrouver seule sur cette affaire, et qu’après avoir vu les fabuleuses performances de Quiet, elle se sentirait plus confiante en l’ayant à ses côtés. Il y avait aussi une petite part de cet entêtement à vouloir l’humaniser, lui rendre ou lui donner un côté familier. Mais de cela, jamais Vanessa ne le dira ou l’avouera.
Journalisée

Compte principal.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Quiet
Créature
-

Messages: 34



Voir le profil
Fiche
« Répondre #34 le: Juin 05, 2017, 01:23:45 »

Le bus avait fait partie de ces éléments que Maria Hill, en reprenant les rênes du S.H.I.E.L.D., avait supprimé. Le bus était un programme spécial de Nick Fury, la formation d’un petit groupe d’agents afin de mener des opérations sensibles, et souvent illégales, ou, en tout cas, dans l’irrespect total du droit international. Et, même si le S.H.I.E.L.D. n’était pas, à proprement parler, une organisation fédérale américaine, il n’était pas moins vrai que le principal soutien de l’organisation était l’Oncle Sam. À bord du Bus, Coulson avait dirigé des missions variées, qui avaient fait l’objet de rapports classifiés. À vrai dire, Coulson ignorait ce qu’il était advenu du Bus depuis l’époque où il avait été limogé. Tout portait à croire qu’il avait été détruit à l’époque de Norman Osborn et du HAMMER.

Coulson revint néanmoins à la réalité. Maintenant, il était retourné au sein du S.H.I.E.L.D., et disposait d’un poste crucial. Il était le Directeur du complexe de Seikusu Base Camp, ce qui n’était pas négligeable, loin s’en faut. Phil savait que Maria Hill avait été contrainte de le limoger, afin de prouver à ses supérieurs qu’elle avait réellement envie de purger le S.H.I.E.L.D. de l’influence de Nick Fury. Après le HAMMER, réintégrer Phil et les anciens membres de son équipe n’avait pas été très difficile.

Quiet, toujours assise, apprit que Vanessa voulait travailler avec elle, et elle sourit brièvement, tout comme Phil, avant de recevoir un message télépathique de Vanessa.

« Vous me devancez, Agent White. »

Phil se rassit sur son fauteuil, et ouvrit devant lui un dossier. C’était celui de l’affaire en cours, le mystérieux méta-humain peintre de sang.

« Vous formez un bon duo, toutes les deux, et vos capacités télépathiques, Agent White, constituent une excellente manière de vous rapprocher de Quiet. »

Cette dernière resta silencieuse, ce qui équivalait à une forme d’assentiment. Pour autant, Coulson ne savait pas trop si cette association marcherait. Quiet avait déjà prouvé être une femme très indépendante, et il n’était pas sûr qu’elle accepte l’idée d’avoir une partenaire à temps complet. Après tout, les Widow étaient connues pour être des fortes têtes, habituées à agir seules, et sans avoir à dépendre de qui que ce soit.

« J’approuve donc cette proposition. Il ne tient maintenant plus qu’à vous d’enquêter. Nos experts scientifiques n’ont pas encore eu le temps d’analyser pleinement la peinture que nous avons retrouvé dans le complexe de La Main. »

Phil laissa planer quelques secondes, avant de reprendre :

« En attendant d’avoir des informations supplémentaires, je vous conseille de prendre du repos, et d’apprendre à vous connaître. Dès que nous aurons du neuf, vous en serez informées. »
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Vanessa White
Humain(e)
-

Messages: 999



Voir le profil
Fiche
Description
Agente du S.H.I.E.L.D
« Répondre #35 le: Juin 10, 2017, 06:02:21 »

L’agent White ne connaissait pas vraiment Quiet ; après tout sa première rencontre fut quand Maria la lui présenta alors qu’elle était sur le point d’embarquer à bord d’un Quinjet. Mais être en mission, être en situation de grand danger alors qu’on était une équipe, avait tendance parfois à rapprocher les gens. Le fait aussi que Vanessa devait communiquer par télépathie avec Quiet avait tendance à créer une certaine intimité, même si le mot était peu convenu pour la chose. Tout ceci pour dire que Vanessa, bien qu’elle n’était pas familière avec Quiet, l’aimait bien. C’était une agente terriblement efficace et bonne partenaire. Tout ce qu’aimait Vanessa chez un agent du SHIELD, en somme. Alors quand Coulson accepta de les faire partir de nouveau en équipe, Vanessa ne pouvait qu’être contente. Néanmoins la mission ne pourrait pas démarrer de suite car, comme Coulson vint à l’expliquer, il fallait d’abord qu’elles aient plus d’informations.

Là, il n’y avait pas beaucoup de solutions ; il fallait attendre. Et l’agent leur proposa d’aller se reposer en attendant, et de commencer à faire connaissance. Vanessa doutait que Quiet soit le genre de personne à taper la conversation. Ne pas pouvoir parler de vive voix n’aidait pas, et même si elle pouvait communiquer par la pensée avec Vanessa, ce n’était pas dans son caractère. Mais elle trouverait bien un moyen de la faire parler ! L’agent White y parvenait toujours. Elle acquiesça donc Coulson et sourit brièvement. « Bien monsieur, je vous remercie. » Dit-elle poliment. Il n’y avait pas grand-chose de plus à ajouter. Vanessa se tourna vers Quiet puis l’invita à la suivre. Elles pouvaient à présent quitter le bureau de Coulson et vaquer à leurs occupations.

Mais, s’occuper à quoi ? Se reposer serait effectivement une bonne solution, vu comment les dernières heures étaient. La base devait avoir un quartier pour les agents, et Vanessa se dirigea donc là-bas. Elle serait bien passée aux cantines avant, mais elle doutait qu’un agent comme Quiet la suive là-bas. Les deux femmes atterrirent donc dans une pièce avec deux lits – l’une des cellules composants les quartiers des agents. Vanessa n’allait pas piquer un sommeil mais, elle allait volontiers se débarrasser de son équipement, afin de s’alléger. Néanmoins, il fallait entamer la conversation avec Quiet et, à ce jeu, Vanessa se débrouillait comme elle le pouvait. « Tu devrai en faire de même, ce n’est pas très pratique de se balader avec son arme ou ses couteaux ici. » Dit-elle en premier lieu. C’était une cellule pour deux et, indirectement, Vanessa en emmenant Quiet ici venait de l’inviter à partager cette cellule avec elle.

« Je sais que ça va être délicat mais, faut qu’on apprenne à se ‘connaitre’ alors … Si t’as une idée sur comment faire, je suis preneuse ! Je t’inviterai bien à boire un coup au pire des cas, si t’apprécies ce genre de chose bien sûr. » Dit-elle tout simplement, avec un petit sourire. La suite n’en tenait qu’à Quiet !
Journalisée

Compte principal.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Quiet
Créature
-

Messages: 34



Voir le profil
Fiche
« Répondre #36 le: Juin 11, 2017, 01:40:16 »

Qu’est-ce qu’une jeune femme comme Quiet pouvait bien faire de son temps libre ? La question méritait d’être posée, car la sniper avait grandi dans la Red Room, et était une véritable bombe ambulante. La laisser en liberté pouvait être considéré comme étant d’une grande irresponsabilité pour le S.H.I.E.L.D., vu que Quiet pouvait tuer juste en parlant. Mais méritait-elle d’être enfermée à vie à Ryker’s ? Somme toute, Quiet n’était qu’une victime, victime de manipulations génétiques et expérimentales, victime de la démence d’autres hommes. C’est en considération de ces éléments, et aussi du fait qu’elle leur était plus pratique en étant une alliée qu’une ennemie, que Nick Fury avait pris la responsabilité de l’engager. Et, maintenant que Fury était parti, le S.H.I.E.L.D. avait conservé Quiet.

Vanessa avait donc reçu sa nouvelle affectation, et l’agente l’accueillait. Elle savait que, dans son métier, il fallait parfois attendre. Ça ne l’empêchait pas d’avoir d’autres choses à faire. Elle allait par exemple devoir taper son rapport, expliquant précisément ce qu’elle avait vécu dans la base de La Main, et veiller à s’entraîner. Les agents du S.H.I.E.L.D. continuaient régulièrement à s’entraîner et à se former, bien après avoir quitté les bancs de la S.H.I.E.L.D. Academy. Après tout, vivre au sein du S.H.I.E.L.D. était une aventure perpétuelle, vu que l’organisation affrontait régulièrement de nouvelles menaces, et remettait également à jour continuellement ses méthodes.

Après l’entretien avec Coulson, le duo bénéficiait également d’une nouvelle chambre. Visiblement, le Directeur du complexe souhaitait une coopération à terme, et, sans doute ovulait-il aussi que Vanessa contribue à offrir à Quiet un autre horizon que l’entraînement militaire et les missions d’infiltration. Malheureusement, les filles issues de la Red Room n’étaient guère connues pour leur sociabilité. Elles avaient tellement appris à maîtriser leurs émotions qu’elles en semblaient impassibles.

Le duo arriva donc dans la chambre, et Vanessa expliqua à Quiet qu’elle pouvait se délester de son équipement. Silencieuse, Quiet acquiesça, et rangea son fusil à lunette dans un casier. Elle n’aimait pas trop être totalement désarmée, mais, après tout, son corps lui-même était sa première arme. C’était là l’un des enseignements de la Red Room. Avant toute chose, on apprenait à se battre avec son corps. Les armes à feu et les armes blanches n’étaient que des outils, des expansions du corps. Quiet les retira donc, et s’assit ensuite sur le lit. Vanessa, ne sachant pas trop sur quel pied danser, lui demanda alors si elle était prête à ce qu’elles aillent prendre un verre ensemble.

Vanessa lui demandait visiblement ses goûts, et Quiet, après quelques instants, répondit en remuant les mains, utilisant encore le langage des signes pour communiquer.

[Je n’ai rien contre. J’aime bien la musique, et je dessine aussi un peu.]

Quelques secondes passèrent, puis Quiet rajouta.

[Tu veux voir mon carnet ?]

Très étonnamment, elle ne l’avait encore montré à peu de gens. Ce n’est pas qu’elle se sentait particulièrement timide, mais elle n’en avait tout simplement jamais vu l’intérêt. En réalité, Vanessa serait la troisième personne à voir ses dessins. Nick Fury avait été la première, et le psychiatre du S.H.I.E.L.D. la deuxième. Mais là, elle le faisait uniquement pour partager à Vanessa ses goûts. Quiet se redressa donc, et récupéra dans ses affaires un carnet Moleskine.

Elle le tendit ensuite à Vanessa. Quiet avait une mémoire photographique, et un trait extrêmement précis. Ses dessins étaient en réalité des photographies d’images ou de paysages intéressants qu’elle avait aperçus, et qu’elle avait aimé. Elle fit de nouveaux gestes pour s’expliquer :

[Fury m’avait dit de dessiner ce que j’aimais bien voir.]

Il y avait essentiellement des paysages de coucher ou de lever de soleil, ainsi que beaucoup d’animaux. Des daims, des lapins, des chats… Quantité d’éléments qui avaient été pendant longtemps inconnus aux yeux de Quiet, et qui témoignaient de sa grande soif de curiosité du monde entier. On lui avait appris bien des choses à la Red Room. Comment tuer, comment mener à bien des opérations d’infiltration, ce genre de choses… Mais jamais à apprendre des choses simples, comme ce qu’était la Nature. Quiet désigna du doigt le chat qu’elle avait dessiné.

[C’est Poupette. Quand j’étais en Afghanistan, Nick Fury m’avait donné ce chat. Poupette est morte de vieillesse, mais je compte bien acquérir un nouveau chat. Tu aimes les chats ?]
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Vanessa White
Humain(e)
-

Messages: 999



Voir le profil
Fiche
Description
Agente du S.H.I.E.L.D
« Répondre #37 le: Juin 25, 2017, 02:48:06 »

On pouvait toujours se demander comment étaient ces agents spéciaux, en privé ? Pour des personnes comme Vanessa la question n’était pas très intéressante car, elle était quelqu’un de normal, voire de banal, au fond. Elle n’était qu’une agente du SHIELD, avec certes des capacités un peu spéciales mais, elle a toujours eu une vie normale. De ce fait, il n’y avait pas vraiment de mystère quant à sa vie privée ; quand elle en avait l’occasion, elle aimait aller au cinéma, lire un livre, s’occuper un peu d’elle, etc. La danse classique était d’ailleurs l’un de ses hobbies favoris ! C’était un art très subtil et même sensuel qui permettait de s’exprimer au travers son corps, dans une forme très abstraite mais, incroyablement belle. Evidemment, ce n’était pas le genre de choses qu’elle ferait au SHIELD durant ses quartiers libres. Cela se résumerait plutôt à de l’entrainement, encore et encore.

Mais Quiet … C’était une autre paire de manche. Cette femme était issue de la Red Room, et par conséquent elle était tout sauf une personne lambda. Que pouvait-elle bien faire quand il n’y avait rien à faire ? Avait-elle seulement des goûts, des préférences ? C’était bien là la première mission que Vanessa s’était donnée ; connaitre tout ceci. Car pour mieux s’approcher de sa nouvelle camarade et se familiariser avec, rien de mieux que d’apprendre à connaitre ses goûts. Et elle fut agréablement surprise de voir que l’agente aimait le dessin et la nature, ainsi que la musique. Ce fut avec plaisir qu’elle regarda son carnet de dessin, un sourire presque enfantin se traçant sur ses lèvres à mesure qu’elle en feuilletait les pages.

Elle finit par tomber sur une illustration d’un petit chat. Quiet lui expliqua qu’il s’appelait Poupette, et que c’était le sien. Celui que le directeur Fury lui avait donné, quand elle était en Afghanistan. Ça alors, Vanessa aurait bien eu du mal à le croire si elle n’avait pas ça sous les yeux. Cela montrait que Quiet n’était pas une machine, mais bien une personne, avec des émotions et des préférences, même si elle les cachait profondément. L’agente finit par lui demander si elle aussi aimait les chats. Vanessa redressa son regard vers Quiet avant de lui répondre. « Qui n’aime pas les chats, à part les vieux aigris et les allergiques ? » Répliqua-t-elle, refermant le carnet avant de le redonner à Quiet. L’agente du SHIELD, toujours curieuse, avait envie de tout savoir en même temps mais, elle devait faire le tri et suivre un cheminement logique. Du moins c’était ce qu’elle pensait.

« C’est mignon les chats. C’est câlin, c’est tout doux, et ça réconforte ! Enfin, quand ils ne crachent pas des boules de poils et qu’ils ne griffent pas. » Poursuit-elle. Avoir un chat alors qu’on était un soldat / agent spécial, c’était en soit, déroutant. Mais, pourquoi pas ? C’était un détail assez touchant venant de la part de Quiet que d’aimer ces petites boules de poils. Mais, Vanessa se souvint qu’elle aimait également la musique, ce qui pouvait potentiellement coïncider avec son amour de la danse, donc, constituer un point commun ! Il fallait donc creuser par ici. « Et à part nos amis félins, tu aimes la musique donc ? Tu aimes seulement l’écouter, ou bien tu aimes également bouger avec ? » Demanda-t-elle, avec un sourire complice.
Journalisée

Compte principal.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Quiet
Créature
-

Messages: 34



Voir le profil
Fiche
« Répondre #38 le: Juin 29, 2017, 08:55:40 »

À la Red Room Academy, Quiet avait appris à utiliser les animaux pour ses missions. L’avantage indéniable du chat, dans une mission d’infiltration, notamment une mission consistant à attendre des heures, voire des jours, que le convoi ennemi s’approche, c’est que le chat avait une très bonne ouïe, lui permettant d’entendre les bruits de pas d’ennemis qui approchent. Bien sûr, il y avait surtout les chiens, mais les instructeurs de la Red Room n’avaient négligé aucune possibilité. Quand Quiet s’était retrouvée sous les ordres de Fury, le Directeur du S.H.I.E.L.D. avait essayé de lui montrer que la vie ne se résumait pas qu’à ses missions. Or, à l’époque (et même toujours maintenant), Quiet était très asociale. De fait, elle avait affronté des soldats locaux, manquant parfois les tuer, surtout quand ces derniers tenaient des propos indécents à son égard. Fury avait souvent dû intervenir pour empêcher que Quiet ne les tue.

Finalement, le chat était la seule chose capable de percer le mur qui entourait Quiet. Il faudrait sans doute se plonger dans son passé pour le comprendre. À la Red Room, la vie avait été très difficile, et Quiet, quand elle se sentait seule, recevait souvent des câlins de la part du chat qu’on lui avait affecté pour qu’elle le dresse, et l’utilise au combat. Le fait est qu’elle avait fini par voir en lui son seul ami, vu que les espionnes de la Red Room, tout en étant des camarades, devaient régulièrement se battre, si ce n’est s’entretuer.

Vanessa indiqua qu’elle aimait aussi les chats, et rendit à Quiet son carnet de dessin. Là encore, on lui avait appris à dessiner à la Red Room, mais son style était très industriel. C’était u dessin technique qu’elle avait appris : conceptualiser des plans, les lire... On n’avait pas égayé son instinct à l’art. Vanessa lui demanda ensuite si elle savait danser. Quiet la regarda silencieusement, en se demandant surtout si l’agente avait lu son dossier. Elle appuya sur sa montre, et forma un carnet holographique, sur lequel elle écrivit rapidement deux mots :

BOLSHOI THEATRE

Quand la formation des Widows avait été terminée, leurs instructeurs leur avaient donné une nouvelle identité, et avaient procédé à un lavage de cerveau, les affectant ensuite à différents services, voire à la vie civile. Et, pour réussir ce tour de force, ils avaient recréé leurs souvenirs, en leur faisant croire que toutes leurs années de formation s’étaient en réalité déroulées à suivre des cours de ballet au Bolshoi Theatre, un théâtre historique de Moscou.

Autrement dit, Quiet savait danser. Mais, après tout, ce n’était pas tant ça que Vanessa lui avait demandé, que de savoir si elle aimait danser. Ce à quoi Quiet répondit ensuite, à l’aide du langage des signes :

[J’aime bien la musique, mais je ne danse pas. J’ai écouteurs et un baladeur que Fury m’a donné.]

Elle se redressa, et récupéra rapidement le walk-man, qui se trouvait dans un placard. C’était un modèle assez âgé, qui datait des années 1980’s. Elle le tendit à Vanessa, les écouteurs reliés à ce dernier, et appuya sur le bouton « PLAY ». La musique qui en sortit était un incontournable classique des Eighties : « Take On Me », de A-ha.

[Et toi ? Tu aimes la musique ?]
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Vanessa White
Humain(e)
-

Messages: 999



Voir le profil
Fiche
Description
Agente du S.H.I.E.L.D
« Répondre #39 le: Juillet 16, 2017, 05:01:46 »

Ainsi donc Quiet savait danser. Mais, cela ne répondait que partiellement à la question de Vanessa, qui désirait savoir si elle aimait danser. Est-ce que Quiet aimait se déhancher, aimer bouger son corps au rythme d’une musique qui l’entrainerait ? Là était toute la question. Si tel était le cas, alors la télépathe serait forte bien curieuse de voir comment Quiet se débrouillait. Elle resta donc sagement à attendre sa réponse. Quiet fit alors apparaitre un message holographique et mit en avant deux mots, correspondant au nom d’un théâtre. Vanessa arqua un sourcil, puis se souvint alors de ce détail sur le dossier de Quiet. Les agents de la Red Room furent tous réintroduit dans la société civile, d’une façon très étrange. Des faux-souvenirs leur avait été implanté, afin de leur faire croire que les années passées à la Red Room furent passés ailleurs, dans un autre contexte et dans un autre but. Pour Quiet, ce lieu fut le Bolshoi Theatre.

Mais, Vanessa ne dit rien et observa alors le baladeur MP3 et les écouteurs qu’elle lui tendit, avant de les saisir. Elle lui déclara qu’elle aimait la musique mais qu’elle ne dansait pas, ce que Vanessa trouva bien fort dommage. Danser au rythme d’une bonne musique, qu’elle soit douce ou agitée, classique ou metal, était toujours très agréable. Vanessa était plus dans la danse classique, mais cela ne l’empêchait pas d’apprécier toute autre forme de danse. Elle enfila les écouteurs et entendit alors le son sortir quand Quiet appuya sur le bouton. Et, dès lors, une musique qu’elle reconnut vint à ses oreilles. Un petit sourire agréable se dessina sur ses lèvres alors qu’elle se mit à hocher sa tête sur les notes rythmées de l’intro.

Mais elle finit par retirer les écouteurs, et sourit alors à Quiet pour lui avoir fait écouter un peu de la bonne musique qu’on faisait dans les eighties. « J’adore la musique ! J’ai mes petites préférences mais, j’écoute de tous. Mais je trouve la musique bien morne sans au moins bouger la tête ... » Dit-elle alors venant subitement saisir les mains de Quiet. Parfois, il fallait un peu forcer les choses ou être entreprenante quand on voulait un résultat ! Vanessa écarta alors ses bras, donc ceux de Quiet également, venant ainsi rapprocher assez finement leur buste respectif. « Et la danse, c’est mieux à deux. Mais il faut le faire au moins une fois pour s’en rendre compte. Je pourrai ... Te donner une leçon, un jour ? » Dit-elle alors, d’une voix douce, le visage quelque peu rapproché du sien.
Journalisée

Compte principal.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Quiet
Créature
-

Messages: 34



Voir le profil
Fiche
« Répondre #40 le: Juillet 16, 2017, 08:59:51 »

Avant de rejoindre Fury et le S.H.I.E.L.D. en Afghanistan, la musique était une grande inconnue pour Quiet. Enfin, elle se rappelait des quelques airs de musique classique qu’elle avait entendu à l’époque de la Red Room Academy, afin de la perfectionner dans son rôle de ballerine factice, mais, au-delà de ça, elle n’avait jamais vraiment connu la musique. Pour faire d’elle une humaine plus normale, Fury lui avait fait découvrir toutes ces choses dont elle n’avait jamais entendu parler : les loisirs. Un concept très curieux pour Quiet, car les loisirs étaient destinés à stimuler une âme d’enfant dont la tireuse avait été dépourvue, puisque n’ayant jamais eu une enfance normale. Mais la musique avait eu, sur elle, un étrange résultat. À l’époque, elle était enfermée dans une cage, et écoutait régulièrement de la musique. Mais danser ? Ça n’avait jamais vraiment été quelque chose d’inné chez elle, contrairement, visiblement, à Vanessa.

Cette dernière lui expliqua que la musique et la danse étaient liées, et qu’il fallait écouter la musique en dansant, ne serait-ce qu’en bougeant la tête. Quiet fronça les sourcils, et, quand elle remit les écouteurs, elle laissa passer quelques secondes, puis remua la tête de droite à gauche, avant de regarder très sérieusement Vanessa, comme pour s’assurer que c’était la bonne chose à faire.

[Je ne sais pas... Je ne sais pas comment danser.]

Elle n’avait jamais appris à faire ça, et Quiet ne savait pas faire quelque chose si on ne le lui apprenait pas. En revanche, elle avait toujours soif d’apprendre, et se dépêcha de retirer les écouteurs, puis alluma sa chaîne HiFi, afin d’y charger une musique, qui, selon elle, lui semblait parfaite pour ce qu’elles avaient en tête. Quiet se retourna ensuite vers Vanessa, et lui parla à nouveau :

[Je veux bien que tu m’apprennes. Maintenant.]

Quiet connaissait pour ça une très bonne chanson, très rythmée, et qui, comme on pouvait s’y attendre, appartenait également à la playlist de Fury. Après A-Ha, elle opta donc pour Rick Astley, avec une musique très célèbre, qui datait de l’an 1987, et remise au goût du jour avec Internet et le phénomène du rickroll : « Never Gonna Give You Up ». Et, pendant que les premiers airs de la musique s’enclenchaient dans la chambre de Quiet, elle tendit sa main gantée vers Vanessa, et lui parla alors, par l’esprit :

*[MT] Montre-moi comment on danse, Vanessa. [/MT]*

Et les premières paroles de la musique commencèrent à venir, sur un ton très disco :

We're no strangers to love
You know the rules and so do I
A full commitment's what I'm thinking of
You wouldn't get this from any other guy
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Vanessa White
Humain(e)
-

Messages: 999



Voir le profil
Fiche
Description
Agente du S.H.I.E.L.D
« Répondre #41 le: Juillet 30, 2017, 08:52:10 »

L’agente découvrait peu à peu les goûts de Quiet, notamment en matière de musique. Tout d’abord, elle lui avait fait écouter un morceau des années 80, ce qui l’avait un peu surprise mais, elle trouva ça très charmant. Surtout pour quelqu’un comme Quiet. Après ce petit épisode, elle avait fini par proposer à sa camarade de danser ! Oui, de danser. Comme elle l’avait si bien dit, écouter de la musique sans bouger c’était bien morne et triste. Vanessa n’y arrivait tout simplement ; il fallait au moins hocher de la tête. Suivant cette logique elle avait donc dit à Quiet qu’un jour elle pourrait lui donner quelques leçons. Même si Vanessa était surtout douée en danse classique, elle savait aussi bouger sur d’autres rythmes.

Visiblement cela sembla plaire à Quiet, qui quand elle remit ses écouteurs, bougea doucement sa tête et regarda l’agente comme si elle désirait s’assurer qu’elle faisait bien. Cela ne put que la faire sourire. Néanmoins elle fut curieuse de savoir à quoi pensait Quiet quand celle-ci enleva ses écouteurs et partit allumer sa chaine HiFi. Qu’allait-elle lui faire écouter cette fois-ci ? Vanessa s’attendait à quelque chose de différent mais, il fallait bien croire que la jeune femme adorait les musiques des années 80 ! Vanessa reconnu la musique non pas parcequ’elle la connaissait directement, mais surtout parcequ’elle a connu le phénomène du rickroll. Un meme internet qui fut très en vogue à une certaine époque.

En matière de meme, l’agente était plutôt à la page. Il suffisait pour elle de se rappeler des quelques petites fois, de manière anonyme, elle avait envoyé un petit mail piégé avec des memes – ceux qui étaient inoffensifs, du moins. Mais là, à écouter cette chanson sans le contexte du meme internet, ça faisait tout drôle. Quiet finit par tendre sa main et, par la pensée, invita Vanessa à lui montrer comment on danse. L’agente saisit alors doucement sa main puis, également par la pensée, lui répliqua. (Avec plaisir, Quiet.) Pensa-t-elle, accompagnant ceci d’un beau sourire. Puis, la jeune femme entraina Quiet dans une danse à l’image de la chanson, tout en la tenant par les mains. Danser avec Quiet sur Rick Astley, juste après une mission dangereuse, et un debriefing avec Coulson, Vanessa n’aurait jamais pu le croire.

Certainement pas au moment où elle et Quiet se sont vues pour la première fois, sur le pont de l’Hellicarrier où tout avait commencé. Plus ça allait et plus elle découvrait Quiet sous un autre angle. Un angle qui lui plaisait très fortement, et qui lui donnait confirmation que sa camarade n’était pas juste une agente redoutable et impitoyable ; mais une personne à part entière, avec un cœur et une âme, contrairement à ce que l’on voulait faire croire au sujet des rescapés de la Red Room.
Journalisée

Compte principal.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Quiet
Créature
-

Messages: 34



Voir le profil
Fiche
« Répondre #42 le: Juillet 31, 2017, 12:37:31 »

Tout était possible dans la vie... Y compris danser sur du Rick Astley après avoir affronté un psychopathe jouant avec le sang des autres pour créer de sinistres tableaux, le tout dans un refuge de La Main ! L’impensable s’était donc produit, et, sous la voix entraînante de Rick Astley, Quiet, qui était loin de se douter que ce classique des années 80’s, avait fait l’objet, il y a quelques années, d’un meme Internet, se laissa aller. Danser était pour elle assez nouveau, et relativement surprenant, mais elle avait déjà eu l’occasion de le faire... En Afghanistan, avec Fury. Là-bas, au vu de ses origines, la sniper était enfermée dans une cage (dont elle s’évadait sans aucune difficulté), et écoutait fréquemment de la musique, tout en lisant des bandes dessinées. Et, une fois, elle était sortie de sa cage, alors qu’il pleuvait sur l’Helicarrier, et avait joué à jeter de l’eau sur Fury. Ce dernier y avait répondu, et Quiet avait ri, ri avec toute l’innocence dont on l’avait privé depuis sa plus tendre enfance. Sonder l’esprit des filles originaires de la Red Room, c’était un exercice difficile. Froides et asociales, elles n’étaient pas pour autant dénuées d’humanité, comme Black Widow le prouvait... Ou encore Quiet.

Quiet dansait donc avec Vanessa, accomplissant des mouvements improbables, dans la pièce étroite. Une scène aussi impossible qu’insolite. Pour autant, et toute proportion gardée, ce ne fut pas non plus une danse renversante et incroyable, plus une série de mouvements, mains dans les mains, à remuer sur place, et à se déhancher... Sans passion excessive, mais avec une ardeur manifeste. Le rickroll finit par se terminer au bout de plusieurs minutes, et Quiet sourit à Vanessa de toutes ses dents... Avant de subitement la prendre dans ses bras.

Le geste aurait de quoi surprendre Vanessa, car il s’agissait... Tout simplement d’un câlin. Un geste affectueux, mais, venant de la part d’une femme incapable de parler, c’était la meilleure manière qu’elle connaissait de s’exprimer. Ça... Ainsi que le petit bisou qu’elle fit ensuite sur la joue de Vanessa.

[Merci] fit-elle ensuite avec ses doigts.

Elle s’était bien détendue pour le coup... Mais que pouvait-elle faire maintenant ? Elle attendait de voir si Vanessa avait des idées de musique en tête... Ou d’autres choses à l’esprit. Quiet, après tout, n’était pas bien difficile !
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Vanessa White
Humain(e)
-

Messages: 999



Voir le profil
Fiche
Description
Agente du S.H.I.E.L.D
« Répondre #43 le: Août 10, 2017, 02:35:32 »

La danse sur dur Rick Astley avait fait du bien autant à Quiet qu’à Vanessa, qui pour le coup, c’était bien amusée. Certes elle était toujours surprise par le choix de la musique mais, au fond ce n’était qu’un détail. Le plus important fut de passer un bon moment avec sa camarade qui s’avérait bien plus amicale et chaleureuse qu’elle ne l’aurait jamais pensé. A la voir en mission, Quiet était froide et sans émotions. C’était ce qu’on pouvait pensait, et c’était ce que Vanessa avait pensé. Néanmoins en désirant en savoir d’avantage, en désirant percer un peu sa carapace, elle avait donc découvert une toute autre femme. Et cette femme était très agréable ! L’agente lui sourit quand la musique se termina puis fut de nouveau prise par surprise quand Quiet lui fit un câlin.

Pour le coup, ça c’était réellement surprenant ! Quiet faire un câlin ... Une vision très agréable, d’autant qu’elle faisait bien les câlins, en plus. Vanessa rougit poliment surtout face à son baiser sur sa joue. « De rien Quiet ! Il faut bien se détendre de temps à autre, n’est-ce pas ? » Dit-elle d’un air complice. Au moins maintenant sa comparse était détendue. Seulement voilà ; elles n’avaient pas fini leur affaire pour autant. Pas dans l’esprit de Vanessa en tout cas. L’agente s’approcha de Quiet, tournant un peu autour d’elle. « Dis-moi Quiet, en te voyant ainsi je me pose une question ... Tu me pardonneras si elle te semble trop personnelle. » Dit-elle alors, finissant en face d’elle. Vanessa saisit ses poignets puis la regarda dans les yeux, un air malicieux au visage.

« As-tu déjà fait la chose ? Oui c’est un peu de la curiosité mal placé je l’avoue mais, tu m’intrigue tu sais ? » Demanda-t-elle. Elle espérait que Quiet comprenne ce qu’elle voulait dire par sa question et surtout la manière dont elle l’avait formulé. Quiet avait beau être une agente de la Red Room, où on stérilisait tout le monde, elle devait certainement savoir ce que cela voulait dire. Vanessa l’espérait en tout cas. Néanmoins elle n’attendit guère sa réponse car elle vint subitement à se blottir un peu plus contre elle, jusqu’à ce que sa poitrine vienne faire câlin à la sienne. « Danser c’est bien mais, on est des adultes toi et moi ... Et les adultes, ça joue de manière très précise ... » Dit-elle, rougissant un peu alors qu’elle approcha son visage pour déposer un doux baiser, à la limite entre ses lèvres et sa joue.

Toute la question demeurait donc. Est-ce que Quiet était vierge ou pas ? Et surtout, désirait-elle jouer maintenant ? Il n’était jamais trop tard pour Vanessa pour commencer à se prendre des râteaux, après tout ... Même si elle ne l’espérait franchement pas.
Journalisée

Compte principal.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Quiet
Créature
-

Messages: 34



Voir le profil
Fiche
« Répondre #44 le: Août 11, 2017, 11:07:38 »

Après leur danse, Quiet se sentait ragaillardie. Surtout, elle n’avait encore montré à personne tout ce qu’elle avait montré à Vanessa. Sa passion pour les chats, ses dessins… Quiet s’était inhabituellement confiée envers elle, comme si, en son for intérieur, elle avait envie de faire confiance à cette femme. C’était très inhabituel. Quiet était effectivement une femme froide et détachée, un trait commun à la plupart des élèves issus de la Red Room. Sur ce point, Black Widow n’était pas bien différente de Quiet, par exemple. Mais, en l’état, c’était autre chose qui intéressait Vanessa, puisque, un peu gênée, elle lui demanda si elle avait déjà fait… « La chose ». Quiet resta silencieuse, haussant imperceptiblement les sourcils, et Vanessa, ne sachant visiblement pas sur quel pied danser, rajouta que les adultes devaient jouer à des jeux d’adulte, des jeux très « précis »… Ce qui était d’autant plus amusant que Vanessa s’embourbait, mais se fit néanmoins comprendre en déposant un baiser sur le coin de sa joue, et sur la commissure de ses lèvres.

Restée inexpressive, Quiet finit par remuer ses lèvres, se les humectant avec sa langue, et déplaça encore ses doigts.

[Tu me prends pour une enfant ?]

Elle sourit alors, comme pour montrer que la gêne de Vanessa l’amusait. Quiet n’avait cependant pas pour habitude de tourner autour du pot, même en matière sexuelle. Elle rajouta donc rapidement, en décrivant avec ses doigts des gestes très expressifs :

[Je connais le sexe… Et je ne suis pas vierge.]

Les détails lui appartenaient. Quiet avait perdu sa virginité il y a plusieurs années, en Afghanistan… En compagnie de Nick Fury. Mais c’était une histoire qui lui appartenait, et qu’elle n’avait pas spécialement envie de dire à Vanessa. Toutefois, Quiet concédait n’avoir pas souvent fait l’amour, et n’avoir aucun amant régulier, ni aucun partenaire. À vrai dire, sa vie se prêtait mal à une relation conjugale. Elle ne pouvait pas porter de vêtements, ni vivre en société, et souffrait même d’agoraphobie, même si on ne le voyait pas de prime abord.

Quiet poursuivit alors, et embrassa brusquement Vanessa, en plein sur les lèvres, posant sa main sur sa nuque, et maintint le contact pendant plusieurs secondes, avant de rompre le baiser. Elle sourit de nouveau, et cligna un œil, pour reprendre ensuite, en s’écartant :

[Mais je n’ai encore jamais couché avec une femme.]

Il fallait bien un début pour tout…
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.


Tags:
Pages: 1 2 [3] 4
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox