banniere
 
 
Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1] 2
  Imprimer  
Auteur Sujet: La nuit, La peste et La poissonne ! [PV Lyli]  (Lu 956 fois)
Saori Kimato
Humain(e)
-

Messages: 28



Voir le profil
FicheChalant
« le: Novembre 26, 2016, 01:19:36 »

La nuit venait de tomber sur Seikusu et Mishima. Son étrange colocataire semblait dormir à poings fermés. Comme elle l'avait fait remarquer plus tôt dans la journée, la fenêtre était ouverte. Saori soupira longuement. Avec son emménagement, elle n'avait eu le temps de rien faire. Elle se leva, et marcha lentement jusqu'à la fenêtre. De là, elle pouvait voir une bonne partie de la ville, et notamment la plage et la mer. Elle prit une légère inspiration. Elle aurait bien aimé se baigner avant de devoir reprendre les cours ... Elle jeta un regard rapide vers sa colocataire. Si elle partait maintenant ... Personne ne le saurait ... Elle sourit un peu, passant de l'autre côté de la fenêtre, descendant le long de la gouttière afin de toucher le sol. Elle sourit légèrement avant de prendre la direction de cette piscine ouverte qu'elle avait vu plus tôt. Elle n'avait pas pris de maillot, mais à cette heure ci, personne ne viendrait la voir se baigner nue de toutes façons.

Une fois arrivée à sa destination, elle observa très rapidement les rues. Satisfaite de n'y trouver personne, elle balança ses vêtements sur le sol avant de plonger. Le contact froid de l'eau de la piscine la fit gémir un peu, mais elle s'y habitua rapidement. Elle commença à nager, rapidement, enchainant les longueurs dans la piscine. Elle souriait, chose rare chez elle, heureuse de pouvoir nager seule.
Journalisée
Lyli
Créature
-

Messages: 904


Sirène


Voir le profil WWW
FicheChalant
« Répondre #1 le: Novembre 27, 2016, 01:33:35 »

La nuit était le moment le plus opportun pour sortir incognito dans les rues, surtout lorsque l'ont était une créature qui n'avait pas sa place dans le monde des humains, un peu comme moi. D'un parfait corps de jeune fille en apparence j'étais en réalité une sirène en quête de proie et surtout, en quête d'étancher ma curiosité pour ce soir. J'avais d'ailleurs repérer la vieille un premier point d'eau pour m'arrêter pour me ressourcer et reprendre des forces, une piscine ouverte au milieu de quelques résidences. Vêtue de mon fidèle maillot deux pièce d'une couleur mauve et encore mouillé par l'eau de mer, je passais les ruelles tranquillement, bien que quelques regards au loin laissaient présagé de la curiosité en mon égard. En même temps si peu vêtue il fallait bien s'y attendre...

Après une vingtaines de minute de marches à emprunter les meilleurs ruelles pour ne pas me faire repérer j'étais sur le lieu propice à ma ressource... au petit détail près. Dans l'eau fraiche, une petite blonde aux allures plutôt fragile semble déjà y barboter. Etrange, les filles de son age ne dormaient pas à cette heure-ci ? Et puis... Elle semblait bien moins pudique que moi ! Ce qui était beaucoup !

Heum ! Je ne m'attendais pas à voir quelqu'un... et à en juger par ta tenue toi non plus...

Pas farouche pour un sous je me glisse à mon tours dans l'eau, sans retirer mon maillot pour ma part. J'aurais bien pu l'enlever sans aucune once de honte mais le porter me donnait l'impression d'avoir un avantage sur elle... Moi, je n'avais rien de plus à cacher ! Contrairement à la blonde.

Je penses que cette piscine est assez grande pour deux mais tu aurais pu au moins mettre un maillot petite libertine.

Quelques provocations avant de commencer une longueur avec une grâce bien loin de celle des humaines, contrastant avec celles que je l'avait vu exécuter récemment. Une manière de lui dire que je nageais bien mieux sans même à ouvrir les lèvres.

Tu nages bien mais c'est pas encore ça... C'est tout ce que tu sais faire ? Lui dis-je en barbotant autours d'elle.
Journalisée

Saori Kimato
Humain(e)
-

Messages: 28



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #2 le: Novembre 27, 2016, 03:33:45 »

Saori poussa un petit cri de surprise en entendant la voix féminine s'adresser à elle. Elle se plaqua dos au bord de la piscine, cachant ce qu'elle pouvait avec ses bras et ses mains. Elle rougissait à vue d'oeil, assez gênée par la situation. Elle ne s'attendait pas vraiment à croiser quelqu'un ici ... Encore moins maintenant en fait ...

-Mais qu'est ce que tu fous là putain ?! Tu m'as foutu les jetons, t'es pas malade un peu ? Sérieux, vous êtes tous aussi tarés ici ?

Oui bon, c'est un peu l'hôpital qui se fout de la charité, compte tenu du fait que ... Bah qu'elle est à poil quoi ... Elle se décale dans le coin de la piscine, espérant probablement disparaitre subitement. Elle observa un moment la nouvelle venue nager assez vite tout en la narguant un peu, ce qui eu pour don d'agacer la pompom. Elle fronça les sourcils, hésitant à répondre à cette provocation, ou à garder un semblant de pudeur en cachant son corps. Elle déglutit légèrement, voyant la sirène nager autour d'elle tout en la piquant d'une phrase bien sentie. Piquée à vif, elle prit appui sur le rebord de la piscine, et s'élança dans un crawl rapide, très rapide même pour une humaine de son âge, ne s'arrêtant que le temps de prendre appui sur le bord opposé pour s'élancer dans l'autre sens. Elle finira par poser la main sur le bord d'où elle était partie, fière de sa performance. Elle jeta un regard dédaigneux à la sirène, avant de retourner cacher ses parties du mieux qu'elle le pouvait.
Journalisée
Lyli
Créature
-

Messages: 904


Sirène


Voir le profil WWW
FicheChalant
« Répondre #3 le: Novembre 27, 2016, 06:16:22 »

Malade ? De nous deux c'était surement moi la plus normal ici, au moins je n'exposais pas mon corps comme une oeuvre de musée dans cette eau fraiche. J'avais même pensé qu'elle était une de ces nudiste qui aimaient se balader en tenue d'Eve devant tous le monde, avant de la voir rougir comme un petit coquelicot, en cachant ses petites formes menues. Je lui en aurait bien toucher tout de suite deux mots d'ailleurs si elle n'avait pas commencé à répondre à ma provocation, dans un parfait crawl. Mhhh vraiment pas mal pour une humaine il faut l'avouer, j'aurais été terriblement impressionnée si j'en étais moi même une, il était évident que la blonde prenait des cours de natation. Voila qui me donnait un peu plus de détails sur elle et qui allait permettre de m'amuser un petit peu sans dévoiler ma véritable nature tout de suite. Si je pouvais lui insuffler le sentiment d'avoir perdu sur son terrain contre une autre humaine aussi normale qu'elle... la déception n'en serait que plus grande. J'allais piquer à vif sa fierté.

Oh oh... pas mal je dois l'avouer, tu as l'air plus sportive que tes airs de petites pestes le laissent penser... Cependant

Un sourire narquois dessine mes lèvres alors que je fais semblant de prendre une grande respiration pour plonger, bridant ma vitesse de nage un peu près à hauteur de la sienne, légèrement plus longue pour ne pas éveiller les soupçons sur ma nature. Je parcours alors la même route qu'elle vient de le faire, mais d'un aller retour sans remonter une seule fois à la surface, faisant mine d'être à peine essoufflée en perçant la surface près de son corps nue.

Mais je crois pas que tu sais faire ça la bleu...

Mon sourire narquois devient celui d'une douce victoire, presque hautain alors que je saisis ses poignets en essayant de les écarter de son corps.

Pourquoi tu te cache, on est entre fille qu'est-ce que tu veux qu'il se passe ? Et puis tu me traite de folle mais c'est pas moi qui joue les exhibitionnistes pour avoir honte de me montrer ensuite. Si tu es pudique tu avais qu'à prendre un maillot.

Malgré qu'elle ait l'air d'avoir un caractère trempée et de petite peste la blonde n'en restait pas moins très mignonne avec sa longue chevelure blé qui flottait à la surface, elle attirait vraiment les convoitises de la prédatrice que j'étais... Mais avant de sauter au cou d'une proie il était bien plus amusant de jouer avec

Tu vois pas au moins passer dans mon dos et m'aider à défaire mon maillot ? Que nous soyons sur un pieds d'égalité... Je pourrais le faire moi même mais comme je ne pense pas que tu puisse faire mieux on va dire que tu as perdu cette petite démonstration de natation, et que c'est ton gage. Lui dis-je en tirant malicieusement la langue pour la narguer.
Journalisée

Saori Kimato
Humain(e)
-

Messages: 28



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #4 le: Novembre 27, 2016, 06:48:03 »

Elle avait eu l'air plutôt confiant au départ. Ce n'est qu'après avoir vu les dix premiers mètres qu'elle commença à douter. Après vingt mètres, elle commença sérieusement à penser qu'elle pourrait perdre. A la moitié du retour, elle avait clairement compris qu'elle avait perdu. Elle mordit rageusement sa lèvre, cherchant où pouvait se trouver la triche. Elle cogita un moment jusqu'à ce qu'elle sente deux mains agripper les siennes pour les dégager de son corps. Elle tenta de résister, bien sûr, mais la force insoupçonnée de la femme qui lui faisait face était juste supérieure. Elle grimaça de douleur, à cause de la pression, et de honte tandis que son corps était dévoilé.

-E .. Espèce de dégénérée ! L .. Lache moi ! J .. J'ai juste oublié mon maillot ! C'pas de .. L'exhibitionnisme ! C'est un simple oubli, espèce de folle ! cria t'elle en rougissant de plus belle, tentant de dégager ses poignets.

Elle finira par sentir ses deux mains être relachées, tandis qu'elle tombera à l'eau à cause de ses propres mouvements. Elle remontera vite à la surface, écoutant le discours de cette fille bizarre.

-Te retirer t .. Mais tu es malade ma parole ?! C .. Comme si j'allais faire un truc pareil ! E .. Espèce de ... De perverse ! J .. Je vais rentrer ! lança t'elle en nageant rapidement vers le bord de la piscine où étaient posées ses affaires, assez mal à l'aise d'être avec la sirène.
Journalisée
Lyli
Créature
-

Messages: 904


Sirène


Voir le profil WWW
FicheChalant
« Répondre #5 le: Novembre 27, 2016, 07:29:00 »

L'entendre ouvrir sa bouche était une véritable sucrerie pour les tympans, qui aurait cru que la petite blonde aux allures de pestes pouvait être si gênée, en perdre ainsi ses mots et rougir d'avantage. Elle était si mignonne que je l'aurais presque embrasser pour la faire taire et pour le plaisir de l'énerver encore d'avantage, mais je m'abstenais. A la place je la laissais faire en admirant sa petite poitrine, pas plus grosses que deux petites oranges. Mais l'évidence même de son départ imminent me fit relâcher cette attention toute particulière à ses maigres formes, je devais la stopper tout de suite si je ne voulais pas la perdre. Chose facile lorsque l'ont était une sirène, il me suffisait simplement de quelque mouvements de jambes bien placés sans qu'elle puisse me voir pour plonger et remonter à la surface juste devant elle, la gratifiant de mes mains attrapant sa petite poitrine et d'un " attrapé ! ", suivit d'un rire enfantin

Rentrer et me laisser toute seule ici ? Quel impolie tu fais je vais me sentir seule moi... et puis tu t'es même pas encore présenter reste au moins encore un peu.

Mes mains lâche sa poitrine avant d'y jeter un oeuil, puis de déporter le regards vers les miens, et encore une fois sur les siens.

Oh... désolée je n'avais pas compris... En fait si tu ne veux pas retirer mon maillot et si tu te cache c'est parce que les tiens sont tout petit et que tu as honte... Mais t'en fais pas ils sont très mignon ! tu n'es pas obligé d'en avoir des gros comme les miens !

Nageant en surplace tout en la fixant d'un regard intense comme savait si bien le faire les sirènes, mes mouvements semblaient  comme marquer un territoire qu'elle ne pourrait pas franchir, comme un avertissement qui enverrait à la blonde " tu ne pourras pas passer ". Mais la peste avait son caractère et l'emmener à m'écouter allait être un véritable défie... J'aimais beaucoup les défies !

Bon je vais le faire moi même alors... je vais juste retirer moi même le haut pour t'aider à faire la moitié du travail.

D'un geste sensuel et souple, je dégraphe l'arrière de mon maillot sans sourciller ni même rougir. La nudité pour une sirène était quelque chose de normal même notre race préférait cacher l'essentiel pour attiser et insuffler le désir et faire jouer l'imagination. Mais cette fille semblait plutôt prude et il ne serait même pas une surprise de l'entendre dire qu'elle est encore vierge ! Quoi qu'il en soit mes mains soutenant ma large poitrine étaient le derniers rempart vers sa nudité, avant de glisser vers mon ventre en laissant le tissus pourpre m'échapper et remonter à la surface de la piscine. Désormais il ne restait plus que ma culotte tandis que j'exposais sans gêne mes seins nues à la petite blonde.

Si tu veux que je te laisse partir tu n'as qu'à faire mieux que ma petite démonstration aquatique, sinon je ne te laisserais pas quitter cette piscine ! C'est normal pour une perdante d'écouter la gagnante, non ?
Journalisée

Saori Kimato
Humain(e)
-

Messages: 28



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #6 le: Novembre 27, 2016, 07:37:43 »

Saori poussa un petit cri en sentant les deux mains se plaquer sur sa poitrine presque inexistante. Elle dégagea les deux mains inquisitrices avec colère, encore plus rouge que précédemment.

-MAis qu'est ce qui tourne pas rond chez t ... commence t'elle, avant d'être interrompue par la remarque sur ses petits seins. -Je n'ai aucun complexe ! L .. Laisse mes seins tranquilles, c'est pas tes affaires d'abord ! crie t'elle de nouveau, cachant à nouveau sa poitrine avec ses mains.

Elle tourna la tête pour la suivre du regard tandis que la sirène bloquait le passage. Elle froncera les sourcils un peu, patientant pour le bon moment. Elle profitera que la sirène soit occupée dans ce qui semblait être une espèce de jeu de séduction où elle retirait son haut de maillot, pour s'élancer en tentant de passer à côté d'elle pour rejoindre le bord. Evidemment, cette nouvelle tentative était vouée à l'échec, et elle aurait tantôt fait d'être bloquée par la sirène qui lui dira qu'elle sortira quand elle l'aura battue.

-Mais tu es malade ! J .. J'ai froid ! Laisse moi sortir, je veux pas tomber malade moi ! argumenta t'elle en tentant encore de pousser la sirène.
Journalisée
Lyli
Créature
-

Messages: 904


Sirène


Voir le profil WWW
FicheChalant
« Répondre #7 le: Novembre 27, 2016, 09:12:52 »

Elle en comptait vraiment pas entendre raison finalement, une vraie petite peste comme je l'avais deviner dès le début ! Ca aurait du m'énerver, d'habitude cela avait plutôt le don de m'agacer mais mystérieusement la blonde avait l'effet inverse sur moi. Elle m'amusait, elle en était même adorable et si elle méritait une petite leçon j'étais tout de même quelque peu attendrit par son rejet constant, qui contrastait avec cette sorte de timidité. Alors quand elle essaye à nouveau de me pousser en me traitant de malade je pose la paume de ma main sur sa tête avec un soupir et pousse sa tête vers le bas pour l'enfoncer sous l'eau et la maintenir un petit moment. Peu importe ses gesticulations, je ne permet pas à la blonde de remonter et maintient fermement son crâne sous la flotte, tout en sachant qu'elle était de toute façon à l'aise dans l'eau je ne m'imaginais pas la noyer par erreur pour si peu. Il y avait de quoi lui déclencher une petite frousse cependant, j'avais hâte de voir si elle tiendrait le même discours une fois la tête hors de l'eau.

S'il faut en venir là pour que tu sois raisonnable je suis sure que ça te rafraichira bien les idées !

Je la libère bien vite de son supplice en l'aidant à sortir la tête de l'eau, un petit rire s'échappant des mes lèvres roses et mouillées. Pendant qu'elle récupère de sa punition il m'est plus aisé de la manipulé et de coller son dos contre le mur d'un bassin, mon corps pressant contre celui de la peste et mes deux bras lui barrant la route de chaque côtés.

Tu as froid ? Oh alors c'est ça le problème il fallait le dire plus tôt, tu n'as qu'à te blottir contre moi il n'y aucun mal tu sais, tu aurais pu me le demander avant.

J'arrangeais quelques unes de ses mèches trempées qui collaient au visage pour dégager ses grands yeux verdâtres, qui lui conféraient eux aussi cet air si adorable. En grand joueuse, je m'amuse à la déboussoler autant que je peux en profitant de la proximité de mon visage, pour y souffler mon expiration fraiche et à la délicate odeur maritime contre ses lèvres.

Mais d'abords si tu me dévoilais enfin ton nom, adorable petite peste ?
Journalisée

Saori Kimato
Humain(e)
-

Messages: 28



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #8 le: Novembre 27, 2016, 09:42:15 »

Elle allait protester de nouveau, au moment où elle sentit la main sur sa tête, et cette dernière brusquement plongée sous l'eau. Habituellement, elle aurait probablement pu tenir sans même s'inquiéter, mais là, la surprise et le petit cri qu'elle poussa permirent à un peu d'eau d'entrer dans sa bouche, lui faisant boire la tasse bien comme il faut. Elle se reprit juste à temps, fermant la bouche et retenant son souffle. Elle se débattait malgré tout, sentant rapidement ses réserves d'oxygène diminuer, jusqu'à ce que finalement, sa tortionnaire la laisse partir. Elle avait l'air plutôt satisfaite, et elle riait même. Hors d'elle, Saori gifla la fille de toutes ses forces, laissant une marque rouge sur son visage.

-Espèce de débile mentale ! Qu'est ce qui tourne pas rond dans ta petite tête vide ?! J'aurais pu crever là !

Elle allait continuer à râler et protester, mais elle se rendit compte qu'elle était plaquée au bord de la piscine, deux bras lui bloquant toute retraite. Elle rougit un peu plus en sentant les seins de la demoiselle s'écraser sur sa propre poitrine. L'haleine, légèrement chargée de l'odeur de la mer, semblait avoir un effet apaisant, voir presque hypnotique sur Saori. Elle déglutit un peu, et releva les yeux pour croiser le regard de cette fille lorsqu'elle lui demanda son nom.

-Quand on ... S .. Saori Kimato ... Je m'appelle Saori Kimato.

Elle allait répliquer, comme souvent, que la politesse implique qu'on se présente le premier, mais quelque chose chez la sirène l'impressionnait. L'effrayait même. Elle sentait que quelque chose clochait avec cette fille. Mais elle ne savait pas mettre le doigt dessus. Elle essaya encore de se dégager de l'emprise de la poissonne, sans grand résultat, faute de place pour bouger.
Journalisée
Lyli
Créature
-

Messages: 904


Sirène


Voir le profil WWW
FicheChalant
« Répondre #9 le: Novembre 27, 2016, 10:03:40 »

La marque rouge sur mon visage ne faisait pas si mal malgré la sensation de lourdeur sur la joue, ce qui avait fait le plus mal était surement l'impact de celle-ci sur ma dignité. Etre giflée de la sorte par une gamine aux cheveux blonds et aux manières de peste était une sensation difficilement supportable. J'en venais même à libérer un des espace qui la maintenait enfermée pour frotter mon visage au point de l'impact, un air surprit mais aussi légèrement énervé.

Saori... Tu penses que tu aurais pu crever ? J'ai pourtant été gentille contrairement à toi... je t'ai remonté très vite à la surface. Je n'aurais peut-être pas dut ? C'était pas vraiment sympa de me gifler.

La main qui frottait inlassablement mon visage finit par déraper sur son épaule, non pas pour l'appuyer une fois de plus sous l'eau pour la punir mais pour l'intimider, pendant que l'autre agrippait avec une certaine poigne l'un de ses deux petits agrumes, toujours avec ce même regard intense plonger dans le sien.

Maintenant je ne le répèterais pas, tu as perdu alors plonge et va chercher ma culotte pour m'aider à l'enlever, c'est difficile de le faire toute seule et de se maintenir à la surface en même temps. A moins que tu veille expérimenter une nouvelle fois le plongeon forcé avec moins de clémence ?

Ma main tourne légèrement en gardant cette emprise serrée sur son petit sein, le tordant entre mes doigts pour le lui torturer. Ils étaient si petit et mignon que c'était un réel plaisir de l'empoigner de toute ma main pour le tordre dans tous les sens comme une boule de pâte à modeler. Contre toute attente je dépose même un baiser contre sa joue, presque sur le bord de ses lèvres. Mais toujours sans lui révéler ma véritable nature, qui serait une autre surprise...
Journalisée

Saori Kimato
Humain(e)
-

Messages: 28



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #10 le: Novembre 27, 2016, 10:35:18 »

La jeune blonde serre les dents lorsque la sirène lui fait remarquer qu'elle a été "gentille" jusqu'ici. Que c'était "pas sympa" de la gifler. Saori sent un élan de colère remonter son épine dorsale, tandis qu'elle crie.

-Parce que c'est sympa de ta part d'essayer de me noyah ! crie t'elle lorsqu'elle sent une main agripper l'un de ses petits seins. Elle se débat un peu, captivée par les yeux de cette fille, sentant à la fois une peur indicible, et une extrème fascination. Elle déglutit légèrement devant la menace à peine voilée de cette fille, qui lui laisse le choix : Soit elle plonge retirer la culotte, soit elle est forcée de plonger, et potentiellement noyée cette fois. Légèrement à court d'option pour le moment, elle serre le poing, avant de plonger.

Une fois sous l'eau, elle attrape rapidement la culotte de sa tortionnaire, pour la baisser au niveau de ses pieds sans aucune douceur, puis de remonter. Elle subit alors une nouvelle vague d'attouchements, comme si cette fille essayait de modeler un truc à partir de son sein. La jeune Saori laisse échapper une petite plainte. Cela ne faisait pas réellement "mal", la sensation était juste ... Bizarre. Elle se mordit la lèvre, essayant, une fois de plus, de repousser cette main un peu trop baladeuse, lorsqu'un baiser vint se plaquer très proche de ses lèvres. Ca, par contre, elle savait ce que c'était, et comment ça marchait. Le fait que cette fille essaie de l'embrasser la surprit au plus haut point, si bien que, plongeant de nouveau son regard dans le sien, elle rougit de plus belle.

-Q .. Qu .. Qu'est ce que tu .. Fabriques ? Espèce de . . De .. De gourde on .. .On est deux filles ! bégaya t'elle, plutôt gênée par la manière dont la situation évoluait.
Journalisée
Lyli
Créature
-

Messages: 904


Sirène


Voir le profil WWW
FicheChalant
« Répondre #11 le: Novembre 27, 2016, 11:04:58 »

La culotte sur mes pieds il me suffit d'agiter simplement les jambes pour la détacher complètement et me retrouver à mon tours nue, le dernier sous-vêtement voguant sur la surface de l'eau aux côtés du haut. Sa dernière remarque quant à elle me décoche un grand sourire et un long rire alors que je quitte son épaule pour rejoindre l'autre main, et modeler son deuxième petit agrume sous mes doigts. La pression exercée sur sa poitrine semble presque être d'une fermière essayant de soutirer du lait à une petite vachette, appuyant sur cette chaire molle et la caressant entre une douceur et une agressivité stimulante. J'en venais même à lui rouler ses petits tétons entre mes l'index et le pouce quand je le pouvais, après avoir étirer assez sa poitrine. Puis le cycle recommençait en tortillant sa poitrine dans tous les sens, dans le but de lui arracher quelques gémissements et de l'initié à des jeux entres filles plus intimes... chose sur laquelle elle devait être bloquée en entendant sa réaction.

Oh alors tu... tu ne l'as jamais fait entre fille ? Tu ne savais pas que c'était possible ? Je vais t'initier ma petite peste...

Poussée dans un nouvel élan, mes lèvres l'embrassent furtivement sans s'en détacher, avec une certaines férocité qui ne lui laisse que peu de chance même si elle bouge dans tous les sens. Au même instant mes mains pressent sa poitrine et tords ses seins à ce qui semble être leurs maximum, comme dans un dernier effort. Notre petit jeu du chat et de la sourie est pourtant loin d'être terminé et ce n'est qu'après un intense baiser d'une vingtaines de secondes et d'une intensité rare que je me détache enfin en mordillant au passage sa lèvre inférieur, regardant droit dans ses grands yeux.

Tu n'as pas aimé ? C'était bien la première fois qu'une fille t'embrassait comme ça non vu comme tu étais crispée. Ou alors... c'était peut être même.... ton premier baiser ? !! Dis-je avec un tire, toujours les mains sur sa poitrine sur lesquels je relâche tout de même un peu de pression, pour ne pas lui donner l'impression de les maltraiter jusqu'à lui en faire mal.

Ca te dit qu'ont essaye un baiser plus intense... plus... profond ? Cette fois je te laisse commencer si tu veux...
Journalisée

Saori Kimato
Humain(e)
-

Messages: 28



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #12 le: Novembre 27, 2016, 11:20:09 »

Saori laissa échapper un petit gémissement plaintif lorsqu'elle sentit la poigne autour de ses tétons.

-T . Tu me fais mal ! lança t'elle, tentant une nouvelle fois de retirer les mains de la sirène de sa poitrine. J .. Je veux pas être initiée et .. Je suis pas "ta" peste ! s'exclama t'elle, toujours en tentant de résister.

Elle allait ajouter quelque chose lorsque les lèvres de cette fille se plaquèrent sur les siennes, l'emprisonnant dans un baiser sauvage. Elle sentit son corps s'électriser tout entier. Bien sûr, elle avait déjà ressenti l'effet d'embrasser un garçon, Jake l'avait souvent embrassée avant de ... Mais là, c'était complètement différent. Elle se sentait perdue, dans un océan de sensations exquises et fabuleuses. Fermant à moitié les yeux, elle s'abandonna au baiser, jusqu'à ce que sa compagne le rompe. Elle sentait son coeur battre à une vitesse folle dans sa poitrine. Clignant des yeux, elle porta la main à ses lèvres, pas vraiment certaine de ce qu'elle avait pensé. Elle déglutit légèrement, refusant de répondre à la question que cette fille lui posait, tandis que, finalement, ses tétons étaient relachés. Elle regarda un peu plus Lyli, se demandant sur quoi elle allait enchainer, mais fut surprise de la suite. Elle lui demandait, à elle, si elle voulait un autre baiser, plus profond encore. Elle sentit sa curiosité piquée au vif. Un baiser déjà si profond et fougueux pouvait il VRAIMENT être plus fort ? Elle hésita un moment, avant de finalement fermer les yeux, et de se pencher vers Lyli pour l'embrasser, tremblant un peu.
Journalisée
Lyli
Créature
-

Messages: 904


Sirène


Voir le profil WWW
FicheChalant
« Répondre #13 le: Novembre 28, 2016, 01:15:42 »

Saori semblait déstabilisé, totalement perdue et choquée. Il suffisait d'un peu de bon sens et des percussions de son coeur contre sa poitrine pour se rendre compte que le baiser avait eu son petit effet, je pouvais sentir chaque battement grâce aux mains profondément ancrées dans sa petite poitrine. Hi hi alors j'avais bien raison, c'était vraiment son premier baiser avec une femme... et il avait suffit à la calmer ! Peut-être même à l'apprivoiser ? Elle ne réchigne pas à un second round et en fait même le premier pas en formant un jolie coeur avec ses lèvres. Un baiser qui n'arrive pourtant pas en profitant de ses yeux fermés pour la surprendre et lui appliquer mes lèvres sur son cou, lui offrant un doux baiser en pinçant le bout de ses tétons un tout petit peu pointue maintenant. Froid ou excitation ? Difficile à dire, mais je remontais vite sur ses lèvres dans une intensité à faire reculer sa tête contre la parois, produisant l'agréable sons d'un baiser gourmands à chaque mouvements de lèvres. Après tout c'est elle qui voulait être réchauffée, non ?

Mais je lui avait aussi promis un baiser plus profonds et après une vingtaines de secondes d'un baiser déjà intense en rythme, ma langue commence à tapoter sur ses lèvres jalousement fermés, comme un coffre au trésor scellé. Après y avoir assez cogner pour recevoir une invitation j'en trouves la faille et arrive à l'introduire dans sa bouche, caressant ses parois buccales et l'intérieur de ses joues. Une fois cette visite de courtoisie à son termes c'est à sa langue que je m'attaque, y emmelant la mienne pour l'entrainer dans cette danse sensuelle et gourmande, toujours accompagnés par ces vifs mouvements de lèvres.

Emportée dans mon élan, j'en empoigne plus vivement ses deux mignonnes petites oranges qui lui servent de de paire de seins, puis je commence à nous laisser couler sous la surface dans une lenteur agréable, comme porté par ce baiser et rien d'autre. Difficile de dire combien de temps cela durait mais je pouvait clairement sentir son coeur faire de faux bons entre quelques accélération incontrôlées. Je ne voyais pas non plus son visage puisque je gardais les yeux fermés comme on se le devait dans tout bon baiser mais il était facile d'imaginer la couleur rouge toiser sa peau, de par la chaleur de ses joues et de sa langue.

Ce n'est que lorsque je la sent s'essouffler que je romps le baiser en regardant son jolie visage, dont les cheveux flottes tout autours comme une radieuse anémone. Cette vision sous-marine de la petite peste la rendait bien plus mignonne encore.

Alors, tu veux toujours t'en aller maintenant ? Ou je t'ai assez réchauffer pour que tu me tienne compagnie ?[/b Lui dis-je après avoir crever la surface avant elle.

Tu disais quoi déjà sur les baisers entres filles ?
Journalisée

Saori Kimato
Humain(e)
-

Messages: 28



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #14 le: Novembre 28, 2016, 09:32:07 »

Saori frissonna au contact des lèvres glacées de la sirène contre sa nuqur, laissnt ensuite échapper une légère plainte tandis que cette fille pinçait ses tétons. Cela ne faisait pas si mal que cela, mais cela libérait en elle des sensations étranges. Elle allait protester quand ses lèvres furent emprisonnées de nouveau dans un baiser fougueux. Loin de lui déplaire, le baiser devint pourtant bien plus intense lorsque la langue de Lyli vint forcer ses lèvres pour caresser sa bouche et sa langue. Elle eut bien du mal à garder contenance, encore plus lorsque l'étau froid vint se refermer sur elle, contrastant énormément avec la chaleur de leurs corps.

Lorsqu'elle sent être à bout de souffle, elle tente de doucement repousser la sirène qui la laisse remonter. Haletante, elle reprend son air lentement, avant de la voir percer la surface.

-Je ... Je ...Je sais pas ... parvient elle à bégayer, complètement perdue dans un tourbillon d'émotions contraire. Qui es tu ? finit elle par articuler avec bien du mal.
Journalisée

Tags:
Pages: [1] 2
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox