banniere
 
 
Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Sujet: Teach me [PV]  (Lu 462 fois)
Vanessa White
Humain(e)
-

Messages: 874

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
Agente du S.H.I.E.L.D
« le: Novembre 24, 2016, 06:24:02 »

Au complexe étudiant de Mishima, il y avait toute sorte de gens. L’établissement était devenu plutôt célèbre depuis quelques années déjà, grâce à son taux de réussite mais aussi grâce à sa mixité. Pas au sens ethnique, mais au sens des potentiels et des gens. Des personnes intelligentes, créatives, rêveuses, douées, il y avait de tout en fait. Des personnes aux personnalités bien différentes les unes des autres, créant chacune leur propre identité. C’était ça Mishima. Parmi toute ces personnes il y en avait beaucoup qui avait des petits secrets. Gourmandise inavouée, plaisir tabou ou bien hobbie déjanté, chacun avait quelque part un secret qu’il gardait pour soi. Cependant, tous les secrets n’étaient pas forcément aussi simples et acceptables. L’exemple est le suivant ; il y avait cette fille qui était toute discrète et timide.

Cette fille qui était la petite étrangère de la classe. Elle était une jeune Italienne répondant au nom de Mila Dionigi, qui était toute discrète et quelque peu à l’écart. L’on pensait qu’elle était ainsi car elle était étrangère et que, par conséquent, elle pouvait avoir un peu de mal à s’adapter. Même si dans sa classe il y avait des métis, elle était la seule à ne pas être Japonaise tout court. Mais en vérité, son éloignement n’était pas à cause de cela. Mila avait un secret, comme plein de monde. Un secret qui pesait beaucoup sur elle, tellement lui faisait-il se poser des tas de questions, sur elle, son corps, sa vie. Mila était une jeune et ravissante jeune femme, à fleur de l’âge, dont le visage angélique et doux collait parfaitement à son esprit tout aussi doux et avenant.

Mais quelque chose venait troubler ce tableau. Si Mila était belle et bien une fille, une particularité physique semait le doute pour ceux qui en serait au courant. Elle est ce qu’on appelle ici, au Japon, une Futanari. C’est-à-dire qu’elle a un corps de femme, des plus féminins, à la seule et unique exception de ce qu’elle a entre les jambes. Pas de porte de vénus, pas de douce et sensuelle féminité. Mais un attribut tout droit tiré de la gente masculine, au grand complet. Cette étrange particularité était très troublante et lui causait beaucoup de tort, de sa propre part. Personne n’était au courant à par ses parents bien entendu. Cependant, depuis son arrivée à Mishima et en voyant que certaines personnes ici avaient aussi des petites spécificités, elle commençait à se sentir quelque part rassurée.

Cela se fit définitivement sentir quand à la rentrée une fille vint s’ajouter dans sa classe. Elle était jolie, comme beaucoup de filles ici, et paraissait alors comme dans le décor aux yeux de Mila. Mais plus le temps passait, plus elle remarquait quelque chose chez elle ; son gout pour les choses moulantes. Plus précisément, ce fut à cause – ou grâce – à cela qu’elle décela alors un détail qui troubla énormément le jour où elle s’en rendit compte. Cette fille, Abigale Locksley de son nom, était une Futanari comme elle. Autant dire que cette nouvelle la choqua dans un premier temps, plus parcequ’elle pensait être la seule qu’autre chose. Mais rapidement, elle sentit qu’elle devrait se rapprocher d’elle rien que pour cette similitude entre elle. Parler avec des gens qui avaient le même problème que vous était salvateur, et Mila le savait. D’autant plus que Abigale était une personne agréable et très charmante, qui comme Mila, n’était pas entièrement Japonaise.

Seulement voilà Mila était horriblement timide et n’osa jamais l’approcher ; surtout pas pour lui parler de son sexe. Ce fut pour cela qu’il s’écoula de longs mois avant qu’elle ne finisse par prendre son courage à deux mains, avant qu’il ne soit trop tard et que Abigale disparaisse. Mila avait profité des quelques travaux de groupes pour faire connaissance avec elle, sans jamais dépasser cela. Mais il vint un jour où elle se mit elle-même au pied du mur, et se décida alors à aller voir sa camarade pour lui dire … Quoi au juste ? Qu’elle désirait être son amie ? C’était direct mais, après tous ces mois, d’autant plus qu’elles s’étaient déjà un peu parer et même plu quand elles travaillaient ensembles, ce n’était pas un luxe. Elle profita de la pause déjeuner d’Abigale pour la rejoindre sur son banc, dans le petit parc appartenant au complexe étudiant. « Salut Abigale ! Ça ne te dérangera pas si je squatte un peu ton banc ? Y’en a pas un seul de libre à cette heure-ci … » Lui dit-elle de sa douce et avenante voix, en lui offrant un petit sourire. C’était le grand moment, et autant dire qu’elle avait le cœur battant très fortement dans sa poitrine.
Journalisée

Compte principal.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Abigale Locksley
E.S.P.er
-

Messages: 13

avatar

Humaine futanari


Voir le profil
Fiche
« Répondre #1 le: Novembre 25, 2016, 04:03:43 »

**Rp situé dans le passé pour Abi (Ayant terminée le lycée il y a quelques années)**

Le lycée était pour Abigale, une corvée. N'y accordant pas trop d'attention, ni trop de volonté... Elle avait bien en tête que son apprentissage ne lui servirait à rien, qu'elle ne comptait pas travailler, sinon que suivre l'industrie familiale ... Dans tout les cas, elle n'avait strictement aucun besoin d'être ici... Sinon que pour le fait que cela était obligatoire, ainsi que le fait que cela avait ses petits avantages... Oui, elle rencontrait des gens de son âge. À cette seule raison, elle y était intéressée. Les cours passait, ou parfois Abi dérangeait complètement les cours, ne serait-ce que par son attitude sans la moindre gêne et ses commentaires parfois un peu rude et déplacer envers les professeurs... Quoiqu'il en soit, il était évident qu'elle était dans les jeunes femmes "cool". Elle était branchée, sociale, active... Surtout lors de petite fête, ou elle y était toujours. Danser, s'amuser... C'était de loin ce qu'elle préférait faire.

Il était aussi connu de quasi tous maintenant de sa situation, disons, sexuelle. Elle ne s'en cachait pas, ce qui déplaisait parfois au garçon... Ou alors créait de nouveau désir caché au fond de leur esprit. Bref, elle avait un sexe masculin, et celui-ci était difficile à cacher. Mais n'aller pas croire que cela arrêtait la jeune futanari d'agir comme une femme. Pas du tout ! Elle portait sans la moindre honte des bikini à la plage, au quel cas son sexe masculin était moulé dans le tissus. À un point ou les gens finirent par s'y habituer. Abigale recevait souvent des invitations, parfois par lettre dans son cassier, ou en face à face... D'homme ou de femme, normalement hétéro, mais ayant développer un faible pour elle, malgré bien son corps anormal.

Certain des plus brave lui avait même déjà posé la question, si elle avait un organe reproducteur féminin là dessous, vous savez, vous le membre viril masculin. Et oui, elle en avait un. Elle était hermaphrodite quoi. Ayant deux sexes, fonctionnel et même reproducteur des deux cotés... Il fallait dire qu'elle avait été conçu, bien avant sa naissance, pour être ainsi. Ses parents souhaitaient une enfant hermaphrodite, croyant que c'était l'essence même de la perfection... Et il était clair qu'Abigale se voyait elle-même comme étant parfaite. Elle ne voyait pas du tout sa situation comme quelque chose de négatif.

Bref, cela étant dit... Une jeune fille, une journée, l'approcha alors qu'elle était assise à un banc, dans un petit parc tranquille. Peu de gens venait ici, simplement car cette endroit n'était pas très à la mode... Faisant de ce coin un lieu vraisemblablement isolé et tranquille. Utile pour se reposer l'esprit et relaxer... Tournant la tête vers elle, la regardant... Son sourire était très ravissant. C'était vraiment difficile refuser quelque chose quand l'on vous regarde avec des yeux intenses et un sourire pareil... Abigale se contenta de hocher la tête, préférant restée muette pour le moment. Elle se rappelait l'avoir déjà vue... Mais brièvement. La jeune futanari n'avait pas la meilleure des mémoires, surtout avec ceux qu'elle jugeait moins populaire.

Activant son pouvoir, comme elle le faisait toujours, elle pouvait lire dans les pensés de la jeune femme... Sans qu'elle ne puissent s'en rendre compte bien sur. Elle pu comprendre les désirs de la jeune femme... Celle-ci voulait vraiment devenir amie avec elle, car toute les deux partageait la même similitude, à savoir un sexe masculin... Alors que leur corps est entièrement celui d'une femme. Il est vrai qu'à la regarder... Impossible savoir qu'elle pouvait cacher une telle chose. C'était probablement de la triche que de savoir se genre d'information... Alors que la conversation n'avait même pas encore commencée... Mais tel était Abigale... Toujours un pas d'avance sur ses adversaires. La situation était cependant différente qu'à l'habitude... Savoir cette information avait créer un désir, disons, érotique... Mais surtout, une envie similaire d'être son amie. Elle ne pouvait tout de même pas dire qu'elle avait lu ses pensés, et donc comprenait entièrement se qu'elle ressentait ? Ça serait sans doute un peu étrange dit ainsi.

"Salut ! Non t'en fait pas, une jolie femme comme toi... C'est toujours la bienvenue à mes cotés ! ... Enfin... Si t'es vraiment une femme, pas vrai ?"

Posant sa main sur sa cuisse, puis s'approchant un peu pour ensuite lui murmuré... Pour être bien certain que personne ne puissent entendre, sauf elle.

"J'ai fais mes petites recherches sur toi... Et... Je sais tout... Vraiment tout... "

Caressant la cuisses sensuellement... La regardant droit dans les yeux... Avec un grand sérieux... Puis elle arrêta tout, d'un coup, avec un grand sourire. Retournant à sa position d'origine, regardant la verdure au loin.

"Mais je rigole ! Aller, tu avais des choses à me dire ?"

Faisant l'innocente, mais en vrai, elle n'espérait que faire réagir la demoiselle... Pourquoi ? Pour la faire paniqué, ou éprouver des sentiments... Ce qui, ceux-ci serait lisible dans sa tête... Tout ceci n'était qu'une grande mise-en-scène dans le but de récolté les pensés de la jeune fille. Car oui, même si c'était rare... Abigale avait enfin trouver une personne qui l'intéressait... Elle-même avait une petite flamme d'excitation nouvelle... Ayant juste envie de parler de leur similitude... Et... Enfin, qui sait pour le reste !
« Dernière édition: Novembre 25, 2016, 05:42:35 par Abigale Locksley » Journalisée

"Une image de moi sexy :)"  
Fait "aaaaaah" ... <3
Vanessa White
Humain(e)
-

Messages: 874

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
Agente du S.H.I.E.L.D
« Répondre #2 le: Novembre 25, 2016, 05:47:44 »

Mila était de nature timide mais en ce jour, qu’elle avait longuement préparé, elle luttait pour être plus entreprenante et moins refermée sur elle-même. C’était qu’il lui avait fallu une sacrée dose de courage pour ne serait-ce que venir dire coucou à Abigale. La timidité pouvait être un véritable poison social, mais parfois, il suffisait d’être réellement motivée et déterminée pour surmonter ceci. C’était ce qu’avait fait Mila et la réponse d’Abigale fut des plus rassurantes. Son cœur arrêta de battre aussi fort au moment où la réponse fut positive et, en plus, charmante. Mila prit assise mais sa camarade finit alors sa phrase, qui lui glaça le sang. Sans qu’elle puisse y faire quelque chose son visage se figea et se vida de son sang durant un moment.

Cette fille était au courant de quelque chose ? Elle poussa le jeu jusqu’à lui dire qu’effectivement elle avait fait des petites recherches sur elle. Cela voulait dire tant de choses. Cela voulait dire qu’elle n’était pas assez discrète, qu’elle s’était faite remarquée, que Abigale était une fouineuse mais aussi, qu’elle s’intéressait à elle … Réellement ? Pendant tout ce temps ? Mila était pétrifiée, surtout quand la jeune fille posa sa main sur sa cuisse. La soudaineté de l’aveux, les émotions et le fait que cette fille représentait énormément aux yeux de Mila firent un curieux mélange, qui prit définitivement forme quand elle posa sa main sur sa cuisse. Heureusement qu’elle portait une jupe certes longue mais serrée, cela cacha le début de raideur qui saisit alors son sexe, ne répondant après tout qu’à des stimulus purement physiques et non moraux.

Son regard sérieux, sa caresse, elle laissa la pauvre Mila sans voix et paralysée. Elle la fixait intensément en retour, ne sachant pas quoi dire ni quoi faire. Mais Abigale finit par se détendre et déclara alors que ce n’était qu’une blague. Si son visage retrouva quelques couleurs et un sourire maladroit, son esprit ne s’en remit pas si facilement. Des pensées affluèrent de partout dans sa tête, mélangeant stress, inquiétude, stupeur, émotions … Sentiments. Elle pensait qu’Abigale était tout à fait sérieuse et qu’elle lui cachait quelque chose. Plus précisément, elle ne crut pas vraiment au coup de la blague … Lui dire qu’elle n’était pas tout à fait une femme était une trop grande coïncidence. Mais dans le bon sens ; Mila était certes quelque peu choquée qu’elle puisse être au courant mais, sa façon de le lui avoir dit ne lui déplu pas spécialement.

Elle sourit maladroitement puis redressa une mèche de ses cheveux derrière son oreille, avant de répliquer. Et elle sauta sur l’occasion, et sur le fait que contrairement à elle, Abigale ne cachait pas son hermaphrodisme. « Confidence pour confidence, je dirai que je suis femme au moins autant que toi … » Lui dit-elle, gloussant maladroitement mais sincèrement. Abigale ne s’était jamais cachée de son sexe masculin, qu’elle prenait soin d’exposer via des habits moulants ou autres choses. Mila ne l’a jamais jugé là-dessus et n’a jamais eu une seule mauvaise pensée à son égard. Au contraire elle avait toujours grandement admiré la franchise et l’audace de cette fille qui ne se cachait pas, voire même, qui provoquait. Les yeux de Mila plongèrent un petit instant vers l’entrejambe d’Abigale quand elle eut terminé sa phrase, comme pour appuyer et démontrer ses dires.

Et au passage, lui insinuer qu’elle aussi était dans le même panier. Après tout elle était venue pour se rapprocher d’elle, pour se confier, pour se faire une amie … Celle-ci semblait déjà être au courant de son hermaphrodisme, autant en rigoler et être le plus sincère que possible, sans détours. Elle se tût un moment puis prit une mine plus sérieuse, plus concernée, sans pour autant effacer son petit sourire tendre. « Ecoute Abigale, j’avais besoin de parler … T’as toujours été super dans les travaux qu’on a faits ensemble, et … Hum … J’aurai aimé qu’on se parle même en dehors du cadre des travaux de groupe. » Lui confia-t-elle, avouant alors qu’elle trouvait dommage de ne pas se connaitre, se parler ou simplement passer un peu de temps ensemble en dehors des moments où elles devaient se concerter pour leurs travaux. Mila continua de doucement sourire puis baissa ses yeux, comme si elle était honteuse. Ses mains se recroquevillèrent sur sa jupe, puis elle prit son courage à deux mains pour poursuivre.

« Abi’ … Je suis comme toi. Ce que tu viens de me dire n’était pas une blague, c’est la vérité. Je … J’ai … La même ‘particularité’ que toi. » Lui avoua-t-elle enfin, n’osant pas relever son regard, toute honteuse de se confier ainsi sur une telle chose. Mais au fond d’elle, Mila savait que Abigale ne la jugerait pas car comme si bien dit, elle était comme elle. Et vu son aisance et sa grande confiance en elle-même vis-à-vis de ça, Mila était sûre qu’elle ne la jugerait donc pas.
Journalisée

Compte principal.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Abigale Locksley
E.S.P.er
-

Messages: 13

avatar

Humaine futanari


Voir le profil
Fiche
« Répondre #3 le: Novembre 26, 2016, 05:04:09 »

Les réactions de Mila étaient que des plus plaisantes à observer... Si certes, Abigale tentait légèrement de la faire paniquer, ne serait-ce que pour son propre plaisir personnel de voir une autre personne devenir rouge de gêne... Mais... Il y avait une part de la jeune fortunée qui ne pouvait nier ce petit coté cacher d'elle-même. Car oui, s'il est vrai que vu de l'extérieur, la grande brunette semblait une personne forte de caractère... Qui n'avait honte de rien, ni peur de rien... Elle en restait pas moins une humaine comme un peu tout le monde. Elle avait ses moments de faiblesse, la différence était uniquement qu'Abi savait très bien les cacher. Surtout quand elle était seule, dans sa chambre, il lui arrivait de déprimée voir même pleurée... Juste, jamais en publique. Son image, son égo... Tout ceci était bien trop gros pour montrer le moindre signe de faiblesse...

La jeune Mila, par ses sourires sincère, ses pensés si innocentes et si délicates... Abigale se sentait presque mal à pouvoir tricher et lire dans sa tête... Tout les sentiments qu'elle avait, Abi pouvait les ressentir... Et comme un poème, elle en devenait ému. Elle ne pensait pas un jour pouvoir croisé quelqu'un comme ça. C'était... Vraiment spécial, disons. À un moment, elle pu même comprendre qu'elle avait donné une érection à sa nouvelle amie. Abi elle-même ne pensait pas qu'elle pourrait avoir un si fort effet sur quelqu'un d'autre. C'était vraiment... Unique. Sa première réplique avait une touche d'humour... Faisant sourire la jeune femme aux yeux d'améthyste.

"Tu as entièrement raison, mais cela reste toujours le coeur qui décide pas vrai ? Si on est un homme, ou une femme. Alors je crois bien que tout les deux, nous sommes bien des femmes."

Il était clair qu'à la suite, Mila tentait de trouver une stratégie pour tout déballer sur le plancher... Jouer la carte de l’honnêteté. Elle voulait être son amie, se rapprocher d'Abi, car leur situation était exactement la même... Qui se ressemble s'assemble pas vrai ? Abigale se sentait un peu mal pour le coup, car avant aujourd'hui, elle ne la connaissait pas trop... La triste vérité était qu'elle ne voulait pas être vue en compagnie de gens pas populaire... Dans le but de ne pas tâcher sa réputation. Du coup... Elle avait un peu de culpabilité, car cette jeune fille était pourtant un joli joyaux brillant... Dont elle n'en avait simplement jamais remarqué la présence. Elle resta alors silencieuse, du moins un instant... Le sourire de la belle Abigale n'en était plus, elle avait une tête pensive, et probablement un peu perturbée... Ce qui pouvait sembler étrange, surtout venu d'elle.

"Oui... Nous avons eux la chance, ou la malchance ? ... D'avoir les deux sexes. La possibilité de pouvoir être un homme ou une femme, dépendant de nos humeurs... Mais aussi la malédiction de ne jamais pouvoir vraiment être un ou l'autre. Sans pour aussi dire qu'il y en a plusieurs pour qui cela les dégoutes... L'on se fait parfois jugé... Ou alors vu uniquement comme un jouet sexuelle pour satisfaire des fantasmes passagé... S'il m'arrive parfois d'apprécier le fait de pouvoir avoir la satisfaction de savoir la sensation d'être un homme, alors que toute les femmes de ce monde souhaiterait plus que tout pouvoir avoir ce que j'ai... Simplement pour une journée... Moi, je l'ai ... Mais pour toujours. Et toi aussi..."

Tourna la tête, la regardant droit dans les yeux... Abigale semblait avoir des yeux tendre... Un léger sourire en coin, ses joues légèrement rouge faute de tout les sentiments dans sa tête... Elle continua cependant de parler dans son long monologue.

"Mais comme tu es franche avec moi... Je le serais aussi... Tu me crois si je te dis que je peut... Hum... Tout lire ce à quoi tu pense ? Tout tes sentiments pour moi... Ton désir de vouloir être mon amie... Je sais que c'est de la triche... Je peut percevoir tes intentions bien avant même que tu tente quoi que ce soit... Je suis désolée... Je ne le contrôle pas... Quand je regarde quelqu'un dans les yeux, c'est comme si... Je pouvais voir tout ce qui s'y trouve derrière... Et ta réponse à ta question est bien sur... Oui... Même que... "

Plutôt que dire des mots, elle usa son corps pour dire le reste. S'approchant d'elle, pour lui faire quelque chose qu'elle aurait du faire il y a bien longtemps de cela... Un merveilleux, bien que très simple... Câlin. Enroulant ses bras autour d'elle, posant sa tête sur son épaule et la serrant bien fort contre elle... Abi ne savait pas trop ce qui lui arrivait... Elle était éprise d'une soudaine mais très grande affection pour sa nouvelle amie... Elle avait tellement envie de tout simplement se coller à elle... Lire dans ses pensés était d'un réconfort ... Elle était confortable avec elle, calme, sereine... Ou peut-être était-ce un début d'un sentiment plus fort ? Qui sait...
Journalisée

"Une image de moi sexy :)"  
Fait "aaaaaah" ... <3
Vanessa White
Humain(e)
-

Messages: 874

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
Agente du S.H.I.E.L.D
« Répondre #4 le: Novembre 27, 2016, 02:19:49 »

S’avouer aussi facilement et rapidement pouvait paraitre comme une mauvaise idée. Comme quelque chose qui aurait pu facilement repousser Abigale mais Mila avait quand même pris ce risque. Mila avait encouru le risque de se faire rejeter, car il était quand même bizarre qu’une fille que vous connaissiez à peine vienne vous dire qu’elle était une Futanari en réalité. Mais … Il y avait ce petit quelque chose. Ce petit courant entre les deux filles, qui si pour l’instant était abstrait, était bel et bien existant. Un courant de sympathie et même d’empathie, puisqu’elles partageaient la même particularité. En étant toutes les deux des hermaphrodites, l’une comprenait ce que ressentait l’autre vis-à-vis de cela. Et ça, c’était merveilleux.

Néanmoins Mila ne s’attendait pas à la suite. Abigale lui répondit par un petit commentaire des plus justes et pertinent, qui avait de quoi faire réfléchir. Elle baissa légèrement les yeux et l’écouta avec le cœur autant qu’avec l’âme, et ne pouvait que se sentir part de ce qu’elle disait. Cependant Abigale ajouta quelque chose qui troubla la jeune femme. Celle-ci la regarda un peu hébétée, peut-être même de manière troublée. Venait-elle de lui dire à l’instant qu’elle était capable de lire dans la tête des gens ? Avait-elle un super pouvoir, réellement ? Mila ne dit rien, mais écouta sa comparse jusqu’au bout et sa sincérité parlait pour elle. On peinait à croire à la télépathie mais, quel serait l’intérêt de cette fille de mentir ainsi ? Mila ne dit rien, étant quelque peu troublée et surtout ne sachant pas quoi répondre.

En revanche, elle savait quoi répondre au câlin que lui offrit Abi’. Celle-ci se pencha doucement vers elle et avec une affection toute particulière, elle la prit dans ses bras, posant sa tête sur son épaule. Mila se sentit fondre. Elle sentit que c’était quelque chose qu’elle aurait dû faire il y a bien longtemps, comme si ça lui avait manqué alors qu’elle n’avait jamais fait de câlin à Abigale. Mais la seule chose qu’il fallait retenir était que c’était incroyablement agréable et apaisant. Terriblement apaisant … Mila entoura son amie de ses bras et la serra contre elle en retour, posant elle aussi sa tête sur son épaule. Elle était si sereine, si apaisée, si heureuse qu’Abigale l’ai accepté et non rejeté. Elle rêvait depuis si longtemps de l’avoir comme amie, de pouvoir se confier à elle mais aussi pouvoir lui apporter son soutien. Car elle savait ce que c’était d’être hermaphrodite, tout simplement.

Les deux filles se firent câlin pendant un petit moment, avant qu’elles ne s’écartent un peu. Mila prit délicatement les mains de son amie avec les siennes, puis lui sourit chaleureusement. « Si tu peux réellement lire dans mes pensées, dans ce cas dis-moi à quoi je pense, là, tout de suite. » Lui dit-elle, la mettant gentiment au défi. Mila avait une toute petite idée derrière la tête en disant cela. Elle se mit à penser à un seul et même mot ; Merci. Quand elle remarqua qu’Abigale semblait avoir perçu ceci, elle rajouta autre chose, toujours dans sa tête. Elle rajouta alors une petite demande, qui consistait simplement à se voir. Elle lui demanda par la pensée si elle désirait qu’elles se voient, toutes les deux, après les cours. Elle n’avait pas d’idée précise sur ce qu’elle pourrait faire mais au final, ce qui comptait, c’était de simplement passer du temps en sa compagnie.

Elles pourraient faire les boutiques, se voir un film ou plus raisonnablement, partir réviser. C’était au bon vouloir d’Abigale.
Journalisée

Compte principal.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Abigale Locksley
E.S.P.er
-

Messages: 13

avatar

Humaine futanari


Voir le profil
Fiche
« Répondre #5 le: Novembre 28, 2016, 10:12:19 »

Le câlin était chaud... Apaisant. Sans parler qu'elle pouvait ressentir ce confort qui était visiblement partager. Elle la serrait dans ses bras, fermant même les yeux juste un instant... L'odeur de ses cheveux était si douce, et son coeur battait si fort... Les rougeurs à ses joues la rendait aussi plutôt mignonne. Une forme de désir charnel, née de la simple délicatesse et du réconfort que pouvait procuré quelque chose d'aussi simple qu'un câlin. C'est probablement qu'à ce moment là qu'elle réalisa vraiment combien cette fille était vraiment belle. Probablement un peu tard pour le remarquer, peut-être devrait-elle porter même des lunettes... Mais il ne va pas s'en dire qu'Abigale était très clairement bisexuelle. Elle pouvait facilement être charmée par les femmes, autant que par les hommes. Ici cependant... C'était différent. Il y avait une forme de curiosité... Une autre personne futanari comme elle était plutôt rare, elle n'allait pas en croisé ainsi à tout les jours... D'un point de vu tout simplement logique, elle se disait qu'une occasion comme celle-ci pourrait probablement être la seule de sa vie. Ne pas la saisir, pourrait éventuellement plus tard lui offrir une tonne de regret, elle le savait très bien... Mais comment faire ? Il fallait surtout dire que, malgré bien la popularité de la jeune Abi... Elle... Était toujours vierge, et sans expérience en drague, et encore moins en amour. Enfin, l'amour peut-être pas... Elle l'aimait bien, mais offrir son coeur à quelqu'un... Elle refusait cette simple idée. Elle ne lui faisait pas assez confiance pour lui offrir cette chose aussi fragile qu'était son coeur.

Suite à sa demande, après le câlin, elle semblait vouloir testé ses capacités... Abi hocha simplement les épaules. Pourquoi pas ajouta t-elle. La regardant droit dans les yeux, elle n'avait pas vraiment besoin de se forcer pour entendre de façon répété la mot "Merci" ... Elle se concentrait tellement sur ce mot, qu'Abi avait l'impression que l'on l'a prenait pour une simple débutante. La jeune futa lui ajouta tout simplement "Tu te concentre sur le mot Merci ... Et... Pas de quoi ma grande, ça me fait plaisir." Mais, après elle semblait vouloir se voir à nouveau. Seule, après les cours. Passer du temps ensemble quoi. Se connaitre, l'endroit importait peu... Elle voulait uniquement être à ses cotés. Ce genre de pensé était... Disons, très touchante et excitante... Abigale dû fermé ses cuisses et mettre ses mains sur ses cuisses... Pour cacher son sexe qui prenait de l’expansion. Pourquoi ? Aller savoir, cela lui faisait de l'effet, sans doute ?

"Hum... Oui je veux bien... Il y a personne chez moi jusqu'à tard ce soir... Tu pourrais venir chez moi alors. L'on serait tranquille et seule... Ensemble... Ça te dit... ?"

Abigale était nerveuse... Mais à la fois très excitée... Elle sentait son coeur battre super vite... Elle ne pouvait pas nier qu'elle était clairement heureuse que l'on lui offre autant d'affection envers sa personne... Et... Bref... Elle voulait un peu rendre l'affection. Mila était si belle, si gentille, si attachante... Elle n'avait que envie de lui sauter dessus et lui faire des bisous de partout. Elle n'avait jamais rencontrer une chose aussi désirable et adorable qu'elle. Son coeur était au bord de l'explosion, c'était trop ! D'ailleurs, Abigale avait un petit sourire à son visage... Ne le remarquant même pas elle-même... Simplement car elle était si joyeuse... Et c'est alors que la sonnerie du recommencement des cours sonna... Elles allaient devoir retourner en classe... Ce qui brisa instantanément le sourire, ainsi que tout le bonheur d'Abi.

"Déjà !? Grrr... Cela me donne presque pas envie d'y aller... Bon, au moins c'est le dernier..." Elle se leva, pour ensuite se tourner se offrir sa main vers Mila. "Ça te ferait bizarre si l'on marchait en se tenant la main ?"

C'était une demande sans doute bizarre... Mais bref... Abigale avait envie de lui tenir la main. Pour se sentir proche.. N'ayant pas enive de personne ce sentiment de confort qu'elle avait gagnée quand Mila était proche d'elle.
Journalisée

"Une image de moi sexy :)"  
Fait "aaaaaah" ... <3
Vanessa White
Humain(e)
-

Messages: 874

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
Agente du S.H.I.E.L.D
« Répondre #6 le: Novembre 30, 2016, 12:25:39 »

Il était vrai que ce moment était particulièrement apaisant. Pour Mila, c’était comme si elle se réconciliait avec une ancienne amie, même si ce n’était évidemment pas le cas. Mais elle avait exactement la même sensation, la même impression. Autrement dit, elle avait inconsciemment attendu ce moment depuis très longtemps. Elle avait attendu ce câlin, cette reconnaissance de la part d’Abigale depuis le moment où elle s’était rendue compte qu’elle était comme elle. Et aujourd’hui, la délivrance commençait enfin à arriver. C’était donc en toute sincérité que Mila câlinait sa nouvelle amie toute contre elle, se sentant incroyablement apaisée et sereine entre ses bras. C’était un bon signe, cela voulait dire qu’elle avait peut-être trouvé une véritable amie, même si c’était encore trop tôt pour en juger.

Ô combien aurait-elle voulu que ce câlin ne cesse jamais, mais la sonnette retentit, signifiant qu’elles devaient retourner en cours. Toutefois, Abigale accepta sa proposition et l’invita chez elle après les cours. Comment refuser une pareille offre ? Mila, tant qu’elle pourrait simplement passer du temps avec elle, ça lui convenait. Avec sourire elle hocha vivement de la tête, heureuse comme jamais. Le retour en classe sembla énerver un peu sa comparse, qui se leva puis lui fit une demande assez étrange, mais toute touchante. Elle découvrirait bientôt que Mila était une femme où la douceur et les attentions comme celles-ci étaient le meilleur moyen de la faire fondre ! Elle regarda doucement Abie, puis se leva en déposant sa main dans la sienne. « Absolument pas … » Répondit-elle, tenant alors par la main son amie.

Main dans la main, elles regagnèrent donc l’établissement et passèrent les quelques dernières heures de cours. Mila avait eu du mal à se concentrer, trop obnubilée par ce qui venait de se passer. Sa nouvelle amitié avec Abigale représentait énormément à ses yeux, ce n’était pas rien, et elle ne pouvait pas faire comme si de rien n’était. Néanmoins, elle était studieuse et savait rester un minimum concentrée. La journée se termina et la sonnette retentit à nouveau, sonnant la fin des cours. Mila et Abigale prirent leurs affaires et gagnèrent alors le chez-soi de la dernière. Elles s’étaient mises d’accord sur une belle séance de révision et de travail, car elles avaient une chose à rendre pour dans quelques jours. L’une comme l’autre savait qu’il y avait un temps à tout et si leurs révisions s’étaient faites dans une atmosphère des plus détendues et calme, la suite n’allait être que plus intéressante.

Le soir commençait à tomber sur la ville, alors que les deux étudiantes, planquée dans la chambre de la maitresse des lieux, terminaient de réviser. Le cerveau lessivé, Mila s’étira longuement en ronronnant. Elle avait élu domicile sur le lit de son amie, tandis que celle-ci était devant son bureau. Au moins, elle était une fille cool qui laissait ses amies réviser sur son lit ! Puis, Mila n’avait pas été distraite par le moelleux de son matelas. En revanche, elle fut de temps à autre distraite par la simple proximité d’Abigale. Impossible pour elle de ne pas l’admirer, de ne pas simplement contempler sa beauté. Elle s’en rendait d’autant plus compte maintenant qu’elle était un peu plus proche d’elle ; Abigale était une fille très belle et distinguée. Mais, pour en revenir aux révisions, Mila s’étira alors qu’elle referma ses cahiers. Elle se déplaça pour s’asseoir au bord du lit, et jeta un coup d’œil à ce qu’était en train de faire Abie. « Je pense qu’on a bien avancé, tu ne trouves pas ? On sera prête pour la semaine prochaine, à ce rythme. » Dit-elle avec le sourire aux lèvres.

« En tout cas ton lit a le chic de te détendre sans t’inciter à dormir … On y resterait à travailler des heures dessus. » Dit-elle en gloussant doucement. Etait-ce lit qui était agréable et qui la détendait, ou bien autre chose ?
« Dernière édition: Novembre 30, 2016, 12:42:59 par Vanessa White » Journalisée

Compte principal.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !

Tags:
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox