banniere
 
  Nouvelles:
APPEL À CANDIDATURES : Proposez-vous pour être Administrateur de LGJ ! Plus d'informations ici : http://lgj.forum-rpg.net/index.php?topic=20663.0

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Sujet: Pause, rencontre et ennuis divers (pv)  (Lu 347 fois)
Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/
Modérateur
-
*****
Messages: 3965



Voir le profil
FicheChalant
Description
A un putain de réseau social.
« le: Novembre 20, 2016, 06:24:46 »

La nuit commençait à tomber sur la plaine. Les grillons et cigales entamaient leurs chants nuptiales accompagnés de quelques hululements de chouettes se préparant à chasser quelques rongeur inconscient. La voûte céleste revêtait encore à cet instant sa robe d’un ton pourpré et petit à petit les étoiles y prenaient leur place. La douce couleur violette fut progressivement remplacée par une couleur plus sombre. Un noir de jais où l’éclat des étoiles et de la plaine lune pourront briller ardemment.
C’était vraiment une belle nuit et l’air ambiant se situant à une température aux alentours des 15 degrés rendait le tout supportable. Un petit monticule de bois avait été élevé et quelques pierres l’entouraient. En observant de plus près on pouvait noter que le foyer était un peu enterré afin de protéger la végétation environnante. Un claquement résonna dans la plaine et une petite langue de flamme vint embraser le bois sec. La terranide eut un léger sourire observant quelques secondes le panache de fumée qui s’élevait vers les cieux. La lueur de son feu de camp était visible au loin mais cela ne la perturbait pas plus que cela. D’un côté, l’Okami était au milieu de nulle part et de l’autre, elle avait de quoi se défendre.

Et puis, elle avait faim et comptait bien manger le faon qu’elle avait chassé quelques heures plus tôt. Ce dernier avait été déjà vidé et dépecé les tripes laissaient quelques kilomètres plus loin pour éloigner d’éventuels gêneurs. Coupant différentes pièces de viande, la Lycane en mis quelques une sur le feu, n’hésitant pas à retourner le morceau à main nue afin de le poser convenablement sur les braises incandescentes. Une odeur de fumet arriva bien vite à ses narines et elle ne put s’empêchait de passer sa langue contre ses lèvres. Ce soir, la Louve allait s’exploser la panse. Bien sûr elle airait pu manger sous sa forme animale et ne pas faire de feu au risque d’être vu mais….C’était le cadet de ses soucis, surtout après tout ce qu’elle avait déjà traversé.

Une petite pause ne faisait pas de mal et gare à l’opportun qui viendrait la dérangeait en tentant inconsciemment de la mettre en cage par exemple. Notant que la viande était assez cuite, l’Okami la retira du feu et souffla quelques secondes dessus avant d’y mordre dedans à pleins dents. Ses crocs arrachaient sans souci la chaire et sa mâchoire lui permettait de broyer les os. Des craquements se firent ainsi entendre dans la plaine. Le premier morceau de viande elle s’attaqua à un deuxième. Bien sûr, la Terranide ne pourrait pas ingurgiter toute cette quantité de ripailles mais le reste ne serait pas perdus. Les charognards viendront déjà s’en occuper ou peut-être même son corbeau de l’effroi..Qui pouvait savoir. Dans tous les cas, pour l »instant la Lycane se régalait.

Relevant subitement ses oreilles, les faisant pivoter dans diverses directions, les poils de sa queue s’hérissant et un morceau de viande entre les crocs, la Louve fut soudainement aux aguets. Elle lâcha le morceau et l’attrapa entre ses mains, humant l’air. Ce n’était pas parce qu’ elle ne craignait plus grand-chose qu’elle allait se faire avoir par surprise et la fine brise qui soufflait sur la plaine lui avait amené quelques flagrances inconnus. Un mélange entre humain et animal mais différent de l’odeur d’un terranide. Un lycanthrope ? Possible avec la pleine lune mais elle n’avait entendu aucun hurlement caractéristique, alors quoi ?  Haussant finalement les épaules elle replongea ses dents dans le morceau de viande qu’elle tenait entre ses mains, ses yeux se posant vers le foyer. D’un léger geste de la main elle en augmenta l’intensité avant de déclarer à voix hautes au ddébotté:

« Si vous avez faim, venez donc me rejoindre il y’a bien assez mais si vos intentions sont tout autres et bien… »

L’Okami laissa sa phrase en suspend, quelques flammes venant danser autours de sa main droite.

« Je n’hésiterait pas à vous tuer…Je refuse que l’on me pourrisse ma pause »

Ce n’était pas un avertissement lancé à la légère et la Terranide savait que s’il s’agissait de chasseurs d’esclaves ces derniers n’y prendront pas compte. A leurs risques et périls. Pourtant , la Louve pressentait que cette fois ce n’était pas le cas, d’autant plus qu’ un humain n’avait pas une telle ideur sur lui. Alors qui ? Ou quoi ? Elle n’allait sans doute pas tarder à le savoir. Par ailleurs , elle n’avait pas menti, elle était disposée à partager le résultat de sa récente chasse. Et en parlant de cela elle remis un morceau de viande sur le feu.





Journalisée

-Ralentissement RP ! -

-Envie de RP ? MP ! -



Wouf
Pour une idée des différentes tailles, clique ici !
Kooy et Hota
Créature
-

Messages: 15


Nous sommes Lupus.


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #1 le: Novembre 21, 2016, 01:59:12 »

Le souffle chaud, régulier et calme, se glissait entre les lèvres à peine entrouvertes pour venir caresser la corde tendue et prête à rompre de l'arc que tenait Hota, le regard fixé sur un grand daim. L'animal, n'ayant pas encore réalisé le danger, mâchonnait tranquillement une herbe verte et brillante de la rosée matinale. Il régnait un grand calme dans cette forêt et seul le vent jouant dans les branches venait troubler la tranquillité.
Le jeune Lupus, chasseur affirmé, avait eu le bon sens de prendre place face au vent pour que celui-ci ne porte pas son odeur jusqu'à sa proie, ce qui n'aurait pas manqué de la faire fuir. Hota n'était pas pressé, prenant tout son temps pour viser sa cible. L'important était de ne pas se louper car, si la flèche ne le tuait pas sur le coup, il risquait de devoir lui courir après et le traquer pendant des heures avant que sa proie n'agonise Dieu sait où. Mais Hota n'avait pas ce temps là à perdre, il avait faim.
Ses yeux diaphanes n'étaient plus que deux lignes discrètes entourées de cils blancs tandis qu'il les plissait à l'excès. Il se redressa un peu, écarta un peu plus les épaules, redressa légèrement le coude, prenant le temps de soigner sa position pour affiner sa cible et mettre toute les chances de son côté.
Le jeune Lupus inspira doucement, expira lentement, inspira de nouveau. C'était le bon moment. Hota lâcha brusquement la corde, propulsant la flèche avec une vitesse et une puissance incroyable, alors qu'au même moment... :

- Je l'ai !!!!

Hota écarquilla les yeux de stupeur avant de voir une silhouette tomber du ciel, juste au-dessus de l'animal. Il vit une lame briller. Le daim sursauta et bondit comme un ressort, la flèche meurtrière parvint seulement  à frôler sa croupe avant de disparaître dans un buisson et le perturbateur loupa son coup. Sa lame s'était abattue dans le vide et il parvint de justesse à maîtriser son atterrissage, roulant maladroitement au sol tandis que le daim détalait à toute allure entre les arbres.
L'archer poussa un juron et s'avança à grands pas de son comparse. Ses sourcils froncés et son regard glacial en disait long sur sa colère. Une fois arrivé devant un Kooy déçu et un peu hébété il lança :

- Idiot ! Je t'avais dit d'attendre au campement et de me laisser m'occuper de la chasse ! Qu'est-ce que tu fou ici ?!
- Bah c'est que... je m'ennuyais un peu et je m'étais dit que je pouvais te filer un coup de main.

Hota prit une profonde inspiration pour ravaler les insultes qu'il réservait à cet abrutit et se contenta de lui lancer un regard méprisant avant d'aller fouiller le buisson qui avait avalé sa flèche. De son côté, Kooy poussa un soupire. D'ordinaire cette technique fonctionnait plutôt bien. Il se glissait dans les arbres, silencieux et agile, avant de se laisser tomber sur sa proie qui n'avait pas le temps de réagir. En général, le danger ne venait pas d'en haut et la plupart des bêtes ne s'attendaient pas à ce genre d'attaque aérienne. Seulement là, il avait fait un excès de zèle et son cri avait suffit pour faire détaler leur repas. Hota allait le maudire pendant des jours après ça, c'est sûr.
Celui-ci venait de récupérer sa flèche et s'éloignait déjà avec une démarche sèche qui trahissait son agacement. Un peu penaud, Kooy le suivit. Il savait qu'il était inutile de traquer l'animal, celui-ci devait déjà être loin et ils avaient beaucoup de route à faire. De retour au petit campement qu'ils avaient improvisé pour la nuit, Hota récupéra ses affaires et sans un mot, il se dirigea vers le Sud. Kooy s'empressa de l'imiter, gardant tout de même une distance de sécurité entre eux tant que son compagnon de route n'était pas calmé. Ce n'était pas la première fois que le jeune lupus avait affaire à la colère de son acolyte et il savait à quoi s'en tenir. Il resta donc muet, un peu déçu encore une fois d'avoir à voyager avec un individu aussi peu amical.

Le ventre vide, donc, il marchèrent pendant plusieurs heures en direction du Sud. Malgré cela, ils n'avaient toujours pas quitté l'immense forêt qui semblait interminable. Midi avait passé lorsque le ventre de Kooy commença à gronder. Il regrettait vraiment le gros daim appétissant de ce matin. Au bout de plusieurs minutes, Hota s'immobilisa au milieu d'une petite clairière et laissa tomber son sac par-terre avant d'annoncer sans lui lancer un regard :

- Faisons une courte pause, j'ai besoin d'étudier encore un peu la carte de la région.
- Je vais chercher le déjeuner ? Demanda prudemment Kooy.
- Oui, mais contente toi de nous cueillir des fruits ou des baies, nous devons avancer rapidement. C'est à ta portée, ça, non ?

Le ton était sec et sarcastique, mais Kooy préféra ne pas le souligner et préféra lui tendre un large sourire édenté avant de répliquer :

- Pas de problème, Kïn ! Ces trucs là risquent pas de s'enfuir si je leur tombe dessus ! Ah ah !

Mais comme à son habitude, Hota n'était guère sensible à la plaisanterie et se contenta d'ouvrir sa carte en fronçant les sourcils. Kooy haussa les épaules et s'éloigna. Le jeune Lupus aurait préféré avaler de la bonne viande, mais il avait tellement faim qu'il était prêt à avaler n'importe quoi. Une demi-heure plus tard, ils reprenaient la route, assez rassasiés pour attendre le soir et garder une bonne allure. D'après Hota, ils ne quitteraient pas l'immense forêt avant demain après-midi.
La lumière déclina assez rapidement. Les arbres immenses ne permettaient plus aux rayons du soleil de percer à travers l'épaisse végétation. Il n'était pas rare de croiser des créatures dangereuses dans les environs et les deux compères prirent soin d'être le plus discret possible.

Lorsque la nuit tomba tout à fait, Hota enfila ses étranges lunettes, les manipula quelques rapides secondes, puis continua d'avancer comme si de rien n'était. Kooy connaissait les problèmes que rencontrait Hota dans l'obscurité. Contrairement à lui, il ne voyait pas bien dans le noir, une espèce de tare qu'il avait depuis la naissance et qui l'obligeait à porter ce drôle d'accessoire. Cependant, ils n'avaient pas l'attention de marcher toute la nuit, il était temps de faire une pause pour manger et dormir un peu. Seul petit souci, ils n'avaient croisé aucun animal comestible sur leur chemin et ne disposaient d'aucun repas pour ce soir. Il allait encore falloir chasser. C'est alors que Kooy s'immobilisa et renifla l'air.

- Hota ? Tu sens, ça ?

Oui, il avait sentit lui aussi. Un délicieux fumet de viande traînait dans l'air et ça ne pouvait vouloir dire qu'une seule chose. Ils n'étaient pas le seul dans le coin. Quelqu'un avait du allumer un feu et s'installer dans les environs. Hota réfléchissait. Il valait peut-être mieux éviter toute rencontre. Alléché, Kooy respirait profondément l'odeur délicieuse.

- Humm... un jeune cervidé. Sa viande doit être si tendre.
- Et peut nourrir aisément tout un petit groupe. Pas question de s'attirer des problèmes, on va continuer et s'éloigner un peu.
- Quoi ?! Mais..., si ça se trouve ils ne sont pas nombreux et dans ce cas... il y a de quoi partager.
- Pas question, c'est trop risq... Kooy !!

Son acolyte ne l'écoutait déjà plus et s'était mit à courir en direction du divin fumet. Hota pesta et n'eut d'autre solution que de le suivre pour tenter de le rattraper et de l'arrêter. Ce foutu idiot était bien capable de s'attirer des ennuis, comme d'habitude. Rapidement, il perçut la leur d'un feu et ralentit. Lorsqu'il parvint aux abord du petit campement étranger, caché derrière un arbre, il ne vit pas Kooy. Il devait s'être caché un peu plus loin. Hota épia le campement, mais il ne vit qu'une jeune femme seule en train de déguster son repas. Une jeune femme qui n'était pas humaine d'ailleurs et présentait des signes familiers. Le Lupus l'observa d'avantage avant de froncer les sourcils.

*Une Lycane, pas de doute...*

C'est alors que la jeune femme en question cessa de manger, l'air soucieuse et attentive, comme si elle avait sentit ou entendu quelque chose. Hota prit soin d'être invisible à ses yeux, bien caché derrière le tronc épais d'un vieil arbre. Puis il l'entendit prendre la parole, invitant les éventuels curieux à venir partager sa nourriture s'ils avaient de bonnes attention. Dans le cas contraire, elle laissa entendre qu'elle n'aurait aucune hésitation à tuer. Hota ne bougea pas, cherchant plutôt un signe de Kooy. Où était donc cet imbécile ? Sa réponse ne se fit pas attendre lorsque le jeune Lupus en question quitta les fourrés pour apparaître dans la clairière, à la lueur des flammes.

- Je prendrai volontiers un morceaux ! Lâcha t-il avec un grand sourire.

Hota serra les dents et en à peine une seconde, il tenait son arc entre ses mains, une flèche tendue, prête se planter dans le crâne de l'inconnue. C'était une inconnue, une étrangère, qui n'avait pas peur de tuer. Si elle tentait quoique ce soit, il ne la louperait pas. Ainsi, il resta caché tandis que Kooy avançait d'un pas, pas plus, avant de poser une main contre sa poitrine et de s'incliner poliment pour saluer la jeune femme.

- Bonsoir, je m'appelle Kooy. Rassurez-vous, la seule chose que j'ai envie de manger c'est cet alléchant petit faon grillé à point ! Puis-je me joindre à vous ?

Hota n'aimait pas du tout ça. La situation pouvait vite dégénérer, mais il était prêt. Si c'était un piège, il était hors de question qu'il se fasse surprendre. Son attention toute portée sur l'étrangère, il ne vit pas Kooy se baisser pour attraper un petit caillou et le jeter dans sa direction. Une vive douleur sur la tempe lui laissa échapper une exclamation de surprise et il abaissa son arc pour frotter la partie douloureuse en grognant. Kooy s'exclama alors avec bonne humeur :

- Hota, espèce de mal élevé ! Viens te présenter et saluer la Demoiselle.

Le jeune chasseur lança un regard assassin à son comparse, invisible derrière ses épaisse lunettes, mais finit par sortie de sa cachette, se contentant d'approcher de deux pas seulement, son arc toujours à la main. Et si celui-ci n'était plus tendu en direction de l'étrangère, la flèche était toujours armée et prête à servir. Il fixa la lycane avec froideur et méfiance, mais ne la salua pas. Il ne prononça aucun mot, se contentant de la fixer. Pour dissiper le malaise, Kooy toussota et ajouta sur un ton joyeux :

- Je te présente Hota, mon compagnon de route. Il n'a pas l'air digne de confiance, là comme ça, mais je peux te jurer qu'il ne te fera aucun mal. Il est juste... heu... excessivement prudent.
- A juste titre, répliqua froidement l’intéressé. On ne la connait pas, Kooy et je pense qu'on ferait mieux de partir.
- Oh, non, je suis rincé, moi ! On a marché pendant des heures avec seulement quelques fruits dans l'estomac, je meurs de faim et je suis trop fatigué pour chasser !

Il croisa les bras pour montrer qu'il ne changerait pas d'avis et Hota soupira. Ce type était vraiment inconscient...
« Dernière édition: Novembre 21, 2016, 10:26:46 par Kooy et Hota » Journalisée
Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/
Modérateur
-
*****
Messages: 3965



Voir le profil
FicheChalant
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #2 le: Novembre 21, 2016, 10:18:41 »

Le fin odorat de la Terranide ne l’avait pas trompé, il y’avait bien d’autres êtres dans le périmètre. Mais quelle ne fut pas sa surprise quand elle vit le premier inconnu apparaître subitement devant elle en quémandant un morceau de viande. Niveau spontané il en tenait une couche, mais ce n’était pas pour déplaire à la Lycane qui pouvait enfin voir à quoi elle avait à faire. Et dire qu’elle n’était pas soulagée de noter qu’il ne s’agissait pas d’un chasseur d’esclave aurait été un mensonge. D’un geste de la main, elle présenta les morceaux de viandes sortit tout fraîchement du feu à son interlocuteur. L’Okami n’avait pas menti sur ses paroles et elle était évidemment prête à partager un repas bien trop consistant pour une seule personne. 

« Enchantée Kooy, je t’en prie sers toi, tu peux m’appeler Shad. »

Au  moins les présentations étaient faites. L’appendice caudal tapait cependant nerveusement le sol, d’une manière quelque peu irritée. La Lycane avait senti deux odeurs l’entourant, où était donc le second individu ? La réponse ne tarda pas à venir quand son interlocuteur lança un petit rocher dans une direction et qu’une acclamation se fit entendre. Le second individu sortit de sa cachette, le regard meurtrier, l’air méfiant et nullement enclin à faire confiance à l’Okami. Pouvait-elle le blâmer ? Bien sûr que non, elle-même serait aussi méfiante face à une personne étrangère. Dans tous les cas, il était sûr que les deux compagnons n’avaient pas la même idée de ce qu’ils devaient faire à présent. Rester ou partir. L’Okami nota rapidement la présence de l’arc armé tenu fermement dans la main d’Hota.

« C’est bien de ne pas avoir confiance et je comprends, mais vouloir attaquer dans le dos ne serait-ce pas un peu lâche ? Je n’ai pas menti sur mes paroles et j’ai préféré mettre en garde si vos intentions n’étaient pas louables, avec tous les risques qui existent sur ses terres... En tous les cas, je ne cherche pas à me faire des ennemis…Je ne vous retiendrez pas si vous avez envie de partir mais vous pouvez aussi tout simplement vous assoir et vous remplir l’estomac car il me semble que vous avez faim non ? »

Les gargouillements plaintifs des estomacs des deux intéressés ne pouvaient pas mentir. Attrapant un morceau de viande dans chaque main à même le feu, la terranide les tendit aux deux hommes, son appendice caudal battant tranquillement dans son dos, cette fois d’un air plus détendu.

« Allez venez et puis vous me semblez être des voyageurs tous les deux, je suis un peu curieuse de ce que vous avez pu rencontrer par contre si vous voulez rien dire, bha libre à vous…Je vous forcerai pas…-Elle marqua un instant de silence désignant la coiffe animale de Kooi – Je n’aime pas ce que tu portes. »

Et à juste titre ! Voir une peau de loup mort n’était pas réellement pour lui faire plaisir surtout qu’elle pouvait également prendre une forme animale et s’imaginer se retrouver ainsi….Ce n’était guère quelque chose de bien plaisant en réalité. Tendant toujours les deux morceaux de viandes, la Lycane attendait à présent la réaction des deux lupus.
Journalisée

-Ralentissement RP ! -

-Envie de RP ? MP ! -



Wouf
Pour une idée des différentes tailles, clique ici !
Kooy et Hota
Créature
-

Messages: 15


Nous sommes Lupus.


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #3 le: Novembre 22, 2016, 11:02:29 »

Kooy et Hota n'étaient pas de bons amis. En fait, la seule et unique chose qui les réunissait, c'était leur voyage d'initiation à l'âge adulte. Chacun avait pour rôle de s'améliorer et de découvrir le monde, mais aussi d'apprendre à agir en meute et de protéger son coéquipier. Sur ce dernier point, les deux jeune Lupus avaient un peu de mal à s'entendre. Surtout Hota en fait, qui était plutôt du genre solitaire et faisait preuve une fois de plus de son côté antisocial.
Si la jeune femme avait été surprise par le naturel exubérant et sympathique de Kooy, elle ne fut guère étonnée face au comportement froid et distant de son comparse. Sans doute avait elle, elle aussi, l'habitude de se montrer aussi prudent, la preuve en était de sa mise en garde de tout à l'heure. De quoi avait elle peur au juste ? Il y avait maintes choses à craindre en ce monde. Des animaux agressifs, des montres et même des hommes. Ces derniers étant sans doute le pire, parfois.
La dénommée Shad fit tout de même remarquer à Hota qu'elle trouvait un peu lâche la façon d'attaquer dans le dos, mais revint rapidement sur son invitation qu'elle réitéra poliment. Kooy en avait toujours l'eau à la bouche et s'assied près du feu sans se faire prier et prit joyeusement le morceau de viande que lui tendait l'étrangère pour mordre immédiatement dedans.

Hota croisa un instant les bras, fixant toujours la jeune femme avec suspicion. Quelques détails en elle clochait et le mettait mal à l'aise sans qu'il puisse l'expliquer. Il avait eu envie de lui répliquer que lorsqu'il s'agissait de tuer et de protéger son clan, peu importe la façon dont on tuait, mais il se ravisa. Il n'était pas d'humeur à débattre sur ce sujet, ni sur aucun autre. Il fallait bien admettre qu'il était affamé. Il mit donc légèrement de côté sa prudence pour marmonner un remerciement, s'asseoir et manger, son arc posé à portée de main, évidemment. Sans oublier son bâton toujours prêt à servir dans son dos.

La demoiselle finit par s’intéresser à ce qu'ils avaient pu rencontrer jusqu'ici, mais précisa qu'elle comprendrait leur désir de vouloir rester discret sur le sujet. Kooy mastiquait goulûment sa bouchée de viande et s'apprêtait à répondre lorsqu'elle lui fit remarquer qu'elle n'aimait pas ce qu'il portait sur sa tête. La mine enjouée et ravie du jeune Lupus disparut subitement et il baissa les yeux. Hota poussa un soupire, puis un sourire moqueur avant de répliquer à l'étrangère :

- Crois-moi, je crois qu'il le déteste bien plus encore que toi.

Puis, il reprit son repas calmement. Kooy resta prostré quelques courtes secondes encore, puis se décida à s'expliquer.

- Je porte la peau de mon père en signe de honte. Il a violé nos lois et a été exécuté par ordre de notre chef.
- Kooy est de sang impur. Il n'est pas permit pour notre race de procréer avec une race étrangère. Nos lois sont très strictes à ce sujet. Rien de plus normal que ses parents aient été exécutés et qu'il doive assumer la honte de son sang.

Hota était très sérieux. Kooy, lui, regardait toujours le sol tristement. Il ne finissait même pas son morceau, lui qui avait si faim. Pourtant, il se reprit très vite et secoua la tête, reprenant un immense sourire de façade avant d'ajouter : 
.
- Peu importe ! Merci encore de partager ton repas avec nous. Nous marchons depuis une bonne semaine, maintenant, mais j'ai peur de ne pas avoir d'histoire passionnante à te raconter. Nous n'avons guère croiser grand chose jusqu'à maintenant. Hota et moi effectuons un voyage d'initiation à l'âge adulte afin de pouvoir intégrer définitivement la meute.
- Et toi, qu'est-ce que tu fais ici ? Demanda Hota de but en blanc.

Kooy grimaça. Il trouvait la question un peu trop directe et indiscrète et attendit la réponse de la jeune femme.
Journalisée
Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/
Modérateur
-
*****
Messages: 3965



Voir le profil
FicheChalant
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #4 le: Novembre 23, 2016, 10:05:35 »

« Je suis désolé. »

Disant ses mots, la Lycane abaissa légèrement ses oreilles en signe de tristesse. A vrai dire, elle ne voulait pas le blesser et avait parfaitement noté qu’elle aurait sans doute dû réfléchir avant de déclarer sa précédente phrase. Mais il était à présent trop tard pour rattraper l’erreur passée.  Mieux valait aller de l’avant.  Elle hocha simplement la tête quand il lui expliqua qu’ils marchaient depuis une semaine et buta quelques instants sur les mots « meute » et «  voyages initiatiques ». Cependant elle n’eut guère le temps de poser les questions qui lui brûlaient les lèvres qu’Hota lui demanda simplement de but en blanc ce qu’elle faisait ici. Levant son regard azuré vers lui, la Louve répondit le plus simplement au monde.

« Je fais une pause. »

Rien de plus pour le moment.  Elle aurait pu également dire qu’elle mangeait, ce qui était également vrai. Elle laissa passer quelques secondes  observant le vacillement des flammes avant de soupirer et de déclarer :

« Si vous voulez un peu plus d’explication, je peux vous en fournir….Mais vous risquez de ne pas me croire donc – elle haussa les épaules avant de reprendre – mais  au fait….vous avez parlé de meutes, pourtant vous n’êtes ni des Terranides, ni des lycanthropes….et je n’arrive pas à deviner ce que vous êtes réellement. La seule chose que je suis sûre c’est que vous sentez le loup et au vue de ce que porte Kooy, je présume que vous avez un lien avec ces derniers….Mais  c’est bien la première fois que je rencontre des êtres tels que vous. »

Et rencontrer des nouvelles ethnies était quelque chose que la Terranide appréciait grandement, surtout avec tout ce qu’elle pouvait en apprendre. Mais pour cela il faudrait encore qu’Hota soit ouvert à la conversation, ce que la lupine doutait grandement.

« Mais… -elle désigna d’un mouvement de menton la peau de loup que portait Kooy – que se passe t’il si une femme dans votre meute subit un viol et qu’il y’a un nouveau-né ? Est-elle aussi exécutée pour un acte dont elle ne serait pas fautive ? »

C’était un risque non négligeable et si elle avait bien compris, les deux parties étaient exécutées mais y avait-il des cas exceptionnels ?
Journalisée

-Ralentissement RP ! -

-Envie de RP ? MP ! -



Wouf
Pour une idée des différentes tailles, clique ici !

Tags:
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox