banniere
 
 
Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: 1 [2]
  Imprimer  
Auteur Sujet: L'Odyssée De L'Espace [Losgar]  (Lu 3233 fois)
Losgar
Distributeur de popcorn
Créature
-

Messages: 373


Orgueil et fierté


Voir le profil
Fiche
Description
Ancien prince d'un peuple désormais éteint, Losgar est le dernier survivant d'une planète réduite à l'état de rocher stérile. Le ténébreux mène désormais une vie de mercenariat, d'aventurier, de vagabond ... qu'importe, du moment qu'il gagne son lot de dangers, de plaisirs et de passion.
« Répondre #15 le: Mars 12, 2017, 10:02:43 »

« Hey on se calme ! »

Trop tard, Talon avait déjà envoyé le soldat Coronien faire un vol plané avant de percuter sans douceur le mur adjacent. Le Noxien se pinça légèrement les lèvres. La diplomatie ne semblait pas effleurer l’esprit confus de la Twi’Lek qui s’était précipité vers les deux autres survivants pour les aider à réparer l’engin volant. Bien qu’ils furent très surpris par cette approche musclée, ils ne posèrent aucune question et obtempérèrent aussitôt. La situation était beaucoup trop tragique pour qu’ils perdent un temps qui leur était bien trop précieux. La planète se mourrait lentement, siphonnée par le monstre gigantesque dont les tentacules transperçaient la couche de la planète, creusant toujours plus profondément pour en extraire les ressources précieuses.

Faisant deux pas, Losgar ramassa le large fusil à plasma du soldat et le fixa un moment. Bien que l’arme faisait parti de la perle militaire dernier cri, sa conception restait simple et même lui devina rapidement comment utiliser ce genre de fusil. Il n’est gère étonnant de savoir que les fusils plasmas gagnent la palme des armes les plus répandues de la galaxie. C’était les AK-7 de l’espace, le pain bénit de tout petit rebelle, anarchiste, militaire de fortune et mercenaire. Simple, résistant, puissant, le fusil était très filable et  nécessitait rarement un entretien. Une arme de choix, en somme.

L’amnésique fit un pas en direction du Coronien pour lui rendre son arme, mais les événements se bouleversèrent brutalement. Une formidable explosion se déclencha, scellant le destin du soldat qui fut réduit en poussière.  Losgar se protégea les yeux de la tempête de cendre qui le souffla, irritant sa voie respiratoire et le poussant à tousser à plusieurs reprises. Mais c’était bien le cadet de ses soucis car aussitôt après des tirs de lasers fusèrent de toute part. L’ex-prince bondit de côté, s’abritant derrière un morceau de mur tombé.

Des robots cauchemardesques aux formes vaguement humaines firent leur apparition, figures d’apocalypse tirant inlassablement sur tout ce qui bouge. Ils étaient la mort et en incarnaient le visage froid et inexpressif.

Instinctivement, l’extraterrestre à la peau cendrée braqua son arme à feu vers l’ennemi et contre-attaqua. Un tir fusa, fauchant en deux l’un des robots meurtriers. Fort de son succès, il continua à riposter, tenant à distance les machines tueuses en clairsemant leurs rangs. Cependant d’autres arrivaient, inlassables, poussés par une unique volonté mécanique de supprimer toute trace de vie sur cette planète.

Tournant la tête vers les autres, il constata que le jeune homme qui réparait l’aile avait été touché en pleine tête, laissant un cratère fumant sur son crâne. Seule la femme avait survécu, s’étant abrité dans le cockpit du vaisseau. Criant pour surmonter le vacarme assourdissant des tirs lasers, il déclara à la Sith :

« Je les tiens en respect, va démarrer le vaisseau, je vous rejoins ! »

Profitant d’une légère accalmie, il courut s’abriter derrière un pilier plus épais qui le protégerait efficacement contre les tirs. Mais la menace ne résidait pas uniquement dans les lasers, car d’autres robots étaient armés de longues lames fuselées et tranchantes comme des rasoirs.

L’un des mannequins métalliques bondit vers Losgar, l’arme levée pour le taillader en pièces sanglantes. Il para le coup d’un revers de son fusil et poussa avec son épaule son adversaire, l’achevant par plusieurs coups de crosse sur la tête. Un second ennemi s’était joint à la mêlée, blessant légèrement le dos découvert de sa cible. Dans un cri de rage, le Noxien le repoussa d’un furieux coup de botte frontal au niveau du thorax. Le robot alla s’écraser contre le pilier avant de recevoir deux tirs de plasma.

Le guerrier solitaire reprenait difficilement son souffle, emporté par l’adrénaline de la bataille. Cette sensation ne lui était pas inédite, il le sentait, et cela lui plaisait. Pourtant il savait bien qu’il ne pouvait rester ici au risque de se faire submerger par le nombre, aussi il battit en retraite tout en envoyant quelques tirs de plasma vers les machines.

Tapant furieusement contre le vaisseau, il s’écria :

« Décollez ! Décollez ! »

Et grimpa rapidement pour les rejoindre, évitant de justesse de se faire abattre comme un canard par un tir ennemi. Qu’ils quittent cette planète de cauchemar au plus vite !
Journalisée
Dark Talon
Créature
-

Messages: 203



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #16 le: Mars 19, 2017, 07:24:13 »

Une nuée de robots tueurs débarqua, androïdes sinistres et hideux. Le sabre-lmaser de Talon se mit à scintiller, et laz Twi’Lek se rua dans la bataille, tournoyant sur place, tranchant et découpant avec une terrifiante efficacité, alternant entre attaques au sabre-laser et projections de Force. Elle repoussa ainsi deux androïdes dans son dos en tendant la main, et lança son sabre-laser, qui partit tout seul, effectuant une série de vrilles rougeâtres, décapitant une série de robots, avant de revenir dans le creux de la main de la femme, qui attaqua encore. Elle bondit sur place, fit une élégante roulade en hauteur, et décapita à nouveau d’autres ennemis. Meurtrière, rapide, efficace, elle était une véritable Ange de la mort, mais, pour chaque robot tué, dix autres débarquaient. Ils sautaient depuis le plafond, déboulaient depuis les couloirs proches. Désemparés, les Coroniens se mirent également à se battre, négligeant ainsi la réparation du vaisseau, amenant Talon à les laisser agir pour finir de réparer l’aile.

Elle usa de la Force pour utiliser la soudure, et continua à agir, tout en rejoignant la cabine de pilotage, et vérifia les systèmes.

*Allez, allez, reconnecte-toi, démarre, démarre !*

Impossible de décoller avec une aile défectueuse. Elle pianota sur différents boutons, et entendit soudain un choc sourd. Levant la tête, elle vit un robot atterrir sur la vitre du cockpit, levant les bras pour taper sur la vitre. Usant de la Force, Talon le repoussa sèchement, et entendit soudain une série de bips accompagnant des lumières verdâtres.

*Ça y est !*

L’aile était reconnectée ! Retenant son sourire, Talon  démarra les moteurs, produisant un vrombissement impressionnant et des projections de fumée. Les Coroniens étaient quasiment tous morts, et Talon vit Losgar se rapprocher, tout en commençant à décoller, laissant quelques Coroniens rentrer dans la soute. Losgar la suivit sur le cockpit, en courant le long de l’aile, car Talon était en train de démarrer. Elle pivota sur place, et s’élança par la voie de décollage, avant de voir la tête d’un Tripod débarquer devant elle, pointant ses canons vers le vaisseau.

Talon tira la première, et envoya des lasers surpuissants, qui explosèrent la tête du Tripod, puis le vaisseau fila le long de sa carcasse, avant de décoller, et de s’envoler comme une fusée. Rapidement, de multiples alarmes clignotèrent sur le cockpit.

« Les canons nous prennent pour cible ! »

Elle largua une série de leurres, déviant une série de missiles, puis aperçut plusieurs chasseurs qui fondaient vers eux. Talon remontait à toute allure, faisant hurler les moteurs, et le vaisseau, en quittant l’(atmosphère de Corona, se mit à trembler nerveusement. Elle vit un signal d’avertissement relatif à l’aile, et n’en tint pas compte, faisant encore hurler les moteurs.

Talon arriva finalement hors de l’atmosphère, où elle put voir de multiples vaisseaux et croiseurs de guerre coroniens, combattant vainement le monstre métallique stellaire.

« Nous sommes en plein milieu de l’armée de ce truc ! »

Depuis l’espace, le spectacle était terriblement impressionnant. L’immense crabe était largement visible depuis l’espace, et de multiples panneaux s’ouvrirent le long des tentacules, vomissant des milliers de vaisseaux. Autant de batteries lasers et de canons pulvérisaient l’armada coronienne, qui essayait d’escorter tous les réfugiés possibles. Talon vit plusieurs chasseurs ennemis balancer des torpilles sur le vaisseau, et, alors qu’elles allaient faire mouche, les dévia à l’aide de la Force.

« Je fais chauffer les moteurs pour passer en hyper-espace. Utilise les commandes de tirs pour nous couvrir, Losgar ! »
« Dernière édition: Avril 08, 2017, 06:58:04 par Dark Talon » Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Losgar
Distributeur de popcorn
Créature
-

Messages: 373


Orgueil et fierté


Voir le profil
Fiche
Description
Ancien prince d'un peuple désormais éteint, Losgar est le dernier survivant d'une planète réduite à l'état de rocher stérile. Le ténébreux mène désormais une vie de mercenariat, d'aventurier, de vagabond ... qu'importe, du moment qu'il gagne son lot de dangers, de plaisirs et de passion.
« Répondre #17 le: Avril 05, 2017, 08:14:48 »

Explosions, chaos, vaisseaux de toute part, missiles et tirs lasers. Dans une fantasmagorie de couleurs et de lumière, une bataille à l’échelle planétaire s’affichait à travers le cockpit. L’armada Coronienne réputée pour sa puissance se faisait outrageusement écrasée par la supériorité technologique et numérique de leur immense ennemi, vomissant des milliers de chasseurs qui harcelaient sans cesse les fuyards et mettaient à mal les défenseurs. C’était une bataille perdue d’avance, un baroud d’honneur si l’on veut. La planète était perdue et le monstre gigantesque tentait d’achever les rescapés.

Leur petit vaisseau était prit de cible par un escadron de chasseurs ennemis qui crachaient tirs de laser et torpilles dans leur direction. Talon réussit à dévier les projectiles grâce à sa formidable maîtrise de la force, mais Losgar savait qu’elle ne pourrait continuer à les protéger tout en commandant la navette.

« Comptes sur moi ! »

Suivant l’ordre de la Twi’Lek, il s’affaira vers les commandes de tir, s’installant d’un bond sur la chaise et s’emparant des commandes. C’était instinctif, inné presque mais il ne se posa pas de questions, se contentant de braquer la petite tourelle de défense en direction de leurs poursuivants. Il ouvrit le feu, déchaînant un joli barrage de lasers qui touchèrent une de ses cibles dans une époustouflante explosion. Le reste de l’escadron s’éparpilla afin de corser la tâche du tireur qui tentait tant bien que mal de garder en respect les chasseurs. Ils s’adaptaient rapidement au style de combat de Losgar et évitaient avec une dextérité mécanique ses tirs, zigzagant rapidement entre les lasers et répliquant par d’autres rafales qui sifflaient près de leur vaisseau. Trop près.

L’amnésique grogna. Il était trop prévisible, les machines anticipaient facilement sa trajectoire choisie. Ils usaient d’algorithmes élaborés et calculaient les probabilités avant même qu’il ne presse sur la gâchette. S’il voulait faire mouche et sauver leurs peaux, il devait les surprendre, se montrer aussi imprévisible que rapide. Agir contre la logique. Plus facile à dire qu’à faire, mais s’il ne tentait pas une autre stratégie ils risquaient bien de mourir brutalement dans l’explosion de leur navette.

Il commença alors à tirer au hasard, à rafales irrégulières, parfois retenant ses coups, parfois se déchaînant sur la gâchette. C’était absolument chaotique, un vrai désordre, et cela suffit à déstabiliser les froids chasseurs dont plusieurs furent pris de court et explosèrent.

« Aha ! On les distance ! »

Oui, l’effort combiné des talents de pilote de Talon et les tirs précis de Losgar avaient permit au vaisseau de gagner une belle avance, s’éloignant rapidement des machines qui semblaient moins enclines à s’éloigner de leur vaisseau-mère. Après un instant ils finirent par bifurquer pour aller s’attaquer à l’armada Coronienne qui se faisait détruire dans une apocalypse de feu. Triste destin.

« Merde … ils sont perdus. »

À ses mots, il vit au loin le plus imposant des navires de guerre exploser dans un immense champignon de feu. Le vaisseau amiral détruit, la flotte était en déroute totale et absolue, se faisant éventrer par l’envahisseur surpuissant. L’explosion était si grande qu’il en fut éblouit, serrant légèrement des yeux tandis que petit à petit, leur vaisseau entrait en hyper-espace. Il eut une pensée pour le sacrifice de l’armada pour aider les civils à fuir, et ne put s’empêcher d’admirer cet acte de bravoure face à la mort.

Quittant les commandes de tir, il rejoignit Talon et posa sa main contre son siège, se tenant à sa droite en fixant l’extérieur du cockpit. Il garda le silence durant le trajet en hyper-espace, puis plusieurs longues minutes plus tard, il lui demanda :

« Que fait-on à présent ? »
Journalisée
Dark Talon
Créature
-

Messages: 203



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #18 le: Avril 10, 2017, 01:15:59 »

Ce n’était pas la première bataille spatiale à laquelle Talon assistait, et elle savait que ce combat était perdu d’avance. Les Coroniens avaient perdu leur planète-mère, et l’armada cherchait surtout à permettre aux réfugiés de s’enfuir. Des milliers de vaisseaux avaient réussi à quitter la surface de la planète, et beaucoup étaient détruits en plein vol. Quelle que soit cette abominable machine qui s’était posée sur la surface de la planète, elle était un véritable cancer, portant en elle une armada terrible. Des dizaines de milliers de chasseurs sortaient de ses hangars, soutenus par des croiseurs et des destroyers plus volumineux. Talon n’avait jamais vu une telle chose, et ne pouvait guère que se replier, pour le moment. La Force bouillonnait en elle, et elle s’en servait volontiers, déviant les missiles et la plupart des tirs qu’on lui envoyait, renvoyant les missiles vers leurs expéditeurs.

*Quel chaos...*

Ce vaisseau n’était pas des plus maniables, d’autant plus qu’il était déjà endommagé. Talon vérifiait régulièrement la jauge d’hyperdrive, qui lui indiquerait quand les moteurs seraient prêts à franchir le mur de la lumière. Pour l’heure, elle se déplaçait, cherchant à se rapprocher des croiseurs coroniens. Le vaisseau-mère central était la cible de multiples assauts ennemis, mais Talon, alors qu’elle se rapprochait, sentait une nouvelle perturbation dans la Force.

*Qu’est-ce que... ?!*

Une chose perfora le vaisseau-mère. Talon vit une sorte de traînée rouge arriver d’un côté, nonobstant le bouclier défensif entourant le vaisseau-mère, puis ressortir de l’autre côté. La silhouette s’arrêta alors, et elle discerne un corps voilé de rouge et de bleu, qui se retourna, et fit cracher des lasers avec ses yeux, provoquant une série d’explosions sur toute une tranchée du vaisseau.

La Sith sentit un étrange frisson la traverser.

*Mais que... ?!*

Un être semi-cybernétique flottait dans l’espace, une silhouette sinistre qui se retourna vers les autres vaisseaux. Un destroyer le cibla, et un missile explosa contre lui. Pour autant, et même si l’explosion fut impressionnante, elle n’endommagea nullement la silhouette terrifiante, qui s’élança vers ce destroyer, laissant le vaisseau-mère coronien mourir sous une pluie de missiles supplémentaires.

La Galaxie recelait de mystères et de forces surnaturelles, et cette chose, indiscutablement liée au Grand Guédester, semblait en faire partie. Talon pivota sur place, et vit un voyant vert s’allumer. L’hyperdrive était prêt ! Elle se dé&gagea une fenêtre, puis souleva la jauge, et sentit le vaisseau trembler.

*Allez, tiens bon, tiens bon !*

Des débris et de multiples cadavres flottaient dans l’espace, comme autant de témoins du chaos qui régnait ici. Talon, elle, continua à jouer avec la machine, et cette dernière se mit à vrombir. L’espace autour d’elle scintilla, puis tout devint d’un blanc immaculé... Et le vaisseau réussit à passer dans l’hyper-espace, disparaissant du chaos de cette bataille désespérée.

Talon se permit alors de soupirer, et sa tête s’apposa contre le dossier de son fauteuil. Elle reprenait son calme, avant d’entendre Losgar approcher, s’extirpant du poste de tir pour rejoindre la cabine de pilotage. Yeux clos, Talon ne lui parla pas immédiatement, se repassant dans la tête tout ce qu’elle avait vu à Corona, et essayant d’en tirer les conséquences qui s’imposaient. Finalement, Losgar l’arracha à ses pensées, et elle le regarda brièvement.

« Cette vieille carcasse ne pourra pas tenir longtemps. Nous faisons cap vers la plus proche station spatiale. Ensuite... »

Était-elle obligée de rester avec lui ? Elle ne le connaissait pas, et il n’était pas vraiment son disciple... Mais il y avait cette force qu’elle sentait en lui. Et ça, plus que tout le reste, l’attirait vraiment.

« On verra. J’ignore ce qu’était cette chose, mais elle était puissante. Tout ce que je peux dire, c’est qu’elle se nourrissait de cette planète... Je n’avais jamais senti quelque chose comme ça. Elle... Elle absorbait la matière, mais aussi la Force. »

L’image d’un cancer cosmique flotta à nouveau dans son esprit. Talon n’était certes pas une Jedi, mais, même pour elle, qu’on voit la Force comme un simple carburant relevait d’une incroyable forme d’hérésie.

Elle finit par se redresser, et se retourna vers l’homme.

« Pour l’instant, il faut travailler sur ton amnésie. »

Sa main se posa à nouveau sur son torse.

« La Force est puissante en toi... Je gage qu’elle t’aidera à retrouver tes souvenirs. »

Pour ce faire, il allait juste falloir que Talon le guide.
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Losgar
Distributeur de popcorn
Créature
-

Messages: 373


Orgueil et fierté


Voir le profil
Fiche
Description
Ancien prince d'un peuple désormais éteint, Losgar est le dernier survivant d'une planète réduite à l'état de rocher stérile. Le ténébreux mène désormais une vie de mercenariat, d'aventurier, de vagabond ... qu'importe, du moment qu'il gagne son lot de dangers, de plaisirs et de passion.
« Répondre #19 le: Juin 10, 2017, 07:11:02 »

L’homme passa sa main sur son visage, se massant douloureusement les tempes. Cette expérience lui avait donné une sacré migraine, son cerveau n’ayant guère eut le temps de s’adapter à la brusque réalité apocalyptique lors de son réveil. Il avait été forcé d’agir rapidement, de survivre dans un monde mourant. Le lieu même où il avait ouvert les yeux s’était écroulé quelques instants plus tard, cela relevait de la pure folie qu’il ait survécu et son raisonnement en souffrait encore.

La sensation d’une main se posant délicatement contre son torse le tira de sa migraine passagère. Ouvrant à nouveaux les yeux, il fixa Talon. Pour la première fois, il la regardait vraiment, cette femme à la peau mordorée qui avait fait preuve de prouesses martiales époustouflantes et d’un sang-froid remarquable. Durant leur périple, il n’avait pas eu le temps ni le loisir de s’intéresser à cette mystérieuse Sith, trop focalisé à repousser des hordes de machines tueuses et de fuir cette planète condamnée. Mais à présent il pouvait la jauger de plus près.

Pas trop longtemps, mais il la fixa brièvement. Assez pour la garder dans sa mémoire et pas au point d’en devenir indécent. Elle était belle, c’est vrai, avec son air farouche et déterminé. Il s’était aussi intéressé à l’arme qui pendait à la ceinture de la Twi’Lek, ce sabre-laser qui se révéla être terriblement efficace face à leurs ennemis mécaniques. Une chance qu’il ait rencontré cette bretteuse hors-pair pour le guider hors de cet enfer.

« J’ai eu … une sensation étrangement familière quand je me suis battus à tes côtés. » Déclara le Noxien d’une voix presque nostalgique, fin murmure entre ses lèvres grises.

« C’est comme si le combat ne m’était pas inconnu. Cette sensation de danger, cette rage de vaincre, tout ça semblait faire partie de moi. J’ai l’impression que je fus autrefois quelqu’un d’habitué à ce genre de situations délicates. »

Il fixa la paume de sa main, cette peau cendrée, ces doigts épais. Serait-ce la main d’un combattant ? D’un soldat ? Peut-être qu’il fut un militaire autrefois, un soldat anonyme qui a finit par une suite de circonstances étranges dans le laboratoire ? Ou ce pourrait-il qu’il soit un dangereux criminel, un pirate ou un contrebandier qui fut condamné à servir de cobaye pour racheter ses crimes ?

Toutes ces spéculations ne firent qu’accentuer un peu plus son mal de tête, l’obligeant à écarter ces multiples hypothèses. Fixant à nouveau Talon, il inspira profondément avant de lui demander, d’une voix étrangement calme et presque envoûtante tant le timbre était doux et mystérieux à la fois, un grondement subtil, une caresse vocale.

« Guides-moi … je suis prêt à te suivre dans les méandres de mon esprit embrumé. »

Ce n’était pas un ordre, mais une demande. Il dépendait d’elle, cette belle alien qui lui avait promis de recouvrer sa mémoire travers la Force. Il ignorait comment elle allait s’y prendre, mais il était prêt à tout faire pour percer le voile qui couvrait son esprit.

Agissant sans clairement y penser, il se saisit doucement de la main de la Twi’Lek, la guidant avec lui vers une pièce étroite mais relativement calme et isolée. Une chambre spartiate avec tout juste un banc métallique où se reposer. Ainsi entre eux deux, à l’abris des regards indiscrets des survivants Coroniens, il se dressa de toute sa hauteur devant elle. Ses prunelles dorées brillaient d’une lueur d’espoir et d’impatience.

« Je suis prêt. »
Journalisée
Dark Talon
Créature
-

Messages: 203



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #20 le: Juin 12, 2017, 12:29:53 »

Talon n’avait jamais formé d’apprentis. C’était une grande évolution pour elle, car elle ne s’était même jamais envisagée devoir en former un jour. Elle avait été formée par Dark Krayt, selon une nouvelle manière d’appréhender le Côté Obscur, à travers la théorie du Sith unique. Suivant cette théorie, Dark Krayt pouvait renier la légendaire Règle des Deux de Dark Bane, en se dotant de disciples ayant maîtrisé les arcanes du Côté Obscur, mais qui n’avaient que pour fonction d’améliorer ses pouvoirs. Maintenant, Dark Krayt était mort, et Talon avait pris son indépendance. Elle avait quitté sa galaxie d’origine, et constatait que la Force s’exprimait sous bien des manières. Chez elle, on l’appréhendait à travers le prisme du Côté Lumineux et du Côté Obscur, mais elle avait eu l’occasion de réaliser que la Force n’était ni bonne ni mauvaise. Elle était une force universelle fondamentale qui ne se posait pas de questions morales, ce qui faisait que d’autres espèces l’appréhendaient différemment. Tous ces enseignements avaient permis à Talon de grandir, de mûrir, de réaliser que le Côté Obscur n’existait pas objectivement. Ce qu’on appelait « Côté Obscur », c’était en réalité une approche subjective de la Force, avec la volonté trompeuse de doter la Force d’une connotation morale dont elle était dénuée.

Il y avait ce monstre géant qui avait avalé la planète. Talon en avait encore des frissons, car elle n’aurait jamais cru pouvoir, un jour, rencontrer une telle abomination. Elle était curieuse d’en savoir plus, mais, au-delà de ça, il y avait aussi le cas de Losgar. Le bel homme bouillonnait en lui. Talon était sûre que, si elle prélevait son taux de midi-chloriens, elle aurait été surprise. La Force brûlait en lui, et il avait soif d’enseignement, cherchant à comprendre ce qu’il était. Difficile de nier la relation érotique qui commençait à naître en eux. La Sith le voyait dans son regard. Il venait de la regarder, non pas juste par curiosité, mais aussi comme on observait une belle sculpture. Elle aurait pu s’en sentir familiarisée, mais, comme c’était réciproque, elle en était surtout amusée.

Le duo s’enferma dans une pièce grisâtre, s’éloignant des réfugiés, dont le seul intérêt, pour Talon, était de lui permettre de rejoindre la plus proche station spatiale. Losgar referma la porte derrière eux, et laissa le soin à Talon de commencer.

« Tant mieux… »

Talon regarda autour d’elle. Il y avait différents objets plus ou moins utiles, mais qui, en l’état, convenaient surtout pour son entraînement.

« Nous avons plusieurs méthodes possibles. Il faut accéder à tes souvenirs bloqués. La méthode la plus efficace reste la méditation. Mais, pour ça, il faut encore que tu arrives à maîtriser la Force, et, même si je la sens en toi, il te faudra bien des mois avant de pouvoir méditer suffisamment pour réussir à l’appréhender et à l’utiliser. »

Talon tourna sa tête vers une poubelle, et cette dernière s’éleva alors, avant de voler dans les airs.

« Je ne suis donc pas convaincue par cette méthode, du moins dans l’immédiat. »

Il faudrait surtout que Losgar désapprenne ce qu’il avait appris, car, même s’il était amnésique, il disposait de pouvoirs surnaturels, qu’il avait sûrement dû apprendre à maîtriser avant d’être amnésique. Et, même s’il avait perdu ses souvenirs, son corps, lui, s’en souvenait toujours.

« Il existe des méthodes moins conventionnelles… Je maîtrise la Force, et je peux accéder dans ta tête. La télépathie fait partie de nos dons. »

Un pouvoir pratique, qu’on appelait la « Persuasion », et qui consistait à influencer les esprits faibles. Talon savait néanmoins que la Persuasion n’était que le premier des pouvoirs mentaux que la Force permettait. Il y en avait aussi d’autres, permettant de lire l’esprit des autres.

« Néanmoins, on n’entre pas dans un esprit facilement, surtout chez toi. Tu es fort. Si je te tente d’entrer en toi, même si tu me laisses l’accès, ton inconscient me résistera, et, non seulement je n’arriverais à rien, mais nous aurons tous les deux une terrible migraine… Au mieux. »

Au mieux, oui… Talon évita néanmoins les options plus effrayantes, et reprit, en se rapprochant de l’homme, et en posant sa main sur son torse, caressant directement sa peau.

« Il faut que nous nous fassions confiance… Je ne sais pas si ça va marcher, pour être honnête, mais l’union est un moyen de rapprocher, non seulement les corps, mais aussi les esprits. »

Sa main remonta le long de son torse, et caressa sa joue, son pouce glissant sur ses lèvres, tandis qu’elle se rapprochait encore, la courbe de ses seins venant frôler la peau de l’homme.

« Autrement dit… Faire l’amour. »
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Losgar
Distributeur de popcorn
Créature
-

Messages: 373


Orgueil et fierté


Voir le profil
Fiche
Description
Ancien prince d'un peuple désormais éteint, Losgar est le dernier survivant d'une planète réduite à l'état de rocher stérile. Le ténébreux mène désormais une vie de mercenariat, d'aventurier, de vagabond ... qu'importe, du moment qu'il gagne son lot de dangers, de plaisirs et de passion.
« Répondre #21 le: Juillet 16, 2017, 06:57:06 »

Attentivement, le grand mal écoutait les explications de la Twi’Lek, buvant littéralement chaque mot qui sortait de ses lèvres pulpeuses comme un désert s’abreuvant de toute goutte d’eau qui tomberait dans ses sables assoiffés. C’était plus l’intérêt d’apprendre les enseignements de Talon sur les secrets de l’esprit qui le gardaient si intensivement concentré et non le fait d’écouter sa voix, bien qu’il fallait avouer qu’elle ne le laissait pas de marbre. Oui, il avait beau avoir perdu la mémoire et avoir vécu une expérience apocalyptique des plus intenses, il n’en restait pas moins quelqu’un qui, au fond de lui, avait des instincts. Et ses instincts lui chuchotaient de douces promesses, l’invitant à aborder la Sith, la courtiser, la séduire pour bénéficier d’une délicieuse récompense corporelle.

S’il restait calme et ne laissait guère parler ses pulsions incorrigibles, c’était pour sa volonté de récupérer ses esprits ainsi que par respect pour la Twi’Lek qui n’avait pas hésité à lui venir en aide. Elle ne lui devait rien et pourtant elle désirait souffler sur le voile obscure qui obscurcissait son esprit. Il lui en était reconnaissant, surtout que vu la situation actuelle elle était un peu la seule « amie » qu’il s’est fait depuis sa libération extrême du bocal de laboratoire.

De plus, il analysait lentement chaque information offerte avec calme et minutie, pesant les risques malgré le fait que ce domaine lui restait inconnu pour lui, profane de la Force et de ses secrets. Les solutions offertes par Talon semblaient risquées et elle les écartait toujours pour trouver un moyen moins dangereux d’explorer le monde de sa psyché. Tout cela semblait bien compliqué et dangereux, mais Losgar n’était pas homme qui craignait le danger. Quel que soit la solution finale proposée par la redoutable Sith, il l’accepterait avec une forte détermination.

Mais il fut coupé de ses pensées profondes en sentant le contact des doigts de la Twi’Lek se poser contre son torse nu. Ses prunelles ambrées s’abaissèrent alors pour fixer le visage de Dark Talon, la contemplant réellement depuis leur rencontre. Une très belle femme avec une allure exotique très particulière. Ses sourcils s’arquèrent subtilement quand elle indiqua qu’il fallait qu’ils s’unissent physiquement et psychiquement pour pouvoir pénétrer son esprit embrumé à travers le sexe.

Tandis que la femme se collait contre lui, caressant son visage et ses lèvres, le Noxien ferma délicatement ses yeux. Il était partagé entre le fait qu’ils venaient tout juste de vivre un événement tragique , et de l’autre qu’il n’était pas indifférent aux « avances » de la guerrière. Etait-ce raisonnable de s’abandonner dans les bras de Talon dans une situation pareille ? Ou devait-il juste laisser ses instincts prendre le contrôle et surfer sur la vague ?

Après une réflexion qui dura l’espace d’un instant, il releva lentement ses paupières et répondit d’une voix qui se voulait douce.

« Cela me semble être une méthode bien peu conventionnelle, mais … vu mon absolue ignorance concernant la Force, je me plie à tes propositions. »

Lentement, sa main droite se leva et le bout de ses doigts se posa sur le ventre de la Sith, éprouvant la douceur de sa peau rouge et ses muscles de guerrière aguerrie. Avec douceur, il opposa toute la surface de sa paume sur le ventre de Talon et le caressa lentement, remontant légèrement vers le haut avant de s’arrêter à la limite de ses collines de chaire.

« D’autant que … je ne peux résister à l’appel d’un charme aussi martial et hypnotisant. »

Souriant légèrement, avec un air inconsciemment séducteur, il caressa à son tour les lèvres de la belle avec la pulpe de son pouce.

« Ainsi qu’à ces lèvres envoutantes. »

S’approchant doucement à son tour, son visage à un cheveu du sien, leurs deux respirations s’entremêlaient suavement dans une buée qui devenait de plus en plus chaude. Lentement alors, leurs lèvres se rencontrèrent et un premier et doux baiser fut scellé.
Journalisée
Dark Talon
Créature
-

Messages: 203



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #22 le: Juillet 16, 2017, 09:42:35 »

Une « méthode bien peu conventionnelle »... C’était le cas de le dire ! Une telle technique n’était recommandée dans aucun Holocron, et ressemblait surtout à une fieffée excuse pour coucher avec cet homme, dont le physique très avantageux ne la laissait guère indifférente... Surtout compte tenu du fait que Talon n’avait pas fait l’amour depuis longtemps. Quand elle était encore l’esclave servile de Dark Krayt, sa propre sexualité n’avait jamais véritablement intéressé Talon, qui se contentait de vivre au jour le jour, sans se poser de plus amples questions. Mais, quand Dakr Krayt avait été vaincu, elle avait gagné en indépendance, et avait découvert qu’elle avait des pulsions à assouvir. Cependant, et au-delà de la question purement sexuelle, elle avait aussi compris que le sexe influait sur sa capacité à contrôler la Force. Après tout, le Côté Obscur visait à maîtriser la Force par la voie de la passion, des émotions, des sentiments... Et quelle meilleure émotion existait-il que celle prodiguée par le sexe ? Peut-être bien que ça pouvait marcher... Sinon, eh bien... Ils baiseraient un coup, et c’était toujours ça à prendre.

Losgar l’embrassa donc, et Talon sourit, répondant avec plaisir à ce baiser, quelques frissons venant traverser son corps, ses mains se crispant sur ses épaules. Elle savoura le goût de ses lèvres, ses muscles puissants, l’impatience qu’elle sentait croître en elle sous la vigueur de cet homme... Elle avait vu de quoi il était capable dans le surines de la planète moribonde. C’était un puissant guerrier, et elle discernait ne lui l’amant bestial et fulgurant qu’il devait être. Autrement dit, Talon était émoustillée.

« Bien... Tu sais comment parler aux femmes, Losgar... »

Talon se redressa alors. Leur leçon prenait un tournant inattendu, et, pendant que le Noxien reprenait ses esprits, elle se déshabilla. En quelques secondes, Talon finit toute nue, montrant son dos à l’homme. Il put loucher sur ses deux longs lekkus, qui glissaient vers le bas de son dos, ou encore sur sa magnifique chute de reins... Ou bien, surtout, ses délicieuses fesses. Un magnifique cul musclé et petit, qui lui allait à merveille. Elle était bien une Twi’Lek, dont la grande beauté avait toujours fait d’elle d’exquises esclaves. Talon faisait tout à fait honneur à la beauté de son espèce, surtout avec sa magnifique peau rouge et les multiples arabesques noires parsemant son corps.

Elle se rapprocha d’un fauteuil, et s’assit dessus, avant de croiser sensuellement les jambes, vision incroyable d’une beauté rouge et fatale. Son pied remonta lentement le long de sa jambe, et elle posa ses deux mains sur chacun des accoudoirs du fauteuil, en penchant ensuite la tête sur le côté, et arbora un petit air mutin sur le visage, ses yeux se plissant délicatement en adoptant une pose vénéneuse.

Un spectacle de toute beauté, et qui amena Talon à poursuivre :

« Allez, mon beau... Je veux sentir tes mains et tes lèvres parcourir mon corps... »

Comment refuser une telle offre ?
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Losgar
Distributeur de popcorn
Créature
-

Messages: 373


Orgueil et fierté


Voir le profil
Fiche
Description
Ancien prince d'un peuple désormais éteint, Losgar est le dernier survivant d'une planète réduite à l'état de rocher stérile. Le ténébreux mène désormais une vie de mercenariat, d'aventurier, de vagabond ... qu'importe, du moment qu'il gagne son lot de dangers, de plaisirs et de passion.
« Répondre #23 le: Août 26, 2017, 05:01:26 »

En effet, c’était une invitation fort alléchante, d’autant qu’elle lui avait offert un joli petit spectacle en se dévoilant rapidement sous son regard attentif.

Comme il l’avait imaginé, elle était très belle et surtout très désirable, son corps à la peau mordorée était taillé par des années et des années d’entraînements rigoureux. Elle était forte et athlétique, tout ce que l’homme de cendre adorait. Les combats qu’ils avaient mené lui et elle pour survivre de l’enfer de Corona avaient dévoilé non seulement une adresse et une force charismatique chez Talon, mais surtout une souplesse et une grâce féline. Il ne pouvait que se pourlécher secrètement les lèvres en pensant que cette tigresse allait lui faire une nouvelle démonstration de ses compétences physiques.

Installée sur un fauteuil, sa pose rappelait une de ses reines orgueilleuses et terriblement séduisantes, confiantes en leur pouvoir. Quelque chose qui ne laissait pas le Noxien indifférent. Sourire aux lèvres, il décida qu’il était temps, en effet, d’entamer leur petit duel, non sans lui donner en retour un petit show.

Portant ses mains vers son pantalon serré, il fut plus que satisfait de s’en débarrasser, n’appréciant pas trop cette mode coronienne. Ses doigts jouèrent agilement autour des boutons jusqu’à ce que le vêtement s’abaisse lentement, puis il le repoussa prestement d’un coup de pied. Certes, elle ‘lavait déjà vu nu lors de leur rencontre mouvementée, mais cette fois-ci  c’était différent, car ce n’était plus un homme confus armé d’un tuyau qui lui faisait face, mais bel et bien un lion fier et , plus important, impatient.

Avec une marche ferme et calculée, il s’approcha de sa proie lascive, se délectant d’avance. Arrivé à sa portée, il s’accroupit en face d’elle et s’empara de sa jambe pliée avec douceur, ne la quittant pas un instant des yeux. Ses doigts parcouraient la peau douce de sa partenaire avec une sensuelle délicatesse. Puis il porta la jambe à ses lèvres, déposant un premier baiser aussi brûlant que passionné. Lentement, il remonta le long de sa jambe, ses lèvres effleurant encore et encore le corps de la Twi’Lek, remontant vers la cuisse. Arrivé au point extrême, il eut le coquin réflexe de souffler entre les jambes de Talon en souriant d’un air férocement malicieux. Puis ce fut son ventre qui eut droit à un tout autre traitement. Les baisers laissèrent place à une langue aventureuse qui glissa amoureusement contre la peau rouge aux arabesques noires, remontant lentement.

Quand le visage du Noxien arriva au niveau du buste de sa charmante Sith, ses mains se portèrent à la rencontre de chacun de ses seins, les malaxant et en éprouvant leur douceur et leur tendresse avec envie. Pressant la chaire entre ses doigts, ses lèvres s’emparèrent d’un des bouts rosés, mordillant et suçotant le téton durci d’excitation. Puis vint le tour de l’autre sein qu’il mordilla avec légèrement plus d’énergie, comme s’il la provoquait et désirait la voir gémir sous ses assauts.

L’ascension reprit ensuite, la bouche quittant la poitrine mais les mains elles continuaient à peloter le généreux buste. Son nef effleura le cou de sa victime adorée et inspira longuement, s’enivrant de son parfum unique comme pour en garder le souvenir au plus profond de sa mémoire. Il soupira, un souffle chaud qui témoignait de son désir tel qu’il aurait prit feu. Ses dents blanches apparurent et happèrent la peau du cou, doucement, mordillant la chaire tendre et parfumée, la titillant dans de sulfureuses tortures et suçotant comme s’il avait la plus exquise des friandises entre les lèvres.

« Une guerrière des plus exquises … j’adore ça. »

Sans attendre, il vint lui arracher un nouveau baiser, plus long et poussé que le précédent, scellant ses lèvres aux siennes et laissant sa langue jouer avec sa jumelle avec autant d’hardiesse et de fougue.


Journalisée
Dark Talon
Créature
-

Messages: 203



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #24 le: Septembre 04, 2017, 01:02:40 »

Assise sur son fauteuil, avec ses jambes croisées, sa peau rouge et luisante contrastant avec les tatouages et les arabesques noirs sur son corps, Talon était en effet une véritable égérie. Difficile de ne pas être enthousiasmé devant la vue de son corps parfait, finement sculpté, alliant la grâce naturelle des Twi’Lek à des années d’entraînement et de combat. Talon était très belle, une beauté qu’elle savait user à beau escient quand il le fallait... Comme en ce moment précis. Là, face à Losgar, elle frémit en le voyant se déshabiller, exhibant un corps revigoré. Elle avait déjà pu noter, sur Corona, qu’il était des plus appétissants, mais, sans l’effusion de la bataille, elle pouvait encore mieux l’admirer. Ses yeux détaillaient sa silhouette, et se posèrent sans pudeur aucune sur son sexe. Une membrane chaude, un aigle qui ne demandait qu’à déployer ses ailes et à venir s’occuper d’elle avec toute la passion du monde. Talon eut un nouveau sourire devant cette scène, et se pinça les lèvres, enfonçant délicatement ses longs ongles dans les accoudoirs quand il se rapprocha.

Face au désir, à sa puissance, Talon n’était que peu de choses. Les émotions étaient réellement une puissance terrible. La Sith les sentait, jusque dans ses tripes, la stimulant, l’excitant, amplifiant son rythme cardiaque, la rendant plus nerveuse, plus... Plus assoiffée. Elle en perdait délicieusement le contrôle, s’aliénant avec ce plaisir. Proche d’elle, Losgar semblait la voir comme un dévot devant son idole, en pleine adoration. Il fléchit les genoux, et, au contact de ses longs doigts sur sa peau, Talon frémit encore, ne pouvant s’empêcher de soupirer.

« Haaaa... Lo-Losgar, hmmm... »

Allait-elle pouvoir tenir à ce rythme ? La question méritait sincèrement d’être posée. La Sith ferma les yeux en soupirant encore. Elle aussi, il y avait bien trop longtemps qu’elle ne s’était pas occupée de son corps. Ou était-ce que Losgar était doué ? En tout cas, le bel homme savait faire monter la pression, car il s’attaqua lentement à sa jambe, alternant entre caresses et baisers, de quoi rendre Talon de plus en plus nerveuse. Les Sith vivaient de leurs passions. Ils en tiraient leur force, leur énergie, leur puissance. Autant dire que le plaisir sexuel, Roi de toutes les passions, était donc particulièrement délectable pour elle. Sa tête bascula en arrière, ses ongles raclèrent contre les accoudoirs de son fauteuil rembourré, et elle le sentit petit à petit remonter, tel un aventurier, un explorateur, qui partirait à l’assaut de son corps pour tirer le meilleur qu’il y avait à en tirer.

« Hmmm... Ouiii... Haaaa... De ça, on ne peut se lasser, Losgar, crois-moi... »

Peu importe l’âge, le sexe était toujours aussi délicieux. Talon continuait à en frémir, le corps beaucoup plus sensible qu’auparavant, réceptif à chaque baiser, à chaque caresse, à chaque frottement. Le beau diable semblait redécouvrir le corps d’une femme en remontant sur elle, jusqu’à approcher de sa poitrine, qu’il se mit à embrasser et à suçoter, le tout avec tendresse et avec passion. Talon en gémit encore, fermant les yeux en s’affalant sur le dossier de son fauteuil. Ses seins étant bien tendus, le plaisir se diffusa très agréablement dans son corps, la faisant frémir. Peu à peu, Losgar se redressa, poursuivant ses baisers, ne négligeant nullement sa poitrine, s’attaquant ainsi à chacun de ses seins, les embrassant et les titillant.

Talon soupira encore, sentant la chaleur croître en elle, puis l’homme se redressa lentement, et l’embrassa désormais dans le creux du cou, mordillant sa peau. Puis son visage se retrouva finalement contre le sien, et le duo s’embrassa langoureusement, Talon fermant les yeux en caressant son torse, griffant sa peau en remontant sur ses épaules, tout en dépliant les jambes, et en posant ensuite sa main sur sa nuque. Ce faisant, et tout en continuant le baiser, elle souleva son corps, enroulant gracieusement ses jambes autour de son bassin, et se releva, son bassin venant taper contre la queue du Noxien.

« Hmmmm... »

En matière de baiser, Talon n’était pas totalement inexpérimentée, et en fit la démonstration en l’embrassant intensivement, mordillant sa lèvre inférieure en tirant dessus. Un baiser tendre et vorace, qu’elle poursuivit en se relevant bien en hauteur, jusqu’à se cramponner aux muscles de l’homme.

« Je sens ta puissance, Losgar, ta vigueur... »

Elle lui sourit alors, et caressa avec son ongle les lèvres de l’homme.

« Oui, tu es incontestablement puissant... »

Peut-être même plus ? L’hypothèse était étrangement excitante et... Dangereuse.
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Tags:
Pages: 1 [2]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox