banniere
 
  Nouvelles:
LGJ inaugure un système de vote et nous vous parlons de l'avenir du forum ici.

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: 1 2 [3] 4
  Imprimer  
Auteur Sujet: La Deuxième Alraune [Saune & Kyli]  (Lu 2923 fois)
Poison Ivy
Créature
-

Messages: 581



Voir le profil
Fiche
« Répondre #30 le: Août 28, 2017, 01:02:58 »

Pamela était très heureuse de voir ça. Une relation incestueuse n’avait rien de répréhensible pour elle, pas entre des Alraunes. Le sexe était un élément fondamental qui allait les unir, et, surtout, un excellent moyen pour Saune de se rapprocher d’une famille qui, mine de rien, l’avait tout de même abandonné. Au corps défendant de Pamela, elle ne s’était jamais attendue à avoir une deuxième fille, et, même en la voyant en vie, si pleine d’énergie, si belle, si... Si puissante, elle était encore ébranlée par l’étendue de cette révélation. Le sexe, c’était un bon moyen de retrouver pied à terre, de revenir en phase avec la réalité, et de constater qu’on ne rêvait pas. Pamela regarda donc Saune pénétrer sa fille, jusqu’à ce que les deux beautés vertes, poussées par leur mère, n’atteignent chacun l’orgasme. Pamela s’en pinça les lèvres, toute excitée, heureuse de voir que ses filles avaient l’air de bien s’entendre. Kyli avait beau s’intégrer dans la communauté humaine, il lui manquait quelqu’un comme elle, quelqu’un capable de vraiment la comprendre... Et, pour ça, Saune était une aubaine.

Elle venait en tout cas de jouir, et la puissante Alraune se retourna vers sa mère, le sexe encore dressé, bien que légèrement ramolli. Elle demanda alors à sa mère de s’en occuper, et Ivy sourit, en constatant que sa fille s’accommodait rapidement au sexe. Mais, d’un autre côté, il y avait plus que de la chair et du sang entre elles. Elles étaient reliées, intimement connectées par leurs esprits. Peut-être que, à un niveau inconscient, Ivy et Kyli communiquaient avec Saune leurs fantasmes sans même le réaliser ? L’idée, en tout cas, était très séduisante, et la jeune femme se pinça les lèvres, avant de sourire quand Saune indiqua que son cœur battait chaudement pour elles.

Ivy sourit donc, et s’approcha de sa fille. Elle posa une main sur son sexe, le caressant brièvement, et caressa l’emplacement de son cœur avec son autre main.

« Oui... C’est ce qu’on appelle l’amour, Saune. C’est un sentiment naturel et très sain. »

Pamela esquissa un nouveau sourire à son intention.

« En fait... C’est probablement la meilleure émotion pour nous faire sentir vivants. »

Ivy lui sourit à nouveau, puis fléchit les genoux, tout en serrant sa main sur sa queue, et embrassa le ventre de Saune, au-dessus de son nombril, avant de descendre encore, ses genoux se posant au sol. Son visage s’approcha ainsi de son sexe, et elle commença à le lécher, délicatement, frottant son visage dessus, déposant ensuite une série de baisers, avant de lui sourire tendrement, et non moins malicieusement.

« Ta queue est toute chaude entre mes doigts, ma puce... Elle va rapidement grossir... »

Ivy la lécha alors, et commença finalement à la prendre en bouche, venant la sucer, et posa une main sur les testicules de Saune, les caressant tendrement, avant de continuer à agir, en espérant bien que Kyli trouverait un moyen de témoigner à Saune toute son affection...
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Kyli
Créature
-

Messages: 123


Fille Alraune de Poison Ivy


Voir le profil
Fiche
Description
Kyli est la fille Alraune enfantée par la méta-humaine Poison Ivy. A peine sortie de son cocon, elle découvre le monde et ses mystères.
« Répondre #31 le: Septembre 02, 2017, 06:32:50 »

Ôter la virginité de la queue de ma petite sœur avait été véritablement délicieux, et j’étais très honorée d’avoir été la première à pouvoir y goûter. A voir la tête que faisait Saune, elle aussi avait adoré ça. Maintenant, c’était au tour de maman de se faire plaisir avec ce sexe turgescent. Saune avoua que son cœur battait très fort pour nous, ce que maman identifia sans mal à de l’amour pour sa famille. J’étais heureuse de voir qu’elle commençait à se faire à notre présence, et que même si les choses n’avaient pas très bien commencé entre nous, nous étions maintenant en bonne entente.

Maman se pencha en avant pour embrasser le ventre de ma sœur au niveau du nombril, une main jouant avec sa belle queue en érection, avant de venir la lécher et l’embrasser pour chauffer la demoiselle. Moi j’étais derrière, observant en silence les mouvements souples et presque félins de ma mère, excitée par le spectacle. Je ne pouvais pas rester sans rien faire, alors je me suis approchée de Saune par derrière, et je l’ai enlacée doucement, serrant ma poitrine contre son dos. J’approchai ma bouche de son oreille pour y murmurer.

« Hhhmmm… tu aimes ça petite sœur ? »

Ça paraissait évident, mais je voulais quand même être sûre.

« Eh bien ça, c’est de l’amour physique. »

Puis je posai une de mes mains sur sa poitrine, à l’emplacement de son cœur.

« Et le bruit que fait ton cœur, c’est de l’amour sentimental. »

Et pour lui apprendre la différence, rien de tel qu’une bonne démonstration. Mes mains se posèrent contre ses deux magnifiques seins et se mirent à les peloter allègrement. Sentir cette chair moelleuse et chaude sous mes doigts, avec au milieu ces petites pointes tendues par le désir, c’était tellement bon. Mais une chose me turlupinait malgré tout.

« Dis maman… puisque c’est moi la grande sœur, pourquoi est-ce que c’est Saune qui a la plus grosse poitrine ? »

Elle devait bien faire au moins un bonnet de plus que moi. Je n’étais pas jalouse ou fâchée, je trouvais juste ça bizarre. Peut-être que son corps était resté plus longtemps dans la chrysalide, et qu’elle avait reçu plus de nutriments, ou alors c’était juste le hasard des hormones.

Tout autour de nous, les animaux qui s’étaient attroupés pour nous observer ne restaient pas de marbre face à notre démonstration de luxure, et certains couples commençaient même à s’accoupler. En plus de redonner vie et grandeur à la flore, nous contribuions aussi à repeupler la faune de la forêt, même si c’était sans le vouloir.
Journalisée

Venez découvrir mes DC sur ce topic
Syla Engelhart
E.S.P.er
-

Messages: 61



Voir le profil
Fiche
« Répondre #32 le: Septembre 04, 2017, 09:30:09 »

Saune buvait les paroles de sa mère tandis qu'une main se posa sur son membre, commençant à le préparer pour la suite. L'objet de convoitise commençait à durcir et ce à une vitesse impressionnante sous l'expérience d'Ivy. La main qui se posa sur son sein au niveau de son coeur enclencha une accélération du fonctionnement de celui-ci. La chamade, voila ce que pouvait ressentir Ivy à travers sa main. Sa mère se baissa, venant déposer de doux baiser sur le corps ferme de la jeune pousse tandis que sa soeur dans son dos jouait avec sa poitrine, ses tétons érigés à l'extrême. Elle poussait de léger gémissement sous les caresses familiales. Amour sentimental et physique, elle commençait à comprendre petit à petit ce qu'elles tentaient de lui faire découvrir.

Oui... Moi aimer... Vous...pas arrêter... Promis ?

La question de l'Alraune la plus âgée fit se sentir un peu mal Saune, elle se sentait coupable mais de quoi ? Elle ne comprenait pas vraiment tout.

Toi... vouloir... poitrine... moi ?

Pendant ce temps, la langue de sa mère vint se déposer sur son sexe puis finalement l'enfourna dans sa bouche, si chaude, si baveuse...si bandante. L'excitation était forte très forte surtout pour une demoiselle pas encore habituée au bienfait du sexe. Il lui fallut que très peu de temps avant de se vider au fond de la gorge d'Ivy, libérant une semence bien gluante et juteuse.

Pa...Pardon

Saune baissa la tête, toute gênée de ne pas avoir fait plus longtemps honneur à sa mère et sa soeur. Elle revoyait les images où Ivy et Kyli se suçaient l'une l'autre pendant de long moment. Était-elle différente ? Moins  bien conçue ? Elle ne savait pas mais elle se sentait triste, elle avait horriblement peur d'avoir déçu et de perdre ce qu'on lui offrait.
Journalisée
Poison Ivy
Créature
-

Messages: 581



Voir le profil
Fiche
« Répondre #33 le: Septembre 05, 2017, 10:26:40 »

Pamela avait entendu la question de sa fille, mais n’y répondit pas immédiatement, car l’Empoisonneuse préférait se concentrer sur le magnifique membre de Saune. Une queue qui se mit à grossir et à onduler au fur et à mesure que la tête d’Ivy filait d’avant en arrière, décorant ce membre bien juteux de sa délicieuse salive. Ivy se concentrait pleinement dans cet exercice, un art qu’elle maîtrisait en soi depuis longtemps, et qui était toujours aussi délicieux... A fortiori dans ce contexte. Pendant que Kyli expliquait à sa sœur les différences entre l’amour sentimental et l’amour physique, Ivy, elle, avait fini par prendre ce membre en bouche. Elle creusait ses joues en aspirant l’air, stimulant ainsi la verge de la femme, avant de la pomper, sa tête filant d’avant en arrière, ses lèvres remontant sur ce dard veineux, sa langue glissant le long de sa queue, en en suivant le contour.

« Hmmm... »

Sucer sa propre fille... Pour Pamela, c’était vraiment un grand moment. Elle filait d’avant en arrière, masturbant encore cette dernière, allant parfois profondément la prendre, jusqu’à sentir le bout de la queue de la femme taper contre sa gorge. Ivy en fermait alors les yeux, en soupirant longuement, et continuait à la sucer, multipliant les gorges profondes, sentant le corps de Saune se crisper. Ses mains prenaient appui sur ses délicieuses fesses musclées, et elle savourait ce chibre, ce contact agréable, ce plaisir qui se matérialisait par une virilité croissante... Et, brusquement, Saune se relâcha.

Ivy ouvrit les yeux plus fortement, et soupira en sentant le sperme de la femme se diffuser dans sa gorge. C’était un très bon orgasme, long et puissant, avec un sperme qui était sucré et légèrement fruité, un peu comme celui de Pamela. Ivy se releva alors, et conserva dans sa bouche une bonne partie du sperme de la femme. Elle ne répondit toujours pas à Kyli, mais embrassa Saune, avec les lèvres pleines, et recracha le sperme retenu dans ses lèvres dans les siennes, partageant avec elle un long baiser fruité et humide. Le sperme de Saune était, comme le sien, ou comme celui de Kyli, très aphrodisiaque, et surtout très bon, rien à voir avec du sperme ordinaire.

« Hnnnn... »

Pamela ferma les yeux pendant la durée de ce baiser, sa langue finissant par jouer avec celle de sa fille. D’une main, elle tenait les cheveux de Saune, maintenant ainsi sa tête pour faciliter le baiser, et, de l’autre, elle caressa les belles fesses de Kyli, puis rompit ensuite le baiser adressé à sa fille, lui souriant, chaleureusement.

« Ça fait du bien, hein ? L’amour physique, le sexe... C’est ce qui nous fait nous sentir vivantes, ma belle. C’est quelque chose que tu ne dois pas négliger, surtout vu ta nature. »

Ivy se retourna ensuite vers sa première fille, et répondit finalement à la question qu’elle lui avait posé :

« Saune a de meilleures formes que toi, mais ça ne veut rien dire. C’est la preuve que vous avez grandi différemment, avec des proportions différentes. Et puis, votre différence d’âge n’est pas si grande. Je t’ai retiré du cocon au meilleur moment pour que tu ressembles à une adolescente, Kyli. Saune, elle, est restée plus longtemps que toi, dans un cocon qui a accéléré encore sa croissance, lui donnant une forme... Plus adulte. »

Pamela sourit encore, observant la belle silhouette de Saune... Pour la prendre ensuite dans ses bras.

« Tu es vraiment très belle, Saune. Je suis très heureuse de t’avoir en ma compagnie ! »

Elle rajouta ensuite, en se pinçant les lèvres :

« Enfin... En notre compagnie ! »
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Kyli
Créature
-

Messages: 123


Fille Alraune de Poison Ivy


Voir le profil
Fiche
Description
Kyli est la fille Alraune enfantée par la méta-humaine Poison Ivy. A peine sortie de son cocon, elle découvre le monde et ses mystères.
« Répondre #34 le: Septembre 07, 2017, 05:08:29 »

D’après maman, la différence de proportions entre moi et Saune venaient effectivement de la différence de temps de gestation dans la chrysalide. Bien sûr j’enviais ses courbes plus généreuses que les miennes, mais en voyant comment ma petite sœur réagit en m’entendant poser la question, et en repensant à tout ce qu’elle avait du vivre en étant seule tout ce temps, je me dis que ça n’en valait pas la peine. Si quelqu’un avait des raisons d’être jalouse ici, ç’aurait plutôt été Saune.

« Oui petite sœur, j’aimerais avoir une aussi belle poitrine que toi. Mais ce n’est pas grave tu sais. Je préfère avoir cette belle poitrine sur ton corps, et en profiter avec toi, plutôt que de l’avoir sur mon corps et ne pas pouvoir en faire profiter ma petite sœur chérie. »

Après tout, le temps pourrait bien faire grandir son corps pour qu’il devienne aussi beau que celui de sa mère ou aussi rond que celui de sa sœur, mais voir la famille s’agrandir… c’était un cadeau qui n’avait pas de prix.

En quelques instants, je sentis le corps de ma cadette s’abandonner complètement au plaisir, et son sexe masculin se vider dans la bouche de notre mère. Elle se sentit triste de ne pas avoir pu tenir aussi longtemps que moi ou maman dans les mêmes conditions, mais ça nous était égal, le plus important pour nous était qu’elle soit là, avec nous, et qu’elle se sente enfin comme un membre de notre famille.

« T’en fais pas sœurette, après un peu d’entraînement, tu seras aussi forte et endurante que nous deux. »

Faire l’amour en famille était une expérience incroyable, et nous en avions déjà toutes bien profité, mais je savais qu’on pouvait faire encore mieux. Et c’est en voyant les animaux s’ébattre et forniquer autour de nous que j’eus une grande idée.

« Maman, Saune, regardez. On dirait que nos amis de la forêt aiment nous observer jouer. Alors donnons leur un spectacle qu’ils ne sont pas prêts d’oublier. »

Je fis émerger du sol des tas de tentacules végétaux. Certains avaient une extrémité normale, certains étaient en forme de bouche, d’autres étaient phalliques. L’idéal pour une bonne baise de groupe.

« Regarde bien Saune. Maman et moi, on va te montrer comment faire l’amour avec des tentacules. »

J’envoyai deux tentacules bouches se coller contre les tétons de maman pour les aspirer goulûment, tandis que des tas de petites langues à l’intérieur léchaient ces pointes roses et tendues. Quatre tentacules normaux glissèrent alors le long de ses poignets et de ses chevilles pour la suspendre au-dessus du sol, bras et jambes en croix. Un tentacule phallique alla caresser ses lèvres et se fraya un chemin dans sa bouche. Et pendant que ma cadette observait, frémissant de désir, je me glissai dans son dos, mes mains contre ses hanches.

« Oui Saune… ça te plaît pas vrai ? Tu en veux aussi ? »

Lentement, un tentacule bouche approcha de son entrejambe, se frottant contre sa queue toute dure, attendant son approbation pour la sucer. Quant à moi, j’attendais que maman contre-attaque en m’envoyant ses tentacules, et pour patienter, je caressai le beau cul de ma sœur.

Bon sang… ce que j’ai envie de lui donner une fessée.
Journalisée

Venez découvrir mes DC sur ce topic
Syla Engelhart
E.S.P.er
-

Messages: 61



Voir le profil
Fiche
« Répondre #35 le: Octobre 02, 2017, 09:03:10 »

La gêne de la jeune pousse s'envola vite lorsque sa mère vint l'embrasser pour partager sa semence. Sa première réaction fut le contentement de ne pas être refoulée ou chassée par sa mère. La seconde fut tout simplement une forme d'orgasme du palais lorsqu'elle se laissa submerger par les arômes limite divin. Le goût était fruité et terriblement addictif, elle en voulait plus, toujours plus. Sa langue s'activa dans le but d'en récupérer le plus possible, allant même jusqu'à dérober une partie de celle réservée à sa mère qui avait passé une main dans sa chevelure pour accentuer le baiser. Saune commençait à sentir le sol se dérober sous elle, tandis que ses mains vinrent se fixer sur le postérieur de la matriarche, les serrant de manière légèrement sauvage. Elle commençait à se laisser aller, se désinhibant pour de bon.  Sa mère s'éloigna laissant sa fille derrière elle, un petit filet de bave s'écoulant sur son menton, suivant la forme de son corps, contournant ses seins avant de tomber à même le sol. Elle se mordilla les lèvres, ressentant une forme de manque à cause de l'éloignement du corps d'Ivy. Elle voulait tendre la main pour la capturer contre elle mais avant qu'elle n'eusse le temps, les bras de Pamela l'entourèrent, la serrant tout contre elle.

Sa maman semblait-être contente du poste qu'elle occupait et fit totalement tourner pivoine la pauvre Saune qui n'avait pas l'habitude des compliments qui rapidement furent complété par ceux de sa soeur. Elle pensait que les scènes de Luxures allaient se terminer la dessus mais c'était mal connaître sa grande soeur qui voulait encore lui faire découvrir de nouvelles sensations. Des tentacules sortirent du sol pour emprisonner sa mère, sa première réaction fut de vouloir la protéger avant d'être rassurée par sa soeurette. En entendant le plaisir que semblait y prendre sa mère, combiné à l'aphrodisiaque des semences, bien évidemment qu'elle en voulait.

Moi vouloir, Maman aimer.

Elle prit la main droite de Kyli dans la sienne, l'écartant de sa fesse pour venir la poser sur sa poitrine, la regardant dans les yeux, implorante d'être dans le même état que sa maman d'amour.
Journalisée
Poison Ivy
Créature
-

Messages: 581



Voir le profil
Fiche
« Répondre #36 le: Octobre 09, 2017, 12:51:49 »

Après ce premier orgasme, Ivy était bien heureuse. Saune allait maintenant mieux, et elle venait de rejoindre leur famille. Tout cela changeait beaucoup de choses pour Ivy. Pour l’heure, elle et Kyli vivaient dans un appartement, mais... Eh bien, après les évènements ayant impliqué son passé, Pamela estimait que l’arrivée d’un nouveau membre, dans sa famille, était précisément l’occasion de déménager un peu. Mais, pour l’heure, elle se concentrait surtout sur l’essentiel : resserrer les liens familiaux, montrer à Saune combien sa mère et sa grande sœur l’aimaient. Assurément, Kylie enviait les formes plantureuses de Saune, et Pamela trouvait ça amusant. À les voir, toutes les deux, on n’aurait jamais cru que Saune était la plus petite, et pourtant...

Pamela avait rarement atteint un tel niveau de bonheur. Est-ce que ses deux filles réalisaient seulement à quel point elles étaient précieuses à yeux ? Ivy les observa encore, en se rappelant, fugacement, combien de mal elle avait eu pour avoir ses filles. Elle était inféconde, et n’avait pu les obtenir que grâce à l’aide de Lily et Raune. Il était d’ailleurs temps qu’elle vienne les récupérer, elles aussi... Pamela avait promis de venir les chercher dès qu’elle aurait un logement décent, sur Terre, pour les héberger.

*En tout, je vais me retrouver avec quatre filles, deux Alraunes adoptées, et deux Alraunes biologiques...*

Une telle famille doterait Ivy d’un pouvoir qui surclasserait même le Swamp Thing ! Enfin, ce qui l’excitait surtout fortement, c’était bien la possibilité d’avoir une grande famille. Elle qui aurait tout donné pour avoir un bébé, elle se retrouvait maintenant avec deux belles filles, et bientôt deux autres ! Elle flottait sur son petit monde... Et revint à la réalité quand Kyli généra des tentacules, et qu’elle les sentit caresser ses cuisses.

Pamela nota alors la présence, autour d’elles, d’une véritable orgie animalière. Des loups étaient en train de s’enculer, et, même sur les arbres, des animaux plus petits, comme des écureuils, copulaient également. Elle sourit alors.

*Trois Alraunes en même temps, qui dégagent toutes les trois des phéromones... Si nous restons dans un immeuble, il y aura des orgies continuelles...*

Cette scène ne manqua pas d’émoustiller Kyli, qui annonça à Saune qu’elle allait lui montrer comment on faisait l’amour avec les tentacules. Pamela sourit alors, et observa brièvement Saune, qui semblait aussi intriguée qu’excitée.

« Oui, Saune... Tu dois comprendre que ton corps sera très demandeur en matière de plaisir, bien plus que de simples humains. C’est comme ça... Vous avez été fabriquées par deux Alraunes, Lily et Raune, à partir de mes gènes, mais aussi à partir de magie rose et verte. »

Dans les cas de stérilité et d’infécondité, la magie rose était toujours très efficace. Et, même sans la magie rose, il y avait toujours la nature même de l’Alraune, qui était, par définition, très perverse. En tout cas, Kyli, qui maîtrisait maintenant à la perfection ses tentacules, les déploya alors. Deux tentacules-bouches agrippèrent les seins de Pamela, tandis que ceux sur ses jambes et ses bras se resserrèrent contre sa peau, la faisant gémir.

Elle décolla alors du sol, et s’éleva de plusieurs mètres. Un autre tentacule se rapprocha alors, avec une extrémité phallique, bien gros, et frotta les lèvres de leur mère, pendant qu’elle sentait les tentacules sur ses chevilles se serrer, tirant sur ses jambes, la faisant doucement gémir. Le membre s’approcha de ses lèvres... Et s’y glissa alors, la faisant gémir, sa tête basculant en arrière.

« Hmmmmmmmmmmmmmmm... !! »

Se pressant contre Saune, Kyli était impatiente que sa mère agisse également. Mais, rapidement, Saune manifesta aussi son envie d’être dans cet état.

Pamela, ne pouvant pas parler, généra à son tour des tentacules, et les enroula autour des ventres des deux Alraunes., puis autour de leurs chevilles et de leurs poignets, avant de les soulever également. Cependant, un seul tentacule s’était enroulé autour du ventre de ses filles, les maintenant ainsi l’une contre l’autre. La verge tendue de Sauna caressait le corps de Kyli, mais, rapidement, un tentacule-bouche se rapprocha, et l’engloba. À l’intérieur du tentacule, une armada de petites langues roses glissa dessus, la masturbant, tout en commençant à pomper son dard. Ce tentacule se mit à croître, et, à sa pointe, se dédoubla, un second tentacule, phallique, en jaillissant, pour se nicher entre ses cuisses, venant la pénétrer.

Et, bien sûr, les seins des femmes furent également assaillis par des tentacules-bouches. Un seul tentacule apparut depuis un arbre, et se quadrupla en quatre tentacules, qui se posèrent sur leurs seins, venant enrouler une série de langues sur leurs tétons, avant de les pomper. Et, pendant que les tentacules s’exécutaient, Ivy continua à parler ses talents, en usant de tentacules-seringues, qui plantèrent dans les nuques de ses deux filles une substance particulière... Qui les fit alors allaiter.

Les tentacules-bouches absorbèrent alors d’épaisses quantités de leurs doucereux laits, répandant en elle d’épaisses vagues de plaisir. Mais, surtout, le lait remonta par les quatre tentacules, repartit dans le tentacule commun, et ressortit ensuite par des ouvertures à hauteur, offrant aux deux femmes une belle douche laiteuse, leur permettant de boire leur propre liquide. Il en allait également de même pour les fluides intimes, car tous les tentacules d’Ivy se regroupaient en un point, mélangeant les liquides que les tentacules absorbaient pour les relâcher ensuite sur ses filles.

*Voilà comment fonctionne la Nature, mes amours... Rien ne se perd, rien ne se créé, mais tout se transforme. Vos beaux fluides sont transformés en un délicieux liquide fertilisant et très agréable à boire...*

De quoi les rendre folles d’amour, ses deux amours !
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Kyli
Créature
-

Messages: 123


Fille Alraune de Poison Ivy


Voir le profil
Fiche
Description
Kyli est la fille Alraune enfantée par la méta-humaine Poison Ivy. A peine sortie de son cocon, elle découvre le monde et ses mystères.
« Répondre #37 le: Octobre 11, 2017, 06:49:46 »

Quand je vis le regard de Saune et que je sentis les battements de son cœur dans sa poitrine, je compris qu'elle avait un grand besoin d'amour à combler. Je m'écartai donc un peu d'elle avec l'intention de lancer mes tentacules à l'assaut de son corps, mais maman me grilla la politesse et fit sortir des tentacules sous son contrôle pour nous attraper. Un autour de chaque cheville et chaque poignet pour bien nous maintenir, et même un unique qui s'enroula autour de nos deux ventres pour coller nos corps l'un contre l'autre. La verge tendue de ma petite sœur caressa brièvement mon corps avant qu'un tentacule-bouche ne vienne l'aspirer. L'extrémité de ce dernier se dédoubla pour créer une tête phallique qui vint se loger entre mes cuisses. Pour compléter le tableau, des tentacules-bouches se posèrent sur nos seins pour lécher et sucer nos tétons. Mais alors que je croyais être déjà au summum, maman en rajouta une couche : des tentacules-seringues vinrent se planter dans nos cous pour nous injecter la substance qui permettait à Ivy de remplir ses seins de lait. D'un seul coup, je sentis un plaisir et une chaleur indescriptible envahir ma poitrine, comme si on tirait sur mes seins tout en les pressant. Je pouvais sentir le lait irriguer mes canaux lactifères et faire enfler mes globes jusqu'à ce que à en devienne douloureux. Mais très vite, la douleur laissa place à un plaisir immense. Se faire pomper le lait par les bouches collées sur mes tétons distillait en moi d'incroyables vagues de plaisir, c'était une sensation vraiment délicieuse, et ça devait être encore meilleure pour ma cadette avec ses gros seins.

« Aaahhh... oui... hhhmmm... c'est trop bon... OOOUUUIII ! »

Cerise sur le gâteau, le lait aspiré de nos poitrines remontait jusqu'à une ouverture au-dessus de nos têtes, nous offrant une belle douche laiteuse. Je l'ignorais à ce moment, mais il y avait aussi tous nos fluides intimes. Ce mélange de liquides aphrodisiaques et sucrés formait un cocktail détonant, chaque goutte que j'avalais me rendait plus chaude et plus sensible.

« Aahh... aaahhh... haaannn... »

Je ne parlais même plus, j'économisais mon souffle pour les cris, les soupirs, et pour avaler les liquides qui me tombaient sur la tête. J'étais devenue complètement ivre d'amour, je n'arrivais pas à penser à autre chose qu'au plaisir qui noyait mon corps et à mon envie d'en vouloir plus. Parfois, je jetais un coup d’œil à mère ou ma petite sœur, imaginant les orgies de famille auxquelles nous allions pouvoir nous livrer dans l'avenir. Avec nos pouvoirs combinés, on pourrait même pousser tout le quartier à s'ébattre comme des animaux en chaleur. Tant de possibilités... mais la seule chose sur laquelle je pouvais encore me concentrer, c'était le besoin d'avaler plus de ce super cocktail aphrodisiaque.

En-dessous de nous, certains animaux faisaient des pauses dans leur copulation pour venir goûter aux fluides qui tombaient sur le sol de la forêt. Et évidemment, après un ou deux gorgées, les mâles retournaient démonter les femelles avec leurs sexes durs comme la pierre, et les femelles se jetaient sur les mâles pour se faire chevaucher. C'était maintenant toute la forêt qui célébrait avec nous la naissance de ma petite sœur, Saune.
Journalisée

Venez découvrir mes DC sur ce topic
Syla Engelhart
E.S.P.er
-

Messages: 61



Voir le profil
Fiche
« Répondre #38 le: Décembre 17, 2017, 07:21:09 »

Ivy commençait à expliquer à Saune comment elle était grâce à l'aide de deux autres Alraunes. Elle sourit à cette révélation mais ne comprenait pas un traître mot de ce qu'elle était en train de lui expliquer. Elle avait déjà du mal à comprendre la reproduction en elle même. Tout ce qu'elle savait c'est que cela permettait d'avoir des enfants comme elle et Kily mais à part cela... Trou noir, incompréhension mêlée. Comprendre ? Elle chassa cela de son esprit pour le moment, préférant allégrement profiter de ses premiers vrais bon moment depuis sa naissance. Son corps serait demandeur de câlin ? Tant mieux alors tant que sa famille peut lui prodiguer, elle ne demande clairement pas mieux. Magie Rose, Magie Verte ? Encore perdue mais cette fois, elle ne pouvait tout laisser filer ainsi, c'est pourquoi elle prit la parole, son incompréhension se lisant sur son visage.

Maman, c'est quoi la Magie rose et verte ? Ca se mange ?

Une fois sa curiosité assouvie, elle se concentra sur sa mère qui venait de se faire happer les seins par une sorte de bouche qui semblait lui grignoter les extrémités. Elle resta bouche bée devant cette chose. Tentait-elle de lui faire du mal ou bien était ce encore pour donner du plaisir à sa maman ? Elle était sur ses gardes prête à intervenir et châtier sa soeur si elle devenait trop rude avec Ivy.  Elle fut vite rassurée lorsqu'elle vit le bout phallique se frotter contre l'intimité de sa génitrice. Elle poussait de jolis sons ne laissant de doute sur le fait qu'elle semblait prendre beaucoup de plaisir. L'objet de grosse taille pénétra à l'intérieur d'Ivy, la faisant couiner d'envie, la réaction chez Saune fut rapide, mouillant abondamment devant cette scène qui l'excitait au plus haut point.

Elle avait imploré et serait servie, des tentacules se lièrent autour de ses chevilles et plus longue autour de sa taille et de ceux de sa soeur, les soulevant toutes les deux du sol, gardant ainsi le contact intime entre les deux jeunes pousses. Le bout dur de la demoiselle fut rapidement engloutit par une tentacule bouche, constituée de langues qui venait lui lécher le membre tendu à l'extrême. Le ressenti, les sensations qui la traversait n'avait de cesse de donner de plus en plus de plaisir et d'envie à la demoiselle fraîchement née. Un objet phallique vint également commencer à la remplir, écartant les chairs encore étroites et peu habituées de l'Alraune. Les frottements contre les parois étaient fabuleux, poussant Saune a hurler son plaisir tandis que le sexe glissait en elle avec aisance étant donné la quantité de mouille qui dégoulinait le long de ses cuisses.

Une piqure comme celle d'un moustique, voila ce qu'elle ressenti sur sa nuque. Elle voulut instinctivement poser la main dessus mais l'embrouillamini de toutes ces tentacules l'en rendait totalement incapable. Ses seins commencèrent à se gonfler, produisant du lait en grande quantité, tellement importante d'ailleurs qu'il aurait perlé du bout de ses tétons durcit sans avoir besoin d'être activé par la succion. Le lait était ensuite récupéré et relaché directement sur les deux demoiselles qui pouvait sentir la douce chaleur laitière couler le long de leur corps. Saune ouvrit grand la bouche pour y goutter. Tout simplement succulent.
Journalisée
Poison Ivy
Créature
-

Messages: 581



Voir le profil
Fiche
« Répondre #39 le: Décembre 25, 2017, 05:30:32 »

Il y eut peu à peu une joyeuse et indescriptible cacophonie de cris et de hurlements de plaisir. Ivy était en train d’offrir à ses filles un plaisir sexuel particulièrement intense. Les tentacules grouillaient sur elles, les pénétrant mutuellement, leurs corps se frottant et se collant l’un à l’autre. La verge de Saune était continuellement pompée, et, à l’intérieur du tentacule, de multiples langues titillaient la queue de la femme. Le tentacule pompait le phallus de la femme, et leur lait ne tarda pas à affluer, remontant avec les autres fluides dans le tronc commun, pour partir ensuite. On avait ainsi l’impression, depuis le sol, de voir une espèce de délicieux arbre de semence, arbre dont Kyli et Saune seraient les racines, nourrissant les branches, des filaments qui s’abattaient sur elles. Et leurs cris, haaaa... !! Ivy aurait pu enfoncer en elles des tentacules phalliques supplémentaires pour reverser directement ce liquide, ce nectar, mais ses oreilles frissonnaient sous leurs hurlements.

*Oui, leurs cris sont délicieux...*

Ivy elle-même s’était laissée prendre au jeu. Des tentacules la soulevèrent par les chevilles et par les poignets, et un tentacule phallique s’enfonça entre ses cuisses. Elle se retrouva ainsi à hauteur de ses filles, et le tentacule phallique alla rejoindre le tronc commun, permettant ainsi à la femme de partager avec ses filles leurs émotions. Et, tout comme elles, Ivy sentit un tentacule-seringue la planter.

« Haaaaaa... !! »

Elle ne pouvait guère qu’hurler, et sentit rapidement sa vision se voiler. Ses seins devinrent plus lourds, douloureux, et, quand des tentacules se posèrent dessus, et vinrent les presser, d’indicibles sensations de bonheur traversèrent le corps d’Ivy, qui gémit encore. Le lait fila à son tour, et, rapidement, son visage se retrouva couvert d’une substance crémeuse, qui dégoulina le long de son corps, formant de multiples lignes sur sa peau. Elle en gémit longuement, se tortillant sur place, sombrant elle aussi dans le plaisir.

À ce stade, c’était toute la forêt qui semblait s’animer d’elle-même, répandant les spores des trois Alraunes, l’ensemble formant un puissant appel sexuel, qui transforma la forêt en immense orgie. Les animaux copulaient furieusement, formant autant de couples qui s’envoyaient en l’air sans se poser de questions, uniquement stimulés par leurs instincts. Kyli n’exagérait pas quand elle soupçonnait qu’elles pourraient créer une orgie. La puissance sexuelle des Alraunes était très impressionnante grâce à leur pouvoir magique. Ivy fantasmait déjà à cette idée.

Ce faisant, les tentacules accentuèrent encore le rythme, en présentant de nouveaux membres, et s’enfoncèrent alors dans les fondements des trois Alraunes.

« HAAAAAAAAAAAAAA... !! »

En sentant un tentacule venir la sodomiser, Ivy se mit à hurler longuement, surexcitée.

« Gnnnnnnnnnn... !! »

Oh, oh, que c’était intense ! Mouillant abondamment, elle sentait le tentacule phallique absorber sa mouille, de sorte que sa cyprine ne s’échappait pas de ses cuisses, mais lui tombait dessus, mélangée à celles de ses filles... Et, petit à petit, Pamela sentait clairement son orgasme approcher, tellement cette scène l’excitait. Elle était en train de copuler joyeusement avec ses filles. Pour elle, c’était comme un rêve qui se réalisait !
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Kyli
Créature
-

Messages: 123


Fille Alraune de Poison Ivy


Voir le profil
Fiche
Description
Kyli est la fille Alraune enfantée par la méta-humaine Poison Ivy. A peine sortie de son cocon, elle découvre le monde et ses mystères.
« Répondre #40 le: Janvier 05, 2018, 07:08:05 »

Qui aurait pu croire que venir rencontrer ma petite sœur et l’intégrer à notre famille pourrait conduire à un tel débordement de luxure ? Bien sûr je ne m’attendais pas à ce que nos retrouvailles se fassent sans montrer à Saune à quel point il était merveilleux de faire l’amour avec notre mère, mais là les choses étaient allées si loin. Nous étions toutes les trois suspendues au-dessus du sol, retenues par les poignets et les chevilles, et des tentacules nous suçaient et nous pénétraient par tous les orifices possibles. Tous nos fluides étaient recyclés en un super mélange aphrodisiaque tombant du ciel et recouvrant nos corps fiévreux. J’avalais la moindre goutte qui passait à ma portée, et cela me rendait toujours plus chaude. Autour de nous, les animaux de la forêt copulaient joyeusement. Cerfs, loups, écureuils… personne n’échappait aux phéromones. C’était une véritable orgie explosive.

Ce spectacle m’aurait sans doute émue si je n’avais pas été aussi absorbée par la vue de ma petite sœur en proie aux tentacules. La voir prendre son pied de la sorte attisa mon propre désir, et puisque nos corps étaient déjà collés l’un contre l’autre, je n’eus aucun mal à approcher mon visage du sien pour l’embrasser. Nous partageâmes un baiser sensuel et sulfureux, nos langues se battaient presque ensemble pour voir qui réussirait à dominer l’autre. Ce baiser s’entrecoupa de plusieurs pauses pour que je puisse récupérer le précieux liquide qui tombait au-dessus de nos têtes et que je le partage avec Saune. Si mes mains n’avaient pas été bloquées par les tentacules, je l’aurais sûrement pelotée, pincée, fessée et masturbée jusqu’à m’en faire rougir les doigts. Mais nous devions nous contenter de nos langues.

« Aahh… Saune… ma petite sœur… adorée… haaannn… »

Je fus tellement plongée dans nos ébats que je ne remarquai même pas qu’au sol, quelque chose se passait. Le mélange de nos fluides, après avoir glissé le long de nos corps, finissait sa course sur le sol, formant une grande flaque blanche partiellement absorbée par la végétation. Au milieu de cette flaque, des bourgeons commencèrent à se former, et quelques grands animaux qui n’avaient pas pu trouver de partenaire pour faire l’amour s’approchèrent pour venir boire le liquide et manger certains de ces bourgeons. Après quelques lampées, ils paraissaient encore plus en manque qu’avant, et ils tournèrent leur intérêt vers nous, tentant de nous atteindre alors que nous étions suspendus au-dessus du sol et hors de leur portée. Les mâles nous observaient, moi et maman, leurs sexes tendus à l’extrême, et les femelles ne détachaient plus leur regard de Saune et de sa verge végétale.

Il y avait fort à parier que, si nous descendions, ces bêtes sauvages se jetteraient sur nous pour soulager leur tension.
Journalisée

Venez découvrir mes DC sur ce topic
Syla Engelhart
E.S.P.er
-

Messages: 61



Voir le profil
Fiche
« Répondre #41 le: Janvier 30, 2018, 11:05:09 »

Après autant d'orgasmes à l'affilé, la jeune plante commençait doucement à sentir la fatigue la gagner. Elle était encore jeune après tout et ce jour étant celui de son premier rapport. Ses cuisses et son corps tout entier étaient couvert de mouille, de semence de lait. Une vraie orgie florale. La petiote n'en pouvait plus physiquement malgré le fait que son corps sous les effluves aphrodisiaques semblaient en demander encore. Elle fit pourtant signe, elle désirait descendre et se reposer un petit peu après toutes ses péripéties. Saune ignorait si sa prestation avait été concluante et s'il était normal de se sentir si fatiguée après l'acte. Sa mère et sa soeur comprirent de ce simple geste de la main qu'elle avait besoin d'un petit peu de temps pour se remettre. Une fois posée au sol, ses jambes tremblante du plaisir qui parcourrait encore son corps la firent tomber telle une masse au sol. Elle se rattrapa de justesse sur se coudes évitant purement et simplement sa tête de venir s'abîmer sur les racines jonchant le sol. Elle était maintenant à 4 pattes sur le sol, ses fesses fermes et vertes légèrement relevées par rapport au reste du corps. Saune haletait, sa respiration rapide commençant seulement à décroitre un petit peu.

Le regard d'animaux lubriques étaient portés sur elle, un renard non loin de là se léchait allègrement les babines devant la proie qui se trouvait en position de coït juste devant lui. C'est à pas de loup (étrange pour un renard) qu'il se rapprochait d'elle, son sexe déjà durement érigé et gorgé de sang. A la base de celui-ci, un noeud d'une belle ampleur et veineux tressautait d'envie. La grognasse à ses pattes, il avait bien l'intention de se la faire. Il était maintenant juste derrière-elle.

C'est encore a demi-stone qu'elle senti le contact d'une chose soyeuse se presser contre son dos. Les pattes avant de l'animal pendaient de part et d'autre du dos de la plante. Avant qu'elle n'aie le temps de réagir, un sexe rouge et chaud vint se plaquer contre son intimité, venant s'enfoncer en elle sans la moindre forme de procès et avec une telle facilité. Un puissant coup de rein termina de la renverser, c'est la poitrine plaquée contre le sol que la bête commençait à la pilonner de toute sa sauvagerie animale. Le noeud était fermement implanté en elle, écartant ses chaires.

MMMMMMMMMHHHHHHHH

Les crocs de l'animal vinrent enserrer le cou et la nuque de Saune, la mordant au sang tandis qu'elle poussa un long cri de douleur et de plaisir mêlé. Le mâle la besognait ne diminuant jamais la cadence alors qu'ils étaient maintenant inséparable jusqu'au moment où le noeud dégonflerait.

Ma...man....Kily...
Journalisée
Poison Ivy
Créature
-

Messages: 581



Voir le profil
Fiche
« Répondre #42 le: Février 02, 2018, 08:40:49 »

Cette séance de sexe devenait de plus en plus intense. On pouvait apprécier les qualités d’Alraune de Saune, car sa seconde fille arrivait encore à suivre le rythme. Un humain normalement constitué serait sans doute déjà tombé dans les pommes. La forêt, elle, continuait à s’agiter, à fleurir, témoignant de la redoutable puissance des trois femmes. Leurs spores se mélangeaient naturellement, et, sur Terre, il y avait fort à parier que ce phénomène provoquerait des ravages. Une raison supplémentaire pour qu’Ivy emménage ailleurs que dans son modeste appartement. Elle vit encore ses deux filles s’embrasser, et en ressentit une bouffée supplémentaire... Puis les deux commencèrent à s’intéresser aux animaux situés ci-dessous, ce qui excita encore davantage Pamela. La femme vit Kyli les observer, et Saune, probablement sans même le réaliser, en agissant inconsciemment, se laissa tomber au sol. Les tentacules la pénétrant se retirèrent, et elle tomba au sol, atterrissant à côté de plusieurs animaux.

Entre la flore et la faune, il existait toujours une sorte de sainte harmonie, et tandis que sa seconde fille se trouvait au sol, à quatre pattes, un gros renard s’approcha d’elle, et s’empressa de la besogner, fourrant sa grosse trique dans son corps, la faisant hurler. L’animal grogna contre son épaule, et mordilla même sa chair. Ivy se déplaça alors, rejoignant Kyli, et caressa son ventre.

« Allez, ma chérie, viens rejoindre ta sœur... »

Des animaux... Sauf erreur, Kyli n’avait encore jamais eu l’occasion de s’essayer à la zoophilie. Une pratique sexuelle qui effrayait les humains, mais qui excitait puissamment l’Alraune. Pamela embrassa sa fille, et les tentacules les relâchèrent alors toutes les deux. Kyli tomba au sol, à côté de Saune, et un loup se rapprocha rapidement d’elle. Les animaux ne s’embarrassaient guère à attendre, ou à vouloir séduire leurs partenaires, et celui-là s’empressa de fourrer Kyli à son tour, son visage juste devant Saune, permettant aux deux sœurs de s’embrasser encore. Et, tout comme le renard, il disposait aussi d’une solide trique, avec un « noeud » qui se formait, et qui ne se retirerait que quand ils seraient rassasiés.

Ivy, pour l’heure, se tenait à côté de ses deux filles, posant ses mains sur les museaux de deux autres loups, qui se frottaient à elle. Voir ses filles ainsi ne manquait pas de l’exciter...

« Là, mes petites, laissez le plaisir se diluer en vous ! »

Elle-même comptait bien y participer, mais, tandis qu’elle le disait, Ivy tourna la tête en entendant d’énormes bruits de pas, ainsi qu’un profond grondement... Puis écarquilla les yeux en voyant un ours approcher. En d’autres circonstances, les animaux se seraient entretués, mais, ici, les deux loups se frottant à Ivy s’écartèrent, tandis que le puissant ours s’approchait d’elle. Ivy se pinça les lèvres, et sentit le museau de l’énorme bête caresser son ventre. Percevant son excitation, elle fléchit les genoux, et posa ses mains sur les joues du colosse, avant de sentir sa langue lécher ses lèvres et son visage.

*Damn, il va me briser, celui-là...*

L’ours gronda encore. Le rejeter, ce serait l’énerver, et il poussa Ivy, l’amenant aussi à se mettre à quatre pattes, puis Pamela sentit l’ours s’abattre sur elle, la dominant de tout son poids, avant que ses pattes avant n’entourent son ventre... Puis sa queue monstrueuse tapa contre ses lèvres intimes, la fourrure s’abattant sur son corps, manquant la broyer sur place... Et, quand elle sentit son mandrin colossal se planter en elle, Ivy sentit tout son corps remuer sur place, puis hurla furieusement à son tour.

« HAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA.... !!! »
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Kyli
Créature
-

Messages: 123


Fille Alraune de Poison Ivy


Voir le profil
Fiche
Description
Kyli est la fille Alraune enfantée par la méta-humaine Poison Ivy. A peine sortie de son cocon, elle découvre le monde et ses mystères.
« Répondre #43 le: Février 06, 2018, 08:04:34 »

En haut, moi, maman et ma sœur étions en pleine orgie tentaculaire. En bas, les animaux nous observaient, attendant sans doute une occasion de se jeter sur nous. Prise par tous les trous, la lait aspiré de nos seins et mélangé à nos autres fluides nous retombaient sur la tête, nous étions tellement en chaleur que je n’arrivais même plus à savoir quand est-ce que je jouissais. Mais ce traitement de choc fut un peu trop lourd pour Saune, qui demanda à faire une pause. Les tentacules la déposèrent sur le sol, mais elle n’eut pas vraiment le temps de se reposer, car un renard avec le sexe bien tendu vint la renverser en avant, plaquant sa poitrine contre le sol, et rentra sa queue dans son antre humide. Ce soudain assaut fit hurler ma cadette, et sur le coup, je me dis qu’il fallait intervenir et les séparer. Mais après, maman me fit descendre avec elle, et en me retrouvant à quatre pattes à côté de ma sœur, je réalisai qu’elle aimait ça.

« Aahh… Saune… »

Je me retrouvai à quatre pattes à mon tour, et un loup s’empressa de venir me fourrer avec sa queue de bête.

« AAAHHH ! OOOUUUIII ! »

J’eus du mal à croire qu’une pénétration aussi puissante pouvait exister. D’après ce que je savais sur les canidés, leur sexe avait la particularité de ne passer en érection complète que lorsqu’ils ont pénétré la femelle, et cette érection formait un nœud qui empêchait le mâle d’être délogé jusqu’à la fin du rapport sexuel. Donc tant que ce loup ne serait pas satisfait, il ne me laisserait pas partir.

De mon côté, j’étais en pleine extase. La trique de cette bête était puissante, il s’était posé de tout son poids sur moi, je m’étais retrouvée plaquée au sol comme Saune, mais son sexe était si gros qu’il tapait jusqu’au fond de mon intimité, de quoi me faire hurler de plaisir. De temps en temps, ma sœur et moi nous embrassions quand nos visages se rapprochaient, sous le regard bienveillant de notre maman. Mais cette dernière allait aussi avoir fort à faire, car un ours immense vint s’approcher d’elle avec l’intention de la tringler.

« Aahh… maman… tu ne vas pas… le faire... quand même ? »

Vu le gabarit de l’animal, ç’aurait été de la folie que de le laisser agir… mais Ivy l’accueillit malgré tout. Elle se laissa faire quand il l’attrapa avec ses grosses pattes et qu’il lui planta son mandrin dans le corps, la faisant hurler comme une folle.

« Haaa… maman… tu… aaahhh ! »

J’aurais voulu l’aider, mais j’étais déjà bien occupée avec mon propre amant poilu, devant faire des efforts pour rester consciente tant le plaisir était grand. Chacune de nous avait maintenant un coït avec un animal adapté à notre niveau d’expérience sexuelle. Pour Saune, qui était encore débutante et peu habituée au sexe, un renard avec un sexe gros mais pas trop imposant non plus, de quoi lui donner une bonne bouffée de plaisir avant qu’elle ne fasse une pause ; pour moi, un loup avec un sexe encore plus gros, qui allait me faire crier de joie pendant quelques minutes puis me relâcher pour que j’aille m’occuper de ma sœur ; et pour notre maman, un ours avec un sexe à l’effigie de sa carrure, si puissant que je me demandais si elle allait s’en sortir en un seul morceau.

Nous avions quitté une orgie fabuleuse pour en rejoindre une autre.
Journalisée

Venez découvrir mes DC sur ce topic
Syla Engelhart
E.S.P.er
-

Messages: 61



Voir le profil
Fiche
« Répondre #44 le: Février 21, 2018, 10:15:09 »

Saune était tout à son plaisir tandis qu'elle observait maintenant sa mère et sa soeur qui venaient de se joindre à elle. Chacune prise par un animal à la taille de sa perversion et de son expérience. Un Loup bien monté pour Saune la besognait tandis qu'Ivy un ours semblait vouloir s'occuper d'elle. Les yeux mi-clos, elle observait la scène, mouillant encore malgré toute la quantité de cyprine qu'elle avait déjà laissé couler le long de son corps lorsqu'elle faisait mumuse avec sa famille. Un grand coup de rein du renard lui décrocha un gémissement profond tandis qu'elle sentait ma queue touffue de son ami de jeux frotter ses cuisses, l'excitant de plus belle. Il s'était maintenant retourné, en position postérieur contre postérieur comme le fond les renards quand ils copulent. Le noeud avait atteint sa taille maximale, gorgé de sang, écartant ses chairs à l'extrême. Ils étaient dorénavant inséparable tant que l'animal au poil roux n'aura pas terminé son office. Les coups de reins étaient de plus en plus frénétique, l'animal s'en donnant à coeur joie.

La jeune poussa passa une main entre ses cuisses pour venir malaxer les bourses bien remplies de l'animal qui n'attendait que le moment où il pourrait lui mettre toute la sauce. Le ventre de Saune continuait de se contracter de plaisir, proche de la jouissance à nouveau. Soudain, elle sentit les boulettes de son compagnon canin se contracter, une grosse quantité de sperme commençant à la remplir de l'intérieur. Elle ne put se retenir de se cambrer et de pousser un très long couinement de plaisir son corps parcouru de décharges électriques menant le moindre de ses sens au plaisir ultime. Ses bras la lâchèrent, laissant son corps retomber au sol tandis que Monsieur goupil laissait les dernière gouttes s'immiscer au plus profond de sa conquête. Il était encore pour le moment trop gonflé que pour pouvoir s'extirper mais il se retourna pour voir la jeune plantouille, venant lui lécher la corolle de sa langue râpeuse. Un nouveau petit gémissement alors qu'il s'extirpait d'elle provoquant un petit bruit de succion alors que l'excédant de semence s'écoulait le long de ses cuisses pour venir maculer l'herbe d'une blancheur immaculée.

Le Renard quant-à-lui continuait les léchouilles, les appuyant même pour venir écarter les muscles des sphincters de la belle, venant y élire domicile. Elle se retrouvait maintenant avec un lavage anale en bonne et due forme alors que le sexe de son partenaire commençait à perdre en volume.   

Journalisée

Tags:
Pages: 1 2 [3] 4
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox