banniere
 
  Nouvelles:
LGJ inaugure un système de vote et nous vous parlons de l'avenir du forum ici.

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Sujet: La jalousie ne mène a rien (Avec Saori Kimato)  (Lu 576 fois)
Violette Baudelaire
Humain(e)
-

Messages: 70



Voir le profil
Fiche
« le: Novembre 27, 2016, 03:56:45 »

Le lycée de Seikusu est une bonne école pour pas mal de gens mais le pire de tous ça, c'est que le logement dans laquelle y résidait la jeune fille chez ses parents adoptifs se trouvait à coté de l'école en question donc pas besoin d'alarme pour l'éveiller puisque la sonnerie résonna comme une cloche à ses oreilles, bien qu'elle ne calcula pas ses proches provisoire, le chef de famille l'avait inscrite dans l'établissement dé Seikusu et elle devait faire ses débuts de nouvelle élève aujourd'hui. La jeune fille grogna pour elle-même et s'entreprit d'aller se lever et se changer, elle avait la flemme de porter l'uniforme scolaire mais le port de cette tenue est obligatoire et fait parti intégrante dans le règlement. Bien que pour son âge, elle devrait se trouver avec les quatrième ou troisième année mais comme ses résultats en cours ne fut pas des excellentes, le conseil de classe a juger bon de la faire redoubler malgré son age de grande. Comme à son habitude, elle prit toujours sa besace qu'elle garda en bandoulière au lieu de se contenter d'un cartable qui ne devait normalement contenir que des cahiers, d'une trousse et de son plateau-repas mais non, c'est uniquement ses fringues de rechanges à la place de plus son uniforme la serre un peu et lui bloque les bras si bien qu'elle ne peut pas se mouvoir pleinement. Enfin bref qu'importe ! La jeune femme jeta un œil dans son emploi du temps au dos de son carnet de correspondance et vit qu'elle avait E.P.S, au moins, elle n'allait pas s'ennuyer, les mecs pervers avait souvent ce genre de pensés dans l'attente que les filles se change pour se rincer l’œil dans les vestiaires mais flashait notamment sur la russe mais miss Baudelaire avait toujours de l'avance sur eux et avait déjà tout porter sur elle en partant de chez elle. Le prof bien carré leur annonça qu'aujourd'hui, ils allaient devoir sprinter en faisant travailler leurs jambes dans une course à pied, malheureusement dans le groupe féminin, les filles ne figurait pas tellement dans la liste des sportives et vu leur niveau, elle sont là pour ne pas figurer dans la listes des absentes ou sinon elles employaient la tactique habituelle avec un mot de l'infirmerie qui leur prétexta qu'elle ne pouvait pas participer, ainsi elles évitaient de se fatiguer et pouvait rester tranquillement sur le banc de touche.

"Enlevons vite ce tas de chiffon coloré et préparons-nous a frotter le sable "

Elle faisait allusion à sa tenue d'écolière, alors qu'elle se déboutonna haut blanc avec le col bleu, elle crut sentir un parfum pas loin de son périmètre, elle ne s'était pas parfumer en venant ici et se dit que ça devait être une des filles du cours qui sentait la rose, elle s'en ficha et tout en nouant les cheveux, elle crut voir une fille aux cheveux de feu... Non, le soleil l'avait éblouie et sur une couleur blonde qui bougea en ondulant, elle aperçu une fille qui se prépara elle aussi pour la course de la matinée en s'échauffant, c'est qui elle ? Comment Violette le saurait ? (vu qu'elle ne savait même  pas combien d'élève déjà comptait l'établissement de Seikusu), elle ne lui adressa pas encore la parole ni cherchant a lui faire signe pour attirer son attention mais se contenta seulement de l'observer en silence après avoir fini de nouer son élastique sur la tête pour former une queue de cheval. Elle ne savait pas si elle était aussi meilleur qu'elle mais la garce de cité en avait du gallon dans les jambes, pour peu qu'on la prendrait comme un cheval si elle devait courir que sur une ligne droite mais qu'en est-il des capacités de sa voisine ? Est-elle forte ou l'adolescente ne lui viendrait pas a la cheville ? Chose qui ne tarderait pas a s'affirmer tout à l'heure.
Journalisée

Saori Kimato
Humain(e)
-

Messages: 28



Voir le profil
Fiche
« Répondre #1 le: Novembre 27, 2016, 04:17:08 »

C'était finalement la première matinée de cours qui commençait. Déjà déprimée à l'idée d'aller en classe, Saori révisa néanmoins ses appréhensions en notant qu'elle avait EPS ce matin, et qu'elle ne serait donc pas forcée de poser son popotin sur une chaise à attendre pendant deux heures. A la place, elle profiterait du beau soleil qui pointait dehors, et elle pourrait se défouler un peu. Elle s'étira, faisant craquer son dos, avant de se préparer, sans quitter sa chambre. Elle n'avait pas réellement l'envie de se changer dans les vestiaires de cette école, après tout, déjà en Grèce les mecs mattaient, alors au Japon ... Elle soupira, en enfilant rapidement son short, un débardeur blanc et une paire de baskets. Elle descendit ensuite rapidement les escaliers pour descendre sur le terrain. Elle s'échauffa rapidement, trottinant sur elle même, négligeant de saluer qui que ce soit. A vrai dire, elle se moquait bien de qui pouvait être présent, ou absent ou ... Une seconde, était elle réellement seule à courir avec une autre fille ? Elle jeta un regard hautain au reste de la classe.

-Quelle classe de lopettes sérieux ...

Après quoi elle partit se placer sur la ligne de départ, adoptant rapidement la position optimale pour débuter un sprint. Elle jeta un bref coup d'oeil à cette autre fille. Grande, athlétique, l'air sure d'elle. Saori roula les yeux avant d'attendre le signal de départ. Lorsque celui ci retentit, elle prit une grande impulsion, bondissant vers l'avant en s'élançant rapidement, donnant tout ce qu'elle avait pour ce premier sprint.
Journalisée
Violette Baudelaire
Humain(e)
-

Messages: 70



Voir le profil
Fiche
« Répondre #2 le: Décembre 13, 2016, 01:45:21 »

L'on peut toujours se demander quel est le premier homme ayant inventer la course à pied sur Terre, pourquoi courir a s'en époumoner en ayant l'air d'avoir le feu aux fesses ? Tous cela n'est qu'un gaspillage d'énergie physique inutile et pourtant cela faisait parti de l'enseignement sportive, miss Baudelaire n'avait aucune dent envers quiconque ne pratiquant pas "pleinement" le sport (notamment les filles ne possédant pas la capacité dans ce milieu), rien ne la dérangea pour le moment mais elle ne su rien de l'autre fille qu'elle avait déjà repérer au début. Elle eut a peine le temps de nouer ses cheveux avec un élastique pour former une queue de cheval que déjà la fille fonça droit devant comme une flèche ! Elle n'eut pas le temps de lui souhaiter bon courage sur la piste et ne se souciant de rien ni de personne, y a pas a dire mais en dépit de sa taille, c'est certain qu'elle fut battit pour la vitesse. Violette ne ferait pas surement meilleur impression puisqu'elle n'aimait pas trop faire genre devant les élèves mais par contre pour la fille en mini couette, elle ne sembla pas faire attention à son entourage et elle sprinta pratiquement comme à la vitesse d'un cheval au galop, miss Baudelaire fit alors de même en accélérant le pas et en dépassant les autres filles, bien que la blanche fut presque a moins de deux mètre derrière la petite blonde, elle ne parvint malheureusement pas à se mettre à son niveau... Avec les poumons en feu et un point de coté (elle avait un sacré handicap !) en plus de ça avec les cheveux aux vent, à plusieurs reprise, elle manqua de dévier de la trajectoire de la piste et du ouvrir l’œil afin de ne pas tomber par-terre.

"Bon sang mais elle a quoi sous le capot ?! Comment fait-elle pour aller aussi vite ?"

La jeune fille murmura ses mots et les garda pour elle, pourtant la fille de cité la dépassait d'une bonne tête et se voyait plus sportif qu'elle, la piste de course faisait pratiquement cent mètre carré et les participants devait faire trois tour minimum pour cette première séance mais cette inconnue garda toujours le rythme et continua imperturbablement son marathon, Violette quant a elle n'avait plus de carburant dans son organisme et peinait a présent à maintenir la cadence. La fin du tour arriva heureusement pour signaler la fin de la course à pied et c'est seulement à moins de quarante mètre que l'ado' littéralement essoufflé n'en pouvait plus, ses jambes et les muscles la soutenant lui faisait mal tout comme ses poumons qui avait vraiment besoin de se reposer, elle ne pouvait freiner comme une voiture car étant consciente que même si elle essayait de respirer normalement, elle succomberait à une crise cardiaque. Violette s'inclina finalement devant la force mentale de la petiote alors que celle-ci avait déjà franchi la ligne d'arrivée, miss Baudelaire perdu le contrôle de ses jambes et alla percuter un arbre dont l'écorce sèche et rugueuse ne lui épargna pas de dégât sur le front et la joue gauche puis ce fut le genoux qui se reçut durement sur le sol caillouteux en s'écroulant  de tout son long, elle perdit connaissance avec la fatigue et s'évanouit sur le coup, nul besoin de vous dire ce qui se passera et ou se trouvera t-elle après cet incident.
Journalisée

Saori Kimato
Humain(e)
-

Messages: 28



Voir le profil
Fiche
« Répondre #3 le: Décembre 19, 2016, 04:19:59 »

La course, voilà une activité saine. Pas comme tout ces trucs vidéos, ou ces comérages incessants qui plaisaient tant aux jeunes filles de son âge. Elle, elle aimait courir. Non, elle aimait le sport, quel qu'il soit. Courir, c'était encore au dessus. Avec la natation. Courir, seule, avec ses pensées, sans avoir de compte à rendre, sans avoir à s'expliquer, sans penser à rien. Juste courir. La douleur était une information. La fatigue aussi. Quand on y prêtait pas assez attention, on ne les sentait même plus. Le plus étonnant, c'est qu'elle faisait cela sans s'en rendre vraiment compte. Elle courait. C'est tout. Si on lui avait demandé son secret ... Elle aurait haussé les épaules, en avouant ne pas savoir. Et ça n'aurait même pas été un mensonge.

Il s'écoula un moment avant qu'on signale que le tour arrivait à son terme. La jeune blondinette ressentit, au moment où sa concentration se brisait, la fatigue dans ses jambes, mais elle ne ralentit pas le moins du monde. Appuyant fortement sur ses jambes, elle termina le tour, loin devant les autres coureurs. A une exception près. Une jeune fille avait essayé de rattraper, de maintenir la distance qu'elle avait posée au départ. Elle y était presque arrivée, mais, visiblement, elle épuisait ses forces trop vite. Lorsque la ligne fut passée, Saori dévia de la trajectoire imposée, pour se ralentir et se reculer des autres filles. Une bonne idée s'il en est, car cette nana passa comme une flèche.

-Hey ! Fais gaffe y a un ... commença t'elle avant de voir la jeune femme se manger un arbre avec force, et tomber au sol. Arbre ...

Elle soupira, et attrapa sa bouteille d'eau avant d'aller vers cette fille. Elle grommela quelque chose comme quoi les gens moins bons en sport essaient toujours d'en faire des caisses, après quoi elle s'agenouilla. Elle remarqua l'inconscience rapidement, et essaya de la réveiller de manière plutôt maladroite, en la secouant un peu. Elle entendit des dialogues derrière elle, plutôt forts, traitant d'une certaine Violette, probablement celle qui était étalée au sol. Elle souleva sa tête et lui vida la bouteille d'eau sur le visage pour la réveiller, espérant que ça suffise.

-Bon t'as intérêt à te réveiller, jviens de te filer toute ma flotte!

Ce n'était pas vraiment qu'elle en avait quoi que ce soit à foutre de cette fille, après tout, pourquoi s'en soucierait elle ? Non, elle voulait juste être sûre que l'une des seules courageuses de la classe ne se fasse pas trop trop mal.
Journalisée
Violette Baudelaire
Humain(e)
-

Messages: 70



Voir le profil
Fiche
« Répondre #4 le: Janvier 30, 2017, 06:56:01 »

Quel gourdin ! C'est a croire qu'elle a glisser sur une peau de banane ou bien que ses godasses se sont emmêlée a cause de ses lacets mais ce n'est ni l'un ni l'autre bien sure et pour preuve, c'est que miss Baudelaire a voulu se hâter d'arriver la première mais autant dire dés le début qu'elle n'est pas faite pour la course et qu'elle fut mauvaise sportive... Pourtant si elle est parvenue a mettre en pratique le karaté, comment expliquer quelle ait pu rater son coup ? La réponse est simple, elle a négliger les limites de son corps en pensant pouvoir se surpasser et cette fille avait filer comme un guépard, l'animal le plus rapide de tous les félins carnassier ! Un choc frontale avec des points des coté pourrait être fatale avec le rythme cardiaque qui bat a cent a l'heure, Violette s'est manger une défaite en pleine poire et en plus devant toute sa classe ! Une humiliation qu'elle ne pu accepter... En ouvrant les yeux doucement, elle trouva alors la gagnante veillant a son chevet, de quel droit s'est-elle permit de lui venir en aide ? Son regard n'avait guère l'air de celle d'une dominante mais l'adolescente ne fut pas d'accord. Le maillot qu'elle porta ft aspergé d'eau et en plus le liquide avait rendu transparent le textile, Violette prit appuie sur une racine dépassant du sol de l'arbre par laquelle elle avait percuté et s'en recouvrit la poitrine de ses mains et fusilla la petite du regard. Elle avait une sainte horreur de personnes ayant gagner et cherchant a se faire une place de soutient aux yeux des autres, histoire de maquiller la bonté et la générosité. Elle mettrait sa main a couper que derrière ce visage, son cerveau n'avait que de mauvaise intention et elle l'a repoussa sans ménagement.

Non mais ça ne va pas dans le crâne ou quoi ?! Regarde ce que tu m'as fait, petite sotte ! On voit presque mon soutif ! Tu n'a pas trouver mieux comme le font les personnages de mangas quand ils viennent en aide a quelqu'un ?

Elle se regarda encore et le fond opaque de son soutien-gorge se dessina sur le t-shirt trempé du haut-du-corps, elle aurait pu appeler le prof qu'il l'a fasse transporter a l'infirmerie au pire, il est clair qu'elle n'avait en plus de ça aucune expérience médicale de soin, pourquoi être rester planter là, après avoir empocher sa victoire en poche, elle n'avait qu'à se tirer avec son fan-club mais au lieu de ça, elle n'a pas bouger d'un cil. Violette enleva sa queue de cheval en dénouant l'élastique qui soutenu sa chevelure rousse et secoua sa tête pour faire retomber ses cheveux lâché le long du dos, elle regarda la fillette en attendant des explications.
Journalisée

Saori Kimato
Humain(e)
-

Messages: 28



Voir le profil
Fiche
« Répondre #5 le: Février 14, 2017, 11:34:26 »

Saori fut plutôt surprise. Elle ne s'attendait pas vraiment à ce que cette fille l'agresse brutalement, d'un seul coup, alors qu'elle venait de lui venir en aide. Tout ça parce que soit disant, elle venait de dévoiler son soutif, tout ça. Elle arqua un sourcil, et regarda autour d'elle, se demandant si qui que ce soit s'inquiétait du soutif de cette fille. Evidemment, certains garçons s'intéressaient à elle, après tout, c'est dans la nature des jeunes de cet âge. Saori soupira, avant de retirer son haut, apparaissant elle même en soutien-gorge, avant de tendre celui ci à Violette.

-Ok, excuse moi pour l'eau, tiens, je te le prète. Bon, ça sera surement un peu petit pour toi, mais à défaut ça pourra te couvrir un peu hein ... Pis bon, moi je peux encore aller me changer, j'ai pas grand chose d'autre à faire là de suite ... Au fait, moi, c'est Saori.

Elle jeta un regard à cette fille, aux cheveux détachés à présent, tandis qu'elle semblait attendre.

-Bon écoute, je t'ai vue courir et pas faire de chichi, j'ai trouvé ça courageux, et quand tu t'es mangé l'arbre en pleine gueule, j'ai voulu vérifier que tout allait bien, alors je t'ai versé de l'eau sur le visage pour que tu te réveilles, j'ai pas réussi à le faire autrement. Pour ce que ça vaut, je suis désolée.

Après avoir fini de parler, elle s'étira un peu, et s'éloigna vers les vestiaires, pour aller se changer, après tout, elle n'allait pas rester dans cette tenue toute la journée ... Elle poussa la porte, et fouilla dans son sac jusqu'à trouver son rechange, et entreprit de se changer.
Journalisée
Violette Baudelaire
Humain(e)
-

Messages: 70



Voir le profil
Fiche
« Répondre #6 le: Mai 19, 2018, 03:30:27 »

Tout est bien qui finit bien comme on dis mais là, les choses se sont passés autrement... Heureusement que dans tous ça, le cours de sport ou d'E.P.S avait prit fin, elle ne sentait pas d'envie a remettre les pied sur la piste pour une nouvelle séance, malgré que l'heure ne fut pas complète pour Violette, le prof lui a permit de quitter le terrain et d'aller voir l'infirmerie. Se sentant encore opérationnel et la migraine passagère ayant disparu, miss Baudelaire se servit de cette raison comme d'une excuse pour s'éclipser du cours. Elle ne refusa pas l'aide de sa comparse et accepta malgré sa jalousie envers elle le maillot tendue, elle enfila sans râler et la suivit dans les vestiaire du bloc féminin. Elle enleva le maillot de la petiote et l'a posa par-dessus l'ouverture du casier bleu, elle jeta un œil discret vers la dénommée Saori, bien qu'elle ait été polie jusqu'à présent, l'ado' n'a donner aucune réponse a sa suite en terme de politesse... Elle vit la bouteille d'eau et l'a finit d'un coup pour ce qu'il restait de moitié dans la quantité de la mini bouteille d'eau. Cela va faire moins d'un an qu'elle est entrer dans le lycée japonais du pays, au milieu de ces milliers de tête asiatique aux yeux bridés, elle fut bien la seule a avoir l'air d'une étrangère n'ayant pas sa place ou encore du mal a se faire accepter au sein de la société ou de la communauté. Cette séquence lui rappelle le nouveau jeu d'Harry Potter sortie en application dans son portable, possédant un ancienne gamme de téléphone de Sony Nippone comme marque Xpéria Z2, son histoire ressembla un peu a l'héroine virtuelle du jeu qu'elle s'était créer. Etant d'origine un croisement métissé de naissance entre un russe et une japonaise, elle avait un teint de peau proche des Roskov et un peu de sang asiatique dans les veines.

Ok, moi c'est Violette-Azusa... Je sais que ça fait bizarre mais j'ai préférer garder le prénom de ma mère comme nom de jeune fille même si j'en suis loin de la tradition

Peut-être va t-elle tisser des liens avec celle-ci ? Elle fourra le textile mouillé dans la besace de sport et se rhabilla rapidement, elle enfila son soutif de rechange noir et son top argenté, suivi de son pantalon bootcut Denim favori et se chaussa de ses talons haut plateforme gris-argent. Le code vestimentaire de Seikusu devait être stricte dans le règlement intérieur scolaire mais personne ne l'a remit a jour depuis pas mal de temps... Violette ne s'en soucia pas tellement, elle s'essuya le visage avec la serviette de sport et se remaquilla légèrement voulant laisser sa beauté naturel tel quel. Elle entendit du mouvement devant elle et comprit que la fille se changea aussi, elle l'attendit une minute et sortit son portable en y jouant dessus. Elle ne savait pas encore ce qu'est la signification du mot ou du sens "amitié" vu que c'est une première fois pour elle, elle devait apprendre a la connaitre un peu plus pour un premier temps et peut-être passer du temps en sa compagnie pour y découvrir une nouvelle facette.

Pourrait-on se rendre a la cafétéria ? J'ai besoin de manger un morceau et tu dois avoir surement faim aussi, je pourrais en apprendre un peu sur toi, si cela te dit ?

Elle n'est pas en admiration ou commence a ressentir des effets quelconque pour elle, elle voulait seulement corriger sa réputation de "traînée" anti-sociale envers les lycéens, ainsi, elle se fera alors accepter sur le sol japonais pour un premier pas et faire la paix avec les autres tout en faisant une croix sur la haine et la rancune survenue dans son passé avec ses parents qui ont fait basculer son destin involontairement.

Journalisée


Tags:
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox