banniere
 
 
Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: 1 2 [3]
  Imprimer  
Auteur Sujet: Flirt & Masturbation [Lise Peterson]  (Lu 2162 fois)
Mélinda Warren
Créature
-

Messages: 3188



Voir le profil
FicheChalant
Description
Petite vampire qui aime mordre des fesses <3
« Répondre #30 le: Mars 06, 2017, 01:54:25 »

Mélinda avait été marquée par cette séance dans les toilettes avec Lise. Elle s’était attendue à une femme endurante, certes, mais la jeune bimbo avait été bien au-delà des espérances de la vampire, lui offrant une séance exquise et magnifique. Elle avait été prise dans tous les sens, baisée sèchement, et elles avaient fait l’amour comme des folles, des hyènes en chaleur. Maintenant, elles étaient parties pour la seconde partie, et Lise se mit rapidement à quatre pattes. Son minishort moulait son cul à la perfection, et Mélinda se rapprocha, venant caresser délicatement ses fesses, sa verge glissant le long de la croupe de la femme.

« Oh, mais ça a toujours été mon intention, ma beauté... »

La main de la vampire s’abattit alors sur la croupe de Lise, frappant ce cul en latex, provoquant un claquement sonore, ainsi qu’un délicieux bruit de crissement. Devant elles, les autres femmes s’amusaient, et, au fur et à mesure que Lise pouvait voir la pièce, elle pouvait aussi voir de multiples attractions. En effet, il y avait de multiples tables, sur lesquelles on avait attaché des hommes, leurs mandrins à l’air libre, et qui étaient sexuellement torturés par toutes ses femmes, qui enfonçaient leurs triques dans leurs bouches, ou les sodomisaient, s’empalant parfois sur leurs chibres. Ici, dans ce manoir, le pouvoir était au beau sexe, et les femmes étaient puissantes, les hommes ne faisant généralement office que d’amants sexuels, en large infériorité numérique. Ils étaient ainsi régulièrement torturés par les filles, et les plus musclés, les plus virils, faisaient souvent figure de proie idéale. En effet, les hommes efféminés étaient, eux, travestis, et faisaient l’objet d’humiliations sexuelles plus subtiles.

C’était un spectacle que Lise voyait, avant de pouvoir véritablement y participer. Mélinda, sentant son érection croître, écarta délicatement le minishort en latex, jusqu’à révéler la croupe de Lise. Elle se pinça les lèvres, un frémissement venant traverser son corps, puis soupira de plaisir, et rapprocha sa queue, qui commençait, sous l’effet de l’excitation, à devenir douloureuse. Elle la gifla une seconde fois, puis rapprocha encore sa trique... Et entreprit de se faufiler en elle.

« Hmmm... Haaaaa... !! »

Son membre heurta, encore une fois, la peau de Lise, l’étroitesse de son trou, avant de, petit à petit, forcer le passage, dégageant l’accès. Soupirant une nouvelle fois, la vampire ferma les yeux, et multiplia les coups de reins.

« Sa-Salope, haaaa... Tu aimes ça, h-hein ? Hmmm... Me-Me sentir en toi, haaaa... Oh oui... Hurle ! »

Et, comme pour la motiver davantage, sa main fila à nouveau sur sa croupe, lui administrant une troisième gifle, bien sentie, puis Mélinda continua à remuer en elle, de plus en plus fortement...
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Lise Peterson
Humain(e)
-

Messages: 52



Voir le profil
FicheChalant
Description
Lise a une poitrine voluptueuse qui attire les regards. Elle est grande et élancée, une silhouette de rêve pour un visage divin. Elle possède également un énorme pénis. 

Elle est également soumise et masochiste, sans aucune limite.
« Répondre #31 le: Mars 08, 2017, 05:55:08 »

Dans cet univers où la luxure était reine, Lise était parfaitement dans son élément. Mieux encore, elle venait d'apercevoir des mâles à disposition des femmes autrement plus membrées qui peuplaient cet endroit et elle songeait sérieusement à en libérer hein, histoire qu'il se venge de toute les humiliations subies sur elle. La seule pensée de l'enfer qui l'attendait l'aurait fait bander encore plus sèchement si son mandrin n'en était pas à son summum. Mélinda la soulagea d'ailleurs bientôt de la pression de son short bien trop étroit et son énorme queue bondit vers la liberté, assortie de quelques gifles sur ses fesses qui lui arrachèrent un gémissement d'aise. Bientôt, elle sentit son trou s'écartement, douloureusement, lentement, sous la pression du sexe de sa maitresse et elle hoqueta de plaisir, se sentant peu à peu comblée, alors que son anus se resserrait autour de ce nouvel invité, miraculeusement toujours aussi étroit après ce qu'elle ne cessait de lui faire subir... Les coups se mirent à pleuvoir et elle ne put se contenir davantage, poussant un premier jappement.

Haaaaaan. Mé... linda. Encule moi. P-p-p-p-lus fort ! Haaaa.

Lise avait épuisé bien des amants mais Mélinda n'était pas de celles qui abandonnaient, et la bimbo estimait que l'on ne pouvait juger quelqu'un qu'une fois bien enfournée. Elle savait parfaitement que sa surhumaine maitresse était capable de bien des prouesses, bien au delà de ce qu'elle pouvait imaginer et c'était une pensée qui l'excitait davantage qu'elle ne l'effrayait. Aussi l'insatiable masochiste décida elle d'aller autrement plus loin, alors qu'elle sentait déjà la bite monstrueuse la ravager au delà de ce qui était raisonnable. Lise n'était pas raisonnable, mais elle ne pouvait lutter contre son corps et ce fut donc d'une voix hachée par les vagues de plaisir qu'elle reprit la parole.

P-p-p-lus ! Tu... fatigue. Han ! Déjà ?
Elle jeta un coup d'oeil aux spectatrices émoustillées qui ne perdaient pas une miette de la scène. Quelqu...un veut ... aaaah, haaan. Venir l'aider ? Je suis... HAAAAA HAAAA. Sûre que vous pouvez... mieux... faire ! Fais moi... hurler Mélinda ! Haaaa. 

Elle avait entrevu jusqu'où sa perverse maitresse pouvait aller, mais elle voulait en voir davantage. Baisée à même le sol par la plus virile de ces amantes à ce jour, elle en voulait plus. Il y avait quelque chose en Mélinda qu'elle réfrénait, comme si elle craignait d'abîmer sa blanche peau, sa silhouette parfaite et son corps voué au sexe.
Journalisée
Mélinda Warren
Créature
-

Messages: 3188



Voir le profil
FicheChalant
Description
Petite vampire qui aime mordre des fesses <3
« Répondre #32 le: Mars 13, 2017, 01:27:38 »

Avant de s’enfoncer en elle, Mélinda avait retiré son plug, heureuse de voir que Lise avait clairement le potentiel du harem. Sa queue s’enfonça ensuite en elle, la prenant sèchement, la labourant par l’arrière. Un long soupir s’échappa des lèvres de la vampire quand elle sentit l’étroitesse de ce cul. Fort heureusement, ses parois se dilataient rapidement, conséquence de ce plug qu’elle avait porté en elle. Mélinda émit un nouveau soupir, et sentit Lise la provoquer, ce qui ne manqua pas de faire glousser les spectatrices. Elles aimaient toujours voir leur Maîtresse en pleine action, mais qu’une invitée vienne la narguer comme ça, devant les yeux de l’assemblée...

La réponse fut immédiate. Une claque violente s’abattit sur la croupe de la femme, et Mélinda serra ensuite les mains, avant d’émettre un grondement.

« Oh, tu veux jouer à ç-ça, petite p-pute... ? Très bien ! »

Mélinda sentit une vague la traverser. Le désir sexuel était une chose qu’elle maîtrisait bien, et elle en connaissait les tenants et les aboutissements. Le sexe vous rendait aussi adorable que violent, car il amenait des émotions contradictoires à se côtoyer, le tout pour un mélange explosif et jouissif. C’était bien ce qui se passait en ce moment, où Mélinda était partagée entre divers émotions. Son corps tremblait sur place, tandis que Lise, joueuse, continuait à la narguer.

Les ongles de Mélinda se mirent à pousser, et elle émit de nouveaux grondements, ressemblant à des bruits bestiaux, dignes de ceux qu’un animal pourrait pousser. La vampire faisait appel à ses sens vampiriques, ce qui eut pour effet de doper le sang circulant dans ses veines. Sa queue en vint à grossir, écartelant les parois anales de la femme, dans des ondes de douleur qui devaient être à la limite du soutenable.

« Hmmmm... Haaaaa... !! »

Mélinda gémit encore, de multiples frissons traversant son corps, et continua à remuer, tandis qu’elle se montrait plus violente, plus incisive, pinçant ses fesses, la giflant encore, faisant crisser la tenue qu’elle portait.

« Tu aimes ça, hein, SALOPE ?! Haaaa... A-Allez ! H-Hurle, hurle, traînée !! »

Ses coups de reins étaient beaucoup plus prononcés qu’avant, sa queue s’enfonçant jusqu’à la garde, avant de repartir en arrière, et de s’enfoncer encore, dans de grands claquements de chair, pour repartir ensuite, et s’enfoncer encore, encore, et encore... Rien ne lui était épargné !
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Lise Peterson
Humain(e)
-

Messages: 52



Voir le profil
FicheChalant
Description
Lise a une poitrine voluptueuse qui attire les regards. Elle est grande et élancée, une silhouette de rêve pour un visage divin. Elle possède également un énorme pénis. 

Elle est également soumise et masochiste, sans aucune limite.
« Répondre #33 le: Mars 22, 2017, 05:20:35 »

C'était ce qu'on appelait l'avoir bien cherché. A quatre patte, courbée sous la puissance de Mélinda, Lise se sentit littéralement écartelée lorsque cette dernière se mit à grossir son membre sans égard pour la perverse provocatrice, faisant pleuvoir une grêle de coups sur sa croupe qui virait au rouge cramoisi, de même que sa propriétaire qui se mettait à haleter comme un animal pris au piège. Langue pendante dans ce tic qu'elle avait lorsqu'elle se faisait proprement défoncer, la blondasse sentait son anus à la limite de la rupture, explosé par une queue hors du commun qui l'empalait littéralement, semblant la transpercer de part en part. C'était le paradis, c'était ce qu'elle désirait par dessus tout, le plaisir procuré par une douleur hors du commun qui rendrait fou les moins fous qu'elle, cet instant où son cerveau déconnectait complètement et qu'elle n'en venait plus qu'à désirer toujours plus de souffrance, toujours plus de jouissance dans ses envies primitives.

Gnnnnnhhh..... AAAAAAAH. AAAAAH !!! 

Incapable de formuler une phrase cohérente, Lise en était réduite à grogner et à hurler. Son corps était toutefois un véritable aveu du pied qu'elle prenait à se faire enculer de la sorte, puisqu'elle mettait à contribution les rares répits entre les coups de rein sauvages de Mélinda pour s'empaler d'elle même en montant son petit cul aussi haut que possible sur l'énorme mât de chair, de plus en plus violemment, tant pour le plaisir de sa maitresse que son égoïste addiction à la douleur.

AAAHOUIIIIAAAAAH !!!

Au rythme de traitement particulier, il ne fallut guère plus de quelques minutes à la blonde pour se lâcher complètement. Dans un hurlement de plaisir où l'on devinait des sanglots, son mandrin tressauta et explosa, envoyant de longs filament blanchâtre sur le sol du salon, jusqu'à plusieurs mètres devant elle. Incapable de se contrôler, elle gicla pendant de longues secondes, fixant les hermaphrodites qui ne perdaient pas un instant du spectacle, s'abandonnant à l'orgasme sans retenue, s'empalant sur le chibre de Mélinda jusqu'à la garde pour la sentir la défoncer entièrement et marquer durablement sa chair de sa puissance hors du commun.
Journalisée
Mélinda Warren
Créature
-

Messages: 3188



Voir le profil
FicheChalant
Description
Petite vampire qui aime mordre des fesses <3
« Répondre #34 le: Mars 27, 2017, 12:58:44 »

Le corps de Lise remuait de haut en bas, d’avant en arrière, sous les regards ravis de l’assemblée. Les hermaphrodites souriaient, gloussaient, et beaucoup avaient de superbes érections, bien échauffées par ce plaisir. Lise gémissait longuement, tandis que Mélinda grognait et soupirait, ses mains se crispant sur ses fesses. On entendait très nettement les crissements du latex, qui accompagnaient les claquements de chair. Un véritable spectacle auditif, qui s’accompagnait, surtout, d’une vue magnifique. Ah, qu’il était beau de voir Mélinda danser contre la femme, de remuer contre elle. Ses cheveux bouclés remuaient d’avant en arrière, de la sueur coulant le long de son corps, de son visage, de ses délicieuses joues rouges. Elle se démenait, pinçant les lèvres, les entrouvrant, gémissant longuement, tandis que sa queue croissait en Lise, atteignant une taille redoutable, tant en longueur qu’en épaisseur.

Une telle queue concentrait beaucoup le flux sanguin de Mélinda, qui en devenait plus violente, plus vorace, plus ardente. Elle s’enfonçait lourdement en elle, sans relâche, la prenant vigoureusement, sa queue reculant pour repartir ensuite.

« Hmmmm... Hmmmrrrrr... Sa... Salope, haaaa... Haaaaa... !! »

Sa salive coulait parfois de ses lèvres, et elle giflait régulièrement la croupe de la femme, tout en multipliant les coups de reins. La queue de Lise, veineuse et tendue, remuait également sous les multiples coups de la vampire... Et son sperme finit par fuser. Sa queue cracha de multiples filaments de foutre, formant des tâches qui s’étalèrent régulièrement sur le sol. La queue tressautant sur place, du sperme vint éclabousser les bottes de plusieurs esclaves, ou heurtèrent le visage de Lise. Elle jouit aussi généreusement que salement, en foutant partout, et cette explosion de sperme provoqua une véritable explosion sanguine.

Pour Mélinda, ce fut aussi le signe du point de rupture, et, dans d’immenses soupirs, la vampire s’abandonna à son tour en elle, jouissant longuement et généreusement dans le cul de Lise, accompagnant cela d’ultimes claques, pour la relâcher ensuite. Sa queue se retira dans un grand soupir, et la belle Lise s’écroula sur le sol, s’étalant sur son propre sperme.

« Haaaaa... Voilà qui fait du bien ! »

Mélinda reprenait sa respiration, un sourire ravi sur les lèvres. Elle remua la tête, et se déplaça un peu, faisant claquer ses talons autour de Lise.

« Ne t’endors pas trop vite, Lise, la soirée ne fait que commencer, et il y a encore plein de femmes et d’hommes qui ont envie de jouer avec toi... »
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Lise Peterson
Humain(e)
-

Messages: 52



Voir le profil
FicheChalant
Description
Lise a une poitrine voluptueuse qui attire les regards. Elle est grande et élancée, une silhouette de rêve pour un visage divin. Elle possède également un énorme pénis. 

Elle est également soumise et masochiste, sans aucune limite.
« Répondre #35 le: Mars 27, 2017, 05:06:55 »

Ce fut avec un regret immense que Lise sentit Mélinda se retirer de son cul, laissant un grand vide derrière elle. Étalée dans le mélange de leurs foutres, son anus distendu dont s'échappaient des filets de sperme offert à la vue de tous, la blonde était au paradis, mais loin d'être rassasiée. A peine remise de son orgasme et alors qu'elle tremblait toujours, elle se redressa à quatre pattes, indifférente à sa tenue lamentable, maculée de foutre, et avança ainsi vers sa maitresse, les fesses encore rougies de ses coups. Elle lui agrippa le talon et colla ses lèvres pulpeuses sur la pointe de ses chaussures, aspirant les giclées de spermes qui tranchaient sur le cuir noir, léchant consciencieusement le moindre centimètre avant de remonter lentement, léchant et suçotant le foutre jusqu'à faire briller la tenue de Mélinda.

Ce faisant, elle ne remarqua pas que les hermaphrodites se rapprochaient d'elle. Passablement échaudées par le spectacle, maintenant que leur maitresse avait honoré la première leur nouvelle invitée, les jeunes futas ne pouvaient résister longtemps à l'envie de l'essayer à leur tour. La première arrivée lui cala ses mains sur les fesses et s'enfonça en elle d'un grand coup, sans la moindre douceur mais sans non plus la moindre difficulté, son anneau toujours laissé béant par la virilité de Mélinda. De nouveau remplie, Lise laissa échapper un grognement alors qu'elle passait la main entre les bourses de cette dernière pour les presser doucement comme pour la vider de son jus savoureux, alors qu'elle léchait consciencieusement le bout du gland, récoltant de sa langue agile le foutre qui y restait collé.

Hmmmm ! Hmmm !

Les hermaphrodites gloussèrent de concert, parfaitement conscientes de ne pas faire le poids face à leur patronne. Une nouvelle s'invita en elle, poussant la première d'un coup d'épaule pour y joindre son mandrin. A deux dans le cul de Lise, elles avaient encore de la place mais le contact de leurs queues respectives les avaient émoustillées et elles s'enfoncèrent d'un grand coup de rein commun jusqu'à leurs bourses bien pleines, laissant échapper un premier gémissement de plaisir en pénétrant au plus profond de cette cavité si chaude et si accueillante. Lise hoqueta sur la bite de Mélinda et la fixa dans les yeux, ses grands iris baignés d'une lueur brillante alors qu'elle prenait son pied, embrochée de tous les côtés. Elle plaça une de ses mains à la base du pénis et le branlant doucement tandis que sa langue faisait des merveilles d'agilités pour caresser son gland de chaque côté, dans son étreinte chaude et humide.

Plus vicieuse que les autres, une troisième s'approcha et soupesa les bourses de la futa d'un oeil gourmand. Elle était légèrement moins membrée que ses congénères, mais brillait dans ses yeux la même lueur perverse. Après avoir palpé le braquemart hors du commun de Lise, toujours en érection, elle jeta un coup d'oeil coquin à sa maitresse.

Je crois qu'elle n'en a pas assez Mélinda... C'est une vraie masochiste. Regarde !

La petite brunette saisit une bourse et ferma le poing en l'écrasant contre sa paume, brutalement. Lise poussa un mugissement de douleur et se cabra, enfournant le pénis de Mélinda dans sa gorge, s'attirant un gloussement général. Sans relâcher la pression, la sadique observa sa maitresse en attendant son autorisation de continuer.

Quelle salope !

Derrière Lise, les deux demoiselle qui l'enfournaient de concert se roulaient des pelles passionnées.
Journalisée
Mélinda Warren
Créature
-

Messages: 3188



Voir le profil
FicheChalant
Description
Petite vampire qui aime mordre des fesses <3
« Répondre #36 le: Avril 02, 2017, 11:59:35 »

Trois belles hermaphrodites s’approchèrent de la jeune Lise, qui se remettait encore de la sodomie infligée par Mélinda. La vampire reprenait son souffle, son membre toujours dressé, et laissa deux des trois beautés se glisser dans le dos de Lise, la fille aux cheveux bruns (Anna) et celle aux longs cheveux blonds (Mary). Les deux perverses s’enfoncèrent dans le cul de Lise, la faisant couiner et hurler sur place. Mélinda, elle, s’était positionnée à côté d’elle, lui caressant les cheveux, et vit Lise relever son visage,  approchant sa bouche de son sexe.

« Tu as encore soif, hein ? Viens... Viens goûter, ma petite pute... »

La vampire enfonça sa verge sans vergogne dans la bouche de Lise. On avait beau prétendre que le sexe entre femmes était doux, c’était une image infondée. Pour s’en convaincre, eh bien, il suffisait de regarder cette séance, où Mélinda enfonçait durement sa queue dans la bouche de la femme, crispant ses doigts sur ses cheveux, filant d’avant en arrière, sans relâche, en grognant et en gémissant. Mélinda s’en pinçait les lèvres, et filait d’avant en arrière, faisant crisser sa combinaison, ses cheveux virevoltant d’avant en arrière.

Oh oui, le sexe était vraiment une chose merveilleuse, et elle ne pouvait qu’adorer ça. Il en allait de même pour Anna et Mary, qui s’embrassaient mutuellement, se soutenant l’une l’autre pour cet exercice difficile, qui consistait à la double pénétrer. La troisième hermaphrodite, Julie, portait encore son haut d’uniforme scolaire, et fléchit les genoux, gloussant en voyant la queue de la femme, avant de commencer à l’oppresser, serrant ses mains contre ses bourses. Lise en gémit, sa queue se redressant un peu.

Des talons claquèrent alors sur le sol, ainsi que des crissements de latex. Une femme en combinaison bleue moulante, Sabrina, se rapprocha, et tendit une cravache à Julie, qui se mit à sourire malicieusement.

« Tu sais quoi en faire...
 -  Oh oui ! »

Lise avait droit à un sacré baptême du feu, à hauteur de ce qu’elle avait fait avec sa Maîtresse dans les toilettes du lycée. Julie usa donc de la cravache, en fouettant le sexe de la belle Lise, abattant cette dernière sur sa verge, ou sur ses lourds testicules.

« Tu aimes ça, hein, salope ?! » la harangua-t-elle.
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Lise Peterson
Humain(e)
-

Messages: 52



Voir le profil
FicheChalant
Description
Lise a une poitrine voluptueuse qui attire les regards. Elle est grande et élancée, une silhouette de rêve pour un visage divin. Elle possède également un énorme pénis. 

Elle est également soumise et masochiste, sans aucune limite.
« Répondre #37 le: Avril 07, 2017, 04:28:09 »

Le moins que l'on pouvait dire, c'était que Lise savait encaisser. Il n'était pas un seul centimètre de son corps qui était épargné par la cravache et de petites plaques rouges se formaient là où Julie frappait plus fort, plus souvent. La sadique se focalisait volontiers sur son sexe et ses bourses, mais ses tétons en prirent pour leur grade également, car la jeune femme savait où la douleur serait la plus vive. Si elle avait eut des scrupules, cela ne s'était guère aperçu car les gémissements de Lise suffisaient à convaincre la plus chaste de bonnes âmes qu'elle prenait un pied monstrueux.

Hmmmm, hmmmm hmmmmm !

La belle blonde était en proie à mille plaisirs, lorsque la gifle brûlante de la cravache zébrait sa peau ou qu'elle sentait son cul ouvert comme jamais s'écarteler au passage de ses amantes de plus en plus excitées, de plus en plus violentes au fur et à mesure que l'orgasme approchait. Elle se concentrait sur la queue de Mélinda qui se servait d'ailleurs d'elle comme bon lui semblait, pour la plus grande joie de la masochiste. L'énorme chibre l'étouffait à moitié et elle aspirait désespérément de l'air lorsqu'il reculait pour mieux lui ramoner la gorge, généralement avec des bruits de succions tout à fait ridicule. Si l'amour n'était pas doux, il n'était pas non plus gracieux. Lise ruisselait de foutre et ses vêtements à peine rabattus, toujours enfilés sur son corps, formaient autant de petites poches ou le sperme s'accumulait. Elle luisait de sueur et de jus, son visage plus particulièrement souillé par sa bave qui ruisselait sur son menton alors que Mélinda ne la laissait certainement pas se refaire une contenance. Lise tenait moins de la jeune femme sexy qui était rentrée dans la pièce que d'un vulgaire exutoire à toutes les perversions de ses dominatrices et elle adorait ça, ses beaux yeux baignés de larmes luisant d'une lueur plus perverse que jamais.

Cela n'échappait sans doute pas à Julie qui eut un sourire mauvais. Après quelques derniers coups de cravache bien sentis qui firent résonner les tétons de Lise qui subissait ses assauts avec des vagues de jouissance, elle s'approcha davantage de la belle enculée et posa sans douceur son talon sur la bite elle aussi malmenée, appuyant sans douceur pour la clouer au sol, la tordant à demi sous son poids. Elle se pencha en deux pour se mettre à la hauteur de la soumise.

Je n'aurais pas de pitié pour une pute comme toi ! Tu prends un peu trop ton pied, pour un trou !

Pour toute réponse, Lise émit un gémissement de jouissance et saisit à pleine main les fesses de Mélinda, et la tira vers elle de toutes ses forces dopées par les vagues de plaisir qui la traversant, avalant l'énorme bite jusqu'à la garde en lui caressant les couilles de sa langue, s'accrochant pour rester ainsi en passant outre le réflexe qui tentait désespérément de lui extirper le mandrin de la gorge, des bulles de bave se formant à la commissure de ses lèvres alors qu'elle abandonnait peu à peu le monde de la raison pour se laisser aller à cette souffrance exquise qui était la meilleure façon de jouir.
Journalisée
Mélinda Warren
Créature
-

Messages: 3188



Voir le profil
FicheChalant
Description
Petite vampire qui aime mordre des fesses <3
« Répondre #38 le: Avril 10, 2017, 01:22:10 »

Coincée entre toutes ses femmes, Lise était réellement entourée par ses pairs. Sa perversion entrait en effet en écho avec les femmes les entourant. Mélinda avait déjà entendu parler de cette théorie selon laquelle l’hermaphrodisme avait tendance à dérégler les hormones, rendant les femmes subissant ces changements encore plus pervers qu’habituellement. Elle ignorait jusqu’à quel point Lise allait sombrer dans cette tornade rose de stupre, mais Mélinda était fin prête à l’y conduire. Sa main se crispa sur les cheveux de la femme quand Lise avala son membre jusqu’à la garde, et se força à maintenir cette gorge profonde, luttant contre l’étouffement et contre l’envie de régurgitation.

« Oooohhh... Quel... Quel appétit, ma ché-chérie ! »

En transe, Mélinda sentait sa poitrine s’alourdir, son corps en sueur, en chaleur. Lise se faisait brutalement osdomiser, et, régulièrement, on la fouettait, où on la cravachait. Petit à petit, deux femmes se mirent à gauche et à droite d’elle, et, usant chacun d’un fouet, abattirent successivement ces derniers sur son corps, fouettant le dos de Lise. Elles gloussaient entre elles, et laissèrent deux soumises s’approcher, tenant des pinces qu’elle posèrent sur les tétons durs et tendus de Lise.

Le corps de l’hermaphrodite blonde, de cette pulpeuse pin-up, filait d’avant en arrière, Mélinda ne tardant pas à accompagner les mouvements de Lise, en filant d’avant en arrière, crispant ses deux mains sur sa tête. Ses doigts gantés s’enfonçaient dans sa crinière blonde, serrant la masse chevelue, et elle continuait à la prendre, à lui baiser sèchement sa petite bouche, d’avant en arrière, encore et encore.

« O-Ouuui, hmmm... Lise, haaaaa... !! »

Dans le dos de Lise, l’une des Futa’ venait de jouir. À chaque fois, une autre venait la remplacer, mais il fut rapidement décidé de n’avoir qu’une seule femme dans son dos. C’était tout simplement mieux, car la femme avait plus de place, et pouvait ainsi plus librement la fourrer, claquant ses fesses. Seule Mélinda semblait oublier de jouir, et continuait à faire coulisser son épais mandrin entre les sensuelles lèvres de Lise, un sourire malicieux sur les lèvres. Sa bite était terriblement dure, mais se refusait à cracher sa semence.

Les amants se succédaient dans le dos de Lise, et il y eut également des hommes, qui enfoncèrent d’épaisses triques en elle, donnant de grosses gifles. Si beaucoup d’hommes, chez Mélinda, étaient des soumis transsexuels, il y avait aussi des hommes qui étaient plus virils, avec d’épais muscles, des torses luisants et une ossature carrée les faisant ressembler à des Spartiates. Leurs verges veineuses martelaient le cul de Lise.

C’était un avant-goût du paradis !
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Lise Peterson
Humain(e)
-

Messages: 52



Voir le profil
FicheChalant
Description
Lise a une poitrine voluptueuse qui attire les regards. Elle est grande et élancée, une silhouette de rêve pour un visage divin. Elle possède également un énorme pénis. 

Elle est également soumise et masochiste, sans aucune limite.
« Répondre #39 le: Avril 12, 2017, 02:13:12 »

Lise perdait peu à peu pied avec la réalité et atteignait cet état de transe où sa véritable nature se révélait sans la moindre pudeur. Le mot était faible car les amants se succédaient sans répit et il n'était pas une seconde où son anus ne subissait pas un assaut brutal ou ruisselait de foutre lorsque les bites s'en retiraient. Certains préféraient jouir sur ses fesses largement ouvertes ou sur son dos, prenant leur plaisir à souiller cette créature parfaite qui s'adonnait aux pires perversions. La blonde encaissait les assauts avec des grognements bestiaux lorsqu'une claque plus forte que les autres s'abattaient sur ses fesses, les partenaires s'encourageant mutuellement à la faire mugir plus fort que le précédent.

Du côté de son visage, c'était un délicieux carnage. La bienheureuse ne pouvait guère plus s'empêcher de baver et de pleurer alors que le mandrin de Mélinda lui ramonait toujours la bouche. L'extraordinaire endurance de la vampire aurait eut raison de plus faible que Lise, mais elle tirait son plaisir de sentir la toute puissance de sa maitresse l'étouffer à chaque passage, s'engouffrant dans sa gorge avec un bruit de succion, ses yeux se révulsant alors qu'elle se retenait avec plus ou moins de succès de contenir son corps qui hurlait contre l'intrusion.

Ourgl! Rougl! Agl!


Les pinces qui étaient venues s'aggriper aux tétons de Lise n'étaient qu'un commencent. Il y avait bel et bien une perversion chez ces hermaphrodites, accentuée par le phénomène de groupe et l'excitation toujours croissante de voir la bimbo encaisser, voire prendre toujours plus de plaisir alors que les ébats glissaient vers des tournures toujours plus extrêmes. Les coups se firent plus violents et les rires plus vicieux. Lorsqu'on s'aperçut que l'énorme mandrin de Lise était proche de l'explosion, déjà prêt à jouir de nouveau sous la frénésie des assauts, Julie se sentit fatiguée de presser du talon sur le chibre et elle saisit un lien de cuir. D'une main experte, elle le serra à la base du pénis de Lise, le nouant très serré. Compressé à sa base, le sexe de Lise eut un sursaut désespéré alors qu'on lui refusait sa jouissance et un long gémissement fit irruption dans la bouche de sa propriétaire, confrontée à l'une des souffrances les plus sadiques qui soit. Son foutre se pressait, bloqué par le lacet, désespérément poussé par un orgasme qui refusait de venir, mais le cuir tenait bon et Lise sentit sa frustration monter, délicieusement retenue, à un cheveux de la libération. Sa bite se mit à la brûler, mais elle ne fit pas un geste pour retirer l'instrument de sa douleur.

Mais Julie était loin d'en avoir fini avec elle et ce fut avec un sourire sadique qu'elle se tourna vers sa maitresse, un lourd plateau à la main. Elle s'approcha de Mélinda et lui susurra à l'oreille, désignant du menton les multiples instruments de torture qui étaient posés dessus. Il y en avait pour tous les goûts, mais certainement pas pour les âmes sensibles. Il s'agissait d'objets conçus pour sublimer la souffrance, la marier à la jouissance, pour les cœurs les plus accrochés. Ses cheveux plaqués sur ses yeux, à demie étouffée par le mandrin qu'elle enfournait avec une énergie presque démoniaque, Lise ne vit rien de tout ça, d'autant qu'un étalon particulièrement bien membré venant de s'enfourner en elle avec un ahanement d'effort, l'emplissant du premier coup et manquant de la faire hurler, puis s'étouffer alors que la bite de Mélinda reprenait son infernal vas et viens.

Alors Mélinda, toi, qu'est ce que tu veux lui faire subir ? Elle adore ça cette salope, elle nous défie ! Le fouet peut être ? C'est presque trop classique.... Les aiguilles ?! On pourrait forcer sa bite dans une cage... une grosse cage, mais pas de jouissance pour elle ! Elle n'est qu'un trou!

Et l'assemblée des hermaphrodites repartit de plus belles dans un concert de gloussements alors que l'orgie dégénérait sérieusement, les demoiselles incapables davantage leurs plaisirs se sautaient dessus entre elles, quand elles n'invitaient pas un des musculeux amants à les rejoindre.
Journalisée
Mélinda Warren
Créature
-

Messages: 3188



Voir le profil
FicheChalant
Description
Petite vampire qui aime mordre des fesses <3
« Répondre #40 le: Avril 18, 2017, 12:41:41 »

Mélinda était heureuse de voir à quel point sa cour était fidèle à ce qu’elle voulait. Rien n’était épargné à la belle Lise. Elle gémissait, prise dans tous les sens, et sans pouvoir jouir. Ça, plus que tout le reste, constituait sans aucun doute l’estocade qui allait la marquer durablement. Elle ne pouvait pas jouir, bloquée par un anneau posé à la base de sa verge, et qui empêchait le sperme de s’écouler. Une douleur terrible qui se répandait dans le corps de Lise, se concentrant sur ses testicules et sur sa verge, qui devenait dure et longue. Elle oscillait sous elle, remontant entre les seins de Lise, tant elle était volumineuse. Et personne ne comptait l’épargner, bien au contraire. C’était un bizutage sexuel digne du harem Warren. Lise se tortillait sur place, tandis qu’un homme bien membré s’enfonça en elle, pinçant ses fesses. C’était un semi-démon provenant d’Ashnard, ayant pour mère une succube. Les gènes de la démone coulaient dans ses veines, faisant de lui un terrible étalon.

Si Lise tournait la tête, elle aurait pu voir deux cornes sur la tête de l’homme nu, qui grogna de plaisir. Ici, il était presque une sorte de Roi, au milieu de ses hermaphrodites, avec, comme les autres, une indéfectible passion pour la sodomie. Sa matraque écartela les parois anales de Lise, et la belle bimbo se dandina sur place, son corps en chaleur. La queue de l’homme remuait dans le sperme des autres filles ayant déjà joui dans son corps.

Autour du groupe, la débauche se poursuivait, et les soumis faisaient l’objet de multiples sodomies. Ils se tortillaient sur les tables, le long de leurs sangles, gémissant ou couinant. Là, trois femmes dansaient sur le même homme, le sodomisant sans vergogne, ou urinant dans sa bouche ; là, une femme torturait un homme, l’empêchant de jouir, tout en le titillant avec son corps et ses coups de langue ; là encore, une femme masturbait un autre homme, suçant longuement sa queue, s’arrêtant à chaque fois qu’elle le sentait proche de l’orgasme. Ici enfin, une femme s’amusait à faire jouir un homme entre ses seins, se régalant du sperme qui dégoulinait ensuite sur son décolleté, et laissait d’autres femmes nettoyer ses seins.

Mélinda nageait dans cet environnement fait de stupre, et sourit quand l’une de ses esclaves proposa de torturer davantage Lise.

« Oui... Fais-toi plaisir, ma chérie... »

La vampire, elle, continuait à enfoncer sa verge dans la bouche de la femme, laissant la langue de Lise glisser sur son membre. Elle continuait à la bourrer, arrêtant parfois de bouger, veillant alors à planter son membre aussi loin que possible en elle. Une autre femme approcha donc une cage du corps de Lise, et la lui mit. C’était une longue cage de chasteté, et des harnais se mirent autour du sexe de la femme, une autre femme venant en face pour l’aider à attacher l’objet.

« Voilà...
 -  Tu ne jouiras que quand on le décidera, petite pute... »

Mélinda était claire.

Elle voulait la rendre folle de désir, réveiller des pulsions sauvages, la désinhiber totalement... Et ce ne serait qu’à ce moment que Mélinda lui offrirait son corps, et que Lise pourrait jouir... En elle !
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Tags:
Pages: 1 2 [3]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox