banniere
 
  Nouvelles:
Le Staff est toujours à la recherche de nouvelles recrues pour différents projets, comme la Gazette ou la promotion du forum !

Pour plus d'informations, c'est par ici !

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: 1 2 [3] 4 5
  Imprimer  
Auteur Sujet: Des kitsunes et un couple royal [PV Shunya Kaguya]  (Lu 3000 fois)
Miyubi Inari
Terranide
-

Messages: 80


Mère Kitsune


Voir le profil
Fiche
« Répondre #30 le: Octobre 24, 2017, 09:51:46 »

Le couple royal n'avait pas pensé se faire l'amour en venant ici dans ce temple mais l'idée était amusante et excitante, surtout face à ce couple de kitsune, c'était le péché mignon d'Hinata alors si les deux se mariaient bien, tant mieux ! Dominée par sa femme comme bien souvent depuis leur voyage de noces, elle la laissait volontiers la prendre sa chichi et se faire plaisir en espérant mettre dans son ventre une belle princesse. Elle avait toujours un peu de mal avec l'idée d'avoir un fils mais elle en sera quand même ravis, évidemment. Mais elle avait depuis tant d'année cette image de petite princesse à cajoler, aussi adorable que Kagami quand elle était plus jeune que tout son corps réclamait cette petite perle ! Mais avant de porter ce bébé, elle devait écouter les kitsunes, et écouter ses envies. Son envie était particulière et très perverse mais la kitsune était d'accord, comme sa femme.

Miyubi se rapprocha puis se mis à genoux au-dessus d'Hinata qui prenait plaisir à coller son visage entre ses fesses pour y lécher son petit trou, récoltant petit à petit le nectar de sa femme. Miyubi gémissait sans un bruit, son visage affichait clairement le plaisir mais le son était absent chez cette ravissante mère renarde, ce qui était dommage. De son côté Kanna avait à faire avec la jolie femme de la reine, savourant aussi son plaisir en venant demander une chose bien coquine. Sa main glissa vers le bas de son corps, cherchant son chemin dans cette belle fente arrière, trouvant la petite zone à titiller. Autant, se montrer vulgaire, elle ne comprenait pas beaucoup cette pratique humaine mais elle savait faire, mais avait-elle le droit d'être très vulgaire avec elle ? C'était la femme de la reine, de la chef de cette ville après tout ? Si elle va trop loin, elles sauront le lui dire, elles ont été si gentilles ici depuis leur arrivée, même si à leur arrivée, la reine n'était pas encore marier.

« Mrrrrrr, vous êtes bizzale, vous les humaines... vous aimez vous faile insulter ? Mais d'accold... »

Son majeur s'enfonçait doucement dans ce petit trou, faisant de doux vas-et-viens pour le moment, sa main caressant son corps, principalement son ventre, elle était enceinte donc elle devait caresser son petit ventre encore bien ferme.

« J'ai l'habitude de vous, les femmes aimant êtle dominé... même le soil, à mon autle tlavail, beaucoup de femmes veulent que je les insulte, que je les domine. Je ne sais pas si ce sont mes clocs ou mes gliffes mais caltaines veulent me câliner et d'autles aiment se faile tlaité de petites cochonnes. Comme vous ? Hum non, voil votle femme lécher le cul de ma mèle, c'est plus qu'une cochonne. Huuum, peut-êtle une petite... salope ? Huhuhu, vous aimez ce nom ? Sentil mon doigt lemuer en vous ? Là, je deviens à peine excitée... imaginer quand on a nos chaleul ?! Vous n'en soltiler pas vivantes, huhuhu... »

On disait que les renards avaient le sang chaud, que c'était des coquines, alors forcément en période de chaleur, mieux ne vaut pas allumer la mèche car ça finirait en une folle séance de sexe très longue et finit qu'une fois tout le monde assoupi. Miyubi continuait de savourer ce traitement, venant tendre son bras pour prendre le bras de Shunya et la faire pencher vers elle pour lui offrir cette poitrine aussi moelleuse que douce.

« Ma mèle veut vous offlil quelque chose. »

Penchée, Kanna observait plus curieusement le tatouage magique dans le dos de la jeune femme, caressant ce dernier du bout de ses coussinets, se demandant si cela était risqué ? C'est que la marque brillait un peu, c'était très intriguant et tentant ? Mais ça servait à quelque chose, c'était juste décoratif ?
Journalisée

Kaguya Shunya
E.S.P.er
-

Messages: 242



Voir le profil
Fiche
« Répondre #31 le: Octobre 26, 2017, 09:11:36 »

« Crûment » ne voulait pas forcément dire « salement », même si, Shunya en convenait, la nuance était des plus subtiles. Elle exprimait juste ses pulsions profondes. Le sexe la rendait bizarrement plus joyeuse, plus... Plus perverse, plus coquine. Avec la pratique, Shunya s’essayait à des choses dont elle ne se serait jamais crue capable auparavant. Perverse et vicieuse, elle aimait l’idée de coucher avec sa femme, de ne pas voir son visage car il disparaissait entre les cuisses d’une belle kitsune, et d’en sentir une autre se frotter contre elle, massant ses seins d’une main, griffant légèrement sa peau, tout en approchant un doigt de son fondement. Oh, tout ça l’excitait tellement ! Que pouvait-elle y faire ? Elle sentit les doigts de Kanna se rapprocher, tandis que, de sa belle voix chantante, la kitsune ne manqua pas de la provoquer, faisant doucement rougir Shunya, qui se pinça les lèvres, en sentant sa queue durcir, et son rythme s’emballer. Un soupir s’échappa de ses lèvres quand le doigt de Kanna s’enfonça en elle, se glissant dans son fessier.

« Hmmmm... !! »

Shunya se pinça les lèvres en rougissant, et se frotta un peu contre le corps de Kanna, soupirant encore quand la kitsune n’hésite pas à appeler la Reine de « salope ». C’était... Woow ! Elle avait vraiment osé ? Shunya avait du mal à y croire. Cette kitsune était... Hmmmm... ! Shunya poussa un couinement en sentant une pointe de douleur se former entre ses fesses, mais aussi sur son téton quand Kanna le pinça, tirant dessus. La belle était vraiment douée, et entreprenait d’achever Shunya, dont le rythme cardiaque s’était considérablement emballé.

Elle gémissait donc, en se dandinant sur place, d’avant en arrière, afin de sentir au mieux ce doigt inquisiteur, qui se glissait encore en elle, la torturant de l’intérieur, lui prodiguant un bien fou. Oh, comment pouvait-elle aimer à ce point tout ça ? Qu’est-ce qui avait bien pu changer, à terme, chez la timide Shunya, pour devenir si libre, si assurée, si... Si déterminée ? Elle continuait à prendre sa femme, provoquant d’intenses bruits de claquement.

Shunya sentait l’orgasme approcher petit à petit, mais vit Miyubi se pencher vers elle, pendant que Kanna poussait sur le corps de Shunya, la sortant un peu de sa torpeur, en la rapprochant de l’opulente poitrine de la femme.

« H-Hein ? Ooohhh... »

Elle se pinça les lèvres, les joues toujours aussi rouges, et se laissa faire, venant embrasser les seins de Miyubi, léchant ses tétons, avançant l’une de ses mains sur son autre sein, pinçant le téton. Elle en avait ralenti un peu le rythme de ses pénétrations, mais son sexe était au moins, désormais, bien enfoncé dans celui d’Hinata. Et elle frémit quand Kanna caressa son tatouage. Il n’y eut aucune véritable réaction, mais, plus Kanna observait cette élégante marque magique, et plus elle pouvait voir le tatouage... Se mettre à briller. Une intense lueur chaude et réconfortante, tandis que Shunya couinait et gémissait, bien coincée entre les trois femmes...
« Dernière édition: Novembre 18, 2017, 03:27:19 par Princesse Alice Korvander » Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Miyubi Inari
Terranide
-

Messages: 80


Mère Kitsune


Voir le profil
Fiche
« Répondre #32 le: Novembre 17, 2017, 08:01:01 »

Il ne fallait pas trop en demander aux kitsunes, jouer sur les mots avec elles, c'était facile. Elles comprenaient majoritairement tout ce qu'on leur disait mais parfois, elles ne retenaient ce qu'un mot pouvait vouloir dire. Et malheureusement, la plus forte de la famille pour comprendre la langue humaine était en dehors de cette chambre à veiller sur le temple et sa petite sœur. Alors si un mot pouvait vouloir dire plusieurs choses, en général, elles ne retenaient que la définition la plus connue. Kanna savourait donc e contact de cette peau sous ses coussinets, ses seins étaient tendres et doux, ses petites fesses n'avaient pas à s'en inquiéter non plus, tout était doux chez la femme de la reine, même la reine d'ailleurs. Miyubi n'avait pas à se plaindre, sentant sa petite langue passer de long en large entre ses fesses, léchant le peu de jus de Shunya qui coulait par ce petit trou. Elle aura sûrement quelques petits poils de renard sur la langue mais ce n'était pas grave. Shunya-nya savait bien que côté pelouse, Hinata n'avait rien contre brouter du minou. Alors du renard, c'est pareil !

La mère de famille était toujours aussi muette malgré le plaisir, se penchant en avant légèrement mais laissant surtout Shunya venir jouer avec ses seins. Lécher, presser, mordre, de l'amour Terranide, elle a déjà connu beaucoup de chose alors ce n'était pas une petite humaine qui risquait de lui faire mal ou la surprendre. Quoique parfois, les humains avaient de drôle de pratique. Mais là n'était pas la question, elle passait ses bras autour de sa tête, gardant cette dernière prisonnière entre ses seins, elle ne comptait pas la lâcher facilement, elle continuait de se laisser lécher avec appétit par les deux humaines, caressant doucement sa tête. Miyubi venait même lécher les cheveux de l'humaine. Une pratique peut-être étrange mais là où Hinata lui aurait baiser les cheveux, elle, elle léchait. À l'état sauvage, Miyubi donnait plus souvent des coups de langue à ses filles que des baisers, elle n'a connu cette pratique que depuis quelques mois.

Dans le dos de Shunya, Kanna observait cette marque qui brillait de plus en plus... Elle se demandait si c'était bon signe ? Les kitsunes n'étaient pas vraiment habitué à la magie même si les légendes disant que plus un renard à de queues, plus il a des pouvoirs magiques. Même à une queue, un renard peu pratique de la magie mais ça restait une tradition. Elle reniflait quand même un peu cette marque, comme pour s'assurer que ce n'était pas vivant ? Puis comme le danger semblait écarter, elle commençait à lécher le dos de Shunya en laissant une de ses pattes descendre entre ses jambes en caressant sa petite zone touffue d'abord avant de retirer sa main pour passer derrière ses petites fesses et caresser ses petites lèvres. Les kitsunes comptaient bien les fatiguer pour ne plus que cette queue soit capable de se redresser, voir même de disparaître. Quand ce sera le cas, leur longue séance de sexe sera finie et il faudra espérer que le bébé sera en route ? Se sentir vidé de leur énergie sexuelle, ce sera bien la preuve qu'elles ont tout donné.
Journalisée

Kaguya Shunya
E.S.P.er
-

Messages: 242



Voir le profil
Fiche
« Répondre #33 le: Novembre 18, 2017, 04:01:08 »

Ensemble, à quatre, elles formaient un magnifique tableau. Couchée sur le lit, Hinata était écrasée par le corps de Miyubi, son vagin défloré par la queue de Shunya, qui lui semblait être sur le point d’exploser, pendant sue Kanna léchait le dos de Shunya, et observait cette bien étrange marque, ce « papillon » violet dont l’origine était bien mystérieuse. Même Shunya n’en savait pas trop. Ses parents lui avaient expliqué que cette amrque avait été posée sur son dos quand elle était petite pour canaliser ses pouvoirs magiques, mais… Était-il normal qu’elle brille autant ? Si Kanna pouvait être inquiète, elle devrait toutefois rapidement se rassurer. La marque était chaude, mais pas bouillante, et douce. Et, quand sa langue la lécha timidement, Kanna put ressentir une forte chaleur l’envahir, ainsi qu’un impressionnant sentiment d’allégresse. Ce n’était pas de la magie rose, car Kanna ne sentit pas la torpeur et la pointe de désir qui accompagnait la magie rose, mais… C’était indéniablement puissant, mais totalement inoffensif.

Surtout, Kanna pouvait aussi noter que la marque commençait à s’étendre. Des lignes supplémentaires apparaissaient le long du dos de Shunya, son tatouage s’agrandissant par des marques brillantes, mais sans que Shunya n’en ait mal. Difficile de dire si elle-même avait conscience de ce qu’elle avait ressenti. Son dos devenait d’une blancheur incroyable, émettant de délicieuses ondes qui enivraient Kanna. Shunya, elle, se concentrait sur les généreux seins de la femme, les embrassant, les léchant, les mordillant, pendant que les marques violettes continuaient à filer sur son corps, formant de délicieuses arabesques. Les lignes filèrent jusqu’à son sexe, et Shunya se mit à gémir, crispant ses mains sur ce qu’elle arrivait à toucher.

« Hmmmmmm… !! »

En tout cas, ce qu’on pouvait dire avec certitude, c’est que Shunya était très excitée par tout ce qu’elle vivait. Ses coups de reins se multipliaient, croissant régulièrement, et elle remonta ses lèvres. Son souffle avait également changé, devenant plus apaisant. En fait, si on pouvait percevoir son aura, on aurait cru qu’une Ange se trouvait là. Shunya embrassa Miyubi, et son baiser était magique, sans aucun doute l’un des plus tendres que Miyubi puisse avoir l’occasion de faire. Quant à Hinata, elle plongeait aussi dans des délices infinis de plaisir.

Shunya finit néanmoins par jouir, tout en jouant avec la langue de Miyubi, et en caressant ses seins. Elle mordilla sa lèvre inférieure avant que son sexe ne crache des filaments de sperme dans le corps d’Hinata… Ce qui eut aussi pour effet de rétracter la marque. Shunya reprit son apparence normale après avoir longuement joui, balançant de multiples filaments de foutre sur sa femme.

« Haaaaa… !! Hi-Hinata, hmmmm… »

Son corps était en sueur, et elle se laissa partir en arrière, frottant son corps à la doucereuse fourrure de Kanna.

« Hmmm… Tu es si chaude, si douce, Kanna… »

En tout cas, Shunya, en ce moment, se sentait particulièrement apaisée, et, surtout, heureuse !
« Dernière édition: Décembre 07, 2018, 10:15:33 par Princesse Alice Korvander » Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Miyubi Inari
Terranide
-

Messages: 80


Mère Kitsune


Voir le profil
Fiche
« Répondre #34 le: Décembre 11, 2017, 01:17:15 »

Elles n'étaient venues ici que pour quelques conseils en priant les kamis pour qu'Hinata puisse enfin porter l'enfant de sa femme mais cela avait vite tourné en quelque chose de bien plus intenses, même si le couple royal continuait de se faire l'amour pour y arriver, elles partageaient cela avec deux belles kitsunes qui ne reculaient devant rien pour aider et satisfaire le couple. Hinata était allongée, en train de sentir le membre viril de sa femme rentrer et sortir en elle pendant qu'elle léchait le fondement de Miyubi, récoltant la délicieuse semence de sa femme, bien au chaud. La patriarche kitsune tenait Shunya entre ses bras, étouffant la belle entre ses seins, léchant ses cheveux pendant qu'elle se faisait plaisir. Quant à Kanna, elle n'avait rien en elle mais elle léchait le dos de Shunya, découvrant avec curiosité cette marque magique même si elle ne semblait pas lui vouloir de mal pour le moment, c'était même agréable. Pas aussi agréable que lécher un organe sexuel, mais agréable quand même. 

Poussé par le plaisir cumulé, Shunya venait enfin à jouir dans sa femme, remplissant à nouveau son utérus de sa semence à bébé avant de doucement être maintenue par Kanna dans son dos, qui lui souriait en écartant une de ses mèches humides de son visage.

« Je suis faite poul ça. Mais ce n'est pas sul moi qu'il faut vous leposer. »

La réponse était évidente, Miyubi se retirait doucement, laissant à nouveau Hinata respirer, elle était aussi essoufflé que sa femme, mais tout aussi heureuse.

« Shunya... »

Hinata tendait ses bras pour accueillir sa femme, partageant un tendre baiser avec elle, pas de sexe, juste un doux repos contre elle. Qui sait, elle était peut-être enfin enceinte ? Mais sans la présence d'une spécialiste en magie pour l'affirmer, elles devaient continuer encore et encore jusqu'à épuisé cette fausse queue et trouver un peu de repos. Les kitsunes venaient s'allonger sur les futons, aux côtés des jeunes femmes, entourerait ce couple de leur chaleur et leur douceur naturelle. Ce furent quelques minutes calmes entre les humaines, les kitsunes étant là pour les caresser, peut-être un peu plus Miyubi que Kanna.

« Dites moi, je me demandais... Cela ne vous gêne pas de... de faire ce genre de choses ? Vous êtes quand même de la même famille... »
« Vous n'avez pas les mêmes platique que nous. Vous les humains, vous êtes tlop timide. Sans êtle ici, nous selions encol sauvage comme vous dites et on selait nues, entle nous, sans faile attention à se cacher. Ma mèle lave Kozué dans un bain, comme vous mais elle la lave ensuite avec sa langue, comme moi et ma soeul étant petite. Poul vous c'est bizzale mais poul nous, c'est nolmal. »


Effectivement, on verrait mal une mère de famille lécher ensuite sa fille de la tête au pied alors que pour eux, c'était aussi normal que n'importe quel geste du quotidien. Hinata ne jugeait pas, c'était des pratique de ses terranide ayant grandis comme des êtres libres et sauvages. 

« Mais vous savez Majesté, poul levenil à nous, ma Mèle aimelait que vous telminiez ce que vous avez commencer. Elle a tlès envie de, hum... se soulager de son plaisil. »

Hinata tourna la tête vers l'intéressée qui lui souriait avec un petit sourire qui en disait long. Observant ensuite sa femme, Hinata en aurait presque gloussé !

« Chérie, je peux lui faire ce petit plaisir ? »

Naturellement, Shunya n'allait pas refuser cela à sa femme, comme elle ne lui refuserait pas la même chose. Shunya quitta sa femme alors que Miyubi chevauchait la tête d'Hinata, ne disant rien à cette pose car elle trouvait cela plus excitant encore. La kistune était presque assise sur la reine d'Edoras, son minou étant tout près de sa bouche qui commença à faire plaisir à la mère de famille. Aucun son ne sortait de sa bouche mais le plaisir s'y lisait parfaitement. Ses mains plaquées sur sa tête, la kitsune savourait cet échange délicieux. Mais comme d'habitude, il ne fallait pas faire de jalouse. Kanna baisa le cou de Shunya, laissant ses mains parcourir son corps, sans pour autant lui boucher la vue de ce qu'elle pouvait voir entre sa mère et la reine.

« Et vous alols ? Vous avez envie de quoi ? Il est impoltant de laisser vos plaisil s'explimer, que ce soit avec votle femme, ma mèle ou moi. On est aussi là poul vous et votle queue ne selt pas qu'à avoil des enfants. Elle selt à bien des choses... »

Voulait-elle prendre Miyubi sur Hinata ? Hinata qui était déjà occupé ? Kanna qui était rien qu'à elle pour le moment ? Shunya seule pouvait trancher, laissant cette dernière écouter ses envies et y plonger la tête la première dedans. Hinata n'en avait pas longtemps avec Miyubi, elle avait été bien excitée juste avant quand elle se faisait lécher son petit trou arrière.
Journalisée

Kaguya Shunya
E.S.P.er
-

Messages: 242



Voir le profil
Fiche
« Répondre #35 le: Décembre 25, 2017, 05:10:56 »

Qui aurait cru que les prêtresses puissent être aussi perverses ? Shunya, en d’autres circonstances, en aurait été profondément choquée ! Que les prêtresses puissent être des Terranides était déjà, en soi, un exploit, et la preuve du poids des traditions à Edoras. La religion avait une importance fondamentale, tant les Edorassiens étaient superstitieux, et ils avaient depuis longtemps manifesté leur hostilité à l’égard de l’esclavage. De fait, la mère d’Hinata, Aoki Kaguya, avait été l’un des premières souveraines du monde à soutenir publiquement le projet de réforme nexusien de l’esclavage. Et, même maintenant, Shunya savait combien sa femme y était hostile... Ce qui était aussi son cas. En soi, elle n’était donc pas choquée de voir des Terranides diriger un temple... Mais était confuse, oui, devant leur perversité. Le sexe incestueux ne les dérangeait pas, et, tandis que Shunya restait lovée contre le corps de sa femme, elle se redressa quand Kanna, se faisant la porte-paroles de Miyubi, exprima le souhait de sa mère de finir ce qu’elle avait commencé.

Jadis, Shunya aurait été confuse devant la proposition d’Hinata, qui lui demandait si elle était d’accord pour poursuivre. Mais, au lieu de ça, les joues certes empourprées, Shunya répondit en souriant légèrement :

« Ma foi, j’en serais ravie... »

Elle se pinça les lèvres, rougissant un peu plus en se pinçant les lèvres. Miyubi se rapprocha alors, et s’assit de nouveau sur le visage de sa femme, qui se mit à soupirer, avant de recommencer sa succion. Miyubi était vraiment belle, et Shunya sur le côté, les observait, avant de frissonner en sentant Kanna se lover dans son dos. Curieusement, Shunya aurait dû être fatiguée, ou accuser le coup, mais elle se sentait encore pleine d’énergie. Et, quand Kanna commença à l’embrasser, son sceau rose se remit à fonctionner. Shunya soupira légèrement, et frémit encore en sentant la main de Kanna venir la masturber, cette dernière l’incitant à laisser parler son imagination, tout en lui disant que sa queue ne servait pas qu’à se reproduire.

Shunya sourit, et se retourna vers Kanna. Sa main partit à l’arrière, et caressa la joue de la femme, puis elle alla tendrement l’embrasser. Un baiser tendre, mais non moins chargé d’envie et de désir, la langue de Shunya partant en effet se faufiler dans la bouche de la femme. La jeune guérisseuse maintint le contact, se frottant au corps de la femme, tout en soupirant longuement, tandis que la main de Kanna se crispait sur son sexe, la masturbant de plus en plus énergiquement, provoquant dans le corps de Shunya une série de multiples frissons.

La guérisseuse se retourna ensuite vers Miyubi et Hinata. Même si la Matriarche terranide ne soufflait mot, il suffisait de voir son visage, ses poils hérissés, le plaisir sur son corps, pour constater qu’elle était très excitée par tout ce qui se passait.

« Je... »

Shunya, un peu honteuse, se pinça les lèvres, mais sa queue était bien trop raide pour qu’elle reste calme. Elle se rapprocha alors de Miyubi, et se glissa dans son dos, posant rapidement ses mains sur ses seins. Son corps se posa également sur celui d’Hinata, et sa queue frotta les seins de sa femme. Toutefois, c’était toute autre chose que Shunya visait.

« Laisse-moi te faire plaisir, Miyubi... »

La queue de Shunya heurta la porte arrière de la Terranide. Est-ce qu’elle allait vraiment le faire ? Franchir le pas ?

La réponse vint d’elle-même... Quand le bout de la queue de Shunya tapa contre le fondement de la femme. Dans un grand soupir, Shunya se pinça les lèvres, et la pénétra donc.

« Hmmmm... !! »

Ses mains pincèrent les tétons de Miyubi, s’appuyant fermement dessus, et elle continua ses coups de reins, venant sodomiser la magnifique femme...
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Miyubi Inari
Terranide
-

Messages: 80


Mère Kitsune


Voir le profil
Fiche
« Répondre #36 le: Décembre 29, 2017, 04:36:53 »

Au final, ce n'était pas si étonnant de voir ses terranides si coquines. Les kitsunes n'ont pas la réputation d'aimer le sexe après tout ? Ça reste un cliché mais il faut bien admettre que le couple avait sous les yeux était on ne peut plus véridique. L'inceste ne les dérangeait pas, la notion de sexe des terranides sauvages et des gens civilisé sont différents après tout. La mère de la famille n'avait pas eu l'occasion de finir ce qu'elle avait commencé et souhaitais donc continuer. Hinata ne manqua pas cette occasion et avec l'accord de sa femme, elle allait se faire une joie d'aider la kitsune. Le nez entre ses jambes, elle savourait la douceur de ses cuisses pendant que sa langue passait sur cette zone humide, légèrement moins poilue mais tout aussi douce. Kanna de son côté ne manquait pas de tirer doucement sur les envies mentales de Shunya, lui donnant envie d'agir plutôt que rester simple spectatrice. À vrai dire, elle pensait la voir se retourner vers elle, ce qu'elle fit en l'embrassant, se pressant contre son corps. Kanna ne manquait pas de continuer de rendre son sexe aussi dur que possible.

Mais malgré un agréable moment, Shunya se tourna vers Miyubi, allant dans son dos, chevauchant sa femme en venant presser la poitrine généreuse de la kitsune pendant que sa queue avait envie de se mettre dans un endroit chaud. S'enfonçant en elle, Miyubi se sentait si heureuse, son entrejambe et son anus étaient occupé par le couple royal. Cela devrait être un honneur ! Mais elle pensait surtout au bonheur ressentit et déjà bien excitée, maintenant Shunya en elle, la pauvre ne tardait pas à arroser le visage d'Hinata qui en gémissait de joie, de léger bruit humide se faisait entendre. Bien qu'elle avait joui, Miyubi restait à sa place, Hinata toujours désireuse de rendre service et Shunya prenant son pied. La reine ne tardait pas non plus à venir caresser les fesses de sa femme, bien que cela remuait, ça ne changeait en rien sa douceur.

Il ne faut pas oublier Kanna qui observait cela un instant avant de parler avec sa mère, dans leur langage particulier fait de jappements. Miyubi ne fit que répondre par signe de la tête mais elle semblait d'accord. Suite à cela, elle se rapprocha pour embrasser sa mère qui ne se privait pas de caresser sa fille ainée. Sans oublier de caresser sa petite zone intime, Kanna offrant plus de gémissement et de jappement que sa mère. Un doux mélange de luxure flottait dans la chambre des kitsunes. Un sublime tableau même ! Miyubi se laissait prendre par Shunya, offrant avec joie ses fesses pendant que la reine continuait d'étancher sa soif, même si tout cela l'excitait drôlement mais... ses mains avaient mieux à malaxer. Lorsque Miyubi rompit le baiser avec sa fille, elle accéllera le mouvement de ses doigts entre les jambes de Kanna, sans pour autant la pousser à bout. Miyubi offrit un délicieux visage radieux quand elle sentit Shunya se vider en elle, légèrement tremblante entre les mains de sa fille, elle se retira doucement, libérant enfin Hinata de cette douce prison mais elle tendait l'index vers le couple, comme pour leur demander une pause.

Mais pas une véritable pause puisque Kanna se rapprocha, embrassant à nouveaux Shunya, laissant Miuibi venir lécher le petit trou de sa fille. Quand vint le moment fatidique – assez rapidement – elle se redressant en jouissant sur la queue de l'humaine, arrosant son sexe de sa cyprine. Sa queue n'était pas aussi dure qu'avant comme elle venait de jouir mais elle dégoulinait de cyprine, sous les yeux d'Hinata.

« Chérie... laisse-moi nettoyer ta queue et après... viens me prendre de toutes tes forces. »

S'éloignant doucement d'elles, les avoir séparées avec leurs corps semblait les avoir rendu soudainement plus avides de sexe, mais uniquement entre elles. Hinata délaissait les Kitsunes de son esprits un moment, elle voulait sa femme, elle voulait la sentir en elle ! Est-ce cette passion que les kitsunes voulaient faire retrouver aux humaines ?
Journalisée

Kaguya Shunya
E.S.P.er
-

Messages: 242



Voir le profil
Fiche
« Répondre #37 le: Janvier 01, 2018, 01:51:32 »

Shunya pouvait désormais constater que les rumeurs sur l’énergie sexuelle des kitsunes étaient fondées. De manière générale, on disait que les Terranides étaient de bons amants, mais on ne tarissait pas d’éloges, à Edoras, sur les kitsunes. Shunya n’y avait jamais vraiment porté attention, mais, maintenant qu’elle y était… Elle se rappelait ce que Tsukasa leur avait dit quand elles avaient annoncé leur intention de bénir leurs enfants auprès du kami du temple. Elle les avait regardés en souriant, et leur avait souhaité de bien s’amuser, avec cette petite lueur énigmatique que Shunya commençait à bien connaître chez elle. De fait, la guérisseuse était sûre que Tsukasa avait dû passer beaucoup de temps avec Miyubi Inari et ses filles, puisqu’elle avait une fois été chargée de la protection du sanctuaire, quand des monstres avaient été signalés à proximité du temple.

En tout cas, Shunya devait bien admettre qu’il était très excitant de voir la mère et sa fille s’embrasser. Elle en salivait sur place. Le caractère incestueux de la scène, étrangement, ne faisait que l’exciter davantage. Sa queue en restait bien dure, se nichant dans le cul de Miyubi. Shunya soupirait, et retournait régulièrement s’enfoncer profondément en elle, posant ses mains sur les seins de Miyubi, pinçant fortement les tétons, en appui. Qui aurait cru que la jeune et timide Shunya puisse se retrouver un jour comme ça ? Et, plus elle faisait l’amour, et plus elle y prenait goût, se dévergondant petit à petit. Qui sait ce que, à terme, tout cela donnerait ? Mais, le pire, c’est que Shunya n’était nullement effrayée par ça ! Au contraire, elle en ressentait une furieuse excitation ! Sous elle, elle sentait le doux corps d’Hinata, et, quand les mains de sa femme palpèrent ses fesses, Shunya frémit, en sentant une vague de plaisir incandescent la traverser.

« Haaaaa.. !! »

Elle lécha le cou de Miyubi, le mordillant même un peu, tout en continuant à se dandiner sur place. Sa queue se perdait très bien dans le cul agréable de Miyubi, remuant dans ses entrailles. Le plaisir croissait, encore, jusqu’à ce qu’elle le sente atteindre le point culminant. La guérisseuse ferma alors les yeux, et se pinça les lèvres, puis gémit longuement, avant de jouir généreusement en elle. Miyubi, elle, avait déjà joui sur le visage de sa femme, et les deux kitsunes se retirèrent ensuite. À califourchon sur le corps d’Hinata, Shunya, en sueur, sourit légèrement en regardant sa femme, et caressa ses épaules.

« Hinata, mon amour… »

Shunya parlait d’une voix assez faible, éreintée par l’effort, mais le désir était toujours là, brillant dans ses yeux. Kanna et Miyubi continuèrent à jouer entre elles. Kanna s’était d’ailleurs rapprochée de Shunya, qui réussit à l’embrasser, sa queue venant se redresser légèrement pour filer entre les cuisses de Kanna, sans pour autant la pénétrer. Les doigts de Miyubi, experts en la matière, poussèrent sa fille jusqu’à l’orgasme, et Shunya frémit en sentant sa queue se recouvrir d’un liquide onctueux. Elle baissa les yeux, venant une fine texture translucide recouvrir son membre, et se pinça les lèvres, une lueur émerveillée dans les yeux.

Hinata se redressa alors, et approcha ses lèvres de son sexe. Fermant les yeux, Shunya la laissa faire, pendant qu’Hinata demanda à Shunya de la prendre ensuite « de toutes ses forces ». En entendant cela, Shunya frémit, et le sceau magique situé dans son dos se mit à luire… D’une couleur rouge. Quand elle rouvrit les yeux, Miyubi et Kanna purent voir, pendant quelques instants, ses pupilles se teinter de rouge, avant de reprendre une couleur violette.

La main de Shunya se posa alors fermement sur ses cheveux, et elle sourit malicieusement :

« Oh, ma chérie, je vais tellement te baiser, oui… »

En sentant la langue et les lèvres d’Hinata sur son sexe, Shunya eut un frisson. Son sexe masculin ne manqua pas de se redresser, le membre érectile se dressant impatiemment.

« Mmmhmm… !! »

Shunya sourit encore, et se redressa finalement.

« Mets-toi à quatre pattes, Hinata… »

Elle laissa sa femme se mettre en position, et malaxa ensuite ses fesses, avant de se mordre les lèvres, frottant sa queue contre sa croupe, la faisant passer entre ses fesses, en écartant ces dernières avec ses pouces, ce qui lui permit ainsi de se faire un accès.

« Je vais te défoncer le cul, mon amour… Et toi, tu vas hurler et aboyer comme une chienne ! »

Si seulement quelqu’un avait eu la présence d’esprit de la filmer en ce moment, Tsukasa aurait sûrement vendu tout son patrimoine pour pouvoir mettre la main sur cette vidéo ! Shunya soupira légèrement, puis approcha sa queue du fondement d’Hinata, du petit trou rose de sa femme… Et s’y glissa, tout en gémissant et en se pinçant les lèvres, entamant ainsi sa sodomie.
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Miyubi Inari
Terranide
-

Messages: 80


Mère Kitsune


Voir le profil
Fiche
« Répondre #38 le: Janvier 16, 2018, 02:29:17 »

Pour le couple royal, on pouvait dire qu'elles se souviendront de leur passage dans ce temple pour prier, oh ça oui. Hinata était aux anges rien que du fait de pouvoir partager du temps avec des kitsunes dont une adorable petite bouille d'amour alors si par-dessus cela elle partage des moments sensuelles avec elles, elle était encore plus ravie. Et voir la queue de sa femme pointée vers elle, le bout quelque peu blanc et surtout ruisselant de la mouille d'une kitsune, elle n'a jamais trouvé la queue de sa femme aussi attirante ! Peut-être même plus que sa première fellation offerte à sa femme ? En tout cas, cette dernière ne se fit pas prier pour venir offrir ce cadeau à Hinata qui se faisait une joie de redonner à ce sexe toute la dureté qu'elle pouvait faire preuve. Elle le léchait et l'enfonçait dans sa bouche en gémissant de plaisir, trouvant cela encore meilleure que d'habitude. 

Mais face à l'excitation de la reine, cela fusionna avec l'envie de Shunya qui, elle aussi souhaitait passer à la vitesse supérieure. Hinata remarquait un instant les yeux rouges de sa femme mais vu son excitation, elle s'en fichait un peu à vrai dire. Alors entendre ça de la bouche de sa femme, ça lui rappellerait presque leur voyage de noces. Après avoir fait l'amour à Hinata pour tenter de la mettre enceinte, elle avait voulu la récompenser autrement pour changer un peu leur disque, elle découvrit son cadeau de mariage en faisant découvrir à Hinata le plaisir anal. Autant dire que bien que débutant dans le domaine, ce fut passionnant ! Mais avec sa passion actuelle, son langage, oh que c'était bon ! Et voir ce petit couple si heureux faisait aussi plaisir aux habitantes du temple. 

« Non chérie... je veux pas aboyer... Je veux japper comme une kitsune. »

Un détail certes mais qui plaisait à Hinata. Elle se laissait presser les fesses avant de sentir la queue forcer le passage et retrouver son étroit petit trou ! Il faut dire qu'il n'y avait que Shunya qui avait déjà forcer le passage, personne au monde n'avait sodomiser Hinata, seule Shunya avait eut cet honneur pour le moment. 

« Huuum Haaaaaaan ouiiii ! »

Ce n'était pas ainsi qu'elle tombera enceinte mais c'était tellement bon. Miyubi et Kanna étaient d'accord sur ce sujet, rien ne sert de tester encore et encore la même chose, il fallait varier les plaisirs avant que son corps et celui de Shunya ne fasse qu'un pour qu'un bébé soit dans son ventre. Pendant que les humaines se faisaient plaisir, les kitsunes échangeaient de discrets mots pour ne pas déranger le couple et Miyubi se levait donc en quittant la chambre doucement. Pourquoi donc ? La simple et bonne raison que Kozué n'allait pas tarder à la voir pour avoir un peu de lait. Kanna l'avait précisé, l'inceste ne dérageait pas les kitsunes, même si rien d'incestueux n'allait arriver entre la mère et sa petite dernière, la petite aurait faim et voir sa mère nue, elle en a l'habitude car elle dort comme ça, comme ses sœurs d'ailleurs. Mais bon, la nourrir était une chose, lui faire montrer ce qui se passait dans la chambre en était une autre. 

« Huuuuuum haaaaa... Aouw ! Aouw ! Aouw ! Encore chérie ! Encore mon amour !!! »

Hinata jappait de plaisir, ce qui amusait Kanna qui laissait les amoureuses profiter de leur petit moment à deux pendant que la reine subissait les coups de reins de sa femme, ce qui semblait vraiment lui faire plaisir. Comment ne pas en être contente après tout ? Bien décidées à combler sa femme aussi, Hinata venait doucement onduler ses fesses, augmentant le plaisir qu'elles partageaient ensemble. 

« Hmmm que j'aime, ha... te sentir en moi...Huuuum... »

Il n'y avait pas besoin de royaume ou de richesse pour vivre heureux, juste d'amour. Bien qu'elle était tentée, Kanna restait assise à contempler cela. Même si elles aidaient, il était important pour le couple d'avoir un moment vraiment intime. Après ça, il faudra tenter à nouveau de mettre la reine enceinte, après, elles pourront jouer toutes ensemble. 
Journalisée

Kaguya Shunya
E.S.P.er
-

Messages: 242



Voir le profil
Fiche
« Répondre #39 le: Janvier 21, 2018, 03:09:42 »

Shunya et Hinata repartirent ensemble dans un nouveau rodéo endiablé, la danse effrénée et frénétique de leurs deux corps à l’unisson, la chair claquant contre la chair. Couinant et gémissant, la salive coulant de ses lèvres, serrant parfois les dents, elle crispait ses mains sur les hanches de sa femme, tout en la sodomisant. Sa queue partait dans le cul serré d’Hinata, remuant lentement et douloureusement en elle. Gémissant longuement, Shunya nota à peine le départ des deux kitsunes, tant elle était focalisée sur sa femme, sur le plaisir qu’elle lui prodiguait, et sur le plaisir qu’elle recevait en retour. C’était une saine et délicieuse osmose, en réalité, et le corps de Shunya s’enfonçait avec joie dans celui de sa femme, s’harmonisant à la perfection.

« Hoooo... Ma chérie, haaaaa... !! »

Qui aurait cru, en réalité, que Shunya puisse se montrer autant excitée par le sexe ? Et pourtant... Elle portait maintenant une belle verge, un appareil bien membré, et s’enfonçait avec cet organe dans le corps chaud de sa dulcinée, dans ses fesses étroites, forçant douloureusement le passage, grognant et gémissant au passage. La sodomie était un sport sexuel très délicat, très intense. Shunya le savait, vu que sa femme était déjà passée par sa porte arrière, mais c’était aussi vrai dans l’autre sens. Elle, qui n’était pas du tout habituée à avoir un tel appareil entre les jambes, apprenait à s’en servir au mieux, en soupirant et en grognant longuement. Serrant ses lèvres, la guérisseuse couinait encore, crispant ses doigts, surtout quand elle sentit Hinata, au-delà de ses cris et de ses soupirs, se mettre à accompagner ses mouvements, remuant pour cela ses fesses.

Shunya ferma les yeux pendant quelques instants, gémissant longuement, puis reprit ses bourrades, grognant et geignant. Sa main se releva alors, et s’abattit brusquement. Elle avait mal, mal au sexe, tant l’espace était étroit, et elle évacua cette douleur du mieux qu’elle le pouvait, giflant pour cela le beau corps de sa femme.

« Ma chérie, haaaa... Tu... Hmmm... Tu as v-vraiment... Haaaa... Un cul ma-Magique, hmmm... !! Je t’aime, haaaaa... !! Haaaaaaaaa... !! »

La jeune femme continuait donc à la prendre, accélérant et amplifiant le rythme, le durcissant au fur et à mesure, pinçant ses lèvres, gémissant encore, le plaisir se déversant en elle... Jusqu’à lui faire atteindre, dans des séries de nouveaux hurlements, la jouissance tant attendue !

« Hmmmmmmmmmmmm... !! »
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Miyubi Inari
Terranide
-

Messages: 80


Mère Kitsune


Voir le profil
Fiche
« Répondre #40 le: Février 07, 2018, 02:01:59 »

C'était tellement bon ! Certes, ce n'était pas avec cette méthode qu'Hinata allait avoir un bébé mais cela était un tel plaisir ! Et puis les kitsunes ont bien dit de varier les plaisirs, c'est ce qui se passait dans le couple. Hinata était à genoux, savourant les coups de reins de sa femme qui gémissait avec elle, partageant son plaisir, le bonheur régnait dans cette petite chambre. Miyubi était partie nourrir Kozué mais Kanna était encore là, observant sans gêne Hinata et Shunya, se touchant doucement devant leur petit spectacle, c'était beau et excitant après tout. Chaque mouvement était une vraie ode au bonheur que la jeune reine n'avait pas honte à exprimer. Même la petite gifle de sa femme sur sa fesse. Hinata n'aimait pas vraiment cette pratique où l'amour devait faire mal. Chacun ses goûts mais elle ne recherchait pas cela. Mais dans le feu de l'action, elle s'en fichait et avait laissé sa femme ajouter une pointe de piment à leur ébat amoureux.

« Haaaan Ouiiiiiii ! Haaannnnn je t'aiiiiiimme ma... MA SHUNYAAA !!! »

Rien que dire cela était compliqué, éviter que les gémissements ne sortent trop pour exprimer ce qu'elle ressentait. Mais le plaisir ultime arriva sous peu, Shunya venait libérer sa semence, Hinata en fit de même, arrosant ses propres cuisses en sentant tout ses muscles se contracter. Quel plaisir...

« Haaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaann.... »

Quelques secondes après, ce fut une libération, s'allongeant sur les futons, Hinata remuait un peu pour se serrer contre sa femme, invitant cette dernière à la prendre dans ses bras. Se reposer quelques instants pour reprendre des forces et savourer ce silence, cet amour que l'on entendait à travers leurs soupirs et leur cœur qui battait vite. Miyubi aussi était de retour, souriante en voyant les deux humaines l'une contre l'autre, elle échangea quelques mots gestuels avec Kanna qui se leva en silence et quitta la chambre à son tour. Kozué était fatigué et la chambre occupée alors elle allait la garder contre elle dans leur petit salon pour qu'elle se repose. Emportant ses affaires, il ne restait que les humaines et la patriarche de la famille. Elle se posa près d'elles en leur caressant le visage, un sourire chaleureux sur le visage. Elle passa son index sur leurs lèvres, tour à tour avant de passer son doigt sur ses mamelons. Pressant doucement l'endroit, une petite goutte blanche commençait à en sortir.

« Vous voulez... qu'on boit votre lait ? » 

Acquiesçant, la kitsune voulait leur permettre de reprendre des forces. Elle n'avait rien de magique, il n'y aura pas de pointe d'aphrodisiaque dedans, juste un lait fait pour que les petits renards grandissent bien. Hinata n'avait rien contre cette idée, même si elle se disait qu'elle retirait le pain de la bouche de Kozué mais vu la taille de sa poitrine, la petite aura encore bien du lait à boire.

« Tu en penses quoi, ma chérie ? »

Miyubi rajouta avec ses gestes que cela sera sûrement bon pour le bébé qui grandissait dans son ventre. Elle avait souri en passant sa main sur le ventre de la future maman. Même si Kanna n'était pas là pour traduire, elle savait se faire comprendre et Miyubi comptait bien faire en sorte que ses deux-là quittent ce temple en ayant trouvé ce qu'elles venaient chercher ici. Les kamis sauront se montrer généreux, elle l'espérait. Elle allait s'en occuper personnellement !
Journalisée

Kaguya Shunya
E.S.P.er
-

Messages: 242



Voir le profil
Fiche
« Répondre #41 le: Février 12, 2018, 09:36:03 »

Shunya se reposa contre le corps de sa bien-aimée. Après cette séance intense, le corps de la guérisseuse était en feu, et elle se sentait surtout très soulagée, heureuse, comme libérée d’un lourd poids qui aurait pesé sur ses épaules. Là, allongée contre le corps chaud et bouillonnant de sa femme, l’Edorassienne se détendait. Elle se relâchait, reprenant peu à peu son souffle, et serait bien restée à dormir là... Quand Miyubi revint les voir. Sa présence arracha Shunya de ce début de fatigue qui commençait à s’emparer d’elle, une fatigue qui ne faisait qu’exprimer le plaisir qu’elle ressentait, un plaisir immense, tellement grand, qu’il s’accompagnait d’une sorte de félicité intérieure. Shunya se retourna lentement en voyant Miyubi, et lui sourit doucement.

La belle kitsune congédia Kanna, et leur présenta rapidement ses généreux seins, faisant comprendre, par des gestes explicites, ce qu’elle voulait. Interloquée, Hinata s’enquit auprès de sa femme, soucieuse de savoir si cette idée la tentait. Shunya resta silencieuse pendant quelques secondes, avant de sourire légèrement.

« Ma foi... Nous aurions tort de nous priver, j’ai justement une petite soif... »

Une soif qui ne demandait qu’à être épanchée, ce qui conduisit naturellement Shunya à se redresser, et à se rapprocher d’elle. Miyubi leur présentait ses généreux mamelons, et, se hissant sur les genoux, Shunya entreprit d’en prendre un dans sa bouche. Yeux clos, elle apposa ses lèvres sur ce sein, et commença doucement à le pomper, sentant en retour le corps de la Matriarche kitsune frissonner. Le lait fila rapidement, et Shunya frémit à son tour, surprise... Mais relativement excitée, puisqu’elle continua à pomper, ses mains posées sur le corps de Miyubi.

Et, alors que le lait filait en elle, se déversant dans sa gorge, sa main gauche se déplaça, et alla caresser le corps d’Hinata, glissant sur son dos, grattant l’emplacement de sa colonne vertébrale. Toute concentrée, elle laissait le délicieux liquide maternel filer entre ses lèvres, en rougissant légèrement. Même si ce lait n’était pas aphrodisiaque, la potentialité érotique de la scène était telle que la jeune guérisseuse sentait une énergie nouvelle s’insinuer en elle, un long frisson qui la fit trembler, redressant le chibre qu’on lui avait mis. Elle esquissa un long soupir de plaisir, yeux clos, et continua à pomper le mamelon de la femme.

« Hmmmm.... !! »

C’était bon, c’était si bon... Shunya était clairement en train de se régaler !
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Miyubi Inari
Terranide
-

Messages: 80


Mère Kitsune


Voir le profil
Fiche
« Répondre #42 le: Février 28, 2018, 02:38:24 »

Miyubi était de retour, évitant aux humaines de sombrer facilement aux bras de Morphée et tentait même de remotiver un peu leur libido en présentant sa poitrine généreuse, offrant de ce bon lait à ses dernières. Ses filles ont toujours tété leur mère et actuellement, c'était Kozué qui y avait le droit et elles ont toutes bien grandit, pourquoi pas elles ? Les filles se concertaient, mais rapidement, elles étaient d'accord pour venir à elle. Se redressant, elle restait à genoux, venant posés ses mains sur leur tête pour les caresser délicatement en les laissant faire. Elle aussi était excitée par ça mais elle était aussi soulager. Conservé trop de lait pour rendre sa poitrine sensible et douloureuse alors si elles, ça les excitait, Miyubi était aussi libérer d'une douleur qui pourrait arriver à n'importe quelle femme ayant accouché. 

Les humaines se caressaient aussi un peu, gémissant devant ce lait qui se versait dans leur bouche, elle les laissait faire, s'excitant mutuellement, car Hinata aussi caressait le dos de sa femme. Même si ses mains descendaient parfois vers ses petites fesses, elle restait beaucoup dans le bas du dos. Mais toutes les bonnes choses ayant une fin, Miyubi venait doucement repousser leur petite bouche en leur souriant, contemplant la queue bien dressée de la jeune femme. Sa main se posa dessus, la masturbant doucement, en lui souriant toujours. Pas longtemps, juste pour tester sa solidité avant de prendre Hinata par les hanches tandis que la kitsune se posa, s'installant sur les fesses en écartant les jambes. Elle réunissait les couvertures et oreillers autour d'elle pour se faire un petit dossier confortable, s'allongeant à moitié, emportant Hinata avec elle, elle gardait ses mains sur son ventre qu'elle caressait en lui léchant le cou. Sa seconde main se glissa plus bas, venant écarter avec deux doigts son entrée intime, le message était clair, Miyubi se chargeait d'Hinata en la caressant, Shunya n'avait qu'à planter sa petite graine. La reine l'avait bien comprise en observant Shunya.

« Viens, chérie... Viens me faire l'amour. »

Ses petites lèvres devaient avoir encore le bon goût de lait de kitsune, autant venir à nouveau jouir en elle. Qui sait, cette fois sera peut-être la bonne ? Ça ne coûte rien d'essayé, quitte à vraiment se reposer un peu après, elles peuvent toujours reprendre leurs essais ce soir au palais ? Hinata gémissait déjà, entre la main qui caressait son ventre et cette langue caressant son cou, elle avait vraiment envie de sentir sa femme en elle....
Journalisée

Kaguya Shunya
E.S.P.er
-

Messages: 242



Voir le profil
Fiche
« Répondre #43 le: Mars 10, 2018, 02:40:37 »

Le délicieux lait afflua dans la gorge de Shunya, qui le but sans hésitation. Elle raffolait même de ce liquide, et, tandis qu’elle le faisait, de multiples frissons traversaient son corps, sa peau devenue soudain bien plus sensible. Était-ce une conséquence du lait ? Ou juste que la scène l’excitait ? Et puis, de toute manière, Hinata ne faisait vraiment rien pour arranger les choses ! Sa femme profitait en effet de la situation pour peloter sans ménagement son amante, titillant ses fesses, ses doigts glissant près de sa croupe, ce qui ne manquait pas de faire rougir ou gémir Shunya. Elle-même avait une main posée sur le dos d’Hinata, et tendait à se montrer aussi entreprenante qu’elle. L’époque de la jeune Shunya timide, incapable d’aligner un mot devant l’autre, semblait être bine révolue. Nerveuse, elle pouvait toujours l’être, mais, à travers le sexe, elle avait tendance à se réveiller. La preuve ! Elle portait une verge ! Un magnifique phallus qui se dressait lentement, son érection se réveillant au fur et à mesure qu’elle buvait du lait.

*Mais c’est si bon...*

Elle se faisait l’effet d’un grand enfant venant téter le lait de sa mère. Mais Miyubi aimait ça aussi, il suffisait de voir al manière dont elle serrait ses doigts sur leurs cheveux. Néanmoins, au bout d’un moment, la kitsune les écarta. Shunya fit claquer sa langue dans le vide, les joues rougies, commençant à avoir très mal entre les cuisses. En effet, sa queue s’était bien durcie et redressée, et, pour ne rien arranger, Miyubi s’amusa à la caresser des doigts.

« Hnnn... »

Shunya se mordilla doucement les lèvres, puis se retourna vers Hinata. Était-il nécessaire de dire quoi que ce soit pour comprendre ce que la belle guérisseuse avait en tête ? Miyubi, bien consciente de la suite, se déplaça alors, et s’installa sur le lit, derrière Hinata, et l’incita à s’allonger sur elle, réunissant autour d’elle des coussins. Devant les deux femmes, Shunya se pinça doucement les lèvres, et, en voyant les douces mains poilues de Miyubi glisser sur le corps de son aimée, sentit encore des élancements supplémentaires à hauteur de son sexe, et se pinça les lèvres.

Miyubi écarta ensuite les lèvres intimes de sa femme, montrant à Shunya combien la Reine d’Edoras était excitée. Shunya rougit alors, sentant une forte excitation la traverser. Elle était bien là, face à sa femme, la puissante Reine d’Edoras, en train de participer à l’Histoire. Shunya était autant flattée qu’excitée, puis Hinata lui donna ses ordres. Shunya sourit alors, et rejoignit sans hésitation les deux femmes. Ses lèvres se posèrent sur la bouche d’Hinata, dans un baiser tendre er gourmand, sa langue filant dans sa bouche, jouant avec la sienne... Et, pendant ce temps, elle enfonça sa queue dans la chatte de sa femme, et frémit. Une vague de plaisir la traversa alors, la frustration éclatant dans tout son corps, et Shunya rompit le baiser, gémissant contre le corps de sa femme, continuant ses coups de reins.

« Hi-Hinata, haaa... Hmmmm... !! »

Gémissant longuement, Shunya continua à la prendre, énergiquement. Hum, que c’était bon ! Difficile de dire si cette fois serait la bonne, mais, dans tous les cas, Shunya allait adorer lui faire l’amour ! Surtout que leurs corps frottaient et reposaient sur celui de Miyubi, ce qui ne faisait que rendre la scène encore plus excitante !
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Miyubi Inari
Terranide
-

Messages: 80


Mère Kitsune


Voir le profil
Fiche
« Répondre #44 le: Avril 04, 2018, 02:46:50 »

Quand elle pensait qu'elles allaient pouvoir se reposer, Hinata constatait que ce n'était que pour mieux reprendre. La matriarche de la famille les invitait à venir boire de son lait maternel. Rien d'aphrodisiaque, uniquement du lait destiné à faire que ses enfants grandissent bien. Mais elle avait conscience que sa poitrine pouvait en aguicher plus d'un alors elle profitait de cela pour les aider. C'était son devoir en travaillant ici, pour le kami, veiller à ce que les gens aident une descendance, alors si elle peut aider, elle n'hésitera pas. Les deux humaines s'en donnaient à cœur joie, Miyubi souriait en poussant des gémissements muets, au mieux, de petits soupirs. Sans voix, difficile de faire entendre son plaisir, mais elles le sentaient bien, aux travers de ses doigts dans leurs cheveux. Mais toute bonne chose avait une fin. Elle leur retira doucement la bouche de sa poitrine avant de s'installer sur son futon, amenant Hinata à se servir de son corps comme d'un matelas avant d'inviter sa femme à venir lui faire l'amour.

Shunya ne se faisait pas prier, venant pénétrer sa femme qui réagissait déjà bien à cela. Miyubi n'était là que pour observer et stimuler. Un geste qui n'a aucune réelle garantie, mais elle se plaisait à croire que ça marchait. Dans sa tribue, il était courant de faire cela quand une femelle ne tombait pas enceinte. Alors, elle caressait le ventre d'Hinata, stimulant cette zone en laissant ses coussinets la caresser, laissant ses deux femmes s’aimer pendant qu'elle veillât sur elles. Hinata ne pouvait qu'être heureuse, prise par sa femme, une vive émotion de plaisir en elle, et cette kitsune qui la caressait, que demander de plus ?

« Haaan, Shunyaaa, continue... Encore... »

Le corps chaud et velue de Miyubi était si agréable dans son dos, dommage que ce ne soit pas devant, mais elle voulait un bébé avec sa femme, pas avec une kitsune. Elle enlaçait sa femme, embrassant avec envie cette dernière, gémissant avec elle, contre elle, pendant que Miyubi, silencieuse, continua de les observer et de caresser le ventre d'Hinata. Que cela remue peu ou beaucoup, elle n'abandonnait pas, toujours le même rythme de caresse en s'amusant de leur amour, beaux, encore jeune et espérons le, éternelle. Cela durait le temps que ça devait durer et quand la fin s'annonçait pour Shunya, elle leur laissait le temps de flotter sur leur petit nuage avant de doucement les écarter, amenant la couverture au pied du futon pour recouvrir leur corps. Joignant ses mains à plat, elle les posait près de sa joue pour leur dire de dormir.

« On doit dormir ? On peut encore continuer, vous sa... »

Mais Miyubi secoua la tête en remisant le geste de dormir. Difficile à le dire sans le moindre mot, mais leur corps devait aussi se reposer. Si cela marche pour elles, tant mieux, sinon elles peuvent toujours recommencer ce soir et laisser le temps aux kamis de réaliser leur souhait, mais en attendant, au dodo ! Miyubi quitta la chambre en souriant à Nora, avant de faire comprendre à sa fille la situation, pour qu'elle le traduise à l'ange.

« Ma mèle fait leposer la leine et sa femme. Juste une petite sieste poul leposer leul colps. »

Nora restait quand même près de la porte coulissante pendant que la vie reprenait son cours doucement. Mais dans la chambre, bien qu'un peu fatiguées, les filles pouvaient écouter la kitsune comme profiter de cet instant seules depuis leur arrivée ici. Allongée dans le futon, la reine caressait son ventre, espérant que les kamis avaient entendu ses prières.

« Tu penses que cela a fonctionné ? Je veux tellement pouvoir porter ton enfant... »

Shunya avait eut la chance de tomber enceinte depuis leur nuit de noce – du moins dans la période de leur mariage – mais depuis leur voyage, elles avaient beau essayer, mais Hinata n'avait jamais de bonne nouvelle à annoncer à sa femme, malheureusement. Heureuse, mais quand même un peu inquiète, Hinata restait près de sa femme, espérant que sous peu, elle sera enfin enceinte. Après, fille ou garçon, elle ne savait pas, mais elle espérait avoir une petite princesse, évidemment. 
Journalisée


Tags:
Pages: 1 2 [3] 4 5
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox