banniere
 
  Nouvelles:
P'tit jeu pour fêter Halloween !
Venez jouer avec nous !!



Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Sujet: [RP00]Premier petit boulot ! [PV : Arhi]  (Lu 574 fois)
plus personne
Créature
-

Messages: 4


Voir le profil
Fiche
« le: Novembre 07, 2016, 04:15:37 »

L'arrivée ne s'était pas faite sans mal, partir de l'espace, traverser l'atmosphère sans trop de pertes, arriver sur le sol... Et maintenant découvrir le monde, non sans avoir créé un avant-poste caché en cas de souci. Sylvia, la nouvelle cyborg ayant jeté son ancienne identité se cherchait une nouvelle façon de vivre. Et pour ce faire, rien de mieux que tout effacer de son ancienne vie, reprendre à zéro dans un Nouveau Monde et oublier son passé. Du moins, le sceller dans un coin pour éviter d'en parler. Bref, c'est en tant que machine de pointe qu'elle se promenait, traversant les déserts, montagnes, villes, tout ce qui était entre elle et des coordonnées qu'elle trouvait intéressantes. Il faut dire que de loin elle détectait une météorite étrange, sans oublier une déformation du terrain causée par l'impact. C'est ainsi qu'elle prit pour destination le territoire de Tekhos, dont elle apprit le nom en interceptant un message envoyé par relai. Elle en captait tout plein depuis, et c'était une bonne occasion d'apprendre la langue locale.

Car oui, cela faisait moins d'un mois qu'elle était ici, le plus gros de son temps passa à faire sa baie de duplication, histoire de ne pas craindre de dégâts. Et puis elle avait dû assurer l'alimentation, la protection de la baie, et tout un tas de choses. Mais maintenant certain que cela reposera en paix au coeur d'un volcan elle avançait vers son étude. Car oui, son but n'avait rien de nocif, découvrir des choses, se fondre parmi les formes de vies locales et surtout apprendre ! La langue, ça venait tout seul à force de capter des messages non cryptés, quant à ceux cryptés elle les analysait plus en profondeur les transférant dans l'espace vers son véritable "cerveau" qui lui pouvait les décoder bien plus vite que tout ordinateur embarqué dans ses systèmes. Entre elle et le cerveau, c'était une communication permanente, mais en différé cela dit, usant même de sa base cachée comme d'un relai.

Elle apprit ainsi pour le danger de la zone, la ruche, la fourmilière, les créatures atroces qui y vivent et font du mal à tout ce qui vit dedans. L'idée d'exterminer tout cela lui venait souvent comme prioritaire, mais elle la refoulait en jaugeant sa puissance encore insuffisante. Son voyage se poursuivit donc, elle croisa bien quelques véhicules ou personnes, se fit même transporter sur une partie de son chemin. Puis elle fut lâchée sur Tekhos, un territoire à découvrir en profondeur pour elle ! Elle parcourut d'abord la périphérie avant de lentement s'enfoncer vers la civilisation, ces yeux brillants captaient la moindre information, pub, affiche, réclame. Ca plus ces oreilles qui n'en perdaient pas une miette même dans les dialectes inconnus. C'est à force d'analyser ces discussions qu'elle tomba sur un centre d'intérêt, dans un quartier plutôt sympa si l'on peut dire...

Dans ce quartier les gens parlaient tous d'une nouvelle maison close, ce que Sylvia ne comprenait pas c'était pourquoi une maison "close" serait ouverte en fait... Mais cela dépassait ses facultés d'analyses actuelles. Elle avait pris une apparence d'un cyborg de bataille, et nombre de gens autour la regardaient avec méfiance. Sylvia et sa visière baissées, la lumière projetée par ses yeux dessous éclairait en bleu son visage pâle. Elle n'avait pas de peau, mais bel et bien un revêtement antiradiation qui servait également d'armure pour la rentrée atmosphérique. Autant dire qu'aucune arme en présence n'aurait un grand effet dessus. Elle évita les ennuis en ne croisant aucun regard, et se stoppa alors pour la première fois depuis le début de son voyage, devant un bâtiment louche... C'était ici qu'on pouvait se faire de l'argent facile d'après deux filles qu'elle avait croisées, cela, car elle avait d'abord voulu prendre une moto... Une longue histoire, mais en gros elle a appris que pour avoir la moto il faut des sous, et pour les sous il faut du boulot qui paie, et d'après ses analyses un moyen facile de recevoir l'argent des gens est de coucher avec eux. Enfin cela elle ne le comprenait toujours pas, comment se coucher avec un autre être pouvait donner des sous...

Elle frappa finalement à la porte, certaine qu'ici elle aurait ses réponses ! Après tout une des filles avait dit que Dame Arhi pourrait lui faire gagner des sous tout en lui expliquant cela !
Journalisée
Ahri
Impératrice du viol. ♥
Créature
-

Messages: 898



Voir le profil
Fiche
Description
Kitsune-bi Inari, Renarde à neuf queues ayant obtenue par magie l'apparence humaine, ayant besoin de fluides sexuels pour vivre, Ahri vit généralement seule à la recherche de plusieurs 'esclaves idéales'.
« Répondre #1 le: Mars 27, 2017, 01:38:04 »

Hrp  
il aura fallu le temps, mais finalement c'est envoyé. ^^'

Je m'étirais, dans ses nouveaux locaux fraîchement préparés. J'avais finalement réussi ce que peu de gens peuvent accomplir sur Terra, avoir une maison dans chaque Grande Ville de cette planète. Si je devais faire un comparatif de chaque dès à présent, je dirais que Nexus offre le plus grand choix d'esclaves, qu'Asnard avait quand à lui le charme de découvrir quel type de futurs esclaves allaient frapper à la porte, et, bien que je n'y soit pas depuis bien longtemps, Tekhos allait fournir son lot de mâles enchaînés et de femelles robots.

Car je ne le cachais pas, ma curiosité envers ce qui sort de l'ordinaire pouvait se faire ressentir envers ces femmes robots que l'on croisait souvent. C'est aussi une des raisons pour lesquelles je suis venue ici, la seconde raisons était de voir tout les petits jouets sexuels locaux. Et je n'ai pas été déçue. Nombre d'appareil Elle-est-que-trique étaient des petits bijoux prêts à briser mon quota de jouets, et je n'allait pas m'en priver. J'avais justement déjà envoyé diverses machines dans mes autres demeures, histoire de ne pas faire de jalouses.

Concernant le quartier, il n'était pas trop mal. Comme on ne change pas de ses habitudes, j'ai sélectionné un bâtiment proche des zones de commerces (avec esclaves, bien entendu), mais comme je venais de m'installer, j'avais encore assez peu de clientèle. Pour cela, je doute que Tekhos soit le meilleur endroit et je ne pourrais me tourner que vers Nexus qui était quand même la sécurité d'emploi.

Mais alors que j'allais recalibrer une nouvelle fois mes petites machines (et une nouvelle fois les tester ♥) quelqu'un toqua à la porte. Tekhos était suffisamment évolué technologiquement pour avoir des sonnettes à même la porte, mais notre invitée du jour s'était contentée de toquer. Heureusement que mon ouïe est bonne, j'aurais pu le rater. Je prend quelques dizaines de secondes pour atteindre la porte et – fatalement – l'ouvrir, histoire de voir à quoi j'ai affaire. Peut-être une voisine de palier souhaitant lancer un Bienvenue ?

Une fois la porte ouverte, je me retrouve nez à nez avec un robot. Enfin, c'est un Six-borgues, si je crois ce que l'on ma dit. Apparence humaine, mais tout en fer, et pour le coup, autant dedans que dehors. Que pouvait-elle bien me vouloir? Jouer à ma manière était un point assez peu utile pour un six-borgue. Mais toutefois, il me faut quand même lui dire quelque chose...

- Bonjour, petite. ♥    Tu as besoin de quelque chose? Entre donc. ♥

Il était en effet mieux de parler avec un peu d'intimité, en ces lieux. Une fois entrée, je lui indique le fauteuil pour s'asseoir, et je m’assoie en face d'elle.

- Bien, bien. Nous pouvons à présent discuter. ♥

J'attends à présent ses questions, il me restait à voir ce qu'elle me voulait, après tout...
Journalisée

♥~~ Dispo par MP (ou sur discord, c'est peut-être mieux) si besoin. ~~♥
plus personne
Créature
-

Messages: 4


Voir le profil
Fiche
« Répondre #2 le: Mars 27, 2017, 11:00:07 »

Sylvia, l'impératrice d'électron, la volonté énergétique, ou encore l'android Sylvia tout simplement, était curieux. Elle apprenait encore le fonctionnement de ce monde, une moto demandait des sous, les sous demandaient un travail, le travail demandait des gens pour le fournir. On lui avait alors indiqué un hôtel d'une dénommée Ahri. Elle ne la connaissait pas, ne savait pas à quoi elle allait ressembler. Mais quand la porte s'ouvrit, elle nota la présence d'une forme de vie moitie humaine, moitié animale. Un genre d'hybridation entre un canidé et un humain, plus humain que canidé d'ailleurs. Elle avait de petites oreilles grises, neuf queues ce qui faisait beaucoup tout de même. Visiblement cette créature parlait de façon très familière avec tout le monde, ou peut-être juste les femmes ? Sylvia ignorait encore comment le prendre, devait-elle ajuster son niveau pour correspondre à cette inconnue. Normalement les gens se présentent avant de communiquer, Sylvia restait stoïque devant cet acte. Se trompait-elle dans sa façon de communiquer, à bien y penser les gens qui l'avaient aiguillé n'avaient pas donné leurs noms non plus ?

Coutume locale sans doute, elle hoche un peu la tête positivement à ce qui semble être une question, puis avance sans un bruit dans la pièce. Sauf celui du plancher de bois qui craquait un peu quand on marchait dessus. Ca plus les bruits secs de ses pas métallique, l'android observa les queues remuer et nota que la dame parvenait quand même à s'assoir malgré toutes ces queues.

- Très bien, je suis Sylvia Von Eisen, et je cherche Dame Ahri pour obtenir un travail chez elle. On m'a dit qu'elle recrutait et on m'a conseillé de venir ici pour avoir de l'argent facilement.

Claire, précise, un précision d'horloger, et surtout une voix monotone à souhait presque dépourvue d'émotion humaine. La machine fixa Ahri, la parcourait des yeux et la scannait dans le même temps. Sa visière se releva d'un coup dévoilant deux yeux brillants d'un bleu électrique. Si Ahri pensait avoir affaire à un cyborg alors elle pouvait encore chercher longtemps la partie "biologique", car ce qui se tannait devant elle ne semblait être qu'une machine des pieds à la tête.
Journalisée

Tags:
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox