banniere
 
 
Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: 1 ... 4 5 [6]
  Imprimer  
Auteur Sujet: La Vache du Bonheur [Cassandre Harmington]  (Lu 1867 fois)
Cassandre Harmington
Terranide
-

Messages: 236



Voir le profil
FicheChalant
Description
~ Jeune vachette obéissante, lait à volonté ~
« Répondre #75 le: Janvier 11, 2018, 11:57:17 »

Ahlala... S’occuper d’une esclave, tout en étant « humain », soucieux du bien être de celle-ci... Ce n’était pas simple ! Les rebellions, les esclaves qui refusaient ce statut, c’était assez facile... Il suffisait de les briser. Mais une fois qu’un esclave était bien obéissant, et bien, il fallait faire attention qu’il ne soit pas non plus complètement dépendant, et donc, incapable d’avoir la moindre action sans craindre de mal faire... Et donc, mal faire. Et oui, quand vous craignez de mal faire, vous augmentez vos chances d’en effet, mal faire ! Bref, quoiqu’il en soit, au moins... Cassandre tentait de faire quelques choses de satisfaisant, et elle était d’autant plus motivée qu’elle tentait de réparer ses fautes, la rendant encore plus productive, encore plus efficace... Elle apprenait vite, la vachette ! Ainsi...

« Oui, hmmm... Haaaa... Cassandre, hmmmm... !! »

Eheh... Elle était pas peu fière la vachette ! Pourquoi cela ? Et bien, elle avait l’impression qu’elle commençait vraiment à s’améliorer en fellation ! Elle en faisait depuis maintenant une petite journée, et elle commençait à prendre la main ! Elle devait continuer ainsi à faire des efforts. Ainsi, ne laissant aucun répit, elle continuait à faire ce qu’elle devait faire... Cela dura encore quelques temps, avant que la sauce vienne, la vachette gardant tout un petit moment dans sa bouche, tentant évidemment d’en perdre le moins possible... C’était très important pour elle de montrer qu’elle adorait le sperme de sa maîtresse... Celle-ci d’ailleurs se positionna, et s’installa alors à sa hauteur, avant de déclarer :

« Avale bien tout, ma chérie... »

Elle n’allait pas se priver ! Elle commençait vraiment à adorer le sperme... Sa maîtresse était si bonne ! Même quand elle était punie, elle avait quand même le droit à une telle récompense... On pouvait dire qu’elle était bien gâtée par sa maîtresse ! Très gâtée ! Quel gentille maîtresse ! Bref, elle savourait bien le sperme, et avala tout ce qu’avait offert sa maîtresse, sans en perdre la moindre goutte, bien entendue. Alors qu’elle avait bien tout avalée, elle se fit soudainement embrassée. Se laissant faire, comme toujours, elle fut alors entraînée vers la baignoire, allongée à nouveau. Etait-ce le début de sa punition ? Pas du tout, elle avait le droit à un baiser, qu’elle acceptait volontiers, étant donné qu’elle appréciait fortement cela... Mais au fond, qu’est-ce que cela voulait dire ? Qu’est-ce que sa maîtresse faisait exactement ? Et bien... Elle allait avoir la réponse à sa question, un peu de patience !

« Tu sais, Cassandre... Tout à l’heure, je t’ai juste taquiné. Je ne t’en veux pas vraiment, ma choupette. Il est important de savoir quand tu fais une bêtise, Cassandre, et quand ta Maîtresse veut juste te taquiner un peu. Disons que, quand ta Maîtresse te fait l’amour immédiatement après t’avoir reproché quelque chose, c’est que ce n’est pas bien grave... Tu comprends ? »

« Oui, oui maîtresse ! Désolée, je pensais avoir vraiment fait une bêtise ! »

Arrête de dire désolé ! Bon sang de bonsoir ! C’est quand même terrible, elle sait pas se débrouiller sans dire désolé ? Et bien... Ouais. Elle dit tout le temps désolée... Faut dire, elle avait vraiment cru qu’elle avait faire une grosse bêtise, et... Et c’était compréhensible. Après tout, certains maîtres n’auraient pas du tout appréciés ce qu’avait dit Cassandre. Elle aurait put être sévèrement punie... il y a meme des maîtres qui tuaient pour moins que ça ! Souvent, ils devaient être soit extrêmement riche, soit extrêmement débile, car tuer un esclave pour si peu... Et bien, ça revient vite cher, mais passons sur ce point. Quoiqu’il en soit, et bien, Cassandre s’excusait encore une fois... Cela pourrait vite devenir saoulant, si vous voulez mon avis, mais heureusement, la vachette n’était pas non plus stupide, en effet...

« Mmh... Je dois bien apprendre à différentier punition pour grosse bêtise... Et taquinerie... Oui, c’est différent, c’est évident, j’aurais pas eu votre sperme en récompense sinon... Oh ! Maîtresse est si intelligente ! »

Et ouais ! Elle apprenait de ses erreurs ! Elle apprenait de ses erreurs, exactement comme elle avait appris à faire une bonne fellation. C’était comme ça qu’on s’améliorait, n’est-ce pas ? Et ainsi, Cassandre ne restait pas figée, comme était certains esclaves, sur ses erreurs du passé. Voilà, c’était arrivé, et bien... Et bien, maintenant, il fallait faire en sorte que cela n’arrive pas une seconde fois... C’était bien ! Et c’était ce que devait apprendre notre chère Cassandre de cette erreur. Ainsi, maintenant, elle allait faire de son mieux pour comprendre quand on était entrain de la taquiner, et quand on la punissait vraiment... Déjà, en tentant de faire en sorte que les vraies punitions arrivent le moins souvent possible. Cela serait une bonne idée... Bref, quoiqu’il en soit... La vachette changea alors de position, et présenta son postérieur à sa maîtresse... Nani ?

« Bon, je suis prête maîtresse, vous pouvez me donner ma fessée ! »

Et oui ! C’était bien beau, mais elle devait se prendre une fessée ! Sa maîtresse l’avait dit, donc, elle était prête. Elle se mordait légèrement la lèvre, craignant évidemment un peu la fessée... Mais c’était comme ça ! Si sa maitresse avait dit qu’il fallait faire une fessée, et bien, elle était prête à la recevoir, comme une bonne vachette. Offrant alors son postérieur, elle était prête ! Et oui, une bonne vachette obéissait, quoiqu’il arrive ! Même quand c’était de la taquinerie. Car après tout, peut-être que sa maîtresse avait envie de lui offrir une bonne fessée ? Et dans ce cas... Et bien, ses fesses s’offraient justement en cadeau ! Maintenant, si elle n’avait pas envie, et bien, elle pourrait ne pas le faire. C’était comme voulait sa chère maîtresse ! Cassandre fera toujours ce que veut sa maîtresse... Même si ça veut dire avoir mal aux fesses !
Journalisée
Mélinda Warren
Créature
-

Messages: 3191



Voir le profil
FicheChalant
Description
Petite vampire qui aime mordre des fesses <3
« Répondre #76 le: Janvier 15, 2018, 01:57:47 »

Mélinda esquissa un nouveau sourire devant le comportement de Cassandre. La petite Ushi était bien joueuse ! Elle commençait à comprendre comment les choses marchaient ici, mais Mélinda savait qu’elle devrait encore la former. Elle lui avait appris le plaisir, et même le plaisir intense, mais il fallait encore lui apprendre une autre notion fondamentale de sa communauté : la douleur. Mélinda la vit donc bomber son beau petit cul, réclamant sa fessée, et elle sourit, avant de poser doucement ses deux mains dessus. Elles venaient de faire longuement l’amour dans la baignoire, et, à la titiller ainsi, Cassandre risquait bien de refaire partir Mélinda pour un tour supplémentaire !  Sa queue caressait déjà les fesses de l’Ushi, et la vampire poursuivit son enseignement :

« Tu dois faire l’expérience de la douleur, Cassandre... Tu dois apprendre à aimer te faire punir... Quand il ne s’agit pas de véritables punitions, bien sûr. Tu vois, la douleur et le plaisir, ce sont les deux facettes d’une même pièce, deux versants qui, tous les deux, permettent d’atteindre le plaisir suprême. Tu la sens bien quand tu fais l’amour, non ? La douleur... Elle remue en toi, elle t’imprègne, elle te marque... Elle est un élément indispensable du désir sexuel, et tu apprendras à gravir ce versant à travers le prisme de la douleur. C’est à ce prix qu’on devient une bonne esclave, Cassandre. »

La voix de Mélinda était toujours aussi mélodieuse, mais on pouvait l’entendre reprendre son souffle. Même elle pouvait se fatiguer ! La différence avec un humain normal, c’est que la vampire repartait vite du bon pied ! Et ça, Cassandre ne cesserait de le réaliser à chaque fois ! Pour l’heure, la vampire continuait à masser tendrement ses fesses, malaxant son joli petit cul, pinçant ensuite sa chair, appuyant dessus... Puis, brusquement, Mélinda donna... Une petite tape.

Sourire amusé.

Puis sa main se releva, et s’abattit plus fermement, provoquant un claquement sonore qui résonna dans la pièce. Une première grosse claque qui fit sursauter l’Ushi, et s’accompagna rapidement d’une autre gifle. Des coups appuyés, qui ne faisaient que témoigner de la puissance de Mélinda, de l’énergie qu’elle pouvait donner dans ses claques. Une troisième claque jaillit alors de son autre main, s’abattant sur le délicieux petit cul de Cassandre, rebondi et très doux.

« Hihi ! Meugle, petite traînée ! Meugle, et implore le pardon de ta Maîtresse ! Allez, sale traînée, obéis ! »

Et Mélinda la gifla encore !
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Cassandre Harmington
Terranide
-

Messages: 236



Voir le profil
FicheChalant
Description
~ Jeune vachette obéissante, lait à volonté ~
« Répondre #77 le: Janvier 18, 2018, 12:08:34 »

Cassandre avait toujours envie d’apprendre… C’était peut-être lié au fait qu’elle était… Stupide ? Et ouais, il fallait bien appeler un chat, un chat. Ou plutôt, une vachette, une vachette. En effet, Cassandre était stupide. Elle n’était pas très intelligente. Mais elle faisait de son mieux pour pallier cela, et ainsi, apprendre. Bien sur, ce n’était pas des connaissances académiques -cela serait bizarre d’imaginer la fameuse vachette commencer à apprendre des connaissances académiques voir universitaire, mais des connaissances pour devenir une très bonne vachette, une adorable vachette… Elle faisait de son mieux pour avoir le plus de connaissance possibles, et ainsi, être une vachette d’une grande qualité, appréciée, et respectée. Une bonne servante ! Ainsi, elle écoutait attentivement ce qui était dit, pour tenter de le comprendre, et surtout, de bien l’assimiler pour le respecter.

« Tu dois faire l’expérience de la douleur, Cassandre... Tu dois apprendre à aimer te faire punir... Quand il ne s’agit pas de véritables punitions, bien sûr. Tu vois, la douleur et le plaisir, ce sont les deux facettes d’une même pièce, deux versants qui, tous les deux, permettent d’atteindre le plaisir suprême. Tu la sens bien quand tu fais l’amour, non ? La douleur... Elle remue en toi, elle t’imprègne, elle te marque... Elle est un élément indispensable du désir sexuel, et tu apprendras à gravir ce versant à travers le prisme de la douleur. C’est à ce prix qu’on devient une bonne esclave, Cassandre. »

« Bien ! »

Malheureusement… Elle n’était pas sure d’avoir tout bien compris, il fallait bien l’avouer. Mais ce n’était pas grave ! Car l’important, ce n’était pas tant de comprendre, mais bel et bien de faire ! Elle cherchait à apprendre, mais elle savait que parfois, et bien… Elle n’avait pas le niveau, quoiqu’il arrive. Mais c’était pas grave, dans un sens, car elle faisait de son mieux, premièrement, et deuxièmement, et bien… Elle était prête à compensée par une obéissance totale, et une soumission complète… Et cela se voyait, non ? En effet, elle présentait ses fesses, bien sagement, de façon bien tentante d’ailleurs. Et la tentation, et bien, c’était une très bonne chose, car elle était visiblement prête à se mettre en application… Ni une, ni deux… Les fesses bien rondes et bien rebondis étaient prêtes à recevoir !

« Hihi ! Meugle, petite traînée ! Meugle, et implore le pardon de ta Maîtresse ! Allez, sale traînée, obéis ! »

« Meuh !!! »

Le premier « meuh » ne fut vraiment pas sorti juste par obéissance ! Ce fut une vraie réaction semi-douleur, semi surprise ! Et voilà ! La première fessée de la vachette commençait. En effet, c’était bien la première fessée de la vachette, étant donné que ses punitions, les rares qu’elle avait eu, cela avait été des vrais punitions. Alors, évidemment, la vachette connaissait le principe, elle l’avait retenu… Une première claque, une deuxième, une troisième, une quatrième… Celle-ci venaient, à un rythme assez lent, mais suffisament présent pour faire comprendre à la vachette que cela continuait… D’ailleurs, il fallait que la vachette y mette des siens, n’est-ce pas ? Et oui, elle l’avait compris, en effet, étant donné qu’elle commencer à déclarer, d’une voix mi-suppliante, mi-coquine, avec envie :

« Désolée maîtresse ! Je suis une petite trainée ! Meuuuh ! »

Ahlala… Quelle bonne comédienne, n’est-ce pas ? Elle avait bien compris le jeu, et comparé à tout à l’heure, où elle tremblait vraiment de peur en croyant avoir fait une vraie bêtise… Et bien, là, elle était totalement dans le jeu, elle avait bien compris, et elle commençait à meugler, à dire des choses comme le fait qu’elle était une petite trainée… Et elle recommençait, histoire de continuer à plaire à sa maîtresse… Celle-ci avait bien compris, en effet ! Elle n’était pas qu’une vachette qui donnait du lait, encore et toujours du lait, comme une bonne vachette… Non, elle était aussi une vachette qui était une vraie trainée ! Elle en oubliait presque son précieux lait, pour se concentrer sur le sexe, où va le monde !

« Je suis une vilaine vachette trainée ! Meuh ! Meuh ! »

Elle commençait à apprécier cela, bien sur, cela faisait mal, mais cela faisait partie du jeu, et il fallait ainsi l’accepter ! Puis… Puis il n’y avait pas besoin de chercher midi à quatorze heure, hein… Cassandre était bien une masochiste, cela se voyait, c’était presque inscrit sur son front. Tient, d’ailleurs, on pourrait presque faire ça, prendre un fer rouge, et lui graver « Trainée » sur les seins. Trainée et masochiste. Car, il fallait bien l’avouer, la vachette montrait qu’elle était prête à être les deux… Et le pire, ou le meilleur, selon vos choix… Et bien, c’est qu’elle en était parfaitement heureuse. Elle passait un très bon moment à être une petite traînée dans sa baignoire, avec sa maîtresse. Mais bon, il allait bien falloir commencer à réfléchir à ce qu’elle allait faire, la fameuse vachette. Elle n’allait pas pouvoir rester dans le bain toute la journée. Mais chut ! n’allons pas trop vite, la fessée n’est même pas finie !
Journalisée

Tags:
Pages: 1 ... 4 5 [6]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox