banniere
 
  Nouvelles:
Une nouvelle édition de la Gazette LGJ est disponible !

Vous pouvez y accéder ici.



De nouvelles lois européennes rentrent en vigueur, informez vous ICI.

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Sujet: Fan service [PV]  (Lu 565 fois)
Vanessa White
Humain(e)
-

Messages: 985

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
Agente du S.H.I.E.L.D
« le: Novembre 27, 2016, 01:21:58 »

Misaki Izu était une jeune fille qui ne passait pas inaperçue. Au lycée Mishima elle était une petite starlette ; une jeune prodige de paillettes et d’étoiles à la voix d’or. Une étudiante qui était riche, très riche car provenant d’une faille détenant un commerce florissant. Une entreprise de la région de prêt-à-porter – par internet – qui était très florissante en ce moment. Misaki profitait de sa situation d’aisance pour tout simplement profiter de la vie et de tout ce qu’elle avait à lui offrir. Cela passait donc par plusieurs niveaux, notamment sa façon de s’habille. Si au lycée elle faisait l’effort de porter l’uniforme, elle faisait toujours en sorte de se démarquer par une coiffure spéciale, ou d’autres petits accessoires excentriques.

Seulement voilà, elle cachait quelque chose. En vérité Misaki n’était pas une fille mais un garçon. Cependant il avait la voix, la démarche, l’attitude d’une demoiselle. Il avait strictement tout d’une demoiselle, sauf la poitrine, le sexe et peut-être les hanches. Néanmoins contrairement à ce que l’on pourrait penser, Misaki n’en est rien perturbé. En vérité il adore ce qu’il est et pour rien au monde il se déciderait à être cent-pourcent une fille ou un garçon. Il aimait donc tout ceci et prenait un malin plaisir à semer la confusion dans les esprits. Il adorait particulièrement voir le visage déconfis de ses amis, voire amant(e)s quand ils découvraient la vérité au moment le plus inopportun. Misaki était donc quelqu’un qui s’amusait, qui flânait et qui plus généralement croquait la vie à pleine dent.

Mais quand la vie lui faisait miroiter quelque chose de très appréciable, et qu’elle ne le lui offrait pas pour autant, il n’aimait pas. Il faisait alors tout, absolument tout, pour l’obtenir. C’était notamment le cas avec une fille du lycée, une certaine Kagami Laga. Cette fille était si mystérieuse, si étrange de par son caractère inattendu, que Misaki avait décidé de se renseigner à son sujet. Un coup de contact, de longues semaines d’investigations par des gens bien placés, et quelques résultats tombèrent. Ainsi donc Kagami avait elle aussi ses petits secrets … Cela ne faisait que la rendre encore plus cool ! Véritablement Misaki craqua pour elle. Ou pour lui plutôt, car il était un garçon ! Tout comme lui, très efféminé mais garçon quand même. Qu’est-ce que ça le rendait encore plus attirant ! Misaki passa un moment à l’admirer en secret, à déposer des lettres anonymes parfumées dans son casier, etc.

Mais vint un jour où il prit son courage à deux mains et se lança, pour réellement déclarer sa flamme à Kagami. Il avait obtenu certaines informations à son sujet, notamment à propos de sa relation vis-à-vis du sexe. Misaki, étant lui-même un grand consommateur, il savait qu’il allait devoir axer là-dessus pour faire effet. Ce fut pour cette raison qu’il se débrouilla pour faire duo avec lui sur un travail de groupe, pour prétexter l’inviter chez lui pour réviser et bosser dessus. Bien évidemment ce n’était qu’une excuse pour l’attirer dans ses filets, et tout lui avouer … À sa manière. Le soir était tombé et Kagami allait arriver d’une minute à une autre. Misaki était nerveux mais très excité et impatient à l’idée de commencer les choses sérieuses avec son camarade, qui sera bientôt bien plus qu’un simple camarade …

La porte sonna, et le garçon accourut pour ouvrir. Il croisa le regard de son partenaire et lui sourit chaudement, le prenant soudainement par la main pour l’attirer à l’intérieur. « Il fait froid dehors ! Et puis, il n’y a pas un instant à perdre ! Ne t’en fais pas, j’ai déjà tout préparé … » Dit-il avec un clin d’œil complice, refermant la porte derrière lui. Ils allaient réviser dans le salon, plus précisément dans le spatiaux coin TV. Il y avait un canapé et une table basse. Heureusement que la maison était vide ce soir, de cette manière Misaki pourrait dévorer Kagami tout cru en toute tranquillité. Comme toujours il s’était bien habillé, même pour simplement réviser ; sa belle robe noire et or couvrait son petit corps délicat, alors qu’une fine paire de collant galbaient ses douces jambes jusqu’à ses pieds nus.
Journalisée

Compte principal.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Kagami Laga
Humain(e)
-

Messages: 232



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #1 le: Décembre 16, 2016, 07:27:27 »

J'avais un moment de calme dans mes missions, il fallait croire que certaines cibles se tenaient tranquilles après avoir eu vents de leurs collègues assassinés. Cela n'empêchait pas ma manie de disparaitre brusquement à la manière d'une ninja, cela faisait partie des nombreux fils qui composait le voile de mystère qui m'entourait. Beaucoup étaient leurrés par mon apparence, ma voix et ce que je montrais, peu savaient la vérité, souvent des amants et amantes, qui regrettaient rarement de s'être fais avoir, le Japon était assez ouvert pour cela. Je m'étais ouvert au plaisir de la chair après ma rencontre avec Syria, c'était aussi un moyen de voir si je pouvais contrôler les conséquences de ma sexomnie.

Cela n'était pas sans conséquences car je me montrait légèrement plus audacieuse dans les tenues, mais cela restait très discret. Il y avait aussi un joli lot de rumeurs à mon sujet. Si on suivait les plus colportées j'étais redoutable car savais quoi faire pour vous faire grimper au septième ciel, ce qui en soit n'était pas faux. En effet je pouvais lire les réactions du corps très facilement et mon corps savait instinctivement quoi faire pour procurer du plaisir. À cela s'ajoute ma démonstration au club de massage qui m'avait valu une proposition à une sorte de concours que j'avais refusé. Je me devais de rester un minimum en retrait.

Malheureusement j'attirais trop l'attention de certaines personnes, alors je m'arrangeais pour disparaître par divers moyens et fis de brève recherches sur celles et ceux qui agissaient ainsi. Je fus guère étonnée de recevoir des lettres parfumées, très majoritairement de femmes, dont l'une d'elle me provoqua une étrange sensation ou plutôt une excitation inexpliquée. Ce parfum était dangereux, je devais trouver l'expéditrice de cette lettre. Cela me pris un bon moment pour trouver la personne à l’origine de la lettre mystérieusement parfumée qui revenait régulièrement. Une supposé jeune fille du nom de Misaki Izu ayant une situation confortable, supposé car avec mes rencontres avec l'anormal j'avais appris à me méfier un peu de ce qui semble humain mais ne pourrait pas l'être. Je continua mon investigation tout en continuant les choses normalement, ressentant à présent très bien le regard de la personne qui pouvait poser problème.
Une chance me fus offerte lorsque deux groupes différents furent mélangé pour un travail en équipe, le but était de resserrer un peu les liens entre les différents groupes de classes. Avant j'aurais hésité, mais là j'utilisai ma faculté immédiatement pour déterminé si la dénommée Misaki représentait un danger ou non. Il s'avéra qu'il n'était qu'un être humain comme les autres, même s'il était très proche de moi, un homme à la voix et aux manières féminines. Le petit plus pour ma part était ma légère poitrine qui me permettais de semer d'avantage le doute.

Nous allions travailler chez lui, pour contrer le froid je pris un long manteau qui pouvait me donner un style particulier, mais bon je ne pouvais être bien habillé tout les jours, cela serait trop parfait, trop étrange. Je toqua doucement à la porte qui avait un joli heurtoir et vit Misaki qui m'ouvrit et m'invita à entrer.Cela me donnais un air de déjà-vu, mais Misaki n'était pas une succube.

-Merci, pardon pour le dérangement.

Une fois le manteau posé la "maitresse" de maison pouvait voir que je portait un léger pull noire avec un jean de même couleur et des chaussures légèrement montante. C'était un style assez sobre si on prenait en compte mon apparition dans l'album annuel du club de couture avec des tenues un peu moins sages et plus vives en couleur.

J'ôtai mes chaussures dans l'entrée, dévoilant des collants noirs, alors que mes sens étaient aux aguets, sans le montrer, au cas où l'odeur gênante serait là. Je m’étira un peu, comme le faisait certaines personnes avant un lourd travail.

-On en était où déjà sur le travail ?

Je savais à peu près où cela était réellement, ayant moi-même produit un dossier de secours dans le cas où il y aurait un imprévu. Mes devoirs étaient vite fait et bien fait. Je me devais d'ailleurs de glisser certaines fautes pour assurer ma crédibilité en tant que lycéenne aux notes moyennes. Et puis si j'avais une mission qui arrivait à l'improviste je me devais de pouvoir fournir le travail demander, même si je devais le déposer en main propre ou dans les casiers.
Journalisée

Souhaitez-vous me connaître ?

Pour tous RP et reprise de RP avec Leonna, Aril, Prisma et Lunea, veuillez envoyez un mp sur Kagami Laga.

Merci ♥
Vanessa White
Humain(e)
-

Messages: 985

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
Agente du S.H.I.E.L.D
« Répondre #2 le: Décembre 17, 2016, 03:42:27 »

Kagami, toujours aussi studieuse, proposa d’emblée de savoir où est-ce qu’elles en étaient. Misaki sourit face à ce qu’il venait de dire, se doutant qu’au fond, Kagami devait avoir un doute sur la réelle raison de sa présence ici. Mais la maitresse des lieux obtempéra et après que son invité se déchaussa, prenant le soin de respecter le fait qu’il ne fallait pas se balader avec des chaussures dans la maison, elle l’invita au coin salon. Misaki prit assise sur le canapé et invita Kagami à le rejoindre … Ce dernier pourrait avoir que son acolyte avait déjà préparé tout pour bien réviser. Ses cahiers étaient encore ouverts sur la table basse devant le canapé, ainsi qu’une multitude de fournitures. Pour de bon Misaki était en train de réviser mais, en fait, il ne comptait pas vraiment faire ça avec Kagami.

Quand les deux prétendues filles s’installèrent, Misaki regarda d’un air curieux son invité puis lui sourit. « On en était à la partie où il faut qu’on se présente ! Faut pas oublier qu’on doit se décrire dans la première partie du rapport … Alors je propose qu’on commence de suite, si tu le veux bien ? » Dit-il avec un air complice, prenant son cahier et un stylo. Clairement il faisait comprendre à Kagami qu’il allait commencer par lui. Quoi de mieux qu’une bonne séance de question-réponse pour amener doucement le sujet principal sur le tapis. Misaki allait se faire une joie de cuisiner son camarade pour doucement le faire craquer, afin de mieux le croquer après.

Mine de rien, en le voyant d’aussi près, Misaki le trouvait encore plus charmant. Il était beau, si beau … Il avait la beauté et la grâce d’une gente demoiselle, avec, surement, le petit plus d’un garçon. Il était tombé sur la perle rare ! Il ne fallait donc pas trop le brusquer au risque de le faire fuir. Mais si ses renseignements étaient justes, alors Misaki tenait quelque chose en main qui pourrait faire l’effet escompter. Il savait de source sûre que Kagami était spécial, notamment en ce qui concernait certain stimuli … De plusieurs natures, don sexuelle. Et ça, c’était tout le thème de cette soirée mais, il ne le savait pas encore. Après tout, Misaki doutait qu’il aurait accepté s’il lui avait dit d’emblée qu’il désirait lui faire plein de bisous et de câlins car il le trouvait craquant. Même si, ses lettres parfumées laissaient clairement sous-entendre ça.

L’exercice pouvait cependant commencer. Le garçon tenait sa feuille et son stylo en main, puis s’asseyant en tailleur complètement sur le canapé, il se tourna vers Kagami en lui souriant. « Aller, commençons par toi. Tu vas commencer par me dire … Humm … Qu’est-ce que t’aimes et ce que t’aimes pas ? Hm non attends c’est trop vague ça. Disons … Qu’est-ce qui te fait désirer ou non ? Puisque notre étude porte sur la nature des sensations et émotions, c’est un très bon début non ? » Dit-il avec un air malin. Il ne pouvait cacher sa malice et l’intérêt qu’il avait à poser ce genre de question. Mais, sous couvert de l’exercice, il le pouvait !
Journalisée

Compte principal.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Kagami Laga
Humain(e)
-

Messages: 232



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #3 le: Décembre 20, 2016, 10:44:00 »

L'utilisation de ma capacité avait indiqué tout dans un rayon de cent mètre, mais avec des contour monochrome et de petite teintes de couleur. Je ne fut pas surpris de voir tout ce qui était déposé dur le plan de travail, la lycéenne semblai du genre à ne pas négliger sa scolarité, d'autres auraient agis autrement. Je suivais Misaki et prit place à côté d'elle, avec une légère distance pour ne pas entrer dans sa sphère personnelle. Ce genre de choses était automatique chez moi, à moins qu'une mission me demande d'être d'une manière un peu plus agressive.

La présentation, s'il s'agissait de décrire l'histoire des deux personnes alors la mienne était déjà prête. Née enfant soldat j'avais échappé aux premières lignes grâce à certaines aptitudes qui furent utilisés par mes supérieurs via des drogues. Cela durant jusqu'à il y a quatre ans où je rencontra un militaire d'une patrouille venus nous extraire, qui deviendra par la suite mon parent légal et nous étions venus à Seikusu suite à un transfert à la base proche de la ville. C'était la version connu de mon histoire et l'autre était confidentiel, tout comme une partie de mon dossier officiel du fait que j'étais en contact avec le milieu militaire.

J'hochais de la tête, mon montrant docile, j'avais peu à craindre d'un être humain ordinaire et n'avais pas repéré ce que cachait ma collègue de travail. Alors débuta la présentation qui n'avait pas la forme que je pensais en commençant par une question assez épineuse. Indiquer ce qui provoquait le désir chez moi, il y avait tellement de façon et de degré à dire que faire un résumé me semblait un brin compliqué. Je devais aussi prendre garde à rester cohérent avec la personne que j'étais et ne pas me coincer en voulant trop en dire.

-Pas mal de choses peuvent provoquer le désir, au sens large du terme. Cela peut être l'envie de découverte dans le cas où je ne connais pas. Certaines sensations peuvent aussi provoquer du désir ou avoir l'effet inverse. Après je suis une personne qui contrôle beaucoup ses émotions, j'apprends depuis peu à moins le faire. Autre que les sensations pures cela est certaines situations qui peuvent me provoquer du désir, le plus souvent associé au personnes qu'aux objets. Je pense avoir fait le tour. Aurais-tu d'autres questions ?

Je montrais une facette vis-à-vis de mes émotions qui était en partie fausse, mais collait bien à mon personnage au lycée et expliquait pourquoi j'étais une personne qui ne cherchait pas à être sous les projecteurs. C'était mon allure et d'autres choses qui attiraient l'attention.
Journalisée

Souhaitez-vous me connaître ?

Pour tous RP et reprise de RP avec Leonna, Aril, Prisma et Lunea, veuillez envoyez un mp sur Kagami Laga.

Merci ♥
Vanessa White
Humain(e)
-

Messages: 985

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
Agente du S.H.I.E.L.D
« Répondre #4 le: Décembre 25, 2016, 05:50:32 »

Kagami était tout simplement … Fascinant. Ce garçon était une véritable curiosité pour Misaki, qui rêvait d’en savoir plus à son sujet. Pour être honnête avec lui-même, il rêvait secrètement qu’un jour il pourrait devenir son petit ami. Après tout, il n’avait pas déposé toute ces lettres parfumées pour rien ! Misaki ressentait certaines choses à l’égard de Kagami, mais c’était beaucoup trop tôt pour se fixer. Néanmoins, il sentait que l’heure était venue de le mettre dans la confidence, et lui avouer tout ceci. Plus le temps passait ce soir, plus il devenait impatient. Après avoir posé sa question, Kagami lui répondit quelque chose de très intéressant, qui lui donnait peut-être une occasion de rebondir. Misaki prit note de tous ses dires puis releva sa tête et lui sourit à pleine dent. Il émit un petit silence, puis comme si de rien n’était, posa soigneusement son stylo et son carnet sur la petite table. Il s’en retourna vers Kagami, s’approchant un tout petit peu plus de lui, rabattant au passage ses jambes sur le canapé. En d’autres termes, Misaki prenait ses aises.

« Le plus souvent associées aux personnes qu’aux objets, donc … Dis-moi Kagami, y’a une rumeur qui court dans le lycée, comme quoi tu recevrai des lettres d’amours anonymes … C’est vrai ? » Demanda-t-il, directement. Misaki écouta sa réponse avec grande attention et ne put s’empêcher de sourire. C’était assez amusant car c’était lui l’expéditeur de tous ces courriers. C’était lui qui ponctuellement glissait sa petite enveloppe dans le casier de Kagami, non seulement afin de se décharger un peu de ses sentiments, mais aussi lui faire plaisir au passage. Car c’était plaisant, dans la plupart des cas, d’avoir quelqu’un qui vous admirait en secret. Misaki le laissa parler puis à nouveau laissa un petit silence, avant de regarder profondément son camarade dans les yeux. « Kagami … C’est moi qui t’ai envoyé tout ça. C’est moi qui quotidiennement te glisse une petite lettre parfumée, rien que pour mettre sur papier ce que je ressens pour toi. » Dit-il avec un large sourire.

Il laissa Kagami digérer ça, puis se pencha pour déposer un affectueux bisou sur sa joue. Misaki le regarda tendrement, alors qu’il caressa son épaule puis son bras du bout de ses doigts, cherchant à voir la réaction du garçon face à ces petits stimuli. Finalement il descendit jusqu’à sa main, qu’il prit soigneusement avec la sienne, caressant son dos par son pouce. « Je sais certaines choses sur toi Kagami. Je sais que tu es spécial, pas seulement parceque tu es un garçon extraordinaire, mais aussi parceque tu es … Réellement spécial. » Dit-il, continuant de le regarder affectueusement. Il le laissa réagir librement, lui laissant aussi la parole après cet aveux. En attendant, Misaki leva lentement la main de son camarade et la porta à ses lèvres, lui donnant un respectueux baiser dessus.
Journalisée

Compte principal.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Kagami Laga
Humain(e)
-

Messages: 232



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #5 le: Janvier 21, 2017, 06:46:20 »

Masaki semblait du genre à être très assidu dans la prise en note de mes réponses. Il y eu alors une question sur l'une des rumeurs même si cela était une réalité pour toute personne ayant  certaines qualités ou avec les bonnes personnes. J'étais une élève qui apprenait et qui comprenait vite ses erreurs. Mes notes n'étaient pas exceptionnelles, mais j'étais une personne assez active et assez jolie, de quoi attirer certaines personnes. J'étais aussi en relation avec une personne assez connu à Seikusu donc cela apportait son lot de courrier.

-Ce n'est pas une rumeur, plusieurs personnes semblent m'apprécier assez pour me donner rendez-vous ou me déclarer leurs flammes. Certaine lettres sont manuscrites ou taper à l'ordinateur, souvent elles sont parfumées, mais certaines non. Bien qu'étant une simple élève je m'étonne de voir qu'il s'agit souvent de femmes. Je ne dis pas que je n'aime pas les femmes, juste qu'elles sont plus nombreuses à me laisser ce genre de courriers que les hommes. Bien que je ne peux répondre favorablement à leurs attentes, dans la plupart des cas, je les remercies pour cette attention.

Je savais que cela n'avait pas été posé par hasard et je vis bien que Misaki avait attendu pour me dire quelque chose. La révélation n'en fut pas vraiment une, mais je joua une petite surprise, après tout je n'étais pas censée savoir qui était l'expéditeur de la mystérieuse lettre. L'attitude de la mystérieuse collègue de travail était un peu dangereux de part son approche assez direct tout en testant mes réaction. J'eus une légère tension, chose normal quand on entrait dans la sphère privé des personnes, même si Misaki se montrait douce et attentive. Je mimais une attitude qui montrait que je ne me sentais pas très à l'aise sans pour autant me montrer hostile. C'était juste de la surprise et une légère incompréhension qui pourrais être perçu, chose normale quand on vous annonçais la connaissance de certains secrets.

-Qu-quel genre de choses ?


Je souhaitais savoir ce que Misaki savait, de sa réponse dépendrait ma réaction. Il y avait une infime chance qu'elle sache pour mes activités, je penchais plus pour ma récente activité sexuelle qui donnait de fabuleuses rumeurs sur moi. Peut-être avait-elle pour ma synesthésie, dans ce cas j'allais devoir agir avec prudence. Son baiser était très doux et plein de respect.
Journalisée

Souhaitez-vous me connaître ?

Pour tous RP et reprise de RP avec Leonna, Aril, Prisma et Lunea, veuillez envoyez un mp sur Kagami Laga.

Merci ♥

Tags:
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox