banniere
 
 
Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: 1 [2] 3 4
  Imprimer  
Auteur Sujet: Dark Art [Vanessa White]  (Lu 1688 fois)
Vanessa White
Humain(e)
-

Messages: 874



Voir le profil
FicheChalant
Description
Agente du S.H.I.E.L.D
« Répondre #15 le: Février 05, 2017, 03:14:32 »

Un tableau fait entièrement du sang de ces victimes. C’était effectivement stupéfiant, voire effrayant quand on se rendait compte que les cadavres étaient totalement vides. Lloyd semblait perturbé par ceci, et on ne pouvait pas dire que Vanessa ne l’était pas aussi. Cette chose qui les avait tués, puis qui avait peint ce tableau devait avoir quelque chose, pour parvenir à siphonner autant de sang. Soit il disposait d’outils très perfectionnés, soit c’était une créature. Un vampire ? Un hémomancien ? Tout était possible. Vanessa sentait une tension s’élever à mesure qu’ils en découvraient plus. Mais son idée de vouloir explorer les lieux fut vite abrogée, quand Quiet sembla détecter quelque chose. Et quelques instants après, tous les regards s’élevèrent vers les mezzanines, où plusieurs silhouettes vêtues de rouge se présentèrent, de manière hostile.

Assez rapidement ils bondirent en l’air pour atterrir au sol, encerclant l’escouade qui avait désormais les armes braquées sur eux, les ninjas de La Main. Que faire ? Ouvrir le feu, tenter de les tuer rapidement ? Ou bien essayer de dialoguer en jouant sur le fait qu’ils avaient à présent un ennemi en commun avec eux ; cette chose qui avait tué tous ces ninjas. Il fallait choisir vite. « Ils pensent sans doute que nous sommes responsables de ce massacre. » Déclara alors Vanessa. Elle grinça des dents, hésitant à choisir la méthode hostile et dangereuse, ou bien la méthode pacifiste … Et toute aussi dangereuse. Elle décida donc de préparer un backdoor au cas où la deuxième méthode échouerait. « Je vais essayer de les distraire, Quiet. Si j’y parviens, vous pourrez en profiter de cette ouverture ? » Demanda-t-elle, par télépathie à l’intéressée. Son plan était simple ; leur faire entendre des voix fortes, dans leurs têtes, de manière à les perturber au moins quelques instants.

Vanessa resta arme braquée pour rester discrète, mais était en réalité en train de se concentrer. Elle devait sentir l’esprit de chaque ninja et autant dire qu’il y en avait beaucoup. C’était dur de les capter un à un, d’autant qu’ils n’étaient pas des tendres. Ses doigts se crispèrent à mesure que l’effort s’intensifiait, mais elle finit par ressentir chaque ninja présent. C’était à ce moment précis qu’elle put insuffler un message – peu importe lequel, tant que ça les distrayait – dans la tête des ninjas. De quoi justement les surprendre, le but étant qu’ils se déconcentrent de la situation au profit de cette étrange voix qui leur parlait à tous dans la tête. Vanessa aurait pu être bien plus agressive et leur causer des chocs psychiques, mais vu leur nombre, elle n’aurait pas pu le faire. Une ou deux personnes en même temps au maximum, pour ce genre de choses.

La distraction étant en place, Vanessa avait potentiellement ouvert la voie à Quiet et à son escouade pour ouvrir le feu, et bénéficier d’un léger effet de surprise.
Journalisée

Compte principal.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Quiet
Créature
-

Messages: 34



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #16 le: Février 06, 2017, 01:41:45 »

La Main n’allait pas croire à leur présomption d’innocence. Et, quand bien même, par définition, le S.H.I.E.L.D. était leur ennemi, l’envahisseur occidental qui cherchait à s’emparer de terres séculaires qu’ils avaient juré de protéger de tout envahisseur extérieur. L’affrontement était inévitable, et Vanessa, afin d’égaliser les chances, chercha à les piéger, en utilisant ses pouvoirs mentaux. Malheureusement, loin d’avoir l’effet escompté, les hurlements que les ninjas entendirent semblèrent les galvaniser, car ils s’élancèrent brusquement en hurlant. La stratégie de Vanessa n’était pas, en soi, mauvaise, mais croire qu’on pouvait effrayer les ninjas de La Main, c’était, en revanche, une erreur. Ils étaient des fanatiques, de véritables kamikazes, similaires à ces aviateurs japonais qui, pendant la Seconde Guerre Mondiale, n’avaient pas hésité à se sacrifier en se faisant exploser sur les navires américains.

« Ils arrivent ! »

Quiet fit feu avec son fusil à lunette, et sa balle transperça la tête d’un ninja, le faisant exploser, puis elle rengaina son arme, et sortit un pistolet avec un couteau de combat. Un ninja lança sur elle un shuriken, qu’elle évita sans difficulté, avant de courir en avant, et de bondir en hauteur, canardant un autre ninja, qui para ses balles avec son wakizashi. Redoutables, les ninjas de La Main avaient subi de rudes entraînements et des intoxications, leur permettant de surmonter la douleur. De plus, ils disposaient de réflexes accrus, et un agent du S.H.I.E.L.D. en fit les frais. Il avait brandi son pistolet, mais le bout d’un shuriken se nicha dans le canon de l’arme. La balle explosa contre l’arme, et le pistolet sauta des mains de l’agent, qui vit ensuite le ninja fondre sur lui, un kunai à la main, prêt à le tuer...

...Mais, au dernier moment, une forme poussa l’agent, l’envoyant rouler sur le sol. Quiet venait d’arriver, et elle se releva rapidement, son pied partant en arrière, contraignant le ninja à devoir la bloquer. Quiet s’élança ensuite vers lui, et son couteau heurta celui du tueur.

La bataille était rude dans la zone, mais les agents du S.H.I.E.L.D. étaient, fort heureusement, expérimentés. L’un d’eux fut cependant égorgé, et s’écroula sur le sol. Lloyd continuait à faire feu, et réussit à abattre un ninja en pleine tête en lui tirant, sans aucune gêne, dans le dos. Le combat faisait rage. Quiet était une véritable furie, se déplaçant rapidement, et semblait avoir des yeux dans le dos. Une terrible machine à tuer, qui alternait entre les attaques à l’arme blanche et avec son pistolet, tirant, tuant, abattant, sans relâche.

« Allez ! »

Quiet vit un ninja s’élancer vers elle, lançant plusieurs shurikens. Elle les esquiva, mais l’un la frôla néanmoins, la coupant à hauteur du bras droit, puis elle évita une attaque tournoyante de l’homme, qui utilisait un . Elle bondit en arrière, évitant le bâton qui fouetta le sol, mais son ennemi enchaîna rapidement, tournoyant sur place, faisant également virevolter son bâton. La Widow esquiva l’attaque circulaire à destination de ses jambes en partant en arrière, faisant une roulade en s’appuyant sur ses mains, puis partit en avant, genou tendu. Son ennemi esquiva, et la frappa dans le dos avec le bâton, lui faisant lâcher un hurlement.

« Haaaa... !! »

La tueuse mit un genou à terre, mais, sans le savoir, le ninja était tombé dans son piège. En bondissant vers lui, Quiet avait en effet récupéré l’une de ses armes, un shuriken, et le lança brusquement, envoyant l’arme se planter entre ses yeux.

Le ninja s’écroula au sol, les yeux révulsés. Un de moins...

Il restait encore à s’occuper des autres.
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Vanessa White
Humain(e)
-

Messages: 874



Voir le profil
FicheChalant
Description
Agente du S.H.I.E.L.D
« Répondre #17 le: Février 12, 2017, 04:14:07 »

La stratégie de Vanessa ne semblait pas vraiment avoir porté ses fruits. On apprenait de ses erreurs et, pour le coup, c’était une belle erreur. Vouloir déstabiliser ces fous furieux n’avait rien donné si ce n’était de les exciter encore plus ! Fichtre pensa Vanessa, qui dès lors n’avait d’autre option que le combat. Ce que son escouade comprit également, puisque les coups de feu retentirent dès l’instant où les ninjas fondirent sur eux. Une véritable mêlée eut lieu, opposant les agents du SHIELD aux supers ninjas de la Main. Des fous suicidaires n’ayant visiblement pas peur de la mort. Etait-ce réellement judicieux pour eux de se battre ainsi alors qu’il y avait de toute évidence un autre malade mental en libre circulation ici, et qui s’en prenait à eux ? On pouvait simplement dire qu’ils n’étaient pas très futés, certainement aveuglés par l’éternelle haine envers l’organisation occidentale qu’était le SHIELD.

Cela n’empêcha pas les agents de riposter. Le combat faisait rage et chaque agent donnait le meilleur de lui-même. Quiet fut une démonstration impeccable, sauvant même la vie d’un agent. Mais ni elle ni Vanessa ne purent sauver celle de celui qui termina égorgé. Aux yeux de la chef de l’équipe, quand le corps sans vie de cet homme tomba au sol, c’était comme un énorme coup de massue. Sa première mission en tant que chef, et il y avait déjà un mort. Un mort … Ce n’était pas censé arriver. Vanessa aurait voulu immédiatement lui porter secours, mais les ninjas la retenaient autant elle que les autres. Se démenant avec son fusil automatique, finissant les proies les plus proche au pistolet, elle fut à plusieurs reprises touchée. Notamment quand un ninja parvint à lui planter un shuriken dans le dos, alors qu’elle menait un mano à mano avec quelqu’un d’autre. Un râle s’échappa de ses lèvres, alors qu’elle acheva son adversaire d’une balle dans la tête avant de se retourner.

Mais, c’était trop tard. Le ninja de la Main était arrivé à sa hauteur et parvint à lui placer un coup de pied retourné qui sonna Vanessa, l’envoyant au sol. Sonnée mais pas au tapis, l’agente serra des dents alors que la douleur faisait subitement rage. Le ninja s’apprêta à planter dans sa nuque ses deux Saïs. Ses camarades du SHIELD étaient trop occupés à sauver leur propre peau pour l’aider, même Quiet, qui venait de se faire frapper dans le dos. La chef d’équipe agit alors par instinct de survie, n’ayant également plus d’arme à portée. Si elle leva sa main par pure vanité – le fait de faire un geste aidant à la concentration, ni plus ni moins – ce qui se passa dans sa tête était … Plus létal. La télépathe décida qu’il était temps d’abandonner la poudre pour quelque chose de plus efficace. Elle se concentra rapidement, l’adrénaline l’aidant considérablement à le faire. Puis, le ninja fut stoppé net dans son mouvement, laissant alors tomber ses armes au sol pour se prendre la tête entre ses mains. Il hurla, de plus en plus fort. Quelque chose semblait le torturer, là, dans sa tête. C’était une douleur physique, et très intense, provoquée par la télépathe qui au bout de seulement quelque seconde, abrégea ses souffrances.

Vanessa n’était pas seulement télépathe mais aussi télékinésiste … Ce qui expliqua pourquoi une violente giclée de sang s’échappa des narines du ninja, accompagné d’un bruit macabre d’os se brisant. Son crâne venait de se contracter, se brisant sur lui-même, lui provoquant ainsi une sorte de traumatisme mortelle. Une façon comme une autre de tuer quelqu’un rapidement pour la télépathe, qui se releva après ça. Son souffle lourd et rapide, la chef d’équipe regarda la foule et s’aperçut qu’il restait encore beaucoup de ninjas, et que tout le monde avait du mal à les contenir. Son regard s’arrêta sur son camarade au sol, sa gorge laissant échapper son sang sur le sol. Si ces guerriers n’avaient aucun scrupule à tuer sauvagement, alors … Pourquoi les agents du SHIELD ne pourraient pas leur rendre la pareille ? Vanessa serra son poing et remarqua alors que quelques ninjas avaient observé sa précédente manœuvre, et décidèrent de foncer vers elle pour la neutraliser. Grave erreur ! La télépathe se concentra et usa de ses pouvoirs pour contrôler leurs armes, qu’elle fit arracher de leurs mains pour les lever en l’air. Puis, sans aucune forme de pitié ou de retenue, l’agente du SHIELD les manipula pour qu’ils fondent sur leurs propriétaires, les transperçant de toute part, à vive allure, réduisant ainsi ces quelques ninjas en véritables gruyères. Ils hurlèrent de douleur à s’en déchirer les cordes vocales, mais ça n’avait effet que de galvaniser Vanessa d’avantage.

Après cela, elle se reporta immédiatement sur Lloyd qui était en une position délicate, pris entre deux agents de la Main. Elle lui prêta main forte en usant à nouveau de ses capacités, ne faisant alors pas dans la dentelle comme elle en avait l’habitude. Lloyd put alors voir de ses propres yeux les deux ninjas se stopper d’un seul coup, et se mettre à hurler alors qu’ils appuyaient contre leur poitrine. Une forme se dessina à la surface, avant que dans un cri déchirant, leur cœur ne transpercent leur poitrine, et implose en l’air, laissant les corps tomber lourdement au sol, se convulsant dans leur propre sang. Vanessa n’avait plus vraiment envie de rester propre et méticuleuse … Les agents du SHIELD étaient en infériorité numérique, il n’y avait pas d’autres solutions.
Journalisée

Compte principal.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Quiet
Créature
-

Messages: 34



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #18 le: Février 13, 2017, 01:22:19 »

Quiet n’était pas utile que pour le soutien à distance. Au corps-à-corps, elle se montrait aussi diablement efficace, étant bien, en ce sens, une digne héritière du programme Black Widow. Ce programme avait eu pour but de concevoir des espions d’exception, pris dès le berceau, afin de les former dès l’enfance, pour en faire des machines à tuer d’exception. Quiet avait été à la hauteur des espérances de ses commanditaires, et on en voyait actuellement le résultat. Malgré le coup de qui l’avait atteint dans le dos, Quiet continuait à se battre. D’un coup de pied retourné, elle atteignit le poignet d’un ninja cherchant à l’attaquer dans son dos, et dégaina ensuite son pistolet, faisant feu à nouveau.

La tueuse se retourna ensuite en sentant de brusques ondulations, et en entendant les hurlements de douleur d’agonie de plusieurs ninjas. Interloquée, elle comprit que Vanessa était en train d’user de ses pouvoirs psychiques, tuant les ninjas de manière assez atroce. C’était un spectacle loin d’être agréable à voir. La boîte crânienne des ninjas se broyait, et leur cerveau coulait ensuite. Vanessa récupéra ensuite des armes, et pourfendit plusieurs ninjas avec, ne faisant guère dans la dentelle, le sang se mettant à couler abondamment de leurs plaies purulentes. Une projection de sang éclata même sur une partie du corps de Quiet, pendant que Lloyd, interloqué, observait ses ennemis proches mourir.

« VANESSA ! » hurla-t-il, comme pour tenter de l’amener à se calmer.

Ce n’était pas comme ça que les choses étaient censées se passer. Vanessa utilisait ses pouvoirs mentaux pour tuer, sans tenir compte des effets secondaires. En les utilisant, elle se mettait elle-même en danger. Sentant de tels pouvoirs, les ninjas de La Main redoublèrent d’ardeur contre elle. Quiet se déplaça rapidement, et attrapa Vanessa, lui évitant ainsi de se recevoir un saï qu’un ninja lança. Les deux femmes se retrouvèrent ainsi côte-à-côte, et Quiet put noter qu’un peu de sang coulait des narines de Vanessa.

Elle secoua alors négativement la tête.

[Non.]

Ce n’était pas comme ça que Vanessa allait arranger les choses. Elle allait surtout se mettre en danger, tandis que les agents du S.H.I.E.L.D. continuaient à se battre. Quiet entendit soudain un agent hurler. Une lame venait de lui transpercer l’épaule droite, le couchant au sol. Lloyd, en avisant cela, canarda l’ennemi de La Main, qui para les premières balles, avant d’en recevoir une dans le ventre. Le ninja s’élança alors vers Lloyd, faisant fi de la douleur... Et Quiet apparut alors, se déplaçant encore à toute allure, son coude venant se nicher contre le visage du ninja, l’interceptant en pleine course, et l’envoyant se fracasser sur le sol.

« Merci... »

Mine de rien, la situation s’inversait peu à peu, et les ninjas de La Main cessèrent brusquement de se battre, avant de se replier précipitamment en entendant un son de cloche.

« Quoi ? On a gagné ? » s’exclama un agent, surpris.

Lloyd soupira lentement.

« On leur a bottés le cul, c’est ce qui compte... »

Pour le moment, en tout cas. Lloyd regarda brièvement Vanessa, et, même s’il ne dit rien, on pouvait lire le reproche dans ses yeux. Ce que Vanessa avait fait... Ce n’était pas dans les règles. Certes, ils tuaient, mais toujours en situation de légitime défense. Là, et Lloyd en était sûr, Vanessa avait attaqué pour tuer, alors qu’elle aurait pu les neutraliser de manière non létale.

Et il ne pouvait pas faire l’impasse là-dessus.

Mais, pour l’instant, il fallait commencer par s’occuper des blessés...
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Vanessa White
Humain(e)
-

Messages: 874



Voir le profil
FicheChalant
Description
Agente du S.H.I.E.L.D
« Répondre #19 le: Février 13, 2017, 06:06:32 »

De toutes évidences, l’intervention de Vanessa aussi efficace fut-elle ne plut pas à tout le monde. Des agents comme Lloyd suivait scrupuleusement le protocole du SHIELD, qui stipulait à quelques mots près que les échauffourées devaient se limiter au maximum. En d’autres termes le cerveau avait le droit de se voir perforer par une balle ressortant de l’autre côté, mais n’avait pas le droit de se faire comprimer dans sa propre boite crânienne. Que l’on ne se méprenne pas ; Vanessa était aussi très à cheval sur le règlement, étant une agente très scrupuleuse et stricte. Mais sur l’instant, elle avait agi en âme et conscience, et ne s’était pas laissée emportée comme on pouvait l’imaginer. Cela pouvait aggraver son cas mais, elle en assumait l’entière responsabilité. Si les ninjas venaient de battre en retraite, c’était bien entendu grâce à l’effort commun mais il était inutile de préciser que la démonstration de force de la télépathe y était aussi pour quelque chose.

Même si, la chef d’équipe n’avait pas confiance en ce soudain son de cloche. D’où venait-il ? Qu’est-ce qu’il signifiait ? Ce n’était jamais bon signe ce genre de choses. Néanmoins, l’escouade du SHIELD était parvenue à repousser au moins temporairement ces ninjas. Vanessa sentait les regards noirs de l’agent Lloyd et la réprimande aux bouts des lèvres de Quiet sur elle. Mais elle gérait ça à sa manière ; le silence. Elle mettrait au défi son camarade de lui montrer comment ils auraient pu s’en sortir sans tuer ces ninjas, en temps voulu. Mais pour le moment, il y avait des blessés et un mort. Vanessa accourra près de l’égorgé et se pencha. Sans même prélever le moindre pouls, on voyait qu’il était mort, vidé de son sang. Ceci par contre, les autres y avaient droit. Vanessa ne remettrait jamais le règlement du SHIELD en question, mais elle savait qu’au cours de son histoire, les personnes s’étant accrochées bec et ongle à celui-ci ont échoué.

L’escouade déplorait un mort, et cela ne plaisait guère à Vanessa. Ce qui lui plaisait encore moins était l’indifférence palpable – à son gout – de ses coéquipiers face à ceci. Certes le SHIELD déplorait des morts presque tous les jours, mais la télépathe n’en n’était qu’à sa première mission. Et pour une première fois, elle allait s’en tirer avec un mort au mieux, si ce n’était d’autre à l’issu de cette mission. Ce n’était pas comme ça qu’elle imaginait tout ceci. La seule chose qui n’était réellement pas censée arriver, c’était la mort de cet homme. La chef d’escouade récupéra sa plaque, elle retenait une certaine part de colère en elle. De la colère envers elle-même, car elle était responsable de cette équipe. Mais elle savait se contrôler et ne fit rien, se contentant de ranger la plaque en sûreté. « On ne leur a pas bottés le cul, justement. Qui sait combien sont-ils réellement, et ce que cette cloche signifiait. » Dit-elle tout simplement.

La situation était plus délicate qu’elle n’en paraissait, à ses yeux. Il y avait une horde de ninja par ici, et un meurtrier fou de peinture au sang qui s’sévissait. Leur équipe était affaiblie d’un mort et de plusieurs blessés … Et vu que l’usage de pouvoirs psychiques était mal vu, Vanessa ne pourra pas être à son plein potentiel. Elle se confortait dans sa position, mais le sang qui avait coulé de ses narines l’avait rappelé à l’ordre, le vrai. Elle allait devoir compter que sur ses capacités purement physiques, et bien heureusement, elle se débrouillait au moins aussi bien là-dedans. « Ils préparent quelque chose. Et savoir qu’un peintre fou allié rôde ici ça ne me rassure pas, surtout qu’on a des blessés. L’odeur du sang semble l’attirer comme un requin. » Déclara Vanessa, qui s’affaira à apporter de l’aide aux agents blessés.
Journalisée

Compte principal.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Quiet
Créature
-

Messages: 34



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #20 le: Février 20, 2017, 01:38:17 »

L’un des leurs était mort. Une nouvelle regrettable, mais Lloyd tâchait de ne pas s’y appesantir. En soi, ce n’était pas que la mort de ce camarade l’indifférait, mais, s’il se mettait à paniquer et à désespérer, alors tous les autres mouraient. Maria avait confié à Vanessa une bonne équipe, des agents expérimentés. Certains étaient déjà là à l’époque du HAMMER de Norman Osborn, et avaient déjà vu leur lot de morts. Travailler pour le S.H.I.E.L.D., ce n’était pas travailler à une poissonnerie ou dans une boulangerie, mais travailler dans une armée où, chaque jour, on flirtait avec la mort, et avec des menaces surnaturelles. Ces ninjas en étaient, de fait, l’illustration.

Quiet, de son côté, semblait, en revanche, encore plus indifférente. Elle observa néanmoins brièvement le soldat mort, puis regarda autour d’elle. Comme à son habitude, la jeune femme silencieuse se montrait impénétrable. Que pensait-elle vraiment ? Personne ne pouvait répondre à cette question. Le hall central était jonché de cadavres, de traînées de sang, et elle entreprit de se nettoyer à l’aide d’un chiffon, enlevant les gouttes et les traînées écarlates qui avaient éclaboussé son corps.

« Je crois que l’individu qui a fait ce tableau a dû partir depuis longtemps, suggéra Lloyd. Il faudra que nos techniciens mènent des investigations sur cette peinture pour comprendre ce qui s’est passé, et trouver le métahumain responsable de ceci. »

Lloyd présupposait à l’avance qu’il s’agissait d’un métahumain, car il ne voyait pas comment un simple humain aurait pu vider à ce point les premiers ninjas de leur sang pour les étaler sur ce tableau. La scène de crime avait toutefois été salie par les multiples corps des autres ninjas venus, mais ça, Lloyd n’y pouvait rien. Quiet se déplaça encore, tandis que les soldats blessés étaient soignés. Lloyd se rapprocha ensuite de Vanessa, et, faisant fi de l’utilisation douteuse de ses pouvoirs mentaux, ce sur quoi il reviendrait plus tard, il fit quelques suggestions :

« On devrait laisser les blessés ici, afin d’établir une ligne de repli, et envoyer quelqu’un demander des renforts. Nous avons maintenant la certitude que La Main se trouve ici. »

La prudence imposerait ensuite d’attendre les renforts, mais Lloyd avait une analyse différente. Bien sûr, il ignorait ce qu’était ce son de cloche, mais savait que La Main se composait de zélotes et de fanatiques. Ils n’étaient pas du genre à se replier en voyant les leurs tomber, car ils combattaient jusqu’à ce que le dernier d’entre eux ne soit tué.

« La Main maîtrise de sinistres rituels liés à la nécromancie, et qui impliquent souvent des sacrifices humains. J’ai peur qu’ils ne se soient repliés que pour invoquer quelque diablerie. Alors, nous pouvons attendre les renforts, ou vous pouvez prendre les devants. Avec votre télépathie et l’aide de Quiet, je pense que vous pourriez obtenir des informations, pendant que je resterais ici pour vous couvrir, et protéger nos hommes blessés. »

Ce n’était néanmoins qu’une suggestion. Il incombait à Vanessa de déterminer si elle était d’accord avec ce plan.
« Dernière édition: Février 26, 2017, 11:51:45 par Quiet » Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Vanessa White
Humain(e)
-

Messages: 874



Voir le profil
FicheChalant
Description
Agente du S.H.I.E.L.D
« Répondre #21 le: Février 25, 2017, 04:02:22 »

Lloyd semblait d’avis que le meurtrier n’était plus là. Ça pouvait se soutenir, mais des tas de questions resteraient sans réponses. Pourquoi avoir laissé son tableau ici ? Et s’il y avait donc une raison à ça, qu’était-ce cette raison ? Autant d’interrogations que de réponses à apporter. Il supposa aussi qu’il s’agissait d’un métahumain, ce qui était certes fort probable mais pas vérifié. Tout ceci allait être analysé en temps voulu mais pour le moment, l’escouade devait progresser. Alors que Vanessa continuait d’aider les blesser, l’agent Lloyd s’approcha d’elle et lui fit une suggestion. Celle qui consistait à laisser les blessés ici, tout en fortifiant la position pour demander du renfort. Et en attendant ? Envoyer Quiet et Vanessa progresser pour obtenir plus d’informations. C’était résumé à l’arrache mais, ce fut ce que l’agent White comprit.

Elle termina le bandage sur l’un des agents puis se releva, faisant alors face à Lloyd. « Il se peut que pendant que nous ne serons pas là, les ninjas reviennent pour vous. Si on doit avoir des renforts ils ont intérêt à venir vite, sinon on va compter plus qu’un mort. » Dit-elle, marquant un silence avant de reprendre. « Mais je suis toute aussi inquiète sur la véritable raison de leur repli … Je pense que votre solution est la moins pire de toute. » Dit-elle, en acquiesçant. Une suggestion mais venant d’un agent aguerri, qui avait vu des choses que Vanessa ne pourrait pas imaginer. Malgré qu’il lui tînt rigueur de son usage de ses pouvoirs, Vanessa n’avait aucun grief contre lui et écoutait attentivement ses conseils. C’était donc la prochaine étape de la mission ; continuer de s’enfoncer dans les entrailles du QG avec Quiet, pour récolter des informations en attendant les renforts.

Vanessa se déplaça vers Quiet afin de lui annoncer qu’elle partait avec elle prendre les devants. Pas besoin de télépathie pour le coup puisque Quiet n’était pas obligée de lui répondre, dans la mesure où c’était le plan, et pas une demande. « On a du boulot Quiet. Les ninjas se sont repliés, et ce n’est pas parcequ’ils ont eu peur de nous. On doit découvrir ce qui se passe. Et j’ai besoin de vous avec moi pendant que les autres restent ici à nous couvrir et demander du renfort. » Déclara-t-elle tout simplement, adressant un regard à l’agente. « On ne se sépare que si c’est nécessaire, nous n’avons pas besoin de complications pour le moment. » Ajouta l’agente, préparant son fusil. Pour le coup, le pistolet n’allait pas être très utile, mieux valait prévoir le pire. Fusil létale et pistolet non-létale au cas où, même si Vanessa sentait que ce dernier n’allait pas être très sollicité.
Journalisée

Compte principal.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Quiet
Créature
-

Messages: 34



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #22 le: Février 27, 2017, 01:55:04 »

Le plan se modifiait, et c’était sans doute mieux. S’il s’agissait de poursuivre La Main, il fallait s’infiltrer, et, de fait, on s’infiltrait beaucoup plus facilement en étant deux, plutôt qu’un groupe. De plus, Quiet doutait sincèrement que les ninjas de La Main remontent par la suite. Ils avaient fui pour une raison bien spéciale, peut-être liée à ce mystérieux tableau. Dans tous les cas de figure, Quiet approuvait le plan de Lloyd. Il y avait des blessés dans leur équipe, et il aurait été trop dangereux de partir avec eux. Vanessa donna en conséquence d’ultimes instructions, Quiet acquiesça en hochant la tête, puis le duo se faufila dans les souterrains du sanctuaire.

Assez rapidement, elles rejoignirent un escalier taillé dans la pierre, qui semblait s’enfoncer dans les profondeurs du monde. Quiet avançait devant, suivie de près par Vanessa. Les deux femmes descendirent la longue volée de marches, les amenant à rejoindre un réseau de cavernes. On avait creusé dans ces grottes, et, ici et là, Quiet pouvait voir quelques poutres permettant de soutenir ce chemin creusé dans la roche. La main gantée de la sniper caressa la poutre pendant quelques secondes. La construction était ancienne, et la poutre présentait de multiples fissures. Elle se retourna vers Vanessa, et fit un signe, en rapprochant ses deux mains à hauteur de sa bouche, puis en les écartant rapidement l’une de l’autre.

[Calme.]

Calme, car les poutres pouvaient se rompre très facilement, et les ensevelir… Une perspective qui, en réalité, ne tentait guère Quiet. Elle continua ensuite à s’avancer, jusqu’à apercevoir des reflets lumineux émanant du sol. Le passage donnait sur une grande caverne avec un gouffre en plein milieu, et des torches se trouvaient au fond du gouffre, éclairant une sorte de long couloir en pierre. Quiet fit un nouveau geste en mettant ses mains à hauteur de son visage, mais en les écartant bien, et replia plusieurs doigts, avant de les lever en tournoyant ses mains, dessinant ainsi la forme de tours.

[Château.]

La Main avait visiblement construit une forteresse souterraine, ou trouvé refuge dans une structure souterraine. Le duo entreprit de descendre dans cette fosse. Quiet fit ainsi signe à Vanessa de s’agripper à elle en se mettant dans son dos, puis elle sauta en contrebas. Autour de ses yeux, des arabesques noirâtres se formèrent, et l’air ondula autour d’elle, permettant d’amortir sa chute, et elle atterrit sans problème sur le sol.

Quiet avait initialement pensé à un château médiéval, mais vit rapidement qu’elle s’était trompée en avisant la présence, au bout du couloir, d’un perron donnant sur une épaisse porte blindée. Un bandeau se trouvait au-dessus de la porte, arborant le drapeau de l’Empire japonais. Quiet comprit alors que cet endroit était un bunker créé par les Japonais lors de la Seconde Guerre Mondiale, probablement en prévision d’une invasion américaine.

Et, maintenant, l’endroit servait de refuge aux forces de La Main… Qui sait ce qui pourrait se trouver là-dedans ? En tout cas, le duo se mit à s’avancer vers cette porte solitaire…
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Vanessa White
Humain(e)
-

Messages: 874



Voir le profil
FicheChalant
Description
Agente du S.H.I.E.L.D
« Répondre #23 le: Mars 04, 2017, 02:14:07 »

À deux la mission aurait sans doute plus de chance de succès qu’à plusieurs. Du moins dans la mesure où la discrétion devait être plus que jamais de mise. Vanessa n’avait pu qu’être d’accord avec son camarade, et n’avait eu aucune raison de discuter ou argumenter sur ça. C’était du bon sens. La cheffe d’équipe donna quelques légères instructions supplémentaires à Quiet, qui n’avait sans doute pas eu besoin de Vanessa pour comprendre ce qu’elle avait à faire. Mais au bout du compte les deux femmes prirent la route. Elles s’engouffrèrent dans un escalier taillé dans la pierre qui s’enfonçant en profondeur dans le sol. Un escalier assez peu rassurant puisqu’il donna sur une série de galeries creusées dans la roches, maintenues par des poutres. Quiet s’en approcha et semblait indiquer qu’elles étaient fragiles. Le moindre faux pas et le plafond s’effondrerait sur le binôme … Au moins ça les forcerait à rester le plus calme et discrète que possible.

L’agent White et Quiet s’engouffrent toujours plus jusqu’à atteindre une caverne plus grande, avec un trou béant en son centre. De la lumière s’en échappait, prouvant qu’il y avait quelque chose au fond ; un couloir, menant surement vers quelque part. Le seul souci était donc de pouvoir descendre, et le binôme ne possédant pas de corde … La tâche serait ardue. En tout cas c’était ce que pensa Vanessa avant que sa comparse ne lui dise de s’accrocher à elle. L’agente avait confiance et s’exécuta, pour voir qu’ensuite, elle sauta avec elle dans le vide. Quiet avait plus d’un tour dans son sac et tira une carte de sa manche. Vanessa ne comprit pas réellement ce qui s’était passé mais, Quiet avait réussi à amortir sa chute, et donc celle de Vanessa également. C’était impressionnant, intriguant, mais pas le lieu ni le moment pour poser des questions malheureusement.

Au final la cheffe d’équipe ne savait pas grand-chose sur Quiet. Ni son vrai nom, ni la nature exacte de ses capacités. La seule chose qu’elle savait était cette histoire de parasites vocaux, qui empêchait quelque part à Quiet de parler. Les deux femmes, une fois au sol, continuèrent d’avancer et retrouvèrent rapidement une grande porte blindée, avec un drapeau au-dessus. C’était un bunker datant de la seconde guerre mondiale, et cela ne présageait rien de bons. Vanessa sentait des présences derrière, mais c’était atténué par elle ne savait quelle raison. Elle s’approcha prudemment de la porte, son regard scrutant les alentours pour voir s’il n’y avait des caméras ou des systèmes de sécurités camouflés. Elle finit devant la porte, la regardant dans l’espoir d’y voir … Quelque chose. De toutes évidences pour l’ouvrir, il fallait accéder à un mécanisme. Une valve, un code, une manette.

Mais en vérité, ceci n’avait que peu d’importance. S’il fallait ouvrir cette porte, Vanessa n’aurait pas besoin de savoir où était le mécanisme. Elle regarda Quiet, lui confirmant par le regard qu’elle allait l’ouvrir, ou du moins tenter. Elle se reporta vers l’épaisse porte en acier, puis posa sa main dessus. La télépathe se concentra, se mettant alors en tête d’ouvrir, physiquement, les mécanismes servant à ouvrir et fermer la porte sans passer par une quelconque commande. Pendant ce temps, Quiet allait devoir garder l’œil ouvert, mais ça ne devrait pas prendre beaucoup de temps … Normalement. La télépathe cherchait, elle était concentrée et presque déconnectée du monde autour d’elle alors qu’elle se baladait à l’intérieur même de la porte, à la recherche du mécanisme. Quand elle le trouva, elle fit bouger par télékinésie les différentes pièces du mécanisme, de la même manière que s’ils avaient été activés par la commande classique. Elle fit en sorte de faire le moins de bruit, de les bouger les plus lentement et silencieusement que possible, même si du bruit continuait de s’en échapper.

Mais finalement, la porte était prête à s’ouvrir, il ne restait plus qu’à tirer sur la grande barre de fer.
Journalisée

Compte principal.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Quiet
Créature
-

Messages: 34



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #24 le: Mars 06, 2017, 01:45:33 »

Il fallut attendre un certain temps. Quiet aurait pu crocheter la serrure, mais elle laissa Vanessa user de ses pouvoirs. La tueuse en profitait pour regarder nerveusement autour d’elle, peu rassurée. Le temple n’était qu’un masque, dissimulant le véritable refuge de La Main, un souterrain. Un bunker enfoui sous terre, datant de l’époque de la guerre. Qui sait ce qui les attendrait derrière ? Quiet n’était pas spécialement nerveuse, elle se contentait d’attendre, attentive, vigilante, comme à son habitude. Toujours sur la défensive. Vanessa pouvait s’attrister de ne pas savoir grand-chose sur elle, mais les Widfow étaient, par définition, des personnages difficiles à lire. On avait lavé leurs cerveaux, inhibé leurs émotions, de manière à ce qu’elles ne ressentent rien, et ne puissent faire preuve de la moindre empathie.

Quiet vit finalement la lourde porte s’ouvrir, dans un antique grincement, et elle s’avança rapidement. Les deux femmes plongèrent dans la pénombre, ce qui, au demeurant, ne dérangeait pas spécialement Quiet. La femme avait subi de multiples expérimentations génétiques, qui lui avaient notamment offert la faculté de voir dans la nuit. Nyctalope, elle s’avança donc, laissant le soin à Vanessa d’utiliser sa lampe-torche. Il y avait bien d’antiques ampoules, mais le courant avait été coupé depuis belle lurette.

Rapidement, une odeur de mort agressa les narines de Quiet, qui vit plusieurs cadavres au sol. Le bunker avait été reconverti en une sorte de temple pseudo-shinto, mais jonché de cadavres. Elle s’approcha du plus proche corps, qui avait été égorgé, et vit que dle sang était encore récent. Quiet entendit alors des bruits de combat et des grognements venant des tréfonds du bunker, et se dépêcha de descendre une volée de marches, s’enfonçant dans les méandres du bunker. Elle traversa l’ancien dortoir militaire, où d’autres corps jonchaient le sol. Avec un peu de chance, il s’agissait du tueur qui avait réalisé cet étrange tableau là-haut.

La tueuse avançait rapidement, usant de ses facultés surnaturelles pour se déplacer à une vitesse surnaturelle, devenant alors invisible. Elle rejoignit ainsi une grande pièce, où elle vit un ninja de La Main s’envoler en arrière, et s’écraser violemment contre un mur, sur sa gauche.

La femme s’arrêta sur le palier et écarquilla les yeux devant le spectacle atypique se tenant devant elle.

Il y avait un homme blanchâtre, torse nu, portant une cagoule, et avec des yeux sanguinolents, qui manipulait une espèce boule de sang entre ses mains. Et cette boule était reliée à de multiples corps gisant au sol. Ainsi, le ninja qui avait été repoussé contre le mur se mit à gémir et à grogner, quand du sang jaillit de sa poitrine, filant vers la boule. La pièce était ainsi traversée de lignes sanguines émanant des suppliciés, que le mystérieux individu manipulait.

« L’art... Une chose si délicate, si belle, si précieuse... »

L’homme avait une voix sinistre, pâle. Quiet pointa sur lui son fusil à lunette, vigilante et attentive, prête à faire feu au moindre mouvement suspect, pendant que Vanessa approchait également.

« Horloge ! dieu sinistre, effrayant, impassible,
Dont le doigt nous menace et nous dit :  » Souviens-toi !
Les vibrantes Douleurs dans ton cœur plein d’effroi
Se planteront bientôt comme dans une cible...
»

De sa voix sinistre, l’homme était en train de raconter l’un des plus célèbres poèmes de Charles Baudelaire, « L’Horloge ».

Quiet, elle, regardait autour d’elle les corps suspendus en l’air, plaqués au sol ou contre les murs. La boule sanguine continuait à onduler et à se déplacer, effectuant de multiples rotations sur elle-même.

Et elle avait un très mauvais pressentiment...
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Vanessa White
Humain(e)
-

Messages: 874



Voir le profil
FicheChalant
Description
Agente du S.H.I.E.L.D
« Répondre #25 le: Mars 12, 2017, 02:28:41 »

Plus le binôme avançait, plus l’atmosphère devenait lugubre. Vanessa se souvenait qu’un psychopathe était potentiellement en train de sévir en ces lieux mais, jusqu’à présent, elle ne s’était pas posé la question sur son réel niveau de dangerosité. Elle allait le savoir une fois qu’elle serait confrontée à lui mais, elle n’aimait pas être prise au dépourvu. Ni elle ni Quiet ne connaissait la nature exacte de ses pouvoirs, s’il en avait. Le fait de ne pas le savoir constituait une faille et risquait de prendre par surprise l’agente du SHIELD, qui s’avança avec Quiet une fois la porte du bunker ouverte. Quiet disposait de la faculté de voir dans le noir, mais pas Vanessa, qui dut allumer sa lampe torche. Le binôme s’enfonça à l’intérieur de l’ancien bunker qui semblait avoir été reconvertit.

Mais si seulement c’était le seul détail ; le sol était jonché de cadavres odorant, et vidé de leur sang. Une odeur de mort agressait les narines des deux femmes, et pour finir, des bruits lugubres venaient des tréfonds du bunker. Quiet accéléra le pas et usa même de sa super vitesse pour descendre des marches avant de traverser un dortoir. Malheureusement Vanessa ne possédait pas de telles capacités et ne pouvait que courir pour rattraper sa comparse. Elle observa au passage les blessures des victimes qui se ressemblaient toute les unes aux autres. Un détail intriguant qui allait surement avoir son explication dans peu de temps. Vanessa finit par rejoindre Quiet qui s’était arrêtée devant une pièce. Un spectacle horrifiant se déroulait là-dedans ; un bonhomme s’envola jusqu’à l’autre bout de la pièce, hurlant, alors que d’autres Ninjas de la Main étaient là, au sol, morts.

Celui qui s’était envolé commença à se vider de son sang. Le liquide lévita en l’air et fila vers le tueur, qui de par son apparence, était tout sauf quelqu’un de tout à fait ordinaire. Une peau pâle, des yeux crevés et surtout, une apparente maitrise de l’hémomancie. (Il ne manquait plus que ça, un hémomancien …) Pensa Vanessa en serrant les dents. Cet homme se mit à réciter un poème, ne faisant que confirmer son état mental instable. Comme Quiet, Vanessa arma son fusil et le braqua vers lui. D’une voix calme mais sévère, l’agente décida de le confronter, en gardant bien entendu une bonne distance de sécurité. « La peinture dans le hall, c’est de vous ? Dommage qu’elle soit faite de sang, vous auriez pu faire carrière. » Dit-elle, gardant bien en ligne de mire le visage de l’homme dans la lunette de son fusil.

Vanessa n’aimait pas la magie et encore moins l’hémomancie, magie réputée corruptrice et très dangeureuse.
Journalisée

Compte principal.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Quiet
Créature
-

Messages: 34



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #26 le: Mars 13, 2017, 01:19:41 »

Quiet ignorait qui était cet individu, mais elle avait un très mauvais pressentiment. Il était indiscutablement doté de pouvoirs redoutables, liés à la magie rouge, la magie du sang. Tout ça ne promettait rien de bon. Sorcier ? Mutant ? Inhumain ? Était-il lié à La Main ? Il n’avait pas le profil d’un ninja. Que faisait-il ici ? Les questions se bousculaient dans sa tête, tandis que le sang continuait à onduler autour de lui. Quand Vanessa l’interrogea sur la peinture qu’elles avaient aperçu, l’homme changea de poème, quittant « L’Horloge » pour un autre poème de Baudelaire : « L’Idéal ».

« Ce ne seront jamais ces beautés de vignettes,
Produits avariés, nés d'un siècle vaurien,
Ces pieds à brodequins, ces doigts à castagnettes,
Qui sauront satisfaire un cœur comme le mien.

Je laisse à Gavarni, poète des chloroses,
Son troupeau gazouillant de beautés d'hôpital,
Car je ne puis trouver parmi ces pâles roses
Une fleur qui ressemble à mon rouge idéal.

Ce qu'il faut à ce cœur profond comme un abîme,
C'est vous, Lady Macbeth, âme puissante au crime,
Rêve d'Eschyle éclos au climat des autans;

Ou bien toi, grande Nuit, fille de Michel-Ange,
Qui tors paisiblement dans une pose étrange
Tes appas façonnés aux bouches des Titans !
»

La jeune sniper avait une bonne culture générale, résultat de son entraînement intensif au sein de la Red Room. L’une des œuvres majeures de Baudelaire, résumant toute sa philosophie, était un ouvrage appelé « Les Fleurs Du Mal ». Dans cette série de poèmes, Baudelaire parlait de deux choses, le Spleen, à savoir toutes les mauvaises choses du monde, et l’Idéal, à savoir ce qui permettait d’atteindre une forme de bonheur. Et, parmi les éléments menant à l’Idéal, il y avait l’art, le véritable art, que ce soit la prose de Shakespeare, ou le pinceau de Michel-Ange.

Quiet ne disait rien pendant tout ce poème, mais sentait que le temps leur manquait. Les corps suspendus s’affaissèrent brusquement, et l’ennemi, qui lévitait, écarta les mains, déchirant la boule sanguine qui flottait entre ses doigts, formant de longues griffes qui fusèrent vers les deux femmes.

« Vous n’êtes rien ! clama-t-il soudain. Poussières éphémères, vous êtes la peinture dont j’ai besoin ! »

Quiet s’abrita derrière un pilier, évitant la griffe sanguine, qui agit comme une sorte de long fouet, et fit feu avec son pistolet. Des tirs très précis, mais qui se heurtèrent à des filaments de sang, formant un redoutable bouclier, tandis que l’homme s’entoura de tentacules sanguins jaillissant de son dos. Avec tous les cadavres présents, il disposait de grandes quantités de sang, et Quiet vit ainsi la mare de sang à côté d’elle remuer, des tentacules jaillissant alors pour l’attaquer.

La jeune femme se déplaça à nouveau, mais arriva dans le champ de tir de l’héromancien, qui envoya un tentacule. Le coup frappa Quiet au ventre, la faisant hurler de douleur, et elle heurta le mur au fond de la pièce.

« Ne gênez pas mon art, admirez-le, et soyez-en les témoins ! » s’exclama encore le dément.

Il était indiscutablement puissant…
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Vanessa White
Humain(e)
-

Messages: 874



Voir le profil
FicheChalant
Description
Agente du S.H.I.E.L.D
« Répondre #27 le: Avril 02, 2017, 04:30:58 »

La jeune télépathe maintenant son index serré sur la gâchette de son fusil. Elle maintenait le dégénéré en joug, pendant qu’il se mit à réciter tout un poème, tiré du long registre de Baudelaire. Vanessa était très passionnée de littérature et prose libre à ses heures perdues, mais entendre une si belle pièce d’art prononcée des lèvres d’un psychopathe hémomancien était trop étrange pour elle pour en apprécier la qualité. Cet homme écorchait les strophes de ce poème d’une manière bien horrible à l’oreille de la jeune femme, mais cela n’était qu’un détail insignifiant face à la dangerosité de la situation, et de l’homme. Ni elle ni Quiet ne s’attendait à quelqu’un de raisonnable, et nul doute qu’il allait finir par péter les plombs ou se mettre à les agresser. Ce fut évidemment ce qui arriva, tout à la fin de sa tirade littéraire.

Le fou s’exclama que les deux agentes n’étaient que poussières, avant de sauvagement faire appel à ses pouvoirs pour les attaquer. Vanessa s’écarta de justesse pour éviter ce terrifiant tentacule de sang, qui pulvérisa un pilier entier. Quiet tenta de riposter avec son arme mais visiblement, le tueur savait se protéger du plomb. Cela allait grandement compliquer la situation, surtout que Vanessa comptait sur son fusil pour régler le problème. Le métahumain se concentra et se mit à utiliser toutes les mares de sang aux alentours, ce qui allait mettre réellement en danger les deux agentes. (Merde !) S’exclama Vanessa dans sa tête, ouvrant le feu sur le psychopathe alors qu’il venait de frapper Quiet assez violemment, l’envoyant à l’autre bout de la pièce.

Evidemment, le plomb de Vanessa s’arrêta sur son bouclier sanguin. Comment du sang pouvait autant protéger des balles … Un véritable kevlar. L’agente comprit rapidement que son arme n’allait pas lui être de grande utilité pour le moment et rapidement la bascula dans son dos. Elle esquiva à nouveau et de justesse une frappe tentaculaire, mais qui la força à se jeter sur le côté, se retrouvant à terre et couverte de poussière / gravier. La télépathe allait devoir agir vite en attendant que Quiet se remette du choc, mais … Le tueur ne lui laissait pas de temps de repos. Aussi vite qu’elle fut à terre, elle vit l’homme s’apprêter à de nouveau la frapper de ses griffes sanguines. Vanessa tendit alors sa main et, précipitée par l’urgence de la situation, fit brusquement voler un morceau de colonne gisant à terre sur le métahumain. Elle n’aurait à présent autre choix que d’user de ses pouvoirs contre lui, les armes étant peu efficaces pour l’instant.

L’agente profita que le bonhomme se reçut, par surprise, un bloc de pierre pour se relever et se remettre d’aplomb, tendant alors ses bras. Pouvoirs contre pouvoirs, ce combat allait être. La télépathe se concentra rapidement et vit alors que le mutant, apparemment pas vraiment content de tout ceci, fit naitre des tentacules dans les marées sanguines avoisinant Vanessa et les fit fondre sur elle. Elle serra des dents mais parvint à générer une barrière télékinésique autour d’elle, empêchant tant bien que mal les tentacules de la traverser. Elle n’était pas complètement remise de sa précédente session, quelques minutes plus tôt, mais elle tenait la route. Vanessa fit ensuite exploser cette barrière en direction de l’homme, dans l’espoir de le déstabiliser et le propulser bien brutalement contre le mur, dans un terrible choc qui fit encore tomber de beaux blocs de pierre et de béton. « Je vous conseille de vous rendre, vous n’avez aucune chance à un contre deux. » Déclara alors Vanessa, gardant ses mains tendues et prêtes à se défendre ou riposter. Mais pour se préparer, Vanessa dirigea ses mains vers des blocs et les fit léviter, prête à s’en servir.
Journalisée

Compte principal.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Quiet
Créature
-

Messages: 34



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #28 le: Avril 03, 2017, 08:15:30 »

Le combat contre cet homme était en train de se poursuivre. C’était un redoutable mutant, disposant de pouvoirs impressionnants liés à la maîtrise du sang. Quiet ne pouvait qu’être surprise. Est-ce que ce genre de monstres faisaient partie du quotidien du S.H.I.E.L.D. ? Rien à voir avec de simples mercenaires ou terroristes. Cet individu disposait de pouvoirs défiant l’entendement, et les utilisait en ce moment contre elles. Vanessa dut finalement faire appel aux siens, et parvint à envoyer valdinguer l’ennemi contre un mur, lui arrachant un grognement, tandis qu’elle faisait léviter des blocs de pierre, s’en servant comme autant de projectiles contre lui, tout en l’incitant à se rendre.

« Hmmm... »

Cet « artiste » dément soupira lentement.

« La censure a toujours été le grand ennemi de l’art... Pensez-vous m’empêcher de révéler mon message au reste du monde ? Je n’ai pas tué ces gens... Je les aurais immortalisés si vous n’étiez pas intervenues pour gâcher mon œuvre ! Maudites ! »

Le sang entra en ébullition, et le combat reprit alors. Les projectiles de Vanessa fusèrent vers l’ennemi, qui se mit à courir sur le côté, évitant les impacts, tout en continuant à les attaquer avec le sang autour de lui. Quiet se déplaça rapidement, usant de sa vitesse surhumaine, et arriva juste devant l’homme, puis pointa vers sa tempe son pistolet. Elle fixa les yeux sombres de l’homme, deux trous sanguinolents et noirâtres, mais ce dernier tendit la main, et déploya des tentacules qui jaillirent de ses doigts, et frappèrent Quiet, la repoussant contre un mur en lui faisant lâcher son arme.

« Haaaaa... !! »

Venant d’en haut, des bruits de pas précipités se firent entendre, et des commandos du S.H.I.E.L.D. apparurent soudainement, venant rapidement soutenir Vanessa en tirant sur l’homme, qui se mit à fuir, s’élançant dans un couloir au fond.

« Qu’est-ce que c’était que cette chose ?
 -  Poursuivez-le, vite ! »

Malheureusement, cet homme était aussi sinistre que rapide, une véritable anguille qui semblait connaître ce lieu à la perfection. Et, sous le bunker, il y avait une multitude de galeries et de cavernes, soit autant de moyens offerts au psychopathe pour réussir à s’enfuir...

...Pendant que Quiet, elle, se redressait, sonnée, et quelque peu blessée dans sa fierté. Elle avait eu l’occasion de le stopper, et elle n’avait pas réussi à la saisir. Cette situation avait donc un goût d’échec dans sa bouche.
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Vanessa White
Humain(e)
-

Messages: 874



Voir le profil
FicheChalant
Description
Agente du S.H.I.E.L.D
« Répondre #29 le: Avril 15, 2017, 05:28:24 »

La situation était d’ores et déjà critique, alors même que Vanessa tentait de maitriser la menace. L’hémomancien était de toute évidence quelqu’un de très dangereux, et ce n’était pas sa dernière menace qui allait prouver le contraire. Visiblement il ne supportait pas vraiment l’idée de se voir maitrisé et entreprit alors de riposter, et d’esquiver autant que possible les projectiles utilisés par la télépathe. Cette dernière peinait à se maintenir face à lui, car ces blocs de pierre étaient mine de rien lourd, même vis-à-vis de ses capacités télékinésiques. Le fou furieux se déplaçait à vive allure et ripostait avec des filaments de sang, tentant de venir à bout des deux agents à ses trousses. Si Vanessa peina à continuer de lui balancer toute sorte de blocs à la figure tout en évitant ses attaques, Quiet elle partit comme une flèche.

L’agente profitait du combat entre la menace et sa camarade pour tenter de toucher directement la menace. Vanessa la couvrait pendant ce temps, occupant pleinement l’attention – ou plutôt la garde – de l’homme afin qu’il se défende le moins. Quiet finit par l’atteindre mais cela ne suffit guère, car le dégénéré parvint à la repousser assez violemment, la frappant d’un soudain tentacule de sang qui l’envoya au plus loin. La télépathe grinça des dents mais fut surprise par plusieurs coups de feu, qui retentirent peu après. C’était le SHIELD ; un commando vint alors les rejoindre et leur prêter main forte, forçant l’hémomancien à battre en retraite. Il prit la poudre d’escampette en s’engouffrant dans un couloir au fond de la salle.

Personne ne savait vraiment comment était fait ce bunker, et le nombre de couloirs / passages qu’il pouvait y avoir. L’homme connaissait sans doute les lieux et il allait être aisé pour lui de s’enfuir en semant les forces du SHIELD. Vanessa n’aimait pas vraiment ça et même si une partie du commando s’élança aux trousses du bonhomme, elle n’était pas vraiment convaincue de leur succès. « Il va nous filer entre les doigts. Qui sait combien d’issues comportent ce bunker, et combien il en connait lui. Essayez de quadriller la zone à l’extérieure du mieux que vous pouvez, au cas où pourrait l’attraper à la sortie. » Dit alors Vanessa, toujours dans son rôle de cheffe de mission. Elle venait de donner un ordre mais elle sentait que la partie était perdue, pour ce coup-ci. Néanmoins elle s’y accrocha en donnant cet ordre, avant de se tourner et d’avancer vers Quiet. Elle récupéra au passage l’arme qu’elle avait lâché au moment où elle s’était faite repoussée. Elle vit que l’agente ne semblait pas franchement ravie de ce qui s’était passé, mais la situation faisait qu’elles n’avaient pas le temps de regretter.

« Ce n’est que partie remise, il ne s’en tirera pas aussi facilement Quiet. » Dit alors Vanessa, alors qu’elle tendit l’arme qu’elle avait récupéré à Quiet. « On sait désormais qu’un fou furieux sachant maîtriser le sang est lié à ce qui s’est passé ici, c’est déjà bien. Mais on a une mission à terminer ... » Dit-elle ensuite, donnant une tape solidaire à l’épaule de Quiet. Vanessa savait que c’était en parti un échec car le tueur s’était enfuit, et que malgré les efforts du commando, il n’allait pas être retrouvé. Mais elle estimait aussi que savoir à qui on avait à faire était une très bonne chose, et une réussite en soi. La mission était toutefois loin d’être terminée puisqu’il fallait toujours mettre la main sur les têtes de la Main.
Journalisée

Compte principal.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !

Tags:
Pages: 1 [2] 3 4
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox