banniere
 
  Nouvelles:
De nouvelles places sont ouvertes pour le poste de modérateurs, si vous êtes intéressés, merci de vous présenter ici.

Fin des postulats aujourd'hui, si vous êtes intéressés n'hésitez pas !

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Sujet: Sauvée in extremis [PV : Darthestar]  (Lu 343 fois)
Shoko Takeda
Humain(e)
-

Messages: 23



Voir le profil
FicheChalant
« le: Octobre 10, 2016, 05:14:14 »

Cela faisait pas loin de 2 heures que j'essayais de rentrer chez moi. Pour ne pas griller ma couverture, je dois prendre quotidiennement le métro, si j'allais au lycée avec mes chauffeurs habituels en limousine, il est évident que ça attirerait un peu trop l'attention. Le problème, c'est que 4 mecs de ma classes ne m'ont pas lâché depuis tout à l'heure. Je suis volontairement resté dans le métro longtemps, et aucun doutes la dessus, ils me suivent. Le métro a déjà fait presque 2 fois le tour de son circuit et ils sont toujours là, a me regarder bizarrement tout en parlant à voix basse. J'ai hésité à plusieurs moment d'appeler mes chauffeurs et gardes du corps, mais je risque de griller ma couverture. Ce serait chiant que tout ce que j'ai eu tant de mal à mettre en place s’effondre à cause d'une bande de crétin. Pas le choix, je vais devoir descendre bientôt, la nuit tombe et ça va devenir problématique si je me retrouve bloqué dans un quartier malfamé. Je n'aurais qu'a descendre au prochain arrêt. Le wagon est désormais vide, hormis ces 4 péquenauds et moi même. Je me lève et me dirige vers la porte, de façon à être prête à sortir au moment venu, mais l'un des garçon se place entre moi et la porte. Je lui lance un regard froid.

"Que veux tu Nobu? J'ai pas de temps à perdre avec tes conneries, je dois descendre au prochain arrêt."

Les autre garçon m'ont désormais encerclé, tandis que le wagon s'arrête. Je tente de me frayer un chemin mais ils m'empêchent de passer.

"Bordel... laissez moi passer! Je vais louper mon arrêt bande de crétins!"

"Et pourquoi ne pas rester un peu avec nous? Y a une bonne ambiance dans ce wagon non? Les heures de pointe sont passées, on devrait pouvoir s'amuser sans être dérangés pendant un certain temps..."

Trop tard, et personne n'est rentré dans le wagon. Je suis toute seule avec ces 4 mecs qui m'encerclent. Nobu m'attrape par la gorge serrant légèrement dès que j'essaie de faire le moindre mouvement. Le garçon derrière moi commence à soulever ma jupe et à me tripoter les fesses tandis que les deux autres soulèvent ma chemise pour tripoter ma poitrine. D'une voix a moitié étranglée j'essaie de les menacer.

"Vous... vous êtes sérieux...? Je vous ... conseille d'arrêter... Sinon vous êtes morts..."

Mes menaces n'ont eu pour effet que de les faire rire. Evidemment, pour eux je ne suis qu'une nouvelle, un peu hautaine, sans amis, sans personne pour la protéger... Ils me prennent pour une cible facile... s'ils savaient... Mais pour l'heure je suis coincés... Ils vont vraiment... me violer... ? Ici? Dans le métro? Alors que n'importe qui peut venir à tout moment? Si quelqu'un pouvait venir a cet instant précis, ce serait peut être la seule solution pour m'éviter à subir ça...
Journalisée
Darthestar
Administrateur
-
*****
Messages: 3036



Voir le profil WWW
FicheChalant
Description
Darthestar est un être d'un bon mètre 95, et il s'agit surement de l'exemple typique de l'homme torturé par sa nature.

Devenu vampire par le biais d'une bien compliquée histoire, il essayes tant bien que mal de dominer son instincts, mais son combat avec lui même le rend parfois instable et maladroit.

Homme contemplatif, il est avant tout un voyageur et n'use de sa puissance que dans les cas les plus extrêmes, y préférant une certaine forme de sagesse.
« Répondre #1 le: Octobre 10, 2016, 08:27:32 »

L'homme venait tout juste de se lever, et le crépuscule au loin commençait lentement à se faire de plus en plus présent, à la grande joie du vampire qui en avait un peu marre de devoir faire face à la cuisante brûlure d'un soleil bien trop important encore en cette époque de l'année. Se redressant de sa misérable couche de clochard pour observer un peu mieux depuis la fenêtre, il prit ses affaires et récupéra tranquillement son manteau, posé à l'entrée de la pièce, pour finalement le placer sur ses épaules et sortir tranquillement de la cave où il trouve généralement refuge, avant de se diriger vers des quartiers un peu plus agréable. Sa nuit de tranquilles déplacements commençait tout juste, et il comptait bien en profiter comme à chaque fois, même si cela lui valait les quelques ennuis habituels, et foncièrement les quelques situations de règlement de compte qui y étaient associés. Pour autant, aujourd'hui il ne comptait pas commencer vraiment par faire un ou deux kilomètres pour rejoindre le quartier de la Toussaint, et au lieu d'aller directement en direction de cette partie de la ville, il alla à contre-sens pour se diriger vers l'arrêt du métro le plus proche. Après tout, il pouvait toujours en profiter, même si il devait faire particulièrement attention aux potentiels contrôleurs qu'il pouvait croiser, et ainsi il se positionna en quelques minutes sous le préau en plexiglas, attendant tranquillement que celui-ci arrive.

D'ailleurs, au vu de l'horaire, il ne fut pas étonné de tomber face à plusieurs voitures complètements vides quand finalement le métro vint à atteindre sa position, si bien qu'il monta sans trop attendre en se rappelant qu'à une telle heure, de biens  nombreuses personnes sont déjà chez elles, en famille ou seul, en train de profiter d'un repas chaud, ou profitant d'un temps de pause pour se préparer avant le plein de la soirée. Le wagon était vide, et se déplaçant avec une certaine tranquillité, il vint se placer  sur l'un des sièges avec un calme apparent, laissant lentement la grande machine se remettre en branle, et commencer à se diriger avec un rythme étrangement lent vers le prochain arrêt, laissant le vampiroïde se demander si il y avait une quelconque raison pour une telle prise de temps. Un accident sur la voie, ou alors une baisse de tension dans les lignes qui permettaient à ces tonnes de ferrailles d'avancer ? Si cela avait été le cas, il n'aurait sûrement pas put le savoir, mais il eut bien rapidement quelques éléments d'une réponse bien plus concrète, provenant d'une voiture du métro plus en arrière. En effet, ayant tendu l'oreille, par simple habitudes, quelques bribes de propos lui parvinrent, des propos qui n'avaient rien de commun : il n'était pas seul en ces lieux, et apparemment, ceux qui restaient étaient en train de se complaire d'un comportement bien malheureux, s'attaquant à une lycéenne qui n'avait pas vraiment la possibilité de se défendre.

Bon, il allait devoir agir plus rapidement que prévu ! C'est fou comme les soucis sont nombreux à Seïkusu, et c'est presque avec un certain fatalisme que le vampire se demande comment cela peut-être possible qu'il tombe toujours face à ce genres de problèmes, parfois presque plus que lorsqu'il est sur Terra ! Enfin, se redressant, gardant une petite pensée pour le conducteur du métro qui a sûrement dut recevoir quelques instructions de la part du quatuor qui s'en prends à la lycéenne, il se dirige assez tranquillement vers une des portes communicant entre les wagons, la passe, enchaîne sans attendre vers le passage suivant, et finalement ouvre le dernier obstacle avec calme, arrivant face aux 5 adolescents, l'une en partie défroquée désormais, sa poitrine à l'air tandis que son sous-vêtement est baissé aux genoux, alors que les quatre autres présentent de vives formes d'excitation... Tant pis pour eux, les choses vont se dérouler bien autrement, et profitant de ne pas être encore remarqué par ce petit groupe, l'homme s'approche sans un bruit, et se glisse dans le dos de celui qui commençait à sortir son membre pour des raisons évidentes, avant de l'attraper par le col, et de le soulever du sol sans attendre, le jetant au travers du wagon pour qu'il finisse par s'écraser sur une des barre de soutien, pliant le métal sous le choc tandis que le type hurle de douleur. Le groupe en face de Darthestar se paralyse de lui-même face à son apparition : parfait, il allait pouvoir se faire entendre en s'assurant qu'on l'écoute :

 -  Bonsoir à vous. Excusez moi de vous interrompre, mais votre petite connerie est finit les gosses. Lâchez la demoiselle et barrez vous de l'autre coté du métro pour prévenir le chauffeur que je n'ai pas envie d'attendre deux heures pour atteindre la prochaine station, c'est compris ?
Journalisée



Tags:
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox