banniere
 
 
Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1] 2 3
  Imprimer  
Auteur Sujet: Des kitsunes et un couple royal [PV Shunya Kaguya]  (Lu 1413 fois)
Miyubi Inari
Terranide
-

Messages: 47


Mère Kitsune


Voir le profil
Fiche
« le: Octobre 18, 2016, 09:06:38 »

Cela pouvait ressembler à un jour comme un autre au temple. Les Inari avaient leur petits coins privée, leur maison en quelque sorte et personne ne pénétrait dans ce coin qui appartenait aux kitsunes. Chez elles, petite habitude du matin, la famille se baladait dans le plus simple appareil. En dehors de la petite dernière, toutes avaient grandis comme ça alors ça ne gênait personne, leur côté sauvage conservé. Miyubi faisait la toilette de sa petite Kozué, la léchant de la tête aux pieds, si la petite comme les autres prenaient des douches et des bains, Miyabi continuait ce rituel avec sa fille, ne la mettant à l'eau que lorsqu'elle était vraiment sale. La seule petite vraie différence ce matin, c'était que chacune des Inari allaient devoir enfiler sa tenue de prêtresse, toutes, même l’aînée qui d'habitude travaillait ailleurs. Ce n'était pas tout les jours qu'elles recevaient une visite royale !

Et pour cause, après le mariage et le retour du voyage de noce, le couple avait désiré venir ici. Ce n'était pas une annonce officielle mais des représentante du palais sont venue ici pour les avertir, autant que ce soit bien propre et que tout soit prêt pour le jour J. Ainsi, toute la petite famille se retrouva en tenue de prêtresse, de miko comme ils disent ici. Miyubi avait du mal à ce faire à ce concepts de « prier », d'autant plus que leurs messages allaient à une personnes qui n'était jamais apparu devant les gens mais ça ne les empêchaient pas de venir. Si encore les gens envoyaient ce genre de message vers leur reine, elle aurait compris cela, dans sa meute, tout le monde avait confiance et respectaient le chef mais ici... bien que le respect vers leur femelle soit bien là, pourquoi « prier » un personnage jamais vu ? Enfin, Miyubi évitait de se poser ce genre de question, d'une part elle ne pouvait pas poser la question et de deux, les gens l'ont beaucoup aidé elle et sa famille, autant en faire de même pour leur renvoyer la pareille.

Surtout que ce dieu, ce kami donc, avait pour rôle de protéger la famille et particulièrement les enfants. De ce que Miyubi avait compris en habitant ici, ce kami veillait donc sur ses enfants. Elle avait eu beau chercher pendant qu'elle faisait le ménage, elle n'avait trouver personne à part ses filles ici... mais soit. Miyubi n'avait jamais vu cette princesse ou cette reine, cette humaine changeait beaucoup de titre de chef après tout mais elle savait qu'elle était la chef de cette grande meute alors comme Miyubi a réussi à rejoindre cette très grande meute, elle devait du respect à cette chef reine. Kanna était ravissante dans cette tenue, elle faisait très mature et sérieuse, Nozomi semblait avoir plus de mal, si elle avait accepté cela, sa tête disait le contraire... Elle avait toujours du mal avec les humains... Quant à Kozué, elle était très mignonne ! Sa famille était prête, il ne restait plus qu'à attendre cette reine...

« C'est stupide... On fait semblant de les vénéler et avoil du lespect mais c'est faux ! »
« Ne dis pas ça. On respecte cette leine, elle est la chef de cette ville aplès tout. »


Oui, ayant vécu en communiquant une grande partie de leur vie avec leur langage de kistune fait de jappement et grognement, elles gardaient toutes un accent plus ou moins prononcé.

« Chef, c'est vite dis. On l'a jamais vu nous défendle. »
« Nous n'avons vu aucune bataille non plus. »
« On s'en fiche ! C'est la leine et faut ête gentille avec elle ! Maman elle a tout fait poul que ça reste plope alo faut ête gentille et faile plaisil à maman ! »
« La vélité sole de la bouche des enfants, non ? Les gens disent ça ici ? »


Kozué avait encore du mal avec certains mots mais elle parlait bien pour une petite fille. Et voir le sourire de leur mère prouvait qu'elle était parfaitement d’accord avec sa plus jeune fille. Même sans avoir pu vraiment lui parler – Kozué était trop petite quand Miyubi lui parlait – elle a bien élevée sa fille malgré tout.

Au palais, Hinata ne savait pas vraiment ce qui l'attendait, elle voulait aller prier pour son futur bébé encore tenu secret ainsi que pour la bonne santé de ses proches et de sa nouvelle famille. Étant proche des traditions, pour Hinata, elle était obligée d'aller prier dans ce temple aujourd'hui, on y priait cette kami toute l'année mais il était normal de venir prier une telle kami assez souvent, surtout en cas de maladie ou de bébés. Évidemment, cela n'empêchait pas de venir prier n'importe quel jour pour juste continuer à préserver la bonne santé des siens. Toujours aussi détendue et stressé à la fois, Hinata était prête et nerveuses, aux côtés de Nora qui allait leur servir de garde du corps, sans compter les autres shinobis qui allaient les suivre dans l'ombre. Quand on est reine, on ne sort pas si facilement que ça du palais.

« Dépêchez-vous, il ne faudrait pas être en retard. »

Hinata ne cessait de parler d'elle au pluriel désormais car sa femme n'était plus jamais seule à présent, leur bébé était là, encore dans le secret de la chose même si Nora avait su cela avant Hinata, peut-être même avant Shunya ? Cela n'empêchait pas la reine de couver sa femme comme jamais, toujours plus attentionnée.

« Tu est sûr de vouloir y allez à pied ? Cela pourrait te fatiguer chéri, non ? »

Shunya était enceinte de quelques semaines, à écouter la reine et ses petites attentions, sa femme allait accouché d'une minute à l'autre. Sa femme prête, elle se montra toujours aussi câline avec elle, ne pouvant s'empêcher de caresser son ventre encore plat. Son ventre était devenue son nouvel atout charme aux yeux de la reine, n'oubliant jamais, matin et soir, de le baiser pour embrasser leur bébé une fois sa femme baisée.

« Tu me le diras si tu voudra te reposer en cours de route, hum ? Allons y ma Shunya-nya. »

Nora ne dit ni ne fit rien. Elle était habituée à voir sa princesse roucoulé ainsi, elle ne l'avait jamais vue plus heureuse qu'avec sa femme. Elle allaient devoir traverser le palais et une partie de la ville pour rejoindre le temple, de quoi saluer quelques passants aussi, comme toujours, Hinata était proche de son peuple, plus encore depuis qu'elle était amoureuse.
Journalisée

Kaguya Shunya
E.S.P.er
-

Messages: 230



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #1 le: Octobre 18, 2016, 11:51:09 »

Après leur voyage de noces intense à Novac, Shunya et Hinata étaient retournées à Edoras, et avaient publiquement annoncé la magnifique nouvelle. Shunya attendait un enfant ! La nouvelle avait transpercé de joie les Edorassiens, et Mamoru, le père de Shunya, était tombé dans les pommes quand Shunya le lui avait annoncé. Pour autant, la jeune femme ne comptait pas se reposer en attendant que son enfant, dont le sexe n’était pas encore connu, vienne au monde. Elle tenait à assurer ses fonctions, et lisait énormément de rapports, de traités politiques, et d’essais philosophiques. Shunya tenait à être à la hauteur, et, pour elle, qui avait mené une éducation de guérisseuse, elle n’y connaissait que peu de choses aux relations diplomatiques, à l’économie, et à toutes ces notions. Elle lisait donc beaucoup, tout en s’entretenant fréquemment avec les multiples conseillères du royaume. Ce faisant, Shunya avait fait le choix d’être une souveraine active, et, chaque fois qu’elle sortait, elle pouvait constater combien son ancienne vie n’existait plus.

Il y avait toujours des soldates qui la protégeaient, la suivant continuellement, et tout le monde se retournait sur son passage. Elle ne pouvait plus retourner à l’académie, et, elle qui était jadis une jeune fille désaxée, n’ayant que très peu d’amies, se surprenait à voir combien elle avait, maintenant, d’amies dont elle n’avait jamais soupçonné l’existence. Elle, qui faisait tant d’efforts pour que personne ne la remarque, faisait désormais l’objet de toutes les attentions, recevant quotidiennement des courriers et des missives, notamment des hommes d’Edoras, qui, tout en la félicitant, la suppliaient d’arranger les choses. Shunya avait ainsi demandé des enseignements privés, et avait plusieurs enseignants qui la formaient. Elle disposait d’un professeur en économie, une sensuelle femme à lunettes venant de Tekhos, d’un juriste de Nexus, spécialiste sur le droit edorassien et le droit tekhan... Autant dire que ses journées étaient bien remplies, car, parallèlement, elle ne tenait pas à abandonner sa formation magique. Shunya était douée en magie blanche, et comptait bien continuer dans ce sens.

Cependant, et encore au-dessus de tout ça, il y avait aussi ce bébé qui était en train de pousser dans le ventre de Shunya. Un magnifique bébé qui ne demandait qu’à vivre, et pour lequel Shunya ne tenait à prendre aucun risque. Pour cette raison, elle comptait prier auprès du kami d’Edoras qui protégeait les nouveau-nés et la naissance. À Edoras, la superstition était quelque chose de très forte, et les Edorassiens croyaient en de nombreux kami, dont le rôle était de les protéger. Il y avait par exemple un kami qui était voué aux médecins et aux guérisseurs. Mais, pour l’heure, c’était auprès d’un autre kami qu’elle comptait se rendre, et elle allait s’y rendre aujourd’hui, en compagnie d’Hinata.

« Oui, ma chérie, il faut y aller à pied, c’est mieux pour obtenir la bénédiction du kami... »

Shunya savait que c’était idiot, mais la guérisseuse raisonnait ainsi. Elle croyait, en son for intérieur, aux puissances supérieures, et à la protection des esprits. Toute la technologie tekhane n’avait pas pu débarrasser les Edorassiens de leurs croyances, et ce n’était pas Shunya, qui avait grandi dans un milieu rural et populaire, qui inverserait les choses. Hinata déposa un nouveau baiser sur son ventre, ce qui fit sourire la jeune femme, qui l’embrassa ensuite sur les lèvres.

« On dit que ce temple est géré par des kitsunes... Je suis sûre que tu meurs d’envie de les voir ! »

La jeune femme connaissait l’attrait d’Hinata pour les kitsunes, et l’embrassa encore, en lui souriant ensuite goulûment.

Elles partirent ensuite, avec Nora qui les protégeait, et quelques gardes. La sécurité de la Reine était fondamentale, après ce que le royaume avait vécu. Les deux jeunes femmes remontèrent ainsi le long de la capitale, Shunya saluant fréquemment les Edorassiens qui les saluaient, en se prosternant devant elles. Elle rougissait, affreusement gênée, se pinçant les lèvres.

*Je n’arrive toujours pas à m’y faire...*

Elle les entendait hurler, les célébrant :

« Longue vie aux Reines ! Longue vie aux Reines ! Longue vie à vous !! »

Shunya et Hinata prirent leur temps, car, à chaque fois que des enfants, filles ou garçons, venaient avec des fleurs, elles les prenaient dans leur bras, en leur déposant de gros baisers, puis reprenaient ensuite leur marche, qui les amena près du temple, au milieu de parcs, dans un quartier assez résidentiel et paisible.

« Nous y sommes... »

Le temple était géré par Miyubi Inari, une kitsune assez mystérieuse, sur laquelle Shunya savait peu de choses. Portant un kimono traditionnel, elle rejoignit les marches du temple, tenant la main de sa femme dans la sienne.

*Espérons quand même que tout se passera bien...*

Nerveuse ? Oh ! Juste un peu !
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Miyubi Inari
Terranide
-

Messages: 47


Mère Kitsune


Voir le profil
Fiche
« Répondre #2 le: Novembre 03, 2016, 09:09:34 »

On ne changera pas Hinata, Shunya portait la vie dans son ventre que depuis quelques semaines mais elle se comportait comme si elle risquait d'accoucher d'une seconde à l'autre, se proposant de faire venir quelqu'un pour les porter jusqu'au temple afin de ne pas la fatiguer mais voilà, Shunya voulait y aller à pied pour jouer le jeu jusqu'au bout. Tout comme sa femme, Hinata a grandis dans les croyances de son pays, aux kamis, aux traditions et à tout ce qui rendait Edoras Unique. Elle n'avait encore aucune forme distincte au niveau du ventre et pourtant Hinata y voyait déjà son bébé pousser, ne pouvant s'empêcher de l'observer, de le caresser et le baiser à la moindre occasion. Même si elles s'y rendent « seules » jusqu'au temple, temps de paix ou non, il n'était pas question que la reine et sa femme soient vraiment seule. Nora restait avec elles, à quelques mètres de distances, ainsi que certaines shinobis dissimulé à travers les passants ou sur les toits. Au moins, elles ne gênaient personne, il fallait être observateur pour suivre leurs mouvements.

Leur marche commençait qu'elle lui avoua quelque chose qui l'avait fait réagir ! Elle n'en savait rien ! Jusque-là elle n'avait jamais été dans ce temple mais si elle avait su que des kitsunes y étaient, elle l'aurait visité plus d'une fois ! Elle ne put réagir à cause du baiser même si la surprise se lisait sur son visage.

« Vraiment ? Nora, tu le savais ? »
« Bien sûr que oui. »
« Et tu ne m'as rien dit ?! »
« Tu ne m'as jamais posé la question. »


La fourbe ! L'ange souriait à ce petit manège alors qu'Hinata boudait faussement ! Si Shunya n'avait pas été enceinte, elle l'aurait tiré jusqu'au temple mais là, elle avançait juste avec elle à ses côtés en veillant sur sa petite famille. Marchand à travers les rues, la phobie des hommes d'Hinata avait quasiment disparu, elle ne semblait pas avoir peur, elle semblait à l'aise avec sa femme. Côtoyer son beau-père l'avait aidé à vaincre sa phobie mais à moins qu'un homme court vers elle avec l'air plus ou moins menaçant, elle arrivait à gérer le reste. En revanche, elle n'avait aucun mal à remercier et à baiser les petites filles, remerciant tout aussi chaleureusement les petits garçons. Ha, les petites filles... Hinata voyait toujours un peu de Kagami dans ses petites bouilles ravissantes. Arrivant aux pieds du temple, il était temps pour Hinata de voir à quoi ressemblent ses kitsunes ? Toujours la main dans celle de sa femme, elle monta doucement sur la première marche, venant doucement soutenir son dos pour l'aider à monter. Quand on vous dit qu'elle voyait déjà Shunya prête à accouchée.

« Courage ma chérie, nous y sommes presque. »

En haut, près de l'entrée, la petite famille attendait toujours là, bien droite, bien alignées, avertie par quelques shinobis que le couple arrivait enfin. Miyubi attendait avec ses filles, Kanna restait sage et bien droite, Nozomi gardait son air blasé même si elle restait présente et Kozué tentait d'imiter les grandes en restant bien droite, se souvenant qu'il faudra s'incliner pour saluer, comme on lui a appris. Car en voyant les reines arrivées, elles se tenaient prête alors qu'Hinata retenaient un petit gloussement ! Non pas une mais quatre Kitsune ! Et une toute petite boule de poils en plus ! Elle avait envie de la serrer dans ses bras comme une peluche ! Elle continuait de tenir Shunya par la main, c'était sa chaîne qui l'empêchait de sauter au cou de ses ravissantes créatures. Ce fut Kanna qui prit la parole pour sa mère, les mains jointes devant elles.

« Soyez les bienvenues ici, mes leines. Les kamis selons heuleux d'entendle vos pliéles. »

Suite à cela, le quatuor se courba respectueusement devant elles avant de se redresser doucement, en gardant le sourire, enfin, sauf Nozomi qui gardait toujours cet air blasé. Hinata en fit de même pour les saluer.

« Je vous remercie, c'est vraiment un très joli temple que vous avez. On voit de suite que vous l'entretenez bien et, et tout y est paisible. »

Miyubi souriait un peu plus pour montrer sa joie et qu'elle avait compris cela mais comme prévus, Hinata avait relâcher la main de sa femme pour plier ses genoux et se mettre à hauteur de la plus jeune des renardes.

« Et toi petit bout de chou, tu as quel âge ? »

Observant ses pattes, elle comptait sur ses doigts avant de retirer juste un doigt.

« Quat lan ! »
« Oh, tu sais bien compter ma chérie ! Mais tu n'est pas un petit jeune pour être une miko ? »
« Nan, j'aide maman ici avant de pouvoil allez à l'école aplés ! Plus ta ! »


Ce petit accent était tout bonnement adorable ! Hinata se relevait avant de fondre et de ne plus pouvoir lâcher cette mini-miko dans ses bras, observant la mère comme les deux filles, la souriante et la blasée. Elle leur souriait tout autant, résistant à l'envie de les câliner elles aussi.

« Vous avez une famille adorable en tous cas. Et un accent tout aussi adorable ! »
« Melci, nous palons la langue edolas depuis peu. Nous avions de notions avant, un petit peu mais maintenant nous faisons avec, afin de pouvoil communiqué avec vous. »
« Vous maîtriser bien notre langue en tous cas. »


Hinata eut droit à un sourie de la part de la mère qui ne parlait toujours pas. Elle ne savait pas si elle maîtrisait bien la langue ou non mais elle n'osait pas demander, de peur de dire une bêtise. Mais de leurs côtés, Miyubi reniflait une petite odeur vers Shunyan voir leur mère la renifler – sans pour autant se rapprocher – fit faire à ses filles la même chose avant que Kanna ne pose la question qui devait tarauder sa mère.

« Vous êtes une kitsune aussi ? Vous sentez un peu comme nous ? »

Et pourtant, même si pour une soirée, elle fut une kitsune, cela remonte au mariage ! Et toutes les douches, les bains, les baignades à Novac n'avait pas retirer cette odeur de kistune sur elle ? C'était... gênant, quand on savait en quelle occasion elle en a été une, comme Hinata à été une neko mais cela ne semblait pas gêner les renardes. Pour allez voir la réponse par-elle-même, Kozué allait derrière elle en cherchant une queue sous son kimono mais il n'y en avait pas. Bien entendu, la réaction déplacé fut repérer par la mère qui se doutait que chez les humains, ça ne se faisait pas.

« Kozué ! Il ne faut pas fail ça ! »
« Ha ? Paldon. »[/b]

Elle ne semblait pas voir sa bêtise pour le moment, elles ont longuement vécu entre elles, à la façon sauvage alors forcément, il y avait des choses difficile à retenir, à deviner ou à apprendre.
Journalisée

Kaguya Shunya
E.S.P.er
-

Messages: 230



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #3 le: Novembre 06, 2016, 05:35:02 »

Que les kitsunes dirigent ce temple n’était pas vraiment un secret d’État, pourtant... Comme quoi, Hinata était facile à surprendre. Apprendre qu’il y avait un temple dirigé par des kitsunes ne manqua pas de la stimuler davantage, et Shunya retint à grand-peine un sourire, se mordant parfois les lèvres. Puis les trois femmes se retrouvèrent finalement devant le temple. Il était entouré d’arbres, à l’orée d’un parc et d’une forêt. Au sommet des marches, il y avait un long torii, en forme de tunnel, menant directement au temple.

Mais, avant d’y entrer, le personnel du temple était là... Quatre adorables kitsunes, que Shunya regarda brièvement, avant de sourire en voyant la plus petite. Pas plus haut que trois pommes, Kozué bombait fièrement le torse, une expression terriblement sérieuse sur le regard, presque militaire, ce qui, en réalité, ne faisait que la rendre plus amusante. Les kitsunes, du reste, parlaient avec un curieux cheveu sur la langue. Elles ne parvenaient pas à prononcer les « -r », formant des « -l » à la place. C’était assez déstabilisant au début, mais, à force de s’y habituer, Shunya finissait par y reconnaître un certain accent léger, sifflotant.

« Nous vous remercions de nous accueillir, Inari-san, vous et votre belle famille. »

Outre la Matriarche, il y avait donc Nozué, la toute petite, qui fit rapidement l’objet des assauts affectueux d’Hinata. Shunya vit également Kanna, une très belle kitsune qui leur jetait un regard appétissant, avec des yeux ravis, présentant de magnifiques pattes blanches. Et, pour terminer ce quatuor duveteux, Shunya vit Nozomi, une kitsune qui avait l’air... Un peu plus dure. Elle était la moins enthousiaste des quatre, avec un regard assez sévère, et une posture très stricte. Visiblement, elle était la forte tête du lot... Shunya ne savait honnêtement pas grand-chose de cette famille. À l’académie, elle présentait chaque jour ses hommages au kami des guérisseurs, mais elle n’avait jamais été ici.

Pour elle, c’était donc une première. Alors qu’elle commençait à familiariser avec la famille, Shunya vit Kanna se rapprocher d’elle, en lui demandant si elle n’était pas, elle aussi, une kitsune, car elle sentait comme elles.

*Hein ? Comment ça ?*

Un peu étonnée, Shunya cligna des yeux, et n’eut pas le temps de lui répondre que Kozué se glissa derrière elle. Miyubi, la Matriarche, intervint alors, reprochant à Kozué son excès de familiarité. La guérisseuse sourit alors, et secoua la tête.

« Non, non, ce n’est rien, vraiment... Mais, pour te répondre, Kanna, je suis bien une humaine. »

Elle s’était transformée en kitsune au moment du mariage, mais il était peu probable que Kanna puisse sentir ça. Shunya avait pris beaucoup de bains et de douches depuis, et ne portait plus aucun poil. Néanmoins, la remarque l’interpellait, tout comme Kozué, qui avait, elle aussi, senti cela. Shunya se retourna vers elle, et vit Kozué rougir un peu, puis Shunya, en souriant, l’agrippa par les aisselles, et la posa contre son corps, une main sur sa tête, appuyant le visage de Kozué contre son torse.

« Tu es une petite curieuse, toi... Et je vais te confier un secret, Kozué... »

Shunya lui fit un nouveau sourire, et se pencha vers son oreille, murmurant quelques mots :

« Lors de ma nuit de noces, Hinata m’a transformé en kitsune... Et j’adore les câlins à hauteur des oreilles... »

Elle lui sourit à nouveau, et reprit, sur une voix un peu plus forte, en approchant ses doigts de son crâne, glissant entre ses belles oreilles pointues, venant la caresser ici.

« Pas toi ? »
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Miyubi Inari
Terranide
-

Messages: 47


Mère Kitsune


Voir le profil
Fiche
« Répondre #4 le: Novembre 27, 2016, 09:18:42 »

Une visite dans ce temple serait banal mais avec une telle famille, Hinata pourrait y passer la journée pour les regarder et tomber amoureuse de cette petite tribu fort sympathique. D'autant plus qu'au-delà de leur charme et de leur petit accent mignon, il y avait une petite kistune, déjà Hinata adorait les petites filles alors les petites kistunes, inutile de dire qu'elle les adore ! Ce fut curieux de voir que certaines d'entre elles sentaient Shunya comme une kitsune, s'il est vrai que ce fut le cas lors de leur nuit de noces, faisant d'elle une véritable furry, comme la petite famille, depuis le temps, l'odeur aurait dû disparaître ? Oui et non, car dans cette transformation, certains poils s'étaient mêlée aux cheveux, rendant l'odeur plus forte sur son crâne mais évidemment, cela ne se voyait pas et l'odeur était faible depuis. Si Kanna avait posé la question après avoir vu sa mère renifler l'odeur, Kozue n'avait pas hésiter à relever les vêtements de Shunya pour y voir sa queue, qui finalement n'était pas là. Miyubi ne savait pas comment faire revenir sa fille, sans voix et sans agir près des chefs de cette ville, elle était perdue... Ce fut Kanna qui lui demanda de ne pas faire ça et s'excuser. Seule Nozomi semblait se ficher de son acte. 

Par chance, les deux femmes ne furent pas en colère et la jeune femme allait même prendre la petite dans ses bras. Elles avaient confiance mais Miyubi gardait quand même cela à l'œil, elle était très protectrice avec ses filles et cela était réciproque. Voir Shunya avec cette petite dans les bras étaient adorable. Elle en regrettait presque de ne pas être kistsune, elle aurait pu avoir aussi d'adorable petites boules de poils comme ça. Shunya confia son secret, pour la petite, elle ne voyait pas de sous-entendu, pour elle, Shunya a été une kitsune lors de sa nuit de noce, point final. Mais lorsqu'elle se faisait caresser les cheveux, entre ses petites oreilles, elle venait grogner de plaisir avec sa bouille d'amour.

« Grrrooooouuuu. »

Hinata fondait pour cette petite, elle jalousait même sa femme pendant que les trois kitsunes observaient cela en souriant, oui, même Nozomi même si elle retrouva son visage fermé bien vite. Elle n'était pas méchante, c'était juste celle qui avait le plus de mal avec les humains dans la famille. 

« Vous avez déjà l'aile d'une famille comme ça ! »

Franche et souriante, Kanna disait tout haut ce qu'elle pensait mais bien vite, elle invita le couple à venir honorer leur visite en venant prier le kami de ce temple. Elles les laissaient passer tranquillement vers les grosses cloches devant le temple. Shunya déposa la petite afin de se laver les mains comme Hinata, la reine sait l'Hisyaku en se lavant d'abord la main droite, puis la main gauche avant de se rincer la bouche afin de se purifier. Arrivé devant les cloches, Hinata déposa son obole avant de saisir la corde pour la faire sonner puis elle s'inclinait deux fois de suite avant de frapper deux fois de suite aussi, des mains. Avant de finir, il était temps de faire sa prière aussi. Ce n'était pas pour rien que cette famille portait le nom Inari et étaient à l'entretient de ce temple car ce Kami était autant lié aux Kitsunes qu'à la fertilité, ainsi que d'autres rôles.

* Ô Inari-sama, veillez sur ma femme, faites que le bébé se developpe bien et, pardonner mon égoïsme mais puissiez vous faire que ce soit une petite fille ? Fille ou garçon, j'aimerais mes enfants mais si c'est un garçon, je sais que j'aurais tôt ou tard un certain doute à son sujet. J'aimerai que mon premier enfant soit une fille, que le doute disparaisse, quitte à donner naissance ensuite qu'à des fils, je veux ma petite fille, je veux avoir une fille qui soit à la fois moi et à la fois Shunya. Pardonner moi mon égoïsme mais veillé sur elle et sur le bébé, accessoirement, faite que ma visite et mon offrande puissent m'aider à tomber enceinte de Shunya, que je partage avec elle mes joies et mes peines de femme enceinte, pour l'aider à la soutenir et pour agrandir notre famille aussi. Merci d'écouter ma requête, merci de veiller sur nous, ainsi que sur vos mikos. *

Hinata s'inclina une dernière fois avant de se tourner vers les kitsunes en leur souriant. Quelle belle petite famille ! Miyubi, dans sa nature sauvage, avait du mal à comprendre le fait de vénérer une personne invisible et qui n'existait pas physiquement, pour elle, cela n'avait pas de sens. Mais vu que cette ville l'aidait elle et sa famille, elle ne faisait pas attention aux détails et veillait sur le temple, voulant bien croire qu'une divinité veillait sur cet endroit, sur cette ville. Une fois que le couple royal avait fini de prier, la reine se rapprocha de la mère kitsune pour faire sa demande, sans être précise pour ne pas dire la chose devant des oreilles si innocente.

« Miyubi-san, avez-vous de quoi nous aider à tomber enceinte ? Potion, pilule, pommade ou autres conseils ? »

Depuis leurs vacances, elles essaiyaient mais Hinata n'avait pas encore eu la chance de Shunya, cela ne les empêchaient pas de continuer d'essayer, pas tous les soirs mais elles essayaient. Bien que muette, la jeune femme comprenait la demande et leur fit signe de les suivre pour les mener dans le temple, dans ce qui semblait être une boutique. Les trois filles semblaient rester en arrière, leur mère semblait pouvoir se débrouiller seule pour le moment. La kitsune cherchait parmi tous les objets avant d'en ramasser quelques-uns, elle tendis une fiole à Shunya, gardant la fiole fermé, elle fit signe de boire avant d'en indiquer une certaine quantité en montrant la fiole à la moitié environ. Pour Hinata, ce fut une pommade qu'elle lui donna, mimant sur son corps de kitsune, où l'appliquer, entre les cuisses et jusqu'au nombril. Enfin, en dernier, elle leur donna deux bougies, apparemment ordinaires avant de mimer le signe d'avoir chaud en tirant un peu sur sa tenue avant de les regarder en souriant, un doigt sur ses lèvres. Elles auront chaud et auront envie de faire l'amour donc ? Hinata en avait presque oublié que cette kistune était muette.

« Donc, Shunya doit boire la fiole, environ la moitié ? » La kitsune acquiesça. « Et je dois mettre cette pommade sur cette zone de mon corps ? » Nouveau oui. « Et ces bougies rendront nos essais plus fructueux ? » La jeune femme pencha doucement la tête, elle avait encore du mal avec certain mot de cette langue qu'elle ne connaissait pas. « Ce sera plus facile d'avoir un bébé ? » Là, elle comprenait mais agita la main pour dire, oui et non. Elle se rapprocha d'elles, désignant la bougie avec sa main avant de leur sourire, faisant doucement tourner leur menton pour qu'elles se fassent face avant de doucement les pousser dans le dos. Une bougie aphrodisiaque donc ?

« Merci Miyubi-san, combien on vous doit pour ceci ? »

La kitsune agita la tête pour dire non, avant de poser sa main sur le ventre de Shunya, le caressant avant d'en faire autant sur celui d'Hinata. Elle ne savait pas si elle voulait dire qu'avoir un bébé sera sa façon de dire merci ou si elle aimait juste le fait de la voir enceinte, grâce à elle. Pour le coup, une des filles aurait pu les aider peut-être ? Mais Hinata semblait se satisfaire de cette « réponse ».
Journalisée

Kaguya Shunya
E.S.P.er
-

Messages: 230



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #5 le: Novembre 28, 2016, 11:18:58 »

La petite Kozué venait se tortiller entre les bras de Shunya, qui souriait en câlinant cette petite boule de poils. Elle pouvait déjà savoir qu’Hinata l’adorait beaucoup. Avoir des kitsunes et des animaux de compagnie était l’un de leurs projets communs. Des chats, bien sûr, mais aussi des renards. Les chats, néanmoins, étaient importants dans la culture edorassienne. Une preuve se trouvait avec les maneki-neko, ces statues blanches en forme de chat, symbolisant la bonne fortune et l’hospitalité, et qu’on trouvait devant presque toutes les boutiques et tous les commerces d’Edoras. La statue se composait d’un chat avec la patte gauche levée, pour inviter les clients, et avec la patte droite abaissée, symbolisant l’argent. Et puis, il y avait également les fameuses nekojima, les « îles aux chats », situées le long des grands lacs d’Edoras, des îles avec une population écrasante de chats. Autant dire que tout était fait pour que Shunya et Hinata peuplent le Temple de la Lune d’une fournée de félins et de Terranides !

Mais, pour l’heure, les frivolités se terminèrent. Rendant Kozué à sa mère, Shunya accompagna Hinata dans le sanctuaire, et, à son tour, se mit à prier, mentalement. Ses vœux étaient un brin différents de ceux d’Hinata. Inutile de revenir oralement sur leur contentieux, mais, là où Hinata voulait absolument une fille, Shunya, elle, avait envie que sa graine soit un garçon. Elle voulait enrayer le mauvais sort, et rêvait d’une nation où l’égalité entre hommes et femmes serait enfin instaurée. Shunya savait que sa grossesse inquiétait bien des Edorassiennes, beaucoup s’angoissant à l’idée que le bébé en gestation soit de sexe masculin, et des rumeurs s’ourdissaient déjà pour empoisonner le fœtus. Nora veillait donc attentivement à la santé des deux femmes.

Et Shunya, elle, continuait à s’accrocher à ses idéaux.

*Ô Déesse, veille sur moi et sur Hinata, sur notre enfant... Fais que notre enfant, issu du fruit de notre amour mutuel, mûrisse bien, de même que tous ceux que nous aurons. Daigne apporter ta lumière, ta générosité et ta fertilité sur les plaines d’Edoras, afin que des lendemains radieux effacent enfin les souvenirs sinistres des jours d’antan. Fais qu’Edoras poursuive ce pour quoi elle a été créée, qu’elle continue à célébrer la vie dans sa diversité, à l’honorer et à la chérir, plutôt qu’à la haïr et à la détester, car la haine ne sera toujours que la conséquence de la peur. Fais que mon enfant grandisse sain et bien portant, dans un monde fait de promesses et de poésies, plutôt que de souffrance et de désillusions. Toujours, l’amour a gouverné Edoras. Fais, Ô Déesse, qu’il en soit toujours ainsi...*

Leurs prières se terminèrent ensemble, et elles se redressèrent. Que faire, maintenant ? Ce temple était très agréable, avec plusieurs jardins dans des cours intérieures, d’autres bâtiments, y compris une pagode, et même un accès au lac. Un endroit très agréable, où il faisait bon vivre. Hinata se rapprocha de la personne en charge des lieux, Inari, et lui parla de leurs problèmes récents. Shunya rougit légèrement, sans rien dire sur le coup. Depuis qu’elle était enceinte, elle avait essayé de rendre la pareille à Hinata, notamment quand elles avaient été à Novac, mais... Pour l’heure, Hinata n’était toujours pas remplie, alors que les deux femmes étaient fertiles. Shunya savait combien il était dur, pour deux personnes du même sexe, de tomber enceinte. Dur... C’était même techniquement impossible. Il avait fallu que la technologie tekhane développe et perfectionne l’hermaphrodisme pour réussir à rendre possible l’impossible, mais, même malgré ça, les cas d’infécondité étaient très importants.

Inari, muette, les conduisit vers une sorte de boutique, où elle leur remit de curieux objets, destinés à faciliter la fécondation d’Hinata. Shunya écouta cela silencieusement, en hochant la tête, et sourit ensuite, surtout quand Inari vint poser sa douce main poilue sur son ventre.

« Merci beaucoup, Miyubi-san. Avoir d’autres enfants est très important pour nous » précisa-t-elle.

Les raisons étaient évidentes, car il leur incombait de reconstruire la famille royale. Shunya se pinça ensuite les lèvres, et rajouta ensuite, sur un ton un peu plus gêné.

« Je... Je sais que j’ai conscience d’abuser de votre patience, mais... C’est la première fois que je me rends en ce temple. Est-ce que nous pourrions... Si Hinata est d’accord, bien sûr... Le visiter un peu ? Mais je ne voudrais pas vous importuner ! » rajouta-t-elle rapidement, comme pour décider tout malentendu.
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Miyubi Inari
Terranide
-

Messages: 47


Mère Kitsune


Voir le profil
Fiche
« Répondre #6 le: Janvier 01, 2017, 06:44:11 »

Hinata avait un peu honte de sa demande mais ce temple était dédié à la famille et à la procréation donc les mikos d'ici sont comme des médecins. Peu importe le mal qu'on a, honteux ou non, il faut en parler pour que ce dernier en trouve la solution pour guérir. Même si la kistune ne disait pas un mot, évidemment elle était muette mais Hinata ne pouvait pas tout retenir de son peuple, elle leur avait confié une lotion de massage pour le ventre ainsi qu'une bougie, sorte d'aphrodisiaque qui allait remplir leur nid d'amour ou facilité leur ébat ? Elle ne voyait pas comment une simple odeur forcerait bébé à se fabriquer dans son ventre mais elle voulait bien essayer. Shunya la remercie, tout comme Hinata. La kitsune baissa poliment la tête alors que sa femme venait à poser une nouvelle question, celle de visiter le temple. Miyubi accepta d'un sourire en fermant les yeux mais quand bien même elle avait su se débouillers, Kanna revint vers elles pour accompagner leur mère dans ses explications, ce qui sera plus simple à comprendre pour la reine et sa femme.

« Évidement, nous n'allons pas vous lefuser une telle chose. »

Aux côtés de sa mère, elle échangea ce qui ressemblait à quelques grognements/couinements, parlant sa langue natale avec Miyubi qui ne répondait que pas signe, sans ouvrir la bouche. Évidemment, cela mettait la puce à l'oreille pour Hinata qui comprenait peu à peu son handicap. Son mutisme n'était pas de ne pas parler la langue mais de ne pas parler tout. Quittant donc cet endroit qui servait de boutique, les kitsunes les avaient d'abord conduit à une salle avec différentes statues représentant les différents kamis vivants ici, un endroit bien propre et bien calme. C'est ici que les kami vivaient, ils ne pouvaient pas laisser un tel endroit sale et bruyant. D'une voix plus calme et plus faible, Kanna continua de parler.

« C'est ici que tous les matins, nous déposons les offlandes pour les kamis, une fois salle nettoyer bien sul poul ne offenser les kamis. »

Elle avait ralenti le pas, si jamais les chefs de cette nation voulaient observer cet endroit plus longuement avant de poursuivre. Kanna se chargeait de la visite et Miyubi s'assurait que ses hôtesses ne soient pas déranger par quoi que ce soit. Traversant un long couloir, elles guidaient les jeunes femmes vers ce qui était leur quartier privée, inutile de faire bien des détours après tout, si elles voulaient une visite complète, autant passer par ici.

« C'est ici que nous vivons avec notle mèle et mes soeuls. Il y a bien des choses communes ici mais peut-êtle que celtaines choses vous selons bizzales ? Nous avons galder beaucoup de notle cultule. »
« C'est important que garder une trace de ses racines, je comprends. »


La visite de leurs quartiers privée était rien de bien extraordinaire, un coin cuisine, salon, même si on y notait une absence de télévision ou autres, ça restait très apaisant. Même les chambres, enfin, la chambre. Ce n'était que quatre futons bien alignée où, repérer celui de Kozué était simple, c'est le seul qui avait une petite peluche de panda. C'était mignon ! Hinata imaginait déjà la boule de poil dormir avec ses petites pattounes autour de la peluche ! Kanna ferma la porte derrière eux avant d'échanger de nouveaux quelques mots avec sa mère qui répondait comme elle pouvait en jetant bien des regards vers elles ? Était-ce une bonne chose ? Elles allaient vite le savoir.

« Majesté ? Ma mèle voudlait essayer quelque chose pour aider à votle désil d'avoil des bébés. Cela n'a lien à voil avec les kamis ou ce temple, c'est plutôt une platique que nous faisions dans notle peuple. Lui faites vous confiance ? »

Dit-elle en se tournant vers sa mère. Hinata ne savait pas quoi dire, elle ne savait pas en quoi consistait cette pratique ? C'était violent ? Douloureux ? Étrange ? Elle observa les kitsunes comme sa femme sans savoir quoi répondre vraiment mais ce fut en bégayant un peu qu'elle avait fini par leur répondre, sans savoir si elle avait bien fait ou non ?

« Euh eh bien euh oui ? »

Il n'allait rien leur arrivée de mal après tout ? Gardant leur sourire, Miyubi s'avança vers elles, allant dans le dos d'Hinata, cette dernière s'attendait à un massage ou autres mais même si cela était plus ou moins le cas, la kitsune tirait sur son obi, venant ainsi faire tomber la ceinture, laissant sa tenue s’ouvrir doucement, sa peau se mettant à nue.

« Kyah ! »

Elle resserra les pans de sa tenue, ne s'attendant pas à cela mais cela ne choquait pas les kitsunes, ni Nora qui avait attendu derrière la porte. Sans tirer dessus, la mère kitsune écartait sa tenue sans être outré, gardant ce long sourire chaleureux. Elle ne cherchait pas à la dévêtir, ni même à profiter de la situation, elle se fichait de ses fines jambes à la peau douce, de sa poitrine délicieuse et nue, ni même de la couleur de sa culotte, elle observait juste le ventre d'Hinata, le reniflant tout d'abord de long et en large avant de doucement faire glisser sa langue dessus. C'était froid et ça chatouillait, là où elle avait d'abord eu peur, elle trouvait cela drôle. Étrange mais drôle. Kanna venait les rassurer sur cette pratique étrange pour ces humaines.

« Les femmes kitsunes font ceci aux femmes enceintes pour lassuler le bébé poul qu'il glandisse bien mais elles font aussi cela aux femmes pas enceinte poul feltiliser en quelque solte le ventle de la futule maman. Seules les mèles kistunes sont autolisé à faile ceci. »

Ceci expliquait cela. C'était étrange en effet mais bien vite, Hinata prenait goût, gardant ses mains sur sa tenue pour cacher sa poitrine en observant Miyubi lécher son ventre doucement. Cela était presque sensuel... Elle avait presque honte que Shunya la voit ainsi... Elle ne pouvait que lui sourire, un peu gênée devant cette pratique qui était censée être pour leur bien à elles. Une fois que Miyubi aura fini, elle en fera surement de même pour Shunya, pas pour faire venir le bébé mais pour le rassurer. Faut bien dire... cela était un peu excitant quand même. Nul doute que ce soir, Shunya va peut-être devoir fertiliser son ventre aussi avant de la pénétrer ?
Journalisée

Kaguya Shunya
E.S.P.er
-

Messages: 230



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #7 le: Janvier 03, 2017, 08:44:07 »

Pieuse, Shunya était très intriguée par ce temple. Un temple géré par une famille de kitsunes, c’était bien la première fois qu’elle voyait ça ! Dès lors, on ne pouvait que comprendre sa curiosité à l’égard de cet endroit. La jeune femme se mit donc à suivre Kanna et Miyubi. Comme la mère kitsune était muette, c’était Kanna qui se chargeait de la présentation des lieux. Elles s’avancèrent donc, commençant par les emmener vers une sorte de sanctuaire, une pièce abritant différentes statues ; symbolisant les kamis protecteurs de ce temple. Shunya en eut un léger frisson, comme si elle sentait une forme d’énergie ancestrale suinter de cette pièce. Elle se pinça doucement les lèvres en observant la scène, puis continua ensuite à suivre Kanna, ne s’attardant guère plus longtemps. Les kamis ne voulaient sûrement pas qu’on les importune trop longtemps !

Sur ce, le quatuor rejoignit les quartiers privés, relativement modestes. La famille était très importante, car les quatre kitsunes dormaient ensemble, dans la même pièce. Tout comme Hinata, Shunya ne put que sourire en constatant que le petit lit de Nozoé abritait une fière peluche en forme de panda, que Nozoé devait tenir entre ses bras au moment de s’endormir. L’endroit avait un certain charme, et Shunya se faisait cette réflexion avant d’entendre la porte coulisser, Kanna la refermant.

« Que se passe-t-il ? » demanda-t-elle.

La jeune guérisseuse eut rapidement sa réponse, Kanna leur expliquant que Miyubi comptait faire quelque chose qui aiderait à la fertiliser. Intriguée, Shunya se demanda si elle n’allait pas faire une forme de prière, voire de rituel magique... Et ne put que rougir quand elle vit Miyubi se glisser dans le dos de sa femme, et la déshabiller sous ses yeux.

« Oh ! »

Aussi surprise que pouvait l’être sa femme, Shunya sentit un frisson remuer dans son dos. Hinata se débattit faiblement au début, mais Miyubi savait comment y faire, et déshabilla Hinata, qui se retrouva... En petite culotte. Shunya ne put que rougir furieusement, et détourna brièvement le regard. Le corps nu d’Hinata... Impossible de le voir sans ressentir du désir ! Elle se pinça même les lèvres, serrant ses bras contre sa poitrine, en sentant sa respiration s’accélérer, ses battements cardiaques se précipitant.

Shunya cligna des yeux, en voyant la bouche de Miyubi remuer le long du ventre d’Hinata. Kanna leur fournissait quelques explications bienvenues, mais tout cela ne manquait pas d’émouvoir Shunya, qui continuait à rougir, et se pinça les lèvres. Elle glissa ensuite ses mains dans son dos, restant silencieuse, pendant que Miyubi continuait à lécher, à nettoyer proprement le ventre d’Hinata. Sa femme avait l’air relativement heureuse, tout en protégeant sa poitrine d’une main.

*Je... Elle va le faire sur moi, ensuite... Non ?*

C’est ce qu’elle aurait voulu demander à Kanna, mais, au lieu de ça, elle sentait surtout son cœur rebondir furieusement dans sa poitrine. L’idée de sentir la langue de Miyubi sur son corps... Sans savoir pourquoi, ça la gênait autant que... Que ça l’attirait ! Se dévêtir devant sa femme, et sentir la langue remuer sur sa peau, cette langue qui avait l’air douce et chaude...

*Ohlàlà, mais qu’est-ce qui m’arrive ?!*

Shunya était doucement en train de chauffer sur place !
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Miyubi Inari
Terranide
-

Messages: 47


Mère Kitsune


Voir le profil
Fiche
« Répondre #8 le: Janvier 08, 2017, 07:47:36 »

Surprise, elle l'était ! Quand Kanna avait évoqué aider à la conception du bébé, elle pensait comme sa femme à des prières, voir des conseils plus osés puisqu'elles sont séparées des deux plus jeunes, mais de là à la déshabiller pour venir lui lécher le ventre ?! Elle était surprise mais si cela pouvait aider à porter le bébé de Shunya, alors elle était prête à subir ses coups de langue. Si sa femme n'avait rien à redire alors elle non plus. Elle cachait sa poitrine en gardant Miyubi à l'œil, c'était surement dû au fait que ce soit une kitsune qui s'en charge mais elle trouvait cela terriblement érotique. Shunya à côté d'elle, une kitsune qui lui lèche le ventre, une autre qui observe ? Holala, elle en avait des idées alors que cette brave renarde était en train de l'aider à avoir un bébé. Même si, théoriquement, pour Hinata cela n'allait rien changer, ça ne coûtait rien d'essayer après tout. Ce sont les mikos de ce temple dédier à la famille, aux enfants, à la procréation donc un peu d'aide en plus ne sera pas de refus. Elle observait Shunya de temps en temps, se demandant ce qu'elle pensait vraiment de cela ? Mis à part son regard fixé sur son ventre ou la renarde, elle ne savait pas trop, elle n'avait pas dit un mot depuis...

« C'est u-une pratique courante c-chez vous ? »
« Notle clan faisait cela tlès souvent. Quand une femme devient maman, elle sait le bonheul que cela leplésente, toute la joie à vivle. Alols elle ne peut lefuser un tel bonheul aux autles. Cette platique à poul but de... hum... feltiliser le ventle mais poul les femmes déjà enceinte, cela montle au bébé que tout le monde l'attend, veille sur lui et le plotège. »
« Vous... faites ça souvent, u-une fois enceinte ? »
« Une fois pal joul au moins. Pas obligatoilement la même pelsonne, la vevnue au monde d'un bébé est toujouls une fête alors, à toul de lôle, les adultes comme les enfants venaient lécher le ventle de la futule maman. »


Des enfants aussi ? Elle ne s'imaginait pas voir des petites lui lécher le ventre mais après, il s'agit d'une culture plus sauvage donc la pudeur et le lien adulte/enfant ne doivent pas être le même ? Miyubi cessa de lécher son ventre, frottant sa douce tête sur son ventre, sa truffe froide venant la faire doucement trembler. À moins que ce ne soit un peu d'excitation. Elle tourna son visage vers Shunya, souriante en contemplant son ventre. Hinata gardait toujours un bras devant sa poitrine, posant sa main de libre sur son épaule en lui souriant tendrement.

« Accepte chérie. Tu verras, c'est amusant et puis, cela ne peut pas faire de mal au bébé. »

Allant dans son dos, elle retira doucement son obi, l'aidant à retirer à son tour sa tenue pour se retrouver plus ou moins dans la même position. Miyubi caressa son ventre avec ses pattes, ses coussinets passant doucement sur sa peau douce, elle n'avait pas encore de ventre bien rond mais Miyubi sentait comme la vie dans ce petit ventre. La reine venait lui baiser la joue pour la rassurer en contemplant à son tour la pratique, la kitsune venant à nouveau passer doucement sa langue sur son ventre, elle ignorait si Shunya avait ressentit cela en observant sa femme se faire lécher le ventre mais... ça l'émoustillait !

« Miyubi-san... est-ce que je peux vous aider ? »

La kitsune avait intérrompu les coups de langue durant la question et ne répondis que par un grand sourire en hochant doucement la tête. Elle devait après tout s'entraîner pour les prochains jours, les prochains mois alors autant savoir si tout cela est bien fait. Elle s'agenouillait aussi devant Shunya, devant retirer sa main pour cacher sa poitrine à présent.

« Je dois juste me contenter de lécher son ventre ? »

La kitsune posa sa main sur son cœur avant de la poser sur le ventre de Shunya.

« Il faut aussi aimer faire cela ? Aimer le bébé ? »

Que ce soit l'une ou l'autre réponse, la kistune acquiesça, tendant sa main vers le ventre pour observer la reine en faire autant. Hinata eut un dernier regard, suivi d'un petit sourire pour sa femme avant de commencer à lui lécher le ventre. Quelques coups d'œil vers Miyubi lui indiquait que c'était apparemment la bonne chose à faire. La kitsune venait donc rejoindre la reine dans ses coups de langue, venant lécher la partie gauche pendant qu'Hinata avait la partie droite. Seule Kanna contemplait cela en silence. Hinata se sentait de plus en plus heureuse dans cette pratique étonnante, sa main posée sur la hanche de sa femme glissa doucement pour remonter, exerçant quelques caresses sur son corps. Perdu dans le plaisir de cette pratique, elle venait de lécher accidentellement la langue de Miyubi sur le ventre de sa femme et se retira donc rapidement, une main sur sa bouche.

« P-pardon... »

Miyubi pencha la tête sur le côté, ne comprenant pas l'erreur.

« Un ploblème, majesté ? »
« J'ai... accidentellement lécher la langue de votre mère... »


Kanna aussi ne semblait pas comprendre l'erreur vue que dans son silence elle observait juste sa mère sans savoir où était l'erreur ? Leur pudeur les honorait ou bien ils n'avaient pas ce souci de fidélité ? Pour Hinata comme pour Shunya, cela tenait de vœux lors de leur mariage mais après ce qui s'était passé durant leur voyage de noces, lécher partiellement une langue par accident, c'était bien gentil ! Les jeunes femmes s'étaient jurées que, si elles devaient pimenter leur ébat avec d'autres personnes, elles en parleraient avant, pesant le pour et le contre et là, ce n'était pas voulu. Le mariage n'allait pas rompre pour si peu mais Hinata tenait toujours à tenir parole alors elle attendait la réponse de sa femme. On ne peut pas dire que cet accident a déplu à Hinata vu son amour pour ses belles bêtes à fourrure mais sa femme avant tout.
Journalisée

Kaguya Shunya
E.S.P.er
-

Messages: 230



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #9 le: Janvier 10, 2017, 02:02:22 »

Cette curieuse séance de massage n’était pas sans perturber Shunya. Après avoir léché le ventre d’Hinata, Miyubi se déplaça ensuite vers la jeune guérisseuse, et Hinata vint la soutenir, en retirant l’obi de son kimono, faisant frissonner Shunya, qui remua faiblement sur place.

« Hi... Hinata... »

La jeune femme se pinça les lèvres, tout en rougissant furieusement, et, tout comme Hinata auparavant, posa instinctivement ses mains devant ses seins, tout en serrant les jambes. Elle sentit son rythme cardiaque s’emballer furieusement, et frémit quand la langue soyeuse de Miyubi se glissa sur sa peau, remontant sur sa chair. Le contact provoqua de petits picotements électriques, d’élégantes stimulations qui l’amenèrent à se pincer les lèvres, étouffant des gémissements.

Elle sentait la langue de la kitsune continuer à remonter sur elle, et soupira encore. Son trouble ne manqua pas de s’accroître quand Hinata décida de la rejoindre, et, ne pouvant rien dire d’autre, Shunya se pinça les lèvres, les joues cramoisies. Elle avait beau être petit à petit sortie de son cocon en faisant l’amour avec Hinata, et en portant son bébé, Shunya restait Shunya... Soit une jeune femme terriblement timide, et là, face à ces deux beautés, elle peinait à dire un mot.

De fait, Shunya se mordait les lèvres tout en rougissant fortement, et finit par laisser un soupir fuser hors de ses lèvres. Maintenant ses seins dissimulés à l’aide d’un de ses bras, elle attarda son autre main sur ses cheveux, venant caresser la tête d’Hinata.

« Hmmm... »

C’est ensuite qu’Hinata s’arrêta, car elle venait... De croiser sa langue avec celle de Miyubi. Surprise, Kanna, qui faisait office de porte-parole des intentions de Miyubi, ne manqua pas de leur sourire, demandant s’il y avait un problème. Shunya, elle, avait très chaud, ne ressentant désormais pas que de la gêne. Non, il y avait maintenant... Clairement autre chose. Et elle connaissait suffisamment sa femme pour savoir que c’était également le cas pour elle. Shunya se mit alors à sourire, et continua à caresser les cheveux d’Hinata.

Aussi gênée soit-elle, ici, elle ne risquait rien. Elle ne sentait aucune peur, et n’avait aucune appréhension, ce qui l’amena donc à sourire.

« Ce n’est rien, Hinata... En fait... J’aime beaucoup sentir vos langues sur mon corps... Vous êtes toutes les deux très douées. »

De fait, Shunya aimait tellement ça qu’elle commençait à sentir une certaine forme de chaleur pointer... Dans sa culotte.
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Miyubi Inari
Terranide
-

Messages: 47


Mère Kitsune


Voir le profil
Fiche
« Répondre #10 le: Janvier 15, 2017, 08:31:17 »

Que c'était gênant. Pas le fait de lécher le ventre de sa femme, ça, il fallait bien l'avouer, ça lui plaisait énormément. Que ce soit une bonne chose pour le bébé ou un prétexte pour glisser la langue sur son corps, Hinata enlaçait aisément cette coutume de kistune. Elle était même impatiente de tomber enceinte pour que Shunya ait aussi l'excuse du bébé pour en faire de même avec son ventre. C'était un plaisir coupable. Mais dans son massage lingual, Hinata venait à toucher la langue de la kitsune, se reculant immédiatement en s'excusant. Le couple royal à son petit secret, son petit harem dans le palais même si de harem, il n'avait que le nom car elles étaient les seules dedans, pour le moment mais Hinata prévoyait de redorer le nom de cet endroit. Un héritage familial et aussi une chose que Rhian lui avait apprise lors de leurs rencontres. Mais comme autre secret, il y avait leur voyage de noces où bien des choses se sont déroulé secrètement alors, involontaire ou non, toucher la langue de la kitsune avec la sienne était un grain de sable dans le désert !

Shunya, fidèle à elle-même avouait que c'était rien, la félicitant plutôt elle et la kistune sur leur performance. Miyubi se remettait à son œuvre, Hinata aussi même si elle ne tardait pas à remarquer cette petite tâche humide qui se formait sur le morceau de tissu entre ses jambes. Elle ralentissait ses coups de langue, observant cela comme une tâche noire sur un tableau entièrement blanc, ça... l'excitait ? Peut-être l'idée que son plaisir soit visible des autres excitait la reine, elle n'en savait trop rien mais Miyubi renfila doucement pendant ses coups de langue, sentant la petite odeur qui se dégageait de cet endroit, chose que Kanna ne tarda pas à voir et à ressentir en silence. Hinata s'était même arrêté pour se redresser en se frottant contre sa femme, le sourire malicieux.

« Dis-moi mon amour... que dirais-tu que je te fasse l'amour ici, au sein même du temple des kamis censé nous aider à avoir notre second bébé ? Le faire devant elle ne te tente pas un tout petit peu ? » dit-elle dans le creux de son oreille en caressant son ventre humide.

Leur voyage de noces avait ouvert chez elles bien des envies et chez Hinata, l'idée d'être observé durant leur ébat avait été un péché qu'elle avait découvert chez elle. Évidemment, elle ne voulait pas que n'importe qui les regardent faire l'amour mais deux ravissantes kistunes qui sont censé les aider à avoir un bébé, ça, elle le voulait aisément. Hinata avait même envie d'un peu plus que des yeux sur elles mais, il ne faut pas être trop gourmand, si Hinata avait commencé leur relation en étant aussi timide que sa femme, rougissante en se tenant à peine la main, la nouvelle reine prouvait bien descendre de Raku. Que ce soit le fait de rester un peu trop souvent ensemble dans leur harem ou leur amour qui déverrouille ses blocages sexuelle, la jeune reine aimait partager bien des choses avec sa femme.

« Tu viendrais me faire l'amour tendrement... comme une sauvage... pendant qu'elles... elles nous caressent et nous lèchent pour faciliter la venue du bébé... Hum, n'en as-tu pas envie ? »

Sa petite voix raisonnait dans l'oreille de Shunya, léchant son cou avec délicatesse, venant doucement tourner son visage vers le sien pour embrasser sa femme langoureusement pendant que Miyubi avait cessé de lécher son ventre en contemplant cette petite trace humide qui prenait de l'ampleur entre les jambes de la femme de la reine. Devait-elle lécher ? Elle en avait le droit ? Même en se tournant vers sa fille, cette dernière haussa les épaules en ne sachant pas si elles y avaient le droit ? La pratique chez les humains avait encore bien des mystères pour la famille des kitsunes. Ayant vue du coin de l'œil le regard de la femme renarde, Hinata en profitas pour tenter de se rattraper de son erreur. Toujours à voix basse, elle continua de faire grossir le feu intérieur de son épouse.

« Pour me faire pardonner de tout à l'heure... Souhaites-tu sentir combien sa langue est délicieuse, râpeuse et douce à la fois ? Regarde... elle aussi tu l'attires... ton minou l'hypnotise... tu veux qu'elle te lèche ici ? »

En peu de temps et après bien des orgasmes ensemble, le jeune et timide couple modèle qu'elles formaient avait pris bien des tournures étranges. Si Hinata avait su qu'elle aurait proposé à sa femme, qu'une autre langue lèche son minou, elle aurait crié au mensonge et pourtant... qui tentait l'autre ? Blotti contre sa femme, Hinata ne comptait pas quitter cette pièce comme ça, quitte à être avec des mikos qui doivent les aider, autant les aider jusqu'au bout, des préliminaires jusqu'à l'orgasme, non ?
Journalisée

Kaguya Shunya
E.S.P.er
-

Messages: 230



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #11 le: Janvier 17, 2017, 11:43:38 »

En quelques mois, Shunya avait vraiment bien changé. Il y a encore quelques mois, l’idée même de coucher devant une autre personne l’aurait tellement gêné qu’elle en aurait été figée sur place, dans un état quasi-catatonique. Elle aurait été incapable de dire quoi que ce soit, tant la proposition, par son indécence et son incongruité, l’aurait estomaqué. Mais, quand Hinata, présentement, se redressa, et entreprit d’embrasser son cou, de frotter sa peau contre la sienne,  et de lui murmurer des propositions extrêmement indécentes, Shunya se pinça les lèvres, gémissant silencieusement, et regarda la femme, non sans amener, sur ses lèvres, un léger sourire.

« Hi-Hinata, je... »

La Reine imposa le silence à sa femme en plaquant doucement ses lèvres sur les siennes, lui offrant un baiser tendre et savoureux. La jeune guérisseuse enceinte en ferma les yeux, et gémit silencieusement, répondant instinctivement à ce baiser, écartant ses lèvres, jouant avec la langue de la femme, se livrant ainsi à une tendre caresse buccale. La guérisseuse fondait sous ce baiser, bien incapable de repousser très longtemps son amante. Sa femme retourna ensuite à la charge, en proposant à ce que Miyubi vienne lécher son intimité, ce qui, comme on pouvait s’y attendre, amena Shunya à se pincer les lèvres.

Elle sentait son cœur tambouriner dans sa poitrine, et vit Miyubi approcher son visage de sa culotte, visiblement intriguée par la tâche de plaisir qui était, peu à peu, en train de se former, et d’y grandir. La jeune femme aux cheveux violets sourit encore, et redressa le visage, fixant sa femme, puis aventura sa main sur la chevelure de Miyubi, caressant ainsi tendrement la kitsune, tout en se pinçant les lèvres.

« Haaaa... Hmmmm... O-Oui... »

Shunya se pinça les lèvres en rougissant, détournant la tête, avant de reprendre son souffle, et sourit finalement. Indéniablement, elle était plus délurée qu’auparavant, et hocha la tête, comme pour confirmer davantage, et réitérer son approbation.

« Je... J’en serais ravie, j’ai... J’ai toute confiance en Miyubi... »

La guérisseuse se pencha vers la jeune femme, et lui offrit un léger sourire.

« Viens me lécher, ma chérie... »
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Miyubi Inari
Terranide
-

Messages: 47


Mère Kitsune


Voir le profil
Fiche
« Répondre #12 le: Février 05, 2017, 07:45:18 »

L'amour changeait les gens, souvent en bien, si comme sa femme, Hinata était auparavant une fleur rose qui voyait l'amour avec un grand A et des idées très cliché sur l'amour dans un nuage rose avec des papillions dansant autour d'elles, cotoyer sa femme, leur harem, ça l'avait bien changé. Évidemment, elle aimait sa femme plus que tout, c'est une chose qui ne changera jamais mais avec le temps, leur harem avait l'air assez vide. Elles s'y aimaient comme jamais dedans et ce fut toujours entre elles, jamais personne – même Nora ne venait que pour les tirer du lit et revenir sur terre. Mais en repensant à Rhian, Hinata s'était souvenue du rôle du harem, avant de devenir un endroit de luxure. Raku avait surement pensé cela car après tout, ce harem n'était pas pour Raku mais pour Elmyra. Hélas le destin a été cruel avec elles. Donc ce harem devait retrouver son rôle, celui d'être un lieu de détente pour sa femme et pas seulement de luxure. Avec la magie rose ambiante là-bas, ce sera surement difficile de penser à autre chose mais Hinata avait déjà proposé ce genre de chose à Shunya, sans y prêter une réelle oreille attentive. Ce n'était qu'une proposition lancée parmi tant d'autres.

Mais avec Miyubi léchant son ventre, cette petite envie naissante, ça faisait remonter bien des idées à vrai dire. On ne peut pas dire que ce soit la première fois qu'une autre femme s'approche ainsi de Shunya – même si lui lécher le ventre, ça oui, c'était une première. Même Hinata n'avait pas été plus loin que quelques baisers dessus. Il était trop tôt pour évoquer cette idée de nouveau, et puis la reine aimait voir sa femme se tordre de plaisir en imaginant des choses pendant qu'elle la caressait. Miyubi restait face à son entrejambe, se posant des questions sur cette tâche ? Une envie pressante ? La kitsune n'était pas très calé sur l'anatomie, humaine comme terranide et puis elle était nue sous ses vêtements alors elle n'avait jamais constaté ce genre de tâche chez elle ou ses filles ? La main de la jeune femme passa dans ses cheveux, attirant son attention alors que la jeune femme semblait prendre un certain plaisir. Elle lui donna même la permission de la lécher ? Mais... devait-elle lécher cette tâche ou la lui retirer d'abord ? Elle tourna son visage vers sa fille, mimant quelques gestes pour communiqué avant que cette dernière ne réponde dans ses quelques jappements.

Elle venait donc abaisser sa culotte sans la lui retirer entièrement, à mi-cuisse, cette dernière était bloquée. Elle renifla un peu cette petite zone humide et poilue. Cela ne la gênait pas, on ne pouvait pas dire que Miyubi était imberbe après tout. Puis ce n'était pas une petite forêt, c'était bien taillé et ça avait même l'air doux. Mais c'est drôle, il y avait une drôle d'odeur ? Elle ne pouvait aps savoir si c'était une odeur de transpiration, de plaisir ou même d'urine, les terranides ont le nez fin de base et puis cette zone avait bien des mystères. Mais cela lui plaisait, tout comme les caresses qu'elle recevait de la jeune femme. Sous ses ordres, elle venait donc passer sa langue dessus, venant la passer de bas en haut, venant cogner sa langue sur cette toute petite bosse avant de recommencer. Comme les deux femmes, Miyubi avait un certain plaisir dans cette situation, appréciait ce partage même si elle se demandait si elle devait ajouter cela aux services du temple ?

Hinata gardait une tête par-dessus l'épaule de sa femme en observant ce qui se passait, caressant avec délicatesse sa poitrine d'une main et son ventre de l'autre, continuant de baiser son cou. Elle n'aurait pas imaginé que cela puisse être si excitant.

« Prends tout le plaisir qu'il te faut chérie... Nous allons profiter de notre passage ici... tu viendras me faire l'amour que notre petit bébé puisse avoir avec lui une petite sœur, ou un petit frère... »

Toujours cette idée de princesse... Mais au moins, elle n'avait pas oublié de mentionner l'idée d'un petit prince, on pouvait voir cela comme un progrès ou un effort de sa part. Elle priait si fort pour que Shunya ait une petite princesse que, si ses prières sont réalisées, elle se fiche si elle porte un petit prince en elle, cela pourrait même l'aider à faire de meilleurs efforts dans l'avenir ? Mais qui sait ce que Shunya mettra au monde et ce qu'Hinata mettra au monde dans neuf mois ou plus si cela ne marche pas aujourd'hui. Baisant sa joue, elle continua de parler à voix basse dans son oreille, de cette petite voix sensuelle qui jouait parfaitement le rôle de la tentation.

« La pauvre à l'air de s'ennuyer non ? … Et si... tu lui demandais aussi d'agir, non ? »

Agir pour qui ? Pour Shunya ou Hinata ? Le couple royal était bien entouré dans ce temple et mine de rien, Hinata entamait bien la route de Raku, même si elle était encore très loin de sa perversion légendaire, de ses milles et unes orgies et de tout les enfants qu'elle a eut à travers Terra !
Journalisée

Kaguya Shunya
E.S.P.er
-

Messages: 230



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #13 le: Février 06, 2017, 02:24:51 »

Coincée entre sa femme et Miyubi, Shunya était en train de vibrer sur place. Elle avait de plus en plus chaud, et se mordillait les lèvres, tentant vainement de retenir ses gémissements. Hinata jouait en l’embrassant dans le creux du cou, pinçait et massait ses seins, pendant que Miyubi approcha son visage de la culotte de la belle femme, en faisant sortir sa langue. Cette dernière se posa entre ses cuisses, et lécha son intimité, faisant soupirer Shunya, qui sentit des spasmes de plaisir la traverser. Hinata continuait à la titiller, et fit frémir Shunya de joie en évoquant l’idée d’un « petit-frère ».

« Oh, Hinata... »

Sa femme savait que c’était un sujet de tension tacite entre elles. Hinata avait été traumatisée par le coup d’État avorté de Shun, et avait, depuis lors, peur des hommes. Inconsciemment, elle voulait des filles, alors que Shunya, elle, estimait que le sexe n’avait rien à voir avec la qualité de telle ou telle personne. Elle fut donc ravie d’entendre Hinata évoquer d’elle-même l’idée d’un fils. Shunya soupira donc, tout en caressant d’une main les cheveux de Miyubi, crispant ses doigts sur sa chevelure. Elle couinait, encore et encore, peinant à retenir ses gémissements, les laissant donc filer.

Le corps de la jeune femme tremblait sur place. Miyubi léchait cette dernière, à travers sa culotte, avec un indéniable talent. La mouille de Shunya glissait contre ses cuisses, descendant sur ses jambes. Hinata proposa alors à Shunya de « la » faire agir, et elle soupira encore, en remuant sur place, frottant son corps contre celui de la femme.

« Aaahhh... »

De qui parlait-elle ? La réponse était plutôt évidente... Il s’agissait de la fille de Miyubi, Kanna, qui semblait effectivement attendre. Shunya rougit donc, tout en continuant à soupirer, et fit signe à Kanna d’approcher de la main. En revanche, pour le reste... Savoir si elle devait s’occuper préférentiellement d’Hinata ou d’elle-même, c’était une question bien trop difficile à répondre. Kanna se rapprocha, et Shunya, en soupirant, posa l’une de ses mains sur le visage de la Terranide, la caressant doucement, et lui sourit gentiment, tout en sentant encore les assauts digitaux d’Hinata sur ses seins.

« Ka-Kanna, hmmm... »

Les lèvres de la Terranide vinrent tout naturellement se sceller aux siennes, dans un tendre et savoureux baiser, qui ne manqua pas de faire soupirer de plaisir la guérisseuse d’Edoras.

Prise entre ces trois beautés, elle ne pouvait que succomber.
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Miyubi Inari
Terranide
-

Messages: 47


Mère Kitsune


Voir le profil
Fiche
« Répondre #14 le: Mars 12, 2017, 08:13:27 »

Il s'agissait là d'une situation très étrange mais excitante. Que cette méthode soit efficace ou simplement traditionnel chez les kitsunes, Hinata aimait cette idée de lécher le ventre pour fertiliser la femme ou simplement réconforter le bébé, lui montrer que les autres tenaient à voir ce bébé sortir du ventre de la mère en bonne santé. Mais rajouter à cela une délicieuse kitsune qui léchait l'intimité de Shunya qui gémissait et couinait d'excitation, avant d'y ajouter une nouvelle renarde dans la danse – c'était l'idée d'Hinata mais elle n'avait pas dit quoi faire exactement. En toute franchise, Hinata était un peu jalouse, elle et les kistsune, c'est une histoire d'amour, même si sa passion lui viens de sa petite sœur, elle avait une fascination pour ses terranides à poil roux à présent et si elle jalousait un peu sa femme, la voir entre ses deux-là la rendait encore toute chose ! Ça lui rappelait peu leur nuit de noce mais même sans ça, elle les observaient, se disant que petit à petit, leur harem allait acceullir plus que le couple royal dedans. Simple projet laissé en suspend mais tôt ou tard, il allait falloir animer cet endroit, pour la mémoire de Raku, qui devait en faire de même pour Elmyra.

« Si tu savais combien, tu es si belle et excitante comme ça, chérie... »

Hinata lui baisait le cou, toujours à pétrir avec tendresse sa délicieuse poitrine, il fallait que sa femme soit excitée, voir qu'elle jouisse au moins une fois. Cela rend l'hermaphrodisme plus simple à apparaître et, bien qu'elle ignorât si c'était le cas ou non, Hinata pensait qu'en étant très excitée, ça allait grossir leur chance qu'elle tombe enceinte. Miyubi ne fit pas attention au reste, léchant son entrejambe, reniflant cette odeur qui l'excitait elle aussi, mais elle ne se défit pas de sa tâche, les autres ne lui avaient rien demander d'autre alors elle continuait. Même Kanna, elle était venue embrasser Shunya, posant simplement ses mains sur ses épaules en laissant sa langue se frotter contre la sienne. Qu'elle embrasse une femme importante ou non, elle laissait simplement ses envies parler, tant que tout le monde était content, il n'y avait pas de souci. Si, à force de voir sa femme si bien entourée, Hinata mouillait aussi, elle ne partageait pas cela, préférant avoir un œil sur ce que sa femme endurait plutôt que son propre feu intime.

Cependant, Miyubi venait de cesser ses coups de langue, observant brièvement son travail avant de tirer doucement le pantalon de sa fille pour lui dire quelque chose, remuant ses mains et ses doigts pour communiquer.

« Ma mèle signale que vous êtes plête pour enfanter votle femme. »

Si de base, une futanari ou même une shemale était rare dans un camp terranide – ce qui était différent était généralement mal vu – depuis leur séjour en prison ou même Edoras, elles avaient appris qu'une femme-mâle, même temporaire n'était pas rare. Si Shunya était enceinte, c'est qu'Hinata avait fait de même car à première vue, elle était loin d'être un homme très féminin. Miyubi se relevait en souriant à Shunya, tendre comme une mère l'était, elle lui caressa la joue avant de doucement la faire tourner vers sa femme pendant que les rôles s'inverserais et que Kanna était venue dans le dos de la reine.

« Majesté, installer vous et détendez-vous... votle femme va bientôt vous enfanter. »

Les kistunes n'avaient pas appris à gérer ce temple sur le tas, elles avaient eu une formation. Laissant Hinata prendre place sur un des futons, évitant celui qui abordait la petite peluche, elle s'en éloignait même le plus possible, elle observait le trio avec un certain intérêt. Se demandant si les kistunes allaient juste regarder ou agir ? Même si c'est juste en spectatrice, cette idée l'excitait déjà un peu mais si elles agissent... Kanna venait allumer quelques bougies prescrites juste avant pendant que Miyubi s'était rapproché d'Hinata, étalant une pommade, pas la même qu'elle avait donné, mais plutôt un remède très naturelle, à base de plante vu la couleur, étalant cela autour du nombril en descendant plus bas, sans pour autant trop se rapprocher de sa zone intime. Se tournant vers Shunya, la kistune montrait tout un tas de fioles, de pommade et autres objets avant de mimer apparemment de petites explosions avec ses doigts. Avant même que la question ne soit posée, Kanna venait retranscrire ce qu'elle disait.

« Ma mèle demande si vous voulez utiliser quelque chose poul devenil mâle ou si vous utilisez la magie ? »

Venant designer Hinata avec sa patte, elle venait aussi trembler en ayant comme un frisson de plaisir pendant que son épaisse queue remuait, Kanna transmettant à nouveau ce message muet, qui n'avait même pas besoin d'être mimé pour être comprise par la jeune kitsune.

« Est-ce qu'elle doit jouer avec la leine pour vous aider ou bien vous voulez lui faile honneul sans notle aide ? »

Shunya n'avait besoin de nulle aide pour faire grimper Hinata au septième ciel mais la priver de ce plaisir si doux et velue serait une punition pour elle qui adorait les kitsunes. En tout cas, Shunya n'avait plus qu'à se préparer et à tenter une fois de plus de planter sa petite graine dans sa femme.
Journalisée


Tags:
Pages: [1] 2 3
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox