banniere
 
 
Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: 1 [2]
  Imprimer  
Auteur Sujet: The Heist [PV : Félicia Hardy]  (Lu 957 fois)
Félicia Hardy
Humain(e)
-

Messages: 525



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #15 le: Août 16, 2017, 04:56:48 »

« À L’AIDE ! AU SECOURS !! »

Félicia hurlait fort, consciente que Naoko allait paniquer… Ce qui ne manqua pas. Un tentacule jaillit brusquement dans sa bouche, et elle gémit sur place. Elle gémit en se débattant sur place, faisant crisser sa combinaison, en comprenant qu’elle avait affaire à une amatrice… Ce qui rendait la situation d’autant plus frustrante pour elle. Félicia avait été incapable de combattre cette puissante femme, qui l’avait attaqué par surprise, et l’avait placé dans une situation des plus délicates. Elle se dandinait sur place, en sentant le tentacule couper sa respiration, et bascula sa tête en arrière, afin de le reculer, et de respirer par le nez. Naoko lui intima de se taire, et retira le haut de son costume, permettant à Félicia de constater que sa ravisseuse était bien une humaine… Avec un symbiote similaire à celui de Venom.

*C’est bien ma veine…*

Naoko précisa qu’elle lui appartenait, et retourna lentement le tentacule. Retrouvant sa respiration, Félicia aspira l’air par de grandes bouchées, et cligna des yeux, avant de sentir le tentacule, non pas s’éloigner, mais glisser vers le bas.

« Que… Qu’est-ce que… ? »

Elle frémit sur place en sentant le contact de ce membre noir, qui ondula sous sa combinaison, passant entre ses seins, descendant lentement, provoquant toute une série de claquements et de crissements en décollant le latex, entre les seins de la femme et ses cuisses. Le tentacule la faisait frissonner tant il était froid et gluant, collant contre sa peau, mais également liquide, descendant. Elle sentait les poils de son corps se redresser au contact du tentacule, qui filait comme un serpent, formant une longue bosse qui décollait la combinaison.

Impossible de nier ce que la femme avait en tête… Félicia avait craint qu’elle ne cherche à la dévorer, mais, visiblement, son ennemie avait d’autres objectifs en tête. La Chatte Noire était, fort heureusement, intelligente, suffisamment pour savoir quand il fallait faire la chatte docile. Pour autant, elle était bien décidée à montrer à Naoko qu’elle était une amatrice.

« Tu… Tu crois vraiment qu’une chaise et des cordes peuvent me retenir, hmmm… ? »

Félicia lui en fit la démonstration en relevant brusquement les mains, les cordes tranchées par ses griffes tombant au sol.

« Il va falloir faire mieux que ça, ma chérie, si tu veux dompter la Chatte Noire… » glissa-t-elle encore, toujours aussi provocatrice.
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Naoko Ran
Créature
-

Messages: 15



Voir le profil
Fiche
« Répondre #16 le: Octobre 07, 2017, 04:57:30 »

Sous les yeux de Naoko, la Chatte Noire venait de se défaire de ses liens. La femme en avait presque oublié qu’elle avait des griffes et s’en était servi pour couper ses liens et, ainsi, se libérer. Une erreur certes, mais rien de bien menaçant aux yeux de Naoko. Celle-ci reste muette, fixant la jeune femme dans les yeux. Elle n’avait toujours pas remis en place la partie de sa tenue qui couvrait sa tête usuellement. Elle désirait que sa victime connaisse son visage, pour une raison qui lui appartenait. Néanmoins la cambrioleuse semblait sur de la provocation en dure, et nargua son assaillante en lui précisant qu’elle allait devoir trouver autre chose si elle désirait la dompter. Naoko eut un rictus diabolique et resta étrangement calme. Elle s’avança vers la Chatte Noire, lentement, roulant langoureusement ses hanches qui étaient outrageusement bien moulées dans sa tenue en latex. « Je n’ai nullement envie d’abimer la marchandise que je vais consommer. » Déclara-t-elle simplement.

Puis, elle tendit son bras et fit démonstration d’une autre de ses capacités. Naoko était capable de faire pousser ses tentacules mais, elle était aussi capable de créer des petits amas de nanites. Naoko propulsa deux espèces de boules faites de latex qui fusèrent droit dans la direction de la Chatte Noire, vers ses poignets. Le choc fut violent et, normalement, la plaqua au mur, les poings collés contre celui-ci par la même matière dont était constitué le symbiote de Naoko. Sauf que rapidement, la matière commença à s’auto-répliquer en consumant le costume de la Chatte Noire ! En d’autres termes, son corps commença à se recouvrir de cette substance étrange, alors que sur son passage, la substance détruisait et consumait le costume sur sa peau.

Bientôt, la jeune femme était intégralement recouverte sauf à la tête. Le sourire carnassier de Naoko se fit encore plus intense quand elle constata à quel point le corps de sa victime était gracieux, ainsi moulé dans sa nouvelle tenue. Cependant ce n’était pas un cadeau que lui faisait Naoko. Cette dernière s’avança et se colla à sa proie, immobilisée contre le mur, effleurant ses lèvres par les siennes. « Nous verrons bien si tu es capable de lutter contre ton propre corps, trésor ... » Dit-elle, effleurant de très près les lèvres de Félicia, avant de s’écarter sans l’embrasser. Les nanites sur le corps de la femme commencèrent à s’activer et, comme sur Naoko autrefois, se mirent à s’infiltrer à l’intérieur. Sauf que, Naoko contrôlait la progression et allait très lentement. L’objectif n’était pas de convertir la Chatte Noire mais de provoquer en elle tous les stimuli sexuels possible et inimaginables.

Ainsi, il ne se passait pas une seconde sans que la nouvelle tenue de Félicia excite le moindre de ses nerfs, dans le sens sexuel du terme. La matière glissait très étroitement contre sa peau, et des crissements incessant se firent entendre. Le latex s’enfonçait lentement, très lentement par tous ses orifices sauf ceux de sa tête, vu qu’elle n’était pas recouverte. « Voilà ce qui va se passer ; si tu résistes, je continue à proliférer en toi, jusqu’à te convertir complètement. Tes organes, ton squelette, tout ... Absolument tout se transformera. Mais si tu te laisses faire, si tu me cède ... Alors, nous passerons une excellente nuit toutes les deux. Je te fais payer le prix de ta provocation, et je m’engage à te laisser filer après ... C’est un bon marché, non ? » Dit-elle, non sans son air diabolique. Le latex continua pendant ce temps à s'infiltrer, commençant à lentement remplir autant son fondement que sa féminité ...
Journalisée

Compte secondaire de Vanessa White.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Félicia Hardy
Humain(e)
-

Messages: 525



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #17 le: Octobre 07, 2017, 08:11:50 »

Naoko aurait pu noter quelque chose de très intéressant… Alors que Félicia s’était libérée, elle ne l’avait pas attaqué. De plus, elle avait choisi de retirer ses liens au pire moment. Si elle avait voulu s’évader, la Chatte Noire aurait attendu que sa geôlière se rapproche, et l’aurait attaqué au passage. Alors, pourquoi ce choix inattendu ? Ce n’était, en réalité, pas très difficile à comprendre. Elle avait compris que Naoko ne cherchait pas vraiment à la tuer, mais juste à jouer avec elle, à avoir une partenaire. Autrement, elle l’aurait déjà tué, comme elle l’avait fait avec les Yakuzas dans cette villa. Pour le dire autrement, Félicia était suffisamment intelligente pour savoir qu’elle n’avait aucun intérêt à tirer d’un affrontement frontal avec cette femme. Naoko était instable, comme toute créature symbiotique, et fuir n’aurait apporté rien de bon. Peut-être aurait-elle réussi à s’enfuir, mais il y avait le risque qu’elle échoue, et que Naoko ne décide, alors, de laisser parler son agressivité. Alors que là, en jouant bien, elle allait s’attirer la sympathie de cette femme.

*Un ‘‘Tiens’’ vaut mieux que ‘‘Deux, tu l’auras’’, comme on dit…*

Félicia attendit donc… En se disant que, peut-être, sa stratégie n’était pas la meilleure. Mais, alors même qu’elle se faisait cette réflexion, Naoko envoya sur elle deux boules noires. Le choc souffla Félicia, et elle heurta violemment un mur, en grognant, avant de sentir son corps être retenu par les deux boules noires brillantes, qui se mirent à grouiller, et à s’étaler. Les yeux de la Chatte Noire s’écarquillèrent en voyant cette masse spongieuse se diluer contre elle.

« Que… Mais qu’est-ce que tu fais… ?! »

La Chatte Noire commença à se débattre, mais, peu à peu, elle sentit le symbiote croître, tout en avalant son latex. Elle sentait sa combinaison fondre sous la masse noire, qui en profitait pour s’étirer. Félicia continua encore, bien vainement, à tenter de se débattre, puis sentit son visage disparaître sous la masse noire.

« Nnnnnnnnnnnnnn… !! »

Au bout de quelques instants, tout son corps se retrouva donc englué sous cette masse sombre. Elle se débattit encore, tout en sentant que l’intégralité de ses vêtements avait disparu dans le symbiote, qui se collait maintenant directement à cette peau. Peu à peu, la masse se moula à ses formes, donnant, vu de l’extérieur, une superbe apparence à Félicia, qui se débattait sur place, avant de sentir tout son corps frissonner et vibrer, sous l’effet des frottements et des crissements du symbiote. Rien à voir avec ce symbiote extra-terrestre que Peter avait jadis ramené lors de son excursion au Battleworld, c’était… Bien plus insidieux.

Elle sentit le symbiote se concentrer à hauteur de son vagin et de ses fesses, et, tandis que la masse se glissait en elle, Naoko lui expliqua qu’elle avait le choix entre, soit résister, et amener le symbiote à la corrompre définitivement, soit se laisser faire, et profiter d’une soirée de débauche avec elle. Réfléchir devenait en tout cas très difficile, car le désir emplissait intégralement l’esprit de Félicia, balayant ses moments de réflexion. Ses doigts se serrèrent, se relâchèrent, et elle se mit à gémir, couinant sous sa combinaison symbiotique, en sentant des queues s’enfoncer dans ses trous.

« Hmmmmmm… Gnnnnnnnnnnnnn… !! »

Les gémissements de Félicia s’accentuaient sous la combinaison. La Chatte Noire se tortillait encore sur place, le plaisir croissant et montant progressivement en elle. Il était impossible de le retenir, et elle en oubliait même la femme, Naoko, tout en la voyant partout. Ses hurlements mouraient contre la combinaison, contre quantité d’images et de fantasmes pervers qui s’insinuaient dans son esprit. Les godes en latex continuaient à la prendre, et établissaient une solide connexion entre elle et le symbiote.

Débauche de perversion, de sexe, d’hurlements de soupirs, de pénétrations… Elle se vit couchée sur le lit, Naoko la bourrant sèchement, elle vit leurs combinaisons se mélanger, ne faire plus qu’un seul corps se pénétrant longuement…

Images confuses et intenses, qui continuèrent à la troubler, ne lui laissant tout simplement aucun répit. Elle sentit alors l’orgasme la traverser, et hurla, pendant que le symbiote se décollait du mur, la faisant tomber au sol.

Félicia y resta à terre pendant plusieurs instants, le symbiote continuant à prendre une ultime forme sur la peau de Félicia, dévoilant son visage, sa longue chevelure argentée… Puis Félicia se redressa lentement, prenant appui sur le sol.

« Maî-Maîtresse… Je…  Baisez-moi, vite !! »

Elle la regarda avec des yeux suppliants… Tout en étant dotée d’une apparence très symbiotique, mais non moins furieusement sexy !
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Naoko Ran
Créature
-

Messages: 15



Voir le profil
Fiche
« Répondre #18 le: Novembre 12, 2017, 07:08:35 »

Naoko regardait la scène d’un air très intéressé et pervers. Pas forcément au sens sexuel du terme, même si ça en faisait partie. La femme était comme captivée par ce qu’elle voyait, par le fait que Félicia se débattait et luttait contre les nanites tentant de s’infiltrer dans son cerveau. La voir succomber petit à petit aux milliers de stimuli sexuels que les nanites déclenchaient en elle, la voir hurler dans sa nouvelle combinaison, ça avait quelque chose de terriblement excitant pour Naoko. Quand celle-ci expliqua les deux seules issues possibles, elle ne reçut pas de réponse directe. Néanmoins, elle comprit rapidement le choix qu’avait fait la Chatte Noire. Quand la connexion fut établie entre elle et les nanites, la femme le ressenti immédiatement. Elle allait montrer à sa nouvelle partenaire ce que cela signifiait, ce que cela allait lui permettre de faire.

En tout cas, Naoko était maintenant connectée à Félicia via ces fabuleuses nanites. Quand la Chatte Noire tomba au sol, et qu’elle prit sa forme ultime, un sourire vicieux s’imprima sur les lèvres de la maitresse des lieux, particulièrement au moment où sa victime l’appela par ce qu’elle était, désormais ; sa maitresse. Naoko s’approcha, roulant des hanches et claquant ses talons symbiotiques au sol, avant de placer une main sur la joue de son nouveau jouet. « Bienvenue parmi nous, Félicia. Je vais bien m’occuper de toi, petite catin ... » Lui déclara alors la femme, se penchant brusquement pour plaquer férocement ses lèvres contre les siennes. Les deux femmes corrompues se livrèrent à un baiser endiablé, furieux et vorace, où rapidement Naoko plaqua Félicia au mur et frotta nerveusement son corps contre le sien.

Le latex crissa dans tous les sens, alors que sa poitrine pressa tendrement et lourdement la sienne. Sa langue partit envahir sa bouche, venant chercher la sienne de force afin de jouer avec. Elle racla ses dents, sa langue et sa salive, alors qu’elle pinçait régulièrement ses lèvres par les siennes. Naoko embrassa très furieusement sa nouvelle amante, ne lui laissant pas répit. Mais elle ne comptait pas simplement se reposer sur un pauvre baiser, aussi appuyé qu’il était. Non, Naoko décida bien rapidement de déployer de beaux tentacules, qui vinrent accompagner ce baiser. Un premier membre partit caresser et frotter les cuisses de Félicia, venant caresser son intimité si bien moulée et exposée au travers sa nouvelle peau de latex. Et un second tentacule vint faire la même chose mais derrière elle, venant chahuter et provoquer sa petite rondelle, qui elle aussi avait l’impression d’être faite en latex.

Finalement, Naoko se décida à la pénétrer sans demander son reste, bourrant ses deux orifices de ses hargneux tentacules, alors qu’elle fit une pause au baiser. « Hurle pour moi Félicia ! HURLES ! » Dit-elle en serrant ses dents.
Journalisée

Compte secondaire de Vanessa White.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Félicia Hardy
Humain(e)
-

Messages: 525



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #19 le: Novembre 12, 2017, 08:59:28 »

Félicia était perturbée. Une énergie inédite ruisselait en elle, une force incroyable et jouissive. Elle se sentait plus puissante que jamais auparavant, une terrible énergie s’insinuant en elle. La Chatte Noire soupira lentement, en sentant cette énergie pulser en elle, remuant dans son corps, lui donnant une envie furieuse de faire l’amour... Ainsi qu’un profond et immense respect envers sa génitrice, envers Naoko... Elle voyait en elle sa Maîtresse légitime, et avait ardemment envie de son corps. Le symbiote lui collait au corps, comme une magnifique seconde peau, lui tenant chaud. Une délicieuse peau symbiotique dont la texture évoquait le latex. Naoko s’avança vers elle, et les deux femmes s’embrassèrent tendrement. La main de Félicia se posa rapidement sur les fesses de Naoko, et elle gémit de plaisir, yeux clos, ronronnant de plaisir, sa langue jouant avec celle de Naoko. Un corps magnifique, terriblement attirant, incroyablement excitant ! Elle s’y collait, le latex se collant au latex, se frottant et remuant ensemble.

« Hmmmmmmm... !! »

La Chatte Noire gémissait longuement. Elle salivait contre le corps de Naoko, ressentant un désir incroyable et immense. Cette femme... Cette femme lui faisait un tel bien ! Et, tout en lui faisant du bien, elle la stimulait énormément. Félicia adorait ses lèvres, son corps, et se demandait comment elle avait fait pour tenir aussi longtemps sans coucher avec cette femme ! Les sensations de plaisir que Félicia ressentait étaient incroyables, immenses, à la hauteur de tout ce que cette femme lui inspirait. Gémissant, se frottant contre elle, Félicia goûtait longuement aux lèvres de la femme, palpant son corps avec ses mains, griffant sa peau, entaillant cette peau symbiotique, palpant ses fesses...

...Et, alors que Félicia continuait à l’embrasser, elle sentit des tentacules caresser ses parties intimes, ce qui ne manqua pas de provoquer un sursaut en elle, et une série de frissons supplémentaires. Elle ferma les yeux, les rouvrit, et sentit le baiser se rompre.

« Maî-Maîtresse, je... »

Elle ne put achever ce qu’elle avait à dire, car les tentacules s’enfoncèrent brusquement en elle. Ses yeux s’écarquillèrent, et elle poussa un long gémissement, se pinçant les lèvres, avant de sentir les tentacules se tortiller en elle, puis s’enfoncer alors, la prenant. Son corps chancela en arrière, mais Naoko la retint, et lui demanda d’hurler... Ce qui ne fut pas très difficile pour Félicia.

« Ohhhh... Bo-BORDEL, haaaaa... Ooooouiiii, hmmm... En... En-Encore, haaaaaaaaaa... ENCORE !! Bai-BAISE-MOI FORT, haaaa... !! P-Plus f-FORT, haaaaaaaaaaaaaannn... »

Le plaisir se diluait en elle, éclatant dans tout son corps.

Oh ! Que tout cela était bon !
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Naoko Ran
Créature
-

Messages: 15



Voir le profil
Fiche
« Répondre #20 le: Décembre 30, 2017, 07:14:10 »

Ce que Naoko venait de faire n’était pas à prendre à la légère. Bien que temporaire – car jamais elle ne prendrait de tel décision sur un tel coup de tête – la Chatte Noire venait de rejoindre cette espèce d’esprit collectif qui avait pris possession de Naoko il y a bien longtemps. Ces nanites formaient une copie d’une IA tristement connue à Tekhos – dans une autre dimension – mais, elles étaient indépendantes de lui dans le sens où, cette IA ne les contrôlait pas directement. En d’autres termes, l’esprit de la Chatte Noire était parasité par ces nanites et pendant ce laps de temps où elle serait soumise, elle obéirait à la nuée. Naoko se félicitait d’avoir infesté une telle femme, qui de toutes évidences possédait des talents inédits. Mais, l’heure était au plaisir et au sexe. Naoko avait juste envie de s’envoyer en l’air avec elle, et c’était ce qu’elle faisait quand elle la plaqua au mur et lui roula une grande pelle.

Naoko s’était mise en tête de la pénétrer avec de grands et gros tentacules, provoquant ainsi de beaux cris de la part de la Chatte Noire. En ayant rejoint la nuée de nanites, Naoko avait eu accès à une partie de sa mémoire et connaissait donc son nom. Alors qu’elle la besognait de toutes ses forces, fourrant son cul et sa chatte équitablement, un sourire carnassier s’imprima sur ses lèvres. « Hmm ... Oui, oui Félicia ! Comme ça, supplies-moi ! » Déclara Naoko, qui était satisfaite au plus haut point. Admirant le minois de sa nouvelle victime d’aussi près, elle ne résista guère à l’envie de presser fermement sa bouche contre la sienne, pour la fourrer de toutes ses forces par sa langue qui partit directement chercher la sienne.

Un balais furieux et humide entre leurs deux langues se créa. Les deux femmes aliénées s’embrassèrent encore et encore, pendant que Naoko s’enfonçait en elle grâce à ses tentacules. Des tentacules qui étaient plus gros que la normale car, à présent que le corps de Félicia avait été modifié par les nanites, il était capable de prendre en lui des membres de cette taille. Naoko était extasiée et elle était au moins aussi excitée que Félicia. Elle constata que cette dernière avait crispé ses mains sur son généreux fessier fait de latex, et décida donc de mettre ça à profit. « Hmm ... Haaaa oui Félicia ... Tu aimes mon cul, n’est-ce pas ? Je le sens à ta façon de te crisper dessus ... » Dit-elle dans un premier temps, remuant doucement sa croupe sous les mains avides de la Chatte Noire. « Et si tu m’enculais bien fort, de toutes tes forces, comme moi ? Maintenant que tu es parmi nous, tu en as la capacité ... » Lui dit-elle à l’oreille, léchant celle-ci avant d’écarter son visage.

Les tentacules continuaient inlassablement d’aller et venir en Félicia, de plus en plus rapidement et violemment. Ce que Naoko venait de dire, était simplement que la Chatte Noire pouvait elle aussi faire pousser des tentacules et s’en servir ! Plus que cela ; elle ordonnait à Félicia de le faire et de venir la sodomiser de toutes ses forces.
Journalisée

Compte secondaire de Vanessa White.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Félicia Hardy
Humain(e)
-

Messages: 525



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #21 le: Janvier 03, 2018, 02:10:25 »

Félicia n’avait pas encore connaissance qu’elle venait de rejoindre un collectif qui le dépassait, un véritable réseau dans lequel l’individu était dépassé, et se confondait dans un tout orgasmique et synergique. Elle s’absorbait dans cet environnement exquis, sentant les tentacules la labourer. Le plaisir était tout simplement indescriptible, car, outre la taille des tentacules, sa peau symbiotique répercutait tout ce plaisir sur chaque centimètre du corps de Félicia, la stimulant, l’excitant considérablement. Autrement dit, tout était fait pour la stimuler, pour la pousser dans ses ultimes retranchements, pour lui faire découvrir un plaisir sans bornes, une joie sans limite. Ses mains se serrèrent sur les fesses de la femme, tandis qu’elle était comme submergée par tout ce plaisir. Elle était écrasée par un marteau qui s’aplatissait sur elle, prenant conscience de son ouverture au réseau, et du fait qu’elle devait partager ce plaisir. Il n’y avait aucune autre solution, mais son cerveau était encore fermé, refusant de partager ses pensées.

Naoko l’embrassa alors, fourrant sa langue dans sa bouche. Une bouche de latex se heurtant à ses lèvres, contact irrésistiblement exquis, délicieusement jouissif. Félicia mouillait abondamment, et, quand Naoko lui donna l’ordre d’agir… Félicia eut un orgasme, véritablement libératoire, car elle s’ouvrit alors définitivement au Réseau. Ce fut comme si son cerveau se retrouva saturé d’informations binaires, de 0 et de 1 qui se mirent à flotter dans son esprit, comme dans Matrix. Elle cligna des yeux, avalant la pilule rouge.

« Haaaaaaaaaaaaaaaaaa… !! »

Un tentacule jaillit alors de son corps, tandis qu’elle se voyait… À l’extérieur de son corps. Une sensation très étrange, car elle flottait hors de son corps, tout en étant dedans, et, alors même qu’elle sentait un plaisir immense, elle voyait aussi le tentacule, le visualisant, source de plaisir. Il lui suffisait de se concentrer pour voir les choses différemment, comme la vision à rayons X de Superman. Elle voyait alors son corps remuer avec celui de Naoko, leurs organismes traversés de nanites, de 0 et de 1 bleuâtres, de crépitements électroniques. Et, quand elle se rapprochait de son propre corps, elle sentait le plaisir exploser, tout en se diluant petit à petit, rejoignant Naoko, le propre plaisir de Naoko rejoignant également le sien, l’attirant inexorablement.

Dans le Réseau, Félicia déploya son tentacule, qui s’enfonça rapidement, et sans aucun ménagement, dans les fesses de Naoko. Le membre phallique se perdit en elle, et Naoko se tendit sur place. Sans ménagement, le tentacule s’enfonçait en elle, la sodomisant furieusement, pendant que Félicia retournait encore embrasser Naoko, sa Maîtresse.

« Hnnnn… En… Encore, haaaa… Encooooreeeuuuhhh !! » aboyait-elle, totalement déchaînée, surexcitée.
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Tags:
Pages: 1 [2]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox