banniere
 
 
Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: 1 2 [3]
  Imprimer  
Auteur Sujet: Parents Disparus [Cindy Moon]  (Lu 1182 fois)
Daisy Johnson
Créature
-

Messages: 31



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #30 le: Janvier 03, 2018, 03:40:26 »

Au vu de la taille du complexe, Daisy était sûre qu’HYDRA avait des plans d’évacuation très précis, consistant à disperser ses agents dans différentes cellules. Le temps que le S.H.I.E.L.D. mène l’enquête, il n’y aurait plus que des pions sacrifiables à se mettre sous la main. En l’état, seule Madame Hydra importait à Daisy. C’était elle le gros poisson, une tête majeure de l’organisation criminelle. L’occasion était tout simplement trop belle, car Madame Hydra allait sûrement se réfugier à Madripoor, une forteresse imprenable pour les agents du S.H.I.E.L.D.

« Il faut retrouver la piste de Madame Hydra, le reste est sans importance, résuma-t-elle Elle va chercher à quitter le sol japonais le plus vite possible, car elle y est vulnérable. Si elle rejoint Madripoor, elle pourra se protéger derrière la souveraineté de cette nation. »

Le S.H.I.E.L.D. avait de plus toujours eu du mal à s’implanter efficacement à Madripoor. Il y avait bien une cellule, mais peu influente, et qui parvenait juste à fournir des informations. Tenter de capturer la souveraine de Madripoor, c’était impensable... Sauf ici, au Japon, où elle était privée de son armée, et de son influence. Daisy, tout en roulant à travers la forêt, récupéra son téléphone portable professionnel, et se dépêcha d’allumer la fonction GPS. Toutefois, la fonction GPS d’un téléphone du S.H.I.E.L.D. ne se limitait pas qu’à indiquer la trajectoire. Les satellites-espions de l’organisation détenaient aussi des informations en temps réel sur les opérations, et Daisy était sûre que, d’une manière ou d’une autre, Madame Hydra avait aussi accès à ses informations.

Elle put ainsi voir que le S.H.I.E.L.D. avait mobilisé les autorités locales. Des barrages avaient été installés sur les routes, et les troupes du S.H.I.E.L.D. se déployaient tout autour du complexe d’HYDRA.

« Elle ne va pas chercher à fuir pour l’heure, ce serait trop risqué. Elle doit avoir un repaire à proximité, un chalet, quelque chose... »

Daisy lança immédiatement une vérification, toujours à l’aide de son téléphone, en accédant aux bases de données du S.H.I.E.L.D. Elle avait évidemment arrêté son véhicule, pour pouvoir naviguer plus facilement. Le S.H.I.E.L.D. avait accès aux registres cadastraux et fonciers, ce qui lui permit rapidement d’avoir la liste des immeubles bâtis dans la région, avec, pour chaque immeuble, une fiche synthétique du propriétaire. Elle n’eut ensuite plus qu’à faire une recherche globale sur chaque propriétaire pour trouver celui qui présentait le plus de liens avec HYDRA.

Encore une fois, l’agente était surprise par les capacités d’analyse et de recherche du S.H.I.E.L.D. Une véritable organisation orwellienne en devenir, qui disposait de technologies surréalistes pour mener à bien ses missions, en flottant toujours sur la ligne de flottaison, à mi-chemin entre la protection et la surveillance généralisée. En tout cas, en analysant les profils des propriétaires, et en cherchant les incohérences dans les documents légaux, les réseaux sociaux, et d’autres sources d’informations, un nom ressortit.

« Un chalet à quelques kilomètres d’ici. On va s’y approcher en Jeep, puis on continuera à pied. Tu n’as rien contre l’escalade, n’est-ce pas ? »

Le chalet se trouvait en effet à hauteur. Il allait donc falloir avancer le long de sentiers montagneux pour le rejoindre rapidement, et, surtout, éviter de se faire repérer. Certes, Daisy pouvait appeler des renforts, mais elle préférait d’abord s’assurer de ne pas faire fausse route, et que Madame Hydra soit bien dans cette planque secondaire... Ensuite, elle aurait le temps d’aviser.
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Tags:
Pages: 1 2 [3]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox